AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc
Page 4 sur 13
Près des Sangliers Ailés
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11, 12, 13  Suivant
Clarissa Samson
Serpentard
Serpentard

Près des Sangliers Ailés - Page 4 Empty
Re: Près des Sangliers Ailés

Message par : Clarissa Samson, Dim 21 Sep - 21:49


Désolé pour mon temps de réponse

A une certaine heure. D'une certaine journée qui se déroulait plus ou moins après le bal. Clarissa était accompagnée de quelqu'un. Une tignasse féminine d'à peu près ça taille. Probablement de son âge. En fouillant un peu dans ça tête la préfète reçut d'abord une plainte douloureuse de son cerveau et ensuite quelques images de sa soirée. De la porcelaine en miette, de l'alcool, un tourbillon semblable au siphon des toilettes qui était probablement un transplanage et la tête de l'autre fille. Après vérification c'était Heather. Elle avait un peu fait la java ce soir là.
La vision de la vert et argent était assez trouble. A vrai dire elle ne voyait pas vraiment les formes et se contentait de suivre ce qui ressemblait à la silhouette de sa collègue. De près elle pouvait encore deviner à quoi ressemblait son champ de vision c'est pourquoi elle suivait son amie d'assez près. Cette dernière faisait des boulettes mais Clarissa n'était pas en reste. Elle reproduisait chacune des sienne et en rajoutait en tombant régulièrement et en parlant seule. Elle ne comprenait pas ce que disait sa collègue et quand cette dernière rentra dans ce qui était vraissemblablement un pilier de pierre, Samson continua son chemin au hasard vers le château comme une taupe géante ayant perdue son chemin. Elle entendait les éclats de voix d'Heather et se contenta d'y répondre :

C'est par là peut-être ! Mais je sais pas si on va dans la bonne heure de direction.

Effectivement, comme l'a dit un grand capitaine pirate, "Ce que tu dis n'a aucun sens" Clarissa.
Revenir en haut Aller en bas
Damien J. Eales
Damien J. Eales
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Près des Sangliers Ailés - Page 4 Empty
Re: Près des Sangliers Ailés

Message par : Damien J. Eales, Ven 26 Sep - 17:29


--------Déception. - [PV avec Heather Wells & Clarissa Samson.]



Où était-elle ? Cette question était devenue une sorte de tortionnaire, celle qui n'a de cesse de me torturer mentalement depuis l'instant où l'attaque de la Grande Salle avait eu lieu... je ne savais même pas dire combien de temps s'était écoulé depuis cet instant... bien trop, évidement... Où était-elle ? La fameuse question à laquelle j'aurais aimé avoir la réponse pour mettre fin à cet instant où je me sentais totalement impuissant, où je n'étais devenu qu'un simple spectateur des évènements, incapable d'agir et de la retrouvée dans ce château où elle devait probablement se trouvée... non, où elle se trouvait ! Je refusais de songer à l'impensable, pas après toutes les pertes que j'ai déjà subis par le passé, pas elle... Je ne savais même plus ce que je devais faire, je ne savais même plus où je me trouvais en ce moment... à Poudlard bien entendu, mais c'est comme si le connu devenait peu à peu l'inconnu... ne pas savoir ce qui était arrivé à ma petite amie me rendait tout bonnement fou, oui, c'était le terme le plus approprié je crois... à genouillé dans un endroit inconnu, ma valise gisant à mes côtés, j'essaie de rassembler le peu d'esprit qu'il me reste pour me remettre sur pied, agrippant la poignée de cette valise dont le poids me laisse deviner que toutes mes affaires se trouvent à l'intérieur. Et c'est alors que sans but, je me mets à errer dans ce lieu qui commence à se préciser un peu plus.... la forêt interdite ? Mais que suis-je venu faire ici ? Je ne me souviens même pas... le fait de ne pas trouver Heather m'a sans doute causé un choc, je ne vois que ça.



D A M I E N ---E A L E S
Qu'est ce que...


Un liquide chaud coule lentement le long de ma joue... du sang ? Touchant le côté de mon crâne, je peux alors constaté une plaie assez fraiche que j'ai du me faire en venant ici et en perdant mon sang froid, probablement. Elle ne semble pas être bien profonde et de toutes façon, je m'en moque bien. Je n'ai absolument aucune importance à mes yeux, tout ce qui m'importe, c'est de retrouver la préfète des vert et argent, je n'avais plus que ça en tête, le restes, je m'en fichait royalement. Une fois sortis de la forêt interdite, je me mis à marcher de façon purement aléatoire, n'ayant aucune idée de ce que je pouvais bien faire. Ceci dura un long moment, du moins, c'est ce que je pensais, mais alors que je marchais, quelque chose attira mon attention... un peu plus loin se trouvaient deux filles et l'une d'entre elles se trouvait être...


D A M I E N ---E A L E S
Heather ?


Il n'en fallait pas plus pour que je reprenne mes esprits d'un seul coup, fonçant du plus vite que je le pouvais en direction de ma petite amie. Dieu merci, elle n'avait rien ! Elle devait sans doute se trouver en dehors de Poudlard et... le sourire qui venait de se dessiner sur mes lèvres disparu et je m'arrêta dans mon élan, moi qui était prêt à l'embrasser, me contenant de la regarder dans les yeux... c'est une blague, hein ? Je reconnais bien cette odeur, je ne peux absolument pas me tromper là-dessus... donc, pendant que je retournais tout ce foutu château à sa recherche, elle, s'amusait bien dans les bars à descendre je ne sais quel boisson alcoolisée en compagnie de... de... c'est qui déjà elle ? J'en sais absolument rien et je ne veux même pas savoir ! Mon regard était toujours plongé dans celui de ma petite amie qui, pour la première fois, me décevait énormément, à un point où il valait mieux qu'elle évites de m'adresser la parole...


D A M I E N ---E A L E S
Bon... je crois que je vais quitter Poudlard un peu plus tôt que prévu et par mes propres moyens... ça vaut mieux...


DAMIEN J. EALES.--------

Revenir en haut Aller en bas
Heather Wells
Heather Wells
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Près des Sangliers Ailés - Page 4 Empty
Re: Près des Sangliers Ailés

Message par : Heather Wells, Dim 5 Oct - 1:22


Finalement, le ciel finit par se fixer et les nuages cessèrent de tourner en rond. Roulant sur le ventre d'une manière tout sauf sexy, elle se releva. Mais ses membres ne semblaient pas réagir comme elle le voulait. Elle avait l'impression qu'un de ses bras était plus long que l'autre et cela expliquait le fait que même à quatre pattes, elle avait du mal à se relever. S'agrippant contre la pierre qui l'avait précédemment fais chuter, elle finit néanmoins par se redresser. Au loin, elle entendit quelqu'un l'appeler. Elle reconnaissait plus ou moins la voix et se tourna vivement dans sa direction. Mais le geste fut trop brutal si bien que tout se remit à tanguer. Elle ferma les yeux, toujours solidement accrochée au pilier. Lorsqu'elle rouvrit les paupières, elle vit son magnifique petit-ami devant elle. Lui avait-elle déjà dit qu'il était vraiment trop beau ? Mais pour une raison qui lui était parfaitement inconnue, le Gryffondor la regardait avec déception. Déclarant vouloir rentrer chez lui plus tôt, il fit demi-tour et prit la direction du château.

Mais la brune ne voulait pas le laisser partir, elle voulait qu'il reste près d'elle. Alors elle le rattrapa en courant, trébuchant à nouveau, elle se rattrapa en s'accrochant au bras de Damien. Elle ne s'excusa pas pour cela, car ça ne lui était même pas venu à l'idée qu'elle avait pu lui faire mal. Ses yeux émerveillés plongèrent dans ceux, azures, de l'homme qu'elle aimait. Elle se colla à lui et, dans une étreinte, lui vola un baiser.

- Tu sais que t'es beau, lui souffla-t-elle son haleine alcoolisée au visage. T'es pas obligée de partir tu sais. Si tu veux qu'on soit que tout les deux, Clarissa peut très bien se barrer, hein Clarissa ?

Elle se rendit soudain compte qu'elle ne savait même pas où se trouvait la verte et argent en question. Il lui avait semblé qu'elle était partie en tête, mais pourquoi ne la voyait-elle plus ? Au pire, c'était pas une grande perte. Elle se trouverait bien une autre partenaire de beuverie. La Préfète resserra alors ses bras autour de la taille du rouge et or, posant également sa tête tout contre son torse.
Revenir en haut Aller en bas
Clarissa Samson
Clarissa Samson
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Animagus : Martinet noir


Près des Sangliers Ailés - Page 4 Empty
Re: Près des Sangliers Ailés

Message par : Clarissa Samson, Sam 11 Oct - 16:40


Le monde était décidément bien différent avec quelques verres dans le gosier. Heather était quelque part. Pas vraiment ici mais peut-être pas là. Clarissa n'avait pas le courage de regarder derrière elle, déjà qu'elle ne voyait pas clairement ses pieds, que sa trajectoire était incertaine, qu'elle manquait de trébucher à chaque pas et que la lucidité n'était pas au-rendez il valait mieux qu'Heather se débrouille seule, elle ferait sûrement mieux que Samson l'une étant plus habituée que l'autre à l'alcool. Après plusieurs minutes qui correspondaient à une avancée ou un recul ou une déviation d'environ un pas et demi, le nom de sa collègue retentit aux oreille de Clarissa qui l'entendant se retourna en plein milieu d'un pas. La tête tournée vers la gauche elle tomba s'écrasant au sol. Un silhouette masculine se déplaçait vers le portail aux sangliers et commença à parler à ce qui semblait être Wells. La seule chose que la brune comprit fut un "hein Clarissa ?". Toujours la joue contre le sol, n'ayant pas la force de se relever :

Ouaip grave ! J'confirme ! Dit-elle levant un bras et tendant le pouce. Avant de retomber.

Le sol n'était pas si inconfortable, Clarissa décida d'y commencer sa nuit, ce ne serait pas plus mal, elle laisserait les deux autres discuter et avec un peu de chance Heather la ramasserait en partant et au pire eh ben ce ne serait pas grave. Elle avait besoin de dormir. Beaucoup. Elle elle commença.
Revenir en haut Aller en bas
Damien J. Eales
Damien J. Eales
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Près des Sangliers Ailés - Page 4 Empty
Re: Près des Sangliers Ailés

Message par : Damien J. Eales, Mer 15 Oct - 16:59


--------Déception. - [PV avec Heather Wells & Clarissa Samson.]



M'apprêtant à m'en aller, ne voulant pas rester une seconde de plus auprès de ma petite amie après toutes cette suite d'évènements. Néanmoins, je pris tout de même la peine de me retourner en entendant des bruits de pas derrière moi, tombant nez à nez avec une Heather qui manqua de faire un tête à tête avec le sol, s'accrochant de justesse à mon bras avec une délicatesse digne d'un troll. Son regard plongea dans le mien qui était toujours aussi dur que quelques instants auparavant, ce n'était certainement pas en me faisant les yeux doux qu'elle allait réussir à tout me faire oublier, alors là, elle se trompait lourdement ! La Verte et Argent se colla ensuite contre moi et m'embrassa sans que je ne puisse faire quoi que ce soit. C'était sans doute le pire baisé de toute ma vie, rien que de sentir son haleine fortement alcoolisé me donnait la nausée à moi qui avait pourtant l'habitude de ce genre de chose... ça voulait tout dire concernant sa consommation... elle tenta ensuite de s'exprimer du mieux qu'elle pouvait, tout en me faisant sentir son haleine fétide qui me fit reculer légèrement la tête. Elle était totalement à côté de la plaque... à tel point que, sans que je ne puisse me réprimer, je me mis à rire d'un rire qui était tout sauf joyeux. En vérité, j'irais même jusqu'à dire que cela me donnait un air de psychopathe, mais après tout, entre l'ivrogne et le taré, il faut croire qu'on faisait la paire. L'autre fille elle, était dans un état tout aussi pitoyable que ma moitié, mais de toutes façon, je me moquait bien d'elle, me concentrant sur la préfète pour lui répondre sur un ton parfaitement ironique.


D A M I E N ---E A L E S
Rester rien que tout les deux ? Comme hier soir lors du bal ? Non, mieux encore... Rester tout les deux comme lorsque le château s'est fait attaqué et que je cherchais partout une connaissance qui, elle, s'en foutait totalement et faisait la tournée des bars ! Mais c'est une excellente idée, "chérie" !


La colère montait de plus en plus et bientôt, il ne ferrait nul doute qu'elle prendrait le pas sur ma personnalité qui s'effaçait petit à petit ce qui ne présageait rien de bon pour elle. Jamais elle ne m'avait vue en colère jusqu'à maintenant et après ça, nul doute qu'elle ne voudra plus jamais me voir dans cet état. Sans chercher à repousser Heather - pour le moment du moins - mon regard s'attarda sur l'autre fille - qui répondait au nom de Clarissa d'après ce que j'avais entendu - et qui semblait être ailleurs. Néanmoins, je m'adressa tout de même à elle afin de continuer sur la carte de l'ironie.


D A M I E N ---E A L E S
Hep, Clarissa ! T'aimes bien boire ? Non, enfaite, perds pas ton temps, j'ai ma réponse simplement en te regardant. Ça te dit qu'on se fasse la tournée des bars de Pré-Au-Lard... non que dis-je... de l'Angleterre pendant qu'on laisse Heather ici et qu'on revient la voir seulement dans deux jours ? Moi j'suis partant en tout cas !


Je ne savais pas trop si Heather le prendrait mal avec le taux d’alcoolémie qu'elle avait dans le sang, mais si c'était le cas... tant mieux ! Que ça la fasse réfléchir un peu, ça lui ferait pas du tord. Souhaitant continuer sur ma lancée, mon regard croisa celui de la préfète à qui j'affichais un sourire sonnant particulièrement faux, approchant mon visage du sien pour faire mine de l'embrasser et m'arrêtant à seulement quelques centimètres pour lui parler, ce sourire toujours dessiné sur mes lèvres.


D A M I E N ---E A L E S
Bien entendu, si tu ne veux pas que je partes avec elle pour boire comme un poivrot, tu peux le dire hein... Oh, suis-je bête, apparemment, dans ces cas-là, on se fout totalement de ce que peut penser l'autre ! Désolé ma belle, c'est pas contre toi, j'me contente juste de suivre les règles que tu as apparemment établies.


DAMIEN J. EALES.--------

Revenir en haut Aller en bas
Heather Wells
Heather Wells
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Près des Sangliers Ailés - Page 4 Empty
Re: Près des Sangliers Ailés

Message par : Heather Wells, Mar 21 Oct - 13:03


Alors que la Préfète était confortablement installée sur le torse musclé de son petit-ami, celui-ci eut un rire sans joie. Étonnée, quoi que légèrement blessée aussi, elle recula pour observer Damien. Et elle vit un visage qu'elle reconnaissait à peine, ses traits étant durs et moqueurs. Sa voix était tout sauf tendre lorsqu'il lui expliqua qu'il l'avait cherché partout lors de l'attaque du château alors qu'elle se purgeait le gosier avec tout l'alcool qu'elle avait put trouver. Mais Heather ne savait pas du tout de quoi il parlait, et pourquoi cela le mettait en colère. Et le dernier mot de sa tirage, "chérie", fut prononcé sur un ton presque méprisant et elle le reçu comme un coup de poing. Elle peinait à respirer calmement, l'alcool ne l'aidait pas à comprendre la situation, et pour arranger le tout, elle sentait les larmes envahir ses yeux. Elle renifla bruyamment, tentant de reprendre le contrôle sur son visage et ses larmes, refusant par fierté de pleurer, même devant son petit-ami.

Le Gryffondor proposa ensuite à Clarissa de faire la tournée des bars de l'Angleterre et revenir chercher la verte et argent au bout de deux jours. La brune posa sur lui un regard vide de lucidité. Les pensées s'écrasaient les unes sur les autres dans l'esprit de la jeune femme qui ne parvenait pas à tirer le moindre cheminement de pensées cohérent. Pourquoi soudainement voulait-il partir avec Clarissa pour boire dans des bars alors qu'il ne la connaissait même pas ?

Soudain, il s'approcha pour l'embrasser. L'Irlandaise était complètement perdue, elle ne comprenait plus rien. Sauf que Damien se stoppa quelques centimètres avant que leurs lèvres ne se touchent. Il affichait un mauvais sourire avant de lui demander si ça la gênait qu'il fasse cela. Avant de faire marche arrière, et de déclarer qu'en fait, il ne faisait que suivre les règles que la brune avait soit disant installées.

Heather déglutit bruyamment, son regard ne pouvait quitter celui du rouge et or. Comme ça, il lui faisait un peu peur, bien qu'elle ne pouvait pas se l'admettre. Et depuis quand pleurait-elle ? Son visage était inondé de larmes désormais... Son état physique autant que moral était pitoyable, et ça n'allait très certainement pas en s'arrangeant. La seule chose qu'elle avait plus ou moins comprit, c'était que Damien était très énervé contre elle... Intimidée et incertaine, elle finit néanmoins par poser sa main sur l'avant-bras de son petit-ami. Elle espérait que ce geste d'affection parviendrait à le calmer. La voix brisée par l'émotion, elle ajouta :

- Je... je comprend rien... de quoi tu parles ?
Revenir en haut Aller en bas
Damien J. Eales
Damien J. Eales
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Près des Sangliers Ailés - Page 4 Empty
Re: Près des Sangliers Ailés

Message par : Damien J. Eales, Mar 21 Oct - 22:38


--------Déception. - [PV avec Heather Wells & Clarissa Samson.]



La colère était en train de me faire changer totalement, devenant petit à petit tout le contraire de ce que je pouvais être d'habitude. En temps normal, voir Heather dans un tel état m'aurait sans doute directement calmé et m'aurait même fait culpabilisé en voyant cette fille que j'aime s'effondrer en larme. Mais là... en cet instant précis, je ressentais une profonde satisfaction d'avoir brisé aussi simplement quelqu'un d'aussi fort que ma petite amie. Alors que je souhaitais m'arrêter là et m'en aller tranquillement, il fallait absolument que la Verte et Argent persiste en pensant qu'elle pouvait m'apaiser. Oh non... tu te trompes ma grande ! Rien ni personne ne pourrais me calmer en cet instant, alors, pour ne pas arranger ton cas, tu ferrais mieux de me laisser partir sans ajouter le moindre mot. Mais il faut croire que c'était trop lui demander étant donné que sa main s'était posée sur mon avant bras et qu'elle osait, en plus de ça, me dire qu'elle ne comprenait pas ce qui se passait, me demandant de quoi je parlais... elle ne manquait pas de culot celle là ! Une fois de plus, je me mis à rire de la même façon que tout à l'heure, à la différence prêt que ce rire dura bien plus longtemps et se trouvait être encore plus effrayant. Elle allait finir par me rendre fou... littéralement ! C'est alors que je me stoppa net, mes traits se durcissant instantanément et c'est alors que je fis un geste qui ne me ressemblait absolument pas : je la gifla. Je n'avais même pas pris la peine de retenir ma force dans cette gifle qui avait contenue toute la colère que je pouvais ressentir en ce moment bien que je regretterais sans doute énormément ce geste une fois calmé. Et là, maintenant, tu comprends ?  Sans même lui donner le temps de réagir à tout cela, mon visage s'approcha du sien, la fixant droit dans les yeux avec un regard qui était à milles lieux de celui qui lui était d'habitude réservé.


D A M I E N ---E A L E S
Tu ne comprends rien ? Mais c'est bien ça le problème, tu ne comprends absolument rien à rien ! Sais-tu ce que ça signifie "être en couple" ? Car bizarrement, je commences à avoir quelques doutes là-dessus... Si tu savais ce que cela signifiait, je ne penses pas que tu m'aurais abandonné lors du bal et mieux encore, tu aurais préférer passer ta dernière journée ici avec ton petit ami au lieu de la passer avec une ivrogne... puis tu la connais même pas en plus !  


Ce n'était que maintenant que ce "détail" me frappait et cela n'arrangeait absolument rien au cas d'Heather. Préférer passer son temps avec une illustre inconnue plutôt qu'avec moi... bravo, j'applaudis ! Une voix dans ma tête me disait que j'en avais assez fait comme ça et que je ferais mieux de partir avant d'aller trop loin, mais une part de moi avait envie de lui faire endurer cette même souffrance que j'avais pu ressentir lorsque, durant l'attaque de Poudlard, je fouillait tout le château à sa recherche, allant jusqu'à me torturer psychologiquement en imaginant le pire alors que madame était simplement en train de s'amuser...  décidant de rester auprès d'elle, je la força à me regarder dans les yeux en étant cette fois-ci très doux, aussi paradoxal que cela puisse paraitre. Mais même cette douceur n'était pas naturelle et ne pouvait pas effacer le fait que j'étais sur le point d'exploser comme jamais.


D A M I E N ---E A L E S
As-tu au moins la moindre idée de ce qui s'est produit ici ? Les Mangemorts ont attaqués le château, il y a eu des blessés, des morts même... à chaque instant, chaque secondes, je pensais à toi. Je voulais te retrouver au plus vite pour te savoir en sécurité, mais je ne t'ai jamais retrouvée. J'étais mort d'inquiétude pendant tout ce temps, j'ai même penser que je ne te reverrais plus jamais... sais-tu à quel point cette pensée était horrible pour moi ? Et toi... toi... pendant tout ce temps, tu t'amusais bien en dehors du Poudlard, sans même prendre la peine de me prévenir, moi, ton petit ami ?! Comment t'aurais réagis dans la situation inverse, hein ?!


Alors qu'au début, j'avais pris la peine de lui parler d'un ton lent et incroyablement calme, mes deux dernières phrases avaient été prononcée avec une agressivité bien plus prononcée que tout ce que j'avais pu dire ou faire jusqu'à maintenant. Relâchant ma petite amie, je commençais alors à faire quelques pas pour mettre de la distance entre elle et moi, passant face à elle pour me diriger vers la sortie du château afin de le quitter une bonne fois pour toutes. Quel dommage que toutes ces années passées dans ce château prennent fin sur des évènements pareil... d'abord l'attaque et maintenant ça... néanmoins, je fini par me stopper, tournant simplement la tête pour observer Heather par dessus mon épaule et lui dire quelque chose que je regretterais sans doute lorsque j'aurais enfin repris pleinement mes esprits.


D A M I E N ---E A L E S
Tu sais quoi ? Plus le temps passe, plus j'en viens à penser que ce que j'éprouve pour toi n'est pas réciproque, que tu te berces juste d'illusions. J'en viens même à douter concernant notre couple, ne sachant même plus si au final, c'était une bonne idée ou non.


DAMIEN J. EALES.--------

Revenir en haut Aller en bas
Heather Wells
Heather Wells
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Près des Sangliers Ailés - Page 4 Empty
Re: Près des Sangliers Ailés

Message par : Heather Wells, Sam 25 Oct - 1:36


J'emprunte un peu du libre-arbitre pour clore le rp, si problème, MP Wink

L'alcool empoisonnait peut-être son cerveau, mais Heather voyait bien que quelque chose était différent chez son petit-ami. Son regard, son rire... Tout était emprunt d'une colère que jamais elle n'avait pu penser lui être réservé. Lui, qui s'était toujours montré gentil et respectueux envers elle, montra là une tout autre facette. Et pas une seconde elle ne s'était attendue à cette violente claque qu'il lui donna. Sa pommette et sa mâchoire furent subitement douloureuse. Les larmes redoublèrent alors sur son visage. Mais Damien n'en avait pas fini là. Il continua de l'accabler, encore et encore. La Préfète peinait à suivre, se remettant à peine de l'état de choc dans lequel l'excès de violence du rouge et or l'avait plongé.

Il lui expliqua ce qu'il s'était produit pendant son absence, l'attaque des mangemorts. Qu'il avait été fou d'inquiétude pour elle. Mais la colère reprit le dessus et il lui cria dessus comme il ne l'avait jamais fait auparavant. Et la forcer à le regarder dans les yeux, pour qu'elle fasse bien face à sa colère, c'était atroce pour elle. Il finit enfin par la lâcher. Puis au bout de quelque pas, se retourna vers elle. Ce qu'il lui dit à se moment-là lui coupa la respiration. Elle attendit qu'il reprenne sa route vers le château et la Serpentard se laissa tomber sur le sol dur. Jamais, depuis la mort de sa mère, elle ne s'était trouvée dans un tel état de chagrin. Ce que son petit-ami lui avait dit, le fait qu'il doutait des ses sentiments, qu'il n'était plus vraiment sûr qu'elle l'aimait vraiment, c'était bien pire que tout ce qu'il lui avait dit auparavant. La Sixième année se laissa aller à ses larmes et à son chagrin. Quand elle se sentirait prête et calmée, elle irait réveiller Clarissa et elles rentreraient au château. Mais pour l'instant, elle ne voulait pas qu'elle la voit dans cet état.

Fin du RP
Revenir en haut Aller en bas
Lilith Bee
Lilith Bee
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Près des Sangliers Ailés - Page 4 Empty
Re: Près des Sangliers Ailés

Message par : Lilith Bee, Mer 3 Déc - 16:00


PV avec Sunny Potter

Libre Arbitre de Sunny Potter sous sa forme animale autorisé.

Lilith était songeuse ce soir. la nuit d'hiver était tombée rapidement sur le parc du château, et elle en avait profité pour sortir prendre l'air avant que les portes ne se ferment. Sans réfléchir de l'endroit où la menaient ses pas, la jeune sorcière marchait juste droit devant elle.
Elle avait de plus en plus besoin de ses moments de solitude, et elle s'éclipsait dès qu'elle pouvait entre deux cours et deux mauvais coups.
Bien qu'elle donne le change de manière assez impressionnante dans la vie de tous les jours, ses cauchemars ne la quittaient pas, et les cernes qui soulignaient ses yeux verts témoignaient de ses nombreuses insomnies.
Ce qui l'obsédait tant? Le sang. La mort. Son tout nouvel engagement dans un groupe illégal.
A aucun moments elle ne pouvait s'imaginer ce qu'elle serait une semaine plus tard. Elle était dans une spirale où tout allait toujours plus vite et l'esprit pourtant vif de la rouge et or ne pouvait plus suivre.
Cet engrenage, elle l'avait pourtant appelé de ses voeux depuis la rentrée: ne pas penser à la mort de son père, ne pas laisser une seconde de repos à son cerveau, ne pas laisser affluer les images des obsèques, de sa mère en pleurs, de son frère qui sanglote sans trop comprendre... Oublier sa propre réaction, son visage de glace et la douleur dans les mâchoires à force de trop retenir la moindre émotion.

Oui, Lilith avait voulu oublier tout ça dans le monde des sorciers. Avant de sortir elle avait écrit une lettre à sa mère. Depuis sa dernière missive, elle était devenue une meurtrière, s'était acoquinée avec un étrange Russe qui était maintenant son professeur, et s'était engagée dans l'Ordre du Phénix. Pourtant elle avait simplement écrit en français:

"Tout va bien ici. Les cours sont intéressants et les professeurs nous ensevelissent sous les devoirs. Je ne rentrerai pas pour Noël. Embrasse Nicolath pour moi.
Grosses bises. "




Elle ne rentrerait pas pour Noël. Et sa mère allait lui en vouloir. Ca aussi elle comptait l'oublier.
Mais en ce moment même, alors qu'elle se baladait après son passage à la volière, elle sentait les yeux lui piquer. Ses mâchoires se contractèrent comme à chaque fois qu'un signe de faiblesse semble poindre.
Lilith regarda autours d'elle. Elle était à coté des sangliers ailés, et personne ne semblait être dans les parages. Elle s'assit et laissa cours à ses larmes. La dernière fois qu'elle avait sentit une larme couler le long de sa joue, elle avait les mains pleine du sang d'un mafieux moldu.
Aucun sanglot ne secouait le dos de la jeune sorcière, mais les larmes ne s'arrêtaient plus de couler. La sensation était même plutôt agréable!

Au bout de quelques minutes, qui lui parurent des heures, le flot de ses yeux se calma, et elle remonta ses genoux vers elle, posant son menton sur ces derniers. La nuit était maintenant encore plus noire qu'auparavant, mais la lune permettait à la Gryffondor d'entrevoir ce qui se passait autour d'elle.
Un éclat blanc qui se rapprochait d'elle attira alors son attention. Vu la vitesse et le gabarit, il s'agissait d'un animal. Ce dernier ne l'avait surement pas remarquée dans sa tenue sombre, aussi ne bougea-t-elle pas pour observer le mammifère à loisir sans l'effrayer.
En plissant les yeux, elle réussit à reconnaitre une sorte de renard, au pelage clair et à l'allure majestueuse.
Ce dernier ne l'ayant pas remarqué, il s'approcha d'elle sans le vouloir, se laissant emporter par un jeu de cache cache qui semblait être fort amusant, avec un corbeau!
Lilith retint un petit rire, ce qui ne manqua pas d'alerter le renard au pelage lunaire sur une présence humaine.
Se rendant compte de son erreur, la sorcière mis la main sur la bouche et ne lâcha plus la bête des yeux, se préparant à la voir fuir, ou bien à se faire attaquer. Malgré tout, elle n'avais pas peur, elle se sentait comme hypnotisée par ce bel animal qui se tenait maintenant droit devant elle...
Revenir en haut Aller en bas
Sunny Potter
Sunny Potter
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Animagus : Corsac


Près des Sangliers Ailés - Page 4 Empty
Re: Près des Sangliers Ailés

Message par : Sunny Potter, Jeu 4 Déc - 16:40


Depuis qu'il avait réussi sa première transformation animal, bien avant de passer son examen pour avoir le statu légalement, le jeune homme avait très souvent envie de se transformer. D'ailleurs, il avait la particularité de ne plus dormir énormément. En effet, sans compter sa manie de passer la plupart de ses soirées dans les bars à draguer des inconnues pour son seul plaisir, il passait maintenant les rares soirées où il était seul dans la peau d'un magnifique animal canin.

Ce soir-là, Potter ne changea pas ses habitudes, décidant de partir pour près-au-lard. Après avoir pris le magicobus devant le manoir des Malefoy, où il vivait avec sa mère le temps de se trouver une habitation bien à lui et être arrivé à Près-Au-Lard, Sunny prit la direction de Poudlard. Il savait très bien qu'il ne pourrait pas pénétrer dans l'enceinte du château facilement, mais il voulait, même de loin, le revoir. Arrivé sur le sentier qui y menait, le jeune homme ferma les yeux, se concentrant. Il oublia tout ce qui se trouvait autour de lui, cherchant son ami, son confident, son âme-sœur et, au bout de quelques secondes, qui lui parurent des heures, il le trouva enfin. Deux mondes s'entrechoquant pour fusionner, quand le jeune homme rouvrit les yeux, il n'était plus un homme. Non, il était de nouveau un magnifique renard des steppes.

Sous sa forme animal, Sunny décida de courir le plus rapidement possible pour avoir la joie de voir le château avant que la nuit ne soit totalement noire et que les lumières ne s'éteignent. Quand le corsac arriva au portail, où les Sangliers ailés trônaient, il releva la tête, ses yeux bleus glacés tournés vers la haute silhouette de la battisse. Il resta ainsi quelques minutes avant de finalement se détourner de son objectif, son regard étant attiré par un volatile noir, un corbeau, qui avait l'air de le narguer. Grognant doucement, laissant ses instincts d'animal prendre le dessus sans pour autant se laisser submerger par eux, Potter partit à la poursuite de l'animal qui s'envola, partant se cacher plus loin. Les deux animaux continuèrent de jouer à ce jeu étrange, Sunny courant après le corbeau pendant un moment, avant que le renard entende un bruit étouffé vers le portail. Se retournant directement, ses sens aux aguets, il remarqua alors la présence d'une humaine.

Tous les sens et l'instinct de l'animagus lui criaient de fuir, pourtant, il en était incapable. Ses yeux bleus plongés dans la couleur vert-d'eau de cette étudiante... Cette couleur qui lui rappelait la couleur des yeux d'une gamine qu'il avait connue quand il était à Poudlard. Les yeux de la fille avaient la forme et la couleur que les yeux prenaient après avoir pleuré. Avait-elle des problèmes ? Les instincts de Gryffondor, grand sauveur de l'ombre de Poudlard, n'ayant jamais quittés le vendeur de la Boutique d'Animaux Magiques, il se décida de se rapprocher. Une patte après l'autre, très doucement. Si la fille faisait le moindre mouvement suspect, il fuirait sans aucune hésitation et sans se retourner.

Finalement, ses yeux bleus toujours encrés dans ceux de l'adolescente, l'animal gratta le portail avec sa patte gauche. Il n'avait pas vraiment compris pourquoi il avait fait cela, mais cela avait été naturel pour lui. Comment le prendrait-elle ? Après avoir réfléchie quelques secondes, l'animal baissa les yeux vers le sol. Il pouvait toujours creuser un tunnel rapidement pour la rejoindre... Le problème, c'est qu'il ne savait pas s'il y avait des protections contre les animagus autour de Poudlard, pour les empêcher d'entrer ou si sous forme animal, il ne craignait rien. Non, il ne préféra pas tenter le diable et reporta son attention sur la demoiselle, faisant de nouveau se rencontrer leurs regards.

Comprendrait-elle, en voyant ses yeux bleus trop clair qu'il n'était pas un renard comme les autres ? Après tout, dans son regard devait briller une lueur d'intelligence propre aux animagus... Et puis, son espèce de renard ne se trouvait normalement que dans les déserts et certainement pas en Ecosse...

[HRP : Désolé pour ce texte sans saveur... Enfin, c'est mon avis.]
Revenir en haut Aller en bas
Lilith Bee
Lilith Bee
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Près des Sangliers Ailés - Page 4 Empty
Re: Près des Sangliers Ailés

Message par : Lilith Bee, Lun 15 Déc - 0:27


J'emprunte de nouveau ton Libre arbitre, j'espère que cela ne te dérange pas. MP si soucis. Et désolée pour le retard.


Le renard majestueux semblait plus intrigué qu'apeuré... Lilith en était ravie. D'un geste doux, il frotta sa pate sur le portail qui séparait les deux mammifères.
La sorcière se releva, essuyant les dernières traces de larmes sur ces joues et s'approcha doucement de l'animal. Arrivée à hauteur de la barrière de métal qui les séparait, elle chuchota doucement.


- Ne bouge pas, je vais passer par un passage un peu plus loin pour sortir de là.

Il était ridicule de parler à une bête, qui vraisemblablement ne comprenait pas un traitre mot de ce qu'elle racontait. Pourtant, elle voyait dans ses pupilles une lueur d'intelligence... Comme s'il comprenait que cette rencontre ne représentait aucun danger pour lui.
Dans un dernier regard, elle crut même voir un soupçon d'approbation et elle se dirige donc rapidement vers la sortie de l'enceinte du château.
La passage n'était pas loin, mais un #Lumos l'aida à retrouver son chemin. Un fois dehors, elle retourna vers les sangliers ailés, et reconnu la silhouette banche qui l'attendait.
Lilith, toujours hypnotisée par la grâce de l'animal, s'accroupi non loin de ce dernier. C'était fou ce qu'il avait l'air humain!
Emportée par la majesté et la douceur de la bête elle se remit à pleurer sans bruit. Même si le renard n'était pas un sorcier, il semblait l'écouter et cela la touchait.
Elle se mit même à penser que cet animal pouvait être un signe de son père, bien qu'elle ne croit pas aux esprits (mis à part les fantômes de Poudlard bien entendu)
Au milieu des larmes, elle souriait toujours, et se sentait étrangement bien. La nuit, la bête et elle... Elle entendit alors une voix douce et calme sortir de sa bouche, une voix qui lui était rare d'adopter.

- Tu dois me trouver bien ridicule. Mais tu sais, j'aimerais parfois être aussi libre que toi. C'est vrai que je ne suis pas prisonnière de ce château quand même, mais les pensées et les cauchemars te rattrapent toujours... Est ce qu'un renard rêve?  

Et voilà que la rouge et or sombrait dans le pathos à outrance! Elle se mit à rire en se rendant compte de la situation dans laquelle elle se trouvait! Se confier à un animal qui devait simplement attendre d'elle un morceau de viande ou une caresse, voilà qu'elle était tombée bien bas!
Elle se reprit donc rapidement, et retrouva un ton plus habituel. Celui qui lui permettait de donner le change en temps normal.

- Tu t'en fiches bien des états d'âmes d'une ado. Et tu as raison tiens...

Dans un sourire, elle tendit la main droite devant elle, non sans avoir laissé sa baguette à ses pieds, accessible à tous moment. Présentant ainsi le dos de sa main, elle espérait que le renard oserait s'approcher un peu plus, et peut être pourraient ils devenir "amis"? Enfin, c'était un bien grand mot pour qualifier une sorcière un peu dérangée et un dérivée de chien! Pourtant le regard et le pelage du mammifère lui rappelaient vaguement une ancienne connaissance de sa maison et la mettaient en confiance . Un garçon plus agé qu'elle, dont les cheveux blonds pouvaient paraitre presque blancs sous la lumière blanchâtre de la lune et dont les yeux étaient aussi perçants que l'étaient ceux du renard...
Revenir en haut Aller en bas
Alcofribas Nazier
Alcofribas Nazier
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Près des Sangliers Ailés - Page 4 Empty
C'est l'heure du duel !

Message par : Alcofribas Nazier, Sam 17 Jan - 4:22


RP avec Charli Proulx

Dans la volière se trouvait ma chouette, ma chouette au plumage mordoré. Je tiens de la main gauche une lettre cachetée, écrite un peu plus tôt dans la journée. Elle est scellée de cire rouge et porte la marque de l'écusson de Gryffondor. En balançant un miamhibou à mon chouettide je prends soin d'attacher ma lettre avec délicatesse à sa petite patte, entourée avec des cordelettes pendant qu'il est occupé,

- Allez envole toi maintenant, apporte cette lettre à Charli, dans les airs glacés elle s'élevait, ma chouette aux reflets étincelants.

Bonjour Charli, je voudrais donner suite à notre rencontre aux Trois-Balais : que dirais-tu d'une petite discussion entre copains ce soir ?

Je serai dans les bois près des Sangliers Ailés. Si tu ne me trouves pas devant le portail à t'attendre, aventure toi près des arbres à droite, c'est près de la clairière. Une lanterne magique à l'allure de fantôme s'activera à ton approche et te montrera la voie. Normalement on sera à l'abri des éventuelles créatures dangereuses qui traînent dans les lieux.

Je prépare le terrain depuis quelques jours, il y a des sortilèges qui empêcheront les curieux de se rendre compte de ce qu'il se passe. D'autres charmes nous préserveront des rencontres mortelles.

Viens avec ta baguette, tu en auras besoin.

Reçois l'expression de mes salutations distinguées,
Amicalement, Alcofribas.

P.S. : Quand tu arrives et que la lanterne s'active, prononce le mot : abracadabadass, ça te permettra de passer l'arche enflammée qui protège le chemin. N'oublie pas d'être gentil avec Octave et donne lui un miamhibou.


Après l'éternelle journée de cours j'en avais bien marre, il suffisait que je prépare quelques devoirs et une dissertation en Histoire de la Magie : au programme, les persécutions des sorciers au Moyen-Âge. Ce ne sera pas pour tout de suite ! Remontant dans les dortoirs, laissant toutes mes affaires de côté, je fonce en direction du Hall pour retourner au grand air et m'enfuir.

Dehors, je contemplais les fers du grand portail qui clôturent les remparts de pierres du château. Au loin gisait le soleil couvert de sang qui mourait dans l'abîme. Il devait avoir réceptionné ma lettre maintenant, j'arrive devant les Sangliers, je tourne à droite en traversant le sentier que j'ai créée pour l'occasion. Il y avait ici une clairière cachée, le chemin redevenait invisible derrière moi. Les rayons de la lune venaient baigner ce refuge sans relâche,

- #Sourdinam !, la cerise sur le gâteau, au moins personne ne nous entendra au-delà du périmètre : même pas les aventuriers de l'arche perdue du parc de Poudlard.

Je trépigne déjà d'impatience à l'idée de m'entraîner avec Charli, on en avait parlé à l'auberge la dernière fois. Il est très rusé ce gars, va falloir être réactif et intelligent pour contrer ses sorts réservés aux adultes. Prouvons alors que les sortilèges les plus complexes ne sont pas toujours les meilleurs.

Quel-est cette brindille qu'on entend crever sur le sol derrière les ombres ? C'est Charli, et la nuit est à l'heure avec lui... Serait-ce possible ? Pénètre étranger, si tu l'oses et plongeons ensemble dans les bleuités délires.
Revenir en haut Aller en bas
Charli Proulx
Charli Proulx
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Près des Sangliers Ailés - Page 4 Empty
Re: Près des Sangliers Ailés

Message par : Charli Proulx, Sam 24 Jan - 21:39


Dans la journée, Charli avait reçu une lettre un peu étrange. Elle venait d'un élève, Alcofribas Nazier, et il voulait apparemment donner suite à leur rencontre aux Trois Balais. Le gardien savait ce que cela voulait dire, un petit duel allait avoir lieu cette nuit. Le gryffondor avait tout prévu depuis quelques jours puisqu'il avait mit en place des protections afin que personne ne les remarquent. C'est qu'il était plutôt malin ce petit.

La nuit tombée, la lettre à la main, Charli avançait vers le portail. Comme il s'en doutait, il n'y avait personne. Le jeunot devait avoir trop peur pour l'attendre à découvert alors que le couvre feu était désormais dépassé. Mais, comme indiqué, une lanterne à la forme spectrale se montra et le gardien commença à la suivre. Ayant l'impression d'oublier quelque chose, Proulx relu la lettre et vit qu'il y avait une sorte de mot de passe à dire. "Abracadabass". Il passa ensuite l'arche enflammée et se retrouva dans une petite clairière où Alcofribas l'attendait.

- J'ai bien r'çu ta lettre. J'vois qu't'as prit pas mal de précaution aussi, c'pas débile, on pourrait presque croire qu'il y a un truc là-haut.

Charli se demandait vraiment comment le gryffondor allait se battre. Il ne savait déjà même pas si il était capable de tenir une baguette. Enfin, de toute manière, il le découvrirait bien assez tôt. Il espérait pour lui qu'il était préparé psychologiquement à manger de la poussière et à ne pas ressortir indemne. Le gardien sortit sa baguette et commença à la faire rouler entre ses doigts.

- Alors mon p'tit, tu veux faire ça comment ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

Près des Sangliers Ailés - Page 4 Empty
Re: Près des Sangliers Ailés

Message par : Invité, Dim 28 Juin - 1:23


[ Ce RP est la suite de ce post ]

CRAC !

Les deux combattants roulèrent au sol, Rurik (enfin, Grunt, sous son apparence spéciale "membre de l'Ordre du Phénix") ne lâchant pas la mangemorte pour autant. Dans un effort qui ne devait probablement pas signifier grand chose pour lui, il se redressa rapidement et traîna son adversaire...

Ils avaient atterrit tout près du grand portail de Poudlard. Il était entrouvert, afin que les élèves qui se rendaient à Pré-au-Lard n'aient pas à embêter qui que ce soit. De toute manière, le château était protégé, l'entrée avait l'air facile d'accès, mais c'était plus loin que les choses se compliquaient. Pour l'important sorcier, nul besoin d'aller jusqu'au château, tout ce dont il avait besoin se trouvait à quelques pas.

Violemment, il envoya le tas informe noir à l'intérieur de l'enceinte de l'école de sorcellerie, s'avançant ensuite lui-même à l'intérieur, se contentant de bloquer l'accès à la sortie avec sa carrure très... bloquante, pour le coup.

« Ça, c'est fait... Tu sais quoi ? Pour une fois, un mangemort va devoir se battre, sans pouvoir fuir dès que les choses se gâtent... Ça va être drôle, tu vas voir ! »

Il la laissa se redresser, réaliser où ils se trouvaient.

« Poudlard, pas de transplanage... Maintenant bats-toi ! Sphaera ignis »

Une boule de feu d'une taille non négligeable se forma au bout de sa baguette et fut propulsée à toute vitesse sur la mangemorte. Le sorcier était vachement en rogne, et elle allait sentir passer sa haine.

Revenir en haut Aller en bas
Clarissa Samson
Clarissa Samson
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Animagus : Martinet noir


Près des Sangliers Ailés - Page 4 Empty
Re: Près des Sangliers Ailés

Message par : Clarissa Samson, Jeu 13 Aoû - 12:01


J'avais perdu mon masque... Plus besoin de se cacher alors, tout était fini de toute manière, plus aucune échappatoire ou lueur d'espoir. C'était une baroude d'honneur, une petite dernière action belle et bien vaine mais au moins fallait-il la composer, la travailler un minimum. Je m'étais fait trimbaler par ce lourdeau jusque dans l'enceinte de mon ancienne école, tant de souvenirs, tant de regrets... AIL.

Poudlard, votre petit sanctuaire ! Pas besoin de transplaner ! Pourquoi fuir devant... ça ?!

Une belle boule de feu me vint dessus. J'étais mal en point, blessure, fatigue, ecchymoses... Je ne tiendrai plus longtemps mais ce qui était sûr c'est que je ne finirai pas cramée. Je me relevai avec peine, tenant fragilement ma baguette. J'eus juste le temps de murmure un #Reversus Sphaera ignis je n'aurais pas pu lancer cette boule de feu moi-même alors autant profiter de la force de mon adversaire qui en avait encore en réserve apparemment.

Profite bien de ce petit cadeau mon grand mais la prochaine fois que tu veux empêcher quelqu'un de fuir... Sois d'abord sûr qu'il en ait envie.

Waow, quelle menace de grande envergure... Je me devais de reprendre mes esprits, trop de douleurs et de blessures embrumaient mon esprit. #Curo As Velnus, un peu de répit m'était offert... Mais je n'étais plus en état de me battre... Peut-être au mieux de lancer un sortilège, oui, un dernier, le précédent n'avait été là que pour le confort... Je regardai le ciel j'étais bien folle, sans une seule once de raison et je ne pouvais que supporter et jouer mon rôle jusqu'au bout... Alors, #Meteorribilis recanto, au-dessus de moi se formait un petit nuage blanc et de la neige commença à descendre gentiment sans même atteindre le sol à cause de la température... Je n'étais déjà presque plus là. Entre mes élans poétiques et mon comportement complètement fou je n'avais ni compté mon énergie, ni mes blessures et mon corps n'était pas très résistant.

Dans cette folie je tombai par terre... Morte ? Peut-être...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

Près des Sangliers Ailés - Page 4 Empty
Re: Près des Sangliers Ailés

Message par : Invité, Dim 16 Aoû - 15:47


(libre arbitre accordée par Clarissa... Ainsi que la vie de son perso)


La mangemorte était désormais sans défenses... Enfin, du moins sans possibilité de fuir autrement qu'à toutes jambes en hurlant comme une paysanne. Grunt aurait bien aimé voir ça, cependant, il ne voulait pas prendre le risque que sa proie lui file entre les doigts : aussi excité à l'idée de lui briser le crâne qu'il était, il préférait éviter de commettre la moindre erreur.

- Poudlard, votre petit sanctuaire ! Pas besoin de transplaner ! Pourquoi fuir devant... ça ?!

Ah mais si en plus elle était suicidaire, ça enlevait tout l'amusement possible ! D'un autre côté, il ne fallait pas trop la sous-estimer, les mangemorts devaient probablement être redoutable en dehors de leurs attaques sournoises suivies immédiatement de fuites pour éviter toute confrontation... Non, en fait il avait du mal à ne pas la sous-estimer...

Plutôt surpris de voir sa boule de feu lui revenir dessus, il ne put que se tourner légèrement pour éviter de se la prendre en pleine face tout en incantant rapidement un Pyrpuits : les flammes ne lui causèrent donc aucun dégât, mais l'impact de la boule de feu et son explosion le firent reculer de quelques pas, le bras à moitié engourdi par la douleur.  

- Profite bien de ce petit cadeau mon grand mais la prochaine fois que tu veux empêcher quelqu'un de fuir... Sois d'abord sûr qu'il en ait envie.

Bouarf ! Il n'allait pas lui demander son avis, elle allait repartir d'ici morte, ça il s'en chargerait avec plaisir... À moins qu'elle ne lui vole ce plaisir : dans un élan poétique, elle fit apparaître de la neige au dessus de sa tête, avant de s'effondrer comme une bouse. Le phénix ne put s'empêcher de lâcher une exclamation de surprise, passablement confus... C'était un piège ?

Il s'avança... Non, pas de sortilège en traître. Il la ramassa et la souleva sans grande difficulté : rien... Elle était inconsciente, son pouls battait encore, faiblement, il pouvait le sentir contre ses doigts qui se pressaient contre la gorge de la sorcière. Bon sang, lui qui s'était préparé à un combat plein de dangers et d'adrénaline, dire qu'il était déçu était un euphémisme. C'était néanmoins un coup de chance... Et il fallait en profiter, les affrontements sanglants seraient pour une prochaine fois, car déjà, des gens arrivaient des deux côtés : depuis Poudlard, des élèves se dirigeait vers la sortie, sans doute pour aller à Pré-au-Lard, tandis que d'autres devaient en revenir. Au vu de son apparence modifiée, il ne risquait rien, cependant, il ne fallait pas s'attarder ici. Il prit néanmoins le temps de ramasser la baguette de son adversaire, rangeant la sienne.

Se hâtant en direction du portail aux sangliers ailés et le franchissant à nouveau, il sortit de ce fait de l'enceinte de l'école, protégée par ces puissants sortilèges anti-transplanage. Alors qu'il allait disparaître pour ne pas avoir à s'approcher davantage de ces élèves et quelques adultes, il sentit comme un mouvement : la mangemorte semblait reprendre ses esprits et commencer à se débattre.

« Eh... Tu vas voir je vais m'occuper de toi une bonne fois pour toutes. »

La jetant au sol sans le moindre ménagement, il incanta un Numen Arma. En une fraction de secondes, la baguette se transforma en un long couteau aiguisé, un modèle aussi robuste que redoutable, semblable à ceux de facture militaire que les moldus utilisaient. D'un mouvement expert, il l'abattit en plein cœur de sa victime, éprouvant alors une sensation de satisfaction plus qu'intense.

« Voilà c'que j'en fais des raclures dans ton genre... Les autres mangemorts n'ont qu'à bien se tenir. »

Retirant tout aussi brutalement la lame de sa victime, ne se souciant guère du fait d'aggraver la blessure (de toute façon, elle était en train de mourir, donc bon...), il releva la carcasse de l'indésirable, comme l'on porterait un enfant, la sentant déjà expulser son dernier souffle de vie. Quelle fin pitoyable, achevée par une arme moldue formée par sa propre baguette...

L'observant brièvement, il eut un rictus : oh, elle semblait si calme désormais, comme si elle dormait paisiblement (enfin, si on oubliait la fontaine de sang)... Ça donnait presque envie de jouer du violon... Sauf que le russe déguisé ne savait utiliser un archet que d'une seule manière : le planter n'importe où sur une potentielle victime. C'était artistique d'une certaine manière.

Ignorant les témoins, il transplana alors dans un CRAC sonore, tout d'abord pour aller récupérer le masque de la "belle" éteinte, et ensuite une seconde fois dans un endroit que seuls les autres membres de l'Ordre du Phénix connaissaient. Bien qu'il n'y avait rien à tirer du corps, il souhaitait "offrir" sa proie achevée à sa chef. Un mangemort de moins, c'était une bonne nouvelle, non ? Il avait besoin de gagner la confiance de ses alliés, alors faire marcher le coup du "l'ennemi de mon ennemi est mon ami" pouvait toujours fonctionner...

Il n'y avait pas à dire, Ordre du Phénix ou pas, le lycanthrope éprouvait toujours un immense plaisir à tuer... Ce n'était pas forcément une bonne chose, mais sur le coup, il n'y pensa même pas.
[ Fin du RP ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Près des Sangliers Ailés - Page 4 Empty
Re: Près des Sangliers Ailés

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 13

 Près des Sangliers Ailés

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.