AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Ministère de la Magie :: Niveau 2
Page 3 sur 6
Salle d'interrogatoire N°2
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Rosie Peltz
Serdaigle
Serdaigle

Salle d'interrogatoire N°2  - Page 3 Empty
Re: Salle d'interrogatoire N°2

Message par : Rosie Peltz, Lun 19 Oct - 16:04


Une chemise en toile blanche avait une limpidité hors du commun. Elle était jalousée de toutes les mixtures javellisantes, de toutes les teintures d'iode, des murs de chaux des bâtisses océaniques. Cet éclat ne donnait guère une impression de parfaite réalité, elle avait cette grandeur hors du commun et dérangeante. Les mauvaises langues s'amusaient à dire que l'on ne pouvait atteindre une telle perfection, qu'il y avait là-dessous quelques trucs, une astuce maligne de la Peltz. Pourtant, elle-même ignorait la nature de ce blanc et se contentait de l'afficher de la plus horrible des manière ; à savoir en recouvrant ses attributs ocres et bruns. Cette chemise miraculeuse, outrepassant toutes les autres chemises des tailleurs égyptiens ou d'extrême-Orient, portait à sa poche, à l'emplacement exact du sein gauche, quelques fleurs. Leurs têtes gémissaient à l'extérieur, encore sonnées du massacre qui s'était établi il y a une heure, ou peut-être deux, dans un square oublié de Londres. Des ongles fins étaient venus les arracher de leur parterre boueux pour les mettre, innocemment, dans cette poche qui, décidément, occupait tous les esprits à l'office. Un boy était venu l'observer de plus près, cherchant, surement, à la toucher, la caresser. Hélas, cet endroit devait rester lieu d'un crime, une espèce d'hécatombe préventive à l'attention de tous ceux se croyant plus blanc que cette chemise bénie ; les marguerites décapitées se lamentaient ostensiblement d'avoir un jour osé défier cette chemise et s'apprêtaient à rendre l'âme. Il en sera fini d'elles d'ici cinq ou six heures. L'on été sauf.

Un sautoir singulier, tantôt agrémenté d'une perle, tantôt vide, s'animait sur cette chemise blanche. Il était l'oeuvre de Worms, s'attelant non loin des quais de la Tamise. Sa petite boutique, aujourd'hui très prisée, était, autrefois, un commerce de pacotilles n'attendant plus qu'à remplir les cales de quelques caravelles pour s'en aller vers des horizons lointains. Mais, aujourd'hui, sa boutique dégueulasse était prisée, alors Nicola s'y intéressa. Enfin, le sautoir s'animait d'une pulsion diabolique à mesure que la Peltz courait dans les couloirs. A l'inverse, ses nattes d'indienne ne bougeaient pas, toujours lourdement reposées sur ses épaules et, donc, cette chemise qui, définitivement, était bien blanche !

« Miss Higgs ! », cria-t-elle dans le couloir. Sur ses hauts talons, elle dévalait, s'élançant dans cet espace exiguë avec une grâce assurée. Émanait d'elle cette odeur de coco qui lui était propre, s'efforçant de lutter face aux senteurs malpropres de Londres et des autres en général. Rosie enfonça la porte, l'ouvrit avec véhémence et invita Higgs et Benson (avec qui elle ne se séparait jamais) à entrer. Elle toisa la salle, jaugea son aspect insalubre et se décida, enfin, à refermer la porte puis à faire part de ce lieu insipide. L'on s'assit sur des chaises métalliques.

Ses lèvres rosées s'humectèrent et ses yeux ne pouvaient se déloger du visage charmant de la Higgs. « Bonjour Miss Higgs, nous ne vous attendions plus mais c'est très généreux à vous de nous accorder de votre temps. Bien étrange journée pour un début d'automne, beaucoup de vent... Londres, nous a habitué à mieux, n'est-ce pas ? Je dis ça parce que je crois que vous tenez le Chaudron Bauveur ! Une sacré enseigne, sans aucun doute ! Cela doit sûrement vous demander un temps monstre ! » elle disait et elle faisait glisser ses ongles sur la table froide, cherchant en vain une interstice dans laquelle elle pourrait se frayer un chemin. « Vous devez être la fierté de votre père, vous qui réussissez dans les affaires et dans le sport. Je me trompe ? Votre sœur jumelle doit avoir bien des difficultés à vous arriver à la cheville... »
Revenir en haut Aller en bas
Elenna Benson
Elenna Benson
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Salle d'interrogatoire N°2  - Page 3 Empty
Re: Salle d'interrogatoire N°2

Message par : Elenna Benson, Mer 25 Nov - 22:38



Interrogatoire de Zoey Higgs
Pardonnez mon retard.


Toujours se méfier d'un joli minois.


Un, deux, un, deux, un, deux… Une femme de taille moyenne ou un homme aurait certainement sauté une marche à chaque enjambée, aurait fait un pas plutôt que trois, aurait diminué par moitié son temps de trajet. Un peu plus difficile à faire lorsque l’on n’atteint même pas le mètre soixante et que des talons ralentissent notre course. Expirer, inspirer, expirer, inspirer. Heureusement qu’Elenna faisait du sport entre l’Ordre du Phénix et le Ministère de la Magie, sinon la galère aurait été bien présente et l’épuisement encore plus…

Bip bip… Bip bip… Bip b… 9h27 ?! La jeune femme bondit de son lit, les yeux ronds comme des ballons et le cœur battant la chamade. Bordel de bordel de bordel. Qu’est-ce qui avait bien pu se passer pour que le réveil ne se déclenche pas une heure plus tôt comme prévu ? En trois enjambées, manquant deux fois de tomber, la belle enfila un jean noir et un joli t-shirt blanc. Un coup de maquillage rapide et un coup de brosse, le tour fut joué. Le petit appareil destiné à réveiller sa maîtresse se dressait bien fièrement sur la table de chevet, fier de sa connerie… accompagné par un léger filet de bave. Eden ! Le chien ne bougeait pas, assis dans son lit l’air penaud mais il savait qu’il avait fait une bêtise. Elenna serra la mâchoire, pointant son doigt vers lui l’air menaçante avant de grommeler quelques insultes entre ses dents et de filer. La punition devrait attendre ce soir. Elle fila dehors, claqua la porte d’entrée et descendit les escaliers avant de débouler dans les rues de Pré-au-Lard, pieds nus. Elle jura une fois de plus. A croire qu’elle aurait mieux fait de rester au lit aujourd’hui. Une paire d’escarpins noirs et CRAC !

Bonjour le Ministère de la Magie et les collègues. Elle ajusta son manteau noir à la capuche en fourrure avant de s’empresser de rejoindre le Département de la Justice Magique. Ce n’était pas un jour banal non, elle n’était pas en retard pour trier des papiers mais pour mener un interrogatoire dans une histoire qui puait le Mangemort familiale. Mage noir de père en fille, si ce n’était pas beau ça, touchant, émouvant, vomitif ? Essoufflée et les cheveux en bataille autour de son visage de poupée aux joues rosées par l’effort, Elenna se dépêcha dans les couloirs du Ministère, montant les marches rapidement, prenant les virages un peu trop serrés et jouant des coudes pour esquiver ceux qui semblaient être là en touriste plus que pour le travail. Rapidement, la silhouette féline et sauvage de Rosie se dessina dans cette peinture parfois trop sérieuse. Elle eut à peine le temps de lui dire bonjour que sa collègue à la peau ébène remarqua derrière elle l’invitée. Avec élan, elle fila vers elle pour la faire entrer dans la salle d’interrogatoire. En effet, Rosie était encore en formation et devait être accompagnée pour les interrogatoires ou missions en tout genre, ce serait donc à deux qu’elle cuisinerait la fameuse Zoey Higgs qui venait répondre des crimes de son père. Bon peut-être pas, mais qui allait devoir donner une réponse à toutes les questions que se posaient les Aurors.

Les trois jeunes femmes pénétrèrent alors dans ces salles d’interrogatoires dignes des films moldus, aux allures froides et à la température au même caractère. Bien vite, Rosie prit les reines, étonnant sa collègue qui retint un sourire devant tant d’assurance. Elle était fière de la petite nouvelle, sans aucun doute. La jeune femme aux cheveux de neige se contenta de s’adosser à un mur, croisant ses bras sur sa poitrine pour jauger la fille du Mage noir. Elle ouvrit seulement la bouche pour rajouter une petite couche. Rosie faisait semblant de s’intéresser à elle ? Qu’elle reste dans le rôle de la gentille, Elenna elle ferait la méchante. Bien que cela puisse paraître une méchanceté ridicule si l’on s’amusait à tuer des moldus au goûter.

" En parlant de famille, mademoiselle Higgs, connaissez-vous les activités de votre père ? Travaille-t-il ? Dans quoi ? Et ses passions, ses hobbies ? Une famille de sang-pur comme la vôtre doit avoir des passe-temps bien particulier n’est-ce pas ? Elle haussa un sourcil comme pour feindre une nouvelle question. Votre père vous a-t-il appris l'art du combat en duel ? J’ai entendu dire qu’il maniait la baguette avec une perfection déconcertante, voire meurtrière… "

Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
Artemis Lhow
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Salle d'interrogatoire N°2  - Page 3 Empty
Re: Salle d'interrogatoire N°2

Message par : Artemis Lhow, Dim 14 Mai - 21:22


Interrogatoire de Rachel Ester Pasca

avec Sean Balor et Rachel Ester Pasca

LA mutuels accordées entre Sean et Artemis


Les événements qui ont eu lieu récemment à Poudlard sont dramatique. L'intrusion de mangemorts dans l'enceinte même du château est une insulte et un sacré revers aux dispositifs de sécurité mis en place autour de l'école. Le fait que personne ne soit mort pendant l'attaque est une chance inestimé pour le service. Si en plus de s'être introduit dans le château les membres de l'ordre noir avaient tués des élèves ...

Une longue journée allait commencer. Plusieurs questions allaient devoir trouver des réponses aujourd'hui. C'est la première fois que je mène un interrogatoire et, une chance pour moi, je ne suis pas seul pour cet exercice. Sean Balor, un auror légèrement plus expérimenté que moi, est également dans la salle. La première personne qui devrait passer sous l'assaut de nos questions est une dénommée Rachel Ester Pasca. Un nom qui sonnait d'une bien étrange manière dans mon esprit et qui me rappelait une jeune femme plutôt maladroite rencontré à la bibliothèque. Néamoins, la personne que nous nous apprêtons à interroger s'est rendu coupable d'actes de destruction au sein du château peu avant l'arrivée des mangemorts. Ce qui la place bien évidement en tête de la liste des suspects à interroger.

D'un bref signe de tête, Sean me signifia qu'il était l'heure. Tous les interrogatoires devaient avoir lieu en même temps. Je me lève et vais donc ouvrir la porte donnant sur la salle d'attente. Plusieurs personnes y attendent dont la jeune femme que j'avais croisé à la bibliothèque. Mer** ...

« Mademoiselle Rachel Ester Pasca s'il vous plait, nous allons commencer ... »

Je me place devant la porte, lui indiquant d'entrer dans la pièce et de prendre place sur la chaise libre se trouvant en face de Sean. Impassible, comme si de rien était, comme si s'était une parfaite inconnue. Le premier interrogatoire allait pouvoir commencer.

Revenir en haut Aller en bas
Sean Balor
Sean Balor
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Loup-Garou


Salle d'interrogatoire N°2  - Page 3 Empty
Re: Salle d'interrogatoire N°2

Message par : Sean Balor, Mer 17 Mai - 1:56







Interrogatoire Pasca

Suivant l'attaque de Poudlard le ministère avait choisis de faire venir et d'interroger quelques membres de ce vulgaire établissement que l'irlandais commençait à regretter de ne pas l'avoir bruler, lui et tous ses membres avec. Une heure précise fut définit pour que tous les interrogatoires ait lieu en même temps et que les Aurors puisse interroger tout le monde d'un coup par groupe de deux. Ainsi une fois arrivée sur place Sean accompagnée de quatre café d'une marque moldu, qui lui plaisait bien plus que la pisse que servait la machine à café. Habitué à être en noir il s'était habillé différement pour l'occasion troquant sa cravate noir pour un bout de tissu du même genre d'un rouge sang bien plus flashy. Interroger des coupables c'était ce qu'il préférait et cela le mettait parfaitement en joie rajoutant à cela l'excitation d'avoir gardé le nom de ses invités inconnu pour éviter de se gacher la surprise de qui il allait pouvoir faire passer sous sa chenille de char B1 Bis.

Sifflotant jusqu'à arriver une bonne demie-heure avant l'heure du rendez-vous il fut le premier arrivée dans ce petit lieu de torture qui lui rappelait tant ses débuts quand il était un naif petit Auror gambadant parmi les hautes herbes à la recherche d'un Mangemort à qui couper la gorge et s'en abreuver pour le plaisir des petits comme des plus grands sorciers. Malheureusement ce temps était révolu et tout cela n'existait plus que dans les rêves des jeunes gens. Et lui ? Lui, il faisait des rapports inutiles sur des gens tout aussi inutiles avec des revendications stupides qu'il ne prenait même plus le temps de lire mais fort heureusement pour lui de temps en temps quelques malotrus venaient faire acte de bêtise et on lui offrait quelques personnes avec qui discuter plus ou moins violemment en compagnie de petits nouveaux qui devaient apprendre le métier.

Et en ce jour il y en avait encore un qui trainait avec lui et qu'il allait devoir trainer comme un boulet tout le long de l'interrogatoire pour lui apprendre comment faire cracher des informations, ou leur dents au choix, aux gueux qui franchiraient le pas de cette porte d'interrogatoire. Cependant, malgré tout cela il ne perdait point de vue le but principal de tout ceci qui était logiquement et simplement d'en savoir un peu plus sur ce qu'il s'était déroulé lors de l'attaque du Ministre ainsi que de Poudlard et autant dire qu'étant directement concerné Sean était très curieux de savoir ce que ces petits êtres allaient pouvoir lui dire et si il serait coopératif ou non. Une fois que tout fut mis en place et que l'heure approchait de plus en plus il fit un signe de la tête à Artemis tout en murmurant un #Calda sur les cafés pour les réchauffer en sortant deux poussant l'un d'entre eux jusqu'à l'endroit où se trouvait quelques secondes auparavant le jeune Auror et gardant l'autre en sa possession.

Les Tic Tac de l'horloge se mirent à devenir plus fort à ses oreilles alors qu'il s'abreuvait de la douce boisson, un sourire satisfait à la fois que cela commence mais aussi que la journée s'annonce aussi intéressante que palpitante, imaginant tranquillement ses collègues en train eux aussi de ramener dans les filets du ministère quelques imbéciles perdus et ce ne fut que le nom que prononça Artemis qui le sortit de sa rêverie sachant que le jeu commençait et pour simple réponse à cette joyeuse idée il tapa légèrement du bout des doigts la table de métal qui était le seul meuble des lieux en dehors des chaises.
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Ester Pasca
Rachel Ester Pasca
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Salle d'interrogatoire N°2  - Page 3 Empty
Re: Salle d'interrogatoire N°2

Message par : Rachel Ester Pasca, Mer 17 Mai - 20:53


Ainsi ça avait fini par arriver. Ester était enfin fichée au ministère pour autre chose que les frasques de sa mère. On ne pouvait pas vraiment parler d'une surprise, au fond et au vu de ce qu'elle avait fait, la dernière année s'était même attendue à recevoir une convocation bien plus rapidement. Pourtant celle-ci avait été comme un coup de massue, ou pour faire moins moldu, comme un electrocorpus lancé à pleine puissance.

Ester liait ceci au fait que le nom qui avait signé sa convocation ne lui était pas inconnu. Elle n'avait pas pensé, au moment de l'envoyer paître, qu'il pourrait effectivement la forcer à lui donner des réponses de manière plus officielle. C'était surtout la fierté de la verte qui en prenait un coup. Nul doute qu'elle serait plus froide et rigide que d'ordinaire pour palier à ceci. En fait, lorsqu'elle fut appeler, elle ne jeta pas même un regard à l'agent Lhow. La sorcière se contenta d'entrer en assignant un signe de tête respectueux à chacun des Aurors avant de prendre place.

Ester accusait le coup. Le premier Auror avait mis à mal sa fierté, l'autre avait essayé de la tuer... Ça allait être une longue, très longue mâtiné. D'autant que, ce qu'elle avait révéler à Lhow était juste, la sorcière ne faisait aucunement confiance au ministère ou à ses agents. Pour autant, elle avait aussi promis de ne jamais aller à l'encontre de ces lois, Ester s'apprêtait donc à répondre avec le plus d'honnêteté que possible. Si elle voulait s'en sortir, c'était sa seule option.
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
Artemis Lhow
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Salle d'interrogatoire N°2  - Page 3 Empty
Re: Salle d'interrogatoire N°2

Message par : Artemis Lhow, Jeu 18 Mai - 16:51


La jeune femme me passa devant en m'adressant un signe de tête poli quelle répéta devant Sean. Reprenant place aux côtés de ce dernier, je m’aperçut qu'un café fumant avait pris place sur la table devant mes dossiers. Je ne put retenir un sourire, ce café venait de l'extérieur. Il était de notoriété que le café du ministère était immonde et Sean semblait partager cet avis. En prenant une lampé, je remercia le collègue pour son attention, tout en reportant la mine sur la demoiselle.

« Mademoiselle Pasca, vous connaissez j'imagine l'objet de votre présence en ces lieux alors je vais être direct et ne vous poser qu'une seule question : que c'est-il passé le soir de l'attaque ? Je veux absolument tout savoir sur le déroulement de cette attaque, n'omettez aucun détail ... »

Je n'avais pas fait tout de suite le rapprochement, mais lorsque son nom m'est apparu sur la liste des témoins ayant participés à l'attaque, je me suis souvenu de son comportement ... je l'imaginais mal s'en prendre volontairement aux bâtiments et aux personnes, elle semblait bien troublée lors de notre dernière rencontre, puis j'ai fais le lien ...

Bien sûr, je m'en souvenais. Bien sûr, j'avais compris. Et j’espérais sincèrement qu'elle m'expliquerait pourquoi et comment elle s'était retrouvée sous l'emprise du sortilège de l'Imperium... J'avais sans doute était trop direct lors de notre première rencontre à la bibliothèque, mais aujourd'hui le cadre était différent, aujourd'hui j'étais Auror et elle témoin dans le cadre d'une enquête ministérielle.

Revenir en haut Aller en bas
Sean Balor
Sean Balor
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Loup-Garou


Salle d'interrogatoire N°2  - Page 3 Empty
Re: Salle d'interrogatoire N°2

Message par : Sean Balor, Sam 20 Mai - 21:13







Interrogatoire Pasca

Ainsi donc voilà qu'était enfin là, dans la tanière des loups, le premier petit agneau qui allait lancer le festin. Celle-là il la connaissait pas pour les bonnes raisons. Il se souvenait d'elle le jour de l'attaque qui avait secouée Poudlard. Elle, elle était du côté des attaquants elle avait non seulement participer aux dégâts sur le chateau mais aussi elle avait attaquée des Aurors en fonction. Elle avait une tonne de crimes au cul et si elle voulait avoir la moindre chance de sortir du lieu en un seul morceau et sans avoir fait un détour du côté d'Azkaban elle coopérerait sans trop de soucis à moins que la demoiselle ne décide de vouloir faire la maline ce qui, en plus d'être totalement stupide, énerverait passablement l'Auror.

Ne donnant pas suite à son salut il l'observa prendre place. Il avait lu son dossier sans savoir qu'il allait l'avoir, tout ce que le ministère avait sur elle comme sur l'autre après l'attaque, et c'était une vulgaire moldue dont le sang pur ne saluerait même pas si on le forçait. Dévisageant la jeune femme il pris tranquillement une autre gorgée du liquide brun laissant Artemis faire l'Auror en posant ses questions de détective. Celui-là avait une bonne tête d'agent de police sérieux il l'aimait bien, du moins il l'appréciait relativement assez pour ne pas le tuer dix fois dans sa tête à chaque fois qu'il ouvrait la bouche.

Le premier café pour les invités fut poussé vers elle peut-être qu'étant jeune elle comprendrait qu'il n'allait pas la tuer, du moins pas tout de suite, sur le champ juste parce qu'elle l'avait attaquée. Il devait bien avouer qu'il n'aurait peut-être pas du essayer de lui bruler le visage à l'acide et il lui offrit un sourire gentil qui était certes faux mais au moins sympathique. Observant Artemis d'un œil il se racla la gorge pour prendre la parole à sa suite.

- N'oubliez pas que vous êtes aussi sous le coup de plusieurs chefs d'accusations et que toutes les informations que vous délivrerez peuvent vous éviter Azkaban.

Alors oui c'était direct mais c'était un fait. Elle pouvait très bien finir en cellule si elle ne coopérait pas et vu la demoiselle il ne donnait pas chère d'elle dans une prison comme celle des sorciers. Et puis le gout de la liberté avait tendance à être apprécié par beaucoup de sorciers et bien qu'il ne pouvait pas garantir que c'était le cas pour elle il savait que pour un nombre important de sorciers, et en particulier de jeunes gens, c'était l'une des choses les plus importantes.
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Ester Pasca
Rachel Ester Pasca
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Salle d'interrogatoire N°2  - Page 3 Empty
Re: Salle d'interrogatoire N°2

Message par : Rachel Ester Pasca, Dim 21 Mai - 11:45


Oui. Ester voulait dire toute la vérité à ses agents. La crier, la hurler pour qu'enfin le monde sache à quel point elle se sentait salle de l'intérieur. Après l'attaque, elle se souvenait être restée presque une nuit entière sous la douche avant que l'une de ses camarades ne viennent la faire sortir. En vain. Cela n'avait rien changé et elle s'était jours senti aussi salle. Puis elle avait compris... Un beau merdier, voilà dans quoi elle s'était retrouvée. Il était loin le temps où le seul problème de la sorcière était de choisir un monde. La magie ou sa famille.

Pour ne pas avoir besoin de regarder les deux hommes en face d'elle, Ester se mit à fixer un point droit devant elle. Cela aidait à faire croire à de la confiance paraissait-il. L'étudiante prenait peu à peu conscience que ce n'était pas de la fierté qu'elle essayait de montrer, elle essayait juste de cacher sa faiblesse. Elle se sentait trembler de l'intérieur. De peur. De rage. Encore de peur. Même en disant l'entière vérité, elle n'était pas certaine qu'on la prenne au sérieux. Même en disant la vérité, c'était la prison qu'elle voyait au bout du chemin.

Elle les écouta néanmoins attentivement, essayant de rester calme et maître de ses émotions. Essayant de ne pas leur jeter de regard noir. Était-ce réellement nécessaire de lui rappeler qu'elle risquait la prison ? Vraiment ? Pour Ester, c'était comme une provocation supplémentaire. Elle n'était qu'un veracrasse pour le ministère, elle n'était rien. Que des agents essayent de tuer des élèves en était la preuve. Les Aurors n'étaient-ils pas supposer protéger les sorciers ? Eh puis... après toutes ces fois où elle aurait eu besoin d'eux... n'était-ce pas révélateur qu'on ne s'intéresse à elle qu'à présent qu'elle ait fait un faux pas.

Ester soupira finalement, pour essayer de se libérer l'esprit. En vouloir au ministère ne l'aiderait pas. Ressasser le passer non plus. Alors l'étudiante passa au aveux. Mais qui allait la croire ? Qui allait croire que le directeur de Poudlard, Sergeï Kholov en personne, l'ai mis sous impero pour la forcer à détruire l'école ? Il n'y avait pas de raison pour lui de faire ça...

- Pour être tout à fait honnête, je ne suis pas certaine de ce qu'il s'est passé... Je n'avais qu'une seule envie, c'était de faire du bruit. Beaucoup de bruit. Puis vous êtes arrivé, dit-elle en désignant Sean d'un hochement de tête. Je voulais vous attaquer. Pas parce que vous nous aviez attaqué Asclépius et moi, mais parce que... vous nous empêchiez de faire du bruit.

Ester savait que son discourt était... décousu, mais elle se rendait compte en le disant à haute voix qu'elle n'était pas capable de faire mieux. Elle-même, n'était pas certaine de tout comprendre.

- Et puis d'un coup, peu de temps après l'arrivé des Mangemorts... Je ne sais pas. C'était comme si d'un coup j'avais pris conscience de ce que nous étions entrain de faire. J'ai paniqué, j'ai attrapé Asclépius et je nous ai enfermé derrière un sort.
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
Artemis Lhow
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Salle d'interrogatoire N°2  - Page 3 Empty
Re: Salle d'interrogatoire N°2

Message par : Artemis Lhow, Lun 22 Mai - 16:56


Sean avait prit le temps d'appuyer mes propos et avait déposé devant la demoiselle l'un des cafés déposé devant lui. Geste étonnant de sa part, il n'était donc pas aussi vicelard qu'il voulait nous le faire croire. Les rumeurs courraient vites au bureau des Aurors et la légende de son caractère bien trempé avait déjà atteint mes oreilles. Reportant mon attention sur notre "témoin", j'écoute ses explications avec attention. Ils devaient faire du bruit ?

« Mademoiselle Pasca, pourquoi vouliez-vous faire du bruit ? En quoi était-ce si important ? Quelqu'un vous avait-il demandé de faire du bruit volontairement ? »

Mes questions étaient volontairement orientés, je ne voulais pas faire trainer la chose, je n'avais besoin d'entendre qu'une seule chose pour en terminer au vite. Un seul nom qui serait aussi libérateur pour elle que pour nous. Pas que sa présence me déplaise, mais passer ma journée dans une salle d'interrogatoire n'a rien de bien passionnant. Un détail me revint en mémoire, elle a bien parlé d'une seconde personne non ?

« Vous nous avez parlé d'un dénommé Asclépius, pourquoi était-il avec vous ? Vous êtes vous croisé au détour d'un couloir ou vous étiez vous fixé rendez-vous ?

Revenir en haut Aller en bas
Rachel Ester Pasca
Rachel Ester Pasca
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Salle d'interrogatoire N°2  - Page 3 Empty
Re: Salle d'interrogatoire N°2

Message par : Rachel Ester Pasca, Mer 31 Mai - 19:10


La verte était nerveuse, elle l’était toujours un peu et c’était souvent pour cela qu’elle jouait sans cesse avec sa baguette. C’était pour cela qu’elle avait fini par considérer le café qu’on avait posé devant elle. Elle ne croyait pourtant pas à ce genre de gentillesse. C’était qui le méchant et le gentil Auror vous croyez ? Niveau nervosité néanmoins, et même si la dernière année l’enfouissait, elle sentait qu’il y avait plus. Cela n’avait rien à voir avec le lieu. Rien à voir avec les deux jeunes hommes qui lui faisaient face. Ester savait qu’elle ne risquait rien, rien comme dommage physique en tout cas. Pour le reste en revanche elle en était moins certaine. Non, mais vraiment ? Qui allait la croire ? C’était la parole d’une petite serpentard prise baguette à la main contre un homme de pouvoir.

La voix de Lhow lui fit poser sa tasse. Ses questions étaient simples, les réponses tout autant. Cependant ils s’obstinaient à rester bloquer dans sa gorge. Ester resta muette. Regarda Lhow dans les yeux. Elle aurait aimé être capable de lui lancé un appel au secours. Mais qu’aurait-il pu faire de toute manière ? Si de son côté elle ne disait rien, lui ne pourrait rien faire du sien.

Il parle alors d’Asclépius et durant quelques secondes, la verte fut prise de panique. Venait-elle de le mettre en fâcheuse posture ? L’étudiante se rassura néanmoins rapidement. Si elle avait été retrouvée et convoqué, nul doute qu’il en était de même pour lui. A moins que ce ne soit sa rencontre avec Lhow qui ait tout fait basculer pour elle ? Misère. Et l’autre qui ne dit rien… Ester se méfiait étrangement de lui. L’auror, qui n’avait pourtant pas rechigné à la mettre à l’aise avec un café, lui fichait d’avantage la frousse quant il restait ainsi silencieux que lorsqu’il essayait de la tuer. Parle bon sang ! Parle ! Menace de me tuer ou de m’envoyer en prison !

Ester resta de glace face à ses troubles intérieurs, poussa finalement son café sur le côté sans en avoir bu une seule goûte. De toute manière elle n’avait jamais aimé ça. D’ailleurs… Qu’est-ce qu’il lui disait qu’il n’y avait pas du poison ou pire, du veritasérum dans son verre ? Ne manquerait plus qu’Ester vende la mèche sur… Un frisson se propagea sans qu’elle puisse le cacher, alors elle souffla, se força à faire sortir les mots qui restaient bloqué.

- On était ensemble… quand on a reçu nos ordres. On devait tenir occupé les Aurors en faisant du bruit, des dégâts dans les couloirs. On ne devait pas attaquer, pas vraiment. Juste faire le plus de bruit possible pour détourner votre attention… eh bien des mangemorts je suppose, mais cela je n’en savais rien sur le moment. Et de toute manière ça n’aurait rien changé. Je voulais, je devais faire du bruit…

La verte fit une pause. Décidément, elle n’arrivait pas à parler du plus important… Sauf que la sorcière savait qu’en continuant comme cela, elle perdrait son unique chance de se faire entendre. Alors elle lança un regard au deux Aurors, insistant d’avantage sur Lhow en qui elle avait plus confiance. Elle rajouta alors, d’un indéfinissable :

- C’était plus fort que nous.

« Aidez-moi… »

Revenir en haut Aller en bas
Sean Balor
Sean Balor
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Loup-Garou


Salle d'interrogatoire N°2  - Page 3 Empty
Re: Salle d'interrogatoire N°2

Message par : Sean Balor, Mer 31 Mai - 19:55







Interrogatoire Pasca

Et c'était repartis la valse des questions qui n'avaient aucun intérêt le but ce n'était toujours pas de savoir si cette charmante demoiselle et pire encore l'autre lui demandait de parler de son complice comme si elle allait balancer le fait qu'elle et son petit ami qui ressemble à un canard. Cette histoire était d'un ennuie et n'avait que pour seul intérêt pour le ministère de pouvoir jeter un cadavre dans une fosse sans avoir le besoin de payer une quelconque sépulture à un pauvre type que Peltz avait butée. Comme si lui il allait voir tous les gens qui connaissaient les personnes qu'il tue pour leur demander si ces pauvres types leur ont déjà touchés la nouille une fois dans le bain. L'auror avait la désagréable impression de perdre son temps d'autant plus qu'elle avait refusée son café. Il se faisait déjà chier à bouger son cul pour venir parler avec madame la duchesse, il lui payait un café et en plus elle refusait de le boire.

La chaise grinça simplement sur le sol en béton pour signifier le départ de l'Auror de la discussion et du haut de son mètre quatre vingt dix il ne lança un regard à personne en contrebas se contentant de faire résonner ses quelques pas à travers la pièce les paroles de Lhow étaient bien utiles mais à un moment il fallait se montrer plus ferme envers les gens qui transgressent la loi et pensent pouvoir esquiver les punitions que celle-ci inflige ainsi portant sa main à son front il fit un semblant de réflexion pour elle avant de jeter un regard à l'Agent Lhow, peut-être apprendrait-il qu'il faut parfois secouer les coupables pour avoir des aveux et en plus avec un peu de chance il pourrait mettre deux sangs impurs à Azkaban de quoi le ravir pour quelques semaines.

- Bien, Mademoiselle Pasca je comprends votre état néanmoins vous devez comprendre que la destruction d'un bâtiment comme celui de Poudlard et de l'aide envers des Mangemorts peut vous couter très cher et pour une jeune femme anglaise comme vous maintenant que ce sont des américains qui s'occupent de Azkaban et non plus des anglais cela peu très vite mal tourner. Sans parler de ce qui pourrait arriver à votre compagnon.

Pas un sourire, pas un regard autrement que plongé sur le visage de la jeune femme. Le but était bien sûr d'en même temps la pousser à donner le nom et de lui faire comprendre que ce n'était pas un jeu et que les gens qui faisaient les méchants ne gagnaient jamais réellement. Il s’avança de quelques pas vers elle simplement munis d'une condescendance qui fut et à toujours été normale chez lui jusqu'à être derrière la demoiselle posant simplement ses deux mains sur ses triceps et bougeant légèrement les pouces. Un simple sourire à Lhow fut envoyé pour lui faire comprendre qu'il ne la briserait pas au sens littéral du terme avant qu'il se courbe plaçant ses lèvres proche de l'oreille de son interlocutrice et soufflant légèrement pour chasser les mèches qui le gênait il lui glissa quelques mots.

- Dites nous simplement qui vous a pris pour son jouet et vous pourrez ressortir avec la peine la plus minimale, il marqua une pause longue en profitant pour regarder Lhow, et avec un peu de chance je vous laisserais repartir, une seconde pause bien plus ambiguë plana, avec l'Agent Lhow que vous ne cessez de mater comme si il était un morceau de viande dans un combat de chiens.
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Ester Pasca
Rachel Ester Pasca
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Salle d'interrogatoire N°2  - Page 3 Empty
Re: Salle d'interrogatoire N°2

Message par : Rachel Ester Pasca, Mer 7 Juin - 22:31


La main de la verte commençait à trembler, de ne pas savoir sa baguette à proximité. L’étudiante faisait de son mieux pour paraître neutre face à toute cette histoire, mais la vérité c’était qu’elle se sentait prête à sauter à la gorge de qui conque l’approcherait d’un peu trop prêt. Elle était prête à se battre à main nu pour reste en vie. Pour sortir d’ici au plus vite. Prendre l’air devenait urgent. Néanmoins le problème restait entier, elle ne voyait aucun moyen d’abordé le gros du problème et ceux malgré les ponts qu’on avait bâtie pour elle. Ester se voyait mal juste fournir un nom, comme ça, sans préambule. Fallait plus non ? Fallait que sa sonne vrai, parce que ça l’était.

La née-moldue se redressa sur sa chaise, avançant ses mains sur la table pour tenter de s’expliquer avec des termes plus clairs. Une vérité plus juste. Aucun mot n’eu cependant le temps de sortir de sa bouche, puisque le méchant flic –très clairement, dans l’histoire c’était lui –se leva soudainement, faisant quelques pas pour réfléchir. C’était elle-même qui avait souhaité qu’il arrête de rester de marbre et qu’il bouge. Serait-ce bénéfique ?

Sans doute que non. Rien n’inspirait à la confiance chez lui et l’étudiante en venait à se demander s’il était un jour parvenu à tirer des informations autrement que par des menaces. Ester se crispa en l’entendant parler d’Asclépius. Finalement qu’il se taise, l’entendre parler ne faisait que la mettre en colère. Si elle en était là aujoird’hui c’était un peu parce qu’il n’était pas capable de faire son job. Si le poste d’Auror n’avait pas autant de succès qu’avant, c’était sans aucun doute à cause d’enflures de son genre. Elle n’avait pas besoin qu’on lui rappel les risques, elle les portait sur ses épaules depuis plusieurs mois maintenant. Et à plus forte raison depuis qu’elle avait reprit connaissance au milieu d’une zone de guerre. Enfoirés contre enfoirés, elle au milieu avec un blessé.

Cependant, toute furibonde qu’elle était, Ester ne put masquer sa surprise lorsqu’elle sentie le souffle de l’agent dans son cou, réprimant un frisson de dégoût. Vraiment ? Il essayait vraiment de lui faire peur comme ça ? De cette manière ? C’était malsain. Machiste. Pervers. Néanmoins, l’une de ses phrases à son oreille la fit tilter. Non pas la remarque sur Lhow, parce que c’était vrai qu’il était beau et vrai aussi qu’elle le regardait plus lui. C’était vrai aussi qu’elle s’en fichait. Et la colère montait.

- Si vous savez pourquoi perdre votre temps avec toute cette question ? s’exclama-t-elle. Sergeï Kholov, directeur de Poudlard, a jeté un sortilège d’Impero sur monsieur Underlinden et moi-même. Content maintenant ? Mais dîtes-moi, qu’est-ce que la loi prévoit de faire de deux adolescents qui n’ont pas eu le choix ?

L’étudiante avait fait de son mieux pour ne pas… trop jouer avec le feu en provoquant plus que nécessaire. Pourtant cette remarque sur la loi n’avait pas put être retenue. Des peines elle en avait déjà bien assez à supporter, sauf que ceux-là elle savait les avoir mérité. Ce qui n’était pas le cas de celles que le ministère semblait vouloir lui imposer. La peine minimale ? Qu’est-ce que cela pouvait-il bien vouloir dire ?

L’étudiante respira un bon coup pour se calmer, contrôler ses tremblements, se calant au fond de son siège. Maintenant qu’elle avait parlé, il n’y avait plus grand-chose qu’elle pouvait faire à part espérer qu’on la croit.
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
Artemis Lhow
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Salle d'interrogatoire N°2  - Page 3 Empty
Re: Salle d'interrogatoire N°2

Message par : Artemis Lhow, Jeu 8 Juin - 0:35


Alors que la jeune femme s'apprêtait à prendre la parole, Sean fit quelque chose qui prit Artemis et, à en voir sa tête, Rachel par surprise. Il se leva, fit quelques pas dans la pièce tel un loup qui guète une proie et ... se mit à interroger la demoiselle avec autant de délicatesse qu'un éléphant dans un magasin de porcelaine.

Contre toute attente, la jeune fille révéla exactement ce qu'ils avaient besoin de savoir. Bouché bée, Artemis lança un regard à son collègue. Il ne pouvait pas lui en vouloir de s'être impatienté, c'était dans sa nature et après tout le résultat était concluant. Mais tout de même... refermant la bouche, c'est d'abord à Sean qu'il s'adressa.

« Eh bien, je suis extrêmement surpris de voir que ta légendaire tendresse fait son effet, reportant son attention sur la jeune femme, il poursuivit. Cependant, vous n'avez pas répondu à l'ensemble de la question mademoiselle ... je vais vous la reposer dans son intégralité et vous demander d'essayer d'y répondre rapidement. Plus vite nous aurons les informations importantes, plus vite vous serez libre de partir d'ici. Vous étiez avec Asclépius lorsque le directeur vous a soumit à l'Impero, pourquoi ? Étais-ce par hasard ou vous rendiez-vous dans un endroit en commun ? Qui d'autre avez-vous croisé sur votre route et surtout, pendant l'attaque, qui avez vous vu sur le terrain ? J'aimerai que vous visualisiez, et je suis conscient de la douleur que ça peut provoquer chez vous, mais j'ai besoin que vous visualisiez une fois encore la scène en mettant l'accent sur les adultes présents ce soir là. Qu'ils fassent parti du personnel ou pas d'ailleurs, j'ai besoin de savoir qui étais présent ce soir là, où et pourquoi. »

Contrairement à son collègue, Artemis avait tenter d'y mettre les formes et il impossible de déceler dans sa voix la moindre animosité ou le moindre reproche. Il était simplement clair dans sa demande et souhaité, tout autant qu'elle, écourter cet entretien. Il avait bien perçu la détresse à peine caché dans la dernière question de la demoiselle. La loi ne prévoyait rien pour les adolescent soumis à l'Impero, pas même la protection ...

Revenir en haut Aller en bas
Rachel Ester Pasca
Rachel Ester Pasca
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Salle d'interrogatoire N°2  - Page 3 Empty
Re: Salle d'interrogatoire N°2

Message par : Rachel Ester Pasca, Mar 13 Juin - 21:05


Ester souffla. Exaspération. Paresse. Elle n’aurait su le dire, sans doute était-ce un peu des deux à la fois au vu de ce qu’elle s’apprêtait à dire et au vu du nombre de questions qui devait encore trouver des réponses. Un nom. C’était tout ce qu’ils voulaient à la base. Maintenant il y avait la lune et les étoiles en plus. Cependant, avant de répondre, et histoire de conserver le peu de dignité qu’il lui restait, la verte se sentie obligée de clarifier un point avec l’agent Lhow, ignorant l’autre.

- Ce n’est pas à cause de l’attitude malsaine de votre collègue que j’ai parlé. C’est parce qu’il m’a clairement dit qu’il savait déjà tout. Dès lors, il n’y avait plus rien qui m’empêchait de parler.

La sorcière eu une grimace de dégoût. Perdre la face devant un sorcier aussi immonde la répugnait. Il était malsain. Ester serait prête à parier son droit de posséder une baguette qu’il n’aurait jamais parlé de cette manière à un homme. Certes il aurait été sans doute très désagréable aussi, mais il n’aurait pas été à ce point pervers.

- Pour le reste, voici ce que je peux vous dire : J’ai reçu une invitation par lettre qui me disait de venir dans le bureau du directeur. Ce que j’ai évidement fait. Quand je suis arrivée, monsieur Underlinden était déjà assit et je l’ai rejoint sur une chaise, mais le directeur n’était pas là. C’est tout ce dont je me souviens avec précision. Après ce n’est qu’une suite de souvenirs flous et sans logiques. Il fallait qu’on fasse du bruit c’est tout. Pas qu’on se batte. Je crois même qu’on avait ordre de partir après le début de la bataille et qu’on devait empêcher les élèves d’approcher. On n’en a cependant pas eu le temps puisque nous avons repris nos esprits à ce moment précis.

La verte fit une pause, regarda la lampe au plafond un instant. Oui, c’était bien cela. Elle n’avait jamais vu Kholov, mais personne d’autre n’avait accès à son bureau à moins peut-être d’en avoir eu l’autorisation. Auquel cas il serait quand même coupable de complicité.

- En ce qui concerne les personnes présentes, je ne me souviens que des deux mangemorts, de vos deux collègues et d’une femme dont je n’ai pas vu le visage. Navrée de ne pas pouvoir vous aider plus.

« Ou pas ».
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
Artemis Lhow
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Salle d'interrogatoire N°2  - Page 3 Empty
Re: Salle d'interrogatoire N°2

Message par : Artemis Lhow, Mar 20 Juin - 0:43


Pourquoi voulait-elle volontairement faire obstruction à la justice ? Si Sean ne lui avait pas dit qu'ils savaient déjà tout, elle n'aurait rien dit ? Et puis, qui croirait que les aurors avaient déjà toutes les informations ? Si ça avait été le cas, ils n'auraient pas eu besoin de mener ces interrogatoires ... Artemis haussa un sourcil en écoutant ses explications. Rien de bien transcendant.

Le regard blasé de son collègue confirma ses pensées. Autant en rester là. Le jeune homme se leva doucement de sa chaise et se dirigea vers la porte.

« Merci pour ces renseignements mademoiselle Pasca, si toutefois un détail vous revenait en mémoire, vous savez où me joindre ... merci pour votre collaboration. »

Arrivé à destination, il ouvrit la porte et fit signe à la demoiselle de sortir. L'interrogatoire était terminé et ils n'avaient globalement rien appris de nouveau. Dommage... Une fois la demoiselle sortie, il lança un regard exaspéré à son collègue. Il avait espère qu'elle lui en dirait plus, mais visiblement elle était du genre tenace. Il faudrait qu'il tente de la revoir ailleurs... seul.

Un jeune homme attendait maintenant dans la salle d'attente. Une jeune homme qui ne lui était pas inconnu ...

« Lïnwe ... je pense que c'est à nous ... entre je te prie. »

S'il devait croiser en interrogatoire que des visages connus, la journée allait être longue...

Rachel je te laisse le soin de mettre en scène ta sortie avant que n'entre Lïnwe Smile Merci à toi !

Revenir en haut Aller en bas
Rachel Ester Pasca
Rachel Ester Pasca
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Salle d'interrogatoire N°2  - Page 3 Empty
Re: Salle d'interrogatoire N°2

Message par : Rachel Ester Pasca, Mer 21 Juin - 17:58


Vraiment ? C'était terminée ? La verte se leva, soufflant de contentement. On en faisait tout un plat de ces interrogatoires, finalement elle ne voyait pas pourquoi. Certes ça avait durée un peu trop longtemps à son goût, mais si elle n'avait pas eu peur qu'on la traite de menteuse le rendez-vous se serait fini en un post de la narratrice. Ce qui n'aurait pas été vraiment amusant non plus, il fallait l'avouer. Ester en savait peut-être plus que les autres, mais elle n'en savait pas tant que cela non plus.

- Merci pour ces renseignements mademoiselle Pasca, si toutefois un détail vous revenait en mémoire, vous savez où me joindre ... merci pour votre collaboration.


- Ce fut avec plaisir !
chantonna-t-elle, heureuse de sortir.

Evidemment, il y avait un brin de mensonge à peine décelable dans sa réponse. /me toussote. Ce fut alors que l'agent Lhow appela celui qui allait la remplacer dans la pièce. Lïnwe ? Que faisait-il là celui-ci ? Il ne fallu pas longtemps à la sorcière pour se faire sa propre oppignon sur le sujet. Il n'y avait pas besoin d'être devin pour comprendre que cela avait un rapport avec la récente attaque et encore moins pour deviner qu'Asclépius et elle n'avaient sans doute pas été les seuls piégés.

Sans trop savoir pourquoi, Ester adressa un clin d’œil presque joueur à jeunet avant de s'en aller. En encouragement peut-être. "T'es pas tout seul dans c'te galère".

[Départ de Rachel]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Salle d'interrogatoire N°2  - Page 3 Empty
Re: Salle d'interrogatoire N°2

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 6

 Salle d'interrogatoire N°2

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Ministère de la Magie :: Niveau 2-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.