AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: Les Trois Balais
Page 3 sur 50
La salle principale
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 26 ... 50  Suivant
Luna Velvet
Serpentard
Serpentard

Re: La salle principale

Message par : Luna Velvet, Mer 25 Déc - 0:43


" Une demie-heure, mais qu'est ce qu'il fait ! " Luna ne savait plus quoi faire, elle hésitait entre se mordre ses ongles fraîchement manucurés ou partir à Poudlard pour crier sur Scott. La blonde espérait que le brun n'avait pas oublié leur rendez-vous. D'un coup et le vit et se leva, elle allait clairement lui dire ce qu'elle pensait de son retard.

La sorcière eut à peine le temps d'ouvrir la bouche que les lèvres de Scott étaient déjà sur les siennes. Velvet ne se lasserait jamais des baisers de son petit-ami, ils lui faisaient quitter le monde qui l'entourait. Leur étreinte fut encore plus passionnée quand Scott rapprocha le corps de la jeune femme contre lui. Une fois séparés, les deux amoureux se rassirent. Luna était facilement gênée par les baisers enflammés qu'ils s'échangeaient, mais puisqu'ils semblaient cachés la franco-anglaise se laissait bien plus aller.

Scott s'excusa pour son retard prétendant avoir eut une heure de retenue. Ayant remarqué l'hésitation du jeune homme, Luna ne put retenir un haussement de sourcil, pourquoi lui mentait-il ? Elle ne voulait pas faire d'un retard une affaire d'état mais elle ne parvenue pas à réprimander le brun.

- Dans ce cas là, pourquoi tu ne m'a pas prévenue ? Je ne t'aurais pas attendu pendant autant de temps.

La blonde n'avait pas eut un ton cassant mais juste. Pas trop pour le vexé, mais assez pour qu'il ne revienne plus en retard. Puis Scott demanda à la blonde comment elle allait. Elle poussa un soupir. Même elle ne le savait pas. Sa vie semblait très plate ces derniers temps, ou plutôt depuis qu'elle avait quitté l'école de magie.

Ses A.S.P.I.C.S en poche, la sorcière avait cherché de nombreux emplois. Le seul patron qui donna une réponse positive à la blonde fut Jake Kenway, le parton des Halles Magiques. Luna, alors résignée dut accepter ce travail qui lui permettait de vivre. Coté famille, l'état de sa grand-mère empirait de mois en mois. Luna vagabondait constamment entre Cannes et Londres. Ce train de vie n'était pas bon pour la jeune femme, d'autant plus que la relation avec son père allait de mal en pis et la blonde voulait à tout prix quitter le manoir froid et austère d'Hampshire. Ne sachant pas vraiment quoi dire, Luna fit la synthèse de sa vie monotone.

- L'état de ma grand-mère ne s'est pas amélioré au contraire, tout comme mes relations avec Librocaste. Mais le poste de vendeuse m'occupe alors on peut relativiser !

La sorcière ne savait pas si le faible sourire qu'elle adressait à Scott allait lui suffire. Mais la blonde ne voulait pas s'apitoyer sur son sort. Elle détestait les personnes qui se plaignaient tout le temps de leur misérable et insignifiante petite vie. Retenant un rire sarcastique, Luna se dit qu'elle faisait désormais partie de ce genre d'individus. La blonde planta son regard dans celui de son petit-ami et elle lui serra la main, elle y était maintenant habituée.

- Et toi? Tout ce passe bien à Poudlard ? Lui demanda-t-elle d'une voix très calme.
Revenir en haut Aller en bas
Anabeth Rosebury
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La salle principale

Message par : Anabeth Rosebury, Mer 25 Déc - 20:49


RP avec Dertil et Nastesia


Le revirement de situation était presque amusant. Nastesia semblait en perpétuel renouvellement de son avis sur la jeune femme, avec une progression apparemment des plus positives tandis que, cette fois, c'était à Dertil de modérer son jugement. Elle ne pu s'empêcher au petit jeu qu'effectuaient parfois ceux qui s'occupaient de son orphelinat. Le gentil et le méchant, tout cela pour soutirer à l'enfant concerné, et naïf, quelques informations. Voilà longtemps déjà qu'elle avait appris à ne pas faire attention à ce genre d'actes, mais le fait qu'ils agissent presque comme cela spontanément, sans communication préalable, restait curieux.

« La joie serait partagée. Je réserve mon jugement, mais sache qu'il n'est pas négatif pour le moment, et que ce n'est nullement la cérémonie d'introduction à un club... »

Une remarque qui confirmait ses pensées, bien que la mention du « club » soit assez peu juste à son humble avis. Après tout, dès lors qu'un groupe de personne se nommait club de quelque chose, il s'agissait le plus souvent de fanatiques sans réflexion bien poussée. Le rire cristallin, et d'un éclat inconnu pour notre demoiselle, de la blonde indiqua quelques précisions de sa part.

« D'ailleurs les clubs sont réservés aux fillettes sans importance ni intelligence. Toutefois, prends cela plutôt comme... Une cérémonie de début d'amitié. Cela te convient-il ? »

Plus juste, déjà. Et d'autant plus intéressant puisque les deux femmes partageaient le même avis sur la chose. Anabeth lui offrit son sourire habituel, ainsi qu'une légère inclinaison de tête.

« Cela convient mieux, oui. »

Guère plus n'était utile. Après tout, pourquoi s'attarder sur de longs mots quand une simple phrase pouvait faire l'affaire ? Enfin, sauf quand se perdre dans les mots se révélait tâche d'importance... Il était alors bien plus simple d'y dissimuler quelques informations. Dans le cas présent, toutefois, ce n'était pas le cas.

« Aller haut? Tu veux dire que tu veux voler sur ton balai au-dessus des montagnes? Ce n’est pas de l’ambition ça ! »

Anabeth semblait plus amusée – ou en tous cas divertie – par la remarque que vexée. En effet, après leur petite réflexion sur le Quidditch et sa manière d'être considéré par chacun, une telle réponse était fort bien trouvée, quand bien même son but n'était-il pas de faire preuve d'humour. Après tout, Dertil n'avait pas tord : sa réponse était tout sauf claire, mais les précisions pourraient être données plus tard. Si leur « cérémonie », comme avait cité la blonde, se terminait sur une acceptation des deux côtés, ils feraient un bout de chemin ensemble et chacun pourrait ajouter quelques détails sur son idée.

« Pour les moins ambitieux, ç'en serait presque. »

Elle ne pouvait s'empêcher de répondre avec une légère ironie quant à tous ces simplets pour qui les plus simples affaires représentaient tout une vie. La remarque de Nastesia qui suivit, elle, cependant, était à l'inverse de celle de Dertil et même extrêmement flatteuse pour une vert et argent.

« Merlin mais que fais-tu chez les sauvages ! Intelligente, subtile et ambitieuse, c'est dans notre nid que tu aurais dû t'installer ! »

La jeune femme ne pouvait la contredire. Malgré ses efforts, elle se trouvait toujours plus proche du bleu ou du vert que du rouge.

« Si jamais l'occasion me vient de converser avec le Choixpeau à nouveau, je lui poserai la question. D'un autre côté, c'est bien pour cela que je ne fréquente guère ceux de ma maison. »

C'était déjà sa sixième année à Poudlard, pourtant ses seules relations avec même celles qui partageaient son dortoir se résumaient à des saluts courtois. Difficile alors de clamer s'entendre parfaitement avec celles-ci, quant au sexe masculin, n'en parlons pas.

« Mais bien sûr, si tu parles effectivement de réelles ambitions, tu as effectivement toute ta place à Serpentard. Nous avons ce penchant à vouloir laisser une trace de notre passage sur Terre, par n’importe quels moyens. La différence réside certainement dans les limites que tu t’imposes à y parvenir… »

Elle se pencha, pendant quelques secondes, très sérieusement sur la remarque de Dertil. Ses limites. En avait-elle d'autres que la seule qu'elle se connaissait ? Serait-elle prête à tout pour marquer son monde ? Il était difficile de le dire, surtout si tôt. Mais jusqu'à maintenant, la réponse était claire : un grand oui. Conditionnement obligé de par son enfance, mais aussi feu qui l'animait le plus souvent. Anabeth se permit une nouvelle gorgée de bièraubeurre, petite, puis plongea avec assurance son regard dans celui rougeoyant du serpent.

« Je suis ma seule limite, et je ne cesse de me dépasser. »

C'était là sa conviction, assumée. Bien, mal, tout ceci n'était qu'un moyen pour ranger les gens dans des cases. La seule vraie limite résidait dans  les capacités de chacun, et celles-ci pouvaient toujours être améliorées. Un sortilège nouveau, une potion réussie. Tout ceci dépassait alors la limite du soi et permettait de tendre vers un avenir plus haut. Même sa rencontre avec les deux autres adolescents marquait une progression, peut-être même plus importante encore qu'elle ne le pensait dès lors.

Nastesia commenta finalement leurs disciplines à chacun, avec une certaine neutralité qu'elle comprenait. Même un don en botanique, qui paraissait pourtant médiocre, savait se rendre utile s'il était bien exploité, pouvant devenir autant mortel que salvateur.

« Les maléfices sont mon point faible, les mouvements de baguette ne m'intéressant pas tant que ça. Je préfère la subtilité d'un chaudron bouillonnant, créant un poison mortel, mais après tout chaque don est utile. Les potions permettent un rôle dans l'ombre se rapprochant plus justement du venin d'un serpent distillant son poison dans les veines de sa proie... »

Anabeth appréciait sa manière de faire des comparaisons et autres métaphores lorsqu'elle s'exprimait. Cela rendait toujours les discussions bien plus agréables à l'oreille, moins rude en somme.

« Cela me ressemble, à vrai dire, et je suis heureuse d'y avoir trouvé ma voie. »

Elle hocha doucement la tête.

« Les potions sont d'une belle subtilité, il est vrai. Et d'une minutie nécessaire, ce qui rend leur expérimentation d'autant plus intéressante. »

Un tour de plus, un ingrédient en trop ou en moins... et la potion pouvait changer du tout au tout. Même pour les plus basiques, en cours, on retrouvait chez les élèves des réactions hors du commun... Alors pour les complexes, n'en parlons pas.

« Du reste, si je devais exploiter mon don, il est certain que je ne m'arrêterai pas à de simples agitations de baguette... Voire même aux plus courant des sortilèges. Disons que là aussi il y a matière à élaborer de nouvelles choses. »

Sortilèges muets, mais surtout sans baguette. Voilà ce dont elle rêvait en partie. De nombreux grands sorciers s'étaient montrés capables de les maîtriser, même si un grand travail était nécessaire pour éviter que les effets en soient... imprévisibles. Du reste, elle avait pu lire dans certains ouvrages de nombreuses formules anciennes qui montraient bien que celles présentes dans leurs livres de cours étaient loin d'être les seuls. Même lors de la grande guerre, la marque des ténèbres était un exemple de sortilège inventé par une personne dans un but précis. Hors, cela se montrait diablement intéressant. Après tout, elle était dotée de magie. Pourquoi rester cantonnée à l'utilisation qu'on lui dictait et pas chercher à contourner le tout ? Sa décision à ce sujet avait été prise depuis longtemps.

Anabeth en revint alors vers Dertil, qui bien que manifestant d'une curiosité juste, se montrait lui-même plutôt discret quant à ses réponses. Tout aussi calmement, serrant doucement les mains sur sa choppe chaleureuse, elle lui renvoya ainsi sa question.

« Puisque Nastesia et moi avons répondu...toi-même, Dertil... que comptes-tu faire dans le futur ? »

Sa manière de dire le nom des deux adolescents n'était pas aussi sulfureuse que celle de Nastesia, mais avait une certaine profondeur malgré tout. Elle détachait bien les syllabes, montrant qu'elle les considérait sérieusement.
Revenir en haut Aller en bas
Dwayne Maddison
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Loup-Garou


Re: La salle principale

Message par : Dwayne Maddison, Mer 25 Déc - 21:33




Ally Lawson. Je me souvenais parfaitement bien d'elle. Son regard, son allure, son visage. Seule sa voix ne me revenait pas en mémoire. Je connaissais une citation qui disait que lorsqu'on était éloigné des gens que l'on aimait, la seule chose dont on ne se souvenait jamais était la voix de la personne. Durant mon départ en Norvège, j'avais pu vérifier cette citation. Dans mon cas, elle disait vrai. Après quelques semaines, j'avais beaucoup de mal à donner une voix autre que la mienne aux personnes dont je me surprenais à penser. Ally en faisait partie. C'était une très bonne amie à moi lorsque j'étais élève à Poudlard, je restais très souvent avec elle. En ce qui concernait sa petite soeur, je ne lui avais parlé que quelques fois. Si la jeune fille en face de moi était bel et bien la petite Ayline, autant dire qu'elle avait prise en assurance. Ainsi qu'en sexe-apeal.

Ah oui ? Ça me touche ! Vous venez souvent aux Trois Balais ?

Au moins, mon début d'avance n'était pas passé inaperçu. Est-ce que je venais souvent me saouler la gueule ? Car oui, c'était ainsi que je m'imaginais la question réelle de la jeune demoiselle. En gros, elle souhaitait savoir si j'étais un saoulard ou pas. Pas vraiment. J'étais un personnage plutôt sérieux dans "la vraie vie". Je ne bois pas, en tout cas pas souvent, je ne fume pas, je ne sors pas. Mon seule pêché mignon est la femme. Je ne peux y résister.

Et bien dis donc, tu en as mis du temps à me reconnaître !

Je le savais ! J'en étais sûr. Mon dieu que j'étais bon. J'avais vu juste. Ainsi, la petite fille rousse que j'avais connu à son entrée à Poudlard était maintenant une femme. Je n'avais jamais compris les personnes qui, lorsqu'ils voyaient un de leur proche après quelques années, s'exclamaient que vieillir c'était pas cool. Bah je les comprenais maintenant. Je me sentais vieux d'un seul coup, je n'étais plus "in". Etais-je devenu ringard ? Vous savez ce genre de gars qui s'habille comme un jeune, se comporte comme un jeune, parle comme un jeune, drague comme un jeune mais n'en était pas un.

A vrai dire, je ne viens que très rarement ici. Je dois rester assez sérieux pour le boulot, vaut mieux pas qu'on me surprenne bourré.

Analysant la situation, je me disais que je venais peut-être de faire une erreur. Déjà que j'étais beaucoup plus âgé qu'elle, si en plus je lui annonçais que j'étais professeur d'Histoire de la Magie, elle allait courir aussi loin que possible. Plus ennuyant que ça, tu meurs. J'étais conscient que mon boulot n'était pas très glamour, m'enfin j'aimais ça et c'était ce qui comptait. Ayant remarqué le jeu de drague qu'instaurait Ayline dans la conversation, je me disais que moi aussi, peut-être, je pourrai rentrer dans son jeu. Après tout, on était tout les deux majeurs et vaccinés. On faisait ce qu'on voulait.

Oui bah excuse-moi. Tu ne ressemble plus à l'enfant que je connaissais "autrefois". De mes doigts, je mimais les guillemets. Je ne me doutais pas que tu deviendrais une telle femme. Puis qu'un jour tu me draguerais au trois balais..

Je laissais ma phrase en suspend et la suivait d'un petit clin d’œil afin de bien faire comprendre "la blague". Même si au fond, ce n'en était pas une. J'essayais simplement de tester les intentions d'Ayline.

Et voici pour vous deux ! Cela ferra 14 mornilles monsieur...

Je fouillais un peu dans ma poche, à la recherche d'un gallions. Après quelques secondes, j'en ressortais quelques-uns, fière de ma trouvaille. J'en prenais un au hasard puis le tendait en direction du jeune homme. Gardez la monnaie. Je souriais au serveur puis me tournais vers Ayline, me re-concentrant sur cette dernière. Je lui tendais son verre puis marmonnait.

Aux retrouvailles ! Je prenais ensuite une gorgée de la boisson, assez relevé fallait se l'avouer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: La salle principale

Message par : Invité, Mer 25 Déc - 22:19


Dertil se tourna vers Nastesia, un air sérieux et étrange sur le visage, presque outré à vrai dire.

- Qui peut seulement décider de la vie des autres? Toi seule peut décider du rythme de ta vie, personne n’a d’autorité légitime sur cela.


Nastesia eut un sourire amer. Evidemment, elle savait cela, et revendiquait la liberté d'être maîtresse de ses propres choix. Mais sa famille lui était très chère et elle aurait détesté se brouiller avec elle, ainsi avait-elle choisi d'être subtile. Mais cela ne se révélait pas toujours facile, d'autant plus que sa grand-mère lui mettait de plus en plus la pression, l'abreuvant de lettres dans lesquelles elle décrivait en russe les beautés des jeunes hommes qu'elle rencontrait dans le monde des Sang-Pur.


- Je partage ton avis. Néanmoins, ma famille est très conservatrice comme cela doit se voir et pour elle, une jeune fille de sang-pur comme moi, bien que née d'un mariage pour ainsi dire inexistant, se doit absolument de se marier avec un sang-pur. Et si le sang-pur en question est slave, ce serait encore mieux. Mais j'ai décidé de construire ma vie avec quelqu'un pour lequel je nourris des sentiments sincères, et pour l'instant cette personne ne s'est pas encore présentée à moi.


Nastesia baissa soudainement les yeux, et faillit dire quelque chose, qui lui brûla les lèvres, mais se ravisa, en se traitant d'idiote. Elle lutta pour écarter la rougeur qui souhaitait s'emparer de ses joues mais n'y réussit qu'à moitié et pria pour que la lumière cache cela.

- Nous verrons, ajouta-t-elle d'une voix un peu hésitante.

Dertil réagit à la réponse de la Gryffondor avec une certaine ironie. Non, comment dire? Le sarcasme, tel un venin, suintait de chacun de ses mots.


- Aller haut? Tu veux dire que tu veux voler sur ton balai au-dessus des montagnes? Ce n’est pas de l’ambition ça!


Nastesia eut un sourire espiègle, et regarda Anabeth avec de grands yeux, curieuse de sa réponse et vivement intéressée par ce qu'elle donnerait. Allait-elle se vexer? Si oui, cela montrerait un certain manque de confiance en soi (plus encore que ce que Nastesia soupçonnait) et une certaine impulsivité propre à sa maison, et la jeune fille aurait à réviser son jugement, ce qui ne l'enchantait guère.


- Pour les moins ambitieux, ç'en serait presque.


Nastesia sourit, soulagée malgré elle. Décidément la jeune femme ne manquait pas d'esprit et c'était une qualité que la jeune russe recherchait avidement chez ses compères. La plupart des serpents étaient soit stupides et superficiels, soit très intelligents et subtils, avec un goût du sarcasme évident. Elle avait eu la chance de trouver en Dertil un Serpentard appartenant à la deuxième catégorie, et ne se doutait pas que quelque part, caché chez les lions, se trouvait une langue si acérée. Nastesia avait remarqué la référence à leur discussion précédente sur le Quidditch, et voyait presque ça comme une pique lancée vers Dertil, ce qui était plutôt bien vu.


- Si jamais l'occasion me vient de converser avec le Choixpeau à nouveau, je lui poserai la question. D'un autre côté, c'est bien pour cela que je ne fréquente guère ceux de ma maison.


Nastesia eut un sourire amusé.

- Je pense que ce vieux chapeau manque de discernement. Ou peut-être la différence avec tes... camarades a réveillé le serpent ou l'aigle se cachant en toi. En tous cas c'est dommage car une maison permet des rencontres que l'on ne peut faire nulle part ailleurs.

La jeune slave se tourna vers son camarade de maison, attendant avidement la suite de la discussion, et, évidemment, la suite du jugement de son ami. Car le sien étant presque acquis, elle se demandait si Anabeth serait acceptée aussi par Dertil, car cela pouvait marquer le début d'une belle amitié, il fallait oser le mot. Semblables en de nombreux points mais différents de par leurs éducations différentes, ils se complétaient d'une certaine manière, d'après ce que Nastesia avait pu remarquer.

- Mais bien sûr, si tu parles effectivement de réelles ambitions, tu as effectivement toute ta place à Serpentard. Nous avons ce penchant à vouloir laisser une trace de notre passage sur Terre, par n’importe quels moyens. La différence réside certainement dans les limites que tu t’imposes à y parvenir…


Nastesia haussa un sourcil.

- Il ne s'agit pas de laisser simplement une trace. Cela peut être effacé, par la pluie ou n'importe quoi d'autre. Non, moi, ce que je veux, c'est écrire mon nom d'une façon que personne ne pourra jamais oublier. Le graver dans le marbre d'une certaine manière.


- Je suis ma seule limite, et je ne cesse de me dépasser.

Nastesia hocha gracieusement la tête face à la jolie formule, et but une nouvelle gorgée de biéraubeurre, attendant la description d'Anabeth en réponse à la jeune russe qui avait donné sa matière de prédilection.


- Les potions sont d'une belle subtilité, il est vrai. Et d'une minutie nécessaire, ce qui rend leur expérimentation d'autant plus intéressante.


Nastesia sourit face au compliment. Décidément, elle souriait beaucoup ce soir. Il fallait dire qu'elle était en excellente compagnie. Et elle n'était pas sans savoir que ses lèvres étirées en un sourire et non pas en un rictus qui revenait souvent sur ces dernières, donnaient à son visage une très jolie expression, et elle ne désespérait pas de troubler le Serpentard à ses côtés.


- Du reste, si je devais exploiter mon don, il est certain que je ne m'arrêterai pas à de simples agitations de baguette... Voire même aux plus courant des sortilèges. Disons que là aussi il y a matière à élaborer de nouvelles choses.


Nastesia comprit de suite la référence à la magie sans baguette.

- Si cela t'intéresse Anabeth, j'ai chez moi quelques grimoires anciens qui décrivent fidèlement les processus à effectuer pour réussir cette forme de magie. La magie sans baguette ne demande rien d'autre que du talent, et des informations, si je sais que tu possèdes l'un, je ne demande qu'à te fournir l'autre.

Nastesia mesurait l'importance de ce qu'elle venait de dire. Cela équivalait presque à une proposition claire d'amitié, bien qu'en parallèle à un test, car Nastesia ne donnerait pas ses précieux ouvrages à quelqu'un qui ne saurait pas les utiliser.


- Puisque Nastesia et moi avons répondu...toi-même, Dertil... que comptes-tu faire dans le futur ?


Nastesia hocha la tête, et posa ses mains sur la table, vivement intéressée par la réponse du Serpentard.
Revenir en haut Aller en bas
Scott Abrams
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La salle principale

Message par : Scott Abrams, Jeu 26 Déc - 11:45


[Réponse à Luna Velvet]

La réponse que Scott donna à Luna ne se semblait pas la satisfaire. Elle avait eu un ton assez dur lorsqu’elle lui répliqua qu’il aurait dû la prévenir. Mais bon, ça ne servait à rien de s’enfoncer de plus en plus loin dans les mensonges alors il préféra ne rien ajouter sur ce sujet. Très rapidement sa petite amie lui fit un résumé de sa vie depuis qu’elle avait quitté l’école de sorcellerie.

Apparemment, l’état de sa grand-mère s’aggravait de plus en plus avec le temps. Scott aurait bien fait appel à son père qui était médecin à l’hôpital Ste Mangouste, mais les deux hommes n’étaient pas en bon terme depuis la lettre que son père lui avait adressée. Lorsqu’elle évoqua le sujet de Librocaste, Scott pensa que d’ici peu, il aurait dix-sept ans et pourrait enfin quitter l’école et pourquoi emménager avec Luna dans un appart à Pré-au-Lard ou encore à Londres !  Puis elle lui parla brièvement de son nouvel emploi aux Halles Magiques. Le serpent pensait que ce travaille n’était pas digne de Luna, mais si elle voulait gagner sa vie et se détacher de son père, il fallait qu’elle passe par là. Lui devrait sûrement faire de même pour se débarrasser de l’influence de son père.

Scott vit la jeune femme lui adresser un faible sourire.  Il voyait que la jeune femme ne semblait pas réellement heureuse. Il regarda autour de lui pour voir si personne ne les regardait bien que ce qu’il allait lui dire n’était pas un secret, il voulait que sa reste intime. Le vert et argent lui prit alors les mains et dit :

-D’ici peu, j’aurai mes dix-sept ans. Si tu le souhaites, on pourrait s’installer ensemble, comme ça toi tu serais débarrasser de ton père et moi du mien et de ma mère par la même occasion. Je travaillerai quinze heures par jour s’il le faut pour que l’on soit heureux.

Puis la jeune femme lui demanda comme lui il allait. Scott n’allait pas pour le mieux. Son père lui avait envoyé une lettre dans laquelle, il lui disait qu’il savait pour la relation qu’il avait eut avec une Gryffondor lors d’une soirée mondaine. Cette griffone était de sang-mêlé et le père de Scott l’ayant appris, lui reprocha dans une lettre d’avoir jeté le déshonneur sur la famille et que si cela se reproduisait il lui couperait les vivres. Scott en avait marre de devoir toujours faire comme Bryann le souhaitait, surtout depuis qu’il avait des amis dans d’autres maisons.

Il fit signe au serveur de venir prendre leur commande et parla alors de sa situation à la jeune fille mais en restant assez bref. Abrams avait l’habitude de cacher ses malheurs aux autres, il ne voyait pas pourquoi cela changerai aujourd’hui.

-Ca va bien à Poudlard. J’y reste durant les vacances, je ne veux pas rentrer chez moi. Je ne veux plus voir mon père depuis la lettre qu’il m’a envoyé. Il veut me couper les vivres. Enfin, si je ne stoppe pas mes liens avec les personnes d’autres maisons.

Certes, il ne lui disait pas tout. Mais déjà que les deux jeunes ne semblaient pas totalement heureux, ça ne servait à rien de pourrir l’ambiance.
Revenir en haut Aller en bas
Dertil Finnigan
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La salle principale

Message par : Dertil Finnigan, Jeu 26 Déc - 12:27


RP avec Nastesia et Anabeth

La conversation se déroulait sur un ton plus léger, la méfiance avait laissé place à un peu plus de confiance et les remarques intelligentes de chacun faisait souvent mouche. Dertil, Nastesia et Anabeth semblaient se reconnaître en partie dans les réponses des autres ce qui avait l’avantage de créer une atmosphère plus propice et plus douce, dans la mesure où la douceur peut être définie par un serpentard: piquante et sournoise.

Dertil ne put s’empêcher de se trouver un peu idiot sur sa remarque envers Nastesia. Il était vraiment naïf de penser que les choses pouvaient être aussi simple qu’il l’avait pensé, certaines familles avait leurs coutumes et tradition, s’en défaire relevait bien souvent d’un rude combat intérieur et extérieur. Alors qu’elle terminait sa phrase, il ne put s’empêcher de la regarder avec un regard gêné et désolé. Il n’avait pas envie d’en ajouter plus, la compassion ne semblait être ni dans le caractère de Dertil, ni dans celui de Nastesia mais il était maintenant logique qu’il admettes, par ce regard, sa désolation pour la situation familiale compliquée de la jeune Serpy. Sans autre cérémonie, le jeune homme changea donc de sujet et lança une pique sur les ambitions d’Anabeth auquel la jeune Griffonne répondit avec beaucoup de tact, Dertil appréciait cela particulièrement, il ne s’en cacha pas avec un sourire approbateur.

Anabeth ajouta qu’elle ne fréquentait pas beaucoup ses camarades de Maison et préférait d’autres formes de relations, du moins, avec d’autres personnes.


- Si je peux me permettre, Anabeth. Si tu es sincère avec tes ambitions et ce que tu prétends est correct, je te conseillerais d’améliorer tes contacts avec ceux de ta Maison, même s’ils sont forcés… Il n’y a rien de plus louche qu’une Griffonne qui ne fréquente pas ses collègues…

Sa remarque dévoilait clairement sa propre stratégie. Sa confiance envers les deux jeunes filles ayant grandi, il se permit de dévoiler son stratagème car bien qu’il n’y avait pas encore de place pour une amitié sincère, processus certainement long, il sentait que quelque chose les rapprochait tous les trois et qu’ils pouvaient jouer davantage carte sur table. Il poursuivit donc:

- La meilleure manière de contrôler les choses, c’est de s’intégrer à elle. Avoir quelques contacts un peu partout facilite bien des choses et, dans ton cas, te permettra de passer plus inaperçu. Il ne faut pas croire que la discrétion te rend discrète, c’est justement une grande visibilité qui permet de faire certaines choses plus discrètement… Aussi paradoxal cela puisse être.

Le jeune homme ne poursuivit pas dans son idée, il était certain que l’intelligence d’Anabeth ferait le reste. Il était important pour chacun des membres du groupe d’étendre son réseau d’influence si leurs ambitions naissantes voulaient avoir une chance de se développer. Chacun en était conscient, le tout est de savoir si la patience agirait dans ce sens.

La discussion se poursuivait ensuite sur les dons et aptitudes de chacun. Dertil n’arrivait pas à se prononcer là-dessus car il n’excellait dans rien de spécial, il savait faire un peu de tout ce qui faisait de lui un sorcier très polyvalent mais en aucun cas il ne pourrait maîtriser parfaitement un domaine en particulier. Il évita donc de se joindre à la conversation lorsque la question attendue arriva, Anabeth lui retournait la question sur l’avenir envisagé.


- Hmmm… il réfléchit un instant afin de peser chaque mot. Pour être totalement franc, je trouve que l’enseignement à Poudlard est trop… Il marqua une pause. limité. En gros, j’aimerais terminer mes études ici et ensuite partir à travers le monde pour découvrir d’autres formes de magie et d’autres cultures magiques… C’est l’idée générale mais rien n’est vraiment planifié pour le moment.

Les deux jeunes filles ayant préalablement marqué leurs intérêts pour la magie noire, Dertil ne prenait pas grand risque à se dévoiler ainsi, au mieux il s’alignait sur les discours de la jeune russe et de la Griffonne brune. Entre ses conseils pour diversifier les contacts et ses envies de découvertes exotiques, Dertil avait marqué un grand pas vers la confiance. Une première étape importante vers une forme d’amitié complexe…
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Wood
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La salle principale

Message par : Ethan Wood, Sam 28 Déc - 1:35


[Avec Luuky mon loukoum :3]



J'avais gagné la bataille de boules de neige contre Luke. J'étais vraiment fier pour le coup. C'est vrai, c'était cool de gagner quelque chose c'est vrai qui avait rien à gagner à la clef mais bon, j'tais quand même fier. C'tait pas la première chose que j'gagnais mais j'avais toujours aimé être un winner. Mais bon, j'me pavanais quand même pas sur les rues parce-que j'aurai eu l'air un peu c*n comme ça, seulement parce-que j'avais gagné une bataille de boules de neiges. Les gens ils comprenaient pas. Z'étaient trop étroits d'esprit pour ça. C'est vrai que ça aurait pu paraître étrange quand même mais j'étais comme ça. P'têtre que c'était pour ça que les gens ils étaient amis avec moi, parce-que j'étais pas comme les autres. Les gens ils aiment la différence enfin, pas tous, mais certains.. La preuve y'en avaient qui m'adoraient pour ce que j'étais, enfin, je crois.. Sinon ils étaient vraiment de bons acteurs et ils cachaient vraiment bien leur jeu. J'me tournais vers Luke, il avait pas l'air d'être un hypocrite.. Mais bon, j'étais pas ici pour vérifier si l'amitié qu'il me portait était vraie ou pas, j'voulais simplement profiter de l'après-midi avec lui. En plus, j'avais un cadeau à lui donner alors j'avais pas envie d'commencer à me triturer le crâne pour essayer de déceler ses intentions cachées. Tout ce dont j'étais sûr c'était qu'il était sympa avec moi et que c'était réciproque alors j'voulais pas chercher plus loin.

On est allé au Marché de Noël de Pré-au-Lard après parce-que c'était juste à côté et que ça sentait bon les friandises et en plus je mourrais de faim. Après on a dépensé plusieurs gallions pour plein de bonbons qui étaient sûrement dégueulasses mais comme ils étaient colorés et qu'ils tapaient dans l'oeil alors moi j'en ai pris une dizaine. Puis, on est arrivé devant les Trois Balais et on est entrés. J'me suis alors senti c*n parce-que j'avais presque dépensé tout mon argent de poche dans les bonbons. Surtout qu'ils étaient vraiment dégueulasses en fait, y'en avaient qui étaient supers acides et d'autres qui étaient supers amers. Ils arrivaient jamais à trouver un juste milieu ces vendeurs ou alors ils se fichaient de savoir si ça plaisait au client. C'était peut-être ça. Les vendeurs voulaient toujours renflouer leurs caisses après ils se fichaient de savoir si les clients étaient satisfaits. Mais bon, c'était pas son problème et il avait autre chose à penser maintenant. J'devais savoir à qui refourger mes bonbons, il m'en restait une dizaine et j'sentais qu'je pouvais vraiment plus rien avaler. Alors j'm'arrêtai juste devant les Trois Balais parce-que y'avait un SDF qui faisait la manche et qui regardait mes friandises avec envie. Alors moi j'ai craqué, j'lui ai donné mes bonbons et lui il m'a serré la main et il m'a remercié en me montrant une photo de sa famille. J'm'en foutais de savoir si son aîné avait 13 ans moi. J'voulais juste lui donner mes bonbons parce-que j'en avais plus envie, j'voulais pas connaître son arbre généalogique par coeur. Alors quand il eut fini, j'lui ai souri et j'me suis vite éclipsé juste avant qu'il veuille me parler d'ses ancêtres. Il manquait plus que ça. J'suivais Luke de près qui me montra une table près d'une cheminée au fond de la salle. C'était parfait.

J'm'assis sur une chaise, celle face à Luke et enlevait mes habits jusqu'à me retrouver en t-shirt. J'les posai près de la cheminée afin qu'ils sèchent plus rapidement, même si toute l'eau s'était évacuée sur le plancher.. J'espérai qu'le patron remarquerait pas, il manquerait plus qu'j'doive me tirer un samedi matin pour faire la vaisselles dans un bar. J'avais toujours vu ça dans les films, les patrons étaient toujours tyranniques avec leurs employés après, on m'avait toujours dit qu'la réalité c'était pas pareil qu'les films. Après c'était peut-être des rumeurs.. Moi en tout cas, c'que j'savais c'est qu'dans mon monde, y'avait plus d'réalité, j'vivais dans ma réalité.

En attendant qu'le serveur arrive, j'entamai la conversation avec Luke. J'voulais pas qu'on parle de ma victoire écrasante de tout à l'heure, ça s'trouve il l'avait mal prit le pauvre mais en tout cas, j'étais pas du genre à rester sur ma faim. J'voulais en gagner encore plein d'autres des batailles et pour ça, j'avais besoin de quelqu'un à battre, Luke en l'occurrence. Mais peut-être que la chance tournera et qu'un jour ça s'ra lui qui aura le dessus. Mais bon, j'attendais pas ce jour avec impatience, j'avais toujours aimé avoir le dessus et c'est pas aujourd'hui qu'je céderai ma place. Luke avait beau être mon meilleur ami, pas de quartier.

« Sans rancune Luke ? Bon, maintenant qu'on y est, j'ai quelque chose pour toi. J'sais pas si ça te plaira mais j'pense que ça pourrait t'être utile. »

Edéposai le paquet sur la table et le poussai vers Luke. J'savais pas si ça allait lui plaire mais en tout cas, j'étais fier d'pas avoir oublié d'lui offrir quelque chose. Ça m'arrivait souvent d'oublier des trucs même les plus importants et après j'me faisais enguirlander parce-que j'avais oublié. C'était pas d'ma faute tout d'même si j'étais tête en l'air. Des fois ma mère elle croyait qu'j'avais l'Alzheimer, elle avait des doutes quand même parce-que j'étais hyper jeune mais quand j'avais oublié où j'habitais elle a vraiment douté et elle m'a envoyé chez le médecin pour m'examiner. Heureusement il a dit qu'j'avais rien mais qu'il fallait qu'je fasse des exercices pour "apprivoiser" ma mémoire. C'était un peu débile mais j'ai fait c'qu'il a dit et ça a marché, j'me souviens d'mon anniversaire maintenant.

Ça m'faisait d'la peine de repenser à tout ça parce-que forcément j'pensais à ma mère et j'étais triste alors j'tournai la tête vers la cheminée pour essayer de penser à autre chose et ce fut un déchirement de paquet cadeau qui me fit tourner la tête. Luke devait sûrement être en train de déchirer son paquet. J'sais pas s'il avait pensé à moi mais après tout, ce qui comptait à Noël c'était l'esprit de convivialité et non les cadeaux, même si les cadeaux ça comptait quand même.. J'avais offert une main de gloire à Luke, j'savais pas si ça allait lui plaire mais en tout cas, j'ai cru que j'allais mourir quand j'suis entré dans la Boutique d'Accessoires de Magie Noire. C'était vraiment trop flippant, j'avais l'impression qu'y avait toujours quelqu'un qui me suivait du regard n'importe où où j'allais. Heureusement, j'étais sûr que j'allais jamais y retourner et en tout cas si j'y retournais, j'serai sûrement accompagné. J'attendais la réaction de Luke, j'lui avais approché sa veste on savait jamais s'il vomissait.. Soit il était carrément dégoûté dans les deux sens soit il adorait complètement. J'avais vraiment peur de sa réaction, j'avais jamais aimé décevoir des amis mais j'pouvais pas être parfait physiquement et mentalement..
Revenir en haut Aller en bas
Kimberly Lightstorm
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La salle principale

Message par : Kimberly Lightstorm, Sam 28 Déc - 7:56


(( RP avec Fleur Berker ))

La pittoresque bourgade de Pré-au-Lard est le seul village de Grande-Bretagne peuplé uniquement de sorciers. J'aime m'y promener et voir les nombreuses petites chaumières et les magasins. La gare est située non loin de là ; une route contourne l'enceinte de Poudlard jusqu'à la station dans laquelle le Poudlard Express dépose les élèves chaque début de trimestre. Pré-au-Lard est un endroit que j’apprécie beaucoup , pourtant, avec tout ce qui se passe à cause des Lettres de Dumbledore faite à Grindelwald , ainsi que les manigances des mangemorts essayant de s'étaler vicieusement dans le monde magique; il n'était pas trop recommandé de traîner dans les rues...
Il faisait bien froid ce jour là dans les rues de Pré-au-Lard , les élèves étaient de sortie ce jour là , malgré la neige, le vent et le froid , beaucoup s'amusaient dehors . En marchant, j'aperçois des garçons qui font une bataille de boules de neiges, je me mets à marcher plus vite pour éviter de me prendre de la neige en pleine figure, avec le chance que j'ai, j'étais sûre, soit de glisser, soit de me ramasser une boule de neige dans la bouche. Mon bonnet tiré jusqu'au oreilles, j'ouvre la porte des Trois balais.
Il y a déjà pas mal de monde, j'étais venue seule, j'avais réussi à me débarrasser de ma sœur qui voulait me faire passer un interrogatoire en bonne et dû forme à cause de mes résultats catastrophique en cours d'histoire de la magie... En fait, elle m'en voulait surtout parce-que, je faisais souffrir notre mère à force de vouloir découvrir la vérité. Je soupire un grand coup et me dirige vers une table du fond, j'enlève mon bonnet pour m’ébouriffer les cheveux et les laisser tomber sur mes épaules. L'intérieur des Trois Balais est toujours aussi jovial , mais, aujourd'hui , je n'étais pas venue pour m'amuser... Aujourd'hui , après avoir réussi à faire taire ma sœur, et aussi après avoir réussi ma première potion en cours, je méritais un peu de relaxation...  
Je m'assois à une table d'où je peux voir la porte d'entrée , j'attendais quelqu'un, du moins, je me doutais que ce quelqu'un devait passer aujourd'hui pour vendre des œufs de dragons, cet homme, j'en étais sûre, c'était celui que j'avais aperçu se disputer l'autre jour avec ma mère...
Un serveur s'approche et je lui demande une bièraubeurre. Il  part et reviens 5 minutes plus tard avec mon verre. Je le remercie et me mets à scruter les gens autour de moi...
Soudain, la porte s'ouvre, on entend des éclats de rire venant de dehors, un homme entre, je fronce les sourcils et le regarde s'approcher du comptoir, je reconnais la capuche....
Je fixe l'inconnu des yeux, au même moment, une jeune fille blonde que je reconnais comme étant une élève de Serdaigle se pose juste devant l'homme encapuchonné....
Elle a du sentir que quelqu'un fixait vers le comptoir , je lui fais un grand sourire
et j'attends que l'homme bouge...Je trouverais bien qui il est ! Je trouverais la vérité!


Dernière édition par Kimberly Lightstorm le Sam 28 Déc - 8:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: La salle principale

Message par : Invité, Sam 28 Déc - 8:48


(Avec Luke Belt et Ethan Wood)

Il avait neigé cette nuit, et une bonne couche de neige recouvrait les toits de Pré-au-Lard. Lucas aimait cette ambiance : la neige sur les rebords des fenêtres des Trois Balais et l'ambiance chaleureuse du bar. Tout ça lui plaisait fortement. C'est alors que deux jeunes gens entrèrent dans le bar. Lucas reconnu Ethan Wood, l'actuel préfet des Serdaigle avec qui il avait déjà pu parler, ainsi qu'un élève de Serpentard. Les deux élèves avaient l'air trempés, peut-être avaient-ils commencés une formidable bataille de boule de neige ? Si il avait le temps, lui aussi en ferait, mais bon, il avait son boulot à faire. Lucas se dirigea vers leur table où ils s'étaient installés depuis quelques instants et leur proposa :

- Salut Ethan, bonjour monsieur ... ? Je suis sûr que vous apprécirez une boisson chaude...

---

(Avec Luna Velvet et Scott Abrams)

Lucas avait vu son amie Luna entrer dans les Trois Balais, mais il était débordé et il n'avait pu la saluer. Après une heure de préparation intensive de cocktails, il pu aller saluer son amie, qui était avec son homme dont Lucas avait brièvement entendu parler, mais il ne se souvenait plus de son nom de famille... Lucas savait que ce dernier était encore à Poudlard et que Luna venait juste de quitter l'école de sorcellerie. Lucas ne savait que penser de cette union, mais après tout, chacun fait comme il veux, il n'y avait pas de a priori.

Peut-être que Lucas allait déranger le couple en pleins émoi ? Bah, après tout, il était plus serveur en ce moment qu'ami de Luna. Il se dirigea alors vers le couple pour les servir, en plus Scott lui avait fait signe de venir.

- Tient, salut Luna... C'est ton copain ? Scott Adams, c'est ça ? Bon, qu'est ce que je vous sert ? Une boisson de l'amour ?
Revenir en haut Aller en bas
Fleur Berker
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La salle principale

Message par : Fleur Berker, Sam 28 Déc - 23:21


RP avec Kimberly Lightstorm

.....Il faisait froid aujourd'hui. Le seul manteau dont ses parents lui avait fait cadeau était trop vieux pour lui tenir assez chaud. Néanmoins, Fleur était décidée à aller à Pré Au Lard malgré le vent. Probablement un vent du nord tant il était glacial. C'était un peu comme un jour de fête où la plupart des élèves de l'école avaient leur permission de sortie pour la journée. Un jour de fête vraiment, vraiment très froid! Mais tout le monde avait la mine gaïe et enjouée, le teint presque frais. La jeune serdaigle se disait qu'il valait mieux sortir boire un verre aux Trois Balais que de rester enfermée au château. Elle enfila deux pulls sous sa guenille de manteau, se chaussa d'une paire de bottes en cuir et partie d'un pas décidée en direction de Pré Au Lard.


.....Fleur se balada souvent seule. La compagnie des autres la dérangeait plus qu'autre chose. Même quand on a des amis, il faut savoir se reposer et se retrouver avec soi - même une fois de temps en temps. C'était la journée idéale pour ça. Elle arriva, sans même s'en rendre compte, aux portes des Trois Balais. Ses pensées l'avaient accaparée au point qu'elle en oublie ses activités. Heureusement que marcher ne demandait pas tant de concentration! Elle poussa alors la porte du bar.


.....Dès qu'elle fut à l'intérieur, Fleur se précipita vers les sanitaires. Elle y resta deux minutes à peine, le temps de se rincer les mains. En sortant elle voulut aller prendre sa commande au bar avant d'aller s'installer. De cette manière elle ne dérangerait pas le serveur huit fois. Elle l'avait à peine atteint qu'un homme au rire fort et désagréable se posta devant elle l'air de dire "pousse toi de mon chemin". La jeune fille aperçut une gryffondor qui lui sourit gentiment, elle bégaya quelques mots au au grand homme puis courut rejoindre la demoiselle.

Sa..Salut. Je m'appelle Fleur, ca ne te dérange si je m'assois près de toi ? Le ... Le grand type là, il m'a foutu une de ces frousses!



.....Fleur était appuyée contre le siège près de la gryffondor, elle était encore chamboulée par sa nouvelle rencontre ...
Revenir en haut Aller en bas
John Sawyer
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La salle principale

Message par : John Sawyer, Dim 29 Déc - 14:05


[j'espère que cela ne pause aucun problème, si je rp ici... si tel est le cas merci de me contacter]

Cela faisait quelques temps que John n'était pas sorti de Poudlard.... Plusieurs mois même. La raison était toute simple il n'avait pas trop la tête à ça, et l'infirmière de l'académie lui avait formellement deconseiller de trop en faire, suite à un malaise survenu il y a de ça plusieurs semaines. Profitant d'une eclaircie par ce temps hivernal, il s'échappa du chateau pour aller se promener dans la neige fraiche tombée la veille et marquer ses empreintes sur le sentiers qui mènent à Pré-au-Lard. La bourgade avait un charme particulier en hivers. Les toitures d'un blanc étincelant, les stalactites qui bordaient les goutières et la buées sur fenetres des maisons bordants la grande rue lui insufflaient un espèce d'esprit de noel. De ci de là, des sorciers se promenaient tantôt rentrant dans un commerce, tantôt sortant de chez eux.

Il vit alors plusieurs chapeaux pointu sortir des trois balais. Son estomac gargouillait un peu, non pas de fin mais d'envie d'un chocolat chaud... S'approchant du Pub, il constata que la condensation étaient plus grande dans le bar que dans n'importe quel autre demeure qu'il a croisé sur son parcours. En même temps les 3B étaient surement le lieu le plus dynamique et frequenté de la bourgade.
Tapant des pieds sur le seuil de la porte il fini par penetré, amenant avec une une vague d'air frais qui fut très vite absorbée par la douce chaleur de la pièce.
Quelques élèves avaient eu la même idée que Sawyer, il ne les connaissait pas, mais au premier coup d'oeil il constata qu'ils n'étaient surement pas majeurs... (cqfd)

S'approchant du bar, il continua a observer les différents personnages de la pièce. C'était un peu comme une pièce de théatre où chacun y allait de sa mise en scène créant une pièce grouillant de vie. Il remarqua une jeune fille a l'écharpe bleue et argent qui filait droit s'assoir a proximité d'une autre avec un petit air angoissé sur le visage. Non loin d'elle le serveur (supposait-il) faisait les 4 coins de l'espace prenant et apportant les commandes.

Finalement il arriva au bar et s'y accouda, il savait très bien ce dont il avait envie et ne jugea pas trèsn utile de lire la carte.

Comme il faisait suffisamment bon pour ne rester couvert... dirons nous même qu'il faisait trop chaud pour ne aps retirer quelques couches, sous peine de suer comme un veau, il retira son echarppe et plia son trench sur son avant bras gauche. Il n'avait plus qu'à attendre le barman pour passer sa commande.
Revenir en haut Aller en bas
Luna Velvet
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La salle principale

Message par : Luna Velvet, Dim 29 Déc - 19:02


Le faible sourire de Luna se mua en une montée de larmes quand elle entendit la proposition de Scott. Il voulait partager un toit avec elle ! La blonde fut perdue. Si la sorcière n'avait pas été assise, ses jambes se seraient sans doute dérobées sous elle. La proposition de son petit-ami était parfaite. Ils pourraient tous deux échapper aux pressions dues à leur famille respective. Le jeune homme ajouta même qu'il serait prêt à travailler à n'en plus finir pour leur bonheur.

Luna ressentit ces mots comme une nouvelle déclaration du serpent. Elle connaissait assez Scott pour savoir qu'il avait réfléchit de nombreuses fois avant de lui faire cette suggestion. Toujours chamboulée, la vendeuse ne trouvait pas de mots valables dans ce moment là. Prenant son courage à deux mains, la blonde ferma les yeux et serra encore plus fort les mains de Scott dans les siennes. Elle lui dit quelque chose qu'elle n'avait encore jamais eut l'occasion de lui dire. Ce fut donc la voix tremblante et les yeux larmoyant encrés dans ceux de son petit-ami que la jeune femme lui répondit.

- Scott, je t'aime, et oui, je voudrais vivre avec toi !

Vu de l’extérieur, ce moment pouvait paraître fortement mielleux et répugnant. De plus, la blonde n'avait pas l'habitude de donner ce genre de déclaration, surtout en public ! Mais ils étaient dans un endroit reculer du pub, alors elle pouvait un peu plus se laisser aller.Luna essuya donc ses yeux pour qu'aucune trace de larme ne soit visible sur son visage. L'ancienne serpentard s'attarda sur le visage du jeune homme et elle y vit de la tristesse. Le brun ne semblait pas épanouit, et elle se demandait bien pourquoi. Il lui expliqua alors la relation chaotique qui l'avait avec son père. Ce dernier ne voulait pas que son fils fréquente d'autres personnes que des sang-purs.

Luna leva un instant les yeux au ciel. " Quand est-ce que les familles de sang-purs vont évoluer ? " songea la belle blonde. Elle n'en pouvait plus des pères qui dictaient la conduite qu'il fallait avoir en société, le genre de personne avec qui rester, les personnes à qui il ne fallait pas parler. Luna ne supportait plus les protocoles que les jeunes sang-purs devaient respecter. La jeune femme n'aspirait à une seule chose : la liberté. Ses pensés lui arrachèrent un rictus peiné.

L'argent dont Luna pouvait bénéficier grâce aux actions peu légales de son père ne servaient à rien puisqu'il ne pouvait pas acheter un sentiment qui n’avait jamais été présent dans la vie de Luna. En effet, depuis toute petite, la blonde se sent enfermé dans une prison dorée. Pendant que certains rêveraient d'avoir des millions de gallions, Luna aimerait juste avoir une issue de secours. Et cette issue de secours, elle la trouvait chez Scott.

Perdue dans ses pensées, Luna venait de remarquer l'arrivée de Lucas qui s'essaya à l'humour en écorchant le nom de son copain et demandant s'ils voulaient une boisson de l'amour. Même si l'ambiance n'y était pas, la sorcière voulut tout de même tenter un sourire. La franco-anglaise ne savait pas quoi commander. Si ça ne tenait qu'à elle, une bouteille d'alcool serait la bienvenue mais elle se souvint que Scott était à ses côté, elle choisit quelque chose de plus sain pour elle.

- Je vais prendre un thé à la menthe s'il te plait, et fais le moi bien chaud !

Rompant son idée de garder de prendre de bonnes choses, Luna fouilla dans son sac à main pour chercher un paquet de cigarettes. Un fois le paquet trouvé, la blonde coinça l'industrielle entre ses lèvres et fit jaillir du feu de sa baguette à l'aide d'un informulé. Elle tira sur sa clope et sentit la nicotine remplit ses poumons. La jeune femme poussa un soupir de contentement, la cigarette lui faisait le plus grand bien. Scott venait de prendre sa commande et Luna ne savait pas vraiment comment agir, elle lui proposa donc une industrielle. Peut-être qu'il fumait aussi. Avant l'intervention de Lucas, la blonde avait bien comprit que son petit-ami voulait changer de sujet de conversation. Elle dit donc à Scott.

- Ne soyons pas malheureux ! Pour une fois que nous sommes ensemble.

Comme pour appuyer ses propos, la jeune femme passa au dessus de la table et déposa un baiser sur les lèvres de son copain.
Revenir en haut Aller en bas
Scott Abrams
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La salle principale

Message par : Scott Abrams, Lun 30 Déc - 13:45


Avant de faire sa proposition à Luna, Scott avait longuement réfléchit. Il était tiraillé entre vivre avec ses parents le temps d’obtenir un emploi stable ou de les quitter d’obtenir sa liberté de se révolter contre son père et ses pouvoirs. La deuxième solution lui convenait, le serpent préférait vivre avec Luna et ne plus avoir aucuns rapports avec sa famille. Alors lorsque la jeune femme lui dit qu’elle l’aimait et qu’elle souhaitait vivre avec lui, un énorme bonheur naquit en lui. Il pourrait enfin vivre, certes les débuts seront sûrement laborieux,  mais partagés avec celle qui l’aimait rien ne serait insurmontable.

Le serveur vint alors prendre leurs commandes. Apparemment Luna et lui se connaissait déjà. Cela énerva quelque peu Scott qu’un simple serveur s’amuse à écorcher son nom. Mais, il se rappela alors que s’il souhaitait vivre parmi tous ces gens, il ne fallait pas se mettre en colère pour quelque chose d’aussi futile que ça. Après que Luna eut passé sa commende il répondit de la manière la plus courtoise que le verte et argent le pouvait.

-Scott Abrams. Moi je prendrai un cappuccino s’il vous plaît.

Un bon  cappuccino bien chaud le réchaufferait de la température extérieure. Bien qu’il soit installé au trois balais depuis une dizaine de minutes, il n’était toujours pas réchauffé du long trajet, qu’il avait parcourut pour venir de Poudlard à Pré-au-Lard. Rompant ses pensées quelques peu inutiles, la blonde lui proposa une cigarette. Elle-même en avait déjà une au bec. Bien qu’il n’avait pas l’habitude de fumer en dehors des réceptions, cela le soulagerait peut-être de quelques uns de ses problèmes alors il accepta. A l’aide de sa baguette, il l’alluma et tira un coup dessus, laissant à paraître la couleur orangé de la cigarette qui se consume. La bouffé de nicotine lui emplit les poumons, lui procurant un soulagement.

La jeune femme lui dit alors qu’il fallait que les deux êtres soient heureux car ils étaient réunis pour une fois. Et comme pour illustrer cette phrase, elle passa par-dessus la table pour déposer un baiser sur les lèvres. Encore une fois la sensation fût magique, comme à chaque fois, Scott avait l’impression qu’il s’agissait de leur premier baiser, remplit de sens.  Elle avait raison, il fallait profiter de ces instants de bonheur. C’était des moments, où Scott pouvait se sentir vivre pleinement, épanouit. D’ici peu, s’il pouvait s’installer ensemble, leurs vies changeraient. Le bonheur serait présent au quotidien. Un réel sourire se dessina alors sur le visage du sang-pur.

-Tu sais, je pense que l’on pourra être heureux ensemble !

Scott avait également une autre idée depuis un certain temps qu’il voulait proposer à sa belle. En effet, il avait songé qu’une fois sa majorité atteinte et la trace levée, ils pourraient peut-être partir en voyage à l’étranger pour profiter d’autres choses que le petit train-train quotidien de cette vie de sorcier anglais. Partir à l’autre bout du monde découvrir de nouvelles choses ! Enfin, encore fallait-il que la jeune femme puisse se libérer !

-J’ai eu une idée, quand j’aurai dix-sept ans, j’aimerai que l’on parte en voyage  à l’autre bout du monde ! On oublierait tous nos problèmes et on pourrait profiter d’un séjour en amoureux ! Qu’en dis-tu ?

Le serpentard espérait que sa petite amie accepte se voyage tant mérité !
Revenir en haut Aller en bas
Akize T. Xiraz
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Animagus : Python royal


Re: La salle principale

Message par : Akize T. Xiraz, Lun 30 Déc - 18:47


HRPG:
 

| Commande Kimberly Lightstorm & Fleur Berker

Laissant de côté l'extérieur des Trois Balais, je rentra dans les Trois Balais pour voir le travail de Lucas, et je remarqua qu'il y avait du monde à côté de l'extérieur et que Lucas avait du mal à gérer. Alors regardant les personnes qui n'avaient pas été pris en charge, je vis deux jeunes filles. Je m'approcha vers eux et leur demanda ce qu'elles voulaient.

- Bonjour les filles. Que voulez-vous ?

Je leur proposa la carte des Trois Balais et attendit leur réponse. Elles avaient l'air d'avoir du mal à se décider sur les différents plats et boissons proposés, il y en avait tellement ! Je commençait aussi à m'impatienter, on n'avait pas que ça à faire.

| Commande John Sawyer

J'étais une fois de plus à l'intérieur, trop de monde était là dedans, mais quand allaient-ils venir à l'intérieur ? Je sais que ce n'est pas le temps mais là ça devient presque énervant. Heureusement que l'autre serveuse n'était qu'une stagiaire, parce sinon elle se serait ennuyer. En regardant le monde, je vit quelqu'un qui me semblait familier. Ah oui, John Sawyer. Je lui avais demandé si il pouvait me prêter les réponses d'un exercice et il m'a remballé suite à ça. Je m'approcha de lui et l'aborda sachant que j'étais obligé, en espérant qu'il avait changé.

- Bonjour John, que viens-tu faire là ? Comment se passe ta vie depuis ? Ah oui et que veux-tu ?

Je le bourrait de question, mais ça valait le coup. Cela faisait longtemps que je ne l'avais pas vu et pendant une multitude de secondes, j'avais hâte.
Revenir en haut Aller en bas
John Sawyer
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La salle principale

Message par : John Sawyer, Lun 30 Déc - 19:47



    Bonjour John, que viens-tu faire là ? Comment se passe ta vie depuis ? Ah oui et que veux-tu ?

Bon dieu... John était-il connu comme le loup blanc ? C'était bizarre... Pourtant dans la voix qu'il venait d'entendre il y avait quelque chose de familier, et d'irritant. Perturbé par les questions qui venaient de lui être pausée, il detourna le regard de la salle pour faire face à son interlocuteur.
La bouche tordue il se rendit compte que ce n'était autre qu'Akize T. machinchose.... Un poufsouffle (oui car même en ayant quitté l'école on reste Poufsouffle à vie, c'est comme une maladie uro-génitale.... Ouais un herpès en quelque sorte....). John avait eut quelques accrochage durant le passé avec ce dernier, notamment au sujet d'un devoir de... métamorphose lui semblait-il. Cela étant les deux jeunes hommes ne s'étaient pas quitté en très bon termes.

Toujours sans mot, devisageant le barman qui le connaissait, il fini par déraidir son visage et fini par se dire que le passé était le passé, et qu'aujourd'hui tout deux étaient des jeunes gens tout à fait civilisés qui l'allaient pas refaire le même sketch que par le passé. Sans oublier que plus il l'observait, plus il trouvait qu'il avait bien vieillit, adieux trait de jeune adolescent, il avait de la gueule, une carrure... Bref c'était plus tout a fait le même merdeux qui l'avait cherché.

    ... Akize.... Quelle surprise.

    Sawyer hésita un instant a arreter sa réponse là, et repris. Je suppose que si tu es derrière le bar c'est pour me servir... Je voudrais un Chocolat Viennois s'il te plait.

Certe il aurait pu être plus aimable avec lui, mais il n'aimait aps qu'on l'assome de question. De plus lui demander ce qu'il était devenu.... Il était encore à Poudlard lui, et ses quelques soucis d'ordre psychiatrique (appelons-les ainsi) l'avaient beaucoup fatigués et surtout l'équipe soignante de l'école le surveillait sans cesse ne lui laissant guère le temps à autre chose que metro, boulot, dodo dans son emploi du temps... Enfin bon.


Dernière édition par John Sawyer le Mar 31 Déc - 10:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kimberly Lightstorm
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La salle principale

Message par : Kimberly Lightstorm, Mar 31 Déc - 8:15


(( RP avec Fleur Berker ))

La jeune élève de Serdaigle arriva vers Kim et lui demanda de s'asseoir, Kim accepta, apparemment le gars à la capuche lui a fait une mauvaise impression.

-Bien sûr, assied toi avec moi... Dit la jeune Gryffon.

L'élève de Serdaigle pris place.
Elle se regardèrent un peu, mais, Kim était vraiment préoccupée par cet homme.
Kimberly se tourna vers la jeune fille et dit :
- Excuse moi, je ne me suis pas présentée, je m'appelle Kim.
La jeune Lightstorm lui fit un grand sourire pour la mettre à l'aise.
-Et toi c'est quoi ton prénom? Je crois que tu es à Serdaigle non?


L'homme à la capuche était toujours au bar, il venait de prendre un whisky pur feu. Kim faisait son possible pour être polie et en même temps ne pas rater une occasion de savoir qui était cet homme et pourquoi il s'était disputé avec sa mère. Il y avait plusieurs choses que Kim avait découverte, et, son père Kal qui travaille au ministère avait du mal à cacher que des choses pas très nettes se passait là-bas, en effet, les mangemorts étaient bel et bien de retour, ils essayaient tant bien que mal d'infiltrer les endroits stratégiques du monde magique... Kimberly se demandait si cet homme à la capuche n'était pas lui aussi un mangemort... Comment savoir? Trouver la marque ? C'était comme ça que ça se passait du temps de Voldemort... Mais maintenant, il y avait sûrement un autre moyen de la savoir, plus personne ne prendrait le risque de faire un tatouage aussi dégoûtant non? Pensive, Kim vit un serveur charmant se diriger vers leur table.


Le jeune serveur avait du monde, il y avait un peu trop de gens, alors, un autre de ses collègues arriva pour lui prêter main forte. Alors regardant les personnes qui n'avaient pas été pris en charge, il vit les  deux jeunes filles. Il s'approcha  vers elles et leur demanda ce qu'elles voulaient.

- Bonjour les filles. Que voulez-vous ? dit-il

Il leur proposa la carte des Trois Balais et attendit leur réponse. Kim, savait déjà ce qu'elle voulait, elle commanda donc poliment une biéraubeurre et attendit que Fleur fasse son choix.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: La salle principale

Message par : Contenu sponsorisé, Aujourd'hui à 13:57


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 50

 La salle principale

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 26 ... 50  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: Les Trois Balais-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.