AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc
Page 2 sur 13
Près des Sangliers Ailés
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 11, 12, 13  Suivant
Tarjaha Ernesta
Gryffondor
Gryffondor

Près des Sangliers Ailés - Page 2 Empty
Re: Près des Sangliers Ailés

Message par : Tarjaha Ernesta, Mar 13 Aoû - 13:30


Pas de Fourchelang. Pas de Fourchelangs. L'annonce fût comme une détonation dans son crâne. Non! Non, ce n'étais pas possible. Tarjaha se sentit coléreuse et s'enfonça les ongles dans la jambes. Elle fit un sourire forcé, et déclara doucement à sa meilleure amie:

-On finira par trouver, ne t'inquiètes pas...

Elle s'assit contre la statue, la tête entre les mains. Si elle ne réussissait pas à trouver un Fourchelang, elle aurait rater sa mission. Son but serais anéanti... Elle crissa des temps et explosa:

-Mais il y a forcément une de ces langues de Serpents dans notre établissement, enfin! Mais c'est pas possible, ça! Où se cache t-il ses ahuris! Argh!

Elle relaça ses Docs Martens écarlates, en essayant de ce calmer. Mais c'était si dur! Elle essayait néanmoins, en se triturrant les doigts.
Revenir en haut Aller en bas
Evangeline Flynn
Evangeline Flynn
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Près des Sangliers Ailés - Page 2 Empty
re: près des sangliers ailés

Message par : Evangeline Flynn, Jeu 29 Aoû - 11:35


-On finira par trouver, ne t'inquiètes pas...

Elle était bien optimiste. Evangeline avait de plus en plus de doutes sur leurs chances de réaliser leur rêve... Les Fourchelangs ne couraient pas les rues, s'en cachaient souvent, et pour couronner le tout, en admettant qu'ils en trouvent un, il faudrait encore lui livrer leur projet et l'y mêler. Et ça, ça ne plaisait pas du tout à la demoiselle. Il était pour elle hors de question d'incorporer qui que ce soit à cette histoire!

-Mais il y a forcément une de ces langues de Serpents dans notre établissement, enfin! Mais c'est pas possible, ça! Où se cache t-il ses ahuris! Argh!


"Calme-toi Tarjaha, ça ne sert à rien de crier comme ça... Évidemment qu'il y en a au moins un, ce serait bien le diable s'il n'y avait aucun Fourchelang dans tout l'ensemble de Poudlard! Mais encore faut-il le, ou les, trouver... Peut-être qu'avec de la patience, et de la persévérance... Ou alors, en posant des questions, discrètement.. Ou... ou, je ne sais pas, moi! Mais on finira bien par trouver une solution, un jour ou l'autre, tu ne crois pas?"

La bleu et bronze avait vraiment l'impression de parler dans le vide. Tarjaha ne l'écoutait pas, tout occupée de ses pensées. En fait, Eva aurait tout aussi bien pu se taire. Elle-même ne croyait pas à ce qu'elle disait. Elle avait bien peur, bien que cette idée ne plairait pas à Tarjaha, qu'elles doivent renoncer à leur rêve...

"Tu sais Tarjaha
, dit-elle alors, sur le ton de la conversation, j'aimerai bien savoir pourquoi ouvrir la Chambre des Secrets te tiens tant à coeur... Je ne sais pas, mais j'ai l'impression que c'est bien plus important pour toi que cela ne le sera jamais pour moi, même si je le désirai de toute mon âme. Pourquoi?"

Evangeline s'assit dans l'herbe au pied de la statue. La tête lui tournait soudain, résultat de sa nuit de veille et du petit-déjeuner qu'elle n'avait pas eu le temps ni l'envie de prendre ce matin-là, et s'asseoir un peu lui permettrait de remettre ses idées au clair.
Revenir en haut Aller en bas
Harel Chaitan
Harel Chaitan
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Près des Sangliers Ailés - Page 2 Empty
Re: Près des Sangliers Ailés

Message par : Harel Chaitan, Mar 10 Déc - 10:31


{Aucune réponse depuis plus d'un mois}
{Rp avec Popy Bleu}

Ses longues mèches brunes taquinaient par quelques courant d'air, Harel se tenait debout devant l'entrée de Poudlard, semblant attendre. Ses yeux s'abimaient contre les imposantes grillent closes. L'étudiante avait lu dans un livre d'histoire qu'une fois fermaient des sorts particulièrement puissant devenait opérant afin d'éviter les intrusions. Pourtant cette barrière protectrice avait montré ces limites à la dernière grande guerre, puisque par deux fois les disciples de Voldemort étaient parvenus à pénétrer l'enceinte. Même la puissance comporte ses failles. Est-ce que ses ascendants avait participé à cette dernière bataille ?

Son attention se détourna de l'objet de ses réflexion qui l'emmenait sur un terrain mainte fois parcourus sans résultat. Sa curiosité se reporta sur les statues de Sangliers Ailés perchés sur les colonnes qui maintenaient la grille, les ailes déployés prêts à s'envoler. L'adolescente réfléchit à un moyen de les animer.
Revenir en haut Aller en bas
Popy Bleu
Popy Bleu
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Près des Sangliers Ailés - Page 2 Empty
Re: Près des Sangliers Ailés

Message par : Popy Bleu, Mer 11 Déc - 0:26


Popy était là, derrière un grand panneau qui l'a cachait à cause de son ombre gigantesque. Elle était au calme et aimait bien cet endroit découvert un peu plus tôt dans la semaine. A vrai dire, à force de traîner un peu partout, elle fini par découvrir beaucoup d'endroit fort intéressant, dans Poudlard.
Un peu plus loi, elle aperçue une silhouette. Elle n'arrivait pas trop à distinguer son visage mais ses cheveux, dans tout les cas, n'étaient pas blonds.
Elle avait l'air fort intéressée par les statues de Sangliers Ailés, qu'elle-même avait regarder quelques temps.



Popy ne bougea pas. Elle était vêtu de sa tenue de sorcier, avec une écharpe bien mis en place. Plonger dans son livre, elle rêvassait, comme à sa grande habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Harel Chaitan
Harel Chaitan
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Près des Sangliers Ailés - Page 2 Empty
Re: Près des Sangliers Ailés

Message par : Harel Chaitan, Mer 11 Déc - 23:58


Plusieurs sorts s’écrasèrent contre la pierre froide, d’un des pachydermes pourvus d’ailes. Pour autant aucun n’eût l’effet escomptait au plus grand agacement de l’asiatique. Seul, les moldus pouvaient nourrir la pensée que la magie arrivait à bout de tout. Or, au sein d’une société, dont chaque membre l’utiliser aussi naturellement que leur poumon fonctionnait, cela devenait aussi un problème. Chaque sort bénéficiait de son contre-sort ou on usait de protection tout aussi magique pour s’en préserver. La magie était une barrière à la magie, le mal et l’antidote.

En outre la magie noire offrait des perspectives intéressantes. Harel aimait porter son intérêt sur les sujets dédaignés de ses paires. Ignorait ce qui vous effrayait ce n’était pas le combattre, au contraire, c’était lui laisser la latitude de s’épanouir. La Magie Noire illustrait sa pensée. Médire sur cette pratique ne servait à rien d’autre que de se voiler la fasse. La preuve étant que les trois sorts impardonnables entraient dans la catégorie et ne connaissaient aucun remède. L’ignorance voilà un mal bien plus dévastateur que la Magie Noire en elle-même.

Enfin pour le moment, plantée devant la grille de Poudlard à s’acharner sur une misérable statue, elle ne changerait pas la face du monde. Un autre jour peut-être. Dans un élan inexpliqué, l’étudiante à Serpentard murmura un « Hominum Revelio ». L’endroit semblait désert, mais une petite voix dans un coin reculé de sa tête, la poussait à inspecter les environs. Tandis que la longue allée bordait d’arbres ne trahissait aucune présence, le sortilège lui révéla une autre vérité. Une légère décharge magique émis par sa baguette indiqua qu’une personne se cachait non loin.

Ses yeux en amandes se plissèrent, après avoir pris le temps d’observer ce qui l’entourait, en repérant un grand panneau qui formait une ombre largement suffisante pour dissimuler la présence physique d’un sorcier(e). Silencieusement, Harel se rapprocha de la zone, s’arrêtant deux mètres avant afin que son ombre ne soit pas repérer. Puis, sa main arma sa baguette qui laissa s’échapper un serpent en direction de la cachette. A présent, elle n’avait plus à attendre que l’étudiant(e) se dénonce seul(e).
Revenir en haut Aller en bas
Popy Bleu
Popy Bleu
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Près des Sangliers Ailés - Page 2 Empty
Re: Près des Sangliers Ailés

Message par : Popy Bleu, Dim 15 Déc - 19:52


La bleu argentée étant plongée dans son livre ne fit pas attention à la silhouette qu'elle avait vu précédemment. Son livre parlait des Niffleurs.
Il est dit que les niffleurs sont des animaux à la fourrure noire et bouffante avec un museau allongé qui creusent le sol comme s'ils nageaient. Qu'ils sont très attirés par tout ce qui brille et sont donc très utiles pour dénicher des trésors, c'est donc souvent pour cela que les gobelins en possèdent pour cette raison. Il est dit aussi qu'ils sont originaires de Grande-Bretagne, les niffleurs vivent dans des terriers à cinq ou six mètres sous terre et ont des portées de six à huit petits.

Restant intéressée sur ces informations, la demoiselle fût dérangée. En effet, elle vit arriver un serpent. Sur cette découverte, intriguée, elle se demanda d'où celui-ci pouvait sortir. Elle prit les première page de son livre et regarda le sommaire. Quelques instants passés elle chercha une page et ouvra grand son manuel. " Runespoor " voilà à quoi elle avait pensée.
Plongée dans ses pensées de nouveau elle pensa.

Mais oui, voilà ce que j'avais oublier de dire à Ethan l'autre jour. Ce sont les Runespoor qui ont trois têtes.. Hmm il faudrait que je retienne ce nom. -Ainsi elle regarda de nouveau le serpent qui fit le tour de la jeune fille. Elle ferma son bouquin et d'une voix douce, dit tout haut:

- La prochaine fois, tu devrais te déplacer, bien que les animaux ne me déplaise. Tu peux le reprendre maintenant. En tout cas je vois que je ne suis pas seule à traîner par ici. Je dirais que tu es de Serpentard, malgré le fait que de loin, j'avais du mal à le savoir.  -finit-elle en souriant, regardant la bête.


Popy posa son livre contre sa poitrine, le tenant des deux mains après s'être levée. Elle passa sa tête au côté du panneau et découvrit la jeune fille, cachée. Pourquoi ce cachait-elle, après tout elle n'aurait pas eu grande surprise. Mais la Serdaigle lui sourit et se détacha du panneau, calme et rayonnante.
Revenir en haut Aller en bas
Harel Chaitan
Harel Chaitan
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Près des Sangliers Ailés - Page 2 Empty
Re: Près des Sangliers Ailés

Message par : Harel Chaitan, Mer 18 Déc - 19:33


Le son de sa voix lui parvint avant que ses yeux ne puissent détailler se silhouette. Ce ton doucereux la rendit plus méfiante que si sa camarade avait pris la mouche. Son visage resta inexpressif mais ses yeux sombres détaillèrent la blonde des pieds à la tête. Rien en elle n’inspirait la crainte ou un sentiment gênant qui laissait entendre qu’un détail détonnait avec le reste. Une silhouette aussi filiforme que la sienne, des yeux bienveillants et un sourire rêveur. Le genre de personne qui remuait en vous les pensées les moins reluisantes. Comme une envie de voir s’assombrir cette peau trop pâle.

Son attitude encourage la quatrième année à ne pas rappeler l’emblème de sa maison sifflant à son encontre. Elle partageait quelques traits des petites filles qu’elle avait connues à l’école catholique qu’elle fréquentait durant son enfance. Des fillettes de bonnes familles, aux mèches blondes, toujours souriantes et polies. Comme la Serdaigle, l’horreur du monde semblait glisser sur leur peau lisse et laiteuse ainsi qu’épargner leur sourire angélique.
Ses paupières papillonnèrent pour chasser ses souvenirs. Révolu, ils n’avaient pas leur place ici

- Qu’est-ce qui te fait penser que je suis à Serpentard ?

L’asiatique ne portait pas son uniforme, mais un jean et un pull d’un gris terne bien trop grand.
Revenir en haut Aller en bas
Popy Bleu
Popy Bleu
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Près des Sangliers Ailés - Page 2 Empty
Re: Près des Sangliers Ailés

Message par : Popy Bleu, Ven 20 Déc - 2:07


- Qu’est-ce qui te fait penser que je suis à Serpentard ?

C'est ce que répliqua la silhouette peu de temps après. Vêtue d'un jean et un pull gris, il est bien vrai que l'on aurait pu la confondre avec toute autre maison.Mais Popy savait bien ce qu'elle disait.

- Ce qui me fait penser cela ? -répliqua-t-elle s'avançant d'avantage souriante et calme et pointa du doigt la bête- Le serpent bien sûr. Quels élèves d'erautre maisons pourraient-ils bien envoyer un serpent pour espionner les alentours ? C'était une bonne idée dans tout les cas, j'imagine bien une personne ayant peur d'un tel serpent, courir ou s'exclamer dans tout les sens. -un petit rire s'échappa- Je suis en grande admiration devant toutes sortes d'animaux, je pense qu'il m'en faudra d'avantage pour qu'un crie sorte en moi, -chuchotant- un cri de peur.


La Serdaigle se dirigea vers les statuts, les fixant en silence. Qu'allait donc faire cette personne ? Qui était-elle au fond ? La peur était hors de pensée dans la tête de la bleue argentée qui souriant pensa à diverses choses tout en regardant les statues un peu plus loin.

Edit Allessia : Bonjour Popy, je te rappelle que conformément au règlement RPG, les doubles posts sont interdits. Merci de faire plus attention la prochaine fois. Cordialement.


Dernière édition par Popy Bleu le Ven 20 Déc - 12:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Harel Chaitan
Harel Chaitan
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Près des Sangliers Ailés - Page 2 Empty
Re: Près des Sangliers Ailés

Message par : Harel Chaitan, Ven 20 Déc - 19:17


Piètre argument que celui invoquait par la jeune demoiselle. Il était aisé d'associé tout ce qui ressemblait de prés ou de loin à un serpent aux étudiants de la maison de Salazar Serpentard. Harel ne s'étonnerait pas d'observer des camarades des autres maisons s'en servir. Et puis qu'est-ce que sa répartition venait faire dans la conversation ? En quoi cela avançait-il la blonde d'avoir ce genre de renseignements ? Une manière de normé l'inconnu ? Ou plutôt de rendre connu l'étranger.

La prochaine fois, l'asiatique s'arrangerait pour maîtriser le doloris, le résultat serait le même, mais la fascination de l'insouciante tout à fait différente. Son sourire l'irritait de plus en plus. De ses yeux pétillants, elle scrutait un des deux sangliers ailés. Un idée germa sous ses mèches ébènes arroser par le cheminement de sa réflexion. Finalement, la verte et argent se sentait magnanime. Elle profita que la plus jeune lui tourne le dos pour pointer discrètement sa baguette dans sa direction. Ses lèvres laissèrent échapper dans un souffle : * Levicorpus.

Elle allait permettre à cette tête blonde qu'elle ne connaissait pas d'assouvir sa curiosité de plus prêt, pendant qu'elle vérifierai si les protections magique se mettait en rouge si l'on touchait les limites. L'autre les bras croisés sur son livre, accroché par une cheville, la visage vers le bas se déplaça selon le bon vouloir de Chaitan qui n'écoutait pas ses protestations restant concentrer sur son objectif.
Revenir en haut Aller en bas
Darruis Filgeas
Darruis Filgeas
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Près des Sangliers Ailés - Page 2 Empty
Re: Près des Sangliers Ailés

Message par : Darruis Filgeas, Dim 23 Fév - 16:00


En cette fin de journée plutôt ensoleillée, Darruis et ces potes traînaient près des statues aux têtes de sanglier. Différents élèves passaient à toute heure de la journée par ce point de passage et la bande aimaient animer l’endroit. Ils se lançaient des défis tour à tour et celui qui ne réussissait pas le challenge pouvait être sûr de se retrouver exposer à un gage. Plusieurs défis avaient déjà été lançaient et tous, avaient été réussi jusqu’à présent, mais plus le temps passer et plus les challenges devenaient difficile.

C’était à présent le tour de Darruis, les amis de ce dernier ce concertèrent entre eux pendant cinq petites minutes. Ils lancèrent finalement le jeune sorcier au défi d’embrasser la prochaine passante n’importe quel soit son âge. Sur cette parole ils détalèrent un peu plus loin pour observaient la scène le plus discrètement possible, et ne pas en rataient une seule miette.

Le jeune homme pria pour que la prochaine passante ne soit pas une quinquagénaire, mais il ne voulait pas non plus embrasser une jeune fille de 11 ans ! Ce jeu devint finalement moins intéressant pour Darruis, lui qui avait lancé l’idée commençait vraiment à le regretter. Néanmoins, il avait un honneur et ne voulait pas passer pour un poltron, il fallait réussir ! Après tous ces amis n’avaient pas spécifié où il devait l’embrasser, même si  c’est certain ils ne parlaient pas de la joue.  

Soudain, une passante arriva seul tenant un genre de grimoire entre ses mains. Elle avait l’air ni trop jeune, ni trop vieille plutôt mignonne et arborait fièrement l’uniforme de Poufsouffle. Finalement, ce défi allait peut-être mieux se passait que prévu, il fonça vers la jeune demoiselle et se planta devant elle avec son plus beau sourire :

Permet moi de t’embrasser !  


Dernière édition par Darruis Filgeas le Dim 23 Fév - 23:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
Lizzie Bennet
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Près des Sangliers Ailés - Page 2 Empty
Re: Près des Sangliers Ailés

Message par : Lizzie Bennet, Dim 23 Fév - 23:32


La sortie à Pré-au-Lard, la libération tant attendue par quelques centaines d'élèves, arrivait enfin. Raid chez Weasley's oblige, Elizabeth s'y rendit avec joie. Elle partit le matin en compagnie de son ami Maël, puis le perdit de vue dans la foule. Les milliers de produits insolites proposés par la boutique eurent tôt fait de lui changer les idées. Elle se rendit auprès des vendeurs qui la connaissaient tous, et leur demanda quels étaient leurs dernières créations. De pures merveilles.

Dès le lendemain, elle en avait fait l'essai. Quelques farces plus tard, elle se trouvait à court d'inspiration. Errant à présent dans Poudlard en quête d'aventure, le hasard guida ses pas vers les statues de sangliers ailés, à l'arrière du parc. Un grand blond arborant l'uniforme de Gryffondor et un insupportable sourire crâneur se plaça sur son chemin et lança :

-Permet-moi de t'embrasser.
*Non mais il m'a prise pour quoi, une pute ? Quoique non, il ne propose même pas de me payer, il me voit juste comme un objet. Hautain, fier, et rien dans le crâne.*
Son arrogance suintait toutes les pores de son corps, et Elizabeth eut un rictus moqueur.
-Je ne te le permets pas. J'en ai pas envie.
*En plus t'es moche.* C'était inexact, mais elle méprisait la façon dont il l'avait abordée.
Revenir en haut Aller en bas
Darruis Filgeas
Darruis Filgeas
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Près des Sangliers Ailés - Page 2 Empty
Re: Près des Sangliers Ailés

Message par : Darruis Filgeas, Mar 25 Fév - 15:36


La jeune Poufsouffle avait l’air d’être offusqué par sa demande, c’est certain qu’il n’y avait pas été par quatre chemins, mais il fallait qu’il l’embrasse. Darruis réfléchit vite à une solution qui pourrait jouer en sa faveur, si le sort de l’Imperium était interdit il présentait quand même quelques forts avantages pensa furtivement le jeune sorcier. Peu de solutions s’offrait à lui, soit il l’embrassait avec fougue sans qu’elle ait vraiment le temps de réagir,  il s’exposerait d’ailleurs certainement aux foudres de la demoiselle. Soit il lui révélait le pari et il espèrerait une indulgence de sa part, mais au vu de la situation c’était vraiment mal parti.

Darruis fit le choix de finalement l’embrasser, quitte à se prendre une grande baffe il n’échouerait pas dans son défi. Après tout il ne risquait pas vraiment de la recroiser souvent dans l’école, comparait à sa bande de potes qui ne manqueraient pas de lui rappeler son échec tout au long de l’année.  Il fallait qu’il agisse vite, Darruis n’était pas du genre à tourner autour du pot.

A peine avait-il avancer d'un millimètre, que la jeune sorcière avait sorti sa baguette. Ce geste compliqua la tâche de Darruis qui finalement se ravisa, il allait falloir utilisé une méthode plus subtil face à la jeune Poufsouffle.

" Je te promet que tu le regrettera pas, un bec innocent de même pas une seconde ? Ah j'ai compris tu dois être couple sans doute ?" dit-il avec lassitude en baissant la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
Lizzie Bennet
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Près des Sangliers Ailés - Page 2 Empty
Re: Près des Sangliers Ailés

Message par : Lizzie Bennet, Ven 28 Fév - 23:22


Il se permit d'insister malgré le refus de la Poufsouffle. Il s'approcha d'elle et glissa :
" Je te promet que tu le regrettera pas, un bec innocent de même pas une seconde ? Ah j'ai compris tu dois être couple sans doute ?"
*Parce que ça te regarde, bien sûr ?*
- Ecoute. Non, je ne suis pas en couple mais je suis pas un objet non plus. Je choisis qui j'embrasse, quand je le fais, où, pourquoi. Aucun pauvre con ne dictera ma conduite.

Son ton était froid et ses yeux lançaient des éclairs. Non mais. *I'm not a slut, I just love love,* pensa-t-elle en se remémorant les paroles d'une chanson moldue. Elle se baissa pour ramasser son livre mais surtout s'éloigner du sixième année. Il n'était pas laid, mais ce n'était pas son type de mec. Beth avait un faible pour les bruns, comme Andrew ou Will. Quoique. Finley était blond, lui.

Sa main se resserra sur sa baguette. Au moindre faux pas, le jeune homme serait pétrifié. *Tu parles d'un Don Juan.*
-Et de toute manière, comment oses-tu prétendre que je ne le regretterai pas ? Qu'est-ce qui te fais croire que tu es si désirable ? Je suis prête à parier que ton pouvoir sur la gente féminine est bien limité.
Revenir en haut Aller en bas
Darruis Filgeas
Darruis Filgeas
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Près des Sangliers Ailés - Page 2 Empty
Re: Près des Sangliers Ailés

Message par : Darruis Filgeas, Dim 2 Mar - 1:03


"Et de toute manière, comment oses-tu prétendre que je ne le regretterai pas ? Qu'est-ce qui te fais croire que tu es si désirable ? Je suis prête à parier que ton pouvoir sur la gente féminine est bien limité."

La colère commença à montait en Darruis, en plus d'être vexé il sentait les rires moqueurs et les regards sur lui. Le jeune sorcier ne pouvait s'empêcher de penser à ce qu'il allait devoir subir par ses potes si le défi n'était pas réussi.Elle ne se laissait pas marcher sur les pieds et elle n'avait pas l'air d'avoir la langue dans sa poche. Cette Poufsouffle allait devoir céder de grès ou de force quitte à utiliser la magie.

Finalement, peut-être que ce caractère se révélerait être le point faible de cette demoiselle. En effet, après une brève analyse du moment, Darruis pensa à une idée qui selon lui aurait pu débloquer cette situation.Le jeune homme sorti finalement sa baguette et se mit face à elle, grand, fière, d'un ton assuré il déclara :

"Tu n'as pas l'air de te laisser faire toi... Je dois avouer que ça me plait assez, assura-t-il avec son sourire habituelle. Je vais te proposait quelque chose, il marqua un temps d'arrêt pendant lequel il brandi sa baguette vers elle.
Un duel ! Si tu gagnes, tu n'entendras plus jamais parler de moi, c'est une promesse. Cependant, si tu perds tu devras m'embrasser sans discuter. Rien de bien compliquer, alors qu'est-ce que t'en pense ?"

Darruis comptait sur son esprit de compétitivité, il espérait qu'elle accepterait de lui donner une petite leçon, du moins c'est ce qu'il essayait de lui faire penser.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
Lizzie Bennet
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Près des Sangliers Ailés - Page 2 Empty
Re: Près des Sangliers Ailés

Message par : Lizzie Bennet, Lun 3 Mar - 23:49


"Tu n'as pas l'air de te laisser faire toi... Je dois avouer que ça me plait assez. Je vais te proposait quelque chose, un duel ! Si tu gagnes, tu n'entendras plus jamais parler de moi, c'est une promesse. Cependant, si tu perds tu devras m'embrasser sans discuter. Rien de bien compliquer, alors qu'est-ce que t'en pense ?"

Elizabeth lui rit tout simplement au nez. Sa tirade, du premier au dernier mot, l'amusait. Pourquoi aurait-elle du se laisser faire ? Il ne la connaissait vraiment pas. Qu'avait-elle à faire de l'idée de lui plaire ? Ça n'avait rien d'exceptionnel, elle se moquait bien de l'avis de cet inconnu. Quant à un duel... Pourquoi devrait-elle légitimer le droit du jeune homme de lui lancer le moindre sort ? Il n'avait, à la base, aucun droit sur elle lui permettant de débarquer de nulle part pour l'embrasser. Il promettait qu'elle n'entendrait plus parler de lui, mais elle ne voyait pas pourquoi elle avait du le rencontrer, ni pourquoi il s'entêtait. *Un stupide pari, à coup sûr.* Elle ne le connaissait pas, que pouvait-ce être d'autre ?
Reprenant son souffle, elle répliqua :
-Tu me fais rire. Tu crois pouvoir t'arroger le droit de m'embrasser par la force ? Quel manque de finesse. Et de clairvoyance, car il est probable que je te battrai à plat de couture.

Elle rangea néanmoins sa baguette.
-Mais je ne vois pas l'intérêt de t'humilier devant tes potes. Ils gloussent comme des porcs depuis un moment déjà, ce serait cruel de ma part de t'infliger, en plus, une telle raclée.


Comment sortir de cette étrange aventure sans encombre ? Liz n'en avait pas la moindre idée... Car de toute évidence, sa clémence ne suffirait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Megan K. Hayajân
Megan K. Hayajân
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Près des Sangliers Ailés - Page 2 Empty
Re: Près des Sangliers Ailés

Message par : Megan K. Hayajân, Mer 7 Mai - 21:19


*Aucun post depuis un mois*

Pv: Vesty amour


Adieu, Vestia. Adieu, château. Adieu, Poudlard.


La nuit tombait enfin sur un  Poudlard fleuri. Le printemps s'était installé, et, en ce début de Mai, l'humeur des élèves était au beau fixe. En effet, les grandes vacances arrivaient à pas de géant. Bientôt, ils quitteraient pour deux mois le château qui était devenu au fil des ans une deuxième maison. Les dernières années laisseraient derrière eux ce havre de paix, ou pendant sept ans ils avaient étudié l'art de la magie. Ils avaient suivi des cours, effectué des devoirs, dormi dans des lits à baldaquin, vécu dans un château, rencontré des gens et avait été protégé par les professeur pendant sept longues années. Il était temps pour eux de voler de leurs propres ailes.

Mais pour moi, le dernier jour, c'était aujourd'hui. Bien sur, je n'avais mis personne au courant. C'était inutile. Je voulais partie sans que personne ne le remarque. Je voulais quitter Poudlard aussi silencieusement qu'une ombre. Les souvenirs que j'avais ici, jamais je ne les oublieraient. En première année, j'avais balancé une fille dans le lac. L'année d'après, j'avais dansé la macarena sur la table des Poufsouffles. En troisième année, j'avais glissé une couleuvre dans le lit d'un des garçons. Sa virilité avait été remise en doute par les cris qu'il avait poussé. L'année suivante, j'avais infiltré le bureau de la concierge pour y récupérer quelques objets perdus. Un an plus tard. J'y retournais pour récupérer quelques dossiers. Et enfin, en septième année, ma vie avait basculé. J'avais intégré l'équipe de Quidditch, m'étais fiancé, puis séparé de ce garçon, j'avais tagué les murs de Poudlard, livery le Front de libération des Chocogrenouilles et finalement, tué mon frère.

Il était grand temps, je crois, de quitter l'école. J'allais partir autour du monde, me cultiver, approfondir ce que j'avais acquis ici, et surtout le mettre en pratique. Je voulais voir la vie autrement, et faire la paix avec moi même. Moi qui suis un monstre. L'assassin de mon frère, Georgio. J'avais donc, depuis plus d'un mois, prévu mes adieux à Poudlard.

Il est minuit. Je quitte pour la dernière fois mon lit que je refais. Je récupère dans un placard ma valise déjà prête que j'avais pris le soin de camoufler: inutile d'alerter les autres. Je me retourne, une fois sur le palier, pour contempler le dortoir. J'ai été heureuse, ici. Mais c'est la fin. Je ferme la porte, le cœur serré. Une fois dans la salle Commune, j'ai un sourire attendri. Un petit deuxième année est la, endormi devant le feu flamboyant de la cheminée. C'est donc à pas de loup que je rejoins l'entrée. Les Serpentards vont me manquer. La Salle commune, ses lueurs vertes tamisée, les bêtes que l'ont y voit, sous le lac. Tout. Les Sinoples et argents vont me manquer. J'avance dans les cachots. Lentement, j'effleure la pierre du doigt. Je ne pensais pas, il y a sept ans,  quitter ainsi le château. Je passe devant la salle de potions, ou tout est calme. Je remonte. Heureusement, il n'y a personne, dans les couloirs. Peu à peu, je me rapproche de la sortie. Je ne remonterais plus jamais le grand escalier de marbre. Je ne rentrerais plus jamais dans la bibliothèque. Je ne mangerais plus jamais dans la Grande Salle. Je ne serais plus la bienvenue à Poudlard...

Je sors dehors. Je passe par le potager, où le pollen me taquine les narines. Je suis enfin dehors, dans le parc. Les étoiles scintillent dans le ciel noir d'encre. La lune, pale silhouette ronde, éclaire le lac et lui donne l'apparence d'un miroir. La forêt interdite, effrayante masse d'arbre ombrageuse, me rappelle elle aussi quelques excursions pourtant prohibées. Oh, qu'importe. Je me perds dans la contemplation du passé. J'arrive alors vers la statue du sanglier ailé.

Nous y voilà donc. J'embrasse une dernière fois du regard le château aux tours acérées. Lentement je me détourne. Et puis des bruits de pas. Une respiration sacadée. Je savais qu'elle devinerais. Je savais qu'elle viendrais. Je me tourne vers la Poufsouffle qui arrive, le cœur battant sans doute à mille à l'heure.

-Vestia!

Je ne sais pas quoi faire, je ne sais pas quoi dire. Ces adieux là sont déchirant. C'est sans doute la dernière fois que je la vois, elle. Sans doute l'une de mes meiilleures amies. Vestia Wind Anterton. Une jaune et noire adorable à la plastique de poupée de porcelaine. Les cheveu bruns et les yeux bleus. Je m'approche d'elle, hésitante. D'une main coupable, je replace une même de ses cheveux.

-Tu n'aurais pas du venir. Tu risques d'avoir des ennuis...

Stupide. Je suis stupide. Je ne la reverrais jamais et je lui reproche d'être là. Je perds mes mots. Pour la première fois, je sens que c'est vraiment la fin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Près des Sangliers Ailés - Page 2 Empty
Re: Près des Sangliers Ailés

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 13

 Près des Sangliers Ailés

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.