AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc
Page 5 sur 26
Sur un sentier isolé
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 15 ... 26  Suivant
Emma Lowna
Serdaigle
Serdaigle

Sur un sentier isolé - Page 5 Empty
Re: Sur un sentier isolé

Message par : Emma Lowna, Lun 29 Avr - 15:54


Toujours en compagnie de ses nouveaux amis Jake, Laura et Maëlys, Emma était bien...
Ils étaient tous dans le parc. Ils se faisaient un câlin lorsque Laura chuchota quelque chose dans l'oreille du seul garçon présent ; Jake.
La Serdaigle fit comme si elle n'avait rien vu et elle s'écarta doucement du jeune homme pour leur laisser un peu plus d'intimité.
Emma entendit Maëlys leur dire ;

Maëlys- C'est quoi ces messes basses ?

Emme sourit... Son amie n'avait pas changé ! Toujours aussi curieuse !
Laura lui répond d'un ton un peu mystérieux ;

Laura- Ces messes basses comme tu dis, c’est mes messes basses curieuse ! Enfin nos messes basses !

Sur ce, elle regarda Jake en souriant. Ces deux-là semblaient s'entendre à merveille...
Maëlys ajouta ensuite avec un grand sourire ;

Maëlys- Bon c'est pas tout çà mais qu'est ce qu'on fait ?

C'est vrai que la nuit était tombée et que le froid commencer à donner des frisson à la jeune fille. Jake dit une phrase qui donna le sourire à Emma ;

Jake- On devrait rentrer au château, il serait bête de manquer le banquet.

Elle commençait à avoir faim et froid, et c'est vrai que s'ils trainaient trop, le banquet seraient fini... Et la Serdy ne voulait en rien aller se coucher le ventre vide. Le jeune homme tendit alors sa main à la première qui l'attraperait et ce fut Laura qui l'attrapa. Emma sourit. Elle s'était trouvée de nouveaux amis en or. Poudlard était vraiment super pour ça ! Et tout le reste d'ailleurs... Emma les rejoignit et attendit qu'ils se décident à bouger et rentrer au château...
Revenir en haut Aller en bas
Maëlys O'Angus
Maëlys O'Angus
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Sur un sentier isolé - Page 5 Empty
Re: Sur un sentier isolé

Message par : Maëlys O'Angus, Sam 4 Mai - 20:25


Ces messes basses comme tu dis, c’est mes messes basses curieuse ! Enfin nos messes basses !

Laura regarda Jake avec un sourire complice. Ses amis étaient vraiment extraordinaire et pour rien au monde elle ne changerait. Elle avait bien sûre eut d'autre amis pendant ses trois années mais ces amitiés n'avait jamais durées bien longtemps et elle espérai que le scénario ne se répéterai pas.

Bon c'est pas tout çà mais qu'est ce qu'on fait ?

Les trois ne tardèrent pas à répondre, Jake le premier.

On devrait rentrer au château, il serait bête de manquer le banquet.


Maëlys laissa échapper un rire. Jake ne pensai qu'à manger. Mais c'est vrai qu'elle commençai à avoir faim et froid. De plus la nuit tombait et il n'y avait plus rien à observer ici bas.

J’ai pas tellement l’appétit, mais je te suis !


Laura avait l'air encore chamboulée de l'épisode d'avant et cela attrista la Serdy mais la faim remporta et elle se mit à courir jusqu'au château en criant :

Touuuuus à taaaaable !

Elle éclata de rire tout en s'arrêtant pour attendre ses amis.

~ Fin de Rp ? ~
Revenir en haut Aller en bas
Louna Blake
Louna Blake
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Animagus : Chat noir


Sur un sentier isolé - Page 5 Empty
Re: Sur un sentier isolé

Message par : Louna Blake, Mar 7 Mai - 9:36


[Hop hop hop, je prends la place, puisque fin de rp ^^"]


Pv Jean-Baptiste Flitwick


La journée avait été longue. Très longue même... Une certaine date approchait et Louna savait qu'elle allait devoir retourner en France pour ça. Le fait est qu'elle adorait son pays natal mais, pas à cette époque de l'année. Bon, en plus la jeune femme avait encore en tête la soirée du CB. D'habitude, quoi que la Serdaigle boivent, ses souvenirs ne s'estompait pas. Mais là ce n'était pas pareil, ces foutus cocktail étaient super fort, certains plus que d'autres ! Donc des passages restaient flous, aussi la brune n'avait que des souvenirs très vague en ce qui concernait son temps passer sur la piste de danse. Le moment ou elle c'était enfiler le Deybile quoi... Dans ces jours là, la seule chose a faire était de se vider les idées, par n'importe quels moyens.

Pensant tout d'abord à aller faire une ballade sur son balai, Louna avait vite abandonnée l'idée quand elle avait vu l'état du sien. La balade dans le parc du domaine étant la seule option restante, la bleue et argent enfila une veste, attrapant du même coup sa sempiternelle ombrelle à la main. Le parc n'était pas très rempli en cette fin d'après midi mais pourtant, toute cette présence l'indisposait. Mais l'extérieur du château était vaste, aussi la jeune femme trouva assez vite un petit sentier à l'écart de tout ce brouhaha ambiant. Serpentant doucement jusqu'à un banc, le chemin se révélait être l'endroit rêvé pour le calme. La brune s'installa donc très vite sur le banc et soupira en fermant les yeux. Ici au moins, Louna allait pouvoir respirer et réfléchir au calme.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Baptiste Flitwick
Jean-Baptiste Flitwick
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Sur un sentier isolé - Page 5 Empty
Re: Sur un sentier isolé

Message par : Jean-Baptiste Flitwick, Mer 8 Mai - 23:50


Un peu de douceur après une journée dure en recherche ne faisait pas de mal. JB avait encore passé sa journée dans la bibliothèque. Il se renseignait sur toutes les propriétés d'un patronus. Il aimait se lancer des défis et les réussir peu importe le temps que ça prenait. Pour l'instant il en était encore à la brume argentée, ce qui n'était pas si mal d'après ce qu'il avait pu lire. En même temps, il n'avait pas de détraqueur en face de lui, c'eut été plus compliqué.

Le jeune homme marchait le long d'un sentier peu fréquenté dans le parc. Sa baguette restait levée et il tentait inlassablement son sort en se concentrant. Un petit mouvement le fit tourner la tête. Il aperçut une jeune fille assise sur un banc, les yeux fermés. Il l'avait déjà vue à la Nohanouka, embrassé même. Il s'approcha sans bruit et s'assit à côté d'elle.


-Salut, malgré notre nuit torride à la soirée, on ne connait même pas le nom de l'autre, moi c'est JB et toi?

Il attendit qu'elle ouvre les yeux en arborant un sourire séducteur et en se préparant à subir son regard ou ses insultes, sait on jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Louna Blake
Louna Blake
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Animagus : Chat noir


Sur un sentier isolé - Page 5 Empty
Re: Sur un sentier isolé

Message par : Louna Blake, Jeu 9 Mai - 18:34


Les yeux toujours fermés, Louna laissait son esprit vagabonder, sans se focaliser sur autre chose que le silence lui-même. Pourtant après quelques minutes de "répit", la jeune femme sentit comme une présence. Mais après tout peu être n'était-ce qu'un animal, aussi elle préféra-t-elle garder les yeux fermés, de toute façon le bruit c'était déjà évanoui. D'ailleurs elle était déjà complètement ailleurs la minute d'après, s'immergeant de nouveau dans les méandres de son esprit. Son repos ne fut que de courte durée puisque qu'une voix la surprit:

-Salut, malgré notre nuit torride à la soirée, on ne connait même pas le nom de l'autre, moi c'est JB et toi?


Jb ? Rouvrant brusquement les yeux, la Serdaigle se redressa d'un coup, surprise. Tournant le tête, elle put voir son interlocuteur, enfin presque... La lumière lui agressa les yeux, si bien qu'elle ne vit qu'une vague forme pendant plusieurs secondes. Sa vue revenant la normal, elle put remarquer, qu'en effet le poufsouffle se trouvait la. Mais une autre pensée lui vînt la seconde d'après... De quoi était-il en train de parler celui la ? Nuit torride, soirée ? Louna ne passait pas vraiment des soirées "torrides" à part peu être celle du CB mais... Mais bien sûr ! Ho non... Qu'est ce qu'elle avait encore fait ?

Prenant un air "je ne sais pas du tout de quoi tu parles", il faut dire qu'elle jouait très bien la comédie, Louna se remémora la soirée rapidement. Non, elle ne se souvenait définitivement pas. Enfin... de lui en tout cas. La question restait entière puisqu'il la regardait avec un sourire.. Heu, séducteur ? Elle en savait rien, Louna n'avais pas vraiment l'habitude de ce genre d'attitude à son égard, aussi répondit-elle rapidement:

- Soirée torride ? Je ne vois pas de quoi tu parles. Je savais déjà ton nom on peux pas dire que tu ne passes pas inaperçue, et moi c'est Louna, Louna Blake.


Elle avait parlée très vite, et son accent français ressortissait. Le tout devait être incompréhensible mais elle ne répéterait pas, trop de questions se bousculait.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Baptiste Flitwick
Jean-Baptiste Flitwick
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Sur un sentier isolé - Page 5 Empty
Re: Sur un sentier isolé

Message par : Jean-Baptiste Flitwick, Jeu 9 Mai - 20:06


La brunette prit un moment avant de répondre. Il avait fallu qu'elle se rende compte qu'on lui avait parlé, qu'ensuite, elle capte ce qu'il avait dit et qu'elle trouve quoi répondre. Cela laissa passer quelques minutes tout de même. Elle prit enfin la parole avec un air innocent, un peu trop innocent pour être cru, ce qui fit naitre un nouveau sourire sur le visage de JB.

- Soirée torride ? Je ne vois pas de quoi tu parles. Je savais déjà ton nom on peux pas dire que tu ne passes pas inaperçue, et moi c'est Louna, Louna Blake.

Le jeune homme rit de bon cœur au commentaire sur sa discrétion. Elle avait du être là à un des nombreux moments où il s'était fait corriger ou remballer en publique par quelqu'un qu'il avait ennuyé. Entre les coups de poings et les sorts qui le projetait dans les airs, on savait quand il était dans le coin.

-Ah oui? Et tu te rappelles de quelle scène où j'étais... peu discret dirons-nous?

Il agrémenta sa phrase d'un sourire en la regardant droit dans les yeux sans même ciller en attendant sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Louna Blake
Louna Blake
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Animagus : Chat noir


Sur un sentier isolé - Page 5 Empty
Re: Sur un sentier isolé

Message par : Louna Blake, Ven 10 Mai - 13:32


A peine avait-elle fini sa phrase que le Poufsouffle avait éclaté de rire, Louna ne voyant pas vraiment pourquoi. Elle n'avait rien dit de drôle, mais apparemment ce n'était pas l'avis de son interlocuteur, qui lui riait franchement. Sa joie était contagieuse, puisque même si la Serdaigle ne comprenait pas vraiment, une esquisse de sourire apparut sur son visage. Aussi avait-il bien l'air décider à rester dans le coin, aussi la brune se ré-installa confortablement. D'ailleurs que faisait-il là ? Le parc était grand, et ce chemin plutôt désert... Enfin ! La n'était pas vraiment l'important... Jb avait arrêté de rire, mais prit la parole le sourire toujours au lèvres:

- Ah oui? Et tu te rappelles de quelle scène où j'étais... peu discret dirons-nous?


Tiens ! Elle n'avait pas pensée qu'il poserait la question ! Sans s'en apercevoir, elle pencha la tête sur le coté, comme si cette seule action allait lui permettre de trouver la réponse plus rapidement. La première idée qui lui vint, c'était son cours de métamorphose, ou le jeune homme c'était pris un poing en pleine face de la part d'un Serpentard à l'air plutôt mécontent En même temps, d'après ce qu'elle avait pu observer par la suite, il y avait une sombre histoire de couples, de trahison et amitié, dans le genre machin moldu la. Il y avait aussi, si elle se souvenait bien, un moment ou il avait voler dans les airs.. Au CB... Oui c'était sûrement lui. Remarquant finalement que la Poufsouffle la regardait fixement, elle redressa sa tête d'un geste vif, et répondit répondit d'un ton un.. Comment dire.. Neutre dirons nous:

- Je pense qu'il doit y en avoir beaucoup... Personnellement j'ai assistée au magistrale coup de poing que tu t'es reçu en cours de métamorphose. Comment tu fais pour t'attirer autant d'histoires ?

La deuxième partie de la phrase n'était pas vraiment prévue, mais était plutôt sortie comme ça. Aussi, la jeune femme venait de se rendre compte que sa "question" était passée inaperçue. Sa première remarque la troublait, et tant qu'elle ne saurait pas pourquoi il disait ça, la brune ne comptait pas le lâcher. C'était ça aussi l'inconvénient de son caractère. Elle avait beau être très timide et plus renfermée depuis l'accident de ses dix ans, son naturel revenait souvent, comme lorsqu'elle voulait savoir quelque chose. Reprenant son air "je ne sais pas du tout de quoi tu parles", la française reprit d'un ton calme, ou son impatience ressortait néanmoins certainement:

- Mais dis moi.. Tu ne m'as toujours pas dis de quoi tu parlais juste avant. Tu peux m'éclairer sur le sujet ?


La Serdaigle gardait toujours le même air, soutenant le regard du brun. Elle la voulait sa réponse tout de même !
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Baptiste Flitwick
Jean-Baptiste Flitwick
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Sur un sentier isolé - Page 5 Empty
Re: Sur un sentier isolé

Message par : Jean-Baptiste Flitwick, Mer 15 Mai - 15:17


La jeune fille réfléchit un moment avant de lui répondre. Apparemment, elle avait une bonne base de données sur ce que JB avait subi. Il n'en avait pas honte, loin de là. Il attendit patiemment la réponse qu'elle allait lui donner et la réaction qu'elle aurait.

- Je pense qu'il doit y en avoir beaucoup... Personnellement j'ai assistée au magistrale coup de poing que tu t'es reçu en cours de métamorphose. Comment tu fais pour t'attirer autant d'histoires ?


Il éclata de rire en se souvenant de ce cours assez mouvementé. En effet, il avait dragué la petite amie de Nate, lui donnant un rendez-vous qui ne s'était jamais fait. Le pauvre Serpy avait pété un câble et l'avait étendu d'un coup de poing. Sympathique ce garçon.

- Mais dis moi.. Tu ne m'as toujours pas dis de quoi tu parlais juste avant. Tu peux m'éclairer sur le sujet ?


Il ne s'attendait pas à ce qu'elle lance un autre question et encore moins une question comme ça. En fait, elle ne se rappelait plus de ce qu'il s'était passé, ça pourrait être rigolo. En plus, sa voix paraissait plus tendue et assez pressante comme si elle craignait la réponse. Encore plus amusant. Le Poufsouffle décida de répondre aux deux questions en même temps.

-Ah oui, le fameux cours de Méta, c'était marrant, et mouvementé. En fait, j'aime vivre à fond, ne pas me soucier des conséquences de ce que je fais. Je sais que je vais être dans la m*rde mais je m'en fous royalement. Je n'ai pas envie de rester bien sagement dans un fauteuil de la salle commune à attendre que ma vie passe sans en avoir profité. Alors du coup, je m'en prends pas mal dans la face mais ce n'est pas désagréable, ça me prouve que je suis en vie et j'aime cette sensation.
Pour la soirée, ça m'étonne que tu ne te rappelles pas de ça, c'était tellement intense et inoubliable... Je pourrais te refaire une démo si tu as envie.


Il agrémenta sa phrase d'un clin d’œil et d'un grand sourire, attendant sa réaction et imaginant jusqu'où la conversation pourrait aller.
Revenir en haut Aller en bas
Louna Blake
Louna Blake
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Animagus : Chat noir


Sur un sentier isolé - Page 5 Empty
Re: Sur un sentier isolé

Message par : Louna Blake, Jeu 16 Mai - 23:13


Tandis que le Poufsouffle éclatait de rire, Louna commençait un peu à comprendre. Quoi qu'il soit arrivé, Jb arrivait apparemment à le prendre avec humour, vu la façon dont il avait éclaté de rire. De plus, la Serdaigle elle se demandait bien ce qu'elle avait fait pendant cette fête au point qu'il s'en rappelle... Mais après tout le jeune homme, d'après ce qu'elle avait vu en tout cas, essayait de choper toutes les filles qui passaient à proximité. Aussi sa ne l'aurait guère étonnée qu'il s'agisse d'une histoire de ce genre, mais elle ne se rappelait pas avoir fait voler quelqu'un. A moins qu'elle ne l'ai pas repoussée en revanche, ça sa l'étonnerait ! Jamais en tant normal elle ne se serait laissée faire alors pourquoi la ? Bref. Il fallait vraiment qu'il réponde cette fois-ci parce que sa phrase l'avait vraiment troublée. Son amusement se lisait sur son visage quand il lui répondit enfin:

-Ah oui, le fameux cours de Méta, c'était marrant, et mouvementé. En fait, j'aime vivre à fond, ne pas me soucier des conséquences de ce que je fais. Je sais que je vais être dans la m*rde mais je m'en fous royalement. Je n'ai pas envie de rester bien sagement dans un fauteuil de la salle commune à attendre que ma vie passe sans en avoir profité. Alors du coup, je m'en prends pas mal dans la face mais ce n'est pas désagréable, ça me prouve que je suis en vie et j'aime cette sensation.
Pour la soirée, ça m'étonne que tu ne te rappelles pas de ça, c'était tellement intense et inoubliable... Je pourrais te refaire une démo si tu as envie.

Un clin d’œil et un sourire plus tard, la jeune femme était en pleine bataille intérieure. Bon, déjà comme elle le pensait le jeune homme était en effet quelqu'un qui "vivait sa vie à fond". Mais cela ne l'importait guère en ce moment même, puisque c'est les mots que ce dernier avaient employés qui lui trottait dans la tête. Intense et inoubliable... Quelles genre d'action pouvaient avoir engendré chez le brun ce genre d'émotions ? Ça, elle se le demandait bien ! Mais... Même si le Poufsouffle lui proposait une démo, celle-ci se méfiait un peu. Tout dépendait de ce dont il s'agissait, mais la brune se doutait bien qu'il ne s'agissait pas la juste d'un bisou sur la joue... Surtout avec l'air amusé qui était ouvertement affiché sur son visage. Elle ne savait donc pas trop quoi faire, puisque si elle lui disait qu'elle voulait bien savoir de quoi il parlait, Jb allait sûrement prendre ça pour une invitation à lui faire sa "démo", et si elle lui répondait par la négative, il était sûr qu'elle laissait passer la sa chance de savoir de quoi le jaune et noir parlait. Secouant la tête pour chasser son surplus de pensées, elle reprit son air neutre, et se lança s'interdisant de penser plus que nécessaire:

-C'est bien ce que je pensais, mais vivre sa vie complètement ne veux pas dire se faire dégager à longueur de journée, si ?
Mais ?! Tu peux pas t'empêcher d'allumer tout ce qui bouge hein ?! Mais je suis quand même curieuse de savoir ce que j'ai fait, aussi pour ta démonstration, pour te dire vrai... Je me méfie un peu. Faut dire que tout dépend de quoi il s'agit ! Quand même pour que tu utilises ces adjectifs, je ne peux être que curieuse...

Au fur et à mesure qu'elle parlait, Louna avait progressivement fait passer ses yeux de ceux du Poufsouffle jusqu'à sa robe, la triturant de sa main libre.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Baptiste Flitwick
Jean-Baptiste Flitwick
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Sur un sentier isolé - Page 5 Empty
Re: Sur un sentier isolé

Message par : Jean-Baptiste Flitwick, Lun 27 Mai - 17:54


La pauvre Serdaigle avait l'air toute perplexe face à la presque révélation qu'il avait fait. Il fallait dire que le jeune homme avait adoré rajouter du suspens et faire comme s'il s'était passé quelque chose d'extraordinaire. Il allait surement encore jouer le jeu un petit moment, c'était tellement amusant.

-C'est bien ce que je pensais, mais vivre sa vie complètement ne veux pas dire se faire dégager à longueur de journée, si ?
Mais ?! Tu peux pas t'empêcher d'allumer tout ce qui bouge hein ?! Mais je suis quand même curieuse de savoir ce que j'ai fait, aussi pour ta démonstration, pour te dire vrai... Je me méfie un peu. Faut dire que tout dépend de quoi il s'agit ! Quand même pour que tu utilises ces adjectifs, je ne peux être que curieuse...


Ah tiens, elle est curieuse. Très intéressant. JB allait bien entendu en tirer parti, quoi de plus beau qu'une occasion pareille? C'était si bien parti en plus.

-Ah ouais tu es curieuse de savoir? Peut être que tu t'en rappelles un peu alors si tu en redemandes. Comme je t'ai dit, je peux te faire une démonstration de tout ce qui s'est passé au cours de cette magnifique soirée. C'était... vraiment intense, inoubliable, du jamais vu, je crois qu'on a établi un record d'ailleurs.

Au fur et à mesure qu'il parlait, il souriait et sa main se déplaçait lentement derrière la jeune fille pour finir par enserrer sa taille à la fin de sa phrase. Comment allait-elle réagir? Encore un superbe vent, digne d'être promu au rang de prof d'enchantement ou une belle occasion enfin saisie?
Revenir en haut Aller en bas
Louna Blake
Louna Blake
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Animagus : Chat noir


Sur un sentier isolé - Page 5 Empty
Re: Sur un sentier isolé

Message par : Louna Blake, Dim 2 Juin - 0:03


Le Poufsouffle avait l'air de plus en plus amusé, et même si au départ la jeune femme s'en était un peu inquiété, elle commençait à être un peu agacée d'autant de mystères sur cette soirée et surtout ce qu'elle y avait fait avec le jaune. Mais il avait l'air de vouloir faire durer son plaisir, puisque évidement dans ce cas, il s'agissait du sien et pas de celui de Louna. C'est donc sans surprise que Jb répondit, son sourire maintenant familier aux lèvres:

-Ah ouais tu es curieuse de savoir? Peut être que tu t'en rappelles un peu alors si tu en redemandes. Comme je t'ai dit, je peux te faire une démonstration de tout ce qui s'est passé au cours de cette magnifique soirée. C'était... vraiment intense, inoubliable, du jamais vu, je crois qu'on a établi un record d'ailleurs.

Non mais comment ça elle en redemandait ? Elle avait dit ça elle ? Se remémorant rapidement ce qu'elle venait de dire, au cas ou quand même, elle constata qu'en effet, elle avait juste dis qu'elle étais curieuse. Puis elle remarqua autre chose. Tout en parlant, le Poufsouffle s'était rapprocher le sourire aux lèvres pour finir avec sa main autour de sa taille. Fronçant légèrement les sourcils, elle réfléchit rapidement. Si la bleue l'envoyait voler à l'autre bout du chemin, ce qu'elle aurait déjà fait s'il n'avait pas autant attisé sa curiosité, elle n'aurait sûrement pas de réponse. Mais si elle jouait son jeu, elle n'était pas sûr de l'avoir non plus, et jouer avec lui avait l'air d'être quelque chose de dangereux. La brune prit finalement l'option de facilité, à savoir jouer sans pour autant laisser les choses se faire complètement. Elle savait qu'elle était sur un fil avec cette tactique, mais son entêtement inébranlable était la source de bien des problèmes, et ce ne serait pas le première fois que le bleue ferait quelque chose dite "stupide" pour arriver à ses fins. Attrapant délicatement la main qui entourait sa taille, elle feint un sourire avant de la reposer sur la cuisse du brun. Sa main tenant toujours celle du jaune, elle le regarda dans les yeux, utilisant le même genre de sourires que ceux de son interlocuteur:

- Moi je crois surtout que tu es bien prétentieux pour penser que j'en redemandes.. Sans savoir ce que c'est je ne peux pas dire oui, et donc ta démonstration ne pourra pas vraiment avoir lieu. Et puis démonstration, démonstration... Tu n'as que ce mot la à la bouche tu sais ? En plus, soit tu exagères, soit tu dragues mais ça n'aboutit jamais pour que cela te semble si incroyable.. Alors ? Prétentieux ou juste novice ?


Elle s'était imperceptiblement rapprochée du visage du jeune homme, le sourire toujours en coin. Elle n'était pas vraiment sûr de ce qu'elle faisait, mais était bien décidée à éclaircir toute cette histoire. C'est donc avec toutes ces incertitudes qu'elle continuait son petit manège. Se rendant compte qu'elle avait toujours sa main qui tenait le poignet du Poufsouffle, elle esquissa un geste pour l'enlever. Il ne fallait pas non plus qu'il pense que ceci était une invitation à lui montrer ce qui s'était passer non plus.


Dernière édition par Jessy Brown le Mar 4 Juin - 19:22, édité 2 fois (Raison : Balise blockquote)
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Baptiste Flitwick
Jean-Baptiste Flitwick
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Sur un sentier isolé - Page 5 Empty
Re: Sur un sentier isolé

Message par : Jean-Baptiste Flitwick, Mar 4 Juin - 2:13


Le jeune homme vit sa compagne froncer des sourcils quand il approcha sa main derrière elle. Elle l'avait remarqué mais comment allait-elle réagir? Allait-elle le remballer comme beaucoup de ses camarades ou continuerait-elle sur le chemin dangereux qu'il était entrain de tracer? C'est évidemment ce que JB espérait, il pourrait tirer avantage de la situation mais mieux valait ne pas présumer. Les filles en général étaient impénétrables... Enfin on ne savait jamais ce qu'elles avaient derrière la tête quoi.

Elle lui prit la main qu'il avait déplacé dans son dos et la reposa sur sa cuisse. Le mouvement était lent et calculé et la main fraiche et douce. Le Poufsouffle apprécia le contact de la peau, des deux mains collées l'une contre l'autre. Déjà, elle aavait fait le premier mouvement tactile, ce qui voulait dire qu'elle n'était pas si effarouchée que ça et en plus, elle ne semblait pas avoir l'intention de retirer sa main, de perdre le contact entre eux. Une sorte d'intimité se dégageait en général de deux personnes qui se tiennent la main et cette situation ne dérogeait pas à la règle.

- Moi je crois surtout que tu es bien prétentieux pour penser que j'en redemandes.. Sans savoir ce que c'est je ne peux pas dire oui, et donc ta démonstration ne pourra pas vraiment avoir lieu. Et puis démonstration, démonstration... Tu n'as que ce mot la à la bouche tu sais ? En plus, soit tu exagères, soit tu dragues mais ça n'aboutit jamais pour que cela te semble si incroyable.. Alors ? Prétentieux ou juste novice ?


Rêvait-il ou avait-elle réellement les mêmes intentions que lui? Ce regard profond et rivé sur le sien. Ce sourire en coin, séduisant et mystérieux. Elle était plutôt jolie en plus, ce qui accentuait l'effet de toutes ces attentions. Nuls doutes que tout ça avait été calculé et réfléchi par la jeune fille mais ça montrait qu'elle était douée et intelligente. Elle pouvait comprendre un séducteur et l'imiter pour renverser la situation. Voilà qui rendait la discussion bien plus intéressante. À un moment, elle chercha à retirer sa main de celle du Poufsouffle. Il la retint une seconde, le temps de caresser le dos de la main délicate avec son pouce sans quitter ses yeux du regard et la libéra. Il ne servait à rien d'y aller en butor, elle avait l'air presque motivée, mieux valait ne pas la brusquer.

Il se rapprocha significativement du visage de la belle brune, jusqu'à presque coller leur bout du nez. Il ne s'en faisait pas pour l'haleine, il se brossait tellement souvent les dents que sa bouche elle même avait pris la fraiche odeur de la chlorophylle et ne s'en déparait pas de la journée. Il laissa son regard planté dans celui de la jeune fille et lui répondit d'une voix basse et posée.

-Peut-être que je suis prétentieux, je ne le nie pas, mais j'en ai surement les moyens. Et peut-être que c'est toi qui es incroyable, ce qui fait que l'expérience m'a parue plus inoubliable que d'autres que j'ai pu vivre avec des filles plus ordinaires, tu y as pensé à ça?

Tout en parlant, il avait lentement levé sa main pour finir par caresser la joue fraiche de la Serdaigle du dos des doigts. La tension était presque palpable. Une sorte de nuage de pression qui semblait fortement chargé en électricité se formait autour d'eux, si bien que même JB, qui était plutôt calme d'habitude se sentait un peu nerveux. Il avait vraiment du culot pour en arriver là mais ça n'en était que plus risqué. Il était dans la dernière ligne droite, ou ça passe, ou ça casse, le quitte ou double ultime. Dans tous les cas, il n'avait rien à perdre et une bonne soirée à gagner.
Revenir en haut Aller en bas
Louna Blake
Louna Blake
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Animagus : Chat noir


Sur un sentier isolé - Page 5 Empty
Re: Sur un sentier isolé

Message par : Louna Blake, Mer 5 Juin - 20:54


Enlevant sa main de celle du Poufsouffle, Louna ne put finir son geste puisque Jb l'avait rattrapée, caressant le dos de celle-ci avec son pouce. La Serdaigle ne haussa pas les sourcils cette fois-ci et ne cilla pas. Son plan était en marche, elle saurait ce qui c'était passer, et ce n'était pas le moment de flancher, ho non ! En plus, bon c'est qu'il était pas en train de faire quelque chose qui la gênait plus que ça. Un espèce de jeu de regard s'était installé, car les deux élèves ne se quittait plus des yeux, aussi la bleue n'avait toujours pas quitté son sourire. Si la française s'était tout juste rapprocher imperceptiblement du brun en parlant, le jaune se rapprocha tellement qu'elle pouvait même sentir son souffle sur son visage. Son regard toujours planté dans le sien, il finit par dire:

-Peut-être que je suis prétentieux, je ne le nie pas, mais j'en ai surement les moyens. Et peut-être que c'est toi qui es incroyable, ce qui fait que l'expérience m'a parue plus inoubliable que d'autres que j'ai pu vivre avec des filles plus ordinaires, tu y as pensé à ça?


Il avait parlé doucement, mais leurs deux visage étaient tellement proche que même si le Poufsouffle avait chuchoté, elle l'aurait tout de même entendue. Il caressait sa joue du bout des doigt, et même si Louna était bien décidée rentrer dans son jeu pour avoir ce qu'elle voulait, il faut dire que ce geste eue le mérite de la faire rougir un peu, du moins autant qu'elle pouvait rougir avec sa peau si pâle. L'atmosphère semblait, non pas lourde, ce mot n'était guère approprié, mais plutôt dense, à couper au coteau. Cela venait certainement du fait que plus le temps passait, plus les deux sorciers se rapprochaient et que si cela continuait ainsi, dans un quart d'heure même pas elle était sur le genoux du brun ! Pour ne pas le recaler complètement, la bleue dégagea doucement la main qui l'effleurait pour poser les siennes sur le banc et se rapprocher encore plus du jeune homme. Elle était ainsi, juste un petit peu au dessous de lui,étant un peu plus petite, et leurs visages se touchait cette fois-ci. Son naturel franc et têtue était toujours de mise, et la Serdaigle employait donc les grands moyens:

- Je ne crois pas non plus que ce soit cela... Tu aimes bien embrouiller mon esprit pour quelque chose qui s'est passée, et ça pour ton unique plaisir... Et j'ai plus l'étrange impression que plus le temps passe, plus on se rapproche, et que si cela continues ainsi, je vais finir sur toi ou le contraire.. Aurais-je tort ?


Elle n'avait pas l'intention d'aller avec lui ou que ce soit, ou de faire quoi que ce soit, aussi s'il pensait cela, elle avait peu être même trop bien réussi son coup, mais il fallait bien tout ça pour avoir sa réponse. Mais bizarrement, même si Jb aimait bien faire son jeu de séduction avec toutes les filles qui passaient à sa portée, elle l'aimait bien. Il pouvait être un peu lourd, mais dès lors que l'on se prenait au jeu c'était plutôt marrant, comme quoi il ne fallait pas se fier aux apparences. Il avait quand même eut de la chance de tomber sur elle à un moment ou le jeune femme n'était pas de mauvaise humeur ou quoi que ce soit, parce que sinon il n'aurait même pas eut le temps d'esquisser seulement un mouvement vers elle, que le jaune se serait retrouver la baguette sous la gorge, la brune exigeant ces réponses. Ce n'était pas le meilleur moyen de se créer des relations, mais c'était le meilleur moyens d'obtenir les réponses, du moins c'est ce que son père lui avait toujours appris. Il y avait aussi la manipulation, technique très efficace, quand on savait y faire. Mais bon, en l’occurrence elle ne jouait qu'à moitié. Frottant légèrement son nez contre celui de Poufsouffle elle finit finalement avec un petit:

- Bon tu me dis ?
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Baptiste Flitwick
Jean-Baptiste Flitwick
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Sur un sentier isolé - Page 5 Empty
Re: Sur un sentier isolé

Message par : Jean-Baptiste Flitwick, Mer 5 Juin - 21:37


JB était heureux d'avoir réussi à faire rougir la brunette. La caresse toute douce sur le dos de la main marchait bien en général. Elle retira sa main délicatement toujours en le regardant dans les yeux. Le contact visuel était indispensable dans ces cas là. Un moment intense, calculé mais créant une intimité rare et nécessaire. Beaucoup de mecs le disent, le regard fait beaucoup dans la drague. Un simple coup d’œil vers une fille lui fait se demander ce que ça veut dire, se poser des questions, et du coup, elle pense à celui qui lui a jeté le regard constamment, il est auréolé d'une aura de mystère, de curiosité, d'attrait. Le problème ici était que les deux protagonistes jouaient le même jeu. Le regard, les rapprochements, le contact physique... Elle se rapprochait même de plus en plus jusqu'à ce qu'ils se touchent vraiment. Elle jouait vraiment avec le feu ou avait elle simplement envie de la suite?

- Je ne crois pas non plus que ce soit cela... Tu aimes bien embrouiller mon esprit pour quelque chose qui s'est passée, et ça pour ton unique plaisir... Et j'ai plus l'étrange impression que plus le temps passe, plus on se rapproche, et que si cela continues ainsi, je vais finir sur toi ou le contraire.. Aurais-je tort ?


Hum, de la provocation. Ou alors elle n'était vraiment pas douée en relations sociales. En général quand deux personnes se rapprochaient autant, elles finissaient rarement par faire un scrable (ou alors au sens figuré...). Non, vu l'assurance qu'elle dégageait dans son attitude et ses mouvements, elle avait vraiment l'air d'une pro. Mais bon, être pro ne suffit pas. Il faut savoir aussi à qui on se frotte et ne jamais sous-estimer l'adversaire. Le jeune homme commençait à être connu dans le château pour ses farces débiles mais toujours inattendues. Les profs et les élèves ne le sous-estimaient jamais sur sa capacité à faire le débile alors pourquoi le faisaient-ils quant à ses autres capacités? Voilà qu'elle frottait même son nez au sien. Inconsciente. Déjà qu'une fille n'avait pas besoin de se frotter à lui pour qu'il tente quelque chose, alors là c'était vraiment trop beau pour être vrai.

- Bon tu me dis ?


A peine avait-elle fini sa phrase qu'une étincelle naquit dans les yeux du Poufsouffle. Il passa sa main, celle qui avait caressé la joue plus tôt, dans les cheveux de jais de sa partenaire et franchit les quelques derniers centimètres qui séparaient leurs bouches. Il sentit la surprise de la jeune fille me ne s'arrêta pas en si bon chemin. Ses doigts caressaient le cuir chevelu à une vitesse lente afin de ne pas bloquer sur des nœuds dans les cheveux et faire mal à la demoiselle, ce ne serait ni courtois ni productif. En attendant, il alternait la pression douce de ses lèvres sur celles, infiniment douces et fraîches de sa "victime". Sa langue vint tout doucement caresser la lèvre supérieure, délicatement, lentement. Puis il mordilla la lèvre inférieure, sans faire de mal, simplement histoire de rajouter un peu de pression dans cette atmosphère enivrante. Il rompit enfin le contact et s'éloigna tellement lentement qu'il semblait ne pas bouger. La regardant toujours dans les yeux avec un sourire timide, sa main quittant la chevelure semblable à de la soie, il parla enfin.

- Tu étais trop près pour que je résiste. Tu sais que tu embrasses bien? Ta bouche est agréable et on se sent bien contre toi.
Revenir en haut Aller en bas
Louna Blake
Louna Blake
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Animagus : Chat noir


Sur un sentier isolé - Page 5 Empty
Re: Sur un sentier isolé

Message par : Louna Blake, Ven 14 Juin - 12:21


Bien. Maintenant, Louna ne savait plus trop ce qu'elle faisait en fait. La brune laissait son instinct la guider, sans réfléchir puisqu'elle avait bien compris que sinon elle allait vite fait sortir sa baguette, bien que ce geste soit regrettable. Ca n'avait jamais été vraiment son truc les relations sociales tout ça, mais bon, maintenant qu'elle était engagée... Mais à peine avait-elle légèrement frotté son nez contre celui du jaune, elle sut qu'elle s'était peu être un peu trop engagée. Car à peine avait-elle finit sa phrase qu'elle vit une lueur qui en disait long dans les yeux du brun, et sans qu'elle ne puisse faire quoi que ce soit, ses lèvres se rapprochèrent pour rencontrer les siennes. Enfin, sans pouvoir faire quoi que ce soit était un peu exagéré, mais, sur le coup son cerveau avait été complètement déconnecté oui. La bleue aurait put sur le champ sortir sa baguette, se reculer ou même le repousser tout simplement. Mais la chose était que son geste l'avait figée, tant elle n'avait guère l'habitude. La française esquissa un geste pour s'échapper de l'étreinte du jeune homme, mais sans grande conviction il faut dire. Le baiser se rompit enfin, brisant l'atmosphère qui c'était ainsi crée entre les deux élèves.

Tandis que Louna clignait des yeux encore béate de ce qui venait de se passer, Jb lui souriait, encore et toujours, mais plus.. Timidement cette fois-ci dirait-on. Sa main quitta ses cheveux et c'est ce qui fit réagir la Serdaigle. Plissant les yeux elle s’apprêtait à réagir quand le jaune la prit de court, prenant la parole:

- Tu étais trop près pour que je résiste. Tu sais que tu embrasses bien? Ta bouche est agréable et on se sent bien contre toi.

Plutôt flattée, elle ne changea tout de même pas d'avis, ne perdant pas son objectif de vue. Si pendant le baiser, la jeune femme avait été complètement déconnectée du monde, ce n'est pas ça qui allait la faire changer d'avis. Partagée entre l'envie de lui balancer un expulso à la figure et celle de continuer son manège pour avoir sa réponse, même si elle doutait réellement de l'avoir à présent, elle plissa les yeux, réfléchissant toujours au meilleur moyen de réagir. Il n'empêche que sa maîtrise d'elle même en cet instant précis l'étonnait. Elle qui était toujours si impulsive d'habitude n'avait pas encore fait quoi que ce soit alors que l'envie de sortir sa baguette la démangeait. Au lieu de cela, la brune décida de faire un compromis entre les deux solution, jouant toujours le jeu mais ne se laissant tout de même pas faire:

- Merci du compliment, mais la prochaine fois que tu fais un truc du genre la réaction ne sera pas la même ! Tu sais Jb, au lieu de tenter tout tes plans drague sur moi, si tu répondais simplement à ma question et qu'on essayait de partir sur des bases un peu plus... amicales ?

Maintenant que le Poufsouffle était prévenue il ne lui restait plus qu'à répondre. Pour ne pas trop le vexer ou elle ne savait quoi d'autre, la française se rapprocha doucement en se mettant à sa hauteur et lui décocha un petit coup d'épaule à la sienne en un sourire qui se voulait amicale.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Baptiste Flitwick
Jean-Baptiste Flitwick
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Sur un sentier isolé - Page 5 Empty
Re: Sur un sentier isolé

Message par : Jean-Baptiste Flitwick, Sam 22 Juin - 20:56


Le jeune homme s'aperçut que ses compliments avaient eu un effet. Elle ne semblait pas gênée mais plutôt contente d'être ainsi considérée. C'était étrange qu'elle put être flattée de compliments si banals. Elle était plutôt jolie, sympa d'après ce qu'il pouvait observer et surement pas débile si elle était à Serdaigle.

- Merci du compliment, mais la prochaine fois que tu fais un truc du genre la réaction ne sera pas la même ! Tu sais Jb, au lieu de tenter tout tes plans drague sur moi, si tu répondais simplement à ma question et qu'on essayait de partir sur des bases un peu plus... amicales ?

Un petit sourire naquit sur les lèvres du Poufsouffle. Il ne pensait pas que ça se passerait aussi bien et prendrait les paroles de la jeune fille au mot concernant une prochaine action du même genre. En règle générale, un garçon qui embrassait une fille sans signe avant coureur, invitation ou consentement n'en sortait pas indemne, physiquement ou mentalement. Il en avait déjà fait l'expérience avec certaines dont les copains s'étaient un peu rebellés face à sa capacité entreprenante.
C'est vrai qu'avoir un ou une amie pouvait être sympa. Il se débrouillait plus ou moins seul depuis pas mal de temps et aurait aimé partager ses expériences et conversations avec quelqu'un d'autre que lui même ou son Elfe.


-Hum, ouais je ne suis pas contre, mais j'espère que tu tiendras le coup en m'entendant parler de mes débilités. Et pour ta question, je t'ai déjà répondu.

Un petit clin d’œil et un sourire espiègle vinrent se rajouter à cette phrase énigmatique dont il espérait qu'elle comprenne le sens sans qu'il eut à s'expliquer pendant des heures.
Sans laisser à la jeune fille le temps de réagir, il se leva, porta deux doigts à sa temps pour la saluer dans une parodie des soldats moldus et s'en alla à grands pas vers le château. Cette conversation avait terminé brusquement mais ce n'était pas plus mal. Il aurait d'autres occasions pour d'autres conversations.

 [Fin du RP]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Sur un sentier isolé - Page 5 Empty
Re: Sur un sentier isolé

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 5 sur 26

 Sur un sentier isolé

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 15 ... 26  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.