AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger
Page 4 sur 10
Norvège
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
Kyara Blanchet
Fondatrice AdjointeHarryPotter2005
Fondatrice Adjointe
HarryPotter2005

Re: Norvège

Message par : Kyara Blanchet, Jeu 19 Juil - 12:45


Attendant les hommes et l'elfe, Kyara vérifia une énième fois que tout était bon, qu'il ne manquait rien. Tout était allumé, on ne pouvait les voir de l'extérieur et les ombres n'étaient plus dans leurs pieds pour le moment. Ils étaient donc parés, normalement cette fois, rien ne pourrait venir les déranger. Et dire qu'il fallait aller carrément dans un autre pays afin d'avoir la paix ! À savoir cela elle aurait proposé à Valens de se rendre plus tôt en ses lieux !

Après quelques secondes de réflexions apparu alors Valens, Edwin et le sorcier. Ce dernier était ligoté, inconscient et se trouvait dans les bras du serpentard qui ne semblait pas plus fatigué que ça que de porter quelqu'un pesant dans les 80 kilos environs. Physiquement Valens n'était pourtant pas des plus musclés, comme quoi les apparences étaient trompeuses et qu'il ne fallait jamais sous-estimé une personne.

Après avoir effectué un tour de pièce du regard, Valens détailla Kyara. La jeune femme comprit alors qu'il avait compris que tout ne s'était pas passé aussi bien qu'elle l'espérait. Enfin cela aurait pu être quand même pire, elle s'estimait donc heureuse que de ne pas avoir lâché sa baguette et d'avoir réussit à faire partir son ombre. Elle savait bien que c'était momentanée, mais elle en était quand même contente. Fronçant les sourcils Valens prit alors la parole.

- Tout va bien?

Kyara hocha la tête avant de répondre à son camarade.

- Quelques coupures rien de grave.

A côté de Kyara, Edwin regarda alors sa maîtresse tout en levant un sourcil. Pour lui il y avait des mots en trop dans la phrase que venait de prononcer Kyara. Sa coupure dans le dos avait besoin d'être recousu, ça n'était pas urgent, urgent, mais quand même. En bon esclave il garda le silence attendant qu'on se souvienne de son existence. Chose que Kyara ne pouvait oublier en cet instant, car elle avait vu du coin de l'oeil que son elfe s'était tourné vers elle. Retenant un soupir d'exaspération elle se leva tout en regardant Valens installer le sorcier sur une chaise. Lorsque ce fut chose faite il hocha la tête avant de dire.

- Chouette endroit... Bon, comment procèdons-nous?

Il avait raison, c'était un chouette endroit, Kyara avait eut de la chance de se souvenir que ce lieu existait, car elle n'avait aucune autre idée de lieu lui venant en tête. Avant de répondre à son camarade elle reprit sa baguette et la pointa sur le sorcier tout en lançant un Assurdito. S'il reprenait connaissance et décider de faire semblant de rester évanouie afin de récupérer des informations c'était raté.

- La flatterie ou l'humiliation à ton avis? Une autre technique peut être?

Les deux techniques pouvaient marcher. En effet, avec la flatterie il pourrait tout leur raconter afin de confirmer qu'il était vraiment le plus fort et avec l'humiliation il pouvait tout leur raconter afin de prouver que leurs dires étaient faux. Les deux pouvaient marchés, mais laquelle était la mieux ? Le prisonnier n'était surement pas né de la dernière pluie aussi il ne se laisserait pas berner si facilement. De plus il devait en savoir par mal de choses sur eux, donc prévoir à peu près leurs réactions. Une idée vint alors à l'esprit de la jeune femme, cela aussi pouvait marché, mais il fallait que Valens lui donne son avis.

- Les deux solutions que tu as proposés peuvent marcher, j'en ai une troisième qui se rapproche assez de la première. Trahie moi. Je t'expliques, quand il reprend connaissance on parle en tentant de lui soutirer des informations et à un moment donner tu m'assommes avant de supplier le sorcier qu'il te prenne comme apprentie. Dis-lui que tu veux le rejoindre des choses dans le genre, il ne se fera surement pas berner, mais il peut te le faire penser afin d'arrivé tout simplement à ses fins. Avide de connaissance et de savoir tu lui demandes alors plus de précision sur la machine qu'il a fabriqué en le flattant et avec de la chance il t'expliquerat le fonctionnement. Qu'en penses tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Valens Fenwick
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) :
Permis de Transplanage


Re: Norvège

Message par : Valens Fenwick, Ven 20 Juil - 13:46


Quelques coupures... Par "rien de grave" Kyara voulait probablement lui signifier que ses jours n'étaient pas en danger. Son acolyte avait probablement arrêté l'hémorragie, parant au plus pressé, mais la blessure devait toujours être présente, menaçant de se rouvrir et de se remettre à saigner aussi dru qu'auparavant lors d'un mouvement trop brusque. Néanmoins, il devait se fier à son jugement. Un aveu de faiblesse pouvait parfois redonner à un adversaire sa pleine confiance en soi, ce qui pouvait certainement leur desservir. Sa complice s'en doutait probablement. Cette dernière avait été assez prudente pour lancer un sortilège d'assourdissement au cas où leur prisonnier ne serait pas véritablement endormi. Elle n'était pas du genre à négliger les informations qu'elle fournissait à son adversaire.

En plus des deux voies que le serpentard avait proposé, la jeune femme en ajouta une troisième et son acolyte écouta attentivement cette nouvelle proposition. Lorsque il entendit qu'il devait la trahir, il fronça les sourcils. Il pouvait le faire mais cela lui déplaisait déjà. Il savait pertinemment que ce n'était qu'un rôle mais... Se morigénant, il se rappela qu'il devait se montrer à la hauteur, ne pas reculer face à ces petits inconvénients. Après tout, la jeune femme avait bien fait de même lors de leur précédent interrogatoire.

Pour cela, il serait obligé de l’assommer par surprise ou au moins de le feindre de manière plus que convaincante. Et pour que cela soit convaincant, même avec quelques astuces, elle aurait forcément une bosse et un mal de crane. Puis, il devait lui montrer comme il le trouvait puissant et négocier le fait d'être pris en apprentissage auprès de lui pour apprendre des secrets dont il n'aurait pas même imaginé. Kyara elle même n'était pas certain que le sorcier puisse être convaincu de la sorte mais ce dernier avait tout à gagner à donner le bénéfice du doute même s'il restait méfiant. Cette position lui permettrait probablement de trouver des bribes de réponses permettant de trouver la manière de se libérer de la malédiction qui était sur eux deux. Peut être même qu'il la lèverait pour son apprenti, lui montrant par la même la marche à suivre pour obtenir le même effet sur Kyara.

Toutefois, ce plan était très loin d'être sans risque. Que les événements dérapent d'un millimètre et ce serait catastrophique. Fortement mitigé sur la question, le jeune homme rétorqua.

- Ce plan peut fonctionner en effet. Mais il est risqué, incroyablement risqué. Pour vous principalement. S'il me prend comme apprenti, qu'il y croit ou non, je devrais lui obéir. Et sa première demande sera de le libérer. Ce qui lui laissera l'occasion soit de reprendre la situation en main, soit de fuir. De plus, il peut vouloir tester ma loyauté. Et quelle plus belle preuve pour lui que de me faire assassiner ma complice. C'est à la fois un gage de ma détermination et de la sincérité de mes dires. S'il me manque l'un ou l'autre je ne serais pas un bon candidat pour être son apprenti je pense. Néanmoins, comme tu le vois, cela risque rapidement de nous mener à une situation plus que délicate.

S'il avouait aisément que cela pouvait fonctionner, il restait très dubitatif sur le devenir de sa compagne. Il pouvait essayer de le manipuler, de trouver des excuses ou de lui faire voir de meilleures perspectives sur la manière d'utiliser cet otage, mais les probabilités de réussite étaient plutôt contre lui. Il n'avait certes pas de solution miracle à proposer, pourtant celle ci lui faisait froid dans le dos... Ses propositions à lui n'étaient pas meilleures et leurs chances de réussites étaient moindres, le risque en moins. Ils devraient probablement trouver autre chose en ce cas.

Lançant une proposition en l'air, il demanda.

- Tu crois que l'on arriverait à lui faire croire qu'il a aussi été affecté par cette malédiction, pour une raison ou pour une autre?

Peut être était-ce également une manière d'arriver au résultat escompté, mais c'était complexe à obtenir.

Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
Fondatrice AdjointeHarryPotter2005
Fondatrice Adjointe
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Norvège

Message par : Kyara Blanchet, Dim 22 Juil - 14:09


Tournant en rond tel un fauve en cage, Kyara attendait une réponse de son camarade. Elle ne se sentait absolument pas à l'aise avec le sorcier qui se trouvait à quelques mètres d'elle. Si seulement il n'avait pas lancé sa fichu machine avec les ombres, ils lui aurait réglé son compte et bien comme il faut ! S'arrêtant de tourner elle poussa un soupir avant de se passer les mains sur le visage. Il commençait à se faire tard et elle commençait à vraiment avoir sommeil, après une journée à faire de la compta et servir des clients, même si ça n'y paraissait pas, elle était nase.

Lorsque Kyara avait exposé son plan à Valens se dernier avait froncé les sourcils. À présent la Phénix le connaissait assez pour savoir que sa proposition n'irait pas et elle savait aussi qu'il allait lui expliqué en détail pourquoi ça n'allait pas. C'était un avantage de ne pas être seul dans ce genre de situation. En effet, un autre point de vue était toujours bon à prendre et pouvait même vous savez la vie. Tout les êtres humains ne réfléchissant pas de la même façon.

- Ce plan peut fonctionner en effet. Mais il est risqué, incroyablement risqué. Pour vous principalement. S'il me prend comme apprenti, qu'il y croit ou non, je devrais lui obéir. Et sa première demande sera de le libérer. Ce qui lui laissera l'occasion soit de reprendre la situation en main, soit de fuir. De plus, il peut vouloir tester ma loyauté. Et quelle plus belle preuve pour lui que de me faire assassiner ma complice. C'est à la fois un gage de ma détermination et de la sincérité de mes dires. S'il me manque l'un ou l'autre je ne serais pas un bon candidat pour être son apprenti je pense. Néanmoins, comme tu le vois, cela risque rapidement de nous mener à une situation plus que délicate.

Et hop elle avait raison quant à la signification du froncement de sourcil de son camarade. N'empêche sur ce coup, Kyara aurait pu y penser, c'était même évident qu'il demanderait une preuve de loyauté et quoi de mieux que de la tuer ? Se faire assommer passe encore, mais tuer non merci. Kyara avait encore trop de choses à régler dans se bas monde avant de passé de l'autre côté.

Son plan était donc à oublier, ils n'avaient donc pas de plan et le sorcier n'allait pas dormir toute la nuit. Enfin dormir était un bien grand mot, vu qu'il était assommé et que ça n' était pas la même chose. Ils devaient trouvés autre chose, d'assez crédible afin de le faire parler ...

- Tu crois que l'on arriverait à lui faire croire qu'il a aussi été affecté par cette malédiction, pour une raison ou pour une autre?

C'était une solution, mais ils ne connaissaient pas du tout le fonctionnement de la machine à ombre et le sorcier risquait de tenté de les coincer sur se point justement ... Kyara n'était pas resté assez longtemps afin de comprendre son fonctionnement ... Peut-être que Valens oui, elle l'espérait en tous les cas, car sinon ils risquaient de se faire prendre dans leur propre piège.

- C'est une bonne idée, mais il faudrait savoir un minimum comment fonctionne la machine ... Lorsque tu as fouillé, tu as eu le temps de la détailler un peu ? Il faut qu'au moins un de nous comprenne le fonctionnement afin de montrer au sorcier qu'on l'a maudit. Ensuite je pense que c'est sur qu'il nous expliquera comment annuler ce sort ... Donc est-ce que tu as une idée de comment ça fonctionne ? Dans les affaires que tu as recupérés il y a peut-être des plans où des explications quelconques. Il faut qu'on se mette à fouiller !
Revenir en haut Aller en bas
Valens Fenwick
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) :
Permis de Transplanage


Re: Norvège

Message par : Valens Fenwick, Lun 23 Juil - 18:51


De plus en plus complexe, la situation pesait sur leurs nerfs à tous deux. La situation ne semblait pas aussi maîtrisée qu'ils avaient pu le croire et il leur semblait perdre le contrôle des événements. Néanmoins, ils devaient rassembler leur dernière énergie pour mettre un terme à toute cette histoire. En étant sauf de préférence et en laissant un vieillard amnésique derrière eux. Pour ça ils devaient absolument savoir comment briser la malédiction.

Kyara ne trouva pas fondamentalement mauvaise l'idée de lui faire croire qu'eux deux n'étaient pas les seuls affectés par cette malédiction par le biais d'un lien quelconque mais pour avoir la moindre chance d'être crédible, sa complice lui signala qu'ils devaient savoir un minimum comment fonctionnait tout ce fatras. Se recroquevillant quelque peu, le jeune homme dut avouer son impuissance et sortit les documents qu'il avait ramené.

- Et bien... Pour tout dire... Je ne sais pas du tout. J'ai bien rassemblé et trié les documents mais je n'ai pas eu le temps de les lire. Bon sang vous avez raison, nous aurions du commencer par là. Quitte à lui lancer un ensoporis, il va nous falloir potasser ces feuillets.

S'exécutant, il lança le sort et coupa la pile en deux pour prendre la première. Ils avaient besoin d'information avant l'interrogatoire. Et ces informations demandaient du temps. Le temps demandait de lutter contre le sommeil. Et le sommeil menaçait de les vaincre plus surement que n'importe quel ennemi. Il semblait à Valens que chaque fois que les événements l'entrainaient Kyara et lui, il était systématiquement question de manque de sommeil. Autant dire qu'avec elle, il faisait n'importe quoi jusqu'au bout de la nuit. Baillant, il lui demanda.

- Vous pensez que l'on peut prendre le risque de dormir un peu à tour de rôle?

Si c'était le cas, il prendrait le premier quart. Maintenant qu'elle avait pointé du doigt son erreur, il comptait bien la réparer. Potassant les notes et feuillet du sorcier, il laissa glisser les heures sans toutefois tomber de sommeil, malgré l'envie. La fatigue faillit lui faire manquer le premier détail important sur lequel ses yeux glissèrent. Après avoir lu plusieurs autres page, il fouilla frénétiquement sa pile de feuilles déjà lue. Revenant alors dessus en passant son index sur le vélin afin de guider sa concentration, il tomba sur le point qui l'intéressait et le nota. Il en fit part à sa condisciple dès qu'elle fut disponible.

- J'ai une note sur le fait d'affecter l'ombre de quelqu'un. Cela demande un poil ou un cheveux de la personne. Je crois que le mercenaire avait parlé de cheveux. Nous ne nous sommes pas couverts la tête, ni forcément le reste du corps d'ailleurs, peut être en e-t-il trouvé sur place à utiliser contre nous? L'avantage, c'est qu'en utilisant les nôtres, il n'est pas exclu que l'un de ses propres poils ait pu tomber dans le mélange nécessaire à l'enchantement et à la machine en question...

C'était une information incomplète, ils ne savaient toujours pas comment le tout fonctionnait et prétendre quelque chose que l'on ne comprenait pas était dangereux. Ils n'auraient droit qu'à un seul essai et il valait mieux être sûr de soi. Mais c'était tout de même un début d'information qui pouvait s'avérer fort intéressant pour la manoeuvre à laquelle il avait pensé...
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
Fondatrice AdjointeHarryPotter2005
Fondatrice Adjointe
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Norvège

Message par : Kyara Blanchet, Mar 24 Juil - 14:57


Se recroquevillant, Valens ouvrit alors son sac qui avait considérablement prit du volume depuis la dernière fois et en sortit des documents. Il avait du tout mettre pèle mêle tout en tassant afin que le maximum de documents rentres.

- Et bien... Pour tout dire... Je ne sais pas du tout. J'ai bien rassemblé et trié les documents mais je n'ai pas eu le temps de les lire. Bon sang vous avez raison, nous aurions du commencer par là. Quitte à lui lancer un ensoporis, il va nous falloir potasser ces feuillets.

Kyara était tout à fait d'accord, logique c'était elle qui avait eu l'idée, mais elle ne put s'empêcher que d'hocher la tête. Ils allaient devoir se lancer dans le déchiffrage des feuilles qu'il avait ramené. Elle espérait que les informations n'étaient pas codés, car sinon ils étaient dans la bouse d'hippogriffe. Kyara n'avait qu'une infime expérience dans le codage, elle connaissait juste les choses de bases, comme à peu près toutes les personnes un tant soit peu curieuse. Valens qui avait des talents insoupçonnés devait probablement maîtrise le codage, cela ne l'étonnerait même pas s'il lui révélait cette information !

En silence Kyara regarda son camarade diviser en deux la pile avant d'en prendre une. S'approchant Kyara prit alors l'autre et grimaçât en constatant que lire le sorcier allait être complexe. En effet ce dernier avait une écriture dite "patte de mouche", comment faisait-il pour se relire sans soucis ?! Baillant, Valens reprit alors la parole.

- Vous pensez que l'on peut prendre le risque de dormir un peu à tour de rôle?

Dormir ! Quel mot divin qui résonna pendant quelques minutes aux oreilles de la jeune femme. Encore une fois elle pouvait constater que le sommeil était quelque chose d'utile et de précieux. Même si elle avait envie de dire oui sans réfléchir, elle se força à peser le pour et le contre. Au final, elle arriva à la conclusion qu'un peu de repos ne leur ferait pas de mal, lorsqu'il fera jour ils n'auront plus de problèmes avec leur ombre pour le moment. Ainsi ils pourront travailler au maximum leur plan. Hochant la tête elle lui répondit alors.

- Bonne idée, je vais dormir un peu, je ne tiendrais pas bien longtemps encore.

Et laissant là le serpentard avec le sorcier endormit elle quitta la pièce. Si ses souvenirs étaient bons, se trouvait à l'étage une chambre. Sortant sa baguette en cas que les ombres ne se décident de l'attaquer, elle monta les marches avec prudence avant de trouver la dite chambre. Ôtant le drap elle le secoua enlevant ainsi une partie de la poussière avant de le remettre en place et de s'allonger dessus. Il ne lui fallu que quelques secondes pour s'endormir et prendre un peu de repos.

A son réveil, Kyara poussa un grognement, elle avait dormit qu'une poignée d'heures, suffisamment pour retrouver des forces, mais pas assez pour être pleinement en forme. Après s'être étiré tel un chat elle quitta là chambre et rejoignit Valens qui semblait être exténuer. Là voyant s'approcher il prit alors la parole.

- J'ai une note sur le fait d'affecter l'ombre de quelqu'un. Cela demande un poil ou un cheveux de la personne. Je crois que le mercenaire avait parlé de cheveux. Nous ne nous sommes pas couverts la tête, ni forcément le reste du corps d'ailleurs, peut être en e-t-il trouvé sur place à utiliser contre nous? L'avantage, c'est qu'en utilisant les nôtres, il n'est pas exclu que l'un de ses propres poils ait pu tomber dans le mélange nécessaire à l'enchantement et à la machine en question...

C'était parfait, un des cheveux du sorcier pouvait tout à fait être tombé lors de la mise en place du sort, le maudissant ainsi à son tour ! Ils n'auront qu'à lui faire croire qu'en l'amenant ici, une nouvelle ombre est apparue et s'en est prit à lui ! Il demandera surement une preuve, mais lui rappeler le fait qu'il allait mourir s'ils faisaient cela, le calmerait surement. Contente Kyara se mit à sourire avant de poser une main sur l'épaule de Valens.

- Bon boulot ! File te reposer tu en as besoin ! Je prend le relais à présent !

S'installant à sa place, elle prit alors la pile qui lui était assignée et se mit au travail. Comme elle l'avait pensée quelques heures plus tôt c'était un calvaire que de relire le sorcier. Elle avançait lentement pendant que les heures passaient à une vitesse folle. Leur prisonnier n'allait pas resté éternellement endormit, aussi elle accéléra la cadence. Kyara trouva quelques informations, mais rien de bien concluant. Poussant un soupir elle repoussa les feuilles avant de constater que Valens venait de se réveiller, elle lui expliqua alors ce qu'elle avait trouvé.

- Bon j'ai appris que cette machine existe depuis des temps anciens, donc ça n'est pas le sorcier qui l'a construite ce qui est un avantage. J'ai aussi lu qu'il fallait environ une centaine d'ingrédients qu'il fallait broyer avant de l'insérer dans un des tubes, ensuite on ajoute les cheveux et le sort se met en place lorsqu'on lit la formule. Et, chose importante, il est précisé que la personne lançant le sort peut aussi se retrouvée maudite ! Elle n'est pas immunisée ! Je pense donc qu'en se débrouillant bien on peut faire croire au sorcier que son sort s'est retourné contre lui. Seule la personne maudissant et à même de rompre la malédiction, il n'est surement pas stupide au point de préférer finir étrangler par son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Valens Fenwick
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) :
Permis de Transplanage


Re: Norvège

Message par : Valens Fenwick, Mer 25 Juil - 12:19


Son acolyte accepta l'idée d'aller dormir avec une certaine forme d’enthousiasme. Il était vrai que, tombant de fatigue, la perspective de déchiffrer des pages et des pages d'élucubrations qui n'avaient souvent de sens que pour l'esprit malade qui les avait écrite n'était pas très réjouissante. Elle s'empressa alors d'aller se coucher, le laissant avec les feuillet et le prisonnier, afin de pouvoir le relayer au plus vite.

Néanmoins, comme dans toutes les décisions que prenaient Valens, le simple confort n'avait que peu pesé dans sa proposition. Aller dormir comprenait de nombreux risques. Le risque de voir le prisonnier tenter quelque chose alors que moins de geôliers le gardaient et que celui qui restait était concentré sur autre chose était le plus important. Pourtant il ne fallait pas négliger l'hypothèse que tôt ou tard, ses sbires finiraient par le retrouver. Toutefois, aller dormir avait une portée stratégique. Ils allaient devoir interroger et mystifier un homme retord qui, malgré quelques contusions, serait frais et dispo à son réveil, en pleine possession de ses moyens. Les deux jeunes gens, dans leur état, n'auraient jamais eu assez de vivacité d'esprit pour pouvoir le surclasser à ce jeu là.

Lorsque elle revint, les heures avaient passées et de longues et intenses recherches n'avaient donné qu'un petit résultat. Cependant ce résultat était suffisamment intéressant dans leur perspective de plan pour que la demoiselle s'en enthousiasme lorsque il lui annonça cela avec un regard un peu vitreux. Quand elle l'envoya se coucher à son tour, il ne se fit pas prier. Détendant lentement ses membres endoloris par des heures restés dans une position peu confortable, il n'ajouta pas un mot à cette déclaration. Parler demander une énergie qu'il n'avait plus à gaspiller de la sorte. Il se contenta de tituber vers la chambre et prenant juste garde que toutes les lumières restent allumées. L'homme de main avait raison, il avait peur de son ombre...

Il dormit un peu plus que sa complice, il n'avait pas su maitriser aussi bien son sommeil. Un peu confus, il revint rapidement auprès d'elle en réprimant un bâillement. Kyara ne semblait pas avoir remarqué son sommeil plus long ou eut la délicatesse de ne pas trop le faire remarquer. Lâchant visiblement sans réticence les feuillets dans lesquels elle était absorbée, elle lui fit part des résultats de sa contraignante tâche.

Pour commencer, la machine n'était pas l'oeuvre du sorcier, il s'était contenté d'apprendre à l'utiliser. Le jeune homme se demanda combien d'autres sources de son pouvoir étaient ainsi usurpées mais n'en fit pas la remarque. En tous cas, il admiraient ceux qui avaient conçu une telle chose si loin dans le passé et avec les connaissances de l'époque. Pourtant sa remarque sur le sujet fut inutile en la circonstance.

- Si la machine est si vieille, peut être y a-t-il des précédents. Mais j'ignore comment s'en assurer. Cela aurait peser dans la balance. Avez-vous trouvé trace de précédents possesseurs dans toute cette paperasse?

La formule permettant d'actionner cet ouvrage était incroyablement complexe, ne nécessitant pas moins d'une centaine d'ingrédients. Haussant un sourcil, il fit un commentaire grognon.

- Espérons juste que lever la malédiction ne demande pas autant d'ingrédients.

Kyara lui révéla le détail capital ensuite, celui qui actionnait la machine n'avait pas d'immunité et devait faire très attention à ne pas faire tomber ses propres poils dans le mélange. Tapant du poing dans sa paume, il s'exclama.

- C'est donc possible! Le lui faire croire ne sera pas facile, mais c'est suffisamment crédible pour semer le doute et le faire hésiter.


La mauvaise nouvelle à laquelle il s'attendait déjà tomba finalement... Seul ce sorcier pouvait lever la malédiction. Il ne fallait donc pas qu'il s'échappe, ni qu'il ne meurt ou ils seraient tous deux maudits pour le reste de leur vie, qui s'avèrerait bien courte en définitive. La clé était vraiment qu'il se sente lui même menacé par la mùalédiction. Car avoir leur vie entre ses mains lui donnait un pouvoir sur eux, un mauvais départ pour un interrogatoire. Il demanda à Kyara...

- A-t-on les moyens de provoquer une fausse attaque d'ombres?

Une mise en scène qui serait probablement à même de finir de convaincre le sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
Fondatrice AdjointeHarryPotter2005
Fondatrice Adjointe
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Norvège

Message par : Kyara Blanchet, Mer 25 Juil - 13:59


Kyara n'avait pas compté les heures, mais elle commençait à voir des rayons de soleil passait malgré la suie sur les vitres. Cela ne signifiait qu'une chose, l'aube se levait, une nouvelle journée commençait. Ils allaient pouvoir sortir à l'air libre sans crainte de se faire attaquer par les ombres. Cela faisait un poids en moins dans la balance. Il ne fallait tout de même pas oublier que les hommes de mains du sorcier pouvaient débarqués d'une seconde à l'autre. Enfin c'était quand même peu probable, déjà il était il faudrait qu'ils les retrouvent en Norvège. Du fait que personne ne connaissait cet endroit, ils pouvaient chercher longtemps. Le plus dangereux serait quand ils retourneront sur place, s'ils arrivent à convaincre le sorcier de les aider. Il risquait d'y avoir des sbires sur place .... à la limite Valens et Kyara pourront toujours envoyés leur elfe en repérage. Ses derniers pourraient ainsi les aider s'il fallait se battre, les elfes possédant une magie propre à leur espèce risquait de bien s'en sortir. Cela faisait donc quatre à ils ne savaient quel nombres. Après au pire il restait toujours la solution que de mettre sous impérium le sorcier, mais c'était un sort assez complexe et interdit ! Elle n'avait plus la trace, mais n'avait pas spécialement envie que pour une raison où une autre les Aurors ne débarquent. Cela ferait un problème en plus à gérer et personnellement Kyara trouvait qu'ils en avaient déjà assez comme cela.

Le point positif serait que le sorcier terminerait en prison, le négatif qu'ils ne pourraient être liberé de leur malédiction et devront passé le reste de leur vie à craindre leur ombre ... En plus Kyara qui terminait tard au Bar ne pouvait se permettre cela, elle se voyait mal réussir à chaque fois à repousser son ombre. Elle ne savait pas si cette dernière avait une conscience où quelque chose s'en approchant, mais elle avait déjà remarqué qu'une ombre prenait plaisir à faire voler les gens. Elle ne pourrait à chaque fois garder sa baguette afin de créer de la lumière ... De même que Valens, même s'il ne travailler pas dans un bar, il devait des fois finir tard, où même se rendre dans des endroits où la lumière n'était pas la bienvenue. En gros il fallait qu'ils se débrouillent seul et arrive à obliger le sorcier à lever cette malédiction. Lorsque cela sera fait, elle ne savait pas ce qu'ils feraient de lui. En le laissant libre, elle était sûre qu'il voudrait à nouveau se venger, donc Kyara et Valens auront à nouveau des problèmes ... Secouant la tête elle poussa un soupir, ils verraient plus tard quoi faire, le plus important en cet instant était de lever la malédiction afin de pouvoir sortir librement à n'importe quelle heure de la journée et de la nuit.

- Si la machine est si vieille, peut être y a-t-il des précédents. Mais j'ignore comment s'en assurer. Cela aurait peser dans la balance. Avez-vous trouvé trace de précédents possesseurs dans toute cette paperasse?

Dépité Kyara secoua la tête de gauche à droite. En voyant que ça n'était pas le sorcier qui avait inventé la machine, elle avait cherché afin de voir s'il n'existait pas une liste avec toutes les personnes l'ayant utilisé. Si elle existait, cette dernière ne faisait pas partie des informations qu'avait récupéré Valens. Dommage pour eux ... avec de la chance, ils auraient pu trouvé une personne s'en étant déjà servit qui aurait été d'accord pour les liberer. Bon Kyara se doutait que les personnes ayant utilisé cette machine ne devait pas être des enfants de coeur, mais un peu d'espoir ne faisait jamais de mal. L'espoir ne servait à rien dans cette situation vu que de toutes les manières il n'y avait rien indiquant qu'une personne avant le sorcier c'était servit de la machine.

- Espérons juste que lever la malédiction ne demande pas autant d'ingrédients.

Kyara pensait que c'était malheureusement le cas. Vu comme c'était complexe de maudire, cela devait être tout aussi complexe de de-maudire. Sauf qu'il y avait une chance que le sorcier possède déjà les ingrédients. Après tout il devait connaitre le risque que par mégarde à son tour il pouvait être maudit. Aussi pour prévoir, peut-être avait-il déjà rassembler tous les ingrédients afin d'être sur de tout avoir sous la main si un jour cela arrivait. Ils avaient de la chance, le sorcier était loin d'être stupide, c'était donc à parier, qu'il avait tout prévue. Kyara ne s'y connaissait pas vraiment niveau formule et tout et tout, mais elle avait lu dans un livre que dans certaines malédictions il fallait tout faire à l'envers pour s'en sortir. C'est à dire d'inverser l'ordre de passage des ingrédients et de réciter la formule à l'envers, rien de bien sorcier en soit.

- C'est donc possible! Le lui faire croire ne sera pas facile, mais c'est suffisamment crédible pour semer le doute et le faire hésiter ... A-t-on les moyens de provoquer une fausse attaque d'ombres?

Lui faire croire qu'il était maudit été en effet, le point du plan le plus complexe à réaliser, le pire c'était que c'était aussi le pilier de leur stratégie, s'ils échouaient ils seraient maudit à jamais ...Valens voulait créer une fausse attaque d'ombre, c'était bien beau, mais comment procéder ? Faire des ombres chinoises ? Trop basique et peu crédible ... Un sortilège ? Oui, mais lequel ? Kyara n'avait aucune idée. Poussant un nouveau soupir, elle se passa les mains sur le visage avant de prendre la parole.

- Je n'ai aucune idée de comment créer des ombres ... des volutés de fumées ? Non ... ça n'est pas pareil .. Je ne sais pas du tout Valens, mais je pense qu'en étant vraiment assez convaincant, on n'aura pas besoin de faire une démonstration. Il ne sera pas assez fou pour courir le risque que de se faire attaquer.
Revenir en haut Aller en bas
Valens Fenwick
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) :
Permis de Transplanage


Re: Norvège

Message par : Valens Fenwick, Mer 25 Juil - 23:41


Se montrer assez convaincant? Oui forcément, se montrait assez convaincant était la base de tout dans ce face à face. Laquestion était surement comment. Aussihabiles qu'ils soient tous deux, ils étaient à peine en position de force face à lui. Et là où leur sujet était retord et sans scrupules, eux manquaient d'expérience. Ce n'était pas un de ses sbires qu'il avait déjà été difficile de faire craquer. Finalement, ce duel était plutôt équilibré. Et justement, quelqu'un de sage évitait à tous prix les combats équitables. Il valait souvent mieux combattre un autre jour doté d'un sérieux avantage. A moins de ne pas pouvoir faire autrement.

Pris d'une idée, il demanda à Kyara qui avouait ne pas avoir d'idées pour générer une ombre crédible.

- Dites moi, êtes vous douée en sorts informulés? Êtes vous davantage talentueuse dans l'art de la diversion, attirer et focaliser l'attention, ou dans celui de manier des sorts délicats discrètement?

Si son idée lui plaisait, ils auraient besoin des deux. L'opération était complexe et il n'y avait pas pensé tout de suite. Cependant, elle restait faisable et un moyen de réaliser une ombre. Néanmoins il faudrait à la fois quelqu'un pouvant focaliser l'attention à la manière d'un prestidigitateur et une autre personne capable de manipuler certains sorts avec un remarquable doigté. S'il prévoyait bien son coup, le plus compliqué serait le sort de lévitation...

- Imaginons que nous trouvions ou faisions amener un contenant malléable et transparent. Du verre rendu élastique, un sachet congélation moldu ou ce genre de chose. Un amplificatum permet de le mettre à la bonne taille. Un Integumentum Obscura le remplit de ténèbres. Le sortilège de lévitation permettra de le manipuler et de le faire bouger à notre convenance. J'ai appris très récemment, en partie grâce à la directrice de Poudlard, une méthode qui pourrait nous permettre de s'assurer que le contenant disparaisse dès lors que les ténèbres seront dissipées afin de ne pas laisser de traces louches.

Maintenant, le déroulement possible d'une telle mise en scène. L'un de nous tentera de lui faire croire au fait que son ombre également se révolte et que nul ne peut contrôle sa propre ombre car elle est ténèbre là où on est lumière, elle s'oppose forcément à nous. Même s'il contrôle les nôtres, la sienne reste une menace pour lui. Lever la malédiction reste alors pour nous tous le seul moyen d'en réchapper. Au moment propice, certains enchantements de lumière auront une "faille", laissant une pénombre s'instaurer. Dès lors, le second d'entre nous amènera l'ombre tandis que le premier apparemment pétrifié d'horreur, lancera un terorim sur le sorcier. L'ombre franchissant alors rapidement la pénombre se jettera sur ce dernier pendant que le premier usera d'un everte statis pour simuler le contact violent de l'ombre en question et sa colère. Réagissant, le premier utilisera un lumos solem maxima afin de dissiper les ténèbres et par le biais de mon système, le contenant avec. Le maxima servant surtout à rendre tout le monde aveugle la fraction de seconde ou le contenant n'aura pas encore disparu.

Enfin voila les grandes lignes si l'on veut simuler une ombre. Après il faudra étoffer la mise en scène pour maîtriser l'attention du sorcier et avoir un impact maximal sur sa résolution.


A vrai dire, il préférait ne pas avoir besoin de l'utiliser. Si le sorcier se montrait concilliant dès son réveil, tout irait pour le mieux. Mais instinctivement, le serpentard sentait que la simplicité était exempte de cette affaire. Il préférait donc se préparer au pire et n'avoir que le meilleur plutôt que de se préparer au meilleur et tomber sur le pire.

Toutefois, si l'attaque pouvait avoir un impact décisif, seule elle ne servait à rien. Ils auraient besoin d'autres armes dans leur plaidoyer. Des techniques, des arguments, des mises en scène. Bien entendu, tous deux sauraient agir dans le feu de l'action. Pourtant, tout ce qui nécessitait une préparation devait être vu avant. La préparation était un des rares avantages qui les séparait du sorcier. Ils pouvaient rassembler leur puissance avant de l'affronter quand lui même serait pris à partie dès son réveil. Il demanda donc à son acolyte.

- Voyez vous autre chose à préparer ou à mettre au point avant que nous... attaquions le vif du sujet?

Ensuite, ils plongeraient dans les flammes qui décideraient de leur destin...
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
Fondatrice AdjointeHarryPotter2005
Fondatrice Adjointe
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Norvège

Message par : Kyara Blanchet, Sam 28 Juil - 16:04


Créer une ombre, rien que cela. C'était quasiment impossible, il devait bien exister un sort, mais il devait être terriblement complexe et sinon Kyara ne voyait pas d'autre moyen. Comment donner vie où tout du moins mouvoir quelque chose qu'on ne peut saisir ? Se passant la main dans les cheveux, Kyara tentait de trouver une solution en vain. Même si les heures de sommeils lui avaient permis de récupérer, ça n'était pas encore ça pour trouver un super plan. Il ne lui restait plus qu'à espérer que Valens n'ai l'illumination divine .... et surtout que cela soit faisable !

- Dites-moi, êtes-vous douée en sorts informulés? Êtes vous davantage talentueuse dans l'art de la diversion, attirer et focaliser l'attention, ou dans celui de manier des sorts délicats discrètement?

Ne voyant pas où Valens voulait en venir, Kyara fronça les sourcils avant de réfléchir à ce qu'il lui avait demandé. Connaissant le jeune homme il devait avoir une idée en tête pour lui demandé cela. Aurait-il trouvé un moyen que de se passer des ombres ? Elle le saurait bien assez tôt, elle en était sûre. Songeuse elle s'accorda donc quelques secondes de réflexions, elle se débrouillait niveau sortilège informulé, après pour l'art de diversion, cela dépendait de ce qu'il voulait qu'elle fasse exactement.

Sortant de ses pensées, Kyara écouta alors le plan de Valens. Lorsqu'il eut terminé de parler, elle resta bouche bée tel un poisson hors de l'eau. Ce jeune était un génie, elle n'aurait jamais eut l'idée de procéder ainsi ! Cela n'était pas trop complexe à mettre en place, mais prenait un peu de temps. Néanmoins, c'était faisable, il faudra aussi qu'ils soient dans le bon timing afin que toute la mise en scène ne tombe pas à l'eau.

En tous les cas, Valens était vraiment quelqu'un de très ingénieux ! Souriant à son plan elle comprit alors pourquoi il avait posé ses questions précédemment, il fallait qu'ils rentrent dans le rôle où ils étaient les meilleurs ! Elle était sûre que Valens était le mieux placé afin que de détourner l'attention du sorcier. Ce dernier ayant un cerveau tordu, surement qu'une joute verbale s'engagerait et ça n'était pas le domaine de prédilection de la jeune femme. Elle, son truc c'était de se faire oublié, c'était fou comme cela marché bien en temps normal. Il n'y avait donc pas de raison, qu'en cette situation cela ne marche pas.

- Voyez vous autre chose à préparer ou à mettre au point avant que nous... attaquions le vif du sujet?

Faisant la moue, Kyara repassa les étapes du plan avant d'hocher la tête et de prendre la parole.

- Tout d'abord, je tiens à te dire que c'est une super idée. Un point seulement me chiffonne, après j'ai peut-être mal compris, mais quand tu parles que les lumières auront une faille installant la pénombre, tu veux que cela couvre quelle surface ? On ne peut pas tout éteindre, car sinon le sorcier lancera les ombres sur nous et nous serons game over. Par contre en déplaçant des lumières on peut faire en sorte, que juste l'endroit où il se trouve ne se retrouve dans la pénombre. Autant être cash et lui dire qu'il est aussi sous l'emprise de la malédiction avant de lui prouver que plutôt de faire comme si les lumières qui s'éteignent sont une défaillance non ? Sinon je pense qu'entre nous deux, tu es le mieux placé afin de faire diversion.


[Pardon, j'étais sûre d'avoir déjà répondu :Cagoulé: ]
Revenir en haut Aller en bas
Valens Fenwick
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) :
Permis de Transplanage


Re: Norvège

Message par : Valens Fenwick, Dim 29 Juil - 20:22


Kyara affirma que l'idée de son compagnon était bonne. Toutefois, elle avait quelques remarques à formuler. Elle souligna le risque de diminuer de trop la lumière. Si le sorcier avait de quoi faire entrer leurs ombres, le rapport de force pourrait s'inverser. La remarque était bonne il fallait l'avouer. Il pensait diminuer les lampes d'un côté du mur, c'était peut être déjà trop. Néanmoins, il ignorait comment contrôler plus finement la lumière qu'en coupant certaines de ses sources. Il demanda alors à sa condiscipe.

- A vrai dire, j'aurais bien voulu ménager un passage où les ténèbres pourraient passer sans avoir à en souffrir. Pourtant, à part éteindre les lumières le long de ce couloir de pénombre, je ne sais pas vraiment comment gérer avec exactitude les zones de lumière.

D'après son acolyte, déplacer les lumière pouvait générer une zone d'ombre juste autour du sorcier sans qu'eux même ne prennent de risques. C'était vrai et bien pensé, sauf que... Si les ombres véritables pouvaient se déplacer d'ombres en ombres, son stratagème devrait traverser la salle. Un détail oui, mais qui pouvait tout faire capoter. Il demanda donc.

- C'est une bonne idée pour pouvoir entourer le sorcier de pénombre, cependant, comment amnener notre "ombre" jusqu'à lui à travers cette salle complètement éclairée. Pourriez-vous employer une technique similaire afin d'avoir juste un couloir à travers la salle?

Plus intéressant encore, sa complice révisa le fait de faire passer cela pour un accident. Selon la jeune femme, le faire de manière ouverte, en tant que preuve et menace, serait plus efficace que de tenter un pseudo hasard. La pression psychologique exercée sur le sorcier serait peut être assez forte pour le convaincre. De la torture en gros... ils n'étaient plus à ça prêt. Valens acquiesça.

- Effectivement, je préfère votre stratégie. Nous l'informerons calmement avant et il ne nous croira pas. Ensuite pour appuyer nos dires, nous lui en apporterons à regret la preuve en mode "Je savais que vous alliez me dire cela". Je marche.

Dans la distribution des rôles, son acolyte se sentait davantage à l'aise dans le rôle du marionettiste physique à remuer les cordes invisibles d'une ombre factice plutôt que d'être le marionettiste manipulant les fils de l'esprit du sorcier. Le vert et argent n'insista pas, si elle sentait mal le rôle de la diversion, autant valait ne pas l'y pousser. Pour ce tournage en une prise, ils n'avaient pas le droit à l'erreur et l'efficacité primait sur les envies.

- Va pour le manipuler, je vous laisse jouer avec l'ombre. Enfin... même si je garde un rôle comme le flash de lumos solem maxima.

Jetant un coup d'oeil à Kyara, il essaya de lire dans son regard si tout était planifié, auquel cas ils devraient commencer les préparatifs. Plus tôt, ils auraient finis, plus tôt ils pourraient dormir sans la crainte d'être tués durant leur sommeil par leurs doubles d'ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
Fondatrice AdjointeHarryPotter2005
Fondatrice Adjointe
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Norvège

Message par : Kyara Blanchet, Dim 29 Juil - 22:26


Comment faire en sorte de manipulé la lumière afin que seul le sorcier ne soit atteint ? Poser des murs peut-être ? Cela générerait assurément des zones d'ombre en contraste avec la lumière mais en faisant cela ils risquaient de se faire attaquer en posant les dits murs. Ils pouvaient les déplacer à l'aide d'un sort et de se tenir éloigné, mais encore fallait-il pouvoir créer les murs aussi !

- A vrai dire, j'aurais bien voulu ménager un passage où les ténèbres pourraient passer sans avoir à en souffrir. Pourtant, à part éteindre les lumières le long de ce couloir de pénombre, je ne sais pas vraiment comment gérer avec exactitude les zones de lumière.

Il faudrait donc déplacer le sorcier, le mettre dans le couloir, tout éteindre et qu'ils se tiennent en dehors de la zone d'ombre. Ils pouvaient y arriver en délimitant une zone, Valens devra donc se trouver en face du sorcier et Kyara dans son dos afin de procéder en toute discrétion. Pourquoi pas ... Cela demanderait de la préparation, mais le sorcier n'aurait en théorie aucun soupçon à avoir du fait qu'il était logique que tous deux se protègent des ombres. Ils n'étaient pas suicidaires ni stupides au point de laisser une chance au sorcier de les tuer en un ordre.

- C'est une bonne idée pour pouvoir entourer le sorcier de pénombre, cependant, comment amnener notre "ombre" jusqu'à lui à travers cette salle complètement éclairée. Pourriez-vous employer une technique similaire afin d'avoir juste un couloir à travers la salle?

Le mettre dans le couloir qui était rectangulaire et assez étroit était parfait aux yeux de Kyara. Ils n'auraient qu'à placer l'ombre fictive avant de déplacer d'un coup de baguette le sorcier afin de le mettre dans le couloir et lui donner une preuve. En faisant comme cela ils ne pourront par contre plus faire croire que tout ceci était un accident et devront ainsi se rabattre sur la proposition de Kyara qui n'en était pas moins bonne.

- Effectivement, je préfère votre stratégie. Nous l'informerons calmement avant et il ne nous croira pas. Ensuite pour appuyer nos dires, nous lui en apporterons à regret la preuve en mode "Je savais que vous alliez me dire cela". Je marche.

Parfait, Valens étant d'accord, ils n'auront qu'à faire le couloir, n'éteignant qu'à le dernière seconde ce dernier avant d'y emmener le sorcier et lui faire comprendre qu'il était dans de beaux draps. En plus il devait complètement avoir perdu la notion du temps et ne reconnaissant pas les lieux, sera probablement plus enclin à les croirent. C'était tout simplement parfait, une lumière apparaissait enfin au bout du chemin !

- Va pour le manipuler, je vous laisse jouer avec l'ombre. Enfin... même si je garde un rôle comme le flash de lumos solem maxima.

Hochant la tête, Kyara se rendit alors dans le couloir songeuse. De nombreuses bougies avaient été allumés, ce qui était parfait au point de vue de la mise en scène ! Souriant, elle retourna alors auprès de son camarade avant de lui expliquer ce qu'elle avait en tête

- Je te propose, qu'on mette en place l'ombre dans le couloir ! Je t'explique, le sorcier se réveille, on commence à lui parlé et lui apprenons qu'il est lui aussi possédé. Il ne croira certainement pas, alors on tentera de le convaincre en lui expliquant qu'on été étonné nous aussi, mais qu'en lisant ses notes, nous sommes tombés sur le moyen de faire fonctionner la machine. Encore une fois il ne nous croira pas, là tu te la joue blasé, te rend dans le couloir et te place à l'autre bout pendant que moi je l'emmène. Je reviens dans cette pièce, je serais donc dos à lui et il ne pourrat me voir. Toi lentement tu éteindras les bougies. Te trouvant à l'opposer il n'y aura aucun risque pour toi. Le fait de prendre ton temps fera surement monté son stress et ainsi il n'accordera pas beaucoup d'attention au fait que l'ombre risquera d'être bizarre. Du fait que je me trouve dans son dos, il ne me verra pas manipulé l'ombre et ne pourra que nous croire !Si cela te va, je te propose que nous mettions tout en place !
Revenir en haut Aller en bas
Valens Fenwick
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) :
Permis de Transplanage


Re: Norvège

Message par : Valens Fenwick, Lun 30 Juil - 16:29


Kyara lui proposa un modus operandi intéressant pour la mise en scène de l'ombre. Il suffirait de placer le sorcier dans le couloir, la jeune femme derrière lui, tandis que Valens se mettait à l'abri plus loin dans le couloir. Le serpentard éteindrait alors lentement, l'une après l'autre, chaque lumière du couloir tandis que sa complice ferait venir l'ombre et la ferait progresser tout aussi lentement vers le sorcier jusqu'à ce que celui ci craque. S'il ne craquait pas avant le moment fatidique, le everte statis de "l'ombre" devait finir de le convaincre. Cette partie ci lui plaisait.

En revanche, la raison invoquée pour laquelle le sorcier était également maudit lui semblait plus hasardeuse. Jusque à présent, le vert et argent ne savait pas vraiment combien de temps était nécessaire pour préparer le rituel. Alors que le temps dont ils avaient disposé dans l'entrepôt était assez court. Il serait d'autant moins facile de lui faire avaler la pilule que leur résumé semblerait peu probable. Le jeune homme commenta.

- Vous souhaitez organiser un échange de bons procédés? Il nous a maudit, donc nous avons fait de même? S'il lève notre malédiction, nous levons la sienne également? Cela me semble comporter un danger. Outre les risques de bluff et de tromperie, nous ignorons le temps nécessaire au rituel, le prisonnier peut se douter que nous n'avons spas eu le temps de compléter ledit rituel avant l'arriver des mercenaires. Nous pouvons toujours prétexter les avoir vaincu mais...

Voyez vous une objection s'il on prétextait qu'un de ses poils est tombé dans la mixture de la machine et que cette même malédiction le contamine également?

Vint ensuite le temps de la mise en place comme son acolyte l'avait conseillé. Le couloir fut principalement illuminé par les bougies, lui donnant l'ambiance lugubre de lumières miroitantes et clignotantes. Hugin fut envoyé chercher un sac congélation. Valens s'occupa de l'agrandir et de lui jeter un sortilège mineur d'élasticité tandis que Kyara le remplissais de ténèbres. Le jeune homme finit le tout en lançant un sort conditionnel de disparition sur le sachet délenché par l'événement "Lorsque les ténèbres disparaîtront".

Le matériel prêt, préparés à réveiller le sorcier à l'aide d'un revigor, Valens n'attendait plus qu'une réponse de sa complice pour que le plan soit complet et qu'ils se lancent tous deux dans ces négociations...
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
Fondatrice AdjointeHarryPotter2005
Fondatrice Adjointe
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Norvège

Message par : Kyara Blanchet, Mar 31 Juil - 12:51


- Vous souhaitez organiser un échange de bons procédés? Il nous a maudit, donc nous avons fait de même? S'il lève notre malédiction, nous levons la sienne également? Cela me semble comporter un danger. Outre les risques de bluff et de tromperie, nous ignorons le temps nécessaire au rituel, le prisonnier peut se douter que nous n'avons spas eu le temps de compléter ledit rituel avant l'arriver des mercenaires. Nous pouvons toujours prétexter les avoir vaincu mais... Voyez vous une objection s'il on prétextait qu'un de ses poils est tombé dans la mixture de la machine et que cette même malédiction le contamine également?

Kyara fronça les sourcils en entendant les paroles de Valens. Elle s'était apparemment mal exprimé vu que c'était exactement ce qu'elle comptait faire. Elle ne voulait pas faire croire au sorcier que pour s'être vengé ils l'avaient maudit, mais juste que lui aussi avait été maudit et qu'ils l'avaient découvert en arrivant ici. Ils pouvaient très bien lui dire que son ombre s'en est prise à lui, mais qu'ils l'ont sauvé avant qu'elle ne le touche, d'où l'absence de marque et de douleur.

Ainsi en s'apercevant de sa bêtise, le sorcier ne pourrait que coopérer, même si Kyara était certaine, qu'ils auront d'autres problèmes lorsque la malédiction sera levé. Elle voyait bien une scène où il appelait par un stratagème quelconque, par exemple un système bien dissimulé, ses hommes de mains qui n'auraient plus cas se saisir de Kyara et Valens. Quoi qu'il arrive ne pas faire confiance au sorcier, même s'il avait leurs vies entre ses mains. Secouant la tête, Kyara prit alors la parole.

- Je me suis mal exprimé pardon, je suis du même avis que toi. Il est tout à fait évident que cela aurait été trop complexe de le maudire. Il n'y croira probablement pas même avec l'ombre que nous allons fabriqué.

Hochant la tête de connivence ils se mirent alors au travail afin que tout soit près le plus rapidement possible. Se rendant dans le couloir, ils se chargèrent de changer la disposition des bougies afin que Valens puisse les éteindre dans un ordre précis. Faire des tas était donc la meilleure solution, il aurait été bête que d'un coup de baguette, il n'éteigne tout. L'effet de terreur serait un peu raté ..
Lorsqu'ils eurent terminés avec le couloir, ils retournèrent dans la pièce principale et Kyara découvrit ce qu'était un sac congélation. D'après ce que lui expliqua Hugin, l'elfe de Valens, cela servait à garder la nourriture. Curieuse et fascinée, Kyara regarda alors son camarade agrandir le sac avant de le rendre élastique, là il demanda à la jeune femme de le remplir de ténèbre ce qu'elle fit. Pour terminé, Valens lança un dernier sort de disparation qui ne se déclenchera que quand les ténèbres disparaîtront. Un sourire satisfait aux lèvres, Kyara vérifia qu'ils n'avaient rien oubliés, il aurait été bête que de se souvenir en plein interrogatoire qu'il manquait un détail important.

Poussant un grand soupir, Kyara se rendit alors auprès de Valens. Cela serait lui qui parlerait le plus dans toute cette histoire vu qu'il devait capter l'attention du sorcier. Le mieux était que Kyara ne parle quand s'était vraiment nécessaire, jouer le rôle de la femme de main obéissante serait parfait pour elle. Sortant sa baguette Kyara regarda alors Valens avant de prendre la parole.

- A toi l'honneur

Revenir en haut Aller en bas
Valens Fenwick
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) :
Permis de Transplanage


Re: Norvège

Message par : Valens Fenwick, Mer 1 Aoû - 16:53


Kyara rectifia les dires de son compagnon et l'informa que ce qu'elle avait dit était conforme à la seconde proposition du jeune homme. Un peu honteux d'avoir compris de travers, ce dernier s'éclaircit un peu la gorge. Il préféra donc aller prestement s'occuper de son ombre factice tandis que sa comparse achevait de préparer le couloir. Si la scène, ou plutôt le contexte, n'avait pas était si sombre, on aurait pu croire qu'avec entrain ils préparaient une fête de Samhain. Toutefois, heureusement qu'il n'en était rien, il aurait detesté jouer avec les ombres le jour de l'année où le Sidh était le plus proche de notre monde. Bien que... Si les bansidh, ses gardiennes, n'avaient pas arrêté ces forces, n'en étaient-elle pas issues ou avaient-elles été appelées par une puissance qui les dépassait. Le vert et argent préférait la première possibilité à vrai dire.

Lorsque sa complice lui donna le signal du départ, indiquant par la même que tout était en place, il lança un revigor sur le sorcier, lui faisant retrouver ses esprits. Se dressant devant lui de toute sa hauteur, le dominant, Valens fixait sur son prisonnier un regard sombre empreint de détermination. Ils n'avaient pas le temps d'affaiblir sa volonté, ni de recourir à des artfices de torture, leur ruse était la seule chance dont ils disposaient. Le dialogue s'engagea alors.

- Nous avons un problème. * dit-il calmement *
- Oh que oui, vous pouvez me tuer, de toute manière vous allez mourir! * s'esclaffa le sorcier *
- Non, nous ne vous tuerons pas, nous laisserons à votre ombre le soin de nous montrer sur vous comment nous allons périr. Nous aviserons ensuite si le suicide est plus doux ou non.
- Mon om...? Non! Impossible! C'est du bluff! * l'énervement semblait poindre dans sa voix, pour quel imbécile le prenaient-ils? *
- Impossible? Si vous le dites. Vous me direz si vous en êtes toujours persuadé avant qu'elle n'en finisse avec vous. Cela me ferait plaisir.
- Impossible oui, je n'ai maudit que vous deux, pourquoi donc me serais-je maudit moi même? Dans quel but?
- Si nous nous sommes trompés, vous avez sans doute appliqué la mesure cruciale du feuillet 87, épiler entièrement toute surface corporelle à moins de vingt centimètres du récipient. * Tirant en arrière la manche du sorcier, le tortionnaire eut une moue légèrement étonnée * Non? Êtes vous si téméraire ou est-ce un inconscient désir d'en finir avec la vie?
- Ni l'un ni l'autre! C'est quoi cette mesure? Vous n'insinuez tout de même pas qu'un de mes poils a pu... * La voix du sorcier se brisa quelque peu *
- Ah? c'est ainsi que cela fonctionne? Merci de nous l'apprendre, cette mesure seule pouvait nous mettre sur la voie, toutefois nous n'avons pas pu le confirmer avec nos informations éparses.
- Les probabilités sont bien trop faibles, c'est un mensonge! * se rebella leur prisonnier *
- Que vous me croyiez ou non ne me chaut que peu, c'est votre choix. A présent, je dois vous laissez. Vous savez, le petit test donc je vous ai parlé. Nous devons savoir vous comprenez et nous n'avons pas d'autre cobaye. Et comme il parait que nul ne peut contrôler sa propre ombre, vous êtes tout indiqué pour cela.

Se retournant sans lui prêter davantage d'attention, et s'attirant un peu plus on ire, l'interlocuteur du responsable de leur malédiction se mit lentement à l'abri dans une salle du chemin. Ressortant légèrement la tête de la salle pour observer ce qui se passait, il fit un pâle sourire à l'homme et remua les lèvres pour former un "DE-SO-LE" silencieux à son intention.

Le spectacle allait commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
Fondatrice AdjointeHarryPotter2005
Fondatrice Adjointe
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Norvège

Message par : Kyara Blanchet, Mer 1 Aoû - 19:40


Pour réveiller le sorcier, Valens se contenta d'un revigor. Kyara aurait plus opter pour la technique des gifles, car elle y aurait prit pas mal de plaisir, mais bon. Après tout pourquoi pas. Allant s'appuyer alors sur une commode, elle croisa les bras sur elle tout en regardant d'un air froid le sorcier reprendre conscience. Il ne lui fallu pas longtemps pour comprendre ce qu'il se passait. D'un discret mouvement d'épaules il testa la solidité de ses cordes avant d'analysé en un regard ce qui l'entourait. Qu'il analyse ! À part comprendre qu'il était dans une maison, impossible de situer où exactement il se trouvait.

D'une voix calme, Valens prit alors la parole et toute l'attention du sorcier se fixa sur le jeune homme. Comme ils l'avaient malheureusement prévus, il ne crut pas au fait qu'il s'était lui même maudit. Kyara contenu un soupir de désespoir, il aurait été tellement plus aisé que de se passer de ce stratagème, même s'ils avaient mis du temps afin de tout mettre en place. Pendant la conversation, la voix du sorcier se brisa légèrement avant d'affirmer à nouveau que ça n'était pas possible qu'il ait commis une faute aussi stupide. Dommage pour lui, Kyara et Valens allaient probablement lui donner la frousse de sa vie. Lorsque Valens annonça alors que le prisonnier allé être victime d'un test, la brune sut que cela allait être à elle. En silence elle regarda son camarade s'engouffrer dans le couloir et se placer en sécurité. Ignorant le sorcier qui fronçait les sourcils, Kyara fit léviter sa chaise avant de l'emmener dans le couloir à la place voulue.

Reculant Kyara se prépara alors à lancer l'ombre. Du fait qu'elle était dans le dos du sorcier, impossible qu'il ne se retourne à moins qu'il n'ait la faculté que de faire subir une rotation de 180 degrés à sa tête. Kyara doutant fortement qu'il soit capable de cet exploit, se tient prête à réagir dans le bon timing. On ne voyait que la baguette de Valens dépassait de l'encadrement de la porte, le sorcier quant à lui commencé à s'agité sur sa chaise avec nervosité.

- Que se passe t-il ? Qu'allez vous me faire ? J'exige une réponse ! Vous .....

D'un coup il se tu en voyant que les bougies s'éteignaient petit à petit. Même si Kyara ne pouvait voir son expression, elle savait qu'à présent on pouvait voir l'anxiété sur son visage. Baissant la tête il sembla regardé le sol à la recherche de son ombre, on pouvait l'entendre marmonnait de la .

- Non ... ça n'est pas possible, non ...

Lorsque plus de la moitié des bougies fut éteinte, Kyara se concentra avant de se faire mouvoir "l'ombre" c'était à Valens de se charger de le terroriser et de lui donner l'impression de contact, car elle ne pouvait pas tout faire à la fois. À la limite elle avait bien sa deuxième baguette, mais elle n'aurait pas put être concentré sur autant de choses. Il ne restait plus qu'un groupe de bougie à éteindre, celles entourant le sorcier, sa dernière protection en somme. Profitant de l'ombre présente, Kyara la fit se déplacer afin qu'elle ne se trouve devant le sorcier. Tous ses muscles se figèrent en voyant cela.

- Non ... c'est impossible ...

Tout se passa alors très vite après cela, tandis que Valens éteignit les dernières bougies, il in-formula le sortilège de la terreur ainsi que celui simulant un contact pendant que Kyara faisait bondir l'ombre sur le sorcier qui à présent hurler. Comme un fou il tentait de se libérer tout en hurlant des non et des pitier. Le fameux grand méchant qui supplier, belle scène, dommage que Kyara n'avait rien pour immortalisé cela et ne doivait resté concentré sur l'ombre. L'ombre qui n'atteignit le sorcier que quelques secondes avant que Valens ne lance son lumos solem maxima. Se retenant de ne pas mettre son bras devant les yeux à cause de la clarté, Kyara ramena à elle l'ombre avant de mettre fin au sort. Ils avaient réussi ! Haletant le sorcier semblait comme fou et regardait en tout sens à la recherche probablement de son ombre. Souriant Kyara ramena alors le sorcier dans la pièce principale avant de lui susurrer à l'oreille à voix basse.

- Vous auriez dû le croire ...
Revenir en haut Aller en bas
Valens Fenwick
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) :
Permis de Transplanage


Re: Norvège

Message par : Valens Fenwick, Jeu 2 Aoû - 19:19


Alors que le serpentard invoquait la lumière solaire dans toute sa splendeur afin de détruire leur "ombre" du sorcier, il pesta un juron simulant que quelque chose allait de travers. Leur victime, terrifiée, désorientée et plus aussi incrédule qu'auparavant avait bien cru voir sa dernière heure arrivée. Soufflant, le jeune homme secoua doucement la tête devant l'individu attaché devant lui.

- Non, non, non cela ne va pas, nous avons raté un détail, il nous faut recommencer...


Le sorcier manqua de s'étrangler en entendant cette annonce faite sur un ton aussi froid que calculateur, sans âme. Il tâcha en vain de protester malgré la panique qui le gagnait visiblement.

- Recommencer? Comment ça recommencer? Elle a faillit me tuer!

Haussant un sourcil, le tortionnaire finit par hausser les épaules en rappelant un détails important, tout en précisant sa pensée.

- Et bien oui, c'est bien cela l'objectif, vous vous souvenez? Observer comment elle peut vous mettre en morceau afin de déterminer la meilleure solution entre un suicide et une vaine lutte. Seulement nous avons oublié un détail qu'il m'a forcé à interrompre temporairement cette expérience purement empirique. Nous nous doutions que la scène allait être difficile à soutenir du regard. Pas autant que de la vivre, j'en conviens, mais tout de même. Néanmoins, l'un d'entre nous aurait pu passer outre son aversion. Non le problème c'est la lumière. Puisque nous restons dans la lumière et que nous vous regardons, vous et votre ombre, plongés dans les ténèbres, nous n'y voyons rien. Il va donc nous falloir chercher une tête réduite adéquate, pouvant voir davantage dans l'obscurité et depuis l'obscurité, afin de pouvoir avoir une analyse suffisamment précise de cette expérience. Un chercheur tel que vous doit comprendre l'importance de l'enregistrement des expériences.

Eberlué, les yeux écarquillés par l'horreur de la situation, le sorcier commença à se mélanger les pinceaux.

- Bien entendu... Je veux dire non. Ok pour les expériences mais vous ne pouvez pas recommencer après m'avoir sauvé. J'ai affronté la mort et vous réessayeriez à nouveau? Bande de malades! Arrêtez donc, me tuer est vain.

Soupirant comme s'il enseignait à un enfant peu dégourdi, le vert et argent expliqua toujours avec ce détachement calme qui ne servait qu'à entretenir la panique de leur détenu.

- Puisque vous nous avez informé que nous étions tous les trois condamnés, votre mort est aussi inéluctable que la nôtre, vous ne croyez pas? Autant qu'elle serve à quelque chose. C'est plutôt le fait de ne pas vous voir écorcher vif et agoniser sur ce froid carrelage entre des serres ténébreuses qui me semble vain.

Face à l'imparable logique des arguments de son interlocuteur, du moins dans le contexte que le sorcier avait lui même établis afin de les tromper, quelque chose céda en ce dernier. Savoir qu'un destin approchait potentiellement et être en contact avec la cause de son trépas imminent étaient deux choses différentes. Sa vengeance valait-elle le massacre du grand sorcier qu'il était? Le monde devait-il perdre l'être inestimable qu'il était destiné à être?

- Arrêtez! Arrêtez! Il existe... une solution. La malédiction peut être rompue. JE peux la rompre, moi et moi seul! Arrêtez!
- Et qui nous dit que vous ne nous jouez pas un sale tour? Qui nous dit que vous ne vous libèrerez pas vous uniquement? Qui prendrons-nous comme cobaye le cas échéant?
- Oh c'est bon, crétin, c'est une seule malédiction qui a été lancé, pas trois. Soit on l'annule pour tout le monde, soit pour personne. Il n'y a pas de choix intermédiaire.

Valens regarda sa complice dans les yeux un instant. Devaient-ils lui faire confiance? Et à quel point? Avec quelles mesures de sécurité? Le sorcier semblait à point, néanmoins la ruse n'était pas exclue, ne devraient-ils pas le travailler un peu plus au corps avant?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Norvège

Message par : Contenu sponsorisé, Aujourd'hui à 10:58


Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 10

 Norvège

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.