AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Ministère de la Magie :: Niveau 2
Page 5 sur 9
Département de la Justice Magique
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Petrus Sudworth
Poufsouffle
Poufsouffle

Département de la Justice Magique - Page 5 Empty
Re: Département de la Justice Magique

Message par : Petrus Sudworth, Lun 23 Fév - 20:04


Petrus attendait de voir ce que son discours allait créer chez les Aurors. Il espérait que l’effet serait celui d’un bout coup de pied aux fesses, qu’ils allaient être parcourus d’un frisson de fierté et qu’ils allaient redoubler d’efforts pour prouver que la demoiselle était coupable. Il n’en était rien. Il avait parlé et les Aurors s’étaient tous regardés, attendant que le prochain prenne la parole.

Personne ne fit le premier pas. Pas même l’Auror-en-chef, d’habitude pourtant si méritant, toujours enclin à aller de l’avant. Le temps se passait dans un silence lourd et pesant. Plus aucune preuve ne venait s’ajouter à ce qui avait été prononcé et Petrus espérait que ses paroles allaient pénétrer le crâne des magenmages.

-Bien, les membres du Magenmagot en ont assez entendu. Merci à tous pour vos témoignages. Nous allons nous retirer avec Monsieur le Ministre pour délibérer à huis-clos. Nous vous ferons rappeler pour le prononcé du verdict.

Petrus hocha la tête. Puisque de toute manière plus personne n’avait rien à ajouter, autant délibérer. Il se retira avec les magenmages pour discuter du verdict.

Il était des verdicts plus difficiles à donner. La discussion ne dura pas éternellement et c’est une demi-heure plus tard qu’ils revinrent. Cela s’était déroulé à main levée. A présent qu’il revenait dans la salle, Petrus sentait toute la tension parcourant les corps. Il était temps d’annoncer la sentence encourue par la demoiselle. Il choisit de ne pas faire durer le suspense plus longtemps.

- Le Magenmagot a rendu son verdict et a déclaré, à la majorité, Raphaëlle Elfast ici présente innocente. Toutes accusations d’appartenance à un groupe illicite sont abandonnées. Nous vous prions d’accepter toutes nos excuses et le ministère veillera à ce que vous soyez réintégrée professionnellement sans aucun préjudice.

Sur ces mots, Petrus se leva, fit un bref signe de tête à l’assemblée, et s’exila dans son bureau.
Revenir en haut Aller en bas
Izsa Hilswood
Izsa Hilswood
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Département de la Justice Magique - Page 5 Empty
Re: Département de la Justice Magique

Message par : Izsa Hilswood, Lun 25 Mai - 15:38


RP avec Luke Belt et Clarissa Samson
Suite de ce RP

Que faire quand on est victime d'un vol ? Quand on est habitué au monde des moldus, on répond naturellement : se plaindre à la police. Décharger cette agression dans les mains des autorités compétentes, et se sortir de la tête cette agression. Faire son devoir de citoyen modèle, en quelque sorte.

Évidemment, dans les faits ce n'était pas aussi simple. Tout d'abord, l'agresseur en question n'était pas Jo' le voleur, mais en authentique Mangemort. Difficile de vraiment faire confiance aux Auror pour l'arrêter, dans ce cas là... Et la confiance d'Izsa dans cette "autorité compétente" était relativement faible. Elle n'était pas la dernière à douter de la politique du Ministère.
Donc, cela n'aurait tenu qu'à elle, elle n'en aurait parlé qu'à l'Ordre du Phénix, sans partager ses informations avec cette institution probablement infiltrée.

Mais vous l'aurez comprit, cela ne tenait pas uniquement à elle. Le vol était avant tout effectué envers boutique Ollivander's, et également la personne qui avait commandé initialement la baguette de cristal : Clarissa Samson. La stagiaire n'était en définitive qu'une victime collatérale, présente au mauvais endroit au mauvais moment. La démarche officielle était par conséquent obligatoire, au minimum pour avoir une compensation pour la boutique...

L'élève et la jeune femme étaient donc allées ensemble vers le bureau des Aurors. Elles avaient signalées leur présence à l'accueil, et on les avaient dirigés ici. Elles n'avaient plus qu'à attendre qu'on veuille bien s'occuper de leur cas.
Dans un coin de son cerveau, Izsa espérait bien que l'Auror qui se présenterais serait Elenna ou bien Alexander. Elle serait bien plus à l'aise fasse à un membre de l'Ordre que fasse à un parfait inconnu. Mais ça, ça ne dépendait pas d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Luke Belt
Luke Belt
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


Département de la Justice Magique - Page 5 Empty
Re: Département de la Justice Magique

Message par : Luke Belt, Mar 26 Mai - 0:04


C'était une journée banale, semblable celle de la veille, de l'avant veille, et de tous les autres jours qui l'avaient précédée. Le temps était pluvieux, maussade, et la pile de dossiers posée sur le coin de mon bureau n'en finissait jamais. Dès que j'en traitais un, de nouveaux arrivaient, et ainsi de suite. Et oui, le métier d'auror ne se résumait pas qu'à combattre des sorciers hors-la-loi lors d'épiques duels : Nous passions une grande partie de notre temps dans nos bureaux à éplucher des dossiers et à travailler sur d'infimes indices récupérés lors de combats ou tours de garde.

Ainsi, tel un robot, je lisais les rapports ainsi que les coupures de journaux, les classais, les annotais. Je faisais en quelque sorte mon parfait petit auror, continuant de jouer un jeu qui s'avérait à présent totalement inutile et superflu. Je travaillais dans le vide. Littéralement. Je n'avais pas besoin de tous ces ridicules indices pour débusquer des mangemorts et continuer à les couvrir ne me servait à présent plus à rien. Ils n'étaient que des traîtres. Mais ils restaient malgré tout ma famille. Chaque jour je me réveillais avec ce même dilemme à l'esprit, et je ne savais pas quoi faire, comment le résoudre. Je me sentais spectateur de ma propre vie. Je ne comprenais même pas pourquoi je continuais, alors que travailler au ministère n'avait à présent plus aucun sens ni intérêt. Tout me semblait dénué d’intérêt, ennuyeux. En réalité, la météo reflétait parfaitement mon état d'âme.

Néanmoins, je faisais tout mon possible pour garder la même attitude et apparence qu'auparavant. Mon masque ne devait comporter aucune faille, il fallait que j'ai l'air parfait, malgré tous les doutes qui me taraudaient. Il était hors de question que quiconque découvre mes faiblesses et en profite pour me faire couler.

Alors que je venais de boucler un dossier, une note de service vint m'informer que deux jeunes sorcières souhaitent s'entretenir avec un auror à propos d'un vol. Voyant là une occasion de me changer les idées et de m'éloigner de la paperasse un certain temps, je décidai de me charger des demoiselles. D'un pas qui se voulait assuré, je me rendis à l'entrée du bureau des aurors, où devaient probablement se trouver les deux jeunes femmes. Quelle ne fut alors pas ma surprise de tomber nez à nez avec Clarissa. Clarissa Samson en chair et en os. Après avoir passé les derniers mois à l'éviter, elle comme tous les autres, voilà que je la croisais au dernier endroit où j'aurais imaginé la voir. Ma mâchoire se crispa un bref instant, puis un sourire poli se dessina sur mon visage.

- Bonjour mesdemoiselles, c'est moi qui vais me charger de votre affaire, commençais-je, avant de leur faire signe de me suivre. Si vous voulez bien me suivre...

Sur ces mots, je les menai à une salle déserte, contenant un large bureau et quelques chaises. C'était une pièce que nous utilisions pour les entretiens avec les civils, puisqu'il n'était pas possible de les mener dans nos bureaux habituels, étant donné des dossiers confidentiels qui s'y trouvaient. Je pris place d'un coté de la table et les invitais à s'installer en face.

- Je vous écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Clarissa Samson
Clarissa Samson
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Animagus : Martinet noir


Département de la Justice Magique - Page 5 Empty
Re: Département de la Justice Magique

Message par : Clarissa Samson, Lun 15 Juin - 12:18


[Désolé de prendre un mois pour répondre...]

Quelqu'un avait violemment agressé Izsa alors qu'elle était devant l'appartement de Clarissa pour lui donner sa nouvelle baguette. Malheureusement elle était absente à ce moment-là. Étrangement, elle n'avait rien vu de ce qui s'était passé, juste quelques bruits en arrivant mais rien de plus habituel dans une rue aussi mal fréquentée que l'Allée des Embrumes. Elles donc donc déposer une plainte au bureau des Aurors pour les aider un peu plus dans leur vaine quête des mages noirs dont l'un d'eux aurait attaqué l'ancienne compagne de Maison de Samson.

Une fois là-bas, elles n'échangèrent que quelques mots inutiles. Ce n'est qu'en voyant Luke arriver que le sang de la brune ne fit qu'un tour. Sur un service entier du Ministère, il devait s'occuper d'elles ! Forcément LUI ! Ils échangèrent un regard qui en disait très long ; Empreint de "Qu'est-ce que tu fous là ?!" et de "Mais pu**** pourquoi ?!" de chaque côté. Ils tentèrent de faire comme si de rien n'était, sourires de circonstances. Le petit groupe commença à marcher dans les longs couloirs du bâtiment morne et terne. Le cœur de Samson frappait dans sa poitrine régulièrement. Elles suivaient Luke jusqu'à une salle digne d'un interrogatoire de films moldus.

Il fallait maintenant faire une déposition. Pour Clarissa c'était simple.

Eh bien, écoute hmm écoutez... J'avais commandé une baguette chez Ollivander's mais apparemment un mage noir aurait décidé qu'elle serait plus utile entre ses mains, pourtant ce n'était pas non plus la baguette Sureau...


Beaucoup d'hésitations, la voix de Clarissa défaillait. Un bel exercice de contrôle de soi.
Revenir en haut Aller en bas
Izsa Hilswood
Izsa Hilswood
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Département de la Justice Magique - Page 5 Empty
Re: Département de la Justice Magique

Message par : Izsa Hilswood, Mar 16 Juin - 23:06


En voyant le jeune homme blond apparaitre, une petite ampoule s'alluma dans la tête d'Izsa. Oui, elle l'avait déjà croisé, elle en était certaine. Lui aussi, avait acheté une nouvelle baguette à Ollivander's, une très puissante si elle se souvenait bien. Ce type était Auror alors ?
En le fixant ainsi de son regard vide, elle se demandait si l'homme était digne de confiance. Enfin, pour autant que cela soit possible pour un Auror... elle n'allait pas lui faire d'énorme révélation non plus. A part Elenna et Alexander, sa confiance envers ses employés du ministère était toute relative.

- Bonjour mesdemoiselles, c'est moi qui vais me charger de votre affaire, si vous voulez bien me suivre...

Elle obtempéra rapidement, voulant se débarrasser de cela au plus vite pour rejoindre l'Ordre. Cette rencontre avec la Mangemort devait être rapportée à des gens plus compétents que ces Auror mous du slip. Pour autant, elle n'allait pas bâcler sa déposition : avec un coup de chance, cela pourrait leur servir.

Ils arrivèrent dans un bureau, et Clarissa commença :

- Eh bien, écoute hmm écoutez... J'avais commandé une baguette chez Ollivander's mais apparemment un mage noir aurait décidé qu'elle serait plus utile entre ses mains, pourtant ce n'était pas non plus la baguette Sureau...

Ils se connaissaient ses deux là, ou le lapsus n'avait aucun sens ? Sans doute des connaissances de Poudlard, il ne fallait pas chercher plus loin.

- Il s'agit quand même d'une baguette spéciale : elle est en cristal. Je crois - j'en suis sûre même - qu'il s'agissait d'une Mangemort. Elle a du être attirée par la puissance que promettait un tel instrument, bien que je n'ai aucune idée de la façon dont elle a pu en connaitre l'existence.
Elle m'a attaquée dans l'Allée des Embrumes juste devant chez Clarissa. J'ai essayé de me défendre, mais elle était trop forte pour moi...


Izsa pensait bien ne rien avoir oublié pour le coup. La chose la plus importante à retenir était que la baguette était d'un matériau quasiment unique ; de mémoire Izsa n'en avait jamais vu auparavant. Par conséquent, si une personne était aperçue avec une tel baguette entre les mains, il n'y aurait pas quarante-six solutions...
Elle attendit calmement, se disant bien que l'Auror aurait quelques questions en plus.
Revenir en haut Aller en bas
Luke Belt
Luke Belt
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


Département de la Justice Magique - Page 5 Empty
Re: Département de la Justice Magique

Message par : Luke Belt, Ven 26 Juin - 23:07


Apparemment, Clarissa était très contente de me voir, au moins autant que moi... Mais pourquoi est-ce que, sur tous les sorciers d’Angleterre, il avait fallu que ça tombe sur elle, sérieusement ? Entre notre aventure dans la réserve de la BAMN et les récents événements, je ne savais absolument pas sur quel pied danser avec elle. Heureusement, elle entra dans mon jeu, faisant comme si nous ne nous connaissions pas, malgré un petit lapsus qui ne fut heureusement pas relevé.

- Eh bien, écoute hmm écoutez... J'avais commandé une baguette chez Ollivander's mais apparemment un mage noir aurait décidé qu'elle serait plus utile entre ses mains, pourtant ce n'était pas non plus la baguette Sureau...

Tandis que la jeune femme parlait, je fis venir à moi, d'un simple coup de baguette, un parchemin ainsi qu'une plume à papote relativement fiable. Elle nota quelques idées clés des propos de Samson, puis s'immobilisa à la fin de son récit. L'intonation de sa voix était étrange, avec beaucoup d'hésitations, mais peut-être était-ce simplement à cause du choc. La seconde sorcière, plus jeune, pris ensuite la parole pour compléter la déposition. Son visage m'était familier, mais je ne parvenais pas à me rappeler où je l'avais déjà croisé.

- Il s'agit quand même d'une baguette spéciale : elle est en cristal. Je crois - j'en suis sûre même - qu'il s'agissait d'une Mangemort. Elle a du être attirée par la puissance que promettait un tel instrument, bien que je n'ai aucune idée de la façon dont elle a pu en connaitre l'existence. Elle m'a attaquée dans l'Allée des Embrumes juste devant chez Clarissa. J'ai essayé de me défendre, mais elle était trop forte pour moi...

Je relevai la tête à l'entente du mot mangemort et parvins à résister à l'envie de jeter un coup d'oeil suspicieux à Clarissa. Cette histoire était décidément étrange... Comment le - ou la - mage noir avait-il pu être au courant qu'une baguette allait être livrée à cet endroit précis ? L'Allée des embrumes était tout de même assez vaste. J'avais bien une petite idée de la question, mais cela me paraissait tellement invraisemblable, illogique et dangereux... Non, j'étais sûrement dans l'erreur à force de tout interpréter à tord et à travers. Lorsque la plume eut fini de tout noter, je restai un moment pensif, avant de décider d'interroger plus en détail les deux demoiselles.

- Je vois... Pourriez-vous me décrire plus en détail ce supposé mangemort et m'indiquer ce qui vous amène à penser qu'il soit mangemort, mademoiselle ..? Le moindre détail, même insignifiant à vos yeux, peut être utile. Il me faudrait également vos noms complets afin de compléter la déposition, s'il vous plait.

La réponse à cette question me permettrait de confirmer ou non mes soupçons, et j'espérais qu'ils étaient infondés. Dans le cas contraire, cet entretien risquait de devenir encore plus gênant qu'il ne l'était déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Izsa Hilswood
Izsa Hilswood
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Département de la Justice Magique - Page 5 Empty
Re: Département de la Justice Magique

Message par : Izsa Hilswood, Dim 26 Juil - 19:48


- Je vois... Pourriez-vous me décrire plus en détail ce supposé mangemort et m'indiquer ce qui vous amène à penser qu'il soit mangemort, mademoiselle ..? Le moindre détail, même insignifiant à vos yeux, peut être utile. Il me faudrait également vos noms complets afin de compléter la déposition, s'il vous plait.

Izsa s'attendait bien à ce que l'Auror continue avec ses questions. Quand les Mangemorts étaient évoqués, la plupart es gens cherchaient à en savoir plus... Et Izsa était généralement la première dans ce cas. Elle n'avait donc plus qu'à dire tout ce qu'elle savait sur la masquée - sauf ce qui évoquait l'ordre bien sûr, et laisser ça entre les mains du Ministère.

Tout d'abord, devait-elle dire qu'elle avait déjà rencontré la Mangemort auparavant ? Si elle l'avouait, l'homme risquait de penser qu'elle était en réalité alliée au Mangemort, et qu'elle avait elle-même participé au vol contre sa propre boutique... Oui, il valait mieux taire ce point, et s'en tenir à l'attaque.

- Et bien, elle portait un masque camouflant son visage, et elle portait une robe de sorcier noire avec une capuche. Elle était plutôt rapide, et douée en affrontement ; elle m'a mit hors de combat en me lançant un sort de pétrification. Il n'y a guère que des mages noirs qui utilise un tel sort sur des humains.

En y repensant, Izsa frissonna. La sensation d'être bloquée dans son propre corps changé en pierre était extrêmement désagréable.

- Je crois qu'elle faisait à peu près ma taille, mais mis à part ça je n'ai rien vu de son physique. Je serais bien incapable de la reconnaitre si je la croisais sans son masque...

Elle ne voyait pas grand chose de plus à dire. Pas de détail insignifiant qui aurait put être utile. Elle avait l'impression de courir après une ombre.
Izsa se souvient alors de la dernière question de l'auror. Là au moins, la réponse serait des plus simples à donner.

- Je m'appelle Eileen Isabella Livie Hilswood, et elle ajouta, au cas où : Je suis stagiaire à Ollivander's, je termine mes études cette année.

Bon, il ne lui avait pas demander cela, mais comme ça il ne pourrait pas dire qu'elle ne coopérait pas. En plus, c'était une forme d'excuse à on incapacité à vaincre son agresseur : elle était encore jeune. Quand j'aurais un peu d'entrainement, je lui mettrais sa raclée.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Elenna Benson
Elenna Benson
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Département de la Justice Magique - Page 5 Empty
Re: Département de la Justice Magique

Message par : Elenna Benson, Dim 5 Juin - 1:08


LA de MM90/Zoey Higgs autorisé.
Suite de ce rp.


C’était avec son précieux fardeau, fière comme un paon, que la jeune femme pénétra dans le Ministère de la Magie. Les gens s’écartaient sur son passage, murmuraient des choses incompréhensibles, les yeux exorbités et les visages blancs. Ce n’était pas tous les jours que l’on voyait un Mangemort d’aussi prêt, surtout au sein de ce bâtiment si emblématique, surtout lorsqu’il était dans l’incapacité de s’échapper, surtout lorsqu’un Auror l’avait capturé. Le dos bien droit, la frimousse impassible, ne jetant pas un seul regard aux vautours autour d’elle, Elenna continua son escorte jusqu’au Département de la Justice Magique où elle pourrait interroger en toute discrétion sa prisonnière. Guidée par un flot de chuchotements, l’Auror fut ravie d’atteindre enfin le Bureau des Aurors où le silence était d’or. Quelques-uns de ses collègues lui jetèrent des regards surpris, d’autres firent des réflexions ravies. Voilà enfin qui redorerait leur image.

Sans perdre une seconde de plus, la belle entraîna la Mangemorte jusqu’à une salle d’interrogatoire. La tenue noire flottait derrière les deux jeunes femmes, entraînant le bruit des mouches sur leur passage, comme si toute forme de vie disparaissait petit à petit. C’était donc ça l’effet magie noire ? Oui, c’était bien la terreur qu’elle semait derrière elle, telle une nuée de poussière s’abattant sur le monde. Les respirations se bloquaient, les discussions se coupaient et le travail ne devenait plus la principale chose distrayante de la journée. Pour échapper à tout ce bazar, la louve accéléra l’allure et poussa la vilaine dans une des salles d’interrogatoire. C’était sinistre comme toujours, à l’image de la fille en noir, froid et sans vie. Il n’y avait rien mis à part une table et deux chaises, de quoi s’éclater quoi. Elenna appuya sur l’épaule de l’inconnue pour la forcer à s’asseoir et lui fit face. Maintenant qu’elle n’avait plus sa baguette magique et plus aucun moyen de s’échapper, lui retirer son masque serait un jeu d’enfant. D’un coup de poignet magique, la justicière retira le haut du costume de la mage noire, dévoilant ainsi son visage.

" Bonjour mademoiselle… Higgs si je ne m’abuse. Zoey Higgs c’est bien ça ? Il faut croire que c’est de famille de porter l’habit noir. Je peux te tutoyer après tout ce que nous avons traversé ensemble n’est-ce pas ? "

La seule réponse fut un beau crachas dans le visage de la demoiselle avant de tenter une chose stupide. La mage noire se redressa sur la chaise, prête à s'échapper mais fut stoppée net par l'Auror qui l'a rassit. Cette dernière s'essuya d'un revers de manche, ne laissant rien paraître. Elenna fit quelques pas dans la pièce. Il y avait quelques mois de cela, Clyde Higgs avait été arrêté et envoyé à Azkaban. Le Seigneur des Ténèbres en personne avait à priori donné ses gênes sinistres à sa fille qui se trouvait maintenant à la même place où le patriarche avait dû s’asseoir et répondre aux questions. A l’époque, elle avait nié en bloc son appartenance au groupuscule des Mangemorts mais maintenant, ses mensonges s’envolaient avec le masque noir qui dissimulait son identité. C’était donc cette jolie frimousse qui avait causé tant de mal, qui avait mené la vie dure aux sorciers et moldus, qui avait menacé l’existence de l’Auror qui lui faisait face. Elle l’avait laissé pour morte, sans scrupule, dépouillant presque son corps de tout ce qui lui était le plus cher. Par réflexe, la jeune femme aux cheveux de neige porta sa main à son cou pour caresser du bout des doigts son collier en argent. Revenant à sa place initiale, elle s’assit sur la chaise de l’autre côté de la table et commença les questions.

" A quelles attaques as-tu participé et qui étaient tes complices ? Je suppose que vous devez vous retrouver pour faire des petits comités et bouffes en tout genre, alors dis-moi où se cache votre planque et peut-être que je pourrais faire quelque chose pour toi. A moins que croupir à Azkaban soit l’un de tes fantasmes… "

L’Auror enchaîna les interrogations, encore et encore, appuyant sur les points sensibles pour faire réagir la blonde. Mais aucune réponse ne vient, malgré les provocations, le ton doux ou le ton agressif. La bouche de la Mangemorte semblait avoir été scellée et aucune réponse ne sortit de sa bouche durant les deux heures qui suivirent. Il y avait des insultes, des grognements et même des sifflements, mais rien d'autre, à croire qu'elle était face à une bête et non un être humain. Alors sans un mot de plus, Elenna sortit de la salle, fit son rapport avant de retourner auprès de la mage noire pour la mener à sa dernière demeure, celle qu’elle verrait pour la fin de ses jours…

" Direction la prison ma jolie. "

Et elles transplanèrent une fois de plus. Avec un peu de chance, Petrus communiquerait l’affaire et raconterait au monde des sorciers que les Mangemorts n’étaient pas si invincibles qu’ils aiment à le croire…


[ Rp terminé ]
Revenir en haut Aller en bas
Petrus Sudworth
Petrus Sudworth
Poufsouffle
Poufsouffle

Département de la Justice Magique - Page 5 Empty
Re: Département de la Justice Magique

Message par : Petrus Sudworth, Dim 10 Juil - 11:53


Procès d'Antiochus Omega


Se massant les tempes et l'arête du nez, le Ministre de la Magie laissa échapper un petit soupir. Il avait mal de tête depuis la veille et ça ne s'était pas arrangé depuis lors. Il avait eu beau prendre de l'aspirine ou une potion revigorante, rien ne l'aider à calmer sa douleur. Heureusement, celle-ci n'était pas puissante, plutôt discrète, pointant le bout de son nez à intervalles réguliers. La seule chose qui pouvait le soulager, c'était une bonne nuit de sommeil. Cependant, Petrus avait beaucoup à faire au Ministère et la préparation d'un événement prochain lui prenait énormément de temps. De plus, il devait également s'occuper d'un procès et il avait dû se préparer pour celui-ci assez rapidement.

En effet, aujourd'hui, un sorcier répondant au nom d'Omega allait être jugé. Ce dernier avait fui d'Azkaban et son précédent procès, après une tentative de cambriolage. Il avait fini par être retrouvé des mois plus tard et attendait à présent d'être jugé pour ses crimes. Si l'on pouvait dire ainsi. Le jeune homme n'avait pas réussi son cambriolage et n'avait fait de mal à personne ; toutefois, son délit était assez grave pour qu'on le jugeât. Aussi, Petrus se trouvait là, assis dans la salle d'audience, en présence du Magenmagot tout entier. Il attendait que l'accusé prit place sur le siège au centre de la salle, escorté par un Auror. Ce dernier ne devait d'ailleurs pas tarder, l'heure du procès approchait.

Petrus garda les yeux rivé sur l'horloge pendue au mur et posa les mains sur les papiers qui trônaient sur son pupitre. Son mal de tête s'était calmé pour le moment mais sans nul doute qu'il reviendrait dans peu de temps. Il échangea un regard avec la Directrice du Département de la Justice Magique, qui présidait le Magenmagot. Dès que l'Auror aurait amené M. Omega, elle pourrait énoncer les charges qui pesaient contre lui. Ensuite, le Magenmagot délibérerait sur son sort...
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Antiochus Omega
Antiochus Omega
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens



Département de la Justice Magique - Page 5 Empty
Re: Département de la Justice Magique

Message par : Antiochus Omega, Lun 11 Juil - 23:10


Dix heures, Antiochus fut tiré de son sommeil par le bruit de la porte de sa cellule qui grinça fortement après qu’une clef l’eut ouverte. Il se releva de la paillasse sur laquelle il avait passé une nuit agitée, troublée par l’inquiétude tenant à l’issue finale du procès qui aujourd’hui l’attendait. Il se releva, la tête penchant au sol, l’esprit encore embourbé par la fatigue. Il lui fallut quelques instants, afin de pleinement ouvrir les yeux et prendre conscience qu’un jeune homme lui faisait face. Il passa main sur son visage, comme pour revenir au monde, et il leva alors son regard vers la personne qui avait pénétré dans sa cellule. Il se tenait droit comme un i, dans une tenue de flic, et son regard se porta directement sur la paire de menottes anti-capacités magiques qu’il fit tourner autour de son doigt avant de la refermer sur les poignets de Antiochus. Lorsqu’elles se posèrent sur sa peau, l’ancien fugitif sentit ses mains toutes entières se refroidir comme si elles avaient été vidées d’une sorte de souffle de vie qui était en fait le flux magique qui circulait en tout individu sorcier. Il ne laissa rien paraître du sentiment désagréable que lui procurait cette paire de menottes. Il se releva dignement et, docile, laissa son gardien le mener jusqu’aux portes du tribunal.

Il entendit, alors que les deux hommes faisaient claquer leurs chaussures respectives sur le sol de pierre des sous-sols du ministère, un murmure lointain qui prononça le nom suivant : ‘Amnesius Croupton’. C’était celui qui appartenait à l’homme qui le guidait, comprit Antiochus. Depuis qu’il avait développé, de façon illicite, sa capacité de Legilimens, il lui arrivait régulièrement de voir se révéler à sa conscience les noms de ceux qui l’entouraient physiquement. Le sorcier en tenu de bailli se demanda, étant doté d’une certaine culture générale et d’une connaissance de l’histoire britannique magique, si son accompagnateur n’était pas issu de la lignée du célèbre Président du Département de la justice magique – au temps d’Harry Potter – Maitre Barty Croupton Senior, mais aussi de son très célèbre filss, Barty Croupton Junior, lequel avait fait parlé de lui en rejoignant l’Ordre des Mangemorts sous l’ère  Voldemort.

Cela n’avait pas d’importance et Antiochus ne chercherait pas à satisfaire sa curiosité passagère. Le temps de sa réflexion intérieure, les deux hommes étaient déjà arrivés à l’entrée du tribunal. Lorsque les portes de bois s’ouvrirent, Antiochus aperçut une foule qui s’était amassée sur tous les rangs de la vaste pièce. Il y avait la rangée des Magistrats, une rangée attribuée aux visiteurs curieux, une tierce rangée de laquelle fusaient les flashs des appareils de la presse londonienne et, enfin, une rangée assignée aux jurés lesquels détenaient la poignée de la véritable épée de la justice. Antiochus les contempla intensément tandis qu’il était conduit vers le banc de l’accusé et il put entendre, au fur et à mesure que ses yeux se posaient sur un nouveau visage : ‘Sarah Banklone … Wilfried Bastongue … Tamara Hightuke … John Melicie … Figue Desprat …. Percius Malrow … Abachus Piercefield …’ Les murmures cessèrent dès lors que l’étreinte d’une main s’était posée sur l’avant-bras du prisonnier. Il s’agissait de son avocat qui venait de le rejoindre. Il était venu le visiter de nombreuses fois dans sa cellule afin d’élaborer avec son client les axes majeures qui serviraient à assurer sa défense. L’homme, qui était âgé d’une soixantaine d’années avait un regard perçant et des yeux en amande lesquels étaient, dans l'affinement de leur vision, aidés d’une paire de lunettes rondes. Ses cheveux, blancs, frisaient autour de son crâne dont le sommet restait vierge par les effets de la calvitie. Maître Justinien, spécialiste des affaires pénales, était l’un des meilleurs de sa profession et c’était le père de Antiochus, Enguerrand Omega, qui s’était porté volontaire pour financer les lourdes honoraires de l’avocat de son fils. Le magistrat salua alors son client :

- Bonjour M. Omega, comment vous portez-vous ? La nuit n’a pas été trop difficile ? Ne vous inquiétez pas, au vu du dossier complet je peux vous assurer que vous ne terminerez pas le reste de vos jours en prison, nous allons plaider l’absence de la composante volitive des infractions que l’on vous reproche et tout se passera bien, faites-moi confiance !

- Oui Maitre, ne vous inquiétez pas, vous avez toute ma confiance … Quant à ma nuit de sommeil, vous savez, l’idée d’un procès présentant de tels enjeux pour la liberté individuelle n’aide jamais à trouver le sommeil … On fait aller.

La conversation qui avait débuté entre les deux hommes fut interrompue à l’entrée du Ministre de la Magie. L’ensemble de l’assistance, à son arrivée, s’était levée et Antiochus, afin de ne pas paraître dédaigneux, également avait suivi le mouvement. La position hiérarchique de l’homme qui avait pénétré dans la salle du Tribunal se ressentait fortement. L’on aurait pu croire qu’un Empereur faisait son entrée, accompagné de toute la flagornerie que lui devait tout naturellement sa coure. Antiochus garda une posture humble et fit en sorte de ne pas se faire remarquer en mal. Il garda le silence attendant que le procès commence officiellement. La journée allait de toute évidence être particulièrement longue …
Revenir en haut Aller en bas
Personnage
Personnage
PNJ
Personnage

Département de la Justice Magique - Page 5 Empty
Re: Département de la Justice Magique

Message par : Personnage, Mer 13 Juil - 12:52


Druella Chatterton était une sorcière dans la fleur de l'âge. Entrée au ministère à l'âge de 17 ans en tant que simple employée du Département de la Justice Magique, son travail acharné, sa force de détermination et ses talents d'oratrice l'avaient amenée à grimper les échelons, jusqu'à devenir Directrice. Si au début sa nomination avait été contestée et elle avait eu du mal à se faire respecter, aujourd'hui elle tenait d'une poigne de fer son département. La sorcière avait, au fil des années, réussi à se créer une place et une réputation bien à elle. Rien n'échappait à son contrôle, elle possédait des yeux partout et se montrait d'une fermeté incroyable lorsque quelque chose lui déplaisait.

L'ancienne Serdaigle sortit de son bureau et se dirigea d'un pas sec vers la salle d'audience. Elle avait hâte de voir comment le procès du jour allait se dérouler, les chefs d'accusation étaient assez particuliers. La directrice ne croisa personne sur le chemin : elle mettait un point d'honneur à toujours arriver particulièrement à l'avance. Une fois arrivée à destination, elle prit place au centre de la grande estrade, à la place qui lui était réservée. Sudworth la rejoignit peu de temps après, s'installant à sa gauche, et tandis que le Magenmagot prenait place, la sorcière déposa sur le pupitre devant elle le dossier Omega.

L'accusé, escorté par un auror, s'installa enfin au centre de la vaste salle et le silence se fit progressivement. Le procès allait pouvoir commencer. Chatterton ouvrit avec habilité le dossier qu'elle avait longuement étudié et en sortit le parchemin où étaient récapitulées les accusations portées contre le sorcier. Se levant, elle prit avec aisance et assurance la parole.

- Procès du 10 juillet ayant pour objet les infractions commises par Antiochus Omega. Les charges retenues contre le prévenu sont les suivantes : tentative de cambriolage à Gringott's et évasion d'Azkaban. La peine à laquelle avait été condamné l'accusé lors de sa première parution devant ce tribunal n'a pas été purgée. Le témoin de la défense a-t-il quelque chose à dire avant que les Magenmages ne délibèrent ?

La Directrice du plus prestigieux département du ministère se rassit, le dos droit, et planta son regard impassible dans celui d'Omega.

(Réponse d'Antiochus attendue)
Revenir en haut Aller en bas
Temperence Black
Temperence Black
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Département de la Justice Magique - Page 5 Empty
Re: Département de la Justice Magique

Message par : Temperence Black, Jeu 8 Sep - 21:11


Temperence reprenait lentement son souffle dans l'un des ascenseurs du ministère. Jamais elle n'aurait pensé que le chemin entre le petit café du WonderfulTime et le ministère puisse être aussi long et maintenant cet ascenseur qui n'avançait pas.
Le WonderfulTime était un petit café chaleureux. Il se situait dans une rue moldue, non loin de celle où se trouvait le légendaire Chaudron Baveur. L'intérieur renfermait une douce ambiance agréable pour les personnes à la recherche de calme. C'était l'un des endroits qui donnait l'impression d'être chez soi sans y être, on pouvait y rester des heures à bouquiner devant un chocolat chaud quand le froid de l'hiver vous fouettait le visage ou devant une menthe à l'eau glacée lors des chaleurs suffocantes de l'été. Un véritable petit nid douillet pour les personnes souhaitant un endroit calme après une longue journée de travail ou dès le levé du jour pour se redonner du courage et affronter la dure réalité de la vie.

Cet après-midi là, Temperence attendait patiemment que son père finisse son travail. Elle s'était assise à la terrasse du café et rêvassait devant son nouveau roman dénommé Le Joyau tout en sirotant une citronnade des plus rafraichissante. Plongée dans son livre, elle visualisait tout autour d'elle la rébellion de la jeune mère porteuse face à l'horrible duchesse quand le bruit d'une moto piquant une rapide accélération la fit sursauter. Dans sa frayeur, elle avait malencontreusement déchiré la page de son livre. Soucieuse de l'état de ses affaires, elle sortit machinalement sa baguette et répara la page. Ce ne fut que le cri d'une femme, une moldue, qui lui fit prendre conscience de l'endroit où elle se trouvait. Elle venait de faire une bourde monumentale. Pour ne pas que les moldus n'aillent propager la rumeur qu'une jeune fille venait de réparer un livre avec un morceau de bois, elle pensa bien faire en les pétrifiant tous. Avant de fermer la boutique et de partir en courant vers le ministère. Elle devait réparer cette erreur à tout prix.  
Elle avait couru comme une timbrée. C'est le souffle court et les joue rosies qu'elle rentra dans le ministère. Elle prit à peine le temps de saluer les sorciers qu'elle s'engouffra dans un ascenseur. Maintenant, elle pestait contre la vitesse de l'engin. Elle aurait sûrement été plus rapide en prenant les escaliers. Elle calma lentement sa respiration et détacha ses cheveux afin de se recoiffer et de ne pas paraître pour une malpropre. Ses cheveux à peine remis en ordre, elle descendit de l'appareil et chercha durant quelques instants le bureau des aurors.

Les bureaux plongés dans un silence mortuaire semblaient inhabités. Peut-être cela était-il dû aux nombreux sortilèges de silence. Elle entendait son souffle se répercuter sur les murs du couloir. Un frisson parcouru son échine quand elle aperçut une ombre bougée au travers d'une porte en verre floutté. Un soupire s'échappa de ses lèvres, la chaleur qui l'habitait depuis sa course effrénée l'avait quitté lorsqu'elle avait posé un pied dans ce couloir. Mais maintenant qu'elle savait que cet endroit n'était pas désert, elle se détendit. Elle regarda sa montre accrochée à son poignet gauche.  18:20. Elle avait trop traîné, son sortilège ne fera pas effet éternellement. Elle s'avança vers la porte et frappa. Elle entra sans même attendre que quelqu'un le lui dise. Elle paraîtrait sûrement pour une malpolie mais c'était une situation d'urgence. Elle s'avança d'un pas rapide et plaqua ses fines mains pâles sur le bureau couvert de paperasse.

- Bonjour ou plutôt bonsoir, enfin bref. Je viens vous avertir du fait que j'ai, sans le vouloir, utilisé la magie dans un café moldu, en présence de ces derniers. Alors euh... pour limiter les dégâts je les ai pétrifiés et enfermés mais je ne pense pas que c'est ce qu'il fallait faire mais dans mon élan et euh....

Tempérence était en proie à une crise de panique. Qu'allait-on lui faire ? Lui confisquer sa baguette ? Lui offrir un aller simple à Azkaban ? Mais dans son élan, elle ne s'était pas même rendu compte qu'elle avait en français. Voilà qui n'arrangeait pas les choses pour la jeune fille qui, prise dans son élan de peur, avait renversé au sol bon nombre de papier. Il fallait vraiment qu'elle apprenne à contrôler ce sentiment et le plus vite serait le mieux. Jamais au grand jamais elle ne devait laisser exploser ses sentiments de cette façon si peu professionnelle.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Temperence Black
Temperence Black
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Département de la Justice Magique - Page 5 Empty
Re: Département de la Justice Magique

Message par : Temperence Black, Ven 9 Sep - 13:47


Lentement, elle calma sa respiration et fit disparaitre sa panique sous un masque neutre. La respiration posée et les battements de son cœur enfin calmés elle recommença calmement dans un anglais imparfait.

- Bonsoir Monsieur, je suis ici car j'ai, sans le vouloir, lancé un reparo sur mon roman abîmé. J'ai fait ce geste de façon mécanique dans un lieu moldu. Pour ne pas que la rumeur se répande j'ai pétrifié les personnes témointes de cette oeuvre. J'ai ensuite fermé la boutique avant de venir vous voir. N'étant pas habitué à côtoyer des lieux moldus, j'ai fait ce geste sans le vouloir mais j'ai été surprise par une femme. Je vous fais la promesse que dorénavant, jamais plus je n'apporterais ma baguette dans un lieu moldu temps que je ne serais pas habituée à vivre parmi eux le temps d'une après-midi.

Elle avait essayé de faire attention mais elle avait entendu sa voix trembler, il y avait des mots qu'elle n'arrivait jamais à prononcer comme il le faut et cela était assez humiliant pour elle qui avait l'habitude de souvent réussir ce qu'elle faisait.
Avant de s'asseoir face à l'homme du nom d'Amnesius Croupton comme l'indiquait la barre nominative posée entre les piles de paperasses et les objets, elle ramassa les feuilles qu'elle avait faites tomber pour les reposer sous forme d'une pile droite.
Assise sur le fauteuil, le dos droit et les jambes croisées, elle songeait à toutes les erreurs qu'elle avait commises depuis son arrivée en Angleterre. C'était bien la première fois qu'elle faisait une erreur de cette ampleur. Jamais elle ne l'aurait commise avant, mais son travail acharné pour apprendre toutes les tournures de l'anglais en se plongeant dans les livres faisait d'elle une fille tête en l'air en ce moment. C'était bien la première que le travail passait du rang obligatoire et inoffensif au rang de danger pour autrui. Elle ne put s'empêcher de sourire face à son raisonnement stupide, mais rire intérieurement de la situation calmait son sang bouillonnant de rage envers elle-même.

Maintenant, elle devait faire une dépotion, non une disposion.... non, une déposition. Elle ne savait pas comment faire. Tout cela était nouveau pour elle et elle n'arrivait pas au bout de ses surprises. Si à seize ans elle commençait les âneries, qu'en serait-il lorsqu'elle aurait 30 ans ? Et ses parents allaient être au courant de toute cette histoire... Elle se fera sûrement punir pour un tel acte ou alors ils comprendraient que leur fille ne l'avait pas fait exprès et ne diraient rien. Bon... la première option sera certaine, la deuxième étant trop improbable pour se réaliser.

- Comment pose-t-on déposition ?  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Département de la Justice Magique - Page 5 Empty
Re: Département de la Justice Magique

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 5 sur 9

 Département de la Justice Magique

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Ministère de la Magie :: Niveau 2-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.