AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 50 sur 50
Couloir du 3ème étage
Aller à la page : Précédent  1 ... 26 ... 48, 49, 50
Ethan Espinosa
Poufsouffle
Poufsouffle

Couloir du 3ème étage - Page 50 Empty
Re: Couloir du 3ème étage

Message par : Ethan Espinosa, Mer 27 Fév - 9:43


Je me demande vraiment jusqu'où cette histoire va aller. Personnellement, si on écope seulement d'une retenue, je ne m'en plaindrai pas. C'est forcément mieux que d'être renvoyé et d'être puni derrière par ses parents. Je tiens à terminer mes études de sorciers, c'est bien trop important à mes yeux. Je sais déjà que ma réaction risque d'énerver Miss-casse-pieds, mais qu'importe ? J'ai fait une connerie, j'assume. Mais je ne vais pas m'en vanter non plus. Se repentir est sûrement la meilleure solution. Mais c'est simplement ce que je pense moi. Je sais qu'elle ne sera pas du même avis, mais ce n'est pas très grave. Enfin, je l'espère. La seule chose dont je rêve à cet instant, c'est disparaître n'importe où. Je commence à me sentir mal et je regrette déjà trop mes actes de vandalisme. Pourquoi j'ai fait ça en fait ? Ha ouais, pour arrêter de m'ennuyer. P*utain, quelle idée... J'suis vraiment abruti parfois. Mais j'ai l'audace de le reconnaître, moi. Certains... c'est pas gagner, malheureusement. Je n'ai pas le temps de dire quoi que ce soit que je me retrouve plaqué contre le mur sans m'y attendre. Je crois que Castielle est complètement folle en fait :

- L'insolence vaudra toujours mieux que d'avoir le QI d'une moule.

Et la revoilà qui est désagréable. Elle pense simplement me faire peur, mais elle ne me connaît que très mal. Elle ignore ce que j'ai vécu dans le passé, surtout quand j'avais entre 10 et 11 ans. J'ai eu l'habitude d'être violenté, donc ça ne m'atteint même plus. Ainsi, j'ai le QI d'une moule ? Mais elle a un sérieux problème celle-là. J'ai envie de lui lancer un sortilège pour la calmer un peu. Elle ne mérite que ça de toute manière. Je l'entend déverser des mots, mais c'est comme si elle parlait dans une langue étrangère. Je lève les yeux au ciel pendant qu'elle me tient par le col. Peut-être qu'un jour elle va me lâcher. Ce qui me surprend le plus, c'est la réaction de la prof. Elle reste là, normal. Castielle se retourne enfin vers Elly :

- Oui c'est ça allez-y punissez nous, ça m'apprendra à donner un coup de main à mon prochain tiens.

Et maintenant, elle se fait passer pour la victime. Comme si elle avait réalisé sa bonne action de la journée. Mais qu'est-ce qu'elle croyait ? Que l'enseignante allait laisser passer ça ? Qu'elle allait la féliciter pour m'avoir "aidé" ? J'ai presque envie de rire. Je me demande ce qui se passe dans la tête des professeurs présents. Je me demande pourquoi Wildsmith lève les yeux au ciel. Bon, ma question est sûrement rhétorique, mais j'aimerai juste savoir ce qui nous attend. Enfin, ce qui m'attend. L'autre, je m'en tape complètement.

- Miss Colt, vous devriez vous calmer. Quant à vous Mister Espinosa, vous devriez trouver une autre manière de combler votre ennui. Et si je peux vous donner un conseil, quand vous vous mettez dans des emmerdes jusqu’au cou, ayez l’audace de les assumer jusqu’au bout. Quel qu’en soit le prix à payer

Non, tu penses ? Évidemment qu'elle devrait se calmer, il était temps qu'on lui fasse remarquer. On dirait une dégénérée franchement. Moi, ben... Elle a raison, je dois m'amuser autrement pour combler cet ennui total et profond. Quand elle se rapproche de moi et me donne son conseil, je ne peux m'empêcher de rire. J'ai assumé mes erreurs il me semble. J'ai simplement demandé ce qui allait se passer. Je n'ai pas chercher à nier la vérité. Oui, j'ai fait n'importe quoi.

- Mais tout d’abord, vous allez me nettoyer tout ça.

Évidemment, on ne va pas laisser les lieux comme ça, faut être stupide quand même. Je regarde l'autre enseignante s'éloigner doucement. Mais avant tout, je me devais de dire et faire quelque chose :

- Je n'ai pas chercher à nier quoi que ce soit professeur, donc j'assume pleinement ce que j'ai fait. Mais vous avez raison, je comblerai mon ennui autrement. Quant à toi, espèce de folle, tu pensais me faire peur avec ton attaque à deux balles ? Qu'est-ce que tu imaginais ? Remballe tes injures !

Je sors aussitôt ma baguette magique, tout en sachant que je vais refaire une connerie :

- Repulso !

Ça t'apprendra.
Revenir en haut Aller en bas
Castielle Colt
Castielle Colt
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Couloir du 3ème étage - Page 50 Empty
Re: Couloir du 3ème étage

Message par : Castielle Colt, Mer 27 Fév - 16:24


Il ne sait donc que parler ? C'en était triste à voir. Les lunettes de Castielle toujours dans les rouges, la sorcière plisse les yeux derrière ses verres. Ce garçon va avoir de sérieux problèmes dans la vie et bien plus grave qu'une expulsion s'il continue comme ça. Toujours dans l'idée de lui faire regretter son attitude, Castielle cogite déjà sur ses futurs plans de vengeance. En quelques secondes, elle en a déjà vingt-cinq dont deux impliquant un dragon et trois qui, si elle se faisait prendre, lui vaudraient un aller simple pour Azkaban. Ah ça, quand on a un moteur aussi puissant que le ressentiment et l'injustice, l'esprit humain devient soudain incroyablement prolifique !
Enfin, le sien, en tout cas.
Parce que clairement, l'huître à brushing, elle, n'était pas comme ça. Non, au contraire même ! Le peu de neurones que Machin-Chose possède, il les utilise pour... faire encore plus de trucs débiles ! Mais oui ! Si elle avait été une Serdaigle, elle aurait sûrement trouvé ça fascinant et lui aurait demandé de signer un papier histoire de récupérer son cerveau, pour la science ou un truc du genre. Etudier les cas de stupidité profonde, ça peut que aider l'humanité à avancer, non ?

Quand un amateur se laisse gagner par ses émotions, il est facile à contrer. Castielle ne prend même pas la peine de faire sa drama-queen, c'était trop ridicule de le voir comme ça et EN PLUS EN FACE DE LA PROF. Qu'il continue donc de creuser jusqu'à trouver du pétrole, un crétin de compétition celui-là.
Un protego suffit et ce qu'il croyait être un bombe se transforme en pétard mouillé. A ce niveau-là, en rajouter une couche serait tirer sur l'ambulance. Et le pire c'est qu'elle adore ça, tirer sur les ambulances, la Castielle (ou sens figuré bien sûr, pas sur des vraies ambulances, non parce que bon la confusion est vite faite, ok la narratrice s'arrête-là) !
" La dame a dit de ranger, Arthur. T'es pathétique. "
Si c'est un règlement de compte qu'il veut, elle sera ravie de le lui offrir. Un contre un, parking des Trois Balais, pas de soucis pour elle. C'est juste que les crimes d'honneur à résoudre ça se fait rarement en présence d'une autorité telle que (au hasard hein) une prof qui se trouve juste à côté des parties impliquées.

En fait, tout ça est une insulte envers les huîtres, Castielle devrait trouver mieux que ça, pour la prochaine fois.
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Couloir du 3ème étage - Page 50 Empty
Re: Couloir du 3ème étage

Message par : Elly Wildsmith, Lun 11 Mar - 12:19


Visiblement, la présence de l’enseignante ne semble pas posée de souci outre mesure aux deux étudiants qui continue leurs petites guéguerres pré-pubères. Oui c’est gratuit mais qu’importe. La professeure constate donc simplement l’ampleur des dégâts quand Ethan balance un sortilège sur la jeune Colt qui laisse un charme du bouclier mourir sur ses lèvres. Pas de dégâts colossaux mais la brune fulmine intérieurement, ses mâchoires se crispent alors que les deux élèves s’envoient respectivement sur les roses.

La brune s’adosse au mur, fait tournoyer sa baguette entre ses doigts. De nombreux sortilèges lui viennent en tête, tous destinés à les faire souffrir horriblement. Mais il faut avouer que ce n’est ni le lieu, ni l’endroit pour ça. Alors elle se contente d’élever la voix, de menacer, une dernière fois « Le prochain qui lève sa baguette pour attaquer l’autre fera perdre 50 points à sa maison et aura le plaisir de passer ses cinq prochains samedis en retenue ». Privation de liberté et rappel sur les gains de la maison qui pouvaient s’envoler aux moindres problèmes.

« Il me semble vous avoir demandé de ranger votre bordel, sachez que je perds patience alors hâtez-vous ». Pas de sortilège, pas pour l’instant, mais gare à eux s’ils pensaient pouvoir continuer leur petite bataille sans en subir les conséquences. La brune réfléchissait en effet à tous les moyens susceptibles de les faire souffrir, un sourire narquois sur le visage. Parfois, cela faisait simplement du bien au moral à imaginer. C’était sans doute le cas ici d’ailleurs.

Elle toisait du regard les deux étudiants, ne comprenant pas trop pourquoi ils avaient agis ainsi. Enfin, la brune ne connaissait Castielle que du Quidditch où elle semblait rigoureuse sur le terrain et dans les vestiaires, mais concernant Ethan elle avait cru, sans doute à tort, que c’était un élève intelligent et qu’il était plutôt de ceux qui passaient son temps à la bibliothèque plutôt qu’à faire des conneries dans les couloirs de l’école.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Espinosa
Ethan Espinosa
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Couloir du 3ème étage - Page 50 Empty
Re: Couloir du 3ème étage

Message par : Ethan Espinosa, Mar 12 Mar - 10:22


Est-ce que sortir ma baguette pour lancer un sortilège à l'autre folle était une bonne idée ? Hm, non, je ne crois pas. Mais je n'ai pas réussi à me contrôler, c'est comme ça. Je sais d'avance qu'une retenue nous attend tous les deux, mais je sais aussi que je risque l'expulsion pure et simple si je continue à faire des conneries. On a foutu un bordel monstre dans les couloirs et pourtant, c'est comme si rien ne semblait pouvoir nous arrêter. Même l'enseignante n'y peut rien... A mon avis, elle doit fulminer de l'intérieur à cause de notre comportement totalement déplacé et puéril. Je croise le regard de Madame-Insolente. Ses yeux sont rouges, comme s'ils étaient injectés de sang. Je suis sûr qu'elle cherche déjà à se venger de moi. Mais qu'importe, elle tombera bien bas si elle s'abaisse à ce niveau. La vengeance, c'est pour les faibles. Les plus forts se taisent et tracent leur chemin. Ni plus, ni moins. Mes émotions ont pris le dessus. Non seulement à cause de l'attitude de ma camarade de maison, mais aussi à cause de celle de l'enseignante. Elle n'a pas bougé le petit doigt pour éloigner l'autre quand elle m'a attaqué. Elle contre mon sortilège avec un simple Protego. Tant mieux pour elle.

- La dame a dit de ranger, Arthur. T'es pathétique.

Je t'ai sonné ? Non. Boucle-la. Elle se prend pour une prof ? Je n'ai aucun ordre à recevoir de sa part. Et plus je l'entend parler, plus elle me gonfle, mais que dire ? A force de parler, je m'enfonce et ce n'est pas la meilleure solution. Je me contente de lui jeter un regard méchant. Elle trouvera ça ridicule. Je m'en fiche. Elle n'a pas peur de moi, je le sais bien. Mais je ne cherche pas à lui faire peur. Seulement à lui faire comprendre que je n'ai que faire de ce qu'elle me raconte. J'ai bien envie de régler mes comptes avec elle, mais bon... Si c'est pour avoir plus d'ennuis, non merci. Quoique... à l'extérieur du château, c'est faisable non ? Puisque je ne serai plus dans l'enceinte du domaine. Je vais méditer là-dessus et au pire, elle aura une lettre dans sa volière.

- Non mais j't'explique... T'as rien à me dire. J'suis pathétique selon toi ? Tant mieux. Au pire, t'es pas à ma place. Alors garde ton venin pour le cracher ailleurs. Surtout avec ton pseudo passé de délinquante juvénile. Tu me fais pitié.

L'enseignante doit avoir du mal à nous supporter. Peut-être que Rikka aurait dû rester pour l'aider. Les dégâts provoqués par mon sortilège ne sont pas énormes, mais suffisent à énerver la brune. Je la regarde aussi qui se colle au mur derrière elle en faisant tournoyer sa baguette entre ses doigts. Je me demande à quoi... Oh non, elle ne va pas faire usage d'un sortilège sur nous quand même ? C'est illégal. Enfin je crois et... j'espère quoi.

- Le prochain qui lève sa baguette pour attaquer l’autre fera perdre 50 points à sa maison et aura le plaisir de passer ses cinq prochains samedis en retenue. Il me semble vous avoir demandé de ranger votre bordel, sachez que je perds patience alors hâtez-vous.

Faire perdre 50 points à ma maison ? Non merci. Surtout que ça ira vite, puisque nous sommes dans la même maison. Perdre 100 points est donc très facile, mais pas spécialement conseillé. Et être privé de mes samedis... Non merci. C'est bon pour elle, pas pour moi. D'habitude, je suis plutôt un élève modèle, puisque je suis souvent à la bibliothèque. Mais là, j'ai vraiment agit comme un abruti. De temps en temps, il faut bien se défouler ? Mais j'suis sûr qu'il y a de meilleurs moyens pour ça. Je n'en connaissais pas vraiment visiblement. Je me retourne vers ma camarade (oui, c'en est une malgré tout) et ne dit rien. Il vaut mieux que je me taise. Je me contente de me baisser et commence à ramasser les débris.

- Professeur ? Est-ce que... vous connaissez un sortilège de réparation pour supprimer toutes traces des dégâts que NOUS avons causés ?

J'insiste bien sur le "nous", puisque nous étions deux.
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Couloir du 3ème étage - Page 50 Empty
Re: Couloir du 3ème étage

Message par : Elly Wildsmith, Jeu 14 Mar - 11:41


Il semble que les mots et les menaces de la brune, qu’elle est bien évidemment prête à mettre à exécution, font de l’effet sur le jeune Espinosa. S’il semble avoir compris qu’ils devaient ranger leur bordel, il ne semblait pas avoir compris qu’il fallait qu’ils rangent par eux-mêmes et non à l’aide de la magie. La question qu’il pose va en ce sens en tout cas. La professeure ricane alors qu’elle répond doucement « Oh, je connais beaucoup de sortilège pour réparer vos dégâts. Tout comme je connais beaucoup de sortilège destinés à faire mal ». Une pause, un sourcier carnassier sur le visage, elle ajoute : « Si vous n’avez pas compris mon allusion, j’attends de vous que vous régliez les choses de manière toute à fait moldue, sans magie aucune. Sans quoi, je serais obligée de me servir de magie à mon tour, ce serait dommage, n’est-ce pas ? ».

Oh, ce n’était pas ce qu’elle voulait, bien entendu. Mais il fallait bien que les deux jeunes gens comprennent que la magie ne pouvait pas toujours les sortir du mauvais pétrin dans lequel ils s’étaient fourrés. Baguette toujours tournoyante entre ses doigts, la brune attendait une réaction de la part des élèves. Réaction qu’elle espérait plutôt propice aux rangements et au nettoyage qu’aux réflexions outrées et ulcérées. Mais les élèves étaient surprenants, aussi elle préférait rester sur ses gardes.
Revenir en haut Aller en bas
Castielle Colt
Castielle Colt
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Couloir du 3ème étage - Page 50 Empty
Re: Couloir du 3ème étage

Message par : Castielle Colt, Ven 15 Mar - 17:41


Elly qui me vole mon tour, snif

Le garçon s'enfonce tout seul toujours plus profondément. À ce rythme-là, il allait bientôt trouver du pétrole ! Et encore, Castielle est sûre que s'il venait à être barbouillé d'or noir, cet abruti ne saurait même pas quoi en faire et poserait toujours des questions débiles. Quand il demande si Wildsmith connaît des sorts de rangement, Castielle lâche un " Oh mais t'as quel âge ? " entre ses dents. Non mais vraiment, il a quel âge ce type ? Les Reparo et compagnie, ça s'apprend en deuxième année grand max ! Le mec commence à avoir du poil au menton et il sait même pas comment ranger des trucs par magie ? C'est d'un triste... Ils devraient faire passer des tests d'entrée dans cette école, clairement un écrémage des candidats en amont ne serait pas du luxe.

L'exaspération est la plus totale alors que son sortilège est déjà enclenché et que Wildsmith annonce que la magie n'était pas dans ses plans quand elle leur ordonne de mettre de l'ordre. Bien, donc elle va devoir se coltiner l'idiot du village pour passer le balai ? Est-ce qu'il saura comment s'en servir seulement ? Non parce qu'au vu de ses dernières interventions, la lumière lui manquait à plus d'un étage et il serait capable d'en grignoter le manche en demandant à la prof si elle connaît une bonne manière d'en faire un ragoût. À ce stade, rien n'étonnerait plus Castielle.

" Ouais, ouais. ", est le seul commentaire laconique qu'elle fit en rangeant sa baguette.
La jeune fille a l'habitude de devoir remettre en état des champs de bataille. Littéralement.
Première étape : dégager les débris du passage, les rassembler en tas selon la matière. Ici ils n'avaient pas trop l'embarras du choix : c'était ou bien du bois, ou bien de la pierre. De quoi leur faciliter la tâche. La perspective d'une corvée habituelle lui fit prendre ses vieilles habitudes de chef de bataillon. Avec le ton posé et autoritaire de celle qui sait, Castielle donne ses directives : " Le bois : là. La pierre : là. Attention aux charges lourdes, à faire en dernier, à deux. Les flammes je me charge de les étouffer, toi tu vas encore être capable de te foutre le feu en prime de tout le reste. "

Le ressentiment est encore présent dans sa voix, mais il y a du boulot à faire, alors elle retire sa cape de quidditch. Une bonne chose que celle-ci soit faite dans une matière plus épaisse et résistante que leur uniforme de base ! Et oui, de quoi résister aux intempéries en plein vol. Répétant un geste connu depuis des années, elle couvre un morceau de torche enflammé, le prive d'oxygène et le force à s'éteindre. Puis d'un mouvement de pied, elle l'envoie dans le coin qu'elle avait désigné plus tôt, raclant les dalles du couloirs.

Au fond d'elle, la sorcière espère que l'autre tanche se plantera des dizaines d'échardes dans les doigts, c'est tout ce qu'il mériterait.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Espinosa
Ethan Espinosa
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Couloir du 3ème étage - Page 50 Empty
Re: Couloir du 3ème étage

Message par : Ethan Espinosa, Lun 18 Mar - 18:20


L'atmosphère qui règne dans le château en cet instant est de plus en plus insupportable. Je ne supporte plus l'autre prétentieuse et n'importe qui d'autre à ma place réagirait de la même façon. Vivement que je m'en débarrasse, parce que sinon, je vais devenir fou. Lorsque je demande à notre professeur si elle connaît des sortilèges pour effacer toutes traces de délinquance faites par deux jeunes sorciers un peu stupides, je connais déjà la réponse. Elle va sûrement dire que c'est le cas, mais que nous devons faire ça à la manière des Moldus. Ceci dit, ça ne me gêne pas plus que ça, étant donné que j'ai toujours su agir sans l'aide de la magie. Mais je dois avouer que j'ai un peu la flemme. Quant à l'autre, je suis sûr qu'elle va encore râler, comme à son habitude. J'ai beau être doué en sortilèges, je n'en connais pas qui puissent tout ranger. Je ne parle pas d'un simple Reparo, parce que c'est à la portée d'un premier année déjà.

- Oh, je connais beaucoup de sortilège pour réparer vos dégâts. Tout comme je connais beaucoup de sortilège destinés à faire mal. Si vous n’avez pas compris mon allusion, j’attends de vous que vous régliez les choses de manière toute à fait moldue, sans magie aucune. Sans quoi, je serais obligée de me servir de magie à mon tour, ce serait dommage, n’est-ce pas ?

Un sourire se dessine sur mon visage lorsque l'enseignante parle. Elle connaît des sortilèges. Puis, mon visage s'assombrit quand elle parle de sortilèges destinés à faire du mal. Après, ça ne coûtait rien d'essayer. Il n'y a plus qu'à se mettre au travail. Je m'abaisse et commence à dégager tout ce qui encombre les couloirs du domaine. Je regarde Elly du coin de l’œil. Elle veut que nous comprenions que la magie ne peut pas nous aider de partout. Ou alors, ça y ressemble beaucoup. En plus de ça, sa baguette tournoie toujours entre ses doigts, ce qui me met mal à l'aise, même si je sais qu'elle ne fera pas usage de la magie sur nous. Du moins, je l'espère. Je préfère me mettre au travail sans broncher. Sinon, l'autre va y passer pour de bon. Et cette fois, je ne louperai pas mon coup. Ce qui m'énerve encore plus dans l'histoire, ce sont les attaques de Castielle :

- Oh mais t'as quel âge ?

Elle me balance ça, normal, alors que je pose une simple question à notre professeur. Qu'est-ce que ça peut lui faire ? Si j'ai envie de demander quelque chose, ça ne la regarde pas. Elle n'a qu'à se mêler de ses affaires plutôt que la ramener à chaque fois. Comment elle fait pour se supporter ? Heureusement qu'on ne se voit jamais elle et moi. Sinon, ça ferait des étincelles je pense. En plus de ça, ce sortilège aurait pu nous aider tous les deux. Il n'y a donc pas lieu qu'elle se plaigne. Alors que l'enseignante a exigé quelque chose, elle trouve le moyen d'en rajouter une couche sans se cacher. Et avec ça, elle n'est pas virée de Poudlard ? On dirait qu'ils aiment aussi garder les gens qui ne méritent pas d'être ici. Bon, j'exagère un peu. Elle a des compétences en matière de magie. Mais en matière de comportement... C'est vraiment pas ça.

- Le bois : là. La pierre : là. Attention aux charges lourdes, à faire en dernier, à deux. Les flammes je me charge de les étouffer, toi tu vas encore être capable de te foutre le feu en prime de tout le reste.

Et maintenant, elle donne des ordres. Hey, on n'est pas chez les militaires ici. Pour qui elle se prend encore ? Rien que d'entendre ce qu'elle dit, ça m'exaspère au plus haut point. Bon, dans le fond, ses ordres ne sont pas idiots. Il faut d'abord désencombrer le passage comme j'ai commencé avant de s'attaquer aux charges lourdes. Et le pire, c'est qu'elle se sent obligée de m'afficher encore une fois devant l'enseignante. J'suis pas assez stupide pour mettre le feux. Ou du moins, je crois pas. Elle est pénible à me faire douter de choses aussi futiles...

- Ouais, ouais c'est ça. Continue tes remarques cinglantes pauvre folle. Bref, occupe dois du bois, je me charge de la pierre, ça ira plus vite. On verra le reste après... Si j'ai envie de t'aider, dis-je en marmonnant dans ma barbe. Dire que la soirée aurait pu mieux se dérouler...
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Couloir du 3ème étage - Page 50 Empty
Re: Couloir du 3ème étage

Message par : Elly Wildsmith, Dim 24 Mar - 15:52


Oups pardon pour le tour, c’était trop tentant :mm

LA des deux compères


Colt range son colt. La blague est absolument pourrie mais la narratrice voulait absolument la faire alors il fallait la faire. Castielle range donc sa baguette, elle semble avoir compris qu’il allait falloir qu’elle y mette du sien pour ranger le bordel monstre qu’ils avaient mis dans le couloir du troisième étage. Elle prend les choses en main et cela fait sourire la brune, parce qu’elle n’est pas vraiment certaine que le jeune Espinosa soit décidé à se laisser mener de la sorte. Et finalement le regard qui lui lance en dit long sur ce qu’il pense.

La réponse ne se fait guère attendre et l’adolescent se charge plutôt de partager les tâches. Il est probable que Castielle réponde quelque chose que l’enseignante se refuse à entendre. Sans doute un babillage enfantin – non plutôt insultant – auquel il ne faut pas prêter plus d’attention que ça. « Ça suffit », clame la brune, laissant les échanges d’amabilités des adolescents tombaient dans l’oubli.

La brune agite sa baguette, lance quelques sortilèges et incantations destinés à réparer les dégâts qu’ils n’auraient pas pu faire à la main. Et puis parce qu’elle n’avait pas que ça à faire de sa nuit. Elle lance donc un « Bon, je vous raccompagne à vos dortoirs respectifs, et tâchez de ne pas me faire perdre patience en cours de route ». La menace est toujours palpable mais les trois individus se mettent en marche en direction des cuisines, là où se trouve la salle commune et les dortoirs des Poufsouffles. Fort heureusement, aucun des deux gamins n’avait eu la mauvaise idée de tester la patience de l’enseignante, elle les laissa donc dans leurs dortoirs, puis elle attendit quelques minutes – tout au plus une dizaine – afin d’être certaine qu’ils ne feraient pas marche-arrière. Et puis, à son tour, elle rejoignit ses appartement.

Fin du RP
Merci vous deux :kiss:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Couloir du 3ème étage - Page 50 Empty
Re: Couloir du 3ème étage

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 50 sur 50

 Couloir du 3ème étage

Aller à la page : Précédent  1 ... 26 ... 48, 49, 50

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.