AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc
Page 38 sur 41
Sous un arbre
Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40, 41  Suivant
Elhiya Ellis
Serpentard
Serpentard

Sous un arbre - Page 38 Empty
Re: Sous un arbre

Message par : Elhiya Ellis, Mar 1 Aoû - 15:25



L’âme n’a pas de secret que la conduite révèle.
Pv Jace Becker, Aria Morrison et Daemon Stebbins• LA mutuel de tout le monde• ♫♫♫♫


Les premiers rayons de soleil pourléchaient agréablement ses cheveux dorés alors qu’elle s’infiltrait, silencieusement dans l’enceinte de Poudlard, Jace sur ses traces. Encore à moitié dans les bras de Morphée, la blonde s’était engouffrée sans un mot derrière le tableau d’Horace Slughrn, elle rêvait d’une douche bien chaude et de quitter son pyjama qui perdait à chacun de ses mouvements des brindilles d’herbe humide. A croire qu’elle s’était roulée dans la pelouse cette nuit... sans un regard pour le peu de personne déjà debout, Elhiya disparu dans les escaliers coté fille. Passage express sous l’eau, uniforme propre enfilé à la va-vite, coups de brosse pour nouer ses cheveux en queue de cheval, vu la courte nuit passée, elle ne pouvait pas faire de miracle. Un cookie bloquée dans sa bouche, elle récupéra son sac pour les cours, balança quelques croquettes à Muffin et Myrtille et s’enfuit de chez Serpentrard avec son grimoire familial sous le bras.

Sans surprise, Jace n’était pas encore prêt, ça devenait une habitude. En attendant, elle s’appuya contre le mur scrutant le tableau qui protégeait l’entrée de leur salle commune, jouant avec les angles arrondis de son bouquin. Fallait qu’elle retrouve le passage qui concernait cette dérangeante manie de mêler les lignées ainsi que la photo dont elle lui avait parlé quelques heures auparavant, mais pas en plein milieu du couloir vu qu’elle s’entailler l’index pour faire sauter la serrure magique. Finalement le brun pointa le bout de son nez, normal qu’il ait mis une éternité a venir, il avait même prit le temps de faire sa cravate correctement. Elhiya, elle avait la flemme et le bout de tissus vert pendouillait à mi-chemin vers son 3eme bouton de chemise même pas boutonné.


« Pfff si j’avais un gallion à chaque fois que je t’attends je serai déjà riche ! J’ai pris le journal, on a un peu de temps avant le premier cours, mais autant pas trainé dans les couloirs »

Le parc le matin était généralement vide, il suffisait de trouver un coin ou la rosée n’avait pas trop exercé son office. Après quelques minutes de recherche, la blonde choisi un arbre de taille moyenne, balança son sac par terre, s’assit dessus et extirpa l’aiguille à coude de son kit de couture Ce n’était pas sa partie préférée, mais pour ouvrir l’épais grimoire, elle n’avait pas le choix et c’était moins risqué qu’utiliser un diffindo mal évalué. Une perle de sang décora son doigt lorsqu’elle piqua son index. D’un regard hésitant à son cousin, elle l’imita de la rejoindre

 « Ils avaient franchement un problème les anciens avec le sang… ce livre se referme directement dès que je ne suis plus à coté.. Mais au moins il vibre pas comme l’autre… »

la petite serrure d’un jaune métallique absorba l’effluve de vie qu’Elhiya lui offrait et disparu instantanément, révélant ses pages jaunies noircies d’une écriture délicate et penchée. La page qui s’était offerte à eux ne les intéressait pas, il y’avait une branche de Millepertuis collé dessus, Elhiya connaissait son utilisation, elle tourna les pages pour tomber sur la double page ornée qu’un arbre aux branches immenses et touffue jouxtant une immense lune descendante. Le fines ramures comportant des noms et des prénoms se mêlaient et s’entremêlaient harmonieusement, chacune de leur côtés, jusqu’à ce qu’une branche effleure timidement l’astre de nuit, se mêlant à une petite étoile qui se divisa en deux petits feuilles. Si l’arbre généalogique était relativement gracieux, il y’avait des petites étoiles, mélange de branches et Lune à plusieurs moments. La première fois qu’elle avait vu l’illustration, Elhiya avait trouvé le dessin vraiment joli, jusqu’ ce qu’elle se penche sur les noms inscris dessus. D’un soupire, elle glissa le lourd grimoire de cuir sur les genoux de son cousin. Si elle avait bien comprit le fonctionnement du journal, ce dernier en se verrouillerait pas tant qu’elle maintiendrait un contact quelconque avec Jace.

« Tiens, voila ce que disait la vieille avec ses « on se connait depuis longtemps », ça parait logique, ça date d’y a plusieurs siècle après tout.. C’était assez courant dans ce temps-là.. »

Certes courant, mais pas vraiment agréable à accepter, mais le grimoire ne s’était pas fermé, il laissait Jace le toucher, arrachant un rire amer à la blonde.

« Forcément ça m’aurait étonné que le bouquin ne t’acceptes pas… »

Bon, ils s’en doutaient depuis le début, mais voir la réalité ainsi flanquée sous leur yeux ne plaisait guerre à la blondinette. Dans un nouveau soupire désabusée, elle posa son menton sur l’épaule de Jace, tendant sa main pour tourner les pages à sa place. La photo dont elle lui avait parlée n’était pas bien lui. A demi affalée sur lui, elle s’arrêta à la bonne page, découvrant le fameux cliché qui l’avait tant déroutée

« Tu l’as dejà vu ? T’as la date derrière, je vois pas ce qu’il fait là, c’est quelqu’un de chez toi d’assez récent en plus. je n’ai pas lu les paragraphes afférant. Y’a bien dix pages dessus, ça m’a déprimée, je te laisse faire. »

Déprimée, agacée, dégoutée, en fait elle en savait pas vraiment quel était le bon thermes, et comme elle n’arrivait pas à se réveiller correctement, elle ne chercherait pas plus longtemps comment mieux s’exprimer. Sans plus de concession, Elhiya retira son index de la page et enroula son bras autour de celui de Jace, la tête toujours posée sur son épaule c’était plus pratique pour lire en même temps que lui. Sauf qu’au bout d’une vingtaine de lignes qui ne dévoilait même pas qui était le gosse de la photo, la blonde s’assoupit sur son cousin, la nuit avait été vraiment trop courte..
Revenir en haut Aller en bas
Jace Becker
Jace Becker
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Sous un arbre - Page 38 Empty
Re: Sous un arbre

Message par : Jace Becker, Mer 2 Aoû - 20:25


Nous nous étions réveillé avec l'aurore, le soleil nous taper dans les yeux. Nous avons donc dormis dehors... Je suis cassé en deux mais, au lieu de rester la a regardé le soleil, nous avons décidé de revenir au château avant que tout le monde se réveille.
Brindille d'herbe, cape légèrement mouillée, tête dans le brouillard. Hâte de prendre une douche.
Mais nous n'avions pas le temps, alors que Elhi partaient en direction du dortoir des filles, je me rendais à ceux des garçons. Logiques.
Je me passai l'eau à la figure... Des cernes... c'est rare que j'en ai, ça me donne un petit air blasé...
Je me coiffe, me brossent les dents, et décident de mettre mon uniforme pour les cours qui vont suivre.

Une fois sortie de la salle commune je remarque ma cousine, appuyée contre le mur.
Et me dit qu'elle serait riche a force de m'attendre, et que nous n'avions pas le temps d'attendre pour que je puisse lire le grimoire des Elhi.
Alors que je me passe la main dans les cheveux.

-Tu as une mine affreuse cousine, et tu as oublié de fermer l'un de t'es bouton de chemise.

Elle me grommela quelque chose mais incapable de comprendre.
Mais ferma tout de même son bouton sur la route jusqu'au parc avec moi sur ses talons.

Nous voilà donc dans le parc, elle remarqua un arbre un peu plus loin.
Elle jeta donc son sac, s'assit dessus et je fis la même chose en soupirant et baillant.
Je remarque après qu'elle s'est piqué le doigt une aiguille. À oui, il fallait donner son sang j'avais oublié...
Elle lâcha un petit commentaire à ce sujet d’ailleurs.

-Vu le « système de sécurité » Il doit contenir des trucs bien « trash ».

Avant que je ne réagisse, Elhi me glissa son grimoire sur les genoux avec un soupir.
En me montrant ce que notre grand-mère disait par « on se connaît depuis longtemps ».
Je pris donc le livre dans mes mains et le leva un peu plus vers moi pour que je puisse lire correctement. En rajoutant que ça ne l'étonnez pas que le bouquin ne « m'accepte pas » comme elle dit.

-S'était à prévoir, nous avions des très gros soupçon jusque la, mais c'est sûr a 100% désormais...

Avant de continuer, je décidai de me relever pour pouvoir accéder à mon sac.
Je cherchais le grimoire des Becker que j'avais constamment avec moi.

-On va pouvoir comparer, si ce sont mes ancêtres directs ainsi que les tiens.

Je me réinstalla donc sur mon sac, avec le grimoire des Ellis dans mes mains et celui des Becker sur mes genoux.
Une fois assis, elle posa son menton sur mon épaule accompagné d'un soupir des plus expressif.
Et elle tourna les pages a ma place, ne me laissant pas le temps de lire, je tourne la tête vers elle. Au vue de l'expression de son visage, elle est fatiguée, exaspérée, très motivée ? Pas du tout.
Et elle trouva la page ou il y a la photo dont elle m'avait parler quelques heures plus tôt.
Me demanda si je l'avais déjà vu, et qu'il y avait une dizaine de page d'écrit sur la photo.
Au moment ou j'allais prendre la photo.
Je senti le bras d'Elhi s'enrouler autour du miens et toujours sa tête sur mon épaule.

-Bon et bien, je crois que ce bras est réquisitionné ailleurs.

Avec un petit rire a la fin de ma phrase.

Je pris donc la photo de ma main libre et je commence a la regarder.

-C'est marrant... Il me ressemble beaucoup je trouve....

Je tourne la photo pouvoir voir la date.
1965.
J'ouvris donc le grimoire des Becker et commençai à chercher un mariage où tout ce qui a à savoir en cette 1965.
Pendant que j’effectue mes comparaisons, je sens de plus en plus la tête de Elhi.
Avant que ça une tête ne balle et qu'elle tombe, je décide de bouger délicatement sa tête, pour qu'elle soit entière posée contre mon épaule.
Et je reprends ma lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Aria Morrison
Aria Morrison
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Sous un arbre - Page 38 Empty
Re: Sous un arbre

Message par : Aria Morrison, Ven 4 Aoû - 15:41


Dey avait accepté de m’accompagner jusqu’au parc pour récolter du Voltiflor pour mon cours de botanique. Je pouvais le faire toute seule mais en fait, je ne sais pas si ce que j’avais vu hier, était bien du Voltiflor ou du Filet du Diable. Je ne veux pas me louper et comme je sais que Dey ne peut rien refuser à sa tite puce, j’en ai profité pour lui demander de l’aide. Ça nous permet aussi de passer un petit moment à l’extérieur du château, même si au final, nous ne sommes pas trop loin.

- Tu vois  Dey, c’est pas évidement de les différencier. Je n’arrive pas à savoir si c’est du Voltiflor ou du Filet du Diable. Tu as une idée toi ?

Pendant que je lui demande son avis, je me relève et balaie les alentours du regard espérant trouver la solution ailleurs. Peut-être que je verrais un gros panneau avec une flèche qui scintille pour me dire « je suis ici » ? Mais au lieu d'un panneau, c'est un couple assis près d’un arbre, pas trop loin d’où nous sommes, que je vois. Ils avaient l’air bien proches tous les deux. Le garçon tenait un livre sur ses genoux alors que la fille avait son bras enroulé autour du sien et sa tête posée sur l’épaule du garçon. C’est en regardant plus en détail que mon sang se glace et que je me fige sur place. C’était Jace et Elhiya. Je ne comprends pas comment c’était possible.

Il y a un peu près un mois après ma rencontre avec Jace au cours de botanique, j’avais vu Elhiya et nous avions mangé ensemble à midi. Est-ce que finalement, c’était pour que je lui parle de Jace ?J’avoue qu’elle ne m’avait pas posée de questions sur lui mais elle avait quand même allusion comme quoi elle le trouvait mignon. Est-ce qu’elle était tombée amoureuse de lui ?
Et Jace ? Pourquoi m’avoir charmée dans les escaliers il y a quinze jours alors ? Je pensais pourtant qu’il était sincère. Les mots de Dey me reviennent en tête… Un amour sincère… c’était sans doute ce qu’il voulait me dire, me préparer à cette éventualité que tout le monde n’est pas sincère, que certaines personnes aiment jouer avec les sentiments des autres. Et là, les voyant ainsi tous les deux comme deux tourtereaux, je me dis qu’ils se sont bien moqués de moi, l’un comme l’autre. Jusqu’à présent, je refusais de croire ce qu’on racontait sur les Serpentard, comme quoi ils étaient rusés et aimaient faire mal aux gens. Et c’est difficile de faire face à nos propres convictions lorsque le contraire se présente sous son nez. Comment dois-je réagir ?

Je me sens rouge, rouge de colère. Nous n’étions pas ensemble Jace et moi mais pourtant, j’en étais tombée amoureuse. Et s’il y a bien quelque chose que je déteste par-dessus tout, c’est qu’on se moque de moi. D'ailleurs, ils auraient dû savoir que ce n’est pas une bonne idée de jouer à ce jeu avec moi. Je sors ma baguette de ma poche et la tient fermement de ma main droite. J’hésite encore entre deux sorts : Funrunculus ou Gastronauseus. Les furoncles ou les vomissements ? Pas le temps de réfléchir, ce sera un chacun. On verra les différents effets que ça produit comme ça.

Je fais un pas en avant et commence à lever mon bras lorsque je sens une main qui m’arrête. C’était Dey qui venait de poser sa main sur mon bras. Sur le coup, je l’avais complètement oublié. Et j’ai mal aussi pour lui, percutant qu’il était amoureux lui aussi… amoureux d’Elhiya. Mais au vu de son calme et de son inquiétude, je dirais qu’il ne l’a pas vu. Il ne doit seulement pas comprendre ma réaction. D’un signe de tête, je lui montre le couple qui s’était bien moqué de nous et lui lâche :

- Elhiya et Jace.

J’observe sa réaction. S’il ne fait rien, je reprends ce que je voulais faire.
Revenir en haut Aller en bas
Daemon Stebbins
Daemon Stebbins
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Sous un arbre - Page 38 Empty
Re: Sous un arbre

Message par : Daemon Stebbins, Ven 4 Aoû - 18:06



L’âme n’a pas de secret que la conduite révèle.
Pv Jace Becker, Aria Morrison et Elhiya Ellis• LA de tous• ♫♫♫♫thème musical Dey


C'est une tornade qui était entrée dans ma chambre sans avoir frappé et qui se jeta sur moi sans ménagement en me demandant si je pouvais l'aider après les cours même si je n'arrivais pas à assimiler la moitié du débit vu mon état somnolent encore. Je levais la tête et aperçut Aria déterminée à obtenir ce qu'elle voulait de moi. Je réussis à articuler difficilement :

-Aria, tu abuses là.

Cela avait été ma seule réplique en laissant retomber lourdement ma tête sur mon oreiller pendant que cette dernière m'accablait de suppliques quasi larmoyante pour que je lui cède. Et bien sûr j'avais cédé. Comment voulez-vous dire non à une gamine adorable qui vous fixe avec ses grands yeux humides. C'était impossible. Tite puce savait me manipuler et j'en avais parfaitement conscience pour mon plus grand malheur.

- Oui ! Oui ! je t'aiderai après les cours. Maintenant dehors sinon tu te débrouilleras.

La gamine avait filé comme le dernier tonnerre de Zeus 500 dont la plus part des joueurs de quidditch rêvaient ces temps-ci. Elle était fière de sa victoire sur ma personne et cela se voyait sur son visage. Je me levais donc un peu hérité et me dirigeais urgemment vers la salle de bain. Il fallait que j'efface les traces de mon interruption de sommeil. L'eau chaude coula sur ma peau déliant mes muscles endoloris. Pfff, je ne revenais du culot de la rouge. Je passais sur cela mais il faudrait que nous ayons une sérieuse conversation sur son comportement. En ressortant, je croisais alors Jeffrey qui attendit son tour avec le même genre de tête de déterré que moi. Hier soir, nous avions discuter tard. La rumeur au sujet de moi tirant Elhiya à travers le couloir avait fait le tour du château plus vite qu'un centaure parcourant la forêt interdite. Evidemment, mes camarades m'avaient bombardé de questions, voulant savoir ce quel genre de relation, je partageais avec elle pour être si familier de la sorte avec la serpentarde. Bien sûr, ils m'avaient charrié sur mon nouveau comportement, moi qui aimait tant la discrétion et surtout mon célibat.  J'avais résisté tant que j'avais pu pour garder le silence sur cela.

J'enfilais mon uniforme et ajustais ma cravate. Je descendis sans attendre les autres. Arrivé à la grande salle, je m'assis rapidement et avalé deux tartines ainsi que du café. Je devais me dépêcher si je ne voulais pas être en retard en potion. La matinée fila sans que je me rende compte. Le filtre que je devais reproduire n'était pas des plus aisés. Il s'agissait d'un contre poison. La cloche sonna indiquant la fin de la leçon. J'avais réussi à obtenir la bonne couleur cependant l'odeur n'est pas celle qui devait être.

Retour à la grande salle où j'avais retrouvé Aria. Elle m'avait donc expliqué son dilemme au sujet de Voltiflor ou du Filet du Diable. Elle m'entraina donc après le repas vers le parc afin de me montrer l'endroit.

- C'est pas compliqué de les distinguer. Le filet du diable ne supporte pas la lumière et se rétracte immédiatement.

Au moment où je posais les yeux sur elle pour voir si elle suivait mon explication. Je vis son regard empli de colère. Elle brandissait déjà sa baguette prête à jeter un sort. Je la saisis immédiatement pour la stopper dans sa course.

- Aria non !

avais-je crié.

- Je te rappelle que le règlement interdit de lancer des sorts en dehors des salles de pratique pour les sorciers du premier cycle.

Tite puce attira alors mon attention sur le couple au loin que je n'avais pas remarqué et me révélant leur identité. Je m'approchais et vis la scène. Je ne pouvais pas dire que j'étais enchanté par la situation. Je ressentis un pincement au cœur en voyant la proximité entre la serpentarde qui me troublait et ce fameux Jace que je n'avais jamais encore rencontré. Je pouvais me mettre à la place de la rouge. Cependant j'insistais sur mes propos:

- Même si tu n'aimes pas ce que tu vois, tu n'es pas autorisée à agir de la sorte. On ne lance pas de sorts aussi facilement parce que on est contrarié. tu as quatorze ans. Tu n'es plus enfant ignorante au sujet de la magie. Et si tu le faisais, tu serais sévèrement punie par le directeur.

Je lui pris sa baguette et ajouta :

- Je te la rendrais quand tu te seras calmée. En attendant, allons voir ce qu'il en est.

J'avais tenté de conserver une voix calme, résolu et adulte. Mais il en était tout autre. Ma mâchoire était crispée. Mes muscles s'étaient tendus et si je n'avais pas une bonne explication de la part de ce Jace, je risquais fort de lui mettre mon poing dans la figure afin de lui apprendre à jouer avec les sentiments des autres quand à Elhiya, j'hésitais fortement entre ignorer sa présence et faire comme si elle n'existe pas. Ne lui accordant ni parole ni regard pour lui montrer ma déception ou encore me servir de ma verve pour la remettre à sa place avec tout le piquant dont je savais faire preuve.

J'attrapais donc la main d'Aria et l'entraîna vers les tourtereaux exposés. Je marchais d'un pas rapide entrainant la gamine avec moi sans savoir si elle réussissait à me suivre ce qui était un très mauvais signe. Je plantais devant eux et dis d'une voix doucereuse :

- J'espère que nous ne vous dérangeons pas dans ce moment d'intimité. Mais j'étais pressé de savoir à quoi ressembler le fameux Jace dont ma tite puce m'avait tant parlé et qui ressemblait, d’après ses dires à quelqu'un de bien. Mais au vu de ce que je vois, je doute de la véracité de ses propos. Et si mon idée se confirme, je pense que la situation va devenir regrettable pour l'un de nous deux.

Je plantais mes yeux dans ceux de l'adolescent et fut frapper par la couleur de ses prunelles. Elle ressemblait étrangement à celle d'Elhiya...


Dernière édition par Daemon Stebbins le Sam 5 Aoû - 11:20, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Sous un arbre - Page 38 Empty
Re: Sous un arbre

Message par : Elhiya Ellis, Ven 4 Aoû - 19:19


Du bruit, trop de bruit, ne pouvait-on pas la laisser dormir tranquillement ? d’ailleurs, depuis quand elle dormait ? elle était en train de fouiner dans son grimoire non ? Dur à dire, dur d’assembler les bride d’esprit valide qu’il lui restait, quant à ouvrir les yeux, ce ne fut qu’au prix un ultime effort qu’elle y arriva enfin. Trop de soleil, franchement depuis quand il tapait aussi fort cet astre de jour ? ah ouai toujours… logique. Et puis ce bruit c’était quoi ? Son prénom et celui de son cousin ? Qui pouvait bien les connaître tous les deux en même temps ? On ne pouvait pas les laisser tranquille, c’était trop tôt pour bavasser, et surtout elle, elle dormait, ça se voyait pas ? Elle était exténuée, elle dormait, logique non ?   Mais ce qui était moins logique c’était de se faire scruter par Aria. Encore la tête embrumée, Elhiya bailla, se redressant un peu, vérifiant où elle était .Ah  ouai, elle s’était encore endormi sur Jace, à force faudrait peut-être qu’elle prenne un coussin avec au lieu de s’affaler sur lui. A garder dans un coin de sa mémoire, si celle-ci voulait bien s’activer un jour.

« Rose ? … Hum, nan.. Aria.. ? Qu’est-ce que tu fais là ?

Question stupide, mais ce ne fut que quand elle la prononça qu’elle s’en rendit compte. Aria était une élève aussi, normal qu’elle passe dans coin elle aussi.Lâchant le bras de Jace d’une main, la blonde se frotta péniblement les yeux, ils lui brûlaient, il fallait qu’elle arrive à émerger aujourd’hui… Trop compliqué, mais au moins avait elle réussi à voir que la brunette ne semblait pas super ravie, et en plus, Daemon lui tenait la main. Il faisait quoi lui aussi ici ? Bon, ok, question tout aussi stérile, c’était la même que tout à l’heure, et puis c'est la seule chose qui l'avait perturbé : sa présence, rien de plus. Franchement, on devrait avoir le droit de rester au lit qu’on on avait dormi que deux pauvres heures ! D’un sourcil surélevé dubitatif, Elhiya bailla de nouveau, lâchant finalement son cousin pour mettre sa main devant sa bouche avant de s’appuyer à nouveau contre son épaule, trop fatiguant de rester assise droite.

Elle fixa faiblement le brun qui venait leur adresser la parole sur un ton étonnamment faux, utilisant un possessif pour parler de la petite Aria. Faudrait réellement que quelqu'un se dévoue pour expliquer à ce garçon qu'il fallait arrêter d'utiliser ce genre d'adjectif à tout bout de champ. Ça pouvait finir vexant à force. Elhiya, qui n’était pas prête d’émerger, en était à se demander ce qui lui  était sensé la frapper le plus. Faire le lien entre Jace et Aria, revoir la petite brunette rougir quand elle lui parler de lui, ou voir Daemon flanqué à coté arborant un air suffisant en s'adressant au petit serpentard, mélange des deux très certainement. Mais incapable d’analyser correctement la situation, la blonde soupira, commençant à être exaspérée


  « car, vous vous connaissez ? »

Question tout aussi stupide que les précédentes, que quelqu’un lui offre un café serré cela pourrait peut-être lui permettre de dire quelque chose de sensé ne serait-ce que très brièvement. Son regard ensommeillé glissa de l’un a l’autre, une qui tirait la gueule sans réellement dire pourquoi, l'autre qui n'était pas plus reluisant, ou alors elle n'avait pas tout suivi. Y’avait pas à dire chez les Rouge ça respirait la joie de vivre.... Nouveau bâillement, nouveau sourire en coin désabusé, il lui semblait comprendre le quiproquo mais pas sur..

 « En fait j’m’en fou, oubliez. Et puis.. si, vous nous dérangez en fait,  j'aurai bien voulu continuer à dormir. Jace est pas un super oreiller, mais en ce moment c’est ce que j’avais de mieux. Et d'ailleurs toi... » Coup d'oeil à son cousin, posant une main sur son avant bras pour l'enserrer  « N'y pense même pas ! »

Autant lui intimer de laisser courir, avec le manque de sommeil il devait également d'être irritable. Si des deux elle était la plus impulsive, elle restait la plus apte à feindre l’indifférence la plus complète,  elle avait vu ce que ca donnait chez la vielle mamy Becker. Pour le coup, il valait mieux qu'elle réponde avant lui . Nouveau bâillement, avant d’adresser au jeune rouge et or un regard assassin, il prenait soin d'éviter son regard, la baignant d'un reproche silencieux, très mature comme attitude !  Tellement courageux de ne s'adresser qu'à Jace aussi... Un soupire lui échappa à nouveau, désabusé, il venait de prodiguer des menaces ? Qu'est ce qu'il lui prenait ?  

« La seule chose regrettable Daemon, c'est que tu parles, comme toujours, pour rien dire... »

malgré un ton relativement dur, Impossible de contenir un nouveau bâillement. Elle avait quand même connu de meilleur réveil ces derniers jours..  limite avoir Myrtille qui lui sautait hystériquement sur la tête était plus agréable.. Ses yeux glissaient alternativement sur les deux Rouge & Or et la seule chose qui lui traversait l'esprit c'était qu'elle avait sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
Jace Becker
Jace Becker
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Sous un arbre - Page 38 Empty
Re: Sous un arbre

Message par : Jace Becker, Sam 5 Aoû - 1:40


J'étais tellement concentré dans les grimoires que je ne faisais même plus attention à la tête de ma cousine contre mon épaule.
Bien que les deux grimoires soient en grande partie «glauque » Il s'avérait que cela était très instructif.
L'homme sur la photo s'appeler « Hugues Becker » Et avec les informations contenues dans le grimoire des Ellis et dans celui des Becker il s'est avéré que s'était l'un de mes ancêtres directs.
Plutôt logique que je lui ressemble du coup.

Je continuais donc ma lecture, je trouvais les grimoires de moins en moins durs à lire, au contraire.
La seule chose qui me détacha de ma lecture c'est la voix d'un garçon qui vient se piquer en face de moi. Je lève la tête en sentant Elhiya se réveiller doucement.
Mon sang ne fit qu'un tour lorsque je vois les deux personnes en face de moi. Ma lionne et un autre garçon qui lui tiens la main.
Et qui part dessus tout, l'appelle « tite puce » un rictus de colère que j'essaye de contrôler avec beaucoup de mal apparaît sur mon visage, ma mâchoire se contracte et j'entends quelques mots de la part d'Elhiya qui venait de se réveiller de très mauvaise humeur.

Alors que j'allais me lever pour dire ce que je pense à ce grand gaillard. Je sens la main d'Elhi sur mon avant-bras pour me maintenir au sol.
Je la regarde et fais un sifflement entre mes lèvres comme signe désapprobateur.
Et l'entend dire d'une voix dur le prénom du garçon. « Daemon »... Oui, le garçon qui l'a embrassé et qui l'a enfermé dans une salle de classe vide, elle m'en a parler il y a une peu plus de un heure.
S'était trop pour moi, je devais me lever.
Je referme donc les deux grimoires que je pose sur mon sac.
Je retire la main d'Elhi qui me retient, me relève les poings serrer. Fixe du regard le garçon en face de moi.

-D'une. La moindre des politesses c'est de donner son nom avant de s'adresser à quelqu'un que tu ne connais pas.

Lui dis-je d'un ton cinglant, et mon ton ne va pas changer par la suite.

-De deux. Tu te prends pour qui pour l'appelée « titre puce » comme-ci elle t'appartenait ? Ce n'est pas un objet. Et ce n'est pas super adorable comme surnom. Et pour finir. Je connais enfin le visage de l'individu qui à enfermer ma cousine dans une salle de classe pour la bécoter.

J'approche d'un pas.

-Alors t'es leçon de morales à deux sous concernant « être quelqu'un de bien » comme tu dit si bien, tu peut te les garder pour toi.

Je fixe le regard du garçon. Je tourne la tête vers Aria, je la vois en colère avec un mélange de tristesse... cela me brise le cœur, je baisse légèrement les yeux...

-Elhiya est ma cousine... Désolé de pas te l'avoir dit plus tôt, mais on l'a découvert il y a quelques jours. Ainsi que d'autres truc...

Je retourne à mon sac, range le grimoire des Ellis et donne celui des Becker à Elhiya avant de me relever.

-Oh, j’oubliai...

Je regarde de nouveau le rouge et or qui se trouve en face de moi.

-Pour discuter avec quelqu'un qui t'est totalement inconnue mise à par le nom. On évite de proférer des menaces, ça met une sale ambiance après.

Chapeau l'artiste. Tu as réussi à me sortir de mes gonds, en plus je n'ai pas dormi longtemps. Surtout dans l'herbe... Très irritable... trop même.


Dernière édition par Jace Becker le Sam 5 Aoû - 11:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aria Morrison
Aria Morrison
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Sous un arbre - Page 38 Empty
Re: Sous un arbre

Message par : Aria Morrison, Sam 5 Aoû - 10:02


Dey a compris tout de suite mes intentions. Il faut dire qu’il me connait par cœur, j’aurais très certainement fait la même chose à sa place. Néanmoins, je ne suis pas d’humeur à recevoir une énième leçon de moral. Je me fiche pas mal du règlement, là, tout de suite. A quoi cela sert-il de connaître la magie s’il est impossible de l’utiliser quand on en avait envie ? Il me confisque ensuite ma baguette et me prend ma main. Pendant qu’il m’entraîne en direction du couple, je lui hurle dessus, énervée : « Non, tu n’as pas le droit ! Rends la moi ! » Je le déteste de ne m’avoir pas laissé aller jusqu’au bout, il n’avait pas le droit de me faire ça. Une fois devant eux, Dey leur fait part de sa façon de penser d’une voix calme. J’admirais son calme, tout l’inverse de moi qui était en train de m’emporter.  Je ne le détestais plus à présent. Par contre, ces mots adressés essentiellement à Jace, étaient forts et je craignais un peu la réaction de ce dernier.

C’est d’abord Elhiya qui intervient, elle avait l’air de se réveiller et l’air de rien, était tout simplement étonné de nous voir. Tout ce qui l’importe est de dormir et ne se gêne pas de me dire que Jace n’est pas très confortable comme coussin. Je sens que ça bouillonne de nouveau en moi. Comment peut-elle continuer son cinéma alors que je suis ici, devant elle ? N’a-t-elle aucune compassion, aucun sentiment, aucune pitié pour réagir comme ça ? Et je dois avouer que sa dernière phrase, adressée à Dey, me fait mal pour lui. S’il ne m’avait pas pris ma baguette, je lui aurais jeté maintenant le sort de Funrunculus.

Ma respiration s’arrête quelques secondes lorsque Jace prend lui aussi la parole, pour s’adresser directement à Dey. Il a l’air énervé lui aussi mais je l’écoute, essayant de me contrôler. Je sens que ça bouillonne chez Dey et au fur et à mesure de ses propos, je lui lâche sa main pour poser ma main sur son bras l’invitant à continuer à rester calme et ne pas intervenir maintenant.  Quand Jace prononce le mot « cousine », je ne percute pas tout de suite de qui il parlait mais ensuite, quand les mots : « Elhiya est ma cousine »  sortent de sa bouche, ils me font l’effet d’une bombe. Alors ça, c’était sans doute la dernière chose dont je m’attendais à entendre. Je le regarde dans les yeux et j’ai l’impression qu’il est sincère et que tout cela n’est qu’un énorme malentendu. Plein de questions me traversent maintenant la tête mais je sais que ce n'est pas le moment pour les poser. Je suis encore énervée, ma colère n’était pas complètement redescendue. Il fallait que je parle, que je mette certaines choses au clair et surtout que j’évacue toute cette colère qui était en moi. Je me place donc entre les deux garçons pour pouvoir me retrouver directement face à Jace et en pointant et tapotant mon index sur son torse, je lui dis droit dans les yeux :

- D’abord Jace, sache que tu n’as aucun droit d’interdire à Dey de m’appeler « tite puce » ou autre. Il est comme mon frère pour moi et a toujours veillé sur moi depuis que je suis ici. Donc, les surnoms qu’il peut me donner ne te regardent pas. D’ailleurs, tu devrais le remercier parce que je m’apprétais à vous lancer à tous les deux un sort de Funrunculus et Gastronauseus… mais comme il m’a pris ma baguette… vous avez eu de la chance quoi…

Baissant ma main, je continue de le regarder dans les yeux. Ses yeux toujours aussi bleus, toujours aussi beau... mais je ne craque pas et reprends :

- Ensuite, ce qui se passe entre Dey et Elhiya ne regardent qu’eux. Je te demande de ne pas t’en mêler. Ils sont assez grands donc laisse les s’il te plaît. Je n’aimerais pas que Dey s’immisce dans mes histoires de cœur.  

Je prends ensuite une grande inspiration, ferme les yeux et d’une voix plus calme reprend :

- Bon… et je m’excuse… je ne savais effectivement pas que vous étiez cousins tous les deux. Mais en vous voyant ainsi tous les deux, j’ai cru que vous vous étiez moqués de moi et de mes sentiments pour toi.

Je viens de me rendre compte de ce que je venais de lui avouer. Je referme les yeux et baisse la tête un peu gênée.
Revenir en haut Aller en bas
Daemon Stebbins
Daemon Stebbins
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Sous un arbre - Page 38 Empty
Re: Sous un arbre

Message par : Daemon Stebbins, Sam 5 Aoû - 11:23



L’âme n’a pas de secret que la conduite révèle.
Pv Jace Becker, Aria Morrison et Elhiya Ellis• LA de tous• ♫♫♫♫thème musical Dey


Avant que j'ai pu rétorqué à Elhiya ou au fameux Jace quoique ce soit, voilà Aria qui se met en mode justicière et s'interpose entre moi et le bellâtre. Et fait, tout un discours ajoutant son acte de magie avortée. Alors je distille à cet instant dans la conversation :

- Honnêtement tite puce, même si tu es une bonne sorcière, tu n'aurais pas pu les avoir aussi facilement. Elhiya est en septième années et ce sont des sorts assez basiques pour son niveau. Peut-être un par surprise et encore j'en doute. L'autre aurait eu largement le temps de parer, de te renvoyer un sort et d'utiliser un contre sort sur ta victime. Cependant merci de prendre ma défense, cela me touche beaucoup.

A cette seconde, j'ignore totalement le serpentard et répond à la verte et argent de manière ironique :

- Je parle peut-être trop mais au moins je ne passe pas mon temps à faire un pas en avant puis deux en arrière. J'assume.

Puis pointant du doigt le brun, j'ajoute à son encontre :

- Je concède que j'aurai du donner mon nom. Comme l'a dit tite puce, je suis Daemon. Cependant en voyant la tristesse dans les yeux d'Aria, il m'était impossible de me contenir et de rester sans agir alors qu'elle se sentait trahie. Jamais, je ne supporterai que quelqu'un lui fasse du tord même si c'est quelqu'un qui ne me laisse pas indifférent.

Je jetai un coup d’œil vers la serpentarde pour lui signifiait que ce passage était pour elle.

- Et si pour protéger ma sœur de cœur, je dois aplatir la moitié des élèves de cette école. Je n'hésiterai pas à le faire. Quitte à en être virer.

Oui, j'étais ainsi. Sans compromis pour défendre ceux qui m'étaient précieux. Entier et loyale comme ma nature et mon caractère me poussaient à l'être. Même si à la base, j'aurai aimé être à Serdaigle. Avec le temps, je me rendais compte que Gryffondor était la bonne maison pour ma personne.

- Pour ce qui se passe avec ta cousine, Elhiya a assez d'aplomb de verbes et d'intelligence pour se défendre. Elle n'a besoin de personne pour cela comme nous avons pu le voir, il y a quelques instants. Donc descend de ton hippogriffe et respire un coup, tu verras cela pourrait te rendre un minimum crédible.

Je respirais un coup et dis:

- En ce qui concerne mes mots, ce n'était pas des menaces mais une mise en garde appuyée et qui reste valable pour le moment. Nous portons tous plusieurs masques et certains sont plus noirs que d'autres.

Oui j'étais le premier à pouvoir valider cette vérité. Il y avait le Daemon des cours, dey avec les amis, celui des fêtes trop arrosées et enfin la dernière facette était celui qui éprouvait des sentiments amoureux et qui n'était pas capable de les comprendre pour le moment.

- Pour finir au vu du quiproquo de la demoiselle, je reconnais que des excuses sont de rigueur dans ses circonstances.

J'accentuais mes paroles par un signe signifiant que je m'excusais. Il prendrait mon geste comme il le voudrait cela m'était complétement égale. Pour le moment, j'étais partagé sur le statut que j'allais attribuer à Jace. D'un côté le fait qui ne se plie pas devant moi, me rassurait. Voir comme il avait garder son calme aussi en expliquant les circonstances à tite puce était aussi une bonne chose. Néanmoins, sa manière de tenter de me dominer m'exaspéra. Au vu de sa taille et de son âge, il aurait du être plus souple su ce point. J'en déduisais qu'il était aussi impulsif que sa cousine que qui promettait aussi un certain entêtement.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Sous un arbre - Page 38 Empty
Re: Sous un arbre

Message par : Elhiya Ellis, Sam 5 Aoû - 16:53


Forcément, le petit Serpent s’était levé pour énoncer sa façon de penser, arrachant à sa cousine une moue réprobatrice et agacée, comme si il était nécessaire de rajouter de l’eau au moulin des deux rouges… Et voilà qu’il y allait gaiement en palabres à son tour... Franchement, c’était ennuyeux cette habitude que tout le monde avait à s’épancher en discours stériles. Au moins avait-il eu la présence d’esprit de dire qu’ils étaient cousins avant de lui refiler le livre des Becker sur les genoux, c’était déjà ça. Haussant les yeux au ciel, Elhiya ne put s’empêcher de lui adresser un sourire en coin en demi-teinte, entre agacement et attristement, il faisait des efforts pour rien, cette comédie puérile ne nécessitait pas qu’il gaspille autant de salive. Elle aurait bien tenté de lui dire de lâcher l’affaire, mais pour le coup elle avait la flemme et ne savait pas vraiment si elle était apte à le faire abandonner. Elle regarda dubitativement Aria tapoter le torse de Jace l’air faussement féroce. C’était mignon, du point de vue d’Elhiya elle ressemblait à un chaton le poil hérissé en train de s’arc-quebouter en feulant. D’un nouveau bâillement la blonde scrutait la scène d’un œil absent.

Les mots du sortilège de Gastronauseus lui arrachèrent un sourire amusé, les effets de ce sort était assez comique il fallait l’avouer, elle l’avait testé une semaine auparavant sur une Gryffondor inconnue d’ailleurs, avec grand succès. Ça lui avait valu un retour assez piquant, mais le résultat valait tout de même la peine. Toujours aussi peu concernée, elle écoutait évasivement ce que la brunette racontait, venant prendre la défense du 6eme année qui l’accompagnait… Touchant, mais assez risible en fait. Un sourire moqueur ourla ses lèvres alors qu’elle levait le nez pour les regarder tous les trois. En fait tout ce remue-ménage commençait à la fatiguer, et elle hésitait franchement à se lever pour partir sans dire un mot.

Mais le jeune Rouge et Or venait à reprendre la parole à son tour. Arrachant un rictus à la blonde, après l’avoir ignoré il estimait normal de tenter un minimum de répartie ? Ridicule. Tout comme cette façon de pointer du doigt son cousin, de faire des sous-entendu stupides ou de continuer à noyer tout le monde sous un flot de parole suffisantes. En fait, plus que fatiguant toute cette mascarade était agaçante…

Elhiya fini par se lever en soupirant, choppant la manche de chemise de Jace pour le faire reculer, il était devant elle, et ce n’était pas vraiment pratique pour s’adresser correctement à ses interlocuteurs.


« Tu permets… Tu me gênes... Merci »

Décalant le vert et argent pour avoir un peu de place face aux deux autres, la blonde lui adressa un sourire fatigué avant de reposer ses yeux clairs, toujours ensommeillés, sur les deux Rouges et Or, et soupira pour répondre à Daemon.

« De la part d’un gars qui a besoin d’une 4ème année pour le défendre alors qu’il s’en prend à un 5ème année, j’avoue ..on se passera de trop de commentaire en fait. »
Sourire narquois au brun qui n’était plus capable de la troubler autant que la veille. Comem quoi avoir que deux heures de sommeil dans le nez ça avait quelques avantages. En fait, ce n’était qu’à lui qu’elle en voulait pour le moment. Qu’Aria ait pu se fourvoyer en la voyant en compagnie de Jace c’était normal, mais qu’il vienne nourrir les inquiétudes de la gamine était nettement moins concevable. Il devait normalement être apte à faire preuve de plus de maturité et ne pas en venir à prendre Jace à partie. S’il était capable de monter sur ses grands chevaux pour un quiproquo qui pouvait blesser une fille de sa maison, il aurait dû être capable de deviner que se montrer agressif, même verbalement, envers deux membres d’une même famille n’était pas judicieux…

« Tu assumes ? Oui, uniquement quand aucune échappatoire est disponible… C’est sûr… super courageux ! C’est comme continuer à t’en prendre à un plus jeune que toi qui a daigné t’expliquer poliment que vous nous devez plus que des excuses sur ce coup… et nous au moins on ne se donnait pas la main. Donc tu vois, le seul qui perd toute sa crédibilité, Princesse, c’est toi, et uniquement toi. »

Oui, les choses lui arrivaient à l’esprit avec un peu de retard. Et si elle n’avait rien dit à l’origine, il s’avérait, qu’au milieu du voile cotonneux qui la possédait toujours, elle n’avait pas loupé ce détail. Détail infime qu’en temps normal elle aurait occulté sans soucis, mais qui en fait l’agaçait irrationnellement. Ça, mélangé à la façon dont il incriminait Jace. Elle ne comptait pas laisser passer. Son ton s’était naturellement fait hautain sans qu’elle ne s’en rende compte.

« Quant à tes mises en garde ridicules, c’est franchement mignon… Mais je pense que tu ferais mieux de t’abstenir en fait… Je doute que je te laisse faire passivement…. Vois-tu… Je pourrai encore avoir besoin de Jace comme oreiller vu ta capacité à « assumer » comme tu dis. »

Elle avait planté sur Daemon un regard des plus insolents avant d’adresser à Aria un sourire en coin sincèrement désolée. ce n’était pas elle qu’elle était en train d’attaquer, malheureusement, elle faisait partie des dommage collatéraux, à tort…

« N’y voit rien de déplacé là-dedans Aria, je compte pas bouffer Jace, peu importe combien on peut sembler proche… De nous quatre, les seuls à être les moins à incriminer c’est nous. C’est assez tristes quand on sait qu’on est affublé des couleurs qui se veulent les plus mesquines… »  Adressant un sourire fielleux à Daemon, elle inclina doucement la tête sur le côté « Un échange de cravate   serait presque de rigueur. Et puis, moi aussi je suis capable de me confondre en palabre juste pour vous dire qu’en fait vous me faite pas mal ch**r !  C’est pas dur, il suffit de se croire supérieur aux autres !»

Sans plus de prérogative, Elhiya récupéra son sac, pour fourrer l’ouvrage de cuir vert. Rester ici allait finir par lui mettre les nerfs en pelotes plus qu’ils ne l’étaient déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Jace Becker
Jace Becker
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Sous un arbre - Page 38 Empty
Re: Sous un arbre

Message par : Jace Becker, Sam 5 Aoû - 17:47


Je fixais Daemon du regard, et je remarquai ma petite lionne se placer entre lui et moi, et commence à me tapoter de l'index mon torse.
Je baisse la tête pour la regarder, elle est belle. Et je l'écoute parler, je ne fais pas attention à ce qu'elle dit, je contemple son magnifique petit visage. Et seul quelques ont réussi à me sortir de ma contemplation. « Mes sentiments pour toi ».
Je lève les yeux vers elle qui a les siens fermer. Alors que ma main était en train de se lever pour caresser son visage.
La voix de Daemon perturba ma concentration. Ma main se baissa.

Il me pointe du doigt par-dessus tout. Qui lui a éduqué le respect à celui-là ? Un vrai serpent dans l'âme. Je vais lui rentrer dedans s'il continue comme ça. Nous allons avoir une très grande conversation avec ma cousine...
Alors que j'allais rétorquer de nouveau, et je sentis Elhi m'attraper la manche pour me faire reculer, et je me laisse faire.
Viens ensuite Elhiya dans toute sa splendeur de son impulsivité. Hum... Je devrai me taire je pense...
Cependant ça me dérange. Elle parler certes à ce Daemon dans un premier temps, mais je ne supporte pas qu'Aria soit prise entre ces deux-là.

J'attrape donc sa main pour l'éloigner un petit peut de ce groupe, et j'entendis Elhi dire qu'elle pourrait encore avoir besoin de moi comme oreiller, et dit quelques mots à Aria.
Je tourne donc la tête vers elle.

-Trop gentil Elhi.

Je vois qu'elle est entrain de récupéré ses affaires, je la regarde et m'approche d'elle.

-Je ferais quelques recherches de mon côté, pendant que tu dormais j'ai trouvé des choses intéressantes, je t'expliquerais plus tard.

Je m'approche de nouveau vers Aria, je pris son visage entre mes mains et pose délicatement un baiser sur le front.

-Tu as dit que tu avais des sentiments pour moi.

Je sent mes joues devenir rouge.

-C'est totalement réciproque... Et je veux pas que tu en doutes.

Je lâche son visage.

-Je voudrais... qu'on se voit, rien qu'a deux. Samedi seize heures ?

Je baisse légèrement les yeux en me passant la main dans les cheveux.
Eh bien... Ça fait du bien de tout lui avoué.
Revenir en haut Aller en bas
Aria Morrison
Aria Morrison
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Sous un arbre - Page 38 Empty
Re: Sous un arbre

Message par : Aria Morrison, Sam 5 Aoû - 19:22


Je ne comprends pas pourquoi il a fallu que Dey fasse la remarque comme quoi je n’aurais pas pu les avoir tous les deux avec mon sort. Ça ne m’a pas plu qu’il me fasse cette constatation devant eux. Je préfère ne rien dire mais je lui en parlerai quand on se retrouvera juste tous les deux. J’avais ensuite écouté le reste des paroles de Dey qui m’allaient droit au cœur. Je sais qu’il sera toujours là pour moi et qu’il veillera toujours sur moi, comme mon frère le ferait s’il était ici. Il s’adressa ensuite à Elhiya qui elle-même se mit à lui répondre. J’avais l’impression d’être au plein milieu d’une querelle amoureuse et je me sentais un peu embarrassée.

Fort heureusement, après avoir déclaré à Jace que j’avais des sentiments pour lui, il me prend la main et m’éloigne un peu des deux autres. Je regarde nos mains enlacées l’une dans l’autre, sentant la chaleur de sa main et la mitaine qu’il porte. Il faudra que je lui demande un jour pourquoi il porte ses mitaines noires mais pas maintenant, pas tout de suite. Je ne veux pas gâcher ce petit moment entre lui et moi. Il s’approche d’Elhiya pour lui lancer quelques mots mais je n’écoute pas, je garde ma tête baissée, regardant toujours nos mains liées. Puis, sans que je le veuille, il décide de les séparer et ça m’attriste. Ce moment allait être fini.

Mais contre toute attente, il se rapproche de moi et prend mon visage entre ses mains. J’ai toujours la tête baissée et je sens ses lèvres se poser sur mon front. Un baiser tendre et sincère. Je sens un frisson me parcourir au niveau de mon visage lorsqu’il me touche, puis mon corps entier. Une sensation bizarre mais agréable. Je l’entends ensuite reprendre la phrase que je lui avais dite quelques minutes plus tôt, celle où je lui avouais avoir des sentiments pour lui. Je relève la tête pour le regarder et croise son regard. Ses mains sont toujours posées sur mon visage. Il m’avoue à son tour avoir des sentiments pour moi et qu’il ne veut pas que j’en doute. Comment pourrais-je en douter à ce moment précis ? Ses yeux m'ensorcellent comme les deux premières fois où je l’avais vu. Je n’étais plus énervée, j’étais amoureuse de lui.

A mon plus grand regret, il libère mon visage de ses mains. Je continue de me perdre dans ses yeux lorsque je l’entends prononcer ces mots que j’attendais depuis maintenant un mois. Il venait de me proposer un rendez-vous. Je sens mes joues se rougir. Il détache son regard du mien et passe sa main dans ses cheveux. Qu'est-ce que j'aime quand il fait ça. D’une voix douce, je lui réponds :

- Oui, samedi seize heures, juste toi et moi.

Je sens mon cœur qui bat vite et fort. Je recule d’un pas pour m’éloigner mais je me rends compte que je ne connais pas le lieu de notre rendez-vous. Je lui demande donc :

- Et… Où veux-tu qu’on se retrouve ?
Revenir en haut Aller en bas
Daemon Stebbins
Daemon Stebbins
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Sous un arbre - Page 38 Empty
Re: Sous un arbre

Message par : Daemon Stebbins, Sam 5 Aoû - 20:32



L’âme n’a pas de secret que la conduite révèle.
Pv Jace Becker, Aria Morrison et Elhiya Ellis• LA de tous• ♫♫♫♫thème musical Dey


J'étais piqué au vif par les propos de la serpentarde qui manifestait toute sa mauvaise fois à cet instant précis. Je bouillonnais intérieurement de colère et je me sentais surtout blessé.  Je ne portais pas attention à Jace qui éloigna Aria de nous. Elle osait dire que c'était moi qui n'assumait pas mes sentiments alors qu'à chaque fois, c'était elle qui avait fui devant la situation. Elle avait même osé dire qu'il fallait qu'on échange nos cravates et que j'aurai du me sentir coupable d'avoir tenue la main d'Aria. Que croyait elle ? Je n'étais pas le genre de type à cumuler les conquêtes et les filles en même temps. Je laissais cela à d'autres que cela intéressait. Le fait, qu'elle remette ce que j'étais, accentua l'amertume qui augmentait dans ma personne. Evidemment le mode attaque se mit en action.

- Je pense qu'on va remettre les choses dans l'ordre Miss Ellis.

Je m'étais rapproché de la blonde. Avoir employé son nom de famille ne faisait qu'indiquer que je ne réussirai pas à me maîtriser. Cependant elle avait voulu taper fort et bien à mon tour. J'allais tenté de l'acculer aussi.

- Je crois que  près du lac, c'est moi qui est pris une gifle. Je te concède j'avais largement dépassé les bornes. Toutefois tu as aussi ta part de responsabilité. Qui a voulu faire sa maline en jouant les séductrices ? c'est peut-être moi qui est pris tes mains et les aient collées sous ma chemise ou bien s'est assis à califourchon sur moi ? Ensuite parlons du parc Saint James maintenant. Je t'ai embrassé c'est vrai. Toutefois, tu ne t'ai pas fait prié pour répondre pendant notre échange voir même à les laisser des doigts se perdre une fois de plus sur ma personne. Et qui a tout arrêté parce qu'elle paniquait ? Certainement moi encore. Et qui a choisi de me laisser rentrer seul ? Qui a avoué m'éviter pendant des jours et qui l'a avoué quand on était dans la salle déserte ? Et qui s'est emparé de mes lèvres comme une naufragé à la dérive et m'a une fois de plus planté après avoir entendu ce que je t'ai avoué et en me faisant une ébauche d'explication branlante ? C'est toi, toujours toi et encore toi.

Cette fois, c'était mon tour de vider mon sac. Je ne la lâchais pas du regard. D'ailleurs certainement que une lueur vive devait briller dans mes yeux à cette seconde tels des éclairs déchirant le ciel.

- Alors de nous deux, c'est bien toi qui prend la poudre d'escampette en permanence et n'assume pas ... Doxy.

Je m'interrompis brusquement. Ébouriffante mes cheveux dans un geste de frustration qui était des plus évidente. Si j'avais suivi mon instinct, je l'aurais plantée là avec son cousin. Lui souhaitant bon courage pour la suite et espérant ne plus la croiser. Mais voilà, il y avait un traitre. C'était mon fichu cœur. A la pensée que j'avais eu, il s'était affolé, tambourinant comme un damné. Essayant de m'indiquer par son rythme anormalement que je n'avais pas le droit de faire cela. Alors je me suis dirigeais vers l'arbre tout près en contournant la verte et argent. Puis j'ai frappé ma main contre le tronc., marmonnant :

- Pourquoi je n'arrive pas à te chasser de moi.

Je n'avais pas envie de lui faire face et je me fichais bien que les deux autres aient vu mon comportement. Après tout, je n'étais qu'un adolescent aussi. Cette fille me rendait fou au-delà du possible.

* Merlin, pitié, achevez-moi en cette seconde que je retrouve la paix*

C'est la seule réflexion logique qui traversa mon pauvre cerveau...
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Sous un arbre - Page 38 Empty
Re: Sous un arbre

Message par : Elhiya Ellis, Sam 5 Aoû - 22:28


La tête penchée dans son sac, fouinant entre les livres de cours à la recherche de ce qu’elle était censée donner à son cousin - et qui lui était sorti complétement de la tête- la blonde opina d’un signe de tête à l’information que le brun lui donnait. S’il avait trouvé quelque chose de plus, tant mieux, ils verraient ça plus tard, ce n’était pas urgent. Ils avaient fait sans depuis des années, quelques jours de plus ne changeraient pas leur vie. Et puis vu l’épaisseur des deux ouvrages, ils n’avaient encore pas mal de temps à passer le nez dedans afin de comprendre ce que la vielle voulait dire par « corrigez nos erreurs ».  Se redressant, tenant d’une main ce qu’elle devait confier à Jace, elle le regarda, d’un œil attendrit s’occuper d’Aria, lui proposant le rendez-vous dont il lui avait parlé la nuit passée. Ils étaient mignons tous les deux, elle n’en avait jamais douté. Mais c’était sans compter avec Daemon, piqué à vif par ses propos balancés sans aucun ménagement juste avant, qui l’arracha à de son observation des deux plus jeunes.

Peut-être qu’elle aurait dû se sentir mal de l’avoir ainsi blessé volontairement, mais ni remords, ni regrets ne lui parvenaient alors qu’il s’était rapproché d’elle passablement énervé. Elle le fixa, durement, l’écoutant sans l’interrompre alors qu’il énumérait plus ou moins correctement ce qui s’était passé entre eux les deux dernières semaines. A quoi ça pouvait bien lui servir ? Elle savait parfaitement ce qu’elle avait et pas fait. Un haussement de sourcil trahit sa surprise quand il aborda des faits qui n’étaient pas les siens, lui arrachant un léger sourire en coin. Ce n’était franchement pas sympa de la confondre avec une autre. Vexant même. Son cœur avait manqué un battement, imperceptiblement alors qu’il avait été infidèle à la vérité.  Elle entre-ouvrit la bouche pour le lui faire remarquer, mais il ne lui laissa pas le temps. La frustrant d’autant plus.

Le calme olympien dont il avait fait preuve en arrivant devant eux pour les incriminer semblait l’avoir abandonné, son sérieux et sa logique implacable également. Pour peu, elle trouverait cette explosion de colère et d’exaspération touchante.  Non, en fait ça l’était… Voilà elle n’arrivait plus a lui en vouloir. Il suffisait qu’il lui tienne tête, qu’il lui prouve qu’il était autre chose que la pale caricature incomplète de lui-même qu’il s’était efforçait à lui donner de prime abord, pour qu’elle lui concède tout ce qu’il voulait.  Elle ne pensait pas qu’il se serait laissé atteindre par ses propos aussi facilement. Pas plus qu’elle aurait cru qu’il en vienne à vider son sac devant Jace et Aria, abandonnant l’image de garçon mature et responsable qu’il avait voulu leur dépeindre en défendant farouchement les sentiments de sa comparse Rouge & Or.

Elle l’avait certes cherché à l’éviter plusieurs jours, mais il était loin d’être aussi innocent qu’il voulait bien le dire, et ses tentatives pour la blesser elle, aurait très bien pu être complétement vaines s’il ne se donnait pas autant de mal. Un sourire amer avait ourlé ses lèvres alors qu’il avait utilisé encore ce surnom totalement ridicule de Doxy. S’il lui en voulait tant que ça, il aurait très bien pu partir directement au lieu d’utiliser ce sobriquet stupide dont il l’avait affublé la première fois qu’il s’était vu. Il avait vu à quoi ça ressemblait un tas de Doxy au moins ? Mais l’estomac de la blonde se tordait désagréablement. Elle n’avait certainement pas oublié cette envie irrationnelle de le prendre dans les bras quand il semblait perdre pied, ça lui avait déjà fait le coup dans le parc quand il avait voulu partir, et dans la salle de classe la veille quand il l’avait quelque peu brusquée. Elle soupira, toujours le même sourire en coin flanqué sur le visage.


« Oui, bien sûr, tu n’y es pour rien la dedans hein ? »


Dans cette histoire, elle n’était pas la seule à avoir ses torts,  elle lui avait bien dit de rentrer tout seul à Poudlard, certes, en même temps, il s’attendait à quoi ? A ce qu’ils restent contrits dans un lourd silence pesant pendant tout le temps du trajet retour ? Il fallait être un tant soit peu censé, ça n’aurait pas pu se faire…. Elle avait également initié ce baiser passionné dans la salle de classe, en même temps, c’était bien ce qu’il demandait, qu’elle lui dise ce qu’elle ressentait, ce qu’elle éprouvait. Or elle n’était pas vraiment douée avec les mots pour ce genre de chose, les gestes étaient nettement plus simples. Et là, il venait le lui reprocher alors qu’il n’avait pas demandé son reste voyant qu’elle était incapable de lui tenir tête bien longtemps. Elle lui avait même promis qu’ils se reverraient quand elle aurait plus de temps libre, et c’était elle qui était de mauvaise foi ? C’était l’hôpital qui se fouttait un peu de la charité pour le coup. Elle n’avait pas fui hier, elle avait eu besoin de rassembler ses idées, ses pensées, de comprendre quels étaient les sentiments contradictoires qui l’habitaient. Et ce n’était certainement en sa compagnie qu’elle aurait réussi.  Mais visiblement c’était trop dur à comprendre… elle voulait bien lui expliquer si c’était si important, mais pour ça il ne fallait pas la fusiller du regard de la sorte en déguerpissant vers l’arbre juste derrière elle, pour aller le frapper. Le geste lui arracha un sursaut ainsi qu’une faible grimace. Visiblement, elle l’avait poussé à bout.

*Et c’est moi qui fui hein, qu’est ce qu’il ne faut pas entendre… et c’est pas super malin ça.. un arbre c’est assez dur…*

Nouveau soupire, douloureux et désabusé. Si ça avait été quelqu’un d’autre, elle l’aurait planté là, sans aucun état d’âme, après tout, il l’avait bien cherché à s’en prendre à Jace et elle-même sans raison valable. Mais là, ça ne fonctionnait pas comme ça, bien entendu, comme à chaque fois qu’il était trop proche d’elle… Pour le coup, cette facilité à abdiquer complètement dès que ça le concernait l’agaçait. En plus, elle ne voyait pas pourquoi le voir dans cet état arriver à la toucher autant, il s’était surement fait mal, mais c’était sa faute à lui, elle ne lui avait aps demander de passer ses nerfs sur un pauvre arbre... D’un léger sourire peiné à Jace et Aria, elle lança à son cousin une bobine de fil noir, sur laquelle était fixée avec une aiguille le bouton de sa cape de sorcier qu’elle avait détaché la veille de façon inconsciente.


« Réparo fonctionne qu’avec le fil d’origine, j’ai essayé vite fait tout à l’heure. Utilise ça, au pire je le ferai plus tard. Je… vais m’occuper de lui.. »

Tournant les talons, Elhiya était partie se flanquer devant Daemon toujours en tête a tête avec son résineux. Franchement… C’était n’importe quoi…. Et elle devait y mettre un terme. Elle lui adressa une moue relativement réprobatrice avant de soupirer, abdiquant une nouvelle fois.

« Je crois effectivement qu’on doit parler ....  Ce genre de plaisanterie à tendance à m’irriter... je m’occuperai de ta main après.»

Sans vraiment savoir si le brun voulait lui accorder du temps, la Verte & Argent avait agrippé son sac à la hâte, et lui avait attrapé au vol de doigts de sa main de libre, l’intimant d’un regard glacial de la suivre

[Rp fini pour Elhi, elle va rejoindre un autre arbre. Bisous à vous 3 :kiss:]
Revenir en haut Aller en bas
Jace Becker
Jace Becker
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Sous un arbre - Page 38 Empty
Re: Sous un arbre

Message par : Jace Becker, Dim 6 Aoû - 17:30


Je regarde ses yeux pleins d'étoiles lorsque je lui propose un rendez-vous.
J'étais totalement ailleurs que j'ai totalement oublié de lui donner le lieu du rendez-vous.

-Dans le parc, me connaissant je serais probablement allongé sur la pelouse. Je suis certains que tu vas me reconnaître.

Je tourne légèrement la tête et je vois Daemon frapper contre l'arbre. Et Elhi lui lance une bobine de fil noir avec une aiguille et le bouton qu'elle a retiré de ma manche quelques heures plus tôt. Je l'attrape donc au vol. Et elle rajoute que le réparo ne fonctionne qu'avec le fil d'origine.

-Ce n'est rien je m'en occuperais ce soir.

Je regarde Daemon du coin de l’œil.

-D'accord, on se retrouve plus tard du coup.

Je me tourne de nouveau vers Aria, lui pose un baiser sur la joue, et je vais chercher mes affaires.
Puis je la regarde.

-Je dois aller à la bibliothèque, a samedi alors.

Je lui adresse un clin d’œil, et je commence à partir.
Revenir en haut Aller en bas
Aria Morrison
Aria Morrison
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Sous un arbre - Page 38 Empty
Re: Sous un arbre

Message par : Aria Morrison, Lun 7 Aoû - 9:21


Le parc, c’est là-bas que nous nous retrouverons. Je lui souris et hoche la tête de haut en bas pour qu’il sache que j’étais d’accord. En même temps, comment ne pas l’être. J’ai tellement hâte d’être à samedi.

Lui comme moi, nous tournons la tête au moment où Daemon frappe du poing contre un arbre. Je soupire et ferme les yeux. Ne t’énerve pas Dey, s’il te plait. Je me sens tellement mal de le voir dans cet état. Pendant que je le regarde, Elhiya lance quelque chose à Jace en s’échangeant quelques mots. Mon serpent aux yeux bleus se tourne de nouveau vers moi et m’embrasse tendrement au niveau de la joue avant de partir à la bibliothèque. Palpitations rapide et irrégulière de mon cœur. Je me sens rougir encore une fois.

Je le regarde s’éloigner quelques secondes puis tourne de nouveau la tête vers Dey. Elhiya venait de lui prendre sa main non blessée et s’apprêtait à partir. Je les arrête à temps et regarde la main de Dey de plus près. Je m’inquiète et lui demande « ça va ? » Question un peu stupide, je me doute qu’il doit avoir mal en ce moment, et pas que physiquement, mais c’était plus histoire de parler, qu’il sache que je me souciais un peu pour lui. J’avais très bien compris qu’il allait partir avec elle surement pour discuter au calme. Me mettant donc sur la pointe des pieds, je lui chuchote à l’oreille : « Dis-lui ce que tu ressens. » J'étais peut-être plus jeune que lui, mais ce n'était pas une raison pour ne pas lui donner mon point de vue.  

Je récupère ensuite ma baguette, fait un pas en arrière et lui lance : « on se revoit plus tard, je vais me débrouiller pour mon devoir, ne t’inquiète pas ». Je regarde ensuite Elhiya avec un petit sourire au bord des lèvres et lui dit : « On se revoit plus tard nous aussi, ok ? »

Je me dirige vers l’arbre de mon arrivée pour ramasser mon livre et reprendre ma recherche du Voltiflor.


Fin du RP aussi pour moi, merci à vous trois amour
Revenir en haut Aller en bas
Daemon Stebbins
Daemon Stebbins
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Sous un arbre - Page 38 Empty
Re: Sous un arbre

Message par : Daemon Stebbins, Lun 7 Aoû - 10:27



L’âme n’a pas de secret que la conduite révèle.
Pv Jace Becker, Aria Morrison et Elhiya Ellis• LA de tous• ♫♫♫♫thème musical Dey


Evidemment Il avait fallu qu'Aria et Jace tourne la tête au mauvais moment vers Elhiya et moi lorsque mon poing se répercuta sur le tronc de ce maudit arbre.

* Merlin, je déteste perdre le contrôle. Fais que tout s'arrête s'il vous plaît. Je ne sais pas comment. Mais faites-le ! *

Je n'ai même pas pousser un grognement quand mes phalanges ont touché le bois. Mes nerfs étaient bien trop à fleur de peau pour ressentir la moindre douleur physique. Seuls les rouages de mon cerveau tournaient à une allure folle. Je ne vois rien de l'échange entre la verte et son cousin. Et soyons honnête, pour le moment, c'était le cadet de mes soucis. J'entendis juste les pas de quelqu'un qui part et au vu de la voix, c'était Jace.

Soudainement je sens la blonde qui m'attrape la main et commence à m'entrainer. Cependant notre course est stoppé par tite puce. Elle pose une question. Je la fixe. Cependant je ne réponds, je ne veux pas lui mentir ni lui dire la vérité. Par contre à la lumière dans ses prunelles, je peux dire qu'elle va bien. Ce qui est une bonne chose. Elle récupère sa baguette tout me soufflant de ne pas m'inquiéter pour elle. J'hoche simplement la tête parce que pour le moment, il vaut mieux que je me murmure dans le silence.

Elhiya reprend sa course en continuant de me tirer derrière elle sans me dire un mot pour le moment...

(Fin du rp pour moi aussi. Merci à tous les 3. Suite du rp ici pour Elhiya et moi)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Sous un arbre - Page 38 Empty
Re: Sous un arbre

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 38 sur 41

 Sous un arbre

Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40, 41  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.