AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 21 sur 22
Couloir du 7ème étage
Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22  Suivant
Léarose Wolfe
Serdaigle
Serdaigle

Re: Couloir du 7ème étage

Message par : Léarose Wolfe, Sam 2 Jan - 22:01


(Aucun post depuis plus d'un mois, MP s'il y a un problème naturellement)

Une rencontre mouvementée
RP PV avec Lucie Delvif


Je sortait de la bibliothèque tout comme une autre jeune fille. Après quelques heures dans le silence interminable et les études incompréhensibles, j'avais besoin de ma dose de social. Je voulais me rendre à la grande salle pour déguster un bon chocolat chaud, ma boisson favorite. Je la regarda attentivement. Une rouge et or selon son uniforme et elle devait avoir a peu près la même âge que moi a voir son visage. Elle remarqua que je la regardais. Je lui souris naturellement et lui dit :

- Bonjour, je m'appelle Léarose Wolfe et je suis en première année à Serdaigle. J'allais prendre un chocolat chaud dans la grande salle, t'aimerais venir avec moi?

Comme on marchais déjà dans la même direction, nous nous entamâmes dans les escaliers pour descendre. C'est alors qu'a ma grande surprise, il changea de direction. Je doit dire que c'était ma première fois et maintenant je ne savais plus quel chemin prendre pour aller a la grande salle.
Revenir en haut Aller en bas
Lucie Delvif
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Couloir du 7ème étage

Message par : Lucie Delvif, Dim 3 Jan - 10:16


Cela faisait une heure que j'étais à la bibliothèque en train d'étudier, j'avais grand besoin d'une pause. Je sors alors de la bibliothèque en même temps qu'une autre jeune fille. Je l'observe, ses cheveux sont roux et ses yeux vert. Je regarde alors son uniforme: elle est à Serdaigle. Elle doit surement avoir mon âge, me dis-je à moi-même. Je remarque ensuite qu'elle m’observait elle aussi.

- Bonjour, je m'appelle Léarose Wolfe et je suis en première année à Serdaigle. J'allais prendre un chocolat chaud dans la grande salle, t'aimerais venir avec moi? me demanda-t-elle.

Bien que je sois timide, il était hors de question que je refuse un bon chocolat chaud, qui est une de mes boissons préféré!

-Bonjour, répondis-je, je m'appelle Lucie Delvif et je suis en première année à Gryffondor. Je serais ravie d'aller prendre un chocolat chaud avec toi, ajoutais-je.

Nous marchions déjà dans la même direction alors nous entamâmes un escalier pour descendre. Je faillis lâcher un petit cri quand il changea subitement de direction. Bien que l'on m’avais prévenue, c'était la première fois que ça m'arriver pour de vrais. J'étudia rapidement le visage de Léarose pour voir sa réaction. Visiblement, c'était sa première fois à elle aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Léarose Wolfe
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Couloir du 7ème étage

Message par : Léarose Wolfe, Mer 6 Jan - 22:15


Je maudissais cet endroit. Sur seulement cent quelques escaliers, je devais prendre celui qui changeait de direction. Les centaines de tableaux qui décoraient l'endroit nous regardaient s'ils ne dormaient pas ou n'étaient pas présents.

Je déteste les hauteurs, alors je m'étais accroupis pour ne pas voir le changement de direction qu'avais entreprit cet infâme escalier de malheur.

- Lucie, as-tu une idée où nous mène ce couloir maintenant? Pouvons-nous prendre un autre chemin pour aller prendre notre breuvage?

Mon Boursouflet aussi avait fermé les yeux. Je lui donna un petit morceaux de fraise et je le flatta en même temps. Il semblait aller mieux.

-Je te présente mon tout nouveau Boursouflet rose et blanc. Il n'a pas encore de nom, mais cela ne devrait tarder. As-tu un animal de compagnie?
Revenir en haut Aller en bas
Lucie Delvif
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Couloir du 7ème étage

Message par : Lucie Delvif, Jeu 7 Jan - 21:05


Alors que Léarose s'était accroupie, j'essayais de voir dans quelle direction été aller l'escalier. Malheureusement, l'escalier avait changé trop vite de direction et je n'avais pas eu le temps de voir par où il avait tourné. Au-dessus de ma tête, d'autres escaliers changer sans cesse de direction ce qui me perturbais. Pourquoi n'avais-je pas observé la direction de cet infâme escalier? J'essayais de trouver un autre moyen de me rendre à la grande salle, en vain. Plein d'idée se bousculer dans ma tête. Ce fût à ce moment que la Serdaigle repris la parole:

- Lucie, as-tu une idée où nous mène ce couloir maintenant? Pouvons-nous prendre un autre chemin pour aller prendre notre breuvage?

-J'avoue ne pas savoir où mène ce couloir ni comment nous pouvons nous rendre à la grande salle à partir de cet endroit, répondis-je avant d'ajouter, Nous n'avons qu'à explorer ce couloir, nous trouverons bien un moyen de nous rendre à la grande salle!

Ma curiosité s'était pointée. J'avais toujours essayé de la camoufler en me disant que faire telle chose été trop dangereux mais c'était plus fort que moi. J’attendis la réponse de ma camarade en espérant qu'elle partage ma curiosité.  

Léarose me présenta ensuite son Boursouflet rose et blanc puis me demanda si j'avais un animal de compagnie.

-Non, répondis-je, pas encore, mais ça va venir! J'ai toujours aimé les animaux et j'adorais en avoir un.

J'observais son Boursouflet avec une pointe de jalousie. Bientôt, me promis-je.
Revenir en haut Aller en bas
Léarose Wolfe
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Couloir du 7ème étage

Message par : Léarose Wolfe, Lun 11 Jan - 18:36


RP PV avec Lucie Delvif

Une rencontre mouvementée


Lucie n'avait pas idées non plus ou menait le couloir mais elle proposait l'idée de le découvrir ensemble et voir une autre alternative pour aller à la Grande Salle. Donc nous partons dans ce passage que je n'avait jamais découvert. Je lui avait demandé si elle avait un animal de compagnie et elle m'avait donnée une réponse négative

-Moi j'adore les animaux, tiens!

Je lui tenais mon boursouflet et je lui mit sur son épaule à elle.

- Voila! Tu peux le garder pendant notre trajet. Il est super gentil et tous ce qu'il veut c'est manger. Si tu as quelque chose sur toi, n'hésite pas! Il va t'adorer, j'en suis certaine lui dit-je avec un grand sourire.

Pendant qu'on marchait, on ne rencontrait pas beaucoup d'élèves. Je lui parla alors de ma passion pour les animaux.

- J'ai mon tout premier animal magique mais j'en veut d'autre plus tard. Un fléreur serais vraiment sympa à avoir. J'aimerai aussi avoir un caracal et un petit duc à face blanche comme hibou. Je veux aussi un chat et une salamandre et des poissons. Aimes-tu les animaux? Aimerais-tu en avoir?
Revenir en haut Aller en bas
Lucie Delvif
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Couloir du 7ème étage

Message par : Lucie Delvif, Lun 11 Jan - 21:06


Après lui avoir dit que je n'avais pas d'animal de compagnie, Léarose m'informa qu'elle adorait les animaux. Je souris.

-Moi aussi j'adore les animaux! Répondis-je

Pendant que je parlais, elle me mit son Boursouflet sur l'épaule.

- Voila! Tu peux le garder pendant notre trajet. Il est super gentil et tous ce qu'il veut c'est manger. Si tu as quelque chose sur toi, n'hésite pas! Il va t'adorer, j'en suis certaine me dit-elle en souriant

Je souris et caressa le Boursouflet avant de répondre.

-C'est sûr que si il aime manger il va m'aimer! M’exclamais-je en sortant un biscuit de ma poche, Tiens, voilà pour toi!

Il mangea mon biscuit et nous continuons à marcher. Léarose me parla ensuite de sa passion pour les animaux et de tous les animaux magique qu'elle avait eu ou voudrait avoir. Elle me demanda ensuite si j'aimais les animaux et si j'aimerais en avoir.

-J'adore les animaux! Répondis-je, j'ai toujours voulu en avoir mais je n'ai jamais pu. Je fis une pause avant de continuer, Mon petit frère est allergique aux chats et papa n'aime pas trop les animaux magiques. Avant de savoir que j'étais une sorcière, je voulais travailler dans un zoo! Ajoutais-je en riant un peu, Qu’aimerais-tu faire comme métier? Continuais-je, Moi j'aimerais être professeur!  
Revenir en haut Aller en bas
Shela Diggle
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Couloir du 7ème étage

Message par : Shela Diggle, Jeu 11 Fév - 13:54


~ Sylianna Evander


Peut on être neutre ? Tout me semble accrocher quelque chose, un souvenir, un sentiment. A chaque mouvement objet personne se colle un truc, une idée un passé une vague émotion, et si j'ne trouve rien de plein je fais en sorte de combler, couleur odeur texture, tout existe déjà et a déjà existé, différemment, plus sincèrement, moins objectif. Tout éveille une opinion, défendue par le déjà-vu, incandescente colère ou belle chaleur, ou tant d'autres dont l'énumération est inutile, vous avez saisi. Gargantuesque. Je suis géante au pays des souris. L'on est tous géant de quelque chose et souris d'une autre. J'aime mieux être invisible. Intouchable. Inatteignable, et inversement si c'est l'prix à payer. Etre contemplatrice sans agir, sans trop se demander. Voir parce qu'après tout, c'est là, c'est fait, point, c'est terminé. Il est parti, ça arrive. Personne n'y peut rien. La rancœur est un poids difficile lorsqu'il n'est plus possible de la chasser à grands coups de revanches. Rien à voir avec de l'indifférence. Une déclinaison, peut être. Quelque chose qui y ressemble pour surmonter, pas pour y échapper. J'aime aimer. J'accepte les changements. Etre léger, badin. Voler trop haut plutôt que s'enfoncer trop bas. Thèse antithèse, l'on pourrait facilement venir à bout de mes arguments, mais qui après tout court plus après l'avis d'ignorants que sa vision non erronée de ce qu'il est ? Il y a certes ces gens rongés de modestie qui ne savent point. Ca n'excuse pas les autres, les orgueilleux, les narcissiques, de dire ce que les autres souhaitent entendre. Faut secouer les gens, n'lésinez point là-dessus, faut les forger au monde, nom d'Dieu. Pas les bercer d'illusions. Et on pleure après des petits pourris gâtés colériques qui prennent pouvoir, eux qui s'attendaient à la gentille soumission de l'avis général.

Je parlais d'impartialité en ayant malencontreusement glissé mon regard sur un creux dans la pierre, un dessin discret taillé au gré des allées venues, d'un sortilège ayant ricoché peut être, une forme indéfinissable. J'y ai accroché un souvenir. Forme arrondie du bout de la clé au tiroir à sucreries, maison d'avant, enfance, passé, positif, nostalgie. Peut on être neutre ? Dépend du degré d'observation. Simplement survoler une scène, un détail, ne permet aucune fixation. Hésiter une seconde, ralentir un instant le mouvement du pas, chanceler lentement, avancer finalement. N'pas se perdre. Les idées oui, les souvenances non. C'est révolu, on n'doit s'y abandonner. Se reprendre si soudainement qu'on oscille et rentre dans le champ d'une autre, coup d'épaules. Trop blonde, trop grande. Je n'lui vois pas d'âge. N'lui donne pas de nom. M'est inconnue. S'cuse. Et continuer sur sa trajectoire.
Revenir en haut Aller en bas
Sylianna Evander
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Couloir du 7ème étage

Message par : Sylianna Evander, Ven 12 Fév - 1:10


Sylianna marchait la tête haute dans le couloir. Ses cheveux pour une fois détachés montaient puis descendaient. Elle était, comme toujours vêtue de la tenue de Poudlard et très maquillée. Lorsqu'elle se fit bousculer par Shela, elle resta un moment immobile, papillonnant des yeux, puis cria :
-Hé !
La cloche retentit. Sylianna courut vers Shela, la retenant par l'épaule :
-Hé, vous !
Sa robe voltigeait telle que ses cheveux. Autours d'elle, des gens couraient, criaient, faisaient n'importe quoi. Elle se demanda pourquoi autant de gens s'agitaient. Puis, elle se dit : "La seule raison qui peut provoquer une telle agitation, c'est le retour des cours." Elle soupira, tiquant. Elle détestait le retour des cours.

Sylianna était une très bonne actrice, ainsi elle fit comme si, finalement, tout allait bien. Elle dit donc à Shela :
-Oh, en fait, c'est bon. T'as l'air vraiment sympa ! On s'installe ensemble au repas ?
Elle sourit, un peu narquoise. Elle dit d'une voix faussement douce à Shela :
-Allez, vient, on va en cours. Comment tu t'appelles ?
Elles commençaient à être en retard : Peu de personnes restaient, et ces dernières semblaient très pressées. Sylianna commença à trottiner pour aller à ses cours. Martelant le sol de marbre, ses cheveux volant au vent. Elle n'était pas sure que Shela la suivait, mais bon. Peut-être qu'elle deviendrait une de ses "vraies" amies. Elle pensa d'ailleurs qu'elle devrait arrêter de manipuler les gens. Elle se retourna, souriant pour je ne sais quelle raison.


Je me demande bien pourquoi je fais ça. Peut-être que j'ai peur d'être seule. Je ne suis pas seule, alors pourquoi faire ça ? En soupirant, je crois que je marque la fin de cette conversation avec moi-même. Je me demande quand même bien qui est cette fille. Elle m'a poussée ! Mais est-ce vraiment si mal que ça ? Si elle l'avait fait exprès, je n'aurais jamais toléré ça. Mais elle ne l'a pas fait exprès. Que dois-je faire ? Me venger ou la laisser vivre en paix ? Je ne sais vraiment pas. Je soupire. Nous sommes arrivées en cours. Je crois que je vais être trop occupée dans mon esprit pour écouter.
Revenir en haut Aller en bas
Shela Diggle
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Couloir du 7ème étage

Message par : Shela Diggle, Ven 12 Fév - 13:12


Un appel. Et la sonnerie. Tapageuse. Et, comme répondant à ce glas annonçant une fin et un nouveau début, les portes aux alentours vomirent un flot humain trépignant qui se déversa bien vite dans le couloir. Grisante foule dans laquelle il ne faut se perdre, sens en alerte, prête à esquiver. On s'appelle on se sourit on mime une chorégraphie cent fois improvisée. Brusque poids sur l'épaule, se retourner. C'est Miss trop-blonde-trop-grande - et trop maquillée, aussi. On dirait presque Agrat. En plus polie, vu le vouvoiement.

- Oh, en fait, c'est bon. T'as l'air vraiment sympa ! On s'installe ensemble au repas ? Pardon ? On se connait, peut être ? Une tête un nom oublié, ou Agrat teinte en blonde. Je plissais les yeux, partagée entre méfiance et perplexité. Elle me veut quoi, exactement ? Trompée de personne ? Pas l'air. Elle parle de manger. De manger, bordel. Et t'oses encore accuser le hasard, la coïncidence, peut être ? Allez, vient, on va en cours. Comment tu t'appelles ? Parce qu'on a cours ensemble ? Chut, doucement, réfléchis. Elle s'en va, regarde, c'est une erreur. Elle t'a confondue. Autrement pourquoi diable approcher quelqu'un en lui signifiant qu'il a l'air franchement sympa sans raison probante. J'ai perdu des yeux mon dessin dans la pierre. Me sens perdue. Mais soudain elle se retourne, elle sourit, l'air d'attendre, se dirige vers la porte de mon prochain cours. Ouille. J'me suis gourée quelque part. Une nouvelle ? Reprendre contact avec le monde, Diggle à terre, Diggle à terre. Elle porte un vert blason qui m'est des plus familiers. C'est sa familiarité à elle qui me rend presque prudente. Si bousculer pour mieux ouvrir est une chose fort utile, je n'aime pas être prise de court, être secouée sans préliminaires. J'viens à peine de redescendre. Mais j'n'ai pas la moindre envie de retourner à mon lit, point le courage d'entreprendre autre chose que de docilement suivre mon emplois du temps. Hausser les épaules, m'avancer à hauteur de la demoiselle. J'suis Shela. Toi ? Tendre un doigt vers le fond de la salle - plus jamais devant. Même Jade aurait du mal à me convaincre d'essayer à nouveau.

Je me laissai tomber sur ma chaise, chopai quelques trucs au hasard dans mon sac pour remplir la table et donner une impression de sérieux, jeta un coup d'œil à mon inopinée voisine. Je pouvais désormais la deviner légèrement plus jeune. Encore plus maquillée. Bonjour la confiance en soi. T'es nouvelle ici. Affirmation. Si elle était des Verts depuis toujours, j'aurais eu au moins un vague brouillon de son faciès. Ou alors elle était une espèce de blague à elle toute seule, qui s'entiche d'inconnus et vole des uniformes. Prendre une plume, jouer distraitement avec. D'où tu sors, toi ? Pays anglo-saxon ? A moins que ce ne soit le rayon poupées Barbie, la taquinai-je. Mon père m'avait un jour refilé un de ces jouets moldus. Ca fait loin. Souvenir accroché à un terme.
Revenir en haut Aller en bas
Alba Vero
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Couloir du 7ème étage

Message par : Alba Vero, Sam 12 Mar - 23:01


PV LeStitch ♥

Attends que je t'attrape !


Il y a des moments comme ça, qui vous restent en mémoire et vous étirent un sourire lorsque vous les évoquer. Pas besoin d'être au bout du monde, pas besoin de magnifiques paysages, ce ne sont pas forcément vos heures les plus folles. Ce sont ces instants passés avec ceux qui comptent vraiment, ces instants où vous pouvez être entièrement vous-même, où tout semble possible et infini. Il faut en profiter -qui sait peut-être sont-ils les derniers- et les savourer comme un bonbon acidulé qu'on laisse fondre sur sa langue. Trop rares et précieux que pour être gâchés. Alors, si, pour une fois, on mettait les problèmes et les questions insistantes en sourdine et si, pour une fois, on se contentait juste... d'être heureux ? Allez viens, cousine, c'est parti pour une soirée qui n'appartient qu'à nous.

La fin de la dernière heure de cours venait de sonner. Bruits de chaises qui raclaient bruyamment au sol, des voix qui s'élèvaient à l'unisson, rires, soupirs et bavardages en tout genre. La masse d'élèves se dirigea peu à peu vers la porte de sortie, avant de se disperser dans les couloirs. Puis, enfin, pour le bonheur de nos sensibles petites tête, le calme revint. Il n'y avait à present presque plus personnes dans les couloirs, seuls quelques moutons égarés. Ainsi qu'Alba et Myo.

Les occasions de passer du temps ensemble s'étaient dangereusement amoindries ces derniers mois. Myosotis en était à sa dernière année à Poudlard, du coup un bossage intensif pour les Aspics était au programme. Sans compter son boulot de préfète, qui n'arrangeait rien niveau temps libre. Mais cette fois-ci, la blairelle ne comptait pas laisser le choix à sa cousine. Elles allaient passer la soirée ensemble et c'était non-discutable. Puis en plus, l'Italienne avait quand même pris le soin de la prévenir à l'avance.

Une discussion légère rythmait leurs pas, souvent s'arrêtant. Elles parlaient de tout, mais jamais de rien, parce que tout était digne d'intérêt tant qu'elles étaient ensemble. Et les taquineries allaient également de bon train, comment pourrait-il en être autrement ? A cet instant précis, les deux cousines en étaient... au Quidditch. Tiens, tiens. Non mais moi, laisse tomber, l'équipe de Quidditch c'est pas pour moi, affirma avec autodérision Alba. Hmmm, ça c'est pas faux. Et voilà Myosotis qui s'était retourné vers elle, un air malicieux pétillant sur le visage. Jouer le jeu et feindre de se sentir outrée. Ah bah merci pour le soutien ! C'est beau la famille ! Et sortir à son tour la carte de l'espièglerie. Puis, figure-toi que ça fait un moment que je me suis mis intensivement au sport. Ce qui me donne cette ma-gni-fique silhouette que tu vois là ! Et elle tourna sur elle-même, tout sourire -colgate s'il-vous-plait- , comme pour mieux laisser le temps à sa cousine de l'admirer. Bon, ok, elle faisait un peu son show, là. Tandis que toi... Regard en biais. Tsss, incorrigible.
Revenir en haut Aller en bas
Myosotis Aavery
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Déplacement

Message par : Myosotis Aavery, Dim 13 Mar - 12:26



Attends que je t'attrape !
- pv Albachou -



Sckriiiiiik

Des chaises, des paroles et des cris. Ça résumait fort bien la fin de la journée. Une heure d'Histoire de la Magie et ma patience était directement tombée à 0%. Mon banc en avait morflé, le pauvre. J'avais passé une heure à tailler le bois avec le bout de ma plume en pensant à ce que j'aurais pu faire à la place. La sonnerie avait retenti et il n'avait fallu que de dix secondes pour que la masse d'élèves, apparemment très intéressés par le sujet, disparaissent derrière la porte de sortie de la classe. Ils ne restaient plus qu'Alba et moi, paumées.

Dernière année à Poudlard et au poste de préfète, on ne pouvait pas dire que je me la coulais douce. Les ASPICs arrivaient à grand pas et je devais bosser. À coté de ça, on avait ma cousine. Mignonne mais vraiment chieuse sur ce point. Je ne pouvais pas lui en vouloir, elle voulait passer du temps avec moi, c'était plutôt flatteur. Ce soir là, elle ne m'avait carrément pas laisser le choix et d'une certaine manière je lui en étais reconnaissante. La seule manière de quitter les pages de mes bouquins, c'était de m'y obliger. Ce qui était chose faite. J'avais besoin de ça. De mettre mon cerveau en mode off et de déconner.

❝Non mais moi, laisse tomber, l'équipe de Quidditch c'est pas pour moi.❞

Comment on en était venu à parler de Quidditch déjà ? Je ne savais même plus. Quand j'étais avec Alba, les sujets ça venait et ça repartait aussitôt. Ça s'en va et ça revient, c'est fait de tout petits riens, ça se chante et ça se danse et ça revient, ça se retient comme une chanson populaire... (c'était gratuit) On commençait à parler d'un plat trop salé et on terminait par imiter la baleine. C'était un véritable spectacle pour les gens qui nous croisaient par hasard. Souvent, ils disparaissent aussi sec, complètement effrayé. Poudlard va devenir un asile, si ça continue.

❝Hmmm, ça c'est pas faux.❞ lui répondis-je malicieuse.

Nos discutions étaient de perpétuelles pièces de théâtre vues et revues. Le pire film à suspens qu'on pouvait imaginer.

❝Ah bah merci pour le soutien ! C'est beau la famille !❞ Hop simuler d'être révolté et scandalisé, l'ingrédient parfait pour une bonne barre. ❝ Puis, figure-toi que ça fait un moment que je me suis mis intensivement au sport. Ce qui me donne cette ma-gni-fique silhouette que tu vois là ! Tandis que toi...❞

❝C'est pas pour te vexer, si en fait c'est carrément mon but, mais toi et le sport, ça fait mille. Et encore... Je doute que tu puisses me battre, chérie. ❞

La partie était lancée !
Revenir en haut Aller en bas
Alba Vero
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Couloir du 7ème étage

Message par : Alba Vero, Ven 1 Avr - 22:54


L-A de Myosotis accordé


Tout ça, c'était tellement léger, ça flottait et volait dans l'air. Comme ces bulles de savon qu'on fabriquait d'une joie enfantine, qu'on regardait s'élever vers l'immensité du ciel avant qu'elles n'explosent rapidement, l’explication même de notre sourire béat et de notre rire amusé. Alba se souvenait de ces moments avec son frère, encore à quatre pattes dans l'herbe verdoyante. La petite fille qu'elle était tournoyait sur elle-même dans sa robe lila, pourchassait les jolies bubulles en riant à gorge déployée. Ce rire... Peut-être était-ce là tout ce quelle voulait retrouver en cet instant avec Myo.

C'est pas pour te vexer, mais toi et le sport, ça fait mille. Et encore... Tête penchée sur le côté, la réponse était bien distrayante, l'Italienne n'en attendait pas moins de sa cousine. N'allez pas y voir une certaine compétitivité, du moins pas à ce moment-là. C'était plus de la complicité, un jeu qu'elles faisaient tourbillonner dans des paroles sans sérieux. Parce qu' il y en avait marre du sérieux, bien trop présent dans cette fichue vie. Alba, elle voulait de l'humour pourri, des concours ridicules, elle voulait de l'éphémère. Elle voulait ces perles de vie pour les faire rouler une à une sur les plaques trop lisses.

Je doute que tu puisses me battre, chérie. Visage rayonnant d'intérêt, sourcils relevés, air de défi plaqué sur la figure. Tu crois ? Elles n'attendaient toutes les deux que ça de toute façon. La phrase de Myosotis ne laissait place à aucune autre issue. Pas besoin de réfléchir mille ans, la blairelle avait déjà une petite idée germée dans son esprit. Elle lui lança un : Tu ne vois donc aucuns inconvénients à me suivre ? Avec le petit sourire en coin de mise. Elle ne laissa pas le temps à la poursuiveuse de répondre qu'elle avait déjà tourné les talons. Elle marcha d'un pas assuré, avec une impatience non dissimulée.

Le couloir avait été traversé et la volée d'escaliers menant au rez-de-chaussée dévalée. Les deux jeunes femmes se trouvaient donc face à la première marche. Avant de commencer, il fallait faire part d'une petite explication à l'autre, histoire de bien faire les choses, même s'il n'y avait pas besoin de donner sa langue au chat non plus, ça paraissait plutôt évident. Quoiqu'on causait quand même de Myostis. Et de sa lenteur à la détente. 'Fin bref. Tu vois cette marche ? Je vais te demander de faire preuve d'une grande imagination afin de la considérer comme la ligne de départ. Ensuite, estime-toi heureuse avec tes rondes, vu que du coup tu devrais à priori pouvoir te rendre jusqu'au septième étage sans te paumer en chemin. Oui oui, elle lui parlait carrément comme à une débile, et dieu que ça avait le don de l'amuser. Pis ce n'était pas fini, soyez forts, on croit en votre indulgence. Pour faire simple : la première arrivée en haut est égale à gagnante. Ça va, t'as suivi ? Encore un peu et il n'y aurait plus assez de surface sur son visage pour le sourire qui s'y étendait. Ah, une dernière chose... Essaie de ne pas trop te faire distancer, histoire que j'aie au moins un peu de mérite. Et le plus marrant dans c't'histoire, c'est qu'Alba savait d'avance qu'elle allait perdre. Mais que voulez-vous, dure dure de résister aux bonnes habitudes.

1,2,3, Go ! Les voilà parties pour détaler comme des lapins, grimpant les marches avec détermination. Et il y en avaient des marches ! Fallait pas se leurrer, le septième étage, il se méritait. Au début courant, puis parfois marchant, s'arrêtant et reprenant. On entendait leurs rires sonores résonner dans le château entre leurs respirations saccadées. Elles envoyaient valser toutes ces choses noircies, toutes ces ombres oppressantes, à chaque marche défilant sous leurs foulées. Alba avait plutôt bien tenu le rythme, les positions avaient variées un nombre incalculable de fois. Après, le cinquième étage s'était bien fait sentir et un écart visible s'était creusé. L'arrivait plus trop à suivre, la brunette ! On vous passe tous les détails pour se concentrer sur la fin. Bon ben... Myo avait gagné, il n'y avait pas photo. Mais, mais, elle n'avait pas démérité la pauvre Alba ! Pour le coup, elle se félicitait pour ses entrainements personnels, parce qu'il était clair que sans eux elle serait encore au deuxième.

Elles reprenaient leurs respirations, pliées en deux, souriant, un peu euphorique. Si ça ce n'était pas du sport ! Alba se cala doucement contre la fraicheur d'un mur. Il ne lui restait plus qu'à attendre le petit instant de gloire de sa cousine.

Revenir en haut Aller en bas
Tangerine Tolpre
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Couloir du 7ème étage

Message par : Tangerine Tolpre, Mar 31 Mai - 19:30


[PV Lïnwe Felagünd]

Il fallait se résigner, Tangerine était perdu. Pourtant elle avait bien fait comme lui avait indiqué le moine gras qu'elle avait croisé une dizaine de minutes plus tôt. Elle avait prit le couloir de gauche, puis celui de droite, elle était monté de 2 étages puis avait repris le couloir de gauche, était remonté d'un étage... ou peut être deux.. zut... puis encore à droite, ou alors c'était à gauche.

La panique. Le bougre ne pouvait il pas faire plus claire ? Pourtant la jeune fille était réputé pour son bon sens de l'orientation... autant dire qu'entre les personnages qui changent de tableaux et les escaliers qui bouge... Beauxbâtons commençait à lui manquer cruellement.
La jeune fille avança un peu plus loin dans le couleur qu'elle venait de rejoindre. La tour d'astronomie est en hauteur, elle allait bien finir par la trouver bon sang...

- Si ça se trouve, le cours était déjà fini... quel heure est-il d'ailleurs ? Et puis où sont passé les autres élèves... c'est fou ça..."

Elle passât devant une fenêtre à vive allure, se stopat net et revint sur ses pas. Elle s'approcha de la lucarne pour contempler le paysage qui s'offrait à elle.

Le soleil était bas dans les quelques montagnes qui entouraient le châteaux. Il donnait un reflet orangé au lac noir habité par ce petit îlot discret. Les nuages étaient bas et donnait une perspective bien particulière. Tangerine se senti alors loin de tout, loin de sa famille, de ses amies. La solitude la gagnait, accompagné d'une douce mélancolie.

- C'est pas le moment de perdre le moral ! Haut les coeurs Tangerine !

La jeune fille se redressa, se retourna et regarda à gauche puis à droite. s'en remettant à son instinct, elle décidât de prendre à gauche. Au fur et à mesure qu'elle avançait, il lui semblait entendre du bruit... comme des vocalises. Elle continuât d'avancer, guidé cette fois si par ses oreilles.
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Couloir du 7ème étage

Message par : Lïnwe Felagünd, Jeu 2 Juin - 13:31


Lïnwe a 13 piges.
[PV Tangerine]

C'était une journée un gramme appréciée. Quoique trop peu animée au goût de Lïnwe. Une année supplémentaire encore, en ces lieux qu'étaient l'école Poudlard, témoignait de la croissance du garçon malgré son jeune âge. Il passait du biberon à la bonne tasse de lait. Du hochet au balai. Et plus il avançait dans sa scolarité, plus il avait envie de rester en première année. Ou en deuxième. Peu importe. Y'avait plus Leo, enfin si. Mais ce n'était guère pareil. Plus les mêmes délires. Il était devenu Directeur de sa maison et ne pouvait plus passer son temps libre à en faire des plus belles. Ils faisaient presque bande à part, chacun de son côté. Comme tout aventurier. Les grands partaient chaque année et un jour, se serait lui. L'outsider prédestiné. Vu comme ça, ça f'sait flipper.

Exten-
sion. Expansion.
Litre sucré. Non mesuré.
Qu'embaume le nouveau-né.

Après avoir perdu aux échecs contre sa petite sœur, il quitta la salle commune pour un endroit plus isolé. Ou pour fuir défaite et dérouillée. Il n'avait que très peu d'excuses et refusait d'avouer. Était-ce la tour qui avait feinté ? Le cavalier, bouffé ? La dame, douce courtisane, menacée ? Amante ou fiancée ? C'était elle la plus belliqueuse. Peut-être trop amoureuse.

Mélodie docile
Qu'est ta voix
Ton cœur apprend
Et tu apprends par cœur
Cette douce envolée
Qu'est la joie
De t'emparer du monde.
Immonde.

Le lionceau ne s'est même pas par où passer. Il ne cherche pas à s'retrouver. Labyrinthe éternel. Il est d'ailleurs plaisant de se perdre, c'est plutôt ce qu'il cherche à faire. Découvrir par hasard des coins reculés de l'école. Des fantômes jamais vus, tapisseries impromptues, tableaux bienvenus. Il chantonne, ronronne plus qu'il marmonne. Et là, un nouveau corridor encore. Il ne vit guère l'intrus qui se trouvait à quelques mètres d'ici. Plutôt pompes funèbres que marche impériale. Même qu- POF !

« Oh hmm. Excuse-moi, je ne t'avais pas vu. » Ah oui, c'est bien ça comme idée. Il fait ce qu'il peut, le petiot. La fille aussi pouvait s'excuser. Quoique non, puisque ce n'était pas elle qui s'était précipitée. Le sang-mêlé ne perdit pas une seconde pour remarquer que la victime était une Poufsouffle. Vraiment ? Si près de notre salle commune ? Sourcils légèrement froncés, histoire d'intimider.

Elle avait une tête de plus que lui. Pas une mesure de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Tangerine Tolpre
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Couloir du 7ème étage

Message par : Tangerine Tolpre, Mar 7 Juin - 21:13


Tangerine avait les yeux sur sa montre moldue dans qu'elle fût bousculée par un garçon... petit garçon... de par sa taille du moins, par rapport à elle. Elle allait s'excuser mais il le fit en premier et avant même qu'elle ai le temps de s'excuser à son tour, il l’interrogeât.. ou s’interrogeât, elle ne savais pas très bien.


Si près de notre salle commune ?

Tangerine remarqua le scepticisme du garçon et lui sourit pour tenter de lui ôter d'éventuelles mauvaises interprétations de sa venue ici. Elle n'avait rien à cacher et elle n'était pas d'humeur faire une blague


"Je suis perdue... je viens d'arriver de Beauxbâtons et ce château me rend folle. je cherchais la tour de divination pour voir s'il restait de la place dans le prochain cours.. euh non pardon d'astronomie... le moine gras m'a indiqué que.... pffff. où est ce que je suis ?"


La jeune fille avait baisser littéralement les bras en finissant sa phrase, comme résignée, elle se sentait fatiguée et ne souhaitait qu'une chose, retrouver son chemin. Les espèces de vocalises se faisaient encore entendre. Tangerine se pencha légèrement pour regarder dans le do du jeune homme mais ne voyait rien.

"Tu pourrais peut être m'avancer un peu sur mon chemin ? à moins que t'ai pas le temps ? - elle passe au français - ça s'trouve tu sais même pas où elle est cette tour, vous avez astronomie en première année ?

Tangerine parlait beaucoup, ce n'était pas dans son habitude du tout mais elle était nerveuse. A cause de cette journée qui devenait longue et se son sens de l'orientation pourtant pas mauvais qui l'abandonnait... à cause de ces deux billes claire qui la regardaient... et ces cheveux blonds blancs et ces vocalises et ....


* STOP *  Tangerine ferma les yeux et soupira pour se forcer à se calmer. Elle n'avait jamais trop perdu son sang froid et ce jour n'était pas arrivé.

Elle lança un dernier regard à la lucarne pour tenter de trouver une forme d'apaisement dans le paysage splendide qu'elle avait admirer quelques secondes plus tôt puis reporta son attention sur le garçon


"Excuse moi... euh ?... " elle attendait qui lui dise son prénom  " "Excuse moi... euh ?... "[/color] elle attendait qui lui dise son prénom  " Je m'appel Tangerine... Tangerine Tolpre, Je m'appel Tangerine... Tangerine Tolpre, comme tu l'as remarqué je suis une poufesouffle et oui, je n'ai rien à faire ici, si tu ne l'as pas encore compris je suis perdue"[/color]

Elle tira la grimace en admettant cet échec et portat son attention sur le garçon. Il était plus petit qu'elle d'une tête mais semblait faire preuve d'assurance. Elle finit par lui sourie pour détendre l'atmosphère.. et se détendre elle même... elle venait tout de même de faire une crise de nerf.
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Couloir du 7ème étage

Message par : Lïnwe Felagünd, Jeu 9 Juin - 18:24


Il s'faisait une joie. Une enjaille totale. A l'idée de pouvoir méditer rien qu'un peu. Se renfermer, dans sa bulle, de savon. Contempler ses souvenirs, à foison. Jouir d'une autorité certaine, sur sa pensée. Faire le vide, oublier. Fermer les boîtes, pleines de cruauté. Une bulle, qu'on aurait fait mousser. Pétiller. Brossée, pour qu'on ne puisse l'éclater. Impossible de la brûler ou de la noyer. La tuer. La briser encore moins.

Mais le sel se mêle au savon
Parfumé au citron
Moelleux comme
Une éponge. Sans trous
Qui reste dans la bouche.

Une pincée de sel, à l'improviste. Le sel. C'est elle. Aussi exhausteur de goût. Sans elle, il n'est plus. Sans lui, non plus. « Je suis perdue... je viens d'arriver de Beauxbâtons et ce château me rend folle. je cherchais la tour de divination pour voir s'il restait de la place dans le prochain cours.. euh non pardon d'astronomie... le moine gras m'a indiqué que.... pffff. où est ce que je suis ? »
Elle ment ! QU'ON LUI COUPE LA TÊTE BORDEL DE M*RDE. Tu n'es point la Reine. Un poil trop superficielle, prise de tête. Calme-toi, et toi aussi, Lïnwe. Ne t'abîme pas. Essayons ensemble, d'analyser la situation. Tour de Divination ou d'Astronomie ? Elle savait même plus ce qu'elle cherchait à force. La pauvre. Doit-on la plaindre ? Non. Et crève avec elle.

« Tu pourrais peut être m'avancer un peu sur mon chemin ? à moins que t'ai pas le temps ? » ajouta-t-elle, l'espoir puant tout autour d'elle. Corruption dans l'air. « Ça s'trouve tu sais même pas où elle est cette tour, vous avez astronomie en première année ? » le garçon arqua un sourcil. D'incompréhension.

Trop bien. Elle parle le troll. Qu'il est con.
Pour une fois, je confirme.

Par où commencer ? « Ici, on est au septième et dernier étage du château. Et la salle commune des Gryffondor s'y trouve. » Elle aura au moins l'impression de connaître un mystère de l'école. « L'Moine gras... hm. C'est sûrement le plus gentil des fantômes. Mais il a sûrement un problème d'orientation, ou d'articulation. fit-il en la fixant. Un peu trop. « Viens. » ajouta-t-il la seconde d'après. On est bien. Ferme ta gueule.

« Tu vois, là. La Tour un peu à l'Est. C'est ça, la Tour d'Astronomie. Du coup... t'es un peu loin du trésor. » fit-il en lui laissant la place près de la vitre. « Je t'accompagne ? » C'est pas qu'il croyait pas en la fille. Mais sait-on jamais. Parfois, oublier sa bulle, c'est pas plus mal. D'oublier le mal. Pas moins moral.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Couloir du 7ème étage

Message par : Contenu sponsorisé, Aujourd'hui à 1:45


Revenir en haut Aller en bas
Page 21 sur 22

 Couloir du 7ème étage

Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.