AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Ministère de la Magie :: Niveau 2
Page 2 sur 2
Bureau de la Directrice de la Justice Magique
Aller à la page : Précédent  1, 2
Anna Ride
Poufsouffle
Poufsouffle

Bureau de la Directrice de la Justice Magique - Page 2 Empty
Re: Bureau de la Directrice de la Justice Magique

Message par : Anna Ride, Mar 15 Nov - 18:49


{ Ce RP se déroule à l'époque où Natacha Hol est encore DJM }


{ RP Unique }
post précédent : ici


Avançant doucement mais sûrement dans le couloir interminable qui la mènerait dans le bureau de la Directrice de la Justice Magique, Anna ne pouvait s'empêcher de se retourner sans cesse. Après tout, il n'était pas incertain qu'Efferxon ne l'ait pas suivi jusqu'ici... Il pouvait parfaitement lui jeter un sort alors qu'elle avait le dos tourné. Même si la dernière image que l'Auror avait du Directeur du Commerce et des Sports était plutôt celui d'un homme complètement éreinté et à bout de forces.

Si la Directrice n'était pas dans son bureau, la blondinette n'aurait vraiment pas la force de faire le chemin inverse, de se diriger jusqu'aux ascenseurs, de grimper au quartier des Aurors et d'avertir Céleste. Oh non, ça, elle en serait complètement incapable. Marquant un arrêt en appuyant son dos contre un mur du couloir, la demoiselle prit le temps de reprendre son souffle. Sa tête lui faisait un mal pas possible et son corps lui disait de s'allonger à même le sol afin d'entamer une petite sieste... L'envie de s'assoir quelques secondes était bien présente mais, se ressaisissant, la jeune femme poursuivit sa route vers le bureau de Natacha Hol.

Une fois arrivée devant la porte dudit bureau, Anna posa sa main à plat dessus comme signe de victoire. Comment avait-elle réussi à puiser autant de forces afin d'arriver jusqu'ici ? Aucune idée, mais elle était là, alors autant poursuivre son but. Sans même prendre le temps de frapper, l'Auror prit une grande inspiration et tourna la poignée de la porte qui... s'ouvrit, à son plus grand soulagement. *J'irai faire des BA's tous les jours de ma vie...* se promit-elle intérieurement, remerciant le ciel de lui avoir donner autant de chance.

Passant le pas de la porte, elle fit face à une Natacha Hol des plus surprise. La tête d'Anna ne devait pas être des plus réjouissante... Elle grimaçait sous la douleur et avait un teint blafard, témoin de ce qu'elle venait de surmonter. La Directrice de la Justice Magique se leva d'un bon, afin de porter secours à la demoiselle qui manqua une énième fois de s'étaler au sol.

« Par Merlin, Ride, qu'est-ce qu'il vous ait arrivé ?! » s'exclama la jeune femme, maintenant Anna par les épaules.

« Efferxon... Thomas Efferxon... Il est leur chef ! » réussit à prononcer la blondinette, ayant bien du mal à mettre des mots sur ce qu'elle pensait. « C'est lui qui m'a fait ça, il est dans son bureau, il... Rah ! » finit-elle par dire en s'énervant, complètement éreinté et insatisfaite de ses capacités à transmettre les informations.

« Asseyez-vous et calmez-vous. » commença la Directrice. « Mr Efferxon serait quel genre de Chef, dites-vous ? Êtes-vous sûre que c'est bien lui qui vous a fait ça ? » demanda-t-elle, prenant un ton calme et presque maternelle.

« Non mais vous vous foutez de moi ou quoi ?! Pourquoi j'inventerai une chose pareil ?! » s'offusqua la demoiselle, complètement hors d'elle, n'en ayant plus rien à faire du respect de ses supérieurs. « Pendant que vous êtes en train de perdre votre temps à essayer de me croire, il va s'enfuir ! C'est le Seigneur des Ténèbres, bordel de... » se sentant vasciller, la demoiselle décida finalement de s'assoir, avant de poursuivre. « Ecoutez... Fouillez mon esprit, si le coeur vous en dit... Mais dépêchez-vous d'avertir Otaway et de prévenir le Ministre, je vous en prie... » conclu-t-elle, passant sa main sur sa tempe une énième fois.

A bout de force et venant de puiser ses derniers petits brins d'énergie, la demoiselle finit par s'évanouir sur le fauteuil du bureau de la Directrice de la Justice Magique. Il n'y avait plus qu'à espérer qu'ils arrivent à temps pour trouver Efferxon... Que Céleste soit avertie au plus vite... Qu'une annonce soit passée... Que... Bon, maintenant, dodo.
Revenir en haut Aller en bas
Aysha Brayd
Aysha Brayd
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Bureau de la Directrice de la Justice Magique - Page 2 Empty
Re: Bureau de la Directrice de la Justice Magique

Message par : Aysha Brayd, Mar 26 Juin - 18:15


Autorisation de la cheffe pour poster

Aider l'innocente à trouver son chemin
Avec Alhena Peverell

Aysha serra le petit badge métallique qui lui avait été remis par le vigile. L'épingle à nourrice s'ouvrit sous ses doigts et se planta douloureusement dans sa paume de main, lui arrachant un petit cri. La bleue essuya la gouttelette de sang qui perlait sur le dessus de son autre main et se décida à accrocher le badge à un endroit plus approprié que sa main, à savoir le haut de son chemisier. Elle le contempla un instant avant de le porter. Ce n'était pas la première fois qu'elle venait au Ministère. Depuis qu'elle avait pris la décision d'aider les Aurors, elle s'y était retrouvée assez souvent, finalement. Pourtant ce lieu lui paraissait toujours aussi mystérieux et intriguant. Il lui paraissait impossible d'en connaître un jour toutes les facettes.

Aysha s'arrêta devant l'ascenseur et contempla en silence les portes métalliques qui s'ouvrirent sur une cabine quasi-vide. Elle salua l'inconnu qui s'y trouvait, qui lui rendit d'ailleurs à peine son bonjour, et se planta là, debout. Durant le temps qui séparait le sous-sol de niveau 2, elle laissa son esprit divaguer sur la sensation de malaise qui s'emparait inexorablement de tout être humain qui se retrouvait seul avec un inconnu dans un ascenseur. Dans cette situation, les secondes s'écoulaient toujours désespérément lentement. Mais la porte s'ouvrit finalement sur le couloir du Département de la Justice Magique et Aysha laissa le morne employé à sa cabine. Elle parcourut la distance qui la séparait du bureau de la Directrice de la Justice Magique. La nervosité s'empara d'elle tandis qu'elle marchait dans le couloir silencieux. Elle était déjà venue dans ce couloir, certes. Elle y était venue rencontrer Elly Wildsmith, puis son mentor très provisoire qu'avait été l'Auror Sean Balor. Elle y avait aussi passé quelques temps lors de la journée découverte du Ministère, quelques semaines plus tôt, dans un cadre moins formel et moins stressant, il fallait bien l'avouer. Et cette fois-ci, elle s'apprêtait à passer quelques temps en compagnie d'Alhena Peverell, qui avait accepté sa demande de stage. Même si Aysha n'avait jamais trop de souci à se faire quand à l'impression qu'elle donnait de ce genre de situations, n'étant pas du genre rebelle et intenable, elle ne pouvait s'empêcher d'être nerveuse. Son coeur battait plutôt fort dans sa poitrine et son estomac se tordait désagréablement.

Finalement, la préfète arriva à la hauteur du bureau, dont la porte était entrouverte. Elle s'arrêta, souffla un coup et ajusta son badge et son chemisier. Puis, la main légèrement tremblante, comme souvent, elle frappa à la porte. Et comme chaque fois, elle ne frappa pas assez fort. Elle demeura là quelques instants, ne sachant pas si elle s'était fait entendre de la Directrice qui ne souhaitait pas qu'elle entre tout de suite et qui serait sans doute irritée par une réitération des coups frappés à sa porte, ou si elle avait frappé trop faiblement pour être entendue et devait recommencer. Elle pesta intérieurement. Ces situations étaient toujours affreusement embarrassantes, et le dilemme qui se jouait dans son esprit lui semblait parfaitement ridicule. Elle avait l'impression de s'embêter pour rien, et ce à chaque seconde de sa journée. Elle décida de frapper à la porte une nouvelle fois, avec une force qu'elle espérait plus conséquente qu'à la première tentative, et attendit le résultat, immobile, l'oreille tendue. Il n'aurait plus manqué qu'elle n'entende pas la réponse d'une Alhena impatiente derrière la porte !
Revenir en haut Aller en bas
Alhena Peverell
Alhena Peverell
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Bureau de la Directrice de la Justice Magique - Page 2 Empty
Re: Bureau de la Directrice de la Justice Magique

Message par : Alhena Peverell, Sam 4 Aoû - 19:30


RP Aysha

C'était une journée qui s'annonçait longue. La brune avait beaucoup de choses à faire, mais la plupart étaient ennuyantes. C'était de la paperasse qui n'en finissait jamais. Il y en avait de toutes sortes et un million à signer, à relire, à corriger, à renvoyer. Et pourtant, malgré ces tâches plutôt lassantes, la brune avait réussi à se lever de bonne heure et à ne pas être en retard. Elle avait pu profiter d'un réveil et d'un café chaud, mais rien n'empêchait qu'elle avait encore ce visage des plus neutres. Elle n'était pas du genre très souriante, même s'il fallait l'être aujourd'hui.
Arrivant dans son bureau, Peverell se posa sur son siège, triant quelques papiers qui trainaient ici et là. Son emploi du temps sur le bord de la table, elle contemplait les indications de dernières minutes. Elle n'avait pas oublié qu'une jeune femme devait arriver aujourd'hui. Une stagiaire, quelque chose comme ça. La Directrice ne savait pas si c'était une bonne idée, elle avait peur que celle-ci soit toujours dans ses pattes ou qu'elle s'ennuie. Ce n'était pas des plus excitants comme job, pour des jeunes qui aimaient l'action. Il aurait mieux fallu qu'elle fasse un bon chez les Aurors. Mais bon, ce qui était fait sur le papier était là, et on ne pouvait pas revenir en arrière.

Plongée dans ses pensées, elle ne fit pas attention au reste. Les minutes s'étaient écoulées plus vite que prévu et il lui manquait pas mal de chose, pour bien débuter sa journée. Soupirant, il fallait qu'elle fasse un tour, elle n'arrivait pas à se concentrer sur son travail. Il valait mieux faire un vide puis se remettre dedans pleinement, sinon ce serait toute la journée qu'elle allait perdre au lieu de quelques minutes. Peut-être qu'elle pourrait se refaire un autre café, c'était une bonne idée.
En sortant, elle apostropha un des assistants pour savoir l'heure d'arrivée du stagiaire, afin d'être à temps pour l'accueillir. Peut-être que la jeune femme ne passerait pas toutes ses heures en sa compagnie, mais au moins il fallait être là pour les présentations. Ensuite, elle se dirigea ailleurs pour se détendre. Son cerveau tournait à toute vitesse, elle observait l'architecture du Ministère quelques minutes et ce fût une balade vite réglée. Il n'y avait pas eu de solution, mais au moins elle avait aéré son esprit.

Elle se rentra à son bureau. Mettant un peu d'ordre afin de paraître un minimum plus organisée que nécessaire, la brune n'entendit pas les premiers coups à sa porte. Ce ne fût que la deuxième fois qu'elle prit connaissance que quelqu'un était en train d'attendre devant son lieu de travail. Reposant le livre de lois qu'elle avait en main, Peverell se dirigea vers l'entrée. Doucement, elle ouvrit la porte afin de ne pas effrayer la jeune femme qui devait être derrière.
Offrant un léger sourire, il lui restait encore cet aspect glacial de sa beauté, mais elle s'efforçait de ne pas paraître trop désagréable. Ce n'était pas le cas, elle était simplement quelqu'un de distant. C'est pourquoi ses émeraudes se mirent à détailler tous les aspects de l'être en face d'elle. Une jolie étudiante qui avait tout l'avenir pour elle.

Bonjour Mademoiselle, je suis Alhena Peverell, Directrice du Département de la Justice Magique. Veuillez entrer, je vous attendais afin que nous puissions faire plus ample connaissance. J'ai quelques questions à vous poser avant de démarrer pleinement votre stage.

Elle s'efface de devant la porte, se dirigeant vers son bureau et laissant le soin à l'autre sorcière de fermer la porte. Maintenant qu'elle était là, plus besoin de se perdre en détail. Elle avait un emploi du temps chargé et Brayd devait se préparer à se buter au véritable monde du travail. Alhena comptait bien être impitoyable pour lui permettre de réussir dans ce qu'elle souhaitait faire.

Revenir en haut Aller en bas
Aysha Brayd
Aysha Brayd
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Bureau de la Directrice de la Justice Magique - Page 2 Empty
Re: Bureau de la Directrice de la Justice Magique

Message par : Aysha Brayd, Dim 5 Aoû - 13:15


Le seconde fois, Aysha s'était fait entendre. La porte s'ouvrit sur une femme d'à peine trente ans, habillée de manière élégante et arborant un air professionnel, presque intimidant. La préfète n'eut pas le temps de la saluer d'avantage qu'un simple de signe de tête, Mrs.Peverell prenant les devants. Elle l'avait déjà rencontrée lors de la journée découverte du Ministère mais ils étaient tout un groupe et le contexte était tout à fait différent. Cette fois-ci, seule face à cette femme importante, elle ne se sentait pas vraiment à son aise. Fébrile, elle hocha la tête tandis qu'Alhena se présentait et l'invitait à entrer. Hésitante, elle passa la porte en bredouillant un vague "merci", ne sachant pas vraiment ce qu'il convenait de répondre dans cette situation. Elle se retourna pour fermer la porte avec une légère hésitation.

Aysha contempla le bureau avec une curiosité qu'elle voulait la plus discrète possible. Puis elle avança jusqu'à la chaise qui se trouvait devant un bureau ordonné, mais recouvert de papiers en tout genre mis en tas. Elle ne savait pas vraiment si elle devait attendre qu'Alhena ne l'invite à s'asseoir ou non, mais, jetant un regard à cette dernière qui s'était elle-même assise à son bureau, elle décida de prendre place. Tirant la chaise, elle s'assit. Elle était assez tendue, et se tenait particulièrement droite, jambes serrées, mains sur les genoux. Elle vérifia que son badge était toujours bien positionné et patienta en silence. Quelques questions... Aysha ne s'était pas préparée à un interrogatoire et contempla ses mains un instant, redoutant le genre de questions qu'on allait lui poser. Elle n'avait pas vraiment réfléchi à ses réponses potentielles et ne se sentait pas dans son élément.
Revenir en haut Aller en bas
Alhena Peverell
Alhena Peverell
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Bureau de la Directrice de la Justice Magique - Page 2 Empty
Re: Bureau de la Directrice de la Justice Magique

Message par : Alhena Peverell, Ven 31 Aoû - 23:10


Travailler. Gratter, écouter, parler, comprendre, frôler la perfection quand c'est possible. C'était comme peindre le même tableau chaque jour. Juste une touche de bleu, de noir et après on connaît la chanson par coeur. C'était des sujets similaires, des sourires identiques pour des résultats que personne ne pouvait voir. Parce qu'on est payé pour travailler et que personne ne viendra nous féliciter pour ce qu'on fait.
Normal et pas normal
Ses doigts tapotent sur le bois, ses yeux émeraude engagent la discussion et détaillent ce qu'il y a regarder. C'est comme prendre une petite fille dans sa toile et tisser des forteresses pour elle. Amusant.

Bien. On va faire simple Aysha. Qu'est-ce que tu attends réellement de ce stage ? Histoire qu'on puisse se focaliser sur ce qui t'intéresse vraiment. Brasser du vide, ce n'est pas quelque chose qui me plaît et ça te ferait perdre du temps.

Pour dire vrai, Alhena ne savait pas vraiment comment se comporter avec elle. C'était comme si elle était propulsée en arrière, à Poudlard avec une élève qui ne savait pas quoi faire de son orientation alors que non... Elle était bien là, face à cette jeune femme et elle devait faire croire à l'image qu'elle donnait chaque jour. La politique du Ministère, c'était apprendre à être un acteur, un modèle qui va vous poignarder quatre fois par-derrière pour ses propres intérêts.
Il fallait plaire à la jeunesse, les écouter, les mener vers la bonne voie. Vers celle que Luke voudrait, vers celle qu'ils préparaient pour un monde meilleur. Une marche de l'ordre qui ferait trembler le monde grâce à ses murmures et sa force de groupe.

Il fallait créer une famille qui outrepassait le sang et les idéaux premiers de chaque genre.
Revenir en haut Aller en bas
Antonius Ravental
Antonius Ravental
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Bureau de la Directrice de la Justice Magique - Page 2 Empty
Re: Bureau de la Directrice de la Justice Magique

Message par : Antonius Ravental, Lun 31 Déc - 1:03


RP avec Rosie Peltz


Une porte me séparait d'elle. Ma supérieure. La Directrice du Département de la Justice Magique : Rosie Peltz. Magenmage de son état. Et moi, assistant de cet auguste personnage, j'étais là. Derrière la porte de son bureau. D'un geste mainte fois répété, j'ajustai mon costume rayé et ma cravate Bleu de Prusse. Impeccable. Tout devait être impeccable. Il en allait après tout de l'honneur des Ravental ! Sous mon bras se trouvait un épais parapheur officiel près à craquer de tous les côtés. Il faut dire que les affaires en cours ne manquaient pas. Un autre dossier bien moins épais l'accompagnait. On pouvait y trouver cette fois quelques suggestions quant à l'amélioration du fonctionnement du Département. Une équipe proactive, voilà ce que nous étions.

Depuis ma prise de fonction, je n'avais pu assister qu'à très peu de manifestations officielles de ma supérieure hiérarchique. Les seuls mots que nous nous étions alors échangés étaient ceux de rigueur entre un assistant et son responsable. Bonjour, bonsoir, quelques ordres de mission. Mais aujourd'hui, tout était différent. J'étais convoqué. Au moment où mon poing allait effleurer le bois de la porte, une myriade de souvenirs surgit de ma mémoire. Poudlard. Je n'étais pas un élève à problème. Loin de là ! Mon sérieux, mon assiduité et ma discipline prenaient davantage le pas sur mon esprit rebelle. Qui qu'il fut astucieusement dissimulé. Il est souvent bien peu utile de s'insurger énergiquement pour faire changer les choses. S'introduire, s'insinuer dans les rouages pour au final prendre le contrôle de la machine. Voilà la méthode Ravental. C'était si propre, sans heurts.

Mais déjà, la nostalgie si chère à mon grand âge s'évaporai et ma main reprenait son chemin. Trois coups furent portés. Toc. Toc. Toc. Ca y est, l'histoire était lancé !
Revenir en haut Aller en bas
Rosie Peltz
Rosie Peltz
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Bureau de la Directrice de la Justice Magique - Page 2 Empty
Re: Bureau de la Directrice de la Justice Magique

Message par : Rosie Peltz, Jeu 3 Jan - 4:10


Car, même lorsque que la douleur s’empara des badigoinces, ponctuée seulement par les ébranlements et secousses du taxi, ses esprits commencèrent à s’élever, une douce lueur d’assurance tiède l’entoura tandis que les mots du chauffeur firent écho aux tréfonds de son esprit… Let’s go, we got to get you there. Au sein-même de l’urgence, de la saillie et de l’idiome comiques, il y avait une suggestion d’alliance, de sympathie et d’acceptance : elle s’était fait un chemin à travers la barrière.

Une fine cicatrice blanche restait, enraillant ces jointures de doigts comme un badge d’initiation, un emblème de guerre. Elle n’avait jamais marqué de points, elle n’était jamais passée de l’autre côté, mais, dix ans plus tôt, lorsqu’elle écoutait sa mère jouer du piano, un vieil homme s’était approché d’elle à la suite de l’entracte au milieu d’une suite de Duke Ellington. Il lui avait dit qu’il avait apprécié la musique et qu’elles devaient vivre à Notting Hill pour jouer ainsi. Elle lui avait répondu qu’elle n’avait jamais vécu qu’à Marylebone. « D’accord, avait-il dit, mais quelque part au milieu du chemin tu as dû manger de cette nourriture. »

« Entrez. »

Elle mit de l’ordre sur son bureau. Puis, elle trouva dans sa fatigue l’idée que le soulagement humain ne pouvait être atteint que d’une manière païenne et désespérée, à la fois ineffablement vieille et indiciblement nouvelle. Elle regarda lentement Ravental.

« Nous devons nous accorder sur l’agenda du Magenmagot. Mais avant cela, dîtes- moi comment vous vous adapter à ce nouveau travail. N’est-il pas trop dur ? »
Revenir en haut Aller en bas
Antonius Ravental
Antonius Ravental
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Bureau de la Directrice de la Justice Magique - Page 2 Empty
Re: Bureau de la Directrice de la Justice Magique

Message par : Antonius Ravental, Sam 5 Jan - 2:25



- Nous devons nous accorder sur l’agenda du Magenmagot. Mais avant cela, dîtes moi comment vous vous adapter à ce nouveau travail. N’est-il pas trop dur ?

Nous y voici. J'étais tout entier dans le bureau de la Directrice. Détaillant d'un regard déjà avisé les lieux, je cherchais une quelconque discipline dans l'arrangement de l'ensemble. Après tout, l'ordre était de mise dans ce département. Reportant mon attention sur Miss Peltz, je répondis :

- En aucune façon, Madame la Directrice. Certes, j'ai eu quelques difficultés à prendre mes marques lors de mes premiers jours au Ministère, mais l'habitude a rapidement réglé la chose.

La chose me ramena quelques dizaines d'années en arrière, lorsque je parcourais innocemment les grands corridors du Manoir Ravental. A mes yeux d'enfant, il s'agissait du plus beau des palais. Immense, couvert de tableaux et de babioles magiques en tout genre. Cette sensation de découverte permanente, je l'ai retrouvée durant mes premiers jours ici, au Ministère. Cette auguste institution que mon père et son père avant lui avaient servi avec tant d'ardeur et de passion. Prenant une chose, je m'installai face à l'édile.

- Je vous écoute, Madame.
Revenir en haut Aller en bas
Rosie Peltz
Rosie Peltz
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Bureau de la Directrice de la Justice Magique - Page 2 Empty
Re: Bureau de la Directrice de la Justice Magique

Message par : Rosie Peltz, Dim 6 Jan - 0:42


Elle s’aventura à arracher fictivement Ravental de son siège pour ainsi le projeter plus aisément sur un écran gris où ses contours et ses défauts n’auraient pas besoin d’une loupe pour être observés. Elle cherchait quelles pouvaient être ses vraies intentions à son égard. Elle s’étonna d’apercevoir au fond de soi-même un sentiment inspiré par à la fois une espérance et une crainte. Elle se questionna s’il pouvait, à la demande, arrêter de s’habiller pour le monde et se déshabiller pour elle. S’il pouvait être aussi élégant sans la robe, sans la chemise, sans la toilette ; si son parfum imprégnait sa pâle peau. Elle sourit à l’idée de faire ployer Ravental à la force de son bassin.

« Etant donné l’apathie actuelle dont s’est installé le Magenmagot, le plus urgent est de former une commission de contrôle en vue des prochaines élections. Certains Magenmages me pressent à transmettre des sondages qu’ils n’auront pas. Questionnez les différents journaux, sondez l’opinion publique mais ne dîtes mot qu’à moi : laissons-les dans l’ombre de leurs doutes. »

Elle afficha un sourire carnassier lorsqu’elle se leva pour se diriger vers un meuble simple. Elle chercha une idée pour se faire un chemin à travers la barrière. « C’est une bonne idée », avait un jour dit sa mère. Elle regardait à un coussin en velours noir qu’elle tenait dans ses mains et qu’elle alla délicatement déposer sur un canapé. Était-ce peut-être pour cela que Rosalynn pensait qu’une « idée » était un coussin de velours noir ?

« Mr. Ravental, puis-je vous offrir un verre d’eau ? Vous n’êtes pas sans savoir que votre projet semble être en ordre de marche. Dans l’optique de la nouvelle configuration à venir, avez-vous une idée du poste que vous souhaiteriez obtenir ? »
Revenir en haut Aller en bas
Antonius Ravental
Antonius Ravental
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Bureau de la Directrice de la Justice Magique - Page 2 Empty
Re: Bureau de la Directrice de la Justice Magique

Message par : Antonius Ravental, Dim 6 Jan - 2:55


A celui qui s'aventurerait au Ministère en pensant mettre les pieds dans une simple administration, je dirai sans hésitation "prends garde, pauvre papillon sans défense. Prends garde aux lépidoptéristes qui hantent ces couloirs sombres. Ils n'auront pas la moindre pitié.". Mais la véritable question demeure sempiternelle : qui est le papillon de l'autre ?

Me voici lépidoptère à mon tour. Épinglé dans la vitrine grisâtre de la première magistrate de la communauté magique de Grande-Bretagne. Un honneur ? Ne soyons pas si superficiels. Oseriez-vous, Madame la Directrice, vous hasarder à creuser ce verni ancestral patiné par l'expérience ? Sans la moindre hésitations, bien évidemment. Soit. Mais l'armure est plus solide que cela. Le sourire est travaillé. La posture est pensée à chaque instant. L'architecture même de la forteresse décourage les tentatives trop peu préparées. Mais vous avez davantage de ressources que cela. Vous persistez à gratter. La vérité obsède chaque âme vivant sur cette terre. Vous grattez de vos serres aiguisées tant et si bien que vous apercevez enfin, dans un clignement de paupières, l'intérieur du fort. Sombre, austère. Sans la moins fantaisie. Aucune lumière. Vous ne sembliez pas attendue pour le moment. Soudain, l'obscurité de la nuit s'abat. Plus rien. Du papillon, il ne reste plus qu'une fleur à peine éclairée par la douce lueur de la lune. Une fleur d'un blanc immaculé toute juste humidifiée par la rosée. Inoffensive et hypnotisante. Voici pour vous, Madame la Directrice. Prenez garde aux piquants. Une blessure est si vite arrivée.

- Etant donné l’apathie actuelle dont s’est installé le Magenmagot, le plus urgent est de former une commission de contrôle en vue des prochaines élections. Certains Magenmages me pressent à transmettre des sondages qu’ils n’auront pas. Questionnez les différents journaux, sondez l’opinion publique mais ne dîtes mot qu’à moi : laissons-les dans l’ombre de leurs doutes.

- Certainement, Madame la Directrice. J'irai effectuer rapidement ces investigations. En ce qui concerne la commission de contrôle, je puis tout à fait vous fournir un texte réglementaire organisant son action dans les plus brefs délais. Cette procédure ne doit en aucun cas être laissé au hasard et aux calculs politiques. Notre crédibilité d'aujourd'hui fonde la stabilité de demain. Pour cette mission d'investigation, j'aurais besoin de quelques éléments langagiers. D'informations susceptibles de faire office d'hameçons pour les journalistes. On ne chasse guère sans appelant.

Un calcul ? Restons gentleman je vous prie. Nous sommes en bonne compagnie.


- Mr. Ravental, puis-je vous offrir un verre d’eau ? Vous n’êtes pas sans savoir que votre projet semble être en ordre de marche. Dans l’optique de la nouvelle configuration à venir, avez-vous une idée du poste que vous souhaiteriez obtenir ?

- Volontiers. Je pense Madame la Directrice que je serais tout à fait à ma place en tant que Directeur Adjoint. Je suis heureux de savoir que mon projet a su faire prendre conscience au Magenmagot de la nécessité absolue d'une organisation minutieuse au sein des département du Ministère. Nous ne pouvons nous laisser aller à l'éparpillement et à la paresse. Pour appuyer cette demande, je ne peux qu'en appeler à ce même projet qui à lui seul dépeint ma détermination et ma philosophie quant à mon travail ici. Mais votre appréciation en la matière est souveraine. Bien entendu.

Voilà une légère brise venant du nord. Elle surprend les êtres encore habitués à la chaleur de leur foyer et à celle de l'été caniculaire. La brise se transforme en souffle plus puissant. Puis vient la pluie. Les températures chutent drastiquement pour ne laisser qu'un blizzard mordant, présage de fin de temps. Mais ce calme persiste. Ce calme de mort. Oppressant pour quiconque ne l'aura jamais vu une seule fois dans les yeux. Il englobe toute vie, toute lumière, tout espoir. Il emporte le bon comme le mauvais. Un regard vers le sommet suffit pour distinguer péniblement un fort grisâtre qui semble juger celles et ceux tentant désespérément de s'agiter en contre bas. Pas un souffle chaud. Pas une braise dans le paysage désertique et blanc qui se dresse désormais face au voyageur peu scrupuleux.
Revenir en haut Aller en bas
Rosie Peltz
Rosie Peltz
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Bureau de la Directrice de la Justice Magique - Page 2 Empty
Re: Bureau de la Directrice de la Justice Magique

Message par : Rosie Peltz, Lun 7 Jan - 22:29


Comme Ravental avait adressé dans ses mots une invocation timide à ces désirs profonds, les paroles qu’il prononçait en ce moment étaient fort claires pour Rosalynn et lui donnaient une nouvelle raison de s’intéresser au jeu du Ravental. Elle tâchait de revoir dans son souvenir ce qu’avait été Ravental avant son entrée dans cette pièce. Afin de rendre son élégance à ce boudoir, elle versa de l’eau dans un verre de cristal et s’en alla servir Ravental. Sa croupe féline s’agitait doucement, comme frappée de fessées au rythme de sa marche.

« Dîtes que nous sommes prêts à révéler les chiffres de la criminalité produits par le Bureau des Aurors. Ça leur fera leur une pour les jours qui suivent. »

Ravental ne la persuadait certes pas ; pourtant elle se sentait plus convaincue. A cause de ce qu’il avait dit, elle avait considéré ses moments de peur, de doute et d’ignorance comme purement subjectifs et sans vérité. Or, il semblait que le symptôme à négliger était au contraire son dégout de soi-même. Elle s’assit mollement sur le bureau, fixant l’habit de Ravental.

« J’ai cru comprendre que le Directeur Adjoint devrait prendre la tête d’un des Bureaux de ce Département. Lequel voulez-vous ? »

L’esprit est un véhicule étrange et terrible, avançant selon des règles rigoureuses qui sont siennes ; et son propre esprit, après qu’elle eût abandonnée quelques principes, commença à avancer à reculons vers des temps, lieux, gens et événements qu’elle avait crue avoir oublié. La peine la conduisait ainsi, accompagnée d’une certaine forme d’étonnement. Elle remit une boucle de cheveux derrière son oreille.

« Avez-vous reçu des communications du Ministre ? »
Revenir en haut Aller en bas
Antonius Ravental
Antonius Ravental
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Bureau de la Directrice de la Justice Magique - Page 2 Empty
Re: Bureau de la Directrice de la Justice Magique

Message par : Antonius Ravental, Mar 8 Jan - 13:59


Ce verre d'eau fut du meilleur effet. Rares sont les moments au Ministère où il est possible de profiter d'un tel débat. Après quelques gorgées du breuvage transparent, je repris le cours de la discussion.

- Dîtes que nous sommes prêts à révéler les chiffres de la criminalité produits par le Bureau des Aurors. Ça leur fera leur une pour les jours qui suivent. J’ai cru comprendre que le Directeur Adjoint devrait prendre la tête d’un des Bureaux de ce Département. Lequel voulez-vous ?

- Entendu, Madame. J'aimerais prendre la tête du service des usages abusifs de la magie. La mission de ce service me semble d'une importance primordiale et je serais honoré de le diriger.

- Avez-vous reçu des communications du Ministre ?

- Aucune, Madame. Je n'ai pas eu connaissance de la moindre notification du Ministre depuis mon arrivée au Ministère. Aurais-je du en recevoir ?


Un frisson à peine perceptible parcouru mon visage lorsque Rosie Peltz décida de se servir de son bureau comme assise improvisée. Quelle idée saugrenue. D'une gorgée, je chassai ce sentiment de mon esprit et commençai à détailler plus attentivement le visage de mon interlocutrice. L'habit d'Antonius quant à lui était impeccable. Son costume noir parcouru de fines rayures grises, sa chemise blanche parfaitement repassée, sa cravate bleu de Prusse et son léger parfum à la rose donnaient une allure à la fois distinguée et austère au personnage. Sa chevelure grisonnante et ses yeux bleu terne encadraient un visage inexpressif, marmoréen.
Revenir en haut Aller en bas
Rosie Peltz
Rosie Peltz
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Bureau de la Directrice de la Justice Magique - Page 2 Empty
Re: Bureau de la Directrice de la Justice Magique

Message par : Rosie Peltz, Mar 15 Jan - 1:23


| Contenu délicat. |

Si elle s’était saoulée à en transpirer, elle serait arrivée à cette titillation désespérée. Avec ses yeux moites regardant l’autre visage, et ses mains moites attrapant sa verge, ils seraient tous deux en train d’agripper abruptement l’histoire par la gorge. L’idée fut terrifiante – non pas en raison du geste, mais par sa nature abjecte, et l’hypothèse d’une vive et ténébreuse complicité : comme son identité était définie par son pouvoir, son humanité était placée au service de ses fantaisies. Si les vies de futurs enfants étaient placées dans ces mains moites et désespérées ; si leurs avenirs pouvaient être lus dans ces yeux aveugles et moites ; ils auraient eu raison de trembler.

Elle tourna rapidement la tête et contempla un pan de mur.

« Oui. Non. Je ne sais pas. »

Être maitresse implique que l’esprit fusse engagé dans une bataille douteuse, et ce fait rocailleux n’aurait pu être altéré par une quelconque dévotion de celles qui animent les relations d’employeur à employé. Il aurait, de toute manière, touché la mauvaise personne, pas simplement parce qu’ils auraient été devenus aveugles ou perdus le sens du touché, mais parce qu’ils n’avaient aucun moyen de savoir qu’un contact sans émotion est une violation. Quand la personne sans amour atteignit le pouvoir, ou quand le désespoir sexuel atteignit le pouvoir, la sexualité de l’objet fut à la fois une menace et un fantasme.

« Mr. Ravental, vous n’êtes pas sans savoir que ma position m’oblige à adopter un certain comportement qui influe sur mes interactions sociales. Avez-vous entendu, au sein du Ministère, des rumeurs et échos concernant l’état du pays que, étant donné ma situation, l’on aurait évité de me dire par peur de me froisser ? »
Revenir en haut Aller en bas
Antonius Ravental
Antonius Ravental
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Bureau de la Directrice de la Justice Magique - Page 2 Empty
Re: Bureau de la Directrice de la Justice Magique

Message par : Antonius Ravental, Mer 16 Jan - 1:08


Une question pleine de bon sens. Miss Peltz était vraisemblablement tout à fait ancrée dans le réel. Un dilemme s'empara alors de mon esprit. Quelle était dans cette situation la frontière entre devoir et franchise ? Étais-je seulement soumis à un devoir de franchise vis à vis de cette âme qui d'après la société me commandait ? Fronçant légèrement les sourcils pour faire taire ce débat intérieur tout à fait stérile, je me replaçai sur ma chaise pour reprendre en ces termes

- Il y a beaucoup d'échos dans ces couloirs, Madame la Directrice et il serait vain de tous les énumérer tant ils sont discordants. Ce que je peux en revanche vous confier, c'est ma vision de notre pays.

L'esprit humain est par nature versatile. Tantôt buté, tantôt aussi changeant que le vent. Mais lorsqu'on souhaite gagner sa vie en jouant du piano, il faut pouvoir compter sur ses doigts à tout instant. Il en va de même en politique.

- A mes yeux Madame la Directrice, notre pays souffre de ce sentiment d'insécurité ambiant. Le Ministère peine à sortir de son habit de simple administration accumulant registres et laissez-passer et où l'obscurantisme semble être la règle. A mon sens, on ne répond guère à la menace par la déliquescence. Nos effectifs ne sont plus ce qu'ils ont pu être. Aussi devons-nous réaffirmer notre position d'institution forte tout en nous adaptons à cette réalité qui en effraie plus d'un. Quitte pour cela à procéder à quelques sacrifices. Car lorsque notre vie est menacée, nous n'avons guère le luxe d'écouter nos scrupules.

La messe était dite et ne faisait aucun quartier. L'heure n'était plus aux concessions et aux débats mais bien à l'action et à la chasse. En digne guerrier des Highlands, j’entendais bien faire honneur à mes ancêtres.


Revenir en haut Aller en bas
Rosie Peltz
Rosie Peltz
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Bureau de la Directrice de la Justice Magique - Page 2 Empty
Re: Bureau de la Directrice de la Justice Magique

Message par : Rosie Peltz, Lun 21 Jan - 3:15


N’importe qui, dans de pareilles circonstances, aurait pu être pardonné pour avoir été inébranlable ou même impoli, mais Ravental était magnifique et parlait avec une candeur parfaite au sujet de sa trame mentale. Beaucoup lui chuchotaient de céder à un socialisme indigène, répondant, et formé par, aux problèmes réels des sorciers britanniques. Il ne s’agissait pas d’une position doctrinaire. La nécessité d’une forme de socialisme se basait sur l’observation que les arrangements économiques actuels condamnaient la plupart à la misère ; que l’existence dictée par ces arrangements était à la fois stérile et immorale ; et, finalement, qu’il y avait une aura d’espoir de paix tant que ces arrangements seraient soutenus. Toutefois, se caressant la lèvre, Rosie n’en avait que faire.

« Mr. Ravental, s’il y a bien une chose que j’ai laissée paraître publique quant à ma personne, c’est que je déteste que l’on s’adresse à moi par discours. »

Elle ne se soumettait au changement qu’avec une grande reluctance ; l’idée lui en était complétement intolérable. Elle résistait à cette hérésie vivace avec toutes les forces à sa disposition ; pour quelle raison certains s’étaient retrouvés en prison et d’autres dans cette nation avançaient vers un danger. Elle regardait Ravental tout en se demandant quelle force l’animait et lui donnait cette dignité lumineuse.

« Je crois que, si vous n’avez pas d’autres affaires à discuter, nous allons pouvoir poursuivre cette journée qui se fait déjà bien longue. »
Revenir en haut Aller en bas
Antonius Ravental
Antonius Ravental
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Bureau de la Directrice de la Justice Magique - Page 2 Empty
Re: Bureau de la Directrice de la Justice Magique

Message par : Antonius Ravental, Jeu 24 Jan - 11:50


- Mr. Ravental, s’il y a bien une chose que j’ai laissée paraître publique quant à ma personne, c’est que je déteste que l’on s’adresse à moi par discours.

J'hochai la tête avec un air entendu. Une adepte de l'efficacité. Voilà qui ne pouvait que me ravir. Quelque chose cependant dans son regard m'intriguait. Si sa droiture et son aura d'autorité étaient certes de circonstance, quels étaient les démons qui l'hantaient ? Nul homme n'est exempt de reproches. Il n'y a que des coupables dans ce monde. Même si beaucoup s'ignorent. D'un geste, j'ajournais le débat en même temps que mon verre d'eau.

- Je crois que, si vous n’avez pas d’autres affaires à discuter, nous allons pouvoir poursuivre cette journée qui se fait déjà bien longue.

- Entendu.


Lentement, je me redressais. Saisissant mes dossiers et réajustant d'un geste sec mon costume, j'allais pour quitter le bureau de Rosie Peltz. La découverte du terrain avait été effectuée. La Directrice Peltz n'était pas de ces bureaucrates prédestinateurs. Une découverte des plus plaisante. Il était grand temps d'envisager une véritable bataille.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Bureau de la Directrice de la Justice Magique - Page 2 Empty
Re: Bureau de la Directrice de la Justice Magique

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2

 Bureau de la Directrice de la Justice Magique

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Ministère de la Magie :: Niveau 2-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.