AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: Waddiwasi
Page 2 sur 25
La Boutique
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 13 ... 25  Suivant
Lizzie Parker
Serdaigle
Serdaigle

Re: La Boutique

Message par : Lizzie Parker, Jeu 07 Juin 2012, 15:57


Lorsque Lizzie demanda à Abygael pour payer au comptoir, cette dernière lui renvoya un sourire plutôt espiègle en guise de réponse, une expression qu’elle ne connaissait que trop bien. La Poufsouffle se mit alors à siffler sans que la sang-mêlé ne puisse comprendre pourquoi. Etait-ce Ithylis qu’elle appelait ainsi ? Elle trouva cette pensée étrange mais la franco-anglaise n’eut pas le temps de se questionner davantage qu’un évènement pour le moins insolite se produisit. Au son émit par sa sœur d’arme, le comptoir – qui par ailleurs était particulièrement beau – s’anima alors par magie et se déplaça jusqu’aux deux jeunes filles. La bleue et bronze fixait le meuble qui avançait vers elle avec des yeux ronds, ce dernier n’hésitait pas à pousser quelques clients pour se frayer un chemin d’ailleurs. D’un sourire amusé, la Phénix regarda ensuite son amie. Décidemment, cette boutique était pleine de surprise ! Le comptoir s’arrêta juste devant la jaune et noire qui s’empara des achats de l’ex-Serdaigle afin de les emballer, pour les mettre dans un sachet qu’elle lui tendit ensuite.

- Mon père est dans la fabrication de balais, précisa Abygael. Il connaît les petits trucs de la magie sur bois et aime les utiliser sur le mobilier. Il enchante d'un même sort les meubles et ma mère ! ajouta-t-elle en riant. Cinq mètres devrait convenir mais au pire, contacte moi et j'arrangerais ça. Voilà, ça te fera 10 gallions et 3 mornilles s'il-te-plaît.

Avant que sa sœur d’arme ne lui rende son sac, Lizzie remarqua que celle-ci venait d’ajouter discrètement un article en plus et qui semblait être un petit paquet de poudre d’obscurité instantanée. Etait-ce là un cadeau en gage de leur amitié, histoire de la remercier pour l’achat qu’elle venait d’effectuer ? Très certainement, et la manager du Sanglier Rieur ne put s’empêcher de lui sourire d’un air reconnaissant, bien qu’au fond, elle ressentait une certaine pointe de gêne pour être traitée de manière aussi privilégiée.

- Je dois avouer que c’est une magie assez extraordinaire ! s’exclama Lizzie. Ton père doit être vraiment balèze dans les enchantements pour parvenir à ce résultat !

La jeune fille sortit alors sa bourse de cuire et s’empara de 10 grosses pièces d’or et de trois en argent de plus petite taille qu’elle donna à Abygael. A vrai dire, la sang-mêlé n’avait même pas fait attention aux prix et s’était simplement contentée de choisir des produits qui pourraient lui être utiles ou qu’elle avait trouvé plutôt amusant. La bleue et bronze n’était pas le genre de personne qui passait son temps à compter ses sous, bien qu’elle surveillait tout de même son budget et faisait attention à ne pas dilapider sa petite fortune en dépenses superflues. Mais en amitié, comme en amour, Lizzie était loin d’être avare de ce côté-là. Une chose était sûre en tout cas, si l’ex-Serdaigle venait d’effectuer un achat assez onéreux, elle en aurait pour son argent !

- Et voilà 10 Gallions et 3 Mornilles, fit-elle en souriant. Merci pour tout en tout cas, et si un jour tu as envie de faire un tour à Godric’s Hollow, tu sais où me trouver ! lança-t-elle accompagnée d’un clin d’œil. Tu auras le droit à un cocktail gratuit ! … Bon et bien il faut que j’y aille, le travail m’attend aussi malheureusement … On se voit demain soir de toute façon, murmura-t-elle tout bas. Si on se fait encore la malle, j’en connais une qui ne sera pas très contente…

La Phénix faisait évidemment référence à la soirée qui les attendait au QG de l’Ordre, destinée au travail d’enquête. En ce moment, les membres de la société secrète devaient régulièrement consacrer quelques soirées à cette corvée activité fastidieuse qui leur prenait des heures et des heures, dans l’espoir de récolter quelques indices leur permettant de trouver des pistes sur les ennemis qu’ils combattaient. Si Abygael et Lizzie s’étaient arrangées pour échapper à la précédente – s’octroyant les foudres d’Arya au passage – nul doute qu’elles pourraient esquiver celle-ci ! Leur Chef veillerait au grain. Et boulot ou pas, elles n’avaient pas le choix, le devoir avant tout !

Dans une dernière embrassade, l’ex-Serdaigle salua alors chaleureusement son amie, la félicitant encore une fois pour l’ouverture de son magasin. Puis elle prit la direction de la sortie, sous les rires et les cris de joie consituant l’ambiance follement dingue qui régnait à Waddiwasi, avant de transplaner dans un *crac* sonore …
Revenir en haut Aller en bas
Ayo Wallis
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Boutique

Message par : Ayo Wallis, Jeu 14 Juin 2012, 00:51


Depuis sa promenade chez Honeydukes, Ayo n’avait cessé de s’interroger sur les autres boutiques de Pré-au-Lard. Si elles étaient du même cru que la fabuleuse confiserie, cela promettait d’être une visite riche en surprises !

Enthousiaste, la jeune fille déambula à travers le village. Le ciel était gris, d’un gris presque blanc, comme pendant les mois d’hiver. Il faisait froid, humide, un vent glacé traversait les ruelles, et la gryffon enfonça ses poings serrés dans les larges poches de sa cape pour se protéger. Ayo fut attirée par le bavardage de deux élèves, encore jeunes, qui riaient et bavardaient avec animation, tout en comparant leurs achats. Ils venaient de sortir d’une boutique à la devanture multicolore, qui semblait irradier le dynamisme. Une enseigne indiquait sobrement : Waddiwasi. Drôle de nom, pour une boutique ! pensa la jeune fille avec un sourire étonné.

Intriguée, Ayo n’était pas parvenue à identifier les objets qui amusaient tant les enfants, elle se dirigea vers l’échoppe. A cause de la buée déposée sur la vitrine, liée à la différence de température, la brune ne put discerner l’intérieur de la pièce, en dépit de ses efforts. Haussant les épaules, elle songea en plaisantant que son destin était d’entrer dans cette boutique. Habituellement, on dit que la curiosité est un vilain défaut… Mais ce ne serait sûrement pas l’avis du commerçant, qui serait probablement heureux de rencontrer une courageuse cliente ; le mauvais temps à l’extérieur n’invitait guère aux sorties. Sortant le nez de son écharpe rouge et or, Ayo poussa la porte et entra dans la boutique.

Elle s’ébroua, savourant la sensation de chaleur bienfaisante qui régnait dans la pièce. Détaillant la vaste pièce de ses yeux clairs, Ayo aima immédiatement le décor. Un bois clair, verni avec soin, recouvrait les murs ; des étagères, des présentoirs, des commodes regorgeaient de divers produits, tous plus étranges les uns que les autres ; un joyeux bazar inondait le tout. L’atmosphère de jeu qui emplissait la salle saisit la gryffon. Fascinée, elle commença à porter un regard émerveillé sur tout ce qui l’entourait.

Elle n’avait même pas remarqué la présence, dans son dos, de la vendeuse.
Revenir en haut Aller en bas
Juliet Lennox
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) :
Permis de Transplanage



Re: La Boutique

Message par : Juliet Lennox, Lun 18 Juin 2012, 21:55


De nouveaux arrivants entrèrent dans la boutique. Bien que Lizzie discutait avec Abygael, la gérante se détacha d'ellepour s'occuper d'une fille qui était entrée et observait les produits. Parce que cela était plus commode, mon amie déplaça d'un coup de baguette magique le comptoir; cela me faisait d'ailleurs penser à un très vieux dessin animé Moldu illustrant le compte célèbre de Cendrillon, allez savoir pourquoi...
Bientôt, une autre adolescente passa la porte. Elle s'était arrêtée un instant pour observer la devanture colorée et loufoque, et, trépidant d'impatience, j'avais attendu ce qui me semblait une éternité pour savoir si elle oserait entrer dans notre jolie boutique qui, sans conteste, était d'un excentrisme prononcé. Je lui adressait mon plus joli sourire. Il n'y avait rien d'étonnant à cela, car j'étais véritablement heureuse. Seule me manquait mon frère, resté en Nouvelle-Zélande.
    - Bienvenue à Waddiwasi ! Ça me fait plaisir de voir des clients ! Je peux t'aider ? m'exclamais-je à l'attention de la nouvelle venue.
Je délaissais le seul garçon présent au profit de la demoiselle, avec une bonne humeur contagieuse.

Revenir en haut Aller en bas
Ayo Wallis
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Boutique

Message par : Ayo Wallis, Lun 18 Juin 2012, 22:58


- Bienvenue à Waddiwasi ! Ça me fait plaisir de voir des clients ! Je peux t'aider ?

La voix derrière elle fit brusquement sursauter Ayo. Se retournant vivement, elle put découvrir une jeune femme avenante, souriante, aux longs cheveux bruns foncés. La gryffon lui rendit aussitôt son sourire, encore sous le charme de la découverte de tous les produits étalagés.

– Bonjour ! Eh bien, pour être honnête, c’est la curiosité qui a conduit mes pas ici… J’ai vu deux jeunes gens sortir de la boutique avec un air enchanté, et je n’ai pas pu résister à l’envie de comprendre leur sourire ravi… Mais à présent, je le saisi tout à fait ! Vous avez une boutique extraordinaire !

L’atmosphère chaleureuse de l’échoppe contribuait aussi grandement au sentiment de détente qu’on y éprouvait instantanément. A peine arrivée, Ayo avait l’impression de toujours avoir connu la boutique !

– Quel genre de produits vendez-vous, exactement ?...

Même en détaillant les objets, où la jeune fille ne comprenait pas leur utilité, ou ils lui paraissaient absolument banals. Mais Ayo se doutait que Waddiwasi était bien autre chose qu’une boutique « banale » !



Dernière édition par Ayo Wallis le Sam 23 Juin 2012, 10:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alice Severus
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Boutique

Message par : Alice Severus, Ven 22 Juin 2012, 18:57


Alice se promenait tranquillement dans les rues de Pré-au-Lard, à la recherche du cadeau idéal pour l'anniversaire de sa petite soeur. En effet, dans quelques jours, la petite Peyton Severus allait avoir quatorze ans. La jeune sorcière étant à Gryffondor, elle était sous la direction de sa grande soeur, elles se voyaient donc souvent. Mais ce n'est pas pour autant que la brunette favorisait la petite blonde et ne lui enlevait pas de points pour une infraction commise ! Alice avait d'abord pensé à quelque chose venant d'Honeydukes, mais en réfléchissant bien, son cadeau de l'année dernière venait de là-bas. Elle opta donc la boutique qui avait ouvert il y avait peu de temps, Waddiwasi.

De plus, la directrice des lions était accompagnée d'un élève de première année, Judas Stevenson. Cette dernière était très impliquée au sein de la maison. Elle était très active aux cours et faisait remporter beaucoup de points à la maison. Alice avait donc décidé de la récompenser. La boutique de farce et attrapes étant très appréciée des élèves, elle pensait qu'un petit truc venant de là-bas pouvait lui faire plaisir.

C'est donc aux côtés de la petite sorcière qu'elle entra au Waddiwasi. C'était la première fois qu'elle se rendait ici. Bien qu'elle était restée une gamine lorsqu'il fallait rigoler, elle n'avait rien acheté concernant les farces et attrapes. Peut-être avait-elle peur de paraître ridicule ? Etant directrice de la maison des courageux, elle se devait de montrer l'exemple et non pas de faire n'importe quoi ! Bref, elle n'était pas là pour elle-même mais pour sa soeur et pour Judas, et non pas pour elle. Elle s'adressa donc à cette dernière.

_______- Je te laisse choisir ce que tu veux.

De son côté, la brunette consulterai le catalogue ou attendrait une vendeuse afin d'obtenir quelques conseils.
Revenir en haut Aller en bas
Juliet Lennox
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) :
Permis de Transplanage



Re: La Boutique

Message par : Juliet Lennox, Sam 23 Juin 2012, 09:46


La demoiselle sursauta à mes paroles. finalement, peut-être que venir par derrière n'était pas une bonne idée... Mais je n'avais pas pensé à la surprise que la fille pouvait éprouver en entendant une voix surgir de nulle-part. Cependant, se retournant, l'adolescente se reprit bien vite, et m'adressa un sourire. J'avais toujours adoré voir les gens sourire. Ce simple signe de joie et de confiance illumine totalement un visage, et c'est presque ce qu'on pourrait appeler de la magie. Peut-être au fond est-ce ça, la vraie magie... Mais je divague. Reprenons.

La miss me répondit que si elle était ici, c'était que sa curiosité l'avait poussé à entrer, après qu'elle eut vu des clients sortir ravis. Elle ajouta également que Waddiwasi était une boutique extraordinaire. Je crois qu'à ce moment là, mes yeux se firent plus pétillants, en remerciement à son compliment. Cela me faisait énormément plaisir que notre boutique, à Aby' et à moi, plaise à d'autres. C'était le principal, l'essence même de cette boutique que nous avions voulu chaleureuse et accueillante.

Apparemment, la visiteuse ressentait l'ambiance que nous avions choisi d'instaurer... Elle me demanda ce que vendait la boutique. C'était vrai que vu les étalages colorés mais ordinaires, il était difficile de s'en rendre compte ! De plus, nous n'avions pas écrit la spécificité du magasin sur la devanture, pour essayer d'attirer des passants grâce à leur curiosité. Et visiblement, cela marchait.

- Ici, à Waddiwasi, on vend toutes sortes d'objets pour faire des farces ! Notre boutique s'inscrit dans la continuité du célèbre magasin de farces pour sorciers facétieux des frères Weasley ! m'exclamais-je, essayant de faire partager ma passion à la jeune femme.

Je me déplaçais dans la boutique en montrant les étalages à ma cliente.

- Là, par exemple, il y a les Bombes, les Boites à Flemme. De ce côté, on peut trouver des vêtements aux propriétés magiques particulières, tout comme les fournitures scolaires, qui sont par ici. Dans cet étalage, il y a toutes sortes de friandises. A côté, il y a des jeux magiques, et à l'inverse, ici ont trouve des objets utiles en toutes occasions. Près de la fenêtre, il y a les figurines de dragons animées et les produits inclassables, qui n'en sont pas moins intéressants. Après un instant de silence, où je restais pensive, j'ajoutais : Ça peut te sembler un peu fouillis, mais de toute manière on arrive facilement à s'y retrouver. Et puis, Abygael et moi, les gérantes, sommes bien là pour aider !

A peine avais-je finis ma tirade qu'une femme entra à son tour dans la boutique. Je ne manquais pas de la reconnaître : à force de lire les journaux sorciers, il ne m'étais pas difficile de voir que c'était la jeune directrice de la maison Gryffondor. Je ne fis cependant comme si de rien n'était, pour ne pas la mettre mal à l'aise. Et puis, c'est affligeant de considérer une personne pour "la directrice de..." plutôt que pour la fille qu'elle devait réellement être, Alice Severus. D'ailleurs, celle-ci était accompagnée d'une gamine adorable. Je me demandais si c'était sa soeur, sa fille, sa nièce ou autre, curieuse. Alice s'adressa à elle, lui disant de choisir ce qu'elle voulait. Je leur adressais un sourire, avant de désigner Abygael :

- Bienvenue ! Si vous avez besoin de quoi que ce soit, Abyss pourra vous aider.

Je retournais alors à l'adolescente qui était mon interlocutrice.

Revenir en haut Aller en bas
Ayo Wallis
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Boutique

Message par : Ayo Wallis, Sam 23 Juin 2012, 12:58


  • La vendeuse était aussi chaleureuse que sa boutique. De toute évidence, elle appartenait à cette catégorie de personnes ouvertes au contact qui aiment mettre les gens à l’aise. Avec un sourire radieux, la jeune femme poursuivit le dialogue.

    – Ici, à Waddiwasi, on vend toutes sortes d'objets pour faire des farces ! Notre boutique s'inscrit dans la continuité du célèbre magasin de farces pour sorciers facétieux des frères Weasley !

    Les frères… Weasley ? Ayo n’avait jamais entendu parler d’eux, mais ils devaient être réputés dans leur domaine d’activité, pour que la jeune femme brune les cite avec tant d’enthousiasme… Toutefois, pour ne pas passer pour une inculte à nouveau, la gryffon hocha vaguement la tête d’un air entendu, tout en se gardant bien de commenter, de peur de faire une gaffe. La vendeuse parut ne pas y prêter attention et continua, en s’avançant vers les étagères :

    - Là, par exemple, il y a les Bombes, les Boites à Flemme. De ce côté, on peut trouver des vêtements aux propriétés magiques particulières, tout comme les fournitures scolaires, qui sont par ici. Dans cet étalage, il y a toutes sortes de friandises. A côté, il y a des jeux magiques, et à l'inverse, ici on trouve des objets utiles en toutes occasions. Près de la fenêtre, il y a les figurines de dragons animées et les produits inclassables, qui n'en sont pas moins intéressants… Ça peut te sembler un peu fouillis, mais de toute manière on arrive facilement à s'y retrouver. Et puis, Abygael et moi, les gérantes, sommes bien là pour aider !

    Un nom, plus que les autres, attira immédiatement l’attention d’Ayo. Des dragons animés ?! De… vrais dragons ? La jeune fille éprouvait une véritable fascination pour toutes les créatures magiques. Si elle découvrait certaines d’entre elles au fur et à mesure, comme les Sombrals ou les boursouflets, les hippogriffes et les dragons avaient bercé son imaginaire d’enfant… Fébrile, La brune attendit un instant que la vendeuse se soit détournée d’Alice Severus et d’une petite fille, qui venaient d’entrer dans la boutique. Quand la jeune femme reporta son regard sur la gryffon, celle-ci enchaîna aussitôt, la voix trahissant son excitation.

    – Vous avez de mini-dragons ? Ils volent aussi ? Comment se comportent-ils ? On peut… disons, les « apprivoiser » ?

    La déferlante de questions lui parut toute naturelle, tant Ayo était intéressée.
Revenir en haut Aller en bas
Judas Stevenson
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Boutique

Message par : Judas Stevenson, Sam 23 Juin 2012, 13:25


Judas était trés fière, fière d'être accompagnée de sa directrice qu'elle appréciait beaucoup. Bien entendu elle était toujours aussi admirative face aux adultes qui plus est quand il s'agissait de sa propre directrice. Judas marchait à côté d'elle revêtue de sa robe de gryffondor, de son écharpe rouge et or pour ne pas prendre froid mais le temps n'était pas aussi maussade aujourd'hui. Elle ne savait pas où ils allaient mais regardait toutes les devantures de boutiques qui l’extasiaient totalement. Elle se sentait moins seule avec elle. Judas savait que sa directrice se prénommait Alice mais elle employait toujours la formule Madame, surtout quand c'était une personne haut placée.

Ainsi vagabondant à côté d'elle, elle regarda à droite et à gauche puis elles parvinrent devant une boutique que Judas ne connaissait pas encore mais à l'intérieur cela avait l'air trés amusant. Quand elle pénétra dans la boutique elle fut plus qu'émerveillée... Les bruits de la boutiques étaient trés rigolos des bruits de pétard, les couleurs étaient trés colorées, certaines flashy l’excitaient beaucoup..Des objets bougeaient tout seul en l'air, sur le côté, derrière elle ! Elle ne savait plus où donner de la tête !

Sursautant suite à une petite explosion qui n'était pas dangereuse, elle remarqua qu'il s'agissait surement d'un des objets. Des petits éclaires partirent dans tous les sens sous les yeux émerveillés de l'enfant. C'était un petit remue ménage cet endroit ! Un grand sourire s'afficha sur son visage ravi. Elle joignit ses deux mains ensemble :


-Quel endroit merveilleux, s'exclama-t-elle vers sa directrice. Ses petites nattes bougèrent dans tous les sens ! Je crois que c'est vraiment mon magasin préféré ajouta-t-elle, bien que les autres aussi sont captivant..

Non stop Judas ne fait pas ta piplette, poursuivit-elle intérieurement.


- Je te laisse choisir ce que tu veux. Lui dit Madame Severus. Judas fut si heureuse qu'elle étreignit cette dernière, entourant ses bras autour de sa taille en lui disant merci . Bon c'était exagéré mais Judas n'arrivait pas à croire qu'elle était récompensée. Puis elle se recula un peu desserrant son étreinte gênée.


-Pardon,
ajouta-t-elle tout en regardant la boutique. Mais Madame Severus, quel est le nom de cet endroit? [i]Lui demandait-elle tout en touchant une boite qui se mit à exploser sur sa figure lui procurant une légère couleur bleuâtre sur le visage, ce qui effaça le sourire de la fillette un instant pour qu'un petit rire s'empara d'elle juste après. Se retournant vers la directrice, elle aperçut la vendeuse et lui offrit un large sourire. Une glace refléta son image et la déformait aussi. Penchant sa tête, Judas rigolait.

-Quelle étrange boutique ! Je ressemble à la schtroumpfette à présent ! souriait-elle en regardant Madame Severus.

Puis elle s'avança vers une boite bizarre, la prenant dans ses mains elle y lisait boîte à flemme.

-Regardez Madame! Lui clamait-elle en lui montrant. Avait-on le droit tout de même d'emporter de tels objet à Poudlard ? Judas en doutait ! Mais elle l'aurait bien utiliser sur son ami avec qui elle s'était faché Badr pour lui faire une blague.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: La Boutique

Message par : Invité, Lun 25 Juin 2012, 12:02


Voyant le comptoir s'animer, mon amie fut pour le moins surprise:

- Je dois avouer que c’est une magie assez extraordinaire ! Ton père doit être vraiment balèze dans les enchantements pour parvenir à ce résultat !

- Hé hé! fis-je avec un clin d'oeil malicieux, satisfaite de mon petite effet. Heureusement qu'il est là, je ne sais pas comment je m'en serais sortie sinon!

- Et voilà 10 Gallions et 3 Mornilles. Lizzie, le sourire aux lèvres, me tendit la monnaie que je rangeais dans la caisse. Merci pour tout en tout cas, et si un jour tu as envie de faire un tour à Godric’s Hollow, tu sais où me trouver ! Tu auras le droit à un cocktail gratuit !

- Invitation trop charmante pour que je ne la décline, je prends note.

- Bon et bien il faut que j’y aille, le travail m’attend aussi malheureusement … Elle baissa ensuite la voix. On se voit demain soir de toute façon. Si on se fait encore la malle, j’en connais une qui ne sera pas très contente…

- Bien sûr, je ne manquerais pour rien ou monde une activité si passionnante, répondis-je en un chuchotement, mes yeux roulant dans leurs orbites.

Ces derniers temps, notre activité à l'Ordre se résumait en un mot qui ne me plaisait guère : enquêtes. La poursuite de mages noirs n'étaient pas faite que de montées d'adrénaline, d'opérations palpitantes et de mille risques. Elle impliquait également des missions plus... calmes. Contrairement à l'image des enquêtes qu'on pouvait avoir dans les livres ou les films, cela n'avait rien à voir avec les courses-poursuites haletantes, les déguisements en tout genre et tout ce qui vous vient à l'esprit en lisant "et cætera". Il y avait un peu de ça bien sûr mais c'était surtout un travail long, ennuyant et qui ne semblait jamais avancer, préférant stagner pour que nous dépensions toutes nos forces et notre imagination pour rendre l'entreprise plus fertile. Est-il utile de spécifier, employant la litote, que nous ne raffolions pas des enquêtes ?

Ma soeur d'armes me salua avant de prendre congé, nous ramenant chacune à notre vie professionnelle. J'analysais rapidement les alentours pour faire le point, espérant que mon abandon de poste n'allait pas m'attirer les foudres d'une Thylou débordée. Elle semblait s'en tirer, discutant avec une élève aux cheveux coupés court et ébouriffés. Voyant l'effet que donnait la coupe, je songeais à donner un coup de baguette à ma propre chevelure. Avec l'état de mon compte en banque, ce n'était même pas la peine d'y songer. Waddiwasi avait épuisé mon stock de pièces.

La sonnette indiqua l'entrée de deux nouvelles clientes, une jeune femme de l'âge d'Ithylis à première vue ainsi qu'une fillette qui devait être fraîchement entrée à Poudlard ou sur le point de. La première chose qui me vint à l'idée était qu'elles étaient soeurs cependant le peu de traits en commun me fit écarter cette hypothèse. Une nourrice peut-être ? A son âge, la petite blonde n'avait guère besoin de baby-sitter et sa manière de s'exprimer dénotait d'une certaine intelligence mais les parents pouvaient être des anxieux. Je les laissais découvrir la boutique, l'une posant un peu partout des yeux émerveillés avec une bouille souriante, l'autre plus contenue, consultant le catalogue.

La blondinette se mit d'abord à étreindre la brune, son enthousiasme l’amenant ensuite à tripoter divers articles en exposition. Elle se retrouva vite couverte d'encre bleue ce qui ne ternit pas sa bonne humeur : elle éclata de rire. Me voyant, elle m'adressa un grand sourire avant de repartir dans sa causerie avec son aînée.

- Salut ! Je m'appelle Abygael, les abordais-je. Cette tâche est indélébile à la magie. Il te faudra employer des moyens plus... moldus pour arriver à la faire partir, expliquais-je à la jeune sorcière en lui faisant un clin d'oeil.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Severus
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Boutique

Message par : Alice Severus, Lun 25 Juin 2012, 21:46


Alice venait d'entrer à Waddiwasi, accompagnée de Judas Stevenson. Elle souhaitait offrir un petit cadeau à cette dernière qui avait un comportement exemplaire au sein de l'école. Par la même occasion, elle achèterait le cadeau d'anniversaire de sa petite soeur. A peine était-elle arrivée dans la boutique que la jeune élève de première année était émerveillée. Elle entoura ses bras autour de la taille de la directrice qui se sentit légèrement gênée à cet instant. Jamais ce genre de situation ne lui était arrivée avec un élève. La petite blonde se recula avant de s'excuser.

- Pardon. Mais Madame Severus, quel est le nom de cet endroit ?

- C'est Waddiwasi, boutique de farces et attrapes !

La brunette souriait à la petite, cependant ne comprenait pas trop. Elle avait bien demandé quel était le nom de cet endroit ! Elle ne connaissait pas Waddiwasi ? Bien que le commerce soit ouvert depuis peu, les élèves aimait beaucoup ce genre de boutique ou l'on y trouvait tout un tas d'objets absolument merveilleux à leurs yeux ! Judas toucha alors une boîte qui explosa pour répandre une couleur bleue sur son visage.

-Quelle étrange boutique ! Je ressemble à la schtroumpfette à présent !

Alice sourit. Quoi de plus beau qu'un enfant heureux ? Judas avait l'air de bien s'amuser. Elle reviendrait probablement ici avec ses amis pour leur faire découvrir le magasin. Sauf s'ils le connaissaient déjà bien entendu. Une vendeuse arriva vers les deux sorcières et se présenta.

- Salut ! Je m'appelle Abygael. Cette tâche est indélébile à la magie. Il te faudra employer des moyens plus... moldus pour arriver à la faire partir.

Au fond d'elle, Alice était bien contente de ne pas voir touché à tout pour se retrouver avec des taches partout ! Non pas qu'elle n'aimait pas employer les moyens des moldus pour résoudre les problèmes, mais elle trouvait cela bien trop long !

- Bonjour Abygael, je cherche un cadeau pour l'anniversaire de ma petite soeur, vous pourriez m'aider et me conseiller ?
Revenir en haut Aller en bas
Ayo Wallis
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Boutique

Message par : Ayo Wallis, Mer 27 Juin 2012, 20:13


    Pendant que la vendeuse, pensive, semblait réfléchir aux question que la jeune gryffon venait de poser, celle-ci aperçut les fameux "mini-dragons".

    Ils volentaient, chacun dans leur cage de verre enchanté pour protéger les visiteurs de leurs jets de flammes. L'un d'eux attira particulièrement l'attention d'Ayo. Les écailles d'un bleu profonds aux reflets d'argent, il était moins pourvu de piquants, contrairement à ses camarades, mais il était aussi nettement plus nerveux. "Suédois à museau court" indiquait l'étiquette appliquée au verre. Fascinée, la brune s'approcha jusqu'à coller son nez contre la vitre de la cage. La petite créature, mécontente d'être observé ainsi, vint aussitôt face à l'intruse, et cracha rageusement une longue flammèche incandescente.

    Le verre enchantée résista sans difficulté, étant conçu pour ça, mais Ayo n'en revenait pas. Pour quelqu'un qui avait grandi parmi les Moldus, se faire lancer des flammes par un dragon n'avait rien de très... habituel !

    Ayo frissonna quand le dragon planta ses yeux ambre dans les siens. Il exerçait sur la jeune fille une attirance irrépréssible.

    "Le... Combien coûte-il ?..." murmura-t-elle à l'intention de la vendeuse brune, sans lâcher l'animal du regard.

    Elle le sentait au plus profond d'elle-même. A défaut de dragon "grandeur nature", il lui fallait un minuscule dragon.


Dernière édition par Ayo Wallis le Sam 30 Juin 2012, 23:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: La Boutique

Message par : Invité, Jeu 28 Juin 2012, 20:30


- Bonjour Abygael, je cherche un cadeau pour l'anniversaire de ma petite soeur, vous pourriez m'aider et me conseiller ? m'interrogea la jeune femme.

- Hmm, murmurais-je en hochant la tête, pensive. Quel âge va avoir votre soeur ?

- Quatorze ans.

Je la guidais à travers les rayonnages et m'arrêtais devant les vêtements que nous proposions. Je sortis du tiroir les articles à mesure que je parlais, les faisant léviter devant nous.

- Une écharpe bouclier la protègera un minimum des sorts qu'on lancera contre elle. Personnellement, j'ai toujours pensé que la meilleure manière de se défendre est de le faire avec sa propre baguette mais il suffit qu'on soit pris au dépourvu... Enfin, si tu lui achètes ça, elle roulera probablement des yeux non ? Les chaussettes anti-gravité seront peut-être plus à son goût. Elle pourra se promener à un mètre au-dessus du sol. Ce n'est pas très haut mais ça permet quelques bonnes blagues, comme se mettre au-dessus du lit d'un dormeur. A son réveil, l'effet est intéressant. Et puis c'est bien pratique quand on veut atteindre les toits, les chaussettes font gagner un mètre et il n'y a plus qu'à sauter. Bref, je ne t'en dis pas plus, mieux vaut laisser un peu de suspense.

Nous avançâmes pour trouver quelque pas plus loin le rayon des jeux, plus appropriés pour l'occasion.

- Ici, il y a de quoi l'amuser. Les jeux classiques. Bataille explosive si elle aime les cartes, bavboules aux couleurs aussi répugnantes que le truc gluant qu'elles contiennent... Elle aime réfléchir ? Nous avons des échiquiers dont les personnages sont déroutants ! Il y en a plusieurs types : les charretiers, les pédants, les hystériques, etc. Je peux te montrer toute la gamme si tu veux. Plus original : la bataille navale et le pendu, version sorcier.

J'ignorais s'il était utile de le préciser.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Severus
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Boutique

Message par : Alice Severus, Ven 29 Juin 2012, 13:05


La vendeuse demanda a Alice quel âge allait avoir sa petite soeur, le brunette répondit et Abygael se dirigea vers les rayons afin de montrer quelques produits de la boutique. La sorcière appréandait ce qu'elle allait voir. On trouvait vraiment des choses bizarres ici ! Elle ne voulait rien que Peyton pourrait utiliser pour sécher les cours ou faire n'importe quoi au sein de l'école. Elle avait déjà vu quelques objets dans le catalogue qu'elle ne comptait certainement pas prendre. Comme le Sauve-qui-roule qui fuyait à la vue des professeurs. Après tout, c'était son rôle de grande soeur, mais surtout de directrice. La gérante de Waddiwasi présenta quelques articles.


- Une écharpe bouclier la protègera un minimum des sorts qu'on lancera contre elle. Personnellement, j'ai toujours pensé que la meilleure manière de se défendre est de le faire avec sa propre baguette mais il suffit qu'on soit pris au dépourvu... Enfin, si tu lui achètes ça, elle roulera probablement des yeux non ? Les chaussettes anti-gravité seront peut-être plus à son goût. Elle pourra se promener à un mètre au-dessus du sol. Ce n'est pas très haut mais ça permet quelques bonnes blagues, comme se mettre au-dessus du lit d'un dormeur. A son réveil, l'effet est intéressant. Et puis c'est bien pratique quand on veut atteindre les toits, les chaussettes font gagner un mètre et il n'y a plus qu'à sauter. Bref, je ne t'en dis pas plus, mieux vaut laisser un peu de suspense.


Alice fut d'abord surprise par le tutoiement de la vendeuse, mais ceci ne la dérangea pas, c'était bien la première fois qu'on la tutoyait dans un commerce ! Elle trouva cela plutôt cool et ferait donc de même avec Abygael. La jeune femme connaissait très bien sa soeur. Elle était sûre que ces fameuses chaussettes de gravité plairaient beaucoup à la petite Peyton. Cependant, le fait qu'elle puisse sauter sur les toits dérangeait un peu la directrice des lions. L'écharpe bouclier ne l'intéresserait pas trop. Le brunette suivit la vendeuse dans un autre rayon avant que celle-ci ne reprenne la parole.


- Ici, il y a de quoi l'amuser. Les jeux classiques. Bataille explosive si elle aime les cartes, bavboules aux couleurs aussi répugnantes que le truc gluant qu'elles contiennent... Elle aime réfléchir ? Nous avons des échiquiers dont les personnages sont déroutants ! Il y en a plusieurs types : les charretiers, les pédants, les hystériques, etc. Je peux te montrer toute la gamme si tu veux. Plus original : la bataille navale et le pendu, version sorcier.


Ah les jeux ! Son choix se porterait sûrement sur un jeu. La petite Severus avait toujours voulu avoir un jeu d'échec version sorcier. Cependant, elle n'en avait jamais trouvé. C'était peut-être l'occasion non ? De plus, si les personnages pouvaient être différents et amusants, autant profiter. Alice se retourna quelques secondes pour surveiller Judas, qui avait l'air de bien s'amuser. Elle se tourna à nouveau et sourit.


- Tu peux me montrer la gamme des échecs ? Je pense que ce jeu lui plairait !
Revenir en haut Aller en bas
Ayo Wallis
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Boutique

Message par : Ayo Wallis, Lun 02 Juil 2012, 22:40


    Ayo lança un regard à la vendeuse. De toute évidence, celle-ci ne semblait plus vraiment se préoccuper d’elle, aux prises avec un diablotin qui crachait une substance visqueuse bleuâtre, devenu fou.

    Faisant de gros efforts pour s’arracher à la contemplation du Suédois à museau court, la gryffon vint aider la jeune femme brune : lui laissant le soin de calmer l’affreuse créature, Ayo murmura « Tergeo » pour nettoyer le sol et les étagères que la bave gluante avait recouvert.

    Non loin, Alice était toujours en pleine discussion avec la seconde vendeuse de l’établissement, la petite fille s’extasiant sur les objets qui l’entouraient, touchant à tout avec un rire plein de fraicheur encore enfantine.

    Une fois toute trace de matière bleue disparue, Ayo sortie sa bourse en cuir d’une poche intérieure de sa cape. Comptant sa monnaie, et réfléchissant au contenu de son compte chez Gringotts, la banque des sorciers, la jeune femme fit un rapide calcul. Si elle « adoptait » le mini-dragon, adieu l’Eclair de feu pour le moment… Elle n’aurait pas assez pour se procurer les deux.

    Avec une petite grimace, elle rangea donc sa bourse. L’Eclair de feu était prioritaire. Mais peut-être le vendeur de la boutique de Quidditch pourrait-il lui conseiller un autre balai, presque aussi bon, et un peu moins cher ?... Ou alors, il faudrait qu’Ayo trouve un petit emploi, comme la Serdaigle qui tenait Chez Honeydukes… Il faudrait qu’elle se renseigne sérieusement.
Revenir en haut Aller en bas
July Swann
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Chercheuse en Sortilège


Re: La Boutique

Message par : July Swann, Mer 04 Juil 2012, 15:00


RP avec Sayanel Lyyant

Tout avait commencé le dimanche précédent. John avait reçu un hibou de sa soeur, ***. Elle lui faisait part des dernières nouvelles sur son fils et elle. Cela allait faire un ans que July n'avait pas revu son cousin Sayanel. Elle avait l'habitude de le voir une semaine, chaque année en août, dans le grand manoir de sa tante Elisabeth. Ces nouvelles toutes fraiches avaient donner l'idée à M. et Mme. Swann d'envoyer leur fille passer une journée avec son cousin. "Tu te plains toujours de t'ennuyer durant les vacances, lui avait dit son père, voilà qui sera une occasion de t'occuper".

July avait tout d'abord refusé, la rouquine n'était pas très proche de sa famille, hors mis son frère. Elle trouvait que Peter et ses sœurs étaient trop bourgeois. Celui qu'elle appréciait le plus étant encore Sayanel, bien qu'elle ne le connaisse pas vraiment. Leur 6 ans d’écart faisaient qu'ils avaient assez peu de sujet de conversation commun. En général, lors de réunions familiale, July restait à part. Elle aimait bien explorer le manoir de ses cousins. Comme à Poudlard, il y avait quelque chose de magique dedans. Les alentours étaient pas mal non plus. Il possédait un vaste jardin qui comprenait une petite parcelle de foret. Se promener là bas était agréable l'été, lorsque les températures devenaient trop élevées.

Avec l'insistance de ses parents, July avait fini par céder et avait envoyé un hibou à son cousin, lui demandant s'il voulait aller faire un tour à Près-au-Lard durant un après-midi, avant d'aller manger chez son oncle et sa tante. La rouquine n'était pas sure que le jeune homme accepte. Il avait 21 ans et ne devait pas avoir envie de s'encombrer avec une petite de 15 ans. Pourtant, à la surprise de July, Sayanel répondit rapidement et positivement. C'est ainsi que le jeudi suivant, peu après l'heure du dîner, July se rendit par cheminée dans le petit village de Prés-au-Lard. Au départ, il était prévu que Colin vienne aussi, mais le jour J, le garçon avait prétexté des "Choses à faire" avec Alex. July était partie de la maison bouillonnante : des choses à faire, tu parles.

Pour plus de simplicité, les deux cousins avaient convenu de se retrouver dans la boutique Waddiwasi. C'est donc avec quelques minutes d'avance que la petite rousse franchit la porte du magasin.
- Bonjour, dit la jeune Poufsouffle à l'attention de la vendeuse présente derrière le comptoir.
July jeta un coup d'oeil, pas de trace de Sayanel. Peut-être était-il déjà dans les rayons ? La jeune Poufsouffle commença donc à parcourir le magasin, finalement plus par curiosité que pour chercher son cousin.
Boîtes à flemme, bombes diverses et variées ... Tout cela était plutôt amusant. July trouvait le principe de la cape de visibilité intéressant. Ce pouvait être pratique lorsqu'on avait rendez-vous avec quelqu'un, pour se trouver dans la foule. Les chaussures anti-gravité la tentaient bien egalement ...


Dernière édition par July Swann le Mar 24 Juil 2012, 15:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: La Boutique

Message par : Invité, Mer 04 Juil 2012, 17:25



Rp avec July Swann


Sayanel jeta un regard à sa montre, il était 14h28 très exactement. Il lui restait donc encore 2 minutes pour arriver à la boutique Waddiwasi. Il devait y rejoindre sa cousine, July, une petite rousse qu'il ne connaissait que peu. Le dimanche précédent elle avait envoyé une lettre à l'attention de Sayanel, elle lui demandais s'il serait d'accord pour passer un après-midi avec elle Pré-au-Lard. Sa première réaction fût la surprise, il ne connaissait que très peu cette fille. Puis une anecdote luit vint en tête, après tout c'était encore elle la plus rigolote. D'ailleurs lors d'un repas de famille au manoir, elle avait eu la bonne idée de glisser sa tête entre les barreaux de la rambarde de l'escalier pour regarder ce qui se trouvait en bas. Elle ne fût pas déçue de voir des plantes carnivores la fixer, prise de peur elle cherchait à reculer et à rebrousser chemin. Cependant, elle était bloquée dans les barreaux, ils avaient dû user d'un sortilège afin de ramollir les barreaux et de sortir la petite de là, elle n'avait plus parlé jusqu'à son départ. A l'époque elle devait avoir 5 ou 6 ans environs.
Il décidât finalement d'accepter la proposition, c'était une occasion de se rapprocher un peu d'un des membres de sa famille. Il répondit donc par l'affirmatif à la lettre de sa cousine.
il avais donc envoyé une petite lettre a sa cousine:
Citation :
Avec plaisir cousine, sa me ferait plaisir de passer un peut de temps avec toi. Nous n'avons qu'a nous rejoindre chez Waddiwasi à 14h30 à la datte prévue.
Il était 14h30 tapante lorsque Sayanel arrivât à Waddiwasi, comme à son habitude il était à l'heure. Sa cousine n'était pas devant le magasin, peut être était-elle donc déjà entrée. Il décidât donc d'entrer pour vérifier.
Sayanel fût étonné lorsqu'il entrât. Effectivement devant lui se trouvais un amas de marchandise. Sur les étiquettes on pouvait lire:
« Chapeau sans tête - Boîtes à flemme -Bambouse ... », c'était le paradis du petit farceur. Sayanel était tellement concentré sur tout ce qui se trouvait devant lui, qu'il ne remarquât la petite rousse qui le regardait avec des gros yeux, que quelques minutes plus tard.

-July ? Demandât-il. C'est bien toi ?

Sayanel était choqué, la petite fille qu'il avait encore vue l'an passé avait bien changé.
Elle avait toujours une petite tête d'enfant, mais ses cheveux avaient gagné en longueur et ses formes commençaient à apparaître. Elle avait tout de même encore ses petites joues rondes .
La sourire aux lèvres la jeune fille s'approchât de Sayanel.


...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: La Boutique

Message par : Contenu sponsorisé, Aujourd'hui à 14:13


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 25

 La Boutique

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 13 ... 25  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: Waddiwasi-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.