AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 2 sur 14
Londres - Oxford Street
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8 ... 14  Suivant
Kaya Adams
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Londres - Oxford Street

Message par : Kaya Adams, Sam 18 Fév - 21:59



Kaya finit par acheter la robe rouge d'Emma malgré les protestations de cette dernière. Évidement qu'elle avait un salaire maintenant mais c'était pas une raison pour le dépenser à tout juste pour une robe. Et puis l'Irlandaise avec plus d'argent que sa cousine c'était une bonne raison pour le dépenser. Elle voulait lui faire plaisir et rattraper le temps qu'elle avait perdue toute les deux. Emma était la tante adoptive de Kaya. Son père Josh avait effectivement une soeur. Kaya ne l'aimait que parce qu'elle avait donnée naissance à une merveilleuse gamine. C'était sa cousine, celle avec qui elle partageait les meilleurs moments de sa vie en ce moment.
Emma lui expliqua ensuite que tout se passait bien pour le meilleur du monde avec Rily. Kaya sourit faiblement. Sa cousine pourtant plus jeune qu'elle nageait dans le bonheur de l'amour pendant que Kaya, vieille fille qu'elle était voyait les années défiler sans personnes à ses cotés. Enfin si, il avait Mélina, mais, Kaya n'en avait jamais parlée. Ni à Emma, ni à personne. Bien sûr que non, elle n'en avait pas honte ! Elle avait juste eu peur à l'époque de choquer sa famille. Aujourd'hui en voyant le bonheur dans lequel vivait Emma, elle regrettait amèrement sa vie en couple avec Mélina. Certes, cela n'avait pas duré longtemps mais assez pour Kaya s'attache à elle au point de toujours penser à Mélina et à leur histoire. Kaya ne réagit même pas lorsqu'Emma lui reparla du mangemort. Non vraiment, elle ne voulait plus s'étaler sur le sujet.

    Sinon … Ca va tes parents ?

Kaya releva brusquement la tête et s'arrêta en pleine rue. Emma avec cinq mots venait de lui mettre une claque en pleine figure. Kaya savait qu'Emma ne parlait pas de ses parents biologiques. C'était une corde bien trop sensible chez la Poufsouffle. En soupirant, la jeune femme alla s'assoir sur un banc. Emma s'assit à coté d'elle et Kaya prit la parole, la voix mal assurée et un peu tremblante.


    J'ai peur de retourner en Irlande.J''ai pas reparlé à mon père depuis mes quatorze ans, mais j'ai un mauvais pressentiment depuis quelques temps. Je sais que si je retournes voir mon père, je risque de découvrir des choses, mais je crois qu'il est tant que je retourne les voir. Ca fait dix ans...

Kaya n'imaginais pas que cela faisait autant de temps. Et pourtant. Depuis sa crise en quatrième année, Kaya avait toujours refusée de revoir sa famille adoptive. Elle savait le mal qu'elle leur avait fait, et son but si jamais elle retournait en Irlande, n'était pas de se faire pardonnée mais avoir des explications. Elle savait qu'il y aurait un temps pour comprendre et un temps pour réapprendre à vivre ensemble. Ce qu'elle avait peur en revanche était qu'ils ne l'acceptent plus...
Revenir en haut Aller en bas
Emma Ewatson
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Londres - Oxford Street

Message par : Emma Ewatson, Mer 22 Fév - 17:39


HRP: Désolé, mini-RP, c'est juste pour clôturer...


Comme Emma l'avait pensé, sa cousine releva brusquement la tête, trop brusquement pour que ce soit naturel. Ca ne c'était donc pas arrangé depuis tout ce temps. Elle n'avait donc pas encore essayé de prendre des nouvelles. Emma savait que c'était un sujet tabou donc elle l'avait évité pendant longtemps. Mais aujourd'hui où elle s'était forcée à poser cette question délicate, elle se rendait compte que tout allait mal à ce niveau là de la vie de sa cousine, et qu'elle aurait surement due s'en mêler plus tôt...


J'ai peur de retourner en Irlande.J''ai pas reparlé à mon père depuis mes quatorze ans, mais j'ai un mauvais pressentiment depuis quelques temps. Je sais que si je retournes voir mon père, je risque de découvrir des choses, mais je crois qu'il est tant que je retourne les voir. Ca fait dix ans...


Emma fixa de ses grands yeux verts le visage perturbé de la jeune femme qui lui faisait face. Après toutes ces années c'était incroyable que ni l'un ni l'autre n'ai fait le premier pas! Emma avait eut des nouvelles du père adoptif de Kaya, donc de son oncle, par le biais de sa mère. Mais jamais on ne lui avait dit qu'il y avait tant de tensions au sein de sa famille... Elle aurait pu s'en douter. Elle aurait dû s'en douter! A présent elle s'en voulait de n'avoir pas cherché plus tôt à comprendre...

- Ecoute Kaya! Il faut absolument que tu y retourne! C'est très important, je pense que tu as beaucoup de choses à découvrir ... Et même si la vérité blesse, elle est nécessaire. Si tu n'as personne pour t'accompagner, je veux bien venir avec toi... Mais tu m'avais parlé de ta demie soeur donc ... Franchement Kaya, ne t'inquiète pas, c'est une période, mais après tout ira mieux.

A ces mots, Emma prit sa cousine dans ses bras et la sera longuement contre elle. Il y a quelques années, c'était Kaya qui réconfortait Emma lorsqu'elle se sentait seule à Poudlard. A présent Kaya, avait plus que jamais besoin d'aide et elle pouvait compter sur le jeune fille. Kaya était selon Emma, l'une des personnes de sa famille les plus importantes. Ses parents étant comme des "courants d'air", seul son grand-père et son petit frère avait un réel lien de sang avec Emma...

Après une longue étreinte sous le coucher de soleil d'Oxford street, Emma murmura à Kaya qu'elles n'avaient qu'à rentrer boire un chocolat chaud dans son appartement de Godric's Hollow. Ainsi elles pourraient se détendre un peu et oublier pour un temps les problèmes familiaux...


Fin du RP
Revenir en haut Aller en bas
Hélène Leroy
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Londres - Oxford Street

Message par : Hélène Leroy, Ven 6 Avr - 17:54


Edjin M'angil & Hélène Leroy
Décidément, tout allait bizarrement aujourd'hui ! Déjà, pendant la nuit, vers cinq heures du matin, Dizzy-D m'avait lacéré le visage avec ses griffes. Allez savoir pourquoi, je ne sais pas plus que vous (je ressemble peut être à une boulette de viande géante, qui sait ?). Je m'étais donc levée en hurlant à travers la maison, me ruant à la salle de bains pour voir ce que j'aurais imaginé des blessures de guerre. De petites zébrures fines sur ma joue gauche. Et j'avais réveillé tous mes colocataires pour cela ? En plus, je ne savais pas où j'avais envoyé balader Dizzy-D. J'allais passer un sale quart d'heure avec Hayleen. Mais je gardais mon calme, pour le moment.

J'avais prévu de parler avec Edjin, car je sentais que les traquas de Hayleen étaient en rapport avec lui et que je voulais savoir ce qui préoccupait ma meilleure amie. La voir triste me rendait triste. Une bande de tristes à la maison. D'autant plus que je n'avais jamais eu le don de réconforter les gens, contrairement à Hayleen, qui ne se préoccupait que des autres et rarement d'elle même. des bras cassés à la maison en plus des tristes. Nous voilà bien maintenant. Hayleen m'avait fait part d'un de ses principaux problèmes : Robert. Il s'isolait mais la rouquine continuait de croire qu'il ne voulait plus nous voir. je pense, pour ma part, que c'est son trait de caractère. De plus, les garçons ne sont pas tous du genre à aller vers les autres, et faire des trucs de filles.

Le matin, j'avais laissé un mot à l'intention d'Edjin, afin de lui faire part de mes soucis et j’espérais qu'il comprendrait ou qu'il me dirait q'il savait quelque chose. Mais je sais qu'il a la connaissance de certains soucis que la Poynter me cachait.

Edjin,
Retrouve moi à Oxford Street, j'ai des trucs à te demander.
Hel'

J'arrivais à la rue marchande avant le jeune homme. Je ne tardais alors pas à trouver un banc. Je me mis alors à réfléchir : mais que lui demander ? "Hey, salut ! Voilà, Hayleen est pas bien et je me demandais ce que tu lui avait fait !". Minable. Comment lui faire comprendre que j'avais besoin de savoir ce qui préoccupait la jeune rousse, et que je ne lâcherais pas l'affaire. Comme d'habitude. Tout ce dont j'avais besoin, c'était que le beau blond soit compréhensif et ne cherche pas à m'éviter. Ce qui, je pense, sera assez dur, étant donné qu'il m'ignore complètement à la maison. Pourquoi ? Je me tue de deviner ses raisons.

Alors, je te rassure, les prochains seront plus courts ! Je suis forte pour commencer, moins pour le reste.
Revenir en haut Aller en bas
Edjin
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Légilimens
Occlumens


Re: Londres - Oxford Street

Message par : Edjin, Sam 7 Avr - 10:00


Edjin se réveilla d'un coup, en sueur. Il était environ cinq heures du matin, il venait de faire un cauchemar, et pour rendre ses rêves plus réalistes, il venait d'entendre quelqu'un crier dans la maison ! VDM. Evidemment, pris d'un gigantesque élan de courage... Il ne se leva même pas pour aller voir d'où provenait le cri et préféra se glisser un peu plus profondément sous sa couette comme pour se protéger. Pourquoi le Choixpeau magique l'avait remis à Gryffondor lorsqu'il avait onze ans alors qu'il n'avait aucun courage et préférait rester calfeutrer dans sa chambre lorsqu'un bruit se faisait entendre dans la maison ? Aucune idée. Il l'avait toujours pensé, le Choixpeau était un peu fou sur les bords. Il entendait d'autres bruits dans la maison, et cela l'inquiétait légèrement. Enfin, pas que légèrement. Il n'osait même pas aller regarder qui était réveillé, au cas où ce soit un mage noir qui serait là. Oui oui, il était paranoïaque, un mangemort dans sa maison était très improbable. Prenant sa baguette sur le sol au cas où quelqu'un arriverait par surprise dans sa chambre, il tenta de retomber dans le sommeil encore quelques heures avant que le soleil ne se lève.

Il se réveilla aux alentours de dix heures, fatigué, épuisé, crevé, etc... Fatigué comme lorsque l'on ne peut rien faire et qu'on a des cernes qui balayent le sol tellement elles sont grosses. Il alla dans la salle de bains et fit couler un bain. Cela faisait longtemps qu'il n'en avait pas pris, et ça lui manquait. Il prit absolument tout son temps dans son bain, lisant un manga au passage. Une fois son bain fini, il descendit dans la cuisine et se prépara un petit-déjeuner. Comme à son habitude, il prenait un bol de lait chaud avec des céréales, des pains au lait ainsi que des pains au chocolat. Une fois ce dernier prêt, il commença à le déguster. Sur la table, il trouva un papier avec dessus un petit mot écrit d'une écriture fine :

Edjin,
Retrouve moi à Oxford Street, j'ai des trucs à te demander.
Hel'
La tête dans le c*l, il confondit ce mot avec celui qu'il avait écrit la veille pour Hayleen. Il termina donc son petit-déjeuner sans se presser, puis monta dans sa chambre pour lire de nouveau un manga. Ce n'est qu'aux alentours de 11h30 que le jeune blond redescendit dans la cuisine et retrouva le mot d'Hélène. Il comprit enfin que ça lui était destiné et que c'était aujourd'hui qu'il avait rendez-vous avec sa colocataire. Toujours sans se presser - il n'y avait pas de quoi, Hélène pouvait bien attendre - il s'habilla après être monté dans sa chambre et descendit dans le hall. C'était bien la peine de le faire sortir un jour de week-end pour aller à l'autre bout de la ville ! Il sortit de la maison et commença à marcher dans les rues Londoniennes. Il admirait ce paysage : La Tamise et les nombreux parcs donnaient un air naturel, tout en restant dans une ville, qui plus est une capitale. Après quelques minutes de marche - il s'en voulut de ne pas avoir pensé à transplaner -, le jeune blond arriva à Oxford Street et vit Hélène. Il s'approcha d'elle et lui dit avec un sourire :

- Hey Hélène ! Tu voulais me demander quelque chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Hélène Leroy
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Londres - Oxford Street

Message par : Hélène Leroy, Mar 24 Avr - 16:30


Edjin M'angil & Hélène Leroy
La Tamise coulait tranquillement, doucement, lentement. La regarder était assez apaisant. Un fleuve est comme une source où de nombreuses choses coulaient : des réponses, des problèmes... Tout. Elle seule pouvait me calmer en ces temps là, difficiles, assez inexplicables, pour le moins. Bien sûr, la magie n'avait strictement rien à voir là dedans, pour une fois, et ce sont ces choses là, je crois qui ont les plus complexes à gérer. De plus, je n'arrive pas vraiment à me cerner bien. C'est vrai, et je trouve cela très perturbant. Enfin, qui ne trouverait pas cela étrange ? Parfois je me demandai si la vie me servait à quelque chose, si j'en valais la peine : à quoi bon être quelqu'un si on ne sait pas vraiment qui on est. Heureusement, dès que j'évoque ce sujet, Hayleen pique une crise et me fait jurer de ne plus dire de choses pareilles, sauf que j'y pense de temps à autres. Cela pourrait être si simple, et puis, après un petit moment de tristesse, on ne parlerait plus de Hélène Leroy, la Serdaigle qui ne savait pas qui elle était. Hop, des fleurs et puis voilà. Je sais malgré tout que UNE personne me regretterait, et s'en voudrait à vie et se mettrait à culpabiliser (je la connais assez bien pour la savoir) : la plus merveilleuse des Gryffondors, Hayleen. Elle, ne cessera de penser à moi et pleurerait ma mort, alors j'écarte cette idée pour l'instant.


Après avoir longuement patienté, je m'étais assise sur un banc, on peut attendre mais avec un minimum de confort, non ? Je regardais donc la Tamise, avec mes pensées spéciales et d'une fraction de seconde à une autre, du vent se levait et balayait mes cheveux bruns, en faisant faire de belles choses à ma chevelure brune dans le vent. Mes yeux violets scrutaient chaque vague, pertinemment. Pour mon livre, il me fallait décrire tout ce que je voyais, cet entraînement gratuit n'était donc pas de refus. Le beau blond arriva peu de temps après. Hey Hélène ! Tu voulais me demander quelque chose ? Après m'être retournée, je fus surprise de voir que le blond était venu. Pourquoi surprise ? Je ne sais pas vraiment, mais le voir de si bonne humeur comparé à ma tête, cela me rendais mal à l'aise. Salut Edjin, comment tu vas ? Oui, je voulais te parler de choses que j'estime importantes à mes yeux. Peut-être allait il penser que je voulais lui déclarer ma flamme, mais pas du tout. Voilà, je voulais savoir ce qu'il y avait entre Hayleen et toi. Je ne suis absolument pas jalouse, mais je pense que j'ai besoin de savoir, comme elle ne veux rien me dire., fais-je avec un ton grave avec de l'inviter à s’asseoir à côté de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Edjin
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Légilimens
Occlumens


Re: Londres - Oxford Street

Message par : Edjin, Dim 29 Avr - 23:08


Quand Edjin avait salué Hélène, celle-ci avait paru un peu surprise, et cela gênait le jeune blond. Sa présence la dérangeait tant que ça ? Ou alors peut-être ne s'attendait-elle pas à ce qu'il vienne ? Il parut un peu irrité par l'attitude de la jeune Serdaigle mais n'en dit rien. Puis après, Hélène eut l'air mal à l'aise. Cela gêna encore plus le jeune Phénix qui se posait maintes questions concernant le comportement de sa colocataire. Cette dernière déclara :

Salut Edjin, comment tu vas ? Oui, je voulais te parler de choses que j'estime importantes à mes yeux

Lorsqu'Hélène avait autant d'assurance dans ses paroles, Edjin savait que ce n'était pas pour parler de choses la concernant. Elle avait l'air assez timide, réservée voire même introvertie, ce n'était donc pas dans ses habitudes de parler d'un ton assuré de cette manière lorsqu'elle voulait parler d'elle, de ses problèmes, de ses ressentis, etc... Lui-même était un peu introverti, mais beaucoup moins que l'ancienne Serdaigle. Après une ou deux discussions seulement avec une personne, il pouvait être très extraverti et plus du tout timide. Concernant sa colocataire, il se demandait bien ce qu'elle avait de si important à lui demander. A vrai dire, il redoutait un peu les sujets importants. Les discussions sérieuses, trop peu pour lui, il vivait mieux sans. Enfin, après quelques secondes d'attente seulement, elle demanda :

Voilà, je voulais savoir ce qu'il y avait entre Hayleen et toi. Je ne suis absolument pas jalouse, mais je pense que j'ai besoin de savoir, comme elle ne veux rien me dire.

Aïe, point sensible. Edjin s'attendait à tout sauf à ça. Il se demandait bien comment il allait répondre à cette question. En mentant ? C'était certainement la meilleure solution. Il ne pouvait pas révéler à la fille qui l'aimait qu'il avait embrassé sa meilleure amie alors que cette dernière sortait avec son meilleur ami. Compliqué toute cette histoire ! Et puis, il ne pouvait pas vraiment expliquer cela à Hélène car lui-même ne savait pas ce qu'il se passait entre Hayleen et lui. La dernière fois qu'ils s'étaient vus, c'était aux bords de la Tamise. Ils s'étaient embrassés puis Edj' était parti sous le coup de la confusion. Depuis, il ne savait plus rien. Il répondit alors :

- Pardon ? Je ne vois vraiment pas de quoi tu parles...

Il avait un peu honte sur le coup. Il mentait à une de ses meilleurs amis, mais il était certain que c'était pour la bonne cause. en revanche, le jour où elle saurait réellement ce qu'il se passait entre Hayleen et Edjin, leurs relations prendraient un grand tournant...
Revenir en haut Aller en bas
Hélène Leroy
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Londres - Oxford Street

Message par : Hélène Leroy, Lun 30 Avr - 19:21


J'écris à Elle, maintenant MDR

Edjin M'angil & Hélène Leroy
[justify]Tout explosait en Hélène, rien n'allait plus. Elle avait envie de crier, de tout casser, de faire faire un petit plongeon à Edjin dans l'eau glacée d'Angleterre. Enfin, elle ne savait pas si elle était glacée, elle n'avait pas vraiment eu l'occasion d'aller s'y baigner et se n'était pas de sitôt qu'elle allait y aller. La brunette garda son regard fixé sur l'eau, en retenant toute sa colère. Pourquoi était-elle en colère ? Peut-être pas un bon nombre de choses qui n'allaient pas très rond dans sa vie. Des pépins. Edjin en était un gros, et surtout une grosse gaffe. Malgré tout, le jeune blond était venu au rendez vous qu'elle lui avait proposé, et elle en était assez fière. Peut-être attachait-il plus d'importance à Hélène qu'elle ne le pensait ?

Hélène était tout à fait sûre de ce qu'elle avait dit et parlait rarement avec tant d'assurance que maintenant. Elle s'inquiétait réellement de ce qui se tramait chez les deux Gryffondor et comptait bien le découvrir quoiqu'il arrive. Tout était très bizarre chez les deux jeunes gens et Hélène n'aimait pas vraiment leur attitude. Hayleen refusait de lui dire un mot, mais peut-être que le jeune blond serait d'accord pour lui livrer une part du secret. A force d'observer le comportement des gens, on essaye d'appliquer nos fonctions sur notre entourage, et ce que voyait la brunette ne lui plaisait pas vraiment. Pardon ? Je ne vois vraiment pas de quoi tu parles... Hélène soutint le regard d'Edjin, pour lui montrer qu'elle en savait un peu plus que ce qu'il croyait. Tout d'abord, viens t’asseoir. Il s'assit sans broncher à côté de la Serdaigle. Ensuite, tu sais très bien ce dont je veux parler et j'attends des réponses., lui fit-elle savoir avec un regard lourd de reproches.

Utilise mon libre arbitre si tu as besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Edjin
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Légilimens
Occlumens


Re: Londres - Oxford Street

Message par : Edjin, Mer 16 Mai - 7:50


[HRPG : Ça va, tu t’en sors bien à la troisième personne Wink ]

Alors qu’Edjin venait de mentir à Hélène en sous-entendant qu’il n’y avait rien entre lui et Hayleen Poynter, sa meilleure amie, l’ancienne serdaigle paraissait décontenancée. Elle soutenait le regard du jeune blond qui ne bronchait pas. Il ne bronchait jamais, d’ailleurs. Les quatre yeux bleus clairs continuaient de se regarder quand Hélène déclara :

- Tout d’abord, viens t’asseoir. Ensuite, tu sais très bien ce dont je veux parler et j’attends des réponses.

Le co-gérant d’Honeydukes s’assit sur le banc sans broncher et regarda la Tamise en face de lui. Elle coulait calmement, comme les émotions du jeune blond qui se contenait très bien plutôt que d’être colérique face à sa colocatrice. Il ne comprenait pas pourquoi l’ancienne Serdaigle s’intéressait sa vie privée ainsi que celle d’Hayleen. Après tout, ils faisaient ce qu’ils souhaitaient et n’avaient pas besoin de donner des explications à une quelconque personne. C’était tout de même déplacé de demander à quelqu’un de justifier ses actes personnels qui ne regardent que lui. C’est pourquoi le jeune blond décida de ne pas répondre à Hélène. A un moment, elle en aurait certainement marre de ce silence et poserait une nouvelle question. Et plus tard encore, elle en aurait marre de ses tentatives infructueuses de savoir ce qu’il y avait entre ses deux colocataires et ainsi elle passerait à autre chose… Mais ça c’était une belle utopie. Le silence se faisait pesant et l’ancienne Serdaigle ne parlait toujours pas. Après quelques instants encore, Edjin déclara :

- Elle est belle la Tamise hein ?

Hélène regarda le blondinet de haut en bas. Elle devait certainement en avoir marre de lui à cet instant. Si elle s’attendait à ce que ce dernier crache le morceau concernant sa relation avec Lee’, elle se trompait. Elle se leva donc et dit d’une voix froide au jeune blond :

- J’espère que l’on en reparlera une prochaine fois.

Puis elle s’en alla, laissant le jeune phénix seul sur son banc face à la Tamise. Ce dernier, ayant la flemme de se lever et d’aller dans un coin discret, regarda autour de lui qu’il n’y avait personne, puis assis sur son banc, il transplana.

[Désolé de boucler le RP si rapidement, vu que je me suis mis en semi-absence je préfère terminer les RPs >< Dès ma semi-absence finie on en refait un Wink ]

[Fin du RP Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Max Aaron Parker
Serdaigle
Serdaigle

Re: Londres - Oxford Street

Message par : Max Aaron Parker, Ven 29 Juin - 21:52


/RP avec Jessy Brown\

Tenir la chandelle ? C'est effectivement ce que Max allait faire aujourd'hui. La personne qu'il considérait comme son propre frère, Darren, venait à Londres aujourd'hui. Son petit frère d'une quinzaine d'années n'était pas à Poudlard, il était parti à Drumstrang. Pourquoi ? Max n'en savait rien, et ne s'en souciait pas plus que cela. La chose qu'il savait en tout cas était qu'il ne le voyait plus souvent. Alors quand le cadet avait proposé à l’aîné de faire une petite virée à Londres, ce dernier n'avait pas refusé. Bien sûr que non qu'il n'allait pas refuser, il n'avait pas prit longtemps avant de lui donner la réponse d'ailleurs. La seule petite chose que Max n'avait pas prévu s'appelait Christelle. Christelle ? La nouvelle petite amie de Darren. Max ne voulait pas la voir. Non, il ne l'avait jamais vu, il ne pouvait donc pas lui reprocher quoi que ce soit, mais rien que d'être là, Max en avait par dessus la tête. Déjà qu'elle gâchait son après midi, elle lui piquait en plus son petit frère ! Elle n'allait plus le lâcher.

Max alla donc un peu sur les nerfs au point de rendez-vous qu'était Oxford Street. Bah oui, en plus de ça, il fallait qu'il se trimbale de boutiques en boutiques. Faire les magasins ne le gênait pas le moins du monde, mais en l'occurrence, ce serait des magasins de filles ! Il attendait là quelques instants, puis il vit arriver, main dans la main, un rouquin et une brune. Le rouquin, il ne pouvait ce tromper, c'était bien Darren. La jeune fille qui l'accompagnait était belle, bien faite et ils allaient malheureusement parfaitement bien ensemble !

Quelques banalités passés, Max ne pouvait s'empêcher de chercher des choses mal sur la jeune fille qui accompagnait son frère. Mais plus il cherchait, moins il trouvait. Elle était trop parfaite ! Gentille, belle, polie, amusante … bien trop de qualités ! Max marchait derrière eux d'un pas plus lent et ils finirent par le semer. Il les chercha quelques temps et fini bien vite par en avoir marre. Il alla donc s'asseoir à un banc. Puis, un peu plus loin il vit une autre brune, mais un peu plus jeune que Christelle. Elle lui ressemblait d'ailleurs et il avait l'impression de l'avoir vu à Poudlard. Il s'approcha d'elle délicatement pour ne pas lui faire peur.

Bonjour !

Comment ça basique ? Oui, Max ne savait pas vraiment quoi dire d'autre, alors il attendit patiemment que la petite lui réponde quelque chose.


Dernière édition par Max Aaron Parker le Sam 30 Juin - 15:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jessy Brown
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Londres - Oxford Street

Message par : Jessy Brown, Ven 29 Juin - 23:08


Ce jour-là, Jessy avait prévu de sortir de chez elle. Elle n'aimait pas passer tout son temps chez elle, dans sa maison de la capitale car elle n'avait pas beaucoup de choses à y faire. Elle s'y ennuyait, pour ne rien cacher. Depuis qu'elle était rentrée à Poudlard, ce n'était presque que dans cette école qu'elle s'amusait, qu'elle passait tout son temps, où elle se faisait des amis. Etant fille unique, elle n'avait ni frère, ni soeur chez elle et ne savait pas quoi faire. Ses parents eux-mêmes lui avaient proposé de partir dehors faire un tour. Soit avaient-ils envie de se débarasser d'elle, soit ils ne souhaitaient plus voir son visage renfrogné au milieu du salon à toute heure de la journée. Elle avait soupiré et leur avait répondu avec air faussement joyeux : « Oui, l'air frais va me faire du bien ! » En fait, trouver de l'air frais dans les rues de Londres, c'était bien sûr faisable, mais c'en était plus du pollué par les mille et une inventions moldues. Elle marchait donc tête basse ne sachant trop quoi faire et avait fini par se dire de commencer à s'asseoir sur un banc. Elle releva la tête et remarqua qu'elle se trouvait dans l'Oxford Street.

La jeune sorcière regarda autour d'elle, car c'était la seule chose qu'elle avait à faire. Un vieil homme voûté longeait la rue tenant sa canne à la main. Sa démarche sacadée était amusante et la petite sorcière pensa au nom d'un vieux directeur de son école, il y avait très longtemps, du nom de Albus Dumbledore. Elle sourit en imaginant le sorcier se glisser dans la peau d'un moldu très âgé. Même en dehors de cette école qui était son deuxième foyer, elle ne pensait qu'à elle. Et avec son imagination débordante, elle pouvait la voir partout. Elle entendit un cri d'oiseau qui venait de s'envoler du bord du trottoir. Et elle songea de nouveau à Poudlard. A une aventure amusante mais mouvementée qui c'était déroulée à la Bibliothèque. La jeune sorcière sourit en repensant à tout ça mais se dit qu'elle devait arrêter de laisser son esprit vagabonder ainsi. Elle soupira et se releva, décidée à continuer son chemin et à observer les alentours pour se demander comment les moldus étaient arrivés à inventer tout ce qui était là. Quelques instants plus tard, et à son grand étonnement, quelqu'un se dirigea vers elle pour lui parler.


    « Bonjour ! »


Elle équarquilla les yeux. Elle n'avait pas peur, mais était vraiment surprise qu'une personne vienne pour l'apostropher. Elle n'avait pas l'habitude car elle ne connaissait pas beaucoup de monde à Londres. Elle resta un instant muette puis observa celui qui lui avait parlé. C'était un grand garçon, surement majeur, qui possédait des yeux noisette, des cheveux blonds presqu ébouriffés et une sorte de mèche cachant le haut de son visage. Jessy était plus ou moins étonnée de le voir. Elle pensa alors qu'elle était obsédée par son école mais avait l'impression de l'avoir déjà croisé au château. On ne croisait pas des silhouettes ainsi à chaque coin de rue. Elle était presque certaine que c'était un Serdaigle. Elle cru l'avoir aperçu à la Salle Commune lors de la Soirée Moldue, et avoir entendu sa voix lors d'un cours. Enfin, elle n'était pas sûre car ce ne serait pas la première fois que sa mémoire lui jouerait des tours. Cependant, s'ils ne s'étaient jamais vus, pourquoi serait-il venu la voir ? Peut-être car les passants anglais étaient bien étranges ? Mais cela revenait à dire que la jeune fille était étrange... Elle finit par répondre en souriant :

    « Bonjour ! » Elle se serait bien limitée là pour lui montrer ce que cela faisait mais poursuivit sans attendre. « Je m'appelle Jessy Brown et toi ? »


Elle hésita en se demandant si elle devait le vouvoyer, cela aurait certainement paru plus poli mais elle n'avait pas du tout l'habitude de parler ainsi aux gens, même aux inconnus. Elle ne retira pas son sourire et attendit une réponse du, en était-ce un ?, sorcier. Elle se demanda soudain s'il n'était pas moldu. Après tout, à Londres, tous se confondaient... Et s'il était sorcier, allait-il à Poudlard ? Il avait l'air jeune, mais à la limite, il ne serait pas encore à l'école. Enfin, elle chassa toutes ces questions en se disant qu'elle avait l'occasion de faire connaissance avec quelqu'un, et qu'elle ne s'ennuyerait pas comme il y avait plusieurs minutes.
Revenir en haut Aller en bas
Max Aaron Parker
Serdaigle
Serdaigle

Re: Londres - Oxford Street

Message par : Max Aaron Parker, Sam 30 Juin - 15:01


La jeune fille que Max avait accosté se retourna. Comment avait-il fait pour la remarquer dans tout ce peuple ? La personne qu'il avait en face de lui était tout à fait normale et ne se distinguait pas de la masse. Pourtant, elle avait tout de suite attirée l'attention du blondinet. Peut-être parce qu'elle est de Poudlard. Sûrement d'ailleurs, mais il ne concevait pas l'avoir vu comme ça. D'un coup, il avait comprit qui c'était. Pourtant, ils ne s'étaient jamais parlés, ni jamais vraiment rencontrés. Bon, en y réfléchissant bien, il l'avait déjà vu au cour d'une soirée inter-serdaigle et d'un cour. Lequel ? Oh, celui ou Matthew et Badr avaient fait leur petit numéro. Mais Max ne pouvait leur en vouloir, même lui avait pété un peu les plombs à un moment et avait crié dans la salle. Badr avait parlé d'un sujet sensible, et pas que pour Matthew. Puis, il revint à la réalité et vit que la fillette écarquillait les yeux.

Quoi ? Je suis si impressionnant que ça ?

Ha ha, mais oui Max, on va te croire. Ce garçon ne sort pas vraiment non plus de l'ordinaire. Quoi que, souvent ses vêtements sont tachés de sang - de son sang la plupart du temps d'ailleurs - mais en dehors de cela, rien qui ne soit très remarquable. Et puis ce n'est pas non plus avec sa carrure qu'il va impressionner ses adversaires, ou tout simplement les personnes qui l'entoure. Plutôt gringalet, et se souciant plus de ses cheveux qu'autre chose, il n'en met donc pas plein la vu au premier venu.

Bonjour ! Mince, n'allait-elle rien dire de plus ? Je m'appelle Jessy Brown et toi ?

Ha si, oui Max préférait toujours qu'on lui pose cette question plutôt que de le dire lui-même de son propre chef. Et pourquoi d'ailleurs ? Même lui ne le savait pas vraiment. Il préférait simplement ne pas être le premier à dire son prénom. Bah, en même temps, il faut dire que ce n'est pas vraiment courant ce qu'il dit. Il préférait le dire, même si cela ne servait à rien, même si les personnes en face de lui quand il dit cela le voient plus comme un fou qu'autre chose. Quoi que, à Poudlard, personne n'avait fait de commentaires à ce sujet, au plus grand bien du blondinet. Et puis, en disant cela, il avait l'impression de faire revivre ses parents en lui. Enfin, ses vrais parents.

Jessy Brown … Non, il n'avait effectivement jamais entendu ce nom à pleine voix, ou du moins, dans son cerveau, c'était comme cela qu'il voyait les choses. Il était pourtant sûr de l'avoir déjà vu. Mais imaginons que ce n'est pas elle, que Max s'est trompé. Si jamais il disait quelque chose à propos de la magie alors que c'est une moldue, comment réagirait-elle ? Elle le croirait ? Elle penserait qu'il est sortit d'un asile ? Aucune idée. Max n'arrivait pas du tout déchiffrer le caractère de la personne qu'il avait en face de lui.

Aaron. Mais tout le monde m'appelle Max. Dit-il avec un sourire.

Bon, c'était déjà ça de dit, maintenant, il fallait juste éviter les boulettes concernant Poudlard et la magie. Quoi que, si ça ce trouve, c'est elle qui lui en parlera la première venue. Max attendit quelques instants, puis, n'en pouvant plus - effectivement, il n'est pas très patient - il ajouta.

On ne ce serait pas déjà vu à … à l'école ?

Voilà, c'est bien ça non ? Aucune référence à la magie, il voulait dire Poudlard au début, mais s'était bien vite ravisé. Enfin, de toute façon il verrait bien la réponse. Si c'est positif c'est qu'elle connaît l'existence de la magie, sinon, soit elle est moldue, soit elle ne l'à pas remarquée. Ce qui ne serait pas impossible. Max reconnaissait beaucoup de monde au vu des heures passé à être dans les couloirs de Poudlard ou à traîner dehors, Parc, Lac, Foret Interdite … Oui, il le savait, quand on dit interdite, c'est que c'est interdit, qu'on ne peut pas y aller. Mais ce n'est pas justement ce qui fait que tous les élèves veulent y aller ? Max lui, c'est ce qui l'avait attiré. Ils auraient dût l'appeler autrement, le blondinet n'y serait peut-être jamais aller. Quoi que, ce n'est pas pour une personne de plus ou de moins dans cette forêt qu'on va y a faire un drame. La première fois que Max y avait pénétré il avait rencontré cinq autres élèves de Poudlard ! Ce n'est pas rien quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Jessy Brown
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Londres - Oxford Street

Message par : Jessy Brown, Sam 30 Juin - 18:33


    « Aaron. Mais tout le monde m'appelle Max. »


Aaron... Ou Max ? La jeune sorcière se demanda tout d'abord si elle avait déjà entendu l'un de ces deux prénoms à l'école. Elle n'avait pas l'impression, mais cela n'excluait rien. Puis elle se posa la question cruciale : Comment l'appeler ? Oui, si elle avait le choix entre deux prénoms pour nommer une personne, elle ne savait pas lequel choisir. Enfin, elle n'allait pas non plus hésiter tout l'après-midi sur ça. Si tout le monde l'appelait Max, et bien elle ferait pareil. Comme ça elle serait comme tout le monde.

Le garçon lui fit un sourire et elle le lui rendit. Aaron était un prénom étrange qu'elle n'avait jamais entendu de sa vie. Mais elle l'aimait bien car il n'était pas très anodin. Enfin, elle garderait les deux possibilités dans un coin de sa mémoire afin de ne pas les oublier. Et sans doute n'oublierait-elle pas non plus les cheveux blonds de ce garçon, sans doute ce qui le différenciait des autres et faisait qu'elle croyait l'avoir déjà croisé à Poudlard. Il y eut un petit silence depuis les derniers mots de Max puis il continua :


    « On ne se serait pas déjà vu à… à l'école ? »


Jessy perçut une hésitation avant qu'il n'ait terminé par l'école. Cela voulait certainement dire qu'il se retenait de parler de Poudlard, ne voulant pas se faire entendre par des moldus. Elle se dit qu'il avait la même impression qu'elle et que soit ils étaient tous les deux fous, soit ils s'étaient déjà croisés et avaient vu juste. Un sourire espiègle apparut sur les lèvres de la première année. Elle se serait volontiers amusée à lui faire croire qu'elle était une moldue et qu'il devait se tromper de personne... Cependant elle se retint, tout en laissant son sourire flotter sur son visage. Elle ne voulait pas lui faire croire qu'il s'était trompé alors que c'était faux, ce n'était pas dans ses habitudes, surtout de faire ça à des inconnus.

    « Oui je crois !... » Elle ne sut pas trop que dire d'autre car d'innombrables moldus marchaient activement autour d'eux. Elle aurait pu lui demander si ce n'était pas dans leur Salle Commune ou au cours de Potions mais avait peur que les passants les trouvent étranges ou les soupçonnent de quelque chose. Elle fit donc signe à Max pour qu'il la suive un peu plus loin où il y avait moins de monde. Avec un sourire, elle reprit : « Tu es à Serdaigle, non ? On s'est vu au cours de Potions ? »


De toute manière, elle n'avait rien à perdre. Si des moldus les entendaient parler, ce serait à leurs risques et périls ! Ils les prendraient pour des fous, ou alors ils croiraient qu'ils ont cours dans une bien étrange école... Bref, ils pouvaient penser ce qu'ils voulaient. Et si Max s'était juste trompé de personne et que c'était un moldu, il ne comprendrait pas ce qu'elle avait dit et s'en irait pour échapper cette fillette dingue. Mais tout le monde savait que les enfants avaient une imagination débordante, cela ne dérangeait personne. Alors qu'ils n'aient pas l'air perturbés en l'écoutant parler !

Les pensées de la jeune sorcière se retournèrent vers Max ou bien Aaron. Elle sourit de nouveau en se disant qu'elle ne s'en sortirait jamais pour trouver comment l'appeler, puis elle se redemanda comment elle pouvait déjà l'avoir vu. La soirée de Serdaigle, ce n'était pas improbable. Elle n'avait pas fait très attention à qui était présent et se souvint avec amusement qu'elle s'était tout de suite dirigée vers les bonbons. Cependant, elle avait cru le voir avec sa camarade de chambre à un moment. Ils avaient l'air d'avoir le même âge et c'était parfaitement possible qu'ils se soient vus dans cet immense château.

Elle songea maintenant au cours de Potion. Le deuxième auquel elle avait participé. Inoubliable... Celui qui ne s'était pas déroulé le mieux du monde. Au moment où elle était sortie de salle, même si ledit moment fut bref, elle avait entendu sa voix se lever et faire des remarques. Enfin, comme ce n'était pas le seul à avoir parlé à cet instant, elle ne pouvait pas savoir si c'était lui. Elle pencha la tête de côté en réfléchissant mais la redressa finalement. Elle se rappela que ce Max ne lui avait pas dit son nom de famille. La première année se sentirait nettement plus à l'aise en connaissant l'identité de son interlocuteur. Elle se demanda de nouveau si elle devait le vouvoyer. De toute manière, son tutoiement n'avait pas l'air de l'avoir dérangé.


    « Et... Quel est ton nom de famille ? »
Revenir en haut Aller en bas
Max Aaron Parker
Serdaigle
Serdaigle

Re: Londres - Oxford Street

Message par : Max Aaron Parker, Dim 1 Juil - 14:22


Le garçon remarqua alors un petit sourire s'étirer sur les fines lèvres de la jeune fille qu'il avait en face de lui. Mince, mais qu'avait-il fait ? Et bien oui, ce n'était pas le genre de sourire tout heureux qui vous redonne la pêche en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, c'était plutôt le genre de sourire qui en disait long sur les pensées de Jessy, car tel ce nommait sa nouvelle connaissance. Pourtant, la seule chose qu'elle dit n'était pas très concluant.

Oui je crois !…

Elle croyait, ou en était-elle sûr ? Bah, Max ne pouvait rien dire à ce sujet puisque lui-même n'en n'était pas sûr. Quand il l'avait vu, dans sa tête, c'était obligée qu'elle était à Poudlard, pourtant, quand il avait commencé à parler, son cerveaux avait embrumé les souvenirs du garçon. Et maintenant, plus il essayait de ce souvenir, moins il y arrivait. Il ne voyait que des visage floutés. Peut-être ce passait-il la même chose dans l'esprit de la plus jeune qui sait.

Jessy regardait autour d'elle, comme si elle s’apprêtait à dire quelque chose de la plus haute importance. Max avait donc vu juste ? Elle était bien de Poudlard ? Aucune idée, le blondinet suivit simplement la jeune fille pour arrivée dans un endroit un peu moins fréquenté que celui dans lequel ils se trouvaient quelques instants plus tôt.

Tu es à Serdaigle, non ? On s'est vu au cours de Potions ? Ajouta-t-elle avec un sourire.

Max se mit à rire, pas fort, juste à glousser une ou deux fois et décida de répondre avec son sourire habituel.

Oui je suis à Serdaigle, toi aussi n'est ce pas ? Le cours de Potions, oui je m'en souviens. En même temps, difficile de l'oublier celui-là pas vrai ? Dit-il avec un clin d’œil.

Et … Quel est ton nom de famille ?

Oh, mais oui bien sûr ! Le blondinet en perdait ses manières de gentleman. Quoi que, le garçon n'en n'avait pas tant que cela. Il en connaissait des élèves qui vouvoyait les gens, pas comme lui, et qui parlait avec un langage très soutenu, ce qu'il ne faisait pas non plus. Max ne le disait jamais, pas qu'il n'aime pas, c'est bon, fini les choses bizarre avec ses prénoms. Mais juste que c'était déjà assez long de dire ''Aaron, mais tout le monde m'appelle Max''. Et puis, il ne savait pas comment ajouter ''Parker'' dans la phrase. Il faut dire qu'il n'avait jamais vraiment réfléchi à la question. Quand il parlait, c'était simplement ce qui lui passait par la tête.

Oh oui, je suis désolé, c'est Parker. Max Parker. Dis-moi, tu connais beaucoup de monde à Poudlard ?

Max avait posé cette question comme ça, comme si c'était tout à fait normal, mais quelle stupidité ! Si ça ce trouve, la jeune fille qu'il avait en face de lui n'aimait pas du tout qu'on parle d'amis ! Pourquoi ? Eh bien pour plusieurs raisons, peut-être qu'elle vient d'arrivée et donc elle n'a pas eu le temps de faire des connaissances. Peut-être qu'elle préfère être seule. Peut-être encore qu'elle n'aime pas être en compagnie d'autres personnes … et on peut aller encore loin avec des suppositions.

Max avait pas mal d'imagination, mais bon, une d'elles est peut-être fondée, il s’empressa d'ajouter alors.

Enfin, si tu veux bien parler de cela.

Le garçon réalisa alors que depuis qu'il avait rencontré Jessy, il l'avait tutoyé. Max tutoyait tout le monde, mais d'autre personne n'aimes pas ça. Et Jessy en fait peut-être partie, un peu comme Rilla. Enfin, trêve de pensés, il fallait qu'il arrête de réfléchir, ce n'est pas à son habitude. Si elle l'avait tutoyée, c'est que ça ne la gênait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Jessy Brown
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Londres - Oxford Street

Message par : Jessy Brown, Dim 1 Juil - 18:02


[J'avais écrit une réponse mais mon ordinateur a tout effacé. >.< Ça m'énerve de tout refaire, pardon si c'est un peu nul... Ange ]

    « Oui je suis à Serdaigle, toi aussi n'est ce pas ? Le cours de Potions, oui je m'en souviens. En même temps, difficile de l'oublier celui-là pas vrai ? »


Ah, il était bien de Serdaigle finalement. Et comme il disait, elle se souvenait parfaitement de ce cours de Potions qui ne s'était pas déroulé le plus calmement au début. Cela l'avait plutôt touché ce qu'il s'était passé. Le pauvre Matthew a été plus ou moins importuné par Badr. Badr... Jessy ne savait plus quoi penser de lui. Tantôt il agassait toute une classe en montrant ouvertement qu'il ne savait pas se taire lorsqu'il le fallait, tantôt il présentait son bon fond en voulant se faire racheter. La Serdy avait fini par décider de passer l'éponge mais ne pouvait pas. Y repenser était plus fort qu'elle même si elle savait qu'elle n'avait aucun rapport avec tout cela. Badr était son ami mais parfois il l'agaçait tellement qu'elle ne voulait plus le revoir. Enfin, elle avait fini par se dire que son bon fond l'emportait. Elle soupira. Puis se rappela qu'elle parlait avec Max.

    « Oui, je suis aussi à Serdaigle ! Et comme tu dis, dur de ne pas oublier ce cours... »


Quand Jessy demanda le nom de famille de Max, celui-ci commença par s'excuser d'avoir oublié de le dire. Elle lui sourit et lui assura que ce n'était pas grave. Il se présenta alors sous le nom de Parker. Max Parker. Aaron Parker ? Ou Max Aaron Parker ? Ou bien encore Aaron Max Parker ? La première année s'amusa à imaginer comment l'appeler. C'était la première fois qu'elle avait autant de choix et elle aimait bien. Ses prénoms lui allaient bien : Max et Aaron. Max était plus anodin et c'était la première fois qu'elle entendait Aaron. Ils étaient différents mais allaient bien ensembles. Et ils allaient bien à Max.

    « Dis-moi, tu connais beaucoup de monde à Poudlard ? Enfin, si tu veux bien parler de cela. »


Jessy sourit de nouveau, comme à son habitude. Elle souriait tout le temps. Enfin, quand elle parlait à quelqu'un. C'était toujours mieux que de discuter avec une personne à la tête d'enterrement. Le garçon s'était assuré que cela ne la gênerait pas de parler de cela et elle trouvait ça gentil. Tout le monde ne prendrait pas de précaution et, même si dans tous les cas cela ne la dérangeait pas, c'était déjà... Poli ?

Donc, si elle connaissait beaucoup de monde ? Enfin, cela dépendait de ce que l'on voulait dire par connaître. Elle avait rencontré quelques personnes mais en avait croisé d'autres. Elle prena donc en compte ses amis. Elle en avait quelques uns et ils avaient tous leur caractère ! Ils étaient tous sympathiques ! Elle avait de la chance. Elle aurait pû tomber sur des Serpentards pas très amicaux, mais ce n'était pas arrivé. Elle avait travaillé avec un vert et argent une fois mais celui-ci était très gentil. Enfin, ils n'avaient fait que travailler alors elle ne pouvait pas dire grand-chose, mais il avait l'air plus gentil que ce qu'elle s'imaginait de chaque Serpentard.

Revenant à Max, car encore une fois elle l'avait laissé pour plonger dans ses pensées, elle lui répondit enfin. Jessy devrait arrêter de réfléchir, ce serait plus pratique pour ceux avec qui elle discutait...


    « Et bien, je ne connais pas "beaucoup" de monde mais j'ai quelques amis vraiment sympas ! Et toi, tu dois connaître du monde, non ? Tu es à Poudlard depuis longtemps ? »


Elle supposa qu'il avait rencontré au moins la moitié de l'école, vu l'âge qu'il semblait avoir ! Sans doute dans les dernières années ; s'il était arrivé à onze ans, comme elle, il était donc resté longtemps. A moins que, comme Naomé, il ne venait juste d'arriver. Sa question le gênerait peut-être ? Mais la jeune sorcière imagina que non, car comme c'était lui qui avait lancé ce sujet, il devait s'attendre à la même question de sa part. Elle souriait encore, l'encourageant à répondre ; et se demanda par la même occasion si elle allait finir par avoir une crampe à la machoire tellemment elle souriait.

Soudain, elle eut une idée pour l'interroger. Celle-ci pourrait aussi lui donner une idée pour plus tard. Si le garçon s'apprêter à quitter l'école, il devait savoir ce qu'il voudrait faire plus tard. Jessy, elle, ne savait pas vraiment et avait bien besoin d'une petite idée. Elle termina sa question avec un petit sourire timide. Peut-être qu'il ne voulait pas le dire, ou qu'il ne savait pas... Mais il avait l'air d'être calme et tranquille, une petite question ne devrait pas le déranger...


    « Eh ! Tu voudrais faire quoi comme travail quand tu sortiras de Poudlard ? Enfin, si ça ne te gêne pas... »
Revenir en haut Aller en bas
Max Aaron Parker
Serdaigle
Serdaigle

Re: Londres - Oxford Street

Message par : Max Aaron Parker, Dim 1 Juil - 19:28


[ Nul ça ? Tu te fous de moi c'est sa ? xD l'ordi qui plante, ha je connais ça t'inquiète pas Wink ]

La jeune fille était donc de Serdaigle également, quelle belle maison ! C'est vrai que c'était original, de faire plusieurs maisons dans une école. Il ne pouvait pas tout simplement regroupé les élèves par âges, comme chez les moldus ? Quoi que, la différence est justement ce qui est si bien ici, à Poudlard, avec des magiciens. Max avait connu l'existence de la magie assez tôt, toute sa vie en somme puisque ses parents adoptifs étaient eux même des magiciens. Mais avant d'avoir lui aussi une petite perturbation niveau magique, il ce demandait s'il ressemblait à ses parents. À ses 5 ans, à la découverte de ses pouvoirs, il comprit que ses géniteurs étaient eux aussi des magiciens. Oh quoi que, ça ce pouvait également que ses vrais parents soient des moldus. En fait, il n'en savait rien …

Jessy sourie à la question posée par le jeune homme. C'était déjà un bon début non ? Cela signifiait un peu que la question qu'avait posée Max n'avait pas été trop indiscrète et qu'elle n'allait pas partir en courant en lui disant que ça ne se faisait pas de demander cela. Non, je vous rassure, cela ne lui ait encore jamais arrivée, mais avec les boulettes qu'il pouvait sortir parfois ce ne serait pas étonnant. Surtout avec une personne plus jeune que lui. D'ailleurs, en parlant d'âge, Jessy avait l'air vraiment très jeune. Combien d'années pouvait-elle avoir ? 11-12, dans ces eaux là, d'après le blondinet. Pourtant en l'entendant parler, on lui en donnerait beaucoup plus. Soit elle fait plus jeune que son âge, soit elle est très mature.

Et bien, je ne connais pas "beaucoup" de monde mais j'ai quelques amis vraiment sympa ! Et toi, tu dois connaître du monde, non ? Tu es à Poudlard depuis longtemps ?

Ou là, ces deux questions étaient plutôt délicates à formuler. Comment allait-il dire ça ? Oui, il connaissait pas mal de monde. En même temps, avec sa faculté déconcertante à accoster les gens sur son passage, ce n'était pas très dur. Mais il avait plus de connaissances que d'amis à véritablement parler. Et Matthew alors, tu en fais quoi ? Et Rilla ? Et Bella ? Si, il fallait avouer, il avait des amis sur qui il pouvait véritablement compter et il était fier de les avoirs. Et puis, dans sa question, il fallait compter les ennemis ? Oh, il n'en n'avait pas à proprement parler, mais il faisait des connaissances pas très amicales. Il avait la malheureuse habitude de voler au secours des plus jeunes et au final c'était lui qui ce faisait massacrer. Et bien oui, je ne vais pas vous étonner, mais les bras de Max ne sont pas très bien gonflés. Et voilà d'où vient les taches de sang qui commencent à prendre racines sur ses T-Shirts. Enfin, aujourd'hui, il n'avait pas eu le temps de ce battre alors son T-Shirt avait été sauvé.

Et puis vient enfin Poudlard … C'est compliqué, il expliquerait tout cela à l'oral à la jeune fille, ça viendra tout seul. Il prendra ce dont il aura besoin dans ses souvenirs au moment venu.

Oh, j'ai des amis oui, tous très gentils d'ailleurs, des connaissances aussi et puis des personnes qui m'aiment un peu moins. Mais on est bien obligé d'en avoir dans une vie. Dit-il avec un rire cristallin. Et puis pour Poudlard j'ai été répartit à mes 11 ans. Mais j'avais pas mal de maladies et j'ai dût passer les six premières années cloîtré chez moi ou à aller dans une école moldue, je ne suis ici que depuis cette année en fait. Et toi ?

Dans une école de moldue … oh oui, il s'en souvenait de celle-là. Qu'est ce qu'il avait pût faire de bêtises à cette époque. Sachant qu'il n'allait pas rester là-bas très longtemps, il ne s'attachait à personnes, ce qui le rendait encore moins inaccessible aux yeux des autres élèves. Et puis, il faut dire que Max était là une semaine sur deux à peu près à cause de ses maladies. Ce qu'il avait pût en avoir marre de celles-là ! Mais bon, il était bien obligé de faire avec.

Eh ! Tu voudrais faire quoi comme travail quand tu sortiras de Poudlard ? Enfin, si ça ne te gêne pas …

Max ria de nouveau et lui dit accompagné d'un sourire franc.

Il faut qu'on arrête de se demander si ça ne nous gêne pas, on va s'en lasser au bout d'un moment. Dit-il avec un lin d'oeil. Je ne voit pas du tout quitter Poudlard pour être honnête. J'aimerais bien y rester même après, Garde Chasse ou Concierge peut-être. Prof aussi, mais bon, je plain mes élèves. Ajouta-t-il avec humour. Je sais que tu n'est pas prête de finir Poudlard, mais tu as déjà une idée toi ?

Ça faisait bizarre, à Poudlard, beaucoup de monde savent déjà ce qu'ils veulent faire, Max lui, n'en à absolument aucune idée. Même ses enfants plus jeune que lui ont des idées bien précises. Il trouve cela remarquable, le blondinet n'a pas l'impression que Poudlard va finir, il pense qu'il sera élève toute sa vie. Même après être parti de ce château, je pense qu'il aura du mal à ce faire à l'idée qu'il n'y mettra plus les pieds.
Revenir en haut Aller en bas
Jessy Brown
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Londres - Oxford Street

Message par : Jessy Brown, Lun 2 Juil - 15:45


[Merci de compatir... :') (je l'aurais bien cassé cet ordinateur) Baston ]


    « Oh, j'ai des amis oui, tous très gentils d'ailleurs, des connaissances aussi et puis des personnes qui m'aiment un peu moins. Mais on est bien obligé d'en avoir dans une vie. Et puis pour Poudlard j'ai été réparti à mes 11 ans. Mais j'avais pas mal de maladies et j'ai dû passer les six premières années cloîtré chez moi ou à aller dans une école moldue, je ne suis ici que depuis cette année en fait. Et toi ? »


Il avait des amis lui aussi, c'était normal, mais Jessy fut contente de le savoir. Cela voulait dire que les élèves de Poudlard semblaient tous très sociables. Mais il parlait aussi de personnes qui l'aimaient un peu moins. Ce ne devait pas être très grave, une petite altercation ? Ça ne devait pas être très grave, cela passerait...

Puis Max dit avoir été réparti à onze ans. J'avais raison : il est là depuis longtemps ! Puis elle se sentit triste lorsqu'il évoqua des maladies. Le pauvre, il a passé six ans hors de Poudlard... Chez lui ou bien chez les moldus. Ce devait être horrible, qu'à l'âge d'étudier la magie alors que nous en sommes capables, de devoir se rendre dans une école sans sorcellerie, à faire des cours en compagnie de moldus. Elle espéra que les maladies de Max n'étaient pas trop graves. Vraiment, il n'avait pas de chance. Il résuma donc en disant qu'il ne suivait les cours à Poudlard que depuis cette année. Ils avaient donc commencé en même temps qu'elle et devait être en dernière année.


    « Je suis aussi arrivée cette année, j'ai onze ans donc je viens juste de commencer à étudier la magie. C'est très bien je trouve ! Tu n'as pas de chance de ne commencer que maintenant... Mais tu as pû étudier un peu des matières enseignées à Poudlard lorsque tu suivais des cours moldus ? »


Telle était sa question. Jessy se demandait si cela posait des problèmes au grand garçon d'avoir passé six ans sans avoir appris quelque chose de la magie. Il serait en retard s'il n'avait rien appris et commençait tout juste en dernière année. Avait-il passé ses BUSEs ? Probablement pas... Et serait-il au niveau pour ses ASPICs ? Surement. Mais peut-être que ses parents lui avaient fait des cours individuels, ou n'importe quoi d'autre qui l'aurait aidé. Sinon il devait avoir des problèmes. Le pauvre. Mais il semblait intelligent, il avait dû trouver un quelconque moyen.

Quand elle lui demanda ce qu'il voudrait faire plus tard, et si ça ne le dérangeait pas d'en parler, Max répondit ceci :

    « Il faut qu'on arrête de se demander si ça ne nous gêne pas, on va s'en lasser au bout d'un moment. » Il accompagna ses paroles d'un clin d'oeil et Jessy lui sourit. « Je ne vois pas du tout quitter Poudlard pour être honnête. J'aimerais bien y rester même après, Garde Chasse ou Concierge peut-être. Prof aussi, mais bon, je plains mes élèves. Il plaisantait, bien sûr, et fit rire la première année. Je sais que tu n'es pas prête de finir Poudlard, mais tu as déjà une idée toi ? »


Le dernière année avait l'air de bien aimer l'école, puisqu'il voulait y rester, même étant plus vieux. Cependant, la petite ne l'imaginait pas Garde Chasse ou Concierge. Quoique... Jessy sourit. Tout était possible après tout. Il pouvait bien être prof mais aurait-il de l'autorité s'il n'arrêtait pas de rire comme cela. Elle, elle aurait bien voulu l'avoir en prof, elle ferait la pitre à ses cours...

Il lui demanda ensuite si elle avait une idée. Bonne question. Elle ne savait pas vraiment. En fait pas du tout. Mais elle avait du temps devant elle, non ? Elle regardait ce qu'elle pouvait faire à droite à gauche. Il y avait plein de possibilités et plusieurs qu'elle ne rejetait pas, mais elle ne savait pas. Le Ministère lui semblait trop compliqué, déjà que sa mère y travaillait. Elle ne savait pas ce que faisait son père, peut-être quelque chose d'intéressant. Mangemort ? Non. Et hors de question pour elle qu'elle s'y risque. Même quand elle serait vieille. Ou alors c'était des idées de petite fille, et peut-être qu'elle le ferait... Mais c'était peu probable. Et de la lutte contre Mangemorts ! Non, trop dangereux... Elle n'avait pas l'habitude de se risquer n'importe où et quelque chose de normal et simple lui correspondrait beaucoup mieux. Autrement dit : elle n'en savait rien.


    « Non, aucune idée pour ma part. Mais rester à Poudlard me tente aussi... Si tu étais prof ce serait de quelle matière ? Oh et dis-moi si tu veux le faire, car avec un peu de chance je serai ton élève ! » finit-elle à son tour avec un clin d'oeil.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Londres - Oxford Street

Message par : Contenu sponsorisé, Aujourd'hui à 16:05


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 14

 Londres - Oxford Street

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8 ... 14  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.