AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Sports magiques ~¤~ :: Quidditch libre
Page 4 sur 17
Gradins du Terrain de Quidditch
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10 ... 17  Suivant
Luna Hélanor
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Luna Hélanor, Ven 21 Juin 2013 - 16:52


La jeune fille vint regarder le match de Quiddich qui devait se passer à cet instant. Elle ne vit personne qu'elle connaissait. Elle regardait autour d'elle et voyait qu'il y avait plein d'élèves et qu'ils avaient l'air d'aimer ce sport. Personnellement, Luna ne comprenait rien au règles de ce sort. Elle avait pourtant bien essayer de les apprendre mais, jamais elle ne comprit.


Les élèves criaient pour encourager leurs équipes favorites. C'était assez pénible pour Luna qui aimait le calme, mais se retrouver avec tant de monde l'emportait sur ce fait. Elle vit une espèce que grosse balle passer devant les gradins et des joueurs la poursuivres. Ils avaient des sortes de bâtons bizarre. 


Lorsque qu'un des balles qui se passait de joueurs en joueurs passait entre un des trois anneaux l'équipe qui l'avait mise marquait 10 points, du moins c'est ce qu'elle avait compris des gens qui discutaient devant elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Invité, Ven 21 Juin 2013 - 17:54


Luna sorti du dortoir après une bonne nuit de sommeil et rejoignit les autres élèves qui était dans la salle commune.Tout le monde était impatient.En effet un match important de quidditch allait bientôt commencer. Poufsouffle va jouait contre Serdaigle .
La jeune fille alla très peu au match de quididich cela l’intéressait peu , elle préférait aller au parc ou dans un endroit calme loin des cries et des hurlements d'une centaine d'élèves .

En tout cas aujourd'hui elle n'avait pas grand chose à faire et l'ennui commença à venir.
L'adolescente remonta dans sa chambre , elle prit un pull chaud car dehors il fait froid et descendit jusqu'au stade.
L'école commença à se vider petit à petit , avant d'aller vers le stade Luna mangea vite fait son bacon , son œuf brouillé et but son jus d'orange .
En cinq minutes sont petit déjeuner était terminé .

Elle alla en direction du stade, l'air était frais , elle s'assit sur un des nombreux bancs même si beaucoup son déjà remplie  , il y avait beaucoup de monde , elle ne connaissait pas grand monde la jaune fille regarda en face d'elle, elle vit les joueurs s'échauffer, elle regarda autour d'elle dans les gradins elle aperçut que beaucoup de monde avait des vêtements  jaunes ou du bleus celons leurs maison.

Le match commença ,tout le monde hurler pour soutenir son équipe et un des élèves commenta le match .
Cela fessait longtemps qu'elle n'avait pas été dans à un match et voir tout ces personnes volés et entendre le sifflement des ballet lui avait manqué.
L'adolescente jeta un coup d’œil d'elle, elle s'était assise à coté d'une jeune fille qui était de la même maison qu'elle et Luna pensa qu'elle est un peut moins seul.
Revenir en haut Aller en bas
Jessy Brown
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Jessy Brown, Dim 7 Juil 2013 - 15:56


RP unique.


Jessy traversait le Parc sous un soleil de plomb en compagnie de quelques autres membres de l’équipe de Quidditch de Serdaigle. Ensemble, ils se rendaient en entraînement dans le but de se préparer au prochain match de la saison. Elle appréhendait l’événement, se demandant s’ils avaient assez travaillé leurs techniques et leur jeu. Le jour fatidique serait la semaine prochaine et ils se devaient de faire de leur mieux, pour honorer leur chère Maison et surtout faire plaisir à leur nouveau capitaine ! La brunette, en effet, doutait terriblement mais espérait parvenir à les motiver pour se surpasser. Elle se souvenait encore de l’année précédente, où les Bleus n’avaient pas spécialement brillé mais s’étaient démarqués par leur motivation. S’ils avaient la motivation, ils auraient la victoire et cela ne faisait aucun doute.

Les Aigles entrèrent sur le terrain de Quidditch où ils reçurent quelques conseils et indications. Ils chevauchèrent ensuite leurs balais et s’envolèrent, battirent des ailes et tournèrent en rond au-dessus des gradins. Chacun se mit à sa place : gardienne aux anneaux d’or ainsi que poursuiveuses, batteur, et attrapeur au centre. Un oisillon relâcha les balles qui s’envolèrent aussitôt. Les joueurs filèrent contre le vent pour marquer un but et s’agitèrent telles des fourmis à la recherche de nourriture. Personne ne s’investit pas, tous travaillaient de leur mieux pour former une équipe soudée et réactive. Lorsque le soleil se fit plus bas, Jessy se posa au sol et les laissa poursuivre seuls. La fatigue se faisait déjà ressentir, après quelques tours de terrain et courses entre coéquipiers. La demoiselle était habituellement endurante, mais elle devait bien admettre être surmenée par le Quidditch, la boutique et son travail en tant qu’élève. Aussi elle s’éloigna en direction des gradins dans l’espoir de se reposer.

Assise sur un banc elle couva les morceaux de tissus azurs et bronze qui mouchetaient le ciel. Certains Aigles semblaient inépuisables et planaient, au-dessus de tout, de Poudlard, de Parc, du Lac, de la Forêt Interdite, observaient le monde vu d’en-haut et ne semblaient pas s’en lasser. Elle les enviait d’une certaine manière. Perdue dans ses pensées, la demoiselle resta ainsi, les yeux dans les étoiles, et laissa les minutes défiler sans les en empêcher, sans y penser. Au bout d’un moment, les Bleus ralentirent le rythme. La demoiselle pencha la tête d’un côté, étonnée, faisant se bousculer doucement ses boucles brunes. À sa gauche, un élève – vraisemblablement de Serdaigle pour assister à l’une de leurs séances d’entrainement – lança subitement un cri d’encouragement, ne souhaitant pas les voir s’épuiser, abandonner. Sourire aux lèvres, elle eut tout à coup envie de l’accompagner par un petit slogan et se leva en applaudissant :

« Allez les Serdaigles,
Sans en oublier les règles,
Battez de vos ailes,
Et envolez-vous vers le ciel !

Passez-vous le Souaffle,
Retenez votre souffle,
Évitez les Cognards,
Et on ne sera pas ringards !

Sortez tous vos battes,
Soyez acrobates,
Donnez-vous au mieux,
Vous serez des dieux !

Protégez les anneaux,
Poussez des cris bestiaux,
Faîtes ce que vous voulez,
Mais mettez-leur la pâtée !

Courez le Vif d’Or,
Tout pour notre essor,
Cent cinquante points,
Il paraît que c’est pas rien !

À partir de là,
On lancera des cris de joie,
Et vu qu’on aura gagné,
C’est direction les Trois Balais !
»

Lorsqu’elle eut terminé, Jessy lança un clin d’œil à la personne à côté d’elle. Maintenant il était certain que ses compatriotes seraient motivés pour leur prochain match. Amusée, elle prit son balai Tourbillon de Flammes, le monta et s’envola pour les rejoindre. Assez travaillé ce jour-là, il était temps pour tous les oisillons de rentrer au nid. Les révisions étaient certes importantes pour persévérer sur certains points, mais le repos était aussi un facteur de réussite. De bonne humeur, la brunette traversa le Parc en sens inverse et regagna le château. Une dizaine de minutes plus tard, elle fut assise à l’intérieur de la salle commune des bleus et bronze et put profiter d’une fin d’après-midi calme et apaisante.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Darnel James Williams
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Darnel James Williams, Mar 9 Juil 2013 - 20:56


Fausse manip, à supprimer...


Dernière édition par Darnel James Williams le Lun 26 Sep 2016 - 19:16, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sangohmy Kuro
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Sangohmy Kuro, Lun 22 Juil 2013 - 16:23


Comment regretter un jeu. Ce stupide jeu, cela avait été sa première fois et sa dernière fois elle se le promettait. Elle avait perdu à ce jeu et voilà qu'elle se retrouvait avec ce gage stupide elle n'avait pas d'autre mot pour le décrire. Mais elle allait tenir parole parce que c'était dans sa nature et parce qu'elle n'avait pas vraiment le choix.

C'était donc avec ça toute nouvelle troupe de copain si on pouvait dire sa qu'elle s'était dirigée vers le terrain de Quidditch. Les serpy avait un entrainement cet après-midi là. L'entraînement avait déjà commencé et tout le monde les avaient vus arriver, ils ne pouvaient plus faire machine arrière.

Lux s'approcha du capitaine de l'équipe qui lui-même fit signe aux autres membre de l'équipe. Luna elle poussa Sangohmy pour qu'elle avance un peu pour qu'on la voit bien.

Elle essaya d'exécuter quelque geste qu'elle avait vu dans un livre "la base des danses pour encourager" un peu plus tôt dans la journée. Elle se trouvait vraiment ridicule et ce répéta intérieurement que c'était sa première fois et sa dernière fois , puis après avoir avec ces gestes elle cria son texte qu'elle avait essayé d'inventer.

"Aller serpentard,
Nous on n'est pas des cafards
Quand on dit qu'on va gagner
On va tous vous plume

Nous les Serpentards,
On vous envoie au plumard,
On ne vous fait pas de cadeaux
Parce qu'on n'est pas des blaireaux !


Aller Serpentard
Utilisé vos cognards
Contre ces lionceau
Montrer qui sont les pros"
Revenir en haut Aller en bas
Jimmy Lanterne
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Jimmy Lanterne, Lun 29 Juil 2013 - 14:38



[RP avec Peter Ewing,
Luia Luminos et Liberty Owen]


Sixième année. L'avant-dernière. Dans un an, il serait sur le point de partir. Voilà ce qui l'avait frappé au réveil. S'il faisait le point sur sa vie, il se rendait compte rapidement qu'il avait toujours était pris dans une sorte de spirale. Les sept premières à Paris, les quatre suivantes dans un petit village d'Angleterre et maintenant six ans dans une école de magie. Décidément, rien n'était fixe et il avait l'impression que son existence pouvait prendre une bifurcation inattendue à n'importe quel moment.

Mais outre ces méditations de type métaphysique, Jimmy avait passé le début de sa journée comme plongé dans une sorte de nostalgie. De quoi ? Il n'en savait pas grand chose. C'était cette sorte de sentiment qui vous tenait, dont vous pouviez en deviner les raisons sans pourtant pouvoir les désigner clairement. Et encore heureux qu'on était samedi : aller en cours dans cet état n'aurait pas été vraiment une bénédiction. Il avait ainsi déambulait sans but jusqu'au repas de midi.

Jimmy est certes quelque peu asocial mais il fait des efforts quand il le veut. Mais ce jour-là, si on avait été un peu attentif, on aurait pu voir qu'il était plus distant que d'habitude. À table, c'est à peine s'il avait décroché un mot. Fixer son assiette, tout le monde le sait, est une activité tout à fait distrayante. Quant à l'après-midi, il avait commencer à roder quelque peu à l'extérieur, dans le parc du château. Il savait qu'il prenait déjà du retard sur le travail à faire pour les cours mais il n'en avait que faire. Sa principale préoccupation restait cette nostalgie profonde.

Sans vraiment faire attention à l'endroit où il allait, il s'était ainsi retrouvé devant le terrain de Quidditch. Ce fut quand il se rendit compte qu'il avait marché jusque-là qu'il prit conscience de l'état dans lequel il végétait depuis le début de la journée. Il prit un peu de temps pour reprendre ses esprits. Cependant, reprendre ses esprit signifiait aussi choisir enfin une destination.


*Que faire ?*

Il allait enfin prendre la première décision de sa journée. Il regarda un bref instant du côté du château mais, pour ne rien vous cacher, ça ne le tentait pas vraiment de marcher jusqu'à là-bas. Quand au parc, il y avait déjà trop de monde et il avait besoin d'un peu de calme. Il scruta quelques instants les cieux et en vint à la conclusion que, puisqu'il n'y avait pas de balais dans les airs, il n'y avait pas entraînement aujourd'hui. Alors peut-être serait-ce le bon endroit pour être au calme ?

Il essaya d'ouvrir plusieurs portes et ce n'est qu'après plusieurs essais qu'il en trouva une qui était ouverte. Certes, il aurait pu tenter de les ouvrir par un sort. Réflexe moldu. Et puis il avait de sérieux doutes quant à ses chances de réussites : les professeurs avaient du protéger les entrées avec des sorts puissants, un simple Alohomora n'aurait pas été suffisant.

Ce fut ainsi que Jimmy se retrouva dans les gradins, un après-midi, un livre sur les genoux, scrutant quelque fois les nuages dans le ciel. Le livre, c'était un moldu qui l'avait écrit. Leur littérature, c'est ce qu'il lui restait de son ancienne vie. Là, il s'agissait d'un livre de philosophie. C'est un genre qu'il avait découvert pendant les grandes vacances et il en était rapidement devenu fan.

Plongé, nageant entre les lignes du livre, il n'entendit que trop tard qu'on s'approchait de lui...
[/justify]
Revenir en haut Aller en bas
Luia Luminos
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Luia Luminos, Mer 31 Juil 2013 - 23:04


[HRP:Je me permets de poster, histoire de faire avancer le RP, et ce même si le souvenir n'est pas encore totalement en place...]

Luia aimait les samedis car elle ne travaillait pas aux Trois Balais et pouvait en profiter pour travailler un peu mieux le reste de ses cours et prendre du bon temps.

Elle se leva donc tard ce samedi-là, ne sachant pas encore quoi faire en cette si belle journée.Bouquiner? Travailler? Sortir? Elle ne savait pas et elle aimait aussi ça parfois... Oui elle était extravertie, adorait parler aux gens, faisait les quatre-cents coups et la fête en plus d'adorer étudier et travailler mais elle aimait aussi prendre du temps à elle pour ne rien faire ou réfléchir à sa journée sans tout planifier.

Elle ne pouvait plus aller prendre le petit-déjeuner (heure trop tardive) mais ça ne la dérangeait pas, elle avait quelques Cheochogrenouilles et autres friandises qui traînaient encore dans sa valise, reste du dernier envoi de ses parents. Dire que dans deux ans ses frères seraient ici et elle n'y serait plus car il ne lui restait plus qu'un an à faire ici.

Elle mangea quelques bonbons puis se décida à s'habiller (tenue légère oblige en ce temps magnifique) pour descendre dans la Salle Commune. Peu d'élèves s'y trouvaient car ils devaient tous travailler ou faire les fous voire se baigner dehors.

Elle choisit un fauteuil au beau milieu de la salle et s'y avachit, un livre à la main. Elle ne pourrait pas rester éternellement ici certes mais pour le moment ça lui allait.

Les minutes passèrent puis les heures. Luia en eut marre d'être seule ici, à lire. Elle se décida à prendre son sac et à filer dehors. Et si elle faisait un peu de Quidditch, par ce beau temps? Elle se décida à aller voir si des balais de l'école étaient libres, n'en possédant pas.

Elle fila donc hors de la Salle Commune, courant presque dans les couloirs et bousculant sûrement deux/trois élèves au passage. Une fois à l'extérieur, elle courut vers le terrain de Quidditch et fila dans un vestiaire prendre un balai... Elle se dirigea ensuite vers le terrain mais s'arrêta net dessus.

Une de ses vieilles connaissances, un certain Jimmy Lanterne de Gryffondor, était assis dans les gradins en train de lire. Elle prit son balai dans une main et se dirigea vers lui. Il ne la vit pas arriver, aussi elle dut se manifester:


-Salut Jimmy. Ca va?
Revenir en haut Aller en bas
Liberty Owen
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Liberty Owen, Ven 2 Aoû 2013 - 12:54


C’est en ce début d’après-midi que Liberty décida d’essayer le nouveau balai que son père venait de lui envoyer par hibou. Le temps était au beau fixe, c’était une journée idéale pour voler. Le parc grouillait de jeunes sorciers. Certains prenaient un bain de soleil près du lac, d’autres riaient aux éclats en étant simplement réunis. La bleue et bronze traversa le parc en saluant quelques camarades de différentes maisons. Une de ses amies l’avait lui avait lancé un regard interrogateur en voyant son balai à la main, un élève de sa maison lui fit un signe du pouce en le voyant. Comme à son habitude, la blonde leur adressa un sourire et un signe de la main pour les saluer et continua sa route.
La Serdaigle avait atteint son objectif. Elle venait d’arriver dans ce fameux stade de quidditch de l’école de sorcellerie Poudlard. Il n’y avait pas d’entraînement aujourd’hui. La jeune fille connaissait les créneaux d’entraînement des différentes maisons, elle ne fut donc pas surprise de ne pas voir de balai dans le ciel. Arrivée au bord du terrain, Liberty jeta un œil à son balai. Le tout dernier balai sorcier sortit en boutique, lui avait assuré son père. °Pourquoi suis-je donc ici ? De toute évidence, je n’ai pas hérité du talent de mon père…°. La sang pure soupira et se laissa tomber sur le sol en examinant de plus près le précieux cadeau.
En effet, le père de Liberty était dans le passé un grand joueur de quidditch. Il avait pris sa retraite et s’est dirigé vers le département des sports et jeux magiques du Ministère de la Magie. Il occupait le poste d’attrapeur, presqu’aucun vif d’or ne lui échappait. Sa fille pensait avoir le même don que lui : voler à la perfection. Ce n’est surement pas le cas. Longtemps cette dernière a hésité à postuler dans l’équipe de quidditch de sa maison. Au début par crainte d’être prise seulement parce qu’elle se nommait « Owen », puis elle avait peur de ne pas être à la hauteur. C’est durant sa sixième année qu’elle se décida de poser sa candidature au poste de gardien. Malheureusement, le poste a été accordé à son amie Malvina. Ce choix était justifié, Liberty le savait parfaitement. Son ancienne préfète était très rapide et ne laissait rarement passer le souaffle.
Un bruit de métal résonna dans les gradins. Liberty releva la tête et positionna sa main en visière afin de protéger ses yeux et distinguer d’où venait ce bruit. Deux personnes venaient de s’installer dans les gradins. Etant en retrait au niveau du terrain, celles-ci n’avaient pas dû la voir. D’où elle était, la bleue et bronze ne pouvait simplement déduire qu’il s’agissait d’un garçon et d’une fille. Les cheveux bruns coupés court et la longue chevelure de la seconde laissaient croire cela à Liberty.
Maintenant que quelqu’un était présent dans les gradins, cela changé la donne. Liberty ne se voyait pas voler en présence d’un spectateur. Un dernier coup d’œil dans le ciel bleu et la jeune fille se redressa et orienta son regard en direction du parc. Les personnes rencontrées quelques minutes plus tôt allaient se demander pourquoi elle revenait si vite. La Serdaigle allait devoir se justifier et elle détestait ça. Ainsi, elle jeta un regard au duo dans les gradins. Après tout, Liberty adorait se trouver sur le terrain de quidditch. Elle pouvait bien retrouver ces deux élèves dans les gradins, à sa fidèle place de spectatrice.
La blonde se dirigea alors vers les gradins. Elle se rapprocha des deux sorciers. Liberty reconnut rapidement la sorcière présente à côté du garçon. Il s’agissait de Luia, une de ses camarades chez les aigles. Elles ne se parlaient pas beaucoup mais Liberty appréciait la jeune fille. Le garçon a ses côté était un Gryffondor, plus précisément de Jimmy Lanterne. La jeune fille l’avait rencontré il y a un ou deux ans. Elle ne savait plus exactement, le temps filait à une vitesse dans cette école de magie.
Liberty grimpa sur la marche au-dessus de lui en continuant à marcher vers les deux individus. Jimmy semblait passionné par le livre qu’il tenait entre ses mains.
Salut vous deux, leur lança la sorcière. Vous attendez quelqu’un ?
Liberty posa son balai avec précaution sur le gradin et s’installa. Cela lui semblait étrange de le voir ainsi : en compagnie d’un livre dans les gradins du terrain de quidditch avec Luia qui elle avait un balai. Il devait forcément attendre quelqu’un pour se trouver à cet endroit. Après tout, on pouvait lire dans n’importe quel endroit. Il ne manquait pas de salles dans cet immense château ! Liberty  s’attarda sur la couverture du livre que tenait Jimmy. Cette dernière ne s’animait pas comme les livres de Liberty. Il devait s’agir d’un livre moldu. La sorcière ne détectait aucun signe de magie dans cet ouvrage.
Revenir en haut Aller en bas
Peter Ewing
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Peter Ewing, Sam 3 Aoû 2013 - 3:50


HRPG : Du coup, j'ai inventé un petit souvenir commun, à vous de développer un peu plus autour de ça ! Si souci, MP !


Ah samedi. Quel merveilleux jour que le samedi ! Aujourd'hui : pas de cours. Elle est pas belle la vie ? Même si Peter passait son temps le reste de la semaine à sécher les cours, il aimait particulièrement cette journée. Ben oui, qui disait pas de cours, disait filles dans les couloirs. Il allait passer sa journée à déambuler dans tous les recoins de l'école et ses alentours à la recherche de son prochain coup d'un soir. C'était devenu habituel pour lui. Après avoir enfilé un jogging ainsi qu'un tee-shirt, tenue simple et décontractée à l'effet bad-boy qui avait plutôt l'air de plaire aux filles, il se dirigea vers l'extérieur du château. Le parc était plein. On n'y voyait plus un carré d'herbe avec tous ces élèves qui profitaient du beau temps, toutes ces vermines de premières et deuxièmes années qui jouaient à leurs jeux stupides d'enfants Puis il y avait aussi ceux qui profitaient de la bonne température de l'eau du lac pour y faire un petit plongeon et les autres qui préféraient bronzer. En gros, rien de passionnant. Quoi que, toutes ces filles allongées près de l'eau qui prenaient un bon bain de soleil tentaient bien le jeune homme à aller s'installer près d'elle. Mais en fin de compte, toutes ces gamines n'avaient pas l'air d'avoir plus de treize ou quatorze ans. Trop jeunes...

Ewing ne savait vraiment pas quoi faire. Il ne savait ni où se trouvaient ses potes, ni où se trouvait sa copine. Que faire ? Il n'allait quand même pas se résoudre à passer sa journée dans un bar de Pré-au-Lard à enchaîner les cocktails alcoolisés jusqu'à ce que quelqu'un fasse attention à lui quand même. Les mains dans les poches, il avançait lentement parmi la foule d'étudiants, cherchant quelque chose d'intéressant à faire, quelque chose qui pourrait l'amuser. Une idée lui vint alors à l'esprit et ses pas s'accéléraient, le menant vers le terrain de Quidditch. Non, il ne pratiquait pas ce sport pourtant si connu chez les sorciers. Il préférait assister aux matchs, commentant en live tout ce qui passait, dérangeant parfois les autres assis autour de lui, mais il s'en foutait. Le jeune homme aimait aussi assister aux entraînements, s'asseoir tranquillement dans les gradins et critiquer à tout va les joueurs dès qu'une faute était commise. Ah, critiquer, un autre de ses passe-temps favori. Oui, il critiquait tout, tout ce qui ne lui plaisait pas, tout le temps. Mais qui n'aime pas ça sérieusement ?

Arrivé sur le terrain, imaginez sa déception lorsqu'il s'aperçut qu'aucun joueur n'était présent. Même pas un seul pour s'entraîner ! Ni même d'autres élèves qui seraient venus s'amuser sur leurs balais -oui, ceux-là aussi il aimait les critiquer-. Cette journée ne commençait pas si bien que ça finalement... Quand tout à coup il aperçut trois silhouettes là-haut, dans les gradins. Qui étaient-ils ? Il n'y avait qu'un moyen de le savoir : aller y jeter un petit coup d'oeil. D'après ce qu'il voyait d'en bas, il pouvait apercevoir deux ombres qui semblaient plutôt féminines et une autre masculine. Deux filles pour un mec, pas très équilibré tout ça. Peter pourrait peut-être se joindre à eux. Ce dernier monta rapidement les quelques marches et arriva alors à quelques centimètres des trois élèves. Tiens tiens. Ces visages n'étaient pas inconnu aux yeux du rouge et or. Au contraire, il se rappelait parfaitement d'eux. Tous les trois âgés d'un an de moins que le Gryffon, il leur en avait bien fait baver quelques années auparavant. En effet, lors d'un petit gage entre amis dans la forêt interdite, Ewing avait foutu une belle frayeur aux trois plus jeunes, puis avait forcé ces derniers à porter ses affaires ainsi que celles de ses amis. S'ils avaient vu leur tête ! Souriant et encore très satisfait de cette petite blague qui datait maintenant d'au moins deux ans, le rouge et or avança vers eux.

« Eh les mioches ! Qu'est-ce que vous foutez là ? Retournez jouer aux Pokemons au lieu de traîner ici ! »
Revenir en haut Aller en bas
Luia Luminos
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Luia Luminos, Dim 4 Aoû 2013 - 17:01


[HRP: très bien Peter, on va voir comment l'exploiter alors Wink]

Luia était donc assisse à côté de Jimmy, attendant une réponse de sa part. Il semblait tellement plongé dans son livre Moldu (pas d'image animée) qu'il ne lui répondit pas de suite. Lorsque ce fut enfin fait, elle sourit et attendit de voir ce qui allait se passer par la suite.

Quelques instants plus tard, une jeune fille possédant un balai arriva elle aussi sur le terrain, peut-être cherchait-elle aussi à s'entraîner. Luia la vit relever la tête: cherchait-elle à voir qui était là? Ils ne voyaient que de loin, une logue silhouette noire mais Luia se demanda si elle allait les rejoindre ou non. Elle les observa un moment avant de sembler réfléchir. Elle fixa son regard sur le parc: souhaitait-elle repartir ou rester? Bah, ils le sauraient bien assez tôt. Finalement, son regard se reporta sur le jeune Gryffondor et la jeune Serdaigle. Elle sembla hésiter quelques instants avant de se diriger vers eux. Peu à peu, elle s'approcha et Luia put la reconnaître: c'était une autre élève de Serdaigle, liberty Owen. Elles ne se parlaient pas beaucoup mais s'appréciaient. D'ailleurs, il semblait à Luia que c'était avec elle que Jimmy et elle avait vécu une drôle d'aventure il y a un an ou deux... Liberty se décida à monter au dessus d'eux en observant le livre de Jimmy.


Salut vous deuxVous attendez quelqu’un ?

Luia lui sourit et dit:

-Salut. Non, nous n'attendions personne en particulier. Donc installe-toi.

Le temps continua de filer lorsqu'un nouvel élève apparut sur le terrain. Une fois de plus, il les observa. C'était encore une silhouette pour eux et donc ils devaient aussi l'être pour lui.Il se dirigea vers eux sans hésiter et monta très vite les marches. Très vite, il sembla les reconnaître. Luia l'observa alors et comprit: c'était Peter Ewing, un élève âgée d'un an de plus qu'eux, de la maison Gryffondor qui leur avait fait subi un sale coup quelques années auparavant: il leur avait fait peur dans la Forêt Interdite (une des rares fois où Luia avaient eu peur dans cette forêt) avant de les forcer à mettre ses affaires ou celles de ses amis... Sourant (il devait lui aussi se remémorait sa "blague"), il leur dit:

« Eh les mioches ! Qu'est-ce que vous foutez là ? Retournez jouer aux Pokemons au lieu de traîner ici ! »

Luia n'aimait pas qu'on la traite ainsi mais n'allait pas se battre devant deux potentiels témoins. Elle choisit donc de riposter par la parole:

-On n'est pas des mioches!!!On n'a qu'un an de moins que toi. Et on n'est pas des Moldus, on ne joue pas aux Pokémons. On préfère lire ou étudier la magie à de bonnes fins et pas pour faire des blagues stupides comme toi....
Revenir en haut Aller en bas
Liberty Owen
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Liberty Owen, Dim 4 Aoû 2013 - 19:39


Liberty sourit à ses deux camarades après avoir été invité par Luia de se joindre à eux. Pendant quelques instants, Liberty continuait de fixer le livre dans les mains de Jimmy. Celui-ci l’intriguait. En bonne Serdaigle, la blonde adorait découvrir de nouvelle chose, et elle savait que les moldus pouvaient être créateur de très bons ouvrages. Bien sûr, la jeune fille ne tiendrait jamais ce genre de propos devant sa famille de sang pur. Celle-ci ne méprise pas les personnes sans pouvoirs magiques mais ne les estime pas non plus. De ce fait, interdiction de posséder mp3, livres écrits par des moldus dans leur demeure. Liberty ne voulant pas contrarier ses parents, obéissait sagement à la règle des Owen.

Le trio fut rapidement rejoint par un second garçon. Liberty ne l’avait pas remarqué avant de sentir Luia tourner la tête. Un jeune homme aux cheveux châtains et la peau parfaitement bronzée s’était matérialisé à côte des trois élèves de sixième année. En moins d’une seconde Liberty avait reconnu ce Gryffondor au charisme fou. Il s’agissait de Peter Ewing, un dragueur qui se tapait la moitié des filles de Poudlard. Rien que pour ce caractère, ce mec horripilait la bleue et bronze. Elle le détestait encore plus depuis plusieurs années suite à un gage que les trois élèves avaient subi. Ils s’étaient retrouvés au beau milieu de la foret interdite, à porter des affaires et à craindre les créatures de la nuit. Un souvenir qui avait empêché Liberty de retourner dans la foret interdite. Cette expérience lui avait, au moins, empêché de transgresser les règles.
Eh les mioches ! Qu'est-ce que vous foutez là ? Retournez jouer aux Pokemons au lieu de traîner ici !
Qu’est-ce qu’il faisait là ? Pourquoi venait-il s’approcher des trois sorciers ? Liberty leva les yeux au ciel à cette remarque. Au vu du beau temps dehors, Ewing aurait dû être à la recherche d’une nouvelle proie. Le parc grouillait d’étudiante prête à céder à ses charmes. Pourquoi se pointe-t-il ici alors ? Liberty savait pertinemment que le garçon ne jouait pas au quidditch. Il ne faisait pas partie de l’équipe des rouges et or et elle ne l’avait jamais vu sur un balai, alors qu’elle fréquentait régulièrement le terrain de quidditch.
Et d’abord, c’était quoi « Pokemon » ? Cela devait être une créature ou un animal chez les moldus, car la blonde n’avait jamais entendu ce mot. C’est pourquoi, elle ne releva pas tout de suite à sa remarque, ne voulait pas être humiliée par son manque de connaissances, si peu fréquent chez la sorcière. D’ailleurs, sa camarade Luia prie tout de suite la parole. Connaissant son tempérament, cela ne surprenait pas Liberty, ce qui lui fit esquisser un sourire.
On n'est pas des mioches!!!On n'a qu'un an de moins que toi. Et on n'est pas des Moldus, on ne joue pas aux Pokémons. On préfère lire ou étudier la magie à de bonnes fins et pas pour faire des blagues stupides comme toi....
Luia avait répondu à sa question en disant que « Pokemons » était un terme moldu. Bizarrement, cela rassura  la blonde. Cependant, Liberty savait qu’avec cette remarque, Peter n’allait faire qu’une bouchée de la Serdaigle. Lorsqu’il s’apprêta à ouvrir la bouche, Liberty pri son courage à deux mains et s’exprima.
Pour traduire, ça veut dire : Dégage Ewing ! Le club des prostituées est de l’autre côté du terrain !
Qu’est-ce qui lui avait pris de dire ça ? Liberty ne savait donc pas à qui elle s’adressait ? Peter Ewing ! Le genre de mec méprisable qui vous fait la misère ! En plus, il était en dernière année. En gros, il était le roi avec ses camarades de cette tranche d’âge dans le château. Liberty lui lança un regard méprisant pour appuyer ses mots. Pour maintenant, elle ne pouvait pu se défiler et devait garder la tête haute. Elle qui voulait se faire discrète jusque la fin de ses études, c’était raté… D’ailleurs, ce pic était de mauvais goût. Liberty faisait allusion à toutes les conquêtes sans lendemain qu’avait Peter. C’était ridicule de l’attaquer là-dessus, elle savait pertinemment que le Gryffondor se moquait bien de sa réputation. Pour la sang pur, ce souvenir avec lui et son caractère l’irritait profondément. Cette phrase était également pleine de rancœur. 
Revenir en haut Aller en bas
Evangeline Flynn
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


re: les gradins

Message par : Evangeline Flynn, Ven 9 Aoû 2013 - 22:39


Spoiler:
 

On était samedi matin, et une fois n'est pas coutume, Evangeline s'était levée aux aurores. Car aujourd'hui, il y avait un match de Quidditch -événement important s'il en est, surtout lorsque comme aujourd'hui, l'équipe Serdaigle jouait. Après un petit-déjeuner rapide en compagnie de quelques joueurs un peu stressés, elle remonta chercher une banderole aux couleurs de sa maison, coiffer ses longs cheveux bruns, enfiler une écharpe (bleue et bronze, bien sûr), puis se rendit sur le terrain, malgré un début de bruine persistante et assez désagréable, en compagnie de quelques autres élèves.

Une fois installée sur les gradins, elle regarda avec fierté les Aigles s'envoler, leurs robes de Quidditch aux couleurs de leur maison flottant dans l'air frais du matin, et applaudit avec ses camarades. Il fallait qu'ils gagnent ce match, ainsi peut-être leur resterait-il un espoir de remporter la coupe de Quidditch à la fin de la saison!

Le match commença. Les Serdaigle affrontaient les Serpentards, et dans le gradins adverses, l'ambiance était déjà chaude, entre slogans, chants et hurlements d'encouragement. Evangeline, emportée par un soudain élan, se mit à brailler un chant qu'elle inventa au fur et à mesure, enthousiasme aidant, sur l'air si entraînant et victorieux de l'hymne farnçais:

Allons joueurs de Serdaigle,
Votre heure de gloire est arrivée!
Contre vous des perfides Serpents,
Les bleus et bronze vont s'illustrer!
Les bleus et bronze vont s'illustrer

Entendez-vous, dans les gradins
Mugir vos fidèles supporters?
Ils viennent, et malgré la pluie
Pour crier, rugir et applaudir!

Gare au souaffle, poursuiveur!
Frappez, l'Cognard, batteurs!
Volez, volez,
Qu'une belle victoire,
Illumine cette journée!

Défends tes buts, gardien!
Ne les laisse pas marquer!
Chantons, chantons,
Que nos vivats,
Soutiennent vos exploits!


Puis elle se rassit, les joues rosies par le froid, un grand sourire aux lèvres, assez fière d'elle en somme.
Revenir en haut Aller en bas
Peter Ewing
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Peter Ewing, Sam 10 Aoû 2013 - 1:35


HRPG : Etant donné que Jimmy ne poste pas, je me permets de poster pour avancer parce que sinon, ça va durer 3 mois MDR 


La journée commençait mal, vraiment mal. Peter ne savait pas quoi faire, il s'ennuyait à mort. Ses potes étaient encore partis faire on ne sait quoi, on ne sait où, de même pour sa copine qui devait probablement coucher avec le premier mec qu'elle avait trouvé, et lui n'avait personne avec qui traîner, personne à critiquer, aucun petit jeune de première année à torturer. Façon de parler bien entendu. Il adorait jouer ses sales tours aux petits nouveaux, les faire tourner en bourrique, leur faire peur. Vraiment très amusant. Et puis après tout, qui n'a jamais été tenté de faire ça ? Peu de gens en tout cas. A peine avait-il enfilé son jogging et son tee-shirt qu'Ewing se retrouvait au beau milieu du parc où rien d'exceptionnel ne se passait. En effet, on n'y voyait que des gamins corrir par tout et les seules filles présentes ne devaient pas avoir plus de quatorze ans. Mais où étaient donc les autres ? Celles qui auraient la chance de passer sous les draps du jeune homme ? Finalement, peut-être que ce dernier ne les voyait pas, simplement parce qu'il n'en avait pas envie...

Il s'était donc décidé à aller faire un petit tour du côté du terrain de Quidditch, histoire de critiquer les entraînements où les simples sorciers qui feraient mumuse sur leurs vieux balais. Oui parce que la plupart du temps, ces derniers étaient vraiment, mais alors vraiment nuls d'après le Gryffondor qui leur signalait toutes leurs erreurs. Il arriva sur le terrain et là : personne. Le vide, le néant, le désert total. Bordel, mais qu'est-ce que c'était que cette journée pourrie ?! Peter semblait complètement perdu. Il était de mauvaise humeur, n'avait plus cette envie habituelle de draguer, de critiquer, de commérer. Il voulait simplement s'évader loin d'ici, loin de cette foutue école. Prêt à transplaner vers un lieu bien plus éloigné, ailleurs en Grande Bretagnen voire même de l'autre côté de la mer, il aperçut trois silhouettes dans les gradins. Trois amis qui avaient l'air de bien s'amuser là-haut. Ou pas. Qu'y a-t-il d'amusant à rester assis dans des gradins, devant une pelouse désertée, à discuter ?

Ewing se dirigea vers les nombreux escaliers pour arriver jusqu'aux trois élèves. L'un d'entre eux avait un livre entre les mains. Super ! Il n'en valait certainement pas la peine. Le Gryffon avait horreur de ces intellos qui passaient leurs temps à bouquiner, à réviser et tout le tralala. Ce dernier était en bonne compagnie. Deux filles se trouvaient à ses côtés. Mais ce n'était pas tout ! En s'approchant, le rouge et or avait rapidement reconnus ces trois mioches à qui il avait joué un très mauvais tour quelques années auparavant dans la forêt interdite. Un très bon souvenir pour lui, et un très mauvais pour les autres. Il les avait abordés de manière pas très correcte, les traitants de mioches, comme il aimait dire, leur ordonna presque de virer d'ici, de retourner jouer aux Pokémons, ce jeu si connu chez les moldus et appréciés des petits enfants. La petite brune de Serdaigle se révolta en premier.

« On n'est pas des mioches!!!On n'a qu'un an de moins que toi. Et on n'est pas des Moldus, on ne joue pas aux Pokémons. On préfère lire ou étudier la magie à de bonnes fins et pas pour faire des blagues stupides comme toi... »

Elle en avait du culot pour oser défier Peter de la sorte. Celui-ci laissait paraître un léger sourire aux coins des lèvres. D'autant plus qu'on pouvait très bien jouer aux pokémons sans être moldus, c'était quoi cet argument à deux balles là ? Le Gryffy adorait y jouer lorsqu'il était un jeune gamin innocent. La deuxième Serdy en rajouta une couche.

« Pour traduire, ça veut dire : Dégage Ewing ! Le club des prostituées est de l'autre côté du terrain ! »

Oooh. Interessant. Vraiment très intéressant. Elle aussi n'avait pas l'air d'avoir peur. Cependant, son visage la trahissait, elle semblait regretter ses paroles pleines de haine et de rancoeur. En même temps, elle ne se trouvait pas face à un petit boutonneux qui partirait en pleurant se plaindre au premier professeur qu'il trouverai. Peter, lui faisait face, répondait à tout, ne supportait pas de perdre face à qui que ce soit. Il s'approcha des deux jeunes filles, bien plus petites que lui, ce qui lui procurait un léger sentiment de supériorité.

« Oh comme c'est touchant. Dis moi p'tite blonde, si le club des prostituées est là-bas, qu'est-ce que tu fous là ?! Toi qu'a jamais eu de mec de ta vie, tu devrais plutôt y faire un tour ! Et toi la minimoys brune, tu es une mioche compris ? Et avec ta tête de souris tu le resteras toute ta vie j'crois. Tu t'crois grande parce que t'es en sixième année ? Tu m'fais bien rire ! Il se rapprocha dangereusement de la blonde, collant presque son front au sien. Je me casse te fais pas de soucis, rester avec des gamins comme vous, ça m'tente pas non. Grandissez un peu bordel, on croirait que vous avez douze ans. »

Ceci dit, il fit demi-tour en direction du parc, où il trouverait probablement quelque chose pour s'occuper.



Fin du RP pour ma part, désolé je préfère y mettre fin de mon côté au lieu de vous faire perdre du temps. Libre à vous de continuer ou pas ! 


Dernière édition par Peter Ewing le Mer 13 Aoû 2014 - 22:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Luia Luminos
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Luia Luminos, Sam 10 Aoû 2013 - 16:13


[HRP: je pense que c'est bien que tu fasse un peu avancer le RP. Je vais essayer de continuer avec Liberty si elle est Ok et de voir si Jimmy répond à un moment Wink]

Luia attendait impassible la suite des événements. Ce garçon, elle ne le portait pas dans son coeur et ce ne serait sûrement jamais le cas. Depuis ce fameux incident, elle l'avait d'ailleurs évité le plus possible et l'avait snobé dès que ça avait été le cas.

Elle avait essayé de répondre avec le plus de répartie possible, elle qui était si extravertie et qui savait toujours quoi répondre à tout instant. Pendant ce temps, Liberty l'avait observé.Etant de la même maison, elle connaissait un peu son caractère et savait qu'elle ne le laisserait pas abattre. L'autre jeune Gryffondor, jimmy, ne réagissait pas de son côté pour le moment.

Luia s'attendait à une réponse rapide de la part de ce fameux Peter mais Liberty se décida à préciser sa pensée de cette manière:


« Pour traduire, ça veut dire : Dégage Ewing ! Le club des prostituées est de l'autre côté du terrain ! »

Luia ne la côtoyait pas en dehors de la Salle Commune et du dortoir des Aigles mais elle ne lui avait jamais connu autant de répartie. D'ailleurs, après avoir lancé un regard méprisant à Peter, elle fit paraître légèrement son regret mais ça ne dura qu'un temps. Luia continuait à sourire et ne se démontait pas de son côté, attendant la réponse du Gryffondor. Elle savait qu'il aurait du répondant car c'était lui aussi dans son caractère et puis il était en dernière année contrairement à eux. Très vite, des mots sortirent de sa bouche après qu'il se soit approché d'elles:

« Oh comme c'est touchant. Dis moi p'tite blonde, si le club des prostituées est là-bas, qu'est-ce que tu fous là ?! Toi qu'a jamais eu de mec de ta vie, tu devrais plutôt y faire un tour ! Et toi la minimoys brune, tu es une mioche compris ? Et avec ta tête de souris tu le resteras toute ta vie j'crois. Tu t'crois grande parce que t'es en sixième année?
Tu m'fais bien rire !"


Luia trouvait ça drôle mais ne rit pas évidemment, c'était des phrases qui ne la toucha pas ou du moins c'était ce qu'elle devait faire paraître. Il sortait des vérités mais de manière si sadique qu'elle ne devait pas rire ou autre. Et puis il s'attaqua à elle et elle se promit de répondre sauf s'il dégageait. Non mais, une tête de souris elle? N'importe quoi... Et puis elle avait un petit-ami donc c'était qu'elle n'était ni une miche ni moche. Après avoir débité ces quelques phrases, il se rapprocha de Liberty, collant presque son front au sien. Comment réagirait-elle? Luia se le demanda bien. Une fois en position, il ajouta:

"Je me casse te fais pas de soucis, rester avec des gamins comme vous, ça m'tente pas non. Grandissez un peu bordel, on croirait que vous avez douze ans. »

Et lui, il avait grandi depuis sa blague pourrie? Non mais vraiment... Elle se décida à ne rien dire et à le laisser faire demi-tour pour qu'ils soient tranquilles. Elle le détestait vraiment et là c'était définitif.Elle espérait pouvoir reparler de tout ça une fois qu'il serait loin, que ce soit avec Jimmy, avec Liberty ou avec les deux ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Crystal M. Ertz
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Crystal M. Ertz, Lun 12 Aoû 2013 - 20:40


♣Flash Back♣


[Post unique, désolée du dérangement!]

Crystal se sentait d'une étrange humeur aujourd'hui. Elle ne se sentait ni heureuse ni triste, juste... différente. Pourquoi? Elle n'en avait aucune idée. Parfois, une seule petite bonne nouvelle, aussi innocente soit elle, pouvait la faire monter sur un petit nuage. Elle se surprit à glousser toute seule dans un couloir. *Mais qu'est ce qui m'arrive?* Songea-t-elle. *Quelqu'un a-t-il osé remplacer mon jus de citrouille par... je ne sais quelle potion étrange?* Elle traversa les couloirs d'un pas quelque peu chancelant, son regard se perdant au loin dans le parc. Il faisait vraiment très beau aujourd'hui. Un ciel d'un bleu presque exotique sans le moindre nuage.

Il y avait foule lorsque Crystal arriva dans le parc. On aurait dit que tous le château avait décidé de quitter le froid offert par les vieilles pierres du Château au profit de la chaleur offerte par un soleil éclatant. Elle croisa quelques connaissances qui la saluèrent, mais Crystal, toujours perdue dans son petit nuage, se contenta d'un petit sourire tout en continuant de marcher calmement. Où allait elle comme ça? Elle ne se posait pas vraiment la question, se contentant de regarder le ciel. Elle trébucha plusieurs fois avant de s'arrêter devant l'entrée des gradins du terrain de quidditch. Soudain, la jeune Poufsouffle se rendit compte qu'elle n'était pas seule. Une masse impressionnante d'élève, en réalité tous ceux qu'elle avait aperçut dans le parc, s'était dirigé vers le terrain. *Qu'est ce qui se passe? On dirait qu'il y a quelque chose ici aujourd'hui* Décidément, elle n'était vraiment pas normale aujourd'hui. Elle aperçut une Poufsouffle et lui demanda ce qu'il se passait. Celle ci lui répondit en rigolant que le match "Poufsouffle-Serdaigle" n'allait pas tarder à commencer, et qu'il était inimaginable qu'elle aie pu oublier.

L'information mit le temps avant de parvenir aux oreilles de la Poufsouffle. Le match était aujourd'hui? Comment avait elle pu oublier ça? Elle se sentit brusquement revenir sur terre. Son petit nuage venait de disparaître. La honte et la surprise se dessinèrent rapidement sur son visage. Elle suivit la masse des suporters de Poufsouffle et s'assit rapidement sur les tribunes. Il ne lui restaient plus qu'à soutenir au mieux son équipe, pour se pardonner elle même de ce qu'elle avait fait. Crystal s'approcha de quelques Pouffy's "pom-pom girls" avant d'applaudir la magnifique équipe qui venait d'entrer sur le terrain, prêts à en découdre.

Le match commença, et Crystal encouragea de tous son cœur son équipe, mais malgré ça, elle se sentait encore coupable de son oubli et son comportement inexplicable de ce matin. Elle s'avança alors vers la barrière et se mit à hurler:

Les Poufsouffle sur un balais
Ils peuvent faire ce qui leur plait
Rien n'échappe à leur adresse
Méfiez vous de leur délicatesse!

Volez, passez, évitez, marquez
Rien ni personne ne peut vous échapper!
Not' loyauté et not' fierté
Ne peuvent que nous faire gagner!

A peine le temps de commencer,
Les Pouffy's ont déjà marqués
Ils jouent avec grâce et sont bons joueurs,
C'est pour ça que les Pouffy's vous touchent en plein cœur!

Une dernière fois et tous en chœurs
Les pouffys sont les meilleurs
Chantons ensemble pour les soutenir
Ne restera ensuite que leurs sourire!



Crystal se sentait comme transportée par l'entousiasme des autres encouragements. Sur le terrain, tout semblait bien se passer pour l'équipe des Poufsouffle. Il ne faisait aucun doute qu'ils allaient gagner. Grâce à leur talent et grâce au soutient de l'entièreté de la maison qui était venu les soutenir.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Merry K. Harper
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Merry K. Harper, Sam 17 Aoû 2013 - 0:38


[Post unique, je ne fais que passer]

En ce beau dimanche après midi, Merit se dirigeait vers les gradins du terrain de Quidditch. Bon bien sur, ce n'était pas son idée d'aller là bas. Elle avait eut la mauvaise idée de faire un pari avec un de ces amis, et elle avait perdu. Résultat, elle avait écopé et était obligée d'aller scander un slogan d'encouragement pour son équipe de Quidditch au moment où les joueurs s'entrainaient... Merit pestait contre elle même quand elle repensait à ce qu'elle avait parié, qui était vraiment une idée débile. Bon d'accord ce n'était pas un gage si terrible que ça. Ca aurait pu être bien pire que ça. Chanter quelques paroles ce n'était pas la mort. Et puis, la gryffondor aimait encourager les autres. Alors autant le faire pour quelque chose d'important.


En arrivant sur le stade, la brunette monta directement tout en haut des gradins, regardant son équipe s'entrainer. Chevauchant leur balais, ils zigzaguaient dans les airs avec aisance. Merit les admiraient. Elle aurait beaucoup aimé les rejoindre en tant que membre de l'équipe sauf que ce n'était pas vraiment possible...

Elle devait donc les aider à gagner le match autrement. Et son gage allait bien l'aider sur ce coup là... La brunette se mit alors à scander un slogan qu'elle improvisa au fur et à mesure qu'elle criait dans les gradins :

 
Pour la victoire des Gryffons,
Nous venons faire le show,
Nous nous mettons tous en rond,
Chantant au échos ! 

Tout le terrain debout pour notre gloire,
Debout pour tout nos joueurs,
Nous fêterons la Victoire,
Et ce jusqu'à pas d'heure.

Peu importe nos ennemis,
Peu importe le temps,
Les Gryffondors nous on rit,
Et ce à travers le temps,

 Poufsouffle, Serdaigle ou Serpentard,
Peu importe nos adversaires,
Pour nos ennemis, pas de répit,
Nous somme si gracieux dans les airs.

Jamais nous ne tomberont aussi bas,
Car encore faut il nous atteindre,
Nous grimpons le podium pas à pas,
Nous allons vous éteindre !                                            
 

Merit reprit lentement son souffle, tandis que ses amis qui l'avaient suivi pour voir si elle réaliserait son gage, l'applaudissait. Elle leur tira rapidement la langue, avant de descendre les gradins à toute vitesse pour les rejoindre. Ayant fait ce qu'elle avait à faire, ils pouvaient rentrer au château... Elle était assez essoufflée après avoir sautillé sur place en chantant le slogan. Mais remarque, ça lui plaisait plutôt bien de faire la cheerleader...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Contenu sponsorisé, Aujourd'hui à 23:14


Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 17

 Gradins du Terrain de Quidditch

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10 ... 17  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Sports magiques ~¤~ :: Quidditch libre-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.