AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc
Page 1 sur 13
Près des Sangliers Ailés
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 11, 12, 13  Suivant
Nathanaël Danham
Nathanaël Danham
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Fourchelang


Près des Sangliers Ailés Empty
Près des Sangliers Ailés

Message par : Nathanaël Danham, Sam 1 Juin - 20:40


{ Accord de Jessy Brown }
{ RP : Raphaël Elfast (oui encore :D) }

Nathanaël c'était vraiment éloigner de tout le monde depuis la mort de son père. La solitude, ce n'est pas ce qui le gênait vraiment, il l'avait bien supporter tout le long de sa scolarité, mais ce qui le dérangeait vraiment c'était Raphaëlle. Elle était sa meilleure amie, et depuis le jour sur le banc, elle l'évitait comme la peste. Le blond n'aurait pas pensé ressentir un certain manque quant à son absence. Mais la brune tatouée lui manquait vraiment. Puis maintenant qu'il avait en quelque sorte couper les ponds avec Nikki, il traînait moins, voir pas du tout avec des filles, à part Axelle parfois. Mais autant avec Nikki il connaissait la réelle nature de ses sentiments, autant avec Raphaëlle non. C'était une totale contradiction dans sa tête lorsqu'il y pensait. Il la voulait comme amie pourtant il ne ressentait pas de l'amitié pour elle. Il voulait voulait l'embrasser mais ne voulait pas lui faire du mal. Justement. C'était ça qui lui faisait peur, c'était de lui faire mal comme avec Nikki. Mais peut-être que s'il lui parlait... Peut-être qu'ils trouveraient une solution. Mais elle, elle l'évitait.

Poussant un soupire, Nate descendit du Magicobus et se dirigea vers Poudlard, se disant que dès qu'il verrait Raphaëlle, même s'il fallait allé en cours pour ça, il l'attraperait et lui en parlerait. Eh bien l'occasion ne se fit attendre, puisque à peine arrivait devant l'entrée, il vit Raphaëlle près des statues de sangliers ailés. Il pressa le pas se stoppa net devant elle d'un air de reproche. Sur le coup, Nate lui en voulait un peu de toujours l'éviter en ce moment, alors qu'il traversait une dure période et qu'elle était désormais la seule vraie personne en qui il avait réellement confiance.

«
Pourquoi tu m'évite Raph' ? Je t'ais fais quoi de mal ? »
Revenir en haut Aller en bas
Raphaëlle Elfast
Raphaëlle Elfast
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Près des Sangliers Ailés Empty
Re: Près des Sangliers Ailés

Message par : Raphaëlle Elfast, Sam 1 Juin - 21:54


C'était un jour pluvieux comme les autres, Raphaëlle regardait les gouttes ruisseler sur les vitraux du dortoir. Ca devait faire 3 jours qu'elle n'était pas sortie dehors, qu'elle n'avait pas vu l'herbe verte du Parc, ni le Saule Cogneur. Elle avait le regard vitreux, et aucune envie. Rien ne lui donner envie de bouger, de sortir, et ses cours passaient au seconds plans aux aussi. Elle soupira, relevant ses cheveux gris et ternes. Aujourd'hui, elle se devait d'aller travailler, mais avant elle voulait passer aux rues de Pré-au-Lard. Peut-être que les dépenses la comblerait plus que ce qu'elle n'était. Peut-être qu'elle se sentirait mieux après avoir dépensé des gallions ? Elle alla alors se doucher, et s'habiller, sans vraiment regarder les affaires qu'elle choisissait. Au final, son apparence lui importait peu, et c'est aussi pour cela qu'elle ne se maquilla pas non plus. Elle sortit de son dortoir, avec une peau plus pâle que jamais. Elle rasa les couloirs, la tête baissée, espérant ne croiser aucun regard, personne, et surtout ne pas attirer l'attention. Le chemin fut insupportable, et quand elle arriva au portail, où les Sangliers ailés, trôner elle releva la tête. Ses cheveux dégoulinaient d'eau, elle était dans un piteux état. Un magicobus était là, et venait malheureusement de commençait à s'en aller, laissant sur son passage un garçon ... Mince c'était Nathanaël. Raphaëlle voulut faire demi-tour, mais il était trop tard, il avait déjà repérer la tatouée, et s’avançait à grand pas vers elle. Son coeur battait la chamade, et elle ne savait ni quoi dire ni quoi faire. Elle laissa alors son interlocuteur s'exprimait.

« Pourquoi tu m'évite Raph' ? Je t'ais fais quoi de mal ? »


Elle baissa la tête, ne lui adressant aucun regard, rien. Elle avait mal, voilà ce qu'il y avait! Elle était folle de lui, et le meilleur moyen de faire partir l'amour c'est le temps, et la distance. Tout ce qu'elle avait voulut faire c'était ne pas souffrir, et par la même occasion ne pas le faire souffrir lui. Elle regardait tristement ses chaussures, imbibées d'eau et ses yeux commencèrent à se mouiller. Elle ne voulait pas non plus se disputer avec lui, juste... moins le voir... Elle plissa les yeux, et deux gouttes s’échappèrent de ses yeux, pour se fondre dans la pluie battante. Elle releva enfin la tête.

" J'suis occupée en ce moment ... Laisse moi s'il te plaît "


Son regard croisa celui de Nathanaël. Il lui en voulait, ça se voyait . Ses pupilles étaient dilatés, et ses yeux métaliques semblaient lancer des éclairs. Elle était sûre qu'il lui en voulait maintenant qu'il la voyait, mais que pendant tout ce temps où ils ne s'étaient pas vus, il n'avait même pas remarqué la prise de distance de Raphaëlle. Les cheveux de Raphaëlle, étaient plaquées sur son visage par toute cette pluie, et semblait de la même couleur que les yeux de Nathanaël, elle n'y avait ps fait attention, mais c'était surement dû à son écart, mais aussi au fait qu'elle ne mangeait presque plus rien. L'amertume et le désespoir la rongeait, et elle attendait juste que Nathanaël la rattrape et l'embrasse un peu comme dans les films romantiques. Elle s'éloigna . Petit à petit, et de plus en plus.


Tête de Raph pour le RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nathanaël Danham
Nathanaël Danham
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Fourchelang


Près des Sangliers Ailés Empty
Re: Près des Sangliers Ailés

Message par : Nathanaël Danham, Dim 2 Juin - 9:50


Raphaëlle avait l'air très mal au point. Sa peau était plus pâle que d'habitude, ses cheveux grisonnant, sa mine triste, elle faisait vraiment peine à voir et Nate abandonna bien vite son ton de reproche pour lui couler un regard de pitié. Pourquoi en était-elle arriver à là ? Ce n'était tout de même pas de sa faute ? Si..? Pourtant, il avait tout fait pour ne pas la blesser, il lui avait seulement dit qu'une relation entre eux n'était pas envisageable pour l'instant vu son naturel... Peut-être que c'est ça qui avait blessé la jolie tatouée, peut-être qu'elle avait cru qu'il l'avait vulgairement repoussé puisqu'il ne tenait pas à elle... Raphaëlle était quelqu'un de sensible, ça Nathanaël l'avait très vite compris. C'est sans doute ce qui l'attirait entre elle, cette impression de fragilité, cette envie de la surprotéger contre tout, d'être toujours là à côté d'elle pour la rattraper dès qu'elle trébuchera... Ou bien c'était ses jolies yeux... Ou encore sa chevelure naturellement brune qui contrastait totalement avec sa peau très pâle... ou encore ses tatouages... ou bien sa langue piercée, son caractère enfantin, sa joie de vivre... enfin tant de choses en elle lui plaisait qu'il ne saurait en choisir une en particulier.

    « J'suis occupée en ce moment ... Laisse moi s'il te plaît »

    «
    Non. Te fou pas de moi, je vois bien que t'es mal. C'est.. à cause de moi ? »


En attendant la réponse, il sorti un parapluie de son sac et le déploya au-dessus d'eux. Il ne la laisserait pas partir et il était inutile d'attraper froid. Il tenta de capter le regard de son amie, mais il aurait bien préféré ne pas le faire vu le regard triste qu'elle lui lançait. N'attendant pas réellement une réponse à sa question, il passa un de ses mains dans le dos de Raphaëlle et l'attira contre lui avant de venir lui déposer un bisou sur la joue, puis celui-ci glissa légèrement jusqu'à ses lèvres qu'il ne fit que frôler.

    « Pourquoi tu te rend mal comme ça ? T'as maigris, tu t'éloigne de moi, tu pleurs, t'es mal je le vois bien. Tu me manque, refais plus ça. Moi je pensais que tu voulais juste prendre un peu de recul, et que tu reviendrais après. Mais non visiblement. Sérieux, je veux pas te voir comme ça, regarde, t'as rien à voir avec la Raphaëlle que je connais et que j'adore, m'enlève pas ça... »


Bien qu'il ait déballé tout ça d'une traite, il coula un regard tendre envers la brune, ne voulant pas la brusquer. Elle n'avait pas le droit de lui faire ça. D'être comme ça. De se montrer aussi pathétique alors qu'il traversait une période triste, elle se devait de lui montrer qu'elle, elle était heureuse ne serait-ce que pour lui. Nate lâcha le parapluie qui se mit à voleter au-dessus d'eux, les protégeant toujours de la pluie, il en profita pour essuya le visage de Raphaëlle de son autre main alors qu'il la tenais toujours contre lui. Le blond la fixa du regard un instant, sans ciller, avant de pousser un soupir nerveux et de venir lentement lui dégager le visage en plaçant quelques mèches rebelles derrière son oreille.

    « Je ne veux pas que tu t'éloigne de moi et qu'on devienne de simple connaissance... »
Revenir en haut Aller en bas
Raphaëlle Elfast
Raphaëlle Elfast
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Près des Sangliers Ailés Empty
Re: Près des Sangliers Ailés

Message par : Raphaëlle Elfast, Dim 2 Juin - 14:43


« Non. Te fou pas de moi, je vois bien que t'es mal. C'est.. à cause de moi ? »



Il la rattrapa et déploya un parapluie au dessus de leur tête. Raphaëlle fût surprise de ne plus sentir la pluie battre sur son corps, cette sensation agréable, qui la rend vivante. Elle regarda au loin ne sachant pas si elle devait une fois de plus craquer, car elle en avait envie, ou si elle devait le rejeter. Elle était son jouet, et dès qu'il en aurait marre, il le laisserait pour en prendre un plus intéressant. C'était comme ça que ça se passait avec les garçon, et Nathanaël n'était pas l'exception à la règle. Raphaëlle détestait au plus au point l'amour à sens unique, et voulait à tout prix se débarrasser de ce sentiment qui la rongeait et qui l'attristait. Elle ne pouvait pas faire semblant plus longtemps, elle ne pouvait pas voir Nathanaël filtrer avec d'autres filles qu'elle, ça la rendait malade. Mais comment lui dire ? C'était un peu " Soit tu m'aimes et on est ensemble " " soit tu m'aimes pas et tu trace ton chemin". Perdue dans ses pensées, elle se laissa tirer vers Danham, qui la rapprocha de lui avec sa main. Raphaëlle faisait toujours attention de ne pas croiser le regard de Nathanaël, et essaya de le repousser. Mais bien sûr en vain. Ce n'était pas elle, avec ses petits bras, son estomac vide, et son manque de force qui allait pousser le grand blond qui se trouvait en face d'elle. Il déposa un bisou sur sa joue, alors qu'elle tendait la tête à droite, et vint frôler sa bouche. Purée mais il jouait à quoi ? A chaque fois qu'il se verrait ce serait ambiguë comme ça?

« Pourquoi tu te rend mal comme ça ? T'as maigris, tu t'éloigne de moi, tu pleurs, t'es mal je le vois bien. Tu me manque, refais plus ça. Moi je pensais que tu voulais juste prendre un peu de recul, et que tu reviendrais après. Mais non visiblement. Sérieux, je veux pas te voir comme ça, regarde, t'as rien à voir avec la Raphaëlle que je connais et que j'adore, m'enlève pas ça... »


" Arrête un peu d'être égoïste de penser qu'à toi, à partir de là peut-être qu'on pourra parler " grogna-t-elle.


Elle ne voulait toujours pas s'exprimer sur ce qui la faisait souffrir. Elle avait décider de fuir le jeune homme, jusqu'à ce qu'elle aille mieux, et là elle n'allait pas mieux. Il fallait qu'elle réagisse, mais il fallait aussi que le jeune homme comprenne. Avec les sentiments qu'elle avait pour lui, il lui était impossible de les ignorer et de jouer à la parfaite meilleure amie. Il fallait qu'il comprenne que s'il voulait repasser du temps avec elle, ce ne serait ni en tant qu'amis, ni en tant que meilleurs amis, ni en tant que jouet! Elle essaya une fois de plus de se dégager de l'étreinte de Nathanaël, mais ne parvint qu'à lui faire resserrer son bras autour d'elle. Le parapluie se mit à voleter au dessus d'eux, laissant les deux mains de libres au Serpentard. Il la regarda un moment, et Raphaëlle sentit des chatouilles dans son ventre. Elle tournait sans cesse la tête pour ne pas avoir à le regarder, et il en profita pour lui caresser lui visage, et remettre quelques mèches à leurs places. Elle le regarda d'un regard noir, comme quand on force un enfant à prendre un bain.

« Je ne veux pas que tu t'éloigne de moi et qu'on devienne de simple connaissance... »


"Bon écoute Nathanël. J'embauche dans moins d'une heure. Lâche moi!!"


Mais il ne semblait pas de cette avis, et d'ailleurs c'était pas son problème à lui si elle était en retard à son travail. Si elle voulait qu'il la lâche elle devait tout lui dire, mais son cœur l'en empêcher... Et puis au fond d'elle, elle aimait tellement être enfin dans ses bras. Au moins, elle sentait un minimum de réconfort mais en montrait l'inverse. Elle voulait pas qu'il pense que ce soit aussi facil de revenir vers elle. Elle ouvrit la bouche peut sûre et commença à parler.

"Tu comprend donc rien? Tu vois pas que si je t'évite c'est parce que je t'aime et que je sais qu'un relation entre nous est impossible... Tu... Tu joue avec moi depuis le début...T'en à rien à f*utre que je souffre, tout ce que tu veux c'est pouvoir m'avoir quand TOI t'en a besoin. Quand je te vois... J'ai envie d'être avec toi, d'être à toi mais pas q'une journée, pas qu'une nuit. Si je te fuis, c'est que je sais que tu ressens pas la même chose. Que to,i ton plaisir c'est d'aller voir ailleurs, c'est de flirter avec n'importe quelle nana... Tu fais chier Nathanaël !" cria-t-elle.


Elle se mit à sangloter et son corps fut pris de brèves secousse. Elle cacha son visage dans ses mains, honteuse de pleurer. Elle avait toujours pris l'apparence d'une fille forte, qu'on atteint pas, qui va bien, qui a la joie de vivre. Mais c'était pour mieux cacher son côté sensible et faible, qu'elle rejette. Seulement, on ne choisit ni son tempérament si ses sentiments.
Revenir en haut Aller en bas
Nathanaël Danham
Nathanaël Danham
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Fourchelang


Près des Sangliers Ailés Empty
Re: Près des Sangliers Ailés

Message par : Nathanaël Danham, Dim 2 Juin - 23:48


« Arrête un peu d'être égoïste de penser qu'à toi, à partir de là peut-être qu'on pourra parler »

Mais. Nate n'était pas quelqu'un d.. enfin si, mais pas avec elle quand même. Raphaëlle était désormais la seule qu'il voulait chérir au château, s'il était vraiment égoïste il s'en foutrait de son état. Il la laisserait, ou alors il jouerait avec elle, il lui promettrait mondes et merveilles juste pour passer une nuit avec elle, parce que sans se mentir, Raphaëlle était loin d'être une fille "potable", elle était du genre complètement canon et le genre de fille qui donnerait des envies de meurtre pour un simple baiser. Bien qu'elle se débattait Nate ne la lâchait pas, sans toutefois être violent, faut dire que Raphaëlle faisait un poids plume, de plus elle n'avait pas l'air d'avoir toutes ses forces, c'était comme si un chat tentait de repousser un ours.

«
Bon écoute Nathanaël. J'embauche dans moins d'une heure. Lâche moi !! »

«
Je dirais que c'est de ma faute mais attend un peu ! »

«
Tu comprend donc rien ? Tu vois pas que si je t'évite c'est parce que je t'aime et que je sais qu'un relation entre nous est impossible... Tu... Tu joue avec moi depuis le début...T'en à rien à f*utre que je souffre, tout ce que tu veux c'est pouvoir m'avoir quand TOI t'en a besoin. Quand je te vois... J'ai envie d'être avec toi, d'être à toi mais pas qu'une journée, pas qu'une nuit. Si je te fuis, c'est que je sais que tu ressens pas la même chose. Que toi, ton plaisir c'est d'aller voir ailleurs, c'est de flirter avec n'importe quelle nana... Tu fais chier Nathanaël ! »

Alors que Raphaëlle éclata en sanglot, Nate la serra complètement dans ses bras, venant poser son front contre la tête de la jolie brune. Il ne savait pas quoi lui dire, car au fond elle avait peut-être raison... Oui son plaisir était d'aller voir ailleurs, mais si, il ressentait bien la même chose pour Raphaëlle, juste que ça devait être moins évident qu'elle. Il poussa un soupir et releva le visage de Raphaëlle vers le sien. Allez, pour la deuxième foix à peine quelques semaines il allait être réellement sincère, faudrait peut-être qu'il arrête ça un jour, les gens finiront par s'y habituer.

«
Raph... Je suis pas la meilleure personne en qui tu aurais pu tomber amoureuse, je le conçois. Mais tu peux pas dire que je joue pas avec toi, tu peux pas dire que je ressens rien pour toi. Parce que t'es juste mon genre de fille aussi bien physiquement que mentalement. T'es super canon, t'as des p*tins des yeux, des p*tins de lèvres, un p*tin de visage, un p*tin de corps des p*tins de formes. Mais c'est pas tout. T'es incroyable parc que tu peux être douce, gentille, pleine de joie de vivre, drôle à souhait. Je fonds à chaque fois devant ton côté enfantin, devant ce côté sensible que tu cherche tant à cacher, ce côté timide qui me fais craquer. Tu peux pas savoir comment je me retiens à chaque fois parce que toi t'es pas comme les autres. Je veux pas te faire de mal. Parce que tu ne le mérite pas. Y a tout qui me plais chez toi. Mais j'ai peur de te faire mal comme je t'en fais à l'instant. Tu peux pas me dire que je suis égoïste parce que te voir comme ça, ça me rend plus triste que tu ne peux l'imaginer. Alors oui ok, j'ai envie de t'avoir que quand j'en ai besoin. Mais j'ai toujours besoin de toi. Alors oui j'ai envie de toujours t'avoir avec moi et j'en suis désolé. »
Revenir en haut Aller en bas
Raphaëlle Elfast
Raphaëlle Elfast
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Près des Sangliers Ailés Empty
Re: Près des Sangliers Ailés

Message par : Raphaëlle Elfast, Lun 3 Juin - 0:05


Le garçon semblait vouloir parler maintenant, mal grès les obligations de la Serpenatrd. Il se porter garant de son retard ? Ça lui faisait une belle jambe, mais elle n'avait pas envie de se faire virer. Ses yeux étaient larmoyant, et elle y voyait flou. Des taches de couleurs bougeait autour d'elle tout était floue. Elle avait envie de le pousser, pour qu'il la rattrape de plus belle. Elle le voulait lui, et pas un autre. Elle le voulait que pour elle. Elle voulait ressentir son corps, car elle n'en eût jamais l'occasion. Elle aurait aimé déboutonner sa chemise jusqu'au dernier bouton, caresser son torse après une nuit torride, elle voulait partager tant de chose avec lui. Il releva sa tête, forçant la métamorphomage à le regarder droit dans les yeux! Elle déglutit difficilement, et cligna des yeux pour faire partir les larmes qui restaient.

« Raph... Je suis pas la meilleure personne en qui tu aurais pu tomber amoureuse, je le conçois. Mais tu peux pas dire que je joue pas avec toi, tu peux pas dire que je ressens rien pour toi. Parce que t'es juste mon genre de fille aussi bien physiquement que mentalement. T'es super canon, t'as des p*tins des yeux, des p*tins de lèvres, un p*tin de visage, un p*tin de corps des p*tins de formes. Mais c'est pas tout. T'es incroyable parc que tu peux être douce, gentille, pleine de joie de vivre, drôle à souhait. Je fonds à chaque fois devant ton côté enfantin, devant ce côté sensible que tu cherche tant à cacher, ce côté timide qui me fais craquer. Tu peux pas savoir comment je me retiens à chaque fois parce que toi t'es pas comme les autres. Je veux pas te faire de mal. Parce que tu ne le mérite pas. Y a tout qui me plais chez toi. Mais j'ai peur de te faire mal comme je t'en fais à l'instant. Tu peux pas me dire que je suis égoïste parce que te voir comme ça, ça me rend plus triste que tu ne peux l'imaginer. Alors oui ok, j'ai envie de t'avoir que quand j'en ai besoin. Mais j'ai toujours besoin de toi. Alors oui j'ai envie de toujours t'avoir avec moi et j'en suis désolé. »


Quoi...? Raphaëlle resta bouche-bée face à ce discours. Elle eût du mal à comprendre. Il ... Il l'aimait ? Pourquoi ne lui disait-il pas avec des mots simple. Genre " Je t'aime aussi ". Mais làne savait pas ce qu'elle devait faire ou dire, et n'était pas sûre qu'elle ait bien compris ... Il l'aimait ... Vraiment ? Non... Elle avait du mal comprendre, et puis il n'a jamais employé ces mots.. En gros peut-être qu'il voulait qu'elle soit son plan c*l.. Mias ils n'avaient jamais couchés ensemble, il n'allait tout de même pas s'aventurer dans l'inconnu. Raphaëlle fronça les sourcils d'un air interrogateur.

" Je ... je comprends pas.. Qu'est-ce que tu veux de moi ?"


Ca ne pouvait pas être si simple. Qu'ils se croisent, qu'ils s'avouent qu'ils s'aiment, et qu'ils se mettent ensemble. Non c'était trop...beau, trop irréel. Raphaëlle avait déjà fait plusieurs rêves sur leur possible union. Ils se croisaient, elle lui lançait un regard, il le lui retournait, et là ils s'embrassaient fougueusement. Ils se retrouvaient ensuite dans une chambre, sur un grand lit, nus comme des verres , et... Oui enfin, elle avait déjà rêvé à des retrouvailles, mais celle-ci semblait trop belle. Il lui disait des mots doux, les yeux dans les yeux. Leurs visages à quelques centimètres l'un de l'autre. La tension était palpable, et se ressentaient dans le regard de Raphaëlle. Allait-il lui donner une réponse claire ?

".. Et ne tourne pas autour du pot!" ajouta-t'elle
Revenir en haut Aller en bas
Nathanaël Danham
Nathanaël Danham
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Fourchelang


Près des Sangliers Ailés Empty
Re: Près des Sangliers Ailés

Message par : Nathanaël Danham, Lun 3 Juin - 6:07


    « Je ... je comprends pas.. Qu'est-ce que tu veux de moi ? .. Et ne tourne pas autour du pot ! »


Nathanaël ne put s'empêcher de lâcher un petit sourire timide. Qu'est-ce qu'il voulait d'elle ? Pleins de choses. Sans répondre à la questions, il lâcha complètement l'emprise qu'il avait sur elle, ouais elle pouvait partir maintenant qu'elle lui avait dit ça, et si elle voulait connaître le reste, ben elle n'avait qu'à rester. Leurs corps étaient néanmoins toujours collés et il n'eut aucun mal pour prendre la main de Raphaëlle et entrelacer ses doigts avec les siens. Et s'il tentait ? Enfin retentait. D'être qu'avec une fille. Que pour elle. Et puis, bien qu'il ressentait toujours quelque chose pour Nikki, ça lui permettrait peut-être de l'oublier. Nate approcha ensuite ses lèvres de l'oreille de Raphaëlle et lui murmura d'une voix qui semblait plus assurée qu'il ne l'était vraiment :

    « T'as encore du temps, te presse pas... La TS peut bien attendre un petit peu.. »


Le blond resta un instant dans cette position avant de redresser la tête et de plonger son regard métalliques dans celui de Raphaëlle. Ouais il avait pris une décision. Ce serait aussi peut-être une manière de se tester lui-même. Puis il aimait vraiment Raphaëlle. La preuve, à chaque fois qu'il la voyait il ne pouvait s'empêcher de l'embrasser au moins une fois. Passant une de ses mains sur la nuque de Raphaëlle et l'autre dans le creux de son dos, il l'attira à nouveau contre lui, cette fois pas pour simplement la retenir mais aussi pour l'embrasser. D'abord un léger frôlement de lèvre, puis un baiser esquimau, comme elle le lui en avait fait sur le banc l'autre fois, puis à nouveau le contact de ses lèvres contre les siennes dans un baiser furtif, qui se transforma rapidement en un baiser plus poussé, plus passionné et langoureux. Il ne la lâchait pas et faisait tout pour qu'il dure. Le blond en profiter même pour s'adonner à une activité qu'il adorait : S'amuser avec le piercing de Raphaëlle. Puis quelques secondes plus tard qui lui semblèrent être des années, il stoppa le baiser et coula un regard amusé mais sincère à la tatouée.

    « Ce que je veux de toi ? Hum... Eh bien en premier lieu que tu me troc ce gris terne qui te sers de couleur de cheveux pour quelque chose de plus joyeux. Je serais pas contre pour un nouveau bisou et puis disons... Un rencard chez Honeydukes ce week-end ? »
Revenir en haut Aller en bas
Raphaëlle Elfast
Raphaëlle Elfast
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Près des Sangliers Ailés Empty
Re: Près des Sangliers Ailés

Message par : Raphaëlle Elfast, Lun 3 Juin - 23:12


Danham eût un sourire en coin. Qu'est-ce qui le faisait rire cet imbécile ? Il lâcha soudain l'emprise qu'il avait sur elle. Leurs corps étaient quand même près l'un de l'autre, restant bien docilement sous le parapluie qui flottait toujours au dessus d'eux. Raphaëlle le regarda avec un regard noir ... Il allait se contenter d'un petit sourit comme réponse ? Il allait pas s'en tirer comme ça, Raphaëlle voulait des réponses, et elles les auraient! Elle utiliserait la force si elle le devait même! Fronçant les sourcils, elle croisa les bras, et tapa du pied d'un geste impatient ! Elle avait pas toute la nuit là.

« T'as encore du temps, te presse pas... La TS peut bien attendre un petit peu.. »


" Justement NON." dit-elle sèchement.


Oui elle avait encore un peu de temps devant elle, mais il fallait aussi compter le temps du trajet, et puis, le temps de préparer les tables. Et puis les clients n'allaient pas se faire leurs cocktails tous seuls. Et puis quoi encore ? Si il ne voulait pas parler, et bien elle allait devoir sortir sa baguette. Malheureusement elle n'avait pas de Veritaserum sur elle, et repensa à Nikki. Elle, elle l'avait jouer finement, hop, un petit coup dans le jus de citrouille. Une de ses mains voulurent fouiller dans son sac, pour attraper sa baguette, mais elle rencontra une embûche. Il y avait la main de Nathanaël par là, qui s'empara de la sienne. Il mit son autre main derrière son dos, et l'attira vers lui. Il faisait quoi là. Raphaëlle voulut le repousser, une fois de plus, mais les bouche de beau blond s'approchèrent. Elle ferma les yeux, attentive à ce qu'il faisait. Il frôlait ses lèvres, s'amusait à frotter son nez à celui de la métamorphomage, il effleurait sa bouche encore, laissant un suspens incroyable. Cette fois, Raphaëlle se laissa faire, expérimentant la meilleur chose qu'elle ait connu jusque là. Il déposa un baiser rapide sur ses lèvres, comme pour tester, puis s'y replongea dans un baiser passionné. Raphaëlle ne pût résister et enroula sa langue autour de la sienne, goûtant aux plaisirs simples de la vie. Elle l'enlaça dans une étreinte forte, et sincère tandis que le blond jouait sensuellement avec son piercing. Tout son énervement était parti, ainsi que tous ses problèmes. Elle avait l'impression qu'elle avait quitté le sol, flottant dans les airs comme le parapluie. Quand ce fût finit, elle ouvrit délicatement les yeux, reprenant conscience de l'environnement et du contexte. Mais ... Qu'est-ce qu'elle faisait ? Elle s'était promis de ne pas retomber dans son piège ! M*rde!

« Ce que je veux de toi ? Hum... Eh bien en premier lieu que tu me troc ce gris terne qui te sers de couleur de cheveux pour quelque chose de plus joyeux. Je serais pas contre pour un nouveau bisou et puis disons... Un rencard chez Honeydukes ce week-end ? »

Raphaëlle le regarda en arquant un de ses sourcils. What? Elle resta là, un peu gêné d'avoir craqué, mais surtout énervée contre elle même d'être si faible face à lui. Elle lui mangeait dans la main, et ça c'était pas possible. Raphaëlle était pas du genre soumise, mais alors pas du tout. Et là, devant Nathanaël, elle était aussi féroce qu'un chaton nouveau-né. Et puis, ça se trouve, il cherchait simplement à rendre jalouse Nikki. Oh oui Nikki, la fille qui est plus désirable que toute les Vélanes du Monde. Ouais, elle n'avait aucune chance face à elle. Et puis si Nathanaël devait choisir entre les deux, il y en aurait que pour Nikki. Nikki. Toujours et encore Nikki. D'ailleurs ils en étaient où ? Parce qu'avant d'accepter elle aurait bien aimé savoir!

" Ça dépend... Comment ça va avec Nikki ? Toujours amoureux d'elle ? Hm ? "dit-elle d'un ton glacial.
Revenir en haut Aller en bas
Nathanaël Danham
Nathanaël Danham
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Fourchelang


Près des Sangliers Ailés Empty
Re: Près des Sangliers Ailés

Message par : Nathanaël Danham, Mar 11 Juin - 23:06


« Ça dépend... Comment ça va avec Nikki ? Toujours amoureux d'elle ? Hm ? »

«
Raph... Je vais pas te mentir en disant que je ne ressens plus rien du tout pour elle. Mais Nikki appartiens au passé. Ce n'est plus que mon ex. Et puis je sais pas. Je te considère pas comme une amie. A chaque fois que je te vois j'ai envie de t'embrasser, de te prendre dans mes bras... Je sais pas trop comment expliquer ça, mais.. Je sais pas, oui certes ça doit faire égoïste de dire ça mais je ne te veux pas en amie. Puis j'ai remarquer que j'étais attiré par toi alors que j'étais encore avec Nikki, juste après notre baiser c'était pas comme les autres, c'était cool et j'avais ressentis des trucs. Ça me faisais vraiment... Bizarre que tu m'ignore. J'étais tellement habitué à ce que tu viennes vers moi, que tu me câline, que tu me souris, et là d'un coup, je sais pas, j'avais l'impression que tu me laisser tomber et c'est ce qui m'a fais comprendre que ben, tu me manquais et que je ne te considérais pas comme une simple personne dont je pouvais facilement me passer. Raph, je veux pas t'amadouer ou quoique ce soit. Je ne veux pas me justifier. Mais c'est juste que... Toi et Nikki... Vous êtes les seuls personnes à qui je faisais confiance dans le château, les seules sur qui je pouvais continuer, maintenant y a plus que toi et... Et je sais pas, je me sens nu si t'es pas près de moi. J'te considérais comme ma meilleure amie, mais tu l'es pas, enfin pas pour moi. J'ai peut-être choisis la mauvaise petite-amie je en sais pas... Juste que... Je sais pas, je t'aime vraiment Raph', je veux pas te faire de mal et c'est ce qui me fais un peu peur. »

C'est la deuxième fois qu'il dévoilait ses sentiments comme ça. La première fois, c'était pour dire à Nikki se qu'il ressentait, ça leur avait permis de passer une dernière nuit ensemble avant qu'elle reparte de son côté. Il avait tenté de regagner sa confiance mais c'était peine perdue. Il ne voulait plus courir près elle. Il n'était pas comme ça, malheureusement. Et puis y avait Raph. Il l'avait tout d'abord pris comme une simple amie. Mais il ne pouvait nier que d'autres sentiments, plus intimes commençaient à naître en lui.

«
Si t'as des questions n'hésite pas.. J'te répondrais sincèrement sérieux, je ne veux pas te blesser Raph, je veux vraiment sortir avec toi... »
Revenir en haut Aller en bas
Raphaëlle Elfast
Raphaëlle Elfast
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Près des Sangliers Ailés Empty
Re: Près des Sangliers Ailés

Message par : Raphaëlle Elfast, Ven 14 Juin - 12:33


« Raph... Je vais pas te mentir en disant que je ne ressens plus rien du tout pour elle. Mais Nikki appartiens au passé. Ce n'est plus que mon ex. Et puis je sais pas. Je te considère pas comme une amie. A chaque fois que je te vois j'ai envie de t'embrasser, de te prendre dans mes bras... Je sais pas trop comment expliquer ça, mais.. Je sais pas, oui certes ça doit faire égoïste de dire ça mais je ne te veux pas en amie. Puis j'ai remarquer que j'étais attiré par toi alors que j'étais encore avec Nikki, juste après notre baiser c'était pas comme les autres, c'était cool et j'avais ressentis des trucs. Ça me faisais vraiment... Bizarre que tu m'ignore. J'étais tellement habitué à ce que tu viennes vers moi, que tu me câline, que tu me souris, et là d'un coup, je sais pas, j'avais l'impression que tu me laisser tomber et c'est ce qui m'a fais comprendre que ben, tu me manquais et que je ne te considérais pas comme une simple personne dont je pouvais facilement me passer. Raph, je veux pas t'amadouer ou quoique ce soit. Je ne veux pas me justifier. Mais c'est juste que... Toi et Nikki... Vous êtes les seuls personnes à qui je faisais confiance dans le château, les seules sur qui je pouvais continuer, maintenant y a plus que toi et... Et je sais pas, je me sens nu si t'es pas près de moi. J'te considérais comme ma meilleure amie, mais tu l'es pas, enfin pas pour moi. J'ai peut-être choisis la mauvaise petite-amie je en sais pas... Juste que... Je sais pas, je t'aime vraiment Raph', je veux pas te faire de mal et c'est ce qui me fais un peu peur. »


Raphaëlle resta là, sans broncher, trop occupée à digérer ce qu'elle venait d'entendre. Nikki était encore présente dans sa tête, Nikki toujours Nikki. La Serpentard avait envie de crier, de hurler sa haine et sa tristesse, mais elle ne pût bouger. C'est comme si on lui avait lancer un Petrificus Totalus, ses membres étaient engourdis, et ses yeux s'humidifiaient. La voix de Nathanaël surgit encore:

« Si t'as des questions n'hésite pas.. J'te répondrais sincèrement sérieux, je ne veux pas te blesser Raph, je veux vraiment sortir avec toi... »




Des questions, si elle avait des questions ? Elle le regarda, d'un air attristé. Ses lèvres tremblotaient. Elle posa sa main sur l'épaule de Nathanaël et de son autre main caressa ses cheveux doré d'un geste mélancolique. 

" J'ai envie d'y croire... J'aimerais vraiment y croire ... Mais puis-je ? " chuchota-t-elle.

La Verte et Argent ferma ses yeux, et attira avec force le jeune homme contre elle. Elle le voulait maintenant, et le serra aussi fort qu'elle pût. Blottit contre sa nuque, elle haleta, laissant échapper une fumée opaque de sa bouche pulpeuse. Sans plus attendre, elle embrassa Nathanaël de pleine bouche, laissant sa passion, et son amour l'envahir. Ses mains se mirent à parcourir le corps de l'ex Durmstrang, et pour la première fois, elle pût sentir son corps contre ses mains froides. Il était chaud, même brûlant sous ses affaires, et la métamorphomage en profita pour plaquer ses doigts glacés sur son torse. Elle voulait ne faire qu'un avec lui, elle avait trop attendu, elle n'en pouvait plus. Elle se détacha de lui, un fin filet de bave, reliant leur deux bouches, la vapeur s'échappant de leurs gorges dans l'atmosphère humide.

"Viens, allons dans un coin plus discret, à l'abri de tout "
Revenir en haut Aller en bas
Nathanaël Danham
Nathanaël Danham
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Fourchelang


Près des Sangliers Ailés Empty
Re: Près des Sangliers Ailés

Message par : Nathanaël Danham, Ven 14 Juin - 20:14


Raphaëlle le regardait désormais d'une manière si triste que Nate ne savait comment réagir. C'était sans doute pour Nikki mais que voulait-elle qu'il fasse. On ne pouvait pas oublier quelqu'un du jour au lendemain. C'était tout bonnement impossible. Alors oui certes il avait encore des sentiments pour elle, mais la brune faisait désormais partie de son passé. Maintenant. Il voulait tenter de faire quelque chose avec Raphaëlle. Elle, c'était un peu l'amie qu'il aurait aimé avoir,mais le problème c'est qu'elle n'avait jamais été son amie et ne le sera probablement jamais. Trop... Trop canon pour être une simple amie. Trop de sentiments pour qu'elle soit un simple plan cul. C'était Raphaëlle, leur relation était incompréhensible et puis c'est tout.


«J'ai envie d'y croire... J'aimerais vraiment y croire ... Mais puis-je ? »
[/color]



« Tu peux... »



Nate la laissa faire alors qu'elle l'attirait contre elle et qu'elle le prenait dans ses bras, son visage enfouis au creux de son cou. Que dire... Sans doute rien. Il fallait juste la laisser, attendre de voir comment elle allait réagir. Mais ce qui était sûr c'est qu'avec une telle proximité, il ne pensait pas à beaucoup de choses, juste à une. Raphaëlle était vraiment son genre de fille, et blottit contre lui comme ça, il voulait juste l'emmener dans un coin tranquille et jouer au docteur. Non parce que ce n'était pas la première fois que la pensée lui venait. Même au temps de Nikki... Depuis ce fameux cours de Métamorphose, il ne pouvait pas nier ne pas être attiré par ce bout de femme. Nate coula un regard envieux en vers Raphaëlle mais n'eut pas le temps de prononcer quoique ce soit, couper dans son élan par celle-ci qui venait l'embrasser. 



Le blond était heureux à l'instant présent. Elle était d'accord. Enfin c'était un signe d'accord ça. Elle venait de lui dire oui. Pas en le prononçant, mais en l'embrassant lui. Il avait gagné. Elle était retomber dans ses bras. Ça faisais vicieux dit comme ça, mis c'était vrai. Il ne comptait pas la rejeter loin de là, mais elle était enfin à lui. Que à lui. Personne d'autre. Lui aussi... Lui aussi il était qu'à elle. Sa peau fut parcouru d'un grand frisson lorsqu'il sentit le contact des doigts glacés de Raphaëlle sur son torse brûlant. Visiblement, il ne la rendait pas indifférente et ils partageaient les même désirs. Elle était certes bien plus amoureuse de lui que l'inverse, mais leurs envie l'un pour l'autre étaient égales.



« Viens, allons dans un coin plus discret, à l'abri de tout. »



L'ex-Durmstrang la regarda un instant pas sûr d'avoir bien entendu. Là ? Maintenant ? Tout de suite ? Avec plaisir.  Mais avant toute chose, il vint à nouveau plaquer ses lèvres sur celles de Raphaëlle dans un baiser certes plus court mais non moins passionné. Il n'avait même pas envie de lui rappeler le fait qu'elle était censé servir dans moins de trente minutes. Elle risquait de changer d'avis et il en était hors de questions. Si besoin, il irait voir Miss Lecomte pour lui dire qu'elle était souffrante et qu'il c'était occuper d'elle et elle n'avait ainsi, pas pû travailler. Bon certes le fait qu'elle soit souffrante était un mensonge,et encore... Mais le fait qu'il allait s'occuper d'elle n'en était pas un, ce qui faisait un partout et sa conscience était plus tranquille. Non en fait il n'avait pas de conscience. Mais quoiqu'il en soit. Maintenant, il avait Raph'. Direction : Le Château. Dans une salle que seul lui connaissait.

Fin du RP
Revenir en haut Aller en bas
Evangeline Flynn
Evangeline Flynn
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Près des Sangliers Ailés Empty
re: le parc

Message par : Evangeline Flynn, Jeu 1 Aoû - 8:51


RP avec Tarjaha Ernesta

Elles s'étaient promis de se retrouver dans le parc, suite à leur discussion de la veille dans la bibliothèque. Evangeline se trouvait donc au point de rendez-vous. Elle savait que Tarjaha risquait d'être un peu en retard, car cette dernière était en cours à l'autre bout du château. Mais elle avait fait exprès d'être en avance, car elle avait besoin d'un temps de réflexion, seule, et le parc de Poudlard était un merveilleux espace pour cela.

Suite aux événements de la veille, elle n'avait pu trouver le sommeil, et s'était tournée et retournée toute la nuit en y pensant. Aujourd'hui, ses yeux étaient cernés de mauve, signe assez frappant de sa nuit noire, car la demoiselle avait très facilement les yeux cernés. Elle se demandait toujours si ce qu'elle avait vu était bien réel, elle se demandait même ce qu'elle devait penser de cette histoire de malédiction... Tout cela pouvait très bien n'avoir été qu'un mauvais rêve, d'un réalisme fâcheux!

Mais quelque part au fond de son esprit, elle savait très bien que tout cela était vrai. Et son coeur lui criait aussi que cette malédiction n'était rien... Enfin, disons, pas grand-chose, comparée au lien qui s'était créé entre les deux sorcières.

Comme elles se l'étaient promis, Eva avait fait quelques recherches, chez les Serpentards principalement, pour trouver un élève Fourchelang... Et revenait de sa quête, les mains vides. S'il y avait des élèves fourchelangs dans l'école, ils le cachaient! Un bruit la fit se retourner. Elle sourit chaleureusement. Tarjaha s'avançait vers elle à travers les branchages.
Revenir en haut Aller en bas
Tarjaha Ernesta
Tarjaha Ernesta
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Près des Sangliers Ailés Empty
Re: Près des Sangliers Ailés

Message par : Tarjaha Ernesta, Ven 2 Aoû - 0:51


Le sommeil.,Ce n'était pas la chose que Tarjaha maîtrisait le mieux, et cette là avait été la pire depuis longtemps. Une nuit blanche, simplement. Et elle c'était torturé la tête. Une chose semblait claire. Elle ne devait plus jamais laisser s'échapper sa colère. Plus jamais. Il y avait eu suffisament de ravages, aujourd'hui, dans la Bibliothèque. Et un rendez vous y avez été donner. En effet, elle devait retrouver dès le lendemain Evangeline au parc. Et dire qu'elle aurait put la tuée. Et encore, elle avait pus lui cacher certaines choses. La partie la plus sombre, encore, de ce secret ténébreux.

Le couloir était parsemé de quelques élèves ici et là, mais rien d'abérant. La belle brunette pus facilement traverser le château. Le parc, lui, était nettement plus occuper. Au bord du lac, des élèves pataugeait et riait ensemble. Eux n'avait pas détruit la bibliothèque ou risquer la vie de leur meilleure amie, hier soir. Elle, si. Tarjaha rejoignit la statue des Sangliers Ailés, juste après les cours. En métamorphose. Évangeline y était déjà.

Depuis hier, les deux brunettes recherchaient activement des fourchelangs potentiellement digne de confiance, mais leur recherche n'aboutissait pas. Il allait sans doute falloir s'adresser à un Serpentard, et Tarjaha répugnait à agir! Qui donc voudrait partager sa gloire avec un serpent?

Elle regarda son amie et s'exclama:

-Coucou Eva! Alors, remise d'hier soir? Avait elle demander sur un ton joyeux néanmoins coupable.

Elle fourra sa main dans ses cheveux et sourit, gênée.
Revenir en haut Aller en bas
Evangeline Flynn
Evangeline Flynn
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Près des Sangliers Ailés Empty
re: le parc

Message par : Evangeline Flynn, Ven 2 Aoû - 12:13


-Coucou Eva! Alors, remise d'hier soir?

Elle semblait un peu gênée, ce qui n'étonna pas beaucoup la petite brune, qui aurait sûrement eu la même réaction à sa place. Elle lui sourit elle aussi, d'un air sympathique, mais elle craignait fort de devoir lui annoncer un échec qui lui causerait une grande déception...

"Salut Tarjaha! Oui, ne t'inquiète pas... Tu m'as l'air de n'avoir pas trop dormi cette nuit, ma pauvre! Tu sembles épuisée... Je suis vraiment, vraiment désolée. Je n'ai pas trouvé.... S'il y a des Fourchelangs dans l'école, je suppose que c'est plutôt du côté des Serpentards qu'il faut chercher, malheureusement les quelques recherches que j'ai pu mener ne m'ont conduite à aucun résultat exploitable... Si, et je dis bien s'il y a un Fourchelang ici, il ne tient pas à ce que cela se sache! Je suis désolée, vraiment."

Si elles ne trouvaient pas de Fourchelang, elles devraient renoncer à leurs projets. D'un autre côté, Evangeline se voyait mal aller afficher un petit mot "recherchons Fourchelang de toute urgence, s'adresser Evangeline Flynn ou Tarjaha Ernesta" dans le hall de l'école...
Revenir en haut Aller en bas
Tarjaha Ernesta
Tarjaha Ernesta
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Près des Sangliers Ailés Empty
Re: Près des Sangliers Ailés

Message par : Tarjaha Ernesta, Mar 13 Aoû - 13:30


Pas de Fourchelang. Pas de Fourchelangs. L'annonce fût comme une détonation dans son crâne. Non! Non, ce n'étais pas possible. Tarjaha se sentit coléreuse et s'enfonça les ongles dans la jambes. Elle fit un sourire forcé, et déclara doucement à sa meilleure amie:

-On finira par trouver, ne t'inquiètes pas...

Elle s'assit contre la statue, la tête entre les mains. Si elle ne réussissait pas à trouver un Fourchelang, elle aurait rater sa mission. Son but serais anéanti... Elle crissa des temps et explosa:

-Mais il y a forcément une de ces langues de Serpents dans notre établissement, enfin! Mais c'est pas possible, ça! Où se cache t-il ses ahuris! Argh!

Elle relaça ses Docs Martens écarlates, en essayant de ce calmer. Mais c'était si dur! Elle essayait néanmoins, en se triturrant les doigts.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Près des Sangliers Ailés Empty
Re: Près des Sangliers Ailés

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 13

 Près des Sangliers Ailés

Aller à la page : 1, 2, 3 ... 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.