AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: La Gare
Page 38 sur 41
A bord du Poudlard Express
Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40, 41  Suivant
Ama Ilo
Gryffondor
Gryffondor

A bord du Poudlard Express - Page 38 Empty
Re: A bord du Poudlard Express

Message par : Ama Ilo, Jeu 29 Déc - 13:17


Karen n'insista pas, et Ama en fut soulagée. Elle piocha quelques dragées dans le sac de friandises et en goba une, vanillée, et une autre, pralinée. Elle était chanceuse avec les dragées. Le plus souvent elle tombait sur les goûts les plus sympas. Elle n'avait connaissance de l'existence des autres que grâce à certains de ses camarades, qui en avaient fait les frais. Ama en était sûre, si un jour elle tombait sur une dragée goût crotte de nez, elle ne toucherait plus à une seule de ces sucreries.

Nous arrivons bientôt, nous ferions mieux de nous changer ! Prends tes affaires et allons y !

Quoi ? Allons-y où ça ? Le train arrivait vraiment là ? Ama regarda par la fenêtre et déglutit en apercevant la gare de Pré-au-Lard, non loin. Se changer. Oui. Ses affaires. Dans le compartiment d'à côté. Elle pouvait pas juste entrer dans le château en vêtements moldus ? Après tout quelle importance ça pouvait faire hein ? Ne pas se promener en tenue de sorcier du côté moldu elle comprenait, mais inversement ça ne devrait pas poser de problèmes normalement... Malheureusement à l'école, l'uniforme était obligatoire, et Ama allait devoir se changer. Ce qui impliquait d'aller chercher ses affaires dans le compartiment d'à côté. Avec un peu de chance, les trois serpents étaient déjà aux portes du train, attendant d'arriver ? Peut-être qu'ils avaient déserté les lieux en avance ?

Allons y ! N'attendons pas plus ! Tu viens ?

Ama se leva et adressa un faible sourire à son aînée. Quand faut y aller... Elle attrapa sa baguette magique et la serra entre ses doigts. Au cas-où. Juste au cas où.

J'vais chercher mes affaires à côté et j'reviens. T'as qu'à te changer toi pendant ce temps là.

Sa voix n'était pas très forte. Mais elle refusait de céder à la peur. Elle était à Gryffondor, du courage enfin ! Et puis ces trois têtes de pioches allaient bien se tenir à carreaux après le sermon que leur avait fait la Rees ! Elle ne demanda pas à la Serpentard de l'accompagner non plus. Elle s'engouffra dans le couloir. Le compartiment n'était pas loin. Quelques pas seulement.

Allez Ama, c'est rien du tout, s'encouragea t-elle doucement.

La rouge et or arriva au niveau de la porte et jeta un oeil rapide. Elle ne voyait personne. Très bien. Elle entra.

Regardez moi ça, qui c'est qui se tape l'incruste !

Et me*de. Scott la regardait méchamment, et Ama se dépêcha d'attraper ses bagages au-dessus de la banquette. En quelques secondes les deux larbins de Scott étaient sur elle et la retenait par les bras.

Tout doux Ilochoco, tu vas pas partir comme ça quand même ! On s'est pas souhaité la bonne année j'crois.

Ama cracha sur le visage du garçon et se débattit vainement pour se sortir de là. Elle préférait ne pas parler, parce que ça faisait qu'empirer les choses. Elle regretta soudainement de ne pas avoir demandé à Karen de l'accompagner jusqu'au compartiment.

Saleté ! Tu vas voir ce que tu vas voir pauvre tache !

Il sortit sa baguette magique et la brandit sur Ama, qui ferma instantanément les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Karen Rees
Karen Rees
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


A bord du Poudlard Express - Page 38 Empty
Re: A bord du Poudlard Express

Message par : Karen Rees, Jeu 29 Déc - 14:41


"J'vais chercher mes affaires à côté et j'reviens. T'as qu'à te changer toi pendant ce temps là."

La petite était pâle, enfin aussi pâle qu'elle pouvait l'être. Elle c'était emparée de sa baguette et partit doucement. Très doucement, peu être même trop. Karen fit mine de partir se changer mais revint et se cacha au fond du couloir pour l'observer.
Ama se pencha en avant une fois arrivé au niveau du compartiment et soudainement, son visage s'illumina.

"Sont ils ailleurs? Dans un sens t'en mieux!"

Karen n'était pas cruelle pour autant, du moins elle ne souhaitait pas de mal à la Gryffondor. C'était une affaire différente pour les trois ratés des Serpentards. Si ils ne faisait ne serait-ce que lever le petit doigt cette année, elle les cuirait sur place!
Karen vit donc sa camarade rentrée dans le compartiment et prit quand à elle le chemin pour ce changer. Pas de problème en vu.
Elle allait entrer dans les vestiaires/ toillette mais la voix lointaine de Scott la fit s'arrêter net. Le danger était peu être imminent en fait!
Son sang ne fit qu'un tour dans son corps et elle fit demi tour, marchant comme une furie vers le compartiment concerné.

"Tout doux Ilochoco, tu vas pas partir comme ça quand même ! On s'est pas souhaité la bonne année j'crois."

C'était bien Scott, et son ton était méchant, voir même sadique. La Serpentard devait agir et au plus vite! Elle entendit le bruit d'un cracha et d'une personne qui se débat, mais aucun cri ou appelle à l'aide.

"Mais que fait elle? Elle est folle? Ne sait elle pas ce que ces gars sont capable de lui faire? Inconsciente va! Appelle quelqu'un! Fais plus de bruit! Je sais pas moi, sauve ta peau!"

Un cri de rage se fit entendre, c'était Scoot. Il fallait agir, maintenant!

"Saleté ! Tu vas voir ce que tu vas voir pauvre tache !"

Elle arriva dans l'embrasure de la porte et vit Scoot, la baguette prendi vers Ama qui quand à elle avait fermé les yeux.
La blonde sortit vivement sa baguette et la pointa sur la tempe de Scott en riant. Un rire nerveux et machiavélique digne de la grande criminelle, Bellatrix Lestrange.

"Alors Scotty, on s'apprête à faire du mal à une fille plus jeune?! Ne t'avais je pas prévenu de se que tu risquais si tu faisais un pas de travers? Non? Je croyais avoir été claire pourtant!"

Elle saisit le bras du garçon, s'empara de sa baguette et fit signe au deux autres de déguerpir.

"Ama! Vas te changer! J'arrive bientôt... juste le temps de m'occuper de ce petit garnement."

Sourire carnasié sur son visage, elle saisit l'oreille du vert et argent et le traina plus loin, dans un compartiment déjà vide. Elle ferma la porte et le lacha enfin. Elle n'avait pas besoins de lui faire mal physiquement, bien que l'envie ne lui manquait pas, mais elle lui hurla dessus et fit voler toutes sortes d'objet près de lui. Elle pointa plusieurs fois sa baguette sans jamais utiliser de sort. Elle tenait à rester à Poudlard et sans avertissement ou points en moins. L'hystérie avait prit posséssion de son corps et si quelqu'un l'avait vu à cette instant, il aurait certainement appellé les autorités pour la faire interner à l'hôspital St. Mangouste.

"Je te préviens! À partir d'aujourd'hui, je t'ai à l'oeil! Ton année sera un enfer si tu bouges le petit doigt... et je ne manquerais pas de te faire les pires crasses que l'on puisse imaginer!"

Sur ce, elle laissa le troisième année dans le compartiment, recroquivilllé dans un coin. Il lui fallait maintenant retrouver sa compagnonne de voyage.
Revenir en haut Aller en bas
Ama Ilo
Ama Ilo
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


A bord du Poudlard Express - Page 38 Empty
Re: A bord du Poudlard Express

Message par : Ama Ilo, Jeu 29 Déc - 18:50


Le rire de Scott était abominable, et sous le joug de sa baguette magique, Ama attendait. L'obscurité s'était faite autour d'elle. Paupières scellées, elle savait que dans quelques secondes une onde de magie négative allait la traverser. Qu'allaient-ils faire ce coup-ci ? Lui faire pousser ses dents jusqu'au sol ? La faire gonfler comme un ballon ? La brûler au second degré ? Pire... ? Ama n'avait aucune possibilité de riposter. Elle n'avait pas la rapidité pour ça. Encore moins l'inventivité. Sous pression, elle n'était pas très bonne.

Alors Scotty, on s'apprête à faire du mal à une fille plus jeune ?! Ne t'avais-je pas prévenu de ce que tu risquais si tu faisais un pas de travers ? Non ? Je croyais avoir été claire pourtant !

La voix de Karen ramena Ama sur terre, et ses yeux s'ouvrirent subitement. Elle était venue à sa rescousse ! Sentant la pression des deux serpents se relâcher, la Gryffondor s'écarta vivement de ses adversaires pour se rapprocher de son aînée. Son visage exprimait une grande colère, à faire peur, mais Ama fut plutôt soulagée de la voir comme ça. Karen agrippa le bras de Scott et ses braves amis s'enfuirent en courant, bousculant la rouge et or au passage.

Ama! Vas te changer ! J'arrive bientôt... juste le temps de m'occuper de ce petit garnement.

Hésitante, Ama attrapa ses deux bagages et resta un instant planté, le regard perdu entre Karen et Scott.

Euh... ok ! Merci ! lança t-elle finalement avant de prendre la porte sans demander son reste.

Scott semblait littéralement effrayé, et Ama jubila intérieurement en entendant exploser des cris derrière elle alors qu'elle s'avançait dans le couloir. Elle regagna le compartiment qui avait été le sien le temps de ce voyage et entreprit de se changer, les jambes légèrement tremblantes. Elle s'en voulait de se laisser aller ainsi à la peur. Elle ne faisait pas honneur à sa maison. Mais ces trois là, elle les avait défié une fois. Et jamais plus elle ne pourrait refaire la même erreur. Elle avait eu bien de la chance que Karen s'interpose.

La rouge et or arbora bientôt le fier blason des lions au devant de sa robe de sorcière, et elle s'assit sur la banquette, attendant le retour de Rees. Le train entrait en gare, et bientôt il leur faudrait se rendre au château. Sans doute qu'elles ne se croiseraient plus qu'en cours, ou qu'elles feraient comme si elles ne se connaissaient pas, comme il était coutume pour beaucoup de gens de leurs maisons. Mais Ama tenait à la remercier quoi qu'il en soit.
Revenir en haut Aller en bas
Karen Rees
Karen Rees
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


A bord du Poudlard Express - Page 38 Empty
Re: A bord du Poudlard Express

Message par : Karen Rees, Jeu 29 Déc - 20:55


Après s'être occupé du harceleur, Karen courru se changer car le train arrivait en gare.
Son uniforme une fois en place et son blason fièrement poser sur son torse, elle rejoignit Ama dans leur compartiment.

"Je les avait prévenu... Ça va? Je me demande pourquoi ils t'ont attaqué comme ça. D'habitude ils sont plus lent..."

Elle avait parler lentement, comme si elle était pensive. En réalité, elle était curieuse de l'histoire entre eux et n'attendait qu'une chose: que la petite lui en parle.

"Le train est arrivé, veux tu que je t'accompagne dans la calèche? On ne sait jamais que les deux autres n'ai pas bien comprit et aient l'idée stupide de s'en prendre à toi."

La jeune Gryffondor avait du éprouver beaucoup en quelques heures. Premièrement, elle avait du se coltiner Karen puis le trio infernal (et soit dit en passant, le plan de son ainée). La blonde essaya de parraitre gentille, après tout, elle ne détestait pas la gamine.

"D'ailleur j'ai réfléchit, je pense que je vais commencer cette famause collection de carte. Ça te dérange de me la donner? Je compte sur toi pour m'aider à en avoir plus!"

Mais que disait elle? Karen n'était même pas sûre de la revoir, et si cela se passait, les rouge et or ainsi que les vert et argent avaient la facheuse tendance à s'éviter (dans le meilleur des cas) ou de se chercher des noises. Allait elle l'ignorer? Lui parler de temps à autre? Certainement que si elle est seule!

*C'est la vie!* pensa t'elle soupirant un peu.

"D'ailleur, tu sais quels cours suplémentaires tu prendras en troixième année? Divination? Études des moldus? Soins des créatures magiques? À tu un professeur préféré?"

Karen n'en revenait pas, trop de gentillesse et de sociabillité en elle.

"Oh, et pour ta question en début de trajet... Je suis effectivement fille d'une famille de haut rang. Une bourgeoise comme certains disent. Ça se voit tellement? Quel est ton millieu social à toi?"
Revenir en haut Aller en bas
Ama Ilo
Ama Ilo
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


A bord du Poudlard Express - Page 38 Empty
Re: A bord du Poudlard Express

Message par : Ama Ilo, Ven 30 Déc - 0:38


Karen dans les minutes qui suivirent et se changea en vitesse tout en parlant à Ama. Celle-ci avait le regard dans le vide, incertaine de la marche à suivre.

Je les avait prévenu... Ça va ? Je me demande pourquoi ils t'ont attaqué comme ça. D'habitude ils sont plus lent...

Oui, mais entre eux il y avait tout un historique que la rouge et or ne tenait pas à étaler aux yeux du monde. Karen l'ayant sauvé des griffes des écaillés toutefois, elle méritait sans doute une explication, si brève soit-elle.

Le train est arrivé, veux tu que je t'accompagne dans la calèche ? On ne sait jamais que les deux autres n'ai pas bien comprit et aient l'idée stupide de s'en prendre à toi.

Ama n'avait même pas réaliser que le train s'était arrêté, pourtant des élèves sortaient déjà des wagons par dizaines. Elle n'hésita qu'une poignée de secondes, haussa les épaules pour faire mine de pas grand chose avant d'acquiescer avec un semi-sourire. Elle aurait beaucoup de remerciements à faire à Rees. Les choses avaient pourtant mal démarré entre elles.

D'ailleur j'ai réfléchit, je pense que je vais commencer cette famause collection de cartes. Ça te dérange de me la donner ? Je compte sur toi pour m'aider à en avoir plus !

Le visage de Ama s'éclaira et elle sortit la carte d'Hermione de sa poche avant de la donner à Karen.

Pas de problème ! Je t'en filerai dès que j'en aurai en double si tu veux !

En prime ça lui donnerait une bonne raison de revenir voir la Serpentard. Ce voyage en train avait changé la donne entre les deux filles. Les deux élèves étaient à présent presque hors du train, et on pouvait voir les premières années s'entasser sur le quai, prêts à faire leur rentrée.

D'ailleur, tu sais quels cours suplémentaires tu prendras en troixième année ? Divination ? Études des moldus ? Soins des créatures magiques ? À tu un professeur préféré ? Oh, et pour ta question en début de trajet... Je suis effectivement fille d'une famille de haut rang. Une bourgeoise comme certains disent. Ça se voit tellement ? Quel est ton millieu social à toi ?

Ama, surprise par le flot de paroles qui tout à coup sortait de sa comparse de voyage, mit un temps à répondre. A présent sur le quai, elle fit de nouveau face au climat d'Angleterre. L'air était frais. Elle se frotta les mains l'une contre l'autre et souffla vainement contre ses doigts.

J'étais tellement sûre que tu étais noble, commença t-elle d'une voix légère. C'est pas forcément que ça se voit, c'est que ça se ressent. Et puis c'est comme tu parles aussi, t'es un peu... coincée quoi ! Sans vouloir t'offenser hein. Mon milieu social c'est celui que tu vois autour de toi... c'est un milieu simple. Je sais pas comment tu calcules ça.

Karen et elle n'était pas du même monde, mais elle espérait que ça ne les empêcherait pas d'être amies, quelque part dans un monde parallèle ou le rang et la couleur ne comptait pas. Sitôt que ses bagages furent pris en charge, Ama fourra les mains dans ses poches.

Je sais pas du tout ce que je vais faire en troisième année... Je pense que je vais essayer d'aller vers le Soin aux créatures magiques, ça m'intéresse beaucoup... Qu'est-ce que t'aimes toi à Poudlard ?

Ama n'avait donné aucun nom de prof, tout simplement parce qu'elle n'avait aucun favori. Ils enseignaient tous des matières bien distinctes, il était difficile d'en aimer un plus qu'un autre. Et puis elle n'avait pas encore assez de recul. Un an d'étude ce n'était rien comparé aux six qui l'attendaient. Au loin, Ama apercevait déjà les calèches. Elle décida de parler avant qu'il ne soit trop tard, qu'elles soient entourés d'autres gens.

Au fait... je voulais te remercier pour tout à l'heure. Vraiment, c'était cool de ta part. J'suis contente de t'être rentré dedans dans le train finalement.

Elle adressa un grand sourire à Karen.
Revenir en haut Aller en bas
Karen Rees
Karen Rees
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


A bord du Poudlard Express - Page 38 Empty
Re: A bord du Poudlard Express

Message par : Karen Rees, Ven 30 Déc - 21:41


"Mon milieu social c'est celui que tu vois autour de toi... c'est un milieu simple. Je sais pas comment tu calcules ça."

Ama faisait elle partit de la classe sociale dîtes normale? C'était se qu'elle laissait supposer du moins et Karen en sentit une once de jalousie. Que pouvait être une vie sans tout ce code de bonne conduite, ces réunions mondaines et le regards des gens sur vous en permanence sinon une vie parfaite? La Serpentard le voyait comme une vie de liberté et de possibilités immenses!

*en tout cas, pas de père et de mère pour décider l'avenir à notre place et/ou nous organiser notre vie!* pensa t'elle.

Le quai se vidait peu à peu. Les première année avaient été ammené vers les barques qui flottent sur le lac noir. Les petits nouveaux auront la plus belle vue du château. Karen se senti mélancolique au souvenir de son premier jour au château, elle qui était déjà en sixième année. Plus que deux ans à Poudlard... Elle souhaitait plus que tout pouvoir revenir quelques années plus tôt et tout recommencer.

"Au fait... je voulais te remercier pour tout à l'heure. Vraiment, c'était cool de ta part. J'suis contente de t'être rentré dedans dans le train finalement."

Ama avait tirer la vert et argent de ses souvenirs avec ses paroles peu attendu. Surprise, Karen se tourna vers sa camarade et la découvrit un grand sourire sur le visage. Cela perturba beaucoup la blonde qui s'attendait peu à un remerciement et une marque "d'affection" de qui que ce soit, et surtout de la petite Gryffondror.

" Et bien euh... je... En es tu sûre? Non parce que, je suis une Serpentard et euh, on a pas bonne réputation et je dirais que c'est parfois mérité et nos deux maisons s'aiment pas trop non plus... Que tu sois contente que je t'ai aidé, je veux bien y croire! Mais que tu sois contente de m'être rentré dedans et donc rencontrer, j'en suis moins sûre... Tu vois?"


Les calèches défillaient devant les deux filles et bientôt se serait à elles de monter pour prendre la route de l'école.

"En tout cas, si toi ou un autre se retrouve face à ces trois gars, venez m'en parler! Je ne voudrais pas qu'il t'arrive de nouveau quelque chose du genre... 'fin, qu'il VOUS arrive quelque chose du genre... Tu vois ce que je veux dire, n'est ce pas?"

Les relations humaines raprochées n'étaient décidement pas son point fort! Elle enchainait les cafouillages et les boulettes, ne sachant plus vraiment quoi dire. Mais où était passé la jeune fille colérique et hautaine d'il y'a quelques heures?
Revenir en haut Aller en bas
Ama Ilo
Ama Ilo
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


A bord du Poudlard Express - Page 38 Empty
Re: A bord du Poudlard Express

Message par : Ama Ilo, Ven 30 Déc - 23:16


Serpentard, Gryffondor. L'éternel combat. Ama n'y croyait pas, et ce même si certains vert et argent faisaient partis de ses bêtes noires. Il existait des têtes brûlées partout. Chez les aigles, chez les blaireaux, chez les lions, et chez les serpents. Ama ne jugeait jamais à la couleur, seulement aux actions. Et là encore parfois elle se trompait. Karen Rees en était la preuve vivante. Leur altercation dans le train les destinait à une relation hostile, et finalement elles se retrouvaient toutes les deux à discuter tranquillement sur le quai, comme si rien ne s'était passé.

En tout cas, si toi ou un autre se retrouve face à ces trois gars, venez m'en parler ! Je ne voudrais pas qu'il t'arrive de nouveau quelque chose du genre... 'fin, qu'il VOUS arrive quelque chose du genre... Tu vois ce que je veux dire, n'est ce pas ?

Ama adressa un sourire en coin à la Rees avant de grimper dans une calèche. Elle invita d'un geste de la main son aînée à la rejoindre. Elles faisaient partis des derniers élèves descendus du train. Les quatrièmes années restants prirent la calèche suivante. Ama se tourna vers la Serpentard.

Tu devrais pas être surprise tu sais... que je sois contente de t'avoir rencontré je veux dire. C'est pas parce qu'on est dans des maisons sensées être ennemies qu'on doit forcément l'être. Moi je m'en fiche des maisons. Et du milieu social comme tu dis. Et tu devrais en faire autant, parce que ça rend la vie bien plus facile ! Elle fit un clin d'oeil à Karen avant de reprendre sur un ton plus léger, presque enfantin. Dis t'as toujours ton sac que t'as acheté dans le train là ? J'aurais bien mangé une ou deux dragées avant la répartition !
Revenir en haut Aller en bas
Awanne De Saint-Anthost
Awanne De Saint-Anthost
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


A bord du Poudlard Express - Page 38 Empty
Déplacement

Message par : Awanne De Saint-Anthost, Mer 22 Mar - 19:16


Aujourd’hui était le deuxième jour le plus attendu par Awanne après l’achat de sa première baguette. La jeune femme avait enfilé une chemise ainsi qu’un jean noir. Elle avait passé au moins une demi-heure dans la salle de bain, à se maquiller une première fois, à se démaquiller puis à se remaquiller. Au final, elle avait choisi quelque chose de très sobre.


Malgré le fait que ce soit un jour très important pour Awanne, ses parents étaient encore une fois absents, cela la rendait très triste. Elle se rendit donc tout d’abord à Paris où elle passa la nuit dans un grand hôtel au centre-ville. Le lendemain elle partit en taxie jusqu’à l’aéroport où elle prit un avion en direction de Londres. Durant le voyage en avion elle se remaquilla et en profita pour changer de chemise.
Une fois arrivé à Londres, L'aéroport était gigantesque mais Awanne n'eu pas de mal à se repérer en sortant, la jeune femme s’assit à la terrasse d’un café à la française où elle prit un chocolat chaud et un croissant. Au moment de payer l’addition, elle manqua de sortie des galions, mais se rendant compte de son erreur, elle sortit des livres sterling. Elle reparti ensuite en direction de la gare de King Cross.


Une fois dans la gare, la jeune fille se dirigea sans hésitation vers le mure séparent les voix 9 et 10. Une fois arrivé devant le mur, elle eut un Legé moment d’hésitation et traversa ensuite. En arrivant sur le quai, elle s’attendait à trouver un de ses employé de maison qui avait transplané pour lui apporter ses valises ainsi que sa chouette Wonka.


A bord du Poudlard Express - Page 38 Wonka10


Quelle ne fut pas sa surprise quand elle aperçut vers le milieu du quai ses deux parents, ici pour elle. Elle courut vers eux.

-Je suis si contente que vous soyez venu ! dit-elle.

-Nous n’allions tout de même pas rater le plus beau jour de ta vie ! lui répondit sa mère

La cloche du train retentit, Awanne et son père s’empressèrent alors de charger les bagages dans le train. La jeune femme salua ses parents pendant les premiers mètres du train. Par change il y avait un wagon libre, Awanne y prit alors place. Durant le voyage, la jeune femme en profita pour se reposer.


Lorsque le chariot de friandises arriva, la jeune femme prit plusieurs chocogrenouilles, elle les ouvrit en faisant attention pour qu’aucune d’entre elles ne s’échappent. Elle passa également quelques minutes à observer les cartes qu’elle avait reçu.

Une fois arrivé au quai de Poudlard, elle s'empressa d'enfiler sa robe de sorcier et sortie du train en suivant les autres élèves pour rejoindre le château. Awanne était tellement pressé de le découvrir, d'aller en cours et de rencontrer ses nouveaux camarades, tous des sorciers comme elle.
Revenir en haut Aller en bas
Nicholas Boardman
Nicholas Boardman
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


A bord du Poudlard Express - Page 38 Empty
Re: A bord du Poudlard Express

Message par : Nicholas Boardman, Jeu 27 Avr - 8:56


[right]Rp Unique/right]
Je suis enfin dans le Poudlard Express, mon bagage a la main et mon sac en toile sur mon dos. J'ai beau ne pas être timide, l'idée d'aller dans un compartiment n'est pas la meilleure, je pourrai certes rencontrer d'autre première année et me faire des amis mais bons je me sens pas adresser la parole à quelqu'un surtout avec cette cicatrice au milieu de mon visage!

Je vais rester dans le couloir du train à attendre l'arrivée au Collège Poudlard en espérant que le voyage ne soit pas des plus longs, pour vous dire le voyage le plus long que j'ai pu faire c'est en avion entre New York et Londres je n'avais pas supporté ce long voyage. Mais aujourd'hui je me dis que tout devrait bien se passer. Pour passer le temps, j'ai toujours mon livre avec moi, Les contes de Beedle le Barde, j'aime le lire plusieurs fois vu que c'est le seul objet que j'ai de mon père et en lisant ce livre je me rappelle de lui et de ce qu'il a faits. Dans tous les cas ce n'est pas le jour pour penser à lui, il y a bien d'autre priorité comme me sont arrivés à Poudlard et ma répartition, Jane et Peter m'avaient dis que tout se passerait bien, mais bon ils ne m'ont jamais accompagné pour mes grands événements, comme l'achat de ma première baguette.

/Une heure plus tard\

Je commence à voir les élèves se lever, c'est sans doute que nous sommes arrivés, arrivés à Poudlard et dire que j'y pense depuis plusieurs jours savoir à quoi ressemble cette école de sorciers.
RP Terminé
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


A bord du Poudlard Express - Page 38 Empty
Re: A bord du Poudlard Express

Message par : Elhiya Ellis, Dim 14 Mai - 20:13


Une nouvelle année et une nouvelle tête
Pv Zéphir Galatèr



Allez, encore un voyage via le Poudlard Express. Non mais vraiment, comme si ils n’avaient pas pu trouver un autre nom pour ce train, ils ne s’étaient vraiment pas creusé la tête quand même, donner au train le nom de l’école… Aucune imagination tout ça ! C’était toujours avec le même entrain et le même enthousiasme qu’ Elhiya se rendait à la gare de King’s cross. Une foule de moldu et de sorcier en vêtements classiques peuplaient cette gare décidément trop bruyante à son gout. Chacun courrait vers sa destination, se faufilant entre les voyageurs qui cherchaient leurs voies ou scrutant avec impatience les panneaux d’affichages énonçant les trains en partance. Au milieu de cette fourmilière, de jeunes sorciers avec leurs parents semblaient apparaitre et disparaitre sous l’indifférence totale des moldus.

Une grosse valise à roulettes à la main droite, un petit sac à main dans celle de gauche, Elhiya se dirigea tout naturellement vers le passage pour la voie 9 ¾.  Attendant patiemment que les premières années trouvent le courage de se jeter contre le mur qui séparait les voies moldues, elle jetait des coups d’œil rapide dans la gare à la recherche de têtes connues. Mais personne. Tant pis, elle prendrait son mal en patience coté sorcier. Traversant le mur servant de liens entre les deux mondes, elle troqua la vive effervescence moldu contre une course de jeunes sorciers s’engouffrant vers les wagons du train à vapeur qui les mènerait vers leur nouvelle année scolaire. Robe de sorciers, chapeaux divers, chouettes et autres animaux de compagnies s’entrechoquaient poliment en stagnant devant les portes d’entrée. Elhiya suivit le mouvement, fit la queue au niveau d’une porte et s’engouffra dans le train.

Ca courrait déjà dans tous les sens, les portes des compartiments s’ouvraient et se fermaient à une vitesse folle, chaque élève cherchant ses compagnons ou des places de libre auprès de futurs amis. Après avoir traversé trois wagons totalement remplis, Elhiya croisait les doigts pour ne pas avoir à traverser le train de long en large pour trouver une place. Coup de bol ( ou tout simplement était-ce de la logique), ce wagon n’était pas encore complet. Trainant sa lourde valise, la blondinette s’installa dans un compartiment encore vide, espérant que Luna, ou quelqu’un d’autre qu’elle appréciait, finisse par la trouver. Surtout qu’à première vue, personne de sa connaissance n’était encore arrivé, en tout cas, elle n’avait reconnu personne ni sur le quai, ni dans le train.  Peut-être aurait-elle dû attendre plus longtemps sur le quai ? Mais la patience n’avait jamais été son fort, son entourage le savait. .. Ce sera à eux de la chercher. Tant pis.

Assise sur la banquette, la blondinette extirpa de sa valise sa robe de sorcier, son écharpe et sa cravate verte et argent.  Il était inutile de se changer de suite, mais elle préférait préparer ses affaires à l’avance. Elle retira son trench beige, le rangeant dans la valide et fit par scruter par la fenêtre. Quelques parents prodiguaient de précieux (ou non) conseils à leur rejeton, d’autres couvraient leur enfant de bisous d’adieu, arrachant à la Serpentard un sourire amusé.

Ses parents à elle n’étaient pas venus, elle n’avait pas voulu, s’estimant désormais trop âgée pour être accompagnée, une bouffée de nostalgie s’étreignit devant cette scène touchante. Cette année serait la toute dernière à Poudlard, promesse de plus de liberté par la suite, ou de plus de complication –elle n’avait pas trop décidé encore-. Perdue dans ses pensées, la blonde ne remarqua pas que les adolescents quittaient le quai, laissant les parents adresser de grand signe d’au revoir. Le Poudlard express avait démarré, les menant chacun vers une nouvelle année scolaire. Et cette année commençait fort mal : sa meilleure amie ne l’avait pas encore rejointe.
Revenir en haut Aller en bas
Zéphyr Galatèr
Zéphyr Galatèr
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


A bord du Poudlard Express - Page 38 Empty
Re: A bord du Poudlard Express

Message par : Zéphyr Galatèr, Dim 14 Mai - 21:55


Ses écouteurs dans les oreilles, Zéphyr regardait la valse des gens à l'intérieur de la gare de King's cross. L'agitation ambiante de l'endroit lui plaisait bien, il pouvait écouter sa musique tranquillement tout en passant complètement inaperçu au milieu de la population. L'autre chose qui plaisait à Zéphyr, c'est que c'était l'une des premières fois, si ce n'est la première fois, qu'il voyait tant de mixité entre moldus et sorciers. Les deux groupes s'ignoraient plus ou moins, mais au moins ils partageaient un même endroit. Il ne savait pas trop où lui et sa valise devaient aller, enfin apparemment la voie 9 ¾ mais ça n'était pas vraiment un nom précis, mais en cet instant ça n'avait pas d'importance, il n'était pas en retard pour le train de toute façon.

C'est quand il vit un jeune homme entrer dans un mur qu'il comprit où il devait se rendre. Ah les sorciers... Il n'avaient évidemment pas fait comme les autres. Il y avait bien sûr une part de sécurité de cacher la voie du train des sorciers se disait-il mais l'aspect mystérieux pour le plaisir d'être mystérieux l'agaça légèrement. Cela le fit sortir de sa sérénité un instant et le ramena à la réalité. Zéphyr se décida alors à s'engager à la suite de la jeune personne de tout à l'heure dans ce qu'il supposait être cette fameuse voie.

Il tomba effectivement sur un quai où se trouvait le légendaire train connu sous le nom de Poudlard Express. Même Zéphyr en avait entendu parler ! Devant le train, différents parents disaient au revoir à leurs enfants pour l'année entière dans des scènes plus touchantes les unes que les autres. La mère de Zéphyr, une moldue, l'avait accompagné à la gare mais il avait refusé qu'elle aille plus loin. C'était son univers à lui et il ne voulait surtout pas l'effrayer. Son père était évidemment en déplacement comme à son habitude, et le regret d'avoir dû déménager pour lui était pénible à cet instant. Il voyait des amis se retrouver de partout et les siens, non pas qu'il en ait eut beaucoup certes, lui manquaient. Des pensées plein la tête, il put finalement entrer dans le train après une légère queue.

A l'intérieur se trouvait de nombreux compartiment où les élèves se mettaient par groupe pour discuter, ou pour les plus jeunes pour se rencontrer. Zéphyr aurait aimé être seul, mais il réalisa rapidement que ça ne serait pas possible. Les compartiments étaient déjà tous occupés, ou s'ils ne l'étaient pas ils se remplissaient à mesure que Zéphyr réfléchissait à ses options. Il entendit soudain le train démarrer et réalisa qu'il avait passé bien trop de temps à se décider. Traîner sa valise était lourd et pénible, surtout maintenant que le train remuait, alors il prit son courage à deux mains. Il choisit un compartiment au hasard où il y avait encore de la place et toqua en ajoutant un simple : "Bonjour, puis-je entrer ?", non pas sans avoir retiré ses écouteurs par politesse.

A l'intérieur se trouvait une jeune femme un peu plus âgé que lui, même s'il devait bien la dépasser d'au moins 20 centimètres. Elle était seule et avait la tête de la personne qui réalise qu'elle va passer le train sans ses amis. Elle avait déjà déballé ses affaires et il reconnut une écharpe caractéristique de Serpentard, l'une des maisons de Poudlard. Lui n'avait encore rien de tel. Il attendit qu'elle lui réponde avant de faire quoi que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


A bord du Poudlard Express - Page 38 Empty
Re: A bord du Poudlard Express

Message par : Elhiya Ellis, Lun 15 Mai - 10:46


Les saccades du train en marche n’avaient pas motivé les élèves à rejoindre leurs compartiments avec rapidité. Même avec les portes fermées, la blonde pouvait aisément deviner que toute l’effervescence de la rentrée gagnait chaque gamin qui courrait dans les couloirs. Elle soupira, elle aurait aimé être aussi excitée que les premières ou seconde années, se dire que cette année serait merveilleusement remplie de nouvelles chose, mais elle n’arrivait pas à se motiver. Un peu désabusée par sa propre humeur du jour, elle entreprit de lire son livre. Un bouquin moldu emprunté à sa voisine de palier. Il traitait d’une histoire grotesque d’un vampire amoureux du monde des humains. Le monde de la nuit qui y était décrit était très différent de ce que la blonde attendait, du coup, le livre se laissait lire. c'était même agréable. Il fallait dire que du haut de ses 17ans, elle commençait à s’intéresser aux livres traitant de romances impossibles. Mais à peine eut-elle ouvert son bouquin que quelqu’un toqua à la porte de son compartiment. Surprise, elle redressa la tête, un sourire aux lèvres, espérant que Luna l’avait enfin retrouvée.

« Ah, c’est pas trop tôt ! J’ai cru que… T’es qui toi ? »

La déception se dessina instantanément sur le visage de la blondinette qui scrutait son interlocuteur. Oui, interlocuteur, donc, un garçon, relativement grand –pour par dire quasi géant- qui demandait s’il pouvait entrer. Prise au dépourvu, Elhiya acquiesça d’un signe de tête, refermant son livre par la même occasion. Après tout, ce compartiment ne lui était pas réservé, et il fallait bien que les retardataires s’installent avant que le chariot de confiserie n’arrive.

« Entre, mais referme la porte derrière toi, j’ai pas envie qu’un de ces stupides hiboux qui se trimballe hors de sa cage ne s’invite ici. »

Sa passion pour les créatures magiques avait une limite : les chouettes et les hiboux. Surement car la sienne passait son temps à lui pincer les doigts sans aucune raison. D’ailleurs, ce garçon ne ramenait pas un de ces idiots de volatils au moins ? Laissant trainer ses yeux sur ce que le jeune homme trimbalait avec lui, elle ne remarqua qu’une lourde valide et des écouteurs moldus. Pas de bestioles susceptible de la mordre, c'était déjà ça. D’un signe de tête, elle désigna le petit objet blanc qui pendouillait.

« Tiens, toi aussi tu ramènes des souvenirs ? Je ne savais pas que le matériel électrique moldu était autorisé. Enfin.. je suppose que tu as lu le règlement contrairement à moi »

Fichu règlement de Poudlard qu’elle n’avait toujours pas prit le temps de parcourir. Il devait bien avoir un paragraphe traitant des objets moldus qu'on avait le droit, ou non, de ramener dans l'enceinte de l'école. La blonde avait juste supposé que comme le réseau téléphonique n’était pas vraiment construit dans le monde des sorciers, tout objet électrique –ou électronique- s’en trouverait lésé. Elle n’avait effectivement pas pensé que les Mp3 pouvaient tenir du temps de l’autonomie de leur batterie.

« T’as un adaptateur pour charger depuis ta baguette ? »

Bah voilà, elle n’avait pas pu s’empêcher de pointer du doigt avec ironie que les prises de courant électriques n’étaient pas monnaie courante à Poudlard. De mémoire, elle n’en avait même jamais vu, idem pour les lampes torches, vu que tout le monde utilisait le sortilège Lumos. Sourire aux lèvres, elle poussa sa valise contre la paroi sous la fenêtre afin de laisser le garçon s’installer où il le souhaitait. Enfin, n’importe où sauf à côté d’elle, on ne savait jamais, sa copine Serpentard finirait peut-être par arriver dans ce wagon. D’un geste rapide, elle posa son livre, couverture visible, à côté d’elle.
Revenir en haut Aller en bas
Zéphyr Galatèr
Zéphyr Galatèr
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


A bord du Poudlard Express - Page 38 Empty
Re: A bord du Poudlard Express

Message par : Zéphyr Galatèr, Mar 30 Mai - 0:15


« Ah, c’est pas trop tôt ! J’ai cru que… T’es qui toi ? »

Zéphyr vit instantanément que la jeune fille aurait préféré voir quelqu'un d'autre. C'était assez évident qu'elle attendait quelqu'un et cette personne ce n'était pas lui. Un peu déçu, il répondit :

"Zéphyr !", et s'apprêtait à ajouter qu'il était désolé de l'avoir dérangé et qu'il allait aller s'asseoir ailleurs, quand elle ajouta :

« Entre, mais referme la porte derrière toi, j’ai pas envie qu’un de ces stupides hiboux qui se trimballe hors de sa cage ne s’invite ici. »

"Merci beaucoup !"

Comme quoi, il ne fallait pas juger les gens sur si peu ! Elle lisait même un livre "moldu", même si Zéphyr aurait juste appelé ça de la vraie littérature. Il n'avait ceci dit jamais vraiment essayé la littérature sorcier donc peut-être ses à priori étaient infondés. Il avait en tout cas, gros hasard, déjà lu le livre que lisait la jeune fille. Ce n'était pas excellent mais c'était sympa à sa façon pour un bouquin dans le style romance avec des vampires. Il ne releva pas la remarque sur les hiboux, non pas qu'il n'appréciait pas les bêtes, mais il avait été invité dans cette cabine après tout, donc il ferait en sorte d'être sympathique. Il s'assit en face de la jeune fille, dont il ne savait toujours pas le nom, et s'apprêtait à le lui demander quand tout à coup :

« Tiens, toi aussi tu ramènes des souvenirs ? Je ne savais pas que le matériel électrique moldu était autorisé. Enfin.. je suppose que tu as lu le règlement contrairement à moi »

Ah, l'inévitable remarque sur les écouteurs et le MP3 ! On lui faisait souvent, après tout il les portait tout le temps. Enfin il lui devait une explication :

"En fait, pour être complètement honnête, pas vraiment... Mais si c'est comme à Ilvermorny c'est autorisé dans ce cas spécifique !"

« T’as un adaptateur pour charger depuis ta baguette ? »

"Ah, j'avoue que ça aurait été rigolo ! Mais non il est enchanté. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle il est, à priori, autorisé ! Au fait, dis-moi, pourrais-je avoir ton nom ?"

La petite blague l'avait instantanément rendue plus sympathique aux yeux de Zéphyr. Ce fameux MP3 était un cadeau d'une vieille amie. Il savait pertinemment que ce n'était pas un objet si courant parmi les sorciers car peu d'entre eux écoutaient ce genre de musique. Elle fit un peu plus de place à Zéphyr, quoi qu'à deux dans un si grand compartiment, la place ne manquait pas. Il plaça sa valise à côté de la sienne pour libérer autant d'espace que possible, tout en lançant :

"Mais donc oui, je viens d'Ilvermorny, j'ai été contraint de changer d'école avec le déménagement de mon père moldu. Du coup j'ai beau entrer directement en 5ème année, je n'ai pas encore de maison et je ne connais personne ! Heureux de faire ta connaissance ! Ah et au passage, ce bouquin est cool."

Lui n'osait pas trop sortir ses affaires, par peur d'être jugé déjà, mais aussi pour ne pas déranger. Il jeta un coup d'oeil par la fenêtre et, voyant le paysage défiler, eut soudain l'idée de demander :

"Comment se passe ta vie à Poudlard ? Tu t'y plais ? C'est sur que les paysages d'ici changent de là où je viens en tout cas."

Et plongé dans la nostalgie un court instant, il contempla la vue qui se déroulait sous ses yeux. C'était tellement beau que c'était presque semblable à un film documentaire, mais c'etait bien le sentiment d'être loin de tout ce qu'il connaissait qui l'habitait en ce moment.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


A bord du Poudlard Express - Page 38 Empty
Re: A bord du Poudlard Express

Message par : Elhiya Ellis, Mar 30 Mai - 10:42


Zéphir, c’était un nom ça ? Un nom d’humain ? Dans la tête d’Elhiya c’était le nom d’un vent, ou d’un singe dans un dessin animé moldu du nom de Babar. La réponse l’importait peu, aussi avait-elle rien demandé à ce sujet. Ilvermorny, voilà encore un nom qui disait quelque chose à la blonde, mais quoi ? Pas de dictionnaire sous la main, pas de manuel non plus, et de Luna encore moins. Pour se rappeler où elle avait entendu ce mot elle allait devoir se creuser les méninges. Enfin juste faire appel à sa mémoire. Elle avait lu quelque chose au sujet d’Ilvermony, lu ou entendu…. Ou juste vu par-dessus l’épaule de Luna qui devait être plongée dans un bouquin. Ah oui ! C’était une école comme Pouldard, aux Etats-unis. Un sourcil relevé par la surprise, la blonde fixa son interlocuteur. Il faisait quoi ici celui-là ? Poudlard participait à un programme d’échange ? Pour le coup ce n’était pas intelligent, la langue maternelle anglaise différait peu de celle des américains. Tant pis, la raison de la venue de ce garçon à Poudlard ne la regardait pas, elle allait reouvrir son livre moldu quand il lui demanda son nom.

Ah oui, les éternelles règles de politesses. Lui adressa un sourire en coin, la blonde tacha de ne pas paraitre trop exaspérée. Non, vraiment, elle ressemblait à une personne joviale et désireuse de se faire une flopée d’ami ? Si c’était le cas, il y’avait un soucis.


« Elhiya, 7ème et dernière année dans la maison serpentard »


Préciser qu’elle était un petit Serpent ne servait certes pas à grand-chose, l’américain devait très certainement ne pas avoir eu connaissance du mauvais caractère récurant des élèves de cette maison. Pas de bol, il lui faudrait supporter le bavardage incessant du garçon. Voilà qu’il lui expliquait qu’il avait enchanté son Mp3 –pas bête- ce qui lui permettait de la conserver, et qu’il était en 5eme année –nouvelle surprise de la blonde, le garçon faisait plus agé- qu’il n’avait pas de maison –logique il venait d’arriver- et qu’il aimait le livre qu’elle lisait –étrange, la blonde fronça un sourcil suspicieux-. Finalement, un léger soupire lui échappa, face à une pipelette qui posait des questions, dur de rester muette éternellement. Et puis, avec un père moldu, ce garçon ne pouvait qu’avoir attiré involontaire le minimum de sympathie dont la blonde était capable un jour de rentrée scolaire.

« Poufsouffle, je te vois à à Poufsouffle ! T’étais dans quelle maison avant à  Ilvermorny ? Vous avez le même système ridicule de qui colle des étiquettes sur la tête des gens non ? »

Arriver en septième années et ne toujours pas accepter la classification des élèves prouvait très certainement à quel point Elhiya restait butée sur ses opinions personnelles. Elle n’aimait pas qu’on mette les gens dans des cases, se contraignant qu’à un ou deux traits de caractère. Chaque être vivant était plus complexe que ça. Mais ce garçon collait parfaitement au stéréotype de Jaunes, joyeux, bavard, social, visiblement ravi de tout, bref, un exemple parfait de ce qui agaçait la blonde. Cependant, le voile de mélancolie qui couvrait le jeune homme le rendait soudainement moins irritant. La serpentard fit comme lui, posa les yeux sur la vitre pour regarder le paysage vert qui défilait rapidement. Elle venait de Londres et n’avait pas voyager, pour elle, cette nature luxuriante était tout ce qu’elle connaissait. Elle préférait les rues animées de la capitale, mais avait fini par trouver reposant les longues forêts de sapins qui longeaient le trajet jusqu’à Poudlard

 « Ca se passe, c’est une école quoi, rien de transcendant. On va en cours, on va dans nos dortoirs, on essaye de pas rater des marches dans les escaliers, bref, comme toi dans ton ancienne école je suppose »

Tout cursus scolaire se ressemblait forcément vu que le but était de former la jeunesse à…. à elle en savait trop quoi au final. A etre capable d’évoluer tranquillement dans la société des sorciers supposait Elhiya. Ou a faire semblant d’être une élite au-dessus des non-magiques, au choix. Les yeux rivés sur la vitre, la blonde resta silencieuse. Plus que cette année à passer et elle pourrait vaquer librement à ses occupations avec Luna, elle pourrait voyager et chercher des créatures différentes de celles qu'accueillait l’Angleterre. d'ailleurs, les états unis étaient dans sa liste de pays à voir.

"Tien, il y'a des oiseaux tonnere et des wamatou chez toi non? Tu en as déjà vu? Ils se laissent approcher? "

Ces créature typiques de l’Amérique du Nord faisaient parties des animaux que la blonde rêvait de voir. Elle avait tourné des yeux pétillants sur le jeune homme, attendant impatiemment sa réponse
Revenir en haut Aller en bas
Loredana Sparks
Loredana Sparks
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



A bord du Poudlard Express - Page 38 Empty
Re: A bord du Poudlard Express

Message par : Loredana Sparks, Mar 15 Aoû - 13:41


RP avec Alva K. Melnikova


Dernière rentrée

*Réveil*

Il est 8h15, nous sommes le 1er Septembre. La matinée semble agréable, quelques nuages, mais un ciel bleu bien présent et pas de pluie. Il faisait doux, une journée agréable pour commencer une nouvelle année scolaire. La dernière pour Loredana qui entrait en septième et dernière année à Poudlard aujourd'hui. Elle se leva et enfila des vêtements basiques, il n'était pas question d'enfiler son uniforme avant d'être arrivée à l'école. Un jupe et un débardeur feront largement l'affaire, sa petite veste en jean pour fignoler le tout et le tour était jouer. Le manoir des Sparks était vide. Du moins, vide de ce qu'elle n'aimait pas : sa mère. Son père préparait le petit-déjeuner. Il profitait toujours de l'absence de sa femme pour la gâter. Deux pancakes et un café plus tard, la jeune sorcière était prête. Elle s'assura qu'elle n'avait rien oublier avant de partir: Son balais, son uniforme, son insigne de préfet, elle avait tout.
Son père lui proposa de l'accompagner à la gare, elle accepta et tout deux transplanèrent dans un coin tranquille non-loin de la gare de King's Cross, lieu où se trouvait le Poudlard Express.
La sorcière regardait les petits nouveaux accompagnés de leurs deux parents qui semblaient heureux et épanouis. Elle n'avait pas cette chance de faire partie d'une famille unie, sa mère n'était pas présente et elle semblait ne pas s'intéressait à ce que pouvait bien faire sa seule enfant. A partir du moment où elle ne devenait pas une honte pour sa famille.

Elle ne reconnaissait aucun élève pour le moment. Certains étaient sûrement déjà dans le train, tandis que d'autres n'étaient sûrement pas encore arrivés. Après un dernier regard à son père, elle traversa le mur de la voie 9 3/4 et se retrouva face au Poudlard Express, le train qui la menait vers la Gare de Pré-au-Lard, non loin du château. Des élèves courraient un peu partout, ça se bousculait pour être sûr d'avoir une bonne place dans le train. Tous les premières années étaient excités, ça se sentait à leur manière de parler, de bougeait. L'un d'eux bouscula même la Gryffondor qui n'y prêtait pas attention. Elle grimpa dans le train et se chercha un bonne place seule. Sa place devrait être dans le wagon des préfets, mais elle irait plus tard, elle avait envie de tranquillité pour le moment.

Bientôt, elle allait entamer sa toute dernière année à Poudlard. Dans quelques mois, elle passera ses ASPICs et aura définitivement terminée Poudlard. Deux sentiments s'offraient à elle: Elle était triste de quitter cette école qui lui avait apprise à être une battante et une bonne sorcière, d'un autre côté, elle avait besoin de vivre autre chose, d'habiter toute seule et d'être autonome, c'était ce qu'elle voulait plus que tout.
Elle s'installa dans un wagon vide et se perdit dans ses pensées le temps d'un instant.
Revenir en haut Aller en bas
Alva K. Melnikova
Alva K. Melnikova
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


A bord du Poudlard Express - Page 38 Empty
Re: A bord du Poudlard Express

Message par : Alva K. Melnikova, Mar 15 Aoû - 17:37


Dernière rentrée
Avec Loredana Sparks, 17ans.

Je m'étais réfugiée dans le dernier wagon du train rouge pimpant dès que j'avais pu me débarrasser de ma mère, ce qui n'avait pas été une mince affaire. Et bon sang, qui croyait-elle duper avec ses innombrables recommandations ? « Soit bien sage » avait-elle dit. Tu parles. Le fait qu'elle ai osé le dire me donner mille fois plus envie de braver les règles de ma nouvelle école. Nouvelle école, me répétais-je en grimaçant presque, ce que ça sonnait mal. Je jetais un nouveau coup d’œil par la fenêtre contre laquelle je m'appuyais. Les proches faisaient des signes de la main à leurs enfants, frères, sœurs, qui se précipitaient dans le train. Ca me rappelait que me séparer de mes frères avait été difficile, une fois de plus, et les larmes aux yeux je les avais surveillé distraitement depuis le train jusqu'à ce qu'ils partent. J'aurais aimé les rapetisser et les emmener avec moi, dans ma valise pourtant déjà bien remplie, mais ils avaient leur propres obligations.

La porte du compartiment où je m'étais isolée s'ouvrit sur trois garçons bruyants. Ils ne firent pas attention à moi et, chahutaient, criaient, gesticulaient dans tous les sens à propos de je ne sais quel sujet, ils s'assirent, rompant ma solitude bien aimée. A mes yeux ils n'avaient l'air de rien de plus que des enfants dans la cour de récré. Vu leur entrain, ça avait l'air passionnant. Oui, ça n'en avait que l'air. La seule chose capable de me captiver était le calme réconfortant de mon isolement à présent rompu.

— Un peu de silence, crachais-je après quelques secondes.

S'ils m'avaient entendu, ils n'en montrèrent rien, ce qui augmenta en flèche ma colère. Ma main se crispa sur le manche de ma baguette pendant que je me demandais en quoi j'aurais bien pu les changer si j'avais été une vraie méchante. Oui, c'était mal. D'un autre côté, si tout le monde était comme ça à Poudlard, je risquais de devenir une véritable méchante de compte de fée - avec les cornes et tout, la totale. J'avais déjà la tenue noire, les chaussures hautes perchées et le rouge à lèvre - qui était presque aussi pimpant que la couleur de la locomotive.

A la place je me contentais de me lever en claquant de la langue, bien décidée à retrouver mon confort quelque part. Tout en les fusillant du regard, ces petits enfants qui me regardaient à présent avec des yeux grands comme des soucoupes, je réajustais ma robe en dentelle, rejetais mes cheveux rouges dans mon dos et ouvrit la porte à la volée, comme une starlette en crise existentielle. Elle claqua, ce qui amena un silence immédiat, même dans le couloir où d'autres élèves se pressaient de trouver une place libre. Valise en main, je les doublais avec ma démarche la plus décidée possible sous le claquement de mes talons rouges, pour changer. J'ouvrais tous les compartiments sur ma trajectoire, m’excusant à chaque fois, recherchant celui qui m'accueillait et m'envelopperait de silence.

Après avoir traversé ce qui me semblait être toute la longueur du train, je finis par en trouver un moins agité que tous les autres, seulement occupé par une jeune fille. C'était une jolie rousse, et l'expression qu'elle avait me laissait une bonne impression.

— Pardon, répétais-je pour la centième fois au moins en arborant un sourire juste de quoi être polie. Est-ce que je peux m'installer ici ? Les autres compartiments sont pleins et bruyants...

Je montrais la seconde banquette de ma main libre avec un petit sourire contrit.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

A bord du Poudlard Express - Page 38 Empty
Re: A bord du Poudlard Express

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 38 sur 41

 A bord du Poudlard Express

Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40, 41  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: La Gare-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.