AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger
Page 10 sur 12
Retour aux origines
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12  Suivant
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre

Re: Retour aux origines

Message par : Maître de jeu, Dim 22 Fév - 21:26


Le membre 'Heather Wells' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Pile ou Face' :
Revenir en haut Aller en bas
Finrod Elensar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Fourchelang


Re: Retour aux origines

Message par : Finrod Elensar, Dim 22 Fév - 21:40


Malgré l'expérience des deux sorciers-chasseurs, la bête avait réussi à s'évader, elle s'était remise des sortilèges lancées mais elle tenait pas à combattre les deux hommes et s'était donc dans un rugissement sauvage que la créature magique avait rejoint les profondeurs de sa caverne. Quelle frustration! Elle semblait pourtant pas loin d'être capturée et de se résigner à cette alternative, ou plutôt les deux jeunes gens avaient presque réussi à la rendre complètement hors d'état de nuire. Mais il fallait s'avouer vaincu. Repartir à la chasse alors que la région où Ethan et Finrod se trouvaient regorgeaient de grottes pouvant cacher autant de chimères que rien du tout, aurait été impossible pour arriver en temps et en heure au Zoo pour remettre l'animal magique

"Ethan, je pense que l'on a meilleur temps de rentrer à Londres. C'est bien dommage qu'elle nous ait échappé mais recommencer les recherches prendraient trop de temps." Avait dit Finrod, du voix qui trahissait sa déception."En tout cas, vous sembliez être calé sur cette chasse. Quel équipement!" Tenta l'ancien vert et argent. Il fallait bien essayer de détendre l'atmosphère."Je vous laisse choisir le moyen de transport pour rentrer. Pas de transplanage, même si c'est gratuit et plus rapide." L'anglo-roumain osait taquiner son employé, après tout, c'était lui qui s'était plaint du voyage. En revanche, partir chasser une créature sauvage dans un pays inconnu, cela ne le dérangeait pas du tout. Cette pensée fit rire Finrod qui s'en allait accompagné du jeune Serdaigle en direction de la sortie pour rejoindre leur pays.

Fin du RP
Revenir en haut Aller en bas
Jasmine Vagneur
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Hirondelle


Re: Retour aux origines

Message par : Jasmine Vagneur, Ven 17 Avr - 15:16


Retour à la maison
PV Damien J. Eales


"Imbécile !"

Jasmine se pencha vers le sol pour ramasser un marron. Sans plus de cérémonie, elle l'envoya droit en direction de son frère. Un "Aïe !" sonore ne tarda pas à se faire entendre tandis que les deux jeunes gens couraient à travers les arbres. Leurs rires résonnaient dans la forêt. C'était dans ces moments-là que la Bleue et Bronze se sentait réellement vivre. Lorsqu'elle se trouvait en compagnie de Lucas, passant le temps à se chamailler. Elle était venue de nombreuses fois dans cette jolie forêt, en France. C'était dans ce pays qu'elle avait passé toute la première partie de son enfance, avec ses grands-parents. Avant que sa mère et son père ne viennent la chercher. Et elle avait de nombreux souvenirs de la maison de campagne où elle vivait. Et où elle revenait dès qu'elle en avait l'occasion, son grand-frère l'accompagnant souvent avec joie.

Pour ces vacances, elle avait ressenti ce besoin de s'évader à la campagne plus qu'à l'accoutumée. Entre ses cauchemars, insomnies et crises de panique au château et ses longues journées monotones à Londres, elle avait de quoi en avoir marre. Voilà donc pourquoi la blondinette avait décidé de passer les vacances en France, dans un coin paumé de Charente. Loin de ses problèmes et responsabilités, elle s'y sentait bien. De plus, cela lui permettait de passer du temps avec sa grand-mère, celle qui l'avait élevée, ainsi qu'avec son frère, la personne comptant le plus pour elle.

Après une petite heure passée à déambuler dans les bois en parlant de tout et de rien et à s'amuser à courir par dessus les tronc renversés, les deux jeunes s'arrêtèrent. Lucas voulait rentrer et dormir. Jasmine, elle, préférait rester encore un peu en forêt. Elle adorait l'ambiance calme et paisible du lieu, et marcher parmi les arbres et les quelques animaux la détendaient. Ils se séparèrent donc, le frère rebroussant chemin tandis que la sœur poursuivait sa route.

D'ailleurs, elle n'était certainement jamais allée si loin, étant donné qu'elle ne reconnaissait plus. Mais autant dire qu'elle s'en fichait complétement. Elle profitait juste de l'instant présent tout en se disant qu'elle se débrouillerait ensuite pour retrouver son chemin. Elle continuait donc à marcher, son regard parcourant les alentours, un sourire apaisé aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Damien J. Eales
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Retour aux origines

Message par : Damien J. Eales, Dim 17 Mai - 17:51


--------Un voyage étrange.  - [PV avec Jasmine Vagneur.]



Adossé contre un arbre parmi tant d'autre dans ce bois, j'étais bien loin des paysages que pouvait m'offrir mon Angleterre native. Non, en l’occurrence, je me trouvais dans un tout autre pays, en France pour être plus exact. Il s'agissait de l'une des destinations que j'avais visité après la fin de ma scolarité, marchant sur les pistes de ma famille maternelle que j'avais finalement retrouver avec du temps. Mais bien évidement, il fallait que le sort s'en mêle... non contente d'avoir prit ma mère, mon père et mon frère, la mort s'était en allée avec l'âme de mon grand-père il y a de cela quelques jours à peine. Et pour dire vrai, je ne sais absolument pas dans quel état je me trouves actuellement... suis-je attristé par la perte d'un être cher, l'un des derniers qu'il me reste ou est-ce que je suis tout simplement confus, ne sachant pas comment gérer tout ce qu'il m'a léguer ? Poursuivre son œuvre viendrait à honorer sa mémoire mais serait en contradiction avec mon métier d'Auror, car je doute fortement qu'être à la tête d'un groupe de Mage Noir qui suivront absolument tout mes ordres soit bien vu du Ministère.   

De plus, je ne pouvais pas me le permettre, pas après avoir lutté des années et des années contre cette part d'obscurité grandissante en moi, celle-là même qui m'avait forcer à couper les ponts avec mes proches pour ne pas faire des choses comme je regrette, le genre de chose que j'ai pu faire subir à Heather lors de la fin de notre relation. Mais si je ne reprenais pas la tête de sa petite affaire... alors tout ce qu'il aura accomplit de sa vie aura été balayé d'un revers de la main, comme si jamais il n'avait existé... je serais l'homme ayant renier totalement ses racines, les détruisant, les brulant, les réduisant en poussière tout cela pour rester lui-même. Quel était donc le bon choix à faire ? Penser à ma personne ou à ma famille, quitte à sacrifier une partie de moi ? Je n'en ai aucunes idées... Malgré le trouble qui m'anime et qui ne tardera pas à me faire sombrer dans la folie si ça continue ainsi, je parviens à faire le vide dans ma tête, respirant lentement chaque bouffée d'air fraiche qui me fait le plus grand bien. Mais alors que je me relaxe, une silhouette se dessine un peu plus loin...   

Au fur et à mesure qu'elle devenait plus claire, je compris que je connaissait la personne. Enfin... connaitre était un bien grand mot en sachant que je ne l'avais vue qu'une seule fois, avant de devenir Auror d'ailleurs, mais cela avait probablement été la meilleure rencontre que j'ai pu faire depuis des années et des années. Un sourire se dessina sur mes lèvres en pensant au fait qu'on avait le don de nous trouver à des endroits pourtant improbable tandis que je marchais vers la Serdaigle répondant au nom de Jasmine. Étant plus grand que la dernière fois et changer physiquement, je ne savais pas vraiment si elle allait me reconnaitre de suite, mais je n'allais certainement pas faire comme si de rien n'était en la niant totalement.


D A M I E N ---E A L E S
Heureux de te revoir Jasmine.


Finalement, ça avait du bon de s'exiler loin de l’Angleterre puisque cela me donnait l'opportunité de revoir des personnes, ce qui était très rare pour moi ces derniers temps, encore plus depuis que j'avais rejoint les rangs du Ministère de la Magie.


DAMIEN J. EALES.--------

Revenir en haut Aller en bas
Jasmine Vagneur
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Hirondelle


Re: Retour aux origines

Message par : Jasmine Vagneur, Ven 12 Juin - 18:57


La forêt était bien trop grande pour que Jasmine ne se souvienne de ses moindres recoins. Parfois, elle reconnaissait un chemin par-ci, ou bien un arbre couché sur le sol par-là. C'était tellement agréable de retrouver des morceaux de souvenirs à chaque détour. Ici, elle s'était accrochée dans les ronces des années plus tôt. Là, elle avait trébuché, puis éclaté de rire en voyant qu'elle était tombée sur un lit de feuilles mortes.

Cet endroit représentait son enfance. Cette période de sa vie qui n'avait été qu’insouciance et bonheur. Lorsqu'elle n'avait pas besoin de se coucher à pas d'heures à cause de ses rondes de préfète et ses devoirs. Lorsqu'elle ne risquait pas de paniquer inutilement à chaque moment de la journée. Lorsqu'elle ne se souciait pas du lendemain.

Cette période était désormais révolue. A présent, elle avait des responsabilités. Et ce en tant que préfète, joueuse de Quidditch à Poudlard et stagiaire aux Trois Balais. Elle n'était plus une enfant dont la vie se résumait aux jeux dans la forêt.

Et elle allait finir par croire qu'elle était réellement perdue. Parce que cela devait faire une bonne demi-heure qu'elle tournait en rond, ses pas la menant toujours au même endroit. Mais elle refusait de céder à la panique. Si elle le faisait, cela allait dégénérer. Mieux valait qu'elle reste calme pour le moment. Elle finirait bien par retrouver le chemin de la maison...

"Heureux de te revoir Jasmine."

Après un violent sursaut, la Bleue et Bronze se retourna précipitamment. Ses traits figés se transformèrent bien vite en grand sourire. Devant elle se trouvait Damien. Ce Gryffondor qu'elle n'avait croisé qu'une seule fois, dans la Cabane Hurlante. Elle ne connaissait pas énormément de choses sur lui, mais elle était sûre d'au moins une chose : elle l'appréciait vraiment. Ils s'étaient tout de suite bien entendus d'ailleurs. Et elle était vraiment contente de le voir.

"Damien !"

Sans cesser de sourire et sans non plus réfléchir bien longtemps à son geste, la blondinette alla le serrer furtivement dans ses bras. Tiens, depuis quand était-elle si expressive ? Elle se recula légèrement en observant le jeune homme. Il avait changé en quelques mois. Ce qui était tout à fait naturel. D'ailleurs, Jasmine supposait qu'elle avait aussi changé. Ses cernes étaient un peu plus prononcées, ses cheveux plus longs...

"Qu'est-ce qui t'amène par ici ?" reprit-elle ensuite.
Revenir en haut Aller en bas
Damien J. Eales
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Retour aux origines

Message par : Damien J. Eales, Lun 6 Juil - 4:07


--------Un voyage étrange.  - [PV avec Jasmine Vagneur.]



Ma voix alerta donc la jeune fille de ma présence, cette dernière sursauta - car après tout, il s'agissait d'une réaction normale pour quelqu'un qui ne s'attendait pas à ce qu'on l'interpelle ainsi - pour ensuite se retournée en ma direction, son regard croisant le mien et ses traits devenant d'un seul coup bien plus paisible, un large sourire se dessinant même sur ses lèvres. Après avoir prononcé mon prénom de façon enjouée, la Serdaigle me serra dans ses bras ce qui, je ne le cachais pas, me surprit un peu au départ. Néanmoins, je passais tout de même l'un de mes bras derrière ses épaules jusqu'à ce que cette accolade prenne fin. Je choisis ce moment pour détailler du regard Jasmine qui avait tout de même changer depuis ces quelques mois, à vue d’œil, je pouvait dire que ses cheveux étaient plus longs - merci à ma mémoire visuelle pour ce détail - mais aussi que des cernes étaient apparues sous ses yeux ce qui laissait supposer que ses nuits devaient être assez courtes.

J'avais un tas de choses à lui dire, un tas de questions à lui poser comme si cela faisait une éternité que je ne l'avais plus vue alors que non seulement ce n'était pas le cas, mais en plus de cela, je ne l'avais croisée qu'une seule fois dans ma vie. Et pourtant, j'étais sûr et certain de l'apprécier au moins assez pour la considérer comme une personne importante pour moi à croire qu'il n'y avait pas besoin de connaitre depuis des années et des années une personne pour s'y attacher. Mais alors que j'allais ouvrir la bouche, Jasmine fut plus rapide que moi, me demandant pourquoi je me trouvais ici. Il était vrai qu'elle ne devait certainement pas s'attendre à me croiser si long de mon Angleterre native et d'ailleurs, même-moi, jamais je ne me serais douté que je rencontrerais une personne que je connaissait ici... Tout en lui lançant un sourire, je répondit donc à son interrogation.


D A M I E N ---E A L E S
Je suis tout simplement en vacances. J'avais besoin de me ressourcer, surtout avec la quantité astronomique de travail que j'ai eu dernièrement, alors je me suis dit que m'accorder un peu de temps pour moi ne me ferait pas de mal.


C'est alors que je me rendis compte que je ne lui avais même pas parler de mon emploi... il était vrai que lors de notre précédente rencontre, je venais tout juste de sortir du long entrainement que m'avait concocté ma famille maternelle et que je m'apprêtais seulement à poster ma candidature au Ministère de le Magie. Elle était donc au courant de mes ambitions mais ne savait absolument pas que j'avais réussi. Fouillant donc dans les poches de ma veste, je fini par en ressortir un insigne qui faisait ma fierté et qui ne me quittait jamais, pas après tout le mal que je m'étais donné pour l'obtenir. L'exhibant donc fièrement devant les yeux de la jeune fille, je ne fut pas bien long pour ajouter des précisions.


D A M I E N ---E A L E S
Ça fais maintenant plusieurs mois que je suis devenu Auror, exactement comme je le souhaitais. J'ai du travailler dur pour arriver à obtenir cette place, mais ça en valait vraiment le coup.


Même si l'opinion publique ne portait pas réellement les Auror dans les cœurs, jugeant qu'ils ne faisaient pas grand choses actuellement, je savais parfaitement que j'avais contribué à rendre le monde des sorciers un peu meilleur depuis que j'avais débuté au sein du Ministère. J'avais clairement rendu service à la communauté et c'était le principal, me fichant complètement de la reconnaissance ou bien de l'image que je peux refléter, ce n'est absolument pas mon but de chercher la gloire après tout. Rangeant mon badge à l'intérieur de ma poche, mon attention se reporta enfin sur Jasmine et ma curiosité me poussa à vouloir savoir deux ou trois choses à son sujet.


D A M I E N ---E A L E S
Mais parlons de toi, de comment tu vas, de ce qui s'est produit pour toi depuis la dernière fois, de ce que tu fais ici.


J'étais conscient que ça faisait peut-être beaucoup d'un seul coup, mais après tout, nous ne nous étions plus vu depuis si longtemps ! Alors que j'attendais patiemment que la jeune fille ne prenne la parole, un bruit lointain se fit entendre, captant mon attention pendant quelques secondes seulement avant de revenir sur Jasmine. Il ne pouvait pas s'agir de quelques choses de dangereux et quand bien même il s'agissait que j'avais tord, ma baguette se trouvait avec moi et je pouvais aisément me défaire de qui que ce soit.


DAMIEN J. EALES.--------

Revenir en haut Aller en bas
Jasmine Vagneur
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Hirondelle


Re: Retour aux origines

Message par : Jasmine Vagneur, Jeu 16 Juil - 1:28


Damien sembla plutôt surpris par sa soudaine démonstration d'affection. Il était vrai que son geste avait été impulsif et nullement réfléchi. Mais elle s'en fichait pas mal aussi ; elle était heureuse de le revoir et ne voyait pas pourquoi elle devrait le cacher.
Sans se défaire de son sourire rayonnant, Jasmine trépignait de lui poser un bon nombre de questions. Cela faisait tout de même quelques mois qu'ils ne s'étaient plus vus, il devait s'en être passé des choses depuis le temps. Sauf que la blondinette se contenta d'une question à la fois. Question à laquelle le jeune homme répondit rapidement.

- Je suis tout simplement en vacances. J'avais besoin de me ressourcer, surtout avec la quantité astronomique de travail que j'ai eu dernièrement, alors je me suis dit que m'accorder un peu de temps pour moi ne me ferait pas de mal.

La quantité astronomique de travail ? Jasmine haussa un sourcil. Elle s'en souvenait bien, lors de leur rencontre, le brun lui avait dit être sans emploi. Se pourrait-il que...?

Alors qu'elle allait lui demander de quel travail il parlait, Damien sortit de sa poche un insigne. La Bleue et Bonze le contempla un moment, émerveillée.

- Ça fais maintenant plusieurs mois que je suis devenu Auror, exactement comme je le souhaitais. J'ai du travailler dur pour arriver à obtenir cette place, mais ça en valait vraiment le coup.

En effet, il lui avait déjà fait part de son désir de devenir Auror. Et même si la jeune femme lui avait assuré qu'elle ne doutait pas de lui, il n'avait pas eu l'air entièrement convaincu. Eh bien il l'avait finalement obtenu, ce poste. Avec un grand sourire, Jasmine le félicita en s'enthousiasmant ;

- Félicitations ! Je suis super contente pour toi !


Le nouvel Auror rangea bien vite son badge pour la fixer intensément. C'était à son tour d'avoir droit aux questions.

- Mais parlons de toi, de comment tu vas, de ce qui s'est produit pour toi depuis la dernière fois, de ce que tu fais ici.

Outch, ça faisait beaucoup d'un coup ça... Surtout qu'il s'était passé pas mal de choses dans sa vie ces derniers-temps. Choses qui étaient les principales causes de sa fatigue et de ses tourments...

- Eh bien, je suis également en vacances, chez mes grands-parents plus précisément. Ils habitent non loin de cette forêt, précisa-t-elle. Sinon, je suis devenue préfète il y a quelques temps déjà, ainsi que poursuiveuse de l'équipe de Quidditch et stagiaire aux Trois Balais...

Elle allait ajouter quelque chose, mais un bruit à la fois lointain et bien distinct se fit entendre. Même si elle était persuadé que ce n'était pas son imagination qui lui jouait des tours, elle était incapable de reconnaitre le bruit.

- Tu as entendu ?
reprit-elle en baissant inconsciemment la voix.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 70
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Fourchelang


Re: Retour aux origines

Message par : Mangemort 70, Dim 16 Aoû - 17:33


{RP unique}

Il  avait un bon moment que la sorcière n'avait pas mis les pieds au Danemark. Cependant, elle n'était pas là pour jouer les touristes. Une autre fois, peut-être. Il faisait un peu plus froid qu'en Angleterre, mais ce n'était pas désagréable, au contraire. Ces derniers jours, les Londoniens avaient été contraint à affronter la canicule et l'humidité. Dans le petit village nommé Rungsted, le ciel était parsemé de nuages et pratiquement aucune étoile ne réussissait à percer ces derniers. 70 prit une grande inspiration, profitant de l'air frais qui se logea dans ses poumons. Néanmoins, son moment de détente fut de courte durée.

En effet, la mage noire repéra un couple qui sortait d'un pub et se dirigeait à présent vers une voiture stationnée dans un endroit isolé. Génial. À pas de loup, la Mangemort suivit les deux amoureux et, une fois qu'ils s'apprêtaient à prendre place dans la voiture, l'homme fut stupéféxié. Affolée, sa compagne se jeta hors de la voiture et rejoignit son partenaire qui était affalé sur le sol dans une position peu confortable. «Quelle conne», songea sept-zéro alors qu'elle lança une deuxième offensive. Paf. L'autre était également hors d'état de nuire.

Ça avait été presque trop facile. C'est discrètement que la sorcière tira, sans vraiment faire attention, les deux corps derrière une grande berne à ordure où elle les ligota ensemble : ça allait être plus facile pour elle de les traîner ainsi. Puis, la sorcière revint sur les lieux de l'incident. Démarrant la voiture, la Mangemort ferma ensuite la porte et s'éloigna de quelques pas. Puis, un bref #Incendio suffit à faire cramer la voiture qu explosa quelques minutes plus tard, tandis que 70 quittait les lieux en traplanant, tenant contre elle les deux corps ligotés.
Revenir en haut Aller en bas
Valentina Boccini
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Corbeau
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Retour aux origines

Message par : Valentina Boccini, Lun 12 Oct - 15:25



-And she's the giggle at the funeral-
[RP Privé avec Azphel(l.a accordé), William West, Jake G. Kenway, Alicia Wind, Liv J. Samuels...]



____________________


Prendre un air accablé. Feindre une peine indicible. Baisser les yeux, soupirer aussi, souvent. Ne sourire que faussement, parler peu. Autant de conseils inévitables que je me remettais inlassablement, achevant de nouer le corsage sombre de la robe de deuil que je portais. De la dentelle, bien sûr. Il fallait faire les choses convenablement, que nul ne puisse se douter du pantomime qui se jouait derrière cette triste tragédie. On ne tuait pas impunément un homme. Notre jeu, à Léon et à moi, devait être parfait. Même Az ignorait la doucereuse vérité. Le seul au courant était Rurik, et il avait décliné l'invitation aux funérailles de Daniel Boccini. Funérailles qui allaient débuter dans moins d'une heure. Passant un trait de crayon noir sous les yeux et me contemplais finalement. La robe longue était à la fois avantageuse -les membres de la mafia seraient tous présents, je devais être impeccable- et respectable, couleur ténèbres, assortie à mon âme. Mes cheveux étaient lâchés en cascades blondes dans mon dos, et finalement, j'allais revêtir la cape brodée de l'emblème des Boccini.

Je m'éloignais du miroir, récupérais ma pochette, contenant baguette et quelques documents administratifs, ainsi qu'une dague en argent -qui sait-, et quittais la chambre. Tout en descendant l'escalier, j'essayais de localiser mon compagnon dans la villa. Mon ouïe était bien moins bonne sous ma forme humaine, mais je parvins tout de même à attendre ses pas dans le salon. Sans doute était-il prêt depuis longtemps. Je n'avais plus qu'une petite chose à faire. Je lui demandais de m'attendre là, et gagnais la cuisine. Là se trouvait la trappe permettant de descendre à la cave, et donc la cellule de Jouvok. Posant la pointe de ma baguette sur la poignée de la dite-trappe, je jetais un bombarda conditionnel, ainsi quiconque essayerait de l'ouvrir en mon absence exploserait instantanément. Un vague sourire aux lèvres, après avoir appliqué le sortilège -les sorts conditionnels sont si longs à mettre en place...- je rejoignais Az et rangeais ma baguette d'ébène.

" Je suis enfin prête. " je ne jouais pas les malheureuses avec lui. Il ignorait la vérité oui, mais lui mentir totalement aurait été trop pénible. Je gardais mes airs de chien battu pour plus tard.

J'attrappais sa main, embrassais sa joue, et l'attirais avec moi hors de la maison. Les différents sortilèges m'empêchais de nous faire transplaner ici, j'allais devoir attendre d'avoir entièrement traversé le jardin. J'en regrettais presque le Raven's Sanctuary, plus facile d'accès. Mais Dan devait reposer en Italie, sur les terres de ses ancêtres. Là où dans quelques décennies, si je ne trouvais point de potion d'immortalité, l'on dresserait ma propre sépulture. Cette idée horrible me fit accélérer le pas. Bientôt nous gagnâmes les immenses grilles blanches de la propriété, et le reluisant Luce nelle Tenebre disparut dans un tourbillon. Le crochet invisible nous saisit, l'un et l'autre, et nous attira dans une direction que seul lui et moi ne connaissions. Puis, finalement, Azphel et moi fûmes relâchés par cette infâme pression. Posant pied à terre, je repérais déjà le portail du cimetière où le maître de cérémonie nous attendait. Il nous salua, me présenta de nouveau ses condoléances les plus sincères, bla bla bla. Nous étions bien entendu les premiers. Léon arriva dans la foulée. Je me détachais en douceur de mon homme pour prendre mon frère dans mes bras. Lui aussi avait revêtu ses vêtements de cérémonie, chemise et blaser noirs, pantalon noir, chaussures noires, yeux noirs... Il m'étreignit, susurrant un bonjour amusé à mon oreille. Aujourd'hui, nous jouions dans la même équipe, nous mimions la même douleur.

Bien évidemment, Léon salua Az d'une poignée de main, je fis brièvement les présentations. Il ne nous restait plus qu'à attendre le reste des convives. Certains étaient italiens, mafieux pour la plupart. D'autre étaient une prétendue famiglia dont je n'avais jamais entendu parler - Léon avait cependant tenu à les inviter - et finalement, nos diverses connaissances proches, à mon frère et à moi. De son côté, trois hommes, ses collègues, avec qui il tenait le bar. Pour ma part, Azphel bien sur, mais également Jake, William qui avait connu Dan, Alicia qui était après tout ma pupille et avait donc vécu onze ans avec lui et Anna, et finalement Liv, mon amie infirmière. Je ne savais pas encore pourquoi j'avais voulu qu'elle soit là.

"Anna n'est pas avec toi ?" demandais-je simplement.

Annabella Boccini, ma mère, vivait pourtant avec lui. Depuis le décès de mon oncle, Léon était le propriétaire temporaire du manoir. Aujourd'hui, il en deviendrait officiellement le maître. La cérémonie d'héritage ne me comblerait que de gallions et de biens diverses. C'est une toute autre cérémonie que j'attendais impatiemment. Bientôt, elle serait à moi.

"Non. Elle est allée passer le week-end chez une amie. Elle doit venir avec elle." répondit-il finalement.

Léon avait raison. Finalement, celle qui m'avait mise au monde arriva, accompagnée d'une femme que je ne connaissais pas. Elle déclina sans doute son identité, mais je n'en gardais pas souvenir. Je ne présentais pas Anna à Azphel, elle n'avait aucune espèce d'importance. Cependant, quand tous les mafieux firent leur apparition, tous vêtus de la même cape que Léon moi, l'oeil froid et le ton respectueux, j'eu beau les présenter comme des amis, je savais qu'Az ne serait pas stupide. Il ne manquait maintenant que nos connaissances pour démarrer cette fâcheuse cérémonie. Le visage fermé, troublé et attristé d'apparence, cachait une impatience certaine d'en finir avec cette histoire. Après tout, j'avais tué Daniel Boccini. Ses funérailles m'importaient peu.
Revenir en haut Aller en bas
Azphel
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Loup-Garou
Occlumens
Permis de Transplanage


Re: Retour aux origines

Message par : Azphel, Mar 13 Oct - 17:10


- And she's the giggle at the funeral -


¤ ¤ T ¤ ¤ Azphel terminait de préparer dans la salle de bain ce qui devait être son masque du jour. Il se regardait en ajustant le col de sa chemise en soie, puis lissa proprement ses manches avant d'enfiler la veste de costume noire sur ses épaules. Le reflet que lui renvoyait le miroir était bien loin de celui de son quotidien, mais si proche à la fois de ce que le sorcier était en réalité, une ombre noire et menaçante. On n'y voyait là un homme charismatique, sublimé par les ténèbres intenses qui le recouvrait de la tête aux pieds. Pourtant, cette tenue n'était pas supposée mettre en valeur le coeur sombre d'Azphel, mais bien signifier le port du deuil et le respect pour l'oncle de Valentina.

¤ ¤ ¤Pour être honnête, il ne respectait que l'italienne, et son oncle qu'il n'avait jamais connu l'indifférait totalement ; dire qu'il n'en avait rien à foutre serait proche de la réalité. Il avait accepté d'accompagner Tina pour lui montrer son soutien sans failles, pour que, même si cela était déjà une évidence entre eux, elle sache qu'il était là pour elle en toutes circonstances. Valentina elle-même manifestait un détachement certain vis-à-vis de cet enterrement et il avait deviné qu'une histoire obscure devait en entourer les origines pour en être arriver là. Il n'avait pas montré l'intérêt d'en apprendre plus, et ne souhaitait nullement le faire. Il savait que l'italienne ne pouvait partager tous ses secrets avec lui, et inversement.

¤ ¤ I ¤ ¤ Leur relation était orientée sur la communion naturelle qui se produisait entre eux chaque fois qu'ils étaient ensemble, sur le duo de noirceur qui se formait alors, les révélant comme une évidence aux yeux de l'autre, au regard outragé du monde. Ils n'avaient pas besoin de connaître tout de leur passé, les certitudes du présent leur suffisaient pour avancer main dans la main. Leurs familles n'en feraient pas ou que très peu partie.

¤ ¤ ¤Tina le rejoignit dans le salon alors qu'il y patientait depuis déjà un quart d'heure, magnifique, comme d'accoutumée. Son alter ego de corbeau semblait plus visible que jamais, sa robe somptueuse lui offrant les plus beaux traits de l'animal. Côte à côte, Tina et Azphel étaient d'une impeccable beauté qui frôlait la perfection. Leur apparence en ce jour, au delà de la cérémonie mortuaire, témoignait de la grandeur qui les liait, de l'attraction qu'ils étaient capables d'exercer sur les personnes autour d'eux.

* * *

¤ ¤ N ¤ ¤ Ils quittèrent la Luce Nelle Tenebre main dans la main et s'échappèrent à l'aide d'un Portoloin qui devait les mener au cimetière pour la cérémonie. Ils patientèrent devant les grilles à attendre les autres membres de la famille de Valentina.
¤ ¤ ¤Cette famille même qu'Azphel n'était pas tout à fait certain de vouloir rencontrer. Il savait pertinemment que la majorité des personnes présentes seraient issues de la mafia et auraient un lien plus que douteux avec Tina. Il savait son monde à part et dangereux pour lui et l'idée ne lui serait pas plus inconfortable que cela s'il ne devait être en compagnie de tueurs sans pouvoir les identifier clairement. C'était un concept étranger et dangereux pour lui, le mage noir qui d'ordinaire calculait tous les risques avant de se jeter dans la gueule du loup.

¤ ¤ ¤Ils furent accueilli devant le cimetière par les condoléances inutiles du maître de cérémonie... La vie faisait mal et les gens faisaient déjà suffisamment ch*er de leur vivant, il fallait en plus qu'on verse des tirades religieuses désuètes après leur mort... Azphel remercia le ciel de voir quelqu'un arriver vers eux pour ne pas subir d'allusions pompeuses. L'homme s'avança avec un sourire contenu vers Tina et elle s'écarta d'Azphel pour le prendre dans ses bras. C'était le fameux Léon selon toute vraisemblance, le frère dont elle lui avait parlé.  À la façon dont il s'étreignirent, Azphel remarqua qu'ils tenaient beaucoup l'un à l'autre. Tina le lui présenta et l'homme lui serra amicalement la main, si l'absence d'émotions sur un visage pouvait être interprétée comme de l'amitié.

¤ ¤ A ¤ ¤ Rapidement, d'autres fantômes de noir vêtus arrivèrent en nombre pour la cérémonie. Certains pleuraient de chagrin, d'autres faisaient surement semblant. Quelque chose les reliait pourtant, la même cape qu'ils portaient tous sur les épaules, surement le signe de leur appartenance à la mafia, ou quelque chose s'en approchant. Le mage noir, bien naturellement dépourvu de cette cape, eut soudainement l'impression d'être visible aux yeux de tous, d'avoir une cible plus grosse que lui collée dans son dos.
Il se retourna en espérant apercevoir les amis dont Tina lui avait parlé, cherchant du regard des personnes en noir venues sans cape.

¤ ¤ ¤Il ne connaissait pas leurs noms, mais se faisait un plaisir de les découvrir. La cérémonie serait surement moins chi*nte avec eux qu'au milieu de la secte de capes sans noms qui déferlaient vers le cimetière. Il savait qu'il devait y avoir la jeune pupille de Tina dans le lot, mais ignorait tout des autres personnes présentes...
Revenir en haut Aller en bas
Alicia Wind
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Hermine blanche
Chercheuse en Enchantements


Re: Retour aux origines

Message par : Alicia Wind, Jeu 15 Oct - 19:40


And she's the giggle at the funeral
Pv Valentina Boccini, Liv J. Samuels, Azphel, Jake G. Kenway & William West

Réveil pénible pour Alicia en ce matin pluvieux au Chemin de Traverse. D'une part car elle avait commencé son travail en tant qu'Assistante Langue-de-Plomb et son travail avait duré assez tard dans la nuit. Son mentor avait eu besoin d'elle pour régler un petit détail dans une des salles du Département des Mystères et n'avait pas pu la libérer avant 3h du matin. D'autre part, aujourd'hui était l'enterrement de Daniel Boccini. Un peu affectée par cette nouvelle car Alicia avait vécu 11 ans avec lui, la jaune et noire n'en avait pas pleuré plus que ça puisque malgré ses années, elle ne s'était pas attachée à lui comme pour Anna. En parlant de la matriarche des Boccini, l'Hermine savait très bien que cette journée allait être douloureuse pour elle et c'était donc pour cette principale raison que la Wind daignait bouger ses fesses jusqu'en Italie.

Se déplaçant mollement jusqu'à sa salle de bains, Alicia prit un bain rapide avant de mettre sa tenue de funérailles. Une robe noire à manches courtes lui arrivant mi-cuisses, des escarpins noirs ainsi qu'une délicate veste. Le maquillage était tout aussi simple: bouche légèrement maquillée ainsi qu'un trait de liner et du mascara. Laissant ses cheveux ondulés jusqu'à ses fesses, la Wind se scruta dans le miroir: simple et élégante. Parfaite pour une journée de funérailles. Une fois tout cela fait, la Poufsouffle fit un dernier câlin à ses animaux avant de fermer la porte et de transplaner direction l'Italie.

PLOP !

Arrivée devant le cimetière, Alicia souffla un bon coup avant d'avancer à l'intérieur avec toute la prestance qu'Anna lui avait inculqué. Ce genre d'endroits lui donner la chair de poule et encore plus quand il fallait qu'elle s'y rende pour un de ses proches. La recherche de l'endroit où Daniel Boccini allait reposer pour l'éternité était déjà pleins de monde. L'Animagus savait très bien que ce n'était pas des gens très fréquentables même si elle ne les avait pas côtoyé durant son enfance. Leur adressant un regard plein de méfiance, la Poufsouffle tapota sa manche où se trouvait sa baguette avant de rejoindre Anna. Celle-ci pleurait toujours, comme depuis l'annonce du décès de Dan. La serrant dans ses bras, la jeune femme mit fin à l'étreinte pour embrasser briévement Léon pour se tourner vers Valentina et le mystérieux homme qui l'accompagnait. Haussant un sourcil, elle finit par embrasser sa marraine ainsi que cet homme mystérieux. Un très bel homme mais qui devait avoir au moins 10 ans de plus qu'elle.

- Bonjour Tina, Monsieur. Je suis Alicia Wind, la pupille de Valentina. Heureusement qu'ils n'avaient pas besoin de moi au Département des Mystères.. Pardonnez mon impolitesse Monsieur mais vous êtes...?
Revenir en haut Aller en bas
Darnel James Williams
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Retour aux origines

Message par : Darnel James Williams, Jeu 3 Mar - 20:11


with Faye Arnviel
“Flashback”

Darnel était de retour à la maison, avec les deux femmes de sa vie : sa mère et sa soeur. La maison manquait de présence masculine, mais celle qui lui avait donné la vie ne se sentait pas capable de retrouver l'amour après l'assassinat de son mari tandis que sa soeur était bien trop difficile pour trouver un homme qui pourrait lui convenir. C'était maintenant à lui d'assumer le rôle de chef de famille mais ça lui déplaisait, malgré le fait qu'il soit sûr de lui dans la vie courante, en famille il avait toujours été introverti jusqu'à maintenant. Il ne voulait pour rien au monde rester dans cette maison sachant que sa soeur et sa mère travaillaient toutes les deux dix heures par jours. C'était pour cette raison qu'il s'était inscrit à un programme d'étude. Oui, oui, Darnel James Williams, l'homme aux mille bêtises à son actif voulait suivre un programme d'étude. Pas n'importe quel programme non plus, un sujet qui l'intéresse, les Soins Aux Créatures Magiques.

C'est miss Blanchet qui lui avait parlé de ce genre de pratique, connaissant son penchant pour cette matière en particulier, elle lui avait expliqué que certaines personnes pour arrondir leur fin de mois s'exerçait à suivre un jeune étudiant dans ses projets et c'est dans ces réseaux que Darnel a pu se retrouver avec Faye Arnvel. Il n'avait jamais entendu ce prénom et ne savait même pas si il allait se retrouver avec un homme ou bien une femme. Après quelques échanges épistolaires il s'était convenu qu'il devait se retrouver devant la cathédrale Notre-Dame à Carlow, à midi pile. Toujours ponctuel, il arriva même en avance, il se posa contre un mur et attendit que ce, ou cette d'ailleurs, Faye se présente, même si il n'avait aucune idée de à quoi il ou elle ressemblait.

Code by Pokipsy


Edit Lizzie : Bonjour Darnel. Il est interdit d'utiliser les balises blockquote. Je les ai donc supprimées de votre post. Merci de faire plus attention à l'avenir. Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: Retour aux origines

Message par : Invité, Mar 19 Avr - 15:56


[HRPG : Rp unique, le dernier message datant de plus d'un mois je me permets de poster. Si problèmes ma boite à MP est ouverte. Si un membre des Mangemort souhaite apporter sa vision des choses par le biais d'un RP unique également, il est le bienvenue.]


Épisode 1 : Une longue route


Voilà plusieurs mois que le serpent était partis d'angleterre vers l'albanie dans le but d'en apprendre plus sur lui même ou encore connaître plus de choses sur sa famille. Il avait toujours vécu en internat, il ne passait que rarement à la maison familiale et passait encore moins de temps avec ses grands parents. L'appartenance à une famille aisée est une chose assez complexe. Il y a beaucoup de secrets, très peu de réponses et vous n'y voyez rien. Son grand-père, Edgar était un homme assez énigmatique et complexe, Cale ne le connaissait que très peu, et ce qu'il en savait ne lui suffisait plus depuis qu'il avait des mercenaires aux trousses.

C'était un homme froid et autoritaire, il était le patriarche des Hale, c'est en parti grâce à lui que le nom de la famille s'était fait connaître à l'international et que sa fortune n'avait cessé d'augmenter depuis plusieurs décénnies. Pour lui un seul maître mot, la famille. Son fils, unique héritier des Hale était tout pour lui, alors quand il a appris que sa descendance ne serait pas de sang-pur les choses ont commencé à se gâter. Il a d'abord essayer de faire pression sur Caitlyn, la mère de Cale, afin qu'elle quitte le pays pour ne pas salir le nom des Hale. Ce fut un échec et c'est là que le jeune homme est né. Il faisait la fierté de sa mère et il inspirait le dégout à son grand-père. Comment un enfant de sang impur était en mesure de porter ce nom de famille. Edgar a toujours exprimé son dégout envers Caitlyn et Cale et dans cette optique après plusieurs longues années il réussit à retourner l'esprit d'Henri. La suite n'est pas glorieuse et Cale a fait ce qui devait être fait. Depuis lors sa famille partenelle s'était retournée contre lui et le traquait sans relâche. Cette escapade en dehors de l'Angleterre lui offrirait un peu de répis.

Il arriva dans un petit village non loin de la frontière, le vent soufflait avec force le forçant à garder les yeux presque fermés et le soleil commençait doucement à se coucher à l'horizon. Après quelques minutes de marche il parvint à se glisser dans un hôtel afin de prendre une chambre qu'il paya cash. Question de discretion. Il monta 3 étages et s'installa dans la chambre 347, elle était insalubre, délabrée, le robinet du lavabo fuyait et produisait un sifflement strident. Le lit quant à lui manquait de latte et fut au bord de l'écroulement lorsque le jeune homme s'assit dessus. Sur les murs une multitude de fissures couraient laissant des lambeaux de tapisserie flotant à cause des courants d'air que les fenêtres ne parvenaient pas à bloquer. Ici serait son repère, sa planque pour les semaines à venir, le temps d'en apprendre plus et de comprendre certaines choses.

Il était 21h10 et Cale se dirigeait d'un pas sûr en direction du seul bar qui se trouvait dans le coin. Il avait appris que le gérant de ce même bar était une connaissance d'Edgar. Il se servait de cet endroit durant sa jeunesse pour parler business avec des personnes peu recommendables. D'après certaines feuilles qu'il a pu avoir en sa possession il y a de ça quelques années ce Dimitriov avait un lien particulier avec un groupes de mages noirs à qui il fournissait objets du marché noir. Son bar était une plaque tournante du trafic albanais.

L'odeur d'alcool se mélangeait avec celle de la transpiration des brutes qui se trouvaient là. Une épaisse fumée de cigare et cigarette couvrait une bonne partie du plafond et les rires lourd s'entendaient depuis l'extérieur. Cale habillé d'une veste en cuir pénétra dans le bar, traversa la pièce principale et s'asseya au bar.

Un whisky s'il vous plait. Sans glace.

La soirée serait longue, il devait attendre la fermeture -si il y'en avait une- avant d'avoir une petite converation avec le patron. Comme supposé il ne tenait pas le bar. Une mezzanine laissait apparaître un coin VIP, c'était sans doute là haut que ce Dimitriov devait avoir ses quartiers. D'un rapide coup d'oeil le serpent analysa la pièce, deux mastodontes surveillaient les escaliers, deux autres étaient dispersés dans la pièce. Le barman quant à lui ne semblait pas du même milieu. Fragile, mince, il ne ressemblait pas à toutes ces brutes. Certainements un gamin qui essayait de se faire un peu d'argent de poche.

La soirée battait son plein lorsque 4 individus masqués firent irruption dans le bar. Chacun d'eux pointait une baguette sur la salle qui s'arrêta de vivre pendant quelques instants. L'un deux brailla des mots dans une langue que le jeune homme ne pouvait comprendre, puis la plus grande partie de la salle se dirigea en courant vers la sortie de secours. Cale ne bougea pas, il était surpris, quelque peu inquiet mais préféra se glisser derrière le contoir et se retrouva côte à côte avec le barman. Des sorts fusèrent à travers la salle, le bruit sourd de cadavres tombant sur le sol furent les notes de cette macabre symphonie.

Cale ne bougea pas durant toute la bataille et attendit patiemment que cela se calme en espérant ne pas avoir été vu. 15 minutes. Elles furent longues, très longue et finalement les 4 hommes masqués finirent par quitter les lieux laissant le bar dans un piteux état. Il passsa la tête par dessus le bar observa la pièce d'un rapide coup d'oeil. Il n'y avait que des cadavres jonchant le sol. Rapidement il se dirigea vers les escaliers qu'il montant deux marches à la fois. Une fois en haut il découvrit les corps dans une marre de sang. Alors qu'il allait faire demi tour et sortir de cet enfer un toussement lui fit changer d'avis. L'un d'eux était encore en vie. Le jeune homme s'approcha, posa un genou à terre et releva la tête de l'homme.

Quel est ton nom ?

Cela… n'a pas … d'importance.. dit-il d'une voix saccadée comme quelqu'un a l'agonie.

Qui étaient-ils ?

Des … Mangemorts…

L'homme suffoquait de plus en plus, il crachait du sang et une plaie béante traversait le bas de son ventre laissant apparaître une véritable boucherie. Il n'eut le temps de lui poser plus de question, les blessures trop profondes causèrent sa mort. Désireux d'en savoir plus sur son interlocuteur le jeune homme releva les manches de l'homme, guetta l'entrée dans la peur d'entendre des pas dans sa direction et regarda attentivement les différents tatouages. L'un représentait un loup, assez mal fait, certainement par un amateur. L'autre sur le bras gauche était composé de seulement 3 points de même taille, disposés a égale distance. Cale l'avait déjà vu quelque part lorsqu'il fouillait dans les livres de la bibliothèques de Londres. Il signifiait l'appartenance à un réseau clandestin de trafiquants opérant sur toute l'Europe et aillant une énorme influence. Les rumeurs disent qu'il est dirigé par un consortium composé de personnalités influentes dans le monde de la politique magique.

Des bruits de pas se firent entendre, le jeune homme releva la tête et apperçu le barman fuirent par la porte d'entrée. Rapidement il se mit à sa poursuite en espérant qu'il répondrait à ses questions. La course poursuite fut relativement longue et l'homme parvint finalement à s'échapper en laissant tomber derrière lui un papier administratif. Cale l'observa, il ne comprenait pas le sujet ni ce que cela disait cependant le sigle du ministère bulgare apparaissait et le nom du destinataire également. Alenko Dimitriov.
Revenir en haut Aller en bas
Elena Denger
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Retour aux origines

Message par : Elena Denger, Mer 27 Avr - 12:53





La famille c'est sacré
Pv Hugh Dey


Huit flèches, c'était plutôt, cool. Huit possibles victimes, huit meurtres ? Cela restait à voir. Qui cela allait-il être ? À voir. Pourquoi ? Haine, vengeance, amusement... Oui plaisir, bonheur. Mais pour cela, il fallait trouver les bonnes personnes, les bons... Gens, jouets... Dociles ou rebelles, les deux apporteraient la même jouissance au moment du trépas

C'était avec un large sourire aux lèvres que la demoiselle s'était penché de bonnes heures, jours, semaines... Mois ? Non certainement pas, cela n'en valait pas la peine. Et pourtant. Par le biais de ses nombreuses heures, l'aigle avait fait des recherches par des moyens qu'elle trouvait plutôt utiles pour du savoir-faire moldu. L'internet. C'était comme le téléphone, juste utile parfois, surtout quand il s'agissait de contacter le côté faible du monde. Elle n'eut pas trop de mal à faire des recherches sur la branche Denger. Elle qui pensait la famille morte, et bien non, juste des fantômes apparemment. Cela ou alors, le père ne voulait juste pas que la bleue et bronze les connaissent. Mais c'était trop tard de toute façon. Il lui suffisait de les retrouver et un par un, d'éliminer le côté impur de son arbre généalogique.

Le moment qui amusa le plus Elena dans son enquête fut la découverte d'une sœur à son père. Bonne grosse blague. Des enfants ? Bonne question, la blonde n'était pas encore assez habituée à faire de la recherche pour trouver une réponse à cette question. Quelques coups de fil fusèrent, le fait d'être une Denger fut fortement utile pour récupérer quelques documents. À force de fouiller elle finit par mettre le nez sur une possible cabane perdue quelque part. Un bon point de départ.

~~~~~~

C'était le moment. Peut-être pas le bon, mais qu'importe. L'ex-Serdaigle en avait fini avec son entraînement, elle était prête à mettre cela en pratique. Elena avait opté pour un simple jean et une chemise blanche, une tenue passe partout pour son premier essai. Cela lui permettrait ainsi de savoir si cela était salissant. Un carquois sur le dos, ses deux baguettes à la ceinture... Un sac enchanté par le biais d'un sortilège d'extension indétectable... Cela faisait de bons bagages. « Lux, ne t'éloigne pas trop de moi. » Elle caressa le phénix, c'était leur première sortie ensemble aussi loin de la maison. Elle passait des heures avec elle, non pas que la jeune femme cherchait à domestiquer celle-ci, mais elle souhaitait pouvoir compter sur elle en cas de problème. Maintenant, cela restait à voir. « Bien, tu sais ou me retrouver. » Elle passa la cape d'invisibilité achetée à la BAMN sur les épaules avant de sortir à l'extérieur de la villa. Fallait pas qu'elle oublie Protego non plus. Silencieusement, elle s'avança devant la volière présente au fond du jardin et déposa quelques graines dans les récipients. « Je ne devrais pas être trop longue. Au pire, la poste où Poudlard n'est pas très loin si tu manques de nourriture. » Au pire, tu crèveras de faim... Ah non, c'est vrai c'est Léo qui doit le tuer.

Sans rien ajouter de plus, elle ajusta sa cape avant de transplaner jusqu'à un coin qu'elle avait repéré quelques jours avant, pas trop loin de la cabane, pas trop proche, isolé, calme. Elle retira la cape, informula un #Numen Arma avec sa plus ancienne baguette qui laissa place à un bel arc ébène qu'elle glissa sur son dos. Sa nouvelle baguette dans sa main gauche, elle se mit en marche, avançant, lentement vers la cabane.


Revenir en haut Aller en bas
Hugh Dey
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage


Re: Retour aux origines

Message par : Hugh Dey, Mer 27 Avr - 16:25


Il était temps.

Il s’agissait de la seule idée que je pouvais avoir à l’esprit aujourd’hui. Encore une fois cela faisait longtemps que je n’avais pas parlé à Lydia, ma petite sœur. Il y avait un certain nombre de choses que je devais lui communiquer. Elle ne répondait plus au courrier. Si elle le recevait… A la dernière rencontre que j’avais tenté d’organiser dans la cabane hurlante, ce n’était pas elle qui était venue. Rien qu’en y repensant, je sentais mon cœur se serrer. Je ne savais dans quelle nouvelle aventure elle avait pu se lancer mais ça me faisait peur. Car elle ne m’en avait rien dit. A moins qu’lle n’ait fait une nouvelle crise et refusé une nouvelle fois de me parler.

Alors il était temps.

Temps que je retourne dans cette vieille bicoque qu’elle avait redécorée. Elle appartenait à notre grand-mère avant. La maman de maman. Parce que la maman de papa on la connaissait pas, évidemment, puisqu’il voulait pas que maman sache pour la magie. Bref. Elle était cool cette grand-mère. Et c’était bien que Lydia puisse y vivre. Même si la dernière fois elle n’avait pas forcément apprécié ma visite. La dernière fois… C’était dix ans auparavant. Il était temps que j’y retourne non ?

Oui, il était temps.

Alors d’abord, je profitais de la campagne environnante. Un coin perdu de l’Angleterre. Certes, la dernière fois remontait à plus de dix ans mais pourtant je me souvenais de toutes les sensations. De tout ce que j’avais regardé. La montagne, le ciel, l’eau. J’avais même profite de l’oiseau sur mon crâne avant qu’il ne décide que j’étais un toilette ambulant. Alors seulement je m’étais remis en route. Cette fois encore, la campagne m’imprégnait de ses saveurs. La vue tout d’abord était presque apaisante à elle seule. Du vert à perte de vue et un cours d’eau ruisselant non loin. Un inspiration et j’eus l’impression de revivre.

La baraque n’était plus très loin. Le pas assuré je m’y rendais. Aujourd’hui j’étais simplement vêtu. A peine une veste, un vieux tee-shirt et un jean. Rien de bien spectaculaire mais de toute manière il ne fallait pas avec Lydia. Elle n’avait pas besoin d’artifice. Elle n’en voulait pas d’ailleurs.

J’étais à la porte et je m’apprêtais à toquer. Peut-être n’était-elle pas là. Je pouvais l’attendre de toute manière. Mais quelque chose me retint. Peut-être cette fissure dans le bois de la porte. Comme tout en ce monde, elle vieillissait. Je ne l’avais jamais remarquée étant petit. Peut-être venait-elle de Lydia elle-même je ne savais pas. Quoi qu’il en soit je tournais la tête de droite et de gauche en fronçant les sourcils. J’avais comme l’impression d’être observé. Alors je reculais de quelques pas, tentant de la voir à la fenêtre. Non, elle ne regardait pas. Je devais être parano… Mais simplement pour la vérification, je me tournais vers les quelques arbres non loin et lançais un Hominum Revelio. Et Mer**… Une vibration. Y avait bien quelqu’un.

« T’es dans la forêt ? Tu t’es mise à la cueillette ? »
Revenir en haut Aller en bas
Elena Denger
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Retour aux origines

Message par : Elena Denger, Mer 4 Mai - 5:26





La famille c'est sacré
Pv Hugh Dey


La maisonnette prenait forme petit à petit, mais pas que. Quelque chose semblait être à l'extérieur, quelqu'un. Un homme. Silencieusement, Elena attrapa sa cape et se glissa sur son dos, cela la cacherait partiellement, l'arc était grand et la cape n'était pas faite pour des géants. C'est d'ailleurs ce que fini par se dire la jeune femme qui après quelques pas, bougonnant, la retira pour la remettre dans son sac. Elle attrapa alors l'arc qu'elle avait attaché dans son dos et une des flèches qu'elle avait prise avec elle dans le carquois. Quitte à être vu, autant être prête. Bras tendu, en forme, flèche dans encoche... Arc. Hum bandé*. Elle s'avança à travers les arbres visant la personne au loin tout en prenant soin de ne pas faire de mouvement brusque. Il aurait été dommage qu'elle lâche par inadvertance la corde... En plus à distance, elle serait bien capable de viser la partie la plus intéressante.

Il semblait avoir entendu ou vu quelque chose, ou il était juste paranoïaque. Enfin, non pas vraiment parce qu'il y avait bien quelqu'un de toute façon qui l'observait. Puis il était quoi ? Un bûcheron perdu... Un moldu ?... Non, elle s'était arrêté à une distance raisonnable, l'arme de nouveau baissée et le vit lever une baguette. * Sorcier... Que fait-il ici si je suis à la bonne cabane...* « T'es dans la forêt ? Tu t'es mise à la cueillette ? » Hum... Il y avait bien quelqu'un d'autre ici alors... Elena reprit le sorcier en joue avec son arme, s'avançant de plus belle et à découvert cette fois-ci. « Je ne pense pas que vous vous adressiez à moi ? » Elle baissa l'arc, de façon à avoir les parties sensibles dans le viseur. Si les hommes aimaient faire les gros durs, généralement quand il s'agissait de bijoux de famille ils restaient plus calme. « Je vous veux aucun mal. J'ai découvert cette maison après quelques recherches... »

Quelques mètres les séparaient, elle en profita pour dévisager rapidement l'interlocuteur. « Oh. » Zut, elle l'avait déjà vu. Malheureusement, dans sa stupeur la blonde bougea la flèche qui déstabilisa la demoiselle. Par chance pour le Lion, la flèche vint se loger  sur le sol. « Ce... N'était vraiment pas voulu ! » L'ex-Serdaigle leva l'arc en l'air pour bien se faire comprendre. Mamamia. Fichu flèche. Elle aurait pu au moins le toucher. L'aigle informula un sort de façon à rendre l'arc de nouveau en baguette et le rangea. Dommage pour la flèche, peut-être pourra-t-elle la récupérer plus tard. Elle garda alors simplement la nouvelle baguette à disposition. Le tir aux pigeons sera pour plus tard.

« Je vous connais... » Si connaître était vraiment le mot. Un skwateur de discussion dans un bar le lendemain des attentats sur le chemin de traverse. Si le visage lui parlait, son prénom lui... Non, impossible de mettre le nez dessus, l'avait-elle déjà entendu au moins ? Par contre le métier... Humm... « Vous travailliez à Poudlard non ? » Bavarde ma fille, trop bavarde... Mais bon, fallait bien trouver quelque chose à dire. Puis travailler à Poudlard, le pied. De la chair tendre et fraîche à portée de main... Pouffy pouffy viens... Viens voir maman... Hum. Sorry.

Elle baissa sa garde, de façon à bien faire comprendre qu'elle n'était pas là pour l'attaquer. Ce n'était pas lui qui était visé. « Je m'appelle Elena Denger. »

*Pas taper, c'est vraiment le terme !


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Retour aux origines

Message par : Contenu sponsorisé, Aujourd'hui à 11:56


Revenir en haut Aller en bas
Page 10 sur 12

 Retour aux origines

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.