AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 10 sur 13
La Grande Horloge
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant
Jace Becker
Serpentard
Serpentard

La Grande Horloge - Page 10 Empty
Re: La Grande Horloge

Message par : Jace Becker, Mar 28 Nov - 17:49


LA mutuelle entre moi et Love :kiss:.

Elhiya et moi avions quitter la salle commune ensemble jusqu'à la grande salle pour prendre notre petit déjeuner, bien entendu je suis plus réveiller qu'elle, elle n'est vraiment pas du matin si je n'étais pas là à coup sûr elle serait tomber endormi dans son chocolat chaud.
Près avoir récupéré nos affaires pour les cours en compagnie de soupir continu, nous commencions notre marche jusqu'à notre salle cependant un étrange objet nous bloqua sur le chemin.

Une structure de glace était en plein milieu et un autre garçon était là, je ne l'ai pas reconnu tout de suite, mes yeux étaient entrain de regarder au sol un journal déchiré, couleurs sombres et rouges... ha mais oui c'est le journal des Mangemorts je l'avais lu. Mettant un genou au sol je ramasse quelques morceaux du dit journal et je les tends à Elhi. Avant de me relever et de regarder à nouveau la structure de glace.

- De toute évidence, l'ordre du Phénix à encore fait des siennes. Regarde ça...

Je m'approche alors de la structure posant une main dessus, je me dis alors que j'ai de la chance de porter des mitaines.
Tournant la tête vers l'autre garçon je le reconnais Osvald, je l'ai croisé dans la forêt en compagnie de Lili'.

-Tiens Osvlad... C'est toi qui à fait ça ?

En montrant la structure de glace d'un mouvement de la tête, avant de lancer quelques gouttes d'eau que j'ai sur la main en direction de la tête d'Elhi'.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


La Grande Horloge - Page 10 Empty
Re: La Grande Horloge

Message par : Elhiya Ellis, Mar 28 Nov - 19:36


Le matin, les premiers rayons du soleil, les premiers gazouillis d'oiseau, l'air frais sous les rideaux... ah non ça c'etait pendant les vacances. Là c'etait plutôt réveil bruyant, agitationt de dortoir, obligation de faire la queue pour la douche et d'enfiler une cravate pour un quotidien scolaire redondant. De toute facon même si j'avais eu l'idée de fuir le train train habituel une main m'avait agrippée en m'embarquant vers la zone de petit déjeuner. Tant pis, je secherais les cours un autre jour.

Baillant lourdement,  le regard embué je suivais sans prêter attention à notre environnement. Il avait fallut qu'on bloque la suite de mes pas pour que je lève le nez vers une sculpture de taille édifiante en plein milieu du trajet. Elle trônait fièrement sur le chemin de la grande horloge, majestueuse pour peu que ce fusse une oeuvre d'art et non une dégradation de l'enceinte de l'école. Bien que l'eau cristallisée ne fusse que peu irritante pour la pierre qui soutenait l'oiseau de glace.

Je me perdais dans sa contemplation, comme un autre élève de toute évidence. Les courbures de la bestiole semblaient avoir manqué de temps -ou de chaleur- pour s'être arrondies, mais le résultat était agréable à l'oeil. J'aurai bien pris le temps de le croquer, avec les aiguilles de l'horloge en bas côté. Une représentation du temps figé, s'écoulant malgré tout. J'aimais l'idée mais mon cousin m'extirpait de mes pensées faiblement artistiques pour me tendre des confettis de papier.

Ses propos sur l'ordre du Phénix ne trouvèrent de sens que pendant ma lecture des quelque phrases lisibles sur le support d'écriture en miette. Un journal, l'impardonnable précisément. Déchiré. Liberté d'expression mise à  mal, idées et images véhiculées non acceptées par son dernier possesseur.. une grimace avait pris place sur mes lèvres. Peut importait mon opinion sur l'utopie de liberté qu'offrait le document, je n'avais jamais apprécié cette capacité, somme toute naturelle, de vouloir faire taire la press. Comment la masse pouvait se faire un avis correct si certains propos étaient directement retirés de la circulation? Ca m'échappait. Et puis faire un excès de zèle pour annoncer anonymement son souteint à l'ordre du Phénix...

Je restais partagée sur la méthode employée, gardant le silence jusqu'à ce que je me fasse arroser, m'arrachant un faible pouffement


"Hey, hey, arrête ça! Et laisse le tranquille. Il buggait dessus lui aussi..."

Un oeil fermé en protection des goutelles agressives, je saluais tout  de même l'aiglon croisé au détour d'une experiece d'alchimie ratée.

"Lut Osvald. Joli phénix en tout cas, dommage qu'il finisse sa vie en flaque d'eau."

Pas dit qu'un incendio suffise en fait, y'aurait bien d'autres sortilèges plus efficaces, mais vu la taille faudrait sûrement s'y mettre a plusieurs pour la faire disparaître.

C'était pas ça l'idée? Un journal véhiculant quelques points de vue mis en charpi n'était pas une invitation à faire de même avec cette représentation?
Revenir en haut Aller en bas
Osvald Osborne
Osvald Osborne
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Grande Horloge - Page 10 Empty
Re: La Grande Horloge

Message par : Osvald Osborne, Mer 29 Nov - 9:20


Finalement l'oiseau en question n'était pas si difficile à identifier, avec sa tête toute particulière et sa longue trainée de plumes. L'oiseau de feu par excellence, sculpté dans la glace. Ça devait sans doute avoir une symbolique forte, non ? Au-delà de la poésie des éléments associés je veux dire. Malheureusement si ce choix a effectivement une quelconque signification politique ou idéologique, je passais totalement à côté...

D'autres élèves me rejoignent. Enfin rejoignent la statue plutôt. Après tout elle est en plein milieu d'un couloir important et dans lequel il y a beaucoup de passage dans la journée. Les cours vont bientôt commencer et les étudiants allaient se déverser et se disperser dans les différentes galeries du château. Dans les « heures de pointe » on avait déjà du mal à se frayer un passage dans la foule et ce sans obstacle de glace en plein milieu !
C'est quand quelqu'un se rapproche et se baisse pour ramasser quelque chose que je regarde vraiment les nouveaux venus. Des visages connus et amicaux qui me donnent directement le sourire.

Jace, le garçon de la Forêt et Elhiya l'apprentie potioniste ! Le premier est malgré lui rattaché à des souvenirs douloureux et tandis qu'il passe les morceaux de feuilles trouvées par terre je porte instinctivement ma main à mes runes. Bien au chaud dans leur enveloppe de tissu, accrochée à un ruban discret, le tout porté en pendentif. C'est un système qui me plaît bien plus que de simplement les avoir en poche. Depuis ce jour-là je vis dans la crainte de les perdre à nouveau et les sentir constamment en contact avec ma peau, près du cœur, est la sensation la plus rassurante du monde. La séparation nous a marqués tous les deux, elles physiquement, moi mentalement.
Heureusement Jace et Olivia étaient là la nuit de nos retrouvailles et franchement je ne sais pas si sans eux j'y serais arrivé.
La seconde a réussi l'exploit de créer une potion géniale sans faire exprès ! Paraît que c'est ça qu'on appelle le génie. En plus on s'est croisés à un moment où je désespérais d'attendre. Ça avait été une journée des plus surprenantes.

Le mangeur de pomme dit que c'est l'œuvre de l'Ordre du Phénix. Vu l'animal représenté, ça paraît logique comme conclusion mais les membres de l'Ordre ne sont pas autorisés à entrer dans l'enceinte du château, non ? Contrairement aux Aurors qu'on voit parfois faire des rondes dans les couloirs...
- Tiens Osvald... C'est toi qui as fait ça ?
Ah, il ne m'a pas reconnu tout de suite ? Bon c'est vrai qu'on est tombé l'un sur l'autre en Forêt. Dans le noir. Et que ça avait pas mal été agitée comme nuit.
Je hoche négativement la tête au même moment où Elhiya prend ma défense. Ce qui fait apparaître un sourire gêné sur mon visage. Ça me fait toujours drôle quand quelqu'un me défend ou s'interpose en ma faveur, j'ai constamment l'impression que je ne le mérite pas. Mais, en même temps, ça me redonne toujours la pêche parce que je me dis que les gens sont trop gentils et adorables !
« Salut vous deux ! » puis en regardant la statue « C'était là avant que j'arrive. C'est vrai que c'est dommage, elle est belle quand même... On devrait peut-être la déplacer ? La personne qui a fait ça aurait dû choisir un endroit plus froid ! »
Le but du jeu c'est que ça reste, non ? Quel gâchis ce serait de se donner autant de mal pour finalement voir son œuvre d'art réduite à une petite marre dans laquelle les gens vont patauger en râlant de mouiller leurs chaussettes.
Puis je me retourne vers Elhiya et en regardant les papiers qu'elle tient en main je demande :«C'est quoi ?» Je ne les avais même pas remarqué ! Un mot de l'artiste peut-être ? Ou des Phénix, si Jace a raison et que ça vient bien d'eux ?
Revenir en haut Aller en bas
Galway Lynch
Galway Lynch
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Grande Horloge - Page 10 Empty
Re: La Grande Horloge

Message par : Galway Lynch, Mer 29 Nov - 18:54


Verser de l’eau dans le chaudron et porter à ébullition, pendant ce temps découper cinq chenilles en petit morceaux. Une fois que l’eau est bouillante, verser les chenilles découpées et mélanger jusqu’à ce que la potion prenne une teinte violette. Chauffer à nouveau la potion quelques minutes jusqu’à ce qu’elle prenne une teinte rouge, et pendant ce temps presser les figues jusqu’à obtenir 20 cl de jus dans une fiole. Ajouter le jus à la potion qui devrait normalement prendre une teinte jaune.

Galway consulta sa fiche sur la potion de ratatinage qu’il avait en main. Tout était bon, du moins les trois premières étapes d’une potion qui en comptait onze. Il relut distraitement le reste et essaya de le mémoriser dans un coin de sa tête qui n’était pas encore occupé par d’autres informations nécessaires à une épreuve de BUSE. Il avait particulièrement hâte que l’épreuve de Potion se termine. Il n’aurait pas trop de mal à apprendre par cœur la recette des 17 potions qui étaient au programme de l’examen pratique, mais les mettre en application était bien plus compliqué.

Il se dirigeait vers son premier cours de la journée, celui d’étude des runes, dans lequel il avait plus de facilités même si le niveau s’était élevé à l’approche de l’examen, mais il parvenait mieux que d’autres à suivre le rythme dans cette matière, l’une des plus importante pour le métier qu’il visait. Il devait passer par la tour de l’horloge pour se rendre à son cours, mais devant la porte un petit attroupement s’était formé. Galway s’approcha pour voir ce qu’il se passait.

Une sculpture de glace se dressait devant eux, elle était en train de fondre mais ne devait pas être là depuis très longtemps car elle était quasiment intacte, suffisamment en tout cas pour que l’on puisse distinguer un phénix. Encore eux. Encore ceux qui avaient placé des tracts de propagande dans tous le château. Ceux qui étaient intervenus durant la bataille de Poudlard aussi. Et ceux qui avaient dégradé son dortoir avec, entre autres choses, des inscriptions anti-né-moldu.

Il ne s’était pas beaucoup renseigné sur cette organisation secrète. Il savait que son but était de lutter contre les Mangemorts, un groupe de mage noirs qui ne se contentait pas d’insulter les nés-moldus pour ce qu’il en savait, ils les tuaient également. Et c’était tout à fait louable de la part des membres de l’ordre du phénix. Galway vit d’ailleurs aux pieds de la statut un exemplaire déchiré du journal pro-Mangemort qui avait tant fait parlé ces derniers jours.

Mais il semblerait qu’eux aussi aient du mal avec les nés-moldus si l’on en croyait les inscriptions du dortoir. Pourquoi est-ce qu’ils s’opposaient du coup ? Était-ce une banale lutte de pouvoir entre deux groupes aux idées proches mais dont les chefs aux ego surdimensionnés ne pouvaient pas travailler ensemble ?

Galway était clairement visé lors de la dégradation de son dortoir, et même s’il avait été choqué de voir son espace privé boulversé de toute part, il avait prit cela avec du recul, habitué qu’il était aux attaques verbales contre les nés-moldus de la part de ses camarades verts et argents. Ce n’était pas vraiment pour lui que c’était gênant. C’est le fait que si ça lui était arrivé à lui d’autres personnes pouvaient être visées, et c’était son devoir de préfet de luter contre ceux qui excluent les autres élèves pour une raison ou pour une autre, et surtout pour quelque chose qu’il n’ont pas choisi.

Il devait donc retrouver celui qui avait dégradé son dortoir, et il n’y avait pas besoin d’aller bien loin pour faire le lien avec celui qui avait réalisé cette statue de glace. C’était peut-être la même personne. C’était peut-être une autre, mais avec des idées similaires. Il y avait trois élèves, dont deux, Jace et Elhiya, étaient élèves à Serpentard et avaient donc facilement accès à son dortoir. Mais il ne pouvait pas les accuser directement, par soucis d’équité, même si le lien était plus facile à faire. Il s’adressa donc à l’ensemble.

-Est-ce que c’est l’un de vous trois qui a fait ça ?


Dernière édition par Galway Lynch le Mer 29 Nov - 19:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jace Becker
Jace Becker
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Grande Horloge - Page 10 Empty
Re: La Grande Horloge

Message par : Jace Becker, Mer 29 Nov - 19:11


Elhi avait réellement la tête ailleurs, elle a Juste réagi quand j'ai demandé à Osvald si c'était lui qui avait fait ça. Me tournant vers ma blondinette, je lui donne un petit coup d'épaule en attendant qu'elle termine sa phrase.

-Ça va je poser juste une question... Tu ne m'en veux pas Osvald j'espère, je serais fort bien triste si cela était le cas.

Petit sourire complice vers ce bleu que j'aime bien, je le trouve marrant. D'ailleurs il nous explique que la statue était déjà lorsqu'il était arrivé, il trouve ça joli. M'approchant alors de nouveau de la statue, je hausse légèrement les épaules. Non, joli ce n'est pas le mot que j'emploierais, en plus de ça si un membre du personnel arrive et qu'il nous voit tous les trois ici ça va être pour notre pomme.
Alors me mettant face à Elhi et Osvald, je vois notre cher préfet rouquin sang de bourbe. La poisse...
Je m'approche alors de ce petit groupe et reprends les morceaux déchirés de l'impardonnable que j'ai donné à Elhi' et m'adresse à l'ensemble.

-Ça Osvald, c'est l'impardonnable c'est pareil que les tracts des Aurors ou encore ceux de l'ordre du phénix, et vu la structure et le parchemin... Cela semble évident qu'ils veulent montrer qui a la baguette la plus grande si tu vois ce que je veux dire. -Petit geste de la main vers Galway- Salut Monsieur le préfet, non ce n'est pas nous.

Tendant les morceaux de l'impardonnable à Galway, je rajoute à la suite.

-De toute évidence la statue est là pour de la propagande encore, tu peux me laisser le plaisir de l'exploser ?

Ma main tâtée ma baguette par-dessus ma cape de sorcier, le bombarda me démange.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


La Grande Horloge - Page 10 Empty
Re: La Grande Horloge

Message par : Elhiya Ellis, Mer 29 Nov - 20:00


Un petit sourire gêné s'etait glissé sur les lèvres de l'aiglon sans que je ne comprenne pourquoi. En même temps la raison m'importait peu, de base, j'aimais bien ce garçon car il avait un trop plein de joie de vivre vraiment rafraîchissant. Quand il avait déboulé dans ma pièce enfumée par la potion explosive, il avait trouvé le moyen de s'extasier son mon erreur. C'etait mignon, d'ailleurs il me semblait plus jeune à ce moment là. Simple détail qui me gardait suffisamment pensive pour que je ne réagisse à ce qui était raconté que lorsqu'Holly m'enlevait les restes de journal de mes mains

"Hey,  j'allais lui répondre t'sais..."

J'avais grimacè brièvement en reposant les yeux sur l'édifice, écoutant d'une oreille distraite l'explication de mon cousin. Son résumé était très incomplet, mais c'etait la meilleure façon de ne pas s'étaler en opinion idéologique de chacun -à supposer en fait que toutes les personnes presentes avaient un avis à donner-.Après, plus qu'une guerre au"kiikimeter", je voyais là la marque claire d'un soutient qui se voulait provocateur. Une recherche de réaction ou juste un acte détaché dans le but qu'il soit remarqué. Dans cette logique, cela signifierait que celui ou celle qui avait su créer une statue de glace de la sorte ne devait pas être  loin.

Machinalement, j'allais jeter un coup d'oeil aux élèves non loin, quand une interrogation s'elevait derrière nous. D'un haussement de sourcil, je me tournais vers notre petit préfet, lui adressant un sourire amusé. Franchement. Si l'un de nous avait érigé ce piaf, pourquoi serait il resté bêtement devant? Pour s'en vanter?


"Bonjour Galway. C'est sympa de croire qu'on aurait pu se lever suffisamment en avance pour faire cet oiseau. Mais il est un peu trop tôt pour l'art contemporain. Un peu comme ta bonne humeur matinale je crois

D'un clin d'oeil taquin j'avais dodeliné de la tête en le regardant. Même si j'avais croisé le rouquin que peu de fois, il m avait, jusqu'alors ,semblé poli et un peu trop sérieux. Mais rarement enclin à un semblant d'agression verbale. Je me trompais sûrement, et avais peut être une vision faussée de notre représentant de maison à cause des quelques mots que nous avions pu echanger devant des étoiles. Mais il me parraissait un peu trop accusateur. Un souci avec cette représentation?

Je profitais de l'interrogation qui lui etait adressée pour en rajouter une autre.


"Un problème avec ce phénix Gal'? On devrait, dans ce cas, s'y mettre à plusieurs non? Ca la fouttrai mal de laisser notre préfet perturbé toute la journée alors qu'on est à côté."

Pas grave pour la partie artistique, je n'avais, tout comme Holly, aucune raison de laisser cette signature sur pied. Encore plus quand elle était capable de me rappeller la fascination excessive et stupide d'un rouge et or précis pour  cet Ordre.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Osvald Osborne
Osvald Osborne
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Grande Horloge - Page 10 Empty
Re: La Grande Horloge

Message par : Osvald Osborne, Jeu 30 Nov - 9:17


Les deux Serpentards sont très complices et ça fait plaisir à voir. Je rends son sourire à Jace, bien sûr que non je ne l'ai pas mal pris. C'était logique après tout ; tu débarques dans un couloir, y a une statue et une personne qui lui tourne autour, forcément c'est la première question qui vient à l'esprit. Par contre j'ai l'impression d'être le seul à apprécier l'oiseau de glace. Entre les haussements d'épaules et les légères grimaces de mes amis, le volatile ne trouve clairement pas grâce à leurs yeux. Je me dis que c'est dommage mais que tout le monde n'a pas l'âme artistique, c'est comme ça. Certaines personnes peuvent rester des heures à contempler un tableau sans se lasser, des étoiles plein les yeux, tandis que d'autres n'y verront que des taches de couleurs superposées les unes aux autres sans le moindre sens. Mon père est comme ça d'ailleurs, et je me rappellerais toujours la première fois que je lui ai montré une œuvre qui m'avait transporté, œuvre qu'il avait commentée d'un « Mmoui c'est une maison dans un champ de fleurs quoi, rien d'exceptionnel » Il n'avait vu que la représentation brute, alors que moi j'avais vu au-delà de ça.
Peut-être que les deux verts étaient comme mon père ?
Enfin d'un autre côté même moi j'ai du mal à voir ce que l'artiste avait voulu dire avec sa sculpture...

Jace répond à ma question concernant les papiers trouvés par terre. Plus il avance dans son explication et plus mes yeux s'agrandissent de surprise. De la propagande de Mangemort ? Je n'en ai jamais eu un en main mais je connaissais le nom de leur journal comme tout le monde... Comment est-ce que ça a pu arriver ici ? Via un ou des élèves ? Ce serait horrible ! Et puis si on accepte que les Aurors viennent faire des rondes dans les couloirs c'est bien pour éviter ce genre de choses, non ? Ils ne sont clairement pas très doués à ce sujet. Je voudrais bien demander plus, poser plus de questions mais quelqu'un arrive dernière nous.
- Salut Monsieur le préfet, non ce n'est pas nous.
Un préfet ? On va avoir des problèmes ...
Des taches de rousseur.
Oh ! Mais c'est le garçon qui avait un origami en cours de soins ! Je me rappelle que c'était impressionnant ! Moi je n'ai jamais su que faire des fleurs. Alors des jolies fleurs, certes, mais juste des fleurs. Comme celle de lotus en deux couleurs - ma préférée à plier - ou une tulipe - la plus simple à faire. Si je me rappelle bien il m'avait dit que c'était sa sœur qui l'avait fait ce... phénix ? C'était bien un phénix en origami ?

Pendant que Elhiya taquine son préfet je me rends compte qu'il n'a pas l'air non plus très content de voir le glaçon taillé. Décidément ! Elle est si dérangeante que ça ? À part obstruer un passage, évidemment. Après tout, si j'ai bien compris, c'est une réponse très  (un peu trop ?) démonstrative des membres de l'Ordre à la propagande Mangemort. Donc, si on le formule de manière simpliste, c'est une réponse des « gentils » contre les « méchants » Les gens devraient être contents de le voir ce phénix, pas vouloir se mettre à plusieurs pour le démolir comme c'est proposer en ce moment.

« Mais... en quoi la statue est un problème ? L'impardonnable en est un, il a été déchiré et on peut le jeter, la sculpture on peut juste la déplacer pour plus qu'elle soit dans le chemin s'il faut ... » Intervention timide. Je ne suis pas stupide au point de croire que l'accès au couloir est la seule raison qu'ils ont tous à vouloir tout faire exploser mais je ne savais pas quoi dire de réellement pertinent.
Pendant ce temps les aiguilles de l'horloge continuent d'avancer et je laisse définitivement de côté l'idée d'aller en cours à l'heure ce matin. Et voilà d'autres compagnons de jeu qui arrivent, des bleus cette fois-ci. Je me demande en soupirant légèrement : *Eux aussi ils vont vouloir la démolir ?*

Le grand brun à l'air épuisé - ou ennuyé ? un peu des deux je crois - ne parle pas de destruction directe mais pose quand même des questions. Des questions, encore des questions, si je rajoute les miennes par-dessus ça va faire beaucoup trop ! Et voilà que la fille qui ressemble au grand à côté d'elle témoigne un peu d'engouement envers la figurine de glace. Un « Ah ! » m'échappe après qu'elle ait fini de parler. C'était un Ah qui voulait dire Ah vous voyez ! Y a du bon dans cette statue, elle a pas juste bonne à servir de cible pour apprentis démolisseurs magiques !

Et puis « La vérité sort de la bouche des enfants », c'est pas ça l'expression ?
Ravi d'avoir enfin un avis contraire, qui se rapproche un peu du mien, je souris à la petite.
Revenir en haut Aller en bas
Jace Becker
Jace Becker
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Grande Horloge - Page 10 Empty
Re: La Grande Horloge

Message par : Jace Becker, Sam 2 Déc - 20:50


Elhi me regarda avec une jolie grimace après avoir répondu à Osvald, petit sourire rendu vers elle en compagnie d'un petit coup d'épaule comme nous avons l'habitude de le faire ensemble. Elle en profita en plus pour dire quelques mots à Galway qui venait de nous rejoindre, ses quelques mots me font légèrement pouffer de rire.
De plus, elle proposa qu'on s'y mette à plusieurs pour exploser le phénix.

-Un bombarda maxima me tentent bien.

Alors que nous discutions de ça, deux bleus arrivèrent et semblaient intrigués également par le phénix de glace. Je ne prête pas vraiment attention à eux, cependant la question d'Osvald me fit sortir de mes pensées. En quoi la statue est un problème ? L'Ordre du phénix n'est plus ce qu'il était.
L'un des bleus qui venaient d'arrivait s'adressa directement à moi et me disant que c'est le meilleur moyen d'effacer sa culpabilité.

Je le regarde alors avec le même air blasé alors qu'il commence à discuter avec Galway. Petit soupir de ma part avant de lire de nouveau les quelques lignes encore lisibles de l'impardonnable. Pas le temps de répondre, la jeune fille s'approcha donc de la statue et dit d'un ton très sérieux qu'ils ont une noble cause. Petit rire de ma part avant de regarder la jeune bleue.

-C'est sûr que commettre une dégradation pour faire passer un message c'est une noble cause, même les Mangemorts sont plus respectueux.

Reprenant mon regard blasé sur l'autre garçon.

-Culpabilité ou non. Je ne mettrais même pas la vie d'un elfe de maison entre leurs mains. Ils ne sont plus que l'image d'eux-mêmes de toute manière....
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


La Grande Horloge - Page 10 Empty
Re: La Grande Horloge

Message par : Elhiya Ellis, Lun 4 Déc - 13:05


Un nouvel arrivant. Un qui parle pour rien dire. Un bleu. Ça me n’étonnait même pas de ce genre d’énergumène. Toujours un truc à dire, toujours à se sentir supérieur. Tiens, bizarre que mon ex ne soit pas dans cette maison d’ailleurs, ça lui irait parfaitement, il aurait pu continuer à copiner avec Aoi tranquillement au lieu de polluer mon temps. Un peu comme ce type-là, l’air blasé sur la tête   qui venait parler de culpabilité m’arrachant un haussement d’yeux au ciel. Ouai tiens, nous étions les responsables de ce piaf de glace et on était rongé par les regrets et les remords sans savoir pourquoi, il fallait donc qu’on le fasse disparaitre.

Non, franchement, vu que c’était un aiglon, il devait bien, grâce à sa suprême intelligence se douter que les remords chez la plupart des Verts ce n’était pas chose courante. En tout cas, moi je n’avais jamais croisé un seul petit serpent en proie à ce sentiment pour le moment. Par contre venir dire à Galway comment faire son boulot était encore plus ridicule que venir nous soupçonner. Machinalement je le toisais de la tête au pied, à la recherche d’un blason quelconque lui permettant des airs supérieurs avec notre petit préfet. Pourtant, rien de spécial avec ce garçon si ce n’était une jeune fille un peu trop excitée qui l’avait suivi.


« Gal’ faisait comme toi : il nous soupçonnait. Ça devrait te convenir comme attitude de préfet non ? C’est déjà mieux que cette petite qui se plante devant, tu ne devrais pas la tenir et lui dire d’arrêter les questions stupides ? »

J’avais rien contre les plus jeune à l’origine. Surtout quand leurs paroles et attitudes étaient dictées par une éducation un peu trop …. Porteuse de convictions archaïques. Leurs aptitudes à balancer ce qu’on leur avait inculqué sans aucun filtre avait tendance à me faire rire. Là j’avais juste esquissé un sourire en coin en regardant la petite s’extasier sur la sculpture pendant qu’Osvald cherchait où se trouvait le problème à un étalage d’idées idéologique en pleine école.

En soit, je m’en fichais un peu. Peu importait combien de fois l’Impardonnable serait transformé en confettis, peu importait combien de provocations puériles pouvaient se manifester dans Poudlard, ça n’apportait strictement rien à la situation actuelle du monde. J’avais du coup juste haussé une épaule à l’interrogation du seul bleu que j’appréciais et laissais mon cousin parler après avoir suggéré un bombarba maxima. Bruyant comme sortilège, et surtout préjudiciable par le nombres de fragments de glace qu’il irait faire voler un peu partout. Venir blesser des élèves de passage juste pour signifier que la propagande Phénix n’avait rien à faire ici n’était pas très intelligent. Un calda m’inspirait plus même si ça nous offrait une pataugeoire, voir même un reducto, à supposer que ça puisse fonctionner sur une structure élevée magiquement.

Par contre, venir parler de respect me laissait relativement songeuse. Dès lors que les idées politiques étaient protégées et inculquées à coup de baguette, j’ignorais si on pouvait parler à proprement dit de respect. Déchiqueter un journal, flanquer une image d’un oiseau dans l’école, balancer de chaos dans les rues de Londres…. De base, si respect il y’avait, il n’y aurait pas de conflit d’intérêt. Mais bon, changer les esprits et les mentalités necessitait autre chose que des bonnes paroles. Un soupire m’échappait doucement alors que je reposais les yeux sur le glaçon en dodelinant de la tête et m’adressant à la gamine


« L’égalité du sang est une chose. Tout le monde reste figé là-dessus. Sauf que s’il était question que de ça, pourquoi un journal où il est écrit également que même l’ordre noir juge tous les êtres égaux devrait être détruit ? »

Je levais le nez vers Osvald et lui sourit doucement

« Le soucis c’est que sous couvert de l’idée préconçue des groupes dits gentils contre les groupes dit méchants, certains se permettent des libertés, qui ne peuvent que s’amplifier si chacun tolère à chaque fois un peu plus. Un journal détruit signé par une statue opposante, c’est quoi le cran au-dessus ? Le dortoir d’un élevé, supposé adhérant à certaines idées, incendié car ça ne plait pas à un partisan d’un autre groupe ? Une guérilla interne entre sorcier, alors que de base on ferait mieux de se préoccuper d’arrêter de vivre cacher en craignant qu’on nous montre du doigt. »

Ok, ça manquait surement de conviction dans mes paroles, le ton était un peu trop monocorde. La tête de blasée de l’autre bleu y était peut-être pour quelque chose, ou sa façon de s’adresser à notre préfet, ou juste le fait de condenser les choses en des idées étriquées ne m’avaient jamais plu. Les opales glissées sur le blasé de service, j’inclinais la tête de côté et lui adressait un sourire en coin forcé

« Quoi que toi, tu devrais bien avoir ton mot à dire là-dessus non ? Vu que tu veux apprendre à un préfet les procédures à suivre en cas de dégradations de carrelage, j’pense bien que tu vas vouloir nous illuminer de ton savoir et tes idées ? »

Vieux réflexe acquis grâce à Aoi : donner de l’importance à ceux qui se trouvent au-dessus du lot pour qu’ils portent leur attention sur autre chose
Revenir en haut Aller en bas
Osvald Osborne
Osvald Osborne
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Grande Horloge - Page 10 Empty
Re: La Grande Horloge

Message par : Osvald Osborne, Mar 5 Déc - 13:14


Au vu des réponses de mes amis je réalise que j'ai clairement des lacunes en ce qui concerne toute cette histoire. Mon regard passe de la petite Bleue à la statue, de la statue à Jace, de Jace à Elhiya. Ma petite vision manichéenne des choses se fissure au fil de leurs mots et mes interrogations intérieures s'y enfilent à la chaine comme des perles. D'un côté j'ai l'impression d'y voir plus clair mais en même temps c'est comme si tout était devenu flou. Je bois leurs explications en hochant la tête, certains points paraissent évidents ou illogiques, même pour moi. Ils ont tous l'air de savoir ce qu'ils disent et surtout ce dont il est question, je me sens comme si on m'avait catapulté en salle d'Aspic sans passer par les Buse et c'est un sentiment très dérangeant. Je me sens un peu bête, je devrais vraiment me tenir plus au courant de ce qui se passe en dehors de ces murs de pierre dont j'aime tant me plaindre d'y rester enfermé.

Pendant que j'essaie de mettre mes idées en ordre la conversation continue mais le ton que prend mon apprentie potioniste pour parler aux derniers arrivants me fait revenir sur terre. Elle venait de passer d'un ton doux et compréhensif avec moi à quelque chose de nettement plus sarcastique. On.. on va pas se disputer pour une sculpture de glace quand même... ? Les mots de la blonde me restent dans le crâne ; l'escalade de ce genre de manifestations, les conflits idéologiques directement entre élèves, les conséquences que ça peut avoir...
Ce n'est pas la statue le problème en réalité, c'est ce qu'elle veut dire et pourquoi elle a été mise là.
Si c'était moi qui avais fait apparaître une rune géante sculptée dans la glace en plein milieu du couloir, est-ce que ça aurait provoqué les mêmes réactions ? Après tout c'est un peu du même registre, non ? Pendant tout un temps j'avais même considéré l'idée d'en graver une ou deux à des endroits stratégiques du château, c'est aussi une dégradation pour raison idéologique ?
L'image de Algiz et Petho gravées dans le bois de mon lit au dortoir fait couler une petite goutte de sueur froide dans mon dos : si je ne veux pas avoir d'ennui je vais devoir les cacher...

Avant que la prise de bec ne commence, j'essaie de retourner l'attention de mes deux amis Verts sur moi en espérant que ça tempère un peu les choses
« Je crois que je comprends mieux... je ne savais pas que c'était aussi compliqué ces histoires de journaux et d'Ordre et... et tout en fait. » Et sur les dizaines de perles composant l'immense collier de mes questionnements j'en déloge une des plus imposantes et colorées : « Mais si les Mangemorts veulent aussi l'égalité des Sorciers peu importe leur sang, pourquoi est-ce qu'ils portent un nom aussi horrible ? Les Mangemorts c'est quand même rattaché à la Grande Guerre, et pas du bon côté, c'est pas rien comme image. »
Décider de se rattacher volontairement à des gens ayant commis autant d'atrocités, atrocités justifiées par une hiérarchisation des sangs, ça paraît être un choix plus que bancal pour une néo-organisation qui ne prône pas ce concept, non ? Ou alors ce n'est que moi qui trouve ça bizarre ?

Vous avez déjà essayé de dénouer et défaire un collier de perles ? Eh bien en vérité c'est assez complexe comme exercice car dès qu'elles sont libérées elles ne tombent jamais qu'une par une. Elles s'enfuient, glissent et roulent si vite que lorsque vous vous en apercevez la moitié à déjà rebondi sur le plancher et dégringolent les escaliers en tintant gracieusement à chaque marche. De la même manière d'autres questions m'échappent : « Et- Et si les Mangemorts et les Phénix veulent la même chose, pourquoi s'opposer aussi violemment ? Puis si l'Ordre n'est plus ce qu'il était pourquoi il existe encore, on a bien les Aurors non ? Ils ne s'entendent pas avec eux non plus c'est ça ? »

Qu'est-ce qu'il y a de si différent entre ces trois groupes pour qu'on en arrive là ?
Revenir en haut Aller en bas
Galway Lynch
Galway Lynch
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Grande Horloge - Page 10 Empty
Re: La Grande Horloge

Message par : Galway Lynch, Mer 6 Déc - 19:55


Galway trouvait la réaction de ses deux camarades un peu trop véhémente. Il n’avait pas demandé « Lequel de vous trois a fait ça » mais « Est-ce que c’est l’un de vous trois qui a fait ça ». Il était naturel qu’en arrivant sur les lieux d’une infraction où plusieurs personnes sont déjà présentes il puisse demander si l’un d’entre eux avait fait ça, sans pour autant avoir la certitude que c’était le cas, un simple « Non » aurait suffit. Et il n’appréciait pas le ton ironique employé par Elhiya.

Deux nouveaux arrivants, cela commençait à faire beaucoup, il fallait éviter l’attroupement en réglant la situation rapidement. L’un d’entre eux était Riri, un élève bien connu qui avait, en plus de ses responsabilités de préfet, fait partie de l’élite de l’ancien directeur de Poudlard, et conservait donc une certaine influence et une autorité, dans sa maison notamment, mais pas seulement.

Sa préoccupation principale en cet instant était d’éloigner les élèves de cette dégradation, et il sembla reprocher à Galway de ne pas faire ce qu’il fallait. Celui-ci trouva ça un peu injuste car il venait d’arriver et avait à peine eu le temps de comprendre la situation. Cela ne sembla pas plaire à Elhiya également.

Il était accompagné de sa petite sœur, à Serdaigle elle aussi, qui elle semblait plus préoccupée par les idéaux de l’ordre du phénix que par la dégradation du château. Le fait qu’elle dise que l’Ordre militait pour l’égalité du statut sanguin fit sourire Galway, il aurait aimé qu’elle soit là pour voir les dégradations faites à son dortoir. Quoi qu’il en soit cela partait en débat sur l’ordre du phénix, et on s’éloignait du problème principal.

-Je suis loin d’être un expert en ce qui concerne l’idéologie des Mangemorts et de l’Ordre du Phénix, ce que je sais c’est que ces derniers ne sont pas aussi blanc que certains ne le prétendent. Il y a eu d’autres dégradations venant de personnes se réclamant de l’ordre, et certaines étaient accompagnées d’inscriptions anti-né-moldus. Cette haine n’est pas acceptable, et en contradiction avec les valeurs de l’école, depuis sa création tous les enfants nés avec des pouvoirs magiques sont acceptés ici afin de recevoir une éducation magique.

Il se tut quelques instants. Trop impliqué ? Oui, sans doute. Il devait laisser ses sentiments de coté pour prendre la décision la plus équitable possible, elle n’était pas difficile en cet instant.

-Peu importe si ces messages représentent l’idéologie du mouvement ou non, ces dégradations doivent cesser. C’est interdit par le règlement de Poudlard, tout comme la propagande, qu’elle vienne des Mangemorts, de l’Ordre du Phénix ou du ministère.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Osvald Osborne
Osvald Osborne
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Grande Horloge - Page 10 Empty
Re: La Grande Horloge

Message par : Osvald Osborne, Jeu 7 Déc - 9:36


Monsieur Origami finit par lui aussi expliquer ce qu'il pense de cette statue. Dégradation, pure et simple. Comme pour les autres, sa préoccupation première est de se débarrasser de l'objet et de faire en sorte que ce genre de chose ne se reproduise plus à l'avenir. En étant le seul à ne pas être au courant des conflits extérieurs et à ne pas avoir de position dessus, je suis le seul à voir la statue comme un objet à part entière et non pas un outil. Quelque part c'est dommage mais j'ai passé suffisamment de temps avec la fille de l'eau pour savoir que « Tout est politique Oz, tout, que tu le veuilles ou non » Alors j'essaie de me faire à l'idée que l'oiseau de glace va être caché, détruit, sans être apprécié avant.

Pourtant ce n'est rien, rien du tout, comparé à ce que le préfet des Verts raconte sur les soutiens de l'Ordre. Des propos anti-né-moldus ? Un « ... mais c'est horrible ! » m'échappe dans un souffle. Comment est-ce qu'on a pu en arriver là ? C'est à croire qu'on n'est pas au 22è siècle et que toutes les guerres précédentes n'ont jamais eu lieu ! Si on s'ennuie à étudier l'histoire ce n'est pas juste parce qu'on a besoin d'avoir un bruit de fond pour s'endormir sur son banc le jeudi après-midi, on est censé en retirer des expériences. En sachant que ce qui s'est passé avant on peut mieux comprendre comment notre monde est ce qu'il est aujourd'hui, non ? Et puis en râlant contre nos ancêtres si stupides d'avoir cru ou fait des choses absurdes on peut mieux se rendre compte que les choses ont bien changé sur certains points, et pour le mieux.

Et pourtant quand j'entends les mots du préfet Origami mon cœur se serre en réalisant que ce genre de comportements existe encore. Lui et Elhiya ont raison : si ça continue ces gens n'auront plus aucune limite et pourront même se sentir légitimes dans leurs actions au point de ne plus avoir à se cacher.
Je déglutis difficilement en imaginant un Poudlard où il y aurait d'un côté ceux portant les couleurs du Phénix, d'autres celles des Mangemorts et les conflits constants...
L'horreur.

Forcément Riri et sa petite sœur répliquent également et si le premier semble vouloir ne pas déclencher de bagarre la seconde a plus l'air de vouloir en découdre. L'expression sur mon visage est passé en un éclair du soulagement - enfin quelqu'un qui proposait une autre solution que l'explosion ! - à la grimace quand la petite ouvre à nouveau la bouche. De quoi remettre en question mon avis en ce qui concerne les expressions toutes faites.
S'en prendre à Galway sous prétexte que sa cravate est verte c'est absurde. Mais quand on est jeune et qu'on arrive dans cette école o  nous met directement en compétition avec les autres ! Peu importe que l'on soit amis, on est tout le temps en compétition pour tout ; les cours, les points, le quidditch, ... il n'y a aucune activité scolaire dans laquelle on doit collaborer pour réussir, non, c'est toujours dans l'affrontement. Et après on nous demande de nous aimer et nous respecter les uns les autres ; le système n'est vraiment pas fait pour favoriser ce genre d'entente, c'est même le contraire. Heureusement les amitiés intermaison sont quand même possibles, la preuve j'en ai deux ici même, à côté de moi et j'ai pris mon petit-déjeuner avec une autre. Mais on ne va pas se mentir, la répartition en maisons par d'un bon sentiment mais fini par plus nous séparer qu'autre chose.

Je réponds doucement à l'aiglonne pendant que son frère lève les yeux au ciel. « Oh tu sais les maisons ne veulent pas dire grand-chose. Ce n'est pas parce qu'on porte un uniforme ou un autre qu'on est forcément différent. Les Serpentards ne sont pas forcément méchants et les Serdaigles pas forcément assidus dans les études... » Petite confession au passage, ça fait toujours du bien. Si je devais mettre bout à bout toutes les heures de cours séchées en six ans je crois que le total couvrirait une année entière !

Riri tempère les choses et moi je me dis que pour le cours du matin c'est un peu raté, on est déjà tous en retard, non ? En tout cas si ça fait plus de quinze minutes que la classe a commencé, la prof ne me laissera pas entrer. C'est que c'est carré l'arithmancie et qui si on n'arrive pas à l'heure et bien tant pis pour nous et notre maison parce que ça fait directement 15 points en moins par absence. S'il fallait une preuve de plus que l'écusson d'aigle sur ma cape de sorcier ne signifie en rien que je suis bon élève.
Revenir en haut Aller en bas
Jace Becker
Jace Becker
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Grande Horloge - Page 10 Empty
Re: La Grande Horloge

Message par : Jace Becker, Ven 8 Déc - 2:04


Ça commence à piailler dans tous les côtés, de toute évidence Elhi' soulève des points intéressants. Si on commence à déballer nos idéaux politiques comme ça, ça va mal finir. Et comme à notre habitude de Serpent elle provoque les bleus, puis Osvald commence lui aussi à dire quelques mots sur les Aurors, Mangemort et Phénix mais cependant il n'a pas vraiment l'air décidé sur ses opinions. Est-ce qu'il en a ? Très bonne question... Petite tape sur l'épaule vers Osvald.

-Faudrait qu'on discute de tout ça toi et un moi un coup à Pré-au lard. Te mettre au courant de tout ce qui se passe chez les sorciers si tu ne suis pas les actualités.

Puis Galway commence aussi à expliquer son point de vue, bon il explique surtout que nous avons beau avoir des opinions différentes il ne faut cependant pas faire des dégradations anti-moldu. Monsieur le préfet et son règlement... Mets-toi à l'aise.
La bleue se place face à Elhi', sérieusement ? Je m'approche alors de cette dernière pour être face à la jeune fille. Vas-y petite dite ce que tu as à dire, je suis tout ouïe. Cependant le garçon derrière lui commence à parler. Je l'écoute donc, monsieur je sais tout mieux que tout le monde, et la jeune fille qui commence à faire la fière. M'arrachant un soupir désespéré, je remarque alors que le garçon fouille dans sa poche et nous montres deux médailles une de l'ancienne élite de Poudlard et un de préfet. Normalement les préfets portent leurs médailles sur leurs capes....

-Tu devrais jeter cette médaille si tu crois qu'elle te donne de la légitimité ou qu'elle te fait croire supérieur aux autres bleus que tu es.

En indiquant du doigt la baguette de l'élite. Puis sa sœur ouvre la bouche m'arrachant un nouveau soupir, je tourne alors la tête vers ma cousine.

-Être casse-pied ça doit être de famille on dirait, heureusement que les bleus ne sont pas tous comme ça.

D'ailleurs Osvald semble d'accord avec moi lorsqu'il dit qu'il ne faut pas s'arrêter à l'uniforme. Très sympathique garçon mais il me semble naïf quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


La Grande Horloge - Page 10 Empty
Re: La Grande Horloge

Message par : Elhiya Ellis, Sam 9 Déc - 22:21


D'une oreille toujours à demi-endormie, j'avais écouté les interrogations légitimes d'Osvald en dodeminant de la tête. Avoir un autre nom pour un groupouscule ayant fait des rectifications dans leurs idées passées risquait de perdre encore plus la population et les embrouiller plus que de raison. Enfin à mon sens. Surtout que le rappel de leurs actes passés lors des guerres des sorciers ne desservait pas nécessairement leur image. Ils étaient clairement identifiables sous une appellation commune, sucitant diverses réactions positives ou négative à . C'etait plus simple qu'utiliser un autre nom qui soulèverait des interrogations,  à mon avis.

D'un haussement d'épaule pour simple réponse, les paroles de mon prefet m'arrachaient un mouvement de sourcil. En ce qui me concernait je n'avais pas appercu d'autre dégradation d'un groupe idéologique avant celui-ci. -Bah ouai, je dort pas dans le dortoir des garcons- Et vu la façon dont le roux se laissait emporter, il y'avait fort à parier qu'il se sentait plus que concerné. De  notre discussion nocturne j'avais déjà cru comprendre que ses débuts de sorciers n'avaient pas été facile, rien d"étonnant qu'une quelconque allusion à des idées anti né-moldu puisse le perturber encore plus. Je lui adressais une légère moue contrite, à titre personnel la nature du sang n'était pas le problème de notre société. Mais je ne comptais pas m'étaler sur le sujet inutilement.

Techniquement ca aurait pu se finir sur la conclusiontrès sérieuse de Galway sur le fait que la propagande idéologique n'avait normalement pasde place à l'école -même si, il fallait l'avouer, nous concentrer à poudlard n'avait rien d'innocent, vu la main prise par le ministère sur notre éducation... - mais le bleu qui s'etait pointé avec une jeune fille pleine d'idées pré machees avait décidé de l'ouvrir. Forcément.

Son allusion à mon anticipation de réaction de mon responsable de maison me forçait au sourir.  Il avait vu ce petit gars que de un c'etait le matin et que si j'étais aussi merveilleusement bien coiffée qu'un dessous de bras c'etait car je dormais encore à mmotier? Et que de deux, je suis blonde quand même. J étais pas sensé le dire, mais j'avais toujours que ca se voyait pas mal. Alors me croire dans une partie d'échec et prévoir ce que le rouquin allait dire c'etait franchement pas mon genre. Je voulais bien rappeller que je faisais parti des gens qui glissait sur la moindre plaque de gel logiquement esquivable...

Enfin. Je le laissais deblatterer, offrant un sourire amusé à la gamine avant de regarder les badges qu'il nous collait sous le nez. Un badge de préfet. Un titre déchu de toute évidence car il me semblait bien qu'Aysha avait une collègue et non UN collègue. Souvenir d'un temps écoulé tout comme sa distinction d'un directeur de Poudlard "disparu".. Si ce brun s'attendait soudainement à un changement d'attitude il avait joué les mauvaise cartes. Un peu comme sa cadette et son stéréotype de maison vite repris par Osvald.

C'etait vrai en plus, avoir une cravate verte et argent ne signifiait pas pour autant qu'on passait notre temps à mystifier la vérité et à détourner les  situations pour en tirer avantage. Enfin, regardez Galway, on voit clairement qu'il allait jamais agresser quelqu'un au détour d'un couloir juste car il est chez Serpentard... concernant mon cousin, lui part contre, effectivement il pouvait mordre, quoi que là je m'etonnais qu'il reste aussi aussi calme. Surement car la petite bleue était plus jeune que lui.

Coup d'oeil pétillant à Jace avant d'adresser un sourire en coin à  l'ex prefet


"Certes pour le café philo sur la lecture de divers journaux on est pas bien placé. En plein courant d air c'est pas super. Mais ce serait bien de laisser Galway faire son boulot au lieu de le prendre à nouveau de haut. Il a toujours son insigne lui au moins, alors peut-être devrais tu effectivement aller en cours et amener ta soeur avec toi... ce serait intelligent au moins"

Vu que manquer le début de son cours semblait tant le stresser, qu'il parte s'instruire un peu plus. Moi j'etais déjà en retard et allais finir par retourner dans mon lit si ca continuait au moins je n'entendrais plus le plic ploc que faisait la statue de glace en fondant sur le sol
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

La Grande Horloge - Page 10 Empty
Re: La Grande Horloge

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 10 sur 13

 La Grande Horloge

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.