AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc
Page 52 sur 52
Petite promenade
Aller à la page : Précédent  1 ... 27 ... 50, 51, 52
Ellana Lyan
Serpentard
Serpentard

Petite promenade - Page 52 Empty
Re: Petite promenade

Message par : Ellana Lyan, Mar 2 Jan - 16:54


C'était étrange comme on pouvait garder le souvenir et trouver une importance particulière aux lieux. Sans vraiment savoir pourquoi je revenais toujours aux mêmes endroits et je pouvais raconter mille histoire de cette nuit où j'avais voulu trancher le fil de ma vie en me jetant dans le lac. Le jour où entre mes bras j'avais serré une autre enfant en larme. Cette fois où la bleue m'avait pris la main pour me montrer les étoiles. Et toujours que ce soit dans la douleurs ou la douceur il restait un souvenir, des images, un besoin de revenir comme pour effectuer son propre pèlerinage intérieur et espérer peu être une compréhension, un nouveau dénouement. J'ignorais en fin de compte un peu pourquoi je me retrouvais à chaque fois dehors alors que la nui était tombée. Non ce n'était pas raisonnable il fallait penser au cours du lendemain, des révisions qui bientôt pointeraient le bout de leurs nez sans qu'on ne les ai vues venir.

Pourtant je sentais bien que j'allais finir par me faire dépasser, qu'importe la motivation mes murailles n'était jamais assez fortes. Alors dans la nuit, enivrée de silence je venais me perdre en me demandant pourquoi moi je n'étais pas capable de respirer comme tout le monde, quel était ce blocage dans ma tête, cette ouverture dans mon cœur qui laissait filer les sentiments bien trop vite à mon gout. Est-ce qu'on jour je finirais vide et sèche de m'être trop laisser prendre au jeu ? J'avais besoin d'une présence à mes côtés pour fermer les yeux. Les draps m'étouffaient alors je devais sortir par peur que les cauchemars ne m'étranglent.

C'était courir dans la nuit pour vider mon souffle,
arpenter le château dans l'espoir de bras pour m'enlacer
c'était peut-être un bref résumé de la vie qui m'attendait plus loin
j'avais peu d'espoir.

Un rayon de lune révèle une autre présence, je vois sa silhouette se découper dans l'air nocturne et je souris. Elle que l'on a vue des centaines de fois dans tant de magazines, de journaux officiels. Des interviews interminables que j'ai lu en tentant de retrouvé ma reine dans les mots qu'elle prononçait. Pourtant j'avais l'impression d'avoir affaire à une étrangère autant que sur les photos ou souriantes et sévère à la fois il me semblait voir dans ses yeux une petite lueur qui l'avouait un peu perdue. Peut-être n’était-ce que dans ma tête. Mais sous ce rayon de lune loin des appareils comme le seul projecteur tout à fait digne d'elle, je retrouve son visage royale, ses trais paisibles et harmonieux. Je la redécouvre elle même comme j'avais peur de ne plus jamais la revoir.

Accélérant le pas je la rejoins puis m'arrête. Hésitant alors le cœur battant j'ai un instant peur de m'être trompée, et si ce n'était pas elle, si la nuit m'avait trompée ? Mais assez proche, le doute n'est plus permis, mes lèvres s'entrouvrent pour attirer son attention. Mais que dire ? Que faire ? Alors les paroles les plus idiotes de l'univers s'échappent de ma bouche. Je t'ai vue dans le journal.
Revenir en haut Aller en bas
Azénor P. Benbow
Azénor P. Benbow
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Quatrième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 2)


Petite promenade - Page 52 Empty
Re: Petite promenade

Message par : Azénor P. Benbow, Mer 10 Jan - 18:05



C'est pas souvent que j'ai le temps de prendre le temps. Nouvelle recrue du château depuis peu, enfin nouvelle recrue de Jiménez quoi. Nouvelle promotion disons. J'ai vraiment plus le temps de prendre le temps. Ma vie se résume aux courriers envoyés et reçus de l'école, aux rondes dans les couloirs et à tout le côté administratif de Poudlard. Je suis la main droite de Jiménez. Et une nouvelle comme ça, ça paraît des les journaux. Alors j'ai rencontré des journalistes, avec leur collègue photographes qui m'éblouissaient avec leur flash en pleine gueule. M'enfin les questions sont terminées. Maintenant, encore plus qu'avant, je suis tenue de garder une image, de paraître classe, distinguée et inaccessible. J'ai plus beaucoup le temps de respirer. Mais après tout, c'est moi qui ais choisi cette vie. Et ici là maintenant, dans cette neige, sous la nuit, à cet instant précis; je suis fière de moi.
Je t'ai vue dans le journal.
-Wou!

Je me retourne immédiatement, après mon petit cri de stupeur. Très léger, hein, je préfère préciser. Et je tombe nez à nez avec Ellana. Oh oui Ellana. La petite princesse Ellana. Un chaleureux sourire s'installe sur mon visage. Elle a rien à faire là, mais je m'en fou. Oh Dieu que je m'en fou. Elle est de ceux qui me permettent de respirer davantage. J'en compte peu des élèves comme la préfète des Serpentard. Mered, Lydie, Megan, Alice, Ellana. Point barre. Celles qui auront, malgré tous mes efforts de justice, une traitement faveur que tâche de garder invisible. Un regard en coin, un sourire comme un tic. Une âme particulière. Toutes ces jeunes femmes citées sont différentes, ont leur trait de caractère décalé qui m'a fait les prendre sous mon aile, qui m'a fait quelque chose. Mes protégées.
Alors je pourrais engueuler Ellana, lui dire de retourner dans son dortoir. Mais en ais-je envie? La réponse est non, complètement, entièrement non. C'est notre petit secret, notre coin où on se retrouve quelques fois, sans se prévenir.
C'est incohérent avec la rigueur que je m'efforce de mettre en place à l'école. Mais elle est l'exception qui confirme les règles, voilà pour les curieux.
-Mon Dieu Ellana, ce que ça me fait plaisir de te voir.
Eh oui, dans le journal...


Dans le journal. J'ai du mal à réaliser quelque part. Je suis devenue une femme importante, c'est ce qu'on me dit. Ce qu'on me demande de commenter en interview. Eurk. Étrange. Je suis toujours la petite fille qui a besoin d'un câlin pour pouvoir s'endormir moi.

Revenir en haut Aller en bas
Ellana Lyan
Ellana Lyan
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Petite promenade - Page 52 Empty
Re: Petite promenade

Message par : Ellana Lyan, Sam 13 Jan - 15:00


C'était un peu la peur en vérité qui régnait en moi. celle qu'elle me regarde de marbre comme une image, une statue, la bouche cousue comme vue tant de fois dans les articles. Un doigt pointé vers mon dortoir peut-être une réprimande ou une retenue. L'image de la grande sœur qui grandit pour lâcher comme une bombe : vas-t-en je ne veux plus jouer avec toi ! Mais elle comme invincible, malgré les responsabilité peut-être aussi un peu la célébrité, est restée comme une protectrice au regard bienveillant, alors je lui rend le sourire qu'elle m'offre, plus que heureuse de la voir ainsi au milieu d'un décor qui lui colle une infinité de fois mieux à la peau que les sombres bureaux. je retombe une nouvelle fois en admiration pour cette force qui émane d'elle, une aura invisible et pourtant si douce, alors face à elle et sa surprise teintée de joie de me revoir, je suis simplement bien.

Cet endroit c'était comme un lieu de rendez-vous, une promesse informulée de la retrouver quand ça n'allait pas où que le besoin était un peu trop présent. Parce qu'elle dégageait quelque chose dont j'avais un peu trop besoin, un sentiments que peu de gens avaient encore faire résonner en moi. j'avais confiance en elle, immensément, aveuglement et si fort que les étoiles brillaient eux fois plus lorsque je me retrouvais en sa compagnie.

Dans ses paroles il y a une joie non feinte que répercute son visage,
elle ne semble pas avoir changer, toujours aussi belle dans son elle-même
parce qu'il y a tant de gens qui sont parvenus à oublier, il faut rester
même quand il y a le vent, la tempête et cette sale douleur en nous

c'est pour ça peut-être qu'elle jouait un peu ce rôle de modèle à mess yeux, cette impression de compréhension et de vie au final moi je croyais en elle, comme en une déesse ou une étoile mais en deux fois plus fort, car elle était devant moi, dans ses miracles et sa lumière mille fois plus présente que sur le papier. Moi aussi ça me fait plaisir ! Et je peux le dire sans mensonges. T'es plus jolie comme ça, tu sais ? Quand elle ressemblait à tout sauf à cette étrangère que j'avais aperçue. Puis dans un élan d'amour ce sont les bras qui un instant viennent la serrer contre moi sans trop que je ne sache même pourquoi. Et le cerveau explose lorsqu'il crie : tu m'as manqué ! tu m'as manqué ! beaucoup ! beaucoup ! puis je recule pour laisser respirer, l'effrayante possibilité encore d'être repoussée.

Je suis contente que tu ne me renvois pas dans mon dortoir. Au fond il fallait juste dire que j'étais préfète et puis ça passait pour une petite réunion sur l'ordre et la discipline au sein de Poudlard, enfin une excuse comme celle là. Sourire amusé, les gens étaient de grands naïfs. Et que ce soit toi la directrice ajointe aussi ! s'empresser d'ajouter tant que tu restes reine et humaine... parce que c'était bien aussi de préciser.
Revenir en haut Aller en bas
Azénor P. Benbow
Azénor P. Benbow
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Quatrième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 2)


Petite promenade - Page 52 Empty
Re: Petite promenade

Message par : Azénor P. Benbow, Lun 26 Fév - 22:46



C’était facile d’être à ma place pour beaucoup de gens, enfin c’est ce qu’ils pensaient dans leurs petites têtes limitées. Pis il y avait les personnes comme Ellana, qui me faisait me sentir comme avant, comme j’étais réellement.
C’était pur, c’était simple, sauvage et naturel.
Moi aussi ça me fait plaisir ! T'es plus jolie comme ça, tu sais ? Et voilà qu’elle comprenait un peu ce que je ressentais en ce moment, le besoin d’être moi. Ouais, juste moi Azénor Philaester, une jeune femme pas tout à fait prête à tout assumer sur ses épaules à l’intérieur, qui assume pourtant le maximum à l’extérieur, jusqu’à ce soir au moins. Mais ce soir elle avait su me voir telle que j’étais réellement, juste moi et mes foutues hésitations et fiertés de jeune femme débutant dans ce b*rdel qu’est la vie. Alors j’avais juste souri surtout quand elle avait enlacé mon corps comme pour me rappeler que quelqu’un tenait à moi pour ce que j’étais, excepté Ian bien-sûr, mais c’est un autre sujet ça.
C’était la clef de ton bonheur de ce soir : Ellana. Comme un espèce de truc français moldu qu’ils appellent la Marianne, figure de la libération d’un peuple.
Je suis contente que tu ne me renvois pas dans mon dortoir. Oh mais je pourrais le faire, je devrais ouais, mais comme je me le suis déjà dit, je peux tout simplement pas, c’est notre moment ma douce, pas le leur, pas celui du monde et des journalistes avares de p*tains de nouvelles croustillantes qui me traquent toute la journée, juste le nôtre. Et que ce soit toi la directrice ajointe aussi ! Tant que tu restes reine et humaine…
Reine je sais pas, c’est ta vision des choses douce Ellana. Mais humaine je me dois de le rester ouais, parce que l’autorité ne veut pas dire dictature diabolique. Parce je voulais véhiculer de la lumière aussi sûrement, pas une ombre menaçante, après tout mon rôle c’était de garder Poudlard à un niveau d’excellence dans les meilleures conditions pas vrai ?
- Comment ça va toi ? Qu’est ce qui t’amène à notre point de rendez-vous ce soir ?
Eh oui, la directrice adjointe n’avait pas envie ce soir de parler formalités, étonnant ? Non pas du tout, j’en pouvais plus de ce côté strict, ce soir c’était mon soir après tout, à part Ellana personne n’était là, j’avais bien le droit à une pause.  Me retrouver et m’intéresser à ce qui me plaisait ce soir : la jeune blonde qui m’avait étreint avec tant d’affection quelques minutes plus tôt, c’était presque émouvant, mes yeux pleureraient s’ils le pouvaient m’enfn, tout le monde n’a pas le droit aux larmes.


Dernière édition par Azénor Philaester le Lun 2 Avr - 17:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ellana Lyan
Ellana Lyan
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Petite promenade - Page 52 Empty
Re: Petite promenade

Message par : Ellana Lyan, Jeu 1 Mar - 7:09


Elle avait beau être une reine de la lune, elle agissait sur moi comme le plus beau des soleil. Alors que mon monde respirait le cauchemar et l'insomnie, elle débarquait avec ses rayons incandescents pour me rendre un sourire que j'avais depuis longtemps oublié au fond de mon tiroir. Elle était ainsi, cette bouffée d'énergie et d'air pur qui guérit le moindre des maux. J'aurais pu lui parler de mes problèmes, les tourments qui me font tourner la tête sans la moindre délicatesse. lui avouer que quand mes camarades s'inquiète pour ce qu'il feront à l'avenir, je me demande si j'aurais la chance d'avoir un avenir. Mais cette nuit je voulais croire que oui, parce qu'elle était là et que milles choses semblaient mieux comme ça.

Les jours piquent un far aussi quand elle annonce un peu de ce qui la rend heureuse. Je ne sais pas trop si je pourrais tenir en réalité mais j'aime à penser que oui même si c'est compliqué, que tout tourne, les pression scolaire, les parents, la vie. Mais je sais voir dans ses yeux qu'elle est passée elle aussi par là et qu'elle comprend sans doute mieux que personne. Alors je ne dis rien et je souris. C'est plus facile ainsi. Toujours.

Je crois que j’espèrerais un peu te trouver même si je n'étais pas sûre que tu sortes encore maintenant que... je ne le dis pas. puis les étoiles, ça fait un temps que je ne suis plus sortie, il ne fait pas chaud mais elles me manquait ce qui était facile avec elle c'était sans doute la sincérité. Parlant d'elle, j'avais envie d'expliquer tant de chose. Une de seule avec qui j'aurais aimé partager un bout de passé traumatisé, juste un cadeau-fardau avec l'espoir qu'elle puisse m'aider à vaincre mes démons de minuit. Dis ? Azé... il fallait l'oser. C'est vrai que tu sais lire dans les pensées ? des rumeurs par ci, par là qu'on ne croient pas mais qui finisse toujours par nous revenir en mémoire. Peut-être qu'elle allait pouvoir faire un bout du chemin de mes aveux.
Revenir en haut Aller en bas
Azénor P. Benbow
Azénor P. Benbow
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Quatrième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 2)


Petite promenade - Page 52 Empty
Re: Petite promenade

Message par : Azénor P. Benbow, Lun 2 Avr - 17:28


omg pardon...



Depuis le temps que je la connais, Ellana n'a jamais brillé de la façon dont elle devrait. Même si je sais être une présence particulière pour elle, une espèce de bulle d'air dans la noyade, je ne l'ai jamais vue heureuse. Pourquoi ses démons s'acharnent-ils. Pourquoi ne connaît-elle pas la lumière. Pourquoi ais-je l'impression qu'elle s'est trompée...
Je la regarde sourire à moitié, comme si elle s'en sentait obligée. J'aimerais vérifier son pouls des fois, simplement histoire de savoir si elle vit toujours. Si elle vit vraiment. Mais je crois qu'elle se contente d'exister parfois, parce que c'est trop dur. Trop dur d'affronter quoi? C'est ch*ant quand on sait qu'il faut tout laisser aller, tout abandonner, mais qu'on ne peut pas parce qu'on attend toujours que l'impossible se produise. Oh si tu savais Ellana, des fois j'ai l'impression d'attendre pour quelque chose qui n'arrivera pas. Mais on s'y accroche hein, à ce truc qui nous ferait sourire plus que de raison, qui nous ferait nous sentir tellement en vie.
Je crois que j’espèrerais un peu te trouver même si je n'étais pas sûre que tu sortes encore maintenant que...puis les étoiles, ça fait un temps que je ne suis plus sortie, il ne fait pas chaud mais elles me manquait

Je sourie. Moi aussi elles me manquait. Et puis ça me tue que l'on ose se voir que lorsque le ciel brille la nuit. Puis je la regarde, je sens qu'elle a quelque chose à me demander. N'importe quoi Ellana, n'importe quoi. J'irais décrocher une étoile pour la petite princesse que tu es. Meurtrie par un passé que tu n'arrives pas à laisser partir. Ça me fait mal d'imaginer tes yeux humides, ça me touche de te penser seule au fond de ton lit, incapable de t'endormir par peur de revoir tout ce qui te trahit.
Puis la surprise. Je ne me doutais pas du tout que ça se savait, ne serait-ce-qu'un peu. Bizarrement, je ne veux pas pas savoir d'où elle tient l'information. Je ne veux pas perdre le précieux temps que j'ai avec elle ce soir, improvisé, improbable.
-Oh et bien... Je ne sais pas comment tu le sais, mais.. Oui, je peux lire dans les pensées, bien plus encore. Je peux m'introduire dans la tête des gens. En fait, je suis legilimens.
Pourquoi cette question?



Revenir en haut Aller en bas
Ellana Lyan
Ellana Lyan
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Petite promenade - Page 52 Empty
Re: Petite promenade

Message par : Ellana Lyan, Sam 7 Avr - 14:20


t'as remit mon kiiiit amour


L'amour d'une petite sœur à la grande c'est l'une des choses que les yeux se plaisent le plus à voir.
Et c'est elle que mon cœur avait choisit, bien avant d'ailleurs qu'elle ne soit nommée à un quelconque post de prestige - quoique directrice des lions déjà ce n'était pas vraiment rien. Cette nuit, il y avait une envie un peu étrange. Celle de confier, de montrer d'avouer au final un peu tout ces secrets restés cachés en surface de la peau et au fond du cœur.
Des promesse et des regrets inavouables que je voulais qu'elle découvre sans trop savoir pourquoi. Peut-être parce que je lui faisais confiance, que j'avais envie qu'elle comprenne, qu'elle me serre plus fort et peut-être moins pour rien. J'avais conscience qu'au yeux de beaucoup je ressemblait à un oisillon blessé sans doute trop tôt tomber du nid mais peu savaient réellement ce qui se cachait derrière mes airs d'enfants perdu. Je voulais qu'elle soit au courant.

Alors le plus naturellement du monde, je demande tu peux lire dans ma tête ?
Plus court qu'un million d'explication. A elle je ne voulais rien cacher, peut-être même arriverais-je à la guider ? Legilimens... Ca avait quand même de la classe comme nom...
Comme fascinant et effrayant à la fois et dans les deux sens autant pour celui à qui ont lisait les pensées que pour la personne qui devait se frayer un chemin, découvrir et voir toutes ses images qui ne lui appartienne pas.

J'avais peur et hâte à la fois.


Revenir en haut Aller en bas
Azénor P. Benbow
Azénor P. Benbow
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Quatrième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 2)


Petite promenade - Page 52 Empty
Re: Petite promenade

Message par : Azénor P. Benbow, Jeu 26 Avr - 12:25



Ellana. C'est une caresse, une plume qui tombe au ralenti, des notes de piano sur lesquelles ont fermerait les yeux, transporté. Une main qui joue sur le clavier, la tête en l'air, les souvenirs dissiper, un soupir profond, ça fait du bien de rêver, de se sentir léger. J'ai rarement le droit à tout ça. Parce que je suis Azénor Philaester, Directrice Adjointe de la plus grande école de magie du pays, Directrice de la maison du courage, de la force. J'ai pas le droit de flancher et de montrer signe de faiblesse. J'ai pas le droit de respirer comme j'en aurais envie. J'ai pas le droit de crier pour m'échapper. Pas le droit. Mais avec cette petite princesse... C'est plus simple. Nous sommes complicité, entente, bienveillance.

tu peux lire dans ma tête ?

Comme un cheveu sur la soupe, j'esquisse un sourire. Je peux ressentir que c'est le moyen qu'elle a trouvé pour me dire, pour me raconter sans perdre ses mots, sans risquer d'oublier un détail qui changerait la donne, qui pardonnerait presque tout. Je regarde la belle petite sorcière et sors ma baguette de ma poche.

oui

Parce que je n'ai pas besoin de lui demander pourquoi, j'ai déjà tout compris. Et je suis d'accord, d'accord parce qu'elle a besoin d'yeux pour comprendre, d'oreilles pour entendre sa souffrance. Je suis là pour elle; toujours. Je lui fais comprendre dans mon regard qu'elle n'a pas à s'en faire, que tout se passera bien, que quoi qu'il arrive, quoi qu'elle revoit, je serai là.

#legilimens; en plein dans son coeur. Et la balade de sa vie commence, nous deux, dans sa tête, main dans la main. Comme des soeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Ellana Lyan
Ellana Lyan
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Petite promenade - Page 52 Empty
Re: Petite promenade

Message par : Ellana Lyan, Lun 11 Juin - 17:01


Trop de retard, j'suis vraiment désolée :(

J'ai toujours eu beaucoup trop de certitude pour exister et je me suis vite aimée, s'apprivoiser quand on fait semblant ce n'est pas bien difficile, il suffit de ne pas vraiment regarder le maintenant, tricher de quelque peu et s'imaginer enfant. Plus facile de se placer dans une boite, trouver sa case et son étiquette et après même si on a un peu peur ça a le don de rassurer, on sent les bord, on sent le toit, le sol, on se serre dans ses propre bras parce que mieux que nous personne ne console. On est enfermé mais un peu plus libre car vivre en société c'est renoncer à une partie de son envolée. Il y a des lois, elles veulent nous faire tenir à carreaux ou peut-être simplement sur des petites dalles blanches dans un jeux d'échec géant sur lequel on pense qu'on avance en restant immobile. C'est pas facile, on se demande quelles mains nous tiennent, à quel point on peut nous faire avancer où reculer, quels sont les pions qu'on blesse à quelle heure sonnera notre fin et surtout, surtout pouvons nous terminer maitre du destin ?

Avec elle
pourtant
tout semble un peu comme
différent ?

C'est quelle est cette loi étrange et blanche que l'on regarde avec appréhension, c'est qu'elle est ce tout, cet ange qui ne devrait juré que par bonne action à moi qu'être de vengeance elle ne distribue les sanctions. Double visage d'une servante de société qui ne change pas avec le nouveau statut car elle a toujours été étrangement plus élevée et pourtant tellement humaine que ça a le don de tout chambouler. Oui, ce devait être ça de l'extérieur Azé une allégorie de l'autorité.

Pourtant il y a toujours eu cette autre vision, les mots sous le ciel, les fausses interdictions que l'on sème. Les aveux, les soupirs sous la lune qui dans les eaux se mire et moi je la regarde aujourd'hui comme au premier jour, je la regarde avec des yeux d'enfants, deux yeux d'amour. Elle qui n'a jamais représenté les barrières mais bien les ailes, elle que je connais si peu et que j'admire comme une grande sœur. J'ai le cœur étrangement plus léger à lui parler et les envies coulent sans peur d'être jugée. Je sais ce qu'il va se passer et comment elle va en moi entrer, j'ai toujours été intriguée mais on dirait là l'attente d'une parcelle offerte de vérité, j'ai peur, juste un peu je sais qu'elle sera douceur comme s'il n'y avait rien de mieux. Parce que j'ai sur le cœur, tout ces jours de malheur, cette envie de partager pour peut-être un peu en être soulagée.

La baguette qui apparaît comme une arme et ici un simple bâton magique étrangement si fragile face au monde qui entoure, face à la puissance dont elle peut faire preuve. Une formule en plein cœur comme un adieu ou une promesse, je bascule, dans le monde de mes souvenirs et étrangement je sais qu'elle est là. Un peu loin mais un peu proche, juste comme il faut est-ce donc si beau ? Souvenir flou, je me rends compte que je ne contrôle pas, les derniers jours reviennent, des cauchemars et des réveils en sueur entre les draps, les lèvres de Kalsi, le sourire d'Amy, j'ai peur qu'elle voit des choses dont j'ai honte alors je tente, je m'efforce de la guider à défaut de la repousser. Je m'enfouis vers mes premiers souvenirs, pensées d'enfants. Il y a comme des orages, la rage du père et les éclairs. Je n'aime pas et pourtant je reste. Là devant les scènes qui se déroule sous mes yeux. Les insultes, les baffes envolées et ce fameux jour qui ne sonne pas si étranger où le sort impardonnable de la souffrance s'abats quelque seconde sur mon enveloppe fragile.

Je sens le souvenir électriser le moindre pore de ma peau alors que la douleur des images me fouette violemment. Je reste debout, les yeux vides sans doute perdus dans ma tête un peu trop loin, je sais qu'elle est là alors je ne dis rien, je ne pleure pas, je regarde, j'apprends et je continue. Comme un film accéléré, les premiers baisers d'Albus et le jour où les parents apprennent le drame. Sortir avec un sang mêlé Poufsouffle est-ce donc si insensé ? Je revois le sortilège vibrer en moi, ma mère graver d'un sortilège, le mot "traîtresse" dans la chaire de mon bras. Et j'ai soudainement du mal, à respirer...
Revenir en haut Aller en bas
Alice Delacour
Alice Delacour
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Petite promenade - Page 52 Empty
Re: Petite promenade

Message par : Alice Delacour, Ven 10 Aoû - 12:35


PV Theya ♥


Quand l'amitié prend le dessus


Beaucoup d'élèves étaient dans le parc dans cette journée ensoleillée d'été. Certains profitaient du soleil rayonnant, d'autres discutaient ou jouaient. Alice était de ceux qui profitaient du beau temps. Elle repéra un coin tout plat mais assez confortable pour s'asseoir, et elle s'installa dessus, avec une bonne vu sur un petit ensemble du parc. Elle regardait les élèves de 1er année jouer avec insouciance et s'amuser. Son attention se dissipa soudain lorsqu'elle entendit des bruits de pas derrière elle.

Elle tourna la tête et repéra quelqu'un qu'elle aimait bien, et qu'elle n'avait pas revu depuis un bon petit bout de temps. C'était la fille à côté de qui elle s'était assise en cours de potion, et que Alice croisait parfois dans les couloirs. C'était aussi celle qui était avec son ex petit ami, Jace Becker. Pourtant, ce n'était pas pour autant que la lionne la détestait. Elle ne détestait pas Theya tout simplement car elle n'avait aucune mauvaise intention, qu'elle était tellement mâture et gentille qu'elle s'entendait très bien avec elle, pour son plus grand bonheur.

Alors, un sourire sur les lèvres, la rouge rejoignit en silence son amie.
Revenir en haut Aller en bas
Theya Alomora
Theya Alomora
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : - Permis de transplanage


Petite promenade - Page 52 Empty
Re: Petite promenade

Message par : Theya Alomora, Ven 31 Aoû - 18:34



 


Quand l'amitié prend le dessus

Des paillettes, des étincelles, des rayons solaires, qui pénétraient par les vitres de ta salle commune. Tu étais heureuse, conquise, un nouveau jour commençait et tu décidais de sortir de ton terrier. Tes organes faisaient de la poésie, ou plutôt des airs de métal car tu n'avais encore rien manger.
Il était bien trop tard pour la Grande salle, car oui c'était le week-end et donc pas de cours. Qu'allais-tu faire de ton après midi ? Jace ne sera pas là, stagiaire au Heurtoir il avait ses week-ends chargés et vous aviez peu de temps pour vous voir. La semaine suffirait, et après tout le séjour en France approchait à grand pas. Tu avais hâte de passer plus de temps avec lui et pouvoir le connaître, lui et sa famille. Bien que tu connaissais déjà c'est deux cousines, la gentille Lollychou et l'autre... L'autre blonde. Ouais, Elhiya, un sujet toujours sensible car inexpliqué, tu décidais de te changer les idées pour aller chatouiller la poire des cuisines et prendre un fruit pour le déguster en marchant. Une pomme, un sourire au coin des lèvres car il s'agissait du péché mignon de Jace, une bonne habitude qu'il avait. Et tu te rappelles, il en avait pris une le soir de votre toute première rencontre.

Le jus se déversait sur ta langue pour couler jusqu'à ton gosier et satisfaire ton estomac, oui je sais, tu avais très faim. De tes longues jambes tu frôlais le sol des couloirs de Poudlard, croisant quelques écoliers au passage mais tous étaient dans le Parc. C'est pas que t'étais un mouton mais bien que tu aimais la nature. Sentir l'air frais, le vent ébouriffer tes cheveux, les rayons du soleil sur ta peau, la faisant scintiller et mettant en évidence les reflets auburn de tes cheveux.

Ta beauté n'était que plus accentuée lorsque tu étais dans la nature, tes joues rougissantes par la chaleur ainsi que l'herbe sous les pieds, tu avais même décider d'enlever tes chaussure pour sentir d'avantage notre Terre. C'était là que tu reconnaissais ta nature la plus profonde, être Poufsouffle. Notre Sainte Mère Chourave n'était pas professeur de botanique pour rien en tant que directrice des Pouffys, c'était une caractéristique très propre à cette maison. Bien que tu avais plusieurs atomes dans les autres maisons, le Choixpeau avait décidé celle-ci pour toi, il y a cinq ans de cela.

Galopant telle une centauresse sur la pelouse, tu rejoignais un petit coin déjà occupé par une de tes connaissances. Quelqu'un que tu appréciais beaucoup à vrai dire. Ça avait failli tourner au drame pendant le bal mais... Apparemment cela n'avait pas empêcher la lionne de rejoindre la blairelle. Un peu timide par leur dernière rencontre, elle engagea elle même la conversation.

- "Bonjour Alice, comment tu vas ?"

HRPG:
 

 
Revenir en haut Aller en bas
Alice Delacour
Alice Delacour
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Petite promenade - Page 52 Empty
Re: Petite promenade

Message par : Alice Delacour, Ven 31 Aoû - 19:04


Quand l'amitié prend le dessus


Tu apercevais, au loin, la démarche singulière de ton amie Poufsouffle, son visage enfantin et familier. Sourire de bonheur dessiné sur tes lèvres rosies, les yeux pétillants, tu vins te placer à côté d'elle, comme si vous vous connaissiez depuis toujours. Tu lui adressa à nouveau un sourire amical, comme tu avais pour habitude de le faire. Tu te sentais libre, comme si tu pouvais faire tout ce que tu voulais. L'air pur te caressa le visage et te fis frémir, tandis que tes oreilles captaient le bruit de volatiles impatients. La jaune prononça quelques mots, auxquels tu répondis avec bonne humeur malgré ton départ imminent de ta seconde maison.

- Salut Theya, je vais bien, et toi ?

Des mots banals sortis tout droit de ta bouche, si insignifiants et pourtant, tu ne trouvais rien d'autre à dire, c'était la facilité. Le vent se fit ressentir lorsque tu vis une feuille voleter à côté de ta main. Tu la saisi et la relâcha, tandis que tu tournais vers ton amie pour observer sa pomme juteuse que tu regardais avec envie. Car, après réflexion, tu te souvins que tu n'avais pas mangé ce midi pour aller réviser. En réalité, ce fit plus ton estomac que ton esprit qui te le fis savoir. Mais tu t'abstenu d'un Oh, ta pomme à l'air trop bonne, je pourrais pas en avoir un aussi ? qui, serait sans doute mal accueilli par cette Poufsouffle.

Le silence était pesant et tu ne trouvais rien à dire pour le compenser. Pourtant, il faudrait bien que tu trouves car la situation était entrain de se transformer en grand malaise ce qui n'était pas pour te ravir. Tu dégagea d'un coup sec de la main une mèche de cheveux indisciplinée pour venir la placer derrière ton oreille, tandis que tes lèvres vinrent former quelques mots banals et sans intérêt, qui auraient pus être évités si tu avais trouvé dès le début un sujet de conversation plus intéressant. Mais comme ça n'était pas le cas et que tu n'avais rien d'autre à dire, alors tu avais dis ça, encore une fois, c'était la facilité. Encore.

- Beau temps pour aller se promener, tu trouves pas ?

Pourtant, tu pouvais te l'avouer, c'était parfaitement ridicule. Mais que faire? Tu n'avais rien trouvé de mieux, et ton cerveau ne parvenait pas à trouver une phrase assez intéressante susceptible d'être prononcée. Tu te contenta d'observer bêtement le ciel, la tête levée et des prunelles marrons noisettes scrutant les nuages sans grand intérêt.

HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Theya Alomora
Theya Alomora
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : - Permis de transplanage


Petite promenade - Page 52 Empty
Re: Petite promenade

Message par : Theya Alomora, Lun 3 Sep - 23:27






Quand l'amitié prend le dessus


Tu marmonnais un petit oui de réponses, et regardais tes pieds frôler l'herbe. Un peu gênée, alors qu'un lourd silence s'installait. Heureusement, la lionne brisa ce silence en te parlant... De la météo ? Tu redressais un peu ta tête pour la regarder sous les cils avec un sourire en coin. Retrouvant ton aisance, car tu voyais bien qu'elle aussi était un peu gênée.
Tu pinçais tes lèvres, pour te retenir de pouffer. La situation était idiote, vous n'alliez tout de même pas foutre en l'air une amitié juste parce que tu es enfin non, tu n'es pas, mais c'est compliqué, enfin voilà quoi... Mais tu ne voulais pas perdre Alice pour autant.
Toujours le sourire en coin, d'un regard malicieux tu répondis sur un ton taquin :

- Tu me parles météo ? Tu ne pouvais pas contenir ton rire, nerveux ou réel, mais c'était idiot d'être gêné Allé viens, on va marcher. Pas la peine d'être gênée, on est amie non ? Alors, qu'as-tu fais aujourd'hui ma belle ? Comment se passe ta fin d'année ?

Revenir en haut Aller en bas
Alice Delacour
Alice Delacour
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Petite promenade - Page 52 Empty
Re: Petite promenade

Message par : Alice Delacour, Sam 3 Nov - 19:14


Désolée de ce retard de 2 mois !

Quand l'amitié prend le dessus


La situation était idiote, mais elle ne dura heureusement pas très longtemps. La jaune te regardais avec un sourire ne coin, digne des plus grandes starlettes. Tu sentais bien qu'elle essayait de se retenir de rire. Un sourire malicieux se dessina sur tes lèvres et dans tes yeux apparurent une étincelle de contentement.

- Oui Theya, je te parle de météo ! Je sais que c'est ridicule, mais je ne suis pas très douée pour commencer les discussions, désolée ! Déclara -tu en éclatant de rire. Sinon, je voulais te parler, justement. Je suis un peu anxieuse quant à mon départ de Poudlard. J'ai peur de ne pas arriver à entrer dans le vie d'adulte, de ne pas m'adapter. Je ne sais pas si je vais tenir...


Tu marchas un peu, fixant tes pieds, le regard anxieux. Tu ne savais pas trop comment faire, ta voix tremblait et cela dut à l'approche de ton départ. Puis tu regardas ton amie, attendant de conseils de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Alkanor Naoui
Alkanor Naoui
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Petite promenade - Page 52 Empty
Re: Petite promenade

Message par : Alkanor Naoui, Mer 23 Jan - 16:36


RP libre depuis plus de 2 mois
avec Jackson Hartman

Qui pourrait croire, en restant au chaud dans les couloirs de l'école, que nous sommes en hiver? À part les arbres sans feuilles, il fait super beau : ciel bleu, soleil qui brille...  Il y a de quoi avoir envie de sortir dans le Parc! Je m'habille chaudement, car c'est l'hiver, après tout beau temps ne signifie pas temps chaud! Cela fait un moment que je ne me suis pas promené dehors, je vais profiter de mon temps libre. L'hiver est plutôt une saison à rester dans la bibliothèque! Mais l'hiver est aussi une jolie saison pour se promener dehors. Peu de monde aime l'hiver à cause du froid et de la pluie, mais il faut toujours trouver un bon côté à tout! Pendant les autres saisons, ont n'a pas l'occasion d'observer les branches des arbres mais plutôt leurs feuilles, fleurs, et fruits. Et l'hiver, on peut! Les branches des arbres font des formes si complexes qu'il me faut parfois des heures pour trouver le bout de chaque branche. C'est mon petit jeux quand je suis seule dehors. Et c'est bien ce que je vais faire aujourd'hui!

Je sors dans le Parc sur la pointe des pieds, comme je fais d'habitude lorsque je vais me promener seule. Je déambule d'un pas tranquille sur les petites allées du Parc en observant autour de moi pour choisir un arbre avec qui jouer.  Je les observe tous, m'emerveillant encore, comme si je n'avais jamais vu des arbres l'hiver. Finalement, je quitte les petites allées et décide de m'asseoir en tailleur sous un arbre sur l'herbe fraîche, face à un autre arbre très joli, pas très grand mais assez épais. Ses branches sont nombreuses et vraiment très jolies .

Mon regard se perd se perd dans les branches que je tente de démêler intérieurement tout en me demandant si d'autres personnes jouent à ce jeux ou si je suis la seule à y jouer, ce qui voudrait dire que c'est moi qui l'ais inventé!

Edit : Jack's est plus élève du coup le sujet est libéré !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Petite promenade - Page 52 Empty
Re: Petite promenade

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 52 sur 52

 Petite promenade

Aller à la page : Précédent  1 ... 27 ... 50, 51, 52

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.