AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: Le Lac
Page 47 sur 50
Le Lac
Aller à la page : Précédent  1 ... 25 ... 46, 47, 48, 49, 50  Suivant
Emilie McMiller
Gryffondor
Gryffondor

Re: Le Lac

Message par : Emilie McMiller, Sam 13 Fév - 22:03


Lïnwe ne semblait pas surpris de rencontrer une étrangère. Dans son ancienne école, certains se moquait de ses origines Russe alors que pour Émilie, c'était une fierté de ne pas venir du même pays et de partager nos différences.  

« Awkay, cool. Quittées à cause d'un hiver trop froid ? Les climats doivent être bien rudes là-bas alors... »

« Oh oui ! Il fait très très froid. Mais je n'ai plus vraiment de souvenir de cet hiver. Je n'avais que deux ans à cette époque. Mais comme j'ai de la famille, je vais souvent en Russie. À Saint-Pétersbourg, l'hiver atteint facilement les moins huit degrés. C'est pour ça, elle montra d'un signe de tête le petit tee-shirt manche courte sous son uniforme, que je suis habituée à m'habiller légèrement. Personnellement, je ne trouve pas qu'il fasse si froid pour un mois de février. »

Lorsque Émilie aborda le sujet des parents, un sourire étrange fendit le visage du lion. La jeune fille crut avoir posé une mauvaise question, mais il répondit le plus naturellement qu'il soit:

« Mes parents ? A Ballycastle aussi ! Mon père, ma mère et mon grand frère travaillent tout trois au Ministère de la Magie par contre. Mais ils transplanent directement à la maison. Pour revenir sur les directeurs non seulement de Durmstrang mais en général, tu penses quoi de Kholov ? »

Il avait si brusquement changé de sujet que la rouge et or redouta une nouvelle fois d’avoir commis une erreur. Mais le sourire de Lïnwe l’en dissuada une nouvelle fois :

« Ho...je le trouve un peu sévère comme personne, mais après, je ne vais pas mentir, autant tout simplement dire que je ne le connais à peine. Il est plutôt discret, à part aux repas, je ne l'ai jamais croisé - on ne peut pas non plus dire que j'ai essayé... »

La lionne était un peu mal à l’aise. Alors qu’elle ne respectait que très peu les adultes, avec Kholov s’était…différent. Elle n’osait pas l’avoué, mais elle avait toujours cru que le directeur était un adepte de la magie noire. mais après tout, ce n'était qu'une hypothèse, peut-être n’était-il pas si mauvais, au fond.

« Et toi ? se risqua Émilie, tu en penses quoi de…lui ? »
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Lac

Message par : Lïnwe Felagünd, Lun 15 Fév - 1:54


- Ho...je le trouve un peu sévère comme personne, mais après, je ne vais pas mentir, autant tout simplement dire que je ne le connais à peine. Il est plutôt discret, à part aux repas, je ne l'ai jamais croisé - on ne peut pas non plus dire que j'ai essayé... lui répondit la lionne. Lïnwe aimait bien parler du dirlo. Beaucoup de critiques. Surtout négatives. Enfin passons. C'est vrai qu'il était plus que sévère, draconien et même à la limite du dictateur avec son régime légèrement... comment dit-on... oppressant ?
Et puis d'un côté, il était très mystérieux, discret. Il ne faisait que de brèves apparitions lors des dîners et ne parlait que pendant les banquets de début ou fin d'année. Il n'hésitait pas à rallier des personnes pour son propre compte et à influencer des élèves. Le seul point positif qu'on pouvait lui trouver, c'est qu'il préconisait avant tout la connaissance. Et ça, le garçon ne pouvait lui reprocher.

- Je suis d'accord avec toi, fit-il d'un ton encourageant. Après tout, il ne savait pas si la fille connaissait l'insigne qu'il portait. Il appartenait au Club personnel du Directeur. Il était d'ailleurs le plus jeune des membres et il en était fier même si il ne le montrait guère. Et même en tant qu'élite, il n'avait pas eu l'occasion de parler au Directeur. L'truc intéressant, c'est qu'ils étaient autorisés à faire plus de trucs. Même plus que les Préfets, alors ça devenait forcément intéressant et de ce fait, l'irlandais n'avait pas su refuser non plus l'offre de Kholov. Même si il ne l'appréciait pas du tout, il serrait les dents et c'est tout. Au moins, il avait d'autres privilèges qui en valait la peine. Mais il évitait un maximum de critiquer le Directeur en public avec des gens qu'il ne connaissait pas, au risque de se faire lui-même chopper et balancer. C'est vrai qu'on le voit jamais, sauf en cours lors de ses fameuses inspections... commenta-t-il d'un ton narquois avant d'ajouter : Au fait, tu savais qu'il est russe ?
Revenir en haut Aller en bas
Emilie McMiller
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Lac

Message par : Emilie McMiller, Jeu 18 Fév - 23:48


Lïnwe partageait les mêmes sentiments qu'Émilie pour le directeur : une personne sèvere et discrète

« C'est vrai qu'on le voit jamais, sauf en cours lors de ses fameuses inspections..., fit-il avant de rajouter, au fait, tu savais qu'il est russe?  »

La lionne eut une petit hésitation avant de répondre:

« Son nom de famille en dit assez loin. Mais ça aurait pût être un hasard...Je ne sais pas si tu savais, mais les noms de familles russe et masculin se terminent obligatoirement par le son "v" et les féminins par "va". Pour mon cas, s'empressa d'ajouter la sang-mêlé, j'ai pris le nom de mon père, qui est d'origine anglaise. »

Son regard dériva sur l'étendu d'eau plate du lac. Elle vit les nuages se déplacer à un rythme régulier en glissant silencieusement sur l'eau glacée. Par moment, l'ombre noir d'un oiseau décrivait des cercles au-dessus du parc puis s'envolait au loin, derrière les montagnes. Les arbres projetaient leur ombre sur les élèves et le soleil commençait à décliner lentement à l'horizon. Quelques minutes s'écoulèrent sans qu'aucun des deux lions n'osent briser la bulle de silence qui les enveloppait. Les discutions des autres élèves semblaient lointaines, comme si ce n'était que l'écho d'un souvenir. Les yeux d'Émilie se posèrent sur le terrain de Quidditch et elle se vit, montant un superbe balais, brandirent le vif d'or sous les acclamations d'une foule inexistante. Un soupir s'échappa de ses lèvres entrouvertes sans vraiment qu'elle ne s'en rende compte. Soudain, ses paupières se fermèrent doucement puis, tout aussi lentement et délicatement, se rouvrir. La sang-mêlé regarda autour d'elle. Elle venait encore une fois de s'absenter. Des fois, tout en elle cessait de marcher, comme si on venait d'appuyer sur le bouton OFF, et la Griffondor ne pouvait plus se concentrer. Souvent, cela lui arrivait lorsqu'elle réfléchissait trop ou quant elle était stressé, or, aucune de ses situations venait d'avoir lieu. La jeune fille regarda sa montre puis le jeune homme devant elle. Soudain, la rouge et or remarqua une étrange insigne sur le poitrail de Lïnwe. Durant ses cinq minutes d'absence, il avait respecté le silence et la jeune fille sentit une bouffée de reconnaissance montée en elle. Elle montra du doigt l'étrange insigne puis demanda:

« Qu'est-c'est? Tu ne peux pas être préfet, tu es trop jeune, non? »
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Lac

Message par : Lïnwe Felagünd, Dim 21 Fév - 23:46


- Son nom de famille en dit assez loin. Mais ça aurait pût être un hasard...Je ne sais pas si tu savais, mais les noms de familles russe et masculin se terminent obligatoirement par le son "v" et les féminins par "va". Pour mon cas, s'empressa d'ajouter la sang-mêlé, j'ai pris le nom de mon père, qui est d'origine anglaise. Elle était donc bien russe à la base. Malgré cela, le garçon ne sentait pas cet accent prononcé du pays de l'Est. Elle le cachait bien, l'accent ! Ou peut-être qu'elle aussi n'avait pas vécu là-bas. Content d'apprendre de nouvelles informations, même dans un dialecte tout à fait étranger, il répondit joyeusement :

- Oh non, je ne savais pas du tout ! Merci de me le dire. Je me sentirai moins con ce soir haha. C'est ma mère qui dit tout le temps ça... fit-il légèrement amusé. La petite elle, ne semblait pas vraiment l'avoir entendu. Elle était déjà perdue dans les rivages lointains. Comme il était facile de partir, s'échapper d'ici. De là. Ou encore de cet endroit.
Un simple rêve. Une simple pensée. Qui pouvaient tout bouleverser. Un simple voyage au bout du monde. C'était magnifique. Et d'ailleurs, c'était pour cette raison que le garçon apprenait à méditer chaque jour. Pour partir loin d'ici. De là. Ou encore de cet endroit.

Pendant ce moment d'absence, il ne préféra pas la déranger. D'ailleurs, il fit de même en prenant son exemple mais cette fois-ci, il s'allongea sur l'herbe fraîche du parc. Fermant à demi les yeux, il fit le vide. C'était assez... étrange et contradictoire de faire cela accompagné. C'était bien la première fois qu'il méditait en compagnie de quelqu'un. Même sa petite sœur n'avait jamais eu ce privilège et sûrement personne d'autre n'aurait ce privilège par la même occasion.

- Qu'est-c'est? Tu ne peux pas être préfet, tu es trop jeune, non? dit-elle soudainement en se retournant vers lui. Légèrement surprise par cette soudaine remontée dans la vie réelle, il laissa échapper un Oh! de surprise. Se relevant face à elle, il lui répliqua alors :

- Oh ça... et bien. Non, je ne suis pas Préfet. Je suis bien trop jeune ! Et je pense d'ailleurs, ne jamais l'être. Sauf peut-être si l'on change de Directeur... Enfin. Cet insigne désigne le Club d'élite choisi par Kholov. Et j'en fais partie. J'suis le plus jeune membre ! Il espérait que cette nouvelle information ne fasse pas effet boomerang sur ce qu'il croyait être sa nouvelle amie.
Il ne voulait pas passer pour un hypocrite, chose qu'il n'était absolument pas.
Revenir en haut Aller en bas
Emilie McMiller
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Lac

Message par : Emilie McMiller, Mar 23 Fév - 19:42


Lïnwe laissa échapper un petit "oh" de surprise qui surpris plus Émilie que l'autre lion.

"Oh ça... et bien. Non, je ne suis pas Préfet. Je suis bien trop jeune ! Et je pense d'ailleurs, ne jamais l'être. Sauf peut-être si l'on change de Directeur... Enfin. Cet insigne désigne le Club d'élite choisi par Kholov. Et j'en fais partie. J'suis le plus jeune membre."

Les yeux gris intense de la jeune fille s'illuminèrent d'admiration. Elle fixa le jeune homme devant elle et murmura, comme si cela était grossier et que personne d'autre ne devait l'entendre:

"C'est vrai? Tu en as de la chance! Je ne savais pas que ça existait! C'est une organisation top secrète? Ou une armée si on attaquait Poudlard? Comment on fait pour y rentrer? "

La lionne s'imagina, se dressant fièrement sur la pointe des pieds devant Kholov, les autres membres l'applaudissaient et elle, elle souriait de son petit sourire innocent. Le directeur posa l'insigne que portait Lïnwe sur l'uniforme de la fillette et commença un discours qui annonçait une grande carrière à Émilie, une carrière d'Auror, par exemple...
Soudain, quelque chose la frôla, la tirant ainsi de sa rêverie. Une magnifique hirondelle était passée à quelques centimètres de la rouge et or. Elle volait gaiment avec d'autres hirondelles autour du lac. La sang-mêlé regarda à nouveau Lïnwe, comme si elle s'attendait à ce qui l'amène à Kholov pour qu'elle reçoivent son insigne.
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Lac

Message par : Lïnwe Felagünd, Dim 28 Fév - 20:08


A côté de lui, la fille parlait à voix basse, comme pour partager un secret que personne d'autre ne doit entendre, que personne d'autre ne doit savoir. « C'est vrai ? Tu en as de la chance ! Je ne savais pas que ça existait ! C'est une organisation top secrète ? Ou une armée si on attaquait Poudlard ? Comment on fait pour y rentrer ? » Le ton qu'elle prenait suffisait au deuxième année pour comprendre qu'elle était à la fois admirée, fascinée et curieuse d'apprendre qu'il appartenait à l'Elite de l'école de sorcellerie. Entre temps, une formidable hirondelle venait de se déposer sur l'herbe, à leur côté. Comme pour leur tenir compagnie. Comme pour écouter la conversation.

- Ouais ! Je ne sais pas vraiment comment j'ai fait pour y entrer. En fait, j'ai reçu une lettre officielle du Directeur, disant que je pouvais, si je le souhaitais, intégrer son Club personnel. Ne voulant pas détailler davantage, il poursuivit son discours sur la fonction du mouvement. Non, ce n'est pas vraiment une organisation top secrète haha ! Même si ça reste privé et discret, je l'avoue. On a une partie qui nous est réservée pour encore mieux travailler en fait. Une fois encore, il ne voulait pas en dire plus. Cette nouvelle liberté et puissance lui plaisaient bien, il ne voulait pas que d'autres sachent ce qu'il pouvait faire dans les précisions. Et ce n'est pas non plus une armée, ajouta-t-il simplement. Ce n'était véritablement pas une armée pour défendre Poudlard, ça non. Mais peut-être une milice kholovienne. A vrai dire, le garçon ne savait pas trop ce qu'il pensait de cela puisqu'à aucun moment, le Directeur était venu en personne dans leur salle. Il ne lui avait rien révélé de plus que ce qu'il avait écrit. Limite déçu de ne pas pouvoir en savoir plus sur le dirigeant de l'école, il préféra opter pour autre chose : Tu as de bonnes notes en cours ?
Revenir en haut Aller en bas
Emilie McMiller
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Lac

Message par : Emilie McMiller, Ven 4 Mar - 11:31


"Ouais ! Je ne sais pas vraiment comment j'ai fait pour y entrer. En fait, j'ai reçu une lettre officielle du Directeur, disant que je pouvais, si je le souhaitais, intégrer son Club personnel."

Émilie laissa échapper un petit "ho" d'admiration, puis le Gryffondor repris:

"Non, ce n'est pas vraiment une organisation top secrète haha ! Même si ça reste privé et discret, je l'avoue. On a une partie qui nous est réservée pour encore mieux travailler en fait."


La jeune lionne hochait silencieusement la tête, écoutant attentivement chaque mot du jeune homme.

"Et ce n'est pas non plus une armée", rajouta-t-il.

La sang-mêlé fut un peu déçue. Elle aurait tellement aimé savoir qu'une armée comme  celle du célèbre directeur Dumbledore qui avait enseigné ici un siècle auparavant, renaissait sous un autre nom et avec un autre directeur comme chef. Soudain, Lïnwe reprit, changeant si soudainement de sujet que cela éveilla une certaine curiosité chez la jeune fille:

"Tu as de bonnes notes en cours ?"

Émilie haussa un sourcil mais ne fit pas de commentaire et se contenta de répondre simplement :

"Oh oui, ça va. Et toi? Comment ça se passe? "

Elle laissa un petite temps d'hésitation avant de poser la question qui lui brûlait sur les lèvres:

"Et...est-ce que les autres professeurs sont au courant de cette organisation?"


La rouge et or désigna d'un signe de tête l'insigne que portait Lïnwe. Il avait beau eut essayé de changer de sujet, Émilie, elle, voulait en savoir un peu plus sur le "Club personnel" de Kholov.
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Lac

Message par : Lïnwe Felagünd, Dim 6 Mar - 0:38


Lïnwe avait brusquement changé de conversation à l'instant où des nuages grisâtres polluaient peu à peu le ciel azuré. Signe de mauvais présage ? Ou au contraire, signe de bonne journée. Au fond, on se fiait qu'à des superstitions. Futiles illusions. Pour en revenir plutôt aux deux Gryffondor et au changement de discussion proposé par le garçon, c'était vite passé à l'eau. En vérité, il ne voulait pas approfondir le sujet du Club de Sergeï. Et ce, pour plusieurs raisons. Pour commencer, il ne voulait pas ébruiter des informations quelconques à son insu. Deuxièmement, il préférait garder jalousement ses réelles intentions et ses activités au sein du groupe. Jalousie innocente, pure. Ou jalousie mortelle, addictive et colérique ? Il l'avait sûrement mérité pour en arriver là, alors autant en profiter un maximum. Et puis, ça ne la regardait pas forcément ce qu'ils pouvaient bien y faire une fois à l'intérieur des locaux. En attendant, la fille semblait presque déçue de lui répondre :

- Oh oui, ça va. Et toi ? Comment ça se passe ? Il tenta d'arborer un sourire d'encouragement. Mais rien de plus. Du coup, il reprit, la mine découragée.

- Pareil, ma matière favorite reste la métamorphose, sans compter le quidditch bien sûr. A peine quelques secondes de silence et la lionne renchérit, ne pouvant tenir plus longtemps. Elle voulait en savoir plus sur ce groupe élitiste. Elle imaginait sûrement plein de choses mais c'était plus un titre et des règles allégées qu'un mouvement révolutionnaire, secret ou encore militaire. Il y avait-il que cela qui pouvait l'intéresser ?

- Et... est-ce que les autres professeurs sont au courant de cette organisation ? Cette fois, ses yeux pétillaient d'allégresse, d'excitation et de curiosité. Peut-être d'avidité aussi. Et qui sait ce que pouvait conduire l'avidité d'un être humain, qu'il soit homme ou femme. Car oui, après tout, pas de différences. Les paroles rattrapées par l'enthousiasme, les mots noyés par le désir.

- Oh euh... j'imagine oui. Enfin en tout cas, tous les élèves le sont. Du moins, presque tous. J'ignorais qu'il y avait encore des personnes qui ne connaissaient pas le Club !? A vrai dire, je ne me suis jamais vraiment posé la question. Mais ce n'est pas non plus un groupe secret. Le Directeur se moque bien de garder cela pour lui. Ça peut motiver plus d'un élève à ma connaissance. Un regard en biais. Puis un air songeur.
Revenir en haut Aller en bas
Emilie McMiller
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Lac

Message par : Emilie McMiller, Mar 8 Mar - 11:37


D'après les informations que venait de recueillir Émilie, le lion devant elle été doué en métamorphose, mais plus encore au Quidditch. Désormais, une curiosité qui avait dévoré toute innocence habitait le cœur de la fillette. Or, lorsque le garçon lui annonça que normalement, tous les élèves étaient au courant de l'élite de Kolov, le regard de la jeune lionne s'assombrit d'une triste déception.

"Le Directeur se moque bien de garder cela pour lui. Ça peut motiver plus d'un élève à ma connaissance."

La sang-mêlé hocha légèrement la tête. Elle aussi s'en moquait désormais. Tristement, elle soupira. Au fond, elle avait espéré quelque chose, quelque chose qu'elle savait qui était faux. Or, elle n'avait pas écouté la petite voix qui résonnait dans sa tête. Elle s'était imaginé une vie, elle avait perdu son temps,comme une gamine trop rêveuse. Et ce temps précieux, si précieux, dont elle aurait pus se servir pour s'entraîner à lancer des sortilèges, pour réviser, pour s'amuser. Elle jeta un regard en biais vers Lïnwe, époustoufla sa robe et se releva. Elle se souvint alors d'avoir vus des élèves se promener dans le parc, cette même insigne fièrement attaché sur le poitrail. La honte de ne pas savoir. La rage. Pourtant, elle repoussa tout cela et s’efforça un petit sourire. Faisant mine de s’apercevoir qu'elle avait rendez-vous. Elle salua Lïnwe:

"Heu...j'ai été très heureuse de te rencontrer mais je viens de me rappeler que...heu...que j'avais rendez-vous! A bientôt!"

Et sans attendre la réponse du Gryffondor, elle s'élança vers le château, rejetant ses longs cheveux en arrière et lançant un ultime regard à Lïnwe. Une fois sûre de ne pas être repérée, elle s'arrêta derrière un arbre et réalisa ce qu'elle venait de faire. Ce n'était pas poli, ni sympathique. Pendant un instant, elle se dit que le mieux serait de revenir en arrière et s’excuser au près du deuxième année. Après réflexion, la Gryffondor se souvenu qu'elle aurait bientôt cours avec lui et qu'elle pourrait ainsi se récupérer.

[rp' terminé pour Émilie]
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Lac

Message par : Lïnwe Felagünd, Jeu 10 Mar - 0:56


Voilà, ça sentait la fin. Au loin, de la grisaille. Tout près, l'eau se ventait, inquiétée par les nuages obscures. Emilie, elle, ne cachait pas sa déception. Elle soupira encore une fois. Elle faisait bien comprendre ce qu'elle ressentait. Encore, devait-il le prendre pour lui ? Il était quelque peu troublé. N'arrivant pas à déterminer si cette rencontre était fructueuse et bonne. Il regarda une dernière fois sa camarade avant que celle-ci ne s'en aille. Elle lança une excuse, bidon ou pas ? « Heu...j'ai été très heureuse de te rencontrer mais je viens de me rappeler que...heu...que j'avais rendez-vous! A bientôt! » Conclusion ? Ouais, bidon. Ça se voyait dans ses yeux. Trop d'honnêteté. Trop de gentillesse.
Trop.

Sans attendre plus longtemps, elle s'élança vers le château en lui lançant un ultime regard. Lïnwe la regarda s'en aller, sans trop comprendre la réaction de la Gryffondor. Mais après tout, elle faisait comme elle voulait. Il se demandait si il l'avait contrarié mais après quelques minutes de réflexion, il se contenta de hausser les épaules. Il était satisfait. Il avait fait sa bonne action de la journée. Il pouvait dormir tranquille maintenant. Il retourna s'asseoir près de l'arbre, à l'abri du soleil ou de la pluie et médita encore quelques instants. Son passe-temps favoris.

[Fin du RP]
Revenir en haut Aller en bas
Riri Vacuitas
Préfet(e)/Serdaigle
Préfet(e)/Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Lac

Message par : Riri Vacuitas, Ven 11 Mar - 22:28


RP avec Violette Surrey

L'entre deux



Le soleil couchant et la lune éclairante. J'étais entre deux mondes, deux instant, une page qui se tourne. J'étais assis en tailleurs face au lac, seul contre un arbre. Ma tenue de Serdaigle impeccable. La tête légèrement relevé observant le ciel et ses étoiles naissantes. Nous n'étions pas un jours d'été, mais pas un jour d'hiver. Les journée étaient encore relativement courte, le nuit tombait peu de temps après la fin des cours. Jeudi, nous étions jeudi, le lendemain j'avais cours mais je n'était pas pressé de rejoindre mes camarades à plumes. Pouvais-je seulement compter sur eux pour quoi ce soit ? Impossible à savoir mais j'étais sur que non.

Un léger vent frais venait me caresser de temps en temps, j’appréciai le froid, il ne m'étais pas désagréable au contraire. Le ciel n'était pas spécialement beaux, mais suffisamment pour voir les derniers rayons de soleil et la lune qui dominera le ciel pour les prochaines heures. C'était un croisant de lune. L'espace et ses astres, quel monde merveilleux remplis de découvertes. Le temps passais et je restais là, observant le ciel, guettant la moindre naissance d'étoile. Regard vide comme au milieux des cieux. Je me perdais dans mes pensés, pensant à tout et à rien. J'attendais le moment pendant un long moment, mais quel moment en fait ? Le moment du couvre feu, moment où je devrais partir en regrettant ma solitude et ma rêverie quotidienne. Quelques nuages apparaissaient, peux être qu'il allait pleuvoir ? Cela aussi ne me dérangeais pas, j'appréciais également. Il y avait encore des élèves au bord du lac ou non loin. Des couples étalent leur amour, des jeunes se chamaillant, des ado en quête de virilité ou juste pour prouver qu'ils sont plus stupide les uns que les autres, pourtant j'ai leur âge. Il y avait peux de Serdaigle, sûrement occupé à réviser dans la salle commune.

J'étais seul et je me sentais agréablement bien. Loin de tout être vivant et pensant souhaitant vous rappeler qu'ils sont supérieur. Ces gens … Les autres gens … Tous les même de toute façon, même si je pensais que les Serdaigles étaient mieux que les autres, cela ne m’empêchait quand même pas de les considérer comme étant aussi nocif que les autres maisons. Mais assis seul à cette endroit, les mauvaises pensés remontent. Se rendre triste tout seul en se disant que toute façon le monde est nul. Je faisais également partis de ces nombreux adolescent qui avaient du mal à être heureux. Souvent triste, un sentiment de non existence, l'impression qu'il n'y à pas d'avenir, être constamment perdu entre tout, assis entre deux chaise et être incapable de choisir, un avenir remplis de peur, l'envie de dormir me quittais tout les soir, je ne voulais pas être demain. Si on dort le temps s’accélère. L'envie de fuir, de s'échapper, de partir en courant aussi vite que possible, courir toujours courir. Courir après un avenir pour se détruire. Mais je restais là, assis, prisonnier de mes pensées, de mon esprit endurcit par la bêtise humaine. Loin de tout ces énergumènes, j'étais assis, tranquille observant le ciel. Le soleil laissait ça place à la lune, dans quelques heures ou quelques minutes nous passerons à la nuit. Moment favoris de mon esprit. Un changement quotidiens qui s’effacera le lendemain, un peux comme mes pensées nocturne. C'était le moment décisif d'une journée, tout comme j'étais un moment décisif et plein de changement dans ma vie. J'étais plus apaisé que d'habitude ce soir la.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: Le Lac

Message par : Invité, Ven 11 Mar - 23:05


Le crépuscule était mon moment préférée de la journée. Le moment parfait pour être nostalgique, pour imaginer l'avenir, ou simplement regarder le soleil se noyer dans une tristesse infinie. C'était effrayant et magnifique. Paisible et silencieux.
Pourtant, je courais. Je courais a en perdre haleine. Je ne voulais louper ce moment pour rien au monde. Ce moment si précieux, ou plus rien ne comptais.
Dévalant les escaliers, je percutais sûrement quelques élèves au passage. Quel importance ? Je m'arrêtais devant la porte du château pour reprendre mon souffle un instant, puis reprenais ma course sans fin vers le lac. Chaque minutes qui passait était une minute perdu pour admirer le coucher du soleil.
Il faisait froid, et je n'avais pas pris le temps de me couvrir. Mon souffle produisait de la fumée a n'en plus finir. Le lac était enfin là, calme et splendide.
Je me laissais tomber a genoux près de celui-ci, en prenant le temps de déposer ma main sur ma poitrine. Inspire ... Expire. Je levais doucement la tête vers le ciel, en souriant a pleine bouche. C'était mon au revoir au soleil, comme si celui-ci ne reviendrais jamais. J'avais tendance a attacher beaucoup d'importance a ce genre de petits détails ; comme regarder le coucher de l'astre suprême chaque soir. Sans doute mon côté rêveuse.
Quelques étoiles faisais déjà leurs apparition, luisant faiblement. La lune quand a elle, se tenait prête a remplir ses fonctions.

Je me relevais. Ma robe de sorcière avait protéger mes genoux de toute traces d'herbe et autres terre. Poussant un long soupir, il ne me restait plus qu'à rentrer au château, rejoindre mon ennuyeux quotidien.
Pourtant, mes yeux se perdait sur la surface lisse et glaciale du lac. Cela me rappelait la fois ou j'avais accidentellement fais tomber un livre au fond de celui-ci ; livre que l'on ne reverrait sans doute jamais.

J'avais envie de me baigner. C'était tellement ... attirant. Mes mains grelottant de froid me rappelais vite que ce n'était vraiment pas une bonne idée. Je me penchais une dernière fois, pour attraper une poignée d'eau éphémère entre mes doigts. Il était temps de rentrer.
Je mis quelques temps a remarquer le garçon, derrière moi, adossez a un arbre. J'était persuader qu'il ne m'avait pas remarquer non plus. Lui aussi semblait s'être égarer dans ses pensées. Fallait-il que je lui parle ? Il semblait triste. Une forme de tristesse que l'on ne peut apercevoir qu'à ce moment de la journée. Je n'était pas du genre a aller consoler les autres. Mais peut être que ...

- " Je suis le métronome qui rythme la vie,
Depuis l'aube jusqu'au crépuscule invitant la nuit.
Si tu me brises, las, je continuerai à compter,
Montre inlassable, horloge inéluctable,
Mais fais-moi mal et je te pourchasserai pour l'éternité.
Qui suis-je ?
"

Le garçon était de Sedaigle. J'était sûre qu'il aurait la réponse. Si au moins cette devinette pouvait lui donner autre chose a penser que sa tristesse, cela ne pouvait que m'en rendre heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Riri Vacuitas
Préfet(e)/Serdaigle
Préfet(e)/Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Lac

Message par : Riri Vacuitas, Sam 12 Mar - 0:51


La lune n'était pas rousse ce soir, et pourtant … La lune brillait et avait quand même des reflets roux, reflété par les cheveux d'une fille vêtue de jaune debout devant moi. Elle m'avait parlé, elle avait osé me sortir de mes pensées. Pourquoi ? Quel intérêt ? Quel plaisir de faire cela ? J’étais pourtant très bien dans mon monde, dans ma bulle. Ce qu'elle m'avait dit semblait être une énigme, j'hésitais entre répondre sérieusement à son énigme ou détourner ses mots pour la ramener sur terre. J'étais seul avec elle, avec une ennemie, ce n'étais pas une Serdaigle. Jaune, qu'est-ce que ça signifiais ? Le cours précédent m'avait donné l'impression que c'était des 'gentil' des personnes voulant être sympa. Pourquoi faire ? Il se feront écraser ou tué à l'avenir … Mais cette fille je la connaissais, elle était également aux cours précédent, c'est Violette Surrey.

« Je suis le métronome qui rythme la vie,
Depuis l'aube jusqu'au crépuscule invitant la nuit.
Si tu me brises, las, je continuerai à compter,
Montre inlassable, horloge inéluctable,
Mais fais-moi mal et je te pourchasserai pour l'éternité.
Qui suis-je ?
 »

Hésitation, réflexion, répondre ou se fondre dans la pénombre naissante ? Rester silencieux. J'avais bien envie de ne rien dire et juste la regarder avec mon regard blasé, ennuyé habituel, regard qui avait déjà réapparut d'ailleurs. Les yeux fixé dans les siens je  la regardais sans détourner le regard. Comme-ci que je cherchais à perforer son esprit ou à connaître tout ses secrets. La seule intention était de la m’être mal à l'aise. Parce que en sois je l'était également, c’était une fille, j'étais seul avec et très très peux habitué au contact féminin. Mais je refusais que cela se vois, je refusais qu'elle voit quoi se soit en moi. Elle n'en avait pas le droit. Bien que son dicton ait éveillé mon intellect et qu'il m'ait donné envie de réfléchir à la question, je me concentrais sur la dernière phrase. Ouvrant enfin la bouche pour parler froidement.

« Violette Surrey »

L'air de dire 'Je sais exactement qui tu es', une réponse détourné qu'elle n'attendait peut être pas. Il est vrais que c’était froid mais après tout, cette réponse était aussi froide que le cœur des hommes peuplant cette terre. L'espace était froid, mais l'espace est accueillant et mystérieux, bien plus intéressant que n'importe quel être vivant ! Mon regard plongé dans le sien, je fini par lever un sourcil en détournant les yeux, montrant une sorte d'impatience.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: Le Lac

Message par : Invité, Sam 12 Mar - 12:26


- " Violette Surrey "

Oui ? Hein ? Oh. A peine j'avais ouvert la bouche, que j'était sûre qu'il me méprisait déjà. Il m'avait dévisager, assez longuement, comme si il me trouvait particulièrement laide. Il ne pris pas non plus la peine de répondre a ma devinette. Prononcer mon prénom, avec un air de dédain. Comment connaissais t-il mon prénom ? Moi, je ne connaissais pas le sien, j'en était certaine. C'était étrange, comme sensation. Moi, j'avais pourtant envie de connaître ce garçon, même si ce n'était pas réciproque. En fait, il semblait même avoir envie de partir, vite.

Je ne savais plus quoi faire. Est-ce que cela valait la peine que je reste ? Sans doute que non. Je souriais, un peu tristement.

- " Excuse-moi. Je pensais que tu ... voulais peut être de la compagnie. C'est rare pour moi de croiser des gens, si tardivement près du lac. "

C'était a mon tour de le dévisager. Je tentais un pas en avant, histoire de mieux voir a qui je m'adressais. Un garçon d'environ mon âge. A bien y réfléchir, je l'avais peut être déjà croiser en cours. Cela expliquerai pourquoi il connaissais mon prénom. Les cheveux châtain, et de magnifique yeux vert. Je marquais une pause. Il était inutile de s'approcher d'avantage. J'était certaine d'avoir déjà vu ces yeux la. Mais il me semblait que c'était une fois, dans un rêve.

- " Qui est-tu ? "
Revenir en haut Aller en bas
Riri Vacuitas
Préfet(e)/Serdaigle
Préfet(e)/Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Lac

Message par : Riri Vacuitas, Sam 12 Mar - 15:56


" Excuse-moi. Je pensais que tu ... voulais peut être de la compagnie. C'est rare pour moi de croiser des gens, si tardivement près du lac. "

Suite à ça elle me regardais regardait avec insistance. Cherchait-elle quelque chose ? Me prenais t-elle pour quelqu'un d'autre ? Voulait-elle réellement parler ? Elle semblait avoir mal pris ma réponse pourtant. Elle avançais petit à petit pour finir par ouvrir une nouvelle fois la bouche.

« Qui es-tu ? »

* Alerte socialisation *

Était-ce sincère ou bien juste une phrase lancée pour me faire comprendre que je n'étais personne ? Personne pour lui répondre ainsi ? Je ne savais pas trop mais cette question m'étonnait. On avait fais un cours ensemble quand même, je me rappelais des prénom de chacun. Mais visiblement elle ne se rappelais pas du mien … C'était un peux vexant mais après tout, tout le monde l'était. Détournant une nouvelle fois le regarda j'hésitais à lui répondre ironiquement ou non. L'envie de blesser pour ne pas l'être était très forte. Je n'avais également pas envie de lui dire qui j'étais, cependant je pouvais le dire sans trop le dire.

« Métamorphose, Vacuitas »

J'avais dis le lieux de notre rencontre et mon nom, seulement mon nom. Cela faisais plus 'secret' je trouvais. Je fini par rebaisser la tête, regarder quelqu'un debout alors que nous sommes nous même assis est assez embêtant à la longue. Je n'avais pas envie de parler, en sois que quelqu'un soit à coté de moi ou pas loin ce n'était pas dérangeant, ce qui était dérangeant c'était d'être dérangé !
Puis ouvrant une nouvelle fois la bouche afin de rebondir à sa première phrase, sur un ton sans vie :

« Rare ? La rareté est la beauté. »

Disant cela en observant les gens qui étaient encore la. Que fallait-il comprendre ? Il y avait encore des gens, il était donc pas rare de croiser quelqu'un ici actuellement. Cependant il n'était pas si nombreux que ça, de jeunes élèves de première année jouant entre eux, de jeune couple exhibant leur amour et des ado qui se montraient en spectacle. D'une certaine manière il était rare de croiser quelqu'un ici, d'une autre, il était rare d'être seul/tranquille ici.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: Le Lac

Message par : Invité, Dim 13 Mar - 10:43


- " Métamorphose, Vacuitas "

Oui, évidemment. Je m'en rappelais a présent. C'était le garçon qui c'était fait remarquer, en cours de Métamorphose. Je ne l'avais vu que de dos, ce jour là, mais je me souvenais avoir été profondément exaspérée par son comportement.
A première vue, il n'avait pas changer. Toujours aussi antipathique.

- " Rare ? La rareté est la beauté. "

C'était vrai. Et c'était pour cela que j'aimais tellement venir ici. Certes, une partie de moi aimait beaucoup être au contact des gens, mais l'autre partie aimait vraiment les petits instant de solitude au crépuscule. Le garçon au yeux vert semblait ne voir en moi qu'une gentille petite Poufsouffle, un peu quelconque. Tout comme moi, je ne voyais en lui qu'un garçon arrogant.
C'était étrange. En temps normal, je me serais contenter de rentrer au château, en le laissant dans sa solitude. Mais il avait quelque chose de différent. Il me rappelais un autre garçon, que j'avais rencontrer il y a peu de temps, dans un bal masqué. Ce garçon la, il était tout l'opposé de celui que j'avais en face de moi, bien sûr.
Mais il partageais un trait commun. Juste un petit quelque chose. Ces magnifiques yeux verts.

- " Je m'appelle Violette. " lui dis-je en souriant.

De toute façon, c'est comme cela que tout commence, non ? Et puis, bon, il aurait tout le loisir de m'envoyer paître si il voulais vraiment être seul. En tout cas, moi, j'avais envie de rester.
Je me risquais même a m'accroupir, et a tendre la main. Il n'allait pas me l'arracher ... Pas vrai ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Le Lac

Message par : Contenu sponsorisé, Aujourd'hui à 8:54


Revenir en haut Aller en bas
Page 47 sur 50

 Le Lac

Aller à la page : Précédent  1 ... 25 ... 46, 47, 48, 49, 50  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: Le Lac-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.