AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Ministère de la Magie :: Niveau 2
Page 5 sur 8
Salle d'interrogatoire N°3
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
Albus Lupin
Poufsouffle
Poufsouffle

Salle d'interrogatoire N°3 - Page 5 Empty
Re: Salle d'interrogatoire N°3

Message par : Albus Lupin, Ven 30 Juin - 23:51


Les réponses de Jiménez sont clairs, nets et précises. J'ai pas grand chose à rajouter, tout me convient et j'en prends note dans un petit coin de ma tête. Le directeur de Poudlard voulait sûrement faire porter le chapeau à ce nouvel arrivant, que tous ces événements étaient dûs à sa visite et qu'il serait pris pour unique responsable. Ca serait un plan des lus machiavélique. En tout cas, ça éclaircit un peu les choses, donne des précisions et révèle des pièces du puzzle, on est plus très loin du but, je le sens. Le ministre qui se méfie du directeur (qui ne le ferait pas en même temps), Jiménez qui se présente pour visiter un peu, Kholov qui semble contrarié (dans ses plans sans doute) puis oblige presque le brésilien à rester dans son école, le drogue mais ne veut pas le tuer et part tuer le ministre pendant une attaque sans réussir grâce à l'intervention magistrale de Rosie. (HRP: D'ailleurs bravo pour ton merlin)

"Monsieur Jiménez, personnellement je n'ai pas grand chose à rajouter, vous avez répondu, vous m'avez dit tout ce que j'avais besoin d'entendre alors de mon côté je suis ok. Peut être que ma collègue a quelque chose à rajouter?"


Je regarde l'autre pouffy avec insistance, voir si elle dit quelque chose, si elle rajoute quelque chose, d'intéressant ou non, utile ou non. Une fois mon regard bien appuyé pendant quelques secondes pour lui faire comprendre le message je balade mon regard un peu partout dans la pièce, à chaque mur, chaque coin, ça dénonce peut être mon ennuie qui devient trop visible. Mais pour ma défense, en même temps, c'est tellement chi*nt, on s'enquiquine un peu trop. Tout ça pour une vieille attaque aux pétards dans l'école. Je me demande qui a fait le plus de dégâts: Les mangemorts, les enfants sous impérium, les phénix ou Sean? Les 4 ont quand même pas mal fait leurs preuves... Petite préférence pour le solitaire blessé au combat.
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Salle d'interrogatoire N°3 - Page 5 Empty
Re: Salle d'interrogatoire N°3

Message par : Elly Wildsmith, Mar 11 Juil - 17:32


Sagement posée sur sa chaise, les jambes croisées, l’auror écoutait attentivement l’échange entre son collègue virulent et le directeur de l’école étrangère. L’un semblait beaucoup plus diplomate que l’autre et Elly se demanda, l’espace d’un instant, si elle aurait été capable d’autant de self-control que Jiménez. En situation inversée il est probable que la jeune femme aurait déjà étripé à mains nues son propre collègue.

Une inspiration pour se concentrer sur les faits très intéressants que le directeur semblait vouloir exposer aux aurors. La blonde tentant d’annihiler le comportement désobligeant qu’arborait son collègue : ne savait-il donc pas se tenir ? Ou devait-elle jouer à faire la police alors qu’il était suffisamment grand pour comprendre qu’un diplomate devait être trainé respectueusement, même s’il avait pu être suspecté – un temps – d’être trempé jusqu’au cou dans cette affaire. Il était clair que devant les éléments de leur enquête, Jimènez aurait dû servir de bouc émissaire à Kholov, si celui-ci avait eu la chance de s’en sortir.

Une expiration. Pour relâcher tous les muscles tendus, et réfléchir encore le temps que l’oxygène quitte ses poumons. L’auror se creusait la tête. Certaine qu’ils oubliaient quelque chose, et malgré le regard appuyé de son collègue dont elle ne tenait absolument pas compte, elle s’exprima, calmement, un sourire discret venant orner son visage pour tenter de calmer la tension qui était monté d’un cran, sans qu’elle ne comprenne vraiment pourquoi.

- Monsieur Jiménez, je suis navrée mais j’aurais encore quelque question pour vous. Lors de votre passage à Poudlard, avez-vous rencontré les élèves du Club de Monsieur Kholov ? Où l’un de ses élèves ?


Une moue sur son visage devant l’ennui apparent de son collègue. Elle soupira à son tour, non pas d’ennui mais d’excès de self-control alors que l’enquête était tout de même l’une des plus importantes qu’ils aient eu à mener jusque-là. Et être diplomate n’avait encore tuer personne.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Jiménez
Aaron Jiménez
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Métamorphomage


Salle d'interrogatoire N°3 - Page 5 Empty
Re: Salle d'interrogatoire N°3

Message par : Aaron Jiménez, Ven 14 Juil - 17:38


Les réponses d'Aaron semblèrent satisfaire les aurors et le dénommé Lupin affirma avoir entendu tout ce qu'il souhaitait entendre et ne plus avoir de question. Voilà qui était parfait, les choses avançait et peut-être que le brésilien pourrait sortir rapidement. Il avait tant de choses à faire et pourtant bien peu de temps pour cela. Toutefois, sa collègue n'en avait visiblement pas terminée avec lui et prit la parole à son tour, ayant quelques questions supplémentaires.

La jeune femme mentionna le club de Kholov, une sorte de groupe censé rassembler l'élite parmi les élèves de l'école, les meilleurs des meilleurs. C'est en tout cas ainsi que c'était vendu par l'ancien directeur, Jiménez ignorant ce dont il en était vraiment.

- J'ai entendu parler de ce club oui, par contre j'ai peur de ne pas avoir eut l'occasion de croiser certains des élèves en faisant partie. Ou plutôt, j'en ai sans doute croisé mais sans le savoir. Il me faudrait des noms, ou mieux des photos d'eux, pour pouvoir vous répondre mais même ainsi je craint de vous décevoir. Je n'ai finalement eut que très peu d'interaction avec les élèves. J'ai pu observer le comportement de certains d'entre eux en cours mais cela s'arrête là.

Aaron était parfaitement conscient que sa réponse n'aiderait pas vraiment les aurors mais il n'avait pas vraiment plus à leurs dire. Sans doute aurait-il du prendre plus de temps pour s'intéresser aux élèves, à l'ensemble des professeurs et pas uniquement une seule enseignante, si jolie soit-elle. Oui, le brésilien aurait définitivement mieux fait d'être moins négligent mais il était désormais trop tard pour le regretter.
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
Artemis Lhow
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Salle d'interrogatoire N°3 - Page 5 Empty
Re: Salle d'interrogatoire N°3

Message par : Artemis Lhow, Jeu 27 Juil - 15:52


Avec l'autorisation de Elly

Alors que les interrogatoires battaient leurs pleins depuis plusieurs heures, je note frénétiquement la dernière information sur un morceau de parchemin ...



D'après l'un des membre de l'élite interrogé, les Mangemorts sont entrés par la grande porte. Ce sont les membres de l'élite qui ont placé (sur ordre de Kholov) le gardien des clé sous Impero pour qu'il leur laisse champ libre. Autre information importantes, seuls deux mages noirs ont passés les portes ce soir là et tout deux semblaient être des hommes.



Je pose ma baguette sur le parchemin et incante : Specialis Revelio Condicionalis  ! et informule la condition suivante : « Seuls les mains d'un Auror sauront révéler ce tracé ... ». D'un autre coup de baguette, j'envoie le parchemin dans la salle d'interrogatoire n°3. Se glissant sous la porte, le parchemin vint se poser devant Elly...

Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Salle d'interrogatoire N°3 - Page 5 Empty
Re: Salle d'interrogatoire N°3

Message par : Elly Wildsmith, Dim 30 Juil - 15:36


LA d'Aaron Jimènez - merci pour la réactivité !

La question méritait d’être posée et le directeur en face d’elle semblait disposé à lui répondre, ce qui était plutôt aimable de sa part. Il n’avait aucune obligation à le faire. Néanmoins il prenait de son temps pour le faire et malgré l’absence d’information intéressante Elly lui en était reconnaissante. Dans un sourire purement administratif, elle confirma la fin de l’entrevue et remercia chaleureusement Jiménez d’être venu et d’avoir pris le temps de répondre à la moindre de leur question.

Elle se leva et indiqua la sortie au directeur qui la suivit et finit par sortir non sans une salutation dès plus professionnelle, avant de revenir s’assoir lourdement sur son siège. D’un regard, l’auror intima à son collègue de sortir, son comportement n’étant pas le bienvenue au sein d’interrogatoire. Peut-être était-il fatigué. Quoiqu’il en soit Elly le regarda sortir de la salle, soulagée.

Alors qu’elle s’apprêtait à se relever, une note d’Artemis vint l’informer de son avancée. Voilà qui était intéressant. Dans un soupir de fatigue, elle se releva, quelque peu intriguée par le sorcier qu’elle devait interroger à présent.  Il s’agissait de son ancien professeur de métamorphose, qui l’avait également aidé à devenir animagus il y a peu. Rien qui l’empêche de réagir en professionnelle en tout cas.

Arrivée à la porte, elle l’ouvrit rapidement avant de lancer un « LIVAL EVAN » qui résonna le long du couloir. Sans un regard pour le nouvel arrivant, elle retourna s’assoir sur sa chaise. Elle n’hésita pas à entrer dans le vif du sujet, prenant tout de même bien soin d’éviter son regard.

- Monsieur Lival, vous étiez bien à Poudlard lors de l’attaque ?

Revenir en haut Aller en bas
Evan
Evan
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens
Loup-garou


Salle d'interrogatoire N°3 - Page 5 Empty
Re: Salle d'interrogatoire N°3

Message par : Evan, Dim 30 Juil - 16:36







L'attaque de Poudlard. Sans y être acteur, j'avais été un de ses artisans. La conception des pièges, du plan, j'avais participé. Même si, le moment venu, j'avais été tenu au rôle de professeur, histoire de redorer mon image qu'un certain Leister ne s'était pas privé à égratigner.

Simple professeur. Ce rôle me collait parfois un peu trop à la peau. Et dire que je l'avais accepté uniquement dans le but d'avoir un point d'encrage pour les Mangemorts quand je les aurais rejoints. Et que là, j'avais du me contenter d'un second rôle. Même si oui, j'avais dû faire profil bas suite à l'attaque de Leister l'année précédente, bien que l'enquête des Aurors avait été arrêtée à l'orée de mon bureau, alors que je leur aurai bien volontiers balancé cette ordure qu'il était... Mais soit.

Les conséquences avaient été bien floues. A vrai dire, on les attendait encore. Je savais juste que mes frères et sœurs d'arme avaient du quitter les lieux rapidement, que tout ne c'était pas déroulé comme prévu, comme bien souvent. Notre prise d'otages en avait été le parfait exemple tellement elle était passée aussi inaperçue que l'aurait été une fourmi sous une montagne d'épingles.

Puis, le lendemain de l'attaque, Pétrus avait convoqué tous les membres du personnel, nous informant qu'au delà de l'enquête qui allait se dérouler, les Aurors allaient lancer quelques interrogatoires. Je faisais parti de ces dits interrogatoires.

Alors en ce jour, je m'étais rendu au Ministère de la magie, répondant évidemment à la requête qui m'avait été faite, confiant. Vêtu d'un costume noir des plus classe, sous lequel je portais une simple chemise blanche ouverte, je parcourais l'atrium sourire au visage, sans me soucier ni des employés que je croisais, ni des visiteurs.

Je dus demander mon chemin en présentant ma convocation pour savoir où je devais me rendre. Il était loin le temps où j'avais travaillé ici et à chaque fois que j'y venais, j'avais l'impression que l'organisation en changeait. Soit, après une balade en ascenseur, je me trouvais à l'étage des interrogatoires.

Je m'asseyais sur une chaise loin d'être des plus confortable, attendant patiemment que l'on ne m'appelle. Je vis Aaron Jimènez qui sortit d'une pièce, passant devant moi, me demandant si lui aussi avait été interrogé où s'il était là pour assister les Aurors. Toutefois, je ne pris pas la peine de l'interpeller.

Quelques minutes s'écoulèrent où je m'occupais en regardant la décoration et en faisant des choses tout à fait passionnantes, comme compter les carreaux au sol, ou les plaques composant le plafond... Enfin, j'entendis mon nom et mon prénom qui résonnèrent d'une voix qui me sembla étrangement familière.

Je me levais et allais alors à la porte que je voyais ouverte. Pour y voir, Elly, qui m'attendait. Mon sourire s'agrandit de plus belle. Je venais de la revoir quelques jours plus tôt, où elle m'avait demandé mon aide pour réaliser sa transformation en animagus.

S'en était suivi de cette rencontre un jeu de séduction entre nous, et j'avais gagné un dîner auprès d'elle dont j'attendais avec empressement de connaître la date, pour la revoir. Et même si je ne comptais pas profiter de cette situation pour continuer de la draguer ( quoique...), savoir que c'était elle qui allait m'interroger me laissait un air ravi. Je passais devant elle, qui semblait étonnement indifférente, lui laissant quelques mots.

- Bonjour Elly, même habillée comme cela, je vois que rien n'érode ton charme...

Mes propos n'eurent pas de réponses, et je restais un peu sur ma faim. Après tout elle faisait son travail et peut-être qu'elle souhaitait mettre de côté tous les aspects de notre vie privée, bien que celle-ci était tout juste naissante.

Alors j'allais m'asseoir silencieusement, posant mes deux mains croisées sur la table devant moi, écoutant sa question avec intérêt, même si je cherchais avec insistance à croiser son regard, à me replonger dedans comme je l'avais ce jour-là.

- Tout à fait ! J'étais bien à Poudlard le jour de l'attaque ! Précisément, j'étais dans mon appartement quand j'ai entendu et compris qu'il se tramait quelque chose d'anormal !

J'avais parlé d'une voix calme, sereine. Je ne faisais que dire la vérité. Pas une once de stress ne me traversait. Toujours gardant ce sourire que je voulais lui offrir, comme cherchant une douce passerelle vers le Renard que j'avais vu naître quelques jours plus tôt...
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Salle d'interrogatoire N°3 - Page 5 Empty
Re: Salle d'interrogatoire N°3

Message par : Elly Wildsmith, Mer 2 Aoû - 0:14


L’interrogatoire serait long, l’instinct de l’auror se trompait rarement. Et là, elle avait précisément l’intuition que cet interrogatoire avec cet homme-là serait particulièrement long et fastidieux. Le jeu qui s’était installé entre eux deux durant leur dernière rencontre ne devait pas perdurer ici. Elle resterait professionnelle, quoiqu’il lui en coute.

Alors qu’elle l’écoutait dire qu’il était bien à Poudlard ce triste jour un soupire s’échappa. Difficile de dire si elle était contente ou non qu’il y soit, après tout peut-être que le professeur de métamorphose avait vu quelque chose et pourrait aider les aurors ?

Tandis que la jeune femme plaçait ses deux coudes sur la table, sa tête entre ses mains, elle affrontait enfin le regard émeraude de Lival. Déglutition difficile, il était véritablement charmant. Intérieurement, elle s’exaspérait et refoula cette idée dans un coin sombre de son esprit pour pouvoir reprendre le fil de l’interrogatoire et posait les questions qui la taraudaient :

- Mister Lival, comment vous êtes-vous rendus compte que quelque chose n’allait pas ? Qu’avez- vous fait à ce moment-là ? Qu’avez-vous vu ? J’ai besoin de tout savoir.

Le ton était inflexible, réfléchi, les questions posées avec force et justesse, laissant peu de place aux pensées qui avaient prises l’auror quelques instants plutôt. Ce n’était pas le jour pour penser à ce genre de chose, et encore moins devant le Don Juan de Poudlard.
Revenir en haut Aller en bas
Evan
Evan
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens
Loup-garou


Salle d'interrogatoire N°3 - Page 5 Empty
Re: Salle d'interrogatoire N°3

Message par : Evan, Mer 2 Aoû - 17:15







J'avais vu son visage soupirant à mes mots prononcés, comme si elle avait espéré que je n'aie pas été présent ce jour-là. Je la vis prendre une position plus confortable, osant enfin croiser mon regard, ce qui déclencha inévitablement un sourire en coin charmeur à son attention.

Certes, j'étais là pour un interrogatoire, mais depuis que je l'avais revue, et attendant notre premier dîner, je savais que j'avais hâte de la revoir, et même si c'était là une occasion particulière et inattendue, je n'allais pas changer pour autant. Elle me plaisait et je comptais bien lui faire savoir.

Enchainant en m'appelant par mon nom, ce qui me laissait une sensation étrange, j'écoutais ses questions suivantes qui portaient sur les débuts de l'attaque et ce que j'avais fait.

Je réfléchissais un moment, non pas que j'avais oublié comment cela avait démarré, mais pour assembler tous les morceaux clairement afin d'être le plus exact possible dans mes réponses. Je savais que je ne pourrais en aucun cas compromettre mes frères d'armes, puisque je ne les avais même pas croisés, alors j'étais serein.

- En fait, j'étais dans mon appartement à Poudlard, seul, quand j'ai entendu les premières explosions. Je ne sais pas si elles venaient de pièges ou de sortilèges, mais ça a fait un beau boucan et c'est ce qui m'a alerté ! Alors j'ai immédiatement quitté mon appartement pour aller voir ce qu'il se passait !

Brève pause, recollant encore quelques morceaux dans ma tête. Un sourire. Je repris.

- Dans le couloir, je suis tombé sur une collègue, Alhena Peverell, qui était avec une élève de l'école qui avait l'air légèrement blessée. Eurydice quelque chose. Ma collègue me demanda d'aller retrouver son frère, Azaël. Alors, après m'être assuré qu'il n'y avait rien de grave, je me suis engagé dans les escaliers pour aller jusque dans le hall vers la grande salle, où j'imaginais trouver le plus de monde !

Je laissais un silence, n'étant plus réellement certain des protections ou pièges que j'avais dû éviter. Me souvenant principalement des tableaux qui gueulaient en tous les sens dans les escaliers.

- C'était un beau bazar... Les armures dans les couloirs, et les escaliers ! Une bonne partie des tableaux étaient renversés ! Même si, clairement, je ne me suis pas arrêté pour eux. Ça paillaient dans tous les sens..  Bref, je gagnais le hall du coup, où j'ai retrouvé un groupe d'élèves.

Une nouvelle pause, essayant de me rappeler précisément de l'identité de chacun, remettant les noms sur les visages des élèves que j'avais ensuite fait m'accompagner.

- J'ai donc retrouvé plusieurs élèves en bas. Il y avait Alexander Hurtson, Liskuvo Kalsi, Azaël Peverell, Peter McKinnon et Merry K Harper ! Ils étaient près de l'entrée des cachots qui était gardé par Riri Vacuitas. Étrangement, ce dernier semblait leur poser problème et refusait qu'ils y entrent ou d'écouter qui que ce soit ! Alors, j'ai bloqué le garçon avec des racines géantes et j'ai demandé aux autres élèves de me suivre. Alors nous avons pris les escaliers, sauf Merry qui est restée an bas, et nous sommes remontés à l'étage des appartements des professeurs où j'avais laissé Alhena avec l'élève. Là je la trouvais avec une autre élève blessée, Kohane quelque chose... Et après nous avions simplement décidé de nous rendre à l'infirmerie de Poudlard.

Je me taisais un instant, c'était toute mon histoire (surtout que mon narrateur n'y avait plus rp ensuite), et, après une légère réflexion, j'ajoutais quelques mots.

- Voilà... La suite reste banale. On s'est occupés de garder les élèves en sécurité. Je ne me suis aventuré nulle part ailleurs, et m'occuper des blessés et de ce qui était en désordre aura occupé le reste de cette bien sombre journée...

Je lui fis une moue un peu triste, car je ne savais trop si ce que je venais de lui dire allait l'aider. Je n'avais pas vu d'éventuels combats ou intrus dans l'école, aussi je n'étais pas certain de l'utilité de mes réponses. Je lui fis finalement un nouveau sourire, attendant de pouvoir l'éclaircir ou non sur certains points.


Dernière édition par Evan le Jeu 3 Aoû - 14:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Salle d'interrogatoire N°3 - Page 5 Empty
Re: Salle d'interrogatoire N°3

Message par : Elly Wildsmith, Jeu 3 Aoû - 1:05


Dans sa position initiale, l’auror écoutait attentivement tandis qu’une plume notait le moindre des mots exprimés par le professeur de métamorphose. Lui, de son côté, ne se départissait pas de son sourire charmeur. Un nouveau soupire pour la jeune femme tandis qu’elle hochait la tête à chacune des informations données.

- Savez-vous, Mister Lival, pourquoi l’élève Riri Vacuitas empêchait les élèves de pénétraient dans les cachots ? Avait-il une raison pour cela ? De même, pourquoi avez-vous fait remonter les étudiants alors que dans les cachots ils auraient été en sécurité ? Non ? Expliquez—moi, Mister Lival, j’ai peur de comprendre.


La jeune femme réprima une moue de tristesse qui tentait de passer sur son visage. Elle devait faire son travail et malheureusement les propos du professeur de métamorphose la faisaient tiquer. Comme si quelque chose dans son discours lui disait que ça clochait. Ou peut-être était-ce juste les yeux de son interlocuteur ? Son regard émeraude qui transperce le cœur et l’âme.

Face à de telles idées, l’auror secoua sa tête pour faire revenir son esprit dans la lumière. Elle se redressa sur sa chaise, croisant ses bras sur sa poitrine, gestuelle non verbale indiquant clairement qu’elle ne marcherait pas dans son jeu de séduction.
Revenir en haut Aller en bas
Evan
Evan
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens
Loup-garou


Salle d'interrogatoire N°3 - Page 5 Empty
Re: Salle d'interrogatoire N°3

Message par : Evan, Jeu 3 Aoû - 15:21







J'observais la belle qui semblait boire mes mots avec attention. Tandis qu'une plume griffonnait sur un parchemin tout mon récit. J'attendais qu'elle ait assimilé tout ce que j'avais dit et j'écoutais ses questions suivantes, qui portaient sur Riri.

La vérité était que je ne connaissais pas toute la raison de son aliénation à ce moment de la bataille. Si ce n'est que d'un avis personnel, c'était illogique le peu que j'avais vu, sauf s'il avait reçu des ordres précis de je ne savais qui, pas de mon Ordre en tous les cas.

Je vis à sa gestuelle qu'elle semblait quelque peu perplexe, ou décontenancée. Je ne savais si c'était mes propos ou ma présence qui donnait ce résultat. Mais je choisissais de poursuivre dans mon honnêteté, ajoutant quelques détails furtifs qui m'étaient revenus pour l'aiguiller.

- Non je l'ignorais ! Quand je suis arrivé, j'ai entendu qu'il y avait des discussions entre les élèves précités et Riri. Et à mesure que je me suis approché d'eux, j'ai entendu et vu quelques échanges de sortilèges, d'où mon intervention rapide pour empêcher Riri de nuire à qui que ce soit !

Je marquais une pause, cherchant encore à comprendre ce qui c'était passé ce jour-là. Clairement, il apparaissait évident que nous nous étions fait piéger. Mais on ignorait encore qui était réellement derrière tout cela. Peut-être qu'au fond Riri et d'autres avaient été des pions, utilisés pour je ne savais quel but encore.

- J'ignore complètement s'il avait une raison à faire cela, mais si tu veux mon avis, c'était étrange. Même si je n'ai pas pris le temps de m'attarder à essayer de dialoguer avec lui car je me suis davantage occupé de la sécurité des élèves, ça m'a laissé une impression de... Je ne sais pas... Comme s'il obéissait à quelqu'un, avait reçu des ordres de je ne sais qui... Il bloquait vraiment l'accès aux cachots et était prêt à s'en prendre à des élèves qu'il a sûrement déjà côtoyé en cours. C'était clairement anormal pour moi, alors j'ai décidé d'intervenir pour la sécurité de tous.

Même si ce que je venais de dire pouvait créer un lien avec ses dernières questions, j'ajoutais quelques mots, des fois que cela ne soit pas clair dans mes propos précédents.  

- Quand j'ai compris que Riri n'était pas son état normal, et qu'il ne comptait pas laisser l'accès aux cachots, puisqu'il s'en prenait à ses camarades, j'ai décidé de le bloquer lui-même et de mettre les autres en sécurité. Et comme ma collègue s'inquiétait pour son frère, j'ai demandé aux élèves de me suivre dans les étages, car l'échange de sortilèges qu'il y avait eu en bas me disait que ce n'était peut-être pas totalement sûr pour eux.

Je me taisais, regardant ma belle interlocutrice qui semblait absorbée avec sérieux pour son travail. Je ne pensais pas que j'aurais l'occasion de sitôt de la voir au Ministère. J'avais espéré la voir chez elle avant. Pour le coup, j'avais le droit d'observer une autre facette de sa personnalité, et bien qu'elle s'efforçait d'être sérieuse et appliquée, je gardais ma position en cherchant à croiser son regard et en lui laissant des sourires charmeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Salle d'interrogatoire N°3 - Page 5 Empty
Re: Salle d'interrogatoire N°3

Message par : Elly Wildsmith, Sam 5 Aoû - 3:33


Séducteur. Il était séducteur et semblait jouer de l’entrevue qui avait lieu entre eux deux, comme s’il prenait plaisir à voir l’auror évitait son regard. Elle était atterrée par son comportement, comme s’il ne pouvait pas séparer le Ministère de leur rencontre officieuse. Il avait un comportement de coureur qui confirmait ce qu’Elly avait pressenti lors de leur dernière entrevue. Une pointe au cœur à cette idée. Qu’elle tenta de chasser rapidement pour poser de nouvelles questions.

- Savez-vous si Riri Vacuitas fait partie du club du Directeur Kholov ?

La question était rhétorique, il lui semblait que le jeune homme passait en tout début de journée avait répondu à cette question. Elly reprendrait ses notes plus tard, confirmerait avec les propos du professeur de métamorphose si besoin. La journée était longue et exténuante, et elle n’avait pas la patience pour voir le prof jouait au joli-cœur. Quand bien même il était séduisant. Grincement de dent à cette idée. Mâchoire crispée pour reprendre le fils de l’interrogatoire

- Avez-vous croisé des collègues à l’infirmerie ? Vous ne vous êtes pas arrêtez au hall d’entrée ? Et sinon, de manière plus générale, avez-vous croisé des individus qui ne faisaient pas partis du personnel ? Ou du personnel qui n’était pas subitement pas là ? Tous les détails sont importants …


Même les plus infimes. Parfois, les choses se passent et l’on les vit sans prendre conscience de ce que l’on vient de voir. Alors que parfois un seul détail suffit. Une présence qui n’avait pas lieu d’être, une absence qui n’aurait pas dû avoir lieu. Chaque chose devait être à sa place ce jour-là et davantage encore lors d’une attaque de cette envergure.

Elle observait le moindre des gestes d’Evan, laissant ses yeux vagabondaient un instant sur le corps de son interlocuteur. Couvant de son regard le charisme qu’il avait, qu’il dégageait. Et croisa à nouveau son regard émeraude qui avait le don d’arrêter le temps, de figer l’espace un instant. Comme si des milliers de lumière s’éteignaient par sa seule présence. L’auror secoua sa tête un instant, laissant ses cheveux venir s’amusaient sur les côtés de son visage, avant de venir les ranger sagement derrière ses oreilles.

Il fallait qu’elle se ressaisisse, qu’elle s’éloigne de ses visions sulfureuses qu’elle avait avec le professeur de métamorphose. Qu’elle oublie même ses idées étranges et qui ne lui était pas coutumière. Qu’elle oublie la sensation de chaleur qui se répandait en elle dès lors qu’ils échangeaient un regard. Souffle court, l’auror changea de position. Se levant un instant comme pour s’étirer. Alors qu’il s’agissait juste d’échapper un instant à son regard. Et sans se retourner, alors qu’elle reprenait le fil de ses pensées, elle ajouta

- Il est extrêmement important, Mister Lival, que nous soyons au courant de tout ce que vous avez vu ce jour là.

Revenir en haut Aller en bas
Evan
Evan
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens
Loup-garou


Salle d'interrogatoire N°3 - Page 5 Empty
Re: Salle d'interrogatoire N°3

Message par : Evan, Dim 6 Aoû - 21:55







J'attendais qu'elle continue ses questions, bien que j'avais du mal à mettre de l'ordre dans mon esprit sur quoi lui dire de plus. Elle me parla ensuite des affiliations de Riri avec le fameux club de Kholov.

Evidemment, comme presque tout le monde dans l'école j'imaginais, j'avais entendu que Sergeï avait créé un club censé regrouper une élite parmi les élèves, bien que je n'avais clairement jamais essayé de m'y intéresser d'une quelconque façon que ce soit.

Puis elle enchaine en me demandant si j'avais croisé des collègues à l'infirmerie (ce qui aurait été certainement probable si le rp avait vu le jour...), et cherche à avoir des détails sur d'éventuelles personnes que j'aurai vues qui n'auraient pas dû être là, ou d'autres qui auraient dû y être mais qui n'y étaient pas.

Je repassais une nouvelle fois le film dans ma tête. Évidemment, je savais que mes amis masqués étaient sur les lieux, mais je n'avais croisé personne d'anormal ce jour-là. Juste ce que les bruits de couloir m'avaient rapportés, comme à peu près tout le monde j'imaginais.

Je la vois qui me fixait un instant, avant de secouer la tête. Repensait-elle à notre soirée ? Imaginait-elle la suivante ? J'aimais cela, pouvoir la décontenancer par mon regard, par ma simple présence. Je la vis se lever de sa chaise, m'ajoutant encore une fois que je devais être précis au maximum, ce que j'essayais de faire. Je lui répondais alors qu'elle semblait ailleurs.

- Je comprends bien l'importance crois-moi... Croyez-moi... fis-je comme prenant soudainement conscience que je parlais en m'adressant au Ministère et non seulement à elle. Je reprenais.

- Pour ce qui est du fameux club de Sergeï, si autant j'en ai entendu parler comme à peu près tout le monde, je n'ai jamais eu connaissance des personnes se trouvant dedans. C'était bien quelque chose qui me passe au-dessus, trouvant ça idiot de vouloir donner un sentiment de supériorité à certains aux dépends des autres...

A nouveau je me taisais, je n'avais plus grand chose à lui dire, car je savais que je n'apporterais rien de nouveau à ses autres questions. J'affichais une mine passablement déçue, comme souhaitant avoir pu l'aider davantage.

- Pour le reste... Malheureusement je ne vais pas pouvoir vous aider... A part ma collègue citée plus tôt, l'infirmerie était surtout un refuge pour les élèves de ce que j'avais vu. Quant à d'éventuels individus étranger à l'école, non, clairement pas, je n'ai vu personne qui m'a interpellé, auquel cas j'aurais essayé de tirer cela au clair. De même, n'ayant pas cherché à joindre les autres professeurs ou directeur de maisons, je ne peux rien dire de précis sur où ils étaient chacun de leur côté...

Toujours à la regarder, mon visage lui affichait ma réelle envie de pouvoir lui apporter des indices quelconques, mais surtout ma non capacité à pouvoir le faire. J'ajoutais, comme pour donner vie à ma pensée.

- Je suis désolé de ne pouvoir aider plus de ce côté là...
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Salle d'interrogatoire N°3 - Page 5 Empty
Re: Salle d'interrogatoire N°3

Message par : Elly Wildsmith, Lun 7 Aoû - 0:58


Il répondait avec facilité aux questions, ne laissant aucune zone d’ombre là où il en avait plutôt. Elle était toujours dos à lui, et malgré l’écoute attentive qu’elle portait à ses réponses, elle frissonnait en entendant le vouvoiement qu’il s’était soudainement mis à utiliser. Comme si, de lui-même, il mettait une distance entre eux là où quelques instants plus tôt il semblait être dans un jeu de séduction.

Et, même si Elly refusait de l’admettre, cela lui faisait du mal que d’entendre cette distance qu’il y avait entre eux. Alors qu’elle s’était pourtant appliquée à tenir ce recul, quand bien même le regard de l’homme pouvait la troubler au plus haut point.

Sans lui adresser le moindre regard, elle se dirigea vers la porte, avant de l’ouvrir en grand et d’annoncer « Ce sera tout pour moi Mister Lival, merci pour votre coopération et de vous tenir à la disposition du Ministère si jamais nous avions besoin de vous à nouveau ». Rien de plus, pas même un regard à destination de l’homme qui ravageait son âme et grignotait chaque parcelle de ce qu’elle était.

Intérieurement, elle priait pour qu’il s’en aille le plus rapidement possible. Que cette journée longue et éreintante ne soit plus qu’un lointain souvenir. Même si elle savait qu’il restait encore beaucoup de travail, trop, sans doute. Pour démêler le vrai du faux, pour comprendre ce qui s’était réellement passé dans l’enceinte de Poudlard ce jour-là.
Revenir en haut Aller en bas
Evan
Evan
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens
Loup-garou


Salle d'interrogatoire N°3 - Page 5 Empty
Re: Salle d'interrogatoire N°3

Message par : Evan, Lun 7 Aoû - 9:48







J'attendais la suite, d'autres questions, d'autres précisions à apporter, mais rien. Rien ne vînt. Elle me tournait toujours le dos, et j'avais la désagréable impression qu'elle fuyait quelque peu ma présence. Je me demandais si c'était en rapport avec le dîner qu'elle me devait. Si elle était toujours tiraillée par une part de doute me concernant, ou si cela était relatif à l'enquête.

Je la suivais inlassablement des yeux, mais elle ne prit pas la peine de se retourner. Et je la vis aller ouvrir la porte, et, sur un ton presque froid, qui résonna amèrement en moi, elle m'invita à partir, me disant que c'était tout pour mon interrogatoire.

Même pas un regard, ce qui accentua ma sensation étrange qu'il y avait un malaise quelconque. Pourtant je n'allais pas l'ignorer pour autant, certainement pas. Depuis que je l'avais revue, j'attendais avec impatience de passer à nouveau du temps avec elle, d'apprendre à mieux la connaître à l'apprivoiser.

Alors non, qu'elle ne compte pas que je l'ignore, c'était tout bonnement impossible et à l'opposé de ce que je souhaitais. Quand bien même comptait-elle m'inviter à dîner que dans plusieurs semaines, que ça ne changerait pas mon envie intérieur de m'intéresser réellement à elle, de vouloir la découvrir et, si elle le voulait, l'aimer.

Mais cela le temps me le dirait, nous le dirait. Si le petit Renard que j'avais découvert voulait bien se laisser apprivoiser. Cette perle de charme qu'elle était, son regard noisette pour lequel je fondais comme pour une rose qui s’offrirait à mon regard aimant, qui me lançait comme des petites décharges électriques des plus savoureuses, m'appelant à aller vers elle.

Alors je me levais, et j'allais vers elle d'un pas lent, allant me poser juste devant elle. J'attendais qu'elle daigne me regarder et je lui offris mon sourire le plus tendre. Et je laissais courir ma main droite sur son bras gauche un instant, ce qui eut don de la faire frissonner.

- Elly... C'était un plaisir de te revoir... Et... J'espère... Qu'on se reverra bientôt...

Mon regard perdu dans le sien, je n'eus de réponses qu'un silence glacial auquel je répondis par une moue légèrement désabusée. Je li fis un clin d'œil, geste instinctif mais qui témoignait d'une réelle envie d'affection de ma part. Puis je franchissais la porte sans me retourner, mes pensées se chamboulant, entre cette envie folle de savoir que je la reverrais, et celle incertaine qu'elle ne le voudrait peut-être pas...

Départ d'Evan
Revenir en haut Aller en bas
Megan K. Hayajân
Megan K. Hayajân
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Salle d'interrogatoire N°3 - Page 5 Empty
Re: Salle d'interrogatoire N°3

Message par : Megan K. Hayajân, Mar 2 Jan - 16:44


avec Elly

____________________


Megan elle avait mit une robe un peu démodée, un peu arriérée, qu'elle avait trouvé dans un placard. Y avait d'la dentelle, une odeur de naphtaline et quelques coutures abîmées - mais on aurait dit une poupée vieille de plusieurs siècles. Ses cheveux étaient blonds, si pâles... et ses yeux s'étaient fendus d'un bleu translucide. Cette ressemblance implicite avec son modèle de toujours n'était pas sans résonner avec le pourquoi de sa présence dans ce couloir un peu effrayant. Une auror du ministère l'avait contactée - ils étaient à la recherche de Valentina Boccini qui était officiellement portée disparue. Sa Valentina, avec ses prunelles qui vous perfore, et ses mots qui vous découpe. Elle avait un truc qui ne se définissait pas - et Megan, bien pâle, avait peur.

L'Auror semblait savoir qu'elle était liée à la sulfureuse italienne. Elle avait en effet hérité d'une partie de ses gallions et était officiellement la filleule de cette femme. Mais elle ne savait pas vraiment, si ce n'est qu'une fois elle était venue voir la blonde ici-même, comment cette Auror pouvait avoir fait le lien entre l'animagus et la métamorphomage.

Elle s'était perdue. Meg regardait l'air un peu paumé les différents interrupteurs de l’ascenseur qu'elle avait trouvé. Alors elle demanda où se trouvait la Salle d'Interrogatoire numéro 3. Le type avait pas l'air commode, il lui attrapa le bras, la fit sortir de l’ascenseur et la poussa au bout d'un couloir en grognant. Alors, apparemment, c'était là. Elle eu le droit à une leçon de morale, quelque chose comme pas bouger de là, et jeta un coup d'oeil à son badge de visiteur. "Rendez-vous avec Auror Wildsmith". C'était pas écrit qu'elle était une criminelle, hein. Megan pouvait pas parler de sa dernière lettre, mais du reste, elle dirait tout sans mentir.

Elle allait pas servir ses problèmes de famille sur un plateau, non plus. C'était pas le but de la visite. Nan. Il fallait juste retrouver Valentina. Qu'elle soit à nouveau face à son mentor. Parce que Valentina, elle, elle saurait la soigner. Elle saurait comment lui retirer ce virus puant. Elle savait tout faire.

Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Salle d'interrogatoire N°3 - Page 5 Empty
Re: Salle d'interrogatoire N°3

Message par : Elly Wildsmith, Mer 3 Jan - 23:34


Cela faisait désormais quelques mois que tu étais sur cette soudaine disparition. Valentina Boccini, qui travaillait au même niveau que toi d’ailleurs, avait disparue. Dans un claquement de doigts. Plus personne n’avait vu la jolie blonde, que ce soit dans les couloirs du Ministère ou dans les rues du Londres sorcier où la jeune femme était connue. Tu l’avais déjà croisé – en travaillant dans le même couloir c’était un peu quelque chose d’obligé. Et puis, tu avais entendu ses bruits, d’abord entre deux portes, et puis de plus en plus fort.

Paraissait qu’une adolescente répondant au nom de Megan la recherchait également. Tu ne savais pas vraiment où cette piste pouvait te mener, mais étant donné que tu n’avais rien, absolument rien sur cette mystérieuse disparition, tu étais prête à perdre un peu ton temps. Après tout, peut-être que l’adolescente avait dit vrai ? Peut-être connaissait-elle véritablement Miss Boccini ? Auquel cas elle pourrait sans doute te répondre quand à tes interrogations sur l’évanouissement soudain de la sorcière.

Tes pas te dirigent naturellement vers la salle d’interrogatoire 3. D’habitude utilisée pour les criminels, elle avait été reconditionnée pour votre entretien : à dire vrai, tu n’avais pas l’habitude de recevoir d’autres personnes que des criminels en ces lieux. Alors, tu espérais que cela n’inquiète pas la sorcière, et si cela était le cas tu … aviserais ? Tu poses ta main sur la poignée, et doucement ouvre la porte. Et là, stupeur.

Instant de pause. Blondeur extrême, yeux d’acier qui percute tes iris. La robe a l’air ancienne, le charme vétuste. Y’a quelque chose qui cloche. La jeunesse du visage ? Les vêtements qui n’ont pas l’air de ce temps. Non, il y a autre chose. Quelque chose de plus mystique, de mystérieux, d'intriguant. Tu refermes la porte derrière toi alors que ton esprit cherche à capter ce qui t’échappe. « Vous êtes bien Megan Hayajân ? ». Doute dans la voix, dans les pensées.

Et puis, l’illumination alors que tu te rapproches d’elle. Alors que tu t’assois face à elle. Si tu n’avais pas croisé Valentina un certain nombre de fois dans les dédales du Ministère, tu n’aurais probablement pas remarqué. Mais là, assise face à la sorcière, cela te perturbe, cette ressemblance. Et cette différence aussi. Peut-être moins assumée, peut-être plus timide. Tu ne sais pas, alors, cette fois-ci tu attends, tu contournes l’inévitable. Tu sais que cela a déjà été contrôlé mais tu préfères détourner ton attention sur autre chose « Vous avez vos papiers d’identités ? ».


Dernière édition par Elly Wildsmith le Jeu 4 Jan - 0:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Salle d'interrogatoire N°3 - Page 5 Empty
Re: Salle d'interrogatoire N°3

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 5 sur 8

 Salle d'interrogatoire N°3

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Ministère de la Magie :: Niveau 2-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.