AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: Les Trois Balais
Page 2 sur 50
La salle principale
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 26 ... 50  Suivant
Invité
Invité

Re: La salle principale

Message par : Invité, Jeu 19 Déc 2013, 21:30


Le jeune Serpentard commanda deux bièreaubeurre pour lui et la blonde. La Gryffondor en commanda une aussi. Lucas pensa que le jeune homme avaient raison de commander pour les trois, quand on veux être galant on l'est jusqu'au bout et on agis comme lui. Il nota les commandes des jeunes de l'école de sorcellerie voisine, fit un clin d'oeil au Serpentard, dans le genre : "Vas-y, fonce !", et il fila à son comptoir pour préparer les trois bièraubeurre. Après avoir préparer la mythique recette des Trois Balais, maintes fois copiée mais jamais égalée, il revint à la table où les 3 jeunes étaient assis, Lucas servit Anabeth Rosebury puis Nastesia Summers et enfin Dertil Finnigan. Il pensa : "Heureusement qu'un autre homme traite bien les femmes dans ce monde de brutes... Un peu comme moi quoi !" et réclama son dû :

- Et voici pour messieurs dames ! 9 mornilles pour vous monsieur. Puis je vous suggérer de prendre un accompagnement ?

Puis, ayant reçu sa redevance, il ne s'attarda pas à la table des jeunes gens, il y avait encore tant de gens à servir !

Addition:
 


Dernière édition par Lucas Smith le Ven 20 Déc 2013, 17:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dertil Finnigan
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La salle principale

Message par : Dertil Finnigan, Ven 20 Déc 2013, 12:51


RP avec Nastesia et Anabeth

Cette fois, c’en était un peu trop. Autant Dertil appréciait que Nastesia marque un petit peu son « territoire » vis à vis de lui et face à Anabeth, autant il avait la nette impression que la Serpy jouait un petit peu avec lui et prenait des initiatives un peu trop audacieuses pour une rencontre de quelques minutes. Afin de ne pas froisser la russe, il fit mine de ne pas avoir vu la main qu’elle rapprochait de lui. Il était temps pour lui de reprendre un peu de contenance.

Il ne put d’ailleurs s’empêcher d’apprécier les réponses d’Anabeth. On pouvait dire que la jeune griffonne avait du répondant et une sacrée dose de caractère. Il pourrait presque imaginer une erreur de casting à son sujet mais pour en être sûr, il fallait autre chose, un fait ou une preuve qui pourrait l’amener à se révéler comme ce qu’elle prétendait être ou, au contraire, dévoiler ses réelles intentions. Il était encore un peu tôt pour envisager ce genre de situation mais y penser serait une bonne piste pour éclairer tout cela.

La remarque de la jeune brune comparant la Bibliothèque et le terrain de Quidditch comme un choix à faire étonnait un peu le jeune homme. Il se sentit un peu froissé sur le coup.


- Pourquoi faudrait-il choisir entre les deux. Je suis personnellement fan des Chudley Cannons et je joue de temps en temps au Quidditch pour le plaisir, cela ne m’empêche pas d’avoir certains centres d’intérêt au niveau lecture. Ne confondons pas apprentissage et divertissement.

L’échange se poursuivit entre les deux filles. Les fameux centres d’intérêt dont Dertil venait de parler semblait être le sens de ce dialogue. Dertil trouvait certainement trop peu exhaustif la formation des autres formes de magie au sein de l’école de Poudlard et il semblait que c’était l’avis des deux demoiselles. Le débat semblait ainsi tourné autour d’une forme d’intégration de la Griffonne au « club » nouvellement constitué.

- Oh tu sais Anabeth. Nastesia et moi venons seulement de se rencontrer. Il est donc un peu tôt pour donner une suite à tout cela. Il marqua une légère pause tandis que le serveur venait leur servir leur boisson. Ne faisons pas trop de plans et buvons notre bièreaubeurre tout en discutant. Tu es là, assise, donc profitons-en.

Dertil avait du mal à s’expliquer son revirement de situation, il aurait voulu rester froid et piquant mais la manoeuvre audacieuse de Nastesia l’avait rappelé à quel point il était important de reprendre le contrôle. Peut-être devenait-il soudainement judicieux de se rapprocher un peu des deux en même temps pour mieux les observer. Le but initial de Dertil reprit sa place dans sa propre tête, il restait un Serpentard avisé, lui au moins, le Choixpeau Magique l’avait bien placé.

Il sirota un petit peu de sa Bièreaubeurre et il fut surpris de son goût délicieux. C’était bien la première fois qu’il goûtait cette boisson au goût enivrant.  


- Ce qui m’intéresserait de savoir, par contre. C’est ce que vous comptez faire plus tard, après Poudlard. Nous sommes tous en avant-dernière année donc avez-vous déjà réfléchi à votre avenir?

La question semblait anodine mais la réponse pourrait bien révéler un peu plus les motivations de chacun. Bien sûr, ceux qui voulaient jouer un rôle dans cette rencontre pourrait toujours continuer à mentir mais à force de mentir et de cacher la vérité, cela finit par peser sur la conscience… surtout de celle d’une Griffonne qui essaierait de jouer à un jeu dangereux et inapproprié, celui du mensonge et de la manipulation, une spécialité qu'on retrouve plus chez les "Verts et Argent".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: La salle principale

Message par : Invité, Ven 20 Déc 2013, 20:18


- Pourquoi faudrait-il choisir entre les deux. Je suis personnellement fan des Chudley Cannons et je joue de temps en temps au Quidditch pour le plaisir, cela ne m’empêche pas d’avoir certains centres d’intérêt au niveau lecture. Ne confondons pas apprentissage et divertissement.

Nastesia haussa un sourcil.

- Oh mais Dertil, en rien nous ne jugeons ceux qui jouent à ce sport par divertissement simple. Mais tu admettras que certains Gryffondors en font leur unique centre d'intérêt, puisque qu'apparemment ils ne sont capables que d'en avoir qu'un, vu leur intelligence sous-développée.


Nastesia avait noté que son collègue de Serpentard se montrait plus distant et évitait plus de la regarder. Elle se disait qu'elle avait été trop entreprenante, et probablement il pensait qu'elle voulait se servir de lui. Il avait tort. Nastesia était réellement intéressée par lui, et voulait le découvrir. Son regard s'assombrit. Il lui fallait jouer plus subtilement, sinon, elle allait perdre. Surtout que pour une fois elle était mue d'une émotion sincère ; Dertil la troublait.

- Je partage ton avis sur les manuels. Du reste... Qui sait ?


Nastesia eut un sourire appréciateur, et hocha la tête en direction de la jeune femme, tout en continuant à jeter de fréquents regards discrets à Dertil, peinée qu'il l'ait si mal jugée
.

- Cela n'est pas à moi d'en juger. Je vous laisse ce loisir.


- Oh tu sais Anabeth. Nastesia et moi venons seulement de se rencontrer. Il est donc un peu tôt pour donner une suite à tout cela. Ne faisons pas trop de plans et buvons notre bièreaubeurre tout en discutant. Tu es là, assise, donc profitons-en.

Nastesia haussa un sourcil. Apparemment Dertil hésitait sur le fait de poursuivre leur début de... pas d'amitié mais de partenariat. Cela la touchait plus que ce qu'elle voulait, et elle fit tout pour rester impassible.


- Dertil a raison,
dit-elle d'une voix un peu trop hésitante à son goût. Cela dit les plans sont nécessaires vu les temps que certains décriraient obscurs que nous traversons. Bientôt tout le monde devra trouver son allégeance, et si personne ne met fin à cela, cela deviendra le chaos.

Le serveur vint leur apporter leurs biéraubeurres et Nastesia en sirota une gorgée, appréciant le goût délicieux et la chaleur qui l'envahit.


- Ce qui m’intéresserait de savoir, par contre. C’est ce que vous comptez faire plus tard, après Poudlard. Nous sommes tous en avant-dernière année donc avez-vous déjà réfléchi à votre avenir?


Nastesia sourit. Même si la question ne lui était pas directement adressée, elle la prenait un peu pour elle, par prétention sans doute, mais elle en était heureuse.


- Eh bien pour ma part, j'attends de voir comment les choses évolueront. Ma famille veut me marier à un slave, ce qui n'est nullement mon intention, et je compte tracer ma propre voie. Cela dit, je pense me diriger vers les potions, qui me passionnent, et aussi, poursuivre mes recherches... Sur les manuels interdits de notre bibliothèque.


Nastesia jouait risqué. Si Anabeth n'était pas aussi digne de confiance que ce qu'elle croyait, elle risquait gros. Et si c'était une espionne? Envoyée par qui, la jeune femme n'en savait rien, mais elle se méfiait soudainement, enfin, un peu plus qu'avant. Elle scruta la Gryffondor en face d'elle, d'un regard inquisiteur, comme pour la tester.

- Mais ces recherches sont destinées disons, à des personnes dignes de confiance, encore une fois. Et, pardonne moi, ajouta-t-elle en inclinant la tête en direction de la jeune fille, mais j'ai du mal à l'accorder surtout à quelqu'un qui ne partage pas ma maison. Après...

Laissant planer un léger suspense, Nastesia observa les tréfonds de son verre avant de relever les yeux vers Anabeth.

- A toi de voir si tu veux la mériter.
Revenir en haut Aller en bas
Anabeth Rosebury
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La salle principale

Message par : Anabeth Rosebury, Sam 21 Déc 2013, 16:27


RP avec Dertil et Nastesia


Anabeth ne pu qu'acquiescer à la précision de la Serpentarde vis à vis du Quidditch. Il est vrai que la généralisation était peut-être un peu exagérée, mais l'exemple ne concernait pas tous les amoureux de ce sport, seulement certains en particulier. C'était comme tout, il y avait le divertissement et l’obsession à des années lumières l'un de l'autre. Son observation, même minime, de son interlocutrice permis à la jeune femme de remarquer les quelques regards qu'elle lançait au troisième membre de leur discussion. Plus difficile d'en comprendre l'origine toutefois, mais peu importait : si leur rencontre débouchait sur quelque chose au terme plus long, elle aurait tout le loisir de confirmer ses idées.

« Oh tu sais Anabeth. Nastesia et moi venons seulement de se rencontrer. Il est donc un peu tôt pour donner une suite à tout cela. Ne faisons pas trop de plans et buvons notre bièreaubeurre tout en discutant. Tu es là, assise, donc profitons-en. »

Cette remarque de la part de Dertil fut reçue avec une certaine surprise, aisément dissimulée derrière son masque d'impassibilité. Sa remarque la mettait, d'apparence, presque au même niveau que Nastesia. Soit il avait perçu chez elle sa nature décidément peu gryffondoresque, et la considérait désormais par sa simple et seule identité, soit il avait autre chose en tête. Dans tous les cas, elle préférait être vue par son être que par sa maison et ne répondit ainsi que d'un mince sourire approbateur, hochant légèrement la tête afin de l'appuyer. Ce fut à Nastesia de s'exprimer, même si un soupçon d'hésitation pouvait être décelé dans sa voix lors de sa confirmation des dires du serpent. Peu étonnant, aussi Anabeth n'en tint pas rigueur.

« Dertil a raison. Cela dit les plans sont nécessaires vu les temps que certains décriraient obscurs que nous traversons. Bientôt tout le monde devra trouver son allégeance, et si personne ne met fin à cela, cela deviendra le chaos. »

L'arrivée de leurs bièraubeurres lui permis de mieux se pencher sur les dires de la femme, tandis qu'elle remerciait le serveur d'un sourire poli. Il est vrai qu'à Poudlard même, on voyait parfois chez les élèves de dernière année une certaine « seconde » répartition. Certains, dans une discrétion douteuse, se mettaient soudainement à pratiquer les seules et uniques mêmes notions sans plus se soucier de leurs résultats. Il était facile de deviner que ceux-ci ne comptaient pas se tourner vers la défense absolue du monde sorcier, mais plutôt vers leurs propres ambitions, quelles qu'elles soient. Dertil vint ponctuer sa pensée d'une question fort bien en accord avec celle-ci.

« Ce qui m’intéresserait de savoir, par contre. C’est ce que vous comptez faire plus tard, après Poudlard. Nous sommes tous en avant-dernière année donc avez-vous déjà réfléchi à votre avenir ? »

La demoiselle s'autorisa une gorgée de sa boisson, agréable tout au plus, ne pressant pas sa prise de parole. Comme pour appuyer sa décision, Nastesia annonça sa propre réponse vivement.

« Eh bien pour ma part, j'attends de voir comment les choses évolueront. Ma famille veut me marier à un slave, ce qui n'est nullement mon intention, et je compte tracer ma propre voie. Cela dit, je pense me diriger vers les potions, qui me passionnent, et aussi, poursuivre mes recherches... Sur les manuels interdits de notre bibliothèque. »

Un mariage arrangé... Voilà qui prouvait clairement les origines de la blonde. Au moins était-ce là un des avantages à être sans géniteurs : personne ne pouvait vous dicter quoi faire une fois libéré du joug de l'orphelinat. Sa mention des potions fut toutefois intéressante, la discipline en elle-même recelant de nombreux mystères et propice à milles améliorations. Quant aux recherches... ceci était déjà dans son propre éventail d'actions.

« Mais ces recherches sont destinées disons, à des personnes dignes de confiance, encore une fois. »

Anabeth laissa échapper un léger sourire tout en reposant, avec une infinie douceur, la choppe sur la table. Aisé de deviner pourquoi cette précision. Elle releva les yeux vers Nastesia, la fixant à nouveau pendant un temps.

« Et, pardonne moi, mais j'ai du mal à l'accorder surtout à quelqu'un qui ne partage pas ma maison. Après... »

La pause qu'elle laissa était bien agencée, notre demoiselle devait le reconnaître.

« A toi de voir si tu veux la mériter. »

Aurait-elle été un tant soit peu plus expressive qu'elle aurait doucement rit. En place de cela, ce fut à son tour de s'exprimer, du même ton que plus tôt et avec la même clarté.

« J'ai pour habitude d'aller moi-même au devant de ce que je souhaite savoir... où que cela soit. »

Manière détournée de lui montrer que ces recherches, elle aussi les réalisait en temps et en heure.

« Mais il reste toujours plus intéressant de partager ses connaissances... Disons alors que si tu jugeais que ce mérite me revenait, je l'accepterai avec joie. »

« Avec joie » sonnait étrange dans sa bouche. Visiblement, il s'agissait plus d'une tournure imagée qu'autre chose : il était difficile de l'imaginer sauter de joie, particulièrement en ayant reçu la seule approbation d'un autre. Sa neutralité mettait ce fait en valeur, toutefois elle inclina, à peine, la tête pour indiquer qu'il ne s'agissait pas d'une moquerie pour autant. Finalement, elle s'en retourna vers Dertil et répondit à son tour à son interrogation, après une minuscule pause.

« Pour ma part, je souhaite aller loin. Haut. Peu importe de quelle manière. »

Elle disait cela avec plus de sûreté que le reste, le regard imperturbable, son ambition prenant le dessus. C'est plus calmement qu'elle ajouta.

« Et c'est en sortilèges et autres maléfices que je m'illustre le mieux. Mais les potions sont en effet d'un intérêt rare, notamment dépassé un certain niveau de complexité. »

Elle hocha la tête en direction de Nastesia à la mention des potions, partageant apparemment son avis. Du reste, il était vrai qu'elle n'était jamais aussi à l'aise qu'en Défenses contre les forces du mal, voire même en Métamorphose ou en Sortilèges. Une des raisons pour laquelle on l'encourageait à devenir Auror, mais son incertitude demeurait. Elle avait pu, brièvement, remarquer que les sorts issue de magie noire avaient une affinité presque déconcertante envers sa personne. Continuer dans cette voie ne lui donnerait peut-être pas l'occasion de pousser ce don... C'était encore à voir.

Elle avait encore nombre de précisions sur ce qu'elle pensait de son avenir, mais préféra aller chercher une seconde gorgée de boisson, assez longue. Cela, déjà, suffisait, et elle non plus ne connaissait pas encore bien les deux jeunes gens qu'elle fréquentait.
Revenir en haut Aller en bas
Dwayne Maddison
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Loup-Garou


Re: La salle principale

Message par : Dwayne Maddison, Sam 21 Déc 2013, 20:09





PV Ayline Lawson

En cette douce soirée, je comptais sortir de Poudlard pour me détendre. Donner cours toute la journée, je trouvais ça cool. Ça n'empêchait pas que j'avais besoin de me détendre, de faire la fête, de me bourrer la gueule et d'oublier que je suis censé être un modèle pour mes élèves l'espace d'une soirée. Puis, l'air de rien, c'était dur d'être professeur. Quand j'étais élève à Poudlard et que je croisais une petite bombe, je l'accostais, me la faisait puis s'était terminé. Maintenant, je ne pouvais plus les touchers, je ne devais que me contenter de ce que mes yeux pouvaient m'offrir. Ça me frustrait de voir de si jolie corps se promener devant moi sans que je ne puisse y toucher. Ma façon de pensée donnait la légère impression que j'étais un pervers qui souhaitait faire de l'abus sur mineur. Loin de moi cette idée, la preuve étant que je n'avais jamais touché une de ses filles. C'était juste que je trouvais totalement hallucinant que la plupart des demoiselles de Poudlard avaient des corps de fille de mon âge alors qu'elles en avaient 16 ou 17, ahurissant.

M'enfin, c'était pas tout ça mais je devais faire la fête ce soir. Je me relevais de ce qui me servait de lit - ouai parce que les lits qu'on met dans les chambres des professeurs, ils étaient pas top - afin d'aller me préparer. A cette heure-ci, il commençait à faire nuit, il ne devait pas y avoir beaucoup d'élève à l'extérieure du château, voir quasiment aucun. Je pourrais ainsi me rendre au trois balai et boire autant que j'en avais envie. Tout en évitant les stagiaires qui traînaient là-bas. Je m'habillais du mieux que je pouvais, le plus classe possible, comme à mon habitude. Une chemise cintrée bleu très claire de laquelle je laissais ouvert les deux derniers boutons du dessus, une veste de costume blanche par dessus et un jeans noire foncé pour compléter le tout. Je passais les mains dans les cheveux, me regardait une dernière fois dans le miroir puis prenait la direction du bars. Je l'avais fais de nombreuses fois étant élève, la seule différence avec cette fois-ci c'était que je n'avais pas à me cacher du concierge. Quoique, ça ne me ferait pas de mal de voir Victoire. Fallait que je lui parle depuis le temps.

La lune, à moitié visible ( heureusement d'ailleurs, sinon je tuerais tous ce qui se trouvait près de moi), m'illuminait tout les 10 pas. Me replongeant un coup dans l'obscurité, puis me faisait apparaître une autre fois. Je marchais à allure modéré, je n'étais pas pressé d'arriver au bar, j'avais toute la nuit devant moi. Ce vendredi serait le mien. Je me rappelais tout de même que je devais faire attention aux stagiaires du bar, histoire de pas traîner une réputation d'écumeur de bar. Puis, un professeur d'Histoire de la Magie était considéré comme barbant, pas comme un homme qui aimait faire la fête. Fallait que j'entretienne le mythe. Tout en marchant, je tendais l'oreille à la recherche d'un bruit anormal. Depuis que j'étais rentré dans l'ordre, j'étais devenu légèrement parano. J'observais tout, regardait tout le monde et soupçonnait ces mêmes personnes de faire partie de l'ordre des ténèbres. Je n'avais confiance en quasiment plus personne, si ce n'était mes compagnons d'arme. J'aimais beaucoup cette nouvelle vie que j'avais, j'apprenais beaucoup en compagnie des autres phénix. Malgré tout, il y avait le revers de la médaille. Je ne pouvais être sincère avec quasiment personne, je ne pouvais faire confiance à quasiment personne. Une relation amoureuse sincère ? Inenvisageable, que dirais-je à ma femme lorsque je la quitterai au milieu de la nuit afin d'intervenir pour les phénix ?

Je poussais la porte du bar, la musique me titillait déjà les oreilles depuis quelques mètres. A présent, elle résonnait dans ma tête sans jamais la quitter. Le bar était bondé, il y avait beaucoup de monde. Des personnes dansaient, d'autres buvaient, d'autres encore faisaient les deux en même temps. D'un rapide coup d'oeil, j'avais pu repérer quelques jeunes filles bien à mon goût. Je ne savais pas laquelle aborder, l'une d'entre elle me disait quelques choses, je l'avais déjà vue quelques parts mais je n'arrivais pas à mettre de nom sur son visage. Je croisais son regard, le soutenant puis lui faisait un de mes sourires charmeurs. Elle devait avoir 18 ou 19 ans, un truc dans le genre. Je continuais mon chemin et me dirigeait jusqu'au bar, sur lequelle je déposais mes mains, attendant qu'un serveur vienne prendre ma commande.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: La salle principale

Message par : Invité, Sam 21 Déc 2013, 21:48


Lucas était en train d'astiquer son comptoir d'un geste frénétique : une vilaine tache de café résistait encore et toujours à l'envahisseur. Soudain, la porte souvrit, une silouhette apparu... "Un mangemort ?, pensa Lucas qui surveillais la porte au cas où d'autres clients entraient, ha non, un prof' de l'école à côté...". L'homme vint directement s'installer au comptoir de l'établissement qui pourtant était bondé. C'était la fête aux Trois Balais ce soir là. Ils s'étaient donné le mot ou quoi ? Depuis quelques jours, la foule afflouait à la taverne. L'homme posa ses mains sur le comptoir, Lucas l'aborda directement, la tâche étant partie et les autres clients ayant un verre à la main.

- Bonjour monsieur, vous voulez que je vous serve un rafraîchissement ? Je vous conseille un "Le vent souffle", c'est un cocktail de vodka servie avec de la menthe fraîche, je vous le conseille, sauf si vous rentrez chez vous en balais...
Revenir en haut Aller en bas
Ailyne Lawson
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La salle principale

Message par : Ailyne Lawson, Dim 22 Déc 2013, 14:50


Depuis qu’elle n’était plus préfète, Ailyne se lâchait complètement. Auparavant elle se freinait quelque peu, évitant les sorties nocturnes, les manquements au règlement, et tout ce qui ne servait pas d’exemples au Poufsouffle. Mais la jeune Lawson s’était trop longtemps empêcher de vivre pour continuer plus longtemps. Alors, désormais, elle n’écoutait que ses envies ! Ce soir-là, la jeune fille s’ennuyait à mourir dans la salle commune de sa maison. Ses camarades étaient fatigués, ou peu entrain à faire la fête. Elle chercha Liam et Anthony du regard, mais ils ne répondaient pas à l’appel, donc pas de fous pour faire une connerie. Lyne laissa échapper un soupir de mécontentement. Elle avait si envie de s’amuser, de faire quelque chose de spécial. Elle s’affala dans un fauteuil, et regarda le feu crépiter. Oh et puis, tant pis s’il n’y avait personne ! Elle trouvait bien du monde à Pré-Au-Lard ! Ce soir, il fallait faire la fête.

Ailyne monta quatre à quatre les marches menant à son dortoir et se dirigea vers son armoire. Elle opta pour une jupe noire et des collants, avec un petit haut sympa et toute sorte d’accessoires, elle mit de grosses chaussures, celles qu’elle affectionnait tant, descendit à toute vitesse les escaliers, lança des sourires à qui voulait bien les recevoir et sortit de la salle commune, un manteau sur le bras.

Sans encombre, elle se dirigea vers Pré-Au-Lard. Le froid glacial lui fouettait le visage, elle avait bien fait d’emporter quelque chose de chaud. Ses joues étaient rosies, mais dans cette nuit d’hiver, elle se sentait particulièrement heureuse et pleine de vie. Elle avait envie de danser et de sauter partout, de crier de joie, de rire avec tous ceux qu’elle croisait. Mais elle se contenta simplement d’avancer d’une démarche sautillante vers les Trois Balais. En poussant la porte du bar, la chaleur enveloppa Ailyne dont le sourire illuminait le visage. Accoudée au comptoir, elle observa les gens autour d’elle pendant quelques minutes avant que son regard se retrouve attiré par un jeune homme qui venait de faire son apparition. Attendez… Il lui disait quelque chose. La jeune fille n’arrivait pas à remettre la main dessus, ce qui était particulièrement stressant. Elle fronça les sourcils. Ce n’était pas possible, elle était sûre de l’avoir vu quelque part, dans un contexte lointain. Sa grande sœur aurait été là, elle se serait moquée de la cadette des Lawson : elle était si tête en l’air ! Oh… Ally ! Evidemment… C’était un ancien ami d’Ally ! West ? Wayne ? Hum… Dwayne..? C’est ça, Dwayne ! D’ailleurs, ce dernier croisa son regard et lui lança un –irrésistible- sourire enjôleur. Tiens, tiens, il ne se souvenait visiblement pas d’elle. Ou peut-être que si. Ailyne ne savait pas pourquoi, mais elle sentait que la soirée s’annonçait riche en rebondissement. Et ça lui plaisait beaucoup. Elle vêtit son adorable visage d'ange d'un sourire tout aussi irrésistible en réponse à celui qui lui avait envoyé.

Un serveur s’approcha du jeune homme et elle entendit qu’il lui conseillait un cocktail. La Poufsouffle s’approcha, et lança à l’adresse du serveur, en se plaçant juste entre les deux hommes, d'une voix enjouée :

- Ça m’a l’air sympa, je pense que je vais prendre ça ! Et puis, pour Dwayne, le regard espiègle : Je vous paie quelque chose ? Je m’appelle Ailyne.

Elle ne savait pas si son nom lui rappellerait des souvenirs. Il n’était pas commun à vrai dire. Mais le jeune homme semblait tant hypnotisé par les interminables jambes de la jeune fille qu’elle aurait été assez étonné que ce nom le fasse tilter. Ah les hommes, je vous jure.
Revenir en haut Aller en bas
Dwayne Maddison
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Loup-Garou


Re: La salle principale

Message par : Dwayne Maddison, Dim 22 Déc 2013, 17:05




Du coin de l'oeil, j'observais les autres personnes du bar. Très rapidement, je pus remarquer quelques singularités. Par exemple, à ma droite se trouvait le jeune homme bourré qui se trouvait à toute les soirées. Il criait comme un taré, sa bande d'amis entassée autours de lui. Dans cette même bande, on pouvait trouvé des personnages très différent. Il y avait le garçon timide, gêné de l'attitude de son ami. Il lançait des regards autour de lui, comme pour vérifier si son groupe n'était pas devenu l'attention principale des gens du bars. Il y avait celui qui semblait être le leader et qui s'amusait à pousser plus loin dans la bêtise le gars bourré. Lui offrant de nouveau verre et l'encourageant à les boire cul sec. Encore à côté, il y avait le comique. Celui qui faisait rire tout ses amis en se moquant du gars bourré. Ça m'amusais d'analyser les personnes autour de moi. Désespéré par le comportement des jeunes, je soufflais et laissais ma tête se balancer de droite à gauche.

Bonjour monsieur, vous voulez que je vous serve un rafraîchissement ? Je vous conseille un "Le vent souffle", c'est un cocktail de vodka servie avec de la menthe fraîche, je vous le conseille, sauf si vous rentrez chez vous en balais...


Le serveur était venu à moi, il n'avait pas perdu de temps. Je lui souriais puis méditais sur sa proposition. De la vodka avec de la menthe, ça me paraissait être une bonne boisson. Je laissais un silence de quelques secondes s'installer entre nous, je prenais le temps de réfléchir. Il ne fallait pas que je commence trop fort, mais je ne devais pas non plus commencer avec le coca basique. Je m'apprêtais à approuver lorsqu'une forme féminine vint se faufiler entre le serveur et ma personne. Jetant un coup d’œil, je ne pouvais que regretter qu'elle ne se soit pas frôler de plus près.

Ça m’a l’air sympa, je pense que je vais prendre ça ! Je vous paie quelque chose ? Je m’appelle Ailyne.

C'était la jeune fille de toute à l'heure. J'avais réussi à rester concentrer le temps du début de sa phrase, j'avais même pu comprendre qu'elle souhaitait me payer un verre. Hé bien, les filles n'avaient plus froid aux yeux. Étais-je devenu si vieux que ça ? "De mon temps" c'était les hommes qui payaient des verres et non l'inverse. Malgré tout, je ne voulais pas passer pour le vieux incapable d'accepter le changement. Je ne laissais donc pas transparaître ma surprise. Par contre, s'était sans discrétion que j'avais laissé mon regard se promener le long des interminables jambes de la demoiselle. J'aimais bien, c'était sexy. Malheureusement, mon aventure oculaire m'avait coûté la présentation de la demoiselle. Comment elle s'appelait déjà ? Faisant comme si j'avais compris, je répondais.

Hé bien, vous pouvez nous en faire deux. Néanmoins, je ne peux me résoudre à laisser une si jolie demoiselle payé son verre et le miens.

Petit clin d'oeil en direction du serveur afin de bien lui faire comprendre que ça serait moi qui payerais. J'avais beau faire semblant de comprendre l'action, je me devais de rester gentleman. Une fois le serveur parti en direction de ses shaker, je me tournais légèrement afin de me retrouver face à la demoiselle. Quelques centimètres tout au plus. Sans le montrer, je tentais de fouiller dans ma mémoire afin de me souvenir du prénom de la jeune fille. Ayline. Voila qu'il me revenait. Son nom ne m'aidait pas à remettre une situation à son visage, j'étais sûr de la connaître mais je ne savais plus d'où.

Enchanté Ayline. Moi c'est Dwayne. Je vous ai remarqué en entrant, si ce n'était pas vous, j'aurai fais le premier pas moi-même.

Je souriais une nouvelle fois. J'étais plutôt maladroit. J'étais pas doué pour les compliments et ce que je venais de dire me semblait en être un. A présent, je tentais de laisser mon regard pointé dans les yeux d'Ayline. Bien que j'étais sûr que mon regard de toute à l'heure avait dû lui faire plaisir, le suivant n'aurait certainement pas été aussi bien pris. Je ne comptais rien dire de plus, lorsque mon regard se détourna de celui de la jeune demoiselle et se posait sur les bouteilles derrière le bar. William Lawson. Cet alcool était vraiment bon. Lawson. Ally Lawson ?. Mon regard s'illuminait. Voila qui elle était. Je savais que je la connaissais.

Dîtes-moi, ne seriez-vous pas la petite soeur d'Ally ?

Tout en le conservant, j'atténuais le regard charmeur que je lançais à la jeune fille de toute à l'heure. S'il s'agissait bien de la soeur d'Ally, elle devait être âgée de plus ou moins 17 ans. Je tentais de calculer son âge, alors que j'étais à Poudlard la soeur d'Ally s'y trouvait déjà. Depuis 7 années s'étaient passé donc soit la petite soeur était en dernière année, soit elle avait terminée. Si elle était présente ici, elle ne devait plus être à Poudlard. C'était logique. Légèrement rassuré, j'attendais la réponse de la jeune Ayline. Alors, était-ce une Lawson ou pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Luke Belt
DéveloppeurHarryPotter2005
Développeur
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Fourchelang
Permis de Transplanage


Re: La salle principale

Message par : Luke Belt, Dim 22 Déc 2013, 18:06


RP avec Ethan Wood

Je marchai dans la neige en direction des Trois Balai avec Ethan. Il avait fini par gagner la bataille et maintenant j'étais trempé. Lui aussi d'ailleurs, mais moins que moi. J'aurais ma revanche un autre jour. Nous avons ensuite fait une petite pause au marché de noël où nous avons dépensé quelques gallions dans des sucreries et autres petites choses superficielles. L'ambiance était présente et on sentait que noël approchait à grand pas. C'était d'ailleurs pour cette raison, au départ, avant que ça dérive, que nous avions convenus d'un rendez vous à Pré-au-lard.

Cette année je n'allais pas passer noël à Poudlard. En effet, j'avais découvert le nom de mon véritable père et celui-ci m'avait invité à passer les vacances de noël avec sa famille. Habituellement, je restai au château car je ne voulais pas rentrer chez celui que je croyais être mon père, je le détestai. Ethan et moi n'allions donc pas pouvoir le fêter ensemble comme d'habitude. C'était pour cela que j'avais proposé le rendez vous au serdaigle, afin de pouvoir lui offrir son cadeau en main propre.

Au bout de quelques minutes de marche, nous sommes enfin arrivés aux Trois Balais. Je poussai la porte et aussitôt l'agréable chaleur du bar me réconforta. Si nous avions un peu réfléchis, nous aurions peut-être dû venir nous réchauffer ici avant de nous promener dans le marché de noël en tremblant de froid... Je savais déjà que demain j'aurais un gros rhume mais pour l'instant la seule chose qui comptait était que j'avais passé une super après midi avec Ethan. Certes, la plupart des gens n'auraient pas trouvé super de perdre une bataille de neige ou d'être trempé à cause de l'absence de pitié de leur adversaire, mais avec le bleu et bronze c'était différent. C'était notre jeu continuel.

Je tournai la tête et je vis une table pour deux a proximité d'une cheminée. C'était parfait! Je l'indiquai à Ethan d'un mouvement de tête et je m'y dirigeai. j'enlevai mon manteau qui n'étais plus si trempé et je m'assis sur la chaise. Ça faisait vraiment du bien toute cette chaleur. Il ne manquait plus qu'un chocolat chaud et c'était vraiment parfait! C'est donc avec impatience que j'attendis qu'un serveur se ramène.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: La salle principale

Message par : Invité, Dim 22 Déc 2013, 20:33


Nastesia avait rarement été aussi passionnée par une discussion, quelle qu'elle fût. D'ordinaire elle manifestait un intérêt uniquement poli, et décrochait rapidement, ne plaçant que quelques phrases qui montraient qu'elle captait quelques mots dans la conversation. Mais là... Toute sa verve était concentrée dans la discussion, et elle y mettait tout son être, sa curiosité vraiment piquée par la jeune rouge et or et par Dertil qui, bien que plus discret, était tout aussi important.

Elle sentait que cela montrait un tournant dans son avenir qu'elle trouvait encore bien indéfini, troublé par l'hésitation et le doute.

Un des moments les plus importants de sa vie en somme.


Nastesia vit une lueur d'intérêt s'allumer dans les yeux bleus de son interlocutrice lorsqu'elle mentionna son intérêt pour les potions.


Toujours impassible, Anabeth répondit à sa presque-menace, qui montrait bien que si elle était prête à la tester pour voir si la jeune fille était digne de confiance, elle se méfiait toujours, en bonne tacticienne.

- J'ai pour habitude d'aller moi-même au devant de ce que je souhaite savoir... où que cela soit.


Le ton était déterminé et clair. Malgré ses airs presque timides, Anabeth avait une vraie ambition, c'était certain.

- Mais il reste toujours plus intéressant de partager ses connaissances... Disons alors que si tu jugeais que ce mérite me revenait, je l'accepterai avec joie.

Nastesia haussa un sourcil. Avec joie, vraiment? L'expression du visage de la jeune femme était pour ainsi dire inexistante. Cela dit Nastesia avait bien remarqué qu'elle était du genre taciturne. Un fin sourire fleurit sur ses lèvres.

- La joie serait partagée. Je réserve mon jugement, mais sache qu'il n'est pas négatif pour le moment, et que ce n'est nullement la cérémonie d'introduction à un club...


Nastesia éclata d'un rire cristallin.

- D'ailleurs les clubs sont réservés aux fillettes sans importance ni intelligence. Toutefois, prends cela plutôt comme... Une cérémonie de début d'amitié. Cela te convient-il?

Anabeth se retourna vers Dertil.

- Pour ma part, je souhaite aller loin. Haut. Peu importe de quelle manière.

Nastesia sourit.

- Merlin mais que fais-tu chez les sauvages ! Intelligente, subtile et ambitieuse, c'est dans notre nid que tu aurais dû t'installer !

- Et c'est en sortilèges et autres maléfices que je m'illustre le mieux. Mais les potions sont en effet d'un intérêt rare, notamment dépassé un certain niveau de complexité.


Nastesia hocha la tête en sa direction.

- Les maléfices sont mon point faible, les mouvements de baguette ne m'intéressant pas tant que ça. Je préfère la subtilité d'un chaudron bouillonnant, créant un poison mortel, mais après tout chaque don est utile. Les potions permettent un rôle dans l'ombre se rapprochant plus justement du venin d'un serpent distillant son poison dans les veines de sa proie...

La jeune femme regarda ses ongles d'un oeil distrait, comme toujours lorsqu'elle voulait ménager un effet.


- Cela me ressemble, à vrai dire, et je suis heureuse d'y avoir trouvé ma voie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: La salle principale

Message par : Invité, Dim 22 Déc 2013, 23:23


(Avec Dwayne Maddison et Ailyne Lawson)

Le prof' avait mit quelques secondes avant de répondre. Peut-être ne voulait-il pas se mouiller avec autant d'alcool au premier verre ? Alors qu'il allait répondre, une jeune fille, 17/18 ans maximum, se colla à lui et en demanda un. C'était ce genre de coup que Lucas attendait, la jeune fille qui aguiche un homme, commanda et se fait payer le coup ! Enfin bon, il s'en fichait après tout, il n'était pas payé pour penser mais pour servir les gens. Donc, elle en commanda un, lui proposa de boire quelque chose, et il demanda la même chose. L'homme demanda à Lucas de mettre les deux verres sur son ardoise, mais il lui fit un clin d'oeil viril, dans le genre : "Ouaip, c'est moi qui paye, elle le sait pas.. Quelle classe ! Lucas prépara les cocktails... Un peu de vodka, de la menthe, de la glace, et une jolie ombrelle.

- Et voici pour vous deux ! Cela ferra 14 mornilles monsieur...

Addition:
 


Dernière édition par Lucas Smith le Dim 05 Jan 2014, 10:59, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dertil Finnigan
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La salle principale

Message par : Dertil Finnigan, Lun 23 Déc 2013, 18:51


RP avec Nastesia et Anabeth

Son revirement de situation avait eu un effet étonnant sur Nastesia, elle semblait un peu peinée ou frustrée, la différence lui échappait à ce moment précis mais Dertil comprit que cela ne satisfaisait pas totalement la Serpy. Elle répondit cependant sans controverse sur ses intentions pour plus tard et son avenir. Une future grande potionniste, voilà qui était un contact intéressant car nul n’ignore le pouvoir quasi infini des potions. Dertil était moins intéressé par ce domaine même s’il y vouait une admiration sans égale. Le jeune homme avait certainement un peu le syndrome « qui a la plus grosse », en parlant bien évidemment de sa baguette magique. Il n’était néanmoins pas un sorcier brillant mais quitte à choisir une arme, il faisait davantage confiance à sa nouvelle baguette.

Nastesia ajouta également des précisions sur sa famille et ses prévisions pour son propre avenir. Dertil se tourna vers la Serpy, un air plutôt sérieux lui marquant bizarrement le visage.


- Qui peut seulement décider de la vie des autres? Toi seule peut décider du rythme de ta vie, personne n’a d’autorité légitime sur cela.

Le jeune homme était souvent très surpris de la tournure que pouvait prendre les liens familiaux. Rien ne justifiait, selon lui, une telle pratique mais peut-être que quelque chose lui échappait.

On pouvait dire que la jeune fille d’origine russe jouait carte sur table avec la Griffonne et elle n’hésita pas à le lui faire remarquer. La confiance doit se gagner et son prix est souvent fort élevé, surtout lorsqu’il s’agit de Maisons aussi diamétralement opposées.

La réponse d’Anabeth n’était cependant pas aussi satisfaisante que Dertil l’aurait imaginé, elle ne jouait pas vraiment franc-jeu et donnait des signes de manque de confiance. Un peu comme si, à leur tour, les Serpentards devaient également gagner la confiance de la jeune fille Rouge et Or. Bien que non satisfaisant, cette réponse le rassura car si elle s’était trop dévoilée, cela aurait pu être suspect. Ici, elle marquait autant de méfiance à l’égard des deux Serpy’s que l’inverse. C’était au final un bon signe pour le futur. Il sentit que Nastesia l’avait perçu de la même manière car elle relâcha pas mal de lest vis à vis d’Anabeth. Dertil décida donc de jouer la carte opposée et d’un ton cynique il lui répondit.

- Aller haut? Tu veux dire que tu veux voler sur ton balai au-dessus des montagnes? Ce n’est pas de l’ambition ça!

Oh bien sûr, le jeune homme avait compris où la Griffonne voulait en venir mais il tenait à avoir quelques précisions sur ce qu’elle ressentait bien qu’il restait convaincu que cette marque de méfiance était volontaire et plutôt un bon signe. Anabeth ne souhaitait pas absolument intégrer le petit groupe d’ami qui s’était mis en place, du moins pas à n’importe quel prix.
Malgré cette pensée, il ne put s’empêcher de la jouer cynique, Nastesia avait un peu adoucit son air et il voulait conserver une certaine forme de caractère désagréable à l’attention de la jeune brune. Le jeu du « Bon et du mauvais policier » avait toujours eu de l’effet et surtout des résultats efficaces. D’autant plus lorsque les rôles s’inversent régulièrement. Maintenant, son opinion étant plutôt favorable envers Anabeth, il ne devrait pas jouer à ce petit jeu trop longtemps. Qui deviendrait ami avec des personnes désagréables, des personnes qui tournait une situation amicale en un véritable interrogatoire? Non, ce n'était certainement pas la meilleure approche mais qui aurait pu envisager autrement une rencontre entre deux Serpents et une lionne?

Nastesia avait en tout cas le plus beau compliment du monde en soumettant l’idée qu’Anabeth correspondait au mieux au profil des Serpentards. En tout cas, cela sonnait comme un compliment pour lui mais évidemment, cela pouvait fortement dépendre du point de vue de chacun. Après tout, pouvait-on objectivement classer tout le monde dans quatre grandes catégories? ne faudrait-il pas créer de nouvelles couleurs. Peut-être que le Vert et Or convenait parfaitement à Anabeth, un savant mélange du serpent et du lion, deux prédateurs puissants.


- Mais bien sûr, si tu parles effectivement de réelles ambitions, tu as effectivement toute ta place à Serpentard. Nous avons ce penchant à vouloir laisser une trace de notre passage sur Terre, par n’importe quels moyens. La différence réside certainement dans les limites que tu t’imposes à y parvenir…
Revenir en haut Aller en bas
Luna Velvet
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La salle principale

Message par : Luna Velvet, Lun 23 Déc 2013, 23:44


[Rp avec Scott Abrams]

La pluie avait au fil du temps laissé place à la neige. Luna marchait donc dans le manteau neigeux de Pré-au-lard. Bien qu'elle ne puisse plus aller à l'école de sorcellerie anglaise, la blonde avait pour coutume de voir Scott aux Trois Balais. Noël approchant, la jeune femme ne savait pas s'ils allaient pouvoir se retrouver avant les fêtes. Elle avait donc réussit à trouver un cadeau pour le serpentard, dans le manoir Velvet. Cet objet était sagement rangé et réduit dans son sac à main.

La bonde pressée de voir son petit-ami fonça dans une personne des plus étranges. Sans prendre le temps de s'excuser, la sorcière marcha, courut presque pour tout dire, et entra enfin dan le pub dont la renommée n'était plus à refaire. Une grande chaleur l'enveloppa dès l'instant ou elle poussa la porte épaisse en bois. Luna chercha une place et vit qu'en ce samedi après-midi, le bar était presque plein.

Par chance elle trouva une table pour deux au fond de la pièce dans un endroit où les deux amoureux ne seraient dérangés par personne, si ce n'est le serveur. Lucas, le serveur et Luna se connaissaient depuis Poudlard, ce qui remontait déjà à plusieurs années. La nouvelle salariée des Halles Magiques retira son gros manteau, enleva son bonnet et son écharpe. Elle apprécia encore plus la chaleur ambiante et poussa un soupir de contentement, elle était bien ici, il ne manquait désormais plus que Scott.

Comme souvent quand elle attendait quelqu'un, Luna décida d'observer les personnes autour d'elle. Le bar contenait une très majeure partie d'étudiants. Les plus nombreux étaient les plus jeunes, la neige qui se transformait petit à petit en tempête avait dû les frigorifier. Et les plus vieux n'allaient pas dans ce bar-ci, ils préféraient aller chez Zonko ou même faire une bataille. Après tout il n'y a pas d'âge pour s'amuser !

Soudain, la jeune femme commençait à trouver le temps long. Que faisait donc Scott ? Elle regarda à sa montre et vit qu'il était déjà 14h45, le temps passait à une allure ! La blonde était dans le bar depuis l'heure convenue : 14h30. La blonde commença à inquiéter, et s'il lui était arrivé quelques choses ? Luna chassa ces idées en secouant la tête. Son tic revint. A chaque fois que la blonde était anxieuse ou stressée, elle faisait taper ses doigts sur la table. Elle détestait ce bruit mais ne pouvait pas s’arrêter. Luna espéra que son copain arrive vite, ce n'était pas dans ses habitudes d'arriver en retard !
Revenir en haut Aller en bas
Scott Abrams
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La salle principale

Message par : Scott Abrams, Mar 24 Déc 2013, 11:34


[Réponse à Luna Velvet]

Scott rigolait avec ses amis dans la salle commune des serpentards, lorsqu’il regarda sa montre. Il était déjà 14h20 et il avait complètement oublié son rendez-vous avec sa petite amie ! Précipitamment, le serpent quitta ses camarades pour aller se changer. Il fallait qu’il se fasse beau pour retrouver Luna à Pré-au-Lard. Il changea alors de costume pour revêtir un smoking et mit un manteau pour pouvoir supporter le froid extérieur.

Le vert et argent sortit de la salle commune déjà en retard, il se dépêcha de passer la grande porte et de prendre la direction du village. Laissant ses empreintes dans le duvet neigeux, il arriva dans le village de Pré-au-lard. Il se regarda alors dans la vitrine de Zonko pour remettre ses cheveux, ébouriffés par le vent, en place avant de rentrer dans les trois balais.

Luna n’étant plus à Poudlard, ils avaient pris pour habitude de se retrouver dans ce pub de façon régulière. Et mince ! Scott pensa alors au cadeau qu’il lui avait préparé. Dans la précipitation, il avait oublié de le prendre. Scott s’en voulait, mais, il trouverait une excuse. Abrams ne pouvait dire à son amie qu’il avait oublié le rendez-vous.

Lorsque Scott passa la porte des trois balais avec plus d’une demi-heure de retard, il chercha sa petite amie, maintenant vendeuse aux Halles Magiques. Il l’aperçut alors au fond du pub, il traversa la salle contournant les tables où des élèves de Poudlard et quelques sorciers venus de l’extérieur étaient assis pour la rejoindre. Lorsqu’il arriva à sa hauteur, son amie se leva. Les deux sang-purs en oublièrent les mots et s’embrassèrent. Le contact des lèvres de Luna lui fit des frissons dans tout le corps. Pendant ce baisé, Scott passa sa main froide dans les cheveux de l’ancienne serpentarde et l’autre autour de sa taille.

Une fois que leur étreinte cessa Scott lui parla, tout en ôtant son manteau et son écharpe.

-Je suis désolé pour le retard, j’ai été retardé par… une retenue.

Son excuse n’était pas très crédible, mais bon, au vu de ses résultats scolaires actuels on pouvait penser que c’était vrai. Le jeune Abrams espérait que son amie lui pardonnerait sans difficulté son grand retard. Mais ce qui l’intéressait, c’était de savoir si elle allait bien depuis leur dernier rendez-vous.

-Tu vas bien depuis la dernière fois Luna ?

Il posa alors sa main sur celle de son amie, en attente d’une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Ailyne Lawson
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La salle principale

Message par : Ailyne Lawson, Mar 24 Déc 2013, 15:20


Entre les deux, il y avait eu quelques secondes de flottement. Les jambes d’Ailyne faisaient tant d’effets que ça ? Mhhh… Intéressant. D’habitude, c’était sa chevelure de feu qui rendait tous complètement dingues. La jeune fille n’avait jamais compris pourquoi les rousses avaient tant de succès auprès de la gente masculine. Il est vrai qu’il n’y en avait pas à tous les coins de rue, mais de là n’avoir d’yeux que pour elles… C’était un mystère pour la jeune fille. Quoiqu’il en soit, c’était sa tenue et avec, ses interminables jambes qui assuraient le succès de la Poufsouffle, ce soir-là. Dwayne ne semblait pas avoir écouté la moitié des paroles d’Ailyne, et elle ne savait pas si elle devait en être vexée ou flattée. Mais comme elle ne savait quasiment pas être vexée, elle le prit bien et continua de lui sourire.

- Hé bien, vous pouvez nous en faire deux. Néanmoins, je ne peux me résoudre à laisser une si jolie demoiselle payé son verre et le mien.

De ses paroles s’en suivit un petit clin d’œil à l’adresse du serveur pour lui demander de mettre les deux boissons à son compte. Holala, les hommes voulaient toujours prendre le dessus sur tout, c’était tellement risible parfois toute cette énergie qu’il mettait à être les plus forts, à être le « sexe supérieur ». Ahahah, laissez-moi rire. Ce qu’ils ne semblaient pas savoir, c’est que les femmes tiraient les cordes dans l’ombre et que c’était elles qui les tiraient par le bout du nez. Ils n’avaient aucun contrôle. La femme restait la faiblesse de l’homme. Ailyne secoua la tête dans un mouvement imperceptible, un sourire au coin des lèvres. Elle ne releva pas l’aparté entre le serveur et Dwayne et se contenta de continuer à l’écouter.

- Enchanté Ailyne. Moi c'est Dwayne. Je vous ai remarqué en entrant, si ce n'était pas vous, j'aurai fait le premier pas moi-même.

Il semblait si maladroit dans ses paroles, ça avait son petit côté craquant. La jeune Lawson lui lança un irrésistible sourire. Alors comme ça il l’avait déjà remarqué ? Elle ne pouvait pas vérifier la véracité de ses dires, et même si elle le pouvait elle ne l’aurait pas fait. C’était le genre de choses qui importaient peu de savoir la vérité ou pas. De toute façon, même si c’était un mensonge, cela voulait dire que Lyne lui plaisait, sinon il ne se serait pas encombré de ses paroles. Alors la petite sorcière se sentait extrêmement flattée. Et plus mature aussi. Il avait quand même plus qu’Ailyne et s’intéressait un tant soit peu à elle, c’était terriblement valorisant !

- Ah oui ? Ça me touche ! Vous venez souvent aux Trois Balais ?

Simple question pour entretenir la conversation. C’était assez drôle de parler avec quelqu’un dont vous saviez l’identité mais qui ne vous reconnaissait pas. La jeune Lawson pensa que ça fera une péripétie affreusement drôle en théâtre. Oui, parce la Jaune et Noire était irrémédiablement passionnée de théâtre. Tous ces masques, tous ces jeux de rôles, toutes ces intrigues. C’était si impressionnant de voir les émotions humaines, les mœurs, les peurs et les espoirs si bien représentées. Le cours des pensées d’Ailyne fut interrompu par la voix de Dwayne.

- Dîtes-moi, ne seriez-vous pas la petite soeur d'Ally ?

Et Mer**… Roh, finalement il s’en souvenait. Le jeu de rôle était finalement fini. A partir du moment où il s’en était souvenu, il avait atténué le regard qu’il lançait quelques secondes auparavant à la jeune fille. Ailyne ne voulait pas cesser, mais n’avait aucune envie de lui mentir. Que devait-elle faire, lui dire oui et arrêter presque aussitôt ce jeu de drague qui amusait beaucoup la jeune fille, ou mentir, ce qu’elle détestait faire. Surtout qu’elle était piètre dans ce domaine qui la mettait extrêmement mal-à-l’aise. La Pouffy pesait le pour et le contre en une fraction de seconde avant de lancer sur un ton enjoué, le regard espiègle, le sourire charmeur :

- Et bien dis donc, tu en as mis du temps à me reconnaître !

La jeune fille éclata de rire. La vérité, il n’y avait que ça d’important, mais Ailyne ne comptait pas arrêter ce jeu de drague. Ce soir-là, elle avait décidé de s’amuser, hors-de-question qu’il en soit autrement.
Revenir en haut Aller en bas
Luna Velvet
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La salle principale

Message par : Luna Velvet, Mer 25 Déc 2013, 00:43


" Une demie-heure, mais qu'est ce qu'il fait ! " Luna ne savait plus quoi faire, elle hésitait entre se mordre ses ongles fraîchement manucurés ou partir à Poudlard pour crier sur Scott. La blonde espérait que le brun n'avait pas oublié leur rendez-vous. D'un coup et le vit et se leva, elle allait clairement lui dire ce qu'elle pensait de son retard.

La sorcière eut à peine le temps d'ouvrir la bouche que les lèvres de Scott étaient déjà sur les siennes. Velvet ne se lasserait jamais des baisers de son petit-ami, ils lui faisaient quitter le monde qui l'entourait. Leur étreinte fut encore plus passionnée quand Scott rapprocha le corps de la jeune femme contre lui. Une fois séparés, les deux amoureux se rassirent. Luna était facilement gênée par les baisers enflammés qu'ils s'échangeaient, mais puisqu'ils semblaient cachés la franco-anglaise se laissait bien plus aller.

Scott s'excusa pour son retard prétendant avoir eut une heure de retenue. Ayant remarqué l'hésitation du jeune homme, Luna ne put retenir un haussement de sourcil, pourquoi lui mentait-il ? Elle ne voulait pas faire d'un retard une affaire d'état mais elle ne parvenue pas à réprimander le brun.

- Dans ce cas là, pourquoi tu ne m'a pas prévenue ? Je ne t'aurais pas attendu pendant autant de temps.

La blonde n'avait pas eut un ton cassant mais juste. Pas trop pour le vexé, mais assez pour qu'il ne revienne plus en retard. Puis Scott demanda à la blonde comment elle allait. Elle poussa un soupir. Même elle ne le savait pas. Sa vie semblait très plate ces derniers temps, ou plutôt depuis qu'elle avait quitté l'école de magie.

Ses A.S.P.I.C.S en poche, la sorcière avait cherché de nombreux emplois. Le seul patron qui donna une réponse positive à la blonde fut Jake Kenway, le parton des Halles Magiques. Luna, alors résignée dut accepter ce travail qui lui permettait de vivre. Coté famille, l'état de sa grand-mère empirait de mois en mois. Luna vagabondait constamment entre Cannes et Londres. Ce train de vie n'était pas bon pour la jeune femme, d'autant plus que la relation avec son père allait de mal en pis et la blonde voulait à tout prix quitter le manoir froid et austère d'Hampshire. Ne sachant pas vraiment quoi dire, Luna fit la synthèse de sa vie monotone.

- L'état de ma grand-mère ne s'est pas amélioré au contraire, tout comme mes relations avec Librocaste. Mais le poste de vendeuse m'occupe alors on peut relativiser !

La sorcière ne savait pas si le faible sourire qu'elle adressait à Scott allait lui suffire. Mais la blonde ne voulait pas s'apitoyer sur son sort. Elle détestait les personnes qui se plaignaient tout le temps de leur misérable et insignifiante petite vie. Retenant un rire sarcastique, Luna se dit qu'elle faisait désormais partie de ce genre d'individus. La blonde planta son regard dans celui de son petit-ami et elle lui serra la main, elle y était maintenant habituée.

- Et toi? Tout ce passe bien à Poudlard ? Lui demanda-t-elle d'une voix très calme.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: La salle principale

Message par : Contenu sponsorisé, Aujourd'hui à 09:26


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 50

 La salle principale

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 26 ... 50  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: Les Trois Balais-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.