AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 27 sur 30
Balades dans Londres
Aller à la page : Précédent  1 ... 15 ... 26, 27, 28, 29, 30  Suivant
Azaël Peverell
Serpentard
Serpentard

Balades dans Londres - Page 27 Empty
Re: Balades dans Londres

Message par : Azaël Peverell, Mar 11 Avr - 19:17


Ton regard plongé dans le sien. T'aimes pas sa tête. T'aimes pas l'air qu'elle aborde. T'as juste l'impression qu'elle se fout de toi, et tu détestes ça. C'est vraiment le genre de chose qui te met hors de toi. Mais t'as pas ta baguette, elle en a deux. Tu ne la connais pas, elle sait où tu bosses. Le calcul est vite fait. T'as juste à la fermer, et à éviter plus de problèmes. Mais tu n'en penses pas moins, et au fond de toi, tu bouillonnes de rage de t'être fait avoir comme ça. Si facilement. Et tu commences à te dire que c'est simplement le cambriolage qui n'est pas pour toi en fait. Moldu ou sorcier, ça finit jamais comme tu l'as prévu, faudrait peut être que tu songes à trouver autre chose pour faire de l'argent, tu pourrais difficilement être moins doué. Ou moins chanceux.

Elle s'est même carrément assise sur le lit. Comme si toute cette situation était tout à fait normale. Tu prends une nouvelle fois sur toi. Pour rester calme. T'en as marre que tout dégénère tout le temps. Ce plan devait être facile, tu devais même déjà être reparti. Et elle refuse de te donner la tiare. Tu ne dis rien. De toute façon, t'es pas en position de force. T'attends la suite, qui ne tarde pas à venir. Un marché. Qu'une fois de plus, tu n'as pas trop le choix d'accepter. Alors tu lui indiques de continuer d'un simple geste du menton, sans un mot. Et tout se déroule. Elle est pas dans son état normal. Elle a pas envie de se prendre la tête non plus apparemment. Tu préfères ça. Mais tu comprends pas tellement son comportement.

Parce qu'elle pourrait très bien se barrer avec tout ce qu'elle a trouvé et te planter là sans ta baguette. Mais elle ne le fait pas. Et si il y a bien un truc que t'as fini par comprendre dans ta vie, c'est que la bonté pure et la générosité, c'est pas franchement ce qui court le plus les rues. Mais d'un autre côté, tu vois pas très bien ce qu'elle pourrait te demander. Alors tu acquiesces, toujours méfiant quand même, et t'approches légèrement du lit, histoire qu'elle commence à te montrer ce que tu pourrais emporter. Elle gardait les pièces les plus précieuses, mais il y aurait sans doute de quoi compenser dans le reste, tu te fais pas trop de soucis là dessus. Mais la voilà qui reprend la parole, tout en sortant une fiole de sa poche.

Tu fronces légèrement les sourcils. Un bonus ? De quoi elle parlait ? Du truc qu'elle a dans la main ? T'en as pas la moindre idée. D'ailleurs tu sais pas ce que c'est, dans sa fiole. Peut être un truc tout aussi bien que les potions et les poudres que se trimbale ton pote perché. Si c'est ça, tu ferais bien de te renseigner, parce que t'es pas du genre à refuser. Mais faudrait pas non plus trop s'emballer. Tu désignes donc la fiole d'un geste du menton.

- Quel genre de bonus ? Y'a quoi là d'dans ?

Toujours méfiant. En même temps, tu te sens à nu sans ta baguette, tu détestes ça. T'essaies juste de garder encore un minimum de contrôle sur la situation. Parce que faudrait pas que tu te mettes à paniquer, tu serais capable de tout faire foirer et de te retrouver sans rien au bout du compte. Tu t'assois à ton tour sur le lit, en conservant une distance certaine entre elle et toi. Et tu lâches :

- Bah montre c'que tu veux bien m'refiler.
Revenir en haut Aller en bas
Aya Lennox
Aya Lennox
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-garou
Legilimens



Balades dans Londres - Page 27 Empty
Re: Balades dans Londres

Message par : Aya Lennox, Sam 20 Mai - 14:03


un retard inexcusable ;
mais c'est que moi, alors c'est pas grave.

Moi
il y a des gueules
qui me font sourire.

Moi
j'aime voir le dépit
et l'abnégation
sur les petites faces joufflues.


Elle aime savoir qu'elle tient à la baguette
parce qu'elle a su prendre le dessus.
Vilaine.

Il est pas content, mais elle accepte juste pour voir un sourire. Son bras élargit son angle et elle dépose sur le lit,
traînée de poudre aux yeux.
Collier en or, ça doit être du 18 carats un truc comme ça.
Y a aussi une bague, or blanc, rubis à l'excellente pureté en forme de poire. Pas la meilleure mais bon, c'est du bijou ancien et ça doit être un héritage de famille.


Comment sait-elle tout ça ?
S'arrêter, inspirer un bon coup. Parce qu'elle s'essouffle et se fatigue, à stagner ici. Pourquoi s'est-il pointé ce môme ? Elle serait déjà au lit. Ou devant son miroir, à jouer l'impératrice. Dérisoire.
Peut-être qu'elle le baratine mais les bijoux ont l'air d'une qualité exemplaire et leur valeur ne s'est sûrement pas amoindrie avec le temps. De toute façon, c'est pas comme s'il allait les porter. La tiare, elle compte la garder. C'est bien pour ça qu'elle ne la cédera pas.
Tu seras à l'abri un bon bout de temps avec ça. Ou tu feras plaisir à une copine.
Elle décroche le bijou qui s'est emmêlée dans une mèche de ses cheveux, grogne un petit coup en remettant sa tignasse en place. Il disparaît bientôt de ses mains pour s'échouer dans son minuscule sac. Faut pas déconner non plus. Elle va pas l'arborer fièrement dans la rue.
Tiens, bois. T'as l'air tendu.
Elle ouvre la main sur sa fiole et se lève du lit après lui avoir confié.
En proie à ses paradis artificiels.
Remet en place sa tenue dans le miroir en face.
Il est à moi
il est à moi le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
Azaël Peverell
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Balades dans Londres - Page 27 Empty
Re: Balades dans Londres

Message par : Azaël Peverell, Jeu 25 Mai - 11:44


Et la voilà qui te montre ce que tu peux récupérer tout en argumentant et en expliquant ce que c'est. Tu la regardes avec un drôle d'air. Tu te souviens pas de lui avoir demandé un cours en orfèvrerie. Toi, tout ce que tu vois, c'est que les bijoux ont l'air d'être précieux, que ce soit de par le métal qui les compose ou les pierres. Mais t'y connais rien, faut pas déconner. Tu pars du principe que si c'est lourd, ancien et que ça brille, c'est que ça vaut le coup de l'embarquer. Et c'est le cas de ces objets là. Pis vu la bourgeoisie à peine cachée de la vieille qui habite ici, t'es bien sûr qu'elle n'est pas du genre à garder du toc dans sa boîte à bijoux. Comme quoi, des fois, t'es doté d'un certain bon sens. Tu ne comprends franchement pas pourquoi elle te vend tout ça comme ça. Enfin, de base, si t'es là, c'est que ça t'intéressait. T'es pas venu juste pour regarder les beaux tableaux au mur et faire genre de vivre dans un manoir pendant cinq minutes.

Enfin un manoir ou un truc qui y ressemble. Bref, en plus, tu connais ce genre de baraque, t'y as vécu assez longtemps comme ça. Tu sais très bien que tout n'est que poudre aux yeux, et que la taille de la bâtisse et sa valeur ne rend pas ceux qui y vivent plus heureux. La preuve, tu te sens vachement mieux depuis que tu ne colles plus les pieds chez ton "père". Tu finis par hocher légèrement la tête, pour lui montrer que t'as bien compris que c'était de la qualité et qu'elle n'essayait pas de te refiler de la gnognotte. Tu ne la coupes pas, parce que ce ne serait pas très poli, et que tu préfères qu'elle te file tout ça tranquillement plutôt que de chercher à la mettre en rogne. Si tu peux éviter de te prendre une raclée pour une fois, ça t'arrange clairement. Surtout qu'elle a raison, même si tu ne repars pas avec tout, c'est le genre de truc qui suffit à être tranquille un petit moment.

- Ouais. J'prends tout c'que tu veux bien me lâcher.

Pas besoin d'en dire plus. T'attrapes la fiole qu'elle te file. Elle ne t'a toujours pas dit ce que c'était. Mais t'as bien envie de le découvrir. C'est peut être pas le truc le plus intelligent à faire. Si ça se trouve, tu vas juste tomber raide là, sur le lit de la vieille, et on t'y retrouvera à son retour en se demandant comment t'as bien pu entrer ici et ce qu'il faut faire de ton corps. Parano, toi ? Non, à peine. Tu débouches la fiole, et sens les effluves qui s'en échappent. Ça te dit vaguement quelque chose. Alors tu décides de partir du principe que c'est pas du poison, mais bien un truc qui va te coller dans le même état que l'autre. Du coup, t'en avales un peu avant de te lever pour lui rendre. C'est que t'es bien élevé quand tu veux. Tu la regardes un instant.

- Tu fais souvent c'genre de coups ?

Tu ne sais pas trop pourquoi tu lui demandes ça. Peut être parce que vu qu'elle a été sympa, tu te dis que tu peux bien lui adresser un peu plus de deux mots. Et qu'avec un peu de chance, elle te refilera ta baguette plus rapidement du coup. Parce que t'as vraiment besoin de la récupérer. Pas pour l'attaquer, juste pour te sentir un peu plus en sécurité. Et même si elle ne te la rend pas tout de suite, si elle fait ça depuis unbout de temps, elle pourra peut être te filer des conseils pour que tu t'en sortes mieux, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 67
Mangemort 67
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Transplanage
Fourchelang


Balades dans Londres - Page 27 Empty
Re: Balades dans Londres

Message par : Mangemort 67, Lun 26 Juin - 23:16



Rencontre avec Elly - RP privé
Vu avec Aya pour reprendre le sujet


Il aurait été facile de chantonner cette hymne connue de toutes et tous, une histoire d'avenue, d'avoir un cœur ouvert, plein de sang, de se promener, enfin quelque chose du genre. Car oui, aujourd'hui, je me promenais. Dans Londres, cette ville devenue un champ de bataille pour une guerre secrète. La mort fauchait de nombreux innocents ces derniers temps. Le secret était de plus en plus fragile. Du moins, j'avais envie d'y croire. Comment les autorités moldues arrivaient-elles à justifier ces catastrophes venues de nulle part ? Nos actions magiques pourtant si difficilement justifiables pour quiconque vivraient sans Magie. Vivre était un bien grand mot, sans magie nous ne sommes rien. Elle est bien trop importante, elle permet tellement de choses incroyables. Non, ces sans magies ne vivent pas, ils errent bêtement dans les rues d'une ville qui sert aux sorciers de grotte, cela n'avait que trop de duré.

Ce matin donc, très tôt, j'avais quitté mon appartement pour aller à la rencontre d'une ville en plein réveil. J'allais éviter un lieu trop important où je pouvais être certain que le Ministère n'enverrait pas toute sa clique de toutous de garde, j'étais seul et pas question que je me fasse attraper. Non, j'allais aller dans des ruelles plus calmes, moins grand public où une grosse intervention était forcément nécessaire. J'avais donc transplané vers un pont puis, masqué, j'avais avancé dans des ruelles. Le ciel commençait à s'éclaircir gentiment. À 4h30 du matin, je savais que je pouvais croiser quelques fêtards. Mais j'allais encore attendre avant de commencer un autre type de festivités. Il ne me fallut pas très longtemps pour trouver ce que je recherchais.

Hop, bombarda. Habituel me direz-vous. Et une façade d'une maison s'écroula devant moi. Un cri retentit. Cela n'avait pas tardé. C'en suivit un Incendio Maxima pour que les flammes dévorent l'intérieur de l'habitation défigurée et les alentours. De la fumée s'élevait à présent. Et des cries aussi. Bien, qu'avons-nous au menu ?



Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Balades dans Londres - Page 27 Empty
Re: Balades dans Londres

Message par : Elly Wildsmith, Sam 1 Juil - 16:23


Rencontre explosive, avec 67


Une nuit comme les autres, couchée dans son lit, à regarder le plafond. Les insomnies qui la gagnent depuis cette nuit où tout a basculé n’aident pas la jeune femme à y voir clair. Blessée, dans sa chair et dans son cœur, elle tente de se reconstruire mais le manque de sommeil ne l’aide pas à assembler correctement ses pensées. Et puis alors qu’elle sombre doucement dans une phase de demi-sommeil tumultueux, un grand bruit se fait entendre. Du genre une explosion à quelques mètres de chez elle, peut-être plus, elle n’en a aucune idée.

Rapidement, elle enfile un jean et sa cape par-dessus son débardeur. Une fois sa baguette dans la poche de sa cape, prête à sortir en cas de besoin, elle se faufile à l’extérieur de son appartement et tente de rejoindre l’endroit d’où proviennent les cris. Et alors qu’elle s’approche, un épais nuage de fumée semble monter dans le ciel londonien, encore recouvert d’étoiles.

L’auror ignore qu’il s’agit de magie, jusqu’à ce qu’elle s’aperçoive, en arrivant sur les lieux, une silhouette massive dont elle ne peut pas apercevoir le visage. Et puis, elle comprend l’étendue du problème lorsqu’elle voit les débris à terre, et l’incendie qui ravage le bâtiment un peu plus loin. L’espace d’un instant, l’auror reste figée, les yeux dans le feu, à entendre les cris qui hurlent à l’aide. Sa main cherche maladroitement sa baguette, n’étant pas vraiment certaine de ce qu’elle devait faire. Elle tremble, chancèle légèrement sur ses jambes. Et puis, les cris d’horreur la ramènent à la réalité.

Réalité dont elle aurait aimé ne pas connaitre la teneur tant cela lui prenait les tripes. Elle s’approcha de la silhouette, les idées en vrac, ne sachant pas que faire, alors doucement, elle demanda : « Qui êtes-vous, que faites-vous ici ? ». Elle était certaine qu’elle allait regretter ses questions, mais elle se devait de les poser. Après tout, elle n’était pas sur place lors de l’évènement, elle n’avait pas vu la silhouette effectuait le moindre geste néfaste, mais quelque chose, dans son esprit, alertait la jeune femme.

Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 67
Mangemort 67
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Transplanage
Fourchelang


Balades dans Londres - Page 27 Empty
Re: Balades dans Londres

Message par : Mangemort 67, Mar 11 Juil - 0:27


Des cris, une douce mélodie qui vient chatouiller mes oreilles. Oh oui que c'est bon, sûrement pas autant que les râles d'un mâle en rûte, mais c'était agréable quand même. Malgré la peur et l'incompréhension qui avaient pris possession des corps encore vivants mais amochés pour certains, ils m'évitaient. Leur course, qu'importe où elle allait, fuyait un seul et même point, moi. L'Ombre noire au visage rouge qui venait les faucher de si bon matin.

Des briques de l'immeuble jonchaient le sol, des flammes léchaient ce qui étaient à proximité, j'aperçu une main dépassant d'un amas de débris, inerte. Un mort, au moins un. Vu les dégâts, ce n'était pas être optimiste que de dire qu'il devait en avoir plus d'un. J'allais m'assurer que c'était le cas en réfléchissant à quel sortilège destructeur je pouvais bien utiliser. Je levai ma baguette, prête à l'emploi, qu'on m'interpella. Un agent de l'ordre probablement pour poser ce genre de questions, mais moldu ou sorcier ?

Doucement, je tournai ma tête dans la direction de la voix féminine que j'avais entendue. Elle appartenait au Monde Magique, sans aucun doute possible. Par contre, sa tenue était étrange un mélange entre sorcier et moldu, décidément ce n'était vraiment pas à mon goût.

- QUI JE SUIS ?! Fausse colère, qu'importe qu'on me reconnaisse ou pas, si elle avait déjà croisé mon chemin, je lui rafraîchirait la mémoire. "Le Seigneur des Ombres, de la Noirceur... Des Ténèbres... Je suis là pour sortir le Monde de sa cécité ! Bombarda sur ma droite et le bâtiment s'effondre définitivement, la mince chance de s'en sortir pour les quelques survivant ensevelis.

- Ils doivent comprendre que la Magie existe. Que notre Monde est sous leurs yeux d'imbéciles. Il est grand temps que nous sortions de notre cachette. Non ? Je m'avançai vers l'inconnue. Je crois que je la reconnaissais... Oui, c'était elle à Poudlard qui m'avait empêché de m'y promener en toute tranquillité. Mais est-ce vraiment elle finalement ? Au pire tant pis, il ne faut pas ressembler à mes ennemis.

Abyssum Appa ! Quoi de mieux pour l'accueillir ? Rejoins donc les Enfers, à moins que je ne les ai amenés avec moi. Pour être certain qu'elle tombe dans cette crevasse, j'enchaînai quelques secondes après le premier sortilège avec un simple Electrocorpus.





[Statistique de Création : 60 – Pas de Bonus/Malus]

Réussite critique (1-10) : L'éclaire fuse en direction de l'Auror et la touche de plein fouet. Secouée ?
Réussite (11 - 60) : Le sortilège touche l'ennemie, pas aussi violemment que voulu mais elle convulse quand même.
Echec (61 - 95) : L'attaque passe à côté, les secousses du sol suite à la création de la crevasse ont fait dévier la trajectoire. Est-ce que ça touchera une mouette ?
Echec critique (96 - 100) : Un moldu bouscule 67 dans le dos et ce dernier se prend le sortilège dans le bras gauche (décidément), ça fait mal et ça réveille !
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Balades dans Londres - Page 27 Empty
Re: Balades dans Londres

Message par : Maître de jeu, Mar 11 Juil - 0:27


Le membre 'Mangemort 67' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 100 faces' : 33
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Balades dans Londres - Page 27 Empty
Re: Balades dans Londres

Message par : Elly Wildsmith, Mar 18 Juil - 23:37


La nuit, tous les chats sont gris. Non. La nuit, tous les chats sont là.
Ils veillent, ils refusent le sommeil. Comme Elly ce soir, encore.
Encore un soir où tout se bouscule, où tout bascule.

Il ne fait jamais bon sortir la nuit, et Elly aurait dû retenir la leçon. Alertée par les cris de désespoir, elle était sortie, elle avait joué à chat, et avait trouvé le loup. Adieu agneaux, adieu innocence. Face à celui qui se revendiquait être le Seigneur des Ténèbres, Elly ne peut que reculer. Réfléchir, à toute vitesse. Il lui fallait une solution, la protection. Pour elle, pour les moldus dans les appartements …

Malheureusement, le masqué face à elle ne comptait pas laisser quiconque sortir des flammes. Un Bombarda plus tard et l’auror ne put que constater l’étendue des dégâts. Les cris s’étaient tus, sans doute étouffés par les décombres. La jeune femme trembla de rage un instant, à l’idée de tous ses innocents meurent pour une folie destructrice. Seul le feu crépitait. Et les habitants alentours sortaient de chez eux, affolés par le vacarme, par l’odeur de brûlé sans doute … Une frénésie sans pareil dans la rue, et personne ne semblait remarquer les deux êtres qui se faisaient face.

Deux idéaux qui s’affrontent. Et des innocents qui meurent au milieu. Ce n’est pas l’idée de justice que l’auror s’était faite, et elle était là, les bras ballants, doigt serré sur sa baguette. Perplexe. Et la silhouette faite d’ombre s’avance vers elle. Masque rouge sang, comme s’il s’était amusé à tremper ce camouflage dans le sang de ses victimes. L’idée fit frissonner l’auror, et la ramena quelques semaines plus tôt à sa rencontre avec un autre masqué … Emeraude …

Un instant, son esprit s’égare de la scène de violence où elle est devenue spectatrice, pour repenser à Lui. Se demandant si c’était là son mentor, son chef, son maitre ou tout autre lien hiérarchique du genre. Inspiration. Le masque Sang lui parle, il veut faire sortir les sorciers de leurs cachettes ? Hors de question. L’auror n’a guère le temps de répliquer qu’un sortilège s’attaque à la matière sous ses pieds. Veut-il la faire danser ? Car c’est exactement ce qui se passe, tant l’auror cherche à échapper à la fissure qui se crée sous ses yeux. Dansant, sautant, semblant voler dans les airs pour tenter de trouver un sol accueillant. Tout en gardant toujours en mir le responsable du carnage, refusant qu’il disparaisse.

Mais, malgré le contact visuel qu’elle ne casse pas, elle n’a pas le temps de lever sa baguette, qu’un jet électrique viens la touché, la secouant de part en part. Lui rappelant, la soirée où elle avait failli mourir face à l’Autre. En serait-il de même désormais ? Spasmes et convulsions s’emparent d’elle tandis qu’elle tente de lutter intérieurement pour repousser la douleur. Dur combat qui s’engage et elle part avec un désavantage certain : la mort de Moldus innocents sur la conscience.

Enfin, l’arc électrique s’arrête. Laissant la jeune femme pantelante, abimée par les brûlures électriques crées par son adversaire. Fumant contre son propre manque d’efficacité. Elle avait connu des jours plus heureux. L’esprit totalement érodé par la douleur, l’auror lève sa baguette et informule, rapidement, un #Protego Horribilis. Histoire d’être un peu soulagée si une autre secousse du genre devait arrivée. Et quasi aussitôt après, un #Radicis Perfidum. Le jeu est rempli de magie noire, alors l’auror en joue aussi, histoire d’être à égalité avec son adversaire. Tentant de remettre un semblant d’égalité au combat.


[Statistique Création : 62 – Pas de Bonus - Malus]

Réussite critique (1-10) : Sauvages et tortueuses les racines sortent du sol, cherchant leur proie, guidée par la baguette d’Elly. Trouvant sans mal l’adversaire, l’agrippant jusqu'aux hanches, remontant à ses épaules, cherchant à le priver de sa capacité de mouvement, tout en le lacérant au passage.

Réussite (11 - 62) : Les racines sortent sans mal du sol et se dirigent vers le Seigneur des Ténèbres. Elles lacèrent quelque peu l’adversaire mais ne s’accrochent pas suffisamment pour l’empêcher de bouger.

Echec (63 - 95) : Les racines sortent et … s’écroulent. A quoi pouvait bien penser Elly en utilisant un sort d’une telle envergure après la secousse qu’elle vient de se prendre ? A refaire …

Echec critique (96 - 100) : Les racines vont et viennent … dans le mauvais sens, agrippant Elly et l’entraînant au sol, comme pour l’empêcher de bouger. Pitié, dite à la narratrice que c’une caméra cachée, non ?

Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Balades dans Londres - Page 27 Empty
Re: Balades dans Londres

Message par : Maître de jeu, Mar 18 Juil - 23:37


Le membre 'Elly Wildsmith' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 100 faces' : 62
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 67
Mangemort 67
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Transplanage
Fourchelang


Balades dans Londres - Page 27 Empty
Re: Balades dans Londres

Message par : Mangemort 67, Sam 29 Juil - 9:30


Touchée !

Bien, ce n'était que le début des souffrances que j'allais t'infliger ma chère. Certes, elle s'était pris le sortilège mais ce n'était pas encore suffisant. Il fallait la mettre hors d'état de nuire. Je ne savais pas qui elle était elle, cette jeune femme ne s'était même pas présentée. La distance et l'agitation faisaient que ce n'était pas évident de la reconnaître si je l'avais déjà vue. Mais elle me disait quelque chose, une impression de déjà-vu. Autant sa personne que la situation. Oui... C'est ça... Poudlard, le duel. C'est une Auror ! Bien, bien. Réactive la petite, rapidement sur place. Mais elle ne semblait que peu habituée à une telle situation de destruction. Elle mettait du temps à réagir.

Après s'être relevée, elle se décida enfin à me faire fasse. La sorcière préparait quelque chose et je me devais d'être prêt. Avec les combats, mon corps avait appris à encaisser quelques coups mais de loin pas tous. Une erreur ou une trop grande confiance et c'était la mort qui m'accueillait. Et j'avais bien trop de choses à accomplir pour mourir lors d'une simple sortie très matinale.

J'avais vu juste sa baguette était pointée en ma direction. Un sourire se dessina sur mon visage masquée. Viens, viens. J'allais attendre que la Magie se manifeste. À quelle sauce espérait-elle me manger ? La réponse vint de la terre, ainsi était-elle à l'honneur ! Un sortilège que j'affectionnais particulièrement vint me lacérer les chevilles et le bas de ma robe noire (c'était de la Haute Couture !). Je réagis vite : Diffindo et les ronces me lâchent. Je tiens à ne plus être à leur portée mais j'aurais de jolies petites croûtes (charmant) sur les chevilles si je ne les soigne pas après mon combat. Pas question de gaspiller mon énergie pour des blessures aussi superficielles maintenant.

Il est temps de répliquer ! Oppugno Maxima ! Vu le nombre de débris, rien de mieux pour focaliser l'attention de son ennemi sur ce nuage lui arrivant droit dessus. Enchaînons rapidement avec un Sphaera ignis que je prononce entre les dents avec une réellement envie de manger de l'Auror grillée...

[Statistique Destruction : 67 – Pas de Bonus/Malus]

Réussite critique (1-10) : La boule de feu est alimentée par les déchets sur son passage et frappe de plein fouet l'Auror, on a de la viande cuite au menu !
Réussite (11 - 67) : Un moldu, paniqué, bouscule 67 ce qui dévie légèrement le sortilège et ne touchera qu'un côté de la membre de l'élite magique (gauche ou droite) sans la changer en flambeau.
Echec (68 - 95) : Un moldu, paniqué, bouscule 67 ce qui dévie t le sortilège et l'envoie vers d'autres ciiiiieeeeeuuuuuux.
Echec critique (96 - 100) : Un moldu, paniqué, bouscule 67 ce qui dévie le sortilège sur la main gauche du sorcier et la brûle presque légèrement. Vous avez dit Seigneur des Ténèbres ?

Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Balades dans Londres - Page 27 Empty
Re: Balades dans Londres

Message par : Maître de jeu, Sam 29 Juil - 9:30


Le membre 'Mangemort 67' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 100 faces' : 37
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Balades dans Londres - Page 27 Empty
Re: Balades dans Londres

Message par : Elly Wildsmith, Mer 2 Aoû - 1:32


Souffle court quand l’auror regarde les racines accrochaient les chevilles de son adversaire. Intérieurement, elle prie, elle supplie pour que les racines montent et écrasent ce redoutable ennemi. Exaspération quand les racines tombent au sol, relâchant totalement la faible emprise qu’elles avaient sur le Seigneur des Ténèbres.

La riposte ne tarde pas à se faire sentir tandis que l’auror regardait les dégâts alentours. Ravagée par la destruction qu’elle avait sous les yeux, par les cadavres qu’elle pressentait nombreux sous les décombres. Un battement, deux battements et une réaction, enfin, l’auror comprend et s’accroupit rapidement pour laisser passer le convoi d’éclats  Deux secondes de plus et les débris auraient eu la joie de lacérer son visage. L’auror ne sait pas pourquoi mais elle pressent que les débris ne sont qu’un subterfuge pour attirer son regard ailleurs, divertir son attention, l’emmener ailleurs que là où elle devrait être.

Pas manqué. A peine l’auror a-t-elle le temps de se retourner qu’une boule de feu vient la percuté sur son flanc gauche, embrasant sa cape sur toute la longueur, brûlant une grande partie de son avant-bras. L’auror serre les dents, tente de résister à la douleur, à la chaleur qui se propage tandis qu’elle enlève rapidement le vêtement en feu et jette un « Aguamenti » mesuré afin d’enrayer la propagation de la chaleur, de la brûlure. Le contact de l’eau sur la peau brûlée arracha un cri de douleur à la jeune femme qui dévisagea son adversaire avec un regard de haine et de mépris.

La rage coulait à flot dans ses veines tandis que son avant-bras laissait apparaitre les cloques de sa brûlure. Reniflant rageusement l’auror pointa sa baguette face à son adversaire, prête à en découdre encore et encore, qu’il hurle de douleur à son tour. Un murmure prononcé rapidement Arresto Momentum histoire de ralentir sa cible, qu’il éprouve des difficultés à se mouvoir, à se défendre. L’enchainement était simple, il fallait empêcher son adversaire de bouger pour qu’il se prenne de plein fouet le sortilège suivant qu’Elly ne mit pas longtemps à prononcer « Acidileus.


[Acidileus]
[Statistique Création : 62 – Pas de Bonus/Malus]

Réussite critique (1-10) : de plein fouet, l’acide se propulse sur l’adversaire et le recouvre du cou jusqu’aux hanches cherchant à grignoter chaque parcelle de peau, chaque morceau de vêtement. Hurle Seigneur des Ténèbres, fait entendre aux étoiles ta souffrance aux étoiles.

Réussite (11 - 62) : un peu plus à droite et cela aurait été parfait. Manque de chance le sort a dévié de sa trajectoire et seul un flanc du sorcier est atteint par celui-ci.

Echec (62 - 95) : Concentration. Lancer des sortilèges demande de la concentration, ce dont manque l’auror visiblement. Le sortilège s’échoue lamentablement à 3 mètres derrière sa cible initiale.

Echec critique (96 - 100) : Sans trop savoir ni comment, ni pourquoi, le sortilège d’Elly se retourne contre elle et l’acide vient finir sa « course » sur le bras déjà touché par les brûlures. Douleurs maximales pour l’auror qui devra penser à faire réparer sa baguette.

Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Balades dans Londres - Page 27 Empty
Re: Balades dans Londres

Message par : Maître de jeu, Mer 2 Aoû - 1:32


Le membre 'Elly Wildsmith' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 100 faces' : 31
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 67
Mangemort 67
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Transplanage
Fourchelang


Balades dans Londres - Page 27 Empty
Re: Balades dans Londres

Message par : Mangemort 67, Lun 7 Aoû - 19:21


Le bruit des sirènes moldues commençaient à se faire entendre. Quelqu'un avait dû les prévenir. Il ne fallait plus que je reste trop longtemps. Entre leurs armes, mortelles malgré tout et cet Auror acharnée, je ne ferai pas long feu, il fallait que je le reconnaisse. Un peu trop de zèle de ma part et c'en était fini. Et j'avais encore tant à accomplir.

Bien que mon sortilège l'ait touchée, je savais que je ne faisais qu'éveiller la rage en elle. Cela se voyait. Quelle ténacité. Plus le combat durait, plus la jeune femme semblait vouloir me tuer. Crescendo. Dommage qu'elle ait choisi le mauvais camp. Elle aurait fait une parfaite Mangemort à mes côtés.

- Tu garderas un souvenir de moi ! Ses brûlures te remémoreront ton échec, ne pas avoir réussi à sauver des sans-magies. À défaut de graver mon matricule dans sa chaire, ces cicatrices lui rappelleront chaque jour mon doux masque. Sauf si elle connait un très bon Médicomage, ce qui devait être le cas étant Auror. Petrus était incompétent mais peut-être prenait-il soin de ses troupes.

Puis vint la contre-attaque. Elle, rapide, moi, lent. Je vis le liquide foncer droit sur moi, mais la fourbe avait prévu mon esquive... Je ne pus qu'éviter de me le prendre de plein fouet... Mon flanc droit me fit comprendre qu'il s'agissait d'acide. En moins d'une seconde, une partie de ma robe avait été rongée. Même ample, ma peau fut toucher. La surprise et la douleur me firent chuter, je lâchai un cri de douleur. Comme une centaine de petite lame me transperçant, l'odeur de la chair brûlée. Mais je ne devais pas flancher, pas maintenant. Elle allait me payer cet affront ! Lorsque je pus, plus ou moins, reprendre mes esprits je prononça un rapide Aguamenti pour me débarrasser du liquide corrosif et atténuer la douleur, bien que c'était trop demandé. La douleur diminuait à peine. Décidément, cette sortie matinale m'endommagerait plus que ce que j'avais imaginé. Reprenant ma respiration, petit à petit. Je tâchai de me relever pour éviter à mon adversaire de croire qu'elle avait réussi à en finir avec moi. Je transpirai abondamment

Un bruit sourd et un vent étrange attirèrent mon attention. Une de ces machines volantes moldues se trouvait dans le ciel. À quoi ça pouvait servir ? Un balais ou une créature magique est tellement plus pratique qu'un truc aussi bruyant. Mais cela me permettrait de détourner l'attention de mon ennemie pour pouvoir m'enfuir. Je n'étais pas certain de pouvoir la toucher dans mon état et si je la manquais, je risquais gros. Il valait mieux en rester là. Je pointai ma baguette en direction de ce truc à hélices, qui était descendu de quelques mètres pour sûrement voir de plus près ce qu'il se passait ici. Accio Maxima ! Et l'appareil volant commença un manège aérien dangereux. Je savais que je n'arriverai probablement pas à le faire s'écraser. Mais le but était que la sorcière face à moi préfère le sauver plutôt que m'empêcher de transplaner. CRAC. Je n'attendis pas pour voir le résultat.

Retrouver les murs de Hollow me fit sourire. Je ne considérais pas ceci comme une défaite. Après tout, de nombreux moldus avaient péri. Mais trouver une adversaire me tenant tête pareillement m'avait fait plaisir. Après tout le combat était un jeu, non ?

Départ de 67, merci pour ce combat.



Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Balades dans Londres - Page 27 Empty
Re: Balades dans Londres

Message par : Elly Wildsmith, Mar 22 Aoû - 15:06


Un combat acharné, violent. Faisait rage au cœur de Londres. Entre le feu des habitations et le sang des moldus. Voilà ce qu’il en était de ce matin. Le soleil se lèverait sur un horizon tâché de sang, d’idéologie. Encore un massacre inutile et l’adversaire en face d’elle semblait se repaître du mal, de l’odeur de la chair grillée. L’auror en eut un frisson d’horreur et d’effroi.

Les brulures à son bras ne s’étaient calmées qu’un temps et la douleur revenait, plus forte, plus violente encore, tandis que son sortilège touchait de plein fouet le mangemort en face d’elle. Visiblement touché par le sortilège de la jeune femme, le masqué ne put retenir un cri de douleur de s’échapper, tandis qu’il chutait – sans doute surpris par l’acide.

Sourire narquois, presque diabolique, sur les lèvres de l’auror qui se réjouit quelques instants du mal qu’elle inflige à l’un de ses êtres noirs qui ne se privent pas pour prendre des vies innocentes. Comme il l’avait fait là, ce matin. L’auror tenta de s’approcher, subtilement, avant de demeurer immobile, son adversaire venant tout juste de se relever. Quelque chose dans les postures du masqués fit penser à l’auror qu’elle avait réussi à l’affaiblir, mais elle n’oubliait cependant pas qu’elle aussi avait pris quelque sortilège et qu’elle n’était pas au meilleur de sa forme non plus.

Le masque d’un rouge sang se leva vers le ciel, et seulement à cet instant Elly entendit les hélices d’une machine moldue. Comment appelaient-ils ça déjà ? Un Ellycoptère ? L’auror fronça les sourcils, voilà qui compliquait sa tâche. La capture du masqué ne semblait plus être à l’ordre du jour et visiblement ce dernier avait décidé de se servir de cette arrivée impromptue.

En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, il avait attiré l’engin à l’aide d’un puissant sortilège d’attraction et s’était enfuis en transplanant. Rageuse, l’auror n’eut guère le temps de prendre son temps pour empêcher la chute de la machine. Si elle n’avait pu sauver les moldus des habitations alentours, elle comptait bien sauver ce qui avait la folie de se trouver dans l’ellycoptère. Un « Arresto Momentum » plus tard, l’engin ralentissait sa course folle. Prenant une profonde inspiration, l’auror formula un « Repulso Maxima » afin de remettre l’appareil au-dessus des habitations et lui permettre de reprendre un vol dit « normal ».

Une fois sa « mission » faite avec difficulté, elle s’enfonça dans les ruelles de Londres, essayant de trouver un endroit relativement calme pour transplaner. Les forces de l’ordre moldue avaient en effet bouclé toute la zone du combat et il était probable que les causes des incendies et explosions allaient être difficiles à déterminer.

Un mouvement plus tard et l’auror n’était plus là, arrivée à son appartement où elle allait pouvoir soigner ses blessures. Et peut-être ferait-elle un passage à Ste-Mangouste pour son avant-bras. Quoiqu’il en soit elle ne verrait pas cela tout de suite. Elle voulait retrouver ce masqué à la couleur du sang, lui faire payer ce qu’il avait fait subir aux moldus.

- Fin du RP –
Merci Wink

Revenir en haut Aller en bas
Esteban R. Lefebvre
Esteban R. Lefebvre
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Métamorphomage


Balades dans Londres - Page 27 Empty
Re: Balades dans Londres

Message par : Esteban R. Lefebvre, Ven 25 Aoû - 12:13


RP avec   L. Felagünd


Esteban remonte ses lunettes de soleil sur sa tête et porte un regard attentif à l'entrée du London Museum. Dire que jamais l'idée ne lui serait venu de visiter ce monument symbolique de Londres... Et il n'a suffit que d'un détail pour changer l'adonne. En pénétrant dans le musée, le jeune homme est assailli par les bruits et sons multiples. Trop de gens, trop de... parasites à l'expression de son art. Aujourd'hui, il n'est pas Esteban à part entière. Non. Il est Hywel, celui qui incarne l'être esthète et raffiné, mais qui voit le monde à travers un voile.

Sourire sarcastico-ironique alors qu'il laisse derrière lui l'accueil et pénètre davantage dans l'espace où l'art domine sous toutes ses formes. Il n'est pas le Esteban tiraillé entre ses obligations et son désir de liberté. Non. Il est Hywel et Silwen qui recherche la liberté absolue en sachant que c'est impossible. Alors, il devient Esteban -le vrai- avec ses défauts et ses qualités ; sa propension à exprimer ses sentiments par la gestuelle.

Silwen... - essence de son art primitif - besoin vital de s'abandonner dans ses bras. Se retrouver seul à arpenter les différentes pièces, les diverses expositions est un choix délibéré. Certes, il aime passer du temps avec sa famille, mais parfois le besoin de solitude se fait ressentir. Dans ce cas, la visite d'un musée qui est un lieu peuplé s'avère incongrue. Oui, mais l'exposition éphémère qu'il s'apprête à voir vaut la peine qu'il s'acrifie son rituel. Mais pas question de partager son espace personnel ! Surtout si le spectacle requiert toute son attention, songe le brun aux yeux bleus. Déjà, le métamorphomage scrute d'un œil appréciateur la représentation des "Jeux de miroirs" de Brody.

Il est subjugué par la beauté de l'oeuvre gargantuesque. En effet, dans une vaste salle sont réunis d’innombrables miroirs, du gothique au baroque en passant par de larges miroirs rectangulaires qui côtoient plusieurs tableaux, des ébauches d'amateur(e)s et peintres méconnu(e)s. Il s'agit d'un labyrinthe de miroirs dans lequel l'on peut observer les peintures sous tous les angles. - C'est le paradis... Car oui, s'admirer à travers les glaces tout en découvrant les œuvres est particulièrement plaisant ! Une toile intitulé Narcissus is alive l'intrigue. Ses sourcils se froncent brusquement alors que dans le même temps sa bouche se tord en une grimace de déplaisir. - Ils n'ont pas osé... ? Se demande-t-il, incrédule.


Dernière édition par Esteban R. Lefebvre le Mar 12 Sep - 21:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Balades dans Londres - Page 27 Empty
Re: Balades dans Londres

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 27 sur 30

 Balades dans Londres

Aller à la page : Précédent  1 ... 15 ... 26, 27, 28, 29, 30  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.