AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 13 sur 13
La Grande Horloge
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13
Elly Wildsmith
Poufsouffle
Poufsouffle

La Grande Horloge - Page 13 Empty
Re: La Grande Horloge

Message par : Elly Wildsmith, Mar 25 Déc - 22:16


Ah l’inconscience des jeunes âmes. Elle n’en a rien à faire, qu’il aille en cours, qu’il n’y aille pas. Qu’il aille en retenue, qu’il n’y aille pas. Peu lui importe, aucun de ses choix ne changera sa vie à elle, ses propres choix. Elle sourit, ce serait presque un ricanement qu’elle laisserait s’extirper de ses lèvres étirées en un sourire. Elle reste dans la retenue, mais n’en pense pas moins. Elle ne répond pas au jeune garçon, trouvant son discours proprement inutile et profondément … inintéressant. Ce n’est avec l’insolence qu’on pouvait avoir ses faveurs, il fallait montrer autre chose comme le loup et les 7 biquets. Forcément.

Mais finalement, l’enfant se montre plus réflechis qu’il n’y parait, et ce serait presque un sourire carnassier qui se dessine sur le visage de la brune. Elle lui répond simplement « Oh, je n’essaye pas de vous faire peur, rassurez-vous ». Elle aurait d’autres méthodes plus … personnelles, pour lui faire peur. Et cela ne faisait nul doute, aux yeux de la brune, qu’elle parvienne à distiller l’angoisse dans l’esprit du jeune Serpentard.

Toutefois, la conversation ne s’oriente pas dans ce sens-là, mais prend un virage plus personnel. Il lui demande, ce qui la fait se sentir vivre. Elle sourit, de manière sincère cette fois-ci. Difficile de lui dire ce qui pouvait bien la laisser vivante, quand tous les sentiments qu’elle avait pu ressentir l’avait laissé telle une coquille vide. Il fallait admettre que la rupture avec Evan, la disparition d’Austin … tout cela avait laissé des traces dans la vie de la jeune femme, dans son cœur, dans son âme. Des plaies béantes qu’il lui fallait panser, avec du temps, peut-être.

Elle lève les yeux au ciel lorsqu’il suppose qu’il est meilleur que les autres, que lui, à l’inverse des autres sorciers de son âge, n’a pas besoin des cours. Qu’il vaut mieux que ça. Cette fois-ci, c’est un profond soupir de désapprobation qui s’extirpe des lèvres de l’ancienne auror. S’il y a bien quelque chose qu’elle ne supporte pas, c’est bien le comportement du garçon qui lui fait face, qu’importe la voix tremblotante et les sanglots qu’elle entend dans son discours.

« Oh, je suis certaine, Mister Aiken, que vous avez des choses pour vous raccrocher à cette vie, qu’importe votre mémoire, qu’importe qui vous êtes ». L’œil pétille d’une lueur malsain, les sous-entendus sont explicites, difficiles de passer à côté. « Quant aux cours, il me semble dommage de ne pas y assister, surtout lorsque vous devez vous intéressez à vos condisciples ». Cette fois-ci, la phrase appuie là où ça doit faire mal, la brune a pleinement conscience des risques ainsi pris, mais, s’il venait à crier, il lui suffirait d’un simple Avada Kedavra pour en finir avec sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Enzo M. Aiken
Enzo M. Aiken
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


La Grande Horloge - Page 13 Empty
Re: La Grande Horloge

Message par : Enzo M. Aiken, Mer 26 Déc - 10:41



Rp Privé.
Quelques maux parmi tant d'autres.
ft Enzo Maxwell Aiken & Elly W.


Ce jeu du « chat et de la souris », cette danse ancestrale du « fuis – moi, je te suis » et inversement aussi. Mon vermeil m’enchaine tandis que mon myocarde brise, un à un, chacune de ses chaines. Ma réflexion aux aguets, responsable de cette révélation destructrice, fait que je laisse mon visage se détendre alors qu’un sourire se dessine sur mes lèvres. Rapidement, je fais le lien sans pour autant le crier « haut & fort ». L’air frais me fait frissonner et me rappelle aussitôt pourquoi je m’entête à ne pas respecter certaines règles, mais celle – ci, je la laisse me guider instantanément lorsque mon regard verdoyant rejoint celui de l’Adulte. Tout en faisant preuve d’un calme olympien, je laisse cette « rage de vivre » crier à l’intérieur de mon être. Ça se bouscule jusque dans mon épiderme au point de mettre mes sens en alerte. Cette tempête qui s’acharne à tout vouloir bousculer, je me devais de l’enfermer dans un coin de ma tête, pour pouvoir l’accompagner sur un autre terrain de jeu, la gardant en réserve pour plus tard, peut – être. Sous le couvert d’une étrange sensation, je me laisse porté par cette valse « meurtrière » qui annihile la dernière crainte qui m’habitait encore jusqu’à présent. Ainsi, je m’approche de la jeune femme, une énième fois encore pour pouvoir porter mes lèvres à son oreille. De façon aussi sournoise qu’elle, de manière qu’elle seule puisse entendre ce que j’ai à dire aussi.

- « Et bien soit, vos désirs sont des Ordres, Mademoiselle. Je tâcherais de ne pas vous décevoir, alors. »

Puis, mes réflexions recommencent à se diriger vers elle. Je la trouve étrangement belle, fascinante à tout point de vue. Mon regard n’est plus le même qu’au début de notre rencontre. Et cette étrange fascination se disperse dans l’air, alors que je laisse place à un respect plus important. Je mets de côté ce comportement mi – hostile, mi – gamin pour faire place aussi, à celui de l’adolescent en quête de « savoir », en quête de réponses et surtout en quête de « pouvoir » au fond, prendre le dessus. Ainsi, je me montre tel que je suis au grand jour, je n’utilises plus de beaux discours, ni de belles paroles tout court.

- « Mmh, pourquoi ne pas commencer par le vôtre, au moins, j’y verrais un visage familier, c’est toujours mieux pour commencer.  »

Et aussi docilement qu’un chaton, j’exauce ses moindres souhaits en faisant preuve d’intelligence, cette fois. Puis, je prend le soin de garder une distance respectable entre nous, désormais, tandis que je penche légèrement ma tête sur le côté. J’ai l’impression de ne plus percevoir la moindre once d’électricité dans l’air, ce qui me fait davantage sourire. Je laisse tomber mes caprices d’enfants, me rendant compte qu’il est plus facile d’agir avec maturité si, pour obtenir ce que je souhaite, je dois me plier à certaines règles. Quand bien même, l’univers qui l’entoure me déplait. C’est un mal pour un bien et parfois, je dois savoir faire quelques sacrifices, des concessions pour y arriver aussi.  Sacrifice que je fais de mon plein gré et de gaieté de cœur, étrangement aussi.

- « Corrigez – moi si je ne me trompe, mais il est prévu demain, c’est bien ça ? »

Un sourire se joint à mon regard qui s’enflamme d’une douce lueur, de nombreux signes indirectes de ma part qui ne manque pas d’air de s’afficher, mais qui parlent plus clairement que mes sous – entendus cachés. J’espèrais, au fond, qu’elle puisse comprendre que je la perçois sur cette même longueur d’onde. Pour ne pas déceler le moindre changement dans nos attitudes et habitudes de faire aussi. Devrais – je la considérer comme une complice, comme une aide réconfortante ou une personne sur qui compter. Inconsciemment, j’espère que cette nouvelle sensation avec elle, finirait par se mêler à la réalité aussi.
b l a c k f i s h & Λzяүεℓ - Glisse ta baguette sur l'image
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


La Grande Horloge - Page 13 Empty
Re: La Grande Horloge

Message par : Elly Wildsmith, Sam 5 Jan - 13:47


Il a indéniable compris et c’est tant mieux : la brune n’aimerait pas lui courir après pour qu’il aille en cours, elle n’aimerait pas, non plus, devoir lui expliquer pourquoi il vaut mieux ne pas attirer l’attention sur lui. Elle espérait qu’il allait le comprendre de lui-même et ce fut visiblement chose faite. Soulagement perceptible pour l’ancienne auror, ce n’était pas encore le moment, aussi valait-il mieux que le gamin se fasse passer pour un élève – non pas modèle – mais un tant soit peu intéressé par les disciplines que Poudlard enseignait aux jeunes sorciers.

Il indique qu’il commencera par son cours, sourire de l’enseignante alors qu’elle répond d’un simple « Voilà qui est bien sage de votre part ». Avant qu’il lui demande s’il aura bien lieu demain. « Tout à fait Mister Aiken » qu’elle répond, avant d’ajouter un simple « Comme quoi vous savez aussi vous montrez obéissant, c’est tout à votre honneur ». Sourire narquois sur le visage à présent, les sous-entendus allait bon train, tant dans la bouches de la brune que dans celle de l’adolescent.

« Toutefois, sachez qu’il vous faudra aussi assister aux cours de mes collègues du corps professoral, engrangez un certain nombre de connaissance dans les matières que propose Poudlard ne peut que vous faire du bien dans votre quête Mister Aiken ». Voilà qui était dit. Après tout, c’est lui qui voulait apprendre, qui voulait savoir. Alors pourquoi ne pas s’y mettre lorsque Poudlard offrait déjà un premier enseignement de la sorte. Oh bien sûr, rien qui ne soit vraiment complet, mais il fallait commencer quelque part. Toujours.

Alors pourquoi se priver ? Il devait bien comprendre que même sous les Ordres, même en tant que partisans, il avait encore tout à prouver, rien n’était jamais acquis, une remise en cause permanente permettait souvent de voir les problèmes, voir les carences. En était-il capable ? De penser autrement qu’en élève sauvage et indiscipliné ? La brune n’en doutait pas, après tout, sinon elle n’aurait jamais fait ce genre de sous-entendus.
Revenir en haut Aller en bas
Enzo M. Aiken
Enzo M. Aiken
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


La Grande Horloge - Page 13 Empty
Re: La Grande Horloge

Message par : Enzo M. Aiken, Dim 6 Jan - 13:27



Welcome to the new black parade.
   
Au fil de notre « double » conversation, je me rends compte aussi de cette certaine chance qu’elle m’accorde indirectement, puisqu’on ne parle pas de vive-voix de ces choses-là que nous sous-entendions parfaitement. On semble être sur la même longueur d’onde, comme si je méritais un peu d’estime de la part de ce groupe de personnes auxquelles je pensais avoir trouver « refuge » depuis un certain temps. J’ignore encore à l’heure d’aujourd’hui ce qui a pu la lier à mon cousin par Alliance pour qu’elle m’avait rappelé à l’ordre à son sujet. Par curiosité, j’irais bien me renseigner du côté de ma cousine, mais par colère aussi, je me demande si j’aurais le courage de revenir vers cette branche-là de la famille. Silencieusement, je réponds à son sourire par le mien. Celui-ci se veut tout aussi narquois que le sien, tout aussi espiègle et « joueur » que celui que j’aperçois sur ses lèvres. D’une part, parce que je suis assez content des efforts que je fournis et qui se font récompenser petit à petit, mais de l’autre, parce que c’est dans ma nature d’agir ainsi.

- « Tout dépend de la façon dont on se comporte avec moi, quelqu’un qui me manque de respect ou me ridiculise n’aura rien de positif de ma part. Je sais faire preuve de sagesse quand la situation l’impose, vous savez, Mademoiselle. »

Puis, sagement aussi, je l’écoute me dire qu’il vaudrait mieux que j’assiste aux autres cours, que ça ne pouvait que me faire du bien dans ma quête. Cette quête aussi dans laquelle je m’étais lancé… Elle me revient en mémoire tout doucement et il est vrai que j’avais parlé, il y a un certain temps que je désirais apprendre, découvrir de nouvelles choses. Face à la délicate attention de la jeune femme, j’hoche doucement ma tête pour montrer que j’ai bien compris ce qu’elle me dit et sournoisement, qu’elle m’ordonne discrètement aussi.

- « Qu’il en soit, ainsi, alors. Je m’y rendrais aussi si ça ne peut que m’être bénéfique. »

Finalement, je me rends compte qu’après avoir discuté avec elle, mes réflexions sont moins intenses, moins compliquées et plus claires aussi. Elle semble m’avoir aidé à sa manière en m’ayant rassuré sans même avoir à me faire parler des sujets sensibles. Même physiquement, je ne ressens plus de tensions musculaires et j’ai bien l’impression que je peux me permettre de respirer aussi.

(c) ROGERS. & Melody(Bazzart)
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


La Grande Horloge - Page 13 Empty
Re: La Grande Horloge

Message par : Elly Wildsmith, Mar 15 Jan - 14:41


Une discussion à couvert, des mots que les yeux balancent, que le ton donne, mais qui ne sortent pas des lèvres étirées en un sourire quelque peu … machiavélique ? Il confirme qu’il sait faire preuve de sagesse. Non pas qu’elle doute de ses mots, elle attend surtout la preuve de ceux-ci. Elle a envie de lui dire « Et bien montrez-vous utile alors ! » dans un rictus méprisant et méprisable. Mais elle retient. Se contente d’hocher la tête, lâchant un « Voilà qui est plus sage Mister Aiken ». Toujours des sous-entendus, toujours ce regard qui pétille d’une lueur malsaine.

La conversation touche à sa fin, l’étudiant semblant comprendre ce qui était attendu de sa part. Ne pas faire de vague, récupérer un maximum d’informations, sans savoir si elle serait utile ou non. Un « Je compte sur vous » qui s’enfuit des lèvres de l’ancienne auror, toujours sous le même sourire un peu énigmatique, un peu malsain. Quoiqu’il en pense, elle sait qu’elle a l’ascendant et qu’il lui suffit d’un claquement de doigt pour arrêter sa vie. Ce serait presque jubilatoire, mais la brune n’est pas vraiment de cette trempe-là. Faisant partie des profs dites pédagogues elle tentait de faire comprendre les choses différemment. Trouvant plus utiles de connaitre les élèves plutôt que de les forcer à assister à un cours dont ils ne retiendraient rien.

Toutefois, elle espérait qu’Enzo soit du genre à être assidu, à comprendre que rien n’était dû et que pour vouloir posséder, il fallait s’engager. Quand bien même la route était étroite et sinueuse. Difficile à parcourir et douloureuse à comprendre. Qu’importe. Sans un mot de plus la brune tourne les talons et disparait d’une démarche féline, laissant le jeune sorcier à ses interrogations. Parfois, il y avait juste besoin d’un rapide électrochoc, quelque chose de suffisamment douloureux dans la furtivité pour que les esprits s’éveillent à autre chose qu’au carcan dans lequel ils étaient cantonnés. Des pensées confuses, amères. Qui apparaissaient sous les paupières de la brune et qu’elle aurait tôt fait de calmer rapidement.

Départ d’Elly
Merci :kiss:
Revenir en haut Aller en bas
Enzo M. Aiken
Enzo M. Aiken
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


La Grande Horloge - Page 13 Empty
Re: La Grande Horloge

Message par : Enzo M. Aiken, Mar 15 Jan - 23:29


Départ d'Enzo (Merci Elly amour) / Fin du rp - RP LIBRE

Welcome to the new black parade.
   
Alors, c’est ainsi que la conversation se termine et que notre rencontre « officielle » s’achève. Elly s’en va en me laissant seul près de la grande horloge du Château. Tout en humant l’air pour pouvoir m’oxygéner un peu le cerveau, je ne peux m’empêcher de sourire assez fièrement, car je suis assez content de moi et des prouesses que je viens de faire. Ainsi, je me dois de montrer que je ne suis pas qu’un sale gosse à mes heures perdus, que je vaux bien mieux que ça et qu’il me reste tant de chose à apprendre aussi. Et bien que l’Adulte venait de me dire qu’elle comptait sur moi, je n’en reste pas moins certains que je ne dois rien prendre pour acquis. Parce que je dois encore faire mes preuves, à commencer par essayer de faire de mon mieux pour réunir les informations qu’on m’a demandé. Donc, pendant que je me tourne vers la pendule, je prend une longue inspiration avant de poser mes mains sur la barrière de fer. Par moment, je laisse mon regard se mettre à vagabonder de long en larges avant de le laisser se faufiler vers la sortie/entrée de ce lieu peu orthodoxe. Et pendant que mon regard frétille, je finis par ramasser mes affaires et m’éloigner d’ici à mon tour. Après tout, mon ventre commence à crier famine, il serait peut-être temps que j’aille grignoter quelque chose, non ?

(c) ROGERS. & Melody(Bazzart)
Revenir en haut Aller en bas
Time Alyster
Time Alyster
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Grande Horloge - Page 13 Empty
Re: La Grande Horloge

Message par : Time Alyster, Lun 18 Fév - 22:24


RP Privé avec Alkanor Naoui

New World


Time se sentait mélancolique à cet endroit. Le soleil doré teintait le ciel nuageux d'un violet et d'un rose rarement appréciable, le tout reflété dans le Lac Noir qui offrait un spectacle d'une beauté précieuse.
L'ancien lui aimait-il ce lieu ? Il en était persuadé... "Ancien lui", cela le faisait plutôt sourire, au fond, avec ou sans mémoire, il n'avait sûrement pas changé car au fond... il était toujours Time non ?
Quoique, il ne sût plus ce qu'il avait vécu... et par conséquent, ni les impacts de son passé, ni ses habitudes avaient aujourd'hui une influence sur lui...
Certains pensent qu'il se le serait infligé lui-même, mais il n'en était pas sûr... Pourquoi un tel geste après tout ? Appuyé à la rambarde, face au vide à ce monde vaste.
Le jeune Borgne ferma les yeux pour inspirer l'air qui entrait encore frais dans ses poumons. Un vrai bonheur cette Tour de l'Horloge...
Revenir en haut Aller en bas
Alkanor Naoui
Alkanor Naoui
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Grande Horloge - Page 13 Empty
Re: La Grande Horloge

Message par : Alkanor Naoui, Lun 18 Fév - 22:58


La Tour de la Grande Horloge... Je ne me souviens plus de la dernière fois où j'y suis allé. Peut-être que j'y suis passé une fois, ou plusieurs, je ne sais pas. Il y a des moments où je marche, où je traverse l'école sans vraiment savoir où je passe ni où je vais. Mais aujourd'hui j'ai une destination précise. L'envie de prendre de la hauteur et de découvrir le paysage vue de haut, voilà ce pourquoi je monte tout là haut. Je me demande quelle sensation ça donne d'être si haut, j'ai plutôt l'habitude de regarder la nature en étant en elle, assise par terre. La vue va être différente de d'habitude! Je sautille dans l'escalier d'un pas joyeux en souriant. Retrouver le calme du parc avec un spectacle encore plus merveilleux que d'habitude... Rien de mieux!

Arrivée en haut, je reste un instant surprise. Non pas qu'il y a du monde, mais il y a déjà quelqu'un appuyé à la rambarde de l'horloge qui observe le paysage... Une seule personne, le calme est toujours là... Je suis un instant tentée de battre retraite, mais l'émotion qu'il dégage m'intrigue. Je m'approche avec curiosité. Je me surprends moi-même, ma curiosité prend parfois le dessus de cette timidité qui me bloque d'habitude. C'est d'abord le paysage qui attire mon oeil, on voit le lac qui reflète le ciel doré aux nuages violets et roses. C'est vraiment magnifique, j'ai bien fait de venir!

Je tourne ensuite la tête vers le garçon qui était là avant moi. Est-ce qu'il dort debout? Ses yeux sont fermés, mais moi je serais resté au lit à sa place.

"Bonjour." je dis avec un sourire poli, "excuse-moi de t'embêter, mais je crois pas que ce soit une bonne idée de dormir ici, surtout debout... Si tu tombes, tu vas te faire mal. Et puis, le paysage est magnifique, avec les yeux ouverts ce serait plus simple de l'observer, tu crois pas?"

Etait-ce vraiment la meilleure façon de commencer une conversation? Je n'en suis pas sûre, mais tant pis : c'est dit.
Revenir en haut Aller en bas
Time Alyster
Time Alyster
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Grande Horloge - Page 13 Empty
Re: La Grande Horloge

Message par : Time Alyster, Mar 19 Fév - 16:42


Le jeune Serpent se recula un peu, mais lui-même ne savait pas pourquoi. La sensation de vertige ? Tester son équilibre ?
En tout cas, Time arrêta vite ce petit jeu et cessa de se reculer tout en inspirant toujours. Les bruits de pas ne l'alarmer pas, ni la chaleur qui se dégageait de la nouvelle venue.
Au parfum féminin qui emplissait l'air, le jeune borgne devina que c'était une jeune fille qui se tenait devant lui. À la question de l'inconnue, il ouvrit enfin les yeux, comprenant que c'était bizarre d'être comme ça, debout au milieu de la pièce les yeux fermés.

- Oups... excuse-moi, je m'étais perdu dans mes pensées... Effectivement... ce paysage est magnifique... Quelqu'un a dit un jour à cet endroit, en été, "d'ici tout semble si simple, si calme. Le monde s'étend devant nous jusqu'à l'infini et il paraît si lisse, si parfait. C'est peut-être ce qu'il me plaît ici... croire en l'espace de quelques minutes que tout est parfait. Sauf que si on se penche, on retombe rapidement sur la réalité."

Qui avait dit ça déjà...? Et où ? Encore un souvenir perdu... Il commençait à s'y habituer maintenant des bribes incomplètes qui remontaient... Qu'avait-il pu bien vivre avant ? Quelles discussions intérréssantes aurait-il pu tenir et oublier ? Time soupira face à la chasse de cette Chimère irrécupérable aujourd'hui.

- Dit moi, tu es du genre à vouloir rêver éternellement toi ? Enfin bon, regarder le paysage, c'est sympa, mais moi, il me reste une belle à découvrir encore Ajouta il avec un sourire à sa nouvelle interlocutrice.


Dernière édition par Time Alyster le Lun 25 Fév - 21:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alkanor Naoui
Alkanor Naoui
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Grande Horloge - Page 13 Empty
Re: La Grande Horloge

Message par : Alkanor Naoui, Mar 19 Fév - 17:36


Finalement, il ne doit pas dormir, ou alors il se réveille drôlement vite et a de la chance de ne pas être tombé. Il rouvre les yeux, enfin son oeil puisque je ne vois pas l'autre, et s'excuse. Je ne vois pas pourquoi il s'excuse, il a le droit de rêver les yeux fermé, je n'ai encore jamais essayé mais ça doit être amusant. Imaginer un monde sans exemples, sans rien, juste dans la lumière qu'on voit à travers les paupières.

"D'ici tout semble si simple, si calme. Le monde s'étend devant nous jusqu'à l'infini et il paraît si lisse, si parfait. C'est peut-être ce qu'il me plaît ici... croire en l'espace de quelques minutes que tout est parfait. Sauf que si on se penche, on retombe rapidement sur la réalité."

C'est une jolie citation qu'il sort là, c'est vraiment très explicatif de ce que je ressens lorsque je regarde le paysage d'ici. Je souris, ravie, en imaginant ce paysage un jour d'été. Car les saisons rendent le paysage complètement différent, même d'un jour à l'autre il peut changer. La fin est comme une chute à laquelle je ne m'attendais pas. Si on se penche... on tombe. Quand on tombe, ça nous fait mal, donc on retombe sur la réalité. Quelle logique! J'aime beaucoup.

La suite de ses paroles me fait sourire. Rêver éternellement? J'aimerais bien, mais ce n'est malheureusement pas possible puisque la réalité me rattrape rapidement : les cours, les gens qui m'entourent, leur bruit... Que des choses qui m'agressent et m'empêchent de rêver autant que je le voudrais. Et puis, trop de rêve tue le rêve, comme disent mes parents, il ne faut pas partir trop loin de la réalité. Je soupire en regardant le Lac :

"Rêver éternellement, il vaut mieux pas... Même si j'avoue que ça serait agréable." puis j'ajoute avec un sourire "Au fait, je m'appelle Alkanor, et toi?"

Sociabilisation. C'est le mot exact pour décrire ce que j'essaie de faire : me sociabiliser. Répondre et poser des questions.
Revenir en haut Aller en bas
Time Alyster
Time Alyster
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Grande Horloge - Page 13 Empty
Re: La Grande Horloge

Message par : Time Alyster, Sam 2 Mar - 20:44


Rêver éternellement, il n'y avait jamais pensé, ou du moins, pas cette dernière semaine. L'idée de rester éternellement dans un rêve lui procura un énorme frisson. Se tournant vers le Lac, Time avança vers la rambarde pour se mettre au vide.
Le soleil se couchait, et il faisait à présent beaucoup plus sombre, le violet dominant maintenant le ciel. Où étaient ses souvenirs ? Étaient-il réellement irrécupérable ? Soupirant à cause du manque de réponses face à ses questionements, le borgne répondit honnetement:

-Parfois, je me dis que j'aimerais beaucoup vivre éternellement. M'endormir pour toujours, et créer ma nouvelle réalité. D'ailleurs, comment prouver que je ne rêve pas ? Ajouta il en regardant ses mains. Mais pourtant, je pense préférer la réalité maintenant... Car dans un rêve il manquera toujours quelque chose, et cette chose est le sentiment de combler un vide. Mon passé est vierge, je dois donc me concentrer sur mon futur non ?

Souriant à l'horizon, Time se retourna vers la dénommé Alkanor. "Time Alyster, enchanté !" il ne savait pas vraiment où la discussion menait, et ce n'était pas trop ses préoccupations non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Alkanor Naoui
Alkanor Naoui
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Grande Horloge - Page 13 Empty
Re: La Grande Horloge

Message par : Alkanor Naoui, Sam 9 Mar - 18:19


J'ai peut-être pas parlé assez. Trop, c'est sûr que non. Deux phrases... Il faut vraiment que j'apprenne à parler. Ça ne doit pas être trop compliqué. Mais je préfère écouter. Car pour parler, il faut pouvoir organiser correctement ses pensées, voir ce qu'on va dire en premier. Et moi dans mon esprit c'est plutôt désorganisé. Pourtant j'aime les choses ordonnées et bien rangées. Mais l'extérieur n'est pas pareil que l'intérieur. L'extérieur est concret, solide, on peut le toucher et, sauf si c'est rond ou que le terrain est en pente ou glissant, rien ne bouge. À l'intérieur, c'est mental, on peut le visualiser mais pas le toucher. Alors ça bouge tout seul. Ça s'en va d'un côté, ça s'oublie et ça revient tout d'un coup. Pour écouter, il suffit de se concentrer sur une voix, sur des paroles. C'est simple.

Se retournant vers le paysage, il parle. Écouter, c'est simple. Comprendre, un peu moins. Comment prouver qu'on ne rêve pas en ce moment ? Certains disent qu'il faut se pincer, mais je ne suis pas sûre que ce soit une bonne idée car ça peut faire mal, alors je me tais.

"La réalité, c'est bien, mais je trouve que le rêve apporte parfois du réconfort. On le trouve un peu partout selon les endroits où l'on est. Alors que la réalité est toujours là, qu'elle soit bien ou mal. On peut pas y échapper. Elle sera toujours là ! Alors que le rêve va et vient. C'est ça que j'aime. Je le trouve dans la beauté de ce paysage, dans le calme du parc, dans le bruit de la forêt, dans les mots des livres. Mais rêver ne doit pas nous empêcher de vivre... C'est ça le problème. Il faut savoir vivre en même temps.
Mais tu peux aussi rêver en pensant au futur après tout. Je crois que ça dépend des personnes. Il y en a qui rêvent de leur passé, qui revoient leurs souvenirs. Moi je m'imagine des histoires impossible pour m'évader de la réalité que je n'aime pas. Si tu te souviens pas d'avant aujourd'hui, peut-être que tu pourrais imaginer le futur? Sauf si tu n'aimes pas rêver. Ça doit être possible aussi.


Je souris pensivement, j'ai beaucoup parlé là. Mais ce mot, le rêve, m'inspire beaucoup. Il décrit toute ma vie, tout ce que je fais, et je le connais bien. Je pourrais en parler pendant des heures. Il fait beaucoup de choses, ce petit mot de quatre lettres. Le garçon se tourne vers moi en se présentant. Poli. C'est bien, j'aime bien la politesse, c'est agréable. Mais pas facile à faire.

"Ravie de te connaître!" je m'exclame joyeusement. Ça fait peut-être un peu... trop poli, mais je suis pas super forte à ça. Mais il faut bien s'entraîner et apprendre, et puis c'est certainement le meilleur moyen de se faire accepter.
Revenir en haut Aller en bas
Time Alyster
Time Alyster
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Grande Horloge - Page 13 Empty
Re: La Grande Horloge

Message par : Time Alyster, Lun 25 Mar - 18:10


Elle était maline. Très intelligente même. Il aurait bien voulu répondre, mais à part aprouver ses dires... que faire ? Pas grand choses hônnetement. Rêver éternellement... en quoi étais-ce différent de la réalité ? Et le rêve était il réel ? Le rêve avait deux définitions, l'envie, comme par exemple le rêve de devenir un Aurors pour certains (par exemple, et ceci n'est qu'un exemple) et le rêve que l'on fait la nuit... souvent incontrôlable, mais parfois, et là le débat devenait intérréssant: parfois lucide, c'est à dire parfaitement contrôlé.
Dans la première définition, ses réponses étaient simple. Premièrement, le rêve éternel sous cette définition était néfaste car l'on rêve forcément de ce que l'on a pas. Pourquoi rêver de devenir Aurors si on en fait partit après tout ? Pourquoi rêver d'un bon bain chaud si l'on est dedans ? C'est bien simple: ça ne sert à rien. Et vouloir sans cesse des choses que l'on a pas sans jamais les avoir, c'est simplement déprimant non ? Certes, avoir envie d'être Aurors est un moyen élémentaire pour y être, mais le vouloir au point d'oublier de tout faire pour y aller, c'est un grave enclave, un tacle à sois-même. Donc comme tout, ce genre de rêve est particulièrement utile, mais toxique en grande quantités.

Le rêve non contrôlé lui est... dur de débattre dessus, et inintérréssant comme sujet au yeux de Time ce soir là. Le rêve lucide quant à lui est presque imperceptible de la réalité. Jouons donc aux jeux des différences. Les règles physiques élémentaires ? Tout n'est qu'une question de volonté. Certes dans la réalité la physique est contraignante, mais dans le rêve aussi (sans compter qu'à la base l'hommes est incapable de se déplacer à plus 17km/h et pourtant ! Si l'on rêve sans cesse de voler, on se lasse et les questions type "où aller ?" reviennent et le rêve prend fin. Sinon, on est si heureux d'enfin réussir à casser telle ou telle règle élémentaire que l'on se réveille.
La perception ? Non, car les sens ne sont qu'une interprétation du cerveau des informations que le corps lui donne... autrement dit, on peux rêver de sentir du miel et sentir réellement le miel. Le cerveau ne fera pas la différence.
En fait, une notion faisait la différence, certes simple et minime, mais la seule différence que Time pouvait trouver: Le savoir. Lorsque l'on rêve d'une façon lucide, on le sait. C'est la seule différence.
Tant de questions dont il ne trouva qu'au mieux des éléments de début de proprositions de réfléxions chez certains philosophes, il le savait depuis longtemps ça.

Sa longue réfléxion, pourtant d'une rapidité extrême sur le moment fut terminé et accueillie d'un très bref sourire. Il devait répondre maintenant à Alkanor qui revenait maintenant à des notions moins métaphysiques.

-Ravis aussi ! Je pense que ce qui permet à ceux qui n'ont pas de passé à continuer de vivre c'est effectivement le futur, mais aussi le présent non ? Re-découvrir le monde, c'est passionant je trouve...

Là il parlait un peu pour lui certes, mais rien de méchant. La curiosité du présent  lui permettait ses derniers jours de continuer, de s'intérrésser à tout, et celle du future de faire des efforts pour récupérer son savoir d'antant et ainsie se dépasser.
Revenir en haut Aller en bas
Alkanor Naoui
Alkanor Naoui
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Grande Horloge - Page 13 Empty
Re: La Grande Horloge

Message par : Alkanor Naoui, Mar 26 Mar - 7:13


Le soleil se couche. Mais il ne se couche pas vraiment. On en a l'impression, mais c'est en réalité le mélange de la rotation de la Terre autour du Soleil tout en tournant sur elle-même. Le Soleil part éclairer les autres pays tandis que nous passons à la nuit. D'abord le début de soirée, puis le soir, et enfin la nuit. Puis le soleil réapparaît. Ça, c'était scientifique. La partie réelle de la vie. On peut préférer la partie rêveuse. Car plus que beau, le reflet du ciel doré avec quelques nuages violets et roses. Le visage tourné vers le lac magnifique, je dérive intérieurement. Le rêve. Rêver. Imaginer. S'évader. Pleins de synonymes qui décrivent cette chose que j'adore. Comme maintenant : le paysage que j'admire en ce moment même peut donner à rêver. On peut y voir... quelque chose de magique, féerique, comme dans les livres d'enfants moldus. Mais nous somme à Poudlard néanmoins, c'est certainement normal que les choses paraissent magiques ici.

Puis je reviens dans la tour de l'horloge, me concentrant sur les paroles prononcées par Time. Curieuse. Intéressée. J'acquiesce à ses paroles. Le présent est tout aussi important. Car c'est ce qui nous permet d'avancer. Ce qui va arriver plus tard dépend de ce qu'on fait sur le moment. Un futur sans présent... N'existe pas. Car au final le passé, c'était le présent et nous somme dans le futur. Chaque seconde qui passe nous fait avancer dans un futur que nous imaginions. Et en arrivant dans le futur, on le transforme en présent. Car on y est. Et l'ancien présent devient passé. Car c'est finit, terminé. Et ça, je le sais, même si ce n'est pas toujours facile à accepter que ce passé, parfois si parfait, soit finit. Ce n'est pas toujours facile à admettre que c'est finit et qu'on passe à autre chose. Mais sans passé... on n'a pas de mal à l'abandonner puisqu'on ne s'en souvient pas. Donc on avance dans le présent qui devient passé en allant vers le futur. Et le passé se reconstruit petit à petit même s'il ne commence pas au tout début Mais on peut quand même se demander à quoi sert le passé. Puisqu'au final, on finit par l'oublier petit à petit.

C'est une pensée réfléchie qui pousse à réfléchir. La fin également, il ne faut pas l'oublier. Re-découvrir le monde. Puisqu'on a pas de souvenirs... on voit tout comme si on ne l'avait jamais vu. On découvre alors qu'on a déjà vu. Re-découvrir le monde est un mot parfaitement exact pour décrire ce qu'une personne amnésique doit ressentir. Mais il y a aussi les personnes qui découvrent tout les jours quelque chose, car le monde change tout le temps. Les gens, la nature... Rien n'est jamais pareil selon l'heure, le jour, l'orientation. Donc on découvre toujours, sauf les personnes pas intéressées par ce qui les entoure.

Avec un sourire, je lui réponds :

"C'est exact. Le présent est aussi important, puisque tout est lié. Sans présent, il n'y a pas de futur. Mais, j'espère ne pas te perdre en disant ça, on est en ce moment même dans le futur. Après tout, le temps qui passe nous fais avancer dans le futur, donc nous sommes dans le futur mais on le transforme en présent puisqu'on y est. Et le présent où on était avant devient le passé. D'après moi, le présent est ce qui nous permet d'avancer dans la vie. Tout acte a ses conséquences et change le futur vers lequel nous allons."

Je reste un petit moment, quelques secondes, sans rien dire. Pour voir s'il comprend ce que je veux dire. Ou s'il va s'enfuir en courant parce que c'est trop compliqué. Puis je reprends :

"J'aime beaucoup l'idée de re-découvrir le monde. C'est sûr que si tu te souviens de rien, tu dois ressentir ça. Je suis assez attachée à mon passé, donc j'arrive pas trop à m'imaginer sans souvenirs en train de re-découvrir tout ce qui est devant nos yeux. Je pense néanmoins que le monde change sans cesse, ce qui fait qu'on découvre un peu de nouvelles choses chaque jour. Si on est attentif bien sûr. Mais ce n'est pas pareil, enfin je crois, de tout re-découvrir. Ça doit faire un grand changement j'imagine. Avoir la sensation d'apprendre de nouvelles choses tout en se disant qu'on les a déjà apprises... Et-ce que c'est ça que tu ressens ? Je veux pas être indiscrète, t'es pas obligé de répondre !"

Mais je suis curieuse. Et je n'arrive vraiment pas à m'imaginer sans souvenirs. Il y a des choses qui ne m'importent peu et que je peux oublier sans que ça me dérange, mais il y en a auxquelles je tiens énormément. En même temps... Si on se souvient pas de son passé, on ne se souvient pas de ce qui nous a plu ou déplu. Donc peut-être que c'est moins douloureux de ce dire qu'on a oublié tout notre passé. Je n'en sais rien, et ça me frustre un peu. Ne pas savoir, ne pas comprendre, ne pas réussir à imaginer. C'est assez étrange comme sensation pour une rêveuse. Rare, pas commun. Différent de d'habitude. Étrange. Avec un soupir exaspéré de moi-même, j'empêche mon cerveau de partir à la dérive. Il faut rester concentré, c'est beaucoup trop intéressant là !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

La Grande Horloge - Page 13 Empty
Re: La Grande Horloge

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 13 sur 13

 La Grande Horloge

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.