AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Ministère de la Magie :: Niveau 2
Page 5 sur 7
Salle d'interrogatoire n°1
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Amy Shields
Poufsouffle
Poufsouffle

Salle d'interrogatoire n°1  - Page 5 Empty
Re: Salle d'interrogatoire n°1

Message par : Amy Shields, Sam 6 Mai - 15:03


Convocation. C'était quoi une convocation ? Pourquoi était-elle convoquée ? Surtout à cet endroit là quoi. Le ministère, n'était ce pas le seul en droit où, en temps que membre de l'Ordre du Phénix, elle n'avait pas du tout envie d'aller ? Non sérieusement. Si Amy était convoquée, c'était qu'elle avait fait quelque chose de mal ? Ou alors juste une enquête ? Elle n'avait rien laissé paraitre pourtant. Petite infirmière de Poudlard sans histoire ni accro avec les aurors. Que pouvait on lui reprocher hein ? Non, elle n'avait rien fait. Mais quand il fallait y aller, fallait y aller. La jeune femme devait être sur place à 14h30. La brunette lança un regard vers l'horloge de son salon. 14h10. Coups d'oeil vers le pyjama gris clair qu'elle portait en cet instant. Hum. Il faudrait peut-être songer à s'y mettre.

La Phénix se leva et partit se changer, elle enfila un simple jean et un Pull noir. Elle allait pas se casser la tête pour être jolie hein. La jeune femme passa quand même une brosse dans ses longs cheveux bruns avant de les attacher en une queue haute en laissant les petites mèches encadrer son visage. Une fois devant la porte, elle regarda les chaussures. Talons ou baskets ? Amy regarda sa tenue et, en soupirant, opta pour les talons histoire d'être un minimum présentable. Elle enfila donc ses bottines à talons avant de mettre sa veste et de sortir. Amy avait de la chance, il ne faisait pas trop froid. Marchant d'un pas plutôt rapide aux vues de l'heure, la jeune femme passa dans les rues passantes, essayant d'esquiver les moldus. Elle arriva enfin devant une cabine de téléphone typiquement londonienne. L'animagus entra dans la cabine rouge et referma la porte derrière elle.

Le long couloir du ministère apparu devant elle. Amy sortit de sa "cage" et se dirigea vers la salle indiquée par la lettre. Fort heureusement pour elle, la jeune femme était déjà venue mais pour un tout autre contexte. Elle n'eut donc pas beaucoup de mal à s'y retrouver et finit par être devant la porte de la salle d'interrogatoire numéro 1. La brunette inspira un grand coup. Infirmière, rien fait, exemplaire, gentille. Tel était son rôle, rien de plus. Le poing qui s'avance vers la porte pour frapper trois petit coup. " Lupin. Knock knock knock, Lupin. Knock knock knock, Lupin. " Non elle ne le ferait pas. Elle se contenta de dire tout haut pour qu'il l'entende.

- Bonjour, je suis Amy Shields j'ai été convoquée.

Plus qu'à attendre. Ce moment où il ouvrirait. Ou celui qui avait retrouvé sa fameuse soeur ouvrirait. Devait elle l'embrasser et le remercier ? Elle n'en ferait rien. Pas tant qu'elle n'était pas sure que sa soeur prendrait bien la nouvelle. Cordiale, rester cordiale. 14h31.

Revenir en haut Aller en bas
Albus Lupin
Albus Lupin
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Salle d'interrogatoire n°1  - Page 5 Empty
Re: Salle d'interrogatoire n°1

Message par : Albus Lupin, Ven 12 Mai - 1:10


LA de Amy Shields
Une voix derrière la porte, parfait, l'infirmière de Poudlard est arrivée. Ponctualité? C'est presque ça, nous allons pas bronché pour si peu. Je me dirige vers la porte de pied ferme, m'arrête, expire un coup et ouvre la porte à celle qui nous a demandé de l'aide pour son enquête.

"Entrez mademoiselle Shields, installez-vous je vous prie."

Elle s'assoie sur la chaise appropriée pour elle. Je viens fermer la porte derrière elle et m'assoie en face d'elle en la fixant dans les yeux. La pièce n'est plus si vide que ça. Un sujet de discussion vient d'y entrer et il pourrait bien être intéressant. Serait-elle capable de balancer sur son collègue? Une haine qui pourrait être serviable pour quelques informations précieuses? On ne sait jamais... De toute façon si elle refuse, si je crame quelque chose... Attention à elle... La cible pourrait très bien changer...

"Bonjour mademoiselle, déjà merci d'être venu à cette convocation. Déjà rassurez-vous, il n'y a rien de grave. Nous avons bien confirmer que votre soeur était une certaine Ellana Lyan, élève de la maison Serpentard dans votre établissement. Après avoir répond à votre requête, nous espérons bien de vous une petite aide. Voyez ça comme un échange et une garantie pour éviter les ennuies aujourd'hui. De toute façon, ce n'est pas quelque chose qui vous concerne directement, vous n'avez rien fait de mal... Enfin, nous avons rien pour prouver le contraire. Innocente tant qu'on a pas prouvé qu'elle est coupable... Bref je m'égare. J'aimerai que vous répondiez à quelques questions."

Je prends une pause et essaye d'analyser sa posture, son comportement et ses réactions. J'enregistre tout pour pouvoir ensuite savoir les variations, les changements, ce qui me permettra de dire si quelque chose cloche.
Déjà sa tenue vestimentaire reste présentable mais on voit quand même que le temps ou en tout cas l'attention y manquait. On ne va pas juger sur ça, moi aussi j'aurais été soulé d'être convoqué au ministère.

"Mademoiselle Shields, vous travaillez bien à Poudlard en tant qu'infirmière n'est-ce pas? J'aimerais savoir ce que vous savez sur votre collègie Hugh Dey, le concierge. Avez-vous remarqué quelque chose d'étrange ces derniers temps? En êtes-vous proche ou au moins avez-vous remarquer du changement?"


C'est peut être trop cash, mais on en a besoin, assez rapidement, rapidement, très rapidement même. Elle peut nous être utile cette femme, vraiment. J'y compte bien. On lui a rendu un service, à son tour maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Amy Shields
Amy Shields
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


Salle d'interrogatoire n°1  - Page 5 Empty
Re: Salle d'interrogatoire n°1

Message par : Amy Shields, Jeu 1 Juin - 21:25


Froid. Ce mec était froid. Ça plaisait pas du tout à Amy. Alors soit il était juste trop professionnel, soit il la prenait de haut soit ce type était vraiment pas sympas. En tout cas jusqu'à présent, la jeune femme avait déjà rencontré des êtres plus gentils et accueillant. Pour preuve, lorsqu'elle était entrée dans la pièce, un frisson était parti du bas de son dos pour remonter jusque dans sa nuque. Les poils s'étaient hérissés comme ceux d'une bête pas contente. La pièce était glacial, de par la température mais le visuel aussi était pas top. Amy compara ça à une salle de torture. On aurait dit que l’auror allait bouffer son âme. Était ce le cas ? Elle n’en serait sûre qu'une fois après.

Une fois installée sur sa chaise, la jeune femme fut encore plus mal à l'aise lorsque l'homme se mit devant elle et commença à la fixer. Heu. Ouais ? Photo ? Nan ? Pas grave. Comme à son habitude, la brunette ne laissa rien paraître mais le comportement de l’inconnu la dérangeait vraiment. Elle avait la sensation d'être comme un morceau de viande qu'on allait bientôt lâcher dans la fosse aux lions. Et c'était dérangeant. Ce fut seulement après quelques instants de silence qu'il prit la parole. Il commença par un monologue étrange où elle ne fit qu’acquiescer pour faire croire qu'elle comprenait. Non elle était pas stupide mais les propos de l’homme lui paraissaient abstrait vu le contexte dans lequel ils étaient. Il lui parlait de sa soeur mais elle ne comprenais pas bien ce que ça venait faire là. Mais soit. Vint enfin le moment des questions. Questions.. Qui avaient avoir avec quelqu'un qu'elle ne connaissait pas.

- Je travaille effectivement à Poudlard et Hugh Dey est mon collègue. Collègue que je connais très peu. J'ai du le croiser une ou deux fois dans les couloirs mais nous n'avons jamais eu de réelle conversation. Je n'ai donc pas pût observer et constater des changements ou quelque chose de louche j'en suis désolée. Mais si vous avez d'autres questions auxquelles je peux répondre je serai ravie de vous aider.

Un peu faillotte. Mais bon. Fallait qu'il comprenne qu'elle ne savait rien de monsieur Dey et qu'elle ne pouvait en rien le renseigner sur lui. La brunette sourit gentiment à l’homme de loi avant d'attendre la suite. Oui parce qu'il y aurait une suite non ? Il l'avait pas fait venir pour 2 minutes et une question. Sinon elle tapait un scandale. Non pas que la possibilité d'être accusée coupable de quelconque méfait l’enchantait, mais en tout cas elle n'était pas venue juste pour plaisanter et se montrer. Oui parce qu'une Phénix au ministère.. Comment dire que c'était dangereux. Bref, croisant les jambes, la jeune femme attendit la suite sans quitter l’homme des yeux. Le quitter serait un signe de mensonge ou de doute, et elle ne voulait rien laisser paraître.
Revenir en haut Aller en bas
Albus Lupin
Albus Lupin
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Salle d'interrogatoire n°1  - Page 5 Empty
Re: Salle d'interrogatoire n°1

Message par : Albus Lupin, Dim 4 Juin - 12:53


Une réponse peu utile. Cette infirmière ne fréquente pas Hugh, tant mieux on va dire. Sinon on aurait eu un nouveau problème et une nouvelle personne à traquer, enquêter ou encore à soupçonner... Sourire gentil, aimable mais peut être pas bienveillant. Elle a beau le cacher, on voit qu'elle n'est pas ravie d'être ici. D'autres questions? Oui bien sûr, t'en fais pas que je vais en poser. T'harceler? Quand même pas mais tu ne sortiras pas de si tôt. Mon visage se veut un peu plus tendre, être froid ça ne marche pas vraiment avec cette fameuse Amy. Je sourie, doucement, l'air gentil. Je pourrais paraître schizophrène mais non, je veux juste mettre ma nouvelle victime en confiance. Je joins mes mains et les place devant ma bouche. Je l'analyse doucement avant de les reposer sur la table, l'air ravi.

"Madame Shields, je vais vous poser encore une ou deux questions sur votre collègue. Juste pour éradiquer quelques doutes... Hum... *raclement de gorge* Comment décririez-vous Hugh? Par rapport à vos autres collègues par exemple. N'est-il pas plus distant voir différent? Comment vous entendiez-vous avec le reste du personnel de Poudlard?"

Je regarde un peu ailleurs pour faire descendre la pression. Plof. C'est moins.... Palpable. Elle est venue, c'est déjà ça. Faut pas qu'elle reparte en pleure et stressée comme jamais. Un regard à gauche, à droite, vers mes pieds. Les réponses se font entendre mais je sens qu'elles seront fructueuses.
Revenir en haut Aller en bas
Amy Shields
Amy Shields
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


Salle d'interrogatoire n°1  - Page 5 Empty
Re: Salle d'interrogatoire n°1

Message par : Amy Shields, Ven 9 Juin - 17:23


Pourquoi était-elle là sérieusement ? Tout ça parce qu’elle avait envoyé une stupide lettre avec une stupide demande. Et elle écopait de quoi ? Un soeur cachée et un interrogatoire ultra lourd avec un mec on ne peut plus bizarre qui la toisait comme si elle était une bête de cirque. Le regard de cet homme ne lui faisait vraiment pas plaisir et elle ne pouvait s’empêcher d’imaginer que des gens les écoutaient, planqués derrière une vitre teintée ou là en l’occurrence, derrière les murs de pierre. Amy n’aimait vraiment pas cette pièce. Elle fut encore plus énervée lorsque l’auror lui posa une autre série de question à propos du concierge. Non mais il était sérieux ? Il comprenait pas ce que voulait dire “ pas connaître “ ? Certaines personnes auraient pu lui mentir mais là elle ne savait réellement rien. Ce n’était pas de la mauvaise foi, juste, elle ne savait rien.

Rester calme Amy, rester calme. Tu peux pas casser la tronche à un auror ça se fait pas chouchou. Tu serais direct envoyée à Askaban et ni Ellana, ni les Phénix, ni toi n’avez besoin de ça. Ouais ouais. N’empêche qu’Amy aurait bien aimé taper du poing sur la table et lui balancer tout ce qu’elle pensait à la figure. Non elle était pas heureuse d’être là, oui elle voulait partir et non elle ne savait rien sur ce fameux concierge. Oui oui, irritable aujourd’hui la Phénix. Ce devait être le déjeuner qui passe mal. Bah nan. Elle avait pas mangé. Là était le problème. Elle avait pas mangé tout ça pour être convoquée par un mec pareil. Enfin soit, elle garda son sang froid et essaya de répondre le plus calmement possible en posant ses avant bras sur la table pour se rapprocher du jeune homme, le regard froid dans le sien.

- Ecoutez monsieur.. Lupin n’est ce pas ? Je vous ai dit que je ne connaissais pas Mister Dey. C’est un fait. Je suis donc au regret de vous dire que je ne peux pas vous décrire ce qui est habituel et ce qui ne l’est pas chez lui. Je ne le vois que très peu de par mes activités d’infirmière. Je suis désolée mais je ne peux rien faire pour vous sur ce sujet là. Quand à votre deuxième question, je m’entend effectivement bien avec les membres du personnel que je connais. Je n’ai jamais eu de problème avec eux ni avec personne dans l’établissement d’ailleurs.

Bon, pour la voix douce on repassera. C’était plutôt sec mais pas cassant. Après réflexion, la jeune femme allait avoir des problèmes pour avoir répondu comme ça. Ca la rendait très coupable de quelque chose mais tant pis. Son estomac criait famine et ça la mettait de mauvaise humeur. Après quelques secondes de blanc, elle reprit plus calmement.

- Je suis encore ouverte à d’autres question si il faut monsieur.

Ouverte oui. Mais faites qu'elle sorte vite d'ici.
Revenir en haut Aller en bas
Albus Lupin
Albus Lupin
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Salle d'interrogatoire n°1  - Page 5 Empty
Re: Salle d'interrogatoire n°1

Message par : Albus Lupin, Lun 26 Juin - 17:02


Bon la jeune fille s'énerve un peu, excitée. Une vraie petite puce. Ses connaissances sur le mister Dey? On est clairement en négatif... Elle est inutile pour l'avancé dans notre enquête... J'ai dit quelque chose de mal pour cette demoiselle? Je pense pas non. Pas compris pourquoi elle faisait ça. Bref, qu'on la dégage, perte de temps trop conséquente.

"Merci bien mademoiselle Shields, bonne journée... Vous pouvez y aller. Allez taper un croc dans un sandwich, ça vous fera du bien. Mais la prochaine fois, évitez, ça serait dommage de vous coller un interrogatoire de 48 heures pour outrage à agent en fonction..."



Une inutilité incroyable. Je sors, loin d'elle. Je la laisse en plan dans la pièce et m'en vais. Roh flûte, je dois remplir la paperasse... Tout ça pour un interrogatoire de 10 minutes pour apprendre absolument rien. Quel personnel, j'ai adoré. Vraiment faudrait les consulter plus souvent, une aide précieuse comme ça, ça se garde sous le coude. Au plaisir de plus jamais la revoir, une froideur comme ça dans la voix mais un énervement visible même dans ses yeux. Elle sait se contrôler à moitié, c'est déjà ça. Pour une question, elle est facile à faire craquer. Bref retourne travailler et prends une bouteille d’absinthe au passage.


[Fin de l'interrogatoire]
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
Artemis Lhow
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Salle d'interrogatoire n°1  - Page 5 Empty
Re: Salle d'interrogatoire n°1

Message par : Artemis Lhow, Lun 2 Oct - 21:11


Claquement de bretelles !

avec Azaël Peverell

Suite du RP qui se trouve ici

Dans un craquement sonore, deux âmes passent les portes d'une cabine téléphonique rouge sang. Quelques tours d'une roue numérotée qui ne fonctionne plus depuis des décennie et pourtant une voix s'élève dans la cabine.

« Bienvenue au ministère de la Magie. Veuillez indiquer votre nom et l’objet de votre visite. »

« Artemis Lhow, bureau des Aurors ... j'amène Azaël Peverell pour interrogatoire suite à plusieurs violation des lois. »

Faisant mine d'ignorer royalement le contrevenant en question, je récupère le badge rectangulaire qui porte sur fond argenté les mentions :

« Azaël Peverell, hors la loi »

et l'accroche dans ménagement au revers de la robe du jeune homme, toujours ligoté. Aucun doute que si ses yeux lançaient des éclairs, je serai foudroyé sur place. Mais pour le moment, je suis seul à avoir une baguette ...

Doucement la cabine s'enfonce à travers le sol laissant apparaître le décors caché de ce qui est le point névralgique du gouvernement magique : le ministère de la magie. De nombreuses ombres filent et défilent à travers le hall de marbre, tous partant sans doute vers un bureau quelconque pour une démarche anodine... mais ce n'est pas mon cas.

Lorsque la cabine touche terre, j'évacue sans ménagement mon hôte en le tirant par les liens qui lui enserrent le corps. Traversant à la hâte le grand hall pour rejoindre l’ascenseur sans faire nous faire remarquer, je montre mon badge au garde situé aux portiques et me faufile dans le premier ascenseur venu, le jeune homme sur mes talons.

Sans lui adresser le moindre mot, je pousse au fond de la cabine et nous projette doucement en direction du département de la justice magique. Envoyer un jeune homme en prison n'est pas dans mes habitudes, au fond, je ne veux que lui coller la trouille. Qu'il prenne conscience que tout actes appel des conséquences et qu'on ne peut pas toujours se cacher derrière une désinvolture insolente.

Les portes s'ouvrent et je retrouve l'ambiance froide et austère du quartier des Aurors. J'attrape son bras sans l'ombre d'un regard et nous sortons de l'ascenseur en direction d'une des salles interrogatoire. La salle numéro une semble disponible, ça tombe à pic... nous entrons tous deux et je l'installe sur l'une des chaises avant de prendre place face à lui. Pour la première fois depuis notre voyage, je plonge mon regard dans le sien. Froid, méthodique, calculateur.

« Azaël Peverell, je vous rappel les faits, vous êtes en état d'arrestation pour usage irrégulier de la magie en présence de moldus et outrage envers un représentant du Ministère. Les peines encourues sont les suivantes ... pour l'outrage envers un représentant du Ministère, c'est une amende forfaitaire de 200 Gallions. Pour l'usage irrégulier de la magie en présence de moldus, c'est une confiscation de la baguette assortie d'une peine d’emprisonnement dont la durée dépendra du Magenmagot. L'application de ces peines est immédiates. Souhaitez-vous ajouter quelque chose avant que je ne vous fasse transférer à Azkaban dans l'attente de votre jugement ? »

Aucune émotion ne transpire dans ma voix, j'aurai tout aussi bien pu lui lire le menu de la semaine, pourtant je viens de lui annoncer que ses prochaines années de vie ne se dérouleront pas exactement comme il l’espérait. D'un geste désinvolte du poignet je le libère de ses entraves, attendant patiemment sa réponse, Symfonia bien en main...

Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
Azaël Peverell
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Salle d'interrogatoire n°1  - Page 5 Empty
Re: Salle d'interrogatoire n°1

Message par : Azaël Peverell, Lun 2 Oct - 22:23


Un petit voyage au Ministère. Super, comme si t'avais vraiment envie d'y recoller les pieds. Cet endroit te débecte au plus haut point. Rempli de moutons qui sont persuadés que leurs lois sont les bonnes et qu'il faut les respecter. Exactement comme celui qui t'y amène. Il a tourné en boucle pendant trois plombes sur le secret magique alors même que t'as rien dévoilé du tout puisque les moldus n'ont rien capté. Franchement, il surréagit totalement là. Tu te laisses traîner, sans opposer de réelle résistance, simplement en essayant de le faire ralentir le rythme. Parce que t'as la flemme de marcher plus vite.

Tu regardes ton badge à ton nom. Hors la loi. Pas mal stylé quand même. Faut que tu le gardes celui-là, pour le montrer à Arty. Il sera sûrement hyper admiratif. Son interrogatoire ne t'impressionne pas. T'as pas l'intention de lui donner raison. T'as été honnête avec lui dès le début. Il est juste trop buté pour entendre quoi que ce soit. S'il veut jouer au plus crétin avec toi, autant dire qu'il a trouvé l'adversaire qu'il lui faut. T'es le roi des crétins, c'est toi, et t'as pas du tout l'intention de te laisser te faire détrôner. Tu le suis en silence, la tête haute, un léger sourire provocateur sur le visage.

Tu te fous du regard des autres. T'es même limite fier de toi sur ce coup-là. Te faire carrément embarquer par un Auror, ça en jette. Bon, par contre, faudrait pas qu'il prenne son rôle un peu trop au sérieux et finisse par réellement t'envoyer à Azkaban, sinon, tu n'auras pas vraiment l'occasion de t'en vanter. Mais après tout, t'as rien fait de vraiment mal, alors on va dire que tu ne risques rien. Mise à part devoir supporter la compagnie de l'Auror pendant quelques temps encore. La barbe... En plus, il te chope par le bras. Tu te raidis brusquement. Les liens, tu t'en tapes royalement. Mais il n'a pas à te toucher comme ça. Tu sens ta respiration se saccader légèrement. Difficile de prendre sur toi.

Heureusement, il finit par ouvrir une salle. Il te lâche enfin tandis que tu t'assois, toujours entravé. Tu soutiens son regard sans ciller, un éclair de colère dans les yeux. Parce qu'il a osé te toucher. Et que tu lui en veux énormément. Tu écoutes son petit speech en haussant un sourcil. T'y crois pas à son numéro. Il manque quelques petites choses. Tu retrouves ton sourire provocateur. Chacun son tour, il a joué son jeu, à toi d'abattre le tien. T'es vraiment la pire des têtes à claques quand tu t'y mets.

- J'ai plusieurs choses à ajouter en fait. Déjà, t'as dit à la cabine que tu m'amenais pour un interrogatoire. J'crois que ça veut dire qu'il faut que tu poses des questions. J'ai dû rater cette partie là. Ensuite, j'ai quelques droits quand même. Alors j'suis pas hyper au courant sur le sujet, mais j'crois que t'as pas le droit de me foutre à Azkaban sur ta seule décision, même si c'est pour attendre un quelconque jugement. Et j'ai le droit à une défense aussi. T'as pas de vrais criminels à arrêter plutôt que de jouer au cowboy avec moi ? J'ai blessé personne, tué personne, alors tu peux me lâcher un peu. Ou alors c'est juste que ça te fait kiffer de te dire que tu peux détruire la vie d'un mec même pas sorti de Poudlard ? C'est ça ? T'aimes le pouvoir, avoue ?

Ton sourire s'était accentué au fil de tes propos. T'as bien entendu ce qu'il a dit. Sauf que Azkaban, t'es bien certain de ne jamais y mettre les pieds. Ou du moins pas pour une connerie pareil. Nombreux sont ceux qui mettraient ça sur une erreur de jeunesse. T'es sûr que tu ne risques rien. Alors t'es bien décidé à lui prendre la tête tout autant qu'il te la prend. Pas de raison qu'il soit tout seul à s'amuser ici.
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
Artemis Lhow
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Salle d'interrogatoire n°1  - Page 5 Empty
Re: Salle d'interrogatoire n°1

Message par : Artemis Lhow, Dim 15 Oct - 13:40


Ce gamin est une tête a claque de très haut niveau. Je n'ai pas pour habitude de m'emporter, mais je prend clairement sur moi pour ne pas lui sauter à la gorge et lui faire ravaler son sourire a grand coup de beignes sur le coin du museau. Son petit sourire narquois me tape sur les nerfs et plus il déb**e son flot de conneries, plus celui-ci s'accentue, comme mon envie de le pendre pas les pieds dans le hall du ministère pour l'exemple. Il semblerait que chacun de ses mots soit calculé pour me faire sortir de mes gonds, que chacune de ses répliques soit prévue pour me faire éclater et clairement, il n'est pas loin d'y arriver. Il se moque totalement des lois, de l'autorité et des conséquences de ses actes. Pauvre idiot.

« Je vois ... un tel niveau de bêtise dépasse mes compétences je dois bien l'avouer. « Silencio ! » Puisque rien ne semble avoir d'effet sur toi, nous allons passer au niveau supérieur si tu le veux bien. « Spero Patronum ! » »

Un magnifique tigre blanc de Sibérie se matérialise sur la table d'interrogatoire et pose son regard de braise sur le miens, attendant mes instructions.

« Préviens Elly que j'ai besoin de son aide, usage irrégulier de la magie en présence de moldus et outrage à agent du ministère, le contrevenant n'est même pas majeur ... »

Sans sourciller, le spectre blanc s'enfuit à travers les ombres et file en direction de ma collègue et amie. J'espère seulement qu'elle saura faire comprendre à cet abruti que ses actes ne sont pas acceptables et qu'elle parviendra à garder son calme, si en plus de gérer ce crétin je me retrouve avec une Elly endiablée, je ne donne pas cher de la salle d'interrogatoire ...

Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Salle d'interrogatoire n°1  - Page 5 Empty
Re: Salle d'interrogatoire n°1

Message par : Elly Wildsmith, Mer 1 Nov - 22:09


Tu balances tes pieds sur ton bureau, occupée à la relecture d’un énième dossier dont l’épaisseur t’endort aussi rapidement qu’une berceuse que pouvait te chanter ta mère quand tu étais gamine. Parfois, tu te demandes pourquoi tu as choisi cette carrière. Rêve de gosse. Pff, tu parles d’un rêve ! Saleté de cauchemar plutôt. Tes nuits sont courtes, tes journées excessivement longues. En fait, tu te demandes même si les jours et les nuits ne se confondent pas, si tes insomnies ne t’ont pas fait perdre le compte du rythme biologique de tout sorcier normalement constitué.

Tu reposes le dossier sur ton bureau, te réinstalle plus confortablement au fond de ton fauteuil. Tes yeux te piquent, alors, machinalement, tu les frottes avec les paumes de tes mains. C’est totalement stupide, ça n’apporte absolument rien, si ce n’est une irrésistible envie de dormir – ce que tu ne peux pas faire parce que – forcément – tu es supposée travailler un minimum après tout. Soudainement, une ombre te fait sursauter, il est là, à attendre calmement de délivrer son message. Tu le regardes, cherchant dans ton esprit qui pourrait bien disposer d’un patronus aussi splendide que celui qui se tient devant toi.

Et puis, la voix monte, celle d’Artemis. Alors aussitôt ton corps se raidit sur place, parce qu’il est rare qu’il fasse appel à toi dans des circonstances qui sont celles évoquées par le patronus. Tu te lèves d’un bond, et suis le patronus – pas très loin – puisqu’il s’arrête au niveau de la salle d’interrogatoire numéro 1. T’ouvre la salle à la volée tandis que tes rétines se posent sur le dénommé hors-la-loi. Et là tu frissonnes, parce que tu te doutais bien qu’il allait falloir que tu élèves la voix, que tu fasses entendre raison au gamin face à toi.

Tu es donc là, perdue sur le pas de la porte, tes yeux alternant entre le gamin, et ton collègue. Et tu déglutis, parce que tu sais qu’il va falloir jouer très finement la partie d’échec qui commence sous tes yeux. D’un côté, le gamin que tu as promis d’aider, et de l’autre ton collègue qui ne comprendra aucun laxisme. Alors tu demandes « Vous m’expliquez ? ».
Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
Azaël Peverell
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Salle d'interrogatoire n°1  - Page 5 Empty
Re: Salle d'interrogatoire n°1

Message par : Azaël Peverell, Ven 3 Nov - 23:28


Il n'a pas l'air d'apprécier ta réponse. Dommage, tu trouvais pourtant tes questions pertinentes. Le pire, c'est qu'il ne prend même pas la peine d'y répondre. Genre il est au-dessus de ça et tu ne fais que dire des conneries. T'as limite envie de vérifier si ses chevilles sont pas en train de gonfler. Ce type a un ego démesuré, ça devrait pas être permis. En plus, il te prive de la parole, comme ça, gratuitement. Et ça non plus, t'es pas bien sûr que ça entre dans ses fonctions. Tu lui jettes un regard noir. Pour bien lui faire comprendre que sa menace ne t'effraie pas le moins du monde.

Un léger sourire prend à nouveau place sur tes lèvres en voyant son Patronus apparaître, d'autant plus en entendant le message qu'il doit délivrer. Voilà qui t'arrange grandement. Parce qu'Elly a bien promis de t'aider, quoi qu'il arrive. Alors elle pourra peut être faire entendre raison à l'imbécile qui lui sert de collègue. Parce que oui, t'es persuadé d'avoir raison dans cette affaire. Ce sont tes droits et tes libertés qui sont bafouées par un membre de l'ordre des Aurors. Et c'est quelque chose qui devrait être puni. Ce n'est quand même pas de ta faute si ce type est incapable d'entendre raison !

Et la voilà qui débarque justement. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle est réactive. Elle devait déjà être dans les locaux pour arriver aussi rapidement. Elle demande des explications. T'as bien envie de lui donner ta version de l'histoire, sauf que lorsque tu ouvres la bouche, aucun son n'en sort. L'autre n'a toujours pas levé le sortilège. Tu pousses un soupir en levant les yeux au ciel. C'est pas hyper pratique pour défendre ta cause d'être muet, il abuse clairement ce type. Tout ce qu'il veut, c'est te foutre dans la Mer** en fait. Tes mâchoires se crispent légèrement. Tu commences à en avoir assez de tout ça. Il est grand temps d'en finir. Tu plonges ton regard dans celui de la cheffe des Aurors, en espérant ainsi qu'elle comprenne à quel point son collègue a dépassé les bornes et que toi t'es totalement innocent. Enfin ça, c'est pas sûr qu'elle y croit parce que toi-même tu sais que c'est faux. En revanche, t'es bien persuadé que tout ça va bien trop loin pour une simple histoire de feux d'artifice.

Tu gigotes un peu sur ta chaise, histoire d'essayer de desserrer les liens qui t'entravent pour te mettre un peu plus à l'aise et t'affaler comme bon te semble, mais c'est visiblement trop demander à ces cordes de te laisser un peu de mou. Nouveau soupir. T'aimes vraiment pas qu'on te prive de ta liberté de mouvement. Et de celle de te défendre, ne serait-ce que par la parole. C'est pas une façon de faire pour quelqu'un sensé représenter la justice. Mais bon, à part Elly, le Ministère, c'est sûrement tous des pourris. Suffit de voir les lois débiles qu'ils font appliquer, et l'abruti qui sert de Ministre. Bonjour la crédibilité.
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
Artemis Lhow
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Salle d'interrogatoire n°1  - Page 5 Empty
Re: Salle d'interrogatoire n°1

Message par : Artemis Lhow, Jeu 16 Nov - 18:28


La porte de la salle d’interrogatoire à la volée, dévoilant sur la pas de celle-ci celle qui je l'espère saura faire entendre raison à ce gosse à moitié borné, mais totalement stupide. Parlant de gamin justement celui-ci ouvre la bouche pour s'expliquer, mais bien évidement aucun son n'en sort. Ce serait trop simple. Je ne peux m'empêcher de lui envoyer un sourire goguenard avant de réponse à Elly.

« Rapide, comme toujours. Je vais t'expliquer ça, tu verras que c'est extrêmement simple : une belle soirée, un tour de garde non loin de la Tamise, une rue bondée de moldus et des feux d'artifice magique qui explosent en plein ciel. S'en suit une petite balade sur un balai pour trouver la source de ce désagrément, des feux d'artifices qui viennent m'exploser à la tronche. Évidement je m’annonce comme étant membre du bureau des Aurors afin d'éviter tout désagrément, mais ce n'est visiblement pas suffisamment pour ce jeune homme qui a la bonne idée d'aller se réfugier parmi les moldus. Bien entendu il ne m'a pas fallu longtemps pour l'attraper sauf que ce garçon est sans doute le type le plus borné que je connaisse. Et grossier avec ça ... »

Mes yeux se posent à nouveau sur le jeune homme avec un petit sourire. Mes doigts font rouler ma baguette dans ma main lui rendant l'usage de la parole et la liberté de mouvement dont-il aura besoin pour s'exprimer pleinement et faire valoir sa théorie selon laquelle l'ennuie explique tout. Bonne chance gamin !

Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Salle d'interrogatoire n°1  - Page 5 Empty
Re: Salle d'interrogatoire n°1

Message par : Elly Wildsmith, Sam 18 Nov - 15:35


Le gamin à la tête des mauvais jours, de ceux qui te font dire qu’une fois libéré il essayera d’égorger ton collègue. Voilà qui sera dur à camoufler. Et puis, bon, Lhow est un bon agent, qui fait peut-être un peu trop de zèle parfois mais il fait bien son travail et après tout, c’est tout ce que tu lui demande. Au-delà de ça, vous êtes aussi un bon binôme lorsque vous combattez ensemble, tu n’as donc pas l’intention de le faire mourir ce soir.

Tu l’écoutes qui te raconte le problème qui a eu lieu, hochant la tête à chacune de ses phrases, tiquant sur d’autres. Quelque chose te chiffonne dans les paroles d’Artemis. Un de tes sourcils se lève, et tu demandes, d’une voix blanche « Dois-je comprendre que tu t’es servi d’un balai volant devant des moldus Lhow ? ». Finalement, tu te tournes vers le gamin, soupir d’exaspération qui sort de tes lèvres « Et toi Peverell, tu n’as pas mieux à faire que de balancer des feux d’artifices magiques sur des moldus ? Y’avait-il seulement quelque chose à fêter ? ».

Tu lèves tes yeux au ciel, attendant les réponses des uns et des autres, mais tu sens, dans l’ambiance qui règne, que cela ne se passera pas aussi bien que tu aimerais. Alors tu attends, patiente, que l’un des deux se mette à parler. Peut-être parleront ils en même temps, rendant alors un air de cacophonie à la pièce désespérément silencieuse à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
Azaël Peverell
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Salle d'interrogatoire n°1  - Page 5 Empty
Re: Salle d'interrogatoire n°1

Message par : Azaël Peverell, Mar 21 Nov - 12:57


Le type se fout ouvertement de ta tronche avec son sourire. T'as envie de lui faire ravaler ses dents. En plus, il explique toute l'histoire en mode c'est un grand héros qui a arrêté un criminel. Non mai ça va aller, oui ? Tu te renfrognes de plus en plus, et enfin, tu retrouves ta liberté de mouvement et de parole. Tu prends le temps de t'étendre tranquillement, visiblement pas plus apeuré que ça de te retrouver en compagnie de deux Aurors en plein Ministère. C'est pas comme si t'avais vraiment quoi que ce soit à te reprocher de toute façon. En plus, Elly reprend l'autre. Ce qui te tire un sourire moqueur. C'est vrai que pour un Auror, ça le fait pas tellement la balade en balai au milieu des moldus. Bim, dans ses dents !

Puis la question qui t'es destinée. T'es loin de perdre ton sourire. Parce que la réponse est toute trouvée. Une fois de plus, tu mises sur l'entière vérité, qu'elle plaise ou non à l'autre crétin. Alors tu hausses les épaules d'un air un peu insolent. Parce qu'on ne se refait pas si facilement. Et tu réponds.

- J'm'ennuyais, c'tout, pas besoin de truc à fêter. Les moldus ont rien capté, ils étaient juste contents. Par contre, il a oublié le passage où il balance des Terrorim partout, même sur les moldus, juste pour me retrouver. J'suis pas sûr que ce soit très légal comme façon de procéder.

Ton sourire s'élargit légèrement. Si tu peux le foutre dans la Mer**, tu ne vas pas te gêner. Il t'a un peu trop pris la tête pour que tu le laisses s'en tirer aussi facilement. Sachant qu'Elly a déjà tiqué sur le fait qu'il ait utilisé un balai volant devant les sans pouvoirs, nul doute que ça n'arrangera pas les choses. Nouveau regard pour la cheffe des Aurors. Elle t'a promis de te venir en aide quoi qu'il arrive. Et c'est peut être le moment de le faire. Encore. Mais elle a pas donné de limite d'aide, alors pas besoin de tenir les comptes, pas vrai ?

- Bon, j'peux partir ou quoi ? C'est que ça pue l'aigreur par ici. En plus, il est carrément plus dangereux que moi pour le secret magique ce type avec ses méthodes bidons.

Petit cadeau pour rabaisser l'autre encore une fois. Faut pas te chercher, sinon on te trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
Artemis Lhow
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Salle d'interrogatoire n°1  - Page 5 Empty
Re: Salle d'interrogatoire n°1

Message par : Artemis Lhow, Mar 5 Déc - 14:39


Elly lève un sourcil, ce qui est généralement mauvais signe, et prends soin de me prendre consciencieusement pour un idiot. Comme si j'allais m'exposer à voler sur un balai devant une foule de moldus, pour qui est-ce qu'elle me prends ? Un lapin de six semaines ? Je croise les bras sur mon torse bombé, vexé du manque de confiance qu'elle semble exprimer, et m'apprête à lui répondre lorsque le gamin prend la parole sans sembler remarquer mon regard qui oscille entre le foudroiement et l'amusement.

Enfin, jusqu'à ce qu'il se met à remettre en question mon intervention dans sa globalité. Je déglutit pour ne pas lui faire avaler sa langue et son lot de conneries et pose doucement mes mains sur la table devant lui. Autant faire d'une pierre deux coups et répondre aux deux en une phrase simple... ouais bon ce serait pas diplomate de ma part et envoyer péter ma responsable m'exposerait à de sérieux ennuis, mais là, j'avoue que la soirée se fait longue et que ça commence doucement à me chatouiller.

« Évidement, avant de prendre les airs, j'ai pris soin de me désillusionner. Je ne suis pas stupide à ce point ... quant au terrorim, il a un avantage de taille. Les moldus atteint sont rentrés chez eux avec une trouille bleue certes, mais tu n'as pas eu l'occasion de m'envoyer de nouveaux feu d'artifices à la tronche, ce qui est appréciable. Après, si mes méthodes te semblent bidons je te propose de rejouer la scène et d'agrémenter notre balade au dessus de la Tamise par quelques stupéfix, je suis sûr que tu apprécieras la chute et, au moins, le problème sera résolu de manière définitive. »

Plus le discours avançait, plus le ton de ma voix échappait à mon contrôle, devenant progressivement plus froid et plus forte, finissant presque par hurler sur ce gosse qui me sortait par les yeux à présent. Soufflant comme un buffle, je me repose doucement sur ma chaise et croise à nouveau les bras en balançant un regard noir au môme. Toi mon petit, prie pour ne jamais recroiser ma route.

Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Salle d'interrogatoire n°1  - Page 5 Empty
Re: Salle d'interrogatoire n°1

Message par : Elly Wildsmith, Jeu 28 Déc - 23:08


Tu ne sais pas trop ce qui t’énerve le plus. Si c’est le gamin qui croit que son comportement amuse la galerie, ou si c’est l’auror dont la colère semblait s’accroitre au fur et à mesure de son discours. Tu lèves les yeux au ciel, quelque peu agacée par la situation. Et par les deux hommes (ou presque-homme pour le Peverell :mm: ) face à toi. Néanmoins, tu choisis l’apaisement – notamment pour ton collègue. Concernant Azaël tu aurais la possibilité de le rattraper après si besoin. Tu hoches la tête « Okay, okay, on se calme ».

Regard tourné vers le gamin, feignant l’indifférence la plus totale, comme si son sort ne te concernait pas alors que, pourtant, tu lui avais promis que si. Et c’était effectivement le cas, juste que là, dans la situation qui était la vôtre actuellement, tu considérais qu’il valait mieux calmer Lhow et agir ensuite pour le gamin. Alors tu te tournes vers l’auror, et tu lui indique « Je suis certaine, Artemis, que tu as fait ce qu’il fallait pour ne pas être visible par les moldus ». Tu te garderais bien de lui dire néanmoins que les terrorim à la volée ça te plaisait que moyennement. Après tout, il était supposé les protégés mais toi aussi tu avais fait quelques écarts, et ça le gamin face à vous le savait très bien.

Le maitre mot, c’était apaisement, alors tu te retournes vers Azaël et lui demande « Si j’ai bien compris tu voulais juste divertir les moldus qui se trouvaient sur place, c’est bien cela ? ». Quelque part, tu espérais que le jeune homme soit réactif à tes propos et comprenne que l’heure était à l’apaisement et non aux engueulades qui n’arriveraient à rien, et ne serviraient probablement à rien …
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Salle d'interrogatoire n°1  - Page 5 Empty
Re: Salle d'interrogatoire n°1

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 5 sur 7

 Salle d'interrogatoire n°1

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Ministère de la Magie :: Niveau 2-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.