AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 24 sur 26
Balades dans Londres
Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 23, 24, 25, 26  Suivant
Mathéo Angur
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Balades dans Londres

Message par : Mathéo Angur, Lun 21 Déc - 2:36


La pluie continuait sans s'arrêter un seul instant, rien ne semblait pouvoir arrêter le torrent. C'était le chaos à l'extérieur. La panique totale. Des gens pouvaient être blessés voir morts à l'heure qu'il est. Plus rien ne tenait en place. Les plantes étaient arrachés de leurs parterres. Quelques arbres déracinés par la force du torrent qui cognait toujours sur cette cabane toujours entière. Toujours au même endroit. Comment pouvait-elle tenir ? Il y avait personne à l'intérieur. Personne pouvant la soutenir. Ni même la nature pouvant la debarrassé d'une simple innondation. La cabane avait l'air d'être toujours intact. Comme si l'eau s'écrasait sur un mur invisible tout autour de celle-ci. Personne dans cette rue n'avait la réponse. Et la pluie continuait toujours son petit bonhomme de chemin.

Mathéo était à moitié sonné par le choc entre le béton et sa pauvre tête qui n'en demandait pas tant. La fameuse fille, qu'il était sûr de l'avoir déjà vu et de la connaître était déjà accroupi à ça hauteur. La vision était flou. Il ne pouvait même pas bien distingué quel partie du corps de la jeune femme touchait son épaule. Bah quoi ? Il voyait flou le pauvre. Va pas lui en vouloir pour ça. Il essaya de reprendre ses esprits. Ce n'était qu'une chute après tout. Et sa vision commença petit à petit à revenir à son état d'origine. Parfait. Déjà un truc qui fonctionne bien ici. On se demande pas ce qui l'advient du reste du corps. Hum. Non, vaut mieux pas le savoir. Pas tout en tout cas.

Il l'avait entendu parler. Lui demander s'il allait bien. Bah, à part qu'il avait chuter comme un abruti, tout allait bien. Et puis, faut toujours qu'il en rajoute. Parce qu'en plus il ne s'était pas retenu avec les mains. Ce qui avait accentuer la violence du choc. Si elle l'avait vu. Mais bon, c'était sûrement pas le cas. À moins qu'elle ne soit un ninja qui voit l'accident arriver et se retourner au moment opportun. Ou alors un coup du sort. Ce qui était plus possible dans le cas où elle l'aurait vu.

Mathéo se releva timidement. C'était qu'un choc à la tête. Oh tiens. Souvenirs. La dernière fois, c'était également un coup sur le crâne. Sauf qu'on lui avait vraiment donné un coup la dernière fois. Il n'était pas tomber comme un idiot. Il s'était pris une sacré droite et sûrement d'autres coup ensuite. Mais ça il pouvait plus s'en souvenir. Lointain passé maintenant. Il était enfin debout. Frottant ses vêtements pour se débarrasser de ses fichus saletés qui s'étaient évidemment installé sur les habits de Mathéo. Après ça il regarda la jeune fille et oh tien, pas de surprise. C'est bien celle qu'il avait déjà vu. Il en était sûr. À moins que son cerveau ne lui fasse encore défaut et qu'au final, il serait tomber pour rien et en plus en se trompant de personne. Là, ça serait la honte total.

- Ça va, ça va. Dis moi, si je me trompe. Mais t'es bien une pouffy n'est-ce pas. J'aurais juré t'avoir croisé dans la salle commune plusieurs fois.


Mathéo la regardait d'un air admiratif. Il savait pas pourquoi. Mais, il avait une certaine impression de l'avoir vu encore autre part. Mais où ? Aucune idée.
Revenir en haut Aller en bas
Amy Shields
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


Re: Balades dans Londres

Message par : Amy Shields, Mar 22 Déc - 14:15


Le jeune homme se releva sans l'aide d'Amy. Fort heureusement, il n'avait pas l'air de s'être fait trop mal. La jeune femme le regarda se lever et avant qu'elle n'ai pu lui dire quoi que ce soit, il prit le parole :


Ça va, ça va. Dis moi, si je me trompe. Mais t'es bien une pouffy n'est-ce pas. J'aurais juré t'avoir croisé dans la salle commune plusieurs fois. 


La petite brune eut un sourire. Elle eût envie de le regarder bizarrement et de lui demander ce que voulait dire le terme " Pouffy ", mais son sourire venait de la trahir. Remarque, ça aurait put être vachement drôle de jouer la mordue qui ne comprend rien de rien et qui n'a rien à voir la dedans. Cependant, Amy répondit d'une voix enjouée :


- Tu ne te trompes pas. Je suis bien chez Poufsouffle et, ton visage aussi m'est familier. C'est pour ça que tu t'es précipité vers moi et que tu es tombé ?


Elle lui fit un clin d'oeil et remarqua qu'il la regardait avec.. admiration ? Pourquoi ? Elle ne voyait pas trop pourquoi ce jeune homme la regarderait d'une telle manière, enfin bon, c'était sûrement son imagination. Lorsqu'elle scruta à nouveau son visage de ses yeux bleus, elle remarqua un petit bleu sur son front. Elle dit alors un peu paniquée :


- Tu as une bosse ! Fais attention ! Ca te fait mal ?


Instinctivement elle s'approcha, prit son visage dans ses mains pour se hisser sur la pointe des pieds dans le but de voir sa bosse de plus près. Amy était comme ça, à vouloir aider les autres elle venait sûrement d'importuner un parfait inconnu. Elle se rendit compte après seulement quelques secondes. Le rouge lui monta aux joues et elle s'éloigna d'un grand pas. Elle chuchota un petit " désolée " gêné. La petite brune avait seulement voulu aider mais étant un peu maladroite, voilà ce que ça donnait. Elle dit alors de sa voix toujours gênée.


- Amy. Amy Shields pour te servir.


Elle leva les yeux vers son interlocuteur et lui fit un petit sourire amical.
Revenir en haut Aller en bas
Mathéo Angur
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Balades dans Londres

Message par : Mathéo Angur, Jeu 24 Déc - 17:52


Tout était inonder, du moins, tout ce qui touchait les rivières. Certaines maisons, plus touchés que d'autres étaient en piteuse états. Certaines même menaçaient de tomber, de s'effondrer. Il n'y avait plus rien à faire pour les sauver. Cependant, il y avait un homme qui avait l'air d'être contre les lois de la nature. L'eau l'évitant, comme la fameuse cabane que peu d'homme ne pouvait voir. Voir même qu'une seule personne aujourd'hui. Et pas très loin d'ici  , il y avait cette fameuse personne, qui avançait, s'en foutant de l'eau. Personne ne l'avait remarquer. Personne n'était présent pour le voir. Il regardait les alentours, cherchant un fait bizarre, étrange. On pourrait croire qu'il cherchait cette fameuse cabane.

Mathéo était à nouveau maître de tout ses esprits. Juste une petite bosse, ou un bleu, sur la tête dû au choc. Mais tout allait pour le mieux. C'était pas cette bosse ou ce bleu qui allait le gêner totalement. Nan, ça pouvait qu'être la pouffy qui pouvait le déstabiliser. Enfin, si c'était bien elle. Parce qu'il ne savait toujours pas. Et il avait peur de se tromper, de se rendre ridicule. Jusqu'à ce qu'elle lui réponde. Et qu'il soit un peu plus soulagé.

C'était bien elle la fameuse pouffy. Il avait bonne mémoire. Mais bon, comme à chaque fois, il avait le don de se rendre ridicule. C'est pas une nouveauté, c'est même devenu une tel habitude qu'on pourrait croire qu'il le fait exprès. Sauf qu'il le fait pas exprès. C'est dans sa nature d'être aussi maladroit. D'être aussi... Arrêtons là, pas besoin d'en dire plus.

- Euh... Oui, en quelque sorte...

Il était un peu gêné de répondre à sa question. Parce qu'en plus il était déjà assez ridicule comme ça. Pas besoin de se ridiculiser encore plus si c'est pour une raison totalement conne et démesuré. Même s'il ne s'était pas vraiment "précipité". Comme on dit, ça sert à rien, c'est mieux d'y aller en douceur que de forcer. Après voilà ce que ça donne et puis sa fait mal...

La pouffy lui fait remarquer qu'il avait finalement une bosse, sur la tête. Là où il avait mal évidemment. Et il fut surpris lorsqu'elle s'approcha de lui et examina d'un peu plus prêt ce qu'il avait. Sauf, que ça ne dura pas très longtemps. Car elle était toute gênée du coup. Ce petit désolé était tout mignon en plus. Mathéo remarqua même ses joues qui avaient rougi entre temps. Mathéo sourit. Tout ça, pour un simple incident. C'est pas à ça qu'il pensait au début. Elle avait l'air d'être attentionné. Vouloir aider à tout prix les gens. Et ça, ça faisait sourire Mathéo.

Amy, c'était son prénom. Il savait qu'il l'avait entendu quelque part. À vrai dire, étant lui aussi un pouffy, il y avait certaines choses qu'on pouvaient mieux retenir que d'autres. Et puis, c'est un joli nom ça, Amy.

- Mathéo Angur. C'est moi. Merci, Amy.

Ses mots étaient un peu hachés, pas très fluide, il savait pas vraiment comment réagir devant cette rencontre. C'était tellement bizarre. Comment ça se fait qu'elle se trouvait à Londres ? C'était loin d'être les vacances et il savait, évidemment, qu'elle n'avait pas encore quitter Poudlard.

- Dis moi. Tu... Enfin... Comment ça se fait que tu te trouves à Londres ? Tu ne devrais pas être au château ? Ou... Ou alors, tu es comme moi. Tu as trouvé un stage à Londres !

Mathéo était vraiment pas sur de lui, mais c'est la seule explication qu'il avait en tête. Et puis, c'est débile de lui demander ça. Qu'est-ce qu'il pourrait en avoir à foutre de ce qu'elle foutait ici ? Nan, Mathéo était trop curieux et aimait savoir. Et voilà où que ça mène.

- Et sinon, ça va aller pour ma bosse, t'en fais pas pour ça.

Et il lui fit un clin d'œil.
Revenir en haut Aller en bas
Amy Shields
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


Re: Balades dans Londres

Message par : Amy Shields, Sam 26 Déc - 19:23


Mathéo Angur. C'est moi. Merci, Amy.


C'était ça. Mathéo. Ca lui revenait maintenant. Elle aussi elle avait déjà entendu parler de lui. Cependant, elle resta la tête baissée les joues toujours roses. Elle n'en revenait toujours pas de ce qu'elle avait fait quelques minutes avant. La jeune fille se contenta donc d'écouter ce que le grand brun lui posait comme question.


Dis moi. Tu... Enfin... Comment ça se fait que tu te trouves à Londres ? Tu ne devrais pas être au château ? Ou... Ou alors, tu es comme moi. Tu as trouvé un stage à Londres !  Et sinon, ça va aller pour ma bosse, t'en fais pas pour ça.


Amy eut un petit sourire en coin et osa enfin lever les yeux en claquant des doigts et en le montrant avec son index. Elle dit d'une petite voix enjouée.


- Bingo ! Je travaille comme serveuse au Chaudron Baveur. J'adore ce boulot et l'endroit. Je suis ici parce que je voulais un peu prendre l'air. Il n'y a pas eut beaucoup de client aujourd'hui.. Journée un peu trop calme à mon goût.


La Phénix eut son sourire habituel, sincère. Puis elle se mit à réfléchir. Ou travaillait-il lui ? Elle le savait. C'était juste enfouit dans sa mémoire. Ou est-ce qu'il travaillait ? Ou est-ce qu'il.. La boutique d'Animaux Magiques ! 


- Toi tu travailles à la Boutiques d'Animaux Magiques ! Je t'y ai vu dans un coin quand j'ai été acheter ma chouette et mon Boursouflet. Tu aimes bien ce travail ? Il est bien ? Je t'avoue que je penche plus pour serveuse mais après tout pourquoi pas vendeuse ?


La petite brune lui fit aussi un clin d'oeil. C'était quelque chose qu'elle faisait souvent lorsqu'elle parlait et s'amusait avec une personne qu'elle appréciait. En attendant la réponse, elle se tourna pour regarder Big Ben. La vue était vraiment magnifique.
Revenir en haut Aller en bas
Mathéo Angur
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Balades dans Londres

Message par : Mathéo Angur, Dim 27 Déc - 12:48


Il restait là, ne bougeant plus vraiment. L'eau l'évitant toujours. Il regardait toujours tout autour de lui, puis bougea. Il se mit à marcher doucement, essayant de trouver quelque chose. Mais il ne trouvait pas. Il n'y arrivait pas du tout. Où était cette foutu cabane ? Aucunement dans cette rue, finit-il par se dire. Sauf qu'en réalité. Elle était bien là. Bien présente. Mais, il ne pouvait la voir. Ni même la toucher. Il ne pouvait savoir où elle se trouvait. Il n'avait eu que des rumeurs, comme quoi, une cabane s'était volatiliser du jour au lendemain prêt de cette rivière. Seulement, il n'y avait rien à faire. Il ne pouvait la voir, quoi qu'il fasse. Il essayait malgré tout, mais ce fut un échec total et cuisant.

Elle était toujours tête baissée, on voyait bien qu'elle ne se remettait pas encore de ce qu'elle venait de faire. Et pourtant, c'est pas ce que pourrait déranger Mathéo. Loin de là. Il était toujours avec ce sourire, regardant Amy avec attention. Elle était toujours 'rouge', ça faisait bizarre de voir quelqu'un comme ça. Réagir de cette façon. Il n'avait jamais encore eu affaire à cette agréable situation.

Une fois qu'il avait parler de ce qu'elle pouvait être ici, et pourquoi. Amy releva soudainement la tête, claquant des doigts et pointant son index vers lui. Euh, ok... Cette réaction... C'était... En fait, il y a rien à dire. Elle pouvait réagir comme elle le voulait. Et puis, il avait toucher juste. Donc, il y avait rien à redire pour ça.

- Bingo ! Je travaille comme serveuse au Chaudron Baveur. J'adore ce boulot et l'endroit. Je suis ici parce que je voulais un peu prendre l'air. Il n'y a pas eut beaucoup de client aujourd'hui.. Journée un peu trop calme à mon goût.

Le Chaudron Baveur ? Oh tiens, Mathéo adore ce bar, pour y être aller plusieurs fois déjà. Et puis travaillant aussi à Londres, le Chaudron est très pratique quand on a soif après une longue journée à la boutique. Et puis, elle aussi voulait prendre l'air. Tout à fait ce que Mathéo était en train de faire. Prendre un bon bol d'air frais, ça faisait toujours du bien. Elle n'avait donc pas eu beaucoup de clients... Ça pouvait lui arriver aussi, mais Mathéo avait largement de quoi s'occuper à la boutique. Seulement, quand elle lui dit ça, ça lui donne plus qu'envie d'aller faire un tour au Chaudron. Un jour, en espérant qu'elle sera là. Enfin, il l'espérait vraiment.

- Toi tu travailles à la Boutiques d'Animaux Magiques ! Je t'y ai vu dans un coin quand j'ai été acheter ma chouette et mon Boursouflet. Tu aimes bien ce travail ? Il est bien ? Je t'avoue que je penche plus pour serveuse mais après tout pourquoi pas vendeuse ?

Tiens, elle était passé à la boutique ? Ça lui fait tout drôle tout d'un coup. Était-ce elle qu'il avait vu ? Peut-être... Il ne s'en souvient plus. Il y avait tant de chose et puis il n'était pas le seul vendeur a la boutique. Donc, il n'avait sûrement pas fait gaffe.

- Un jour, je viendrais au Chaudron te voir, je te le promet. Mais avant ça, marchons un peu, je vais t'emmener quelque part.

Mathéo rougit un peu. Il avait pas l'habitude d'emmener quelqu'un là bas. Et pourquoi elle ? Mathéo avait-il vraiment assez confiance en elle ? C'était bizarre. Il n'avait jamais fais ça. Jamais, il n'avait oser demander à quelqu'un dans Londres pour l'emmener là où il à vécu une partie de sa vie..

- Et oui, j'adore plus que tout ce travail. Ça fait déjà plusieurs mois que j'y suis. Et franchement, je l'adore énormément. À vrai dire, j'aime beaucoup les animaux. Quand j'étais enfant, j'adorais les voir, essayer d'apprendre ce que ça pouvait être et les chouchouter. Les animaux, c'est un peu mon passe temps quotidien. Après, être vendeur, c'est pas quelque chose que je pensais faire un jour. Mais je m'en amuse bien aujourd'hui. Vendre les animaux que tu as chouchouté, ça peut faire un drôle d'effet, mais tu peux en ressortir avec le sourire.


Mathéo était partit. Il y avait une certaine mélancolie dans sa voix. Repensant à tout ces animaux qu'il avait vendu.

- Ça fait pas longtemps que tu es au Chaudron toi ? Vu que j'y vais assez souvent et que je ne t'ai encore jamais vu.

C'était logique, mais il préférait demander. Car, il avait pas mal de souvenirs là-bas. Surtout quand c'était Lizzie la serveuse..
Revenir en haut Aller en bas
Amy Shields
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


Re: Balades dans Londres

Message par : Amy Shields, Dim 27 Déc - 16:39


Un jour, je viendrais au Chaudron te voir, je te le promet. Mais avant ça, marchons un peu, je vais t'emmener quelque part.


Amy eut un petit sourire en coin. C'était adorable ce que lui proposait son camarade Poufsouffle, et mine de rien, ça lui faisait super plaisir. A vrai dire personne n'était jamais passée la voir à son travail, il serait donc le premier et ça c'était génial. La petite brune le suivit en le laissant continuer, n'osant pas trop l'interrompre. 


- Et oui, j'adore plus que tout ce travail. Ça fait déjà plusieurs mois que j'y suis. Et franchement, je l'adore énormément. À vrai dire, j'aime beaucoup les animaux. Quand j'étais enfant, j'adorais les voir, essayer d'apprendre ce que ça pouvait être et les chouchouter. Les animaux, c'est un peu mon passe temps quotidien. Après, être vendeur, c'est pas quelque chose que je pensais faire un jour. Mais je m'en amuse bien aujourd'hui. Vendre les animaux que tu as chouchouté, ça peut faire un drôle d'effet, mais tu peux en ressortir avec le sourire.


La Phénix comprenait tout à fait, même si elle n'avait jamais travaillé dans une boutique d'Animaux. Alors qu'elle comptait répondre, il lui posa une question.


Ça fait pas longtemps que tu es au Chaudron toi ? Vu que j'y vais assez souvent et que je ne t'ai encore jamais vu.


La petite brune sourit et répondit sur un ton gentil.


- Non, effectivement ça doit faire un mois que j'ai ce travail. Mais pour être franche j'y suis déjà très attachée. Je m'amuse bien. 


Amy regarda les gens qui passaient dans la rue à côté d'eux. Ils avaient l'air tous si pressés.. Pour revoir leur famille je suppose. La sorcière repensa alors à ses parents avec qui elle n'avait pas passé les fêtes à cause de son admission dans l'Ordre du Phénix. Ca lui faisait beaucoup de mal de ne pas pouvoir leur dire pourquoi elle était si absente ces derniers temps. Il faut dire qu'elle s'éfforçait de rester distante pour éviter qu'un Mangemort s'en prenne à eux si jamais ça tournait mal. Mais ayant toujours eut une relation très fusionnelle avec ses parents, ça la rendait triste. Sur ce Amy répondit dans un chuchotement presque inaudible.


- Oui, j'espère que tu viendras me voir.


La Phénix se dépêcha de relever la tête et d'arborer un sourire qui se voulait joyeux. Elle détestait montrer ses faiblesses aux gens et puis, si il lui demandait, elle serait obligée de mentir et elle ne voulait pas lui mentir à lui.


- Ou est-ce que tu m'emmènes au fait ? 


La brunette regarda autour d'elle. Ayant habité un petit village paumé en Angleterre, elle ne connaissait pas très bien Londres, ce qui fait qu'elle se trouvait déjà dans une partie de la ville qui ne lui disait rien. Cependant, elle lança un petit sourire gentil à Mathéo pour ne pas que ce dernier s'apperçoive du petit changement d'humeur qu'elle avait eut juste avant.
Revenir en haut Aller en bas
Mathéo Angur
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Balades dans Londres

Message par : Mathéo Angur, Dim 27 Déc - 17:27


Il finit par abandonner sa quête de trouver cette foutu cabane. Ça n'avait aucun sens de la chercher de toute façon, mais à en voir sa tête, il cherchait sûrement un abris viable. Ou alors, il cherchait le secret que cachait celle-ci. N'essayant pas plus, un craquement bien sonore se fit entendre et l'homme avait littéralement disparu. Seulement, il y avait une personne qui avait tout vu de la scène. Qui avait vu cette homme tourner autour de sa cabane. C'était celui qui s'y cachait. Cette cabane n'avait plus rien de normal. Elle était plus que magique. Du fait que celle-ci avait pris tellement de sorts et de sorts. Qu'elle n'avait plus rien de moldu. Et pourtant, si on la verrai, elle avait tout ce qu'on pourrait croire de moldu.

- Non, effectivement ça doit faire un mois que j'ai ce travail. Mais pour être franche j'y suis déjà très attachée. Je m'amuse bien.


C'est super ça. Ça fais donc déjà un mois... Bon, c'est vrai que même s'il y va souvent, ça fait très longtemps qu'il n'y était plus aller. À vrai dire, il n'avait pas vraiment le temps des fois d'y passer. Mais, du coup, il ira très rapidement venir la voir là-bas. Mais avant, il n'était pas question de ça. Non, ils étaient en plein coeur de Londres, dans un endroit que Mathéo connaissait forcément très bien. Et pendant qu'il regardait un peu les alentours, Amy marmonna quelque chose. Dont Mathéo n'aurait pu réussir à attendre, trop absorbé par ce qu'il se passait autour et puis, il risquait pas forcément d'entendre s'il ne la regardait pas déjà. Mais, il avait entendu ce petit bruit et il regarda Amy qui avait la tête bien relever, le visage souriant. Il n'avait même pas remarquer juste avant qu'elle était pas comme ça. Mais bon, tant mieux.

- Excuse... J'ai pas entendu ce que tu m'as dit.

M'enfin, c'était peut-être pas grand chose. Ou alors, c'est qu'elle n'avait pas envie qu'il l'entende. Aucune idée et puis, avec ce sourire, il avait peut-être cru l'entendre alors qu'en fait, véritablement, elle n'avait rien dit.

- Ou est-ce que tu m'emmènes au fait ?

Effectivement, elle était en droit de se poser cette question. Car elle pouvait vraiment ce demander où il l'emmener et surtout dans un coin qu'elle ne connaîtrait sûrement pas. Et puis, de toute façon, il était le seul à savoir où se trouvait ce que Mathéo montrera à Amy. Mais pour le moment, ils étaient pas encore arrivé à destination. Ils traversèrent un parc et Mathéo lui répondit.

- Dans un endroit où je suis le seul à en connaître le secret. En fait, je vais t'emmener là où j'ai vécu une bonne partie de ma vie. Tu seras la première que j'emmène là-bas.

C'était vraiment spécial. Il venait vraiment de la rencontrer et il l'emmène dans un endroit très secret, où il à vécu, là où il se cachait. Seul sa mère et son frère connaissait l'endroit. Jusqu'à ce qu'il le fasse disparaître de ses propres mains.

- Bien, on est presque arrivé.

En effet, ils étaient à deux rues de ce fameux endroit. Une bonne centaine de mètres et c'était bon, ils étaient arrivés.

- Par contre, tu ne risques de rien voir au début... J'ai lancé un charme dessus et personne ne peut la voir tant que je ne dévoile pas le secret. Tu auras l'honneur d'être là première à le découvrir ainsi.

Oui, parce que même à son frère et à sa mère, il ne leur avait pas dit qu'il avait lancé un charme dessus. Son frère croyant même que celle-ci avait disparu. Que des moldus avaient finalement réussi à l'enlever. Mais Mathéo n'avait pas réussi à lui dire la vérité ce jour là. Et pendant ce temps là, ils arrivèrent enfin à l'endroit.

- Elle se trouve juste là, auprès de cette rivière. Tiens moi la main et regarde bien, tu la verras.

En espérant que cela fonctionne bel et bien comme ça. Car, c'était bien la première fois qu'il arrivait à ce genre de situation.
Revenir en haut Aller en bas
Amy Shields
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


Re: Balades dans Londres

Message par : Amy Shields, Mar 29 Déc - 14:28


Dans un endroit où je suis le seul à en connaître le secret. En fait, je vais t'emmener là où j'ai vécu une bonne partie de ma vie. Tu seras la première que j'emmène là-bas. 


Wouah. Ca faisait bizarre d'entendre cette phrase, d'autant plus qu'Amy ne comprenait pas pourquoi elle. Avait-elle une tête de gentille ? C'était le cas mais de là à emmener une parfaite inconnue dans un endroit qui lui est cher, c'était vraiment étrange. Et après elle s'étonnait que les gens ne le prenait pas au sérieux, mais si en plus elle avait un air gentil ça n'allait pas le faire. Enfin bon, après tout, depuis quand se préoccupait-elle de ce que les autres pensaient ? Après quelques minutes de marche dans les rues devenues presque désertes, Mathéo dit.


- Bien, on est presque arrivé. Par contre, tu ne risques de rien voir au début... J'ai lancé un charme dessus et personne ne peut la voir tant que je ne dévoile pas le secret. Tu auras l'honneur d'être là première à le découvrir ainsi.


De nouveau, sensation étrange. Pourquoi elle ? Non, Amy ne saisissait vraiment pas vraiment les intentions de son camarade Poufsouffle. Les deux jeunes gens marchèrent encore quelques minutes. Des minutes ou il ne se passait rien dans la tête d'Amy, chose très très rare, elle ayant l'habitude de tout le temps cogiter pour tout. Math' s'arrêta alors près d'une rivière. Tiens, la petite brune ne savait pas qu'il y avait une rivière dans Londres, enfin remarque, ils n'étaient pas en plein centre ville. Avant qu'elle n'ai put faire un commentaire, le jeune homme lui dit.


Elle se trouve juste là, auprès de cette rivière. Tiens moi la main et regarde bien, tu la verras.


Le jaune et noir lui prit doucement la main. Amy ne put s'empêcher de sursauter. Ca faisait très longtemps qu'elle n'avait plus eut de contact physique avec quelqu'un, ce qui fait que sentir la chaleur d'une main dans la sienne lui faisait beaucoup de bien mais en même temps la surprenait un peu. La Phénix s'avança, sa main toujours dans celle de son camarade. Malgré elle, ses joues étaient roses à cause de ce contact physique. La jeune femme regarda autour d'elle mais, au début, elle ne vit rien. Rien d'autre que la rivière. Et puis, au fur et à mesure qu'ils avançaient, Amy vit une ombre se former, jusqu'à devenir une petite cabane de bois. La sorcière se tourna vers Mathéo, sa main toujours dans la sienne pour demander.


- C'est ici que tu as vécu ? 


S'approchant plus près de la cabane, le brunette posa sa main sur le bois humide. La petite maison avait l'air d'avoir déjà subit des ouragans. C'était d'ailleurs incroyable qu'elle ai survécu jusqu'ici. Amy se tourna alors vers son camarade et lui sourit d'un sourire ravi et gentil.


- Je suis heureuse que tu m'ai emmenée ici.

Pour appuyer ce qu'elle venait de dire, elle serra un peu la main du Poufsouffle avec ses doigts.
Revenir en haut Aller en bas
Mathéo Angur
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Balades dans Londres

Message par : Mathéo Angur, Mar 29 Déc - 18:04


La pluie cessa enfin, les gens à l'extérieur commençaient à constater les dégâts. C'était le chaos total. Des maisons détruite. L'eau aussi haut qu'un homme. Il fallait pas se trouver là avant que ça ne parte ne sucette. En tout cas, il y a bien quelqu'un se trouvant à cette endroit qui s'en fou totalement de ce qu'il s'est passé. Il devra juste attendre que l'eau descende pour sortir. Car c'était impossible de sortir de là. Mais, il avait tout ce qu'il faut. Vraiment tout. Il pouvait y rester des mois et des mois sans devoir sortir. Mais bon, à cette époque, c'était encore tout nouveau pour lui. Il n'avait jamais eu ça. Et de toute façon, il fallait bien qu'un jour il se le permette. Et puis, comme dit avant, ça n'avait plus rien de moldu.

Ils étaient devant. Pour le moment, Mathéo seul la voyait. Elle était comme il avait l'habitude de la voir. Toujours aussi petite, toujours aussi vieille, toujours aussi... sale. Et puis aussi, ça fait combien de temps qu'il était pas venu y retourner ? Ça fait depuis combien de temps qu'il n'a pas vu se magnifique bois retouché par la magie ? Ça fait depuis combien de temps qu'il ne s'était pas tenu ici, pour y faire un peu de rangement ? Depuis bien trop longtemps déjà. C'était le moment le plus long d'ailleurs qu'il avait laissé entre sa dernière visite.

Elle lui tenait enfin la main. Sauf, qu'elle devait sûrement pas en avoir l'habitude. Car elle sursauta et Mathéo le remarqua. Elle n'était sûrement pas très tactile. Et pourtant, c'est bien elle qui avait essayer de voir ce qu'il avait en lui prenant sa tête. Maintenant, c'est plus compréhensible le fait qu'elle était devenu rouge et s'excusait. Tout simplement que ouais, elle en avait pas l'habitude du tout. C'est le contraire chez Mathéo. Certes, il avait éviter le contact pendant une bonne partie de sa vie. Mais le contact physique ne le gênait jamais. D'ailleurs, il sentit la main d'Amy peut-être fébrile. Pourquoi il était là avec elle ? Oui, pourquoi elle ? Parce que comme d'hab, quand il veut faire quelque chose il le fais. Il voulait aller voir sa cabane, il l'a fais. Amy, à juste eu de la chance d'être tombé sur le bon jour. Sinon, ils en seraient pas là.

Ils approchaient tout les deux, Mathéo ne sachant pas ce que ça fait de découvrir quelque chose qui t'apparait sous les yeux comme ça. Ça devait sûrement être bizarre et magnifique à la fin. Voir cette chose qui arrive comme ça, devant toi alors que juste avant il n'y avait rien ! Mathéo avait envie de savoir ce que ça faisait. Mais c'est Amy qui avait eu la chance de voir ce moment de magie.

- C'est ici que tu as vécu ?

Elle avait toujours gardée sa main dans la sienne, Mathéo souriait à cette question. C'est une partie de l'histoire de sa vie que va découvrir Amy.

- Depuis mes 9 ans. Je suis parti de la maison. J'y ai quand même vécu jusqu'à mes 16 ans, c'est pas très vieux tu vois. Ça fait un peu plus d'un an que j'y suis pas retourner. Pour moi, ça fais très longtemps. Maintenant que j'ai une vrai maison, je n'ai plus besoin d'y retourner. Mais, j'avoue que ça fais longtemps que j'y pense quand même à y passer quelques jours dedans. Donc, pendant 7 ans j'ai habiter ici et je vivais ici.

Mathéo se stoppa net. Ayant une petite larme qui coulait sur son visage gauche. Il se rappelait d'une partie de ce qu'il avait vécu. Et évidement, il pouvait pas retenir cette larme qui coulait toujours pour arriver jusqu'à son menton. Il repris la marche, mine de rien. Regardant Amy avec le sourire, bien que ce sourire n'avait pas l'air très naturel.. Ils étaient devant la cabane, Amy touchant même le bois, qui résistait à toute les charges qu'elle avait subis. Elle se retourna vers lui en lui disant :

- Je suis heureuse que tu m'ai emmenée ici.

Mathéo était évidement heureux qu'elle sois heureuse. En fait, c'était vraiment pas voulu, mais la vie est ainsi fait. Il devait tomber sur elle avant de venir la voir et le destin l'ayant choisi pour qu'elle soit la première à la découvrir ainsi.

- Amy...

Les mots ne sortaient pas, restant accrochés dans sa gorge. Il lui aurait bien dis pourquoi, que ce n'était qu'un coup de chance, mais en fait, il ne pensait finalement que ce n'était pas la cas. Il ne la connaissait pas, ne savait pas qui elle était vraiment. Et pourtant, il lui dévoile une partie de sa vie. Que peu de personne ne connaisse. Et dont même, sauf une partie de sa famille, était la seule à la voir de tout les gens qu'il connait. Faut vraiment être plus que naïf pour ça. Elle pouvait très bien caché des choses. Mais, il ne pensait pas ça. Elle était trop gentille, ses expressions, ce toucher, tout pour lui, lui prouvait qu'il pouvait l'emmener à l'intérieur. Lui faire découvrir l'antre de la cabane et aussi son ancien domicile.

- Tu veux découvrir ce qui se cache à l'intérieur ?

Mathéo n'attendit pas plus longtemps pour rentrer, ne laissant pas vraiment le choix à Amy. Il avait fais son choix de lui faire montrer. Et puis, lui il connaissait déjà l'intérieur et au moment de pousser la porte. Mathéo fit un peu la mou. Car c'était le bordel total, on avait l'impression qu'une tempête était passé par là, plusieurs objets était cassés, l'endroit était très sale. Mathéo ne pouvait pas laisser Amy voir ça. La laissant sur le recul, il prit sa baguette et remis ça en ordre en un coût de baguette, il se retourna vers Amy et lui prit la main.

La cabane était cette fois en bonne état. Plus grande à l'intérieur qu'à l'extérieur. On voyait qu'elle avait été agrandis pour avoir plus d'espace de vie. Il y avait tout ce qu'il faut pour vivre. Un lit, une lampe avec des bougies, quelques vieux jouets qui trainait, beaucoup de livres et un endroit dans un coin pour se laver et un petite endroit dans un autre coin pour pouvoir se soulager. Pour pouvoir accéder à tout ça, il fallait descendre les deux, trois marche d'un petit escalier en bois, comme toute la cabane et les murs qu'elle arpentait, et vous y étiez.

Il la regarda, lui bouchant toujours un peu la vue, pour qu'elle la découvre tout d'un coup, c'est ainsi qu'il s'écarta et laissa Amy découvrir là où il a vécu.
Revenir en haut Aller en bas
Amy Shields
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


Re: Balades dans Londres

Message par : Amy Shields, Ven 1 Jan - 16:06


Mathéo lui demanda si elle voulait voir ce qu'il y avait à l'intérieur, il n'attendit même pas la réponse de la jeune femme pour ouvrir la porte et se poster dans l'encadrement juste devant la brunette. Il y resta pendant un petit moment. Amy pouvait deviner tous les souvenirs qui lui venaient en tête. C'était logique, après tout, il avait passé toute une partie de sa vie dans cette petite cabane. Si la Phénix retournait dans la maison de sa Grand-mère, elle aussi aurait une tonne de souvenir qui reviendraient. Quoi qu'il en soit, le jeune homme se poussa pour laisser voir l'intérieur de la cabane de bois.


Amy s'avança, sa main toujours dans celle de Math'. Elle regarda autour d'elle et un sourire se dessina sur ses lèvres. La jeune femme trouvait cette cabane vraiment mignonne. Elle sentait qu'elle était beaucoup aux yeux de son nouvel ami. Laissant glisser ses doigts sur ceux du jeune hommes pour rompre le contact doucement et pouvoir avancer, la jaune et noire s'avança et descendit 3 petits escaliers de bois. Elle s'avança lentement dans la cabane en regardant autour d'elle, émerveillée, un petit sourire toujours dessiné sur ses lèvres. Ses jambes la portaient, comme si elle n'avait plus le contrôle. Elle jeta un regard dans la salle de bain mais ne fit pas plus attention. Elle s'accroupis près du lit ou certains jouets étaient restés là. Amy ramassa un petit balais de sorcier sur lequel était assis un joueur de Quidditch en pleine action, elle le regarda quelques instants. Elle se releva avec et se tourna ensuite vers la lampe avec les bougies. La jeune femme sortit sa baguette et murmura un #Incendio en direction des bougies. Celles-ci s'allumèrent et elle se tourna vers Math' le sourire aux lèvres, le joueur de Quidditch toujours en main. Elle ne put parler que dans un souffle.


- Mathéo, c'est trop mignon. Elle est très belle ta cabane. Ca me touche beaucoup que tu me la montres. Mais.. Justement, pourquoi est ce que tu me la montres à moi ?


Effectivement, elle n'avait pas encore osé lui posé la question mais là elle le faisait. Car mine de rien, il venait de lui montrer une partie de sa vie et donc quelque chose de plutôt intime. Alors pourquoi lui montrer ? La jeune femme resta face à son interlocuteur alors qu'elle continuait de scruter la cabane, le visage rayonnant.
Revenir en haut Aller en bas
Mathéo Angur
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Balades dans Londres

Message par : Mathéo Angur, Mar 12 Jan - 18:25


Après quelques jours, l'inondation commençait à être gérer, il y avait beaucoup d'animation dans la rue. Tout ces gens qui essayaient soit de remettre ça en état ou alors d'aller chercher leurs dernières affaires qui sont rester intact pour y fuir cet endroit maudit. Seulement, il y aura toujours des gens prêt à récupérer ces endroits pleines de débris. On ne sait pas pourquoi, mais, c'était comme des vautours, guettant une catastrophe pour y faire surface dès qu'elle y est passé. Incompréhensible ces moldus. À vrai dire, ils sont incapable de nettoyer ça rapidement. Normal, sans pouvoir ni rien, ils font avec ce qu'ils peuvent. Mais ça, ça le dégoute. De les voir ainsi comme ça. Ils seraient prêt à y foutre le feu, mais, il n'allait pas s'y risquer et ça ne servait à rien. Calme petite baguette, reste bien au fond de ta poche.

Mathéo n'arrivait pas à comprendre pourquoi il en était arriver à cette conclusion. Qu'est-ce qui faisait que cette fille se trouvait en cette endroit précis, à cette instant précis touchant à ses souvenirs d'enfances les plus diffiles de sa vie ? Qu'est-ce qui faisait que cette fille si charmante avait le droit d'entrer dans sa vie privée aussi facilement qu'il le fait avec ses meilleures amies ? Qu'est-ce qu'avait cette Amy de plus que les autres pour pouvoir partager quelque chose qu'il gardait à tout prix en secret ? Avait-il au moins une réponse à donner ?

En attendant, là n'était pas à la réflexion, car Amy ne venait justement que de découvrir cette endroit, cette cabane. Elle y fait le tour, s'assaillant même sur son lit. Mais Mathéo ne disait rien, il la laissait faire. À vrai dire, il n'avait aucun moyen de faire marche arrière et il n'aime pas faire oublier un souvenir à quelqu'un. Surtout quand tu fais une découverte comme ça. Puis quoi, il allait quand même pas chercher à faire n'importe quoi ? Ça aurait encore moins de sens qu'à la base. Parce que déjà, ça n'avait pas vraiment de sens qu'il l'emmène ici, alors si en plus, il fait des truc chelou, il passe pour qui après ?

Amy avait découvert un des jouets qui se trouvait dans la pièce. C'était un vieil objet d'ailleurs. Le joueur de Quidditch assis dessus a au moins une cinquantaine d'années maintenant. Elle appartenait à la mère de sa mère. Oui, évidemment, ça ne serait pas de la famille de son beau-père qu'il aurait eu des jouets comme ça. Tous des moldus... Ils n'ont pas ce genre de choses chez eux. Bref, c'est un jouet qui finalement avait de l'importance pour sa famille. Et pourtant, il ne se rends compte qu'aujourd'hui de l'importance du jouet que tenais Amy entre ses mains. Mathéo était bizarre, n'était pas normal. Il avait des expressions bizarres, des choses qu'il n'aurait jamais fait avec n'importe qui d'autres. Est-ce vraiment le coup sur la tête ? Non, plus à ce stade là. Il y avait autre chose. Un sentiment d'impuissance. Mais qu'est-ce qu'il avait bon sang ?

Elle continua à faire comme si elle était chez elle et toujours dans l'incompréhension la plus totale, Mathéo ne réagissait toujours pas. Ce sont ses affaires, ils sont sacrés. Jamais personne n'a le droit de toucher à ces affaires sans qu'il exprime un grognement ou qu'il l'exprime directement. Non, toujours rien, c'était le silence. Il se contentait de la fixer. Et d'ailleurs, en la fixant, elle se retourna vers lui en lui demandant la question tant redouter. Enfin, pas vraiment, mais disons qu'il l'attendait un peu..

- Mathéo, c'est trop mignon. Elle est très belle ta cabane. Ca me touche beaucoup que tu me la montres. Mais.. Justement, pourquoi est ce que tu me la montres à moi ?

Mathéo rougit tout d'abord aux premiers mots qu'enoncait la blairelle. C'est vrai que c'était mignon, fin, c'est elle qui le dit. Que ça lui touche beaucoup était une bonne chose. Le sourire de Mathéo était de plus en plus présent, une chaleur montant même en lui. Il était heureux. Puis, viens l'heure de la question, qui n'effaça pas son sourire pour autant. Pour lui répondre, il s'approcha d'elle. Doucement, ils avaient le temps non ? Il s'assit sur le lit, l'invitant à en faire de même. C'était mieux que de rester debout de toute façon. Puis, il réfléchis. Rapidement, faut pas trop faire attendre non plus ça servait à rien et il lui répondit.

- Il y a des choses que je n'explique pas. Je suis un peu sur les nerfs et passer un temps avec quelqu'un me fait du bien. J'avais envie d'aller revoir ma cabane. Puis, tu étais là, à cet instant. Ça aurait pu être n'importe qui d'autre, mais finalement c'était toi. Puis, j'ai un petit peu hésité. Et mon esprit n'a pas mis longtemps à faire son choix.

Il n'arrivait pas à s'expliquer lui même la situation, c'était le cafouillis pour lui. Il n'était même pas sur de lui, que ce qu'il racontait avait au moins un sens où pas. Il serait même incapable de redire ce qu'il venait de dire... Mais bon, quelque chose d'étrange sommeillait en lui. Il avait envie de passer du bon temps avec elle, alors qu'il ne sait justement rien d'elle. C'était la parfaite inconnue. Comme il s'etait déjà passer une fois. Où il avait rencontrer une belle inconnue un soir dans la salle commune. Mais que ça n'avait qui finalement qu'entacher des problèmes. Serait-ce le même cas là ? C'était fortement possible. S'il savait ce qu'elle était. Si elle savait tout sur lui. Ils seraient sûrement pas tout les deux dans la même cabane. Mais, comment pouvait-il le savoir aussi. Il n'avait aucunement la tête à penser à ça. Non, il était déjà ailleurs. Dans cette cabane.  L'esprit remplit de choses farfelues.

Mathéo posa la main sur celle d'Amy. Il y avait quelque chose qui ne tournait pas rond. Non, il n'allait pas faire ça ? Stop, stupide Mathéo. Arrête de t'attirer des ennuies. En fait, il hésitait.

- Amy...

Il n'arrivait à rien dire de plus. La gorge sèche. Il tremblait de tout son corps, mais il n'était que le seul à pouvoir s'en apercevoir, un gros pic de stress s'amusait à lui faire peur, à le faire limite transpirer. Il n'arrivait pas à penser lui même. Qu'allait-il faire ? C'est à ce moment qu'il...

L'embrassa.
Revenir en haut Aller en bas
Amy Shields
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


Re: Balades dans Londres

Message par : Amy Shields, Mar 19 Jan - 21:27


Quoi ? Qu'est ce qu'il se passait ? Qu'est ce qu'ils étaient en train de faire ? Il y a encore 2 secondes les deux jeunes gens étaient simplement assis l'un à côté de l'autre et puis là.. Les lèvres du grand brun s'étaient posées sur les siennes sans qu'Amy n'aie eu le temps de faire quoi que ce soit. Il y a encore une minute, Mathéo avait simplement murmurer son prénom.


Il fallut plusieurs secondes à la Poufsouffle pour réaliser ce qu'il était en train de se passer. Oui, manifestement, les lèvres de son camarade et les siennes étaient collées l'une à l'autre. Le rouge monta aux joues d'Amy, pas habituée à ce genre de contact. Mais en vérité, il fallait avouer que ce n'était pas désagréable du tout. Instinctivement, la jeune femme vint poser une main dans le cou du jeune homme pour accentuer ce moment tout en répondant à son baiser. Mais comment en étaient-ils arrivés là ? Malgré la douceur de ce baisé, celui-ci avait un arrière gout amère, comme si une aiguille s'enfonçait dans le coeur d'Amy. A cet instant, elle ne put dire pourquoi.


Après plusieurs secondes, la jaune et noire posa l'index de sa main libre sur le menton du Poufsouffle pour le reculer et clore cet instant. La jeune femme baissa la tête, les joues encore rose et murmura.


- Qu'est ce.. que.. l'on fait.. ? Qu'est ce qu'il se passe ? 


La brunette garda sa main dans le cou de son ami et releva ses yeux humides dans les siens. Trop de questions se bousculaient dans sa tête : Pourquoi ? Que signifiait ce baiser ? Pourquoi elle ? Tant de question qu'elle n'eut pas le courage de poser. Et si elle laissait aller pour une fois.. ? Si elle se contentait de suivre le mouvement au lieu de rester crispée et de réfléchir tout le temps. Ca allait faire mal, elle le savait. Si les deux jeune gens allaient plus loin, ça allait lui faire très mal. Mais, à quoi bon lutter ? Elle en avait marre de se fatiguer à lutter et à trouver des solutions. Il lui fallait une porte de sortie. Ne serait-ce que pour quelques minutes. Sa porte de sortie pour ces quelques minutes se tenait juste devant elle, elle avait son regard plongé dans le sien. Oh et puis tant pis. Elle s'en voudrait après mais là, il n'y avait plus moyen. 


Doucement, la Phénix descendit sa main sur le torse de Mathéo. Elle sentit son coeur battre à toute allure. Etait-il si indécis qu'elle ? Ca pouvait se comprendre, ils ne s'étaient rien dit, il y avait juste eu un geste. Qu'est ce qu'elle avait à perdre. Absolument rien, elle n'avait rien à perdre, là était le problème. Lentement, elle vint effleurer les lèvres du jeune homme en face d'elle avec les siennes, avant de les coller l'une contre l'autre. Passant ses deux bras autour des épaules du Poufsouffle.


A quoi bon.. ?
Revenir en haut Aller en bas
Mathéo Angur
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Balades dans Londres

Message par : Mathéo Angur, Mer 27 Jan - 20:18


Calme, trop calme cette rue. Finalement, ça ne s'est pas très bien passé cher moldus ? Vous n'avez pas réussi à faire votre saleté de commerce immonde et profitable ? Et bien si, c'est bandes de fumiers avaient réussi à extorquer ces stupides êtres qui ne voyait pas la supercherie. Mais au final, qu'est-ce qu'il en avait à faire lui ? Non, il avait assez de questions comme ça a se poser. Trop de problème. Pas encore d'autres et encore moins si ça ne le concerne pas. Justement, il n'arrivait pas à se concentrer. Poudlard, dans quelques jours... Retour à l'école. Pas encore elle, se disait-il. Mais, à ce jour, pouvait-il savoir ce qui allait se tramer les années suivantes ? Pouvait-il savoir qu'une autre personne que lui serait là où il est actuellement ? Non.

L'avait-il fait ? Était-il vraiment en train de l'embrasser ? Quoi, oh ? Qu'est-ce qu'il faisait là ? Minute papillon, doucement, c'est quoi ce soudain retournement de situation ? Allô, Mathéo, on ne te réceptionne plus là ! Faisant n'importe quoi, était-il barge ? Et s'il se prenait un beau râteau, qu'il mériterait soit dit en passant ? Nan, il y pensait pas, son coeur avait parlé trop vite. Beaucoup, beaucoup trop vite. Il va le regretter énormément. Ce jour là sera un mélange de souvenirs heureux et douloureux. Mais, il ne pouvait pas le savoir. Vu qu'il ne savait toujours pas qui elle était. Pas assez curieux le Mathéo. Se lançant tête baissée vers l'inconnue, l'embrassant même au passage. Quel mouche l'a piqué à agir ainsi ? Abominable petit garçon. N'en a tu pas assez de détruire des coeurs sur ton passage ?

Mais, aucun râteau, non, le baiser continuait, elle se laissait emporter. Pourtant, il y avait quelque chose d'étrange dans ce baiser. Il appréciait vraiment le doux toucher de ses lèvres sur les siennes. Mais, il y avait un quelque chose qui n'allait pas, quelque chose qui piquait. Un arrière goût de regret impossible. Au final, avait-il vraiment bien fait de l'embrasser ? Est-ce que c'était vraiment une bonne idée. Il espérait à croire que si. Mais, quelque chose derrière lui, disait que non, finalement, tout ça n'était pas du tout une bonne idée. Mais vraiment pas.

Puis, le baiser s'arrêta. Amy, avait refermer cette instant très bizarre. Mais qu'il aimait vraiment. C'était un peu le baiser des opposés. Un instant agréable, mais qui piquait en silence. L'inexplicable son d'une douleur qui lui aussi estr inexplicable...

- Qu'est ce.. que.. l'on fait.. ? Qu'est ce qu'il se passe ?

Mathéo aurait bien voulu lui répondre, essayer de lui trouver une réponse à cette question. Mais au fond de lui, les mots ne sortaient pas, restait aussi figé qu'avant même où il l'avait embrassé. Il n'arrivait même plus à parler. Était-il vraiment bien. Un peu trop anxieux peut-être. Il ne savait pas où il allait réellement. Était-ce sage de sa part. Il en avait connu des aventures. Même que cette année était la plus mouvementé qu'il avait connu. Bref...

L'instant présent, là où tout se passait, où même cela se jouait dans la tête des deux protagonistes. D'ailleurs, dans la tête de Mathéo c'était un peu le brouillard. Il ne savait que dire, que faire, son coeur haletant toujours aussi vite. Mais dans celle d'Amy ? Bah, aucune idée... Mais d'un coup, ou plutôt, tout doucement, elle s'approcha. Touchant avec sa main son torse où même se trouvait son coeur qui battait toujours autant et aussi vite que précédemment. Comment allait-elle réagir à ça ? Et c'est tout tranquillement, vraiment lentement, qu'elle rapprocha de nouveau les lèvres de ceux de Mathéo. Ces mains contournant son cou, puis cette fois-ci ils avaient retrouvés le contact. Un nouveau baiser. Tout différent. Qu'est-ce qu'il voulait dire celui-là ?

Un sentiment de liberté, de se lâcher. D'arrêter de se poser trop de question. Chut c'est fini, ne pense plus à rien. Laisse toi aller. Il continua donc se baiser, se laissant aller, caressant son visage avec son bras en descandant dans ses cheveux jusqu'à toucher ses épaules. Puis, il recommence avec l'autre main, cette fois l'invitant à glisser sur le lit.

Mais à partir de là, qu'est-ce qu'il pouvait bien faire. Jusqu'où ça ira toute cette histoire ? Qui était suis dit en passant, assez ambiguïe comme ça. Ça ne fera d'ailleurs pas moins que la deuxième fois qu'on le redit. Mais, ils avaient un lit, le silence le plus complet qu'ils pouvait avoir, personne pour les entendre. Alors pourquoi non ? Pourquoi non ? Oh, stupides enfant. Pas encore vraiment adulte. Adepte du mauvais choix... C'était ainsi... Qu'ils se laissèrent aller...

...

Calme, retour du calme... Amy à ses côtés. Ne sachant pas jusqu'où ils sont allés pour en arriver à ce point là.

- Amy, je me demande vraiment si c'était une très bonne idée... Je sais pas ce qu'il m'a prit au début.. Mais c'était comme l'instinct qui avait voulu ça. Comme si je t'accordais une telle confiance d'un seul coup...

Mathéo avait d'un coup retrouver les mots. C'est pas trop tôt d'ailleurs. Mais, il n'allait en aucun cas essayer de gacher ce qu'il s'était passer. Non, il en avait déjà assez faire comme ça...
Revenir en haut Aller en bas
Amy Shields
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


Re: Balades dans Londres

Message par : Amy Shields, Dim 31 Jan - 21:18


Tout se passa très vite. Amy se retrouva emportée dans les flots du désir. Elle se retrouva bien vite dans un océan d'envie et de plaisir, chose qu'elle n'avait encore jamais ressenti jusque là. Leur ébat ne dura pas longtemps. La jeune femme se retrouva donc dans un coin du lit, dos à Mathéo. Alors qu'elle avait les yeux fermés en se demandant ce qu'ils venaient de faire, la voix du jeune homme lui parvint, douce mais hésitante à la fois.


Amy, je me demande vraiment si c'était une très bonne idée... Je sais pas ce qu'il m'a prit au début.. Mais c'était comme l'instinct qui avait voulu ça. Comme si je t'accordais une telle confiance d'un seul coup...


La Poufsouffle ne broncha pas pendant plusieurs minutes. Elle partageait totalement les sensations de son compatriote. Pourquoi et comment en étaient-ils arrivés là ? Se laisser aller. Mouais.. N'empêche que là, la Phénix ne pouvait s'empêcher de penser qu'elle venait de faire une bêtise en se laissant guider par le jeune homme. Ca ne servait à rien de lui tourner le dos et de nier, ce qui était fait, était fait. Elle se tourna donc vers le Poufsouffle et plongea son regard dans le siens. Elle réfléchit alors à ce qu'elle allait bien pouvoir lui dire. Qu'elle ne savait pas comment ils en étaient arrivés là, pourquoi, qu'elle ressentait totalement ce qu'il ressentait. Pour finir, seul un mot sortit d'entre ses lèvres dans un murmure presque inaudible.


- Désolée.


Ce petit mot résumait très bien ce qu'Amy voulait dire au jeune homme. Sans même attendre de réponse, elle se leva pour se rhabiller et remettre son long manteau noir. Elle passa quelques instants à la salle de bain pour remettre sa crinière de jais en place. Quelques minutes après elle sortit, prit sa baguette et tourna la tête vers Mathéo toujours dans le lit. Il y eut quelques secondes sans qu'elle ne bouge. Puis d'un coup, alors qu'elle se demandait ce qu'elle allait bien pouvoir faire, ses yeux se remplir de larmes. La jeune femme réussit tant bien que mal à ne pas pleurer, seul une larme s'échappa pour couler sur sa joue droite. Elle s'avança alors lentement vers le jeune homme, comme si ses jambes la portaient toutes seule. Elle s'abaissa à hauteur de Mathéo et posa un dernier baiser sur son front. C'était amer. Ca faisait mal. Mais qu'est ce qu'il leur avaient pris de faire ça. La brunette décolla ses lèvres et murmura.


- A bientôt Mathéo.


Amy s'éloigna ensuite et sortit de la cabane en fermant doucement la porte derrière elle. L'air frais vint envahir ses poumons. Après tout, ils allaient sûrement se revoir, qu'ils le veulent ou non. La jeune femme ne se sentait pas très bien. Habituée à ne rien laisser paraître de ses sentiments, verser une larme devant quelqu'un lui faisait très bizarre. Elle ne le referait plus. La jeune femme commença à s'éloigner de la cabane. Lorsqu'elle fut un peu éloignée, elle se retourna pour admirer une dernière fois la maisonnette, avant de se tourner et d'abandonner derrière elle des souvenirs.. tristes ? Heureux ? A vrai dire, elle n'en avait aucune idée, l'avenir le lui dira.
Revenir en haut Aller en bas
Mathéo Angur
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Balades dans Londres

Message par : Mathéo Angur, Mer 3 Fév - 11:01


Il y avait trop de chose qui n'allait pas... Mathéo avait mûri par rapport aux précédentes fois où il s'était laissé allé. Cette fois, rien ne se produisit de tel. Comme une erreur, comme un gros caillou dans un gâteau qui gâche la fête. Et ce caillou, c'est ce baiser. Il n'avait pas lieu d'être. Pourquoi ces sentiments lui ont fait perdre le contrôle ? Il était juste heureux de lui faire découvrir un endroit pareil, de lui faire découvrir un pan de sa vie. Alors pourquoi est-il allé aussi loin. Déstabilisé par cette beauté ? Peut-être... Ou alors par la personne ? Mais comment pouvait-il répondre à tout ces questions ? Il y avait tellement de blanc dans sa tête, comme s'il manquait des mots à cette histoire. Elle pouvait mieux le connaître que l'inverse. Elle avait découvert des choses qu'il gardait en secret. Il lui avait ouvert un livre et présenter un gros chapitre. Mais, à part ça. Il ne connaissait rien de la vie d'Amy. C'est la un problème. Là où il y a un blanc. Qui est Amy ? Qui est cette jeune femme charmante ? Qui est cette personne souriante, hésitante, qui garde ces secrets sous sa carapace ? Qui est cette fille qui le regardait droit dans les yeux en cet instant précis ?

- Désolée.

Ce murmure presque incompréhensible. Mais qu'il avait entendu. Comme s'il avait l'envie de l'entendre, même si ça petite voix avait du mal à lui parvenir. Mathéo regardait Amy, sans rien dire, réfléchissant vivement à ce qu'il avait fait. Mais sans être perdu dans ses pensées. Non, il la fixait, la regardait en attendant une autre réponse. Sa voix, sa douce voix. Pourquoi il l'attendait ? Mais rien, rien ne sortit de la bouche de la jeune fille. Au contraire, elle partit se rhabiller pour partir. Et c'est là que Mathéo aurait pu intervenir. Lui dire de rester, encore un peu, juste un petit peu. L'attraper par le bras et s'excuser à son tour. Mais rien, il ne bougea pas, la laissa faire et la regarder encore.

Il avait tout le temps de le faire, de venir la voir, de bouger tout simplement. Elle avait prit vraiment son temps et les minutes s'egrainaient de plus en plus. Et il était toujours sur son lit. En train de rien faire, de se poser encore des questions futiles. Essayant même de compléter un texte à trou avec des paragraphes entier à reconstruire. Mais justement, sans indice, sans rien. Comment pouvait-il compléter un texte pareil ? Il savait que c'était impossible. Et pourtant, l'impossible, il essaye de le résoudre.

Elle était prête à partir... Mathéo la regardait encore, les yeux humides. Il n'allait pas pleurer. Mais ces sentiments étaient devenus flou, acides. Comme si ce moment était pas finalement la bienvenue, qu'il y avait de la rancœur dans ce qui s'était passé. Puis, il sentit à nouveau les lèvres de la jeune femme, sur son front. Et ce petit baiser avait quelque chose qui avait brisé cette rencontre. Mais qui pour autant, l'invitait à recoller les morceaux dans le futur. Et il y avait aussi cette larme... Que signifiait cette larme ? Encore un mystère à résoudre et qui se rajoutait dans le texte qui ne finissait pas de manquer de mots...

- A bientôt Mathéo.

Ce sont les derniers mots que Mathéo entendra de la jeune fille avant qu'il ne la reverra beaucoup plus tard... Il n'avait toujours pas quitter le lit. Il n'avait pas l'envie de bouger. Toujours bloquer. Il n'avait pas envie de la retenir, il avait envie de la laisser tranquille. D'arrêter de faire le con. Terminé, ces sentiments ne le trahiront plus. Se laisser aller ainsi, c'est la dernière fois. La dernière fois, mais rien ne dit qu'eux deux c'est terminé. Car si l'histoire continue. Là, il sera sur de son coup et pas dubitatif comme il l'est maintenant. Il la vit partir et revoit l'image et son dernier regard dans sa tête. L'effaçant le plus vite qu'il le pouvait. Se rappelant de ne plus faire la même erreur. De maîtriser ses sentiments. Comme il l'avait fait pour ses crises. Justement, ce genre de chose, de rencontre, l'aidait à combattre ses crises. Mais, le problème maintenant, c'est qu'il a peur que cette chose se reproduise. Plus jamais... Plus jamais...

[FIN DU RP]
Revenir en haut Aller en bas
Ebenezer Lestrange
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Balades dans Londres

Message par : Ebenezer Lestrange, Sam 20 Fév - 18:58


Avec Blondy

Il n'avait rien à faire alors il faisait rien. C'était un bon début, une chouette occupation, il allait aller loin comme ça. Voir même très loin parce que du coup il avançait tout droit.

Il avait élevé la désoccupation au rang d'art et en avait même fait son mode de vie. Être serveur, ça permettait de gagner sa vie mais en aucun cas de l'agiter. Juste de la maintenir plate avec quelques éclaboussures de vaines beuveries. C'était son quotidien maintenant. Pas très palpitant pour un garçon de 18 ans.

Il s'ennuyait, ce n'était pas nouveau. Les jours s'enchaînaient à l'infini, tous plus semblables les uns que les autres. Les clients avaient toujours la même tête et la même soif d'oubli, les passant avaient toujours l'air con et lui était toujours pris dans la même boucle.

Mais...
Mais, ça n'avait jamais été à ce point.
Là, ce n'était même plus de l'ennui, de la non-occupation passagère, c'était l'Ennui et le Néant. Il n'avait même pas à bosser, c'était férié. Il n'avait pas envie de lire, il n'avait pas envie de faire d'explosion, il n'avait envie de rien et n'avait rien à faire. Alors il était parti, mains dans les poches et cheveux aux vents, inch'allah il se trouvait une occupation.

Rien.

Les rues défilaient, le Londres moldu était toujours moche, gris, monotone et pesant. Il changeait de trottoirs sans même y penser, shootait dans les pigeons, regardait la Tamise en espérant y voir la mer, regardait le ciel en espérant y voir un miracle. Mais rien.

C'était dans ces moments-là qu'il jouait au couteau, qu'il se demandait qui de ses veines du bras droit ou de ses veines du bras gauche gagneraient dans la course pour le vider de son sang et qu'il était presque capable de se les cisailler délicatement pour le voir vraiment. Il ne le faisait pas. Peut-être parce qu'il était con.

Et il marchait, toujours, droit devant. Sans arrêter, sans regarder ailleurs que dans le vide et ce jusqu'à l'épuisement. Il fallait bien s'occuper plutôt que de se jeter d'un pont.

Il y avait des gens dans les rues, il n'y faisait pas attention. Il snobait les mémés, les bébés, les camions. Il n'aurait peut-être pas du parce que la circulation gênait les changements de chaussées à l'aveuglette.

Il était par terre maintenant. Saignait, hurlait, pleurait certainement. Mais, au moins, il se sentait vivant.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Balades dans Londres

Message par : Contenu sponsorisé, Aujourd'hui à 21:13


Revenir en haut Aller en bas
Page 24 sur 26

 Balades dans Londres

Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 23, 24, 25, 26  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.