AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: La Gare
Page 19 sur 21
Dans les compartiments du Poudlard Express
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20, 21  Suivant
Rose Layroy
Serpentard
Serpentard

Dans les compartiments du Poudlard Express - Page 19 Empty
Re: Dans les compartiments du Poudlard Express

Message par : Rose Layroy, Mer 31 Aoû - 14:55


Doug se jeta ensuite à l'eau et engagea la conversation.

_Tu rentres en quelle année? Moi en Première! Je dois dire que je suis un peu stressé!

*Ah bon ? Et bien tu t'en sors bien pour l'instant, en ce qui concerne le stresse, pensa la petite amusée.* Les images de sa première montée dans ce train lui revinrent en mémoire. Son premier pincement au cœur lorsqu'elle avait quitté ses grand-parents, sa fabuleuse rencontre avec Jaesa et June. Elle n'avait pas vu le temps passer. Dans tous les cas elle comprenait le stresse que pouvait avoir le premier année.

_J'entre en deuxième année, lui répondit-elle alors gentiment.

Elle allait alors lui dire qu'elle était une jeune Serpy' et que tout allait bien se passer qu'il enchaîna aussi sec avec une question des plus étrange.

_Il y a d'autres sorciers dans ta famille?

*Hein ?*
Ceci surprit la jeune fille et elle se retint pour ne pas exploser de rire. En fait si, il était stressé le nouveau. Ses yeux montraient son amusement et elle le laissa continuer sur sa lancée.

_Je suis le troisième sorcier pour ma part. Il n'y a que mon grand-père et ma mère qui sont sorciers. Du coup, j'ai l'impression de redécouvrir le monde! C'est comme si j'étais redevenu un enfant en bas-âge! C'est fascinant et parfois un peu dur mais je pense m'y habituer!

Un sang-mêlé donc. Cela devait lui faire un choc en effet. S'il était assez ouvert d'esprit il allait adorer Poudlard. En tout cas il n'avait pas sa langue dans sa poche et était très ouvert. Ça la changeait d'elle qui restait très floue en ce qui concernait sa famille. Pourtant Doug semblait soudainement gêné d'avoir débité autant de mots en si peu de temps et il se rattrapa :

_Je suis vraiment désolé de te poser toutes ces questions et de te raconter tout ça mais ... On va rester quelques heures dans ce train et je me dis que c'est plus amusant si on discute ... Mais je comprendrai tout à fait que tu ne veuilles pas discuter! Tu n'as qu'à me le dire et je ne t'embêterai plus.

*Oh ! Il est trop chou ! Euh... il n'a qu'un an de moins que toi, je ne suis pas sûre que le mot chou soit adéquate dans ce genre de situation. On s'en fiche ! Allez, on va jouer nos gentilles Serpy', ce serait bête de rester silencieuse tout le voyage et surtout très ennuyant.*

_Ne t'en fait pas, ta rentrée va bien se passer tu n'as pas besoin de stresser autant et de débiter dix milles mots à la seconde tu sais, rit-elle gentiment. Le pire qu'il puisse t'arriver serrait de tomber de la barque avant d'entrée dans la grande salle.

La jeune fille s'arrêta quelques instants pour se mettre en tailleur sur la banquette et reprit :

_Alors, pour répondre à tes questions sang-mêlé, toute ma famille depuis pas mal de génération sont sorciers.

*Ouais, bon... t'en sais rien de ton côté paternel mais bon, on va dire que oui.* Ouais, elle n'aimait pas dire qu'elle était une sang pure, cela sonnait trop... prétentieux et vaniteux, surtout venant de la bouche d'une Serpentarde... sachant qu'elle avait vécu parmi les moldus c'était d'ailleurs idiot. Elle était un peu une sorte de sang-mêlé. Ayant vécu parmi les moldus mais avec la magie de sa famille.

_Cependant je vivais dans un petit village moldu. Même si j'ai sûrement dû être plus habitué que toi  à voir la magie certaines choses m'ont pas mal étonné. Et maintenant, même si je me suis habitué à Poudlard, les escaliers qui bougent, c'est toujours bizarre. Dans tous les cas ne t'en fait pas, tu vas t'y plaire j'en suis sûre.

Il n'avait vraiment pas à s'en faire. Il avait l'air d'être très gentil et peu importe dans quelle maison il irait, elle était sûre qu'il y trouverait facilement sa place. Ce voyage allait sans aucun doute être très agréable.

_Au fait, tu viens d'où ?
Revenir en haut Aller en bas
Doug Rippringham
Doug Rippringham
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans les compartiments du Poudlard Express - Page 19 Empty
Re: Dans les compartiments du Poudlard Express

Message par : Doug Rippringham, Sam 24 Sep - 12:34


Doug se sentit un peu paniqué lorsque son interlocutrice, Rose, lui révéla qu'elle était en Deuxième Année. Il avait espéré pendant quelques instants que la jeune fille était dans la même situation que lui : une nouvelle élève perdue. Mais non! En tout cas, le jeune garçon se sentait aussi un peu idiot : il aurait dû remarquer que son vis-à-vis était beaucoup plus calme et confiante que lui! Sa révélation expliquait tout. Cependant, le sang-mêlé n'eut pas le temps de se morfondre d'avantage sur son erreur ; le regard de Rose prit une lueur amusée et le nouvel élève s'interrogea directement sur ce qu'il avait pu dire de drôle ou de stupide. Peut-être que cela ne se faisait pas de demander la teneur en magie du sang de son compagnon de discussion? Peut-être était-ce tabou? Heureusement pour lui, Rose ne semblait pas vexée et elle lui répondit aussi gentiment qu'elle l'avait fait auparavant ce qui rassura le jeune garçon.

_Ne t'en fait pas, ta rentrée va bien se passer tu n'as pas besoin de stresser autant et de débiter dix milles mots à la seconde tu sais.

Un sourire penaud se dessina sur le visage teinté d'embarras de Doug et il hocha doucement la tête. Elle n'avait pas tort : le stress le faisait visiblement bavarder plus qu'à l'accoutumé mais en même temps il se disait que c'était une chance en or de créer des liens dans une situation comme celle-ci. Il doutait qu'il y arriverait à Poudlard. Il n'était vraiment pas du genre à aller vers les gens et seul l'espace confiné dans lequel ils se trouvaient actuellement l'avait poussé à engager la conversation. Par ailleurs, il comprit qu'il n'avait pas à paniqué autant et qu'il pouvait se comporter normalement.

_Le pire qu'il puisse t'arriver serrait de tomber de la barque avant d'entrée dans la grande salle.

Doug jeta un regard interloqué en direction de la jeune fille et vaguement il imagina le pire : c'est vrai, il n'y avait pas pensé à cela! Il savait nager mais arriverait-il à trouver la rive du lac en pleine nuit? Peut-être se noierait-il avant d'arriver dans la Grande Salle? Non! Calme-toi Doug, se répéta le garçon. Ce n'est qu'une blague! Le jeune garçon se sentit rougir en pensant à sa stupidité étonnamment accrue depuis quelques minutes mais il tenta de cacher son embarras par un nouveau sourire. Heureusement pour lui, Rose continua sur sa lancée et il put rapidement se changer les idées.

_Alors, pour répondre à tes questions sang-mêlé, toute ma famille depuis pas mal de génération sont sorciers.

Doug hocha la tête pour indiquer qu'il avait bien entendu et la remerciait silencieusement d'avoir répondu à sa question qui - avec du recul - pouvait paraître un peu indiscrète.

_Cependant je vivais dans un petit village moldu. Même si j'ai sûrement dû être plus habitué que toi à voir la magie certaines choses m'ont pas mal étonné. Et maintenant, même si je me suis habitué à Poudlard, les escaliers qui bougent, c'est toujours bizarre. Dans tous les cas ne t'en fait pas, tu vas t'y plaire j'en suis sûre.

Le jeune garçon écouta attentivement les paroles de Rose et cela le rassura de savoir qu'il n'était pas le seul à avoir vécu une majorité de sa vie entourée de Moldus. Et puis, si elle pensait que les manifestations magiques restaient toujours aussi peu banales pour les sorciers, cela était rassurant! Au moins, il ne se sentirait pas trop idiot lorsqu'il découvrirait de nouvelle chose sur la magie alors que les autres connaissaient déjà cela.

_Au fait, tu viens d'où ?
- Je viens d'une petite ville située à quelques kilomètres de Londres. Une ville moldue, aussi.

Il lui sourit gentiment et porta quelques instants sont regard sur le paysage qui défilait à l'extérieur du train. Il avait encore du mal à croire qu'l allait rentrer pour sa Première Année à Poudlard et ne plus voir sa famille jusqu'aux prochaines vacances ... Mais en même temps, il était vraiment excité et impatient d'arriver à l'école! Il espérait juste qu'il arriverait à se faire des amis ... En totu cas, si tous les élèves étaient aussi sympathiques que Rose, il n'aurait pas de soucis à se faire. D'ailleurs, il reposa son attention sur la jeune fille.

- En tout cas, merci beaucoup pour ta gentillesse! Je suis vraiment content de faire le voyage avec toi, lui dit-il sincèrement.

Cela lui semblait normal de la remercier : elle faisait preuve d'une grande patience avec lui et la moindre des choses c'était de lui prouver que cela comptait pour lui. Toutefois, Doug comprit que cela pouvait aussi gêné la jeune fille et c'est pour cela qu'il continua quelques instants plus tard leur discussion inachevée.

- Comme tu es en Deuxième Année, quelle est ta maison? lui demanda-t-il avec curiosité. Et ta matière préférée? ne put-il s'empêcher de demander.

Après tout, Poudlard restait une école et Doug savait qu'en connaissant la matière préférée d'une personne, on pouvait la cerner d'avantage. Bien sûr, il ne connaissait pas encore toutes les matières enseignées à Poudlard mais sa curiosité l'avait emportée.

HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Rose Layroy
Rose Layroy
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Troisième année

Spécialité(s) : Fourchelang


Dans les compartiments du Poudlard Express - Page 19 Empty
Re: Dans les compartiments du Poudlard Express

Message par : Rose Layroy, Mer 28 Sep - 21:43


Les mots fournis par la jeune fille sembla rassurer le jeune Doug. Malgré un petit épisode panique suite à l'annonce qu'il pouvait tomber de certaines barques magiques, ce qui aurait été vraiment dommage parce que pour faire sa répartition il y avait bien plus agréable que d'être trempé, une atmosphère sereine régnait dans le compartiment.

_Je viens d'une petite ville située à quelques kilomètres de Londres. Une ville moldue, aussi.

Doug était donc anglais et si il avait vécu toute son enfance parmi les moldus cela lui ferait sans aucun doute un choc d'arriver dans un monde où il est presque possible de voir des lapins rose avec des ailes greffées. Penseur il commença à regarder par la fenêtre. Les paysages défilaient à une vitesse phénoménale et chaque seconde qui passait les rapprochait toujours un peu plus de l'école magique. Le regard de la petite se posa alors sur son animal. Elle espérait sincèrement que celle-ci si plaise et qu'elle n'est pas trop de problèmes avec les autres élèves. Un serpent faisait tourner les têtes mais si en plus celui-ci était rouge... Et si ses camarades refusaient Saya, que ferait-elle ? Elle les enverrait balader et enverrait sa créature dormir dans leur lit. Un léger stresse parvenait à tourmenter Rose. Depuis sa peur panique quand elle lui avait parlé pour la première fois elle n'arrêtait pas de penser aux conséquences si quelqu'un se rendait compte de son don. Elle n'avait vraiment pas envie de savoir sur le fait qu'elles seraient les réactions des autres élèves mais aussi des professeurs... par affection et pour se rassurer elle se saisit délicatement de l'animal et le posa sur ses genoux. De ses petits doigts fins, elle la caressa. Saya, toujours aussi bien endormi, sifflotait de plaisir.

_En tout cas, merci beaucoup pour ta gentillesse!

La Fourchelang releva la tête, intriguée. Il la remerciait vraiment ! Mais pourquoi il faisait ça ? Elle n'avait rien fait d'extraordinaire... Si on remerciait pour la gentillesse des gens maintenant ! Après tout il ne savait pas se qu'elle avait en tête. Peut-être qu'elle était là pour le manipuler ou encore l'étudiait pour pouvoir plus facilement le dépouiller de tous ses biens une fois arrivés. Bon, d'accord, des fois elle était gentille.

_Je suis vraiment content de faire le voyage avec toi.

Un sourire apparut de nouveau sur le visage de poupée. Elle aussi était contente d'avoir trouvé un compagnon de voyage comme lui. Pas trop énervant, et suffisamment intéressant pour ne pas ennuyer la fillette.

_Moi aussi.
_Comme tu es en Deuxième Année, quelle est ta maison? lui demanda-t-il avec curiosité. Et ta matière préférée?

Ah ! Les maisons ! La chapeauflou avait espéré pendant tout son voyage de ne pas tomber chez les jaunes. Finalement le vert l'avait choisi et elle ne regrettait pas ce choix.

_Tu n'as pas deviner?répondit-elle d'un air énigmatique.

Elle leva doucement sa couleuvre et dit :

_Tu as en face de toi une jeune Serpentarde. Ensuite, je peux dire que ma matière préférée est sûrement la Défense contre les Forces du Mal même si je dois bien admettre que j'adore les cours d'Enchantement ou de Quidditch.

*Dommage que tu es le vertige en fait...*
Revenir en haut Aller en bas
Doug Rippringham
Doug Rippringham
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans les compartiments du Poudlard Express - Page 19 Empty
Re: Dans les compartiments du Poudlard Express

Message par : Doug Rippringham, Dim 9 Oct - 17:46


Doug était très impatient de découvrir dans quelle maison - dans quelle famille en fait -il serait accepté et passerait les sept prochaines années. Sa mère et son grand-père lui avaient brièvement expliqués les différents caractères et traits les plus importants des différentes maisons et - secrètement - il s'était interrogé sur sa propre personnalité. Comme d'habitude, cela avait été un désastre dans le sens où il n'avait su retenir que ses défauts mais malgré tout, il avait conclu qu'il avait très peu de chance de devenir un Serpentard. D'abord parce que cela lui faisait un peu peur - quelques préjugés entachaient l'image des verts et argent - mais surtout parce qu'il se sentirait très seul au milieu de ces élèves ambitieux et un peu manipulateurs, selon les dires de ses proches. Il ne sentait pas comme cela!

C'est pour toutes ces raisons que le jeune garçon fut surpris lorsque son interlocutrice - après quelques moments de suspens et un regard énigmatique - lui révéla qu'elle était une Serpentarde. Doug se sentit soudain très idiot : comment avait-il put croire que tous les Serpentards étaient des sans coeur? Lui qui détestait les préjugés, il venait de tomber tout droit dans son propre piège. Il s'en voulut un peu mais en même temps, il se sentit soulagé de savoir que les maisons ne regroupaient pas forcément un profil type bien défini.

Ensuite, Doug écouta attentivement la réponse de Rose sur ses matières préférées et il sut directement qu'il n'avait pas affaire à une fille fragile et incapable de se défendre. La Défense contre les Forces du Mal était vraiment sa matière préférée? Le tout nouvel élève de Poudlard savait que cette matière n'était pas la plus calme ni la plus pacifique mais il sentait qu'elle était nécessaire à tous les jeunes sorciers pour apprendre à se défendre. En tout cas, il se doutait que ce ne serait pas vraiment sa matière préférée même s'il pouvait comprendre pourquoi certains l'appréciaient. La perspective de devenir plus fort ne l'intéressait pas vraiment et la violence ne faisait certainement pas partie de son caractère mais c'est vrai qu'apprendre à se défendre l'intéressant beaucoup plus.

Ah! Le Quidditch! Doug était impatient de découvrir ce sport sorcier. Ayant vécu dans une famille de sang-mêlé principalement moldue, il ne connaissait que les sports moldus et le Quidditch restait justre un grand mystère pour lui. La perspective de voler dans les airs l'effrayait un peu mais il avait hâte de connaître l'effet de la brise glacée sur sa peau. C'était certainement l'un des aspects du monde sorcier qui cultivait en lui le plus d'espérance et de fantasmes.

- C'est vrai ?! Tu sais jouer au Quidditch? C'est quoi ta position préférée sur le terrain? J'ai hâte de voir un match! Ca sera la première fois.

Doug remarqua que Rose avait déposa son étrange et curieux serpent rouge sur ses genoux. La jeune fille semblait réellement adorer la couleuvre. Cela fit sourire le jeune garçon. Il avait aussi hâte d'avoir son propre animal de compagnie. Ses parents lui avaient promis de lui en acheter un dès les prochaines vacances scolaires : ils voulaient d'abord savoir comment leur fils se débrouilleraient jusque là. Doug les comprenait mais lui qui avait toujours vécu aux côtés des animaux, du fait de la profession de son père, savait qu'il aurait du mal à tenir jusque là.

- Cela fait combien de temps que tu as Saya? Les autres élèves n'en n'ont pas peur?

C'est vrai ça! Lui, il n'avait pas vraiment peur des serpents. Mais il se doutait que beaucoup d'élèves - surtout ceux qui n'en avaient jamais vu pour de vrai - devaient être terrifiés par la couleuvre rouge.
Revenir en haut Aller en bas
Rose Layroy
Rose Layroy
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Troisième année

Spécialité(s) : Fourchelang


Dans les compartiments du Poudlard Express - Page 19 Empty
Re: Dans les compartiments du Poudlard Express

Message par : Rose Layroy, Ven 21 Oct - 17:49


Comme pour à peu près tous les jeunes sorciers qui se respectent Doug s'excita comme un pou (ouais, magnifique comparaison de la part de Rose nous devons bien l'admettre). Il y avait de quoi. Voler était une douce sensation que presque tous les sorciers appréciaient. La petite avait toujours l'impression d'être totalement libre une fois qu'elle arrivait à se détendre sur son balai.

_C'est vrai ?! Tu sais jouer au Quidditch?
_Je me débrouille. Je ne dirais pas par contre mais il faut que je m'entraîne encore si je veux rentrer dans l'équipe des serpents.
_C'est quoi ta position préférée sur le terrain?
_J'aime bien être attrapeuse. C'est le poste où il faut être le plus rapide et agile, j'adore ça ! Bon, après je n'ai pas encore réussi à attraper beaucoup de vifs mais ça viendra !
_J'ai hâte de voir un match! Ça sera la première fois.
_Tu vas voir. Il y a une ambiance incroyable dans les gradins ! Je suis sûre que tu vas adorer !

Rose continuait toujours à caresser son animal et Doug sembla attiré par elle. Elle était vraiment ravi qu'il n'ai pas peur d'elle mais étrangement, une petite déception pointa le bout de son nez. La perspective de terrifier quelques élèves lui était apparue comme plutôt intéressante. Allez, elle n'allait pas s'arrêter sur une petite défaite.

_Cela fait combien de temps que tu as Saya? Les autres élèves n'en n'ont pas peur?
_Je l'ai eu pour mon anniversaire juste après les cours de l'année dernière donc je dois bien t'avouer que je ne sais absolument pas quelles seront les réactions de mes camarades. On verra bien... Après, je suis déjà sûre à cent pour cent qu'il y aura plus d'une vipère qui viendra se plaindre et qui ira pleurer de peur au Dragon... Pfff...

Elle soupira un peu. En tout cas le premier qui s'approchait trop de Saya ou lui voudrait du mal irait croiser la baguette de la Fourchelang !

hrpg:
 
Revenir en haut Aller en bas
Doug Rippringham
Doug Rippringham
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans les compartiments du Poudlard Express - Page 19 Empty
Re: Dans les compartiments du Poudlard Express

Message par : Doug Rippringham, Lun 24 Oct - 17:02


Doug remarqua que Rose semblait vraiment enthousiaste lorsqu'elle lui parla de sa volonté de s'entraîner d'avantage au Quidditch et d'intégrer l'équipe de Serpentard. Cela surprit un peu le jeune garçon : on pouvait intégrer uen équipe en étant aussi jeune que Rose? Pourquoi pas, après tout. En tout cas, la jeune fille ne semblait pas du tout paniquée à l'idée d'être suspendu dans les airs sur un simple balais en bois et si son post préféré était celui d'Attrapeur, c'est qu'elle n'avait pas froid aux yeux! Le nouvel élève était fasciné par les propos de son aînée et comme la verte et argent lui confirma, il était sûr qu'assister à son premier match serait vriament un moment important de sa première année à Poudlard.

Doug continuait d'observer la couleuvre aux écailles rouges qui restait très calme sur les genoux de sa maîtresse. Le jeune gaçron releva la tête lorsque Rose répondit à sa question sur Saya.

_Je l'ai eu pour mon anniversaire juste après les cours de l'année dernière donc je dois bien t'avouer que je ne sais absolument pas quelles seront les réactions de mes camarades. On verra bien... Après, je suis déjà sûre à cent pour cent qu'il y aura plus d'une vipère qui viendra se plaindre et qui ira pleurer de peur au Dragon... Pfff...

Le nouvel élève pouvait comprendre la déception de Rose. Les serpents n'étaient pas des animaux bien vus chez les moldus et même si Doug ignorait comment les sorciers les considéraient, il se doutait que ce ne devait pas être un animal très apprécié. En même temps, il ne fallait pas vraiment en vouloir aux gens : beaucoup n'avait vu ces créatures que sur des photos ou mentionnés dans des faits divers où il était question de morsures douloureuses et pire, de mort. Il fallait juste connaître un peu plus ces animaux mystérieux pour comprendre qu'ils étaient assez calmes d'ordinaires.

- Je suis certain qu'ils finiront par s'habituer ... Peut-être même qu'ils n'en auront pas peur. Elle a l'air vraiment calme en plus ... Je ne la trouve pas très menaçante.

Doug sourit au surprenant duo que formait Rose et Saya. C'est vrai que ce n'était pas tous les jours qu'on se retrouvait dans un train en direction d'une école de sorcellerie en face d'une jeune fille avec un serpent rogue sur les genoux. Le jeune garçon se souviendrait longtemps de ce premier voyage en train! Voyage qui touchait progressivement à sa fin.

En effet, à force de discuter, le nouvel élève n'avait pas vu le temps passé et le ciel s'assombrir au fur et à mesure que les kilomètres qui le séparaient de Londres se creusaient. Le train finit par amorcer lentement son arrêt et se stoppa net, laissant la possibilité à tous les élèves de se retrouver sur le quai. Doug attrapa ses affaires et se retourna vers Rose, un peu déçu que le voyage s'arrête ici mais en même temps très excité d'arriver enfin à Poudlard.

- Merci infiniment pour cette sympathique discussion! Je n'ai pas vu le temps passé! Peut-être qu'on se reverra à l'école? J'espère en tout cas!

Avant de quitter le compartiment, il adressa un dernier mot à la jeune fille, histoire de lui rendre la pareil en la rassurant à son tour.

- Et ne t'en fais pas pour Saya! Je suis sûr qu'elle trouvera sa place et puis, si des gens vous embêtent, je viendrais témoigner que c'est un gentil serpent! dit-il avec conviction et humour à la fois.

Doug se doutait bien que Rose devait certainement avoir des amis à l'école qui l'attendait et il ne voulait pas lui prendre d'avantage de son temps. De plus, il était si impatient et excité qu'il ne voulait pas paraître stupide et que de toute manière, il n'aurait jamais pu tenir une conversation normale. Le sang lui battait au tempe et son coeur battait la chamade. Il fit un dernier signe d'au revoir à Rose et se faufila hors du train. Le monde magique lui tendait les bras.

Fin du RP pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Rose Layroy
Rose Layroy
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Troisième année

Spécialité(s) : Fourchelang


Dans les compartiments du Poudlard Express - Page 19 Empty
Re: Dans les compartiments du Poudlard Express

Message par : Rose Layroy, Lun 24 Oct - 18:41


_Je suis certain qu'ils finiront par s'habituer...

*Ils n'en auront pas le choix de toute façon... A choisir entre eux et ma petite écailleuse elle remporte le duel haut la main !*

_Peut-être même qu'ils n'en auront pas peur.

Pour ça il ne fallait pas trop y penser... Elle connaissait deux trois filles extrêmement prétentieuses mais hurlant à la mort face à n'importe quelle minsuscule créature. Cela pouvait être drôle si elle leur jouait un tour ou deux...

_Elle a l'aire vraiment calme en plus... Je ne la trouve pas très menaçante.

A ces quelques mots Saya sembla se réveiller. Elle se secoua doucement et ouvrit les yeux, se relevant légèrement. Rose décida immédiatement de la carresser pour qu'elle se rendorme. Si elle commençait à faire un exclandre la petite serai contraknte de lui parler et la réaction du nouveau serai tout autre à coup sûr... Il fallait bien admettre aussi que la couleuvre était susceptible et, même si Rose avait du mal à la croire, le serpent prétendait être un adversaire redoutable et que celui qui se mettrai en travers de son chemin recontrerai ses crochets et qu'il le regretterai amèrement. Elle n'avait vraiment pas envie qu'elle s'attaque au sang-mêlé. D'un parce que s'expliquer avec les professeurs sur la cause de l'agression serait très longue et ennuyeuse, de deux parce que cela pourrai encore plus compromettre l'acceptation de Saya dans l'enceinte de l'école de sorcellerie et de trois parce qu'avec ses crochets pas encore totalement formés la jeune serpent des blés avait plus de chance de perdre que de blesser.

Pendant leur discussion le soleil avait amorcé sa chute cédant sa place à quelques étoiles timide. Le train ralentissait et allait bientôt arrivé en gare. Dire qu'elle n'était toujours pas changée... La compagnie du garçon avait été plutôt plaisante pour qu'elle oublie de le faire. Peut-être le recroiserait-elle en cours, car oui il n'avait absolument pas le profil du bon petit Serpentard. Doug rassembla ses affaires et dit :

_Merci infiniment pour cette sympathique discussion ! Je n'ai pas vu le temps passé ! Peut-être qu'on se reverra à l'école ? J'espère en tout cas ! 
_Il y a de fortes chances, répondit-elle en faisant un petit clin d'oeil.
_Et ne t'en fais pas pour Saya ! Je suis sûr qu'elle va trouvé sa place et puis, si des gens vous embêtent, je viendrais témoigner que c'est un gentil serpent !

Cette dernière phrase fit sourire la jeune fille. Finalement le garçon parti en même temps que le réveil du serpent.

_Ccc'était qui ccce garçççon qui sssupose ma sssympathie ? Je sssuis sssadique moi !
_Un nouveau Saya et tu sais très bien que lorsque tu dors tu es mignonne. Maintenant range ton venin, on est arrivé donc plus un mot.
_Tsss...

Malgré son mécontentement la fillette remit l'animal dans son vivarium. D'un coup de baguette elle récupéra sa robe, se changea rapidement et sortit, la créature sous le bras. Le masque retombait et le début de la session camouflage commençait.

Fin du Rp
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth Goodlynch
Elizabeth Goodlynch
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans les compartiments du Poudlard Express - Page 19 Empty
Re: Dans les compartiments du Poudlard Express

Message par : Elizabeth Goodlynch, Lun 9 Jan - 1:09


Pv avec Mary Drake.



Une Rencontre Surprenante.



C'était le jour J. La fin des vacances était arrivée beaucoup trop lentement pour Elizabeth qui n'avait cessé de penser à la rentrée scolaire. Alors que d'habitude les étudiants rechignent à retourner à l'école, la jeune magicienne avait elle déjà commencer à travailler. Elle avait récupéré une semaine et demie plus tôt ses manuels scolaires et toutes les affaires indispensables à l'étude de la magie. En plus des livres figurants sur la liste du matériel requit pour les premières année, elle avait acheté quelques bouquins en plus. Elle avait déjà lu une bonne partie et, dès qu'elle avait un objet ressemblant à une baguette magique en main, elle s'entrainait à faire les différents mouvements des sorts décrit dans les livres.
Elle en savait à présent bien plus sur son nouveau monde et se sentait pleine de force pour débuter l'année. En ce premier jour, rien n'aurait pu faire tomber son moral, booster à bloc depuis la journée au chemin de traverse.

Elle se leva bien plus tôt que l'heure qu'elle avait programmé sur son réveil. La première chose qu'elle fit, comme chaque matin depuis qu'elle avait reçu se lettre, avait été de barrer la date du 1er septembre sur son calendrier.
Une fois ses vêtements enfilés, tirée à quatre épingles comme jamais elle ne l'avait été, elle rangea les livres dans sa malle, gravée avec ses initiales. Elle avait acheté la valise sur le chemin de traverse, qui l'avait amusée par sa forme et sa couleur. Elle ressemblait à une vielle malle comme on ne faisait plus, brune avec un aspect en cuir. Elle fit très attention à ne pas froisser ses habits de sorciers en ajoutant les dernières fournitures et boucla le tout. Pour elle, la seule chose qui manquait à ce gros package c'était une cage avec une chouette. Elle avait pourtant insisté pour avoir la belle chouette effraie au plumage gris et doré de la boutique d'animaux, mais son père avait été clair ; pas d'animaux.

À partir de là, les heures passèrent très vite. Eli n'avait presque rien avalé au petit déjeuner tellement son ventre était serré. Les parents de la jeune fille étaient aussi crispés que des statues de pierres. Il faut dire, la sorcière du ministère chargée de les emmener à la gare de king's Cross pour la rentrée scolaire les avait prévenus depuis longtemps ; elle ne serait pas là lors du départ vers Poudlard. Le dernier rendez-vous qu'ils avaient eu avec cette intermédiaire avait été devant la banque, pour l'ouverture du compte de la jeune apprentie. Ce jour-là, elle avait expliqué la marche à suivre pour aller à la voie 9 3/4 et d'ailleurs Judy et Alan étaient tous deux devenus aussi pâle que des fantômes en entendant qu'il fallait foncer très vite sur un mur, entre la voie 9 et 10.

Arrivé à la gare, ils trouvèrent rapidement le dit lieu. Heureusement qu'ils arrivèrent avec une heure d'avance d'ailleurs car la scène qui suivit fut assez stressante pour les trois protagonistes. Une étudiante un peu plus âgée qu'Elizabeth traversa sans même faire attention aux moldus présents. Mais tous étant très occupés, personnes ne se retourna sur la disparition soudaine de la jeune fille. Elizabeth empoigna son chariot, un peu stressée à l'idée de foncer volontairement sur un mur. N'importe quelle personne saine d'esprit n'aurait jamais eu l'idée saugrenue de le faire.
Pourtant, c'était le seul moyen de prendre le Poudlard Express et il ne fallait pas la rater.

Anxieuse, la jeune née-moldue regarda ses parents qui posèrent alors leurs mains sur ses épaules, une de chaque côté. Le papa proposa de compter jusqu'à trois avants de foncer. Le décompte fait, ils partirent tous les trois droits sur le mur de pierres rouges et passèrent. En tout cas, Elizabeth et son père, car sa maman avait eu peur et avait lâché l'épaule de sa fille, restant donc de l'autre côté du passage secret.
Depuis la première journée du côté des sorciers, le papa de la jeune fille avait réussi à plus ou moins accepter ce gros changement. Il s'était intéressé aux livres de sortilèges et celui sur les animaux fantastiques avait retenu une partie de son attention un soir de week-end. Au final, il était fier de sa fille, même si ce n'était pas la voie qu'il avait choisie pour elle.
Mais ce n'était pas le cas de sa maman, restée très fermé sur le sujet, elle ne voulait pas en parler. Pour elle encore, ce n'était que des histoires de bonne femme et ça n'avait aucun intérêt.
Elizabeth s'y était fait, ne parlant jamais de tout ça avec elle. En fait, le dialogue depuis était resté très muet.

Triste tout de même de ne pas dire au revoir à sa mère, elle demanda à son papa une feuille et un bic pour lui écrire un mot que seule sa maman aurait le droit de lire. Enfin, elle prit son père dans ses bras pour lui faire un câlin et un bisous et monta dans le train. Ce n'était qu'un au revoir, mais il faisait assez mal au petit coeur de la jeune fille, qui n'avait jamais quitté ses parents plus de deux semaines.

Une fois ses bagages rangés avec les autres, elle se mit en quête d'un compartiment vide. Pas de chance pour elle. Le temps qu'elle avait perdu avant de passer avait permis aux autres élèves de remplir chaque wagon, qui étaient tous pleins à craquer.
Enfin, au bout d'un peu moins de 10 minutes, elle trouva une cabine vide, ou presque. Seulement une élève occupait les lieux et Elizabeth préféra toquer avant d'ouvrir la porte.

-Coucou, je peux venir m'assoir ici . Je n'ai pas trouvé de place ailleurs.


Debout dans l'encadrement de la porte coulissante, elle attendit la réponse avant d'oser s'assoir sur le siège face à l'élève présente.
Revenir en haut Aller en bas
Mary Drake
Mary Drake
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans les compartiments du Poudlard Express - Page 19 Empty
Re: Dans les compartiments du Poudlard Express

Message par : Mary Drake, Mar 10 Jan - 18:03


Musique

Sixième année.
Que je vais devoir passer.
Dans cette école de magie.
Autant dire que le côté merveilleux est passé.
Je ne suis plus une petite fille.
Excitée par ces nouveautés.
Je me prélasse plutôt.
Du côté de l'adolescence.
Où tout est pâlot.
Je suis loin d'être sur une échelle d'ascendance.
Je me vois très bas.
Dans un monde où l'espoir n'est pas.

Et je traverse cette voie.
En sachant bien qu'elle n'est pas mienne.
Il n'y a personne pour m'accompagner.
Je suis dans la solitude de la continuité.
Pas de parents.
Je ne les vois pratiquement plus.
J'ai peur que Folie revienne quand ils sont à mes côtés.
Je n'ai pas voulue être avec eux.
Pour la première fois depuis le début.
Ils ont étés abandonnés par la fille ingrate que je suis.
Génial.
J'immerge de l'autre côté rapidement.
Mes affaires sont à portée de main.
Je caresse le dos de Loire.
Qui tient son prénom de mon aventure avec la vraie Alice.
Bestiole oubliée.
Toi, tu restes éternellement avec moi.
Mignonne créature.
Tu ne m'abandonneras pas hein ?
Que ferais-je sans toi.
Tiens, une friandise.
Tu en raffoles.
J'sais pas trop pourquoi.
Y'a aussi la chouette.
Pour me tenir compagnie.
Mais l'amour entre nous est inexistant.
Tu fais ton travail.
Je te le rends.
Mais c'est tout.
J'trouve ça déprimant.
Même mon messager m'aime pas.
Suis-je si énervante que c'là ?
Help-me
Please.

La foule se fait de plus en plus dense.
J'vois que c'est plus la nostalgie qui me porte.
Alors bon, j'la laisse aller.
Tant qu'elle me pousse pas à sauter sous le train.
Ça ira.
D'ailleurs, le v'là qui arrive.
J'embarque.
Il aime y aller doucement celui-là...
Je vais jusque dans un wagon.
Que j'ai l'habitude d'occuper.
En toute sérénité.
Ensuite pour passer le temps.
Le moke dans le creux de mon cou.
J'joue avec la baguette.
Allumé.
Éteint.
Allumé.
Éteint.
Je m'amuse comme je peux.
Avec le peu de choses que j'ai à ma disposition.
Parce que oui, je n'en ai pas beaucoup.
Mes affaires sont pas très nombreuses.
Je passe mon temps comme je le peux.
Telle un zombie qui n'a plus personne à qui parler.
Tout simplement parce qu'il n'a personne pour le comprendre.
Le nombre de mes alliés est très limité.
Je suis sur un fil très fin qui risque de se rompre vite.
Je me dois de le resserrer.
Allumé.
Éteint.
J'ai peur de la chute et des conséquences.
Du vide qui est à la fois si proche et si loin.
Éteinte, pour toujours.

Une petite voix se fait entendre.
Un son aigu d'enfant.
Quelque chose de timide qui aurait pu me ressembler.
La demande pour s'asseoir à mes côtés.
Dois-je accepter?
Est-ce une bonne idée ?
Ne risque-t-elle pas quelque chose ?
En ma compagnie ?
Parce que j'ai tout sauf envie de dégoûter une gamine.
De ce monde Magique.
Tout le monde n'est pas comme moi.
Je ne suis pas comme les autres.
Ce n'est qu'une question de contrôle.
Un défi, un challenge.
Comme ces 7 années répétitives.
Quidditch.
Cours.
Coupe des maisons.
Allez, je n'ai pas le choix.
Je ne peux pas l'empêcher de venir.
C'est malpoli.
Honteux.
Méchant, ingrat.
Comme toi.

- Oui, vient.

Les mots sont murmurés doucement.
Je retire mes pieds du siège d'en face.
Tente un sourire qui se veut amical.
Même si ce n'est pas mon truc.
Et je l'observe.
Cette silhouette frêle.
Ces yeux couleurs océan.
Hypnotisant.
Ces cheveux d'une blondeur à me faire fuir.
Mais je ne tiens pas à l'effrayer.
Je reste sur mes gardes.
Qui sait ce qu'il peut se cacher derrière elle.
Me replonge dans mon jeu de lumière de baguette.
Elle peut entrer.
Je n'ai rien d'autre à faire.
Allumé.
Éteint.
Allumé.
Éteint.
Allumé.

- Ferme bien la porte.
Hésitation.
S'il te plaît.
Politesse.

Laisser allumer ?
Un peu ?
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth Goodlynch
Elizabeth Goodlynch
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans les compartiments du Poudlard Express - Page 19 Empty
Re: Dans les compartiments du Poudlard Express

Message par : Elizabeth Goodlynch, Mar 10 Jan - 23:05


Après l'approbation de la jeune fille à ce qu'Elizabeth puisse s’asseoir dans le wagon, elle prit place en face de sa camarade. Cette dernière jouait avec sa baguette. Elizabeth regarda pendant quelques secondes, histoire d'essayer de découvrir la forme de son petit jouet.
L'ambiance était un peu froide et Eli ne savait pas vraiment quoi dire pour engager une conversation et passer le temps de trajet. Pourtant, il fallait qu'elle se jette à l'eau, voyant que son interlocutrice n'était pas du genre très cocasse.
Elle hésita et puis se rappela avoir glissé son livre sur Poudlard dans son sac de voyage. La jeune fille glissa sa main dans le sac posé à coté d'elle, prit le livre qu'elle posa sur ses genoux mais ne l'ouvrit pas.

* Non, il ne faut pas que je fasse l’asociale * pensa Elizabeth.

Gardant son livre fermé, les mains posées biens à plat dessus, elle réfléchit à ce qu'elle pouvait bien dire. Comme une évidence, et parce que c'est logique aussi, elle tendit la main et décida enfin à se présenter.

-Je m'appelle Elizabeth, Heureuse de faire ta connaissance.

Au même moment, une femme toqua à la porte du compartiment, poussant un chariot rempli de friandises. Elle demanda aux deux élèves si elles voulaient quelque chose. Par chance Elizabeth avait un peu d'argent sorcier sur elle et, se relevant pour aller près de la vendeuse, choisit quelques paquets au hasard.

-Je vais prendre, hum, ce paquet, celui-ci et enfin, hum celui-là ! Tout en pointant du doigt ceux qu'elle avait décidé de prendre.

Avant de payer, elle demanda à sa camarade si elle voulait quelque chose aussi. Elizabeth pensa que c'était une bonne idée pour engager une conversation chaleureuse et attendit sa réponse !
Revenir en haut Aller en bas
Mary Drake
Mary Drake
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans les compartiments du Poudlard Express - Page 19 Empty
Re: Dans les compartiments du Poudlard Express

Message par : Mary Drake, Dim 22 Jan - 11:29


J'ai arrêté de jouer avec ma baguette.
Je l'observe du coin de l’œil.
Faignant pourtant caresser Loire avec attention.
Elle me fait penser à moi.
La moi d'avant.
D'il y a longtemps.
Sauf qu'elle est moins timide que la Mary d'antan.
J’esquisse un sourire en la voyant prendre.
Un livre.
Sur Poudlard.
Elle s'est préparée.
Je la comprend.
Tellement.
Qu'est-ce que le choixpeau décidera pour elle ?
Serpentard ? Poufsouffle ? Gryffondor ? Serdaigle ?
Il y a des possibilités pour tout.
Surtout que parfois.
Alors que le suspens est là.
On s'en va dans un endroit.
Qu'on ne pensait pas être fait pour soi.
Cependant;
Il a raison quoi qu'il arrive.
A nous de voir si l'on sait s'adapter.
Dans le refuge de couleur qu'il a choisis...

Elle n'ouvre pourtant pas son bouquin.
Des mains à plats sur la surface du livre.
Sans que je ne m'en rende compte, une autre arrive devant mes yeux.
Je fixe ces doigts tendus.
Je ne comprends pas.
Elle veut faire connaissance ?
Avec, avec moi ?
La fille instable ?
-Se présente-
Elizabeth.
Un prénom si doux.
Comme son visage d'ange.
J'hésite un moment.
Dois-je la nier.
Ou ne pas m'enfermer.
Garder cette baguette allumée ?
Ou terminer par un sortilège qui va l'éteindre.
J'en ai marre de ne pas savoir décider par moi-même.
D'être incapable.
Idiote.
Comme d'habitude, je n'ai pas d'objectif.
Une fois ce trajet terminé.
Je n'ai qu'à l'oublier.
Alors faire un effort ?
Cela ne me ferait pas du tort.
Mais alors que je tends ma main.
Quelqu'un frappe à notre porte.
J'espère que ce n'est pas une autre élève.
Deux gamines je survivrai pas.
Mais non.
Ce n'est que la femme aux bonbons.
Qui arrive avec son étalage.
De sucreries.
Chocogrenouilles par ici.
Autres gourmandises par là.
Il y a de tout.
Mais rien qui ne me fasse envie.

Elizabeth, beth, beth.
Elle semble tellement amusée.
J'ai pas trop envie de lui gâcher cette joie.
La petite attrape des paquets.
Remettant son choix au hasard.
Si heureuse, émerveillée.
Épanouie.
Je l'envie.
Puis me retiens.
Surtout qu'elle me demande si j'en veux.
Sauf que je n'ai pas faim.

. . .
..
.

-Mary, je m'appelle Mary. Et non, je n'ai pas envie de bonbons.

Elle a fait un effort.
A toi.
Elle n'a jamais voulu te causer du tort.
A toi.
Ne la laisse pas seule.
Parle.
Encore.

-C'est ta première année ?
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth Goodlynch
Elizabeth Goodlynch
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans les compartiments du Poudlard Express - Page 19 Empty
Re: Dans les compartiments du Poudlard Express

Message par : Elizabeth Goodlynch, Ven 27 Jan - 2:50


Elizabeth prit les paquets de bonbons, paya la vendeuse et lui sourit avant de refermer la porte du compartiment. Mary, qui venait de se présenter, refusa de prendre des friandises et Éli se rassit.

-C'est ta première année ? demanda la jeune fille dans un effort qui semblait assez surhumain pour elle.

-Oui, c'est exact! Répondit-elle tout en déballant le premier paquet, sur lequel était écrit "chocogrenouille" avec une petite grenouille dessinée. Elle ouvrit la petite boîte et vit une grenouille brune en sortir avec un petit saut. Les yeux écarquillés, et la bouche bée, elle regarda la grenouille. Celle-ci, posée sur la banquette se préparait à sauter. Hop! Elle fit un grand bon jusqu'à la tablette près de la fenêtre et s’immobilisa. Étonnée par ce qu'elle venait de voir, elle prit la grenouille en main. elle semblait s'être transformée en simple friandise, comme si elle n'avait jamais bougé.

-Tu as vu ça? demanda Éli toujours choqué de ce qu'elle venait de voir. Ah, heu, j'imagine que oui. Et que ce n'est pas la première fois. Désolé, comme je disais c'est ma première année mais je ne connaissais rien de tout ça avant. Je suis la première sorcière de la famille! Ajouta-t-elle avec fierté!

Hésitante elle prit la grenouille et, la portant à sa bouche, croqua un bout. Oui, c'était du chocolat. Et très bon d'ailleurs. Son regard se tourna vers la petite boîte d'où provenait la sucrerie. Il y avait dans le fond du paquet une carte qu'Elizabeth s'empressa de saisir.
"Morgane" était le nom écrit en dessous et, au centre le portrait vivant d'une femme, une sorcière probablement, trônait fièrement.

-Oooh, c'est vraiment chouette! Ajouta Éli, les yeux pétillants!

En réalité, tout ce qu'on aurait pu lui montrer depuis sa montée dans le train l'aurait émerveillée. Et elle n'avait surement pas fini d'être surprise. Elle avait lu des livres avant de s'aventurer du côté des mages mais il y avait une grande différence entre des livres et la réalité. Tout, lui semblait magique et rien n'aurait pu le rendre malheureuse en ce tout premier jour. Peut-être même que tout ce bonheur aurait pu rendre malades les plus aigris. Elle avait un sourire nié et avait presque oublié la légère austérité de sa camarade de wagon.

-Et toi, depuis combien de temps es-tu élève à Poudlard?
Revenir en haut Aller en bas
Mary Drake
Mary Drake
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans les compartiments du Poudlard Express - Page 19 Empty
Re: Dans les compartiments du Poudlard Express

Message par : Mary Drake, Lun 13 Fév - 19:44


Si pure.
Si jolie.
Si innocente.
Si gentille.
Si belle.
Si tout.
Si ce que je voudrais redevenir.
Si un rêve lointain oublié.
Si Si Si
Je dois arrêter de me fier au passé.
Voir l'avenir inexistant.
Et faire mon deuil.
Pour essayer.
De rester sur place.
Et non de reculer.

Déballant une sucrerie, la jeune fille d'en face se remet à parler. Je suis toujours autant éblouie par tant de... De véritable sur cette jolie bouille. Un sourire franc, une joie de vivre. Quelque chose de mignon à croquer. Une affirmation plus tard, la friandise qu'elle venait tout juste de déballer se mit à sauter, atterrissant sur le bord de la fenêtre pour ensuite devenir un chocolat simple. Elle a l'air étonnée, ce qui est compréhensible. L'insolent chocolat fini tout de même dans la main d'Elizabeth, qui à peine remise me demande si j'ai vu, se reprenant par la suite, se doutant bien qu'en effet j'ai assisté à la scène, un sourire aux coins des lèvres. J'avais passée tout l'été dans une léthargie dingue, la voir s'émerveiller ainsi me fait du bien. Pour terminer, elle me parle d'une situation que je ne connais que trop bien.

La solitude.
La seule.
D'une famille normale.
La différence jadis chérie.
La joie de la magie.
Qui veut te chérir.
Pour ensuite te pourrir.
Tu n'en sauras rien.
Je te souhaite une vie heureuse.
Sans embûches, sans mauvaises rencontres.
Sans aucune folie qui n'attendent qu'une chose.
De sortir.
Pour te tuer à petit feu.
Mais je finis quand même.
Une caresse sur le dos de Loire.
A partager mon avis.
Pourquoi pas.
J'essaie de faire des efforts.

-Je suis aussi la première sorcière de ma famille. Si il y a quelqu'un d'autre qui a des pouvoirs magiques, je ne le connais pas. Ou alors, on ne m'en a pas parlé.

Toujours pleine de joie, la jeune fille croqua dans le chocolat. Je salive un peu, non, je salive beaucoup, mais je reste impassible. J'ai refusé de manger, je dois assumer. Mes yeux, ma posture, rien ne change, absolument tout se passe dans la tête. J'essaie de me concentrer sur son visage innocent, et pas dans les méandres de cette friandise. En effet, c'est sympa. A croire que le train n'est qu'une sorte d'attrape touriste. Au fond, c'est un peu comme les monuments. La première fois qu'on en voit un, nous sommes émerveillés, c'est une trouvaille géniale. Puis, au fur et à mesure du temps, la chose découverte paraît de moins en moins extraordinaire, et, pour finir, elle semble si banale qu'on ne se souvient même plus de bonheur ressenti au départ. Cela voudrait-il dire qu'il faut renouveler, que les choses rares sont les meilleures. Mais une fois que nous avons mis le pied dans le monde magique, en sortir c'est tout simplement impossible. Alors la surprise part, au fil des années. Et la normalité prendra le dessus. On banalisera. Profites de la découverte. Ne reste pas dans les démons. Et ne les laissent jamais t'approcher.

Dernière question.
Puis, c'est à moi.
A moi de prendre la parole.
De parler.
Mais, je l'ai déjà fait.
Oui, mais encore.
Je te déteste.
Moi je t'aime.
Part.
Pourquoi.
Allez.
Fuis.
Non.
Si.
Carotte.
Chocolat.
Grenouille.
Souffle.
Respire.
Pas de malaise.
Maintenant.
Je relâche ma respiration.
Que j'avais retenue.
Liberté.

-J'entre dans ma sixième année, dis-je.
Puis.
Au désespoir.
J'enchaîne
-Ne laisses pas les démons te bouffer ta vie.
Vis comme si.
Ils n'existaient pas.
Si ils te rencontrent.
Fuis et ignore.
Profite.
Et laisse le temps n'être.
Ce qui dirige.
Tu es le chef de ta vie.
Pas lui.
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth Goodlynch
Elizabeth Goodlynch
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans les compartiments du Poudlard Express - Page 19 Empty
Re: Dans les compartiments du Poudlard Express

Message par : Elizabeth Goodlynch, Mar 14 Mar - 15:57


J'ai mis un peu de temps a répondre, désolé!


Elizabeth prit la carte et la rangea dans son sac à dos, coincée entre deux livres pour qu'elle ne se plie pas. Elle avait remarqué que la carte était devenue noire et que la sorcière avait disparu. Elle n'osa poser de questions, ni à propos de la femme, ni à propos de sa disparition. Elle connaissait le nom de Morgane. Malgré les préventions du ministère pour cacher au monde moldu la présence de sorciers, certains faits très anciens avaient persisté jusqu'à aujourd'hui, transformés pour la plupart en légende. Elizabeth, friande de livres en tous genres, avait lu maintes choses sur de prétendus sorciers des temps passés, sans jamais vouloir croire à tout ça. De base, c'était pour elle des contes bons enfants qui relataient des faits inexplicable pour l'époque. Maintenant qu'elle côtoyait ce monde, il lui arrivait parfois de repenser à ces livres parlant de magie et elle se sentait ridicule de n'y avoir jamais cru.

Mary semblait être une personne relativement gentille, quoique timide voir peut-être absente. Elle mit un temps avant de répondre à la blondinette qui n'avait qu'une seule envie, apprendre et discuter avec quelqu'un qui s'y connaissait.

-Je suis aussi la première sorcière de ma famille. S'il y a quelqu'un d'autre qui a des pouvoirs magiques, je ne le connais pas. Ou alors, on ne m'en a pas parlé.


Un sourire vînt tirer les traits d'Elizabeth. Et puis mille questions se bousculèrent dans sa tête. Mais Elizabeth se retint d'ennuyer sa compagne de cabine et se contente de hocher la tête.
S'ensuivit un blanc plutôt gênant. À plusieurs reprises Éli voulut dire quelque chose, mais rien ne sortir de sa bouche.
Enfin, Mary reprit la parole. D'abord elle dit simplement qu'elle entre en 6e année. Puis elle enchaine.
Un texte, un petit monologue qui surprend Éli. Elle écoute avec intérêt, sans pour autant comprendre exactement ce que la brune veut dire. Elizabeth la regarde avec intensité et un air grave. La blonde ressent ses paroles comme une mise en garde. Mais de quoi? Elle l'ignore totalement. Elle se contente de sourire et de répondre avec peu d'assurance un "heu, d'accord. Je ferai au mieux!"
À nouveau, un silence s'installe, plus long encore que le précédent. Elizabeth est assez mal à l'aise. Elle se tortille les doigts et aux mains moites.
Elle jette un regard par la fenêtre du train. Le temps a déjà passé. Plus qu'elle ne l'aurait cru. Le soleil est bas à présent et l'atmosphère est d'une couleur rouge orangée. Encore un sourire sur le visage d'Elizabeth. Elle aime ce qu'elle voit. Cette campagne verdoyante malgré le début de l'automne, ces petites collines qui apparaissent et disparaissent du paysage. C'est apaisant, ça lui fait oublier le mal-être qui régnait 5 minutes avant.

Son cerveau fonctionne à toute vitesse. Que dire pour briser la monotonie de ce compartiment vide de paroles? Soudain le regarde la future aigle se bloque sur l'animal posé à côté de Mary. Son petit animal ressemble à un Lézard d'une magnifique couleur verte argentée. Elizabeth se lance alors;

-C'est un Lézard que tu as là? C'est quoi son nom? Il est vraiment beau en tout cas! Toutes ses couleurs qui se reflètent  sur sa peau!
Voilà, Elizabeth ne s'arrête plus de parler. Elle assaille Mary avec autant de questions qui lui viennent en tête. Heureusement pour la serdaigle de 16 ans, Elizabeth s'arrête parfois de poser des questions pour en écouter les réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Mary Drake
Mary Drake
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans les compartiments du Poudlard Express - Page 19 Empty
Re: Dans les compartiments du Poudlard Express

Message par : Mary Drake, Lun 27 Mar - 19:12


On dirait qu'elle est perturbée.
Je peux comprendre.
Les mises en gardes ne sont pas mon fort.
J'ai déjà tant perdu.
Je ne peux aider tant que je ne sais pas m'aider moi-même.
Alors elle sourit et répond simplement.
Oui, fais au mieux.
Mais ce n'est pas assez.
Le mal est partout dans cette école.
Car elle contient de mauvaises personnes.
Je ne sais pas si elle se rend compte.
Je ne sais pas si c'est moi qui voit tout mal.
Il est probable que ce soit  le cas.
Ou alors j'étais trop naïve quand la réalité m'est tombée dessus.
Je ne sais pas, je ne sais plus.
Espérons que tu ne le saches jamais.
N'est-ce pas ?

Il y a un nouveau silence étrange, un nouveau moment de malaise. La petite regarde par la fenêtre, émerveillée. Elle n'a pas les paillettes dans les poches, c'est mignon. Je regarde Loir et lui caresse le dos. Il est et restera trop mignon. Je me souviens de quand je l'avais acheté. Je suis plus que contente de ne pas avoir acheté un boursouflet. C'est trop... Impersonnel disons. Lui au moins, il est mignon et comme tout animal, à l'écoute. Je l'adore. Je regarde alors la vitre moi aussi. Il est vrai que c'est magnifique. Le trajet est presque fini pourtant. C'est dommage. Pour une fois que je ne suis pas seule dans un wagon, tout passe vite, beaucoup trop vite même. C'est à en être dégoûté. Pour une fois que tout va bien. Presque bien même. Et là ça va bientôt se finir. Génial Mary, tu râles avant même d'avoir eu de quoi râler. N'importe quoi.

Elle parle.
Parle de Loir.
De mon bébé.
D'une des choses que me permet de ne pas craquer.
Je veux fuir.
L'ignorer.
Mais il n'y a rien de mal
.et j'ai pas envie de jouer le rôle du démon.
Alors j'inspire.
C'est rien de grave.
Juste de simplettes questions.
Ce n'est pas mal.
Ta peur est mauvaise.
Alors je fais mine de rien en gardant le contrôle.
Ni plus, ni moins. Des réponses banales.
Tout simplement.

-Il s'appelle Loir. Et c'est un Moke. Une bestiole un peu comme un lézard, certes, mais qui a la particularité de changer de taille dans son environnement. C'est très affectueux je trouve.

Bruit étrange.
Pas de peur.
Juste la fin du moment.
Le temps a passé, le temps est ce qu'il est, fait ce qu'il peut.
Il passe.
Et c'est l'heure de se laisser.
Je suis désolée.
J'espère ne pas t'avoir fait peur petite fleur...
Je lui adresse un sourire.
Place Loir dans ma poche.
Il se niche sans hésiter, pas difficile la bestiole.
Et murmure à son oreille

-C'est là que nos chemins se séparent.
J'espère que Poudlard te conviendra.
A bientôt j'imagine... Au revoir !


Départ de Mary  tongue  
Merci pour ce rp
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth Goodlynch
Elizabeth Goodlynch
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans les compartiments du Poudlard Express - Page 19 Empty
Re: Dans les compartiments du Poudlard Express

Message par : Elizabeth Goodlynch, Ven 31 Mar - 15:05


Le temps passe, le ciel se noircit à toute vitesse. Elizabeth regarde attentivement la bestiole. Mary lui explique que c'est un moke et qu'il s'appelle Loir. Drôle de nom pour un animal qui n'est pas un loir justement. Mais c'est mignon. Et cet animal lui va bien. Il semble calme, moins torturé que la jeune fille. Elle est gentille d'ailleurs, même si Elizabeth la trouve un peu spéciale. Sans s'en rendre compte, elle la dévisage, la regarde haut en bas. Elle est étrange, un peu distante, mais gentille. Elizabeth aurait pu se retrouver seul ou alors dans un compartiment avec des idiots. Soudain, le train s'arrête, doucement. Il fait noir dehors et seulement les lampe éclaire le quai.
Mary s'adresse une dernière fois à Elizabeth, c'est là qu'elles vont se séparer, du moins pour le moment. Car l'année est longue et il y aura surement des moments où elles se recroiseront à Poudlard.

Elizabeth hoche la tête et remercie la jeune élève de sa gentillesse. Elle lui fait signe au moment où elle descend du train et rejoint les autres élèves de première année. Prête pour sa première année à l'école de sorcellerie Poudlard!


Fin du RP - Merci à toi!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Dans les compartiments du Poudlard Express - Page 19 Empty
Re: Dans les compartiments du Poudlard Express

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 19 sur 21

 Dans les compartiments du Poudlard Express

Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20, 21  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: La Gare-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.