AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger
Page 7 sur 7
Au pays du Soleil Levant
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
Elena Denger
Serdaigle
Serdaigle

Re: Au pays du Soleil Levant

Message par : Elena Denger, Mar 22 Déc - 6:59



Entre deux Sushis !
Pv Léarose Wolfe



[...] Et comme ça, je rencontre de nouvelles personnes intéressante.

Mangeant les quelques derniers sushis présent, Elena faillit s'étouffer en entendant la jeune aigle répondre. Elle était très touchée, gênée aussi d'ailleurs mais, très contente, heureuse d'entendre ça.

- C'est moi qui te trouve intéressante. Moi, mis à part à Poudlard, je ne rencontre aucun sorcier adulte. Du coup j'ai aucune idée si je veux rester dans le monde des sorciers après ma scolarité magique. Toi tu fais quoi exactement. Tu es chercheuse d'ingrédients pour l'école et tu leurs vends ? C'est comme cela tu gagne ta vie ?

- Ouahou... Je suis touchée sincèrement. Merci ! Elle souriait tellement que des rides auraient pu faire surface en quelques secondes. Je suis gérante d'une boutique de farces et attrapes à Pré-au-lard, c'est juste à côté de Poudlard ! Du coup non, je ne vends pas mes ingrédients je les utilise de mon côté. Elle chercha du regard le serveur. Par contre j'aimerais écrire un livre plus tard !

Le serveur avait du capter le regard de la jeune femme, car il vint rapidement à elle. Débarrassant, il prit par la même occasion la commande des desserts. Léarose commanda des Momo aux thé vert et Elena des Moshis. Elle demanda en même temps une boite remplie de Moshi pour son retour à Pré-au-lard. C'était un dessert qu'elle appréciait beaucoup (perle cocooooooooooo).

- Moi jusqu'à récemment, je voulais participé au JO en gymnastique. J'avais déjà des figures de niveau huit au sol et au barres asymétrique. Maintenant, j'aimerai bien être médicomage. Mais j'aime beaucoup mon cours de botanique aussi ! Peut-être professeur à l'école me stimulerai bien ! Faudrait que j'arrive a passé mon cour de potion pour cela. Dit-elle en soupirant.

- Ah les potions n'ont pas l'air d'être ton fort ! En tout cas tes projets futurs sont très intéressants. Je connais une personne à Poudlard qui aime aussi la médicomagie. Je te donne son nom si tu veux la contacter par hiboux, c'est d'ailleurs aussi une Serdaigle ! Sinon... Si ça t'intéresse je peux te donner des astuces ou des aides en potions. C'est comme tu veux bien entendu ! Ma volière est ouverte, si un jour tu as un soucis tu n'as qu'à m'envoyer un message et je t'aiderais le plus possible.




Revenir en haut Aller en bas
Léarose Wolfe
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au pays du Soleil Levant

Message par : Léarose Wolfe, Mar 22 Déc - 7:20


Entre deux sushi!
PV Elena Denger


Gérante d'une boutique! Elle est si jeune et déjà si responsable.

- Tu as raison, j'ai vraiment de la misère en potion. Du coup comme ta boutique est a Pré-au-Lard, je ne pourrais pas venir te voir avant la troisième année. Un magasin de farces et attrapes que tu as, est-ce un héritage des jumeaux Weasley du siècle passée?

Le serveur arriva enfin avec mes momo aux thé vert. Des momos! Miam. Je doit noté qu'il faut que je demande aux cuisto de Poudlard d'en faire. Peut-être ils en feront à la citrouille.

- Tu dois goutté. C'est une pâte truffé a l'intérieur d'un mélange quelconque. La première fois que j'y ai goutté, ils étaient au fromage et c'était délicieux. Essai d'imaginé cela à la citrouille. Moi ça me fait marré!

Je repensa a son offre pour les potions. L'élève qu'elle parle qui aime la médicomagie et qui est à Serdaigle que je connais bien est Harmony, elle vient tout juste d'avoir 12 ans.

- Est-ce que tu parle d'Harmony Lin par hasard? On suit le cour d'astronomie ensemble justement! Je crois que sa mère est morte d'une maladie pas soignable! Elle est sympa. Elle est fille unique. As-tu des frères et soeurs? (waw j'ai cherché 5 minutes comment dire ''sibling'' en français XD)

Je délectait mes momos avec plaisir!

Revenir en haut Aller en bas
Elena Denger
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Au pays du Soleil Levant

Message par : Elena Denger, Mar 22 Déc - 7:49



Entre deux Sushis !
Pv Léarose Wolfe



[HRP] Fallait me demander pour sibling x) ! [/HRP]

- Tu as raison, j'ai vraiment de la misère en potion. Du coup comme ta boutique est a Pré-au-Lard, je ne pourrais pas venir te voir avant la troisième année. Un magasin de farces et attrapes que tu as, est-ce un héritage des jumeaux Weasley du siècle passée?

Elle avait raison la petite, ce n'était qu'à partir de la troisième années que les élèves étaient autorisés à venir à Pré-au-lard sous autorisation parentale. Elle l'avait presque oubliée... Pourtant ça ne faisait que trois ans qu'elle n'était plus à Poudlard.

- Oui c'est vrai, j'avais oublié... Et bien, ma volière restera disponible et si tes parents sont d'accord tu pourras passer quelques jours chez moi pendant tes vacances. Je posséde un atelier pour les potions donc ça peut-être intéressant. L'esprit de Waddiwasi est le même que pour ce que j'ai pu entendre des jumeaux Weasley. Après, je ne suis pas la créatrice, j'ai repries l'affaire en mains il n'y a pas très longtemps.

Le serveur revint avec les desserts et Elena en profita pour lui donner de quoi payer la note. Attrapant la boite de Moshi, la jeune femme les déposa dans son sac avant d'attraper ceux prévu pour la dégustation en directe.

- Tu dois goutté. C'est une pâte truffé a l'intérieur d'un mélange quelconque. La première fois que j'y ai goutté, ils étaient au fromage et c'était délicieux. Essai d'imaginé cela à la citrouille. Moi ça me fait marré!

- Aller, je me laisse tenter. Elle attrapa un(e?) momo et le(la? xD) porta à sa bouche. Ché pas mauvais. Elle avala. Ouais c'est sympa je ne connaissais pas. Tu veux une perle de coco ?

Elle poussa son assiette vers Léarose avant de boire ce qu'il restait de coca dans son verre.

- Est-ce que tu parle d'Harmony Lin par hasard? On suit le cour d'astronomie ensemble justement! Je crois que sa mère est morte d'une maladie pas soignable! Elle est sympa. Elle est fille unique. As-tu des frères et soeurs?

- Oui on parle de la même Harmony alors, elle souhaite faire des études dans le domaine suite à la maladie qu'avait sa mère en effet. Non je n'ai ni frère ni soeur, fille unique aussi et toi ?




Revenir en haut Aller en bas
Léarose Wolfe
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au pays du Soleil Levant

Message par : Léarose Wolfe, Mer 23 Déc - 3:55


Entre deux sushi!
PV Elena Denger


Je finissait ma dernière bouchée de mes momos. C'était délicieux

- Oui je veux bien goûté a ta perle de coco. J'en pris une. Miam, c'est bon!

Il ne restait plus rien dans les assiettes, et j'était bien rempli.

- Moi j'ai une sœur plus jeune que moi de deux ans. J'ai aucune idée si elle a des aptitudes magiques. On verra bien dans deux ans! Ma maman n'en parle pas, mais elle ne sourit jamais lorsqu'on parle de cela. Et depuis que j'ai reçu ma lettre, je voit mon père encore moins souvent.

C'était sympa d'être avec Elena. Elle me rendait très à l'aise. En plus, elle très comique!

- Ça serai chouette qu'on se revoit à Po....là-bas! dis-je. Tu passe parfois a l'école? Vas-tu  à Londres quelque fois?
Revenir en haut Aller en bas
Elena Denger
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Au pays du Soleil Levant

Message par : Elena Denger, Jeu 24 Déc - 2:25



Entre deux Sushis !
Pv Léarose Wolfe



[HRP] LA de Léarose pour Clôture [/HRP]

[...]Non je n'ai ni frère ni soeur, fille unique aussi et toi ?

La jeune aigle devant elle accepta de gouter une des perles de coco. Silencieusement, les deux filles finirent leurs assiettes avant de reprendre la discussion.

- Moi j'ai une sœur plus jeune que moi de deux ans. J'ai aucune idée si elle a des aptitudes magiques. On verra bien dans deux ans! Ma maman n'en parle pas, mais elle ne sourit jamais lorsqu'on parle de cela. Et depuis que j'ai reçu ma lettre, je voit mon père encore moins souvent.  Ça serai chouette qu'on se revoit à Po....là-bas! Tu passe parfois a l'école? Vas-tu  à Londres quelque fois?

- Oui tu as tout le temps pour ta sœur et j'espère que cela ira mieux par la suite avec tes parents. Je ne passe jamais à l'école mais, j'habite à côté dans ma boutique. D'ailleurs pour Noël un événement y est prévu avec d'autres membre de la maison. Tiens. Elle glissa un bout de papier ou était inscrit son adresse ; Elena Denger Atelier chez Waddiwasi. Comme ça tu pourras m'écrire si tu le souhaites. Et oui, je vais très souvent à Londres, j'affectionne beaucoup de boutique dans cette ville. Bon... Elle regarda son téléphone. Je suis désolée, je dois te laisser, faut encore que j'aille voir quelques personnes pour mes petits poissons !

Les deux filles se levèrent de table, Elena paya le repas et raccompagna Léarose jusqu'à l'auberge où elles s'étaient rencontrées à la base. Faisant un signe de main, la jeune femme tourna les talons pour se rendre jusqu'à son prochain rendez-vous. Heureusement pour elle, ici chacun parlaient anglais. Le japonais ce n'était pas franchement de la tarte. Elle avait essayé et n'y avait rien compris.

[Sujet Libre, RP fini !]




Revenir en haut Aller en bas
Alhena Peverell
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Au pays du Soleil Levant

Message par : Alhena Peverell, Jeu 12 Mai - 16:02


RP Flash-Back avec Julien De Gellois

Chéri, fais moi peur.
___________________________

Abrutie. Idiote. Dangereuse. Malsaine. Voleuse. Définition parfaite de Peverell au moment même. Escaladant la petite barrière, petit #Impero sur les gardes de services. Hop le tour est joué. La jeune femme est introduite dans le palais interdit. Sourire aux lèvres. Ricanement. Hystérie. Débile mentale. Elle court comme une dingue dans le palais presque en ruine. Petit saut, on évite de se blesser, ce serait trop bête. Elle rigole encore. À elle la pierre de Jade magique, à elle les petits sous du marché noir. Machiavélique jusqu'au bout des doigts la gamine.

Bruit sourd. On s'introduit ? On la pourchasse ? Zut et rezut. Elle se cache. Des vieux débris. De la poussière. L'odeur de la mort. Au pire un sort de mort. Un sort interdit une fois de plus. Qu'est-ce que ça change ah ah !
Elle tourne la tête, nan rien. Paranoïa. Elle continue sa course dans les dédales du palais, puis une cour délabrée. Elle s'aventure jusqu'au bout du tunnel. Elle est têtue l'enfant. La mère indigne, la tante imparfaite. Elle sourit comme une dingue, elle y est. Elle est bête, elle devrait rentrer à la maison au lieu de voler des objets.

Autre bruit. Des pas qui s'approche. Elle se retourne, baguette en main, visage froid. Elle est menaçante, elle pointe sa baguette :

- T'es qui toi ? Qu'est-ce tu fous là ?

Ils étaient dans de beaux draps.
Revenir en haut Aller en bas
Julien De Gellois
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au pays du Soleil Levant

Message par : Julien De Gellois, Dim 15 Mai - 16:16


En ce soir de vacances, suite à une balade nocturne Julien aperçut quelqu'un de bizarre dans les rues ! Il n'avait pas grand-chose à faire et la démarche au loin de la personne était assez suspecte ! Il décida sur un coup de tête d'aller la suivre pour donner du piment à sa soirée ! Il enchaîna les petites rues, vraiment suspect de se baladait comme ça dans les rues ! En plus elle allait de plus en plus vite comme si elle voulait cacher quelque chose ! A un moment il pensait même l'avoir perdu de vu à une intersection ! Droite ou gauche ? Sa petite escapade nocturne allait-elle se finir sans savoir ce qu'allait faire cette personne ? Droite ! Il partit à droite ! C'était le bon choix ! Elle était entrain d'escaladé une barrière, juste derrière se trouvait le palais interdit ! Il fallait sûrement s'arrêter la, c'était vraiment une mauvaise idée de continuer sur ce chemin ! Mais qu'importe ! Après ce petit moment de réflexion il escalada lui aussi la barrière.

Il continua à essayer de la suivre ! Mais a plusieurs moments il devait se cacher, car la personne était de plus en plus craintife et elle devait se douter depuis un petit moment que quelqu'un la suivait ! *PIOUF* C'était moins d'une ! Elle venait de se retourner et il eut le temps in extremis de se jeter sur la droite derrière un mur ! Après quelque seconde il reprit le chemin, elle était repartie ! Jusqu'à ce qu'en moins d'une seconde :

- T'es qui toi ? Qu'est-ce tu fous là ?

C'était une fille ! Et elle avait l'air très menaçante avec sa baguette pointé vers lui ! Il n'osa rien dire ! Le seul réflexe qu'il eut c'est de tendre sa main vers sa baguette ! Il savait qu'il fallait attirer l'attention sur autre chose que sa main ! Il essaya juste de pointer du doigt derrière elle avec son autre main en espérant que cela fonctionne !
Revenir en haut Aller en bas
Alhena Peverell
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Au pays du Soleil Levant

Message par : Alhena Peverell, Dim 15 Mai - 22:46


RP avec Julien

La jeune femme paru perplexe devant la personne. C'était un petit gamin d'un quinzaine d'année environ. Pointant sa baguette sur lui, il avait l'air assez mal à l'aise. Il faisait des gestes bizarres, comme s'il voulait la mettre en garde d'un truc derrière elle. Elle fronça des sourcils, contrariée. Il croyait quoi ? Qu'elle était née de la dernière pluie ? Cette ruse elle la connaissait bien, elle l'avait souvent utilisé dans sa jeunesse.

- Oh, tu me prends pour une imbécile ou quoi ? Maintenant dis moi t'es qui sinon je te jure, tes parents ne retrouveront que ton cadavre.

Menace, menace. La jeune femme espérait de tout coeur qu'il soit bien un sorcier et non un moldu. Sinon elle allait devoir s'expliquer avec les autorités magique du pays. Ça allait être beaucoup moins drôle pour elle. Surtout que bon, les japonais étaient connues pour être beaucoup plus carré que les anglais...

Alors qu'elle allait parler de nouveau, parce que le blanc bec devant elle avait l'air d'être plutôt muet et totalement sourd, un bruit énorme se fit entendre. Un monstre, un effondrement.

Bordel c'est bien le moment, pensa-t-elle tout en ne bougeant pas d'un pouce.

Si elle tournait la tête, y avait 99% de chance que l'abruti se sauve et elle serait dans la mer** jusqu'au coup. Alors elle le lâcherait pas avant de savoir ce qu'il foutait ici.

- C'est toi qui a fait ça ? Le bruit ? T'as touché un truc ? Posé une mini bombe à retardement ou quoi ?

HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ebenezer Lestrange
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Au pays du Soleil Levant

Message par : Ebenezer Lestrange, Lun 4 Juil - 0:43


RP avec Tia Callaghan

Yeux gris qu'il ne pouvait voir, yeux noirs inconnus. Bataille de regards improvisée, les pupilles sombres se détournèrent, vexées, gênées. Les japonais et leur adoration du contact visuel, qu'il en rigolait. Ebenezer, tournant un peu sur son tabouret rotatif, chercha une nouvelle cible dans le restaurant de nouilles nippon où il avait échoué. I avait décidé qu'il ne se nourrirait que de nouilles parce qu'il se méfiait du reste des spécialités du pays. Parce que les asiatiques mangeaient tout et n'importe quoi, même du chien. Ils étaient totalement fous ces gens-là. Et lui passait facile pour parfaitement raciste. Mais il s'en foutait, seul le bien-être de son estomac le préoccupait.

Ou pas. En fait, il n'aimait pas trop manger. Il préférait se foutre intérieurement de la gueule des autres clients. Une heure qu'il jouait avec les pâtes, créant tourbillons et vagues dans le bol où elles trempaient. Il n'aimait pas la soupe et il y avait des choses bizarres qui flottaient, des légumes. Restaient les nouilles, froides. Beurk. Que faisait-il là ? Il attendait un mec. Un mec qui était sensé avoir des choses intéressantes, à vendre ou à dire. Ebenezer avait foncé la tête baissée juste pour s'en aller, quitter la grisaille anglaise même s'il s'était fait avoir.

Il avait débarqué il y a un ou deux jours, après des heures de transplanages différents, ne pouvant faire le trajet d'une traite. Il était arrivé quartier Tokyo sorcier complètement stone, avait pris une chambre dans un lieu miteux, s'était effondré sur le lit et n'avait même pas rêvé. Il s'était réveillé il y a deux heures peut-être. Cernes presque au bas des joues, il n'avait aucune idée du jour qu'il était, encore moins de l'heure. Peut être que les gens qu'il dévisageait détournaient le regard parce qu'il faisait peur avec son air hagard, son allure un brin négligée et son regard très avenant, et non pas parce que c'était une question d'éducation.

Le brun était cependant loin de ces préoccupations de simples mortels. Il fallait qu'il mange pour reprendre des forces. En apprenti médicomage, il était bien placé pour le savoir. Sauf que ça n'avait pas l'air bon et que les baguettes ne lui inspiraient pas confiance. Et si elles étaient magiques ? Programmées pour balancer un maléfice dés qu'on les mettait dans sa bouche ? Il était un peu parano en fait. C'était ça de débarquer en terrain inconnu les mains dans les poches. Tellement parano qu'il balaya une nouvelle fois la pièce du regard, à la recherche d'un géant effrayant ou d'un autre monstre prêt à faire de la bouillie de Lestrange.

Rien, il n'y avait rien. Des sorciers asiatiques, une fille aux traits plus européens, des serveurs faisant leur job,... Il reporta son attention sur la sorcière, seule personne qui semblait étrangère dans le restaurant lui exclus. Peut-être que c'était elle qui lui avait dit de venir, peut-être que c'était lui qui avait inventé cette histoire de rendez-vous au Japon. Dans le doute, il la fixa assez longtemps pour qu'elle le remarque avant de se concentrer sur son repas. Fallait vraiment manger ?


Dernière édition par Ebenezer Lestrange le Sam 13 Aoû - 17:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tia Callaghan
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au pays du Soleil Levant

Message par : Tia Callaghan, Mer 6 Juil - 18:24


C’était comme un éternel brouillard, un éternel mystère.
Un temps où tout allait au ralenti.  
Inspiration. Fumée âcre, senteurs exotiques, rues humides, rues aveuglantes.
Expiration. Peur. Angoisse. Cœur qui bat.
Elle avançait un peu plus dans le noir, dans l’inconnu, là où elle ne savait pas d’où pouvait venir le danger, là où elle avait, pour la première fois de sa vie, peur. Dans le cœur comme dans la tête.
Elle ne savait pas ce qu’elle faisait ici. Elle n’aurait jamais dû venir. Pourquoi avait-elle accepté ce message ? Ce courriel magique qui n’avait aucun sens ? Elle était quasi sûre que l’on s’était trompé de destinataire. Elle avançait, à l’aveuglette, toujours, se perdant dans cette ville tortueuse qui ne se finissait pas.

Cela faisait 24 heures qu’elle était arrivée au Pays du Soleil Levant, Tokyo. Avec pour seul raison d’être là qu’un papier écrit d’une main inconnue. Cela ressemblait à un rendez-vous. Cela ressemblait à un piège. Cela ressemblait à une aventure qui valait la peine d’être vécue. Toujours ce goût pour les voyages, cette envie de se mettre dans une situation instable. Malgré le fait que cela l’angoissait profondément, elle ne pouvait s’empêcher de profiter de l’instant présent. Cela serait sûrement l’unique fois qu’elle irait à Tokyo. Alors autant foncer.
Elle ne savait pas qui était l’écrivain, le manipulateur, à vrai dire elle n’avait aucun indice, à part qu’il était un sorcier. C’était là où elle venait d’entrer. Le quartier sorcier de la ville.

Le point rouge de son mégot éclaira brièvement son visage, implacable, impénétrable, comme lorsqu’elle était en mission. Concentration. Analyse de la situation, du moindre mouvement. Elle commençait à s’épuiser. Elle n’avait pas arrêté de marcher et de marcher et de marcher, pour conserver sa nervosité. Pour essayer de contrôler cette chose noire qui menaçait de la battre.
Elle fut d’abord attirée par l’enseigne. Ultra colorée, comme beaucoup d’autres. Ce qui la décida à pousser la porte, c’était tout d’abord le plat proposé –des nouilles- et ensuite l’énorme flux de personnes à l’intérieur du restaurant. Il devait être très réputé dans le quartier.

Tintement. Chaleur. Apaisement. Elle commanda rapidement un plat, alla s’installer.
Un moment, elle se laissa un peu aller. L’ambiance lui plaisait bien. Service. Elle sentit un trou dans son estomac. Punaise, elle avait la dalle. La jeune femme plongea le nez dans son bol avec appétit. Ça faisait du bien de sentir aussi cette même chaleur rassurante dans son estomac, ce goût épicé et cette vie autour d’elle. Il n’y avait pas à dire, cette ville était peut-être monstrueuse, mais tant qu’il y avait à manger et un peu d’action, la vie était belle. Elle entendit vaguement un autre tintement, signe d’un autre arrivant, puis d’un autre encore, à l’infini. Elle en était à la fin de son repas copieux, et releva la tête pour observer un peu les visages.

Ils se ressemblaient tous. Que des visages aux traits quasi parfaits, à la peau claire, yeux noirs profond. Visage anguleux, yeux gris d’acier, cheveux noirs… Un instant. Il n’était pas japonais, celui-là. Elle le regarda plus attentivement. Vêtu très discrètement, cernes prononcées, bouche pincé. Il la fixait. Oui, il la fixait elle, elle en était sûre et certaine. Ses yeux n’exprimaient aucun sentiment, aucune surprise. Il semblait sûr de lui, assez pour continuer ce geste pendant une bonne minute. Puis, aussi vivement qu’il l’avait observé, il avait commencé son repas. Ce genre de chose n’arrivait jamais par hasard. Tia serra le bout de papier dans la poche de son manteau. Elle finit par le déchirer. Fallait pas qu’elle s’imagine que la première personne venu était le destinataire de son mail, tout de même ! Et si… Qu’est-ce qu’il aurait à lui dire ? Elle était une inconnue, pour lui.

Elle finit ses dernières nouilles, prit son dessert. Le temps. Elle avait tout son temps. Le trou noir dans son cœur était revenu. Elle ne se sentait plus en sécurité dans cette pièce. Mais le meilleur moyen de se débarrasser de sa peur… C’était de la voir en face. De lui parler en face. Mais pas tout de suite. Fallait le faire un peu plus subtilement. Elle sentait qu’ils allaient avoir toute la soirée. Elle roula le bout de papier, sortit sa baguette, et prononça un murmure.

-#Wingardium Leviosa.

Et le bout de papier alla se déposer tranquillement sur la table du beau ténébreux.
Revenir en haut Aller en bas
Ebenezer Lestrange
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Au pays du Soleil Levant

Message par : Ebenezer Lestrange, Sam 13 Aoû - 18:02


Non, fallait pas manger. Juste continuer à jouer avec les nouilles. Indéfiniment. Pour faire que le temps passe plus vite, que le mec qui avait donnait rendez-vous arrive, qu'il puisse encore se casser plus loin. Il prendrait peut-être un bateau. C'était chouette le bateau, ça berçait un peu par temps calme et les tempêtes le faisaient danser. Oui, il irait jusqu'à la mer, choisirait un navire au pif et embarquerait clandestinement. En attendant, il créait des typhons dans son bol de nouilles, un peu songeur.

Il n'aurait peut-être pas du venir. Enfin si, venir avait été une bonne chose pour s'éloigner du gris et des problèmes avec des gens masqués.Ici, il voyait le visage de tout le monde et personne ne semblait prêt à lui sauter à la gorge, la baguette dégainée et l'endoloris entre les dents. Ici, il se sentait presque en sécurité alors même qu'il ne savait pas qui l'y avait entraîné. Il se disait que ça ne pouvait pas être un mangemort parce qu'il ne les avait jamais entendu parler de Japon puis parce qu'il fallait rester optimiste. Du coup, il inventait des scénarios. Un objet magique à retrouver, une quête avec un dragon et un paquet de sous à récupérer, une bande de yakuza à massacrer au couteau à pain juste pour se défouler...

L'étrangère, du moins celle qui en avait la tête, l'avait vu mais l'ignorait. Dommage. Lui, il continua à l'observer à la dérobée. Parce qu'il avait rien d'autre à faire à part manger ses nouilles. Il goûta son plat. C'était froid, pas très bon mais lui fit réaliser à quel point il avait faim. En deux minutes, il n'y avait plus de quoi faire mumuse avec ses baguettes. Retour sur la sorcière du coup. Elle en était au dessert. Elle devait être riche parce que lui ne pouvait même pas s'offrir le café après le plat. Tant pis, il ferait sans caféine dans ses veines pour lui donner l'illusion qu'il était éveillé. Il bailla, s'étira un peu, comme s'il sortait d'une longue transe. Il se sentait mieux avec quelque chose dans le ventre. Il pourrait même compter sur autre chose que son instinct de survie s'il fallait se battre.

Un papier volait devant ses yeux. C'était inattendu donc c'était signe qu'il allait enfin pouvoir bouger. Joie. La sorcière avait sa baguette sortie. Bingo, il avait bien fait de la regarder. Sauf si elle avait inscrit son adresse sur le papier avec en mention "C'est quand tu veux qu'on se revoit". Là, il la tuerait peut-être par déception et parce qu'il virait psychopathe. Il fronça les sourcils, il en était quand même pas arrivé à ce stade puis les cadavres inertes étaient ennuyeux. Il prit la boule de papier, ne regardant plus du tout la sorcière. De toute façon, elle n'allait quand même pas se volatiliser.

Il avait défroissé le papier, aplatit les morceaux de son mieux, reconstitué le puzzle mais n'arriva pas à reconstruire le message. L'encre avait coulé, l'écriture à peine reconnaissable mais lui rappelait quelque chose. Le message qu'il avait lui-même reçu par exemple. Il eut envie de rire, la fille était aussi paumée que lui en fait. Ils étaient combien à poireauter comme ça ? Deux dans ce restaurant vraisemblablement. Bon. Il n'avait plus qu'à la rejoindre en fait, pour en savoir plus ou pour se dire qu'en cas de piège, il n'était pas seul, qu'elle pourrait servir de cible à sa place ou d'alliée efficace. Peut-être qu'elle était un élément du piège aussi et qu'Ebenezer fonçait dedans tête baissée.

Il s'était levé, glissant les baguettes du restaurant dans sa poche droite, sa baguette à lui atterrissant dans sa main gauche cachée par la manche de sa cape. Il rejoignit la fille, presque timide, un peu perdu parce qu'il n'aimait pas trop parler aux inconnus. Il aurait bien voulu sourire pour signifier qu'il venait en paix sauf qu'il avait pas trop la tête à jouer au gentil sorcier qu'il n'était pas. Au mieux, il était vaguement fréquentable par les gens sains d'esprit. Il était devant elle maintenant, à imprimer les traits de son visage dans son cerveau avant d'en conclure qu'elle ne lui disait vraiment rien.

- Bonjour... Ou bonsoir, il ne savait pas trop, une chance sur deux. En vacances ? Oui mais non, ça sonnait un peu faux, autant y aller cash, flemme de faire des pirouettes et d'y mettre les formes. En fait je crois qu'on est ici pour la même raison. Et qu'on ne la connait pas. On doit être un peu débiles pour être venus comme ça, ou masos, j'ai du mal à trancher.

Conversation engagée, arrêter d'avoir l'air absent et l'envie de fuir encore plus loin. Il jeta un œil sur la porte du restaurant, attendant que l'élément déclencheur, le vrai, pas le bout de papier ensorcelé, advienne. Que l'aventure commence et qu'elle ne finisse jamais. Pour l'instant, il ne se passait rien et peut-être que ça en resterait éternellement là. Les autres sorciers autour d'eux mangeaient dans un silence plus ou moins présent, personne ne semblait leur prêter attention. Alors il attendit, que la fille réponde, que quelque chose commence puis au pire, il aurait un peu fait passer le temps.
Revenir en haut Aller en bas
Tia Callaghan
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au pays du Soleil Levant

Message par : Tia Callaghan, Dim 21 Aoû - 16:47


Elle avait vu juste. L’autre avait vu le bout de papier. Une lueur s’était vivement allumée dans ses yeux, alors qu’il attrapait l’information qu’elle avait reçu elle-même. Elle fit mine de terminer les derniers restes de son dessert, assez tendue. Le sorcier  n’avait pas l’air digne de confiance. Ses yeux se faisaient perçants, ses gestes dangereusement rapides. Elle allait devoir être dans une constante vigilance, s’il se décidait à… Se lever.  Il se levait. C’était un jeune homme, pourtant il avait déjà un charisme qui impressionnait directement. Elle aimait les défis. Elle n’allait pas se laisser faire. Elle rapprocha sa main droite de sa poche. Elle le scruta un instant, mais elle ne sembla pas déceler à priori qu’il cachait également sa baguette sous sa longue cape sombre. Méfiance. Ce type ne lui disait rien qui vaille.

Etrangement, il s’installa en face d’elle comme si de rien n’était. A quelques mètres d’elle.
Est-ce qu’elle avait eu une si bonne idée que ça ? Que lui voulait-elle ? Qu’allait-il lui dire ?
Elle se décida à le regarder droit dans les yeux. Ses yeux gris ne montraient aucun sentiment, aucune impression, aucun indice qui puisse lui révéler la vraie nature de ce mec.  Méfiance. Elle sentait une sorte de danger planer continuellement autour du sorcier.

-Bonsoir… En vacances ?

Elle resta impassible, attendant qu’il continue sur sa lancée. A ce qu’elle remarqua, il n’était pas du genre à user 3000 ans de la courtoisie. Il n’y était d’ailleurs pas habitué du tout. Cela confirma son impression de menace face à lui.  

-En fait je crois qu'on est ici pour la même raison. Et qu'on ne la connaît pas. On doit être un peu débiles pour être venus comme ça, ou masos, j'ai du mal à trancher.

Intéressant. Il avait donc reçu le même mail qu’elle. Pour quelle raison ? Ils n’avaient aucun lien, jusqu’à ce qu’ils se rencontrent. Elle ne le connaissait pas. Ils avaient apparemment un caractère assez opposés, de par leur façon d’agir. Elle ne le quittait pas du regard, analysait la moindre réaction de sa part. Fallait pas qu’elle se fasse coincer. S’il décidait de la neutraliser, aurait-elle suffisamment de force pour le repousser ? Mais il ne fallait pas penser à ça. Pour l’instant, il devait avoir envie qu’elle en dise un peu plus sur elle et surtout sur ce qui les reliaient. Le principal problème était  qu’elle n’en savait pas plus que lui.
D’abord, vérifier le fait qu’il avait eu un message similaire au sien.

-Salut. T’as reçu un message codé, toi aussi ? J’vois pas comment ça serait possible que quelqu’un nous demande un rendez-vous, on ne se connaît pas à ce que je sache.

Elle resta bien droite sur sa chaise. En cet instant, elle ne s’était jamais sentie aussi seule, paumée dans un pays étranger avec un inconnu qui ne semblait pas fréquentable.
Revenir en haut Aller en bas
Ebenezer Lestrange
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Au pays du Soleil Levant

Message par : Ebenezer Lestrange, Dim 23 Oct - 17:28


Blablabla, la sorcière se la jouait méfiante alors qu'il était mignon tout plein. Limite elle lisait "Individu dangereux" sur son front, avec une écriture clignotante. Ebenezer lisait rien du tout sur son visage à elle, il se voyait juste dans ses yeux et ça les crevait le fait qu'il voulait fermer les siens.

Elle énonçait les faits en cascade, les faits qui sautaient aux globes oculaires. Ils ne se connaissaient pas, en effet, félicitation, elle voulait une médaille ? Puis oui, il avait aussi reçu un message, autrement il ne serait pas là en mode clampin, à parler à une inconnue. A se faire passer au scanner par l'inconnue surtout. Il détaillait les gens, il en avait conscience, mais elle semblait carrément au niveau supérieur sur le point du dévisagement gênant. Dans trois secondes, il allait finir par se gratter le bras pour faire autre chose que rougir et elle allait interpréter ça comme une déclaration de guerre, lui sauter dessus et le scalper. La paranoïa...

Dans un bol de nouilles abandonné non-loin, des petits-pois survivants flottaient dans un reste de bouillon. Ebenezer nota ce détail parce qu'il n'avait rien à noter d'autre. La fille posait des questions nulles, il fallait quand même y répondre, faire celui qui était intéressé et pas celui qui allait s'endormir sur la table sur le champ.

- Oui... Je ne sais pas trop non plus.

Ton sans variation puis silence. Pfff. Ils n'allaient jamais s'en sortir alors il prit les devants. Il posa le papier que la fille lui avait envoyé sur la table, sortit celui qu'il avait reçu d'une de ses poches. Preuve qu'il ne mentait pas. Et maintenant ? Et maintenant toujours attendre l’événement déclencheur. Un nuage de fumée duquel sortirait un sorcier en djellaba agrippé à un dromadaire furieux, quinze yakuzas dégainant leur katana et voulant leur faire la peau, un truc quoi..

Le dieu des débuts d'aventure poussifs du l'entendre car, à ce moment là, un parchemin apparut entre les deux sorciers dans un pshit sonore, faisant sursauter la moitié du restaurant. Oui, les bruitages sont très bien, prière de ne pas critiquer. Nouveau message du mystérieux expéditeur vu la calligraphie. Ebenezer le déplia et le lut à haute voix.

- Rendez vous à Kyoto, c'est là que se trouve le trésor.....

Ok, d'accord. Élément déclencheur advenu, péripéties maintenant. Coup d’œil interrogateur à la sorcière. Ils y allaient ? Ils y allaient pas ? Tant qu'à faire, autant bouger, visiter, sortir de l'état pâteux dans lequel il s'enfonçait. Et ses paupières qui se faisaient de plus en plus lourdes...
Revenir en haut Aller en bas
Jessy Brown
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Au pays du Soleil Levant

Message par : Jessy Brown, Lun 2 Jan - 22:07


RP avec Crystal M. Ertz

Cette nouvelle année marquerait un tournant dans la vie de Jessy. Elle le savait, car c'était elle qui allait l'enclencher. Elle avait décidé que, désormais, elle ne vivrait plus au ralenti dans ses appartements, tuant le temps lorsqu'elle en avait de libre. Elle s'emploierait à ne plus perdre la moindre petite heure, car celles-ci filaient trop vite à son goût. Quant à savoir ce qu'elle en ferait, cela dépendrait des circonstances. Pour le moment, et cela faisait des semaines qu'elle s'y préparait, elle allait reprendre ses séjours autour du monde pour rencontrer principalement les plus mystérieuses créatures magiques. Ses voyages seraient beaucoup plus courts, mais elle se donnerait les moyens de les rendre utiles et inoubliables.

Première étape : le Japon. Elle s'y était déjà rendue quelques années auparavant, mais s'était trop peu éloignée de la capitale. Cette fois-ci, afin d'être plus productive, elle irait au cœur du pays. Elle avait choisi d'apparaître dans le parc national de Joshin'etsukogen, une magnifique réserve naturelle où elle était certaine de trouver une faune dense. Il lui avait suffi de se prendre une journée, de récupérer son vieux sac à dos extensible et de vérifier qu'elle avait préparé tout ce qu'il lui fallait. Baguette, appareil photo, tapis, tente, monnaie, nourriture, vêtements... Tout lui semblait en ordre. Elle s'était habillée chaudement, chaussée de ses baskets neuves et enroulée dans son écharpe bouclier. Après une sieste de plusieurs heures, elle était sortie tard dans la soirée sur le Chemin de Traverse, où se trouvait son Portoloin. Elle avait cherché son chaudron rouillé avec appréhension, se rappelant que les accidents de Portoloins étaient vite arrivés. Pour être sûre de ne pas mal tomber, elle but une gorgée de Felix Felicis - il fallait bien s'en servir un jour.

Elle avait alors été transportée à neuf heures de là, au beau milieu de l'archipel du Soleil Levant. Le souffle de Jessy fut coupé tandis qu'elle se remettait de son arrivée turbulente. Le ciel était illuminé de blanc et d'or. Sous ses pieds, un dégradé d'herbe et de buissons aux teintes vertes et orangées. Les flancs des montagnes environnantes étaient piqués de pins, parfois réunis en forêts. Au loin, les sommets semblaient dépouillés de leur verdure et couverts de neige. Elle était ravie d'observer autant de diversité et trépignait d'impatience. Il ne lui restait plus qu'à chercher des points d'eau pouvant abriter des Kappas. C'étaient des créatures typiques de la région et elle s'imaginait déjà en rencontrer, en immortaliser. Elle avait réuni de nombreuses informations à leur sujet, et ne rêvait que de les vérifier et les approfondir.

Au moment où le soleil était au zénith, la jeune femme réalisa qu'il lui manquait un élément pour compléter le portrait qu'elle se dressait de ces créatures. Des concombres. Elle n'en avait pas sur elle. Comment ai-je pu oublier ça ? C'était pourtant très important d'en disposer pour les aborder sereinement. Résignée, elle réfléchit rapidement et établit un plan pour le reste de sa journée. Elle allait se rendre dans un quartier sorcier de Tokyo, qu'elle avait visité lors de sa dernière venue. Là-bas se trouvaient plusieurs commerces où elle se procurerait certainement ce qu'elle cherchait, et plus encore - tant qu'à y aller, elle ferait toutes ses emplettes. Elle visualisa donc la zone et transplana. Tentative risquée dans un territoire peu connu, mais réussie par chance.

Le décor avait brusquement changé pour devenir celui d'une grande ville pleine d'agitation. Son regard fit un état des lieux et la brune soupira de soulagement. Elle avait reconnu l'entrée d'un apothicaire. Elle s'en approcha donc à pas rapides et poussa la porte. Aussitôt, elle fut assaillie de mille et une odeurs, pas toujours des plus agréables. Ils ne connaissent pas le sortilège qu'on utilise à la Ménagerie Magique, ici ? Il faudrait que je leur en parle... La pièce était assez spacieuse, mais remplie d'objets et de tonneaux. Les murs grisâtres supportaient de nombreuses étagères à bocaux. Les objets en ventes paraissaient proches de ce qu'on trouvait à Londres, mais quand on y regardait de plus près... Un buffet exposait de l'ivoire ainsi qu'un pot contenant des rouleaux de toiles d’araignées. Les verreries laissaient voir des globes oculaires en suspension dans des liquides visqueux. On remarquait également des morceaux d'animaux et des sachets de poudres non annotés.

La jeune femme s'éclaircit la gorge et lança :

- Bonjour ?

Sa voix résonnait de façon étrange. Son regard se reposa sur le meuble de bois qui faisait office de comptoir, derrière lequel apparut subitement une personne. C'était un vieil homme au crâne dégarni, les traits tirés et les yeux bridés. Un véritable sorcier asiatique, dans sa longue robe de velours noire et bleu marine, sur laquelle on distinguait des dessins de dragons et de plantes locaux. Il s'inclina et lui répondit en lui souhaitant la bienvenue dans son humble échoppe. Super, il parlait anglais ! Elle n'aurait pas à pratiquer son sortilège interprète, qu'elle avait déjà essayé et ne donnait pas d'aussi bons résultats que lorsque la personne connaissait sa langue. Songeant qu'elle devait ressembler à une touriste dégingandée entrée par hasard, elle s'inclina tout de même pour faire bonne mesure. Ensuite, elle exprima l'objet de sa visite :

- Serait-il possible d'acheter... disons trois concombres ?

Le visage du sorcier s'éclaira et il hocha la tête. Il devait avoir l'habitude qu'on lui demande ce genre de choses. C'était compréhensible ; si Jessy avait été japonaise, elle éviterait de sortir en milieu rural sans ce fruit à portée de main, pour éviter d'être attaquée. Elle ne s'était pas privée d'y aller sans, mais elle se disait qu'il pourrait être amusant de se confronter aux croyances populaires. Attendant que le vendeur aille les lui chercher, elle avança jusqu'au comptoir sur lequel elle posa ses mains. Elle avait prévu de se procurer d'autres choses, mais au milieu de tant d'articles peu ragoûtants, elle avait oublié ce à quoi elle avait pensé. Peu importait, après tout. Elle récupérerait ses achats et repartirait à l'aventure, car la journée ne faisait que commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Au pays du Soleil Levant

Message par : Contenu sponsorisé, Aujourd'hui à 5:26


Revenir en haut Aller en bas
Page 7 sur 7

 Au pays du Soleil Levant

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.