AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger
Page 6 sur 6
Un petit tour à Venise
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
Alba Vero
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Un petit tour à Venise

Message par : Alba Vero, Lun 1 Fév - 16:35


Au final, tout ça, c'était un jeu. Ou du moins c'était voulu comme tel. Elles lançaient des mots, sans vraiment prendre en compte leur portée, sans vraiment imaginer qu'ils pouvaient en avoir une. Parce que c'était un bel après-midi ensoleillé d'été, parce qu'elles étaient à Venise juste toutes les deux et parce qu'on préfère toujours fermer les yeux. Alba ne comprenait pas les paroles de sa cousine, ça la dérangeait, la turlupinait, mais elle ne perdait pas la face. Que risquait-elle ? Pas grand chose, ici elle était loin de tout ça. Oui mais tout ça finit toujours par nous rattraper.

«C'est pas ce que j'ai entendu…» Le doute s’immisce, il a repéré la faille entrouverte. Mais rien de certain, juste une crainte indistincte enfouie au fond, là où elle ne voulait pas la repêcher. «À moins que la raison pour laquelle tu t'es entretenue seule à seul avec ce jeune Gryffondor ne m'échappe…» Stop. Arrêt sur image. QUOI ? Elle resta bouche bée, elle ne s'y attendait pas et en même temps elle savait que si. Une honte, la honte, qui irradiait ses pommettes et tordait son ventre, l'envahit. Elle ne contrôlait pas, elle ne contrôlait rien et ça n'allait plus. Aucune envie de savoir comment une des personnes les plus chères à ses yeux la voyait à présent, dans tout ce qu'elle était de plus faible, dans tout ce qu'elle était de plus minable. Puis elle voyait Myosotis, là, sourire vainqueur aux lèvres, qui venait fièrement de sortir la carte de sa manche. Mais de quel droit elle lui balançait ça de cette façon, sans aucune façon d'ailleurs ? De quel droit bordel ? L'Italienne ne pouvait pas détacher ses yeux de ces lèvres étirées d'une situation qu'elle ne comprenait pas et qu'elle ne comprendrait jamais.

«Parce que ça te fais rire ?» Relevée de sa chaise brusquement, la jaune et noire avait parlé fort, trop fort. Elle bouillait, elle avait juste envie de lui cracher à la figure tout le venin qu'elle avait trop longtemps retenu. Pourtant c'était injuste de s'en prendre à elle, après tout c'était bien Alba qui l'avait cherché. Mais elle n'avait pas trouvé d'autre moyen, tout se mélangeait dans sa tête et rien de bien sage ne pouvait en sortir. Elle restait debout après son excès de colère, et plus ça redescendait plus elle ne savait plus où se mettre. Regard fuyant, contre elle-même pestant d'avoir été si démonstrative, elle se rassit doucement. «Désolée» Presque un murmure. Elle s'y était mal pris, comme toujours, comme d'habitude. «Je voulais pas dire ça.»



Revenir en haut Aller en bas
Myosotis Aavery
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un petit tour à Venise

Message par : Myosotis Aavery, Mer 17 Fév - 15:30



Je montai mon Bellini à mes lèvres. La boisson roulait sur ma langue. C'était bon. C'était délicieux. Ces rayons de soleil ne faisaient qu'embellir ma journée pas si bien commencée. J'étais bien là, assise, à tenir compagnie à ma cousine adorée. Beauté italienne que je connaissais si bien. Ou que je croyais connaître.

❝ C'est pas ce que j'ai entendu…❞ commençais-je sur un ton innocent. ❝ À moins que la raison pour laquelle tu t'es entretenue seule à seul avec ce jeune Gryffondor ne m'échappe… ❞

Chaque mimique, chaque expression de son visage. Tout était calculé. Là, par exemple, ça ne me disait rien qui ne vaille. Son visage se décomposait un peu plus chaque seconde. Je commençais presque à regretter mes paroles, si bien trouvées pourtant. Mon Italienne avait l'air si perdue. Un mélange de honte, de colère, de tristesse. Un melting-pot d'émotions qui m'effrayait. Elle, d'habitude si douce, tellement tendre parfois, elle venait de se transformer en une véritable bête féroce. Je restais muette, peut-être parce qu'il n'y avait rien à dire. J'avais lancer l'attaque, c'était à elle de sortir son bouclier qui apparemment ne voulait pas quitter son terrier. Pétrifiée. J'aurais bien secoué une mandragore sous son nez mais le fait est que tout ce que je pouvais faire à cet instant, c'était de la laisser se réveiller, en douceur. Quitter le monde des Pouffynours, c'était plus dur pour certains. Moi, je restais plantée là, un sourire aux lèvres qui je ne sais pour quelles raisons ne voulait pas s'effacer.

❝ Parce que ça te fais rire ? ❞ me cracha t-elle à la figure.

Elle s'était levée de sa chaise si brutalement que mon corps lui-même décida de reculer aussitôt. Je voyais des flammes dans ses petits yeux si brillant de malice d'habitude. Les touristes dégustant leur crème glacée à la table d'en face nous fixaient d'un regard avide. Ils ne leurs manquaient plus que des Pop-Corns. Mon souffle et celle de ma cousine aka loup-garou pouvaient s'entendre à dix milles kilomètres à la ronde. Mon coeur battait à tout rompre dans ma poitrine. J'étais terrifiée et en même temps si innocente. Ça m'arrivait très rarement que quelqu'un ma fasse sentir cet effet là. Mais seulement dans certaines situations. C'était rare. J'étais presque plus honteuse qu'Alba. Quelle idée d'avoir remis cette histoire sur le tapis mais en même temps, je n'étais pas professeur de Divination ! Comment savoir ? J'entendais ma mère me souffler à l'oreille : “Le hasard fait si bien les choses”. Mon cul, ouais.

Les traits de son visage se décrispèrent. Sa métamorphose était terminée. Lucky escape ! Encore un peu et je me faisais tuer par mon propre sang.

❝ Désolée... ❞ l'entendis-je murmurer. ❝ Je voulais pas dire ça. ❞

Je la regardai hésitante. Je remis convenablement ma chaise, toujours sur mes gardes. Je n'étais jamais à l'abris d'une attaque surprise. Alba avait un don pour ça. Je plaignais ses ennemis. Non. Rien. Les petits diablotins qui la possédaient s'étaient calmés. À ma plus grande joie.

❝ Je… Je ne m'attendais pas vraiment à cette réaction. ❞ murmurais-je. ❝ Excuse moi… J'y suis peut-être allée un peu fort. Tu dois pas en avoir honte, tu sais. C'était ton choix et je le respecte. ❞

Ça allait passer ? Je n'étais absolument pas sûre de moi.

Revenir en haut Aller en bas
Alba Vero
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un petit tour à Venise

Message par : Alba Vero, Sam 12 Mar - 16:20


Alba avait presque envie de pleurer. Tout en elle tremblait, secoué par des émotions incontrôlables. Peur que tout sorte, la plaque au sol, la terrasse d'une gifle monumentale. Non. Non, c'était juste inconcevable. Elle ne pouvait se le permettre, elle était bien trop faible que pour juste... faire face. Pourquoi est-ce que ça devait toujours se passer ainsi ? Pourquoi tout foirait avec elle ? Rien n'allait jamais, elle débloquait, s'enfonçait dans la noirceur de ses démons. Mais bordel, c'était quoi son problème à la fin ? Il y avait forcément un truc qui clochait chez elle. Forcément.

Et ça tournait et tanguait dangereusement. Parfaitement à l'image de ses pensées après son excès de colère. La blairelle en venait à se demander si c'était bien elle, la jeune femme aux traits déformés par la honte qui se montrait si agressive envers Myosotis. Myo, sa cousine, cette personne au cœur d'or pour qui elle donnerait tout, sans hésitations aucune. Celle avec qui elle avait grandi, partagé tant de souvenirs ensoleillés de l'innocence enfantine. Alors, voilà que les remords prenaient le relais. Et ils n'arrangeaient absolument rien à la situation, n'est-ce pas ?  

Je… Je ne m'attendais pas vraiment à cette réaction. Et elle le vit dans ses yeux. Le trouble. L'étau de fer dur et froid se resserra autour de sa gorge et ses pupilles fuirent aussi vite que possible cette vision. Excuse-moi… J'y suis peut-être allée un peu fort. Tu dois pas en avoir honte, tu sais. C'était ton choix et je le respecte. Le menton de l'Italienne se releva. Ses yeux lui piquaient. Elle ne voulait pas de cette pitié qui ne faisait qu'accroître les regrets bloqués au fond de la gorge.

Je sais, dans un souffle. Sa cousine ne la jugerait jamais, elle devrait pourtant le savoir. Mais il y avait toujours cette certitude devenue presque obsédante que Myosotis ne pourrait pas la comprendre. Et ça, ça la bouffait de l'intérieur. Est-ce qu'on peut juste...ne plus en parler ? Elle avait fini par oser affronter le regard de la poursuiveuse, exprimant sa prière. C'était une supplication avec tout ce qu'il y a de plus pathétique, dans une vulnérabilité suffocante. Mais bon dieu, qu’est-ce qu’elle le voulait du plus profond de son âme, salie. Ne plus en parler, même pas évoquer et continuer inlassablement à l’enterrer. Un tas de terre superficielle qui grandissait avec sa détermination à jouer encore aux « bonjour, tout va bien ». Et la terre finit un jour par se faire emporter par le vent.

Elle lui dirait tout. Un jour. Le jour où elle sera enfin prête à l'accepter. A moins que ce serait le jour où elle craquera, où ses épaules s'effondreront. Il fallait bien voir la vérité en face, elle n'allait pas bien. Et rien ne semblait s'améliorer, avec ce piège qu'elle voyait toujours sur elle se refermer. Même qu'elle se jetait dedans, tête pleine d'espoir la première, sa conscience personnelle à la traine. Elle avait à chaque fois ce besoin de ressentir ces émotions qui frissonnaient sur sa peau de soie et dansaient sensuellement dans son coeur emballé. Puis... puis, c'est le réveil, brutal et sans pitié.


~ Fin du RP ~
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Un petit tour à Venise

Message par : Contenu sponsorisé, Aujourd'hui à 16:05


Revenir en haut Aller en bas
Page 6 sur 6

 Un petit tour à Venise

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.