AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc
Page 4 sur 16
Arrivée mouillée
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10 ... 16  Suivant
Paul Hiddleston
Serpentard
Serpentard

Arrivée mouillée  - Page 4 Empty
Re: Arrivée mouillée

Message par : Paul Hiddleston, Ven 2 Sep - 19:45


Le temps semblait s'être arrêté pour le jeune homme. Seule la pluie continuait de tomber en gouttes lourdes et froides. Et il y avait aussi cette fille qui riait. Comme hypnotisé, le vert et argent n'arrivait pas à bouger et à réagir comme quelqu'un de sensé l'aurai fait. Non, lui se contentait de rester planter là, les yeux dans le vague, profitant de ce moment étrange que cette journée de pluie lui offrait. Néanmoins un bruit étrange lui fit reposer pieds à terre. En effet la jeune femme venait d’éternuer, démontrant ainsi que rester sous la pluie pieds nus n'était pas très bénéfique pour la santé. La jeune femme se retourna finalement vers Stuart, et il pu donc reconnaître la Poufsouffle qui accompagnait McQuinn le dernier jour dans la Salle de détente. Voyons voir comment avait-elle dit s’appeler déjà ... Ah oui Abygael ! Stuart l'avait beaucoup apprécié la dernière fois qu'ils s'étaient vu, malheureusement bien que leur conversation fût lancée dans la bonne humeur et dans l'originalité, - Car il était certain que cette jeune femme était une personne originale - leur discute avait été écourtée par cette McQuinn qui, sans demander l'avis de quiconque, les avait embarqué dans son histoire de couple foireuse. Bordel rien que d'y repenser cela mettait Stuart sur les nerfs. Bon, certes il ne le montrait pas et n'était pas réellement énervé mais comme tout le monde, il n'aimait pas qu'on se foute de sa gueule de la sorte. C'était vrai qu'il avait pu revoir son amie Axelle comme ça mais il n'était pas le genre de personne à s’intéresser aux histoires de couples des autres. M*rde quoi, est-ce que lui venait faire tout un bordel quand il s'engueulait avec son mec ? Bah non.

Ruminant cet évènement, il remarqua à peine qu'Abygael s'était approchée et ce n'est que lorsqu'elle prit la parole qu'il posa ses yeux d'ébènes sur elle. Elle aussi était trempée et son teint égalait avec celui du vert et argent. Elle semblait avoir très froid aussi, ses ongles étaient devenus bleus. De son côté, Stuart n'était pas vraiment mieux lotit. Ses cheveux était aussi mouillé que lorsqu'il prenait une douche et ses vêtements lui collaient au corps, chose incroyable au vue de sa maigreur presque maladive qui était désormais clairement apparente. Tout les deux faisaient un peu pitié avec leur mine pâle et leurs vêtements trempés mais la situation avec quelque chose d'incroyable et d'unique qui plaisait beaucoup à Stu. Écoutant Abygael, il fût ravi de voir que celle-ci se souvenait de lui et le Serpentard lui accorda un fin sourire des plus sincère, hochant la tête face à sa demi-question.

- Et toi tu es Abygael ! Je me souviens de tout ça, oui ...

Ses yeux inexpressifs soulignés de légères cernes scrutaient la jeune femme devant lui. Il était heureux de pouvoir la rencontrer une nouvelle fois et en plus il n'y avait pas son amie Serpentarde pour venir les déranger et les obliger à s'incruster dans une histoire d'amour qui ne les concernait pas le moins du monde. Souriant à la Poufsouffle il remarqua que sa chemise qui était complètement trempée commençait sérieusement à le gêner et à le démanger. Il hésita fortement entre la laisser et l'enlever et choisit finalement de la retirer pour l'essorer un coup. Desserrant sa cravate rapidement, il déboutonna sa chemise, laissant ainsi apparaître son corps maigre à la limite du squelettique. Se retrouvant donc torse-nu sous la pluie, des hématomes violets et jaune ainsi que quelques blessures et morsures parsemant son corps et essentiellement son dos, Stu essora sa chemise et sa cravate à côté de lui pour ensuite la remettre à la va-vite sans la reboutonner tout en prenant soin de remonter ses manches jusqu'au coude. Il remit également sa cravate mais sans prendre la peine de la nouer, après tout vu le temps c'était inutile. Un peu plus à l'aise, il adressa un de ses sourires rieurs à la jaune et noir.

- A quoi tu pensais pour rire ainsi ? A moins que comme moi la pluie ne te rende un peu folle ?

Stuart était clairement amusé, c'était vrai que la pluie le rendait un peu cinglé ... Enfin un peu plus qu'a la normale quoi. Et oui c'était possible, tsss. Stu n'avait encore jamais parlé à un membre de la maison Poufsouffle, à des Gryffondors oui, à des Serdaigles oui et bien entendu à des Serpentards aussi, mais jamais à des Poufsouffles. Allait savoir pourquoi d'ailleurs, il jugeait rarement les gens sur leur maison mais ceux de Poufsouffle ne l'avaient jamais vraiment intéressés .. Visiblement il avait tord car Abygael semblait être une personne très originale et très intéressante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

Arrivée mouillée  - Page 4 Empty
Re: Arrivée mouillée

Message par : Invité, Sam 3 Sep - 19:50


J'ignorais combien de temps Stuart était resté planter là sous la pluie mais il me semblait à peu près aussi trempé que moi.
- Et toi tu es Abygael ! Je me souviens de tout ça, oui ...

Et manifestement, le fait de se souvenir de tout ça ne le remplissait pas de joie. En même temps, je devais avouer que de me faire entraîner de force dans une histoire louche par ma meilleure amie ne m'avait guère enchantée. Mais il fallait voir le bon côté des choses: j'en avais tiré un dessin superbe et j'avais finalement eu droit à des excuses ainsi que des explications satisfaisantes. On pouvait même dire que j'avais été la plus chanceuse dans l'affaire: Axelle et Stuart avaient simplement perdu du temps bêtement, Erwan était parti encore plus triste et choqué que lorsqu'il avait commencé à se battre contre Gabrielle, et cette dernière avait été aussi ébranlée que lui. Toutefois, oubliant l'énervement qui résultait de cette journée, Stuart m'adressa un sourire comme s'il était réellement content de me revoir malgré la catastrophe que cela avait été la dernière fois.

Puis, prenant conscience de sa chemise dégoulinante, il l'ôta et entreprit de l'essorer. Je ne pus m'empêcher d'observer les diverses blessures qu'il portait sur son torse décharné. Les plaies semblaient datées d'un certain temps. Des meurtrissures violacés, des traces de ce qui semblait être des mâchoires... Une ribambelle de cicatrices qui contrastaient avec son visage rieur. Je fronçais légèrement les sourcils, évitant d'avoir l'air trop préoccupée. Soit il a vécu des choses pas chouettes et il est très fort mentalement, soit...

Mais Stuart, sans se soucier outre mesure des lésions qu'il me dévoilait (inconsciemment ou volontairement?), se rhabilla rapidement et me demanda en riant:
- A quoi tu pensais pour rire ainsi ? A moins que comme moi la pluie ne te rende un peu folle ?
Je souris:
- Non non, moi c'est bien pire: je suis folle. Je ne pensais à rien de particulier... Je... Cherchant mes mots sans trouver comment formuler de manière claire ce qui s'était passé pour que je pique un fou rire sous la pluie, je haussai les épaules. Tu sais, il y a des fois où il n'y a pas de réponses sensées à une question. Alors tu vas devoir te contenter de "Je riais parce que j'en avais envie, c'est tout" même si ça ne veut rien dire.
Je fis une pause et lui demandais l'air de rien: Et toi, tu es masochiste ou tu collectionne les blessures de guerre en souvenir d'aventures palpitantes?

Il paraît qu'il y avait des sujets sur lesquels on ne devait pas plaisanter. Les passés douloureux en faisaient probablement parti. Cependant j'étais de ceux qui trouvaient à rire de leur propre mort. Et là, je ne plaisantais qu'à moitié. Cela ne me choquerait pas ni m'étonnerait vraiment que Stuart confirmât l'une de mes deux hypothèses (surtout que Peter et moi avions plusieurs fois voulu faire des concours de cicatrices mais notre projet avait été démantelé par Alice la rapporteuse). Tout cela ne me concernait pas le moins du monde et ma question était impudente, j'en avais parfaitement conscience et ne broncherait pas si sa réponse serait un direct dans ma face, seulement j'étais inquiète de le voir dans un état pareil. Et je n'étais pas du genre à couiner "Oh mon Dieu mais que s'est-il passé mon pauvre Stuart?!" d'une voix pleine de pitié (et pitoyable par la même occasion).

[HRPG: Désolée si je m'emmêle dans les temps ^^"]


Dernière édition par Abygael Thompson le Jeu 6 Oct - 10:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Paul Hiddleston
Paul Hiddleston
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Animagus (Hyène)





Arrivée mouillée  - Page 4 Empty
Re: Arrivée mouillée

Message par : Paul Hiddleston, Sam 3 Sep - 22:11


La première impression que Stu avait eût envers Abygael semblait s’avérer juste au vu des propos qui suivirent. La jaune et noire s'affirmer folle, complètement folle même. Bien, les deux jeunes gens devraient donc s'entendre à merveille alors ! Stu aussi était fou, mais même si il en avait à moitié conscience, il était incapable d'énoncer clairement les limites de son esprit torturé. Quoi de plus normal en somme, seul un fou ne peut avoir conscience de sa propre folie. La jeune femme avait haussé les sourcils face aux nombreux coups présent sur le corps du jeune homme. Stu avait tendance à oublier qu'il avait ce genre de marques choquantes pour n'importe qui d'autre que lui ou son mec. Néanmoins la Poufsouffle ne semblait pas le juger pour ça et lui expliqua tranquillement qu'elle riait sans raison tout à l'heure. Stuart la comprenait très bien, il lui arrivait de rire seul sans raison particulière de temps en temps. Vous savez, ce rire un peu fou qui surgit sans qu'on n'en comprenne la raison et de façon totalement aléatoire. Comme lorsque l'on vous annonce une très mauvaise nouvelle et qu'on ne peut retenir un éclat de rire inapproprié. Et là, ça la fout mal. Vraiment.

Puis l'air de rien, Abygael fini tout de même par le questionner sur ses diverses blessures avec une question qui fit sourire le Serpentard. Au moins elle était directe et c'était plutôt une bonne chose.

- Et toi, tu es masochiste ou tu collectionne les blessures de guerre en souvenir d'aventures palpitantes ?

Du tac au tac, sans prendre la peine de réfléchir vraiment, il répondit tout aussi directement :

- Nan nan, juste masochiste. Même si il y a très certainement des blessures de guerre en souvenir d'aventures palpitantes par-ci, par-là.

Le vert et argent fit un grand sourire à Abygael. Certes il avait dit ça sérieusement mais la situation se voulait drôle et le jeune homme ne pouvait empêcher son caractère de sorcier facétieux de ne pas prendre le dessus. Le jaune et noire lui plaisait vraiment beaucoup, elle avait ce quelque chose de si particulier qui faisait que le contact passait très bien. Peut être cette folie dont elle avait parlé ? Oui, surement. Ainsi donc, dans le parc de Poudlard et sous une pluie battante, deux fous discutaient paisiblement. Définitivement le tableau venait d'être complété par ce trait de caractère qui les reliait.

- Et ainsi donc tu es folle ? C'est merveilleux ! Tout simplement merveilleux !

Ses yeux auraient étincelé de mille feux si ils avaient pu exprimer quelque chose. Le Serpentard avait dit ça avec un air un peu cinglé et pour terminer sa phrase, parlant cette fois plus bas avec dans un air de concession, il rajouta :

- Je crois que moi aussi, je suis fou.

Adressant à la jaune et noire un autre de ses sourires farceurs qui lui conférait un air un peu dérangé et dans le genre " Je vais faire une c*nnerie ", le vert et argent planta son regard d'ébène dans les magnifiques yeux vairons de la jeune femme. Suite à une question concernant ses propres yeux, Stuart l'avait retourné à la Poufsouffle car son regard était également peu commun. Mais Abygael n'avait pas répondu plus de chose que le garçon lui même avait dit à son sujet car visiblement elle n'en savait rien.


[ HRPG : T'inquiètes, c'est très bien ! Et j'ai tendance à m’emmêler aussi >< ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

Arrivée mouillée  - Page 4 Empty
Re: Arrivée mouillée

Message par : Invité, Lun 5 Sep - 12:26


- Nan nan, juste masochiste, répondit-il sans détour. Même si il y a très certainement des blessures de guerre en souvenir d'aventures palpitantes par-ci, par-là.

Il m'offrit un large sourire. J'aimais sa réponse directe et sincère, son ton un brin amusé. Des personnes étant en accord avec elle-même émanaient un aura particulier, agréable et qui mettait en confiance. Je me sentais bien avec Stuart, probablement grâce à cela. Je me demandais si moi aussi je commençais à m'accepter depuis ce qu'il s'était passé à l’infirmerie. Sentant le dégoût que j'éprouvais à mon égard remonter, j'en déduisis que non. Ne prêtant pas attention aux sentiments que j'avais l'habitude de refouler, je me concentrais sur le plic-ploc des gouttes de pluie qui touchaient terre et le visage facétieux de Stu.

- Et ainsi donc tu es folle ? C'est merveilleux ! Tout simplement merveilleux !
Son enthousiasme me fit éclater de rire. Il avait pris une expression étrange en disant cela, légèrement psychopathique, quoique d'un genre bien différent de celle de Gabrielle, c'est-à-dire plus comique et moins meurtrière. Même si l'un n'empêchait pas l'autre.

- Je crois que moi aussi, je suis fou.
Il me retourna un sourire éblouissant et fixa intensément mes yeux. Je soutins sans peine sans regard.
- Enchanté, camarade, lui dis-je en souriant tandis que je lui serrai vigoureusement la main de ma poigne ferme et énergique. C'est toujours un immense honneur et un grand plaisir de rencontrer un compagnon de folie.

J'avais les mains glacées évidemment, et l'on pouvait voir des veines bleutées à travers la peau fine. Quelques ampoules logeaient ça et là, que j'avais dû me faire en volant sur mon balai. Cette année, j'aurais aimé postuler pour entrer dans l'équipe de Quidditch, même si je devais faire gagner des points à Poufsouffle. Je jouerais pour moi après tout, pas pour la Maison que le Choixpeau m'avait donné. Ces vacances promettaient d'être remplies d'entraînements intensifs. Dom mettrait toutes les chances de mon côté pour être sélectionnée. Du moins, si je survivrais à ses exercices éreintants.

- Et qu'est-ce que font deux dingues par une journée pluvieuse dans le parc de Poudlard ?
Son air malicieux me laissait penser qu'il avait bien quelques idées amusantes d'enfreindre le règlement. Je le défiai du regard, un sourire en coin. Qu'est-ce que tu dirais d'une promenade sur les toits?


[HRPG: "Stuart planta son regard dans les yeux d'Abygael"... Je visualise une scène sanglante où un cold-blooded murderer crève les yeux d'une pauvre victime à l'aide d'une arme étrange et pointue appelé "regard". Quant à "fixa intensément mes yeux" je vois très bien un épisode avec des yeux sortis de leur orbite et de la colle forte.
...
Hum hum. Désolée.]


Dernière édition par Abygael Thompson le Jeu 6 Oct - 10:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Paul Hiddleston
Paul Hiddleston
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Animagus (Hyène)





Arrivée mouillée  - Page 4 Empty
Re: Arrivée mouillée

Message par : Paul Hiddleston, Dim 2 Oct - 13:15


[ HRPG : Tu devrais me pousser du toit pour me tuer tellement j'ai mis du temps pour répondre et tellement c'est mauvais. J'ai pas d'excuses, désolé T_T ]

La jeune femme soutenait le regard du Serpentard sans aucun problème ce qui indiquait que la couleur des yeux très étrange que possédait le jeune homme ne dérangeait pas le moins du monde la Poufsouffle. Cela n'étonna pas vraiment Stuart, après tout Abygael ne semblait pas être le genre de personne qui se souciait des différences des autres, comme lui en fait. Heureux d'être là avec cette personne qui lui paraissait si simple et naturelle, le vert et argent riait. Abygael aussi riait, continuant le délire sur leur folie en poussant un peu plus loin la conversation.

- Enchanté, camarade ! C'est toujours un immense honneur et un grand plaisir de rencontrer un compagnon de folie.

Serrant la main du garçon avec vigueur et dans un rire clair, Stuart rendait cette poignée de main avec la même énergie. Ce geste permettait, à part d'avoir l'air un peu idiot, de réchauffer les mains des deux amis qui étaient frigorifiés par la pluie qui leur tombait dessus. Les mains du garçon commençaient à rougir et à se parsemer de petites plaques blanches, signe qu'il était réellement glacé. A tel point qu'il ne les sentait plus, seul le geste régulier de la poignée de main d'Abygael faisait encore circuler le sang. Mais en fait il ne s'en souciait pas vraiment. Être là à discuter sous la pluie avec une camarade de folie était bien trop merveilleux pour qu'il ne soucie de la future maladie qu'il contracterait.

- Et qu'est-ce que font deux dingues par une journée pluvieuse dans le parc de Poudlard ?

Oui c'était vrai, que pourraient-ils bien faire ? Ils n'allaient tout de même pas rester seul au milieu de l'herbe mouillée indéfiniment. Le Serpentard réfléchit alors quelques instants, mais Abygael répondit d'elle-même à sa question avec une idée que Stuart jugea merveilleuse, tout simplement.

- Qu'est-ce que tu dirais d'une promenade sur les toits ?

Une promenade sur les toits de Poudlard .. Quelle idée fantastique ! C'était dangereux, interdit et complètement irresponsable. Evidemment qu'il était partant. Adressant un grand sourire amusé à son amie, il fit une petite courbette pou enfin attraper la main droite de la Poufsouffle tel un chevalier l'aurai fait. Puis se redressant finalement tout d'un coup, il répondit :

- C'est parti !

Et il tira Abygael avec lui, courant tout droit vers le château, impatient de commencer cette escapade risquée sur les toits haut perchés de Poudlard, humidifiés par une pluie battante et glaciale. Le risque de se blesser ou pire encore accentuait un peu plus l'excitation du jeune homme à chaque pas qu'ils faisaient. Abygael était une personne étonnante, formidablement étonnante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

Arrivée mouillée  - Page 4 Empty
Re: Arrivée mouillée

Message par : Invité, Jeu 6 Oct - 10:27


[HRPG: Te pousser de toit ? :Oo: Naaaaaaan! Ta mort serait trop rapide. Wink ]

Ma proposition étira un large sourire sur les lèvres de Stuart. Ses yeux entièrement noirs n'auraient pu selon la logique exprimer quoi que ce soit. Le noir absorbait et ne laissait rien sortir. Et pourtant... Ils brillaient, c'était insensé mais réel. Ils brillaient, non pas parce que la lumière solaire se reflétait en eux: ils avaient leur propre lueur. C'était un spectacle saisissant, magique. J'avais toujours cru jusqu'alors que le noir était vide, morne, mort. Il n'en était rien finalement. Le noir de ses yeux exprimait la joie, l'envie de vivre. Je fus prise d'un élan d'amitié pour ce jeune garçon que je ne connaissais que depuis peu. Cela aussi c'était insensé. Je ne savais strictement rien de lui. Je ne le connaissais pas. En fait, il s'agissait d'un parfait inconnu. Non. Un ami.

Stuart s'inclina en une révérence chevaleresque et, se redressant soudain après avoir saisi ma main, droit comme un i, son visage rayonnant sous la pluie cinglante qui nous glaçait jusqu'aux os et augmentait encore le risque de notre entreprise, il s'écria:

- C'est parti!

Nous fonçâmes à toute vitesse en direction du Château, courant dans les flaques dont l'eau parfois boueuse giclait sur nous et les rares passants aux regards noirs et méprisants. Je riais de les voir s'énerver, nous traiter de dingues et fixer mes pieds nus où l'herbe et la terre collaient d'un air dégouté. Des gens sérieux aux préoccupations sérieuses... La nuance entre le sérieux et l'ennuyant était pour moi trop infime pour que j'en discerne la différence. Carpe diem mes chers, profitez de la vie avant qu'elle ne file. Mais bon, après tout, chacun vivait la sienne comme il l'entendait. Cela ne me dérangeait pas, du moment que personne ne m'obligeait à vivre autrement que de la façon dont je le désirais.

La porte principale, gigantesque et impressionnante, se dressait devant nous. Je stoppais net et levais la tête pour observer les toits, sept étages plus haut. Je me demandais si quelqu'un, avant nous, avait déjà entrepris pareille balade. Je pourrais toujours poser la question si jamais je finissais dans le bureau d'un adulte responsable. Ce genre d'infraction valait quoi ? Un petit tour chez nos directeurs ? La Directrice ? Hésitante, non pas à monter à une telle altitude mais à quelle manière utiliser pour parvenir au sommet, j'interrogeais Stuart:

- Option un: on prend par les escaliers jusqu'au septième étage puis on sort par la fenêtre pour atteindre les toits ; option deux: on essaie avec un sortilège du genre Ascensio ou Mobilicorpus ; option trois: balais. Une préférence ? Personnellement mon cœur balance entre la première et la deuxième. Difficile de choisir. D'un côté, si l'on arrivait à sortir par une fenêtre du septième étage sans se faire prendre, ce serait mémorable. A l'intérieur même du Château, tout le monde devrait nous voir mais... non! Ce serait un tour de maître. Et d'un autre côté, les balais sont plus sûrs: on passerait par dehors et vu le nombre de personnes qui se baladent sous la pluie on a peu de chances de se faire repérer.

Je jetais de nouveau un coup d’œil en l'air, trépidante en pensant à ce que nous allions faire. Le toit serait sûrement glissant mais qu'importe! Cela promettait un délicieux sentiment d'adrénaline. La vue devait être magnifique et de toute façon je n'avais pas l'intention de tomber. Quoique... Une idée germa dans mon esprit. Terriblement excitante.




Revenir en haut Aller en bas
Paul Hiddleston
Paul Hiddleston
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Animagus (Hyène)





Arrivée mouillée  - Page 4 Empty
Re: Arrivée mouillée

Message par : Paul Hiddleston, Lun 24 Oct - 11:44


Stuart, tenant fermement la main d'Abygael, courait en direction du grand château de Poudlard. Les deux nouveaux amis, car oui Abygael était une amie, couraient et riaient sous cette pluie battante, trempant encore plus leurs vêtements alors qu'ils passaient au milieu de grandes flaques boueuses. Même si la pluie le glaçait et même si l'eau lui piquait les yeux, Stuart était heureux. Il avait la bête impression d'être retombé en enfance. Bien sûr il n'avait jamais vraiment quitté son âme d'enfant mais avec le temps, il était bel et bien obligé d'avouer que certaines choses changeaient irrémédiablement. L'insouciance de l'enfance l'avait quitté depuis bien longtemps maintenant mais aujourd'hui, alors qu'il profitait simplement du moment présent, il avait réellement l'impression d'avoir à nouveau six ans. Adieux problèmes et bonjour folie enfantine. Aujourd'hui était un jour ou les problèmes n'avaient pas de place.

Dérapant magnifiquement sur le dallage humide de la cour intérieure de Poudlard, Stuart et Abygael stoppèrent leur course dans un petit bruit étouffé. Lachant finalement la main de son amie, le vert et argent scruta le ciel de ses deux yeux noirs, s'interrogeant sur le moyen de grimper là-haut sans problèmes. Visiblement Abygael semblait faire de même car son regard aux deux couleurs ne lâchait plus les toits. Les minutes s'écoulèrent dans un calme appréciable, chacun des deux jeunes gens perdus dans des pensées liées au moyen de grimper tout en haut. Le bruit de la pluie relaxait Stuart et finalement, il ferma les yeux paresseusement.

    Option un: on prend par les escaliers jusqu'au septième étage puis on sort par la fenêtre pour atteindre les toits ; option deux: on essaie avec un sortilège du genre Ascensio ou Mobilicorpus ; option trois: balais. Une préférence ? Personnellement mon cœur balance entre la première et la deuxième. Difficile de choisir. D'un côté, si l'on arrivait à sortir par une fenêtre du septième étage sans se faire prendre, ce serait mémorable. A l'intérieur même du Château, tout le monde devrait nous voir mais... non! Ce serait un tour de maître. Et d'un autre côté, les balais sont plus sûrs: on passerait par dehors et vu le nombre de personnes qui se baladent sous la pluie on a peu de chances de se faire repérer.


La voix d'Abygael arriva doucement aux oreilles de Stuart, soufflant des idées de réponses au problème du jour. Le vert et argent, bien que les yeux toujours fermés, écoutait avec attention toute ces propositions, jaugeant laquelle pouvait s’avérer être la meilleure. Un sortilège d'attraction était peut être un peu trop risqué, si la concentration d'un des deux sorciers venaient à être perturbée ... Stuart ne préféra pas penser à ce qu'il pourrait arriver. Si il faisait tomber son amie d'une telle hauteur, il ne pourrait jamais se le pardonner. La première idée était celle de passer par le septième étage donc. C'était aussi risqué, si quelqu'un les voyait ils auraient de gros ennuis.

Finalement, le Serpentard se rangea du côté de la jaune et noire, les balais restaient la meilleure option. Mais au fond, le vert et argent trouvait cela un peu trop simple, prendre leurs balais étaient d'une telle simplicité ! Non il fallait corser un peu la chose ...

    Les balais dédiés aux premières années !

Une idée lui traversa soudain l'esprit, saugrenue, mais tel un flash. Ouvrant les yeux d'un coup, le Serpentard plongea son regard noir qui étincelait dans les magnifiques yeux de son amie.

    On vole deux balais censés servir aux premières années et on s'envole, soit si on est vraiment fou d'une des fenêtres du château, soit de dehors. Qu'en penses-tu ?

Subtiliser du matériel de Poudlard était forcement à faire au moins une fois. Enfin, Stuart l'avait déjà fait mais il avait rendu le balai ensuite, là son but n'était pas forcement de le remettre à sa place ensuite ... Après tout c'était sa dernière année alors bon ! Autant faire chier les nouveaux arrivants au maximum hun ?! Stuart poussa même plus loin le vice en pensant à faire une course de balai volant-volé dans une des ailes du grand bâtiment pour voir qui gagnerait en arrivant le premier sur les toits, mais bon c'était de la folie à l'état pure, ne pas se faire prendre était dans limite de l'imaginable ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

Arrivée mouillée  - Page 4 Empty
Re: Arrivée mouillée

Message par : Invité, Sam 5 Nov - 18:27


[HRPG: Sorry I'm late, I beg your pardon]

Stuart resta un instant silencieux, yeux fermés, se penchant sérieusement sur le problème. Après tout, monter sur le toit du Château de Poudlard allait rester dans les annales alors il fallait que tout soit au mieux. On ne voulait pas marquer les esprits en échouant à la bêtise la plus originale sortie des méandres tordues de l'esprit de deux septième année. Une bêtise pareille, cela se réussissait en beauté ou cela ne se tentait pas. Une petite voix enfouie au fin fond de ma tête me rappela qu'il n'y avait pas que ma réputation de fauteur de trouble récidiviste qui en prendrait un coup mais également -et surtout disait la voix- ma vie. Mais je ne prêtai guère attention à ces dires.

- Les balais dédiés aux premières années !

Ses paupières se levèrent tel un rideau sur une scène plongés dans un noir profond et un sourire naquit sur mes lèvres tandis qu'il précisa son idée :

- On vole deux balais censés servir aux premières années et on s'envole, soit si on est vraiment fou d'une des fenêtres du château, soit de dehors. Qu'en penses-tu ?

Faire enrager encore plus le personnel de Poudlard --n'importe lequel d'entre eux d'ailleurs-- ne me gênait nullement. Il y avait bien certains sorciers parmi eux que je respectais mais la "bagatelle" survenue dans l'enceinte même de l'établissement --bagatelle signifiant ici attaque des Mangemorts-- me laissait penser que tous les professeurs n'avaient pas les avant-bras immaculés. Alors franchement que Messieurs-dames les enseignants soient indisposés par ma faute, ce n'était pas cela qui allait m'empêcher de dormir le soir. Et voler sur des balais volés titillait mon goût pour les jeux de mots stupides. La décision fut vite prise.

- C'est parti ! m'écriai-je et je l'entraînai immédiatement à ma suite.

Nous courûmes à en perdre haleine jusqu'au stade de Quidditch, ralentissant sur les derniers mètres. Loin d'être gagnée par la fatigue puisque l'excitation soit me donnait de l'énergie en surplus soit accaparait trop mon esprit pour me laisser le temps de sentir des débuts de courbatures, j'essayai de rester discrète. J'ignorai les horaires d'entraînement des équipes et nous n'étions pas à l'abri d'un match entre amis, pas question de se faire repérer puis dénoncer. La remise à balai se trouvait près de l'entrée du stade, à l'extérieur ce qui nous permettrait de les subtiliser aisément et ce avec un minimum de discrétion.

Accio ferait parfaitement l'affaire si seulement... Je tentais de me rappeler la dernière fois où je l'avais utilisé. Cela paraissait incroyable que je ne l'avais pas jeté ces deux dernières années. J'avais pris l'habitude d'aller chercher les choses par moi-même, négligeant la pratique de la magie. J'imaginais sans peine les divers dégâts qui pourrait résulter de mon acte si je l'effectuais sans entraînement. Je me mordis les lèvres et expliquai à Stuart:

- Je dois t'avouer un truc: je suis un veracrasse en magie. Il me faut bosser d'arrache-pied pour arriver à lancer un sort et cela fait très longtemps que je n'ai pas lancé de sortilège d'attraction... Autrement dit, à toi l'honneur à moins que ça ne te dérange pas de voler sur un balai bousillé.

Stuart effectua parfaitement le sort et nous pûmes récupérer deux de ces vieux balais déglingués réservés aux premières années. Il fallait avoir un penchant pour le suicide pour voler avec de telles antiquités. Le manche abîmé promettait de belles échardes et au bout, les brindilles mal taillées semblaient se faire la malle.

- Au fond, nous faisons une bonne action, ris-je. Ces radins seront obligés de racheter des balais potables.

J'enfourchai le balai et tapai le sol du pied, entamant un décollage. Je pris un peu d'altitude, m'amusant à dessiner quelques huit dans le ciel (qui ne devaient pas du tout y ressembler avec ce balai capricieux), pour ensuite foncer en direction des toits de Poudlard. J'adorais la sensation que procurait le vol, ce sentiment de liberté qui prenait doucement possession de nous... Le goût de l'air, bien qu'en ce jour ma langue sentait surtout celui de la pluie, le visage qui se faisait fouetté par le vent, le ventre qui se contractait lorsque l'on regardait en bas, la vue: notre regard ne rencontrait presque plus d'obstacle quand nous étions suffisamment élevé.

Je me mis à la hauteur d'une rangée de fenêtre et fit des pieds de nez et autres grimaces aux élèves enfermés entre quatre murs et contraints d'écouter un prof ennuyeux... Les narguer ? Moi ? Absolument.

Je finis par atterrir sur l'un des toits du Château. Ma première tentative manqua de m'envoyer valser des dizaines de mètres plus bas: mon pied ripa sur le bord mais je me rattrapai à mon balai avant d'aller plus bas. Avec plus de chance que de précautions, je parvins à adopter une position stable sur la pente d'ardoises glissantes. Je regardais en arrière, observant Stuart voler.



FIN DU RP
D'un commun accord avec Stu, la place est libre pour les suivants
Revenir en haut Aller en bas
Mélusine Chambers
Mélusine Chambers
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Arrivée mouillée  - Page 4 Empty
Re: Arrivée mouillée

Message par : Mélusine Chambers, Dim 29 Avr - 1:09


[PV Yuze]

Mélusine se promenait seule dans le parc en cette fin d’après-midi bruineuse. Elle portait un sac de vieux cuir usé en bandoulière dans lequel il y avait quelques grimoires... Grimoires, c’était un mot qu’elle n’aurait jamais pensé prononcé il y avait quelques jours de ça. Pour la petite, grimoire était un mot qui appartenait aux contes de fée, ce genre d’histoire que son père avait longtemps refusé de lui lire. Maintenant, au moins, si elle avait un petit frère ou une petite sœur, le père n’aurait plus aucun mal à lire des contes de fée, puisque la magie existait bel et bien.
Elle rit à cette idée, imaginant son père râler à chaque phrase en grommelant que tout ceci faisait parti d’un monde imaginaire. Qu’il était drôle son père parfois. Sa famille lui manquait terriblement, ainsi que ses amis de son village. Tout le monde ici était gentil avec elle, mais le lien de proximité qu’elle avait avec les gens de son village lui faisait défaut. La petite n’arrivait, pour le moment, à ne s’attacher à personne en particulier. Il y avait bien Mason, mais c’était un grand et il ne voulait sûrement pas s’occuper d’une petite fille comme elle.
Mélusine avait préféré ne pas trop l’embêter et le laissait avec ses amis, mais du coup, elle se retrouvait seule à marcher dans le parc.

La fillette soupira et continua de marcher, quand son pied rencontra une petite pierre. Elle la tapa fortement du pied, comme elle aurait pu le faire avec une canette de coca. Elle continua de marcher ainsi, tout en tapant du pied le cailloux, la bruine humidifiant ses cheveux roux. Une chose était sûre, quand elle rentrerait au château, ses cheveux frisotterait tels de la fourrure de moutons. Ils n’aimaient vraiment pas l’humidité mais la petite n’en avait cure.

C’était tout de même plaisant de se promener seule, ça lui permettait de se ressourcer un peu, de profiter de la fin de journée pour prendre un bon bol d’air avant d’aller faire ses devoirs, un résumé de potions, une dissertation sur des animaux magiques. Mélusine se demanda ce que ses amis sans pouvoirs avaient comme devoirs dans leur collège si normal.
Tout en y réfléchissant, Mélusine tapa un bon coup dans le cailloux, l’envoyant loin devant elle. La petite n’avait pas forcément vu l’endroit où elle l’envoyait, perdu dans ses pensées.
Revenir en haut Aller en bas
Yuze Perceval Jedusor
Yuze Perceval Jedusor
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Arrivée mouillée  - Page 4 Empty
Arrivée Mouillée.

Message par : Yuze Perceval Jedusor, Lun 30 Avr - 11:11


Yuze venait juste de revenir au château après des mois d'absence, et avant qu'il est eu le temps d'aller à la rencontre de certaines personnes il décida d'aller prendre l'air. Il faisait beau dehors mais il avait décidé de s'habiller avec son nouveau look qu'il avait trouvé sur des moldus qui se baladait dans les rues pendant son escapade. Il était vêtu d'un sweet à capuche noir et d'un pantalon de même couleur, maintenant que Pandora n'était plus là et qu'il n'avait plus personne avec qui se confesser il avait décidé de se rhabiller en noir de la tête au pied. La capuche était relevé sur sa tête et on apercevait juste une petite mèche blonde qui en dépassait, ses yeux toujours emplis de noirs, si quelqu'un le rencontrait dans la rue avec ses vêtements et son regard, on aurait passé à une illusion d'optique mais ça n'en était pas une ... malheureusement.

Il marchait dans le parc tête baissé, pour ne pas qu'on croise son regard, juste sa mèche blonde était voyante. Il repensait à tous les moments qu'il avait vécu avant qu'il ne parte, le Ninja Steven, sa petite amie Pandora, et tous les personnes qu'il avait rencontré depuis qu'il était à Poudlard. La rencontre avec les Mangemorts dans le bureau du Directeur de Serpentard ou peut-être de l'ancien si il ne l'ai plus ... La voix qu'il entendait dans sa tête, et qu'aujourd'hui qui avait disparu. Son histoire était plein de rebondissement qu'il en avait du mal à en croire lui-même. Il devait se confier à quelqu'un mais à qui pourrait-il faire confiance ? A Axelle ? La préfète de Serpentard qui sûrement ne croirait pas un mot de ce qu'il lui raconterait ou tout simplement qui s'en ficherait ... En faite, il n'y avait qu'une seule personne qui n'avait su le comprendre, mais elle était parti.

Alors qu'il marchait tout seul dans le parc, et qu'il ne regardait pas devant lui car il n'avait pas envie de voir le futur devant ses yeux, ou tout simplement, se disait-il ça pour pas que l'on voit ses yeux emplis de noirs, il venait de bousculer une personne, il ne savait pas qui c'était, et s'en fichait royalement ... Cela pouvait-être un professeur, un directeur de maison, un préfet il n'en avait rien à faire. Il tourna quand même les yeux pour voir, et c'était une petite Gryffondor ... Elle faisait presque la même taille que Yuze, vu que lui-même n'était pas très grand. Il continua sa route sans y prêter gare, et alla s'asseoir près d'un arbre en mettant sa tête entre ses jambes. Il ferma les yeux et ne pensa plus à rien.
Revenir en haut Aller en bas
Mélusine Chambers
Mélusine Chambers
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Arrivée mouillée  - Page 4 Empty
Re: Arrivée mouillée

Message par : Mélusine Chambers, Lun 30 Avr - 13:54


Mélusine était toujours dans ses pensées, et respirait le bon air frais. Celui d’Ecosse lui manquait terriblement, elle commençait à avoir un peu le mal du pays, mais il faudrait bien s’y faire. Elle devait suivre une scolarité chez les sorciers, elle la ferait jusqu’au bout. D’ailleurs, elle écrivait à sa mère une fois toutes les semaines, le hiboux étant plus lent qu’une lettre postale ou qu’un mail. Sa mère était ravie de communiquer par le hiboux, qui lui rappelait son passé, Mélusine l’était un peu moins. Elle trouvait que ces volatiles étaient stupides ou alors ce n’était propre qu’aux hiboux que voulaient bien prêter Poudlard. Ou alors, les bons hiboux étaient tous pris, mais elle avait le chic pour toujours tomber sur le plus vieux, le plus malade ou le plus crétin de tous les hiboux de la volière. D’ailleurs, elle se rappela de la fois où le hiboux malade lui avait littéralement fienté sur son bras. Elle rajouta donc un post-scriptum à sa mère « fais gaffe, le hiboux n’a pas l’air bien, j’espère qu’il ne va pas claquer en plein vol. » tout en omettant le fâcheux problème d’intestin, préférant laisser la surprise à sa mère.

La rouquine allait sourire à ce souvenir quand, soudain, elle se sentit projeté d’un côté, assez violemment. Essayant de retrouver son équilibre et manquant de se fracasser au sol, elle regarda la personne qui l’avait bousculé, et qui, visiblement, ne s’était même pas excusé. C’était un espèce de fantôme tout en noir, avec une capuche sur la tête, qui s’était assis près d’un arbre dans une position fœtale.
Non mais, pour qui se prenait-il ? La colère commençait à monter en Mélusine qui était passé d’un sentiment agréable ressassant ses souvenirs à un choc violent au niveau de son épaule. D’ailleurs, elle avait mal maintenant. S’il y avait bien quelque chose qu’elle ne supportait pas, c’était bien l’impolitesse, et décida de faire part de ses pensées à cet individu.

Elle s’approcha donc d’un pas furibond, et s’exclama:

-Dis donc ! Un pardon, ça te cramerait la g****e?!
Revenir en haut Aller en bas
Yuze Perceval Jedusor
Yuze Perceval Jedusor
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Arrivée mouillée  - Page 4 Empty
Arrivée Mouillée.

Message par : Yuze Perceval Jedusor, Lun 30 Avr - 16:41


Alors que Yuze était tranquillement installé en train de ne penser à rien ... La gryffondor qu'il avait bousculé vint se planter devant elle :

- -Dis donc ! Un pardon, ça te cramerait la g****e?!

Il ne fallait pas dérangeait Yuze pendant qu'il était tranquillement installé, et encore moins par une personne qu'il ne connaissait absolument pas et qui faisait parti de Gryffondor ... La petite fille avait une grande bouche, mais ne devait pas faire la fier lorsqu'il allait s'énerver. Il leva la tête de ses jambes et observa la jeune fille qui était toute petite et qui devait avoir 10-11 Ans ... Pas plus. Soudain une remarque méchante vint à l'esprit de Yuze et il ne put s'empêcher de lui dire :

- Et toi, ça ne te dérangerait pas de retourner à ta maison ? Je ne pense pas que tu sois assez grande pour pratiquer un quelconque sort de magie ...

Enfin, pas si méchant que ça, il ne fallait quand même pas exagéré, il devait être gentil, et surtout, surtout ne pas s'énerver face à une gamine de 10 ans. Et aussi, elle n'avait qu'a regarder devant elle ... Yuze avait la tête baissé et ne voyait rien et elle marchait docilement vers lui sans rien faire ... Comme si elle croyait que les filles avait la priorité de passage ... Si c'était le cas elle se trompait éperdument.

- Et aussi, tu devrais regarder devant toi quand tu marches, car moi je marchais la tête baissé et toi tu voyais tout devant toi ... Ah moins que tu ne sois trop petite pour voir ce qu'il y a devant toi.

Yuze lui lança un regard avec ses yeux emplis de noirs ou on ne voyait plus la pupille, ni aucune trace de la couleur blanche qui abrite les yeux. Comme il se fichait de la jeune fille, il remit sa tête entre ses jambes et dit :

- Maintenant déguerpi, tu seras gentille.
Revenir en haut Aller en bas
Mélusine Chambers
Mélusine Chambers
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Arrivée mouillée  - Page 4 Empty
Re: Arrivée mouillée

Message par : Mélusine Chambers, Lun 30 Avr - 17:09


Mélusine haussa un sourcil. Non mais comment il la prenait de haut. Il était sans nul doute l’aîné parmi les deux compères, mais ce n’était pas une raison pour être aussi mesquin. Et il n’avait pas lâché un pardon de sa tirade et rejetait même la faute sur la petite qui bouillonnait intérieurement. Il l’invitait même à rentrer à l’école. Mais de quel droit lui ordonnait-il des trucs comme ça ? Il osa tout de même la regarder avec des yeux tout noirs, tellement noirs que la fillette recula d’un pas. Elle avait affaire peut-être à un démon, ou alors.... La petite vociféra :

-Tu peux bien te la péter avec tes lentilles de m***e, tu me fais pas peur ! C’est pas parce que t’es plus vieux que t’as tous les droits. La politesse, c’est un truc que visiblement tu ne connais ! Toi, tu devrais retourner chez tes parents pour qu’ils te l’apprennent ! Je ne regardais pas devant moi non plus, mais tu te serais excusée et j’aurais fait pareil! Sauf que t’as tracé sans rien dire, genre j’existe pas ! Et j’vois pas le rapport entre la magie et la politesse ! Arrête de prendre les gens de haut, tu n’es pas mieux que les autres, t’es pareil que les autres. Maintenant, tu t'excuses, je fais pareil, et on en reste là!

Mélusine s’était plantée devant le jeune homme, les joues rouges de colère, le visage grimaçant de colère. Elle espérait juste ne pas être tombé sur un espèce de démon bizarre, parce que les yeux comme ça, à part à la gaypride de Édimbourg, elle n’en avait jamais vu de pareil. Et encore, c’était derrière un écran de télévision, reportant la fête des trans et homosexuels. Elle avait trouvé ça chouette sur le coup. Là bizarrement, ça l’était beaucoup moins.
En tout cas, une chose était sûre, la fillette détestait les personnes qui se croyaient meilleures que tout le monde. Jetant un rapide coup d’oeil à son écusson, elle remarqua le serpent, un serpentard. Eh bien, il les cumulait ! Il était l’archétype même du type insupportable, et Mélusine avait l’impression que sa tirade n’était qu’une sorte de bande-annonce, et qu’il pouvait en dire des biens pires de tirades, bien énervantes.

La rouquine replongea son regard dans celui du jeune homme, malgré ses yeux noirs qui lui glaçaient le sang. Il y avait aussi une pointe de curiosité, se demandant comment arrivait-on à un résultat pareil. Elle le lui aurait bien demandé s’il avait été plus.... aimable.
Revenir en haut Aller en bas
Yuze Perceval Jedusor
Yuze Perceval Jedusor
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Arrivée mouillée  - Page 4 Empty
Arrivée Mouillée !

Message par : Yuze Perceval Jedusor, Lun 30 Avr - 17:58


Yuze écoutait la tirade de la jeune fille qui n'en finissait pas ... Il entendait à peine ce qu'elle disait mais déjà cela l'énervait, elle n'allait pas le laisser tranquille ... Elle le regardait droit dans les yeux, mais lorsqu'elle avait vu ses yeux pour la première fois elle avait reculé d'un pas comme signe d'une crainte ... Yuze eut un petit sourire narquois.

-Tu peux bien te la péter avec tes lentilles de m***e, tu me fais pas peur ! C’est pas parce que t’es plus vieux que t’as tous les droits. La politesse, c’est un truc que visiblement tu ne connais ! Toi, tu devrais retourner chez tes parents pour qu’ils te l’apprennent ! Je ne regardais pas devant moi non plus, mais tu te serais excusée et j’aurais fait pareil! Sauf que t’as tracé sans rien dire, genre j’existe pas ! Et j’vois pas le rapport entre la magie et la politesse ! Arrête de prendre les gens de haut, tu n’es pas mieux que les autres, t’es pareil que les autres. Maintenant, tu t'excuses, je fais pareil, et on en reste là!


Lorsqu'il entendit la première phrase il n'eut pu rigoler jusqu'à que la jeune fille parle de ses parents, s'en était trop de ce qu'il pouvait entendre, il se leva et se planta devant la jeune fille qui faisait une tête de moins que lui sans trompé le regard qu'il avait en commun. Il se regardait droit dans les yeux et le sang de Yuze commençait à bouillir ...

- Tu penses franchement que ce sont des lentilles qui recouvrent tout l'oeil qui permet de faire ça ? Sombre idiote, ce sont de vrais Yeux ... Et d'où te permets-tu de parler de mes parents ? Rien qu'en ayant entendu le mot parents j'eus envie de te tuer ... Mais je dois garder ma colère en moi et tu as de la chance, car aujourd'hui je viens de revenir d'un long périple, et je suis fatigué et je n'ai pas de temps à perdre avec une petite Gryffondor qui ne connaît rien de Yuze Perceval Jedusor. Tu es l'une des rares personnes qui restent devant moi en me regardant Oeil dans Oeil ... Mais à ce que j'ai pu voir tu as eu un dégoût vu que tu as reculé n'est ce pas ? Cela te paraît-il invraisemblable d'avoir des Yeux comme ça ? Même moi je me demande comment je peux avoir ces yeux ...


Yuze sortit sa baguette et la pointa devant la jeune Gryffondor, toujours en la regardant dans les yeux ... Il aurait pu faire ce qu'il aurait voulu avec cette petite fille qui n'avait aucune défense, mais il lui redemanda une seconde et dernière fois de partir :

- Maintenant fiche le camp et laisse moi me reposer.


Il reprit sa position de foetus et se reperdit dans ses pensées.

Revenir en haut Aller en bas
Mélusine Chambers
Mélusine Chambers
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Arrivée mouillée  - Page 4 Empty
Re: Arrivée mouillée

Message par : Mélusine Chambers, Lun 30 Avr - 21:51


Le jeune homme se leva, signe sûrement qu’il allait passé à la tonalité au-dessus et essayait de la remettre à sa place. C’était sans compter sur le caractère de Mélusine, elle lui dirait son fond de pensée sans détour, et son impulsivité l’empêchait de prendre des baguettes. D’ailleurs, avec ce genre d’individus, elle n’avait pas du tout envie de prendre des baguettes. Elle voulait juste un « pardon » ou une autre excuse du genre, et en ferait de même. Mais le serpentard semblait trop impertinent ou imbu de lui-même pour s’excuser de quoique ce soit.
D’ailleurs, la petite se massa l’épaule, où un bleu allait sûrement apparaître le lendemain. Il n’avait pas eu conscience de la force avec laquelle il l’avait poussé.

Le blondinet était maintenant debout face à elle, et la prenait de haut comme pour instaurer une quelconque supériorité. Mélusine leva la tête et continua à le regarder droit dans les yeux, elle n’avait jamais eu peur des plus grands qu’elle, par contre, des gens avec des yeux comme ça, ce n’était pas commun, et plutôt troublant. D’ailleurs à ce propos, Mélusine rétorqua sur le ton de la nonchalance, mais son ton se fit de plus en plus dur au fur et mesure qu’elle disait:

-Sérieux, si c’est pas des lentilles que t’as, faut consulter. C’est pas très naturel. Et pour ce qui est de tes parents, je ne savais pas que t’as des problèmes de famille, et je m’en fiche pour tout te dire. Je veux juste que tu dises pardon, c’est pas le mer à boire, si ? En plus tu me prends de haut, genre j’suis plus grand, tu me dois obéissance. Mais n’importe quoi ! J’obéis à moi-même ! J’en ai rien à foutre de ta vie, je veux juste que tu sois poli parce que tu m’as fait mal, et que t’es pas foutu de redescendre d’un étage pour t’excuser !

Mélusine respira un bon coup, et mit la main en avant pour signifier qu’elle n’avait pas fini :

-Et pour tes yeux, c’est la première fois que je vois ça, mais franchement, tu devrais te renseigner parce que ça n’a rien de normal et tu dois être le seul à avoir ça dans tout Poudlard... Mais c’est pas une raison pour être aussi grossier !

La petite rouquine arborait un visage colérique, elle était légèrement têtue et ne lâcherait pas l’affaire. La fillette les aurait ses excuses, elle en avait marre des gens impolis. Et puis, inconsciemment, elle relâchait tout le stress, toute la peur et la solitude qu’elle avait amassé depuis la rentrée. Le serpentard était à la fois l’objet de sa colère mais aussi le punching-ball de service. Dommage pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Yuze Perceval Jedusor
Yuze Perceval Jedusor
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Arrivée mouillée  - Page 4 Empty
Arrivée mouillée

Message par : Yuze Perceval Jedusor, Lun 30 Avr - 22:21


Yuze en avait assez entendu ... Il en avait marre d'entendre cette petite fille de bonne parole continuait à lui parler sur ce ton misérable, il en avait rien à faire de ce qu'elle disait et comptait bien lui faire comprendre, mais elle avait l'air aussi têtu qu'un mulet ... Devait-il faire l'irréprochable pour qu'elle se taise ? Car elle commençait à lui taper sur le système ... Yuze n'avait jamais dis pardon à quiconque et ça n'allait pas être aujourd'hui que ça allait commencer, surtout juste pour une petite bousculade, et encore moins pour une microbe de Gryffondor. On aurait bien dit qu'elle en avait rien eu à faire de la baguette qu'il avait pointé sous son nez ... Il savait qu'il était le seul à Poudlard à possédait des yeux comme ça et il en était bien content, il n'aimait pas que des personnes lui ressemble ...

- Et alors ? J'aime mes yeux, et je ne vois pas en quoi ça te dérange, je me fiche de ce que tu peux dire et ce que tout les autres peuvent dire sur moi ... Je préfère rester comme je suis que changeais pour des gryffondors à la noix. Et ce n'est pas pour une petite bousculade que je vais te dire pardon, je n'ai jamais dis pardon, et ce n'est pas aujourd'hui que ça va commencer et encore moins pour une gryffondor ...

Et de plus, Yuze aussi en avait rien à foutre qu'elle s'en foutait de sa vie, il ne lui avait pas demandé son avis sur ce qu'elle pensait de lui ... Et il ne voyait pas où il faisait preuve d'obéissance car il était plus grand, elle se trompait éperdument, il n'avait en aucun cas eu l'intention de faire la loi ...

- Ecoute je ne sais pas ce que tu vas chercher mais en aucun cas je veux faire preuve d'obéissance, tu n'es qu'une gamine de 11 ans et tu viens d'arriver à Poudlard et tu veux déjà jouer dans la cours des grands ... Personne ne te connaît, tu penses que ta disparition changera quelque chose ? Tu pense que quelqu'un s'en apercevra si je m'en occupe ?


Une envie meurtrière montait de plus en plus au fond de Yuze et il devait la canaliser et ne pas s'énerver dès le premier jour ... Sinon ça irait mal pour lui, et il perdrait sûrement tous ses amis, même si il n'en avait pas ...

- Juste une conseil, je te le dis car je le sens en mon font intérieur ... Fiche le camp avant qu'un drame arrive.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Arrivée mouillée  - Page 4 Empty
Re: Arrivée mouillée

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 16

 Arrivée mouillée

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10 ... 16  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.