AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: Les Trois Balais
Page 6 sur 22
La terrasse
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 14 ... 22  Suivant
Melinda Bobbin
Serpentard
Serpentard

Re: La terrasse

Message par : Melinda Bobbin, Jeu 21 Aoû 2014 - 23:27


"Ah oui ? C'est génial ! Tu bosses dans quoi ? C'est cool que t'aies un appart, parce que comme ça si mon alcoolo de père me fiche dehors, tu vas pouvoir m'héberger, mais tu sais concernant les pimbêches, il y en a des mâles comme des femelles tu sais... Cela dit j'ai brisé quelques cœurs, oui, et j'en conquiers d'autres, mais rien n'est plus pareil sans toi ma chère !"

Melinda rit aux dernière parole de son meilleur ami.

"Alors premièrement, je bosse à la boutique d'animaux magiques, deuxièmement j'ai une colocataire mais en ce moment elle est absente donc, ça peut ce faire ! Et troisièmement, tu ne peux pas être mieux sans moi !" Dit la jeune femme en balançant ses cheveux sur le côté comme une petite pimbêche. "

Après avoir rit une seconde fois, elle demanda à Dorian ce qu'il voulait boire tout en faisant allusion à sa petite période "sombre".

"Mais ma belle, tu sais bien qu'au fond de toi tu es une alcoolo née... J'en connais une qui a fréquenté les bars de l'allée des Embrumes !" Dit le jeune homme d'un air moqueur et taquin en prenant la main de la blonde comme s'il parlait à un enfant. Melinda retira sa main puis lui tira la langue comme une gamine.

"Un Dark Side pour moi, j'adore le côté cliché de cette boisson, pas toi ? A nos couleurs, en plus ! Et puis il est bien fort dans mes souvenirs, de quoi me réveiller un peu avant de retourner à l'ennui mortel du château !"

Elle acquiesça d'un clin d’œil puis d'un sourire complice et décida de prendre la même chose. Elle contempla longuement le beau serpentard et remarqua qu'il n'avait pas beaucoup changé. Elle le trouvait toujours aussi mignon, mais bien sûr, pas "assez bien" pour elle ! Elle l'aimait vraiment beaucoup, il avait toujours était gentil avec elle et ne l'avait jamais trahis, ce qui était tout à fait surprenant venant du jeune garçon !

La jolie blonde leva la tête puis remarqua que le soleil brillait encore plus que lorsqu'elle était arrivé. Elle ferma les yeux, toujours la tête en l'air puis laissa quelques instants le soleil taper sur son magnifique visage pâle. Puis se rappelant qu'elle était en compagnie de son meilleur ami, elle revint sur terre puis lui sourit. Elle détacha ses longs cheveux puis secoua la tête de gauche à droite pour les replacer. Elle lança un regard à la vitre qui se trouvait derrière le beau brun cherchant son reflet dans celle-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Jones
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La terrasse

Message par : Dorian Jones, Ven 22 Aoû 2014 - 9:50


"Alors premièrement, je bosse à la boutique d'animaux magiques, deuxièmement j'ai une colocataire mais en ce moment elle est absente donc, ça peut ce faire ! Et troisièmement, tu ne peux pas être mieux sans moi !"

Melinda avait replacé ses cheveux d'un air superficiel, de ceux qui lui allaient si bien, et Dorian éclata de rire, heureux de la retrouver, et pour la première fois depuis des semaines, serein.

"Quelle horreur, des animaux partout..." dit Dorian d'un air taquin, sans vraiment le penser - les chats étaient tellement mignons !

Ils avaient désormais choisi leurs boissons, et Dorian se rendit compte avec horreur qu'il n'avait plus rien à raconter. Mais en même temps, il n'allait pas parler de sa vie amoureuse en détails. Et surtout pas de Rose, pour qui il commençait à éprouver une sorte de tendresse qui n'allait pas du tout avec l'idée que Mel se faisait de lui... Oui mais en même temps, c'était sa meilleure amie, et s'il ne pouvait pas lui en parler à elle, il ne pouvait en parler à personne. Se mordillant la lèvre, il se renversa sur sa chaise et regarda le ciel en soupirant lourdement. Est-ce que c'était une bonne idée d'aborder le sujet ? Il ne fallait pas qu'il ait l'air trop épris...

Malgré ce que les gens pensaient de lui, Dorian était un garçon qui ne supportait pas qu'on se moque de lui, et qui était particulièrement fragile concernant le regard des autres et émotionnellement. Et même Melinda ne connaissait pas cette part fragile de lui, il ne voulait la montrer à personne.

Hé mais ! Elle ne lui avait pas dit si elle avait un mec en ce moment ou pas ! Scandalisé, Dorian se redressa subitement, la regardant avec un air de reproche.


"Tu ne m'as même pas répondu concernant un éventuel homme dans ta vie !" s'écria-t-il, en ayant sa moue préférée, la boudeuse.

Franchement, et on appelle ça une meilleure amie...
Revenir en haut Aller en bas
Melinda Bobbin
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La terrasse

Message par : Melinda Bobbin, Lun 25 Aoû 2014 - 16:45


"Quelle horreur, des animaux partout..." Dit le jeune homme avec un air moqueur.

Melinda savait très bien qu'il n'en pensait pas un mot. Malgré ses aires de gros dur, Dorian avait un bon fond, ce qu'il ne montrait pas à tout le monde. Il avait déjà confié certaines choses à Melinda qu'il n'avait confié à personne d'autre. Cela fonctionnait dans les deux sens bien sûr !

"Arrêtes, c'est mignon et je sais que tu ne le pense pas ! Tu devrais venir faire un tour à la boutique un de ces jours !"

Cela faisait un bail qu'ils ne s'étaient pas vu et la jeune femme comptait bien rattraper le temps perdu.
Dorian sembla réfléchir et fronça les sourcils comme lorsqu'il était contrarié. Puis après un long moment de silence, il reprit enfin la parole:

"Tu ne m'as même pas répondu concernant un éventuel homme dans ta vie !" Cri t'il en boudant comme un gamin.

Melinda lui tira la langue taquine telle une petite fille. Mais elle ne su pas quoi lui répondre.
Quelque chose comme *Oh tu sais, juste des histoires d'un soir quand j'était bourré mais rien de sérieux !!* ne serait peut être pas convenable... Cette pensée la fit sourire.

"Aussi surprenant que ça en à l'air, je n'ai toujours personne à part mon père !" Rit le jolie blonde en lui adressant un clin d’œil.

Malgré son physique "parfait", Melinda avait jusqu'à maintenant, multiplié les déceptions amoureuses et les histoires d'un soir. Peut être ne trouvait elle personne à cause de son fort caractère et de ses manies de "petite princesse pourrie gâtée" ?
Même si elle ne le montrait pas, elle avait elle aussi un cœur et pouvait elle aussi être capable d'aimer ! Elle n'arrivait seulement pas à faire confiance...
Revenir en haut Aller en bas
Axelle Higgs
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Fourchelang
Permis de Transplanage


Re: La terrasse

Message par : Axelle Higgs, Mer 3 Sep 2014 - 4:33


{ Réponse à Luke, vaut mieux tard que jamais ! }


Quand Luke décida de métamorphose les dés, ce qui s'avéra d'ailleurs un échec, la belle brune se tordit de rire. Oh, Purée, la honte ! Et il se disait un Higgs ! À cette pensée, la jeune sorcière pouffa. Mais, en fait, il avait voulu faire quoi, à la base ? Les dés étaient maintenant difformes et inutilisables. Dans son état, Axelle serait incapable de réparer la bêtise de Luke et, son sourire s'agrandit lorsqu'elle vit que son cousin décida tout de même de jeter les "dés". Ils n'atterrirent avec aucune grâce sur la table, effectuant deux petits bonds tout mous, mais là n'était pas le vrai problème ! Quelle face fallait-il considérer ? Le visage de la sorcière devint tout à coup très sérieux. Elle n'eut pas le temps de poser une diagnostic que Belt s'exclama :

- Cinq !

Ouais, ok, cinq ça peut être raisonnable. En tout cas, c'était facile à battre. Ahhh, mais nah ! Elle avait déjà lancé les dés, quelques instants auparavant. La sorcière était vraiment pas en bon état ! C'était quoi déjà, son nombre ? Ah ouiii, cinq ! Un deux et un trois. Du coup, les deux Serpentards étaient à égalité. C'est ce qu'annonçant joyeusement la préfète alors qu'elle prit une légère gorgée à même la bouteille avant de tendre le goulot à Belt. Bah quoi ? Ils étaient cousins ! Ils avaient le même sang, alors ils pouvaient bien boire dans la même bouteille.

Le jeune homme reprit les dés qu'il lança un peu trop fort. L'un tomba à terre et Axelle annonça que le dés ne compterait pas dans son résultat. Parce qu'il avait tombé sur le sol et parce que c'était comme ça. Malgré l'alcool ingurgité, il restait un once de lucidité chez la Serpentard. Hmm, une once de gin ! Elle en mourrait d'envie, là, maintenant. Secouant la tête et zieutant plutôt la bouteille de vodka, Axelle lança à son tour les dés. Comme lors de la situation précédente, elle ne pût se résigner à annoncer son nombre : c'était n'importe quoi ses dés !


- Quatorze !

Hein ? Quoi ? Oh ! Quatorze, bien sûr ! Le résultat de son lancé : ouais, cool elle avait gagné ! Axelle, tout comme Luke, ne constata pas que quatorze n'était pas un résultat plausible et se contenta de boire une bonne gorgée de la bouteille de vodka. Ben ouais, elle avait gagné !

- Et toi, vu que t'as perdu, tu bois aussi !

Le jeu n'avait plus aucun sens avec leurs dés défaillants et leurs règles sans aucune logique, mais cela n'empêcha pas les deux cousins de s'amuser ainsi pendant l'heure qui suivit. Ils quittèrent ensuite le bar salement éméché, se soutenant l'un l'autre jusqu'à la porte principale. Il fallait maintenant retourner à Poudlard, et ce, dans la plus grande discrétion possible. Chose facile lorsque l'on se nomme Luke Belt et Axelle Higgs, mais moins quand on avait bu toute la soirée. Sur le chemin du retour, la brune repensa aux révélations faites par Belt. Si au départ cela l'avait légèrement frustré, surtout car les choses n'avaient pas été toujours platoniques entre les deux Serpentards, elle s'était vite faite à l'idée. Peut-être avait-elle perdue un bon plan cul, mais elle avait gagné un membre de la famille ce qui était pour elle une chose inestimable.  



Fin du RP
Revenir en haut Aller en bas
Levine Koenig
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La terrasse

Message par : Levine Koenig, Ven 17 Oct 2014 - 12:35


[RP avec Izsa Hilswood]


Levine venait à peine d'arriver de Russie qu'il avait déjà dû partir pour Près-au-lard, pour un rendez-vous. Il venait d'arriver devant le lieu où l'entretien aurait lieu. "Les trois balais". Un nom plutôt étrange pour le russe, mais après tout, ce n'était pas forcement le pire. Soupirant, il poussa le portillon pour entrer sur la terrasse. Il n'irait pas plus loin, ne voulant pas se retrouver dans un endroit où il ne s'entendrait pas parler et, de toute façon, il ne tenait pas spécialement à ce que ça s'éternise, sauf si la personne qu'il devait rencontrer lui paraissait sympathique.

Son père lui avait organisé ce rendez-vous après la confirmation de son transfert de Dumstrang à Poudlard. Ne connaissant rien de sa nouvelle école, son père avait jugé bon de lui faire rencontrer une personne, évidemment de "bonne famille", pour lui en parler et c'était tombé sur les Hilswood. "Izsa" étant le prénom de la demoiselle qui ne devrait plus tarder à arriver, si ses souvenirs étaient bons. Pour l'occasion, Levine n'avait pas eu son mot à dire sur la tenu qu'il portait. Son père l'avait habillé d'un jean noir, d'une chemise blanche, d'un gilet et d'une veste de même couleur que le jean, d'une cravate également noire et d'une paire de chaussure bien ciré, le tout de bonne couture et donc forcement coûteux, pour montrer la fortune familial. A cette pensée, le jeune homme leva les yeux au ciel.

Le russe avisa une table vide et alla s'y installer, puis desserra sa cravate en grimaçant. Il avait eu l'impression d'étouffer habillé comme cela. Qui plus est, n'étant pas d'une nature frileuse, la veste ne lui servait strictement à rien hormis à lui donner chaud. Il décida donc de l'enlever, la plaçant sur le dossier de la chaise sur lequel il s'était assis.

Après avoir attendu quelques minutes, il sortit d'une des poches de sa veste une belle montre à gousset en argent et regarda l'heure. Il soupira, ayant plus de dix minutes d'avance. Il posa alors la montre sur la petite table et pianota sur celle-ci avec sa main droite, attendant patiemment que l'heure du rendez-vous arrive, contemplant les divers vitrines qui s'offraient à sa vue.
Revenir en haut Aller en bas
Izsa Hilswood
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La terrasse

Message par : Izsa Hilswood, Dim 19 Oct 2014 - 23:44


Izsa en avait ras-le-bol. Elle détestait jouer les marraines, ne supportant pas que quiconque dépende d'elle. Elle n'avait vraiment pas envie de rendre service à sa famille, surtout que ça s'annonçait vraiment insupportable.

Accueillir l'héritier d'une vieille famille de Sang-Pur était une corvée sans nom. Seulement, elle n'avait pas exactement le choix. Le russe (je me souviens déjà plus de son prénom 'tiens) allait entrer en sixième année, et elle était la seule Hilswood à Poudlard pouvant lui faire connaître le château. Ses cousins étaient trop jeune, ou trop vieux, si bien qu'il ne restait qu'elle. Évidemment, il lui avait été expressément demander de ne pas parler de ses origines Sang-Mélé, pour ne pas froisser le Koenig. C'était une des plus, si ce n'était pas la plus, influentes des familles sorcières en Russie, quasiment du sang royal. Aussi, il valait mieux caché son honteux frère Cracmol et toute sa famille maternelle, bien moldue comme il faut. Devoir ainsi prétendre être ce qu'elle n'était pas était la principale cause de sa mauvaise humeur.

César Hilswood, son père, et Jonathan Brooks, son oncle au deuxième degré, travaillaient tout deux au Ministère, dans la Coopération International Magique, et c'était ainsi qu'ils étaient rentrés en contact avec le patriarche Koenig. Son rejeton allait être envoyer en Angleterre, et c'était une excellente opportunité pour raffermir les liens entre la Russie et l'Angleterre. Et bien sûr c'est moi qui doit m'en occuper.

Elle avait dû abandonner ses habits colorés pour une tenue plus sobre et plus classe, choisie avec soin par l'élégante Christina Hilswood. Izsa se sentait très mal à l'aise dans son tailleur gris, elle espérait au moins que l'effort serait apprécié. Et puis s'il est pas content, il peut toujours aller se faire f*utre.

Elle poussa la porte des Trois-Balais, juste à l'heure. C'était un fait assez exceptionnel pour être souligné. Habituellement, elle ne se gênait pas pour faire poireauter ses rendez-vous pendant plusieurs quart-d'heure, mais aujourd'hui, elle appliquait la politique du "plus vite arrivée, plus vite partie". Juste le temps de commander, de discuter un peu pour répondre à ses questions, puis elle s'en irait. C'était le minimum syndical.
Elle rejoignit la terrasse et finit par voir le ruskov. Mouais, pas mal. Objectivement parlant, c'était un pur beau gosse. Les cheveux noirs, les yeux gris, les traits fins, tout pour plaire à une fille. Autrement dit, ce n'était vraiment pas le genre d'Izsa. Il avait une beauté beaucoup trop ordinaire pour qu'elle soit intéressée. Et puis, il y avait de forte chance pour qu'un beau gosse, héritier d'une grande famille, soit juste le type le plus prétentieux au monde. Et là, tout de suite, elle n'avait pas spécialement envie de lui offrir le bénéfice du doute. Elle était de bien trop mauvaise humeur pour cela.
Elle tenta néanmoins de ne pas paraîte trop désagréable quand elle le salua.

- Bonjour. C'est toi bien toi Koenig ? Moi c'est Izsa Hiswood. Elle se décida ensuite à entamer la conversation, histoire de passer les banalités le plus rapidement possible. Le voyage c'est bien passé ?

A vrai dire, elle n'en avait rien à cirer de son voyage, mais la politesse exigeait qu'elle lui pose la question.
Revenir en haut Aller en bas
Levine Koenig
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La terrasse

Message par : Levine Koenig, Lun 20 Oct 2014 - 2:12


Il avait poireauté dix minutes, tapotant la table de ses doigts, quand la jeune anglaise, qui devait l'accueillir, arriva. Elle était belle. C'était indéniable. Mais il en avait strictement rien à ciré, pour rester polit.

- Bonjour. C'est bien toi, Koenig ? Moi c'est Izsa Hiswood.

Il hocha simplement la tête, alors qu'elle poursuivait :

- Le voyage c'est bien passé ?

OK, ça commençait très mal. Il avait l'habitude de poser ce genre de question quand il voulait paraître polit et il comprit rapidement que c'était le cas de la jeune femme, elle avait l'air tendu. Il soupira.

- Levine Koenig, oui. Bonjour. Et enfin, les Portoloins, c'est assez rapide, mais ce n'est pas vraiment agréable, répondit-il tout de même avec un anglais parfait, sans le moindre accent. Donc je ne vais pas te dire que le voyage c'est super bien passé alors que je me suis littéralement... oui, vautré, le terme convient parfaitement, parterre, à l'atterrissage.

Il la regarda une nouvelle fois, avant d'ajouter, amusé :

- Tu devrais te détendre, sauf si être tendu est une coutume anglophone, bien sûr.

Il ne lui laissa pas le temps de répondre. Il enleva sa cravate, avant de la jeter sur le dossier de sa chaise, rejoignant sa veste.

- Je hais ces choses, le type qui les a inventé devait être un fou furieux qui voulait étrangler des millions de personnes, ce n'est pas possible autrement. Enfin, bref, nous ne sommes pas là pour ça. D'ailleurs, désolé de te forcer à venir ici, à t'occuper de moi comme ça, encore une idée de mon père. Bref, je ne vais pas t'ennuyer pendant trois heures avec mes questions. J'en est juste une, le reste, je verrais bien le moment venu.

Il fit une pause, reprenant sa respiration, le regard plus ennuyé que jamais. Il regarda l'heure à ce moment et remarqua que la jeune femme devait être arrivé pile à l'heure. Elle était donc ponctuelle, il pourrait donc raconter ça à son père pour qu'il soit content, en espérant qu'il n'ait pas l'idée de vouloir le marier avec seulement pour ça, bien que le connaissant, il en serait bien capable. Secouant légèrement la tête, il reporta son attention sur la jeune demoiselle.

- J'ai entendu parler des "maisons" de Poudlard, j'aimerais savoir ce qu'elles sont. C'est que nous n'en avons pas à Dumstrang, du coup ça m'intrigue.

Il s'installa confortablement contre le dossier de sa chaise, adoptant une posture nonchalante, pour espérer détendre la jeune femme... parce que sinon, il avait le pressentiment que même si l'entretien durait dix minutes, il aurait l'impression qu'il durerait des heures.
Revenir en haut Aller en bas
Izsa Hilswood
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La terrasse

Message par : Izsa Hilswood, Mar 21 Oct 2014 - 0:36


- Levine Koenig, oui. Bonjour. Et enfin, les Portoloins, c'est assez rapide, mais ce n'est pas vraiment agréable. Donc je ne vais pas te dire que le voyage c'est super bien passé alors que je me suis littéralement... oui, vautré, le terme convient parfaitement, par terre, à l'atterrissage.

Levine donc. Levine. Levine. Elle tentait de marteler son nom dans ça tête, histoire qu'il rentre. Levine. P*tain, il voulait pas s'appeler Jack, James ou Franck comme tout le monde ? Avec ce prénom pas possible, elle n'arriverait jamais à s'en souvenir ! Au pire, elle ne risquait pas d'oublier son nom de famille, vu la prestance des Koenig, mais c'était tout de même impoli d'appeler un mec de son âge "Koenig".
Elle était tellement concentré sur son prénom qu'elle ne releva pas sa remarque sur les Portoloins. Peut-être que cela valait mieux, vu son humeur de chien. Si c'était une tentative pour détendre l'atmosphère, elle échoua pitoyablement. enfin, au moins il ne paraissait pas trop arrogant.

- Tu devrais te détendre, sauf si être tendu est une coutume anglophone, bien sûr.


Izsa haussa un sourcil. Encore un tentative pour réchauffer l'atmosphère ? Cela ne risquait pas de marcher. Elle se tenait toujours droite comme un piquet sur sa chaise, sans rien dire. Elle le regarda d'un œil incertain quand elle vit qu'il enlevait sa cravate. Cela donnait l'impression qu'il n'en avait rien à faire de l'étiquette, des manières des familles nobles, ce qui était plutôt étonnant vu son rang. Mais ce n'était pas pour déplaire à Izsa.

- Je hais ces choses, le type qui les a inventé devait être un fou furieux qui voulait étrangler des millions de personnes, ce n'est pas possible autrement. Enfin, bref, nous ne sommes pas là pour ça. D'ailleurs, désolé de te forcer à venir ici, à t'occuper de moi comme ça, encore une idée de mon père. Bref, je ne vais pas t'ennuyer pendant trois heures avec mes questions. J'en est juste une, le reste, je verrais bien le moment venu.

Levine parvint enfin à arracher un sourire à la Serpentard. Ce n'était pas un sourire immense sourire, mais au moins il était franc. Ce qui était presque un exploit quand on considérait l'état d'esprit qu'elle avait en entrant. Ce rendez-vous serait peut-être moins horrible que prévu. Elle appréciait le discernement du russe, au moins elle n'aurait plus besoin de faire semblant d'être incroyablement heureuse de l’accueillir. Bon après, si c'est comme de ça que j'ai l'air quand je suis super heureuse, il vaut mieux pas me voir quand je suis en colère.
Et puis, s'il n'avait qu'une question, au moins ça serait vite plié.

- J'ai entendu parler des "maisons" de Poudlard, j'aimerais savoir ce qu'elles sont. C'est que nous n'en avons pas à Dumstrang, du coup ça m'intrigue.

Assis de cette façon dans sa chaise, il n'avait plus grand chose de la prestance royale dont il semblait doté quand elle était arrivée. Plus détendue, elle décida d'enlever sa veste pour être à l'aise elle aussi. Elle espérait juste qu'il n'était pas du genre à raconter à son père que la fille Hilswood n'avait aucune tenue. Elle décida de lui faire confiance sur ce point ; Izsa pouvait se vanter de se tromper rarement quand elle jugeait les gens.

- Il y a quatre Maisons à Poudlard : Serpentard, Gryffondor, Serdaigle et Pousfouffle. Quand on arrive pour la première fois à l'école, on est répartie dans l'une d'entre elle. On prétend que ça créer de la "saine compétition", mais si tu veux mon avis ça sert juste à mettre de la distance entre les élèves, et c'est vraiment malvenue. Elle hésita un instant, puis décida d'ajouter des précisions. De cette façon, elle lui ferait un rapport non biaisé des différentes Maisons, ce qui ne serait pas forcement le cas si une autre personne lui expliquait. On se retrouve à Serpentard si on est rusé et ambitieux. Après, pour Gryffondor, la qualité la plus demandée est le courage. Les Serdaigle sont généralement travailleurs et curieux. Et les Poufsouffle sont loyaux et honnêtes. Elle fit une courte pause avant de reprendre. Moi, je suis à Serpentard. C'était la Maison d'à peu près tous les Mangemorts, et de Lord Voldemort en personne, mais ne va pas croire que ceux qui y sont sont tous des psychopathes en puissance. Il y a de nombreux préjugés sur les différentes maisons, et c'est ce qui divise le plus les élèves. Si tu tombe à Serpentard, tu aura du mal à gagner la confiance des autres élèves. Si tu es à Poufsouffle, on te prendra pour un bisounours stupide, Serdaigle pour un intello et Gryffondor pour un irresponsable.

Elle s'arrêta un instant. Elle avait très envie de dire le fond de sa pensée, celle qui traversait actuellement son esprit, mais elle était à peu près sûre que sa famille lui en voudrait sur 5 générations. Mais elle ne parvient pas à se retenir. "Bref, c'est la m*rde" Et voilà, j'ai officiellement brisé toutes les règles de la bienséance. Avec cette expression, elle abandonnait sa couverture de gentille fille de bonne famille. Après tout, elle parlait bien comme ça à Poudlard, alors il le serait bien assez tôt qu'elle n'était pas du genre à s'embarrasser des apparences.
Revenir en haut Aller en bas
Levine Koenig
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La terrasse

Message par : Levine Koenig, Mar 21 Oct 2014 - 1:13


- C'est la m*rde.

Il sourit, un sourire amusé, franc. Finalement, faire durer ce rendez-vous pourrait s'avérer amusant. Puis, en français, il répliqua :

- Nom de dieu de p*tain de bordel de m*rde de s*lop*rie de c*nn*rd d'enc*lé de ta mère.

Il rigola légèrement. Avant d'expliquer à la Serpentard :

- Une réplique culte d'un film Moldu que j'ai vu dans un bar, c'est une ribambelle d'insulte française. Je n'pense pas que tu iras recompter ça à tes parents pour qu'ils le recomptent à mon père. Enfin bref, oui, ça à l'air bien pourris. En fait, si je comprends bien, ça n'a que pour but de diviser les élèves. Plutôt stupide comme procédé. Et figure-toi que je connais pas mal d'histoire de Mangemort et de Serpentard pas si fou que ça, comme celle de Severus Snape qui s'est sacrifié, donc je n'ai pas de préjugé, peut-être parce qu'on ne ma pas apprit à en avoir à Dumstrang. Enfin bref, si je comprends bien, votre répartition sert à ce que l'on rentre dans le moule. Du genre toujours dans les livres si on atterrit à Serdaigle même si l'on n'aime pas lire ou faire l'idiot à Gryffondor même si on est plus rusé que Salazar Serpentard lui-même, sinon on sera forcement mal vu. Vraiment c*n comme procédé, si tu veux mon avis.

Le jeune homme s'étira avant de poursuivre :

- Izsa, enfin, si tu me permets de t'appeler par ton prénom, je te remercie pour ta réponse claire, au moins, je sais à quoi m'attendre. Et je sais aussi que si je ne veux pas que mon patriarche me massacre j'ai intérêt à atterrir à Serpentard.

En réalité, Levine se disait que ce n'était pas "la m*rde", mais bien plus que cela. Il se demanda si certains mages noires n'étaient pas sortis transformé dans une école pareille, où l'on poussait les gens à avoir des préjugés, où on les poussait à haïr.

- Ouais, c'est vraiment la m*rde. En fait votre école est restée à l'âge de pierre et on essaie de faire en sorte que les sorciers n'évolue pas avec leur préjugé à la c*n. Super. Faut pas s'étonner qui est des mages noires qui veulent tout cramer ou tuer les moldus et née-de-moldus pour d'obscures raisons, après.
Revenir en haut Aller en bas
Izsa Hilswood
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La terrasse

Message par : Izsa Hilswood, Mar 21 Oct 2014 - 15:14


Sa vulgarité ne sembla pas choquer Levine. Il avait l'air plutôt amusé lorsqu'il répondit une phrase étrange, dans une langue inconnue. Izsa l'observa sans comprendre. Ça doit être du russe. Elle n'avait aucune oreille pour les langues étrangères. Parfaois même elle ne parvenait pas à comprendre l'anglais lorsque l'accent de son interlocuteur était trop prononcé. Le russe fini par expliquer

- Une réplique culte d'un film Moldu que j'ai vu dans un bar, c'est une ribambelle d'insulte française. Je n'pense pas que tu iras recompter ça à tes parents pour qu'ils le recomptent à mon père. Enfin bref, oui, ça à l'air bien pourris. En fait, si je comprends bien, ça n'a que pour but de diviser les élèves. Plutôt stupide comme procédé. Et figure-toi que je connais pas mal d'histoire de Mangemort et de Serpentard pas si fou que ça, comme celle de Severus Snape qui s'est sacrifié, donc je n'ai pas de préjugé, peut-être parce qu'on ne ma pas apprit à en avoir à Dumstrang. Enfin bref, si je comprends bien, votre répartition sert à ce que l'on rentre dans le moule. Du genre toujours dans les livres si on atterrit à Serdaigle même si l'on n'aime pas lire ou faire l'idiot à Gryffondor même si on est plus rusé que Salazar Serpentard lui-même, sinon on sera forcement mal vu. Vraiment c*n comme procédé, si tu veux mon avis.

Du français, donc, pas du russe. Enfin, de point de vu d'Izsa, cela ne changeait pas grand chose. Son vocabulaire dans la langue de Voltaire se résumait à "Bonjour", "Voilà", et "Bon appétit".
Levine semblait ne pas être totalement étranger à l'Histoire de la grande guerre contre Voldemort. Cela était peu étonnant, pourtant il en savait beaucoup plus que certains anglais. De plus, il réfléchissait avec sa tête, et ça Izsa l'appréciait. Ils arriveraient peut-être à s'entendre.

- Izsa, enfin, si tu me permets de t'appeler par ton prénom,
elle hocha la tête pour exprimer son consentement, je te remercie pour ta réponse claire, au moins, je sais à quoi m'attendre. Et je sais aussi que si je ne veux pas que mon patriarche me massacre j'ai intérêt à atterrir à Serpentard.

Évidemment. Salazar Serpentard se targuait de n'accepter que des sang-Pur dans sa Maison, il était de ce fait normal que le patriarche Koenig souhaite y voir sa lignée. Elle préférait ne pas savoir ce qui adviendrait de Levine s'il atterrissait à Poufsouffle. Mais vu ce qu'elle pensait connaître sur le jeune homme depuis les quelques minutes qu'ils parlaient, il était assez probable qu'il se retrouve bien chez les serpents. Ce qui serait plutôt sympathique, comme ça ils auraient l'occasion de se voir assez souvent et ainsi faire plus ample connaissance sans l'influence de leur famille respective.

- Ouais, c'est vraiment la m*rde. En fait votre école est restée à l'âge de pierre et on essaie de faire en sorte que les sorciers n'évoluent pas avec leurs préjugés à la c*n. Super. Faut pas s'étonner qu'il y ait des mages noires qui veulent tout cramer ou tuer les moldus et née-de-moldus pour d'obscures raisons, après.

Elle ne pouvait être plus d'accord. Toutes ses querelles entre maisons étaient plus que désuètes. Elle-même avait de très bons amis dans toutes les maisons, et heureusement quand on voyait les cas qu'ils pouvaient se trimballer à Serpentard. Le nombre de pro Sang-Pur étaient affligeant, elle en avait d'ailleurs souffert durant ces premières années, avec son frère Cracmol. Et l'ordre des Mangemorts existait encore. Si ça c'est pas la preuve que ce système est moisi !

- C'est vraiment n'importe quoi, confirma-t-elle. Pour moi, le pire c'est qu'on nous fait croire que les moldus sont des attardés. La magie n'évolue pas beaucoup en ce moment, contrairement à la science. On pourrait créer des nouveaux concepts incroyables si on cherchait à s'intéresser à la biologie, la chimie ou d'autres matières "moldues." Elle mima les guillemets avec ces doigts. Mais non, en cours on nous fait croire qu'ils en sont toujours à croiser des pommiers en y greffant une branche. C'est n'importe quoi.

Elle ne s'attendait pas à partir sur un tel débat avec un gars qu'elle venait à peine de rencontrer, mais la discussion s'annonçait au moins intéressante. Il n'était pas buter, contrairement à de nombreux Sang-Pur, ce qui était franchement étonnant. Comment avait-il fait pour avoir un tel état d'esprit malgré son éducation ? Elle était un peu admirative. Elle aussi était très ouverte d'esprit, mais cela était plutôt normal quand on considérait sa famille. Par contre, un noble petit ruskov de Durmstrang aurait sans doute été sympathisant des Mangemorts. Ce n'était pas le cas, et c'était tout à son honneur.
Revenir en haut Aller en bas
Levine Koenig
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La terrasse

Message par : Levine Koenig, Mer 22 Oct 2014 - 14:38


- C'est vraiment n'importe quoi. Pour moi, le pire c'est qu'on nous fait croire que les moldus sont des attardés. La magie n'évolue pas beaucoup en ce moment, contrairement à la science. On pourrait créer des nouveaux concepts incroyables si on cherchait à s'intéresser à la biologie, la chimie ou d'autres matières "moldues." Mais non, en cours on nous fait croire qu'ils en sont toujours à croiser des pommiers en y greffant une branche. C'est n'importe quoi.

Levine hocha la tête. Il était tout à fait d'accord avec la demoiselle. Il avait fait un tour, sans l'accord de son père, dans le monde Moldu, déjà, et il avait été impressionné. Leur machine à aller vite ne pouvait pas voler, serte, mais il pouvait ainsi se déplacer rapidement, il avait inventer ce qu'il avait appris être nommé un ascenseur. Et plein d'autre petite chose du même genre. C'était impressionnant comme les sorciers étaient restés au temps du moyen âge alors que les Moldus, eux, avaient considérablement évolué. La preuve, il s'était fabriqué des sortes de baguettes magiques pour faire la guerre, avait inventé le train, ou le bus, que les sorciers avaient copié avec le magicobus ou le Poudlard-express.

Le russe s'installa encore plus confortablement, s'accoudant au dossier de sa chaise avec son bras, gauche, sa main pendante, l'on pouvait voir sa chevalière. Il n'avait même pas pensé à l'enlever. Dessus, se trouvait les armoiries des Koenig, un serpent enroulé autour du coup d'un lion, sans pour autant l'étranger, les deux bêtes regardant dans la même direction. Bien sûr, il fallait avoir de très bon yeux pour voir les détails. Quand il fut installé, il répondit d'une voix posée, calme.

- En effet, mon père aussi me disait que les Moldus sont tous des attardés. Mais il n'est jamais allé voir de lui-même le monde Moldu, ou alors il n'y reste pas, vu qu'il se sent bien trop supérieur à eux pour s'y intéresser. J'y suis déjà allé, une fois, je peux te dire que c'est impressionnant. Ils ont inventé des sortes de carrosses tirés tout seul qui font un bruit de tous les détraqueurs pour se déplacer, et cette espèce de carrosse va très, très vite. Il ont inventé ce qu'ils appellent l'ascenseur, que les sorciers ont copié dans tous les Ministères. Les trains aussi, c'est les Moldus qui l'ont inventé, comme le bus. Le magicobus n'aurait jamais vu le jour sans les Moldus.

Levine soupira. Avant de penser à un truc.. Une idée loufoque qu'il avait eu en quatrième année, à Dumstrang.

- Les sorciers sont, pour la plupart, de bons petits moutons, dit-il très sérieusement. J'ai déjà eu envie de m'en servir.

Levine eut un sourire, amusé, avant de poursuivre en baissant légèrement la voix, pour que seul la jeune femme ne l'entende.

- Il faudrait faire croire à toutes la population sorcière que les née-de-moldu ont en réalité des ancêtres sorciers... Des cracmols. Serte, les cracmol ne sont pas aimés par les pro sang-pur, mais au moins, une certaine majorité de sorcier arrêtera de penser que les née-de-moldus n'ont pas la place dans le monde des sorciers. Et oui, ce serait leur mentir ouvertement, quoi que, pas tellement, je pense, au vu des nombreux cracmols qui sont partis vivre dans le monde moldu pour fuir les sorciers. Donc ça pourrait être plausible, même si je n'y crois pas, mais ce n'est pas ça l'important.

Il fit une légère pause, souriant.

- L'important, ce serait que les née-de-moldu ne serait plus autant discriminé que de nos jours.
Revenir en haut Aller en bas
Izsa Hilswood
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La terrasse

Message par : Izsa Hilswood, Sam 25 Oct 2014 - 23:38


Les deux jeunes gens avaient décidé faire tomber les masques. Il ne s'agissait plus d'une rencontre entre deux héritiers de familles influentes, mais une simple discussion entre adolescents. Et, à vrai dire, c'était beaucoup plus agréable comme ça. De plus, Izsa était intarissable sur le sujet du monde moldu, et elle était heureuse de constater que Levine partageait les mêmes idées qu'elle.

- En effet, mon père aussi me disait que les Moldus sont tous des attardés. Mais il n'est jamais allé voir de lui-même le monde Moldu, ou alors il n'y reste pas, vu qu'il se sent bien trop supérieur à eux pour s'y intéresser. J'y suis déjà allé, une fois, je peux te dire que c'est impressionnant. Ils ont inventé des sortes de carrosses tirés tout seul qui font un bruit de tous les détraqueurs pour se déplacer, et cette espèce de carrosse va très, très vite. Il ont inventé ce qu'ils appellent l'ascenseur, que les sorciers ont copié dans tous les Ministères. Les trains aussi, c'est les Moldus qui l'ont inventé, comme le bus. Le magicobus n'aurait jamais vu le jour sans les Moldus.


Pas très étonnant que le patriarche Koenig méprisait les moldus. L'idéologie des grandes familles Sang-Pur ne changeait pas, peu importait le pays dans lequel elles étaient.

Cependant, cela amusait la façon dont Levine décrivait le monde moldu. Et puis, il semblait croire qu'il lui apprenait quelque chose en luis parlant de ces "carrosses tirés tout seuls". Pour Izsa, le mode moldu était son quotidien, quand elle n'était pas à Poudlard, aussi elle regardait avec un peu d'affection condescendante ce petit sorcier sans aucune expérience en matière de technologie moldue.

Après un soupir, Levine reprit :

- Les sorciers sont, pour la plupart, de bons petits moutons. J'ai déjà eu envie de m'en servir.

Izsa haussa un sourcil. Elle ne voyait pas du tout où il voulait en venir. Il poursuivit, plus bas, un sourire amusé sur les lèvres.

- Il faudrait faire croire à toutes la population sorcière que les née-de-moldu ont en réalité des ancêtres sorciers... Des cracmols. Serte, les cracmol ne sont pas aimés par les pro sang-pur, mais au moins, une certaine majorité de sorcier arrêtera de penser que les née-de-moldus n'ont pas la place dans le monde des sorciers. Et oui, ce serait leur mentir ouvertement, quoi que, pas tellement, je pense, au vu des nombreux cracmols qui sont partis vivre dans le monde moldu pour fuir les sorciers. Donc ça pourrait être plausible, même si je n'y crois pas, mais ce n'est pas ça l'important. L'important, ce serait que les née-de-moldu ne serait plus autant discriminé que de nos jours.


Izsa ne cilla pas, pourtant elle n'en pensait pas moins. Ce qu'il dit n'a aucun sens. Pour elle, c'était totalement irréaliste. Certes, idéaliser un peu ces aspirations ne faisait pas de mal, mais parfois il fallait se montrer pragmatique. Déjà, il était impossible de faire gober une telle chose à toutes les communautés sorcières du monde, ce qui risquait de ne pas être aisé après des siècles et des siècles d'une idéologie bien ancrée dans la tête des gens. Ensuite, même si cela marchait, en réalité cela risquait d'aggraver le séparation entre les moldus et les sorciers.
La brune secoua la tête et répondit :

- Ce n'est vraiment pas une solution. Le problème, ce n'est pas que ce soit un mensonge, après tout elle passait son temps à mentir à ses parents, non, le problème c'est que ça pourrait même empirer la situation. Ce qui est bien avec les nés-moldus, les authentiques né-moldu je veux dire, ceux dont la famille ne possède pas un gramme de sang sorcier, c'est qu'ils prouvent que la magie n'est pas réservée à une élite bien définie. Ils prouvent que potentiellement, tout le monde peut-être sorcier et que ce n'est pas quelque chose de prédéfini à l'avance. Il faut abolir la distance qui nous sépare des moldus, plutôt que de faire croire que les moldus sont tous incapables de magie.

Les yeux d'Izsa se perdirent dans le vide, fixant son interlocuteur sans le voir, comme lorsqu'elle réfléchissait intensément à une idée, sans vouloir être dérangée. Le monde extérieur disparaissait alors qu'elle rassemblait ses pensées une à une.

- Le problème, c'est notre éducation, finit-elle par dire. Que ça soit dans nos familles mais surtout à Poudlard. Au château et à Pré-au-Lard, on est constamment entourés de sorcier, et tout est fait par magie. Et en plus, nous n'avons presque aucune notion sur la littérature, la science ou la technologie, parce que trop "moldues" au goût des responsables. On nous forme à ne comprendre que la magie, nous sommes donc totalement démunis dans le monde moldu, qui à un fonctionnement très différent. Certes il y a l'étude des moldus, Izsa renifla avec mépris, mais c'est franchement pitoyable. Etudier les moldus ? Sérieusement ? C'est les sorciers les attardés, pas les moldus. Eux, ils ne savent pas qu'on existe, alors c'est normal qu'ils ne comprennent pas la magie. Mais nous, on sait qu'ils existent et pourtant on fat de notre mieux pour ne pas les comprendre ! C'est pitoyable.

Elle faisait beaucoup de généralité, et elle savait bien que ce qu'elle venait de dire ne s'appliquait pas à tout les sorciers, à commencer par moi, mais il ne fallait pas se voiler la face, la grande majorité des sorciers étaient tel qu'elle les avaient décrit.
Revenir en haut Aller en bas
Levine Koenig
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La terrasse

Message par : Levine Koenig, Dim 26 Oct 2014 - 10:57


La jeune femme était arrivée à détruire toutes les hypothèses du russe en quelques secondes. C'était assez impressionnant, et à bien y réfléchir, c'était vrai. Son idée n'était pas foncièrement mauvaise, mais le résultat pouvait être tout aussi bon que mauvais pour les née-de-moldu. Sans compter que les Moldus allaient encore plus être dénigré. Non, il balança son idée dans un recoin de sa tête, avant de prendre de nouveau la parole.

- Je n'avais pas vu ça sous cet angle, tu as tout à fait raison... Enfin, bref. Pour ce qui est d'étudier les Moldus, je peux le comprendre, mais si on voulait vraiment les étudier, on demanderait à un cracmol qui a vécu dans leur monde pendant des années d'enseigner, voir même à un moldu qui à connaissance de notre monde. A ce moment-là, oui, nous pourrions vraiment en apprendre plus sur eux.

Levine se tut quelque seconde, l'idée de faire tomber les barrières entre le monde magique et moldu n'était pas une mauvaise idée théoriquement, mais dans la pratique, quand les moldus avaient eu connaissance de leur monde, cela avait été une catastrophe pour eux. Ils avaient été traqué, tué. Et puis les Moldu c'était même entre-tué entre eux en pensant que l'un était des sorciers...

- L'idée des sorciers se rapprochant des Moldus est bonne. Toutefois, il faudrait en réalité que les sorciers partent vivre avec les Moldus, sans pour autant leur révéler leur existence. Le problème, c'est que la magie fait peur au Moldu, ça c'est déjà vu dans l'histoire, et même s'ils ont évolué, bien plus que nous, soit disant passant, on ne peut pas prévoir leur réaction. Nous pourrions très bien vivre en harmonie, comme il pourrait très bien vouloir nous exterminer, comme par le passé. Enfaîte, je parle surtout des croyants Moldus, qui pensaient par leur passé que les sorciers étaient des démons de leur diable, ou je ne sais quelle autre connerie du même genre, et on ne peut pas savoir s'ils ne penseraient pas même chose. Par contre, oui, il faudrait que les sorciers arrêtent de ne vivre qu'avec l'aide de la magie, qu'il apprenne à vivre avec les Moldus, à utiliser leur technologie. Ce serait un très grand progrès pour notre communauté.

Il fit une autre courte pause, réfléchissant toujours. Il aurait aimé que sa famille prenne le temps, juste une fois, de regarder les Moldus, leur façon de vivre. Il aurait aimé qu'ils comprennent qu'il était tout aussi des êtres humains qu'eux.

- Le problème reste le même, c'est les nos familles, les familles de sang-pur, celles qui sont très influentes, qui gouverne le monde magique. Tant que ça ne changera pas, on ne verra pas de progrès.
Revenir en haut Aller en bas
Izsa Hilswood
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La terrasse

Message par : Izsa Hilswood, Dim 2 Nov 2014 - 17:16


- Je n'avais pas vu ça sous cet angle, tu as tout à fait raison... Enfin, bref. Pour ce qui est d'étudier les Moldus, je peux le comprendre, mais si on voulait vraiment les étudier, on demanderait à un cracmol qui a vécu dans leur monde pendant des années d'enseigner, voir même à un moldu qui à connaissance de notre monde. A ce moment-là, oui, nous pourrions vraiment en apprendre plus sur eux.

Izsa hocha la tête. Il n'avait pas tort, un vrai connaisseur du monde moldu ne serait pas de trop à Poudlard. Et ça serait un premier pas vers la réunification des deux mondes. Enfin, quoiqu'il en soit elle trouvait toujours cette option stupide et rabaissante.

- L'idée des sorciers se rapprochant des Moldus est bonne. Toutefois, il faudrait en réalité que les sorciers partent vivre avec les Moldus, sans pour autant leur révéler leur existence. Le problème, c'est que la magie fait peur au Moldu, ça c'est déjà vu dans l'histoire, et même s'ils ont évolué, bien plus que nous, soit disant passant, on ne peut pas prévoir leur réaction. Nous pourrions très bien vivre en harmonie, comme il pourrait très bien vouloir nous exterminer, comme par le passé. En fait, je parle surtout des croyants Moldus, qui pensaient par leur passé que les sorciers étaient des démons de leur diable, ou je ne sais quelle autre connerie du même genre, et on ne peut pas savoir s'ils ne penseraient pas même chose. Par contre, oui, il faudrait que les sorciers arrêtent de ne vivre qu'avec l'aide de la magie, qu'il apprenne à vivre avec les Moldus, à utiliser leur technologie. Ce serait un très grand progrès pour notre communauté.

Elle resta coite, se réservant de donner son avis. Elle préféra attendre qu'il est totalement terminer de parler.

- Le problème reste le même, c'est les nos familles, les familles de sang-pur, celles qui sont très influentes, qui gouverne le monde magique. Tant que ça ne changera pas, on ne verra pas de progrès.

Là, il avait totalement raison. C'est d'ailleurs à cause de ses hautes familles de Sang-Pur que Voldemort avait pu réussir à monter au pouvoir durant la fin de années 90. On avait beau citer Petrus le gentil Poufsouffle Né-Moldu qui dirigeait le Ministère, il n'en restait pas moins que c'étaient les Sangs-Purs qui se partageaient les rôles les plus influents. Il n'y avait pas de quoi être fiers de vivre dans un monde dirigé par de tels sorciers intolérants.

Izsa se décida donc à lui faire part de ses constatations, tous ce dont elle avait pu avoir idées durant sa vie de Sang-Mélée, à la limite entre le monde Moldu et le monde Sorcier.

- Effectivement, nos dirigeants ne nous facilitent pas vraiment la tâche. Mais je reste persuadée qu'on pourrait finir par dévoiler l'existence de la Magie aux moldus sans pour autant déclencher une troisième guerre mondiale. Et puis, après tout, il y a tout de même déjà des centaines d'entre eux qui connaissent notre existence sans que cela pose le moindre problème. Déjà, il y a évidemment les Cracmole, mais il y a également beaucoup de sorciers qui ont révélés leur nature à leurs proches. Alors d'accord, des fois cette révélation n'est pas très bien prise, mais généralement ils nous acceptent tels que nous sommes.

Dans la famille d'Izsa, il y avait pas mal de moldu, et une partie connaissait leur secret. Et cela était assez facile à vivre, ainsi ils n'avaient pas besoin de se cacher aux réunions de familles.

- On peut commencer par révéler notre identités aux quelques moldus en qui nous avons confiance, qui ne répandront pas cette nouvelle partout. On pourrait aussi établir des ponts entre les institutions et les métiers des différents mondes. Par exemple, entre St-Mangouste et des hôpitaux moldus, ils pourraient échanger des dizaines et des dizaines d'information qui permettraient de sauver un nombre considérable de personnes, moldues comme sorciers.

La jeune fille était intimement persuadée que l’abrogation du Secret Magique International ne pourrait être que bénéfique. Vivre en harmonie permettrait un progrès considérable, plutôt que d'évoluer séparemment.
Revenir en haut Aller en bas
Levine Koenig
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La terrasse

Message par : Levine Koenig, Lun 3 Nov 2014 - 14:12


- Effectivement, nos dirigeants ne nous facilitent pas vraiment la tâche. Mais je reste persuadée qu'on pourrait finir par dévoiler l'existence de la Magie aux Moldus sans pour autant déclencher une troisième guerre mondiale. Et puis, après tout, il y a tout de même déjà des centaines d'entre eux qui connaissent notre existence sans que cela pose le moindre problème. Déjà, il y a évidemment les Cracmole, mais il y a également beaucoup de sorciers qui ont révélés leur nature à leurs proches. Alors d'accord, des fois cette révélation n'est pas très bien prise, mais généralement ils nous acceptent tels que nous sommes.

Levine aurait bien aimé répondre qu'il n'était pas d'accord... Enfin, pas totalement. Le fait que des centaines de Moldus connaissent l'existence de la magie, c'était une chose, mais des millions... C'était risqué, très risqué. C'était d'ailleurs pour ça que le code du secret avait été mis en place. Pour se protéger. Enfin, de toute façon, il décida de laisser la jeune femme continuer.

- On peut commencer par révéler notre identités aux quelques Moldus en qui nous avons confiance, qui ne répandront pas cette nouvelle partout. On pourrait aussi établir des ponts entre les institutions et les métiers des différents mondes. Par exemple, entre St-Mangouste et des hôpitaux Moldus, ils pourraient échanger des dizaines et des dizaines d'information qui permettraient de sauver un nombre considérable de personnes, Moldues comme sorciers.

Pour les institutions, oui, cela pouvait s'avérer intéressant. Pour le reste, par contre... Levine avait l'impression que la jeune femme ne se rendait pas compte que les sorciers ne disait la vérité qu'aux Moldus en qui il avait confiance. Ce qu'elle disait, c'est ce qui se passait déjà. Enfin, il était tout de même d'accord que, si les Moldus ne décidaient pas de les exterminer, révéler l'existence de la magie serait en partie une bonne chose. Après quelques secondes de silence, il reprit la parole.

- Tu dis que nous pouvons commencer par révéler notre identité aux quelques moldus en qui nous avons confiance, c'est ce que nous faisons. Enfin, disons que nous le faisons avec les Moldus en qui nous avons confiance, et également avec ce dont nous n'avons pas le choix. Un exemple simple, le Ministre de la Magie anglophone dévoile l'existence du monde Magique au Premier Ministre en fonction. Le problème, c'est qu'imagine que nous décidions de nous révéler, pour commencer, il faudrait "préparer le terrain", et pour ce faire, qu'une personne explique petit à petit notre monde... Le problème, c'est que les Moldus n'y croirons pas, faute de preuve, et, le jour où ils auront leurs preuves, soit ils vont l'accepter, soit ils vont prendre peur. Je ne dis pas qu'une majorité prendra forcement peur, mais il y aura forcement deux "camps" qui se formera, et on risquera justement la guerre dont tu parles. Pas forcement une guerre mondiale, mais il pourrait y avoir ce que les Moldus appellent des manifestations, par exemple. Des guerres civiles. Il ne faut pas oublier que la Magie attire la convoitise, même des sorciers, alors des Moldus qui n'en ont pas, je préfère ne pas savoir. Ensuite, les expériences. Comme tu l'as si bien fait remarquer, et je suis d'accord, les Moldus sont bien plus évolué que nous, et ils voudront sans doute comprendre d'où nous viens nos pouvoir... Il y a de multiples raisons qui poussent les sorciers à ne pas vouloir se révéler, et même si je suis en partie d'accord avec toi, je peux les comprendre. Le problème, en réalité, c'est également l'histoire. L'histoire nous démontre que les Moldus ont pris peur, et les Sorciers ne ce rappel que de ça.

Levine s'enferma dans ses pensées, seulement quelques secondes. Le temps de réfléchir à une chose qui venait de lui sauter aux yeux. Une chose absurde, mais qui ne pouvait être que réelle.

- En réalité, les sorciers ont peur des Moldus, ou du moins une majorité d'entre nous. Je pense que c'est pour ça qu'une telle idée n'a jamais été mise en oeuvre depuis la création du code du secret.

Pourquoi ne jamais avoir retenté une approche à la réunification des deux mondes, sinon ? Levine ne voyait pas d'autre possibilité. Les Moldus pourrait prendre peur en apprenant leur existence, mais les sorciers, eux connaissait déjà la leur, et ils auraient très bien pu retenter l'expérience.
Revenir en haut Aller en bas
Izsa Hilswood
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La terrasse

Message par : Izsa Hilswood, Sam 15 Nov 2014 - 21:14


Après la longue tirade de Levine, Izsa hocha la tête d'un air pensif. Il était loin d'avoir tort, même si elle ne partageait toutes les idées du russe, il marquaient certains points. C'était bien la peur qui avait poussé les sorciers à cacher leur monde, avec le Code International du Secret Magique, et cette même peur qui les empêchait de l'abolir. Il n'y avait qu'à lire la Gazette du Sorcier pour 'en rendre compte.

- Les êtres humains ont peur de ce qu'ils ne connaissent pas, ça a toujours été le cas. Et cela vaut pour les sorciers comme pour les moldus. Forcement, il y aura des tensions, mais ce n'est pas en nous cachant que nous feront avancer les choses.

Izsa commençait à avoir des fourmilles dans les jambes, elle était rester assise bien plus de temps qu'elle pensait au début. Il fallait dire que cette rencontre n'avait rien eu à voir avec l'idée qu'elle s'était faite en arrivant. Elle espérait sincèrement qu'ils auraient l'occasion de se croiser de nouveau, au château.

- Ça te dirait de faire un tour ? Je peux te faire visiter Pré-au-Lard si tu veux.

Elle commença à se lever, et jeta un coup d'oeil rapide à sa montre. Déjà cette heure-ci ? Elle ne pensais pas avoir parlé si longtemps.

- A m*rde, désolée, je dois rentrer en fait.

Elle enfila sa veste et dit d'une voix enjouée : "On se reverra à Poudlard !" Peut-être finirait-il à Serpentard, comme elle, et cela plairait à son padre. Cela ferait un type cool de plus dans sa maison, et ce n'était pas plus mal.



Je te laisse clore le RP du coup Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: La terrasse

Message par : Contenu sponsorisé, Aujourd'hui à 9:02


Revenir en haut Aller en bas
Page 6 sur 22

 La terrasse

Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 14 ... 22  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: Les Trois Balais-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.