AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 1 sur 5
[Habitation] Lucky Snake
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Evan
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


[Habitation] Lucky Snake

Message par : Evan, Sam 16 Mai - 17:54


Bonjour,

Voici l'appartement de Mike.

Il peut dès à présent poster.

Bonne journée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: [Habitation] Lucky Snake

Message par : Invité, Sam 16 Mai - 18:25


Depuis des années, Mike était gérant de l'auberge des deux mondes. Lorsqu'il était préfet, il venait y travailler en tant que serveur puis cuisinier. Finalement, après le départ de Lisou14 et un petit voyage loin de l'Angleterre, il était revenu et avait repris l'établissement. Depuis deux ans, son emploi du temps était partagé entre l'auberge et le poste de directeur des Serdaigle qu'il lui avait été confié. Il travaillait jusqu'à tard le soir à l'auberge et il rentrait dormir à Poudlard. Cela ne pouvait plus durer, surtout depuis que ses serveuses étaient moins présentes. C'est pourquoi, il fit aménager l'étage supérieur pour en faire son penthouse.

Pour accéder à l'étage, il fallait emprunter l'escalier qui se trouvait aux cuisines. Mike le monta avec sa valise en main. Il avait pris quelques affaires pour y dormir dès cette nuit. L'appartement privé ne contenait pas de cuisine. Normal puisqu'il y avait celle de l'auberge. Il se retrouvait dans une immense pièce vitrée que le soleil couchant baignait d'une lueur orangée. Sur le mur d'en face, il y avait trois portes, une pour les toilettes, la deuxième pour la douche et puis forcément, celle de sa chambre qui était la deuxième plus grande pièce. La salle principale pouvait servir pour des réceptions privées, toute faite en baies vitrées à la différence du lieu où il dormait.

Il imaginait déjà ce que serait la déco. Des tableaux sur le seul mur, d'immenses canapés et plein d'objets qu'il entassait dans sa pièce à Poudlard. Il avait de quoi recevoir ses amis en toute intimité pendant que ses serveuses travailleraient. Il voyait déjà Fofi assit sur un fauteuil, un verre à la main et la pipe à la bouche. Bien sûr, il mettrait une grande table pour faire de succulents repas entre amis. Il ne lui manquait plus que deux nouvelles serveuses actives et il pourrait enfin revivre dans son penthouse qu'il venait de créer. Il se mit à penser que ce sera le grand luxe.
Revenir en haut Aller en bas
Valens Fenwick
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) :
Permis de Transplanage


Re: [Habitation] Lucky Snake

Message par : Valens Fenwick, Jeu 23 Aoû - 17:03


Le poing s'arrêta à quelques centimètres de la porte. Figé dans le temps comme dans l'espace, il aurait pu être en pierre, minéralisé par le drame qui s'était abattu sur lui. Un sort de pétrification n'aurait pu avoir un meilleur effet. Son coeur était investi de ce froid glacial qui rappelait les limbes et l'étreinte gelée de l'agonie. Sa mère de coeur avait dansé une dernière danse avec la dernière des amantes et il n'avait pas été à ses côtés à cet instant. S'il lui avait été possible de serrer davantage le poing, le phénix l'aurait probablement fait. Pourtant ses ongles, certes courts, entaillaient déjà sa paume. Devait-il achever son geste et toquer? Pouvait-il seulement achever son geste? Le serpentard n'en était pas certain. Une fois que celui aurait heurté la porte, il n'y aurait plus de retour en arrière.

Son visage était blême et décomposé, néanmoins aucune larme n'en rougissait les traits. Le fugitif n'avait pas de larmes, il n'en avait plus. Alors qu'il aurait voulu en verser pour celle qui avait été une mère pour lui, aucune ne semblait vouloir couler. Trop d'entre elles s'étaient déjà écoulées pour qu'il puisse en rester au jeune vendeur d'animaux. Le chagrin se refusait à lui, exprimer sa détresse lui était interdit. Il ne restait plus alors que le vide, la colère et cette frustration toute particulière lorsque plus que jamais, la promesse qu'il avait faite à la défunte s'affichait en lettre de feu dans son esprit. Ne pas risquer sa vie pour elle, ne pas la venger. Si ces paroles avaient été difficiles à formuler, elles l'étaient encore davantage à tenir. Sur son honneur et la mémoire d'une femme qu'il chérissait, le serpentard le devait. Sa directrice, sa patronne, sa mère, son amie, son mentor. Alicia avait été tant de choses pour lui, et plus encore.

Le hibou qui lui avait apporté la demande de Mike l'avait laissé sans voix. Que partageait-il avec lui? Que partageait-elle? Valens ne considérait pas que le serdaigle avait besoin de savoir et ce dernier n'avait pas été important pour elle quand bien même le don juan avait joué de ses talents. Cependant, pourquoi dans ce cas était-il là? Il n'était pas tant masochiste pour plonger sans raison dans l'antre du bizuteur, d'autant plus que sa victime de jadis n'était pas à prendre avec des pincettes aujourd'hui. Sans même avoir eu l'impression de décider quoique ce soit, ses pas l'avaient conduit ici. Quelque part, son cerveau semblait avoir décidé à sa place.

Perplexe, l'endeuillé poussa un soupir et toqua du poing contre la porte, une fois et une seule. Il ne consentirait pas à faire davantage...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: [Habitation] Lucky Snake

Message par : Invité, Jeu 23 Aoû - 20:19


Morte ! Elle était morte ! Assassinée de surcroît ! Mike n'en revenait toujours pas. Il était assis bêtement le journal à la main, les yeux dans le vague. La nouvelle fut un choc lorsque le matin il avait lu la mort d'Alicia Newman dans le journal. Avant ça il était plein d'entrain, presque joyeux pour attaquer cette nouvelle journée. Il s'était habillé de bonne heure et comptait sortir rapidement lorsque ses yeux se posèrent sur la gazette amenée par le hibou. Il avait vu la photo de son ancienne patronne dans le journal avec un titre éloquent qui ne laissait planer aucun doute.

Morte ! Celle qui était bien plus qu'une simple connaissance. Secrètement ils s'étaient vues à l'extérieur de la boutique. Ils éprouvaient des sentiments l'un pour l'autre même s'ils ne se l'étaient jamais avoués. Alicia était mariée et même si ce genre de considérations ne gênait pas Mike, ils devaient soit rester discret, soit ne pas aller plus loin qu'une grande complicité et c'était cette dernière solution qui était privilégiée jusqu'à cet instant. Tout semblait compliqué pour elle vis-à-vis de son mari et elle avait des enfants. Chose étonnante, Mike avait eu une pensée pour eux mais aussi pour Valens. Le jeune garçon était très attaché à sa patronne, comme un fils à sa mère. Mike le connaissait et il lui avait fait quelques misères par le passé mais il se doutait que le jeune serpentard ne pouvait pas être indifférent à la mort d'Alicia. Dès qu'il avait eu les idées un peu plus claires, il avait prit sa plume et avait envoyé un hibou pour demander au jeune serveur de venir chez lui.

Ce fut la seule chose qu'il fit de sa journée. Il ne faisait pas vraiment attention à l'heure. Il attendait... Ressassant les bons moments passés et revivant sans cesse l'instant où il avait lu le titre. Il avait envie d'hurler, de crier, de pleurer... Pourtant rien n'était sorti. Ce n'était pas par fierté mais tout simplement parce que Mike avait toujours pris l'habitude de rester fort en toute circonstance. Peu à peu sa tristesse fut remplacée par un autre désir. Rien ne pourrait épargner son courroux. Rien ne pourrait calmer sa haine vers le criminel. Rien ne pourrait le détourner de son nouveau chemin. Le groupe auquel il avait appartenu jadis, avait tué une amie à lui. Tous ceux qu'il connaissait, avaient disparu de la circulation. Même Anthony avait tout quitté du jour au lendemain sans prévenir. Si son désir semblait être mis à mal, il savait qu'avec le temps, il saurait toute la vérité et qu'à terme, il se retrouverait face à l'assassin.


- Ô douce mélodie de mon désir, laisse-moi armer ton bras et guide-moi vers les terres où ce renégat n'aura nul refuge pour se cacher de mon regard. Donne-moi le pouvoir d'hanter ses sombres pensées pour les transformer en cauchemar chaque nuit et qu'à la fin de sa vie, il n'ait qu'un seul désir : être libéré par mon bras vengeur. Je n'aurais de repos que le jour où il périra de ma propre main. Laisse-moi écrire ton nom sur tous les murs de son esprit ! Qu'il tremble en connaissant ton nom : Nemesis !

Il n'avait pas l'habitude de faire des monologues et d'être aussi solennel mais les circonstances s'y prêtaient. Il déchira ensuite l'article qu'il posa sur la table basse en face de son fauteuil. Il froissa le reste de la gazette qu'il jeta dans la poubelle. Plusieurs minutes se passèrent avant que Valens frappe à la porte. Il ne prit pas la peine de se lever. Il sortit sa baguette et l'utilisa pour ouvrir la porte.

- Entre Valens, je t'en prie.

Avec un autre mouvement de poignet, il fit décaler le fauteuil en face de lui afin de lui montrer où il pouvait s'asseoir.

- Assis-toi, s'il te plait. Tu veux boire quelque chose ou manger ?

Mike avait un air grave. Pas forcément triste mais cela se voyait qu'il était affecté. Sa voix était douce. Il était compatissant à la douleur que devait ressentir le jeune homme et il trouvait qu'il était temps pour que la paix s'instaure entre les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Valens Fenwick
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) :
Permis de Transplanage


Re: [Habitation] Lucky Snake

Message par : Valens Fenwick, Ven 24 Aoû - 10:06


Après cet unique coup porté, la porte sembla s'ouvrir d'elle même. Ou presque, une voix l'invita à entrer, celle de Mike. Le ton de ce dernier était étonnament chaleureux. Restant perplexe face à ce comportement aussi inhabituel qu'imprévisible, le jeune homme plissa légèrement l'oeil droit quelques instants avant de se décider à entrer. A quoi s'était-il attendu? A recevoir des cages sur la tête? D'une part il était fort peu probable que son hôte fasse collection de cages vides chez lui et d'autre part même cet énergumène n'aurait pas le mauvais goût d'utiliser pareil blague dans un instant aussi critique.

Pâle et les traits tendus, le serpentard s'avança vers le point d'origine de la voix du serdaigle. Ses poings étaient toujours serrés et sa machoire ne se relâchait pas non plus. Plus que la frustration et le vide qui l'avait envahi, la colère qu'il ne pouvait plus complètement contenir dégorgeait dans ses traits crispés et les mouvements de son corps. Seul son regard semblait vide et éteint tandis que derrière ses pupilles une tempête de souvenirs cruels battait les landes de ses pensées.

L'azur et bronze lui désigna un fauteuil où il lui demanda de prendre place. Fixant le siège sans le moindre intérêt à ses yeux, le nouvel orphelin songea à ne pas obtempérer. Il n'était pas venu pour s'asseoir, ni pour prendre le thé! Ne laissant pas rage qu'il sentait monter prendre le dessus, il songea qu'il serait des plus malpoli vis à vis de son hôte de refuser pareille requête. Elle n'aurait pas apprécié qu'il devienne cela, s'opposer ainsi ne rimait à rien. L'endeuillé céda donc et s'assit très lentement à la place désignée. Si le vendeur d'animaux avait été fait de métal plutôt que d'os, on aurait probablement entendu grincer les rouages grippés dans sa lente descente.

A présent qu'il était assis, il leva vaguement les yeux dans la direction de son interlocuteur. Au début, il vit davantage à travers lui, son regard portant loin, très loin dans ses pensées plutôt que de se focaliser sur un point réel ne lui rappelant que davantage la terrible perte qu'il venait de subir. Pourtant, quand sa vision se stabilisa finalement, il remarqua que la nouvelle n'avait pas non plus laissé au mieux son bizuteur. Troublé, il refusa poliment ses deux propositions, Valens avait la gorge trop serrée pour boire ou pour manger.

- Non... merci...

Maintenant qu'il était là, l'ancien collègue de Mike ne savait pas quoi dire. Il y avait tant de choses et rien à la fois. Et parmi ce brouhaha d'incertitudes, tout ce qu'il trouva à dire était.

- C'est... injuste...

Oh brillant. Le monde était injuste. Il était bien placé pour le savoir. Pourtant, c'était tout ce qu'il avait voulu dire. Les mots dépassaient ses réflexions, sa volonté.

- D'une manière ou d'une autre... Je porterai l'injustice... Chez eux...

Ses paroles étaient limites, limites de révéler ce qu'il devait tenir secret.

- Ils ne sont protégés... Que par la promesse... Que je lui ai fais...

Cette satanée promesse. Imprimée au fer rouge dans son esprit, elle le paralysait. Il devait trouver un moyen de la contourner, d'une manière ou d'une autre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: [Habitation] Lucky Snake

Message par : Invité, Sam 25 Aoû - 19:05


L'hôte sentit une grande colère dans le jeune homme. Il se demandait si elle était dirigée contre lui ou contre l'injustice qui s'était abattue sur eux. Valens n'avait vu que le début de la relation qui s'était établie entre Alicia et Mike. Ce dernier observait son invité et espérait que le passé pourrait être oublié pendant un temps. L'heure n'était pas au conflit. Ils étaient tous deux tristes de cet événement. Malgré le fait qu'ils semblaient ne rien partager et n'avoir rien en commun, une chose les unissait : leur amour pour la belle gérante de la boutique d'animaux magiques.

L'ancien gérant de l'Auberge des Deux Mondes avait vu la faible hésitation du serpentard avant de s'asseoir. Malgré cet instant, les rancunes étaient encore tenaces. Il s'attendait presque à voir Valens se mettre en colère et tout exploser dans la pièce. À sa place, il aurait trouvé envisageable de le faire. Il s'inquiétait pour son ancien collègue de travail. Contenir toute cette colère pourrait le pousser à faire de vilaines choses et ce fut pourquoi il laissa s'exprimer le vert et argent sans l'interrompre. Il voulait savoir ce qu'il pensait de la mort d'Alicia et voir comment il réagissait. Son invité lâcha lentement et avec difficulté. Lui aussi trouvait que c'était injuste et avait des désirs de vengeance. Mike l'en savait capable mais le jeune homme était tenu par une promesse. Si son hôte ne s'était pas trouvé en face, séparé par une table basse, il aurait posé sa main sur l'épaule de l'adolescent. Mais c'était peut-être mieux ainsi. Après tout, ils n'étaient pas si proche que ça l'un de l'autre. Il le regarda fixement.


- Ne t'en fais pas, Valens. Elle sera vengée. Tôt ou tard, elle le sera.

La voix de Mike était devenue glaciale. Son regard s'était durci. L'espace d'une phrase, la mine pitoyable avait laissée place à celle d'un homme déterminé que rien ne pourrait empêcher d'accomplir sa destinée. Il avait toujours plus ou moins fait ce qu'il voulait, ce n'était pas maintenant que ça allait changer. Quitte à se mettre en toute illégalité. Il n'était pas un héros, ni même Batman, ce personnage de comic créé par les Moldus et qui traquait l'injustice dans sa ville. Lui l'injustice il s'en moquait tant que ça ne le touchait pas. Même si à la fin il devait finir à Azkaban, il irait jusqu'au bout de la mission qu'il s'était confié. Pour l'instant en solitaire mais peut-être qu'un jour il ne serait pas seul. Il ne voulait pas de Valens avec lui. Ce n'était pas à cause de leur passif mais il préférait protéger le protégé d'Alicia. La promesse faite l'arranger aisément.

- Je compte bien que celui ou ceux qui ont fait ça, aient peur avant de mourir. Pendant l'une de mes nombreuses absences, je m'étais réfugié en Corse et j'ai découvert un concept qui devrait te plaire puisque tu veux "porter l'injustice chez eux" : la vendetta. Tu connais ?

Ces paroles n'étaient pas digne d'un ancien directeur de maison et encore moins d'un Serdaigle. Au départ, il ne comptait pas aller aussi loin dans sa vengeance mais ce qu'avait dit le jeune homme l'avait frappé et il trouvait ça normal de faire pareil. S'il savait le nom de celui ou de ceux qui avaient osé, il pourrait préparer un plan pour semer la terreur, se venger à la façon d'Edmond Dantès, un autre personnage de fiction créé par les Moldus. Sauf qu'à la différence, lui sèmerait la mort de sa propre main et ne s'arrêterait pas qu'à la ruine. Il ne laisserait pas sa ou ses proies se donner la mort...

- Sans trahir ta promesse, tu peux m'aider. Je sais que tu es un jeune homme plein de ressources. Je ne serais pas étonné que tu apprennes plein de choses à l'avenir qui pourront m'être utile.
Revenir en haut Aller en bas
Valens Fenwick
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) :
Permis de Transplanage


Re: [Habitation] Lucky Snake

Message par : Valens Fenwick, Mar 28 Aoû - 15:04


Avec un sérieux qui ne laissait aucun doute sur le fait qu'il ne plaisanterait pas sur un tel sujet, celui qui l'accueillait en sa demeure lui assura que sa mère serait vengée, d'une manière ou d'une autre quand le temps serait venu. Sur le coup, le fils désorienté ne préta pas attention sur la manière dont il savait cela ni sur tout ce que cela impliquait du côté de son ex-collègue de boutique. Toutefois, il releva le regard vers son interlocuteur. Bouillonnant, il eut grand peine à se contenir et une haine féroce dégoulinait de chacun de ses mots.

- Si je tenais le responsable, [CENSURE], je ... Rhaaaaa non je ne peux pas! Ca ne la ramènerait pas de toute manière. Et pas un d'entre eux ne possède le dixième de la valeur qu'avait pour moi et pour d'autres Alicia...

Tiraillé, perdu, déboussolé... La colère débordait de lui par tous les pores de sa peau et le fugitif tentait de la contenir tant bien que mal. Cependant, sa fureur n'était pas telle qu'il ne remarque pas le changement dans la voix de son interlocuteur. Froide, efficace, déterminée. Ce n'était pas quelque chose d'inconnu, Valens avait eu la même lorsque il s'était porté au secours de la préfète des serdaigles. A ce moment, rien n'aurait pu l'arrêter. Les dommages collatéraux ne signifiaient plus rien, aucun état d'âme n'était venu le toucher et même les menaces de mort sur la captif n'avait pu réfréner la sombre rage qui s'était emparé de lui. Tout homme dans cet état devenait mortellement dangereux et il n'était même pas certain que la mort puisse l'arrêter. Intrigué, l'esseulé porta davantage d'attention sur ce que son hôte avait à dire. Les coudes posés, les mains jointes et le menton reposant sur ses poings, le vert et argent soutint le regard de l'homme dont l'état psychique lui parlait enfin.

L'homme empli de cette sourde fureur ne souhaitait une simple vengeance, rendre coups pour coups ne l'intéressait pas. Il voyait plus grand, il voyait un symbole que nul ne pourrait ignorer, associant la mort d'Alicia à une erreur qui jamais n'aurait du être commise. Son ainé lui parla de la vendetta Corse en lui demandant si cette pratique lui était familière. Ignorant tout de cette région du monde, il secoua la tête.

- Non, je ne connais pas, cependant le nom est de bonne augure...

Valens ignorait tout de la vendetta. Malgré cela, au ton de la voix et au gré des paroles, il se doutait que les dommages collatéraux seraient légions et pas uniquement dans les rangs combattants. Habituellement, le calme vendeur d'animaux réprouvait drastiquement ces pratiques. Aujourd'hui, cela n'avait plus d'importance. Plus qu'un assassinat, c'était le monde qui venait de commettre un odieux blasphème. Si les cibles n'avaient pas un lien direct avec sa mise à mort mais uniquement avec le bourreau, est ce que cela importait vraiment? S'acoquiner avec un tel individu pouvait-il vraiment laisser exempt de toute marque et de toute souillure? Ces gens ne savaient pas forcément... cela dit les cieux sépareraient le bon grain de l'ivraie.

Les derniers mots furent encore plus intéressant. On lui demandait de l'aide... pour accomplir ce que le jeune garçon meurtri mourait d'envie de faire sans le pouvoir. Avec un sourire sinistre, il hocha du chef.

- Comptez sur moi. Dans la mesure du possible et sans trahir ma parole, je vous épaulerai. Toutefois, si je peux parfois contourner certains interdits, je ne peux pas briser ma parole, je pense que vous le comprendrez...

Pour le moment, Valens ne voyait pas trop comment être utile, mais cela viendrait sans nul doute. Peut être même qu'une certaine information pouvait se révéler utile. Une information qu'il n'avait pas vraiment le droit de divulguer. Cela dit, il y avait plusieurs manières de dire les choses...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: [Habitation] Lucky Snake

Message par : Invité, Jeu 30 Aoû - 11:31


Les paroles du Serpentard résonnaient dans sa tête. Son désir de vengeance et la façon dont il l'avait exprimé, était familier. Il avait déjà entendu ce genre de propos, dans un groupe obscur auquel il avait appartenu : les Mangemorts. S'il n'avait pas su l'amour que Valens portait à Alicia et s'il ne compatissait pas à la détresse du jeune homme, Mike aurait pu penser que le garçon était un Mangemort. L'homme hésita à le mettre en garde sur sa colère et sur ce qu'il disait mais après tout, ce n'était que le chagrin et le sentiment d'injustice qui s'exprimaient. Même s'il le croyait capable de bien des choses, si jamais le vert et argent allait jusque là, il ne vaudrait pas mieux que ce que l'ancien vendeur avait été. Lui pouvait se venger de cette manière mais il ne le ferait pas. Ça ne lui apporterait rien de plus et au final, il finirait par regretter son geste en étant aller si loin. La mort libératrice suffisait, surtout si elle lui était demandée.

Valens semblait déjà apprécier l'idée de la vendetta même s'il n'en connaissait pas le concept. Mais pour ça, le trentenaire avait besoin de noms et pour l'instant il n'avait aucune piste. Son dernier contact avait disparu, presque en même temps qu'Alicia. Se pouvait-il qu'il soit mêlé à cette sombre histoire ? Il y avait des chances mais ce serait surprenant. Son ancien ami ne tuait pas au hasard et surtout, pourquoi aurait-il disparu ? Et si jamais c'était lui, qu'est-ce que Mike ferait à son encontre ? Il était sensé se venger. Non... la seule différence avec un autre, c'était qu'il lui laisserait l'occasion de s'expliquer. Ensuite, ils se battraient en duel, à la régulière... Il chasse cette idée de sa pensée et fit un hochement de tête satisfait lorsque le jeune homme accepta de l'aider dans la mesure du possible.


- Ne t'en fais pas, la Vendetta est vraiment de bonne augure mais je suis impuissant pour le moment. Je n'ai aucune piste. Pas même le commencement d'une. Je vais devoir naviguer à l'aveuglette. Mais je finirais par trouver !

Son poing tapa fermement l'accoudoir de son fauteuil et il se leva brusquement en se dirigeant vers les fenêtres. Il essayait de contenir sa rage. Elle était décuplée devant l'impuissance qu'il ressentait pour le moment. Il inspira profondément pour se calmer. Il risquait aussi de mettre son invité mal à l'aise. Il se tourna lentement vers lui en croisant les bras. Il tenta d'esquisser un petit sourire mais n'y parvint pas vraiment. Il ne se contrôlait pas encore assez pour pouvoir jouer la comédie. Demain, cela irait mieux et il pourrait le faire de nouveau. Il pensa de nouveau à son ancien ami. Autrefois il tenait un bar mais il avait fermé. Il savait aussi que le dernier lieu qu'il connaissait des Mangemorts, avait été déserté lors d'une bataille. Depuis son retour, il n'avait revu son ex-compagnon d'arme qu'une seule fois, à la boutique d'animaux magiques. Était-il en repérage de sa prochaine victime ? Comptait-il l'attaquer ce jour là mais la présence de Mike l'avait-elle dissuadée ? Peut-être qu'il se faisait trop de films dans sa tête mais une chose était certaine. Lorsqu'ils avaient échangé quelques phrases, à mots couverts l'ancien serdaigle avait compris que son interlocuteur était encore en activité. Peut-être que par lui, même disparu, il pourrait remonter à d'autres Mangemorts.

- J'ai un vieil ami qui pourrait me renseigner. Sauf que je n'ai plus de nouvelles depuis quelque temps. Et avec ma longue absence, je n'ai pas fait attention à mon retour dans quoi il travaillait. Est-ce que tu connais un certain Anthony Aznable ? Il était passé à la boutique et je m'étais occupé de lui. Il me semble qu'il travaillait au ministère mais je ne me souviens plus dans quoi exactement...

Sa mémoire le trahissait mais le vert et argent avait sûrement d'autres informations. En tout cas, il l'espérait. Autrefois le ministère avait été plus ou moins dans les mains des Mangemorts, maintenant ça ne semblait plus être le cas. Jamais les Mangemorts auraient fait élire Gabriel Revanor s'ils avaient pu faire autrement. Sa cupidité était bien trop honnête pour être du mauvais côté. Il n'était pas certain qu'en dehors de son vieil ami, il y ait d'autres Mangemorts au ministère. Il fallait voir ailleurs. Bars, boutiques, tout ce qui lui était facilement accessible...
Revenir en haut Aller en bas
Valens Fenwick
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) :
Permis de Transplanage


Re: [Habitation] Lucky Snake

Message par : Valens Fenwick, Sam 1 Sep - 21:52


Quoiqu'elle puisse être, la vendetta était pour l'ex-vendeur LA solution afin d'assouvir cette vengeance au nom de leur défunte. Le connaissant, le cadet ne doutait pas qu'il ait assez d'imagination pour leur faire quelques misères. Malheureusement cela lui demandait d'avoir des cibles et l'homme semblait en être dépourvu. Son enquête allait sûrement prendre du temps... du temps, Alicia devait en avoir à foison maintenant. Heureusement par contre, Mike était déterminé ou semblait l'être tout du moins.

En pleine réflexion, Valens songea à une pouffy en particulier. Ce n'était pas une cible, il le savait. Le fils de coeur d'Alicia était avec elle pendant que sa mère était torturée à mort. Toutefois, elle était de mèche avec les responsables de cette mort indigne. Si cela ne faisait pas d'elle une cible, la jeune femme était tout de même une piste. Cette information ne lui appartenait pas et le serpentard hésitait à la compromettre tout en dérogeant par une "fuite" à la confiance des siens. Cependant, si aucun autre choix ne s'ouvrait à lui, il en passerait par là. Ne pa laisser cette mort impunie lui semblait plus important que son allégeance dans une certaine mesure.

Néanmoins, la discution fut portée au sujet d'Anthony Aznable et son hôte lui demanda s'il se souvenait de lui. En effet, l'individu était passé à la boutique. Le co-gérant de la boutique avait parfois du mal à se souvenir des clients, par contre il se souvenait très bien en général des animaux, ressentant un petit pincement pour ceux qui quittaient la boutique. S'occuper d'eux créait des liens... Afin de vérifier, s'il s'agissait bien de lui, l'invité demanda.

- Hm... Il n'avait acheté un phénix par hasard? Je crois voir de qui vous parlez...

Cet individu semblait être en mesure selon Mike de pouvoir fournir des renseignements sur les responsables de cet acte, des Mangemorts. Le phénix ne savait pas comment cet homme pouvait en savoir long sur le sujet, et à vrai dire en ce moment il s'en fichait complètement. L'important pour l'endeuillé étaient les résultats, le reste attendrait. Pourtant, il entretint la discussion par des réflexion que toute personne normale poserait.

- Il travaillait au ministère dites vous? Peut être a-t-il gardé des contacts ou des informateurs pouvant être utiles.

Et mener aux responsables de cette boucherie. Ils n'avaient pas voulu extorquer des informations ou ils n'étaient vraiment pas doués sinon. Pour obtenir un tel résultat, ces hommes ou femmes s'étaient juste amusés à mettre à mort leur captive d'un horrible manière. Peut être un jour devrait-il leur apprendre l'art subtil de la torture et ses principes. "L'orphelin" se sentait parfois l'âme d'un professeur... De la même manière que ses géniteurs leur avait enseigné le savoir qui lui était nécessaire. Une méthode plutôt radicale dont sortait... changé.

Pourtant, malgré la colère et la rage qui le parcouraient et amplifiait ses désirs infâmants, l'héritier des Fenwick en fuite savait qu'il n'aimerait pas ressembler à ce point à ses géniteurs et qu'Alicia n'aurait pas apprécié cela non plus, pas du tout même. Cette dernière n'était certes plus là pour le voir et, "grâce" à eux, n'avait plus vraiment de mot à dire, toutefois sa mémoire devait être honorée. Cela engendrait un conflit cornélien. En fonction de la voie qui serait adoptée au final, Valens lui même changerait... irrémédiablement. De quelle manière, cela lui restait inconnu. Cependant, en son fort intérieur, l'assoiffé de vengeance plus que de justice était certain que ce choix ne serait pas anodin pour lui même. Valens ne vengerait pas Alicia, pourtant un jour certains préfèreraient sans doute qu'il ait pu le faire...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: [Habitation] Lucky Snake

Message par : Invité, Mer 5 Sep - 15:42


Mike avait espéré avoir plus d'informations, surtout lorsque le jeune homme lui avait demandé si Anthony était bien celui qui avait acheté un Phénix. Il avait hoché de la tête mais il n'y avait pas eu de réponses satisfaisantes. Il se trouvait déjà dans une impasse. Bien sûr, ce n'était que le commencement et il avait encore toute une bonne partie de sa vie pour remonter jusqu'au criminel mais depuis sa longue absence, il avait l'impression qu'il s'était coupé du monde des sorciers. Avec la mort d'Alicia, peu à peu ce sentiment s'accentuait. Il était seul. Ses amis étaient tous partis et le peu de connaissances qui lui restaient, n'étaient pas forcément des amis potentiels. Valens ne l'aimait pas et l'ancien vendeur savait très bien que cette accalmie dans leur relation n'était due au fait que chacun cherchait à venger la seule personne qu'ils aimaient le plus. Mais ça n'allait pas être ce lien qui allait faire d'eux des amis. Ils n'avaient probablement rien en commun.

L'autre connaissance qu'il avait eu depuis son retour, était le co-gérant de la boutique d'animaux magiques, Actarius. Moins il le voyait, mieux il se portait. Pendant tout le temps où il avait travaillé à la boutique, il n'avait vu le co-gérant qu'une fois. Il l'avait même vu travailler... un exploit ! Mais celui-ci s'était permis de faire une réflexion sur les absences de Mike. Un comble ! Du coup, ce dernier avait préféré partir. Alicia avait laissé une grande liberté dans son emploi du temps. Elle savait qu'il n'était pas à l'aise dans la boutique mais il n'aimait pas le genre de personne qu'était Actarius. Il valait mieux éviter qu'ils se croisent.

Il avait fait récemment la connaissance d'une superbe jeune femme, Cliodhna. Mais il était encore trop tôt pour savoir exactement quel genre de relation ils entretiendraient.


- C'est maigre. Surtout qu'au ministère, je ne sais pas quel poste il occupait. Mais toi, dans la boutique, vous devez avoir des commandes pour le ministère ? Tes contacts pourraient t'en dire un peu plus sur lui et ses amis proches, non ?

Il cherchait le moindre recoin possible avec la faible information qu'il avait pour l'instant. Il n'avait jamais regardé le livre des comptes de la boutique mais lorsqu'il avait été au ministère, il avait vu des animaux et il était presque certain qu'ils n'appartenaient pas au personnel.

Il se triturait les méninges pour trouver une autre piste et il claqua des doigts. Autrefois Anthony était professeur à Poudlard. Il avait toujours aimé enseigner et puis ça lui permettait aussi d'approcher de potentielles futurs recrues. Peut-être l'était-il encore du temps de Valens ? Et peut-être que le jeune homme avait confondu deux clients.


- Toi qui étais élève à Poudlard, tu es certain de n'avoir jamais entendu parler de lui ? Je sais bien que mon absence a été longue mais il était un enseignant là-bas. Je ne sais pas si c'était toujours le cas jusqu'à mon retour mais au moins dans tes premières années, tu as dû le rencontrer ?

Il observait le Serpentard avec espoir. Il avait besoin d'une toute petite piste pour repartir de l'avant, surtout qu'il allait bientôt devoir affronter l’enterrement. Une épreuve particulièrement difficile à vivre vu qu'il allait découvrir le mari pour lequel celle qu'il commençait à aimer, était restée fidèle.
Revenir en haut Aller en bas
Valens Fenwick
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) :
Permis de Transplanage


Re: [Habitation] Lucky Snake

Message par : Valens Fenwick, Jeu 6 Sep - 17:39


Mike semblait déçu que ses pistes de départ soient aussi maigre. A sa tête, il doutait fortement de ses chances de succès. Essayant de creuser un peu le sujet, il demanda si, même en ignorant tout d'Anthony en lui même, le vendeur n'avait pas, au travers de son métier, entendu des commandes étranges du ministère. Et à vrai dire, formulé ainsi, il y avait bien une information qu'il pouvait fournir, une information qui effectivement dénotait d'une activité des plus étrange au sein du ministère. Songeur, Valens partagea l'information en question avec celui qui était avide de vengeance.

- Vu sous cet angle, il y a bien un phénomène étrangeque j'ai noté. Le ministère a permis à au moins l'un de ses employés, alors auror, de se fournir en acromentule. J'ai pensé qu'ils souhaitaient former une brigade arachnide comme les moldus ont des brigades canines, mais cela révèlerait une nature bien glauque du ministère et des aurors travaillant pour lui...

L'ex-vendeur d'animaux lui indiqua que son contact avait été professeur à Poudlard et qu'il l'avait forcément rencontré. Mais le serpentard secoua une nouvelle fois la tête. Soit l'homme se méprenait sur son parcours, soit il sur ou sous-estimait l'époque de son enseignement. Poussant un soupir, l'explication suivit de près la remarque. Une explication qu'il aurait préféré ne pas donner, toutefois comment comprendre sans cela le peu de temps qu'il avait passé dans poudlard tout en réussissant ses examens?

- Je n'ai passé que trois années à Poudlard, le temps de passer mes buses et mes aspics. On ne m'a pas laissé sans laisse avant cela.

Ceci dit, la perspective n'était pas fermée pour autant. Si son cas à lui était particulier, l'ancien élève n'était pas sans connaître des camarades de l'époque qui avaient potentiellement pu suivre les cours de cet individu. Avec un peu de chance, quelques renseignements pourraient être glanés en discutant avec ces gens qui avaient passé leurs sept années à l'école contrairement à lui. Ceci dit, les professeurs changeaient et il n'étaient pas certains qu'ils aient eu cette personne dans leurs cours. Et même en ce cas, rien ne disait qu'il ait montré quelque chose de louche. Néanmoins, sans avoir essayé, qui pouvait savoir.

- Cependant, je peux me renseigner. J'ai effectivement quelques amis ayant eu plus de chances de le côtoyer...

Se souvenant alors d'un détail avec un rapport lointain et indirect, Valens cru bon de le mentionner également. Ce serait à son interlocuteur de définir l'intérêt de cette nouvelle. Il savait pertinemment ce qui se cachait derrière tout cela après avoir mené un interrogatoire secret, cependant son allégeance lui interdisait de le révéler. Pourtant, rien ne lui interdisait de révéler ce qu'il savait déjà avant, histoire de le mettre sur la piste. La solution pour contribuer à la vendetta sans trahir son serment venait de lui être révélé!

- Par contre, quelque chose qui peut vous intéresser. Une lettre. A double tranchant car sa contrepartie à mon sujet est entre les mains de la personne concernée. Une lettre d'un maître chanteur qui souhaitait utiliser nos faiblesses et nos secrets. Et le contenu de cette lettre est relié aux responsables...

Au serdaigle maintenant d'estimer s'il voulait en savoir plus sur cette piste ou non...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: [Habitation] Lucky Snake

Message par : Invité, Lun 10 Sep - 15:09


Mike sentait un brouillard lui recouvrir l'esprit. Ses idées étaient de moins en moins claires. Il avait du mal à se concentrer et à réfléchir. Il commençait à être ailleurs, le sens des phrases devenait moins évident afin d'être compris. Il ne retenait que quelques bribes et se faisait l'effet d'être un robot. Il commençait à subir le contrecoup de la nouvelle et lorsque Valens lui expliqua qu'il se renseignerait auprès d'amis, il ne fit pas plus attention que ça. Il ressentait le besoin de prendre un peu d'air et il ouvrit légèrement sa fenêtre. Un léger souffle s'y engouffra et lui ébouriffa ses cheveux. Cette douce brise le revigora, ce qui le rendit un peu plus attentif aux propos du jeune homme. Par contre, il ne comprit pas trop où le co-gérant de la boutique d'animaux magiques voulait en venir avec son histoire de lettre. Cela semblait intéressant mais soit c'était embrouillé la façon dont le Serpentard lui en parlait, soit le Serdaigle ne comprenait plus rien à rien.

- Quel est le contenu de cette lettre ? Qui est ce mystérieux maître chanteur ? Est-il l'auteur de cette lettre ?

Il se demandait également si le mystère dans les propos de Valens était dû à la promesse que le jeune homme avait faite à Alicia. Le trentenaire retourna s'asseoir dans son fauteuil et se massa les tempes en espérant que sa concentration et son sens de la compréhension reviendrait à la normale. Après l'entretien, il sortirait ses alcools et se mettrait à boire pour s'éclaircir autrement l'esprit et surtout pour arrêter de réfléchir. Cela faisait mal et un mal de tête commençait à s'installer. Il n'attendait plus que les réponses que pouvait lui fournir son invité et il espérait qu'elles soient assez limpides afin qu'il puisse les assimiler. Les deux avaient perdu un être cher mais ils n'étaient pas encore prêt à se revoir fréquemment, comme du temps où ils avaient travaillé ensemble.

Il fit apparaître une tasse de café et en but une gorgée chaude. Pourtant malgré ce contact, tout restait froid en lui. Comme si tout sentiment humain l'avait quitté temporairement. Il buvait du café, breuvage que prenait de temps en temps son ex-patronne et dont il était ravi de la servir. Comme lui, elle l'aimait fort. Si d'habitude ça avait le don de lui donner un "coup de fouet", ce ne fut pas le cas pour cette fois-ci. Il se sentait de plus en plus fatigué et devenir distant.


[HRP : désolé, c'est un peu court mais c'est le mieux que j'ai pu faire pour aujourd'hui...]
Revenir en haut Aller en bas
Valens Fenwick
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) :
Permis de Transplanage


Re: [Habitation] Lucky Snake

Message par : Valens Fenwick, Jeu 13 Sep - 13:53


Un peu troublé, son hôte sembla se perdre dans les brumes de son chagrin. Sans doute réfléchissait-il à un plan afin de progresser sur cette route sinueuse qui devait le conduire aux coupables. Sans doute... Toutefois, la lettre en question le tira de ce rêve éveillé, attirant son attention sur cet interlude inopiné. L'azur et bronze l'interrogea d'abord sur le contenu de la lettre. Haussant les épaules, le jeune homme lui expliqua d'une voix presque monocorde.

- Apparemment, l'homme en question connaissait le passé de Mangemort du père de sa cible et a essayé de faire pression sur elle muni de ces connaissance et probablement d'éléments plus factuels. Celle ci n'a pas semblé désapprouver l'allégeance de son géniteur pour laquelle elle ne semble avoir que sympathie et seul le fait de le faire savoir au plus grand nombre lui posait un soucis, pour elle même davantage que pour sa mémoire...

Envoyant Hugin chercher chez lui ladite lettre, Valens lança un maléfice de Gemino Estompio afin de la dupliquer provisoirement. L'elfe retourna ensuite au manoir tandis que l'invité tendit à son hôte la copie à déliquessence programmée afin qu'il puisse la lire durant la courte vie de cette dernière. L'objet contenait ces mots:

Maître Chanteur a écrit:
Bonjour Evanna...

Je sais qu tu te demande qui je suis... Cherche pas dans ta jolie mémoire photographique, tu ne trouveras jamais. Je suis celui de qu'on remarquera jamais. En tout cas, jolie rousse, je connais l’identité de ton père... La vraie, je parle. Et j'ai tout ce qui faut pour le prouver. Celle que tu ne voudrais pas voir révélée. Disons qu'on s'intéresserait beaucoup à toi... Alors, si tu veux pas que le Chicaneur ou la Gazette ne déterre cette histoire pour trainer ton nom dans la boue, tu n'auras qu'à laisser les Trois Balais ouverts un soir... Je viendrais me servir, pas besoin de rester.

Tu le regretterais.

Un ami sincère

Durant le temps de lecture, le jeune homme répondit aux autres question de son "associé de fortune". Il s'agissait là d'informations complémentaire sur le contexte de cette lettre.

- Le maître chanteur en question est en effet l'auteur de cette lettre. Nous n'avons hélas jamais pu savoir quelle était son identité réelle pourtant nous avons pu également lui faire passer un message de manière musclée sous-titrant que tenter de nous soutirer ainsi des faveurs serait probablement la dernière chose qu'il ferait s'il lui prenait l'envie de s'y essayer à nouveau sur nous. Quoiqu'il puisse nous en coûter, nous n'étions pas prêts à céder et nous n'avons plus jamais entendu parlé de lui.

Dans ces paroles filtraient une certaine lassitude. La fureur se disputait avec le désespoir dans une étrange danse pour le contrôle de sa voix. Entre les deux, sous la mollesse apparente de son ton, la colère pointait son nez à intervale régulier afin de vérifier qu'il n'était point temps de se déchaîner.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: [Habitation] Lucky Snake

Message par : Invité, Ven 31 Mai - 23:24


Le Penthouse de Mike Starkiller reflétait la personnalité du gérant de l'Auberge des Deux Mondes. La demeure était luxueuse et tape à l'oeil. Il avait de l'argent et le montrait mais surtout, l'endroit faisait ressentir le côté festif et convivial du propriétaire. Ce lieu avait été créé non pas pour être un simple dortoir pour le gérant et ses amis mais bien un lieu de fête. La grande pièce centrale avait un immense espace pour pouvoir danser, des fauteuils délimités un salon dans un coin près des fenêtres et surtout un immense bar mural était rempli de bouteilles de toutes sortes. Pourtant, ce lieu n'avait jamais connu de soirées, mémorables ou non. Son propriétaire n'y avait reçu personne. À peine l'avait-il acquis qu'il avait laissé son affaire à une personne de confiance avec la clef du Penthouse si jamais celle-ci en avait besoin. Seules deux femmes avaient le droit d'utiliser cet endroit à leurs fins. Il craignait également pour leur sécurité. Les deux étaient des Mangemortes, depuis elles avaient disparu sans laisser de trace.

Par la suite, l'entrée par l'auberge avait été condamné, ce qui n'était pas plus mal puisque lors de son retour, Mike découvrit que son établissement était dans d'autres mains. Il avait toujours l'entrée par les rues de Londres, un escalier en ferraille qui montait jusqu'à l'étage. Un peu plus il avait l'impression d'avoir le même que celui dans le film "Pretty Woman" mais il n'aurait jamais été aussi classe que celui de "West Side Story". Le propriétaire fit quelques travaux d'aménagement et commença à en faire une garçonnière. Il n'avait plus vraiment d'amis avec qui faire la fête alors autant y amener ses diverses conquêtes. Sauf qu'une fois encore, il partit sans laisser de trace avant un retour improbable qui le mena à devenir vendeur à la Boutique d'Animaux Magiques. Il n'avait pas de talent particulier pour ce travail et si ce n'était pour les beaux yeux de la propriétaire, il aurait quitter le job rapidement. Il aurait voulu amener Alicia Newman dans cet endroit mais il n'en fut rien. Même sa soeur Solange O'Riley n'avait jamais pénétré ce lieu. Au final, aucune femme n'était venue ici. De souvenirs dans ce lieu, le Serdaigle n'en avait qu'un : celui avec Valens. Il avait invité son ancien collègue de travail à venir chez lui après avoir appris la mort d'Alicia. La conversation avait été difficile à supporter mais à l'époque, Mike avait décidé de prendre Valens sous son aile. Et puis les choses s'étaient complexifiées. Solange entra dans sa vie, sa vengeance ne le mena nulle part et au final, rien ne pouvait l'arranger plus que de partir avec la soeur de celle qu'il regrettait. Il était attiré par cette belle blonde sans savoir pourquoi mais il sentait ses maux se guérir.

Les mois s'écoulèrent et le Serdaigle se retrouva de nouveau seul à l'étranger mais cette fois-ci en souffrant de l'absence d'une personne qu'il pouvait retrouver. Il lui fallait revenir à Londres pour récupérer celle qu'il aimait et dont il ne comprenait pas comment ç'avait pu être possible. Lui le faux amoureux, il s'était cru coeur de pierre. Il regrettait ses conquêtes passées parce qu'il n'avait personne en vue avec qui s'amuser. Pour lui, s'amuser se limitait à ce qui se passait dans un lit sauf qu'avec Solange, tout était différent. Ils ne s'étaient pas encore retrouvés dans une telle situation. Ils n'avaient pas fait l'amour et pourtant, il y avait quelque chose de bien plus fort. Cela effrayait le trentenaire qui pendant des semaines tenta de lutter contre cela. Il avait une addiction envers la soeur d'Alicia. Tous les jours il pensait à elle et même lorsqu'il branchait une jolie femme, il finissait par mettre un terme à la conversation, ne voulant pas aller plus loin. Mike était devenu sage sur le plan sexuel. Fini de collectionner les conquêtes, qu'elles soient féminines ou masculines. Certes, pour les hommes jusqu'à présent il s'était bien caché de le divulguer mais il comptait le révéler au grand jour depuis la mort d'Alicia. La vie était bien trop courte pour passer son temps à se cacher de ce que l'on aimait faire. Sauf que Solange avait révolutionné sa vie et il finit par admettre cela.

Il revint une journée voir sa belle et passa d'abord par le Penthouse. La serrure avait été changée, impossible pour lui de rentrer chez lui avec n'importe quel sortilège existant et connu du sorcier. Il n'allait tout de même pas rentrer par effraction chez lui. Il comprit alors que seuls des employés du ministère avaient pu faire cela. S'il voulait récupérer son logement, il allait devoir affronter les bureaucrates. Lui, ancien Mangemort, allait devoir se plier aux règles du ministère, c'était bien sinistre. Sauf si la soirée ne s'annonçait pas radieuse. Il avait envoyé anonymement un mot à Solange pour que celle-ci vienne le rejoindre en haut de Big Ben. Elle était venue et après une explication, ils s'étaient embrassés. Le Serdaigle n'eut plus de doute sur ses sentiments, ni sur ceux de la Serpentard. Il prit donc la décision de revenir en Angleterre.

Le lendemain, avant de repartir dans le sud de la France, il se rendit au ministère pour porter réclamation au sujet de son habitation. Il vit une annonce concernant Les Trois Balais. Il fallait un nouveau propriétaire ou sinon l'établissement risquait de finir comme l'Auberge des Deux Mondes. Mike ne s'était toujours pas remis du choc de la veille, lorsqu'il avait vu que son auberge avait été définitivement supprimée. Certes, maintenant c'était le Chaudron Baveur mais ce n'était plus la même chose. Il avait réfléchi quelques minutes devant l'affiche avant d'avoir un grand sourire. Il recherchait de la stabilité et il n'en avait jamais autant eu que depuis l'époque où il avait son auberge. C'était donc décidé, en plus de la demande pour récupérer son Penthouse, il avait fait les démarches pour devenir le nouveau propriétaire des Trois Balais. Il obtint les deux mais pour le logement, il dut patienter quelques jours avant de pouvoir s'y installer. Ce qui l'obligea à prendre une chambre à La Tête de Sanglier. D'ailleurs cet établissement était le principal et même unique concurrent des Trois Balais.

Le trentenaire stocka ses achats dans sa chambre provisoire. Il avait beaucoup de travail à faire pour restaurer Les Trois Balais et il s'était lancé le défi de tout réaliser en une semaine et d'ouvrir son nouvel établissement le dimanche pour une soirée d'ouverture dont il espérait qu'elle soit mémorable. Après plusieurs jours de travail, il eut la bonne surprise de recevoir un hibou du ministère l'informant qu'il pouvait occuper de nouveau son Penthouse. Il profita de la pause déjeuner pour s'y rendre en transplanant. Il monta quatre à quatre les marches qui le séparaient de la porte d'entrée et l'ouvrit ensuite avec son ancienne clef. La lettre du ministère l'avait informé que la clef d'origine ouvrirait de nouveau normalement son logement. Sans hésiter, il fit cliqueter la serrure et ouvrit légèrement la porte pour s'y faufiler discrètement. Il referma rapidement derrière lui. Il avait envie de retrouver l'intimité de ce lieu rapidement.

Cela sentait le renfermé. Il sortit sa baguette de sorcier et d'un mouvement souple de la main, tous les doubles rideaux s'ouvrirent pour laisser passer la lumière. Depuis son départ, le lieu n'avait pas changé. Des draps blancs recouvraient les meubles, ce qui donnait un aspect sinistre à la pièce, du moins c'était son point de vue. Il n'aimait pas voir son Penthouse dans cet été, il ressentait de la nostalgie et de la tristesse. D'un autre coup de poignet, les draps disparurent pour dévoiler ce qu'ils cachaient. Tout était beaucoup trop pimpant, limite bling bling, cela manquait profondément de caractère et de personnalité. Il n'aimait plus ce lieu comme autrefois. Était-il devenu un adulte responsable ? Lui le sorcier téméraire aux tendances suicidaires dans ses attitudes de "no limit" ? C'était bien difficile à croire, pourtant lorsqu'il regardait ce lieu, il ressentait l'envie de créer un espace de jeu pour Henry, le petit dernier d'Alicia dont Solange avait la garde. Il devait tout modifier pour être plus en adéquation avec ses envies de stabilité. Il regardait le grand mur en face de la baie vitrée et imaginait une grande cheminée où sa chérie avec les enfants de sa soeur et lui pourraient se blottir les uns contre les autres en face d'un bon feu de cheminée.

Il était surpris par ce genre de rêve, lui qui jusqu'à présent n'avait jamais été attiré par la paternité. Pourtant, il savait qu'une fois les travaux des Trois Balais terminés, il s'attaquerait au chantier de son Penthouse. Il allait modifier pas mal de choses. Tout d'abord, réduire ce grand espace en gardant un salon spacieux mais en faisant plusieurs chambres. Celle du propriétaire était unique et attenante à la pièce principale avec une faible séparation où tout genre d'ébats amoureux pouvaient s'entendre dans tout le logement. Il lui fallait insonoriser la pièce. Ensuite, il devrait avoir une salle de jeu pour les enfants, créer une cuisine parce que jusqu'à présent le logement n'avait rien à ce niveau là. Même si l'escalier entre l'ancienne auberge et le logement avait été supprimé, le Serdaigle n'avait jamais créé une cuisine. Lors de son retour, il prenait les repas à l'extérieur ou achetait des plats tout préparés. Aujourd'hui tout allait changer, une nouvelle vie commençait et il se sentait déjà fatigué par l'ampleur de son nouveau projet. Il avait par contre la chance d'avoir un espace assez grand. Lorsqu'il avait obtenu son logement, il avait décidé de l'avoir sur deux niveaux mais au lieu d'avoir deux étages, il n'en avait fait qu'un pour avoir une grande hauteur de plafond afin de ne pas donner une impression écrasée à sa pièce principale. Il pouvait donc aisément faire un étage.

Le trentenaire n'était pas architecte mais il arriverait bien à se débrouiller. Par contre, il était une vraie bille en dessin et il se demandait comment il allait faire pour pouvoir s'appuyer sur des schémas de ce qu'il aimerait concevoir. Certes, Solange n'habiterait probablement jamais ici avec les enfants mais il fallait bien qu'il puisse les accueillir au cas où ils viendraient y dormir de temps en temps, où y séjourner. Il n'avait pas vraiment envie de quitter son Penthouse et il comptait bien tout faire pour que la demeure séduise la belle blonde.

L'après-midi, il repartit travailler aux Trois Balais et le soir il dormit à la Tête de Sanglier. C'était la dernière nuit qu'il passait là-bas. Il avait ranger ses affaires afin de les transporter chez lui le lendemain matin. Son emploi du temps fut alors plus chargé puisque la journée il s'occupait de l'auberge et le soir il commençait à refaire la décoration du logement. Il avait changé de canapé, autant pour quelque chose de plus sobre en cuir. Malgré le dimanche soir approchant, il continuait de s'épuiser à modifier au mieux le Penthouse. Il n'avait pas encore entamé les travaux mais cela n'allait pas tarder. Deux trois jours après la soirée d'ouverture, il comptait se mettre pleinement à la mise en chantier de son futur logement familial. Avec les journées qu'il avait, le soir il s'endormait rapidement et d'un sommeil profond. Même le samedi soir, il s'endormait sans la pression du lendemain alors qu'il risquait d'être juste au niveau des préparatifs. Sa philosophie était de ne jamais s'inquiéter parce que tout finirait par rentrer dans l'ordre une fois l'événement commencé et ce fut de nouveau le cas.

La soirée se passait bien aux Trois Balais pour la réouverture avec Mike comme nouveau propriétaire et ce dernier sentit que ce soir il risquait de se passer quelque chose avec Solange. La Serpentard avait mis une jolie robe que le Serdaigle espérait bien enlever. D'allusion en allusion, tout cela risquait de finir que dans un seul endroit et cela ne semblait pas déplaire à ce couple qui n'avait toujours pas franchi ce pas. Ils attendaient le bon moment et apparemment cette soirée allait peut-être le cas. Le trentenaire finit par proposer à la belle blonde de venir chez lui pour finir la soirée et elle accepta. Certes, la belle n'était pas farouche mais depuis qu'elle avait rencontré celui qu'elle considérait comme "son homme", elle agissait différemment. Le sexe qui semblait être une chose banale dans une relation, était devenu quelque chose de fort au point de se laisser du temps avant de passer à l'acte. Mike avait l'impression d'avoir retrouvé une virginité avec cette angoisse qui l'empêchait jusqu'à présent de franchir ce pas. Pourtant, plus de cent fois dans sa vie, il l'avait fait sans être gêné avec tout un tas de femmes et d'hommes également même si les proportions n'étaient pas les mêmes. Dans cette relation, il avait l'impression de tout redécouvrir, ne serait-ce que le frisson d'un baiser avec la personne aimée. Jamais il n'avait ressenti de telles sensations jusqu'à présent. Il se demandait même ce qu'il allait découvrir le jour où il ferait l'amour avec Solange. Il pensait avoir tout découvert et tout connu mais depuis l'arrivée de la Serpentard dans sa vie, il comprit que depuis plus de trente ans, il dormait tout éveillé. Il lui restait encore beaucoup à apprendre.

Lorsque les deux arrivèrent dans la rue afin de monter l'escalier de fer, Mike était un peu stressé de la réaction de sa compagne. Il avait l'impression que son entrée était sordide et il avait peur également de la réaction de sa partenaire. Au départ, il comptait montrer son Penthouse qu'une fois les travaux terminée et malheureusement ce n'allait pas être le cas. Ils s'étaient entraînés dans un jeu qui les avait mené jusqu'à chez lui.

- J'habite en haut de cet escalier. Ça peut paraître original mais à l'origine mon entrée se faisait par la boutique, fit-il d'un ton d'excuse.

Il n'était pas à l'aise et la guida en la tenant par la main de façon branlante. Il ouvrit la porte et espérait que l'endroit ne ferait pas fuir la belle blonde. Malgré les quelques changements, le lieu donnait encore l'impression d'être une garçonnière, un genre de piège à filles. Il referma la porte et l'entraîna vers le canapé en cuir. Ils prirent place dans le fauteuil et le Serdaigle espérait perdre rapidement cette nervosité qui le gagnait.

- Tu veux boire quelque chose ? Comme tu peux constater, j'ai pas mal d'alcool mais bientôt je vais faire des travaux. J'ai l'intention de transformer ce lieu et d'en faire quelque chose de plus mature. J'ai pas mal de projets concernant cet endroit et je suis certain qu'une fois que tout sera terminé, tu vas aimer mon Penthouse.

Il essayait de la convaincre alors qu'il n'était même pas certains que Solange soit déçu par le logement. Il reflétait un Mike passé et forcément que le Serdaigle n'avait pas encore pu tout modifier autour de lui pour montrer le changement qu'il avait décidé et surtout qu'il voulait. Il posa une main sur le genou de celle qu'il aimait. Il espérait bien que la conversation s'enclenchant, il pourrait se détendre. Il n'était pas certain par contre que boire soit une bonne solution. La soirée d'ouverture avait déjà été un peu arrosée et maintenant les deux espéraient probablement autre chose. Du moins, le propriétaire lui espérait autre chose. Si Solange ne le désirait pas, ils finiraient la soirée tranquille en discutant comme ils l'avaient fait à la Tête de Sanglier quelques jours auparavant.

Il retira la main du genou de sa compagne. Il avait du mal à tenir en place, sa nervosité ne le quittait pas. Il regarda la blonde dans les yeux et posa sa main derrière la nuque afin de l'attirer vers lui pour l'embrasser. Ses lèvres restèrent collées à ceux de la Serpentard un long moment. Leurs langues tournoyaient dans leurs bouches qui ne faisaient plus qu'une. Une fois ce baiser terminé, le Serdaigle se sentit mieux, plus détendu. Il avait eu besoin de ce contact physique pour relâcher la pression de ce moment. S'ils devaient faire quelque chose, cela devait se faire naturellement, sans pression ou obligation, juste par amour dans un geste pur dénué de toute obsession perverse. Cela devait être un échange consenti et voulu des deux, dans une parfaite harmonie. Ils n'avaient pas l'intention de rechercher la perfection mais d'avoir cet échange d'amour qu'ils ressentaient pour l'autre et de l'expliquer avec autre chose que des mots. Par un acte plus fort, plus intense, plus physique mais pas plus bestial. Oh non, il n'y aurait rien de bestial dans ce qui pourrait se passer, bien au contraire. Cela ne serait que douceur et sensualité, le genre de première fois dont tout le monde rêverait. Le genre de première fois que Mike n'avait jamais connu. En cet instant, il aurait préféré être vierge pour découvrir ce que c'était que faire l'amour à une femme avec Solange car pour lui, la Serpentard était la seule femme digne de lui à ses yeux, la seule qu'il estimait. Non pas qu'il avait un ego démesuré, se croyant supérieur aux autres mais la blonde était la seule à l'aimer pour ce qu'il était réellement, la seule à lui avoir fait baisser son masque et à l'avoir mis à jour. Plus rien était comme avant depuis son entrée dans sa vie. Fini celui qui couchait avec les femmes en couple ou mariés, l'homme aux challenges et envies démesurées qui recherchaient certaines partenaires particulières pour réaliser ses fantasmes. Il avait eu certes beaucoup de plaisir mais il n'avait jamais compris ce qu'était l'amour, ni même ce qu'était faire l'amour. Ce soir, à cause de cela il se sentait moins un homme que les autres. Si avant il se moquait de ceux qui aimaient qu'une femme, aujourd'hui il les admirait. Maintenant pour lui, c'étaient de vrais hommes. Ils avaient tout compris à la vie, rien ne sert de s'amuser si c'était tout seul.

Il préféra laisser toutes ses considérations de côté, se reportant au leitmotiv de Solange : Carpe Diem. Profiter du jour présent, c'était ce qu'il fallait faire. Il vivait un instant important, peut-être même celui qui pourrait être l'un des plus marquants de sa vie. Il se souvenait vaguement de sa première fois et encore, mais il était persuadé que la première fois avec la belle blonde, il s'en souviendrait jusqu'à sa mort. Comment pouvoir oublier un instant où leurs deux êtres seraient en communion. La performance n'avait pas d'importance, tout comme le fait que ce soit réussi ou non. L'important c'était l'union de deux êtres qui s'aiment et qui se faisaient assez confiance pour s'offrir à l'autre sans retenue, sans pudeur ni gêne. Qu'importe si l'orgasme n'est pas atteint, était-ce si important lors d'une première galipette ? Est-ce cela que l'on retient lorsque l'on s'aime vraiment ? Non et cela Mike le savait. Les deux s'aimaient bien trop pour se soucier de cela, c'était la raison pour laquelle il ne stressait pas sur ce sujet. Ce qu'il redoutait sur le moment, c'était de brusquer la Serpentard. Lui se sentait prêt mais est-ce qu'elle aussi était prête ? N'allait-elle pas être refroidie par son chéri si celui-ci tentait d'aller plus loin alors qu'elle n'en était pas encore à ce stade ? La verte et argent avait beaucoup changé ces derniers temps, peut-être qu'elle avait besoin de plus de temps avant d'en arriver là.

Le Serdaigle posa sa main droite sur la joue de Solange. Elle le regardait dans les yeux, sans dire un mot.

- Je t'aime.


La voix timide de Mike trahissait son émotion. Il ne savait pas pourquoi il l'avait dit mais il avait besoin de le dire. Il ressentait cela comme une envie et il le pensait sincèrement. Cela semblait être trois petits mots de rien du tout et pourtant, ce n'était pas rien. C'était la première fois qu'il l'exprimait envers Solange. De plus, jamais auparavant ces mots n'étaient sortis de sa bouche ou du moins, jamais lui en premier. Il venait de faire un effort surhumain pour exprimer ce qu'il ressentait. Il aurait voulu dire tellement plus de choses mais cela viendrait probablement plus tard. Nul doute que la jeune femme allait être touchée par ce qu'il venait d'avouer. Il espérait qu'elle comprendrait qu'il n'y avait aucune arrière pensée derrière. Il avait l'impression d'avoir franchi un nouveau pas ce soir et il n'avait plus forcément envie d'en franchir un autre. Il avait beau être un homme, ce dont il avait envie en cet instant, c'était de se blottir contre les bras celle qu'il aimait plus que tout. Il était prêt à mourir pour elle, se sacrifier s'il le fallait, se battre pour la protéger et surtout, ne jamais la quitter. Il comprenait que son destin était lié au sien. Il ne pouvait plus passer sa vie éloignée d'elle. Il n'avait pas d'autre choix que de succomber à cette douce folie qui entraîne les personnes dans un tourbillon qui rend la vie plus appréciable. Fini le temps gris à Londres, le soleil apparaissait à chaque instant sur le visage de sa belle. Le sourire de Solange avec le regard qu'elle n'avait qu'en sa présence, lui donnait plus chaud qu'une canicule dans le sud de la France. Elle était son énergie solaire et lui allait probablement être son chauffage lorsqu'elle aurait froid et qu'elle irait se blottir contre lui afin d'être réchauffé.

Après ses mots, il n'osait plus la toucher. Il avait même légèrement baissé les yeux, de peur d'une réaction négative et il ne voulait pas montrer qu'il pouvait être atteint. Il ne fallait pas le montrer. Il avait cet orgueil propre aux hommes. Tous les hommes l'avaient, même si certains disent le contraire. Lorsqu'un homme se dévoile, il n'aime pas montrer sa fragilité. Avec Solange, Mike savait qu'il serait capable involontairement de pleurer devant elle. Lui qui n'avait jamais versé une seule larme en public. Certains considéraient qu'il était dur, froid et parfois on lui avait fait le reproche d'être un coeur de pierre. Peu de gens savaient qu'il pouvait s'isoler parfois et pleurer lorsque la mélancolie était trop en lui. Il avait des sujets qui lui restaient sur le coeur et qu'il ne pouvait pas exprimer sous peine de verser des larmes. Ne serait-ce que celui de la mort d'Alicia. Jamais il ne l'avait évoqué avec qui que ce soit depuis la discussion avec Valens. Cela l'arrangeait que Solange ne chercha pas non plus à trop en parler.

La soirée s'annonçait plus difficile à gérer émotionnellement qu'il l'avait prévu et en même temps, il ne pouvait justement pas le prévoir. Qu'allait-il faire ? Il devait se ressaisir, montrer qu'il était fort. Sauf qu'il se doutait que Solange ne serait pas dupe. La preuve en était avec ce regard qui s'était baissé alors que justement il avait les yeux plongés dans ceux de compagne. Il avait des émotions comme tout le monde mais il avait du mal à l'accepter. Il avait toujours considéré que les émotions c'était une faiblesse et que les montrer était également une faiblesse. Il s'était forgé une carapace dont il avait espéré qu'elle soit solide à toute épreuve. Heureusement pour lui, elle fut ébranlée par une sublime personnalité qui lui avait réchauffé le coeur. Il savait que s'il devait être un personnage dans un conte, il ne pourrait être que la bête. La belle avait touché son coeur. Il n'était pas un Dom Juan, lui même se considérait comme un monstre. Et pourtant, il fut dompter par la belle et lorsque la belle croisa pour la première fois son regard directement dans ses yeux, la belle avait tué la bête qui était en lui. La belle n'avait pas forcément recherché sa bête mais elle avait probablement trouvé son histoire éternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: [Habitation] Lucky Snake

Message par : Invité, Dim 16 Juin - 19:48


La soirée était à peine terminée aux Trois Balais. Si cela n'avait pas été le franc succès que Solange avait espéré pour son homme, il y avait qu'en même eu quelques ventes et au moins, les gens savaient plus ou moins à présent que l'établissement était ré-ouvert !  Mais maintenant, les deux amants étaient seuls. Plutôt dans la soirée, la blonde avait accepté de le suivre chez lui, curieuse de voir l'environnement dans lequel il vivait, mais aussi très touchée par cette proposition. Non pas parce qu'elle s'attendait à une after plein de sexe, mais parce qu'elle savait ce que pouvait coûter le fait d'emmener quelqu'un dans l'endroit qui nous était le plus cher et qui nous servait de refuge. Elle-même n'avait pas encore invité Mike à venir dans son cottage, mais plus le temps passait, plus la belle y songeait.

En arrivant dans les rues de Londres, au bras de Mike, la blonde reconnut le Chaudron Baveur. Ainsi, il vivait tout près de son commerce ! Mais son homme lui précisa qu'en réalité, il vivait au dessus, l'appartement ayant été construit du temps où il tenait encore l'Auberge des Deux Mondes, lieu de festivités aujourd'hui disparu à jamais. Dans le fond, elle était un peu triste, parce que cela signifiait qu'il  n'avait pas vraiment eu de vie à part son travail et les soirées où il draguait ses coups d'un soir. D'ailleurs, elle était curieuse de savoir s'il avait emmené ses conquêtes ici... Dans le même temps, un fort sentiment de jalousie l'empêchait de poser la question.

Solange le suivit alors qu'il l'entraînait pour monter l'escalier, sa main étant accrochée à celle du Serdaigle. Lorsqu'ils arrivèrent en haut de l'escalier de métal, Mike l'invita à pénétrer dans son refuge. Cependant, ce n'était pas vraiment ce qu'elle s'était imaginée. Elle avait pensé qu'il vivait dans un petit cocon confortable et un peu en désordre, mais pas à cette garçonnière. C'était un véritable endroit enjoignant à la débauche. Pourtant, Solange ne le jugeait pas. Elle avait connaissance, du moins en partie, de son passé et cet endroit était à l'image de celui qu'il avait été, pas de celui qu'il était aujourd'hui. La blonde avait elle aussi eu un appartement invitant aux petits jeux coquins, mais depuis son retour dans le monde de la magie, elle avait changé et son cottage était parfait pour sa vie de famille actuelle. La sorcière se laissa entraîner vers le canapé en cuir et écouta attentivement le petit discours de son homme. Un fin sourire naissait sur ses lèvres au fur et à mesure qu'il parlait.

- Mike... C'est l'image de ce que tu as été, pas de ce que tu es aujourd'hui. Arrêtes un peu de stresser autant et surtout, ne te sens pas coupable pour ton passé... Je te rappelle que le mien n'est pas tout rose non plus ! Lui dit-elle avec toujours son petit sourire.

Puis le sorcier l'embrassa et elle ne pensa plus qu'à la sensation de ses mains sur ses joues, de ses lèvres sur les siennes et de sa langue qui l'explorait tout en jouant avec la sienne. Lorsque leur baiser cessa, elle posa sa joue sur son épaule, oubliant qu'il lui avait demandé si elle souhaitait boire quelque chose. Tous les deux restèrent plongés dans leurs pensées, jusqu'à ce que Mike lui tourne la tête et pose tendrement sa main sur sa joue. Alors la blonde le regarda sans rien dire, attendant juste de savoir ce qu'il se passait. Jusqu'à ce que les trois petits mots qu'elle attendait sans le savoir sortent de la bouche du Serdaigle. Un sourire éclaira son visage avant qu'elle ne l'embrasse rapidement.

- Moi aussi je t'aime...

Cependant, elle ne s'était pas attendue qu'il baisse les yeux et détourne le regard. Au départ, elle ne comprit pas cette réaction. Puis elle se dit qu'elle aussi avait envie de regarder ailleurs maintenant qu'elle venait de dévoiler ses sentiments. Et elle comprit. Il était comme elle, gêné d'avoir dit à haute voix ce qu'il ressentait. Peut-être même qu'il pensait encore à d'autres choses, la blonde avait remarqué qu'il avait tendance à se croire indigne de son amour. Alors elle se positionna mieux sur le canapé et le prit dans ses bras tout en posant sa tête sur son dos.

- Je t'aime comme tu es... L'amour n'est pas une faiblesse ou une chose réservée aux autres. On y a le droit, tous les deux, ensemble. Alors arrêtes de faire cette tête... Chercha-t-elle à le réconforter.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: [Habitation] Lucky Snake

Message par : Contenu sponsorisé, Aujourd'hui à 21:20


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 5

 [Habitation] Lucky Snake

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.