AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Boutique d'Animaux Magiques
Page 4 sur 6
Deuxième étage de la Boutique d'Animaux Magiques
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Manon Ayling
Serdaigle
Serdaigle

Re: Deuxième étage de la Boutique d'Animaux Magiques

Message par : Manon Ayling, Mar 04 Sep 2012, 18:18


Le jour J était enfin arrivé, pour la première fois de son existence Manon avait décroché un travail en tant que stagiaire. Ce n'était pas n'importe quel travail non, elle allait bosser dans la boutique d'animaux magiques, une aubaine étant donnée sa passion pour les créatures en tout genre.

Elle se leva donc de bonne heure et commença à se préparer en se posant plusieurs questions assez futiles comme savoir quels vêtements porter ou bien la coiffure la mieux adaptée. Finalement elle se décida pour un jean avec un haut gris accompagné de ballerines, quant aux cheveux elle avait fait une queue de cheval.
Après une bonne demi-heure, elle était enfin prête et se dirigea vers la sortie de Poudlard pour aller prendre un taxi. A bord de cet engin moldu, elle se souvint de sa réaction lorsqu'elle avait reçu la lettre lui disant qu'elle était embauchée.

FLASH BACK

C'était il y a exactement deux jours, alors qu'elle se trouvait dans la grande salle avec des amis. L'heure du courrier était arrivée et comme d'habitude la jeune fille s'attendait à ne rien recevoir, car personne de sa famille ne lui écrivait. Cependant et sous ses yeux ébahis, une chouette lui déposa une lettre. La préfète s'empressa de la défaire en se demandant qui pouvait bien lui envoyer ça. La réponse fut vite arrivée, en effet sur le dos était écrit l'adresse de la boutique d'animaux. S'étant quelques peu résignée à trouver un emploi vu sa timidité, elle n'espéra guère une bonne nouvelle. Elle commença la lecture et eu du mal à y croire, elle la relut même trois fois pour s'assurer qu'elle ne se trompait pas. Un immense allégresse l'avait envahi et elle ne put pas retenir un cri de joies devant ses lignes :

"Bonjour,
Vous avez été sélectionnée pour devenir la nouvelle stagiaire de la BAM."

Malgré tout, le soir elle se mit à s'angoisser, se demandant si elle allait être à la hauteur. La blonde ne voulait pas les décevoir.

FIN DU FLASH BACK

Le stress d'ailleurs était toujours présent et bien déterminé à rester. Un peu plus d'une heure après son départ, elle arriva enfin à Londres. L'azur et bronze étant déjà venue à la boutique pour acheter son chaton Zip, retrouva rapidement son chemin.

Une fois devant l'entrée, elle prit un bol d'air, releva sa tête et entra avec un sourire pour masquer ses doutes. Elle se rendit au deuxième étage, lieu du rendez-vous et remarqua qu'elle était la première arrivée. Effectivement seul le cogérant, qui l'avait aidé pour acheter sa boule de poils, et ses deux elfes étaient là. La préfète se présenta donc :

"Bonjour, je suis Manon Ayling, une des stagiaires."
Revenir en haut Aller en bas
Mylah Ludo
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Deuxième étage de la Boutique d'Animaux Magiques

Message par : Mylah Ludo, Mer 05 Sep 2012, 00:31


[HRPG: Valens je ne savait pas si tu préférait situer ce RP avant ou après celui de la Forêt Interdite...
Si ce que j'ai écrit ne convient pas, envois moi un MP et j'éditerais Wink ]


Trop agité pour poursuivre son sommeil normalement, Mylah avait fini par se tirer du lit plus tôt que prévu. Tempi, ça lui laisserait juste plus de temps pour se préparer à affronter la journée qui se dessinait devant elle. Journée qui serait sa première en tant que stagiaire à la Boutique d’Animaux Magique. La Poufsouffle sourit à cette pensée. Ça avait été sur un coup de tête qu’elle avait postulé pour devenir nouvelle recrue dans ce commerce et avait donc été agréablement surprise de recevoir, peu de temps après, une réponse positive à sa candidature. Elle n’avait jamais cru être embauchée aussi vite... ni du premier coup d’ailleurs, mais elle s’en voyait évidemment fort heureuse.

Après un instant de réflexion à contempler sa valise ouverte devant elle, Mylah choisit d’enfiler un habit moldu composé d’un haut blanc et argent et accompagné d’une paire de jeans et de convers de couleur noire. Elle se coiffa ensuite les cheveux d’une tresse française, avant de se maquiller légèrement les yeux. Une fois ses préparatifs terminés, la jeune fille se rendit dans la Grande Salle pour y prendre son petit déjeuner. Bien qu’elle n’avait pas tellement faim, sans doute était-ce le stress qui commençait à se faire sentir, elle s’obligea tout de même à avaler une demi-gaufre et quelques fraises. Mieux valait avoir quelque chose dans le ventre. L’adolescente sortit du château quelques minutes plus tard et prit la direction de Londres.

Le ciel était partiellement couvert d’une mince couche de nuage blanc qui n’empêchait cependant pas le soleil de briller de plein feu. Un vent frais soufflait par rafale les quelques feuilles tombées au sol, signe avant-coureur que l’hiver approchait. Mylah avançait sur le Chemin de Traverse d’un pas qu’elle voulait lent. Ayant une quinzaine de minutes d’avance sur le rendez-vous, elle voulait prendre son temps en tentant ainsi de calmer son stress qu’elle sentait grandissant. Malgré tous ses efforts pour ralentir le pas, elle ne mit que peu de temps avant d’arriver en vue de la Boutique. Une jeune blonde, ressemblant d’ailleurs étrangement à Manon, venait d’y faire son entrée avant elle. N’ayant encore jamais mis les pieds dans le commerce, la sang-mêlé le fit sans tarder, tournant le regard dans tous les sens pour essayer d’emmagasiner le plus de détails possible.


Le rendez-vous étant prévu au deuxième étage de la boutique, Mylah s'empressa de repérer l’escalier y menant et s’y engagea. Alors qu’elle montait les marches, la jeune fille entendit une voix féminine provenant de l’étage. C’était celle de Manon Ayling, une amie de Poudlard qu’elle avait rencontré pour la première fois chez Ollivander’s. Elle ne s’était donc pas trompée en pensant l’avoir aperçu un peu plus tôt. Qu’est-ce qu’elle faisait là? Avait-elle également été embauchée comme stagiaire? Si c’était le cas, elles étaient vraiment destinées à se croiser partout. La rouquine sourit à cette pensée et franchit la dernière marche. La Serdaigle se tenait face au cogérant de la boutique M.Fenwick et ses deux Elfes de Maison. Mylah avait croisé pour la première fois cet homme aux yeux verts percent et aux cheveux de jais, lors d’une escapade nocturne dans la forêt interdite. Elle le fixa un instant avant de se décider à lui sourire et à le saluer.

- «Bonjour M.Fenwick. Mylah Ludo, également l’une des stagiaires.» Elle s’avança pour lui serrer la main et chuchota à son attention : «Dois-je craindre une attaque d’herbes haute cette fois-ci?»

La Poufsouffle avait voulu prononcé cette réplique sur un ton amusé, mais elle ne put empêcher une légère pointe d'amertume de s'en échapper. Espèrent que le jeune homme ne s'en était pas aperçus, elle s'empressa de lui sourire. Elle se détourna ensuite pour adressé plus joyeusement à son amie :

- «Salut Manon! Je ne savais pas que tu avais postulé pour être stagiaire également. C’est super!»
Revenir en haut Aller en bas
Valens Fenwick
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) :
Permis de Transplanage


Re: Deuxième étage de la Boutique d'Animaux Magiques

Message par : Valens Fenwick, Mer 05 Sep 2012, 12:21


La première stagiaire arrivée était vêtue à la mode moldue de manière assez pratique et coiffée de la même manière. Cela devrait lui éviter de se faire tirer les cheveux. Le saluant, elle se présentant comme Manon Ayling. En l'embauchant, le vendeur avait vérifié sur le registre et y avait effectivement retrouvé son nom. La demoiselle n'était pas à sa première visite de la boutique. C'était bon signe car apprécier les animaux était un bon début pour travailler ici. Tandis qu'un elfe lui passait un collier de fleurs autour du cou, Valens lui rendit son salut de la même manière qu'il le faisait pour ses clients, en s'inclinant légèrement tout en posant la paume droite sur son coeur.

- Enchanté de vous accueillir parmi nous Manon. Je suis Valens Fenwick, co-gérant de cette étrange ménagerie. Au fait, ce n'est peut être pas le moment mais vous avez gagné un boursoufflet et un bon de réduction à la tombola. Ceci dit, nous aurons le temps de voir ça plus tard je pense.

Le collier de fleurs était fait main, cela se... voyait. De plus, il était aisé de deviner que celui ou celle qui les avait confectionné avait été pris d'un enthousiasme débordant et avait eu peur de mettre trop peu de fleur. Résultat? Il y avait tant de fleurs enchevêtrées les unes dans les autres que le collier se retrouvait épais et rigide. Ceci dit, la maladresse n'enelvait rien à l'intention.

La seconde stagiaire ne tarda pas à faire également son entrée et reçut comme la première un collier de fleurs du même acabit. Si Valens et Mylah s'étaient également déjà vus, ce n'était pas à la boutique mais en pleine forêt interdite, un épisode tendu qui n'était pas sans laisser quelques traces. En le saluant, la nouvelle stagiaire venue de poufsouffle en profitant pour lui glisser une remarque taquine charriant malgré tout une certaine rancune. Néanmoins, même si elle n'en comprenait pas la raison, le jeune homme ne pouvait pas et ne voulait agir autrement. Sur le même ton d'acide confidence, il lui glissa.

- Oui, bien évidemment que oui. Soyez assurée que si vous rentrez les yeux fermés et sans baguette dans la cage d'une acromentule, cela arrivera à nouveau. J'ai hésité une fois à protéger une amie d'elle même et les conséquences furent dramatiques. Je refuse que cette erreur se répète.

Avant de reprendre à voix haute.

- Bienvenue dans l'équipe Mylah.

Il allait falloir apprendre à se connaître afin de pouvoir travailler ensemble. De plus, les relations de travail que l'ancien stagiaire avait entretenu avec ses collègues étaient devenues plus que des relations de travail et le serpentard entendait que l'expérience se poursuive malgré un départ mouvementé. S'adressant aux personnes qu'il devait former, le co-gérant leur demanda.

- Avant toute chose, est ce que certaines questions vous taraudent? Si c'est le cas, je vous invite à les poser afin que vous puissiez suivre sereinement la suite.

Si les jeunes femmes devraient répondre à ses questions, il entendait faire de même. Une fois celles ci passées, le vert et argent débuta la liste de ses propres questions.

- Pour commencer, pouvez vous chacune m'informer de quelques détails vous concernant?
Etes-vous venues facilement ou le trajet jusqu'ici a-t-l été compliqué? Si vous le souhaitez, je peux organiser une navette pour vous permettre de venir rapidement et de vous raccompagner par le même biais.
Est-ce que vous avez suivi le cours de soin aux créatures magiques?
Vous êtes vous déjà occupé d'animaux?
Quels sont vos animaux favoris?
Quelle idée vous faites vous de l'activité de la boutique?

Revenir en haut Aller en bas
Manon Ayling
Serdaigle
Serdaigle

Re: Deuxième étage de la Boutique d'Animaux Magiques

Message par : Manon Ayling, Sam 08 Sep 2012, 17:39


Le cogérant se tourna pour lui faire face et la salua comme la foi précédente : une main sur le coeur en s'abaissant légèrement. C'était une drôle de façon de se présenter, mais cela charmait surement la clientèle féminine. D'ailleurs l'homme aux yeux verts, s'appelait Valens Fenwick, un prénom peu ordinaire.Il lui apprit par la suite qu'elle avait gagné un boursoufflet et un bon de réduction à la tombola. La blonde s'en contenta, s'était mieux que rien. De toute façon il y avait vraiment peu de chance pour qu'elle gagne la maison.

Cependant, elle n'eut pas le temps de lui répondre que l'autre stagiaire arriva et ce n'était pas une inconnue loin de là. En effet c'était Mylah, une amie poufsouffle de la demoiselle. Elles s'étaient rencontrées à Ollivanders pour la première fois, puis avait sympathisé à Poudlard et s'étaient vraiment bien entendues. La préfète se réjouit donc de la présence de la rouquine, elles allaient vraiment faire une bonne équipe. D'ailleurs la jaune et noire la salua, semblant aussi être contente. Manon lui répondit avec entrain :

"Salut Mylah ! Oui c'est une surprise de se retrouver, mais je sens que ça va être bien !"

Mr Fenwick, après les courtes présentations, enchaîna sur quelques questions générales pour en savoir plus sur les demoiselles. L'azur et bronze prit la parole la première :

"Alors, pour le moyen de transport j'utilise un taxi, de ce fait cela n'est pas trop difficile d'arriver jusqu'ici, mais je ne suis pas contre le fait d'utiliser une navette. Oui j'ai suivi des cours de soin aux créatures magiques, d'ailleurs celui de ce moment parle des sombrals et des phénix.

Elle marqua une courte pause et enchaîna :

"Sinon je m'occupe du chaton et du lapin que j'ai acheté ici même, j'arrive pour l'instant à bien gérer. J'aime beaucoup les animaux, mais si je devais en choisir un je dirai le chat. Et hum, je pense que la boutique à une assez forte activité, sinon vous n'auriez pas engagé deux personnes en plus, de ce fait il faut je crois être assez rapide et ordonnée pour ne pas se laisser déborder"

Elle finit son monologue en fixant le cogérant pour voir si les réponses étaient celle attendus
Revenir en haut Aller en bas
Mylah Ludo
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Deuxième étage de la Boutique d'Animaux Magiques

Message par : Mylah Ludo, Dim 09 Sep 2012, 20:21


En entrant dans la pièce, un elfe de maison s’empressa de passer au cou de la jeune fille, un collier de fleurs visiblement fait à la main. Ce collier ne manquait assurément pas de fleurs. Il était si fourni qu’il en était même un peu trop rigide et épais. Toutefois, Mylah était touché par cet accueil et sourit joyeusement au petit être qui venait de se retirer non loin du cogérant.

Elle s’était ensuite avancée pour saluer son nouveau superviseur et lui avait chuchoté sa remarque sur l’attaque des herbes hautes. La Poufsouffle leva les yeux au ciel lorsque M.Fenwick lui répondit qu’il n’hésiterait pas à recommencer si elle avait le malheur d’entrer les yeux fermés et sans baguette dans la cage d’une Acromentule. Bien franchement! Pensait-il vraiment qu’elle serait assez stupide pour agir de la sorte?! Elle se retint cependant de lui en faire la remarque. De toute façon, elle était certaine qu’il lui répondrait que c’était pourtant exactement la même chose que de se promener la nuit dans la forêt interdite. Bien qu’au fond d’elle, l’adolescente savait qu’il avait sans doute raison, elle n’était pas encore prête à se l’avouer.

Une fois ses salutations faites à Manon, cette dernière s’empressa de répondre avec entrain :


- «Salut Mylah! Oui c'est une surprise de se retrouver, mais je sens que ça va être bien!»

La rouquine opina du chef en souriant de plus belle. Puis, elle reporta son attention sur le cogérant qui venait de prendre la parole :

- «Avant toute chose, est-ce que certaines questions vous taraudent? Si c'est le cas, je vous invite à les poser afin que vous puissiez suivre sereinement la suite.»

En voyant que les deux stagiaires restaient silencieuses, il entreprit de leur poser quelques questions pour en apprendre un peu plus sur elles. Ce fut Manon qui répondit la première.

- «Alors, pour le moyen de transport j'utilise un taxi, de ce fait cela n'est pas trop difficile d'arriver jusqu'ici, mais je ne suis pas contre le fait d'utiliser une navette. Oui j'ai suivi des cours de soin aux créatures magiques, d'ailleurs celui de ce moment parle des sombrals et des phénix.»

Tiens le taxi... Pourquoi n’avait-elle pas pensé à ce moyen de transport Moldu qu’elle connaissait pourtant bien. Au lieu de cela, Mylah était venue en train et avait dû marcher un bon moment pour se rendre à la gare de Pré-au-Lard, puis pour ensuite se rendre sur le Chemin de Traverse. Une perte de temps considérable, en y repensant bien... Après une courte pause, la Serdaigle reprit la parole. Elle expliqua s’occuper d’un chaton et d’un lapin qu’elle avait d’ailleurs acheté dans cette même boutique. Elle enchaîna en nommant le chat comme son animal favori, puis en mentionnant qu’elle croyait que la boutique avait une assez forte activité et qu’il fallait donc être assez rapide et ordonnée pour ne pas se laisser déborder.

Lorsque sa camarade eu terminé de parler, Mylah s’affaira, à son tour, à donner ses réponses aux questions de Mr Fenwick.


- «Pour ma part, je suis venu jusqu’ici en train... En fait, je n’ai pas du tout pensé au taxi qui aurait été d’ailleurs beaucoup plus pratique. De ce fait, tout comme Manon, je ne serais pas contre l’idée d’utiliser une navette.»

Elle fit une courte pause, le temps de sourire au cogérant, puis elle poursuivit :

- «Pour le cours de Soin aux Créatures Magiques, j’avais l’intention de m’y inscrire très prochainement. Néanmoins, bien que je n’y ai pas encore participé à Poudlard, j’en ai déjà suivi un similaire à Beauxbâtons. Côté animal de compagnie maintenant, je m’occupe d’un chaton que j’ai recueilli dans une ruelle et c’est moi qui avais l’habitude, avant d’arrivée à Londres, de m’occuper de la petite chouette rayée de ma mère. Sinon, mon animal préféré... Hum, honnêtement je n’en ai pas la moindre idée. Il y en a trop pour que je me décide à en préférer un en particulier.»

La jeune fille prit ensuite un instant pour réfléchir à la prochaine réponse sur ce qu’elle pensait de l’activité de la boutique. C’est donc quelques secondes plus tard qu’elle reprit :

- «Je crois également que la boutique à une forte activité et donc qu’il faut être rapide et ordonné, comme l’a mentionné Manon. Seulement, je suis d’avis qu’il faille tout de même bien prendre le temps de répondre aux demandes des clients tout en leur donnant des conseils et des recommandations sur les besoins de leur futur ou présent compagnon. Ce n’est pas un achat qu’ils doivent prendre à la légère et il faut être en mesure de bien les guider et les informer... Il faut aussi s’assurer du bien-être des différents locataires de la boutique.»

Elle s’arrêta là, se demandant si elle avait répondu correctement à la question.
Revenir en haut Aller en bas
Valens Fenwick
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) :
Permis de Transplanage


Re: Deuxième étage de la Boutique d'Animaux Magiques

Message par : Valens Fenwick, Lun 10 Sep 2012, 15:51


Les deux nouvelles stagiaires semblaient se connaître. La coïncidence pouvait sembler étonnante, néanmoins elles étaient scolarisées toutes deux dans le même établissement et se trouvaient dans la même tranche d'âge. En conséquence, les probabilités n'étaient pas si faibles que cela. Ni l'une ni l'autre ne s'offusquèrent, pas plus qu'elles ne semblèrent apprécier, du collier de fleurs qui leur était passé autour du coup. Autant pour son cadeau de bienvenue, le cogérant devrait probablement revoir sa méthodologie. Le sinople et argent tapota doucement sur la tête de ses elfes pour leur signifier que la faute ne leur incombait pas, la décision était sienne et les serviteurs n'avaient rien à se reprocher dans la manoeuvre... pour une fois.

Si l'azur et bronze avait pris un taxi, sa nouvelle collègue avait du prendre le train. Le second moyen de transport était plus long, par contre le premier allait se révéler très cher à la longue. Toutes deux semblaient donc intéressées par l'organisation de navettes afin de les faire venir sans ces désagréments les jours où elles travaillaient. Hochant du chef, le patron, prévenant, leur indiqua tout d'abord son serviteur avant d'indiquer sa servante.

- Très bien, cela vous fera économiser du temps et de l'argent.
Si cela vous agrée, Hugin viendra vous chercher aux grilles de poudlard les matins où vous serez de service. Il vous attendra une poignée de minutes avant votre service et vous fera transplaner jusqu'au chemin de traverse à côté de la boutique. Pour votre propre sécurité, ne lui demandez rien je vous prie avant de transplaner. Il est rempli de bonnes intentions, d'excessives bonnes intentions.
Une fois la journée de travail terminée, Hlin vous raccompagnera à Poudlard par le même biais. Pour ma propre sécurité, n'écoutez pas ce qu'elle chantonnera sur mon compte et sur le vôtre...


Toutes deux s'étaient déjà occupées d'animaux et si la sable et or ne suivait pas encore les cours de soins aux créatures magiques, elle y comptait fermement. Valens fut satisfait de ces réponses. Les stagiaires allaient bien sûr apprendre bien plus de choses ici qu'en cours ou chez elles. Toutefois, avoir des bases leur serait utile au départ et diversifier ses connaissances était important. En effet, leur métier allait souvent les confronter à des créatures inhabituelles en dehors de la boutique.

Le vendeur d'animaux passa alors aux tâches qu'elles pourraient toutes deux être amenées à accomplir dans ce métier. Désignant la pouffy d'un geste ample du bras, le formateur continua.

- Comme Mylah l'a indiqué votre principale tâche sera de trouver quel animal correspond le mieux à chaque client et quel client correspond le mieux à chaque animal. C'est le rôle le plus visible du point de vue des clients qui nous prennent souvent pour de simples vendeurs. Cela demande non seulement d'apprendre à connaître chacun de nos pensionnaires mais aussi d'essayer de dicerner la personnalité de la personne que vous aurez devant vous. Ce n'est pas toujours évident et il faut accepter le fait que vous échouerez parfois. Néanmoins, si vous pensez que l'animal risque d'être maltraité ou que vous avez un doute, n'hésitez pas à faire appel à moi. Vous n'avez peut être pas la position pour refuser une vente, par contre moi je l'ai. Quelques détails importants cependant, il vous faudra noter chaque vente dans le registre, vérifier l'argent que vous remettent les clients et surtout respecter la loi. Certains animaux ont en effet besoin d'une autorisation du ministère ou d'une formation adéquate avant de pouvoir être adoptés. Cela dit, je risque de m'occuper de ces cas dans un premier temps.

Vous avez également raison Mylah, une grosse part de votre travail sera également de prendre soin des animaux présents. Votre travail ne se limite pas à l'arrivée du premier client et à la sortie du dernier. Il faudra également soigner l'ensemble de nos pensionnaires, les nourrir, changer leur litière, leur faire se dégourdir les pattes pour certains et leur fournir des activités, en sortir certains et apprendre à les connaître. Au fur et à mesure de leur croissance, les dresser s'avèrera souvent indispensable afin qu'ils ne présente pas une menace pour vous ou leurs futurs propriétaires. Nous les faisons également se... hm... Pour certaines espèces, un élevage local nous sert de source d'approvisionnement et il faut souvent favoriser les contacts.

Notre métier, plus que de vendre, est aussi de fournir des conseils et une assistance aux maîtres ainsi que de soigner les créatures blessées. En quelque sorte, nous faisons également office de vétérinaires. Même si les gens l'oublient la plupart du temps, gardez cela bien en tête et soyez prêtes à réagir quand il le faudra, une vie peut en dépendre.

Dernier aspect du métier, que vous ne verrez pas, du moins en solitaire, avant longtemps, c'est d'aller chercher dans la nature certaines espèces que nous n'avons pas en boutique ou via nos fournisseurs réguliers afin de les livrer aux clients. Toutefois, je prendrai probablement avec moi les volontaires pour m'aider et leur apprendre comment capturer ces boules de poil sans trop les perturber elles ou leur habitat.

Avez vous des questions sur ces tâches?


Demanda alors le cogérant à ses nouvelles recrues.





Revenir en haut Aller en bas
Manon Ayling
Serdaigle
Serdaigle

Re: Deuxième étage de la Boutique d'Animaux Magiques

Message par : Manon Ayling, Dim 16 Sep 2012, 08:35


Suite à la demandes des jeunes filles pour avoir un transport en commun, le cogérant leur informa que Hugin viendrai les chercher et Hlin les ramener en transplanant. La demoiselle regarda les elfes, un sourire aux lèvres. Ils avaient l'air tout deux si différent et Hugin lui rappelait étrangement l'elfe de ses parents, toujours prêt à faire n'importe quoi pour les satisfaire.

Valens enchaîna sur les activités de la boutique, bien entendu il faudra trouver le compagnon idéal pour la personne qui sera là. Cerner son caractère assez vite, pour le satisfaire. Evidemment, si l'acheteur semblait louche voir brutal, il faudrait prévenir Mrs Fenwick au plus vite.
Ensuite, il s'avérera indispensable de bien s'occuper d'eux, de les nourrir, de leur apporter joie et amour avant qu'ils ne partent de la boutique. Le cogérant bafouilla par la suite en expliquant que certaines espèces se reproduisaient dans la boutique. La préfète rigola intérieurement devant cette soudaine gène, il est vrai que ce sujet était souvent tabou.
Après, il expliqua qu'il faisait également vétérinaire, ce qui étonna Manon et surtout l'angoissa. Elle n'avait jamais soigné d'animaux, comment ferait-elle s'il fallait agir dans l'urgence ? Les sorts sur humains marchaient-ils également sur eux ? Tant de questions et si peu de réponse, la blondinette ne se sentait pas vraiment prête pour cette tache. Mais avant qu'elle n'est pu demander plus de renseignement, il finit son explication par le fait que parfois une d'elles irait avec lui recueillir des animaux dans la forêt.

Enfin la stagiaire put éclaircir certains points :
"Oui... je hum... Concernant la partie vétérinaire, les sorts de guérison et les potions humaines marchent-ils sur les animaux ?"
Revenir en haut Aller en bas
Matt Austin
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: Deuxième étage de la Boutique d'Animaux Magiques

Message par : Matt Austin, Sam 31 Jan 2015, 18:09


Pv Finrod Elensar

Cravate nouée, chemise rentrée, insigne d'Auror accrochée à sa ceinture, affiche dans la main, Matt s'avançait parmi les sorciers sur le Chemin de Traverse. Pour cette mission sans grand risque, le brun ne cachait pas son appartenance au Ministère de la Magie, comme il aurait pût le faire lors de filature ou perquisition. Aujourd'hui, il était important que la population magique soit au courant que les Aurors étaient de sortis. La mission de prévention qu'ils étaient entrant de réaliser devait permettre aux sorciers anglophones et étrangers, de se rendre compte que leur sécurité était menacée. Et pour cause, le retour des Mages noirs et de l'illégale Ordre du Phénix n'était pas une chose à prendre à la légère. Et sa brulure à l'épaule n'était pas sans le lui rappeler.

Le soleil commençait à peine sa descente quand l'américain franchit le seuil de la légendaire Boutique d'Animaux Magiques. Honte à lui, le jeune homme n'était quasiment jamais venu ici. Lui et les animaux, c'étaient plutôt deux mondes très différents. Le seul familier que le brun avait eu, un chat, avait passé sa vie à le griffer et à déféquer aux quatre coins de sa maison. Depuis, Matt s'était juré de ne plus jamais prendre un animal, magique ou non. Puis avec son métier d'Auror, il n'avait que peu de temps à consacrer à autre chose que lui même. Il passait le plus clair de son temps à dormir la tête sur son bureau au Ministère, que la tête sur son oreiller.

D'un pas de côté, Matt esquiva deux enfants qui couraient, surement pour aller voir les Boursouflets, petites bêtes toutes mignons que les premières années à Poudlard avaient le plus souvent. Tournant la tête de droite à gauche, l'Auror chercha les escaliers qui le mèneraient à l'étage supérieur où il avait rendez vous avec le gérant. Finrod Elensar. Matt ne connaissait pas cet homme. A ce qu'il sache, l'homme n'entait pas ancien vendeur. Il était arrivé là, pour sauver la boutique du naufrage dut à la disparition soudaine de Jessy. La jeune femme et le brun se connaissait depuis très longtemps, mais dernièrement, ils étaient perdus de vue et depuis sa disparition, Matt s'en voulait de ne pas avoir été plus présent.

Les yeux de l'Auror s'arrêtèrent enfin sur les marches qui montaient au plafond. D'un pas décidé, le brun traversa la boutique serrant un peu l'affiche qu'il tenait dans sa main. Une fois ça fait, il passerait à l'Allée des Embrumes pour afficher ce qu'il avait. Matt appréhendait un peu cette partie de la mission. Là bas, les agents du Ministère n'étaient jamais les bienvenus. Pour cause, la plupart des truands se terraient dans les rues sombres et embrumés de ce lieu. C'était aussi la bas que se trouvait la fameuse Boutique de Magie Noire. Enfin, l'américain passa devant le comptoir de la boutique et salua les vendeurs, avant de clarifier la situation en montrant son insigne.

" Bonjour ! Je suis Matt Austin, Auror. J'ai rendez vous avec votre patron au deuxième étage. Dites lui que je l'attend en haut. "

Sans plus attendre, Matt monta les escaliers pour se retrouver au deuxième étage du commerce. Une fois la haut, il jeta un rapide coup d'oeil à la pièce avant de se rendre devant l'une des fenêtres qui surplombaient le Chemin de Traverse. De là, l'Auror avait une vue dégagé sur tous les passants qui arpentaient le sol londonien. En attendait le gérant de la boutique, Matt s'amusa à détailler les passants et essaya de deviner ce qu'ils faussaient ici. Une fois son petit jeu terminé, il attendit le gérant et déposa les affiches devant lui, sur une table
Revenir en haut Aller en bas
Finrod Elensar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Fourchelang


Re: Deuxième étage de la Boutique d'Animaux Magiques

Message par : Finrod Elensar, Dim 01 Fév 2015, 14:02


À la tête de la boutique d'Animaux Magiques depuis peu, Finrod Elensar, le tout nouveau gérant, tentait de redorer le blason de ce dont il avait hérité. Plusieurs clients s'étaient vus abandonner par certains vendeurs. Cela obligeait le sorcier à prendre le relais, mais cela permettait au jeune homme de se mettre dans le bain tout de suite. Et cela lui plaisait. Le jeune homme ne jetait la pierre à personne, il tenait juste à faire tourner le magasin du mieux possible, il avait dû alors prendre des décisions quelque peu drastiques. Et pour couronner le tout, il avait reçu, en début de semaine, un hibou du Ministère de la Magie qui l'avertissait de la venue d'un Auror. Bien qu'il ne voyait aucune activité illégale au sein de la boutique, l'ancien Serpentard était un peu tendu. La venue de cet employé du Ministère confirmait les faits divers retranscrit dans la presse, des tensions entre les autorités et des ordres illégaux, qui de temps à autres semaient la pagaille, forçaient celles-ci à agir et à montrer qu'elles étaient actives pour protéger ses concitoyens.
Bien que le jeune Elensar n'était pas, personnellement, un fervent partisan du Ministère, il se devait de répondre positivement aux demandes de ce dernier en tant que gérant d'une boutique. La sécurité des sorciers était une chose importante en ces temps qui s'annonçaient sombres.

Cela faisait presque une semaine que Finrod Elensar guettait la porte du coin de l’œil. Il voulait s'assurer de ne pas manquer l'arrivée de l'Auror. Mais cela ne devait pas l'empêcher de travailler, autant au comptoir qu'en réserve ou encore sur des projets pour la boutique. Et c'était évidement durant un inventaire dans l'arrière-boutique, que l'Auror, ce cher Monsieur Austin, avait décidé de pointer le bout de son nez. Un des vendeurs vint prévenir le gérant de la venue de ce dernier et l'attendait à l'étage, comme cela avait été convenu par hibou. Cet étage était accessible uniquement avec une autorisation spéciale, soit du gérant soit des vendeurs. Des ventes d'animaux peu communs avaient lieu ou, comme dans le cas présent, pour des entretiens. Pour ne pas faire attendre l'Auror, Finrod laissa ce qu'il était en train de faire et se dépêcha d'aller au deuxième étage de la boutique. Il slalomait entre les clients encore présents qui regardaient avec fascination les bêtes à poils ou à plumes.

Les planches de bois constituant les marches, craquaient sous le poids du grand homme, arrivé en haut des marches, il aperçu tout de suite ce Monsieur Austin. Les yeux verts émeraudes du gérant observaient chaque détail de celui-ci. La chemise, la cravate et surtout l'insigne d'Auror attirèrent l'attention du jeune anglo-roumain. Cela faisait très strict. Surtout comparé à la tenue que lui-même portait. Son capuchon noir recouvrant toujours sa tête, le reste de la même couleur, avec une ceinture en cuir noir ainsi que des bottes de la même matière. Cela créait un réel contraste entre les deux hommes. Après quelques secondes d'observation, le gérant pris la parole."Bien le bonjour Monsieur, veuillez m'excuser du temps d'attente. Il y a toujours quelque chose à faire dans cette charmante boutique. Êtes-vous un ami des animaux vous aussi?" Le jeune tentait de rendre le rendez-vous moins solennelle. Tout en disant ces quelques mots, le sorcier avançait en direction de la table qui se trouvait au centre de la pièce. Il pu voir un tas de papier qui lui semblait inconnu. Le jeune homme tourna la première feuille de la pile pour pouvoir voir ce qu'il y avait dessus. "Vous permettez? J'imagine qu'il s'agit des fameuses affiches que vous évoquiez dans votre courrier." Des hommes masqués, des mages noirs déduisit Finrod, ainsi qu'un phénix entouré de flammes étaient clairement mis en avant. "Il faut donc se méfier d'eux. Mais que se passe-t-il? Vous imaginez bien qu'un sorcier comme moi n'est pas au courant de ce qui se passe dans notre monde en dehors des quelques lignes écrites dans les journaux locaux. Il semblerait que nous ne soyons  que peu informés sur ce qu'il se passe réellement, mais pourtant nous sommes, nous citoyens lambda,  les premières victimes de ces deux ordres." Finrod savait très bien qu'il jouait avec le feu, mais il voulait provoquer un peu l'Auror. Peut-être lâcherait-il quelques informations. Un silence s'installa dans la pièce, un léger bruit venait de l'étage d'en dessous, les échanges entre vendeurs et clients.
Il était évident que cette affiche allait être postée sur la porte même de la boutique juste après le départ de l'Auror, afin de s'assurer que tout sorcier et sorcière entrant dans la boutique pouvait voir les recommandations du Ministère de la Magie. Mais en faisait mine de pas être convaincu de la campagne mise en place par les autorités, Finrod Elensar espérait pouvoir savoir jusqu'où la guerre entre magie blanche et magie noire était engagée et si le conflit allait s'étendre jusqu'aux "civils".
Revenir en haut Aller en bas
Matt Austin
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: Deuxième étage de la Boutique d'Animaux Magiques

Message par : Matt Austin, Dim 01 Fév 2015, 23:40


Matt était retourné à la contemplation du Chemin de Traverse et c'était perdu dans ses pensées. Il était soucieux de l'avenir de l'Angleterre magique. Le retour des mages noirs et de l'Ordre du Phénix annonçait rien de bon pour les sorciers. Et avec le mouvement "anti-ministère" qui se développait, le brun avait peur que la situation dégénère très vite. Les gens avaient peur. Peur du danger qui courait dans les rues anglaises. Et c'était cette peur qu'ils les faisaient agir, qui les faisaient rejeter le Ministère de la Magie, alors que ce dernier essayait seulement de les aider. Mais Matt était bien décidé à faire changer cette mentalité, à prouver que la justice allait être faite par le gouvernement et non par des sorciers portant le nom d'un oiseau mythique qui pensent être des héros.

Le grincement des escaliers en bois fit sursauter Matt qui se retourna brusquement, prêt à se saisir de sa baguette. Etait il a cran ? Complètement. Et pour tout dire, l'homme qui apparut devant lui ne le rassura en rien. Grand, costaud, l'homme portait des habits noirs dont la capuche de son mentaux recouvrait son visage. Il ressemblait plus à un mage noir qu'à un simple gérant. L'américain aurait juré que l'homme était plus adepte de la magie noire que des animaux, pourtant, cela semblait être l'inverse vu le magasin qu'il tenait. Mais si le jeune homme avait bien appris une chose avec son métier, c'était qu'il ne fallait jamais juger un homme sur son apparence. Bien souvent, c'était ceux qui paraissaient irréprochables qui commettaient les pires atrocités. Une philosophe moldue, Hanna Arendt si ses souverains étaient justes, avait une théorie selon laquelle il résiderait en chaque Homme une partie sombre: La Banalité du mal.

" Bien le bonjour Monsieur, veuillez m'excuser du temps d'attente. Il y a toujours quelque chose à faire dans cette charmante boutique. Êtes-vous un ami des animaux vous aussi ? "

Les paroles de Finrod Elensar ramenèrent Matt dans la vie réelle. L'Auror fixa l'homme face à lui, qui venait de se déplacer jusqu'à la table où les affiches du Ministère se situaient. D'un rapide coup d'oeil et en lui demandant la permission, le gérant de la Boutique d'Animaux Magiques détailla les affiches. Matt ne pris toujours pas la parole. Il voulait savoir comment allait réagir Finrod. Il ne savait peu de choses sur cet homme apparut soudainement pour sauver la boutique légendaire du Chemin de Traverse. Lui aussi, était il un fervent défenseur de l'illégalité ? De toute manière, il n'aurait d'autres choix que de placarder les affichent à son établissement, ordre du Ministère de la Magie.

" ll faut donc se méfier d'eux. Mais que se passe-t-il? Vous imaginez bien qu'un sorcier comme moi n'est pas au courant de ce qui se passe dans notre monde en dehors des quelques lignes écrites dans les journaux locaux. Il semblerait que nous ne soyons que peu informés sur ce qu'il se passe réellement, mais pourtant nous sommes, nous citoyens lambda, les premières victimes de ces deux ordres. "

La curiosité de l'homme fit sourire Matt. Le brun fixa de nouveau l'homme face à lui. Le Ministère ne cachait que peu de choses à la population magique. A quoi bon de toute manière ? Tout finissait toujours par se savoir. Certes, le Ministère de la Magie atténuait certains événements, pour ne pas créer un mouvement de panique. Mais informer la population sur les dangers actuels était le devoir même du gouvernement Magique. L'Auror se décida alors enfin à parler. Contrairement à certains de ses collègues, Matt n'avait pas vraiment le physique du métier, mais il avait une éloquence aisée et la particularité d'avoir un aura apaisant. Le brun pourrait faire un porte parole exemplaire pour les politiciens moldues.

" Bonjour Mr. Elensar. Je suis Matt Austin, l'Auror qui vous a contacté comme vous le savez. Il fit un rapide va et vient de la main. Ne vous en faites pas pour l'attente, vous êtes le gérant de cette merveilleuse boutique et cela ne doit pas être de tout repos. Et pour vous répondre, je ne suis pas vraiment un "ami des animaux", j'ai eu une malheureuse expérience avec un chat domestique plus friand des coups de griffes que des câlins. Matt fit une pause, son éternel sourire aux lèvres. J'ai bien peur que de nos jours, il faut se méfier de tout le monde Mr. Elensar. Votre voisin ou l'un de vos vendeurs pourrait très bien être membre d'un ordre illégale sans que personne ne le sache. Je ne vous le cacherais pas, nous vivons des jours bien sombres. Un sourire apaisant apparut sur les lèvres de l'Auror. Mais ne paniquez pas inutilement, vous êtes en sécurité avec le Ministère actuel. Nous faisons tout notre possible pour arrêter ces mages noirs et cela portera bientôt ses fruits. Pour le moment, assurez vous seulement de satisfaire vos clients. Matt fit quelques pas dans la pièce. Avez vous d'autres questions ? Ou puis je disposer ? "

Matt avait toujours ce sourire innocent aux lèvres. Ce sourire qu'il ne quittait que rarement et que les gens trouvaient rassurant. Il avait été sincère avec le gérant de la boutique. Pourquoi cacher que le Monde magique vivait des jours sombres ? Les gens devaient savoir que le danger était permanent et qu'ils se devaient d'être prudent. Mais ils devaient savoir aussi que le Ministère était la pour les protéger. Que les Aurors donneraient leur corps pour assurer le maintien de la paix.
Revenir en haut Aller en bas
Finrod Elensar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Fourchelang


Re: Deuxième étage de la Boutique d'Animaux Magiques

Message par : Finrod Elensar, Lun 02 Fév 2015, 12:01


L'Auror ne semblait pas si coincé que ça, Finrod s'était pourtant imaginé un jeune homme strict et sérieux, mais le sourire qui se dessinait sur son visage montrait que malgré l'objet de sa mission dans la boutique, cet employé n'en restait pas moins aimable. Ce qui fit sourire le gérant, était la surprise qui était apparue sur son visage, lorsqu'il avait vu la carrure de Finrod. Cela faisait toujours cet effet aux gens qui n'avaient encore jamais eu affaire à lui. En même temps, il les comprenait. Son allure ne rassurait pas vraiment.
Suite aux diverses questions du jeune homme, l'Auror répondit dans l'ordre: "Bonjour Mr. Elensar. Je suis Matt Austin, l'Auror qui vous a contacté comme vous le savez. Ne vous en faites pas pour l'attente, vous êtes le gérant de cette merveilleuse boutique et cela ne doit pas être de tout repos. Et pour vous répondre, je ne suis pas vraiment un "ami des animaux", j'ai eu une malheureuse expérience avec un chat domestique plus friand des coups de griffes que des câlins. J'ai bien peur que de nos jours, il faut se méfier de tout le monde Mr. Elensar. Votre voisin ou l'un de vos vendeurs pourrait très bien être membre d'un ordre illégale sans que personne ne le sache. Je ne vous le cacherais pas, nous vivons des jours bien sombres. Mais ne paniquez pas inutilement, vous êtes en sécurité avec le Ministère actuel. Nous faisons tout notre possible pour arrêter ces mages noirs et cela portera bientôt ses fruits. Pour le moment, assurez vous seulement de satisfaire vos clients. Matt fit quelques pas dans la pièce. Avez vous d'autres questions ? Ou puis je disposer ? " Les réponses surprirent quelque peu le gérant. Il n'aurait jamais pensé qu'un employé du Ministère, un Auror qui plus est, donne des informations aussi facilement. Finrod avait en tête les détails sur ce qu'il se passait dans le monde des sorciers, et évidement pas ce que ce fameux Matt Austin avait vécu avec son chat.

Le gérant réfléchit vite à ce qu'il pouvait encore demander à l'Auror."Vous avez des pistes sérieuses concernant l'identité des membres de ces ordres? Je veux dire, ils avancent masqués alors cela ne doit pas être facile de les identifier bien entendu, mais par exemple, les lieux où ils se trouvent ou ce genre de choses." Se risqua Finrod. Il espérait avoir une petite information qui lui permettrait, si l'envie lui prenait, de prendre contact avec l'ordre de la Magie Noire, étant lui-même curieux de la pratiquer. Mais le jeune homme ne souhaitait pas éveiller les soupçons de l'Auror, sa question ne précisait pas de quel ordre il parlait. Il continua de parler mais dans un registre moins sérieux:"Vous m'envoyez navré pour ce que vous avez vécu avec ce chat. Mais nous avons plein d'autres animaux ici. Un hibou, un croup ou encore quelques animaux à écailles pourrait vous être d'agréable compagnie. Ou alors un phénix vous plairait?Et bim! Une petite pique pour l'Auror. La petite allusion fit sourire l'ancien Serpentard, cela était plus fort que lui. Il invita ensuite l'Auror à descendre. Leur entrevue touchait à sa fin. Finrod vérifia qu'il avait bien les affiches en main, il les mettrait en place une fois le sorcier du Ministère parti.
Revenir en haut Aller en bas
Matt Austin
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: Deuxième étage de la Boutique d'Animaux Magiques

Message par : Matt Austin, Jeu 05 Fév 2015, 22:48


" Vous avez des pistes sérieuses concernant l'identité des membres de ces ordres? Je veux dire, ils avancent masqués alors cela ne doit pas être facile de les identifier bien entendu, mais par exemple, les lieux où ils se trouvent ou ce genre de choses. "

Matt fixa le gérant de la Boutique d'Animaux Magiques dans les yeux, un sourire énigmatique aux lèvres. Cet homme était bien curieux pour un simple animalier. Où voulait il donc en venir avec toutes ses questions ? Le brun pouvait, s'il le voulait, entrer dans l'esprit de cet homme sans qu'il ne puisse opposer la moindre résistance. Car sous ses aires de gentil garçon, Matt usait avec brio d'un don bien sombre.

Toutefois, l'Auror laissa une place au doute. Peut être que Finrod s'inquiétait seulement de l'avenir du monde magique, tout comme lui. Cependant, Matt ne pouvait pas donner de réponses à la demande du gérant. La première raison, parce que son grade d'Auror ne lui autorisait pas à divulguer de telles informations. Et deuxièmement, malheureusement, malgré tous leurs efforts, les agents du Ministère n'avaient pour le moment aucune piste sérieuse à suivre. Le brun allait donc poliment refuser de répondre, quand Finrod enchaina.

" Vous m'envoyez navré pour ce que vous avez vécu avec ce chat. Mais nous avons plein d'autres animaux ici. Un hibou, un croup ou encore quelques animaux à écailles pourrait vous être d'agréable compagnie. Ou alors un phénix vous plairait ? "

Matt salua le petit pic lancé par le gérant d'un rire franc. Cela pourrait peut être surprendre Finrod, mais l'américain avait toujours eu le rire facile. De plus, malgré l'étrange curiosité des questions de l'animalier, Matt l'appréciait. Effectivement, il reviendrait surement ici s'acheter un petit animal de compagnie quand il aura du temps à lui. Pour terminer ses vieux jours. Mais pour le moment, le brun ne pouvait se le permettre. Le sourire aux lèvres, Matt répondit à Finrod, d'une voix sérieuse sur les affaires du Ministère puis de façon mi amusé sur les animaux.

" Malheureusement Mr. Elensar, je ne peux répondre à votre question. Tout bonnement parce que je n'ai pas le droit de vous divulguer la moindre information sur l'avancement des recherches. Matt fixa le gérant dans les yeux, énigmatique. Rien ne me certifie que vous n'êtes pas un mage noir ou un complice de ces derniers. Il serait problématique de certaines informations arrivent à leurs oreilles. L'Auror s'avança ensuite vers le gérant, un sourire sympathique aux lèvres. Pour ce qui est des animaux, je vous avouerais que je ne souhaite pas vraiment en prendre un pour le moment. Et surtout pas un phénix, parait que ça met de la cendre de partout ces petites bêtes. Pause. Si cela ne vous gène pas, je vais devoir partir. J'ai d'autres lieux où faire passer ses affiches.  "

Matt pris la direction des escaliers pour retourner au rez de chaussé où se situait la sortir. Poliment, il serra la main du gérant de la boutique. Il devait encore passer dans plusieurs lieux pour terminer sa mission, il ne pouvait donc pas s'attarder plus longtemps ici. Mais alors que l'Auror approchait des escaliers, ce dernier s'arrêta et se tourna une dernière fois vers Finrod.

" J'espère que la prochaine fois qu'on se verra, cela sera pour parler animaux. Mais pour le moment, je vous remercie d'avoir prit le temps de me rencontrer. Si vous avez le moindre soucis, n'hésitez pas à me contacter au Ministère de la Magie. Matt sourira gentiment. A revoir Mr.Elensar, je vous souhaite une agréable journée. "

Sur ses dernières paroles, Matt descendit. Il espérait que le gérant mettrait rapidement les affiches sur sa devanture, de toute manière, il n'avait pas vraiment le choix. Le brun quitta la Boutique d'Animaux Magique, pour se rendre ensuite à son prochain lieu.
Revenir en haut Aller en bas
Finrod Elensar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Fourchelang


Re: Deuxième étage de la Boutique d'Animaux Magiques

Message par : Finrod Elensar, Sam 07 Fév 2015, 21:12


Les mots de l'Auror résonnèrent dans la tête du gérant. Ce dernier avait bien saisi que ses questions s'approchaient un peu trop de la limite à ne pas franchir. Ce qui l'étonna était le semblant de prise de confiance du sorcier face à lui. Finrod sentait qu'il avait affaire à quelqu'un qui cachait bien son jeu. Bien qu'il voulait continuer à le provoquer, il ne tenait pas à avoir des problèmes avec la justice magique. Alors le roumain se retint. L'atmosphère se détendit lorsque le sujet évoqué était à nouveau les animaux. Décidément, c'était toujours un moyen qui permettait de calmer les esprits ou de possibles tensions. L'ancien vert et argent sourit à la réponse de ce monsieur Austin: "Pour ce qui est des animaux, je vous avouerais que je ne souhaite pas vraiment en prendre un pour le moment. Et surtout pas un phénix, parait que ça met de la cendre de partout ces petites bêtes." L'humour tout en finesse et un peu pinçant plaisait beaucoup au gérant de la boutique. Ce Matt Austin avait décidément bien des facettes.

Finrod l'accompagna à la porte et après une franche poignée de main, les deux hommes se séparèrent. "Bonne journée à vous cher monsieur, au plaisir de vous revoir dans cette très chère boutique, nous vous trouverons un agréable compagnon qui vous fera passer des soirées reposantes après une dure journée de travail." dit le grand homme avec un sourire qui dévoilait des dents d'un blanc impeccable. La porte se ferma. Les yeux vert émeraude du gérant ne lâchèrent pas l'Auror jusqu'à ce qu'il disparaisse dans la foule dans la rue. Certains propos du sorcier n'avaient pas échappé à Finrod: "Votre voisin ou l'un de vos vendeurs pourrait très bien être membre d'un ordre illégale sans que personne ne le sache." Cela était une chose à laquelle il n'avait pas pensé. Il ferait bien plus attention à présent et tiendrait des propos mesurés pour ne pas attirer l'attention sur lui, si un de ses employés était un membre d'un ordre illégal.



Fin du RP


HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 61
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Deuxième étage de la Boutique d'Animaux Magiques

Message par : Mangemort 61, Jeu 04 Juin 2015, 23:04


PV Finrod Elensar

61 marchait dans la rue d'un pas calme. Il avait tout calculé. Dans quelques minutes, il arriverait à la boutique d'animaux magiques, juste avant la fermeture. Il avait fait du repérage sur le propriétaire de l'établissement et savait qu'aujourd'hui, il s'occupait de la fermeture. Il aurait donc le plaisir de tenir un petit tête à tête en sa compagnie sans être dérangé par quiconque.

Ca faisait un petit moment que les mangemorts l'avait remarqué. C'était un homme discret mais derrière, il y avait un petit quelque chose qui le rendait intéressant et il était grand temps de lui parler afin de s'en assurer. Au fond de lui, le mage noir espérait ne pas se tromper ou le propriétaire finirait d'une drôle de façon afin de se consoler de se manque de rigueur face aux sorciers qu'il osait approcher.

61 entra finalement dans la boutique fit mine de regarder quelques animaux et monta directement au deuxième étage. Il observa quelques instants ce qui se trouvait à ses côtés puis se stoppa et fixa l'un des murs. Il réajusta son capuchon et plaça son masque puis ne bougea plus. Il partit dans ses pensées le temps qu'Elensar le trouve. Il avait hâte de voir sa réaction lorsqu'il se rendrait compte qu'il était face à un mangemort.
Revenir en haut Aller en bas
Finrod Elensar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Fourchelang


Re: Deuxième étage de la Boutique d'Animaux Magiques

Message par : Finrod Elensar, Sam 06 Juin 2015, 12:02


La journée s'achevait. Le gérant, Finrod Elensar, s'occupait, comme très souvent, de la fermeture seul. Il accordait à ses employés le droit de partir plus tôt. Déjà pour laisser ses deux stagiaires, encore élèves à Poudlard, le temps pour réviser leurs cours au combien chronophages et à son amie Eléane pour qu'elle puisse mener sa petite vie comme elle l'entendait. Quoiqu'il arrivait qu'elle reste avec lui, mais pas ce soir.

Les derniers clients avaient quitté la Boutique pour laisser place à un silence qui ne faisait pas de mal. Seulement quelques animaux brisaient ce silence par moment avec un glapissement ou des croassements mais rien de comparable à ce que la foule de clients pouvait faire. L'ancien Serpentard s'assurait que tout était rangé à sa place, que le livre des comptes avait été tenu à jour et que les animaux ne manquaient de rien. Arrivé au rayon des serpents, l'un deux, qui respectait énormément le gérant de la BAM, l'informe d'une chose étrange:

- J'ai vu quelqu'un monter au deuxième étage et ne pas en redescendre. Il était bien pratique d'être Fourchelang et d'être le propriétaire d'une Boutique qui vendait des serpents. Cela permettait d'assurer une surveillance supplémentaire dans le magasin. Pour éviter que son don ne soit découvert, Finrod acquiesça de la tête, sortit sa baguette et monta les marches. Il était évident que l'intrus serait au courant de sa venue, mesurer 1 mètre 97 faisait que le poids suivait et les planches de bois ne pouvaient que craquer. Pour cet raison, l'ex Serpentard était encore plus sur ses gardes.

Arrivé au deuxième étage, tous ses sens en alerte, il trouva une silhouette sombre face à lui. Il n'arrivait pas à distinguer qui cela pouvait être. Aucunement un de ses employés qui tentait de lui faire une mauvaise blague, non quelqu'un qui apparemment l'attendait, tranquillement. Le Fourchu activa, sans formuler un mot, un Lumos pour éclairer la pièce. La personne, car il n'aurait su dire s'il s'agissait d'un homme ou d'une femme, portait un masque et un cape noir. Il hésita un instant. Était-ce vraiment un...? Suite au description que l'on avait fait d'eux, un masque, une cape noir. Il se risqua, la main serrant toujours sa baguette mais ne menaçant pas son visiteur, il fallait éviter à tout prix une confrontation dans la Boutique s'il devait en avoir une.

- Vous... Vous êtes un Mangemort n'est-ce pas? Ceux dont on parle dans les journaux et qui font travailler un temps soit peu notre Ministère. Ce qui implique que je dois coller des affiches sur les devantures de ma boutique.

Finrod n'avait pas peur. Du moins pas consciemment. Il était étonné de voir un des membres de l'Ordre Noir lui rendre visite, sur son lieu de travail en plus! Cela pouvait signifier beaucoup de choses. Soit c'était une visite qui allait finir en une des journaux du lendemain, soit une qui démontrait que les Mangemorts savaient qui il était, où il travaillait et sûrement où il habitait. Cela n'était pas des plus rassurants. Un silence lourd s'installa. Les yeux émeraudes du sorcier regardèrent dans la pièce pour voir si l'inconnu masqué était venu seul ou non, ce qui semblait être le cas. L'ancien Serpentard ajouta:

- Que faites-vous ici? C'était là la grande question. Finrod se méfiait, si la personne en face de lui n'était pas un vrai mage noir. Qu'il s'agissait d'un piège pour voir quel sorcier ou sorcière pouvait partager ce qui semblait être l'idéologie de l'Ordre noir. Non en premier lieu, il fallait s'assurer de la personne à qui il avait affaire.

Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 61
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Deuxième étage de la Boutique d'Animaux Magiques

Message par : Mangemort 61, Sam 06 Juin 2015, 18:21


61 observait cette boutique qu'il connaissait encore presque par cœur. Les animaux jacassaient dans tous les sens et c'était tout simplement insupportable et cela lui rappela les maux de têtes qui le parcouraient après chaque journée de travail. Qui plus est, il n'aimait pas les animaux. Il le leur avait jamais trouvé aucun intérêt, ou peu être seulement aux elfes de maisons mais ça c'était autre chose. Pour le mangemort, il n'y avait qu'un seul endroit ou il aimait les trouver, son assiette.

Les lumières finirent par s'éteindre, marquant la fermeture imminente de la boutique. 61 était aux aguets, à l'affut du moindre bruit qui montrerait qu'Elensar était au courant de sa présence. Puis, un grincement assez conséquent venant des escaliers se fit entendre. Il montait. Le Seigneur des Ténèbres ne bougea pas pour autant. Il restait statique et observait avec minutions l'homme venir à lui. Sous l'obscurité environnante, le propriétaire fit jaillir de sa baguette un jet de lumière et découvrit ainsi son invité. Après quelques longues secondes à regarder l'homme masqué, Elensar osa enfin prendre la parole.

- Vous... Vous êtes un Mangemort n'est-ce pas? Ceux dont on parle dans les journaux et qui font travailler un temps soit peu notre Ministère. Ce qui implique que je dois coller des affiches sur les devantures de ma boutique.

Perspicace. 61 aimait bien la manière dont il présentait les choses. Faire travailler un temps soit peu le Ministère. C'était très joliment dit et totalement véridique. Après tout, il fallait bien donner un peu de boulot à ses bons à rien de toutous du ministre. Le café, c'était bien beau mais il fallait bien leur donner un peu de quoi calmer toute l'excitation engrangée. Le ton de l'homme était légèrement sarcastique lorsqu'il parla des affiches et cela fit sourire le mage noir et laissa un petit moment de silence afin de le juger.

- C'est exact.

Pour le moment, 61 décida de ne pas trop donner de détails de sa venue dans la boutique. Il testait l'individu, il voulait voir sa réaction. Le mangemort était face à lui et pourtant, il ne bougeait ni ne parlait pas ce qui pouvait être une situation pour les moins déconcertantes. Histoire d'en rajouter une couche, il le toisa. Le scrutant de la tête au pied. Il mesurait pas loin d'une tête de plus que lui mais ce n'était là qu'un détail car il était ici en position de force rien que par sa notoriété. Finalement, Elensar brisa le silence et lui demanda ce qu'il venait faire ici. 61 prit quelques bonnes secondes pour répondre et se lança enfin, jugeant avoir suffisamment observé son interlocuteur.

- Venu te voir Elensar.

Le mage noir n'avait pas le moindre scrupule à tutoyer son interlocuteur. Il était nettement supérieur et ne trouvait pas l'utilité de jouer avec les formalités de bases lorsqu'il s'adressait aux gens. Cependant, il aimait qu'on lui montre le respect. C'était donc à sens unique. Puis, il reprit.

- Ca fait un moment qu'on t'observe. Nous sommes partout. Tu ne fais pas un pas sans croiser le regard d'un des nôtres, que ce soit un porteur de la marque ou simplement quelqu'un croyant fermement en nos idéaux. Arrête moi si j'me trompe mais tu aimerais faire changer les choses toi aussi ?

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Deuxième étage de la Boutique d'Animaux Magiques

Message par : Contenu sponsorisé, Aujourd'hui à 09:26


Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 6

 Deuxième étage de la Boutique d'Animaux Magiques

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Boutique d'Animaux Magiques-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.