AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: Le Lac
Page 12 sur 14
Rencontre près de l'eau
Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14  Suivant
Heinrich Brainford
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Rencontre près de l'eau

Message par : Heinrich Brainford, Sam 26 Déc 2015 - 0:48


Heinrich n'avait pas attendu très longtemps pour rigoler avec ses copains de maison. Plus que des camarades mais moins que des amis, ses copains de maison commençaient doucement à glisser du côté ami pour certains et connaissance pour d'autres.

C'est avec un de ses copains qu'il chahutait gentiment ce jour-là ! A deux ils faisaient un peu les fous dans les couloirs du château. Ils se lançaient des défis, plus ou moins gentils, aller embrasser une statue, faire peur à quelqu'un, ou toute autre futilité qui les faisaient bien rire. Et c'est donc tout naturellement que ces gamins passaient de long en large les couloirs, la salle commune de Poufsouffle, la bibliothèque (de laquelle ils furent évacués pour la journée pour chamaillerie), etc...
Bien évidemment les deux jeunes feux follets allaient en cours pour ne pas faire perdre des points à leur maison. Mais ils s'amusaient dans les inter-cours et dès qu'ils le pouvaient.

Ils sortirent de cours quand ils aperçurent une scène peu commune. Une Serpentard bouscula un confrère qui se rattrapa à elle. Elle se retourna vers lui avec un regard plutôt méchant, et lui dit quelque chose que les deux blaireaux ne comprirent pas. Elle repoussa le Serpentard et s'en alla. Les deux compères rigolèrent en voyant un Serpentard se faire malmener mais le copain d'Heinrich décida de suivre de loin la jeune personne. Heinrich suivit bien évidemment ! Et si l'autre faisait une blague sans Heinrich ! Ce ne serait pas sympa !

La jeune Serpentard s'était arrêtée au bord du lac et les deux blaireaux regardaient ce qu'elle faisait. Ils voyaient de dos cette jeune élève et donc ne voyaient pas la jeune pleurer. Ils contemplaient pendant quelques minutes puis le blaireau se tourna vers Heinrich et lui dit :


- Eyh, on continue de jouer n'est-ce pas ?

- Bien sûr ! Pourquoi ? T'as une idée ?

- Tu vois la Serpentard là ? Elle est seule, donc lui parler sera facile ! Parle lui et ramène le plus d'informations que tu peux sur elle, même comment elle brosse ses cheveux ! Il faut que tu en apprennes le plus possible sur elle !

- Euh... Dans quel Intérêt ?

- Tu joues ou tu t'es une poule mouillée ?


Heinrich fit un bon rictus voulant montrer qu'il marchait, qu'il n'était sûrement pas une poule mouillée ! Et puis bon, toute la journée n'a été que gages en tout genre ! Ce n'est juste qu'un défi de plus à relever ! Bon, donc il faut ramasser le plus d'informations possible sur la jeune Serpentard ! Pas de limite de temps, ça c'est sympa, mais évidemment c'est assez limité dans le temps quand même !
Il s'en alla donc en direction de la jeune fille esseulée. Il s'approchait doucement d'elle ne voulant pas se prendre le regard du Serpentard de tout à l'heure, au pas de loup, mais il se rendit compte qu'elle ne faisait pas beaucoup de bruit... et donc qu'il était facile à entendre pour une personne qui écoute.


-Quoi ?

Okay c'est bien ce qu'il pensait, elle avait écoutée et il était entendu ! Et elle n'avait pas l'air de très bonne humeur... Pour ramasser des informations sur elle ça va être coton ! Il continua de s'approcher d'elle mais cette fois-ci d'un pas décidé, et il se mit pas loin d'elle à sa gauche.

- Bonjour ! Est-ce que tout va bien ? Parce que ça n'a pas tellement l'air.

Okay, entrée ratée, mais faite, il attendait la réponse de la jeune fille en la regardant avec un grand sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Elena Lancas
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre près de l'eau

Message par : Elena Lancas, Mer 30 Déc 2015 - 11:51


Elena leva un sourcil bien haut, sans pour autant se retourner vers l'inconnu qui maintenant l'abordait sans la moindre gêne dans la voix. Il venait vraiment de lui demander si tout allait bien ? C'était un camarade de sa maison ? Qui l'avait vu bousculé le gamin de tout à l'heure ?

Au moins pensa elle, ce n'était pas un enseignant, la voix aurait été bien plus adulte dans ce cas, et Elena n'allait au moins pas finir dans une salle en isolement pour injure au personnel de Poudlard. Pour autant elle n'était pas vraiment réjoui qu'un inconnu se permette de l'aborder ainsi, c'était si... Gênant, si impromptu, et puis elle devait avoir un visage purement effrayant en ce moment. Est-ce que si elle se contentait d'être aussi froide que d'habitude celui qui semblait à sa voix être un jeune homme d'environs son âge partirait sans faire de vagues ? C'était une situation trop stressante pour le faible self-control de la jeune Serpentard qui se retourna enfin vers l'inconnu sans même remarqué qu'elle levait toujours son sourcil dans une mimique jonglant habilement entre ridicule et méchanceté.

-Je... Elena s'arrêta un instant quand elle vit le visage de l'inconnu, c'était une véritable masse que pouvait-il bien lui vouloir bon sang ? Je vais bien mais je... Elle n'arrivait pas à articuler correctement, bafouillait et devait avoir l'air encore plus risible que précédemment, mais ques-ce que ça peut te faire ?

Et voilà. Réflexe ? Probablement. Mais dans tout les cas Elena avait terminé sa phrase sur un ton encore plus agressif que tout à l'heure face à son jeune camarade, elle allait encore passé pour une sauvage. La jeune Serpentard, déjà honteuse, se mordit la lèvre inférieure tout en baissant le regard, auparavant dirigé droit dans celui de son interlocuteur.

Cet homme en face d'elle la rendait nerveuse: il n'avait pas vraiment l'air méchant, au contraire, mais sa carrure l'effrayait. Une telle masse pouvait lui briser tout les os du corps s'il le voulait et vu qu'il semblait plus âgé qu'Elena il pouvait aussi surement la battre dans n'importe quel domaine magique...

C'était un sentiment oscillant entre peur et méfiance qui grimpait dans le cerveau d'Elena alors qu'elle fixait maintenant le sol. Le simple fait de ne pas pouvoir comprendre ce que voulait cet type en venant ainsi lui parler la plongeait dans le doute. Pourquoi bon sang ? Pourtant elle ne se sentait pas d'esquiver et de fuir comme à son habitude, encore une fois sans aucune raison apparente. Elle se contenta donc de se tourner à nouveau pour fixer ce lac qu'elle aimait tant sans plus s'inquiéter du jeune homme qui venait de l'aborder. Il lui fallait bien ça pour évincer toutes les inquiétudes qui lui montaient à la tête à cet instant.

après quelques instants de vide elle s'assit et tourna la tête vers le jeune homme qui n'avait pas encore eu le temps de lui répondre:

-Ques-ce que tu me veux au fait ?

Cette fois elle n'avait pas même essayer de se montrer agréable avec son interlocuteur. Elle se sentait de moins en moins de bonne humeur et cette journée, qu'elle espérait reposante et agréable, devenait de plus en plus désagréable à vivre.
Revenir en haut Aller en bas
Heinrich Brainford
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre près de l'eau

Message par : Heinrich Brainford, Sam 2 Jan 2016 - 0:59


Heinrich observait tranquillement la jeune fille se lever sans le regarder. Il ne pouvait faire autrement que remarquer sa chevelure noire et courte. Il s'étonna un peu de cette coupe car il ne la croisait pas souvent. Le temps de ses réflexions inutiles furent le temps que la jeune Serpentard pris pour se tourner vers lui. A ce moment il vit son visage, un peu impressionnant car ayant des yeux à la limite du noir, ce qui donne un aspect très vide. Heinrich fût surpris encore plus ! Il essaya de ne pas le montrer, mais il pencha légèrement la tête d'étonnement.

Citation :
-Je... Je vais bien mais je...  mais qu'est-ce que ça peut te faire ?


La jeune bégayait, mais Heinrich ne comprit pas d'où lui vint ce bégaiement. Il était absorbé par ses yeux à vrai dire ! Il ne prit pas vraiment le temps de réfléchir à ce bégaiement. Elle baissa les yeux et se mordit la lèvre, ce qui fait avoir un rictus d'amusement au jeune Poufsouffle. Puis elle se tourna, re-fixant le lac. Il ne répondit toujours pas quand elle ajouta :


Citation :
-Qu'est-ce que tu me veux au fait ?


Elle le dit sur un ton très sec, qui fût pris comme une phrase défensive par Heinrich.


- Tu es toujours aussi sèche dans tes paroles ?

Heinrich avait un sourire dessiné sur ses lèvres, il provoquait exprès la Serpentard pour la débloquer potentiellement.

- Je suis venu parce que je t'ai vu seule devant le lac, et en général, quand on écrit pas, qu'on dessine pas... c'est juste que quelque chose ne vas pas ! Donc je suis venu voir ! Je te dérange ?


Il finit par cette phrase horrible, parce qu'il sait très bien qu'il la dérange vu les phrases énoncées, mais c'est pour tester la jeune qu'il fait ça. Si elle lui dit oui, il sait qu'elle est dans une phase plutôt hargneuse, si elle dit non, c'est qu'elle pourra parler ! Et il a un défi à gagner !

- Pourquoi tu as bousculée le Serpentard ?

Il savait qu'en lançant cette phrase il allait s'attirer un peu les foudres de la jeune, mais il la provoquait pour l'instant. Il la fixait depuis tout à l'heure, qu'elle le regarde ou non, et croisa ses bras tranquillement. Il souriait depuis tout à l'heure car il était plutôt maître de la conversation en restant très sobre dans les paroles et n'amenant pas son défi sur le tapis immédiatement. Enfin, tout ça c'est sa pensée personnelle. Il savait que l'autre devait le regarder de là-bas, mais c'est ce qui lui donna encore plus d'assurance dans la voix !
Revenir en haut Aller en bas
Evelyne Snow
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre près de l'eau

Message par : Evelyne Snow, Mer 3 Fév 2016 - 17:07


RP avec Giovanny Zardann et LA accordé
(Un mois sans réponse, je me permets de prendre le sujet, s'il y a un problème n'hésitez pas à me MP)


Le cours se déroulait plutôt bien, enfin c'était un cours quoi, excepter le petit malin qui jouait avec sa pièce. Placer juste derrière elle, il s'amusait à faire tourner son penny sur sa table. Bruit exaspérant. Á bout, Evelyne se retourna, lui adressa un de ses plus beaux sourires et fit "maladroitement" tomber l'encrier du jeune homme. Pendant qu'il s'attachait à rattraper son erreur "involontaire", elle s'empara du penny qu'elle mit rapidement dans la poche de sa cape. Le professeur avait demandé à la classe de former des groupes. Les élèves s'étaient mis à se déplacer pour rejoindre leurs amis, créant une agitation suffisante pour que le pauvre Serdaigle ne puisse l'accuser sans avoir un doute. Ni vu ni connu.

Bien que la fin du cours approchait, Evelyne décida de s'amuser encore un peu. Discrètement, elle déchira un bout de parchemin et rédigea un mot. Ce dernier indiquait au garçon de la rejoindre près du lac après le cours s'il voulait retrouver sa pièce. Bien entendu, elle ne signa pas. Profitant d'un moment de distraction du brun, elle le glissa dans son sac tout en veillant à le laisser suffisamment en évidence pour qu'il ne puisse passer à côté.

~~~

Vous est-il déjà arrivé de croiser quelqu'un qui souriait en marchant sans raison particulière ? Vous êtes vous demandez ce qui pouvait tant l'amuser, lui faire plaisir ? Evelyne, oui ! Ce jour-là c'était elle qui souriait bêtement en se rendant au lac, tout en imaginant les possibilités qui s'offraient à elle ainsi que la tête que ferait ce pauvre Vanille. Elle avait appris son identité durant le cours mais n'arrivant pas à la retenir elle avait opté pour le mot français "vanille". Le rapport ? Aucun, ça lui était venu comme ça. Parfois il vaut d'ailleurs mieux ne pas chercher. Lorsqu'elle arriva au lieu de rendez-vous, elle s'assit dans l'herbe en tailleur. Son regard dirigeait vers le château, elle porta une main au-dessus de ses yeux pour éviter d'être éblouit pas le soleil.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Giovanny Gardween
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre près de l'eau

Message par : Giovanny Gardween, Mer 3 Fév 2016 - 19:15


Plus qu'un an et tu es libre Giovanny...

Le cours se déroulait bien, les pensées de Giovanny cependant le menaient ailleurs. Il n'avait jamais voulu venir à Poudlard, sa belle-mère était dans le coup, encore et toujours... Cela il l'endurait depuis qu'il avait eu la lettre d'admission à l'école des sorciers à 11 ans. Il en avait aujourd'hui 16. La formation terminait à 17 ans. Il était presque au bout mais perdait patience avec le temps. La rigidité de ses doigts, faisant tourbillonner son penny sur la table, montrait tout le stress et l'impatience de Giovanny pour ses études. Il en avait assez. Son regard était toujours sur son penny qui tournait encore et encore. Comme hypnotisé par celui-ci, c'était son véritable maître après tout, ses pensées filaient toutes dans le même sens : vers sa situation familiale et la vie hors du monde des sorciers qu'il aimerait trouver. Giovanny ne s'était pas encore fait vraiment d'ami. Trop solitaire puis il n'en avait pas besoin selon lui. Son précieux était là lui... pour l'amuser et le faire réfléchir sur son futur. Donc il servait à quelque chose d'utile selon lui comparé à ce cours...

Dans un an je serais...

Sa pensée n'eut pas le temps de finir de se composer qu'elle fila aussi sec lorsqu'une jeune fille se retourna vers lui, lui adressa un sourire sans raison et "par inadvertance" renversa son encrier. Cette action fût comme un coup d'éveil. Rejetant trop souvent la culpabilité sur lui, le garçon se pencha tout de suite pour ramasser l'encrier en grommelant quelques mots pour s'excuser. Lorsqu'il se releva, il voulut toucher un mot à sa voisine de devant pour s'excuser mais elle était déjà retournée. Il n'eût pas le temps de reprendre son souffle après cette action, c'est à dire se remettre dans ses pensées et toucher son penny, que le professeur ordonna de former des groupes. Les élèves se levèrent tous provoquant un fracas de chaises et de tables de bois qui se rayent sur le sol de pierre du château. Giovanny n'aimait pas ces activités. Comme nous l'avons mentionné plus haut, il n'avait pas d'amis. Heureusement pour lui, il y avait toujours quelques solitaires comme lui pour se retrouver. Il se leva dans la précipitation, encore sous le coup de l'adrénaline que lui avait apporté sa bêtise avec son encrier, pour ne pas se faire remarquer. L'élève de Serdaigle rejoignit le groupe qui semblait le plus décousu, donc par des gens qui ne se fréquentaient pas spécialement comme tiré au hasard par un choipeaux. Il était à présent loin de sa table.
Il mit quelques instant pour se rendre compte qu'il lui manquait quelque chose... quelque chose de précieux... Son corps s'envahit soudain d'une lourde tension. Le stress le gagna comme jamais. On aurait dit que quelqu'un pressait son estomac très fort. Vous savez, c'est comme si on oubliait quelque chose dans le train alors que les portes viennent de se refermer. De base, Giovanny déteste perdre des choses. Il tient bien du côté matérialiste de son père. Le garçon peut vivre de manière très indépendante de certains biens mais pas de tous, pas ceux qui lui sont trop chers. C'est ainsi, sous ce stress intenable, que Giovanny se retourna vers la table qu'il avait occupé depuis le début du cours pour voir si il pouvait apercevoir son penny. Il ne voyait rien dessus. Peut-être était-il bien à plat et se confondait avec le revêtement de la table ou...

Est-il tombé... dans ma propre précipitation ?

Giovanny ne put se plonger dans l'activité du cours. Il n'arrêtait pas de gesticuler ses mains, de regarder autour de lui, des gouttes de sueurs très discrètes même arrivaient sur son front. Son penny était beaucoup trop pour lui. C'est son pouvoir de décision, c'est sa force, sa puissance, c'est... lui. L'activité ne durait qu'une dizaine de minutes vu que le cours touchait bientôt à sa fin, cependant ce fût comme des heures pour l'élève. Une fois que le professeur prononça la phrase tant attendue (et peut être pas que pour lui) de fin de cours, il se leva et se précipita vers sa place d'origine. Giovanny chercha ardemment sa pièce de monnaie, mais sans succès. Il poussa plusieurs chaises, plusieurs tables, étant presque prêt à les retourner pour le trouver. Les élèves quittaient peu à peu la salle de classe mais personne ne faisait attention à lui. Heureusement, il ne voulait partager cela avec personne.
Le garçon était furieux après lui.

Qu'as-tu fais ? Qu'as-tu fais imbécile ?... Ou es-tu ?... Ou es-tu ? Laisse moi te trouver...

Il répétait cette pensée sans cesse, après une recherche sans succès. Il devait se calmer, contrôler ses émotions. La violence ne résoudrait rien. Il s'assit donc à nouveau à sa place. Ses mains vinrent se poser sur sa tête. Il baissa cette dernière et ferma les yeux. Il les ferma quelques secondes le temps de réfléchir de manière plus calme... et donc de manière plus intelligente. Son calme fit enfin surface grâce sa respiration qui revenait à un rythme plus normal.
Comme poussé par une intuition, il ouvrit ses yeux et jeta un œil à son sac. Quelque chose n'était pas censé être là. Presque pris par l'espoir, il prit ce morceau de papier et l'ouvrit. Au fur et à mesure que ses yeux parcouraient le parchemin, la colère refit surface. Ses émotions vinrent en crescendo. Son regard se crispa, ses sueurs repartirent et d'un coup il prit son sac et s'élança hors de la salle de classe en courant. Il fit un vacarme en quittant la classe, dans sa colère il dût esquiver le coin d'une table de justesse. Il couru... vite... vite vers le lac qui était le lieu que le "kidnappeur/euse" avait choisit pour lui demander sûrement rançon.
Il ne tarda pas a arriver au lieu de rendez-vous. Lorsqu'il vit une silhouette, assise sûrement en tailleur, se dessiner au loin il s'arrêta de courir. Il se fixa même un moment pour reprendre sa respiration et ses émotions. Après tout Giovanny ne voyait qu'une silhouette qui n'était pas grande, une élève se douta-t-il, et qui n'était pas en position de combat ou autre. La silhouette était assise et main levée pour se protéger du soleil. Elle l'attendait.
Giovanny commença à marcher lentement dans sa direction en se murmurant :

Tu es calme... Tu es calme. Ce n'est sûrement qu'une blague de très mauvais goût après tout... C'est juste une pièce de monnaie voilà tout, il n'y aura rien d'autre pour cette personne... ni pour le reste des sorciers.


Une fois à la hauteur de la personne qui l'attendait, il put reconnaître sa voisine de devant du cours. La fameuse qui l'avait perturbé à faire tomber son encrier. Il fût surpris... très surpris. Le jeune garçon n'avait vu en elle qu'un beau sourire et maintenant c'était le contraire : une kidnappeuse. Sans plus de pensées, Giovanny laissa échapper toute sa colère après cette épreuve douloureuse qu'il avait enduré (du moins pour lui, à son niveau) dans un seul mot :

TOI !
Revenir en haut Aller en bas
Rose Thelxiope
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre près de l'eau

Message par : Rose Thelxiope, Mar 8 Mar 2016 - 10:53


RP avec Louna Sergle.


Le lac. Quel bel endroit. Une grande étendu d'eau, du sable chaud, de l'herbe pour jouer ou se poser, et des arbres qui paraissaient avoir plusieurs centaines d'années. Lorsqu'on se rapprochait de l'eau, on pouvait y trouver des petits poissons, minuscules et pourtant si rapides, et quand on décidait d'aller explorer les fonds, des plus gros apparaissaient, magnifiques, que l'on ne pourrait certainement pas trouver dans un magasin spécialisé. Tout était si calme ici, tout le monde qui s'y trouvait semblait plus paisible. Certains s'y baignaient, d'autres lisaient tranquillement les pieds dans l'eau, ou encore câlinaient leurs moitiés. Il y avait une ambiance que l'on ne retrouvait pas dans les couloirs de Poudlard. Une ambiance joviale, de l'amour et de la joie dans l'air. C'était aussi un moyen de se retrouver un peu dans la nature, pour se ressourcer après une longues journée de cours, ou après un petit coup de mou dû a l'éloignement de sa famille.

Rose aimait y aller, elle savait qu'elle serait tranquille la-bas, pour se reposer un peu ou ouvrir un de ses nombreux ouvrages.

Ce jour-ci, le soleil était au rendez-vous, avec un beau ciel bleu sans un seul nuage. Il faisait chaud, mais la Serpentarde n'avait pas changer ses habitudes vestimentaires. Elle s'était habillée comme tout les jours : slim noir, creepers, débardeur noir qui était un peu trop grand pour elle, un chignon fait à la va vite, un bandana et un collier ras du cou. Elle ne semblait pas avoir plus chaud qu'habituellement. Elle avait pris deux petits livres, qu'elle avait rangé soigneusement dans son sac, une petite bouteille d'eau et un petit sachet de cookies que sa mère lui avait envoyé.

Elle sortit des murs de l'école, se rendit au lac, et chercha un coin où personne ne viendrait la mouiller, où la gêner. Elle trouva un arbre qui faisait assez d'ombre pour ne pas avoir de soleil sur soi, qui n'abritait personne, alors elle décida que ce serait son arbre aujourd'hui.

Elle s'assit le dos contre ce dernier, sortit ce qu'elle avait dans son sac, mangea un cookie et commença un de ses deux livres. Ca parlait des mages noirs célèbres du siècle dernier. C'était son père qui lui avait prêter ce livre.

Un vent doux et chaud venait frôler son visage, c'était une sensation très agréable, comme une caresse d'une maman aimante.
Revenir en haut Aller en bas
Louna Sergle
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre près de l'eau

Message par : Louna Sergle, Mer 16 Mar 2016 - 18:47


Louna aimait fort se promener dans la nature. Dans la nature, elle se sentait un peu comme chez elle, un endroit où elle était acceptée, et si c'était si reposant !

La jeune fille aspirait et expirait l'air, tout calmement, en méditant et regardant l'eau du lac si belle, si douce. Le ciel était d'un beau bleu, même si elle était déçu qu'il n'y eu pas de nuage. C'est ce qui ce qui faisaient leur beauté. Louna voyait toute sorte de chose dans les nuages, elle savait qu'à chaque fois c'était son cerveau qui cherchait à trouver un sens à tout.

Elle marchait, pas à pas, pieds nues puisqu'elle avait enlever ses chaussures afin de mieux sentir l'herbe entre ses doigts de pieds, en dessinant de grands cercles sur la pelouse.

Non loin de là, assez à l'ombre, était un arbre. Un arbre où une jeune fille était appuyé dos en mangeant un gateau et lisant un livre. La curiosité de la Ravenclaw l'envahi et elle tourna sa tête à l'envers pour regarder qu'elle était le livre lu. Elle n'eu réussie qu'à voir que c'était un livres sur les mages noirs, vu que lire à l'envers n'est point son point fort.
"Mages noirs', pfff, juste ces deux mots la mettait sur la garde. Même si après tout, peut-être que l'adolescente en face d'elle lisait juste ça pour sa culture et sans aucune arrière pensée.

L'aigle détourna sa tête et continua de se promener, en tournoyant sur elle-même, pieds nues.
Revenir en haut Aller en bas
Rose Thelxiope
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre près de l'eau

Message par : Rose Thelxiope, Sam 19 Mar 2016 - 13:58


Rose lisait tranquillement son livre sur les mages noirs que son père lui avait prêté, elle aimait tout savoir sur tout. Enfin pas forcément sur les autres.

Elle sentit un petit vent chaud passé sur elle, elle respira l'air frais, attendit quelques secondes et expira tout l'air qui était rentré dans ses poumons. Elle enleva son regard des centaines de mots qui se trouvaient sur son livre, et regarda le beau paysage du lac en face d'elle. Elle remarqua une jeune fille, visiblement pas une Serpy, qui marchait pieds nus dans l'herbe *Ca doit être plutôt agréable..*. Elle la regarda un moment, discrètement, jusqu’à ce que l'inconnue tourne sa tête à l'envers pour regarder ce qu'elle lisait.  *elle a un problème ou quoi ?*

Pourquoi s'était-elle penché ainsi ? Qu'elle curieuse. Elle ne savait pas vraiment comment réagir face à cette fille. La jeune n'avait pas l'air très dangereuse, mais les apparences pouvaient être trompeuses; elle en avait souvent payer le prix.

Elle la regarda bizarrement, comme pour essayer de comprendre ce qu'elle faisait, puis retourna à son livre. Mais cette fille ne quittait pas son esprit, comme si Rose l'avait déjà vu, ou comme si elle se connaissait déjà. C'était plutôt étrange et effrayant. Elle réfléchit quelques minutes, pour savoir si elle la connaissait ou non, si elle devait retourner vraiment dans son bouquin ou lui parler, puis se décida :

-Pourquoi tu te penches comme ça ? dit-elle discrètement.

En attendant sa réponse, la Serpentard se rendit compte qu'elle n'avait même pas utilisé les formules de politesse lorsqu'on engage une conversation avec quelqu'un que l'on ne connait pas, et espérait qu'elle n'en tiendrait pas compte.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Baptiste Flitwick
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Rencontre près de l'eau

Message par : Jean-Baptiste Flitwick, Sam 7 Mai 2016 - 21:12


[Pas de réponse depuis plus d'un mois, je reprends le sujet, me MP si problème Wink ]
PV avec Rachel Pasca.


Il faisait un temps sublime en ce début d'après midi. En plus, très peu d'élèves avaient leur après-midi de libre, le parc serait surement peu peuplé, ce qui était une aubaine. Personne n'aimait prendre des bains de foule par ce temps. Entre tous ces corps qui se rapprochaient petit à petit au fur et à mesure que la pelouse se remplissait de squatteurs et l'odeur générée par la température sur l'épiderme de dizaines de personnes, il valait clairement mieux avoir le moins de monde possible alentours.

JB était content de pouvoir enfin profiter d'un petit moment de tranquillité pour faire un tour du lac, tout seul, pour se perdre dans ses pensées et réfléchir à certains problèmes épineux de ses recherches ou à la prochaine blague de mauvais goût qu'il pourrait faire. C'est que ça demandait de la réflexion et de la préparation mine de rien. Le jeune homme marchait donc, apparemment sans but véritable, autour du lac, s'éloignant de plus en plus des endroits les plus fréquentés habituellement sans vraiment s'en rendre compte. Au pire, il avait l'après midi devant lui et les moyens de rentrer après le couvre-feu; et si ça devait lui attirer des ennuis, tant pis, il en avait vu d'autres.

Soudain, une vision de toute beauté le tira de ses pensées. Une jeune fille reposait dans l'herbe, les yeux fermés, vêtue simplement d'un bikini, ses affaires sur le sol à côté d'elle. Inutile de se demander ce qu'elle faisait, elle se laissait allègrement griller par le soleil en profitant de toute évidence de son absence de cours. En se rapprochant un peu, JB reconnut l'inconnue. Il s'agissait de Rachel, une jeune fille avec qui il avait déjà fait une soirée au Chaudron Baveur. Soirée qui avait du être interrompue prématurément, à son grand dam étant donné la direction que leur relation semblait prendre ce soir là. Voilà qui pourrait leur offrir une seconde chance, assurément plus fructueuse que la première.

Le jeune homme s'approcha en silence de sa "proie" et une fois assez proche, se pencha près de son oreille pour lui susurrer:


- Tu sais que c'est pas naturel d'être aussi belle?

Puis au bout de quelques secondes, le temps que le message passe, il ajouta:

- Salut.

Bien entendu agrémenté de son sourire ravageur en coin qu'il avait travaillé depuis qu'il s'était rendu compte qu'il arrivait à faire fondre la majorité des personnes à qui il l'adressait. Si on excluait la minorité qui avait simplement envie de le baffer quand il l'arborait, il s'en sortait plutôt bien.
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Pasca
Modération GSerpentard
Modération G
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre près de l'eau

Message par : Rachel Pasca, Dim 8 Mai 2016 - 18:13


Lassée de ne rien faire dans l’eau, Rachel se leva et alla sur l’herbe pour… ne rien faire, encore. Aujourd’hui c’était repos. Repos physique, parce qu’il y avait difficilement plus reposant que de faire l’étoile de mer. Repos intellectuel, parce que c’était enfin le week-end et que ces temps-ci elle passait un peu trop de temps à la bibliothèque à son goût. Et surtout, repos moral, parce qu’elle en avait bien besoin. Entre tout ce qui lui était déjà arrivé et maintenant cette dispute avec Malicia, et ce journal lugubre qui avait fait son apparition dès le lendemain… Ouais, aujourd’hui elle avait besoin de légèreté, de simplicité, de douceur. Du repos.

Allongée au soleil histoire de reprendre des couleurs, parce que la vie de château avait tendance à la rendre encore plus pale que de nature, Rachel ferma les yeux pour écouter les oiseaux chanter. Le vent danser et l’herbe se courber sur son passage, lui chatouillant les mollets. Pour se forcer à sourire, la sorcière avait mis un maillot deux pièces à fleurs, parce que oui… quand on a des fleurs sur soi on est obligé de sourire. Cependant, bien qu’un brin sexy de par les deux lanières au-dessus de sa poitrine et les ouvertures sur ses hanches, le bout de tissu fût tout de même loin de ces choses minuscules que seuls les longilignes pouvaient se permettre.

Rachel inspira, expira, avait trop chaud, mais avait aussi bien trop la flemme de se relever pour se mettre à l’ombre.

- Tu sais que ce n’est pas naturel d'être aussi belle ?


En un cri étouffé, Rachel se releva d’un bond, donnant au passage un coup au malheureux qui l’avait surprise. Puis, reconnaissant par la suite un visage familier, la brune s’empressa de lui faire des excuses, plus amusée qu’autre chose finalement. Vu son gabarit et vu la force dont elle se savait faire preuve, la née-moldue doutait lui avoir fait le moindre mal.

- Salut.

- Jérôme-Bertrand !
s’exclama-t-elle surprise.

Ouais… nom de Mer**, mais il avait bien fallu trouver une solution pour l’embêter lorsqu’il avait refusé de donner son nom complet, ne laissant comme indice que ces initiales : « JB ». Explosée au Whisky-pur-feu Rachel n’avait pas put y résister et lui avait trouvé le pseudo le plus DÉGUEULASSE qui soit. C’était de sa faute après tout, ce n’était pas dur de donner son nom. Mais passons. Il semblait en tout cas assez amusé par la situation lui aussi. Son sourire… il était pénible à toujours lui sourire comme ça. Lui faire croire qu’elle valait quelque chose physiquement. Un peu comme à cette soirée où elle l’avait rencontré et qu’il avait prétendu ne vouloir qu’elle, alors que le pauvre aurait sans doute préféré se retrouver dans les bras de Lilou où de Malicia. Deux femmes bien plus belles avec bien plus d’expérience. De bien meilleurs coups en somme. Pourtant… aujourd’hui elle se laissa charmer. De toute manière ce n’était pas dur, le jeune homme était tout à fait son type –ou le mien, je ne sais plus.

- Tu n’as pas honte d’effrayer les pauvres jeunes filles en détresses ?
lui demanda-t-elle en le frappant légèrement –très légèrement –sur l’épaule.

Rachel se poussa ensuite pour ne pas le mouiller. Bah oui, on ne sait jamais, peut-être qu’il avait peur de l’eau ?

- Qu’est-ce que tu fais aussi loin du château ?

Oui, ça c’était une bonne question ! Autant elle, elle avait prise l’habitude de le faire pour s’éloigner de ses camarades et des sorciers en générale (quand elle était en première année), simplement pour être au calme comme aujourd’hui ou parfois même pour essayer –ESSAYER –de trouver du réseau. Quoi que pour cette dernière, Rachel se rendait plutôt en montagne qu’au bord du lac.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Baptiste Flitwick
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Rencontre près de l'eau

Message par : Jean-Baptiste Flitwick, Jeu 12 Mai 2016 - 20:58


Le beau Poufsouffle fut accueilli par un coup de boule à peine une seconde après sa première phrase. C'est bien, ça posait le ton de l'après-midi. Heureusement, ce n'était pas trop violent, il venait plus de la surprise que de la violence pure. Il ne se sentait pas trop de commencer une discussion avec le nez cassé.

- Jérôme-Bertrand !

Et c'était reparti. Elle avait trouvé ce surnom la dernière fois où ils s'étaient vus. En même temps, ça la fera peut-être l'appeler JB un jour. Ou alors il devrait lui donner son vrai nom pour éviter les noms complètement ridicules. Il verrait bien au fil de la journée si elle continuait.

- Tu n’as pas honte d’effrayer les pauvres jeunes filles en détresses ?

Une jeune fille en détresse? Alors qu'elle venait de le frapper deux fois en deux minutes? C'était Sainte-Mangouste qui se moquait de madame Pomfresh. Passons, elle avait l'air amusée, c'était un bon début, après tout femme qui rit... Vous connaissez la suite.

- Qu’est-ce que tu fais aussi loin du château ?

- J'étais simplement parti dans mes pensées et en me baladant, je suis tombé sur une créature charmante au bord du lac. Tu ne me croiras peut-être pas mais elle m'a frappé deux fois alors que je venais de lui faire un compliment... Il y a vraiment des gens asociaux et violents dans ce château. Du coup je cherche quelqu'un pour me consoler, tu n'aurais pas une idée?

C'était fin, subtil, tout ce qu'on aime. En même temps, il avait fait pire. Il espérait qu'elle saisisse l'allusion et comptait bien se détendre dans l'herbe et pourquoi pas se mettre en maillot de bain pour bronzer un peu. Il restait un seul problème. JB ne portait pas de maillot de bain. Ce serait donc en caleçon qu'il bronzerait. Mais bon, comme mentionné plus haut, il avait fait pire, il n'était plus à ça près.
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Pasca
Modération GSerpentard
Modération G
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre près de l'eau

Message par : Rachel Pasca, Sam 14 Mai 2016 - 17:17


Rachel s’allongea sur le côté tout en regardant le jeune homme lui expliquer de sa raison ici. Elle ne l’avouerait pas, de toute manière cela devait se voir à mille lieux à la ronde, mais il lui plaisait beaucoup. Le genre blagueur et charmeur, capable de vous faire croire en vos rêves. Pile ce qui lui fallait aujourd’hui, pile ce qu’elle avait prévu. Du repos, quelque chose de simple et de léger, loin des embrouilles quotidienne. Et c’est sans doute pour ça que, dans un coin de sa tête, Rachel se promis de se laisser faire, si d’aventure il tentait quelque chose.

Au souvenir de ce qu’il lui avait brièvement fait au court de la soirée au Chaudron Baveur pour honorer ses gages, la dernière année baissa la tête en direction de l’herbe, ne pouvant contrôler ses lèves qui se transformait en un sourire.

- J'étais simplement parti dans mes pensées et en me baladant, je suis tombé sur une créature charmante au bord du lac. Tu ne me croiras peut-être pas mais elle m'a frappé deux fois alors que je venais de lui faire un compliment...

- Oh, pauvre Jérôme-Bertrand,
se moqua-t-elle en un demi-sourire.  

- Il y a vraiment des gens asociaux et violents dans ce château.

- Ne m’en parle pas,
fit-elle avec un air faussement désespéré.

- Du coup je cherche quelqu'un pour me consoler, tu n'aurais pas une idée?

Rachel se redressa, plongea son regard dans celui du dernier année, puis posa sa main sur sa jambe.

- J’ai cru voir un strangulot tout à l’heure, si tu veux, s’amusa-t-elle.

Rachel avait du mal à garder son sérieux, c’était comme si ses lèves se rebellaient et se refusaient enfin à faire autre chose que sourire. De toute manière ça se passait toujours comme ça quand un homme lui plaisait, elle ne pouvait pas s’empêcher de lui sourire. Ne pouvait s’empêcher de le trouver grand, fort, génialissime et fantastique à la fois, tout en étant presque incapable de lui faire un complément pour autant. Souvent, c’était son côté moqueur qui prenait le dessus, comme si flatter son égo allait se faire au détriment du sien.

Néanmoins, Rachel restait tactile, elle se pencha alors pour se coller au beau brun, bien qu’en fait son idée première était de le mouiller avec ses cheveux encore dégoulinant.

- Oh, pardon ! Je t’ai mouillé. Tu ne m’en veux pas ?
demanda-t-elle espiègle, lui servant son plus beau sourire d’ange.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Baptiste Flitwick
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Rencontre près de l'eau

Message par : Jean-Baptiste Flitwick, Ven 20 Mai 2016 - 22:43


Au fur et à mesure que la jeune fille répondait à sa tirade, JB avait de plus en plus de mal à rester sérieux. C'est qu'elle avait de la répartie la petite. Le coup du strangulot plus particulièrement était bien joué. Que voulez-vous répondre à ça? Les contacts physiques étaient aussi très stimulants. Ils laissaient présager une après-midi intéressante et pleine de possibilités. Et quel contact physique, elle était littéralement collée à lui. Son corps tout trempé contre les vêtements du Pouffy, c'était très agréable. Rafraichissant même, vu le soleil qui tapait sur le parc, ce n'était pas dérangeant.

- Oh, pardon ! Je t’ai mouillé. Tu ne m’en veux pas ?

Comme si faire son innocente allait la sauver d'une vengeance machiavélique. Il savait très bien qu'elle l'avait fait exprès pour le taquiner et il aimait d'autant plus l'attention. Il faudrait qu'il trouve quelque chose pour lui rendre la pareille. Toujours était-il qu'il était tout contre une jolie fille toute mouillée - sans mauvais jeu de mot - qui semblait l'apprécier. Il pouvait en profiter un peu, elle ne lui en voudrait surement pas.

Se fendant d'un sourire, il se redressa et enleva son T-shirt, exposant son torse musclé sans excès, tout au plus sculpté, et se remit sur un coude pour faire face à la jeune fille, plongeant ses yeux dans les siens.


- Non, c'était un accident, ne t'en fais pas. Tu ne m'en voudras pas si je me mets à l'aise, mon T-shirt était mouillé, je vais le laisser sécher et peut être bronzer un peu pourquoi pas.

Il espérait que son interlocutrice serait un peu perturbée par la vision et la proximité d'un corps à demi nu contre elle et bien entendu, il s'amuserait énormément du plus petit indice permettant de deviner que c'était le cas. Elle voulait jouer, elle était tombée sur la bonne personne. Il n'y avait rien au monde que JB aimait plus que ce jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Pasca
Modération GSerpentard
Modération G
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre près de l'eau

Message par : Rachel Pasca, Lun 23 Mai 2016 - 14:02


Rachel profita d’être collée à lui pour passer sa main sur son ventre, ses abdos. Ce n’était pas vraiment fait exprès, disons que ça allait avec la position. Eh puis, c’était un câlin oui ou m**de ? Quand qu’il en soit elle se releva relativement vite pour s’exclamer, faussement désolée :

- Oh, pardon ! Je t’ai mouillé. Tu ne m’en veux pas ?

Le jeune homme souriait, ce qui fit craquer un peu plus la dernière année. On voyait rien qu’à son regard que c’était un charmeur, un beau parleur. Pourtant cela ne la dérangeait pas aujourd’hui. Ni jamais d’ailleurs, elle avait sans cesse besoin d’être rassurée. Les dragueurs le faisaient de manière spontané sans qu’on est besoin de leur demander, c’était sans doute pour ça que Rachel tombait bien trop vite sous leurs charmes.

La verte repris sa position de départ, non pas contre lui, mais sur le côté. Elle était néanmoins plus proche qu’avant et c’est à ce moment que le poufsouffle répondit à sa blagounette.

- Non, c'était un accident, ne t'en fais pas.

Rachel baissa les yeux, rieuse. Que d’ironie dans leurs paroles ! Mais elle avait aussi baissé les yeux parce que soutenir le regard de quelqu’un trop longtemps lui était presque douloureux, sans raison évidente. Petite, elle tournait les figurines que sa mère mettait dans les pots de fleurs justes pour ne pas voir leurs petits yeux noirs, quand-bien même il ne s’agissait que de simples points. Enfin bref, puisqu’elle n’était pas capable de regarder dans les yeux, Rachel commença plutôt à jouer avec des fleurs autour d’elle, relevant cependant la tête de temps en temps pour ne pas que son trouble ne soit visible. Et au pire cela passerait pour de la timidité ou un truc du genre.

Le sorcier se releva alors en position assisse, continuant dans sa réponse et Rachel le regarda faire tout en continuant à jouer avec les fleurs.

- Tu ne m'en voudras pas si je me mets à l'aise, mon T-shirt était mouillé, je vais le laisser sécher et peut être bronzé un peu pourquoi pas.

Et il retira son t-shirt. Rachel était timide c’est vrai, pourtant la nudité ne la dérangeait pas plus que ça, quand que ce n’était pas elle qui était nu. C’était pour ça que durant la soirée au Chaudron Baveur elle avait semblé plus à l’aise que Jean par exemple. C’est pour ça qu’aujourd’hui elle se contenta de sourire bêtement en réponse à son propre sourire. Nan… il était vraiment dégueulasse à regarder !

La verte baissa les yeux sur ses fleurs à nouveau. Ce n’était pas tant la vision d’un corps parfaitement sculpté qui la mettait mal à l’aise que le souvenir de leur soirée au Chaudron Baveur, encore. I l’avait embrassé ici et là, susurré des mots doux toutes la soirée, avait baladé ses mains sur son corps sans pour autant aller trop loin. Là pourtant, c’était clairement une vision de lui sur elle qui la faisait rougir intérieurement (parce qu’elle ne rougit jamais en vrai) et lui faisait avoir encore plus chaud. Comme si être en plein soleil n’était pas suffisant.

Pour garder contenance pourtant, Rachel se redressa d’un coup et lui jeta la couronne de leur qu’elle venait de réaliser sur la tête. Se délectant en avance de son étonnement.

- T’es mignon comme ça, j’aime bien, observa-t-elle alors. Et promis ce n’est pas du tout mon amour inconditionnel des fleurs qui parles, termina-t-elle en désignant son propre maillot de bain.

Rachel ! Ou l'art de faire un compliment sans l'avouer pour autant ! Fallait bien se protéger...

Spoiler:
 
[Edit : merci de ne pas répondre à ce sujet, même s'il n'y a pas de réponse depuis un moi Razz]
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Baptiste Flitwick
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Rencontre près de l'eau

Message par : Jean-Baptiste Flitwick, Ven 24 Juin 2016 - 1:59


La pauvre demoiselle ne pouvait cacher sa gêne et son malaise devant le corps délicatement sculpté du beau brun devant elle. En même temps, se déshabiller devant une personne dont on connait l'attirance, c'est un peu tricher. Mais en même temps qu'est-ce qui pourrait obliger le Poufsouffle à jouer dans les règles? Ils n'étaient que deux, elle était déjà en bikini, il ne ferait que se mettre à son niveau. Ils étaient en quelque sorte ex aequo dans ce match de séduction.

Soudainement, Rachel lança une couronne de fleur sur la tête de JB. Il n'avait pas besoin de voir son reflet pour savoir de quoi il avait l'air. Torse nu, une couronne de pâquerettes sur la tête, il décida d'accentuer le ridicule de la situation en donnant à sa bouche la fameuse expression connue sous le nom de duckface et regarda sa partenaire avec un regard langoureux qui tranchait largement avec le reste de son apparence.


- T’es mignon comme ça, j’aime bien, Et promis ce n’est pas du tout mon amour inconditionnel des fleurs qui parle.

C'est vrai qu'entre un bikini à fleur et un séducteur à fleurs, la jeune fille était servie. JB reprit son sourire habituel, présageant une nouvelle remarque bien placée et extraordinairement kitch, mais toujours très efficaces. Il devrait étudier ce phénomène un jour, ce n'était pas naturel que des phrases aussi bateau marchent à une telle fréquence.

- Une couronne de fleurs, un bikini à fleurs, tu vas finir par me donner le rhume des foins et on va être obligés de se débarrasser de tout ce qui a rapport aux fleurs, ce serait dommage. Je me sentirais presque... tout nu... si je devais enlever cette magnifique couronne.

Il avait bien insisté sur une certaine partie de la phrase, espérant qu'elle saisirait l'allusion si délicate et subtile. Puis, comme à chaque tentative avec une jolie fille, il s'attendit à se faire remballer grâce à ses talents innés d'orateur beauf. Plus qu'à serrer les dents en attendant la claque ou la tornade qu'elle susciterait en s'enfuyant du plus vite que ses jambes lui permettraient.

Ou alors tenter le tout pour le tout. Se pencher au dessus d'elle, placer son visage entre sa tête et le soleil pour qu'elle ait du mal à garder les yeux ouverts à cause de la luminosité puis descendre doucement, pour ne pas sembler trop pressé et pressant. Descendre de plus en plus jusqu'à ce que les lèvres se touchent, surprenant la jeune fille dans un moment de perplexité. Laisser le baiser durer quelques secondes et se redresser lentement, le sourire éternel sur les lèvres, les yeux dans ceux de sa partenaire. Voilà qui méritait le nom de quitte ou double.
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Pasca
Modération GSerpentard
Modération G
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre près de l'eau

Message par : Rachel Pasca, Mer 29 Juin 2016 - 20:04


LA de JB accordé.


C'était peut-être ça qui l'attirait chez les beaux parleurs : leur capacité à ne pas se laisser surprendre, toujours rebondir pour ne pas perdre la fasse. Elle la perdait trop facilement. Les beaux parleurs, les dragueurs, comme celui-là même qui lui faisait face en ce moment, s'en sortaient toujours. Et même avec une couronne de fleurs sur la tête, il restait à son avantage, beau comme un dieu. Adorable. Alors Rachel se mis à rire, comme toujours. "Femme qui rit... "

- Une couronne de fleurs, un bikini à fleurs, tu vas finir par me donner le rhume des foins et on va être obligés de se débarrasser de tout ce qui a rapport aux fleurs, ce serait dommage.

Rachel le regarda, haussant un sourcil avec un sourire en coin. "Trop dommage, ouais."

- Je me sentirais presque... tout nu... si je devais enlever cette magnifique couronne.

Là elle rigola carrément. Très spirituel, mais en même temps au moins elle savait à quoi s'attendre maintenant. Mais elle était prête, lui semblait-il. En tout cas elle en avait besoin. Lui semblait-il. Après tout elle se l'était dit : s'il essaie elle le laisse faire. 17 ans c'était peut-être le moment. Et puis il était beau. Pas physiquement, enfin si, mais là c'était plutôt sa présence qui était belle. Il était comme une lumière dans la nuit noire. Un moment de répit. Quand il se pencha alors au-dessus d'elle, Rachel le laissa faire bien que surprise. Elle ferma les yeux alors que son cœur, lui, battait de plus en plus fort. Elle le laissa s'approcher jusqu'à poser ses lèvres sur les siennes, le laissant gérer sans pour autant omettre de lui répondre. Puis l'air de rien, juste comme ça il recula et elle, elle se rendit compte que des papillons venaient la chatouiller de l'intérieur. Délicieuse sensation, mais qui ne l'a mettait pas nécessairement à l'aise. Parce qu'éprouver de l'attirance pour quelqu'un, l'avouer à la personne, lui montrer... c'était se mettre en danger dans un sens. C'était difficile. Parce qu'il y avait toujours un risque de tomber.

La sorcière se redressa alors peu de temps après lui, le rattrapant même parce qu'elle allait plus vite. Elle déposa un baisé fugace sur sa joue, puis lui murmura à l'oreille, comme ils en avaient pris l'habitude le soir de leur rencontre.

- On pourrait retirer tout ce qu'il y a des fleurs, mais ça ne t'avancerais pas beaucoup plus, dit-elle en passant un doigt dans l'élastique de son caleçon.

Puis elle se leva d'un bond, sans lui laisser le temps de répondre, se dirigeant vers le lac. L'eau fraîche lui fit du bien, du bien à l'esprit, du bien au corps. Alors elle plongea sans ménagement, avant de sortir la tête de l'eau et se sourire au poufsouffle resté sur la rive. Rachel avança un peu, l'eau lui arriva alors au bassin et la verte fit une chose surprenante pour elle : elle retira simplement son haut, n'ayant jamais été aussi tremblante. Laissant sa poitrine à la vu du jeune homme quelques secondes avant de la cacher dans les eaux sombres du lac.

Fidèle à ses habitudes, sans doute, le sorcier souria à son tour, puis se leva et entra dans l'eau. Il s'approcha doucement, prenant la verte dans ses bras. Evidemment elle se laissa faire, l'embrassa. Doucement, parce qu'elle avait peur.

- Ne vas pas trop vite s'il-te-plaît... chuchota-t-elle la vois légèrement tremblante.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Rencontre près de l'eau

Message par : Contenu sponsorisé, Aujourd'hui à 14:14


Revenir en haut Aller en bas
Page 12 sur 14

 Rencontre près de l'eau

Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: Le Lac-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.