AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 48 sur 50
Couloir du 3ème étage
Aller à la page : Précédent  1 ... 25 ... 47, 48, 49, 50  Suivant
Ellana Lyan
Serpentard
Serpentard

Couloir du 3ème étage - Page 48 Empty
Re: Couloir du 3ème étage

Message par : Ellana Lyan, Ven 16 Fév - 18:17


Je n'ai plus peur. Contact du corps étranger contre mes doigts. Ange tombé du ciel sans se blesser, elle atterrit devant mon regard avec la plus belle grâce du monde. Et je l'admire. Alors qu'elle brille comme je clignote. Lampiote. Petite enfant, elle est la lanterne qui m'indique le chemin. Tout va bien Ellana, maman est au bout du couloir. Maman ? Le pas est hésitant, j'évolue doucement. attendrissement. Elle est là, je la sens si proche, rayonnante pour nous deux. J'ai le cœur léger. Qui se lève, jour de fête. Tu sais ? Tu vois ? Le baume que m'applique tes doigts, alors que je n'en reviens pas. j'aime, je respire, j'existe et ne pleure pas. Sous combien de toi ? Poupée aux membres fins, je pourrais me casser en deux ? Pas vraiment le choix.

Nous avançons alors que l'interdit est peut-être valable pour nous aussi. Mais j'ai fait un cauchemar c'est pardonnable ?
Monter de bas en haut. Il y a une plage au dessus, du sable chaud. Je m'y enfonce dans un soupir de soulagement. Protégée.

J'ai cette confiance, débordante
qui sort et s'écoule de mon corps
en trace lumineuse contre le sol
imbibé de l'aura d'une presque amitié
qu'on compte sur le bout des doigts.
Je crois en toi ; tu comprendras.

Elle me fait sourire. Si horrible est cette salle commune. Je l'imagine repeindre en jaune l'émeraude de mon monde et trouver cela joli. Laisser entrer le soleil. Mais ne serait-ce donc pas éclairé un peu plus l'horreur. Moue dans cette tête de linotte. Douloureuse boucle que l'on a pas le droit de refermer. Elle coule, roule et s'enfuit. Dans les ténèbres de vie je suis celle qui me sert de guide cette nuit. Je crois que c'est vrai, il y a des gens trop fiers pour avouer que ça ne leur plait pas. Le regard contre le sol. Mais on est tous humain. petite voix. Personne n'aime vivre comme ça.

Peut-être que si on était les méchants c'était à cause de ça. Valais mieux ne pas y penser parfois. Suprématie des serpentards qui vivent dans le noir. Interrogation. Mon cœur s'arrête un millième de seconde et demi de vibrer. Mon plus grand rêve ? Intense réflexion. Quand j'étais petite je voulais devenir méchante. La plus puissante des sorcières qui allait tout détruire et que chacun craindrait. Aveu jamais offert à personne.

Puis j'ai vu que la lumière c'était mille fois plus joli. Par tant de visage amis. N'est-ce donc pas plus souvent l'inverse ? Mais je crois que mes mains ne savent qui déchiré. Deux yeux comme des diamants se lèvent vers la préfète. Je voudrais être heureuse, très fort. Me lever chaque matin et sourire. Fonder une famille loin des horreurs que j'ai vue. Oui c'était cela, le dernier rêve de la petite fille brisée.

Et les lèvres qui ne peuvent s'empêcher
de lui demander à elle et toi ?
non pour renvoyer la politesse
juste un besoin de savoir, si fort.

Arrivée à destination. Trois passage devant la porte, je me laisse guider sans rien penser. Entrée ouverte, mes lèvres marquent l'étonnement. Douceur du foyer, je suis amoureuse des pensées. Mes doigts glissent des siens alors que je file vers la cheminée. Je tombe à genou sur un coussin et tend mes main devant moi. Un véritable sourire vient orner mes lèvres. Merci, vraiment merci, merci, merci, merci. Même si ce n'était pas assez. Un regard implorant autant que brillant. Tu me chantes une berceuse ?

Merci de ne pas reprendre le sujet, Jadounette arrive bientôt !
Revenir en haut Aller en bas
James Wallace
James Wallace
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Couloir du 3ème étage - Page 48 Empty
Re: Couloir du 3ème étage

Message par : James Wallace, Lun 14 Mai - 18:50


PV Elisabeth Green



James posa un genou au sol et refit soigneusement les lacets de sa chaussure, puis il se releva et continua à déambuler dans les couloirs, se laissant aller au gré de son humeur et de celle des escaliers. Il était encore tôt dans l’après-midi, mais James n’avait plus de cours pour le restant de la journée. Il cherchait un endroit calme pour travailler ses cours de sortilège. Ensuite il rejoindrait surement ses amis dans la cour de l’école, mais pour le moment il préférait profiter des quelques instants de calmes qui lui étaient offerts. Il était actuellement dans un long couloir au troisième étage de l’école. Il passa devant de très nombreux tableaux, certains vinrent à le saluer, d’autres le dévisagèrent mais la plupart continuait leurs activités et l’ignorait tout simplement.

Il n’avait pas sa robe de sorcier mais portait simplement un pantalon de toile bordeaux et un ample tee-shirt noir sur lequel on pouvait voir un triangle décomposant un rayon de lumière blanche en un arc-en-ciel de couleur. Il était bien mieux comme ça qu’avec ces robes de sorciers qui le gênaient plus qu’autre chose. Et puis il détestait le fait de ressembler a tous les autres. C’était perdus dans ses pensées que James continua sa lente déambulation.

Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth Green
Elisabeth Green
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Couloir du 3ème étage - Page 48 Empty
Re: Couloir du 3ème étage

Message par : Elisabeth Green, Lun 14 Mai - 21:00


Élisabeth marchait doucement dans le couloir elle était à la fois excitée et complètement paniquée. Aujourd'hui elle avait passé l'une des plus belles journées de sa vie. D'abord elle avait eu sa premiere baguette magique . Elle s'était rendue chez Olivander's avec sa mère qui était étonnamment détendue. Dans le magasin, elle avait pu analyser les sorciers et essayer de tant bien que mal de comprendre ce monde. Ensuite, elle est montée à bord du Poudlard Express et est arrivée directement à Poudlard. Là-bas, a eu lieu sa répartition lors de laquelle elle a réalisé à quel point l'école était gigantesque.

Maintenant, elle marchait dans le couloir regardant partout autour d'elle les yeux grands ouverts portant fièrement son uniforme jaune. Ces quelques livres récemment acheté en main et ses tresses rousses légèrement défaites sans compter sa cravate mal attachée faute de ne jamais avoir appris comment faire le nœud de cravate lui donnaient un air perdu. Comme si elle venait d'atterrir sur une autre planète.
Pour dire la vérité elle tournait dans les couloirs depuis plus d'une heure à la recherche de sa salle de maison. Son préfet lui avait déjà montré le chemin une fois mais là elle était totalement perdue au milieu des couloirs.
Revenir en haut Aller en bas
James Wallace
James Wallace
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Couloir du 3ème étage - Page 48 Empty
Re: Couloir du 3ème étage

Message par : James Wallace, Mar 15 Mai - 21:25


    Un sourire amusé vint à se dessiner sur le visage de James quand il remarqua une jeune élève un peu plus loin dans le couloir. Elle avait de long cheveux roux encadrant un joli visage illuminé par son regard d'un bleu profond. Sa robe lui indiqua qu'elle appartenait à la maison Poufsouffle. Elle semblait totalement désorientée dans l’immensité de l’école. Sa cravate était mal nouée et ses tresses légèrement défaites. Sur ce dernier point, James ne pouvait pas faire de commentaire. Ses cheveux blonds étaient très rarement coiffés. Il n’aimait pas les coiffer, préférant leur aspect ébouriffé. Il passa alors sa main dans ses cheveux, les ébouriffant plus qu'il ne l'étaient déjà. Et puis il n’aimait pas non plus les cravates.  

    Il n’était pas difficile de deviner que c’était une première année. Lui aussi avait été perdu la première fois qu’il était venu à Poudlard. La plupart des premières années avaient du mal à retrouver leur chemin d’ailleurs. Il était cependant étonnant qu’il n’y eût pas un préfet pour l’aider.
Il avait peut-être entendu son nom lors de la cérémonie de répartition. Mais la cérémonie était trop longue pour lui. Il ne l’écoutait que très rarement jusqu’au bout. Il continua à marcher dans sa direction et, dès qu’il fut à sa hauteur, l’interpella d’une voix calme et amusée :

« -Salut ! J’ai la vague impression que tu es perdue. Me tromperais-je ? »

    Il s’arrêta devant elle, attendant une réaction d’un air bienveillant. Il était de très bonne humeur aujourd’hui et tout à fait disposer à lui indiquer son chemin. Il passa de nouveau sa main dans ses cheveux.
Revenir en haut Aller en bas
Lorelaï Peony
Lorelaï Peony
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Couloir du 3ème étage - Page 48 Empty
Re: Couloir du 3ème étage

Message par : Lorelaï Peony, Mer 13 Juin - 16:48


RP Unique

Donc, si on suit se raisonnement, il faudrait quelque chose qui lie monde moldu et monde sorcier. Lorelaï se sentait déjà toute motivée ! Elle pressa le pas pour trouver une place où déposer sa dernière affiche. Elle se promenait avec la tête d'Élius dans les mains à la recherche de l'endroit idéal où exposer son corps d’athlète.

Elle devrait peut-être prendre rendez-vous avec Madame Hasting pour parler des différentes études et débouchés qu'elle pourrait envisager pour la suite. Comment s'y prenaient les autres étudiants ? Ils avaient bien reçu quelques brochures afin d'avoir quelques idées pour leur avenir, mais comment les autres faisaient-ils pour choisir ?

Le rendez-vous avec Madame Hasting semblait une bonne idée. Lorelaï se promit de lui envoyer une lettre via Prépuce dès qu'elle en aurait terminé avec cette affiche.

En collant la tête de serpentin sur une poutre dans le couloir du 3ème étage, elle songea qu'elle devrait aussi passer voir le professeur d'Etude des Moldu afin de se faire une idée précise de comment on peut arriver à ce post.

Couloir du 3ème étage - Page 48 3_Elius

La jeune Serdaigle se frotta les main et tourna en direction de la volière.
- A nous deux Madame Hasting !
Revenir en haut Aller en bas
Matt Deliers
Matt Deliers
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Quatrième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Couloir du 3ème étage - Page 48 Empty
Re: Couloir du 3ème étage

Message par : Matt Deliers, Mer 25 Juil - 17:05



RP avec Lou Gaellen
Plus d'un mois (sans compter le RP unique). MP si besoin.

- En avant matelot (Matt et Lou) ! -


Short noir. Chemise blanche. Bonnet Gryffondor. Sorti à toute vitesse de la salle commune des Lions. Il était en retard. Il détestait être en retard. Et m€rde. Après avoir parcouru une dizaine de mètres il se ravisa. Le Deliers effectua un magnifique demi-tour pour revenir sur ses pas. Planté devant la Grosse Dame il la supplia de lui rouvrir. Elle le regarda d'un air hautain interrogateur. « Quelle grosse conne... Tu viens de me voir sortir, tu te doutes pas que je veux re-rentrer ? » Refus catégorique. Matt lui balança son mépris mais surtout le mot de passe. A contrecœur. Elle s'exécuta basculant son portrait sur le côté. A contrecœur. Laissant visible le passage vers la tour secrète de la meilleure maison du château. Il pensa à un merci. Il n'en fit rien.

Cent sept secondes plus tard approximativement. Il ressortit dans le couloir cette fois-ci avec sa baguette en main. Sourire narquois devant la mine déconfite de la gardienne des Rouge et Or. Victorieux il lui montra son arme d'un air triomphant. Finalement il était fin prêt. Mais il était en retard. Un peu plus. Il détestait être en retard. Toujours autant. Il reprit sa course effrénée en rangeant Léotia dans sa poche. Il en avait marre. Souvent. De l'oublier. Tout le temps.

Quelques escaliers plus loin. Il arriva complètement essoufflé au troisième étage. S'arrêtant appuyé contre un mur il en profita pour reprendre sa respiration. Scrutant le couloir devant lui il ne la vit pas. Des élèves croisèrent sa route. Mais pas elle. Son rythme cardiaque redevenu stable il se remit en marche arpentant le corridor. Il passa devant un prospectus sur lequel était collé la tronche du trésorier L.E.G.I.T. Au fur et à mesure de sa progression il distingua de plus en plus nettement la statue de Gunhilda de Gorsemoor. Devant « la sorcière borgne », facile comme lieu de rendez-vous. Stoppant son avancée à sa hauteur il ne vit toujours aucune trace de Lou. C'était tant mieux : finalement il n'était pas en retard. Il avait maintenant tout le loisir d'attendre la belle Verte espérant qu'elle n'ait pas oublié leur plan.


Couloir du 3ème étage - Page 48 Mattde10
Revenir en haut Aller en bas
Lou Gaellen
Lou Gaellen
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Couloir du 3ème étage - Page 48 Empty
Re: Couloir du 3ème étage

Message par : Lou Gaellen, Lun 30 Juil - 15:54


LA mutuelle accordée

Je le regarde avec délectation. Je crois bien qu'il va se faire dessus. Je ne m'en sentirais que mieux. Le gosse chouine depuis une bonne minute maintenant mais je n'ai toujours pas obtenu ce que j'attendais.

-  Bon alors ça vient ?

Il émet comme un gémissement entre deux sanglots. Un subtile mélange entre le pleur d'un petit chiot effrayé et le grognement d'un cochon. Et c'est ce qu'il est, au fond. Petit, rond, cheveux brun coupés au bol, nez retroussé, uniforme des Serdaigles, première année. J'adore m'en prendre aux premières années. On peut les intimider avec rien. Il suffit d'un regard d'acier pour les faire plier en deux. C'est presque trop facile.

Je soupire d’impatience.

-  Tu sais, plus tu prendras ton temps et plus ce sera pénible pour toi. Alors autant en finir une bonne fois pour toute non ?  

Mon ton se veut mielleux, presque rassurant. Mais il est en total contradiction avec le regard que je lui lance. Une technique d'intimidation peaufinée avec le temps.

-  Je te repose la question une dernière fois. Soit tu me donnes tout de suite ce magnifique livre que tu tiens entre tes mains, soit je raconte à qui veut l'entendre que tu enfreins le règlement de l'école.  

Oui, oui je sais … tout ça pour un foutu livre. Mais que voulez-vous, c'est mon péché le plus mignon. Les livres ont toujours été le remède à ma solitude et à mon ennui lorsque je vivais seule au Congo. Je suis devenue accro et je dévore autant de livres que je peux. J'ai l’embarra du choix à la bibliothèque mais je veux absolument ce livre là. La suite d'une de mes séries littéraires préférées.

Mon père devait me l'envoyer la semaine dernière mais il a été soit-disant trop pris par son travail et le colis tarde à arriver. Une chance que j'aie croisé par hasard ce garçon qui le montrait fièrement à l'un de ses camarades de classe. Je l'ai suivi un bout de temps avant qu'il ne se retrouve seul et aille se cacher dans un recoin sombre de l'école. Je l'ai surpris en train de lancer un sort en toute discrétion. Lequel ? Je n'en sais rien. Et je m'en fiche royalement. Je veux juste l'obliger à me donner ce que je veux.

Il finit par me le tendre en me laçant un regard de chien battu. Peine perdu mon pauvre. Il en faut plus pour atteindre mon cœur recouvert d'au moins cent couches de glace. Il n'est pas prêt de se fissurer. Pas pour si peu. Je le lui arrache des mains.

-  Et rappelle-toi. Si tu parles à qui que ce soit de notre petit échange, je m'arrange pour te dénoncer à un prof.  

Il fait oui de la tête, recroquevillé dans son coin comme un animal blessé, et je repars fièrement avec ma nouvelle acquisition. Je regarde l'heure. Je vais être en retard. Là encore, je m'en contre fiche.

Ce matin, dans la grande salle, j'ai reçu un hibou. Sur le papier était juste marqué « Lou, rendez-vous avant les cours devant la statue de  Gunhilda de Gorsemoor. C'est urgent. Signé Matt Deliers. »

Qui était ce type ? Et que me voulait-il ? Au début, par réflexe, j'ai déchiré la lettre et l'ai jeté par terre. On ne me donne pas d'ordre à moi. Je vais où je veux, quand je veux. Et puis, alors que je réfléchissait en même temps que je mangeais, le message a fini par m'intriguer. Et la curiosité l'a emporté.

Arrivée dans le couloir, j’aperçois la fameuse statue. Un rouge semble attendre. Taille normale, un peu maigre, il doit avoir à peu près mon âge. Il me tourne le dos . Je m'approche et l'accoste d'un ton sec et cassant.

-  C'est toi le fameux Matt ? Qu'est-ce que tu me veux ?  

Oui, forcément, pas de bonjour ni de cérémonies. Vous vous attendiez à quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Matt Deliers
Matt Deliers
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Quatrième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Couloir du 3ème étage - Page 48 Empty
Re: Couloir du 3ème étage

Message par : Matt Deliers, Jeu 2 Aoû - 15:48



Il patientait tranquillement devant la statue. Immanquable avec son couvre-chef malgré les fortes chaleurs en vue. Loin d'être pressé mais appréhendant quelque peu. Et si finalement elle ne venait pas ? Après tout elle ne le connaissait pas. Elle n'avait donc aucune raison de se pointer. Regardant l'heure il hésita à partir confirmant sa crainte qu'elle ne viendrait probablement pas. Il se jura d'attendre encore cinq minutes. Après tout il l'avait bien observé, en toute discrétion évidente, elle les valait bien. Un caractère de feu. Une réputation à toute épreuve. Dépassant les frontières de la maison Serpentard. Crainte des nouveaux élèves. Méfiance des plus anciens. Une véritable pile électrique débordant d'énergie positivo-négative. A manier avec précaution si on ne veut pas que cela se retourne contre soi. Il rigolait intérieurement en pensant à elle.

Il sursauta lorsque la voix, qui se faisait tant attendre, s'adressa finalement à lui. Le timbre cassant de la Verte fendit l'air de manière chirurgicale. Cette foutue manie qu'avait les gens d'arriver dans votre dos. Vous faire flipper - involontairement ou non - en arrivant tel un prédateur à l'affût de sa proie. Sautant dessus au-dernier moment ne lui laissant aucune échappatoire possible. Il se retourna pour lui faire face en tentant aussi bien que possible de masquer son intimidation. Elle était en retard. Mais il se garda bien de le lui dire, simplement heureux qu'elle soit là. Pas de bonjour ni autres formalités, la fille était directe. Il lui sourit. Fameux.. je ne sais pas. Mais Matt, c'est sûr.. c'est moi. Il planta ses yeux dans les bleus qui lui faisaient face. Des cheveux bruns et des tâches de rousseur sur la frimousse. C'était donc elle dont « tout le monde » avait peur ? Elle ne semblait pas si intimidante pourtant. Et pourtant justement, une bonne majorité du château semblait s'en méfier. Elle ne semblait pas si intimidante pourtant. Et pourtant justement, Matt restait en alerte et méfiant. Enfin bon. Si elle était là, c'est qu'elle avait reçu son petit mot. Et si elle avait reçu son petit mot, c'est qu'elle était intriguée. Et si elle était intriguée, c'était un bon point pour le Gryffondor. Il voyait là une potentielle complice dans sa poche. Un allié de poids à la réputation déjà faite. Quelqu'un qu'il ne fallait pas trop faire chïer sous peine de s'exposer.

Sans plus attendre, sans détacher son regard des prunelles de Lou, Matt lui annonça clairement la couleur. Il exposa rapidement son plan. Restait à voir si elle allait marcher ou se défiler. Priant pour la première option il tenta de se convaincre qu'elle n'était pas du genre à choisir la seconde. J'ai envie de m'amuser. On s'fait terriblement chïer dans Poudlard. Il sentit qu'il captait l'attention de la Serpentard. Il poursuivit donc son idée. Tu sais... Ta réputation n'est plus à faire. J'ai beaucoup entendu parler de toi. Par des premières années traumatisés dans ma salle commune ou dans la Grande Salle. Il marqua une pause. Observant avec prudence la fille postée juste devant lui. Il détestait de plus en plus les élèves de première voire seconde année. Ils se croyaient tout permis. Ils bousculaient les autres sans s'en soucier. Juste pour être sûrs d'arriver à l'heure à des cours. Juste pour être sûrs d'avoir une place à côté de leurs potes dans la Grande Salle. Des véritables gamins. Alors que lui-même n'était qu'en troisième année. Et pourtant il sentait la différence d'âge et de maturité. S'égarant dans ses pensées, il se re-concentra sur la belle Verte qui attendait visiblement la suite. Je propose de recadrer quelques élèves qui se croient tout permis. Un large sourire affiché sur la frimousse, il se gratta machinalement le bonnet. J'ai pensé que tu étais LA personne de la situation. Prendre quelques premières années et leur rappeler qui fait la loi ici. Enfin.. tu vois quoi.. Qu'en penses-tu ? Il la dévisagea espérant une réponse dans un premier temps. Positive, dans un second temps.

Couloir du 3ème étage - Page 48 Mattde10
Revenir en haut Aller en bas
Lou Gaellen
Lou Gaellen
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Couloir du 3ème étage - Page 48 Empty
Re: Couloir du 3ème étage

Message par : Lou Gaellen, Ven 3 Aoû - 15:27


Il semble que le Matt en question soit en fait à peine moins âgé que moi. Il a l'air surpris lorsqu'il se retourne. Il ne m'avait pas vu venir. Tant mieux, j'aime ça surprendre les autres.

- Fameux.. je ne sais pas. Mais Matt, c'est sûr.. c'est moi.

En tout cas il ne manque pas d'humour. Mais je ne réponds pas, je me contente d'observer, attendant la suite. Attendant de savoir ce qu'il me veut.

- J'ai envie de m'amuser. On s'fait terriblement chïer dans Poudlard.

J'arque un sourcil. Ah oui ? Comment ça ? Faut qu'il m'en dise un peu plus. En tout cas ça devient intéressant.

- Tu sais... Ta réputation n'est plus à faire. J'ai beaucoup entendu parler de toi. Par des premières années traumatisés dans ma salle commune ou dans la Grande Salle.

Lui, je l'aime bien ! Il a su flatter mon ego. Ma réputation ? Traumatisés ? Cool. Si les premières années commencent à parler de moi dans les couloirs, ça signifie que mon « travail » a porté ses fruits. Il faudrait juste que je fasse attention quand même à ce que ça n'arrive pas aux oreilles des professeurs, on des préfets. M'enfin, j'en suis quand même très fière.

- J'ai pensé que tu étais LA personne de la situation. Prendre quelques premières années et leur rappeler qui fait la loi ici. Enfin.. tu vois quoi.. Qu'en penses-tu ?

Encore mon ego qui s'emballe. Décidément. Mais attends … Un Grifondor qui me demande de l'entraîner dans mes combines ? Louche non ? Et si finalement mes petites manigances étaient parvenue aux oreilles de quelques représentants de l'école. Un préfet ? Un professeur ? Il faut que je m'en assure.

Je croise les bras pour montrer que je reste sur la défensive. Je le toise de haut en bas. Du moins j'essaie, car avec ma petite taille ce n'est pas si facile. Je prends mon air dubitatif.

-  Leur rappeler qui fait la loi hein ? Pourquoi tu veux faire ça ? C'est quoi ta motivation ? Et puis qu'est-ce qui me dit que tu ne fais pas ça pour me piéger et me balancer à un responsable ?  

Questions légitimes. Après tout, il faut toujours savoir à qui on a à faire avant de se lancer dans une telle entreprise.
Revenir en haut Aller en bas
Matt Deliers
Matt Deliers
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Quatrième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Couloir du 3ème étage - Page 48 Empty
Re: Couloir du 3ème étage

Message par : Matt Deliers, Sam 18 Aoû - 16:53



Toujours en train de la fixer du regard, le Deliers attendait patiemment la réponse adverse. Les bras croisés pour montrer sa méfiance Lou semblait dubitative quant au plan de Matt. Ce dernier refusait néanmoins de se laisser abattre. La Serpentard avait toutes les raisons du monde de se méfier. Plus petite que lui mais beaucoup plus dangereuse. Une véritable potion à manipuler avec le plus grand soin. Et pourtant. Lou semblait intriguée mais sur ses gardes. Normal. Sa réponse légitime bourrée de questions méfiantes était on ne peut plus justifiée. Matt haussa un sourcil devant tant d'interrogations. Normal. Voilà qu'elle voulait un CV complet - de son maigre passé de délinquant Poudlardien - et une lettre de motivation pour justifier le plan à venir. Comme si elle avait besoin d'un justificatif pour faire une connerie. Il n'avait pas prévu cela. Mais après tout pourquoi pas. Si ça pouvait la rassurer.

Matt s'approcha d'elle si bien que son visage n'était plus qu'à quelques centimètres de celui de Lou. Comme pour la défier d'un contact aussi rapprochée sans qu'ils ne se connaissent. Ses prunelles chocolat plantées dans celles bleues de la Verte pour tenter d'y déceler quelque chose. Il était intimidé mais tentait néanmoins de le cacher. Il ne voulait pas qu'elle le découvre. Un sourire à peine dessiné sur le coin de la bouche. Sans la dévisager il répondit à voix basse afin de s'assurer qu'elle seule entendrait la suite. Me dis pas que t'en as pas envie ? Comme si le fait de s'avancer si près la ferait changer d'avis ou revenir sur sa position défensive. Bonne technique politicienne. Répondre à une question par une autre. C'est vrai, rien ne te garantit que je ne vais pas te la faire à l'envers. Lui dire qu'elle a sa parole, qu'il jure que jamais il ne la balancerait. Pure bullshit en barre. Il hésita un long instant à lui donner Léotia, sa baguette, en gage de bonne foi. Il ne le fit pas. Trop de risque et trop d'exposition personnelle. La prise de confiance l'un envers l'autre était en cours et se devait réciproque. Je joue cartes sur table et ne suis pas là pour te baratiner. Juste pour exécuter un coup de maître vite fait bien fait. Soit t'en es soit tu pars et je me dém€rde tout seul. Matt essayait de la piquer au vif sans trop se mettre en avant. Promis j'dirais pas aux premières années que tu t'es défilée devant une telle prise de risque. Tant pis pour y aller avec des pincettes.

Couloir du 3ème étage - Page 48 Mattde10
Revenir en haut Aller en bas
Lou Gaellen
Lou Gaellen
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Couloir du 3ème étage - Page 48 Empty
Re: Couloir du 3ème étage

Message par : Lou Gaellen, Sam 29 Sep - 6:03


Matt me provoque. Je le sais. Laisser entendre que j’ai peur n’est qu’une habile manœuvre pour m’atirer dans sa combine, me manipuler, faire de moi ce qu’il veut. Et vous savez quoi ? Ça marche. Ironie de la chose, j’ai beau le savoir, je fonce. Je déteste m’entendre dire que je ne suis qu’une dégonflée. Alors j’y vais même si je sais pertinemment que je me suis fait rouler comme une débutante.

- Ha ouais ? Moi ? Me défiler ? Tu rigoles ou quoi !

En plus il a bien raison sur une chose : on se fait terriblement ch*er ici. Enfin quand t’as pas vraiment d’amis, à part martyriser les petits nouveau, il n’a pas beaucoup d’occupation... Et justement, deux petits bleus - dans les deux sens du terme - c’est ce qui se ramène dans le couloir. Perdus, appeurés, de vrais petits agneaux. Et le loup que je suis s’en lèche déjà les babines. Je crois bien que je n’ai encore jamais eu affaire à eux en plus. Super. Une belle opprortunité. Reste à savoir ce qu’on pourrait faire d’eux. C’est En passant à côté de nous qu’ils me donnent la meilleur idée qui soit.

- ... si il paraît que s’en est infesté je te dis ! C’est mon grand frère qui me l’a dit !
- Et moi je te dis que ça n’esxiste pas les sombrals !
- Il n’y a qu’une solution pour que tu me crois, aller les voir par nous même !
- Dans la forêt interdite ? T’es barge ou quoi ? Si on se fait prendre, on risque de se faire renvoyer de l’ecole !

Vous savez ce qu’on dit ? La curiosité est un vilain défaut. Et ces deux là vont l’apprendre à leur dépend. Je fais un clin d’œil à Matt et me tourne vers les deux petits Serdaigles.

- Ton potte à raison tu sais, la meilleure façon pour le savoir, c’est d’aller voir. Et vous avez de la chance, nous à partir de la troisième année on a le droit d’y aller et d’amener des petits comme vous à la lisière de la forêt...
- C’est vrai !?
- Mais il ne faut pas une autorisation ?
Si, mais si vous voulez on peut aller se les procurer et on vous rejoint sur place après... ça vous va ?
- Oh oui super !!
Ok donnez-nous vingt minutes et c’est bon.

J’attends que les deux naïfs se soient éloignés pour me tourner vers Matt.

- Avec des premières années, c’est encore plus facile ! Bon... je dois passer à mon dortoir pour récupérer un truc. On se rejoint là bas directement ça te va ?

HRP : désolée pour le retard, j’ai eu un petit contre temps ... des bisous !!
Revenir en haut Aller en bas
Matt Deliers
Matt Deliers
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Quatrième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Couloir du 3ème étage - Page 48 Empty
Re: Couloir du 3ème étage

Message par : Matt Deliers, Lun 8 Oct - 12:39



Piquée au vif la belle Verte sembla offensée de cette légère attaque. Le Deliers sourit malicieusement toujours en la fixant du regard. De plus en plus il s'efforçait de jouer sur la corde sensible avec les gens. C'était tout un art qu'il s'efforçait de maîtriser pour parvenir à ses fins. Et le mieux dans l'histoire ? C'est que cela fonctionnait à merveille. Pas toujours, la plupart du temps. Là, oui. Elle était imprévisible certes. Mais pas sur tous les points.

L'excitation gagna non seulement du terrain, le couloir du troisième, leur corps tout entiers. Mais elle fourmillait en MattEtLou. Deux petits aiglons, à peine plus âgés que le strict minimum pour étudier dans le château, arrivèrent en fanfaronnant. Grave erreur. Ils ne le savaient pas encore mais le piège s'était déjà refermé sur eux. Sans qu'ils en aient conscience. Comme pour prouver au Gryffondor qu'elle en avait sous la robe, elle monta en un instant un échafaud: un plan ingénieux digne des plus grands génies du mal que Poudlard ait connus.

Il l'observa faire, d'un air tout à fait émerveillé. Adossé contre le mur il dévisagea tour à tour les deux petites âmes innocentes et Lou. Les prunelles firent alors la navette entre toutes les personnes de cette concertation improvisée. Sans rien dire, il se contenta d'hocher la tête par moment afin d'accentuer la crédibilité de la Serpentard, la véracité de ses dires.

Les deux bleus s'enfuirent tranquillement au loin pour disparaître à l'angle du couloir. Mais il les reverrait bientôt, d'une certitude de plus en plus évidente. Lou se tourna vers lui alors il supporta une nouvelle fois les iris bleus qui le regardèrent. Passer à son dortoir récupérer des affaires ? Peut-être devrait-il en faire autant; récupérer une veste et une écharpe, juste au cas où.

Oui, les premières années sont assez naïfs. Mais chose plutôt surprenante, ils sont à Serdaigle. Comme quoi...
Très bien, je passe vite fait au mien et on se retrouve directement là-bas.
Dans vingt minutes, à la lisière de la forêt.


Enjoy. Il lui retourna son clin d’œil avant de lui adresser un signe de tête entendu. Tournant les talons ils repartirent sans un bruit chacun dans le sens opposé de l'autre. Ainsi donc les choses sérieuses allaient commencer. Plus vite que prévu. Toujours ce sentiment d'excitation, masquée physiquement, mais bien présente au fond de lui, qui venait de se réveiller terriblement.

Fin du RP.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Espinosa
Ethan Espinosa
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Couloir du 3ème étage - Page 48 Empty
Re: Couloir du 3ème étage

Message par : Ethan Espinosa, Lun 12 Nov - 7:34


[RP avec Castielle Colt, Rikka M. Bennett et Elly Wildsmith]

Une balade nocturne qui se solde par une retenue


Ce soir-là, Ethan sortait d'un cours de Potions en pleine forme avec un petit sentiment d'euphorie. Malgré tout, il ignorait totalement ce qui pouvait le plonger dans cet état, car d'habitude, il avait l'air triste et complètement abattu. En sortant de la classe, il se mit à marcher sans vraiment savoir où il allait. Marcher dans le château était presque une passion pour lui. Il avait beau être à Poudlard depuis déjà cinq ans, il ne pouvait pas se lasser de ce décor merveilleux et somptueux. C'était comme s'il faisait un rêve éveillé et toujours le même. Lorsqu'il regarda sa montre, il remarqua que l'heure de manger était venue. Il arpenta les couloirs du château et arriva à celui du troisième étage. Il remarqua de nombreuses armures exposées et se demanda à qui elles pouvaient bien appartenir. Il songea à cela jusqu'à ce qu'il arrive à la grande salle.

Le jeune Pouffy était tenaillé par la faim et il englouti un repas complet en moins de quinze minutes, ce qui était plutôt rare. Généralement, manger aussi vite le rendait malade. A la fin du repas, il n'était pas du tout fatigué, mais il se dirigea quand même vers la salle commune des Poufsouffle pour prendre des affaires propres. Il avait envie d'aller se prélasser sous la douche afin de souffler un peu. Il faut dire que les études, que ce soit chez les Moldus ou chez les sorciers, prennent beaucoup de temps et ne laisse pas vraiment des moments de répits. Il arriva dans la Salle Commune et monta immédiatement dans les dortoirs en passant devant ses camarades, la majorité en train de discuter prêt du feu de cheminé.

Il emporta avec lui des affaires de rechanges et alla dans les salles de bains prévus pour les petits Blaireaux. Pendant ce temps-là, une pensée lui vint à l'esprit. Que pourrait-il faire cette nuit s'il n'était pas fatigué ? Il faisait rarement des balades nocturnes, mais cela lui prenait de temps à autres quand il n'arrivait pas à dormir. Après une longue réflexion, une idée lui parvient enfin, mais c'était plutôt risqué. Il ne fallait pas se faire prendre par quelqu'un, surtout pas par un adulte. Si sa mère apprenait cela, elle serait vraiment furieuse. Il afficha alors un large sourire et fît mine d'aller se coucher en même temps que les autres.

Comme il l'avait prédit plus tôt dans la soirée, il ne parvint pas à s'endormir, alors que les autres dormait déjà à poings fermés. Il esquissa un petit sourire et se leva discrètement. Il descendit dans la salle commune et sorti dans les couloirs. Il marcha longuement en faisant quelques détours pour éviter de croiser les professeurs qui marchaient beaucoup la nuit afin d'effectuer des surveillances. Il arriva enfin au couloir du troisième étage et se mît dans un coin. Il sorti sa baguette magique et la pointa vers une armure. Sans crier gare, il lança un sortilège :

- Stupéfix.

L'armure tomba et provoqua un énorme vacarme. C'était la première fois qu'il faisait quelque chose de contraire au règlement en dehors des balades nocturnes. Il n'avait jamais eu l'idée de dégrader du matériel. Mais il avait envie de s'amuser comme il pouvait, car il en avait assez de la vie monotone qu'il menait. Il se demandait maintenant si un élève ou professeur l'avait entendu. Il patienta un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Castielle Colt
Castielle Colt
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Couloir du 3ème étage - Page 48 Empty
Re: Couloir du 3ème étage

Message par : Castielle Colt, Mer 14 Nov - 13:06


Rien ne se passe jamais comme prévu en ce monde. Et ça a de quoi grandement énerver notre fraîchement nouvelle batteuse de l'équipe de quidditch Poufsouffle. Après avoir fait le plein au banquet elle était repartie sur le terrain pour un entraînement. Au moment de signer son nom la jeune fille ne se doutait pas que la pratique de ce sport ne se résumait pas à simplement jouer de la batte en match, il y avait aussi tous les à-côtés. Et les à-côtés ne lui plaisaient pas, mais alors pas du tout ! Lever à l'aube pour s'entraîner, ses heures de libres réquisitionnées pour les mêmes raisons et on ne parle même pas des soirées interminables à se faire des passes. Qu'est-ce qu'elle en avait à faire, des passes, elle est pas poursuiveuse m*rde ! Mais non, paraît qu'on avait besoin d'elle même quand elle avait l'impression de perdre son temps.
Heureusement que pour compenser tout ça, il y a les matchs eux-même. Où là on peut casser des dents par cognard en toute tranquillité.

En route donc pour rentrer au terrier, après un long détour par les cuisines, une Castielle encore en uniforme et armée de sa batte baille à s'en décrocher la mâchoire. Sans le moindre remords la sorcière se dit que le cours du lendemain matin n'est pas aussi important que son sommeil, hors de question qu'elle ne se lève avant 10h !
Sa chatouille-grattouille de poire secrète se suspend en entendant un bruit familier. Un bruit de ferraille. De la ferraille qu'on caillasse, de toute évidence. Ce simple son lui redonne le sourire, on dirait bien que cette nuit quelqu'un éprouve le besoin de se passer les nerfs apparemment. Intéressant !

Intéressant parce que ça change ! Intéressant parce que pour une fois c'est pas elle qui a commencé. Intéressant parce que malgré les tiraillements dans ses muscles, jambes, bras et dos tous confondus, la jeune fille décide d'aller voir ça de plus près.

L'origine du grabuge ne fut pas difficile à trouver, une fois montée au troisième étage Cassie a simplement suivi les pièces de métal. Pas très prudent le trouble-fait ! Attrapant une épaulette (pas sûre que ça se dise pour une armure mais dans le doute on va dire que si) notre Poufsouffle du dimanche laisse son regard parcourir la scène. L'armure avait bien valdingué, ce n'était donc pas dû à une salve de coups mais plutôt à un sort. " Aah les sorciers, pas capable d'utiliser leurs dix doigts même pour frapper des tas de ferrailles ! "
Petite moquerie lancée en même temps que l'épaulette en direction du grand dadais qui se croyait à l'abri des regards dans son coin. " Une cachette ça doit englober tous les points de vue Einstein " Pas doué. Faut dire aussi qu'elle n'en est pas à son premier coup d'essai, elle. " Puis si tu voulais pas te faire chopper c'est raté "
Sourire mutin sur les lèvres et couleur orangée sur les lunettes, Castielle fait léviter d'un coup de baguette plusieurs pièces d'armure avant de les envoyer valser dans les escaliers. Prenant des directions diverses suite aux chocs, s'étalant sur plusieurs paliers ( et en plus avec les marches qui changent de directions ) elle ajoute " Voilà au moins comme ça on brouille les pistes et gagne du temps ! "

Elle se la pète un peu mais clairement la sorcière s'amuse déjà. Puis ce n'est pas comme si elle craignait les retenues, dans cette école rien n'est moins à craindre que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Espinosa
Ethan Espinosa
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Couloir du 3ème étage - Page 48 Empty
Re: Couloir du 3ème étage

Message par : Ethan Espinosa, Jeu 15 Nov - 11:50


Ethan était encore en train de patienter. Même s'il espérait ne pas se faire prendre par qui que ce soit, élève comme professeur, il changea presque d'avis. Il faut noter que ce n'est pas une attitude qui lui ressemble en temps normal. Ce n'est qu'après avoir eu cette pensée à l'esprit que son vœu s'exauça. En effet, quelqu'un venait d'arriver derrière lui et une voix de fille s'adressa à lui après avoir lancé ce qui semblait être une épaulette d'armure devant lui :

- Aah les sorciers, pas capable d'utiliser leurs dix doigts même pour frapper des tas de ferrailles !

Il se retourna brusquement pour faire face à une jeune fille qui semblait également être chez les Poufsouffle. Elle ajouta ensuite :

- Une cachette ça doit englober tous les points de vue Einstein. Puis si tu voulais pas te faire chopper c'est raté.

Le jeune homme était stupéfait par les dires de la jeune fille en face de lui, tout simplement parce qu'il était encore sous le choc de son arrivée. Mais il trouvait également qu'elle était un peu arrogante, ce qui l'irrita. Il ne pouvait pas supporter que les gens puissent être aussi pénible quand ils parlaient. D'ailleurs, il se demandait aussi ce qu'elle pouvait faire au beau milieu de la nuit dans les couloirs du château. Peut-être qu'elle avait aussi envie de se balader. Mais à en juger par son attitude, il en déduisait que ce n'était pas spécialement le cas. En effet, elle brandi sa baguette en affichant un grand sourire afin d'envoyer valser des parties de l'armure dans les escaliers. Elle lui dit alors :

Voilà au moins comme ça on brouille les pistes et gagne du temps !

Abasourdi, il répondit :

- Tu m'as fait peur espèce d'idiote. Je peux savoir ce que tu viens faire ici ? dit-il sur un ton ferme. J'ai simplement voulu lancer un sortilège sur cette armure, mais à cause du bruit que tu viens de faire, on va effectivement se faire prendre par un prof, lança-t-il énervé. Si on se tape une retenue, ça sera ta faute. J'imagine d'ailleurs que tu as déjà un passé de délinquante avec ce que tu dis ?

Il était tellement énervé qu'il avait oublié l'essentiel, enfin... Presque. Il lui demanda alors :

- D'ailleurs, t'es qui ? Et puis qu'est-ce que ça peut te faire de brouiller les pistes ? Je ne t'ai rien demandé moi.

Il se tenait face à elle en serrant sa baguette de toute ses forces prêt à se défendre si elle attaquait.
Revenir en haut Aller en bas
Castielle Colt
Castielle Colt
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Couloir du 3ème étage - Page 48 Empty
Re: Couloir du 3ème étage

Message par : Castielle Colt, Jeu 22 Nov - 10:24


C'est qu'il se permet d'être ingrat le petit rebel en couche culotte ! Non mais on lui aura tout fait à notre Cassie ! Elle qui lui accorde une faveur de bon samaritain, alors qu'elle pourrait tout aussi bien le choper par le bras et l'amener auprès d'une quelconque forme d'autorité dans ce château ! Ça lui ferait une belle jambe tiens !

" T'es pas vraiment une lumière toi hein ? "
Avoir peur d'une retenue ? Sans son intervention il se serait pas fait choper parce que son petit sort de première année n'avait pas fait assez de bruit pour ça ? Clairement tous les fils n'étaient pas branchés dans sa petite tête.
Quant à son éventuel passé de délinquante... le pauvre minet il sait même pas à quel point il tape dans le mille. " Moi j'étais partie pour t'aider mais si c'est comme ça que tu le prends " Sourire espiègle, teintes grisées colorant les lunettes et bras joueur faisant rouler la batte de quidditch dans les airs avant de venir la caler dans le creux de son épaule " On peut jouer ça différemment sur tu préfères. À ton avis qui est-ce qu'on va croire ? L'élève anonyme qui de toute évidence n'a aucune excuse pour se trouver là à cette heure ou bien la joueuse de quidditch émérite qui revenait d'un entrainement quand elle a surpris un vilain garnement de sa maison faire des bêtise dans le noir ? Mh ? "

Depuis qu'elle est passé membre officiel de l'équipe et qu'on l'applaudit pour envoyer des cognards dans la tête des adversaires, Castielle a pris goût aux arguments d'autorité. Elle, elle a du pouvoir, lui est tout en bas de l'échelle. Si elle était préfète ce serait encore mieux ! Double pouvoir sur la populace ! Ah que ce serait marrant de faire marcher au pas tous ces petits blaireaux au rythme de ses ordres
Mais préfète c'est beaucoup trop de responsabilité, alors quelque part elle n'envie ce rôle que dans ses rêves. N'empêche qu'elle ne pense plus se passer de cette sensation d'ascendance sur autrui de par sa position. On dit que l'argent corrompt, c'est tout aussi vrai que la puissance.
Tel un chat se délectant de jouer avec sa proie, la brune prend un air faussement déçu et inquiet tout en shootant dans un morceau de ferraille traînant encore à sa portée, accompagnant le bruit d'un sonore " Mais pourquoi tu continues à faire ça, camarade ? " Pas très fière du "camarade" mais dans l'improvisation du moment elle n'a rien trouvé de mieux. " Tu vas avoir des ennuis tu sais ..." Regard coulant vers sa victime du soir.

Jusqu'à quel point pourra-t-elle le mettre dans la mouise avant qu'un prof ne débarque ?
Les paris sont ouverts.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Couloir du 3ème étage - Page 48 Empty
Re: Couloir du 3ème étage

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 48 sur 50

 Couloir du 3ème étage

Aller à la page : Précédent  1 ... 25 ... 47, 48, 49, 50  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.