AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger
Page 3 sur 6
Un petit tour à Venise
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Jagang De Maldor
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard

Re: Un petit tour à Venise

Message par : Jagang De Maldor, Lun 8 Juil - 11:15


 Pour la plupart des gens, les journées se suivent et se ressemblent, pour une petite minorité, c'est plutôt le contraire. Jagang fait parti de ceux là. Les journées sont complétement différentes d'une journée à l'autre. Il y a les cours qui donnent du piment, les rencontres qui peuvent devenir intéressantes, comme lorsque Jagang rencontra Azphel et qu'ils passèrent la nuit avec deux superbes femmes qui n'avaient pas de cervelles ou une rencontre avec un ancien cagoulé où ils purent discuter de tout et de rien et pratiquer de la magie noire à fond sans contrainte.

La nuit que venait de passer Jagang en faisait aussi parti. Comment oublier une nuit magnifique avec quatre donzelles. Seulement une heure de sommeil sur le matin. Les jeunes femmes étaient en train de se réveiller doucement dans le plus simple appareil. Jagang lui aussi était très peu voir pas du tout vêtu. Les corps les uns contre les autres histoire de se tenir chaud. Puis un petit déjeuner copieux était déposé sur la table de la chambre. L'elfe de maison avait parfaitement fait son bouleau.

Ils mangèrent ainsi complètement nu, les uns en face des autres. Les pieds allèrent jouer sur des endroits très sensibles de chacun. C'était très agréable de se réveiller de cette façon. Puis un hiboux frappa à la fenêtre de la chambre. Jagang se leva et marcha sans souci jusqu'à la fenêtre, et l'ouvrit. L'hiboux s'engouffra dans la chambre et vient chercher des caresses auprès de la gente féminine. Jagang avait repéré le morceau de parchemin sur une des pattes du hiboux. Il prit le parchemin et remarqua un code ancien afin de crypter le message. Il réfléchit quelques instants avant de prendre la décision de mettre tout le monde dehors. Des affaires importantes l'appelaient et il ne voulait pas que des demoiselles écervellés s'en mêlent. Ni une ni deux, les demoiselles se rhabillèrent lentement, permettant à Jagang de mater leur somptueux corps. Il ne pouvait s'empêcher de reluquer des corps aussi magnifiques.

Une fois seul, il prit une feuille de parchemin, une plume et son encrier pour décoder le fameux message. Il s'agissait d'un vieux code, mais vu la position de Jagang, ancien ou nouveau code n'avaient aucun secret pour lui. Quel ne fut pas sa surprise quand il découvrit que la personne qui l'invitait n'était autre que Evan. Un petit voyage à Venise lui était alors proposé. Jagang appela son elfe pour le prévenir qu'il allait sortir pendant quelques jours. Ce dernier répondit :


- Que maître s'amuse.

Et oui Jagang comptait bien s'amuser. La réunion avait l'air intéressante et si elle permettait de rassembler quelques condisciples cela ne serait pas perdu en fin de compte.

il s'habilla convenablement, une chemise blanche légèrement ouverte sur son torse, un jean noir et des baskets noirs également. Le temps à Venise était des plus convenable. Un grand soleil, une chaleur estivale, rien de mieux pour profiter du temps et des femmes en petites tenues.



°~ Venise, place San Marco ~°


Après quelques transplanages, Jagang se trouvait dans la plus belle ville de l'amour. Les femmes italiennes étaient à la hauteur de leur réputation. Jagang se promenait tranquillement dans les rues, il passa sur les ponts, il reluquait les femmes en petite jupe très moulante. Un vrai régal pour les yeux de ceux qui apprécient la bonne chair. Les femmes se retournaient très souvent sur son passage, un sourire dragueur sur les lèvres ne pouvaient laisser indifférents les jeunes femmes.

Il arriva finalement en vue de la rue, où on lui avait donné rendez vous. Il remarqua alors trois personnes qui attendaient là. Evan comme convenu, Azphel, dont il avait déjà fait connaissance dans des circonstances particulières et une personne dont il n'aurait pas imaginé voir avec les deux autres, Mike le gérant du bar les trois balais. Il ne s'attendait pas le voir ici, mais bon, il semblait connaître les deux autres donc aucun souci à se faire. Jagang s'approcha et dit alors :


- Bien le bonjour, je suis venu le plus rapidement possible dès que j'ai su. Cela ne m'a pas empêcher de repérer quelques jolies brins de jeunes femmes. C'est ici qu'on va s'amuser comme des petits fous.
Revenir en haut Aller en bas
Cassius Clay
Gryffondor
Gryffondor

Re: Un petit tour à Venise

Message par : Cassius Clay, Lun 8 Juil - 15:17


Les choses changent. C’est ainsi que l’on pourrait qualifier la vie de Cassius. Ce dernier avait connu une vie plus que mouvementée, lui qui était passé de vendeur à professeur de Sortilèges et Enchantements en seulement quelques années. Une vie parfaitement réglée qui ne laissait aucune place à l’improvisation… tout du moins c’est ce que l’on pouvait croire en ce temps-là. Mais la réalité est toute autre et seuls ceux qui le côtoyaient  les ténèbres venues peuvent en témoigner.

Et le fait est que depuis de nombreux mois il n’avait eu aucune nouvelle de ces personnes-là. Cassius avait en effet renoué contact avec une belle jeune femme qu’il avait connu durant ses années d’études à Poudlard. Ensemble ils avaient décidé de faire l’acquisition d’un manoir afin d’y passer un peu de temps. Mais le bonheur fut de courte durée et cette sensation de bonheur qu’il avait retrouvé s’estompa au fur et à mesure que la routine s’installa. Qu’on se le dise, le jeune homme n’est pas fait pour les relations stables et durables avec une seule et même personne.

Quelques jours seulement après sa « rupture » - en effet, la jeune femme avait tout simplement disparu sans laisser de traces et en léguant sa part du manoir à Cassius – les choses allaient de nouveau changer. Comme un signe, c’est une fois la nuit tombée et les ténèbres de retour que la nouvelle tomba. Cette dernière arriva à travers les étoiles parsemant le ciel, dans le bec d’un hibou. La lettre était écrite dans un code que l’ancien Professeur connaissait bien, un code que seul les Mangemorts connaissaient…


Il s’assit en face de la cheminée, la lettre dans la main, le regard plongé dans les flammes rouges. Qu’est-ce que cela pouvait-il bien signifier ? La lettre venait d’Evan, un ancien frère Mangemort qu’il avait connu du temps de son intégration dans l’ordre. Il avait eu l’occasion de combattre avec lui une ou deux fois. La lettre ne mentionnait rien de plus, ni indication sur les personnes présentent, ni détails sur le but de la réunion. Seul le lieu était indiqué, et la présence d’Evan confirmée. Cassius se mit alors à faire les cent pas devant le feu reluisant. La réponse était toute trouvée, mais il fallait cependant peser le pour et le contre.

- Je pars pour Venise.

L’elfe de maison accouru préparer le nécessaire utile à ce petit road trip italien et revînt poser le sac de son maître dans le salon. Le seul élément vital était bien entendu sa baguette, soigneusement rangée dans son étui. Quelques bouteilles d’alcool diverses étaient également du voyage au cas où un apéritif prévu s’improvise (oui je sais).

La nuit fut courte et les souvenirs avaient laissé place aux habituels rêves. Kracdur apporta un petit déjeuner dès les premières lueurs du soleil. Un fois ce dernier copieusement englouti, le Maitre transplana grâce à son elfe direction Venise.


- Venise –


Une petite brise accueillie l’anglais dans ce petit paradis fluvial qu’est Venise. Il se trouvait dorénavant sur la place San Marco, encore baignée des rayons du soleil. L’elfe de maison disparu après un petit * PLOP * et Cassius se mit en quête d’Evan. Quelques minutes plus tard il le trouva enfin. Ou plutôt devrais-je dire, les trouva. En effet, en plus de l'ancien sertpentard se trouvaient Azphel et Mike deux anciens confrères mangemorts eux aussi ainsi qu’un troisième homme qu’il ne connaissait ni d’Adam ni d’Eve. L’ancien gryffondor s’approcha alors d’eux.

- Bien bien bien, je vois je ne suis pas le premier arrivé. On ne change pas les habitudes n’est ce pas ?

Il esquissa un petit sourire en direction de la petite compagnie et attendu ensuite que l’un d’eux ne prenne la parole. Il avait hâte de savoir ce qui l’avait mené si loin de l’Angleterre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: Un petit tour à Venise

Message par : Invité, Lun 8 Juil - 19:45


Alors que Mike continuait de suivre du regard la belle moldue, une voix familière le ramena à la réalité. Intuitivement, il avait senti la présence d'Azphel et il ne fut donc pas surpris. Le Serdaigle n'aurait pas su expliquer le phénomène qui faisait que sans voir un de ses camarades Mangemorts, il ressentait leurs présences lorsqu'ils étaient à proximité. Ce fut de nouveau le cas mais sans s'en rendre compte. Il se tourna vers le nouvel arrivé et décrocha un large sourire, faisant suite à la réflexion sur son état physique plutôt avantageux.

- Je dois avouer que j'ai toujours eu du charme et que je vieillis bien.

Il attrapa la main de l'ancien confrère qui était toujours aussi bien foutu mais le gérant des Trois Balais ne pouvait pas décemment lui dire. Il tenait aux chevilles de son ami. Qui aurait pu croire qu'ils seraient encore en liberté alors que le ministère n'était plus sous leur contrôle ? Certes, ils n'étaient plus Mangemorts mais il y avait eu une traque des anciens, du moins une tentative.

- Écoute moi ça va bien. Ma vie a pas mal changé. J'ai fini de faire le baroudeur et je me suis fixé dans mon Penthouse quand je ne suis pas chez ma compagne. Oui ça surprend mais je me suis casé ! Sans doute l'âge qui fait ça. Tu verras.

Il se mit à rire, sachant très bien que son compagnon en ferait autant. Lorsque les deux s'étaient connus, Mike n'avait pas de femme fixe et il recrutait ses serveuses sur critère physique. À l'Auberge des Deux Mondes, il n'y a jamais eu de serveuses moches de toute son histoire.

- Et toi, comment tu vas ? Je vois que les distractions t'intéressent toujours autant mais pour ce qui est des charmantes demoiselles, pour la première fois je te les laisserai toutes.

Alors que les deux allaient commencer par parler du changement de ce monde dont ils avaient voulu tant faire pour l'améliorer, Evan débarqua et fit une accolade à Azphel. La soirée allait s'annoncer des plus intéressantes. À ce moment là, il regrettait presque de ne plus être célibataire sinon ils se seraient fait une soirée destruction, combats et sexe, tout ce qui pouvait maintenir un homme en vie dans ce monde misérable. Sauf que ça, c'était avant. Depuis ses idées avaient évolué.

Il serra la main d'Evan qui effectivement avait bonne mine. Le revoir lui rappelait l'achat du Penthouse et les idées que le Serdaigle avaient eu.

- Ça va bien, mon vieux ! Et toi vieux charmeur, toujours aussi tombeur ? Je pensais pas que le hibou te trouverait ! Au final, je vais peut-être le nourrir.

Les retrouvailles n'étaient pas encore terminées qu'une nouvelle personne débarqua. Jagang s'approcha d'eux et Mike se demanda ce qu'il faisait là. Il semblait avoir été invité également. Il gardait son sourire en façade mais il ne connaissait que très peu ce sorcier. Il mit sa main droite sur la gauche, cela lui permettait d'avoir à portée de main la deuxième baguette magique qui se trouvait sous la manche. Plus d'une fois il avait surpris des sorciers qui voulaient lui nuire en sortant celle cachée à cet endroit. Avec ses mains si visibles, cela ne laissait pas supposer qu'il était sur ses gardes.

Avant même qu'il ait pu avoir le temps de mettre au clair la situation, Cassius arriva. Il savait que c'était également un ancien Mangemort et il n'avait pas pensé à l'inviter. Sans doute l'un de ses deux amis l'avaient fait et peut-être que Jagang en était également un, arrivé après le départ du Serdaigle.

- Bienvenue Cassius. Tu es arrivé à l'heure qu'il fallait. Salut Jagang, je ne pensais pas te voir ailleurs qu'aux Trois Balais. Nous attendons d'autres personnes ? Pour ma part, je n'en ai pas prévenu d'autres. Et toi Azphel ? Evan ?

Il regarda la petite assemblée qu'ils formaient et se retrouver à cinq pour un début, ce n'était pas si mail. Décidément, les Aurors avaient encore beaucoup à apprendre avant de devenir une réelle menace.[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Azphel
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Loup-Garou
Occlumens
Permis de Transplanage


Re: Un petit tour à Venise

Message par : Azphel, Mar 9 Juil - 12:10


[je fais avancer un peu le RP. Vu que je suis en vacances, libre à vous de faire parler/agir Azphel pour quoi que ce soit Wink]

- Ma vie a pas mal changé. J'ai fini de faire le baroudeur et je me suis fixé dans mon Penthouse quand je ne suis pas chez ma compagne. Oui ça surprend mais je me suis casé ! Sans doute l'âge qui fait ça. Tu verras.

¤ ¤ ¤ ¤ Il écouta Mike qui évoquait sa nouvelle vie et lâcha une réflexion de surprise quand il apprit que lui, Mike Starkiller, un des pionniers de la drague de bar, était casé. Azphel se demanda si la femme en question était une mage noire mais il n'osa pas poser la question à son ami, il verrait plus tard pour ça. Il médita sur ce que Mike avait dit. Azphel casé ? Il ne l'avait plus été depuis longtemps, et à l'époque ça ne s'était pas très bien passé. De plus, il n'avait pas vraiment de personne en vue, il n'était pas encore suffisamment réintégré au monde sorcier pour ça. S'il avait du être casé à tout prix , une seule personne aurait pu répondre à ce critère, la jeune sorcière qui avait hanté ses rêves le matin même. Il chassa la jeune Kyara de ses pensées quand Evan débarqua.

Très rapidement d'autres personnes se joignirent à eux, à commencer par une qui ne surprit qu'à moitié Azphel ; c'était Jagang, un sorcier qu'il avait rencontré dans un bar dix jours plus tôt et qu'il avait amoché à coups de points, avant de se réconcilier 24 heures durant en charmante compagnie dans un hotel... Il n'avait pas changer et paraissait toujours aussi obsédé par les femmes.

¤ ¤ ¤ ¤ Azphel lui serra la main chaleureusement, les deux hommes se ressemblaient là-dessus. Un cinquième arriva très rapidement, un revenant qu'Azphel croyait mort, Cassius Clay, ancien Mangemort lui aussi. Azphel ignorait l'identité de Jagang, même s'il savait que ce n'était pas un enfant de choeur, mais à observer le groupe d'hommes qui se saluaient, Jagang ne pouvait qu'être proche de la magie noire.
A bien y regarder, les cinq hommes avaient exactement le même profil, la trentaine approchante, la posture et le regard des sorciers aguerris, un goût certain pour la bonne chair. Laissant les présentations se faire, Azphel pensa que ce rassemblement d'hommes unis derrière un même but pourrait faire de grandes choses. C'était peut-être l'idée de Mike en les invitant ici ?


~~ ¤ ~~ ¤¤¤ ~~ ¤ ~~

Sous l'impulsion de Mike, les cinq hommes se dirigèrent vers un restaurant, échangeant des réflexions sur le charme de la ville, sa douceur et la beauté des monum... des femmes légèrement vêtues. Il se calèrent à l'ombre sous un paravent, à une terrasse bondée. Comme s'ils lisaient les uns les autres dans les pensées de chacun, ils usèrent discrètement de leur baguette pour jeter des assurdiato autour d'eux. Il étaient autour d'une large table rectangulaire (en fait ils avaient gentiment convaincu des moldus de déguerpir et avaient accolées deux tables) et disposaient chacun de suffisamment de place pour s'étaler, d'une place digne de ce qu'ils avaient été. Azphel releva la manche de sa chemise et donna un coup de baguette sur son bras gauche pour révélé sa marque mutilée.

¤ ¤ ¤ ¤ Il savait que l'image choquerait peut-être ses compagnons, mais il assumait pleinement ce qu'il avait fait. Non, il n'avait pas tenté de se suicider si c'est ce que vous pensez, simplement, quand il avait été malade et proche de la mort, au plus mal, alcoolisé et drogué, il avait regretté tout ce qui avait fait partie de son passé et s'était infligé ces cicatrices, comme un reniement de sa propre personne.

- Je comprends mieux pourquoi elle m'a brûlé ce matin au réveil. Ca ne m'était pas arrivé depuis près de deux ans, et je croyais même que ça n'arriverait plus après ce que je me suis fait.

Cassius sortit de son sac différentes bouteilles, une de rhum, une autre de Get 27 et une de whisky, ce qui sembla ravir les cinq participants. Un serveur vint rapidement vers eux alors qu'ils étaient déjà en train de se remplir des verres. Il exprima son mécontentement verbalement et les encouragea à ranger leurs bouteilles et à passer commande au bar.
Azphel tout comme ses quatre compagnons avec lui, désirait rester discret sur leur rencontre / retrouvaille ; aussi, ils n'usèrent pas de l'imperium sur le serveur. En revanche il récolta un "Oubliettes" qui eut un effet dévastateur. L'homme eut une violente altercation avec son supérieur, se débarrassa de son tablier qu'il lui jeta à la figure, puis quitta le restaurant comme s'il n'y avait jamais travaillé.

- Au moins on est tranquilles... dit Evan.

¤ ¤ ¤ ¤ Les quatre mages noirs trinquèrent en levant leurs verres silencieusement. Ils ne dirent pas de mots mais dans les différents regards on pouvait lire "à la magie noire", "A mes frères", "Aux Mangemorts", "Cette serveuse à l'air bonne". Azphel vida son rhum blanc en cul-sec avant de reprendre la parole.

- Le monde a bien changé, contrairement à nos vieux codes. La capitale (il faisait référence à Londres) est devenue ennuyeuse à mourir. Il y a encore trois ans le monde sorciers tremblait devant des hommes de courage, il avait peur de l'autorité. Mais aujourd'hui que reste-t-il  de cette époque? Qu'on ne me fasse pas croire que trois Aurors handicapés et quelques loups solitaires suffisent à faire tourner le monde de la magie. Comme si leur magie "blanche" s'autosuffisait et s'autoproclamait loi seule et unique.

Azphel resta pensif un long moment et se resservit un deuxième verre.

- Notre époque était tout de même bien meilleure. Quand on avait le pouvoir au Ministère, le monde n'allait pas si mal, contrairement à ce que tous les bien pensants disaient. Et si quelque chose n'allait pas, il nous suffisait d'attaquer Poudlard !

Il rigola. Bien sûr c'était du second degré. Poudlard n'avait jamais été attaqué pour justifier un quelconque choix politique, mais plus pour y attraper des cibles, des ennemis au yeux des mages noirs. Mais cette époque manquait cruellement à Azphel, et pensait-il, enlisait le monde magique dans une stagnation qui lui serait fatale.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Evan
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


Re: Un petit tour à Venise

Message par : Evan, Ven 12 Juil - 9:14


- Qu'est-ce que tu crois... Tu avais quand même pas oublié qui est le plus beau d'entre nous ?! glissa-t-il pour répondre à Mike avec un grand sourire avant de lui donner l'accolade.

~ Peu après son arrivée, Cassius et Jagang ne tardèrent pas à poser également leur aura ténébreuse près d'eux. Evan les salua avec des gros poutoux comme il se devait et il y eut des présentations furtives entre chacun des protagonistes. Mike lui demanda s'il y avait d'autres personnes qui devaient les rejoindre et il lui répondit que non. Ils se mirent alors en route, arpentant derrière l'organisateur de cette rencontre quelques ruelles annexes sans savoir réellement vers où ils avançaient. Mike restait pour le moment mystérieux sur la suite de leur périple, et même si tout était réunis pour qu'un carnage se profil à l'horizon, nul ne pouvait prétendre savoir ce que serait l'issue de cette journée...

~ Les cinq mages noirs s'arrêtèrent à la terrasse d'un restaurant typique italien, qui sentait bon l'odeur de pizzas chaudes. Il s'installèrent tranquillement et Azphel leur montra sa marque qui comportait plusieurs cicatrices en son travers. Evan ouvrit de grands yeux, quelque peu stupéfait par cette vision, se disant alors qu'il n'avait peut-être pas été le seul à avoir voulu oublier une partie de son passé. Dans les secondes qui suivirent, ils passèrent à l'essentiel, au must, au plus important, l'apéro ! Evan lança un grand sourire à Cassius quand ce dernier sortit des bouteilles de son sac, ravit de ne pas être le seul à avoir pensé à prendre des rations pour la route. Un serveur idiot paya cher son mécontentement et ils prirent alors des dispositions afin de pouvoir être tranquilles et parler librement en balançant plusieurs sortilèges.

~ Le whisky avait payé cher de sa présence, Evan se faisant une joie de sauter dessus et de s'en servir un verre plein comme ci ce n'était que de l'eau. Ils trinquèrent plusieurs fois à la santé de plusieurs choses, certaines à la saveur bien conne, mais le fond était là, au moins ils étaient tous réunis, cinq Mangemorts ou anciens Mangemorts pour évoquer leur vision du monde.

~ Azphel fut le premier à prendre la parole, Evan flinguant une bonne quantité de ses neurones en buvant son verre cul sec, tandis que Mike et Cassius enchaînaient des petits verres et que Jagang matait la moins paire de jambes ou de nichons qui passait dans son champ de vision... Son idéologie, l'idéologie passée des Mangemorts, l'homme vida tout son sac. Beaucoup de points que souleva le mage furent acquiescé par ses compères et quand il eut fini de prendre la parole, il décida de lui répondre en premier.

- En effet, il fut un temps pas si lointain ou personne ne nous dictait notre liberté ! Ce que nous voulions, nous le prenions ! Ce qui nous résistait, nous le détruisions, pas de barrières, rien. Aujourd'hui j'ai l'impression que notre monde s'enlise dans un bourbier du Ministère qui semble être devenu une daube bien conséquente. Je te rejoins Az', quand nous avions le pouvoir, les choses changeaient, aujourd'hui que reste-t-il ? Le souffle de notre idéologie d'antan s'est éteint dans des lois qui favorisent l'équité entre tous. Je regrette nos attaques passées,  quand c'était nous tous qui écrivions le monde, les règles, à l'aide de nos baguettes et à l'encre de nos pensées ! s'exclama-t-il tout en frappant du poing sur la table, manquant de peu de renverser trois verres, avant de conclure. Il est peut-être temps que le monde se souvienne de nous...

~ Evan, bien qu'il avait tenté de mettre fin à ses jours, repensait de plus en plus à retrouver les ténèbres, car il n'avait rien perdu de son envie de magie noire. Avec Jagang, cela allait peut-être redevenir officiel, même s'il écouterait avec attention la proposition de Mike, et que, quoi qu'il en advienne par la suite, si le sorcier souhaitait orchestrer une quelconque attaque, il n'hésiterait pas une seconde à le suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Jagang De Maldor
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Un petit tour à Venise

Message par : Jagang De Maldor, Ven 12 Juil - 15:05


 Jagang était arrivé mais n'était pas le dernier à arriver. Un nouveau venu que Jagang ne connaissait ni d'Adam ni d'Eve. Mais bon si il était là c'était parce qu'il était invité. Lorsque les présentations furent faites, Mike emmena tout ce joli petit monde à travers les ruelles de la ville pour se diriger vers un bar assez sympathique d'aspect extérieur.

Bien sur pendant la petite promenade, Jagang n'avait pas hésité à reluquer les jolies italiennes qui passaient dans son champ de vision. Ils s'installèrent à une table de la terrasse, et chacun sorti quelques bouteilles qu'ils avaient emmené avec eux. Jagang lui avait pris quelques shooter, et une bouteille de vodka, de get 27 ainsi que de la grenadine. Ces compères le regardèrent alors avec des gros yeux presque à se moquer de lui, mais il n'en avait rien à faire, le petit cocktail qu'il allait préparer, aller plaire forcément. Dans les shooter, il versa un tiers de grenadine, une tiers de vodka et un tiers de get 27, le verre se décomposait alors en trois couleurs bien distinctes. Il proposa un verre à chacun, et montra la marche à suivre, cul sec, on mélange le tout dans la bouche et on avale. On pouvait en boire une dizaine avant de sentir la tête qui tournait.

Un serveur vint râler, mais il repartit aussi sec donner sa démission en créant un petit scandale. Les cinq sorciers jetèrent alors quelques sortilèges pour être tranquille. Puis Azphel fit apparaître une marque que chaque personne devait avoir, ou connaître, sinon il ne l'aurait pas montrer avec tant de désinvolture. Jagang savait que Evan avait la même et que dernièrement, elle avait retrouvé toute sa splendeur. Puis vint les grands discours. Azphel commença, aussitôt suivi par Evan. Jagang décida alors de s'exprimer :


- Je suis bien d'accord avec vous. Nous sommes gouverné par des idiots, qui doivent toujours demander la permission avant d'aller aux toilettes. Dernièrement, je me suis rendu au ministère, et c'est le grand n'importe quoi, on y rentre comme dans un moulin. Même chez moi, on ne rentre pas comme ça. Ils sont plus occupé par leur cul ou celui de leur secrétaire que de faire correctement leur boulot. Enfin je vais pas m'en plaindre.

Jagang rempli de nouveau les verres. Une italienne venait de passer pour la troisième fois devant leur table et fixait, enfin plutôt mater ouvertement le jeune homme. Ce dernier lui fit un grand sourire et un petit clin d’œil afin de lui montrer qu'il avait vu son manège. Cette dernière fila alors raconter ce qu'il venait de se passer à son macho de copain qui fonça vers la table comme un taureau. Avant qu'il arrive à leur hauteur, Jagang utilisa un léger coup de baguette et lança un sortilège de confusion. Le gars fonça alors vers la table voisine pour frapper un pauvre bougre qui déjeunait là avec deux de ses amis. Une petite bagarre s’ensuivit, lançant tranquilles les cinq compères à leur discussions.
Revenir en haut Aller en bas
Cassius Clay
Gryffondor
Gryffondor

Re: Un petit tour à Venise

Message par : Cassius Clay, Mar 16 Juil - 2:39


La joyeuse compagnie était donc au complet. Les 5 hommes se mirent donc en marche pour un endroit un peu plus calme où ils pourraient s’asseoir, discuter un peu et boire beaucoup. Après une petite marche ils prirent place sur la terrasse d’un petit restaurant et les bouteilles d’alcool se mirent à pleuvoir sur la table comme si leurs sacs étaient reliés à un magasin de liqueur. Il n’en fallait pas plus pour qu’un serveur s’en mêle et il fut rapidement mis à l’écart par l’un des 5 mages noirs.

Visiblement en plus de leur penchant pour la magie noire, ils avaient également un point commun dans leur rapport avec l’alcool. Chacune des bouteilles voyait son contenu se vider comme le sable coulant d’une partie à l’autre d’un sablier, autant dire en continu. Cassius pour sa part sorti ses différentes bouteilles mais ne se servi que du whisky. Il fallait rester lucide au moins la première soirée, surtout qu’il ne savait toujours pas ce qui l’avait amené ici en Italie. Azphel prit alors la parole, une prise de parole somme toute assez profonde sur son idéologie, partagée de tous bien évidemment.

La première réponse vînt d’un autre Serpentard, Evan. Il alla dans le sens de son con(de)frère et parla à son tour de liberté. Il est vrai que depuis leur retraite du mal les temps avaient bien changés. Des lois s’étaient mises à pleuvoir prônant l’égalité de sang, mettant sur le même pied tous les sorciers… Jagang fut alors à son tour une intervention reprenant le même son de cloche que ses deux prédécesseurs. Ce fut au tour de Cassius de prendre la parole.

- On ne se connaît pas encore Jagang mais visiblement tu trouves toi aussi un intérêt à t’occuper du cul de la secrétaire ! dit-il avec un petit sourire en se resservant un verre de whisky. Mais je vous rejoins sur tout ce que vous avez dit mes amis… il est vrai que notre liberté diminue au profit de toutes ces lois idiotes créées par le Ministère…

Il le pensait au plus profond de son être, le temps où la baguette suffisait à résoudre tous les problèmes était révolu. Enfin peut être pas totalement. C’est le moment que choisi Jagang pour jouer un petit tour au compagnon d’une charmante demoiselle assise non loin de là. Un petit sortilège de confusion et hop, une petite bagarre pour le plaisir. Une petite distraction qui fit bien rire les 5 hommes et qui leur laissa un peu de calme pour continuer leur petite discussion.

- Mais je ne pense pas que nous nous soyons retrouvé en Italie pour polémiqué sur le Ministère de la Magie britannique n’est-ce pas ? Certes cela ne me dérange pas de ressasser nos différents souvenirs ténébreux mais je ne pense pas que cela soit le but de notre rencontre…

Il se servit un nouveau verre après avoir ouvert une énième bouteille de whisky avant de lever ses yeux vers les différents hommes assis à sa table. Il les regarda un par un, en attendant une réponse à sa question, une réponse à leur présence ici même.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: Un petit tour à Venise

Message par : Invité, Mer 17 Juil - 19:52


Mike comprit que le groupe était au complet mais il était toujours autant intrigué par la présence de Jagang dans leur comité. Il en conclut que ce devait être un ancien initié lorsque les forces du mal signifiaient quelque chose, pas comme aujourd'hui.

- Bon, on bouge ou on baise ?

Il eut un grand sourire, cette phrase lui rappelant son époque de célibataire libertin, ce qui semblait encore être le cas de la plupart de ses camarades présents. Bien sûr, il en manquait plus d'un mais le Serdaigle savait au moins qu'ils vivaient en liberté, menant une vie plus ou moins discrète et à l'abri. Une sorte de repos bien mérité après tout ce qu'ils avaient battit. Par contre, il ne regrettait plus la fin de son célibat, il découvrait ce qu'il n'avait jamais connu et cela lui avait permis de se pencher enfin sur ce monde. Il n'avait pas vu à quel point le monde avait besoin d'eux, de lui, des Mangemorts. Grâce à eux lorsqu'ils étaient actifs, un équilibre s'exerçait et des progrès étaient faits. Aujourd'hui, ce monde ne rimait à rien.

- Allez, je vous emmène dans un endroit sympa et rempli de monde. Là-bas on y sera plus discret. Je n'aimerais pas avoir la malchance de croiser un idiot d'Auror en vacances qui se poserait la question de ce que font cinq braves citoyens dans un endroit obscur. Vu comment le monde est géré, seule la chance peut être l'explication de cette pseudo réussite.

Il leur fit signe de la main pour que le groupe le suive, ce qui se produisit sans la moindre résistance. Cela lui fit une drôle d'impression. Il ne cherchait pas à être leader d'un groupe, il avait souvent bossé en solo, sauf lorsqu'il était avec ses frères. Là tout était simple, en dehors du Seigneur des Ténèbres, il n'y avait pas vraiment de hiérarchie et personne ne commandait personne, ce qui lui convenait très bien. Cela lui ferait drôle de devenir un chef.

Mike s'arrêta à un restaurant italien et après quelques sortilèges qui leur permirent d'être tranquille, les bouteilles fleurirent sur la table. Il sortit de sa musette une bouteille de Ricard et quelques autres bouteilles de cocktail venant de son auberge. Azphel prit la parole, ce qui surprit le Serdaigle qui pensait qu'il devrait leur expliquer la raison de leur venue. Il n'était pas mécontent de cette intervention et il était satisfait de voir qu'il n'était pas le seul à avoir certains points de vue. La marque des Ténèbres mutilée lui fit un frisson dans le dos mais en même temps il comprenait son geste. Qu'était-il depuis qu'il était sorti de ce groupe ? Mike n'en était pas venu jusque là mais lorsqu'il avait revu Anthony, la nostalgie l'avait envahi et il aurait donné cher pour revivre cette époque. Heureusement la paire de jambes d'Alicia l'avait sauvé.

Ce fut le tour d'Evan de prendre la parole. Le Serdaigle enfilait les verres, tout comme ses camarades mais leurs idées restaient claires. Ils avaient l'habitude de boire. L'ancien Mangemort évoqua le point où le Serdaigle voulait en venir. Il était peut-être temps qu'ils reviennent... Puis ce fut le tour de Jagang. Il était comme eux mais quelque chose dérangeait Mike. La fin de sa phrase, laissait évoquer des hypothèses intéressantes. Continuait-il toujours dans la magie noire ?

Cassius entre deux verres, parla également et conclut pour laisser la parole à celui qui les avait réuni. Le Serdaigle les regardait et hocha la tête.

- Si je vous ai réuni, ce n'est pas que pour parler du bon vieux temps. Comme vous, je n'aime pas le pouvoir en place et j'ai aussi souffert même si aujourd'hui je vais mieux. Je veux que les choses changent et je suis par ceux qui nous ont succédé. Leur inaction est inquiétante alors que Jagang l'a dit, le ministère ne s'intéresse pas à ce qui peut être fait. Regardez les sorciers autour de nous, ils rient, ils vivent, ils n'ont plus peur. Alors peut-être que nos anciens frères d'armes ont un plan mais je pense qu'il est temps que le monde se souvienne de nous et de notre idéal.

Il se mit debout et prit son verre dans la main.

- Messieurs, j'aimerais que l'on forme un groupe d'initiés avec notre idéal. Je ne veux plus rester dans l'ombre, je veux qu'on diffuse notre idéal, incarner un changement de politique. Je veux qu'on affiche notre volonté du changement mais pour arriver à ce changement, il faudra que dans l'ombre nous semions le chaos. Dès ce soir, si vous le voulez, mes frères !

Il avait besoin d'activité. Son plan était simpliste mais ils auraient le temps de le développer par la suite, il devait déjà voir s'ils pouvaient former une unité. Cinq s'étaient déjà pas mal et il espérait qu'un jour ils soient bien plus nombreux. Il tendit son verre, attendant que ses camarades se lèvent également et trinquent avec lui pour leur idéal.
Revenir en haut Aller en bas
Azphel
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Loup-Garou
Occlumens
Permis de Transplanage


Re: Un petit tour à Venise

Message par : Azphel, Jeu 18 Juil - 20:22


¤ ¤ ¤ ¤ La pensée d'un mage noir est une chose universelle, à la fois un comportement, une idéologie, et un rythme de vie qui s'oppose par principe à tout manichéisme d'une gouvernance stagnante, passive, rétroactive et, indubitablement, cancérigène pour la société qu'elle dirige. En écoutant les exposés qui suivirent le sien, Azphel trouva dans les mots d'Evan, de Jagang puis de Cassius, bien plus qu'un simple écho de son ressentiment, mais une confirmation que les hommes d'actions qu'ils avaient été et étaient peut-être encore pour certains, était nécessaires pour établir dans le monde un équilibre dans la balance autoritaire du Ministère ; un contrepoids inévitablement indispensable à la prison dans laquelle était cloîtrée le monde moderne de la magie.

Le monde avait besoin d'eux, de ce qu'ils étaient prêts à faire pour rétablir une justice magique en déclin.

Le Serpentard laissa en suspens sa réflexion sur la déchéance du monde et savoura l'excellent cocktail que Jagang leur avait préparé. Le mélange des alcools s'annonçait relevé, mais Azphel y était habitué et sa carrure lui permettait d'encaisser une dose d'alcool respectable avant d'en ressentir les effets.

¤ ¤ ¤ ¤ Il s'avéra que le mélange préparé par Jagang était délicieux et il accueillit avec une grande satisfaction le deuxième verre que lui tendit le sorcier. (vodka, get27, grenadine)
Spoiler:
 
Jagang avait rapidement réussi à aguicher une jeune italienne foutrement bien gaulée et Azphel se permit d'adresser un clin d'oeil appuyé à la jeune femme, se souvenant que celui-ci aimait bien partager. Pourtant, le mec de la jeune femme pensait visiblement différemment, après que sa greluche se soit plein à lui, il commença à s'avancer vers Jagang. Azphel n'eut aucun mouvement à faire puisque son ami avait rapidement exécuté un sortilège de confusion qui déclencha une bagarre non loin d'eux.
Préférant laisser les moldus se démerder entre eux, Azphel approuva d'un signe de tête la reprise de parole de Cassius. Lui aussi se demandait pour quelle raison cinq mages noirs, quelques uns en dehors du système, étaient réunis en cette journée dans la romantique petite ville de Venise. Un plan à cinq couillus ? Ca ne risquait pas. Mais les quatre sorciers tendirent l'oreille lorsque Mike prit la parole.

¤ ¤ ¤ ¤ Ses propos n'étaient pas tournés vers le passé, mais plutôt vers le présent qui semblait s'être figé dans le temps. Il ne parlait en aucun cas au nom des Mangemorts, aucun ancien ne ce serait permis telle bravade envers des frères aux buts communs ; il parlait en leur nom, ceux supposés d'anciens Mangemorts, qui avaient vécu à une époque ou l'action primait sur la négociation, où l'esprit d'entreprise prévalait sur l'attente. Alors, il se leva, son verre tendu devant lui et précisa clairement le fond de sa pensée :

- Messieurs, j'aimerais que l'on forme un groupe d'initiés avec notre idéal. Je ne veux plus rester dans l'ombre, je veux qu'on diffuse notre idéal, incarner un changement de politique. Je veux qu'on affiche notre volonté du changement mais pour arriver à ce changement, il faudra que dans l'ombre nous semions le chaos. Dès ce soir, si vous le voulez, mes frères !

Azphel se leva aussitôt dans une posture droite et solennelle. Il approuvait son ami, sa volonté d'agir dans l'ombre, en dehors du système, prendre des risques au nom d'un anticonformisme, pour exprimer la parole de ceux qui dans l'obscurité, veulent faire bouger les choses. Azphel claqua son verre contre celui de Mike. Il ne se considérait pas comme un Mangemort, cette vocation appartenait à son passé. Mais il avait toujours à coeur d'agir pour ne pas voir le monde qu'il avait connu se transformer en une foire dirigée par des mages au rabais, triés sur un volet de bienfaisance avec en priorité une volonté de préservation, plutôt que de les juger sur de réelles compétences.

- Je vis dans l'ombre depuis près de deux ans, dit-il en réponse à Mike. Les raisons à cela ont été multiples.  Je redécouvre peu-à-peu le monde magique et aujourd'hui, d'anciens frères d'arme et d'autres que je ne connais pas si bien, mais qui partagent notre pensée. Il adressa un regard à chacun des quatre hommes autour de lui avant de poursuivre :
Si je peux agir dans l'ombre, à mes risques et périls, mais pour que le monde n'oublie pas qu'il y a d'autres voix ici bas qui veulent se faire entendre, alors je te suivrai mon ami.

¤ ¤ ¤ ¤ Azphel approuvait totalement l'idée de former un groupe d'initiés, autour d'adeptes de magie noire aguerris ; pas un de ces club de boutonneux sauvages qui lancent un Impedimenta sur un de leur camarade, mais bien un petit groupuscule connu de ses seuls membres, en marge de la société dans laquelle ils seraient pourtant totalement fondus.
Il était prêt à agir, à retrouver une activité illicite au nom de ses croyances, quitte à devoir en subir les conséquences plus tard.

Mike projetait de les faire agir dès ce soir. Azphel en serait, quoi qu'ils fassent. Il espérait que les quatre autres hommes autour de la table seraient aussi enthousiastes que lui, mais au fond de lui, il n'en doutait pas.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Evan
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


Re: Un petit tour à Venise

Message par : Evan, Sam 20 Juil - 21:38


~ Lorsque plusieurs particules de Ténèbres s'étaient retrouvées au même endroit, sous l'impulsion de l'une d’entre elles afin de renouer des liens qui n'auraient jamais dû être défaits, alors un envol d'idéaux commun avait fait qu'un concentré de Ténèbres particulièrement dangereux venait de renaître, comme une fleur savourerait son renouveau dans une éclosion de printemps, le temps de remontrer au monde qu'elle avait la rage de vivre.

~ Jagang, Cassius puis Mike avait chacun répondu à la discussion en y allant de son petit grain de sel, de son empreinte obscure qui faisait rejaillir tour à tour bien des souvenirs de combats et de coups d'états rondement menés. Combinez à cela, quelques apéros fort bien dosés, en plus de savoir que les cinq mages noirs présents pouvaient chacun prétendre remplir une cellule d'Azkaban jusqu'au dernier jour de leur vie, où jusqu'à ce que toute les parcelles de leur âme disparaisse, et voilà qui devenait peu à peu un cocktail extrêmement explosif.

~ Quand Mike, au détour d'un verre, eut fini de prendre la parole, apportant enfin à leurs oreilles la raison de leur "petite thérapie de groupe en plein jour" ( (c) The Joker, alias Mangemort 14 Razz<3). Voilà où voulait en venir l'homme, qu'à eux tous, du moins ceux qui le souhaiteraient, ils constituent un groupuscule d'élite, hors de l'activité mangemoresque, basé sur leurs relations et sur leurs idéaux communs. Ils avaient tous appartenu un jour où l'autre aux Mangemorts, Jagang y appartenant encore et Evan proche de les rejoindre de nouveau.

~ Le mage ne put qu'acquiescé les propos de Mike, et, au fond de lui, il était dominé par une certitude qui faisait en cet instant officie de la foi tout entière qui le régissait. Même s'il était proche de retrouver l'Ordre des Ténèbres en tant que membre "officiel", peu importe ce que comptait faire Mike, il en serait, pour rien au monde il n'oublierait un ancien frère d'arme, pour rien au monde il choisirait de tirer un trait sur un ancien ami Mangemort. Quand Azphel tendit son verre pour trinquer avec Mike, il ne put que se joindre à eux, désireux tout comme eux, de montrer que même s'ils étaient tous plus ou moins tombés dans l'oubli, qu'ils n'en demeuraient pas moins comme étant des maillons du monde magique, des maillons pouvant influer directement sur les chaînes du système.

- Je suis en accord avec toutes vos paroles mes amis, commença Evan tranquillement en se levant carrément pour trinquer avec ses frères. Nous sommes tous réunis ici parce que nous avons défendus nos idéaux hier, que cette société dans laquelle nous nous engouffrons semble perdre de sa superbe pour se complaire dans sa suffisance à mesure que le Ministère ne ponde des lois favorisant l'égalité de tous. J'ai embrassé les Ténèbres il y a fort longtemps ! Aujourd'hui je suis près de les embrasser de nouveau ! Mais une pensée me gouverne, chacun de vous ici présent ! j'ai vu votre valeur au combat et si aujourd’hui nous décidons de créer un groupuscule à part entière, du moins forgé sur les bases de l'honneur et de la loyauté, je veux en être ! J'étais prêt à mourir pour un frère Mangemort hier, je le serai encore demain si nous nous battons ensemble pour les mêmes idéaux !

~ Evan était à cent pour cent en accord avec les idées de Mike, celle de constituer entre eux un groupe d'experts de la magie noire, capables d'agir indépendamment et sans rendre de comptes au quatre coins du globe, avec pour seule règle le combat pour leurs idées. Le mage noir décida de clarifier sur le dernier point soulevé par son compère.

- Si tu parles d'orchestrer une quelconque attaque ce soir, je te suivrai, où que tu ailles, s'il y a des moldus à transformer en cadavres et des édifices en poussières... Le monde saura que nous sommes toujours là, dans l'ombre, à dormir sous leurs oreillers à l'apparence si paisibles...
Revenir en haut Aller en bas
Jagang De Maldor
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Un petit tour à Venise

Message par : Jagang De Maldor, Lun 22 Juil - 10:40


La discussion s'enchaînait aussi vite que les verres se vidaient. C'était impressionnant la quantité d'alcool que chaque membre pouvait ingurgiter sans avoir le moindre souci d'estomac, ni de mal de tête. Bon il faut dire que Jagang était un habitué des bars, Mike en étant le gérant d'un bar devait en connaître aussi un rayon sur ce sujet, quand aux trois autres, ils devaient être une sacrée bande de buveur, vu à la vitesse dont ils enchaînaient les verres.

Après avoir parlé de l'état actuel des choses, Cassius demanda à Mike d'expliquer la présence d'eux tous à Venise. Chaque membre du groupe se tourna alors vers l'organisateur de la petite virée, toute oreille attentive. Maintenant les choses sérieuses allaient véritablement commencer. Pourquoi cette réunion, avec un mangemort actif, un autre ancien qui allait revenir sur le devant de la scène d'ici peu, et après les brèves échanges qu'il y a eu, Jagang se doutait que chaque membre avait fait parti plus ou moins activement au gang des cagoules noires.

Mike expliqua alors son projet, réunir d'anciens mages noires pour former un groupe obscurs qui pourrait exposer à la face du monde son idéologie. Un sourire apparut sur les lèvres de Jagang.

* En voilà une bonne idée, un groupe qui pourrait aider les mangemorts à passer inaperçu. Excellent et avec moi dedans, je pourrais influencer et orienter les attaques ou autres dans un sens ou dans l'autre.*


Azphel et Evan se levèrent alors pour trinquer avec leur compère. Jagang fit de même, il se leva, trinqua et dit :


- Je suis avec vous. Il y en a marre de toujours suivre les idées des autres comme des moutons, nous sommes libre d'agir comme bon nous semble, tout de même. J'en ai marre de vivre cacher et de ne pas pouvoir exposer au monde entier mon art. Son art à lui était de torturer les moldus, de montrer leur bassesses ainsi que le fait qu'ils ne soient que de la vermine. Je vous suivrais, et si il y a moyen de s'amuser comme un petit fou et de jouer, alors vous pouvez compter sur moi pour vous divertir.

Il fit un clin d’œil à Evan pour lui rappeler le moment qu'il avait passé en forêt avec les prisonniers moldus. C'était très divertissant. Il but cul sec son verre d'alcool. La chaleur commençait à se diffuser dans le reste de son corps. Il avait hâte de passer aux choses sérieuses et de profiter de la vie comme il le voulait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: Un petit tour à Venise

Message par : Invité, Ven 26 Juil - 19:30


(HRP : Désolé Cassius mais vu que je vais m'absenter longtemps, j'ai posté avant toi)

Mike était ravi de voir que ses anciens frères d'armes se ralliaient à sa cause. Il ne fut pas plus surpris de voir également Jagang les rejoindre. Il sentait que le jeune homme était un homme d'action. Dans le fond, les cinq hommes avaient tous plus ou moins le même profil. Ils n'aimaient pas l'ordre tel qu'il était en place, ils avaient un certain goût pour la magie noire, pour les belles femmes également et ils profitaient pleinement de la vie. Ils avaient tous été des hommes à femmes, même si le trentenaire était casé à l'heure actuelle. Autrefois, le risque avait un effet sur sa libido et le donnait un sex apeal. Il enchaînait les conquêtes d'un soir et il avait même couché avec une appartenant à l'Ordre du Phénix, sans le savoir. Il ne parlait jamais d'affaires avec les femmes, il n'avait pas confiance, du coup, cette relation n'avait eu aucune incidence.

Ils étaient tous d'accord sur l'utilité d'agir et afin que cette promesse ne soit pas faite en l'air, ils devaient le prouver dès ce soir. Venise était une cible idéale, bien loin du ministère. Ils pouvaient faire tout ce qu'ils avaient envie et tant qu'ils resteraient discret sur leur identité, personne ne pourrait remonter jusqu'à eux. Mike prit un verre du breuvage de Jagang qui avait eu beaucoup de succès jusqu'à présent. Il se sentait inspiré par cette soirée. Ils devaient frapper un grand coup, rappeler à ce monde qui se croyait en sécurité qu'ils avaient tort. Enlever le sourire arrogant aux gens du ministère mais avant ça, ils devaient faire en sorte que les membres du ministère soient trop confiants. L'attaque de ce soir à Venise, les conforteraient dans l'idée qu'ils ont sécurisé le territoire britannique. Sauf que l'Italie n'était qu'une étape, celle du regroupement et après... ce sera le début de la guerre psychologique.

Un par un, chaque obstacle tomberait et le petit groupe d'initiés qui venait de se former, allait ouvrir la voie aux Mangemorts. Ceux-ci verraient que des anonymes ne sont pas d'accord avec la politique actuelle et qu'ils attendent un changement. Ils n'auraient alors qu'à frapper le ministère en plein fouet. De son côté, le Serdaigle suivrait son chemin, celui de faire naître de nouvelles idées, rassembler des partisans pour un nouveau monde possible. Il fallait bien l'admettre, aujourd'hui encore le nom des Mangemorts faisaient peur à la population et pourtant, le peuple voulait de ce changement. Il n'attendait que ça.

- Je propose, qu'une fois nos verres vidées, nous passions aux réjouissances. Au programme, moldu party avec toutes sortes de choses que vous leur réservez, faisons-nous plaisir. Ensuite, n'ayons pas peur de laisser notre empreinte dans l'histoire. J'avais pensé que la basilique Saint Marc devrait garder des traces de notre passage et puis il est temps que tous ses croyants, arrêtent de vénérer un faux dieu et se tournent vers nous. Qu'en pensez-vous ?

Mike sortit machinalement une vieille cagoule qui lui servait à une époque. Il eut un petit sourire gêné, se demandant s'il devait encore opérer avec ça. Après tout, il ne faisait plus partie de ces serviteurs de l'ombre. Peut-être qu'un autre déguisement plus folklorique serait mieux approprié. Il se rassit afin de reprendre un autre verre. Il laissait le soin à ses amis de discuter du plan et d'en faire des modifications selon leurs guises.

(HRP : J'autorise les quatre joueurs du RP à faire agir mon personnage pendant mon absence.)
Revenir en haut Aller en bas
Azphel
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Loup-Garou
Occlumens
Permis de Transplanage


Re: Un petit tour à Venise

Message par : Azphel, Ven 2 Aoû - 15:34


- Je propose, qu'une fois nos verres vidées, nous passions aux réjouissances.

¤ ¤ ¤ ¤ ¤ A ces mots, Azphel se resservit rapidement un verre pour continuer d'entretenir ce lot de haine associale qui montait en lui.

Au programme, moldu party avec toutes sortes de choses que vous leur réservez, faisons-nous plaisir. Ensuite, n'ayons pas peur de laisser notre empreinte dans l'histoire. J'avais pensé que la basilique Saint Marc devrait garder des traces de notre passage et puis il est temps que tous ses croyants, arrêtent de vénérer un faux dieu et se tournent vers nous. Qu'en pensez-vous ?

Les cinq hommes se regardèrent. Ils n'avaient pas besoin de répondre, on lisaient dans leur yeux que tous suivraient leur leader d'un jour. Azphel afficha un sourire de satisfaction à l'idée d'aller se promener sur la place Saint-Marc. C'était un lieu très populaire, il y aurait beaucoup de moldus... Son sourire laissa place à un regard nostalgique lorsque Mike extirpa d'un sac une cagoule noire. Un frisson parcourut tout le corps de mage noir, cet accoutrement étant synonyme de temps de choses, de combats, de choix qui avaient rythmés les dix dernières années de sa vie. Azphel ne savait pas sous quelle identité ils agiraient ce soir, si ce n'était sous l'égide d'une promesse de ne pas voir leur monde cloisonner la magie noire trop loin de la réalité...

¤ ¤ ¤ ¤ ¤ Le mage noir était en pleine reconstruction depuis son retour dans les activités du monde sorcier. Il se posait beaucoup de questions sur la jonction entre son passé, son présent trouble et son avenir incertain. Il se cherchait une identité, qui se définirait dans les mois suivant, parmi ses actions, ses rencontres, ses choix et ses craintes.
Ce soir, le Azphel du présent serait en retrait, le 05 du passé, beaucoup plus proche... sous le couvert d'un présent à l'identité exacte encore soigneusement tapie dans l'ombre.

Les Hommes autour de la table finirent leurs verres. Tous approuvaient le choix de la basilique Saint-Marc. Le reste, les moldus, le chaos, n'étaient que détails qui coulaient de source pour des hommes de leur gabarit. L'alcool avait nourrit leur imagination, et leur haine envers le système les avaient mené sur le chemin de grandeur qu'il s'apprêtait à ouvrir, cette route tracée au nom de la noirceur.
¤ ¤ ¤ Azphel quitta la table, pensif, regardant les passants autour d'eux qui menaient leur vie anonyme et insignifiante. Il réfléchissait à la signature qu'il allait laisser le soir venu. Il avait apporté une cape avec lui, cousue d'un capuchon. Ce serait l'image que l'on retiendrait  d'un des hommes qui a attaqué la basilique Saint-Marc.

¤ ¤ ¤ ¤ ¤ Une violente altercation alerta Azphel. Non loin d'eux, il reconnut l'homme qui était venu plus tôt chercher des noises à Jagang. Il était en train de crier sur sa femme, à tel point que sur la place nombre de moldus les regardait se donner en spectacle. Dans la foulée, l'homme fit le geste de trop, levant sa main en l'air en menaçant de frapper sa femme. Résolu à ne pas laisser ce geste impuni, Azphel s'avança dans la direction du moldu. Dans les pensées du mage noir, il n'y avait que de la haine envers ce résidu d'excréments.

- Qu'est-ce t'as connard ? lui dit gentiment le moldu, quand il arriva à sa hauteur. T'as quelque chose à dire bouffon ?

Pour agrémenter ses paroles amicales, il jugea utile de s'approcher lentement d'Azphel et de lui donner un coup de boule assez maîtrisé, visiblement destiné à faire passer un message. Azphel pensa à regrets qu'avec une bouteille de plus dans son sang, ce geste était passible d'une peine de mort immédiate.
¤ ¤ ¤ Néanmoins, n'oubliant pas les objectifs du groupe, il garda contenance, fit craquer sa nuque et s'approcha lentement de ce sous-représentant de la race moldue. Dans la paume de sa main, contre son avant-bras, Azphel gardait soigneusement cachée de la vue des passants sa baguette magique. Quand il fut si proche de lui que personne ne pouvait les entendre, alors que le mollusque allait de nouveau se permettre de lui parler, Azphel informula un Impero. Avec une certaine satisfaction, il vit les yeux du condamné s'imprégner d'une lueur débile qui lui allait très bien. Il s'approcha alors tout doucement de lui et chuchota dans le creux de l'oreille :

- Tu vas m'écouter très attentivement, espèce de sous Mer**. Si je te revois, près de cette femme, je te tuerai d'une manière très lente et très pénible. Ensuite je ferai disparaître ton corps. Tu comprends ce que je dis n'est-ce pas. Sur le visage du moldu, on ne voyait qu'une expression d'abruti en guise de réponse. Je vais prendre ça pour un oui. Maintenant, tu vas marcher tout droit, marcher sans t'arrêter, quoi qu'il se passe.

Azphel laissa là le moldu qui commença à marcher tout droit, regardant bêtement l'horizon. Le mage noir adressa un signe de tête à la jeune femme, l'air de lui dire "de rien", et rejoignit ses amis. Une quinzaine de secondes plus tard, on entendit un moldu crier qu'un autre était tomber dans l'Arno.

~~ ¤ ~~

Place Saint-Marc


¤ ¤ ¤ ¤ ¤ La nuit n'était pas encore arrivée mais la journée touchait à sa fin. Derrière les façades autour des mages noirs, le soleil déclinait à son rythme, vidant peu à peu les rues d'une partie du flot de touristes. Azphel avait revêtit sa cape noire ; il n'avait pas encore relevé le capuchon au-dessus de sa tête. Les cinq sorciers marchaient côte à côte, parfaitement alignés, au moment où ils arrivèrent sur la place Saint-Marc. A la voir, Azphel ressentit un frisson d'excitation inexplicable. C'était si beau, si tentant, de venir violer les moldus dans leurs propres croyances, leur foi toute relative en une entité qui n'existait pas.
Il n'y a pas de Dieu, juste des sorciers.

Mike ne pouvait qu'avoir raison. Venise était le commencement de quelque chose. Peut-être que sur leur action se bâtirait les fondements d'un nouvel espoir pour des âmes perdues. Car les cinq mages noirs n'allaient pas agir pour eux, par pêché d'égocentrisme, ils agissaient pour un idéal, pour une foi qui dépassait toutes les autres, une conviction intrinsèque à la vocation que tout mage noir pourrait comprendre.

¤ ¤ ¤ ¤ ¤ Le corps d'Azphel continuait d'être soumis à un mélange de frissons et d'excitation. Il imaginait ses camarades ressentir la même chose que lui, avec pour chacun leurs idées pour agrémenter la soirée de petits détails piquants.
Deux années s'étaient écoulées sans qu'Azphel ne combatte autre chose que soi-même... Il jeta un regard aux quatre hommes qui l'accompagnait. Il n'aurait pas pensé être là aujourd'hui avec eux. Il en résultait un sentiment étrange qu'il croyait être de la fierté, mais peut-être était-ce de la surprise.

Mike, Evan, Cassius, Jagang et Azphel allaient allumer la flamme. Des cendres de Venise allait naître le brasier du Ministère.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Evan
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


Re: Un petit tour à Venise

Message par : Evan, Sam 3 Aoû - 15:41


[Tous mes compagnons ont mon autorisation pour me faire faire ce qu'ils veulent, du moment qu'ils n'abusent pas de mon corps ]

~ La discussion entre les cinq mages noirs évolua rapidement en une prise de conscience mutuelle, qu'ils se devaient d'agir pour le bien fondé de leurs idéaux. Certains d'entre eux étaient d'anciens Mangemorts tandis que d'autre l'étaient à l'heure actuelle, néanmoins, leur vision commune les portaient sur un même chemin de croix, un chemin sur lequel les moldus auraient mieux fait de ne pas se trouver. Car loin de l'Angleterre, à l'abri des regards et de la communauté magique, ils allaient tous les cinq œuvrer pour que le monde se souvienne d'eux, pour que leur gloire passée résonne par leurs actes dans le présent.

~ Mike suggéra qu'ils attaquent la basilique Saint Marc, haut lieu de culte moldu à Venise. Et tous acceptèrent cette idée. Evan enchaîna deux verres consécutifs histoire de se mettre à l'aise, tandis que ses compagnons vidèrent également ce qu'il leur restait à boire. Mike avait sorti une vieille cagoule de Mangemort devant ses amis, ce qui donna un grand sourire à Evan, bien que lui n'avait pas du tout songer à apporter de quoi se masquer. Tant pis, il s'arrangerait quand ils rentreraient dans la basilique.

~ Chacun rangea ses boissons respectives et ils se mirent alors en route, vers la célèbre place qui accueillait la basilique. Une altercation entre Azphel et un moldu se termina par un cent mètre piscine, et le mage noir félicita son confrère pour son calme et sa belle réplique à l'abruti qui avait osé lever la main sur une femme. Car lui l'aurait tué sans réfléchir, il lui aurait d'abord fait manger ses couilles et l'aurait ensuite vider de ses entrailles en le gardant en vie pour qu'il voit ses organes s'enfuir de son corps avant de crever comme la daube ambulante qu'il était... Soit, Azphel avait réglé le soucis discrètement, c'était pas plus mal.

~ Les cinq mages noirs marchaient côte à côte, comme un groupe de potes qui seraient en visite touristique, bien que chacun d'eux était déjà concentré sur la suite des festivités. Néanmoins, pour Evan, même s'il était persuadé qu'ils étaient tranquilles dans cette partie du monde, ils devraient agir rapidement, et s'enfuir rapidement également.

- Bon, je pense qu'en quelques minutes on peut plier l'affaire. On rentre, on verrouille toutes les sorties, on tue tout le monde, on détruit tout, c'est un plan qui me va. Comme ça ni vu ni connu, quand les autorités moldus arriveront, il ne restera plus rien, et le temps que l'affaire remonte jusqu'en Angleterre, on sera peinard en train de siroter un cocktail avec une femme à chaque bras...

~ Un regard échangé eut suffit comme réponse pour dire qu'ils appréciaient tous ce point de vue, bien que Jagang et Azphel devaient certainement s'imaginer avec plus d'une femme à chaque bras... Les cinq hommes avançaient tranquillement face à l'édifice religieux. Cinq coupoles chevauchaient le toit du bâtiment, quatre en croix autour d'une cinquième plus imposante. Sur la droite, surplombant la basilique, se tenait le Campanile, une tour étroite de quasiment cent mètres de hauteur qui ressemblait étrangement à un obélisque. Evan se promit d'aller y faire un tour avant de partir, histoire de la mettre dans le même état qu'allait bientôt être la basilique Saint Marc...

~ Il y avait une foule monstre sur la place, mais ils arrivèrent finalement jusqu'au parvis de la basilique, s'arrêtant un bref moment comme pour regarder l'architecture qui vivait ses derniers instants avant de passer de souffle de vie à souffle de cendres.

- Je m'occupe de verrouiller les portes d'entrée ! dit-il à ses compères. Occupez-vous des autres portes.

~ Les cinq hommes passèrent devant toute la foule qui faisait la queue, Mike envoyant discrètement un sortilège à l'homme en charge d'encaisser à l'entrée pour que ce dernier les laissent passer. Quand ils furent à l'intérieur, Evan prit ses deux baguettes, une dans chaque main et toutes les portes sur la façade Nord se fermèrent simultanément, à la grande surprise des dizaines, voir centaines, de moldus qui étaient dans la basilique. Mike et Azphel partirent verrouiller les sorties sur le côté Ouest tandis que Jagang et Cassius prirent l'Est. Une fois qu'il fut assuré que les portes donnant sur l'atrium soient bien fermées il se dirigea vers l'hôtel, sur lequel le père qui officiait s'était arrêté de parler et observait suspicieusement la scène.

~ Tandis qu'il s'avançait jusqu'au père qui semblait tétanisé ou simplement en attente d'un message du Saint Esprit, il balança sur le plafond un "Immugio Maxima" qui se répandit rapidement sur toute la basilique, afin qu'aucun son du carnage qui allait se dérouler à l'intérieur ne soit entendu de l'extérieur.

- Les Ténèbres vous salue mon père ! lança Evan quand il fut à sa hauteur et agrippa alors l'homme par le col de sa soutane, tout en attirant avec sa main droite un chandelier qui vint se planter dans le cœur de l'homme, transperçant littéralement son corps. Il tomba raide mort dans les secondes qui suivirent, et, allez savoir pourquoi, la scène déclencha un mouvement de panique parmi tous les moldus qui se mirent à crier et à courir dans tous les sens vers les sorties qui étaient fermées. Evan, feignant l'incompréhension, fit un geste des bras vers Mike qui voulait dire "Je sais pas pourquoi ils courent partout, j'ai rien fait".

~ Plus de retour en arrière possible, les jeux commençaient, avec la Mort comme seul arbitre de ce massacre annoncé.
Revenir en haut Aller en bas
Jagang De Maldor
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Un petit tour à Venise

Message par : Jagang De Maldor, Lun 5 Aoû - 17:06


 Les discours et l'alcool permit aux jeunes gens de se décider. Écouter la proposition de Mike de faire de la basilique Saint marc, le début de révolte de la petite confrérie, plut énormément aux quatre autres personnes présentes. Ils enfilèrent leur dernier verres comme du petit lait, puis se levèrent d'un même ensemble pour prendre la direction de la basilique.

Azphel régla le compte au moldu qui après avoir pris une raclée par des clients voulu s'en prendre à sa femme qui avait voulu séduire Jagang. Le moldu finit la journée dans le fond de l'Arno. Jagang sourit devant la démonstration d'Azphel, personne à part eux n'avait vu ce qui s'était réellement passé.

Tous arrivèrent alors devant la basilique, et ils pénétrèrent dans l'établissement comme si ils y avaient été invité. Il faut dire que les jeunes gens étaient des invités de marque. Evan proposa alors de verrouiller la porte principale pendant que les autres s'occuperaient des portes secondaires.

Le curé ne fit pas long feu sur l'autel, enfin il resta un long moment avec un chandelier dans le cœur, pendant que la foule présente, essaya de se ruer à l'extérieur pour s'extirper de ce traquenard.

Jagang secoua la tête devant l'attitude d'Evan et il dit :


- Prenons notre temps tout de même, il faut prendre du plaisir à dépecer ces porcs. Moi j'ai envie de m'amuser. Jagang parla alors bien plus fort pour se faire entendre de tous et ajouta à l'ensemble des moldus : Pas de panique, ne vous inquiétez pas. Vous allez juste découvrir notre puissance, malheureusement pour vous, vous ne pourrez raconter ce que vous verrez à personne car, .... un moment d'attente, chaque personne présente était suspendu aux lèvres du sorcier, qui afficha alors un sourire diabolique, je vous laisse imaginer la suite vous même.

Et sans attendre, avec un mouvement de baguette fluide, il lança alors un bombarda maxima sur un groupe de personne qui se tenaient serrer les uns contre les autres. Des morceaux de chair volèrent dans la basilique pour venir souiller les moldus qui regardaient les membres du groupe se décomposé devant eux. Du sang aspergea les tableaux et sculptures présentent. Jagang s'amusait comme un petit fou. Il remarqua un groupe de lycéenne qui étaient venu avec leur prof visiter le monument. Il décida alors de faire disparaitre leur vêtement pour se rincer l'oeil et lança un sectusempra sur les jeunes demoiselle et la prof qui perdirent alors beaucoup de sang et s'écroulèrent litterallement sur le sol. Les personnes restantes perdirent de leur couleur, le sang refluant de leur visage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: Un petit tour à Venise

Message par : Invité, Sam 24 Aoû - 17:08


Une fois les verres vidées, la suite des événements s'enchaînèrent rapidement. Mike ne réalisa qu'il se trouvait place Saint Marc que lorsqu'il arriva devant la basilique. Son dernier souvenir était le plongeon de l'abruti de moldu qui tapait une femme. Dommage que le petit groupe ait eu mieux à faire et surtout que lui soit casé, il aurait bien passé la soirée en compagnie de la donzelle et il ne savait pas si c'était l'alcool ou ses penchants pervers mais il aurait bien aimé être accompagné d'un de ses camarades pour la distraire. Il avait déjà remarqué que l'alcool lui faisait accroître sa perversité mais ce n'était pas forcément un mal. Sauf que ce soir, ils avaient bien mieux à faire et surtout, leur mission était importante. Il enfila sa capuche sur la tête et prit un masque de carnaval de Venise. C'était de circonstance et ce serait mieux que la cagoule. Désormais ce serait sa marque pour ses futurs crimes.

Le Serdaigle lança un sortilège de confusion à la personne chargée d'encaisser les entrées afin que les cinq hommes, de véritables mâles, puissent passer sans contrôle, tout en évitant la file d'attente. Il fit un hochement de tête lorsqu'Evan demanda que tous s'occupent d'un côté de la basilique afin de fermer les entrées. Il sortit lui aussi ses deux baguettes, ce serait bien plus drôle ainsi. Il partit sur le côté ouest, suivi par Azphel et ils s'occupèrent tous deux des sorties, enfermant ainsi les personnes s'y trouvant et qui seraient bientôt les objets de leur massacre. Il avait d'abord envie de commencer par le père à genoux mais Evan se chargea de lui, ce qui sema la panique dans toute la basilique. Son ami lui fit un geste en se demandant pourquoi les Moldus fuyaient de la sorte.

- Sans doute que la mort d'un charlatan et la non intervention de leur fausse divinité leur fait peur. N'empêche, tu aurais pu me laisser le convertir à notre foi. J'attendais des réponses de l'au-delà. Maintenant...

Il poussa un soupir déçu de ne pas avoir pu faire joujou. Près de l'autel, il vit une bonne sœur agenouillée en train de prier. Les nones pouvaient être un fantasme et il s'approcha de celle-ci. Il remarqua ses yeux bridés fermés tandis qu'elle priait de toutes ses forces. L'asiatique lui en rappela une autre qui était propriétaire d'un bar dans le même village que celui où il avait son auberge. Il imagina cette propriétaire dans la même positions mais n'ayant que la partie au-dessus des seins de la tenue. Il la voyait se redresser et se pencher en avant, les deux mains posés sur l'autel. Un fantasme qui devrait beaucoup plaire à Evan et sans aucun doute également à Azphel et Jagang qui se verraient bien se positionner derrière elle. Ce dernier d'ailleurs en profitait pour se rincer l'oeil avant de tuer ses victimes féminines. Apparemment, il aimait beaucoup le sang. Était-il fan du mélange ketchup-mayo comme accompagnement ? Sans doute était-ce ce qui le poussait à répandre autant de sang sur les corps dénudés.

Mike chercha du regard s'il n'y avait pas un autre prêtre ou un évêque dans la salle. En vain... Il se pencha sur la nonne qui continuait de prier de toutes ses forces, comme si cela pouvait changer le cours du destin. À regret, il devait se contenter d'elle pour son expérience, bien qu'elle soit un sujet intéressant vu la ferveur qu'elle mettait dans sa dévotion.

- Ouvrez les yeux ! ordonna t-il de sa voix autoritaire. Obéissez-moi ou je vous les ferai ouvrir.

La bonne sœur continuait de garder les yeux clos, obligeant le sorcier à laisser libre cours à ses expériences. Sa main gauche, qui était toujours dotée de l'une de ses baguettes, s'approcha de la nonne. Celle-ci à son contact ouvrit les yeux et regarda l'homme masqué d'un air effrayé et choqué. Elle était une nonne tout de même ! Il y avait des choses qui étaient de l'ordre de l'inaccessible. Le Serdaigle souriait mais elle ne pouvait le voir, son sourire étant caché par le masque de carnaval. Il pointa sa baguette sur la grande croix et celle-ci s'arracha de l'endroit où elle se trouvait pour s'abattre violemment sur l'autel. Le sorcier avait fait attention que le fracas les épargne tous deux.

- Croyez-vous que votre Dieu laisserait faire ce massacre s'il existait ? Et tout ceci dans sa propre demeure ? Les seuls Dieux qui existent pour des Moldus comme vous, c'est nous. Es-tu prête à te convertir à la véritable foi ? Elle pourrait peut-être te sauver.

Il laissa naître l'espérance en la jeune femme si celle-ci acceptait la proposition mais ce qu'elle ignorait, c'était que le petit groupe devait tuer toutes les personnes qui assistaient au carnage. Il ne devait y avoir aucun témoin. Mike se tourna vers Azphel qui avait l'air de bien s'amuser. Il regarda ensuite Cassius qui était resté trop discret à son goût.

- Fais-toi plaisir ! Montre-nous ce que tu aimes.

Ce qu'ils étaient en train de faire, était condamnable. Il n'y avait plus de possibilité de revenir en arrière. Tous étaient coupables de ce crime. Bien sûr, ils en avaient commis bien d'autres avant mais le ministère ne s'en souciait plus. Plutôt que de rester dans l'ombre, ils décidaient d'être maître de leurs propres destinées.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Un petit tour à Venise

Message par : Contenu sponsorisé, Aujourd'hui à 11:06


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 6

 Un petit tour à Venise

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.