AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 6 sur 35
[Hall d'entrée] Au pied du grand escalier
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 20 ... 35  Suivant
Roxanne Jones
Serpentard
Serpentard

[Hall d'entrée] Au pied du grand escalier  - Page 6 Empty
Re: [Hall d'entrée] Au pied du grand escalier

Message par : Roxanne Jones, Ven 3 Déc - 19:14


Alors qu'il s'apprêtait à rentrer tranquillement dans son dortoir, le concierge le retint. Ignorant pourquoi, il lui obéit et revint sur ses pas. Il s'appuya nonchalamment contre le mur, faisant à peine mine d'écouter. Cependant il capta une bribe de phrase très intéressante.

"... si sentence il y a."

Voilà une phrase qui lui plaisait. L'idée de ne pas se faire punir lui paraissait exquise. Il cacha un léger rictus dans sa main, mimant un ennui profond. Puis Emma murmura quelque chose qu'il ignora. Le concierge prit alors la tête d'un étrange cortège qui se dirigeait vers le bureau de son directeur de maison sous le regard étonné, satisfait,ou méprisant des tableaux qui se faisaient réveiller.

Zhadrryen frappa trois fois sur la porte du bureau D'Artemis. Au fond de lui, Elwaen suppliait on ne sait qui pour qu'il ne soit pas là. Mentir à un poufsouffle est bien plus aisé que de mentir à un serpentard, adulte qui plus est.
Revenir en haut Aller en bas
Alex Vinson
Alex Vinson
Gryffondor
Gryffondor

[Hall d'entrée] Au pied du grand escalier  - Page 6 Empty
Re: [Hall d'entrée] Au pied du grand escalier

Message par : Alex Vinson, Ven 3 Déc - 22:46


[ Suite du RP Privé avec Katie Wetlock : http://www.harrypotter2005.net/le-parc-f43/sous-un-arbre-t6598-645.htm ]

Alex, après avoir suivi des yeux la main de la jeune femme, l'attrapa légèrement, comme on pourrait attraper un papillon un peu trop imprudent. Souriant, il tira doucement le bras de Katie et s'approcha d'elle pour lui embrasser la joue, et entra dans le hall. La chaleur, bien qu'encore mêlée à la brise fraiche de dehors, ne faisait que renforcer le bien-être de rentrer dans le château. Le jeune homme s'approcha du bas des escaliers et se retourna vers sa compagne de fin d'après midi, avec qui il aurait bien passer le reste de son temps libres. Malheureusement, la fatigue se faisait ressentir, et il songea qu'il valait mieux utilisé son peu d'énergie qui lui restait pour faire son devoir de Défense Contre les Forces du Mal, sous peine de retrait de points de Gryffondor, qui était déjà la dernière des maisons dans le classement. Mais si tout ne se résumait qu'à sa, il aurait vite fait de griffonner quelques lignes pour pouvoir rester parler avec la jolie brune qui l'accompagnait. Un malaise était survenue lorsque Katie lui avait demandée si il avait besoin de parler de quelconque problèmes et le rongeait comme l'air glacial qui disparaissait peu à peu. Incertain encore de pouvoir placer des mots sur tout ceci, il préféra se retirer pour raisonner sur ce mal. Le Gryffon se rendit compte, les yeux froncés, qu'il regardait ailleurs, alors qu'il retourna la tête il découvrit le ton incertain de son interlocutrice, surement démasqué il prit la parole pour éviter un silence significatif qui ne ferait que le trahir davantage.

- Écoute, loin de moi l'idée de te fausser compagnie, car je t'apprécie vraiment. Mais je voudrais réfléchir à certaines choses, auxquelles j'aimerais te faire part... une autre fois. Pour l'instant j'ai besoin de me retrouver seul.

Conscient que cela ne suffisait pas à apaiser l'inquiétude de la jeune femme, il lui sourit, signe que finalement la lumière triomphait encore sur l'obscurité dans le fond de ses pensées. Et ajouta encore quelques murmure, dans un légère étreinte contre la jeune Poufsouffle avant de partir pour son dortoir.

- Je serais là pour toi quand tu veut. Et de toute façon, je n'ai pas terminé de te parler... Merci Katie, murmura Alex à l'oreille de la jeune femme.

Il espérait que Katie ne retombe pas dans de mauvaise pensées après leurs conversation, et lui adressa un regard inquiet et qu'il voulait réconfortant à la fois. Il décolla sa tête de la sienne et lui longea le bras tout en reculant, pour finalement lui serrer doucement les doigts. Il monta les escaliers, gardant tout de même une oreille attentive au cas où la jeune femme voudrait lui adresser la parole, car c'est à contrecœur qu'il remontait vers sa maison. Sentant un regard posé sur lui, l'idée de s'être fait une nouvelle amie de grande valeur lui réchauffait le cœur et rendrait surement les temps beaucoup moins durs.
Revenir en haut Aller en bas
Katie Wetlock
Katie Wetlock
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Hall d'entrée] Au pied du grand escalier  - Page 6 Empty
Re: [Hall d'entrée] Au pied du grand escalier

Message par : Katie Wetlock, Dim 5 Déc - 22:53


Alex déposa un baiser sur la joue de Katie, ce qui eut pour conséquence de faire rosir son visage. Elle espérait alors que le garçon ne le remarquerait pas. En même temps, l'agréable surprise que celui-ci avait provoquée créa un léger pétillement dans ses entrailles. Encore une fois, l'anglaise lui adressa un sourire, ce qui était maintenant devenu une habitude. Alex avait définitivement détruit les mauvaises pensées de Katie, bien que naturelles et compréhensives. Finalement, la jeune fille avait deviné qu'Alex avait d'autres priorités rien qu'en analysant longuement le visage du griffon. Elle ignorait la nature de ces obligations et ne préférait d'ailleurs pas lui demander, pensant cela indiscret et déplacé. Alex n'avait pas besoin de justifier ses actes. Ce dernier annonça explicitement qu'il devait se retirer, ce qui déçut légèrement Katie. Cependant, elle avait lu en lui comme on lirait un livre avant même qu'il ne puisse lui dire cela, ce qui lui avait en quelque sorte permis d'anticiper la réponse du jeune homme et donc de canaliser son propre ressenti. Avant de partir, il la serra tout en lui offrant son soutien permanent, ce qui eut l'effet d'écraser la déception ressentie par l'anglaise un instant plus tôt. Une fois que l'étreinte eut pris fin, Katie prononça :

« De rien, Alex. C'est plutôt moi qui devrait te remercier car tu m'as été d'une aide remarquable. Regarde, je ne fais que te sourire et mes idées noires s'en sont allées. J'espère que tu y vois là une consolation. Tu es vraiment quelqu'un de bien et je serai ravie de te revoir, une fois tes affaires terminées. Passe une bonne soirée, en espérant que je n'envahisse pas trop tes pensées au point d'entraver tes gestes. »

Elle avait prononcé cela sur le ton de la plaisanterie en y ajoutant un clin d'oeil mais au fond, elle espérait d'une certaine manière que le garçon laisserait une place à Katie dans son esprit. Avant qu'il ne parte, Katie prit le soin de poser ses lèvres au coin de celles du griffon. Celui-ci s'éloigna alors, après avoir mêlé délicatement ses doigts à ceux de la brune. De toute évidence, leur relation était loin de son terme. Katie sentit à la fois de la joie la parcourir à l'idée de s'être rapprochée du garçon et de la peine en le voyant la quitter. Elle resta immobile au milieu du hall où quelques silhouettes allaient et venaient, tout en fixant le corps d'Alex qui s'écartait du sien à mesure que les secondes s'écoulaient. Elle voulait qu'il se retourne, et aurait espéré que celui-ci fasse demi tour, mais elle comprit qu'elle devait également se trouver une occupation pour la soirée. Impuissante, Katie n'osa pas courir après le garçon en vue de le forcer à rester avec elle. Elle put seulement lui lancer :

« Ne me laisse pas de côté, car tu es en train d'occuper une place considérable...

A ces mots, la demoiselle sentit des regards inconnus se poser sur elle et leurs auteurs paraissaient attendre avec impatience la réponse de son interlocuteur. Katie ne sut pas si son nouvel ami prendrait la peine de répondre. Elle eut quand même l'audace de terminer sa phrase malgré l'intention qu'elle suscitait désormais.

...dans mon cœur.»

L'anglaise soupira, la main sur le cœur, comme pour accentuer l'effet qu'elle voulait transmettre à Alex par le biais de ses paroles, et satisfaite d'avoir réussi à terminer sa phrase malgré la tension exercée par les yeux qui ne se détournaient toujours pas de sa personne. Elle perçut même quelques murmures, au loin et aurait aimé les interrompre.
Revenir en haut Aller en bas
Zhadrryen Black
Zhadrryen Black
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Loup


[Hall d'entrée] Au pied du grand escalier  - Page 6 Empty
Re: [Hall d'entrée] Au pied du grand escalier

Message par : Zhadrryen Black, Ven 10 Déc - 12:34


Le concierge semblait avoir trouvé les mots justes car les élèves décidèrent de le suivre sans faire d'histoire maintenant. Zhadrryen se trouvait devant le bureau du directeur de Serpentard, après avoir frapper trois fois, il n'y eût aucun mouvement de l'autre coté. Le jeune homme recommença et attendit, toujours personne, le directeur de la maison vert et argent ne semblait pas dans son bureau, tant pis. Zhadrryen se retourna vers les élèves et dit :

- Monsieur Vandrake, votre directeur ne semble pas disponible, vous pouvez retourner dans votre dortoir, je passerai plus tard pour réparer les dégâts causés par l'esprit frappeur. Vous serez prochainement convoqué par votre directeur, une fois que j'aurai fais mon rapport.

Il regarda alors les autres élèves et ajouta :

- Maintenant nous allons nous diriger vers le bureau de la directrice de Poufsouffle, en espérant qu'elle soit disponible. Si vous voulez bien me suivre.


Il faisait confiance au confiance au serpentard pour qu'il regagne son dortoir sans faire d'histoire, et s'engagea dans les couloirs en direction du bureau de Mélina Kuders.
Revenir en haut Aller en bas
Désirée Black
Désirée Black
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année


[Hall d'entrée] Au pied du grand escalier  - Page 6 Empty
Re: [Hall d'entrée] Au pied du grand escalier

Message par : Désirée Black, Ven 10 Déc - 13:05


    On ne pouvais pas dire que Sharon était dans son état normale suivre comme un gentil petit chien le concierge au travers des couloirs pour frappé réciproquement a toutes les portes du bureau des directeur de maison pour recevoir la sentence qui les attendaient après avoir enfreins le règlement la jeune femme ne disait malgré tout aucun mot. Qu'en le directeur de Serpentard ne se présenta pas le concierge libéra le jeune vert et argent afin qu'il rejoigne ses propres quartier en paix... Le petit groupe avait poursuivit son chemin mais n'était pas encore arrivé devant le bureau de Mélina qu'en Sharon se stoppa nette dans sa promenade comme le gentil toutou qu'elle ne souhaitait pas être et prit la parole...

    SHARON : Vous venez de laissé aller un jeune Serpentard, nous pourrions nous aussi retourner a nos salles commune respectif, il serait plus simple que de réveiller des directeurs de maison pour quelques futilités... A moins peut-être que vous trouvez plus juste de laisse tranquille un Serpentard vile et cruelle que trois jeune femmes !?

    Avait-elle dit sur un ton ironique qui ne l'était que peut, en effet la jeune Poufsouffle avait eu par le passé quelques différent avec le Serpentard en question suffisamment pour avoir l'impression que le chantier que s'était passé dans les toilettes par soit disant Peeves pouvait très bien être de lui... Mais n'ayant aucune preuve la jeune femme n'avait émit aucune hypothèse préfèrent toujours le concret aux suppositions !

    SHARON : De plus vous avez surement derrière la tête suffisamment d'idées pour nous dire qu'elle sera notre sentence, ne me dite pas qu'au jour d'aujourd'hui le concierge n'a plus de droit de sentence sur les élèves, qu'il prend en flagrant délit d'escapade nocturne...

    La jeune femme avait stoppé net ses propres parole qu'en elle aperçu au loin le fantôme du moine gras, le fantôme emblématique de la maison des Poufsouffle... Elle avait la côte avec lui depuis son arrivé qu'en il avait envi de parlé s'était elle qui se le récoltait. La jeune jaune et noir aurait pu se glissé dans un trou de souris elle l'aurait fait, par instant elle se dissimula derrière le plus carré et le plus grand des personne présente soit le concierge lui même... et resta dans son ombre, espérant que le concierge éviterait de prononcer son nom trop fort...
Revenir en haut Aller en bas
Roxanne Jones
Roxanne Jones
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


[Hall d'entrée] Au pied du grand escalier  - Page 6 Empty
Re: [Hall d'entrée] Au pied du grand escalier

Message par : Roxanne Jones, Ven 10 Déc - 19:48


Ils attendaient tous devant la porte du directeur de Serpentard. Bien qu'il le cachait, Elwaen n'avait aucune envie de le rencontrer ainsi. Il doutait de sa clémence envers lui. Le concierge frappa à nouveaux à la porte mais toujours aucune réponse. Dans sa poche, Elwaen croisait les doigts, sachant parfaitement que cette habitude moldue était aussi inutile que dégradante. Quand Zhadrryen se tourna vers lui, il lui dit :

-Monsieur Vandrake, votre directeur ne semble pas disponible, vous pouvez retourner dans votre dortoir, je passerai plus tard pour réparer les dégâts causés par l'esprit frappeur. Vous serez prochainement convoqué par votre directeur, une fois que j'aurai fais mon rapport.

Il se redressa, indifférent en apparence et, sans un mot il s'éloigna. Pourtant au fond de lui c'était la fête. Son esprit sautillait en lui en levant les bras et en criant "YEEEES, BIBI'S THE BEST" dans tous les sens. En passant au coin d'un couloir il laissa l'immense sourire qu'il retenait s'afficher sur son visage. Seul dans la nuit, avec un léger rayon de lune sur sa bouche, Elwaen paraissait dément. Mais au fond il l'était peut-être. Il se dirigea vers les cachots, pas peu fier d'avoir évité une punition futile.
Reste à aller saboter les toilettes.
Revenir en haut Aller en bas
Floriane Malefoy
Floriane Malefoy
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Hall d'entrée] Au pied du grand escalier  - Page 6 Empty
Au pied du grand escalier

Message par : Floriane Malefoy, Sam 1 Jan - 21:48


A la descente du train, Floriane était montée dans une calèche qui avançait toute seule. Au bout d'environ 15 minutes de trajet, les calèches s'arrêtèrent et Floriane en descendît. Devant elle, se trouvait un imposant château avec de grandes tours noires qui perçaient les nuages. Un homme à l'air peu aimable criait qu'il fallait rentrer par la grande porte car tout le monde allaient être répartis dans les différentes maisons. Floriane suivît le flot des élèves qui se déversaient dans un grand hall d'entrée. Émerveillée, Floriane s'arrêta un instant pour admirer cette gigantesque pièce. Sur sa gauche se tenait deux portes taillées dans les murs. Elles étaient encadrées par deux armures qui brillaient de mille feux. En face d'elle, il y avait un très grand escalier au reflets dorés. Et sur sa droite, une grande porte qui donnait sur la grande salle, là où aurait lieu la répartition.

Floriane avança à pas prudent jusqu'au seuil de la porte, l'heure de la répartition avait sonnée ...
Revenir en haut Aller en bas
Emilie Thunder
Emilie Thunder
Poufsouffle
Poufsouffle

[Hall d'entrée] Au pied du grand escalier  - Page 6 Empty
Re: [Hall d'entrée] Au pied du grand escalier

Message par : Emilie Thunder, Jeu 6 Jan - 13:04


[PV avec Philéas ]



Emilie s’était levée du pied gauche, comme on dit. Toute la nuit, elle avait fait des cauchemars où sa famille était en danger, poursuivis par des adeptes de magie noire. Elle, qui était toujours de bonne humeur, n’avait pas envie qu’on l’embête aujourd’hui. Malheureusement, tout ne se passa pas comme prévu. Au moment de s’habiller, elle choisit de mettre : une jupe en jean, un petit pull noir avec des dessins jaunes dessus, un collant noir où l’on pouvait apercevoir sa peau et de jolies ballerines à talons. Mais son collant était déchiré derrière sa cuisse gauche et un talon de ses chaussure était cassé. Il ne lui restait plus qu’à jeter le bas et à réparer sa chaussure. Le temps ne lui suffisait pas, elle prit donc un collant identique et mit des bottes en cuir noires à talons elle aussi. Emy se trouvait un peu trop petite, elle s’achetait du coup, la plupart du temps, des chaussures lui rajoutant quelques centimètres.

Après ce petit désagrément, la jeune Poufsouffle se dirigea vers la Grande Salle pour déjeuner. Les couloirs étaient bondés, c’était l’heure où tous les élèves se précipitaient pour manger. Jouant des coudes, Emilie se rapprochait au fur et à mesure de la pièce. Quand tout le monde fut assis, les plats apparurent et les élèves se jetèrent sur les plats. Ce qui agaçait fortement la jeune femme, il y en avait pour tout le monde, pas besoin de se précipiter dessus comme-ci on risquait de leurs piquer. Celle-ci mangea deux tartines de confiture et bu un grand bol de chocolat chaud, rien de mieux pour se réchauffer. Mais la chance ne dura pas bien longtemps. Son voisin de table, alors qu’elle portait son bol à sa bouche, lui donna un grand coup de coude, ce qui eut pour effet de faire renverser partout sur le bout de sa table, le bol de chocolat qu’Emy attendait temps depuis son réveil. Elle envoya au jeune homme près d’elle un ou deux piques désagréables, histoire de faire sortir sa mauvaise humeur.

Une fois le petit déjeuner finit, Emilie décida de se rendre dans son dortoir pour prendre des gallions et aller faire, ensuite, un tour en ville. Mais en plein milieu de la salle commune de sa maison, la jeune femme avait trébuché, sur on en sait quoi, et s’était étalée de tout son long sur le sol. Quelques rires discrets avaient résonné, mais tout les Pouffy savaient qu’ils valaient mieux être amis avec Emy plutôt qu’ennemi, parce qu’elle s’énervait très facilement. D’un pas furibond elle se précipita dans le dortoir et se jeta sur son lit. Quand elle eut prit ses affaires, elle quitta l’endroit réservé aux élèves faisant partit de la maison Poufsouffle.

Emilie, qui perdue dans ses esprits était montée aux troisième étage, pesta puis elle repartit en arrière, direction l’extérieur. Ce ne fut pas aussi facile que ça. Les escaliers n’en faisaient qu’à leur tête, eux aussi s’étaient rebellés contre elle. Ils lui faisaient faire le tour du château sans pour autant l’amener là où elle le désirait. Arrivée au premier étage avec beaucoup de chance, la jeune femme n’en pouvait plus. Elle s’assit sur les premières marches, qui ne bougeaient plus, ramena ses jambes pliées contre elle, prit sa tête entre ses mains et relâcha la pression. Quelques larmes roulèrent sur ses joues parfaites et continuèrent leur route sur ses longs cheveux châtains. Les yeux dorés de la jeune fille étaient pleins d’eau salée. Emy resta là, attendant que quelqu’un lui vienne en aide…
Revenir en haut Aller en bas
Philéas Byrne
Philéas Byrne
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Martre
Chercheur (Créatures Magiques)


[Hall d'entrée] Au pied du grand escalier  - Page 6 Empty
Re: [Hall d'entrée] Au pied du grand escalier

Message par : Philéas Byrne, Jeu 6 Jan - 15:55


Un rêve étrange, une sorte de mosaïque incompréhensible de vieux souvenirs oubliés, voilà ce qui trottait dans la tête de Philéas jusqu'à ce que Séraphina se charge de le soustraire aux bras de Morphée.
Caressant son chat machinalement, le jeune élève tentait d'organiser ses pensées encore brumeuses pour définir le programme de sa journée. Ce matin il n'avait pas cours et n'était pas de service à la Tête de Sanglier avant midi, et puisqu'il était encore tôt il avait le temps d'aller faire quelques emplettes sur le Chemin de Traverse.

C'est pourquoi après être sortit de la salle de bain, il enfila rapidement ses vêtements et prit son manteau en songeant avec ironie qu'il devrait profiter de ses courses pour acheter quelques habits colorés [NDLA: regarder le spoiler pour comprendre pourquoi ^^!]. Il alla ensuite prendre une tasse de thé accompagné de quelques toasts dans la grande salle. Il y avait de nombreux élèves à la table des bleu & bronze, occupés à prendre leur petit déjeuner avant de se rendre à leurs premiers cours de la journée. Mais contrairement à eux le jeune irlandais avait la mâtiné devant lui, il prit donc le temps de lire la Gazette du Sorcier qu' Ogham lui avait amené en finissant sa boisson au doux parfum de bergamote. Ce ne fut qu'après avoir fini l'un et l'autre qu'il se rappela avoir laissé sa besace dans la salle commune.

Il reprit donc le chemin de la tour des serdaigles et y récupéra la gibecière de cuir qu'il avait laissé là bas plus tôt. Et, de nouveau dans les couloirs, il entreprit de se rendre dans le hall en concédant quelques détours aux escaliers qui ne cessaient de bouger. C'est ainsi qu'il aperçut la silhouette d'une jeune fille assise sur les marches, les genoux contre la poitrine et le visage entre les mains. Jugeant qu'elle avait peut être besoin d'aide, il s'approcha d'elle doucement et s'étant agenouillé à sa hauteur lui tendit un mouchoir immaculé.

"Je peux faire quelque chose pour toi?" lui dit-il avec un sourire bienveillant.


sa tenue:
 
Revenir en haut Aller en bas
Emilie Thunder
Emilie Thunder
Poufsouffle
Poufsouffle

[Hall d'entrée] Au pied du grand escalier  - Page 6 Empty
Re: [Hall d'entrée] Au pied du grand escalier

Message par : Emilie Thunder, Jeu 6 Jan - 17:15


Emilie, qui pleurait toujours entendit des pas qui venaient dans sa direction, mais ne leva pas la tête, trop occupée à renifler. Un parfum d’homme se fit sentir quand un jeune homme s’accroupit près d’elle. La Poufsouffle se fit la remarque qu’il sentait drôlement bon. Elle releva la tête et aperçut enfin celui qui s’était approché d’elle. Il avait la peau mate et des yeux en amandes comme ceux d’Emilie mais d’un couleur différente. Même si il était agenouillé, la jeune femme pu voir qu’il était plus grand qu’elle et que son physique était bien taillé. Il avait environ le même âge qu’elle. Des cheveux couvraient son front d’une mèche brune. Le jeune homme paraissait assez froid, mais le sourire qu’il fit à Emy lui prouva que son apparence n’était rien d’autre qu’un masque pour cacher une timidité possible et une grande joie de vivre. Il portait de vêtements sombres. Emilie se fit la remarque, elle qui adorait tout ce qui était en rapport avec la mode. En quelques seconde, la jeune fille avait à peu près comprit la personne qui se trouvait face à elle. Le jeune homme tendit un mouchoir à la Poufsouffle et lui dit :

Je peux faire quelque chose pour toi ?

Emilie accepta le mouchoir, essuya ses larmes et remercia tout les dieux, qui existaient ou pas, de lui avoir envoyés quelqu’un pour l’aider. Ce quelqu’un semblait même plutôt charmant et mignon. Malgré ses yeux rouges et son maquillage qui avait commencé à couler, la jeune femme était toujours d’une beauté époustouflante. Elle remercia le garçon d’un sourire rayonnant, qui faisait un peu tâche avec ses larmes, mais qui exprimait toute sa gratitude. Après quelques secondes, elle se décida à parler :

Merci, c’est très gentil de ta part de t’être arrêté. A vrai dire, ce n’est pas ma journée. D’abord j’ai filé mes collant et cassé un de mes talons, ensuite un maladroit m’a poussé et m’a fait renverser mon bol de chocolat, après j’ai trébuché en plein milieu de la salle commune de Poufsouffle et maintenant les escaliers se sont, eux aussi, liguaient contre moi. Oh, excuse moi je ne me suis pas présentée : Emilie Thunder, j’ai 17 ans et je suis en 7ème année. Et je suis à Poufsouffle comme tu as dû le comprendre. Merci encore de t’être intéressé à moi, enfin d’une certaine manière.

Emy sourit une fois de plus au jeune homme, qui s’était assit à ses côtés sur les marches pour l’écouter se présenter dans les règles de l'art…
Revenir en haut Aller en bas
Philéas Byrne
Philéas Byrne
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Martre
Chercheur (Créatures Magiques)


[Hall d'entrée] Au pied du grand escalier  - Page 6 Empty
Re: [Hall d'entrée] Au pied du grand escalier

Message par : Philéas Byrne, Jeu 6 Jan - 18:06


La jeune fille aux cheveux châtains cessa de pleurer et prit le mouchoir ainsi que la parole:
" Merci, c’est très gentil de ta part de t’être arrêté. A vrai dire, ce n’est pas ma journée. D’abord j’ai filé mes collant et cassé un de mes talons, ensuite un maladroit m’a poussé et m’a fait renverser mon bol de chocolat, après j’ai trébuché en plein milieu de la salle commune de Poufsouffle et maintenant les escaliers se sont, eux aussi, liguaient contre moi. Oh, excuse moi je ne me suis pas présentée : Emilie Thunder, j’ai 17 ans et je suis en 7ème année. Et je suis à Poufsouffle comme tu as dû le comprendre. Merci encore de t’être intéressé à moi, enfin d’une certaine manière.".

Philéas eut un léger sourire compatissant:
"Oui je vois..., il y a des jours comme ça!" glissa-t-il en levant les yeux aux ciel. Puis ramenant ses pieds en tailleur devant lui il poursuivit:
"Moi c'est Philéas Byrne, même âge et même année que toi. Et pour ce qui est de ma maison, je suis un humble disciple de Rowena Serdaigle. Et tu n'as vraiment pas besoin de me remercier pour le mouchoir, ce n'est vraiment pas grand chose! Et je n'allais pas te bousculer sans même m'arrêter, je ne suis quand même pas un troll!" il eut un petit rire amusé.
"Bon maintenant essayons de voir le chaudron à moitié plein! Tes collants et tes talons seront comme neuf après un bon vieux "Reparo" bien placé, ton chocolat ne viendra pas altérer ta jolie silhouette et à présent les escaliers semblent s'être calmé. Dans l'ensemble le bilan est plutôt positif tu ne trouves pas?" il avait un sourire blagueur et fixait la demoiselle de son regard ténébreux. Il prit ensuite un instant comme pour juger de l'état d'esprit de son interlocutrice et repris la parole:
"Je crains malheureusement qu'il y ai des moments où il est difficile d'épancher les peines d'autrui! J'aimerai avoir un Retourneur de Temps pour te permettre de redémarrer cette journée du bon pied, mais ce n'est hélas évidemment pas le cas. En général les jours où je n'ai pas le moral, je vais m'ensevelir sous des montagnes de grimoires à bibliothèque. Mais cette méthode ne marche pas pour tout le monde" un sourire ironique s'était gravé sur son visage en disant cette dernière phrase. Puis feignant de réfléchir, en affichant une moue exagérément concentrée, il déclara:
"Qu'est ce qui pourrait bien remonter le moral d'une jeune demoiselle jaune et noir? Réfléchissons...! Hey mais tu pourrais peut être trouver du réconfort auprès de l'un de tes camarades! Il doit bien y avoir un brave poufy qui serait ravi de te prendre dans ses bras pour te réconforter?", il espérait que les remarques qu'il avait dit sur le ton de la plaisanterie aiderait la jeune fille à retrouver le sourire. Attendant une réaction de cette dernière, il jouait silencieusement avec sa baguette du bout des doigts.
Revenir en haut Aller en bas
Emilie Thunder
Emilie Thunder
Poufsouffle
Poufsouffle

[Hall d'entrée] Au pied du grand escalier  - Page 6 Empty
Re: [Hall d'entrée] Au pied du grand escalier

Message par : Emilie Thunder, Ven 7 Jan - 13:31


Alors qu’Emilie commençait à se calmer, le jeune homme lui fait un sourire compatissant. Il leva ses yeux noirs vers le plafond de l’immense château et croisa ses jambes en tailleur devant lui.

"Oui je vois..., il y a des jours comme ça! Moi c'est Philéas Byrne, même âge et même année que toi. Et pour ce qui est de ma maison, je suis un humble disciple de Rowena Serdaigle. Et tu n'as vraiment pas besoin de me remercier pour le mouchoir, ce n'est vraiment pas grand chose! Et je n'allais pas te bousculer sans même m'arrêter, je ne suis quand même pas un troll!"

Philéas laissa échapper un rire cristallin. Mais Emilie connaissait pleins de vipères qui seraient passées près d’elle sans un regard, sans scrupule. La jeune Poufsouffle avait toujours été une personne pleine de compassion et de joie, mais certaines personnes n’étaient pas comme elle : les Serpentards, par exemple. Ils ne tombaient par pur hasard dans la maison du fondateur qui avait trahi ses amis en refusant l’admission des Nés-Moldus. Emilie regarda le Serdaigle, et celui-ci enchaina d’autres paroles :

"Bon maintenant essayons de voir le chaudron à moitié plein! Tes collants et tes talons seront comme neuf après un bon vieux "Reparo" bien placé, ton chocolat ne viendra pas altérer ta jolie silhouette et à présent les escaliers semblent s'être calmé. Dans l'ensemble le bilan est plutôt positif tu ne trouves pas?"

Un point de bien ! Philéas avait un certain sens de l’humour. Emilie, qui était tellement de mauvaise humeur, n’avait pas pensé à réparer des affaires, juste à s’énerver un peu plus. Le sourire toujours aux lèvres, il semblait décrypter les faites et des gestes les plus minimes d’Emy. Après une pause de quelques secondes, Il prit recommença à parler:

"Je crains malheureusement qu'il y ai des moments où il est difficile d'épancher les peines d'autrui! J'aimerai avoir un Retourneur de Temps pour te permettre de redémarrer cette journée du bon pied, mais ce n'est hélas évidemment pas le cas. En général les jours où je n'ai pas le moral, je vais m'ensevelir sous des montagnes de grimoires à bibliothèque. Mais cette méthode ne marche pas pour tout le monde. Qu’est-ce qui pourrait bien remonter le moral d'une jeune demoiselle jaune et noir? Réfléchissons...! Hey mais tu pourrais peut être trouver du réconfort auprès de l'un de tes camarades! Il doit bien y avoir un brave Pouffy qui serait ravi de te prendre dans ses bras pour te réconforter?"

Lorsqu’il avait annoncé sa méthode de décompression, le jeune homme avait affiché un beau sourire sur son visage. Décidément, Emilie adorait sa façon de sourire. Il parut réfléchir quelques instants, mais l’expression qu’il avait expliqué très clairement qu’il exagérait un peu trop sa réflexion. Philéas baissa la tête, les yeux rivés sur sa baguette qu’il faisait tourner dans sa main et passer entre ses doigts. Emy lui sourit, le jeune Serdaigle lui avait permis de retrouver le sourire et la joie qui l’habitait presque toujours. Puis à son tour, elle fit une moue vexée. Philéas ne la trouvait peut être pas à son goût. Pourquoi un Pouffy forcément ? La jeune femme se redressa un peu, histoire de faire bonne figure, et ramena ses jambes en tailleur comme le garçon qui lui tenait compagnie avait fait peu de temps auparavant. Le long monologue du jeune homme avait laissé place à un silence presque pesant. Emilie regarda celui-ci dans les yeux et dit :

"Un Pouffy ? Pourquoi donc ? Un Serdaigle me suffirait très bien, dit-elle avec un clin d’œil et un sourire éblouissant. Pour ce qui est de mes affaires, tu as raison. J’étais tellement énervée que je n’ai même pas pensé à lancer un sort pour les réparer. Je suis pathétique, mais bon mettons sur le compte de la colère. Tu sais certaines personnes en se seraient pas arrêtés pour savoir ce qui me tracasser temps que ça, donc encore merci. Merci de m’avoir remonté le moral. Donc tu es en dernière année ? Je viens de m’inscrire au cours de métamorphose, est-ce que tu y participes ?"

Emy avait peur d’agacer le sorcier. Déjà qu’elle lui avait fait perdre du temps avec ses bêtises, peut être avait-il autres chose à faire que parler avec elle. Au pire, il l’enverrai balader. La jeune Poufsouffle sourit de plus belle en voyant le regard du Serdaigle se posait sur elle…
Revenir en haut Aller en bas
Philéas Byrne
Philéas Byrne
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Martre
Chercheur (Créatures Magiques)


[Hall d'entrée] Au pied du grand escalier  - Page 6 Empty
Re: [Hall d'entrée] Au pied du grand escalier

Message par : Philéas Byrne, Ven 7 Jan - 14:26


Les traits délicats de la jeune femme arborèrent de nouveau un très joli sourire, elle venait de prendre une position plus confortable et semblait moins tendue quand elle prit la parole:
"Un Pouffy ? Pourquoi donc ? Un Serdaigle me suffirait très bien, dit-elle avec un clin d’œil et un sourire éblouissant. Pour ce qui est de mes affaires, tu as raison. J’étais tellement énervée que je n’ai même pas pensé à lancer un sort pour les réparer. Je suis pathétique, mais bon mettons sur le compte de la colère. Tu sais certaines personnes en se seraient pas arrêtés pour savoir ce qui me tracasser temps que ça, donc encore merci. Merci de m’avoir remonté le moral. Donc tu es en dernière année ? Je viens de m’inscrire au cours de métamorphose, est-ce que tu y participes ?

Le jeune irlandais déplia l'une de ses jambe et la laissa tomber le long des marches, puis s'inclinant en arrière il s'accouda à la marche derrière lui. Il reprit alors avec un sourire franc:
"J'ai pensé à un poufy parce que je sais que les salles communes sont propices aux rapprochements. Du moins c'est le cas chez nous, crois moi il s'en passe de belles devant la cheminée!" songeant aux derniers ragots des bleu & bronze, il étouffa un petit rire.
"Mais tu as parfaitement raison, tu es libre de trouver du réconfort dans les bras de celui qui te plaira! Poufy, serdy, gryffy ou serpy, par contre fais attention pour les garçons vert & argent faudra jouer des coudes! Certains ont des listes d'attentes longues comme le bras!" il éclata d'un rire délicat, amusé par sa constatation que même chez les sorciers les filles craquent pour les "mauvais garçons".
"Enfin pour en revenir à tes mésaventures matinales, dis toi que c'est normal de t'être énervé! C'était pas ton jour c'est tout, je suis sûr que demain: tu répareras tes affaires, tu boiras un bol de chocolat brûlant et tu feras payer aux imbéciles de s'être moqué de toi!" il lui adressa alors un sourire complice avant de poursuivre:
"Certains auraient peut être aimé s'arrêter, mais n'ont pas osé par timidité! Moi ça ne me gène pas je suis inconscient! Alors je pouvais bien courir le risque de me faire jeter!" il lui adressa un petit sourire moqueur.
"Mais tu auras l'occasion de t'en rendre compte en cours de métamorphose!" lui dit-il pour lui faire comprendre que lui aussi y été inscrit. "Et puisqu'on parle de notre dernière année, pour ma part je vais bientôt quitter le château. Je pense que je partirai surement pour un voyage à l'étranger. Mais je n'ai pas encore arrêté ma destination." il était toujours souriant mais une légère mélancolie s'était immiscé dans son regard d'ébène.

Cherchant alors une occupation pour dissimuler sa nostalgie passagère à la jeune fille, il prit machinalement sa montre. En voyant l'heure il constata qu'il n'était pas en avance sur son programme. Ce fut donc un peu gêné qu'il du mettre un terme à son entretient avec l'élégante jaune & noire.
"Je suis navré mais je vais devoir te laisser, j'ai des obligations à remplir avant d'aller bosser!" il s'était relevé et avait réajusté sa tenue en parlant. Puis ayant descendu les quelques marches, il pivota et s'inclina vers la jeune fille pour lui déposer un baiser sur la joue. Avant de s'éloigner en concluant d'un signe de la main de dos:
"Ravi d'avoir fais ta connaissance Émilie, et à bientôt en cours de métamorphose!" puis il disparu dans les méandres de l'imposante école.
Revenir en haut Aller en bas
Emilie Thunder
Emilie Thunder
Poufsouffle
Poufsouffle

[Hall d'entrée] Au pied du grand escalier  - Page 6 Empty
Re: [Hall d'entrée] Au pied du grand escalier

Message par : Emilie Thunder, Ven 7 Jan - 15:24


Phileas s’appuya sur la marche derrière son dos et se mit presque allongé près d’Emilie. Dans un nouveau sourire, il reprit la parole, un rire discret dans la bouche :

"J'ai pensé à un Pouffy parce que je sais que les salles communes sont propices aux rapprochements. Du moins c'est le cas chez nous, crois moi il s'en passe de belles devant la cheminée !"Mais tu as parfaitement raison, tu es libre de trouver du réconfort dans les bras de celui qui te plaira! Pouffy, serdy, gryffy ou serpy, par contre fais attention pour les garçons vert & argent faudra jouer des coudes! Certains ont des listes d'attentes longues comme le bras!"

Il rigola à la fin de sa dernière phrase. Peut-être qu’après tout, les autres filles s’intéressaient aux Serpentards, mais pas elle. Ils étaient trop fourbes, trop méchants, trop…trop. Elle préférait les garçons sensibles et romantiques mais en même temps forts et courageux. Autant dire le prince charmant. Les salles communes… Oui, c’était là qu’elle avait rencontré Mike, qu’ils s’étaient embrassés, qu’ils avaient rit, qu’ils avaient pleurait. Mais c’est aussi dans la salle commune, qu’elle avait retrouvé son copain en train d’embrasser une autre. Rien que d’y penser son cœur sembla se fissurer un peu plus. Après qu’il est fait ce geste, il avait demandé Emilie en fiançailles. Mais que faire à part fuir ? Oui, elle avait fuit ses responsabilités. Elle avait dit oui puis était revenue sur ses propos. Elle n’était pas prête et puis… L’aimait-elle vraiment ? La voix du Serdaigle la tira de ses pensées :

"Enfin pour en revenir à tes mésaventures matinales, dis-toi que c'est normal de t'être énervé! C'était pas ton jour c'est tout, je suis sûr que demain: tu répareras tes affaires, tu boiras un bol de chocolat brûlant et tu feras payer aux imbéciles de s'être moqué de toi ! Certains auraient peut être aimé s'arrêter, mais n'ont pas osé par timidité! Moi ça ne me gène pas je suis inconscient! Alors je pouvais bien courir le risque de me faire jeter! Mais tu auras l'occasion de t'en rendre compte en cours de métamorphose!"

Philéas lança à Emilie un sourire complice. Et lorsqu’il lui annonça à sa façon qu’ils seraient dans le même cours, elle ne pur s’empêcher de lui sourire de touts ses dentes. Avant qu’elle n’est pu répondre, il enchaîna :

"Et puisqu'on parle de notre dernière année, pour ma part je vais bientôt quitter le château. Je pense que je partirai surement pour un voyage à l'étranger. Mais je n'ai pas encore arrêté ma destination."

Mais Emilie ne fut pas dupe. Le sourire du beau brun en cacher rien d’autre qu’une tristesse sans doute dû à son départ. Sa dernière année. Emilie soupira. Elle aussi devrait bientôt quitter l’école de Poudlard. Ses études finies, elle voudrait se consacrer un petit moment pour devenir Auror. Elle regarda le jeune homme et dit :

"Je comprends que tu sois un peu bouleversé de quitter Poudlard. C’est vrai que nous avons passé notre adolescence ici. C’est ici, que nous sommes devenus ce que nous sommes aujourd’hui. Je redoute la fin de l’année. Quitter cet endroit merveilleux va être douloureux, je le sais."

Philéas ne répondit pas. Il baissa la tête, regardant sa montre d’un mouvement qui semblait habituel. Il parut étonné de voir l’heure qu’il était. Levant le regard vers la Poufsouffle, un éclair de regret passa dans ses prunelles.

"Je suis navré mais je vais devoir te laisser, j'ai des obligations à remplir avant d'aller bosser!"

Philéas s’était remit debout devant Emy, se rhabillant correctement tout en parlant. Il descendit quelques marches. N’allait-il pas lui dire au moins un petit au revoir ? Mais le Serdaigle se retourna, se pencha vers le visage de la jeune femmme et déposa sur la joue de celle-ci un simple baiser, qui la rendit couleur des Gryffy. Emilie se releva, regardant s’éloigner le beau jeune homme. Il lui fit un signe de main en guise d’au revoir supplémentaire et dit simplement :

"Ravi d'avoir fais ta connaissance Émilie, et à bientôt en cours de métamorphose!"

La jeune femme lui fit un petit sourire:

"Moi aussi j’ai été enchanté de faire ta connaissance. J’espère te revoir vite."

Voyant disparaître Philéas au loin, Emilie éprouva une certaine envie de le rejoindre. Mais après tout, elle le connaissait à peine. Un dernier regard et elle partit de son côté…
Revenir en haut Aller en bas
Philéas Byrne
Philéas Byrne
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Martre
Chercheur (Créatures Magiques)


[Hall d'entrée] Au pied du grand escalier  - Page 6 Empty
Re: [Hall d'entrée] Au pied du grand escalier

Message par : Philéas Byrne, Ven 21 Jan - 16:48


[RP privé avec Emilie Thunder ! Celui-ci a lieu avant la fin de l'année scolaire précédente.]


C'était facilement perceptible, comme une succession de petites vagues qui précédait un ras-de-marée. La fin de l'année approchait! Clôturant leurs derniers examens, rendant leurs derniers devoirs et finalisant leurs projets de vacances les élèves se préparaient à quitter le château pour passer l'été avec leurs familles.

C'est dans cette ambiance électrique que Philéas faisait ses derniers pas dans l'enceinte du château. Il avait commencé à regrouper ses affaires et s'était empressé de finir de lire les derniers ouvrages qui l'intéressaient à la bibliothèque. Il était maintenant impatient de pouvoir consacrer tout son temps à la réalisation de ses projets, mais avant ça il lui fallait encore patienter quelques jours.

Ce matin il s'était lever très tôt afin de profiter du calme de la table des serdaigles encore vide. Il avait donc eut le temps d'aller rendre une petite visite à Ogham dans la volière de l'école, et avait passé un long moment en sa compagnie. Ce dernier avait sans doutes passé la nuit à chasser car il semblait un peu plus fatigué qu'à l'accoutumée. Il fit par conséquent preuve d'une joie toute relative en voyant son propriétaire faire irruption dans la pièce crasseuse. Son humeur s'améliora nettement lorsqu'il comprit qu'il n'aurait pas à jouer les coursiers dans l'immédiat.

En revenant à l'intérieur de Poudlard, l'irlandais repensait avec amusement aux connaissances qu'il avait fait cette année. Tentant d'imaginer ce que pourrait être le programme des vacances de chacun.

Complétement absorbé par ses pensées, il marcha sans s'en rendre compte et se retrouva dans l'un des endroits les plus reculés du château. Une fois qu'il eut identifié les lieux, le serdy fit demi-tour et regagna le grand hall dont il s'apprêtait à gravir le grand escalier.

Revenir en haut Aller en bas
Emilie Thunder
Emilie Thunder
Poufsouffle
Poufsouffle

[Hall d'entrée] Au pied du grand escalier  - Page 6 Empty
Re: [Hall d'entrée] Au pied du grand escalier

Message par : Emilie Thunder, Mar 25 Jan - 12:26


Les élèves grouillaient dans les couloirs, se racontant leurs futures vacances ou leurs années suivantes à Poudlard. La tension était palpable, les derniers cours se préparaient et les derniers moments entre amis étaient planifiés avec beaucoup de soin. Emilie, qui venait de sortir de sa salle commune, s’arrêta d’un coup en voyant tous ces élèves dans les couloirs. Bientôt, elle devrait quitter cet endroit pour lequel elle avait tant d’affection. Ici, elle avait trouvé une seconde famille, des amis, des connaissances et tout ce qui peut remplir une adolescence parfaite. Bientôt, elle se jettera dans le monde réel. Bientôt, elle ne serait plus une enfant.

Emy s’assit quelques instants sur les marches des escaliers têtus. Dans son esprit, défilaient ses souvenirs à Poudlard. Son arrivée, sa répartition, la découverte des lieux qui l’entouraient, la rencontre avec de nouveaux amis et tous les moments de bonheur qu’elle avait eu dans cette fabuleuse école. Les années d’études à Poudlard étaient passées si vite…

Puis la jeune Pouffy sentit le parfum du chocolat chaud, encore sur elle, qu’elle venait de boire. Philéas, un jeune homme qu’elle avait rencontré la veille, lui avait fait livrer, accompagné de cookies, dans la salle commune des Poufsouffle. Emilie avait, d’ailleurs quitté la salle d’un pas rapide. Et elle venait d’oublier sa mission : aller remercier le charmant garçon. La jeune femme bondit sur ses pieds et monta les marches pour retourner vers le hall du château.

Alors qu’elle pénétrait dans l’immense entrée qui menait à différents endroits de l’école, Emy s’arrêta et sonda la pièce de son regard doré. Et elle l’aperçut. Le jeune Serdaigle marchait en direction du grand escalier, tête baissée, sûrement perdu dans ses pensées, prêt à gravir les marches. Emilie l’appela en lui faisant un grand signe de la main :

"Philéas !"

Elle courut en direction du beau brun avec un sourire éblouissant sur ses lèvres, et lorsqu’il se retourna, elle lui sauta dessus, en enroulant ses bras autour de son cou. Elle déposa sur sa joue un baiser :

"Merci ! Merci beaucoup. C’est la première fois qu’on me fait livrer quelque chose ! Par la même occasion, c’était délicieux !..."

Emilie se rendit enfin compte qu’elle était très proche de Philéas, peut être même un peu trop au goût du jeune homme. Elle se recula doucement et ses joues s’empourprèrent. Comment le jeune homme allait-il réagir face à cette soudaine marque d’affection ?...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

[Hall d'entrée] Au pied du grand escalier  - Page 6 Empty
Re: [Hall d'entrée] Au pied du grand escalier

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 6 sur 35

 [Hall d'entrée] Au pied du grand escalier

Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 20 ... 35  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.