AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne
Page 13 sur 14
Angleterre, coin perdu loin de Londres...
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14  Suivant
Mangemort 84
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite

Angleterre, coin perdu loin de Londres... - Page 13 Empty
Re: Angleterre, coin perdu loin de Londres...

Message par : Mangemort 84, Sam 1 Déc - 22:28


Elle ne veut pas fréquenter des legilimens, c’est étrange mais amusant à la fois, si seulement elle savait que tu en étais une, juste ici, face à elle. Tu ne lui révèles pas, peut-être plus tard si vous êtes amené à vous revoir. Tu te contentes d’hocher la tête, de mimer une compréhension pas forcément feinte, puisqu’au fond, vraiment, tu la comprends. Elle te dévoile ensuite son nom, son prénom, et te demande comment on t’appelle dans le milieu. Ce milieu sombre et ténébreux que tu embrasses chaque nuit. Ta main gantée se présente à elle, alors que les mots s’extirpent de ton masque balafré « Quatre-Vingt-Quatre ». Rien d’autre que ton matricule, c’est tout.

Elle continue, répond à ta question. Elle évoque les convictions des oiseaux déplumés qui peinent à s’embraser. Difficile de reconnaître un feu sans fumée, il fallait bien l’admettre. « Je vois ». Une simple réponse, tu n’as pas grand-chose d’autre à dire, tu attends qu’elle continue. Mais le silence prend place entre vos deux silhouettes. Combien de temps s’écoule ainsi ? Tu ne le sais pas, mais tu attends. Finalement, elle te pose une question qui te fait ricaner presque instinctivement. « Non, ni vérification, ni entretien d’embauche ». Tu te rapproches un peu d’elle, et murmure « J’aime juste savoir à qui je m’adresse ». Ta baguette effleure sa joue, geste presque tendre. « J’aimerais savoir ce qui vous gouverne Miss Véluliah, ce que vous aimeriez faire … ce que vous pensez être capable de faire … ». Pour l’Ordre Noir, par exemple ?

Mais tu ne termines pas ta phrase, tu attends qu’elle réponde, qu’elle te délivre ses pensées tortueuses et tumultueuses. Ou peut-être qu’elle te repousse. Qu’elle repousse cette idée d’arborer les mêmes idéologies que les tiennes ? Tu ne sais pas, tu attends, simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

Angleterre, coin perdu loin de Londres... - Page 13 Empty
Re: Angleterre, coin perdu loin de Londres...

Message par : Invité, Jeu 6 Déc - 17:17


Quatre-Vingt-Quatre, ainsi donc c'est comme ça que tu te fais appeler, silhouette masquée qui m'analyse depuis un long moment. Je suis cependant  un peu surprise de la façon dont ils devenaient ainsi de simples numéros en enfilant leurs masques, mais j'imagine que c'était bien plus poussé que ça. Mes yeux se posèrent quelques secondes, de façon moins discrète que je ne l'aurais voulu, sur sa main élégamment gantée, avant de les rediriger vers son masque. Celui-ci s'avance de nouveau vers moi, mon visage reste de marbre en écoutant ses mots, bien que je frissonne légèrement au contact de sa baguette.  

- Je suis prête à tout pour accomplir mes objectifs. Je n'aime pas échouer. Après ma puissance, si je peux dire,  dépend de l’objectif.

Même si je crois savoir où tu veux en venir...je préfère laisser la question en suspens. Je ne connais pas encore sa secte, ni exactement la nature de leurs envies, je préférais en être certaine. Je l'avais en face de moi, alors autant étancher ma soif de réponse maintenant, le meurtre pouvait attendre. Mais il valait continuer de rester discrète dans la façon dont formuler les questions, surtout quand je ne suis pas armée.

- Que voulez-vous exactement, vous et votre groupe ? Et qu'attendez-vous de moi ?

Parce que je sais qu'il y a quelque chose. Je ne pense pas qu'elle m'aurait aidé sans rien attendre ou espérer en retour, les mengemorts ne sont pas connus pour leur altruisme après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 84
Mangemort 84
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Transplanage
Legilimens


Angleterre, coin perdu loin de Londres... - Page 13 Empty
Re: Angleterre, coin perdu loin de Londres...

Message par : Mangemort 84, Ven 7 Déc - 9:35


Attendiez-vous seulement quelque chose de quelqu’un ? Si ce n’est aux sorciers du monde entier de prendre conscience que le secret devenait désuet, l’était déjà depuis de nombreuses années et pourtant resté toujours debout. Un peu comme ce vieil oncle qui refuse de dire qu’il est bourré, alors qu’il est déjà mort depuis plusieurs années. Tu t’égares quelque peu alors que tu réfléchis à l’utilité qu’elle pourrait avoir. Et tu lances, désinvolte « Nous n’avons besoin de personne ». Sèchement, peut-être trop, mais il faut titiller son intérêt, qu’elle soit prête, d’elle-même, à s’engager. A plonger à corps perdu dans une Cause qu’elle ne comprend peut-être pas totalement. Ou peut-être qu’elle sait exactement ce que tu es, ce que tu représentes, et ce pourquoi tu te bats, jour après jour, nuit après nuit. « Plus exactement, nous n’attendons rien de personne. Nous sommes là, prêts à aider à la libération des sorciers, à faire cesser ce secret magique qui nous empêche d’être nous-même. Vous, moi, les autres … tout cela rend service à l’ensemble de la communauté sorcière ».

La baguette frôle encore le visage alors que tu articules des mots susceptibles de trouver écho dans l’esprit de la jeune sorcière « Chacun peut être utile pour une Cause aussi grande, il suffit de le vouloir, bien entendu. D’être prête à quelques … sacrifices, peut-être ? ». Dans les interstices du masque, tes yeux scrutent la moindre de ses réactions, tentant d’y voir un changement, qui indiquerait au choix son refus, ou son acceptation de combattre à vos côtés. Hésiterait-elle ? Peut-être oui … ou peut-être qu’elle ferait preuve d’une détermination certaine, prête à agir pour le bien-être commun.

Ta silhouette fait volte-face, te détournant d’elle, comme attendant qu’elle te rattrape, qu’elle se raccroche aux bribes de propos que tu as pu lui laisser. Comme si tu espérais qu’elle réclame une utilité, une action, une mission, qu’elle pourrait faire pour acquérir ta confiance. Car tu ne te satisfaisait que rarement des propos, il te fallait des actes, quelque chose qui prouve tant sa bonne foi que sa capacité à se sortir des situations épineuses.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

Angleterre, coin perdu loin de Londres... - Page 13 Empty
Re: Angleterre, coin perdu loin de Londres...

Message par : Invité, Lun 10 Déc - 11:45


Je commence à comprendre quelle genre de personne est cette silhouette, et surtout ce qui la maintient elle aussi debout. Je l'écoute le visage impassible, et détendue. Bien sûr que j'avais envie d'agir et d'aider le monde magique à se libérer de ses chaînes, et d'enfin l'aider à croître dans tous les sens du terme, et surtout j'avais envie d'exister moi même.  À l'entente du mot "sacrifice" je tressaille légèrement malgré moi, c'était un mot que je connaissais bien. Je n'avais peut-etre pas fait encore les plus grands sacrifices au monde, mais c'est ce que je me répétais, peut être comme une façon de me motiver. Quelle sacrifice allais-je devoir faire à présent, pour un but qui serait peut-être bientôt mien ?

L'ombre finie par faire volte-face dans un geste presque théâtrale, mais ayant tout de même pour effet de me faire réagir, et sortir de mes pensées.  Je m'avance d'un pas dans sa direction, dans le but de me rapprocher.

- Attendez. J'aimerais aider cette cause moi aussi, mais comment ? Que puis-je faire ?

Parce que oui malgré tout, j'imagine que toute noble cause qu'ils sont, ils ne permettent pas au premier rigolo venu de faire quelque chose pour eux. Si ils ont le système hiérarchique si je peux dire, auquel je pense, alors la route serait longue pour gagner leur confiance, mais j'étais prête. Alors j'attends le visage, ferme et déterminée, que ce masque froide daigne à  me dire comment, quoi faire, prête à faire mes preuves.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 84
Mangemort 84
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Transplanage
Legilimens


Angleterre, coin perdu loin de Londres... - Page 13 Empty
Re: Angleterre, coin perdu loin de Londres...

Message par : Mangemort 84, Mar 11 Déc - 17:21


Ta cape vole encore lorsque sa voix perfore la nuit, et un sourire satisfait nait sous ton masque, elle prouvait son intérêt à la Cause, peut-être voulait-elle se rendre utile à celle-ci ? Tu ne pivotes pas, pas encore. Tu attends, que les mots se dévoilent, que sa phrase se termine, et seulement à ce moment-là ton sourire s’agrandit. Voilà qui est une sage décision de sa part. Elle s’est avancée, s’est rapprochée de toi dans la noirceur de la nuit, près de la noirceur de ton âme, ténèbres qui s’apprêtaient à l’englober toute entière. « Pour cela … » quelques mots que tu distilles avant de te retourner vers elle, de t’approcher d’elle, de son visage.

Ton masque de fer balafré est à proximité immédiate de son visage, quelques centimètres tout au plus « il vous faudra nous prouver votre valeur … ce que vous valez … ce que vous avez dans le ventre ». Une pause alors que ton regard s’enfuit vers l’immensité de la nuit, vers le silence de cette dernière. Se montrerait-elle à la hauteur ? Tu étais prête à l’y aider, un peu. Ou en tout cas, à lui montrer le chemin. Ta main gantée s’extirpe de sous ta cape, apparait dans la nuit, se tend vers elle « Je concède à vous aider … à  l’unique condition que vous réussissiez la mission que je vais vous confier ».

Tu la regardes, osera-t-elle relevé ton défi ? Osera-t-elle faire ce que tu lui demandes ? Tu ne sais pas, tu attends, qu’elle saisisse la chance de sa vie, qu’elle confirme le choix ultime dans le cœur de la nuit. Après, tu la laisseras, tu t’en iras, loin d’elle, de ses idéaux, de ses pensées tumultueuses, et telle un prédateur veillant sur sa proie, tu guetteras son retour, sa réussite ou son échec … et alors ta réaction serait adaptée à la hauteur de sa capacité à réussir ou non ce que tu lui confies.  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

Angleterre, coin perdu loin de Londres... - Page 13 Empty
Re: Angleterre, coin perdu loin de Londres...

Message par : Invité, Dim 16 Déc - 10:38


Il est doué pour faire d'une nuit noire, une mise en scène oppressante, c'est le moins qu'on puisse dire. J'en avais presque tout oublié, comme le fait d'avoir à prendre des vies après cette discussion, ou même d'être seule loin de tout, avec comme compagnie une créature ténébreuse. Mes mots semblent avoir retenu son attention, du moins pour l'instant, l'ombre s'arrête brutalement, et se retourne vers moi, j'écoute attentive et impatiente de connaître la suite, et à mesure que les mots s'écoulent je sens une sorte d'appréhension mélangée à  une étrange excitation.

Une mission ? Quelle sorte de mission allait-il pouvoir me confier ? Probablement une qui ne serait pas de tout repos, et j'imagine que niveau imagination, il n'était pas le dernier dans le domaine. J'imagine que les mangemorts avient dû en confier des missions à des jeunes élèves par le passé, et leur nature devait différer en fonction du besoin du jour, mais je me demande ce qu'il se passait en cas d'échec, ou de découverte. Mais je ne préfère pas y penser, je ne connaissais pas l'échec, ou du moins je ne voulais pas le connaître, et pour le reste et bien...j'imagine que je ne suis pas une personne qu'on soupçonne. Après tout je n'étais pas réputée pour mon attirance pour la magie noire, ou mes activités louches comme certains élèves, j'étais aux yeux de presque tous, une élève peu travailleuse mais ayant de bonnes connaissances, sportive et assez sympathique et sociable, selon les jours. Alors oui, je pense pouvoir exercer dans l'ombre n'importe quel type de mission, reste à savoir laquelle à présent. Je prends une inspiration avant de répondre, cherchant à paraître plus sereine que je l'étais, tout ça était bien stressant.

- Que dois-je faire ?

Mon regard plongé vers son masque, j'attends, essayant de deviner sa réponse, histoire de prendre déjà une longueur d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 84
Mangemort 84
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Transplanage
Legilimens


Angleterre, coin perdu loin de Londres... - Page 13 Empty
Re: Angleterre, coin perdu loin de Londres...

Message par : Mangemort 84, Dim 16 Déc - 11:42


Un visage serein, masque d’impassibilité sur ses traits. Camoufle-t-elle ses sentiments ou est-elle simplement concentrée aux moindres de tes mots ? Tu t’interroges mais ne laisse pas l’interrogation parcourir tes lèvres, peu importe au final ce qu’elle ressent, l’important est de savoir ce qu’elle est prête à faire, pour toi, bien sûr, mais surtout pour l’Ordre Noir. Se mettrait-elle en danger pour vous ? Oserait-elle sortir de sa zone de confort ? Prendre des risques ? Tu la regarde, tentant de pénétrer son esprit, de sonder ses pensées.

Et c’est seulement à ce moment-là, après ses pensées tumultueuses, qu’elle te demande ce qu’elle doit faire. Premiers pas dans les ténèbres qu’elle fait alors que tu lui tends la main, pour qu’elle suive à son tour les traces que tu as toi-même suivie. « Dans toute guerre, vous le savez sans doute, il est de bon ton de décrédibiliser les adversaires ». Pensée furtive pour les oiseaux que tu rêvais de plumer, purement et simplement. « Faites du grabuge en leurs noms, dans les commerces sorciers, par exemple. Voyez les réactions si possible, sans prendre de risque pour vous ». Ce serait dommage de perdre une âme prête à se donner pour la Cause. Même si, pour l’instant, ce n’était qu’un embryon, une toute petite chose, un petit pion. Il ne fallait jamais sous-estimer les esprits prêts à agir, quel que soit les sacrifices à faire.

« Etes-vous prête à cela Miss Veluliah ? A commettre ce genre de … crime … pour vous faire bien voir aux yeux de ce que nous sommes, de ce que je représente ? ». La liberté des sorciers, en somme. Le bien-être de toute une communauté magique, tu en étais absolument certaine. Sinon tu n’aurais pas enfilé ce masque de fer balafré comme une seconde peau sur ton visage. La main se tend dans l'obscurité, non de manière physique, c'est davantage quelque chose de ... spirituel ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

Angleterre, coin perdu loin de Londres... - Page 13 Empty
Re: Angleterre, coin perdu loin de Londres...

Message par : Invité, Ven 21 Déc - 11:10


J'hoche lentement la tête, avide de connaitre la suite lorsqu'il me parle de décrédibiliser l'adversaire, que je devine être les fameux Phénix récemment évoqués. Cette fameuse suite me paraissait, comme je m'y attendais, dangereuse, et nécessitant beaucoup de stratégie afin de mettre ça en place. Réfléchissant rapidement aux premières idées de comment mener à bien cette mission, plusieurs commencèrent à germer dans mon esprit, toutes réalisables dans la mesure du possible, reste à trouver...le bon moment. Il semble attendre, une répondre, savoir si j'étais prête ou non à prendre ce risque, je pense que oui, j'avais été préparée pour ça après tout.

- Oui, je pense pouvoir faire ça.

Une simple réponse, claire et efficace, il constatera de la suite par lui même. En y pensant, je me demande bien comment il fera pour savoir, ou me recontacter si jamais, mais j'imagine que ce groupe là, devait avoir des yeux et oreilles partout, je n'avais pas vraiment à m'inquiéter pour ça. J'avais déjà suffisamment à penser comme ça, tu me diras, accomplir ma vengeance, rentrer au bercail, et pour la suite..on avisera. Mais pour cette nuit j'avais eu ma dose d'informations, bien que j'avais encore beaucoup de questions à poser, et un espoir de futur.

- Bon et bien en tout cas, j'espère que la prochaine fois que nous nous reverrons sera suite à ma...réussite.

Simple sous-entendu, en tout cas j'ai le pressentiment que nos routes se croiseront de nouveau, quelques jours, semaines ou mois, ça pour le moment je n'en sais encore trop bien.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 84
Mangemort 84
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Transplanage
Legilimens


Angleterre, coin perdu loin de Londres... - Page 13 Empty
Re: Angleterre, coin perdu loin de Londres...

Message par : Mangemort 84, Lun 24 Déc - 14:53


Quelle rencontre ! Etrange et délicate à la fois. Venue pour … rien ? Tu repars avec la sensation de compter une nouvelle partisane dans les rangs de l’Ordre Noir. Est-elle apte de cette mission que tu lui confies ? Tu l’espères, réellement. Si toutefois elle échouait, tu aurais tôt fait de la retrouver et de lui rappeler quels engagements elle avait pris avec toi. C’était comme vendre son âme au diable. Elle confirme qu’elle est prête à ça. Et comme une réponse invisible qu’elle ne saurait voir, tu souris.

Elle termine la conversation avec un sous-entendu auquel tu hoches la tête. Une mise en garde qui s’extirpe de ton masque, toutefois. Pour qu’elle comprenne bien qu’elle n’avait pas pris un engagement à la légère «  Nous nous reverrons, soyez-en certaine. Que votre mission soit une réussite … Ou non ». Une pause, pour que les mots la percutent, qu’elle comprenne l’engagement cité « Nous vous retrouverons et agirons en conséquence ». La menace n’est qu’à peine voilée. Tu  n’es pas une enfant de chœur après tout. Il fallait bien que la jeune sorcière comprenne.

Sur ces mots, tu t’éloignes de quelques pas, et tu transplanes vers les murs austères d’Hollow, sans un seul regard pour la jeune fille. Tu notais toutefois qu’il faudrait que tu assures le suivi de cette mission, chose qui ne serait pas compliquée puisque tu savais exactement où la retrouver si cela s’avérait nécessaire. La nuit noire se referme derrière toi, laissant l’adolescente avec ses souvenirs et ses pensées. Et peut-être même avec une détermination nouvelle : marque d’un futur empreint de magie noire.

Départ de 84
Revenir en haut Aller en bas
Esbjörn
Esbjörn
Apprenti.e sorcier.ière
Apprenti.e sorcier.ière
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Angleterre, coin perdu loin de Londres... - Page 13 Empty
Re: Angleterre, coin perdu loin de Londres...

Message par : Esbjörn, Jeu 24 Jan - 21:07


Autorisation d'Héra - RP Unique

Londres et ses quartiers excentrés, tantôt reflétant une région du monde plus qu'une autre, des passants croisés là et là typiques de la culture Anglaise clamant haut et fort que le meilleur english breakfast se trouvait dans leurs restaurants. Un jour, j'aurais le temps de m'empiffrer et de tous les essayer ... mais certainement pas dans l'immédiat. Aujourd'hui, je suis plutôt méconnaissable. Ou du moins, j'ai surtout masqué mon visage d'un simple artifice basique trouvé dans un magasin de déguisement moldu. J'ai l'air plus qu'idiot à porter ça dans la rue ... Mais après tout, je suis ici chez moi et je n'ai pas forcément envie qu'on s'attarde sur ma présence ici.

Les marchés sont bondés, la présence de population est presque étouffante. J'ai plus de chance de mettre la main sur l'homme que je cherche, peut-être s'était-il simplement éclipser du centre de la capitale ... ?


1 - Bingo
2 à 10 - Please insert coin to play again
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Angleterre, coin perdu loin de Londres... - Page 13 Empty
Re: Angleterre, coin perdu loin de Londres...

Message par : Maître de jeu, Jeu 24 Jan - 21:07


Le membre 'Esbjörn' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 10 faces' :
Angleterre, coin perdu loin de Londres... - Page 13 Da_pro13
Revenir en haut Aller en bas
Amy Shields
Amy Shields
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


Angleterre, coin perdu loin de Londres... - Page 13 Empty
Re: Angleterre, coin perdu loin de Londres...

Message par : Amy Shields, Sam 23 Mar - 22:36


Rp avec Emily ♥️
Elle a mon L.A pendant toute la durée du rp.


Une envie de s'évader, de prendre l'air. Une envie qui était devenue un besoin pour Amy ces derniers temps. La jeune femme ne supportait plus de rester enfermée chez elle. Il fallait qu'elle se vide la tête, qu'elle ne pense plus à rien. Et le seul moyen qu'elle avait trouvé autre que boire des litres d'alcool, était de se mettre sous sa forme animale. Lorsque son corps devenait celui d'un canidé, son esprit et ses pensées noires restaient enfermées loin de celui de l'animal. L'instinct sauvage prenait le dessus et permettait, le temps de quelques heures, de faire oublier à la sorcière ce qui lui faisait du mal. Il ne fallut pas longtemps à Amy pour décider de quitter l'appartement renfermant ses cauchemars. Une fois sortie, la belle se dirigea vers la ruelle où elle avait l'habitude de transplaner à l'abris des regards. Un simple battement de cils plus tard, la grande brune avait disparue.

Ses pieds heurtèrent le sol. Comme d'habitude, l'équilibre de la jeune femme laissait à désirer, son corps affaibli vacilla quelques secondes avant que la sorcière ne reprenne l'équilibre. La jeune femme scruta de ses yeux bleus le paysage avoisinant. Elle était à la lisière d'un bois, pile là où elle voulait être quelques minutes plus tôt. Une bouffée de nostalgie envahi le corps de la jeune femme. Ce bois représentait l'enfance et l'insouciance. Tant de souvenirs avec ses parents. Tant de souvenirs si vite effacés. Tandis que les images défilaient dans la tête de l'animagus, ces dernière s'assombrirent pour ne laisser voir qu'un simple brouillard noir. Le vent se leva et vint faire voler ses longs cheveux bruns. Lentement, elle tourna la tête pour regarder derrière elle. Comme à son habitude, elle vit approcher lentement, une femme vêtue de noir et entourée de nuages sombres. Une aura malsaine se dégageait de cette femme bien trop connue par Amy. Fruit de son imaginaire et pourtant si redoutée de cette dernière. Dame Solitude s'avançait encore et encore, inlassablement vers sa proie. Nombreuses avaient été les fois où la jeune femme s'était nichée dans le creux des bras de cette nouvelle amie, regrettant amèrement le temps passé où elle était si bien entourée. Mais pas aujourd'hui. Il n'était pas question d'aller vers elle. Malgré les bras tendus de la femme, Amy serra les dents et se mis sous forme animale. Plus qu'une chose à faire à présent : fuir.

Le fennec tourna la tête pour regarder droit devant lui avant de commencer à courir pour s'enfoncer dans le bois. Pas besoin de courir vite, à l'instant ou le corps de l'animal avait pris possession de l'esprit de la jeune femme, Dame Solitude avait disparue. C'était efficace, mais il suffisait d'une seconde d'inattention pour que cette dernière revienne chasser. Le canidé continua de courir, esquivant les troncs et les branches tombées. En cet instant, seul l'esprit animal pensait réellement, ne laissant aucune place à d'autres pensées plus noires et humaines. Il ne fallut pas longtemps au renard des sables pour atteindre l'endroit que l'humaine qui était en lui voulait atteindre depuis le début. Lorsqu'il sortit du bois, le fennec se retrouva face à un grand lac. Ses petits yeux noires scrutèrent le tout avant de s'approcher de l'eau et de pencher sa tête pour que le bout de son museau touche la surface liquide. C'était froid. L'animal recula sa tête, remua le museau pour enlever cette sensation de froid. La destination étant atteinte, le corps du canidé redevint en quelques secondes celui d'une humaine un peu frêle et pâle. Assise dans l'herbe, Amy laissa passer ses yeux sur la surface lisse du lac. Le silence qui suivi fut le plus agréable du monde. Jusqu'à ce que la présence de tout à l'heure se fit sentir.

La jeune femme jura en suédois avant de tourner sa tête pour recommencer à voir Solitude s'approcher. Plus le choix, il lui fallait de l'aide. Mais qui était là pour elle ? Qui avait été là et l'avait aidée ? Ellana ? Soeur bien trop occupée avec son travail et sa petite fille. Elle lui en avait déjà fait tellement baver que la brunette ne voulait pas lui infliger ça. Qui d'autre ? Altaïr ? Le compatriote perdus. Sans nouvelle de lui depuis maintenant presque 4 ans. Elle ne pouvait rien lui demander. Dernière personne et pas des moindre... Emily. Depuis que Amy était revenue elle n'avait pas repris contact avec elle. Son ancienne ? actuelle ? relation n'avait pas eu de ses nouvelles mais l'inverse était vrai aussi. La brunette ne savait rien de ce qu'elle était devenu. Mais là il lui fallait de l'aide. Le trou qu'avait laissé Emily dans sa poitrine lui faisait encore mal mais elle ne pouvait pas attendre. Sortant sa baguette, l'animagus la pointa devant elle et dût prendre sur elle pour exécuter le sortilège voulu. Du bonheur, du bonheur, il lui fallait du bonheur. Quelques souvenirs réussirent à surgirent dans sa tête, notamment des souvenir avec Emily. Des rires, des calins, des moments de joie. Les paupières de la jeune femme se fermèrent et les lèvres entrouvertes laissèrent passer seulement deux mots : #Spero Patronum. Une brume argentée sortie de la baguette d'Amy. Ce n'était pas assez. La brunette dût se remémorer des moments avec Ellana, ses parents, Altaïr,.. Tout ça. Enfin, la brume put former un petit fennec, identique à la forme animale de l'animagus. La sorcière regarda le sortilège et murmura quelques mots avant de faire un geste vers le haut pour que la brume en forme d'animal s'en aille, à al recherche du destinataire.

Ce n'était plus qu'un question de temps, de minutes, de secondes. Un appel à l'aide lancé au dernier moment avant que.. Nouveau regard vers Solitude qui continuait d'avancer. Elle n'avait plus envie de courir. Amy restait donc là, assise dans l'herbe comme une enfant perdue, sans balise, sans grande personne pour lui montrer comment faire. Justement, que devait-elle faire ? Attendre, peut-être que quelqu'un viendrait pour l'aider. Ce n'était pas sûr mais, pourquoi baisser les bras si vite ? L'espoir fait vivre non ? Alors vas-y, continue d’espérer Amy. En ce moment, c'était peut-être la seule chose qui allait te maintenir en vie. Espère.
Revenir en haut Aller en bas
Emily Lynch
Emily Lynch
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Angleterre, coin perdu loin de Londres... - Page 13 Empty
Re: Angleterre, coin perdu loin de Londres...

Message par : Emily Lynch, Jeu 28 Mar - 21:20


LA mutuel.


Cela devait probablement faire plus de deux heures que j’étais là, assise au bar d’un pub à la fréquentation peu recommandable. Deux heures que j’étais plongée dans cette ambiance orangée avec cette musique datant des années quatre-vingt. Les spots fixés au plafond laissaient d’échapper quelques liserés de vert, de mauve ou encore de bleu. Se mélange de couleurs me donnait la nausée, en temps normal je l’aurais probablement bien mieux supporté, mais aujourd’hui j’essayais de lutter contre ma pure faiblesse. Cette ambiance psychédélique me donnait plus envie de craquer que de résister à la tentation qui ne devait pas faire plus qu’un doigt. Je pouvais sentir son parfum m’appeler, m’enivrer, mais je ne pouvais craquer, je devais résister à cette tentation et pourtant… Je rêvais de tremper mes lèvres à ce liquide ambré, doré. Oh qu’est-ce que je mourais d’envie de descendre cul-sec ce verre de whisky, si seulement je pouvais me laisser tenter. Mais je ne pouvais pas, je savais que si je craquais, je sombrerais à nouveau et dieu seul sait si je m’en sortirais. Je me demandais alors pourquoi j’étais là, qu’est ce qui m’avait poussé à oublier ce que j’avais réussi jusqu’à présent ? La réponse était assez simple en réalité, je me focalisais encore et toujours sur mes échecs, sur mon instabilité à avoir une vie « normale ». Je voulais les oublier le temps d’une soirée et pour ce faire, je ne connaissais qu’une seule méthode, c’est pour ça que je m’étais à nouveau rendue à l’endroit où j’avais sombré pour la première fois dans les vapeurs de l’alcool. J’étais devenue une habituée si on peut dire ainsi, mais cette fois il était hors de question de… Oh et puis zut, je pouvais bien prendre un verre, juste un seul ça ne va pas me faire replonger, je valais mieux que ça. J’approchais le verre de mes lèvres quand je me rappelais soudain que je n’avais pas le droit de faire ça, que je devais rester forte pour celle que j’avais recueillie il y a quelques années maintenant. Frustrée je décidais d’abandonner mon verre sur le bar, un billet à côté pour m’acquitter de mes dettes, je décidais de sortir par la arrière du bar.

Appuyée contre le mur de la ruelle sur laquelle le bar donnait, j’étais en train de m’en vouloir, je culpabilisais à l’idée de ce qu’aurait pu engendrer cette décision irrationnelle, le tort que j’aurais causé à Jude, je ne pouvais pas l’abandonnée, pas après ce qu’elle avait vécu. La tête entre les mains, je profitais du calme du lieu pour tenter de me ressaisir, après tout je n’avais guère le choix. Je n’avais plus droit au doute, je ne pouvais plus me permettre de marcher sans suivre la ligne qui me permettrait d’assurer le meilleur avenir pour ma fille. Tandis que je tentais de redevenir présentable, j’aperçu du coin de l’œil une ombre lumineuse près de moi, une ombre qui avait une forme animale et qui semblait être arrivée là depuis quelques minutes et m’observait. Je tournais le regard pour découvrir qu’il s’agissait d’un patronus sous la forme d’un petit fennec. La surprise s’empara alors de moi, s’il y avait bien un patronus auquel je ne m’attendais pas, c’était bien celui-là. Et pourtant au combien de fois j’aurais voulu le voir ! Mais peut-être que je me trompais, peut-être n’était-ce pas elle, peut-être était-ce une autre personne ayant cette forme de patronus ? Non, impossible, cela ne pouvait venir que d’elle, je ne connaissais qu’elle ayant ce patronus.

Guidée par l’animal luminescent, je me retrouvais au bord d’un lac, quelque part en plein milieu de nulle part. Je découvrais l’endroit pour la première fois, ça devait probablement être le cas pour elle aussi puisque je ne me souvenais qu’elle m’ait un jour parlé ou ne serait-ce qu’évoqué ce lieu. Mais là aussi, je pouvais me tromper, après tout, nous nous étions plus vues depuis… trop longtemps. Je la vis alors face à moi, de l’autre côté du lac. Le cœur serré, je n’arrivais pas à y croire, je doutais de ce que je voyais, après tout, elle avait soudainement disparu sans que je comprenne ce qu’il se passe. Je devais vérifier si je n’étais pas en train de rêver et me précipitais de faire le tour du lac pour la rejoindre. Assise dans l’herbe, elle semblait complètement désespérée, comme si elle attendait que la mort s’empare d’elle ou que quelqu’un vienne la sauvée. Agenouillée devant elle, je le regardais à la fois surprise et heureusement, j’avais perdu espoir de la revoir un jour et voilà qu’elle était à présent face à moi.

- Amy ? C’est moi, Emily…
Revenir en haut Aller en bas
Amy Shields
Amy Shields
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


Angleterre, coin perdu loin de Londres... - Page 13 Empty
Re: Angleterre, coin perdu loin de Londres...

Message par : Amy Shields, Dim 7 Avr - 11:46


Secondes interminables. Ou peut-être minutes ? Elle ne savait pas, tout ce qu'elle savait c'est que cette notion de temps lui avait totalement été enlevée. Amy aurait pu être là depuis des années qu'elle ne s'en serait pas rendu compte. La seule chose dont elle aurait été sure, c'est que Solitude aurait été là pendant toutes ses années. Lentement, la tête de la brunette se releva pour observer la sombre silhouette s'avancer vers elle. Deux mains pâles tendues vers elle, si proches qu'elle pouvait ressentir la froideur du corps qui se tenait maintenant à quelques centimètres d'elle. Ca allait encore faire mal. Si la Dame réussissait à la toucher, s'en était fini. Non pas qu'Amy n'était pas habituée. La jeune femme avait l'habitude de sentir les doigts glacés se poser sur son bras pour répandre cette froideur dans tout son corps. Cette froideur qui prenait au tripes et qui le temps de quelques heures, inhibait toute source de bonheur. L'animagus se souvenait très bien des nombreuses nuits passées avec ce corps froid collé à elle. Pauvre âme en perdition..

Chpok. Un son. Un son tellement commun mais qui sonnait en cet instant pour Amy, comme le son qui allait enfin la sauver. Son appel avait donc été entendu, enfin. Pourquoi n'avait-elle pas crier à l'aide avant, très bonne question. La fierté sûrement. Et voilà que des bruits de pas se font entendre, de plus en plus proches. Il se reproches vite, trop vite. Les yeux bleus de la jeune femme se tournèrent pour voir Solitude battre en retraite jusqu'à disparaître complètement. Les muscles qui se détendent, le corps qui se décrispe, soulagé de ne plus avoir cette présence aussi près. Cette présence là elle n'en voulait plus, mais celle qui venait de s'agenouiller près d'elle, elle la voulait pour toujours.

Une voix. Sa voix. Inchangée. Si douce et mielleuse. Pas un mot ne sort de la bouche de l'animagus. Son corps se met à bouger lentement pour passer ses bras autour des épaules de la rousse. D'un mouvement un peux plus rapide mais qui reste doux, la brunette la fit basculer sur le côte pour se retrouver couchée sur le côté, la tête enfuie dans le cou d'Emily. Le corps de la jeune femme se colla à celui de sa belle pour finir par ne plus bouger et rester dans cette position affective assez forte. L'odeur de la rouquine vint s'emparer de ses narines, ce qui finit de détendre complètement les muscles d'Amy. Ça faisait des mois. Et depuis des mois, c'était la première fois que la jeune femme se sentait aussi bien. Après quelques secondes dans cette position, c'est d'une petite voix étouffée dans le coup de la rousse que l'animagus prononça les mots qu'elle voulait lui dire depuis si longtemps.

- Tu m'as manqué...

Des larmes qui commencent à couler en attendant les mots durs de sa moitié. Des mots pour reprocher, attaquer ou encore faire culpabiliser. Mais Amy s'en foutait. Elle voulait juste rester comme ça, qu'Emily soit là pour enfin la sauver de ses démons.. passés ? Pas si passés que ça au final. Dans tous les cas, la brunette avait besoin d'aide. Et elle voulait que la rousse soit là pour l'aider.
Revenir en haut Aller en bas
Emily Lynch
Emily Lynch
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Angleterre, coin perdu loin de Londres... - Page 13 Empty
Re: Angleterre, coin perdu loin de Londres...

Message par : Emily Lynch, Dim 7 Avr - 12:32


Je me suis toujours demandé ce que je pourrais faire, ce que je pourrais dire lorsque ce jour arriverait. Avec le temps, je m’étais préparé des trucs, une sorte de petit discours ou encore de choses à faire parce que même si nous nous étions éloignées l’une de l’autre, nous ne nous étions jamais séparées, d’ailleurs je l’aimais toujours et je n’avais cessé de penser à elle durant ma cavale. Après il est arrivé ce moment où l’on se pose la question de savoir si tout cela a du sens, de savoir si on ne ferait pas mieux de passer à autre chose, d’oublier se passer si chaleureux et se donner une chance d’aimer quelqu’un qui est à nos côtés et non celle dont on ignore où elle se trouve à présent. Pourtant on garde toujours espoir, on espère qu’un jour un signe viendra. J’aurais bien voulu tenter de la retrouver, mais malheureusement je n’avais rien, pas la moindre piste sur quel chemin elle aurait pu prendre, quels problèmes elle aurait pu rencontrer… Puis arrive ce jour ou après avoir presque perdu tout espoir de la revoir un jour, le signe tant attendu arrive et on se retrouve face à face et bien qu’on s’était préparée à dire tout un tas de choses, on ne sait plus ce qu’on avait préparé, on se laisser aller à l’improvisation parce qu’on a oublié son discours.

Face à elle, agenouillée, je me laissais emporter par l’amour que je ressentais pour elle, j’avais tant de questions à lui poser, mais la voir là en face de moi. C’était comme impossible de résister, je devais m’assurer que je ne rêvais, que tout cela était réel, que nous nous étions enfin retrouvées et que nous allions pouvoir reprendre une vie plus ou moins normale, enfin aussi normale que nous puissions l’espérer. Mais alors que je m’apprêtais à la serrer contre moi, se fut elle qui eut de meilleurs réflexes, je sentais à nouveau sa peau contre la mienne, son contact réveillait en moi nos moments passés ensemble tandis que je basculais avec elle sur le côté. Face à face, mon regard se perdait dans le sien, je n’avais plus envie que d’une chose, rester là comme ça avec elle jusqu’à ce que le temps nous emporte.

Et tandis qu’elle prononçait ses premiers mots, je sentais les larmes dans mon coup, des larmes dont je ne pouvais que comprendre la signification. Je dois bien avouer que moi aussi j’étais sur le point de laisser aller les perles salines, mais au lieu de ça, je laissais mes mains parcourir son corps. Je pouvais enfin la toucher après tout ce temps, elle m’avait tellement manqué que je n’avais plus envie d’attendre une seule seconde avant de reprendre notre vie d’avant. Et tandis que ma main se perdait sur ses formes, mes lèvres cherchaient les siennes pour y déposer un baiser. Sur le moment je m’en fichais de tout, de tout ce qu’il s’était passé avant, des pourquoi, des comment, je la voulais juste elle pour moi. Pas un mot, pas un bruit à l’exception de celui de nos lèvres se rencontrant enfin après tout ce temps passé loin l’une de l’autre. J’avais beau essayer, je finis moi aussi par laisser parler les larmes, mais pas n’importe lesquelles, celles de la joie et du soulagement d’être enfin débarrassée du poids de la séparation.

Je ne sais pas exactement combien de temps nous sommes restées là à profiter de nos retrouvailles, peut-être seulement quelques minutes ou plus, mais sans trop comprendre pourquoi, j’avais soudainement un besoin irrépressible de réponses. Je prenais doucement distances de ses lèvres afin d’être à distance respectable pour avoir une discussion sans avoir le nez dans l’œil de l’autre. Un sourire aux lèvres, j’essayais de ne pas plomber l’ambiance, je voulais que tout cela se passe dans le calme parce qu’après tout, nous avions besoin toutes les deux de réponses, nous ne pouvions plus rester dans l’ignorance plus longtemps, alors même si le moment n’allait pas être le meilleur, il fallait bien y passer à un moment.

- Amy, je t’aime et je t’aimerai toujours, mais j’ai besoin de savoir… Pourquoi tu ne m’as rien dit ? Pourquoi tu ne m’as pas laissé un mot, un indice ? Je ne t’en veux pas, j’ai juste besoin de comprendre…
Revenir en haut Aller en bas
Amy Shields
Amy Shields
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


Angleterre, coin perdu loin de Londres... - Page 13 Empty
Re: Angleterre, coin perdu loin de Londres...

Message par : Amy Shields, Dim 7 Avr - 13:00


Un moment de bonheur aussi léger que le battement d'ailes d'un papillon. Pas besoin de plus pas besoin de moins. Au début les mots n'étaient pas utiles. La caresses des mains d'Emily était juste exquise et il ne fallait rien de plus à Amy pour se sentir beaucoup mieux. Et puis vint le moment où, comme d'habitude, la rouquine prit les initiatives et vint chercher les lèvres de la brunette avec les siennes. Les baisers furent passionnés et intense. Sans arrière pensée, sans rien qui puisse détruire ce moment. Pour l'instant en tout cas. Emily n'avait donc pas changé. Toujours à prendre des initiatives, toujours aussi douce, toujours aussi.. elle. Toujours celle qu'Amy avait aimé du plus profond de son cœur et celle qu'elle aimait encore aujourd'hui. Malgré des mois d'absence sans l'avoir vue, les battements de son cœur s'accéléraient toujours autant quand leurs lèvres venaient se trouver et que leurs corps se touchaient. Un moment d'amour volé avant que la tempête ne revienne.

Les mots sortirent de la bouche de la rousse tandis qu'Amy essuyait ses larmes. Elle n'allait pas pouvoir esquiver les questions longtemps. D'un geste de la main, elle essuya ses larmes avant de se décoller du corps de sa douce pour se redresser. Les yeux rougis par les larmes, elle regarda tout de même Emily avant de répondre d'une voix tremblante et pas du tout assurée.

- Tu sais.. Les Mangemorts, l'Ordre,.. L'attaque à Pré-au-Lard les flammes et mon dos.. Les élèves blessés, le sang de ces enfants sur le sol.. Je.. Je pouvais plus.. Je ne sais pas pourquoi.. Pourquoi j'ai rien dit... Même Ellana ne.. ne savait pas. Je suis désolée Emily.. Je savais pas quoi faire.. J'étais juste trop perdue pour penser raisonnablement..

La tête qui se détourne de la jeune femme pour observer le lac. La jolie rousse pouvait lui en vouloir, c'était normal. Amy avait déconné et elle devait assumer les conséquences. Lentement elle replia ses jambes contre elle pour avoir ses cuisses collées à son torse et son menton sur ses genoux. Un soupir s'échappa d'entre ses lèvres avant de reprendre.

- J'aurais dû te prévenir.. Mais même en revenant en Angleterre j'étais perdue.. Je ne me sens toujours pas bien et je n'avais pas envie de te contaminer avec mon mal-être.

Plus un mot. Juste les yeux perdu sur l'horizon de ce lac. Le vent recommençait à souffler, faisant voler les cheveux bruns et séchant les joues humidifiées par les larmes. Amy culpabilisait. Mais c'était trop tard. Le mal était fait. Il restait juste à savoir comment Emily allait le prendre. La brunette espérait que ça n'allait pas trop mal se passer. La perdre une deuxième fois n'était pas dans ses projets.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Angleterre, coin perdu loin de Londres... - Page 13 Empty
Re: Angleterre, coin perdu loin de Londres...

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 13 sur 14

 Angleterre, coin perdu loin de Londres...

Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.