AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc
Page 6 sur 8
Balade aérienne
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
Temperence Black
Serpentard
Serpentard

Balade aérienne - Page 6 Empty
Re: Balade aérienne

Message par : Temperence Black, Lun 12 Déc - 22:38


« Nya O’Neal, enchantée. »

Tempérence lui sourit et se saisit de la main que la jeune fille du nom de Nya lui tendait. Alors que Tempérence allait lui répondre poliment, Nya prit la parole le sourire aux lèvres.

« Qu’est-ce que tu fais dehors, à cette heure-ci? »


Cette question fatidique devait bien arriver à un moment où à un autre... que devait-elle lui dire ? Lui avouer que le dortoir des Serpentard était tellement ennuyant la nuit tombée que même une ballade avec un veracrasse était plus intéressante. Lui dire qu'elle se promenait juste pour " s'amuser " ou bien lui retourner sa question et elle verrait si Nya allait la dénoncer aux préfets dès le lendemain matin.

Après une longue réflexion de quelques secondes à peine, Tempérence choisit la première option. Lui dire la vérité. Après tout, la jeune fille avec l'air plutôt sympathique et Tempérence aimerait qu'elles deviennent amies. Elle semblait avoir un caractère de feu et la serpentarde aimait ça.

" Je suis sortie me promener un peu dans le château. Les couvre-feux c'est bien mais je ne me couche pas comme les poules. Je ne vais pas me cacher sous ma couette juste parce que le soleil vient de laisser sa place à la lune et le ciel bleu clair à un ciel de velours noir couvert de paillettes. "

Elle venait de dire tout cela comme si c'était une banalité, comme si elle parlait de la météo.

" Et toi, que fais tu ici ?"

Tempérence en profita pour observer plus minutieusement Nya. Rousse, des yeux bleus, des tâches de rousseurs, une peau de nacre, un corps svelte, des mains éraflées comme les siennes, des vêtements simples. Elle était incroyablement belle avec son air angélique. La mince couche de sueur sur son front et ses ongles de longueurs différentes montraient qu'elle ne faisait pas partie d'un groupe de pimbêche attendant avec impatience la nouvelle collection de chez Chanel et les nouveaux produits cométiques les plus tendancieux du moment.

Tempérence ne put que se réjouir intérieurement. Cette fille semblait lui ressembler et elle semblait ressembler à cette fille. Elle voyait en elle une amie proche alors qu'elles ne se connaissaient que depuis cinq minutes et qu'elles ne connaissaient rien l'une de l'autre si ce n'était leur prénom respectif.

Tempérence se décala et laissa ses pieds pendre dans le vide. De cette façon, elle avait une vue imprenable sur la pleine lune qui ce soir était gigantesque en raison de sa faible distance avec la Terre. Le ciel était constellé d'étoile et elle s'amusait à retrouver les constellations en attendant la réponse de sa nouvelle connaissance.

Cassiopée... La grande ours... Orion... Chevelure de Berenices... Céphée...
Revenir en haut Aller en bas
Nya O'Neal
Nya O'Neal
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Balade aérienne - Page 6 Empty
Re: Balade aérienne

Message par : Nya O'Neal, Mer 14 Déc - 1:44


Mon interlocutrice me sourit avant de me serrer la main. Et quel sourire! Elle était vraiment jolie, la verte, avec ses légères fossettes. Elle avait l’air d’avoir une sacrée répartie, aussi. Voilà qu’elle parlait de poules, de velours et de de paillettes pour expliquer sa présence en dehors des cachots à une heure aussi tardive. Belle métaphore. Amusée, je lui adressai à mon tour un petit sourire. C’est vrai que, neuf heures c’était pas mal tôt pour aller se coucher. Même les enfants ne devaient pas être fatigués à cette heure-là – surtout au vu de la quantité de choses qui leur restait à découvrir du monde magique. Je n’avais jamais vraiment compris cette stupide restriction. Qu’est-ce que ça pouvait bien leur faire, qu’on se balade à l’extérieur du château à la nuit tombée? Tant qu’on n’allait pas faire un tour du côté de la forêt interdite, on ne risquait pas grand-chose. Et puis même si on se frayait un chemin jusque-là, c’était notre problème, non?

Quoi qu’il en soit, j’avais un bon feeling avec ma camarade : plus je l’écoutais parler, plus je me disais qu’on risquait de bien s’entendre. Elle avait l’air de royalement se foutre des règles : elle faisait ce qui lui tentait quand elle en avait envie. Un peu comme moi, quoi. C’était une Serpentard après tout. J’avais pas mal plus d’affinités avec les élèves de cette maison qu’avec mes camarades rouges et or, malgré la prétendue guéguerre entre les deux. Le Choixpeau s’était planté solide en m’envoyant chez les lions. M’enfin, je ne pouvais rien y changer, je devais juste vivre avec. Ma répartition ne me définissait pas, de toute façon. Je vins donc me placer aux côtés de Temperence, balançant doucement mes jambes dans le vide.

« J’avais besoin de me dégourdir les papattes… Et de prendre un peu l’air. »

J’avais bien envie de fumer une clope mais, vu la proximité avec l’autre jeune femme, je risquais de la faire fuir si elle-même ne fumait pas. Ce serait donc pour plus tard. À priori, j’étais en bonne compagnie, pas besoin d’accélérer le processus de destruction de mes poumons tout de suite. Par contre, je n’avais pas encore atteint mon objectif principal, avec tout ça. Il me restait encore une bonne distance à parcourir avant d’être rendue sur le toit du château. J’avais fini par reprendre mon souffle, j’étais donc prête à reprendre mon ascension. Manquait plus qu’à demander à ma camarade si elle avait envie de me suivre ou si elle préférait redescendre, maintenant que plus personne ne nous attendait en bas.

« Dis, on continue à escalader? On doit avoir une sacrée vue de là-haut. »

Je n’allais pas non plus interrompre mes plans parce qu’une jolie brunette m’étais tombée dessus. Par contre, ça me ferait très plaisir de l’avoir près de moi pour le reste de la soirée. Je plongeai donc mon regard dans le sien en attendant sa réponse… Elle avait l’air fascinée les étoiles, l’idée de les voir d’un peu plus près devrait lui plaire.
Revenir en haut Aller en bas
Temperence Black
Temperence Black
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Balade aérienne - Page 6 Empty
Re: Balade aérienne

Message par : Temperence Black, Dim 18 Déc - 19:04


Et voilà que sa comparse lui faisait une offre des plus alléchante. Monter tout en haut du mur de Poudlard. Une chose interdite et que personne n'avait réellement essayé dans le passé d'après ses maigres connaissances poudlardienne. Alors oui, Tempérence voulait essayer l'aventure et gravir ce gigantesque mur d'une bonne centaine de mètre.

La grimpe serait longue, dur, semée d'embuche mais pas infaisable. Mentalement, Tempérence dessinait le mur dans son esprit afin d'y repérer les différentes lucarnes et autres lieux où elles pourraient s'octroyer une pause. Après une courte analyse, Tempérence estima le temps de grimpe à 3 heures environ si elles ne faiblissaient pas mais la fatigue les gagnerait forcément à un moment où à un autre.

Tempérence se leva et sortit sa baguette afin de faire apparaître deux paires de mitaines noires qui leur éviteraient de trop se blesser au niveau des mains.

" Bien -sûr que je suis de la partie, ce soir, Poudlard est notre terrain de jeu. "

Tempérence attacha alors ses longs cheveux en un espèce de chignon ni fait ni à faire d'où s'évadaient quelques mèches. De cette manière, elle n'aurait pas de cheveux dans la figure qui lui procureraient une certaine gêne dans la grimpette de cette nuit. Un sourire sûr sur le visage, elle regarda en contrebas puis elle regarda la ciel qui, pour une nuit d'hivers naissant, était bien dégagé et parsemé d'étoile. Avec cela, elle pourrait sûrement terminer son devoir d'astronomie cette nuit et le rendre avec deux semaines d'avance. Ce défi n'engendrait que des avantages. Le seul désavantage arriverait si l'une d'elles tombait et se blessait grièvement dans sa chute qui, malgré les sortilèges de protection, serait sûrement douloureuse. Alors oui elle prenait le risque de finir à l'infirmerie avec un ou deux organes d'exploser dans son corps suite à la pression atmosphérique, la vitesse de la chute et l'arrêt brutale du tapis protecteur qui se ferait s'écraser ses organes contre ses os.

Parfois, Tempérence se demandait ce qu'elle faisait dans la maison des verts et argents... peut-être qu'elle aurait dû aller dans la caste des lions d'ors parés de rouge. Mais le choixpeau ne se trompait pas et s'il avait décelé en elle l'âme d'une serpentarde c'est qu'elle faisait parti de la race noble des reptiles et non des félins.

Lentement, elle tâta ses poches et en sortit une boite de carton blanche. Elle lança un regard de biais à Nya et ouvrit le paquet pour en sortir un mince bâtonnet blanc au bout roux. Elle extirpa également un briquet noir des plus simples qui puissent exister sur Terre et tendit le paquet à la jolie rouquine.

" Tu en veux une ? Juste histoire de se réchauffer avant de partir à l'assaut de ce mur de pierres. "

Tempérence resserra ses lèvres autours du filtre et l'alluma d'un geste net. Elle avait dit qu'elle arrêterait de fumer, mais fumer où non, cela ne détruirait pas son organisme de sorcière sachant qu'il suffisait d'une potion pour nettoyer ses poumons couverts de goudron et emplis de fumé. Alors lentement, elle entrouvrit ses lèves et laissa les volutes de fumé s'en échapper et rejoindre l'atmosphère avant de se dissoudre dans l'air.
Revenir en haut Aller en bas
Nya O'Neal
Nya O'Neal
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Balade aérienne - Page 6 Empty
Re: Balade aérienne

Message par : Nya O'Neal, Jeu 22 Déc - 2:53


HRP:
 

À mon plus grand bonheur, ma camarade était partante pour continuer l’aventure. Escalader le château était déjà des plus vivifiants à faire en solitaire, mais à deux, ça ne pouvait être qu’encore plus intéressant. Je ne la connaissais que depuis quelques minutes, mais je savais déjà pertinemment qu’on allait bien s’entendre. Tout comme moi, elle ne reculait devant rien et ne disait jamais non à un peu d’adrénaline. On allait clairement y laisser deux/trois bouts de peau, mais peu importe, le jeu en valait la chandelle. Effectivement, je ne pense pas que qui que ce soit ait été assez inconscient pour tenter l’expérience avant nous. Je lui adressai donc un léger sourire amusé et lui tendis la main, comme pour sceller un pacte que je n’avais même pas encore lancé.

« On ne s’arrête pas tant qu’on est pas rendues sur le toit, c’est bon ça? »

Si on tombait, on pourrait toujours amortir notre chute à l’aide d’un sortilège… Le monde magique était plutôt créatif à ce niveau-là. À moins de se bouffer le mur de plein fouet et de tomber dans les pommes avant d’atteindre le sol, on ne risquait pas grand-chose. On finirait probablement juste par se vider de toute énergie avant d’arriver en haut. La verte fit bien vite apparaître deux paires de mitaines noires. Excellente initiative. Cela nous permettrait de moins nous écorcher les mains. Je la remerciai d’un bref signe de la tête et attrapai les gants, que je plaçai sur mes genoux. Je les enfilerai à la dernière seconde, il ne faisait pas encore assez froid pour que je m’encombre avec ça. D’autant plus que je détestais ces affaires-là : j’en perdais toute dextérité. La brunette s’attachait maintenant les cheveux, probablement pour éviter que ces derniers la gênent durant son ascension. Encore là, bon plan. Elle n’en était clairement pas à sa première fois.

La jeune femme m’offrit ensuite une cigarette ‘pour se réchauffer avant de partir à l’assaut’. On allait surtout se boucher les poumons et tuer notre cardio avant de devoir réellement s’en servir, mais pourquoi pas? Après tout, le manque de nicotine commençait à se faire sentir de mon bord aussi. Et puis, ce n’était pas une clope qui allait tout changer. De toute façon, j’étais déjà bien partie pour mourir jeune, avec la quantité d’alcool que j’ingurgitais et le nombre de cigarettes que je fumais quotidiennement. Aileen ne laisserait certainement pas une telle chose se produire non plus et trouverait bien un sortilège pour me remettre sur pieds quoi qu’il arrive. Je me rapprochai donc un peu plus de mon interlocutrice et allumai à mon tour l’un des petits bâtonnets.

« Un bâton de cancer, ça ne se refuse jamais! Merci. »

J'accompagnai mes paroles d'un magnifique sourire pour lui montrer ma gratitude. Je tirai quelques poffes dudit bâton de cancer, m’adossant contre la lucarne et jetant un coup d’œil en direction des étoiles. J’aurais pu rester là pendant des heures. Il n’y avait pas un seul nuage, c’était vraiment magnifique… Mais il allait bientôt falloir repartir, histoire d'avoir une encore meilleure vue.
Revenir en haut Aller en bas
Temperence Black
Temperence Black
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Balade aérienne - Page 6 Empty
Re: Balade aérienne

Message par : Temperence Black, Lun 26 Déc - 17:08


HRP:
 

Elle prit la cigarette que Tempérence lui tendait tout en la gratifiant d'un sourire. Elle eut l'impression que la cigarette se consumait trop lentement. La brune avait hâte de commencer cette partie de grimpette avec la rousse. D'un geste mécanique, elle fit tomber les cendres dans le vide et le bien rapidement, le mégot écrasé se volatilisa à l'aide d'un simple evansco.

" Je ne pense pas que l'on réussira à monter le reste du mur en une seule fois... Nous aurons sûrement besoin de faire quelques pauses histoire de souffler. "

Tempérence enfila ses mitaines noires, fines et non gênantes tout en parlant. Plus vite les deux jeunes filles partiraient, plus minces seraient les chances qu'elles se fassent attraper. Il fallait dire que rester trop longtemps dans cette lucarne qui était une des innombrables fenêtres du château n'était pas une idée lumineuse. Si quiconque passait devant et les voyait, elles s'en sortiraient moins facilement.

Un dernier regard vers l'horizon où elle put observer l'horizon et écouter la nature endormie. Le toit de feuilles de la forêt interdite, les branches craquants sous le poids de quelques êtres nocturnes, le hululement d'un hibou, l'écoulement d'un cours d'eau masqué par la forêt épaisse, le ciel étoilé, les remous du lac noir, l'odeur acre de la cigarette, la respiration de sa voisine...
Le calme de cette nuit d'hivers était aussi délectable qu'il provoquait légèrement froid dans le dos. Bien que le château soit protégé par toutes sortes  de sortilèges puissants, il restait étrange de le voir si calme.
Tempérence finit par émerger de sa rêverie avant de se redresser dans la lucarne. D'ici, les deux jeunes femmes dominaient le parc et une fois qu'elles seraient en haut, elles domineraient l'école entière. La brune sortit sa baguette et commença à réciter plusieurs incantations dont un bouclier qui aurait pour effet de servir de matelas dans le cas d'une éventuelle chute.

Tandis que la cigarette que fumait la rouquine arrivait sur sa fin, Tempérence jeta un sort de glu sur les gants afin de ne pas glisser le long du mur puis elle rangeât sa baguette d'une manière à pouvoir l'attraper en cas de besoin mais dans un endroit assez sûr afin qu'elle ne tombe pas au sol.

" On peut y aller ? "

Sa voix laissa transparaître son enjouement, une émotion qu'elle n'essaya pas de masquer. Tempérence laissa alors l'adrénaline la submerger, grimper ce mur serait une expérience inoubliable qui lierait les deux jeunes filles. Leur aventure nocturne ferait parler d'elle à coup sûr et ce ne serait sûrement pas la seule et dernière infraction au règlement qu'elles commettraient ensemble. Ce fut donc le sourire aux lèvres que Tempérence attendit le feu vert de la part de sa camarade aux cheveux de feu, une chevelure qui marquait son tempérament explosif.
Revenir en haut Aller en bas
Nya O'Neal
Nya O'Neal
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Balade aérienne - Page 6 Empty
Re: Balade aérienne

Message par : Nya O'Neal, Jeu 5 Jan - 5:07



HRP:
 

Contrairement à ma camarade, qui n’avait visiblement pas envie de polluer le château plus que nécessaire et avait fait disparaître les restants de son bâton de cancer à l’aide d’un sortilège, je me fichais éperdument de savoir combien d’années allait mettre mon mégot à se décomposer. Après avoir consommé ma cigarette jusqu’au filtre pour ne pas en perdre une miette, je laissai donc cette dernière retomber sur le sol, plusieurs mètres plus bas. Dans les faits, il faisait bien trop noir pour que je puisse être certaine qu’elle s’était rendue jusque-là, mais peu importe. Quoi qu’il en soit, je ne l’avais plus dans les mains.

La remarque de la jolie brunette me décrocha un léger sourire amusé. Non, effectivement, on n’allait clairement pas réussir à grimper tout ça d’un seul coup. Rien que tenter serait du suicide, pour être honnête. On finirait bien vite par perdre toute force dans les bras et par s’écraser lamentablement au sol. J’acquiesçai donc et enfilai mes gants à mon tour. C’est qu’elles étaient plutôt confortables, en plus. Moi qui n’aimais généralement pas ça parce que ça me faisait perdre pas mal de dextérité, je doutais que celles-ci m’encombrent vraiment. Elles étaient assez fines pour que mes doigts puissent encore bouger correctement.

En entendant la verte marmonner une bonne quantité de sortilèges de protection, je ne pus m’empêcher de penser à Aileen. Ça faisait un petit moment que je ne l’avais pas vue, maintenant. Je me demandais bien comment elle allait. On s’était quand même vraiment beaucoup éloignées, au cours des derniers mois. Peut-être que c’était pour le mieux. Ça faisait maintenant neuf ans qu’on était toujours fourrées ensemble, il était peut-être temps de changer de fréquentations, de faire de nouvelles rencontres… D’autant plus que Temperence m’avait l’air bien plus enjouée à l’idée de me suivre dans mes idées stupides que sa camarade Serpentard ne l’avait jamais été.

« Quand tu veux! »

Sans même attendre sa réponse, puisque son ton impliquait clairement qu’elle était impatiente de s’y remettre, je repris mon ascension. Faut bien avouer qu’avec les gants, c’était vraiment plus facile et moins douloureux. Plus on avançait, plus les appuis semblaient difficiles à trouver. Je tentai donc, à chaque fois, de me propulser le plus haut possible afin d’accélérer le processus. Peut-être un peu trop confiante, je finis par me cogner assez sévèrement le genou dans la structure de briques. Ouch. Sans dire un mot, je me contentai de regarder en l’air. J’allais bientôt pourvoir me reposer un peu. Je jetai alors un œil vers ma camarade.

« T’es correcte? Encore quelques mètres et on pourra faire une pause de quelques minutes. Sauf si t’en as pas besoin. »


Je lui adressai un léger clin d’œil. Et oui, j’avais beau m’être blessée, mon orgueil refusait catégoriquement de me faire passer pour une faible. De toute façon, j’étais plutôt dure à la douleur, et je ne le sentais pas tant que ça. Ça risquait d’enfler assez sévèrement, certes, mais un sortilège bien placé et le tour serait joué, de toute façon. Tant que ma jambe restait capable de supporter mon poids, il ne devrait pas y avoir trop de problèmes.
Revenir en haut Aller en bas
Temperence Black
Temperence Black
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Balade aérienne - Page 6 Empty
Re: Balade aérienne

Message par : Temperence Black, Lun 9 Jan - 22:07


HRP:
 


La grimpette repartie, Tempérence coinçait ses doigts entre les pierres froides. Les gants la protégeaient des éraflures mais pas de la fraîcheur nocturne. Un long frisson parcouru son échine mais elle n’y prêta aucune attention et continua son ascension. La distance entre les deux jeunes filles et leur premier point d’encrage se faisait de plus en plus grande tandis que celle qui les séparait de leur destination baissait lentement mais sûrement.

Le vent soufflait et les prises se faisaient plus en plus complexes à trouver. Leur vitesse de grimpe avait diminuée mais elles restaient de la partie. Jusqu’au bout ou rien du tout. Le mur glissait et Tempérence s’était vue descendre de quelques centimètres sans pour autant prendre peur et tout lâcher. Elle avançait, allant toujours plus haut. Le temps s’écoulait, la voute céleste se déplaçait avec une lenteur interminable.

Elle avait chaud et froid à la fois. Une sensation des plus étranges. Elle sentait la sueur se former le long des son dos et de son front mais malgré cette preuve de chaleur, la température se faisait ressentir. Un coup de tête vers le ciel et sa capuche qu’elle avait mis avant la grimpette tomba sur son dos sans un bruit, ne perturbant ainsi la nuit silencieuse où les seuls bruits étaient le halètement de la rouquine et de la brune.

Elles ne parlaient pas, conservant ainsi leurs force. Tempérence était à la droite de Nya. Elle ne put s’empêcher de jeter quelques coups d’œil à la rousse pour s’assurer que tout allait bien. Qu’elle ne s’effondrerait pas subitement, disparaissant dans les abysse de la nuit mais Tempérence se doutait que ce n’était pas dans l’habitude de sa comparse. Elle était forte, douée et agile. Elle trouvait les prises et elle s’élançait vers elles en poussant fortement sur ses jambes.

Tout se passait bien quand le drame arriva. Une propulsion et le genoux de Nya s’enfonça dans la pierre dure et froide. Le bruit du choc s’évanouit dans la nuit mais la jeune femme ne broncha pas. Temperence sentit comme une vive douleur s’infiltrer dans tous son être, elle avait mal pour la rouquine qui ne pipait pas mot. En la regardant, Tempérence la vit fixer le ciel ainsi que le renfoncement d’une fenêtre où les deux jeunes filles pourraient aisément reprendre leur souffle et faire une pose avant de repartir.

Tandis que Tempérence fixait Nya, cette dernière détourna le regard pour encrer son regard au sien. Elle lui demandait si la brune désirait faire une pause sans quoi elles continueraient à grimper, sans repos ni temps mort. Hors de question. Malgré le clin d’œil et l’assurance de la rousse, Tempérence décida de prendre une pause. Elles en avaient besoin et surtout la fille aux cheveux de feu plus que la brune. Il fallait regarder son genou pour contrôler si rien n’était trop abîmé, si le genou supporterait ce dur effort sans ployer.

« Je suis d’avis de faire une pause, on va en avoir besoin pour tenir. »

Alors Tempérence s’élança et gravit le plus vite et adroitement possible les derniers mètres pour finalement se hisser sur le large rebord de la fenêtre. Elle avait les bras en feu mais cela lui faisait du bien, un bien fou et apaisant. Elle avala de grandes goulées d’air qui lui picotèrent les poumons. Une douleur exquise, une douleur de liberté consumait son être qui pouvait enfin se dégourdir ailleurs que sur un ring comme elle aimait le faire avec Arcturus.
Revenir en haut Aller en bas
Nya O'Neal
Nya O'Neal
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Balade aérienne - Page 6 Empty
Re: Balade aérienne

Message par : Nya O'Neal, Jeu 26 Jan - 2:38


HRP:
 

J’avais beau vouloir faire la belle devant la demoiselle, je commençais sérieusement à fatiguer. Bien qu’il ne me fasse pas plus mal que ça, mon genou n’avait pas apprécié plus que ça sa rencontre assez violente avec le mur. Il avait perdu une bonne partie de sa flexibilité et plier la jambe relevait de plus en plus de l'exploit. Il était bien temps que je prenne une petite pause. D’autant plus que, fumeuse compulsive oblige, mon cardio était loin d’être ce qu’il était quelques années auparavant.

Histoire de me changer un peu les idées, je trouvai un appui assez stable et m’arrêtai quelques secondes, le temps de contempler un peu le ciel. Je jetai un bref coup d’œil en bas et affichai un léger sourire. On avait quand même gravi une bonne partie du château. Le plus dur était fait. Hors de question de lâcher maintenant. Enfin… Fallait le dire vite. Trop préoccupée par le paysage nocturne qui s’offrait à moi, j’en avais presque oublié que je n’étais pas dans une position particulièrement stable, et ne tardai donc pas à faire une chute de quelques mètres, me raccrochant difficilement aux briques.

En quelques secondes, je rattrapai mon retard, sentant petit à petit mes bras faiblir. Personne ne parlait, c’était vraiment agréable. Le silence ne m'avait jamais dérangée, bien au contraire. C'était relaxant. Même le temps était juste parfait. Le petit vent frais m’empêchait de mourir de chaleur sous l’effort. Heureusement pour moi, ma camarade accepta avec joie de prendre une pause avant de gravir agilement les derniers mètres qui nous séparaient de la lucarne. Contrairement à elle, je n’avais plus l’assurance que j’avais quelques minutes auparavant, et il me fallut plusieurs longues secondes avant d’arriver à destination…

Je finis tout de même par me rendre, et m’étalai sur le sol comme une crêpe. Tant pis pour les apparences. J’étais épuisée, la moindre parcelle de mon corps me faisait souffrir le martyr, et je n’avais qu’une envie : me coucher et m’endormir là. Ce ne serait pas la première (et probablement pas la dernière) fois que je dormirais à la belle étoile, de toute façon. Et puis, à cette hauteur, hormis peut-être par deux/trois araignées, je ne risquais pas d’être dérangée. Dans le fond, ce serait certainement le sommeil le plus réparateur que j'aurais depuis bien longtemps - si seulement c'était une option plausible.

Je rampai quelques centimètres plus près de la fenêtre, poussant une dernière fois sur mes jambes, et pris une bonne minute pour reprendre mon souffle. Je me relevai ensuite et soulevai mes pantalons, histoire de voir l’étendue des dégâts. C’était à peine ouvert, mais quelque chose me disait que j’allais bien vite voir se dessiner un magnifique hématome. Ou peut-être pas, hein, vive la magie. D’un coup de baguette, je marmonnai un #Episkey, histoire d’éviter toute complication, puis un #Curo As Velnus pour ne plus avoir l’impression que mes membres allaient purement et simplement se détacher de mon corps, les uns après les autres.

J’avais beau toujours vouloir faire bonne impression, si je voulais me rendre jusqu’au toit, j’allais avoir besoin d’atténuer un peu la douleur. Je ne connaissais pas assez ma partenaire de crime improvisée pour savoir si elle préférait dealer avec ou soigner ses courbatures avant même qu’elles n’apparaissent, et préférai donc lui poser la question, baguette pointée droit sur elle. Dans le pire des cas, elle pourrait toujours elle-même se lancer le sortilège, de toute façon.

« Est-ce que tout va bien de ton côté? »

En attendant sa réponse, je redescendis mes pantalons et frottai machinalement mon genou qui était maintenant comme neuf.
Revenir en haut Aller en bas
Temperence Black
Temperence Black
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Balade aérienne - Page 6 Empty
Re: Balade aérienne

Message par : Temperence Black, Jeu 26 Jan - 23:33


La rouquine eut plus de mal que la brune pour se hisser. Elle venait de provoquer une peur bleue à Tempérence lorsqu’elle avait glissé le long du mur à l’angle raide. Par un miracle, Nya avait réussi à se rattraper un millième de seconde avant que Tempérence ne le jette un sortilège de lévitation.

La rouquine , enfin à destination, s’étala sur la pierre froide et se soigna comme elle put. Son genou n’eut plus rien après un coup de baguette mais le visage tiré de la rousse était assez éloquent. Elle semblait fatiguée et à bout de force mais cela n’entachait en rien sa superbe. Elle restait forte et ne semblait pas vouloir abandonner la grimpette alors qu’elles n’étaient qu’à la moitié de l’objectif nocturne.

Le calme régnait tandis que la rousse pensait ses blessures et que Temperence faisait apparaître de l’eau claire dans une pierre creuse. Elle se saisit ensuite d’un mouchoir de tissu blanc qu’elle imbiba du liquide limpide. Elle passa ensuite le mouchoir humide sur ses doigts couvert de poussière et de particules granuleuses en provenance des pierres murales. Elle savait pertinemment qu’elle aurait toute une nuée d’ecchymoses et de coupures le lendemain mais cela n’avait aucune importance. Elle reposa le morceau de tissu sur le rebord de la fenêtre avant de fixer la rousse au teint pâle avec un léger trait d’inquiétude dans le regard.

Réfléchissant à toute vitesse, la brunette sortit de sa poche une chocogrenouille ainsi que quelques autres friandises. Le froid se faisait de plus en plus mordant maintenant qu’elle ne bougeait plus et cela en devint rapidement gênant. Elle sentait quelques perles de sueur froide s’écouler le long de colonne vertébrale et cela lui provoqua un long frisson. Elle déposa les victuailles sur ses jambes avant d’observer ses doigts, doigts où s’échappaient quelques gouttes de sang et où l’on pouvait quelques cloques se former.

« Est-ce que tout va bien de ton côté? »


La brune sourit avant de répondre à Nya qui pointait sa baguette vers elle.

« Un sortilège pour refermer les vilaines coupures de mes doigts ne serait pas de refus... »

Sans prendre la peine de tendre ses mains vers Nya, elle se saisit de la chocogrenouille et la lui tendit avec un regard tendre en poussant doucement le bout de sa baguette. Le regard tendre qu’elle avait jeté à la rousse n’avait rien d’un regard dégoulinant d’amour, bien sûr que non. Celui-ci était empreint d’inquiétude, de soulagement et d’autorité. Un peu comme le regard qu’une mère jetait à son enfant blessé lorsqu’elle l’obligeait à rester calme.

« Mais avant mange un peu... tu es exténuée et tu dois reprendre des forces... »

Elle déposa les quelques patacitrouilles non loin de la rousse en en piquant une au passage. Le bonbon sortit de son emballage, elle le dirigeât immédiatement vers ses lèvres qui n’en firent qu’une bouchée. Le goût sucré du bonbon fondit presque aussitôt sur les papilles de la brune avant de se dissoudre totalement dans la gorge de la brune. La sucrerie allait agir comme une petite portion d’énergie sur son corps qui commençait lentement à crier fatigue. Malgré ces S.O.S la jeune fille continuerait cette ascension sauf si Nya abandonnait.

« Nya, est-ce-que tu te sens de continuer ou on arête tout pour recommencer un autre jours avec plus de préparation ? »
Revenir en haut Aller en bas
Nya O'Neal
Nya O'Neal
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Balade aérienne - Page 6 Empty
Re: Balade aérienne

Message par : Nya O'Neal, Mar 28 Fév - 3:02



HRP:
 

Trop préoccupée par ma presque chute, je n’avais même pas réalisé à quel point j’avais effrayé ma partenaire de crime improvisée – ni à quel point ses réflexes étaient plus efficaces que les miens, d’ailleurs. Je commençais vraiment à avoir mal partout, mais il était absolument hors de question que j’abandonne maintenant. J’aurais aisément pu me contenter de me jeter au sol et d’amortir ma chute à l’aide d’un sortilège, mais mon égo m’empêchait d’envisager cette possibilité. Je me hissai donc difficilement sur la pierre et m’y étalai comme une crêpe.

Niveau confort, ce n’était pas exactement ça, mais peu importe. Il fallait que je reprenne un peu mon souffle. Je tremblais de partout, j’avais la respiration on ne peut plus saccadée et des égratignures de partout, mais j’avais réussi. Je me demandais bien comment ma camarade faisait pour être encore aussi en forme. Moi qui m’étais toujours pensée du genre sportive, je me mettais visiblement le doigt dans l’œil jusqu’au coude. Après avoir pris plusieurs longues inspirations on ne peut plus bruyantes, je finis par me relever – enfin, par m’assoir, fallait pas trop exagérer non plus.

Quelques sortilèges bien placés plus tard, je retrouvai enfin ma dextérité. Baguette en direction de la vert et argent, je me chargeai ensuite de panser ses blessures à elle, puis suivis son exemple et lançai un #Aguamenti pour remplir l’une des pierres creuses qui se trouvaient non loin de moi. Plutôt que de me nettoyer les mains avec, j’en avalai de nombreuses grosses gorgées avant de laisser échapper un léger soupir satisfait. C’est que ça donne soif, de grimper de même. Je remerciai la jolie brunette d’un signe de la tête et acceptai avec joie sa chocogrenouille, que j’avalai quasiment d’un coup. Pas le temps de savourer la chose, j’avais juste vraiment besoin de me remplir l’estomac.

J’avais encore un peu de mal à parler, préférant garder mes forces pour ce qui s’en venait. J’avais tout de même bien évidemment remarquer la patience et l’attention que me portaient Temperence, et marmonnai donc un « Merci beaucoup » à peine audible. Je dois bien avouer que sa proposition me tentait bien : arrêter là le massacre et se reprendre une autre fois avec un peu plus de préparations était probablement loin d’être une mauvaise idée. Je m’en voulais toutefois un peu trop d’abandonner si proche du but et proposai donc quelque chose d’un peu moins radical.

« Hhm… Et si on terminait l’ascension sur nos balais, mais qu’on allait quand même profiter de la vue? »

Après tout, les balais en question n’étaient qu’à un accio de distance. C’était pas mal moins gratifiant que d’escalader le mur, mais il fallait quand même savoir s’avouer vaincu quand on n’était pas capables de se rendre jusqu’au bout… La verte avait l'air d'avoir encore assez d'énergie, mais personnellement, j'étais vidée. Continuer relevait presque du suicide, rendu là.
Revenir en haut Aller en bas
Temperence Black
Temperence Black
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Balade aérienne - Page 6 Empty
Re: Balade aérienne

Message par : Temperence Black, Mar 7 Mar - 22:07


HRP:
 

Temperence ne put s’empêcher de sourire en voyant la rousse avaler la chocogrenouille d’un seul coup. Nya semblait épuisée et Temperence, même si elle donnait l’impression de ne pas être fatiguée, avait sentit ses bras se ganter de plomb et ses pieds se botter de marbre lorsqu’elle s’était assise. Dans ces moments-là, il ne fallait pas se stopper pour reprendre des forces mais continuer avant de sentir la fatigue dans son corps.

Cependant, il y avait eu un cas de force majeure. Laisser continuer la rousse avec son genou abîmé aurait été du suicide. Temperence remercia Nya de s’être occupée de ses blessures malgré son état peu avantageux. La rousse venait d’utiliser un bout de ses forces qui semblaient s’atténuer de minute en minute pour soigner la peau abîmée de la brune. Après cette acte adorable, Temperence prit sa baguette entre ses doigts guéris et lança un sortilège qui eu pour fonction de sécher les vêtement plein de sueur de la rousse. Si elle restait ainsi, elle attraperait froid et cela ne serait pas une idée formidable mais une idée fort minable.

Les deux filles se tenaient là, assises, comme deux amies de toujours. Elles ne se parlaient pas mais elles se laissaient aller aux soins de l’autre. Temperence finit par suivre l’exemple de Nya et elle remplaça l’eau sale pour la boire comme si elle n’avait pas bu depuis une décennie et que son corps quémandait les 60% d’eau dont il était constitué.

Le silence régnait en maître, il était seulement entrecoupé par la respiration saccadée de la jeune femme aux cheveux de feu et celle accélérée de la brune. Temperence sentait ses forces la quitter mais elle ne voulait pas abandonner. Pas maintenant. Il n’y avait plus qu’une trentaine de mètres. Cependant, à cette endroit-ci, les mur étaient lisses, trop lisses. Elles n’y arriveraient pas sans matériel adéquate ni sans force car c’est maintenant que la brune allait avoir besoin de toutes ses capacités or, celles-ci étaient déjà bien entamée.

« Hhm… Et si on terminait l’ascension sur nos balais, mais qu’on allait quand même profiter de la vue? »

Idée merveilleuse. laisser tomber sans passer à côté de leur objectif. Temperence jugeât la rousse du regard et décréta qu’elle n’était pas en état de finir cette séance de grimpette. Mais la brune, était-elle capable de la finir ? Non, bien-sûr qu’elle n’en avait pas la force. Alors elle préféra suivre Nya dans son idée et finir l’ascension en balais.

« Parfaitement d’accord avec toi, je crois qu’on ne tiendra pas jusqu’en haut... Il faut croire que nous n’étions pas bien préparées à cette aventure »

Temperence offrit un sourire à Nya. Un sourire chaleureux et discret comme la brune en avait le secret.

Revenir en haut Aller en bas
Nya O'Neal
Nya O'Neal
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Balade aérienne - Page 6 Empty
Re: Balade aérienne

Message par : Nya O'Neal, Lun 13 Mar - 4:33


Même si la jeune femme qui m’avait accompagnée dans mes péripéties semblait s’en sortir mieux que moi, je doutais qu’elle soit encore aussi en forme qu’elle le laissait paraître. Sportive ou non, escalader l’académie de magie d’un seul coup relevait de l’impossible, surtout sans préparation. Prendre autant de pauses n’avait probablement pas aidé non plus : sous adrénaline, le corps ignorait certaines douleurs, mais dès que le pouls se calmait un peu, ça frappait assez sévèrement. Que je le veuille ou non, j’étais parfaitement incapable de continuer de même. Je n’avais plus la moindre force dans les bras et risquais purement et simplement d’aller m’écraser sur le sol si je tentais de reprendre mon ascension.

Le moins que l’on puisse dire, par contre, c’est que ma partenaire de crime improvisée n’en était pas à sa première aventure. Elle savait exactement quoi faire et dans quelles circonstances, contrairement à moi qui fonçait tête baissée sans me préoccuper des conséquences. Une fois ses blessures pansées, la jolie brunette s’empara à son tour de sa baguette et la pointa dans ma direction pour sécher mes vêtements. Si ça avait été n’importe qui d’autre, j’aurais probablement eu un mouvement de recul (ou au moins un instant d’hésitation), mais bizarrement, même si ce n’était que la première fois que je la rencontrais, j’avais pleinement confiance en mon interlocutrice. Je me laissai donc faire sans broncher, d’autant plus que c’était loin d’être une mauvaise idée si je ne voulais pas attraper une méchante grippe.

Je remerciai donc à mon tour ma camarade et lui proposai de nous rendre jusqu’au toit à dos de balai, histoire de préserver un peu nos forces sans pour autant abandonner le but initial. On n’avait certainement pas fait tout ça pour rien. Son sourire me redonna un peu de forces. Elle était vraiment jolie, la verte… Dans d’autres circonstances, j’aurais fort probablement tenté quelque chose, mais là, j’avais surtout envie d’aller admirer la vue. De toute façon, ça risquait d’être bien plus romantique là-haut que ça ne l’était actuellement. Je lui rendis donc son sourire, avant de marmonner un #Accio balais. Il ne fallut pas bien longtemps avant que ces derniers ne surgissent de nulle part.

« Dernière ligne droite. Prête? C'est partiiii! »

Sans même attendre sa réponse, je grimpai sur mon balai et m’envolai. Après toutes les heures passées à faire du Quidditch, voler sans avoir à me soucier des cognards ou des autres joueurs qui tentaient tant bien que mal de me faire tomber était un jeu d’enfant. Amusée, je me permis donc de faire quelques pirouettes en attendant que la vert et argent me rejoigne. J’en avais presque oublié toutes nos mésaventures et mon corps complètement brûlé qui me démangeait de partout. Ça me défoulait, de me prendre pour un oiseau et de me balader ainsi dans les airs, sans devoir rendre de comptes à personne…
Revenir en haut Aller en bas
Temperence Black
Temperence Black
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Balade aérienne - Page 6 Empty
Re: Balade aérienne

Message par : Temperence Black, Mar 14 Mar - 22:19


La rousse lui sourit avant d’appeler deux balais avec un simple Accio. A peine les deux objets étaient-ils arrivés que la fille en attrapa un et l’enfourcha pour s’envoler dans les airs. Temperence, quant à elle, était plus lente. La dernière fois qu’elle s’était servie d’un balais pour voler, elle s’était cassée quelques côtes. Rien qu’à cette pensée, elle ressentit un picotement tout le long de son échine et elle hésita le temps d’une seconde à se dégonfler et demander à la rousse de l’emmener. Mais serpentard oblige, elle voulait conserver un minimum de fierté alors elle enfourcha le balai et se laissa porter par les airs.

Elle resta en vol stationnaire tandis que Nya virevoltait comme si elle se trouvait dans son élément. La brunette finit par se déplacer. Lentement mais sûrement. Voler ainsi, à une telle hauteur, lui donnait des frissons. Il fallait qu’elle réapprenne à voler un jour mais pas maintenant.

La brune choisit alors de taire sa peur et de voler lentement derrière la rousse qui s’amusait comme une enfant. Temperence s’en voulait, elle avait l’impression de plus ralentir la rousse qu’autre chose mais d’un autre côté, elle désirait monter jusqu’au sommet. La distance séparant Temperence du haut du mur s’amoindrissait lentement. La quarantaine de mètres restant se transforma en une trentaine, puis en une vingtaine.

Arrivée au somment, la brune s’assit sur le rebord. Il n’était pas excessivement large comme on pouvait le penser. Tout juste une cinquantaine de centimètres. Temperence posa le balai près d’elle, de façon à ce qu’il ne tombe pas dans le vide et que, si une personne il y avait, elle ne se prenne pas l’objet sur le crâne. Elle abaissa sa capuche, préférant laisser ses cheveux voler à l’air libre. La lune éclairait son visage, accentuant la pâleur de sa peau et la couleur abyssale de ses yeux. A cet instant, la brunette ressemblait presque à un ange.

Le vent envolait ses cheveux, ses mains étaient posées de chaque côtés de ses genoux, elle se tenait le dos légèrement courbé et son regard fixait l’horizon étoilé flottant au-dessus de la forêt interdite. En même temps, elle regardait la rouquine s’amuser sur son balai. Cette vue lui plaisait. Dans ce tableau il y avait tout ce qu’elle aimait. Le calme, la folie, la confiance,... Alors elle ferma les yeux. Elle huma l’air qui l’entourait pour y déceler une odeur, une odeur de sapin. Sûrement venait-elle de la forêt. Elle écoutait les bruit. Elle entendait le sifflement du balai qui tranchait l’air, elle entendait la forêt vivre sa vie comme si de rien n’était.
Ce calme lui procurait un bien fou. C’était comme si toute la fatigue avait disparu pour laisser place à une nouvelle sorte de force, de vitalité.
Revenir en haut Aller en bas
Nya O'Neal
Nya O'Neal
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Balade aérienne - Page 6 Empty
Re: Balade aérienne

Message par : Nya O'Neal, Mer 15 Mar - 4:46


La vert et argent avait l’air un peu moins à l’aise que moi sur un balai. Complètement accaparée par mes acrobaties, je n’avais pourtant pas pensé une seule seconde à lui proposer de monter derrière moi. Faut dire aussi que je préférais amplement être seule sur le fameux bout de bois, c’était bien plus efficace pour faire des figures et avoir un peu de fun dans les airs. À deux, on serait un peu trop lourdes pour cela – même si mon accompagnatrice ne devait pas être bien pesante. Distraite, mais malgré tout un tantinet inquiète, je jetai de brefs coups d’œil intéressés en direction de ma camarade, de temps en temps, histoire d’être certaine que tout se passait bien de son côté.

Lentement mais surement, Temperence finit par parvenir à destination et s’assit sur le rebord, probablement bien contente d’enfin pouvoir lâcher l’instrument de torture qu’elle avait dû enfourcher. Je lui adressai un petit sourire satisfait et exécutai un dernier looping avant de venir me poser à ses côtés. Ouais, il n’y avait pas à dire, je préférais nettement voler jusqu’au toit de l’académie à escalader l’édifice à mains nues. C’était bien moins fatiguant – et aussi bien plus amusant. J’avais hâte que les matchs de Quidditch reprennent. Au moins, à en juger par ce qui venait de se passer, je n’avais pas perdu la main.

Après avoir repris mon sérieux, mon regard se posa finalement sur ma camarade. Cette dernière avait visiblement décidé de laisser respirer un peu ses cheveux, qui virevoltaient au gré du vent. Seule la lumière générée par la lune se réfractait sur son visage, faisant ressortir son teint excessivement pâle, qui contrastait avec sa chevelure noire. Je me répète, mais elle était vraiment jolie, la brune. Je finis toutefois par détacher mon regard du tableau qui s’offrait à moi pour en contempler un autre, tout aussi magnifique : la voie lactée s’offrait à nos yeux, avec assez peu de pollution lumineuse pour que le ciel soit vraiment splendide…

La verte ne disait pas un mot, profitant au même titre que moi de la vue… Ou pas, en fait, puisqu’elle avait les yeux fermés. Chacun sa façon d’apprécier le moment, hein. Perdue dans mes pensées, je laissai mon esprit vagabonder au gré des astres, m’imaginant des constellations qui n’existaient pas mais qui semblaient fitter avec les étoiles que j’avais devant moi. Après quelques minutes, je jetai un bref coup d’œil vers le bas. On était tellement haut qu’on ne voyait même plus le sol. Prenant une grande inspiration, je me tournai vers ma camarade, sourire aux lèvres.

« Si ça te tente, je pourrais t’aider à être plus à l’aise sur un balai. »

Bon, pas maintenant, évidemment, on était toutes les deux bien trop fatiguées pour une session d’entraînement (d’autant plus qu’il faisait vraiment sombre), mais la perspective de revoir ma cadette me tentait plutôt bien, et c’était une raison comme une autre de lui proposer un rendez-vous ultérieur. Connaissant l’égo souvent légèrement surdimensionné des Serpentards, j’avais fait attention aux mots que j’avais employé. Je n’avais tout de même pas envie de faire fuir la jeune femme après la soirée qu’on venait de passer. Mon corps était peut-être bien plus meurtri que d’habitude, mais j’avais malgré tout passé un moment plus qu’agréable.
Revenir en haut Aller en bas
Temperence Black
Temperence Black
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Balade aérienne - Page 6 Empty
Re: Balade aérienne

Message par : Temperence Black, Mer 15 Mar - 23:34


]La brune rouvrit les yeux quelques instants après que Nya soit venue s’asseoir à ses côtés. Elle observa les étoiles, dessinant dans le ciel des constellations qu’elle oublierait dès le levé de jour. Elle aurait bien aimé s’allonger mais elle n’avait pas envie de se coucher dans un endroit qu’elle ne connaissait pas du tout. En plein jour, elle l’aurait fait mais en pleine nuit, ce serait dangereux de faire cela dans un endroit tout juste découvert.

« Si ça te tente, je pourrais t’aider à être plus à l’aise sur un balai. »

La rousse rompit le silence pour lui proposer son aide. L’orgueil des serpentards lui obligerait à refuser cette offre mais elle attirait la verte. Elle trouvait cette idée intéressante. Elle aimerait réellement remonter sur un balai sans peur, comme avant.

« Oui pourquoi pas.... et C’est pas que je ne suis pas à l’aise mais... j’ai peur. J’ai peur de tomber une nouvelle fois et de me blesser comme par le passé... »

La brune avait hésité à prononcer la fin de sa phrase mais, au fond d’elle, elle sentait qu’elle pouvait faire confiance à Nya, qu’elle ne se moquerait pas d’elle pour une simple peur provoquer par un évènement du passé. Elle souhaitait voler et parfois, elle savait, il fallait faire des choix. Abîmer un bout de sa fierté n’était rien par rapport à la sensation que procurait le vol. Le vent fouettant le visage. La vitesse. Les acrobaties. Un jour, elle serait capable de voler de nouveau, elle le jurait sur son nom.

De plus, l’idée de la femme à la crinière de feu plaisait à la brune qui était contente de la revoir une nouvelle fois. Cette fois-ci, elles seraient en forme et elles pourraient travailler en plein jour avec gaité. La brunette avait déjà hâte que ce jour arrive, elle voulait aller à ce nouveau rendez-vous qui lui plairait s’en doute autant que ce cette rencontre clandestine. Elle offrit un nouveau sourire à la rousse avant de planter son nez dans le ciel et d’observer les étoiles.

Elle aimait les observer même si elle ne savait pas les lire. Elle connaissait les principales constellations telles que Sirius, la Grande Ours, Bellatrix, Orion ou encore la Petite ours mais elle ne savait que situer la Grande Ours qui n’était pas si complexe à masquer avec sa forme de casserole titanesque.

Temperence sortit sa boîte en carton de la poche fermée de sa veste. Elle en extirpa les deux derniers cylindres tueurs et fit disparaitre la boite d’un coup de baguette. Elle en tendit une à la rousse avant de coincer la seconde entre ses lèvres fines. Elle n’avait pas besoin de fumer mais elle en avait envie. Une envie pulsionnelle et stupide de se cramer les poumons avec sa camarade. Si la rousse ne voulait pas fumer, elle en avait le droit mais Temperence ne s’arrêterait de fumer cette foutu Mer** que si Nya lui demandait. Elle ne voulait pas la déranger avec l’odeur du tabac qui n’était pas toujours agréable lorsque la fatigue montrait le bout de son nez.

Temperence alluma la cigarette d’un coup de main à l’aide de son briquet, briquet qu’elle déposa sur le mur, à côté de la rousse. La brune tira une longue taffe sur la clope dont le bout rougeoyait. Elle sentit ses poumons s’emplir de fumé qu’elle laissa sortir entre ses lèvres en minces filaments grisâtres dessinant des arabesques sous le plafond naturel brillant de mile et un éclats.
Revenir en haut Aller en bas
Nya O'Neal
Nya O'Neal
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Balade aérienne - Page 6 Empty
Re: Balade aérienne

Message par : Nya O'Neal, Ven 17 Mar - 23:33


HRP:
 

Bon, bah voilà qui expliquait pas mal de choses. Si ma camarade avait eu un accident de balai, c’était plutôt normal qu’elle n’ait pas forcément envie de remonter dessus. Elle devait tout de même se sentir assez à l’aise avec moi pour m’avouer avoir peur d’une chose aussi commune pour les sorciers. Je lui adressai donc un magnifique sourire, signe qu’elle n’avait pas à craindre que je la juge là-dessus – ni sur quoi que ce soit d’autre, d’ailleurs. Ce n’était pas un sourire compatissant, bien au contraire. Je voulais juste lui faire comprendre qu’il n’y avait aucune honte à cela et que je me ferais un plaisir de l’aider à surmonter ses peurs si elle le désirait – ce qui avait l’air d’être le cas.

« Si ce n’est pas trop indiscret… Qu’est-ce qui t’est arrivé? »

Et oui, j’étais curieuse. Je doutais fort qu’elle soit tombée sans les circonstances qui vont avec et j’avais bien envie de savoir quelle catastrophe j’avais évité. Pour une fois que ce n’était pas moi qui me retrouvait dans des situations foireuses… Ça me faisait un peu penser à la première fois que j’avais fait de l’équitation – avec mes parents, chez les moldus, bien évidemment. J’avais purement et simplement perdu le réflexe de respirer lorsque le cheval était parti au galot et m’étais bien vite retrouvée par terre, le nez dans la boue. Contrairement à la jolie brune, cela ne m’avait toutefois pas affectée plus que cela et j’étais bien vite remontée sur l’animal. Faut dire aussi que me blesser ne me faisait pas vraiment peur. Au contraire, j’aimais presque cette sensation de ne plus avoir mal après un certain temps. C’est ainsi qu’on redécouvre les petits plaisirs de la vie…

Temperence me sortit de mes pensées et me tendit une cigarette. Décidément, elle fumait encore plus que moi, la verte. Quoi qu’il en soit, je n’allais pas refuser une telle proposition. J’en avais bien besoin aussi, après notre petite escapade des plus mouvementées. J’attrapai donc le bâton de nicotine et adressai un nouveau sourire à la belle. Sans me préoccuper du briquet déposé non loin de là, j’allumai la clope d’un coup de baguette magique et inspirai un bon coup. Rien de tel que de se noircir les poumons après l’effort. Fallait bien rétablir son cardio original après l’avoir endurci en escaladant l’académie.

La fatigue commençait à se faire sentir pour de vrai, là. Non seulement on y avait mis beaucoup d’efforts, mais en plus il commençait à se faire vraiment tard – ou tôt, selon le point de vue. Je jetai un bref coup d’œil à ma montre : il était quand même presque deux heures du matin. Je n’avais pas particulièrement envie de rentrer, puisque je venais malgré tout de passer un excellent moment, mais l’appel de mes couettes se faisait de plus en plus puissant. Je pris donc mon temps pour terminer ma cigarette puis me tournai vers la Serpentard.

« Faudrait peut-être penser à rentrer bientôt, mes yeux tiennent à peine ouverts. »


Comme pour accentuer mes propos, je laissai échappé un bâillement assez peu gracieux. Yup, c’était l’heure du dodo.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Balade aérienne - Page 6 Empty
Re: Balade aérienne

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 6 sur 8

 Balade aérienne

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.