AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: Les Trois Balais
Page 1 sur 12
L'arrière salle (Lieu sans oreilles indiscrètes !)
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10, 11, 12  Suivant
Louna Blake
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Animagus : Chat noir


L'arrière salle (Lieu sans oreilles indiscrètes !)

Message par : Louna Blake, Jeu 30 Jan - 18:49





L'arrière salle à été crée après avoir remarqué que certaines personnes préféraient partir dans un coin plus tranquille pour parler de leur linge sale que rester dans leur cher refuge chaleureux et convivial. Peu être un peu trop a leurs goûts alors, des oreilles indiscrètes traînant souvent dans les parages. Seulement, ce temps est révolu ! Se constituant de plusieurs petits blocs d'une table entourée de banquettes aux formes arrondies, l'arrière salle est LE lieu ou aller si vous souhaitez que personne n'écoute vos conversations secrètes. Mais ce n'est pas seulement cette configuration singulière des lieux qui permet d'affirmer cela ! En effet, une sécurité de plus est instaurée, car chez nous, le client est roi. Chaque "bloc" est insonorisé, pour garantir la discrétion la plus totale à nos consommateurs les plus secrets.



Dernière édition par Louna Blake le Mar 25 Mar - 9:20, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Akize T. Xiraz
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Animagus : Python royal


Re: L'arrière salle (Lieu sans oreilles indiscrètes !)

Message par : Akize T. Xiraz, Ven 31 Jan - 18:43



Un long moment

-------------------------------------------------

J'acquiesçai la réponse d'un homme. Il m'énervait depuis quelques minutes, à me poser des questions sur ma vie. À quoi ça lui servait ? Il ne me semblait pas journaliste ou un métier similaire à celui-ci. Je n'avais même pas entendu sa question, donc que la réponse sois positive ou négative m'importait peu. Je m'en fichais réellement de sa vie, donc pourquoi il est venu m'embêter alors que j'étais occupé ?

Oui, occupé, pour une fois. Louna m'avait inviter à tester un nouveau Cocktail pour les Trois Balais. Un Cocktail qui avait l'air d'être assez dangereux, mais tant pis. Il faut se sacrifier pour tenir un bar. Surtout celui des Trois Balais que Mike m'a fièrement donné. Il s'était lui aussi sûrement sacrifié pour les Trois Balais, et je ne voulais pas le décevoir de son geste. Surtout que d'après ses dires, il ne regrettera jamais son acte et qu'il me faisait entièrement confiance, et ça me donnais envie de ne pas le décevoir !

Alors que j'étais en train de me souvenir de ce moment, l'homme n'arrêta pas de me parler. Je partis donc en vitesse, il m'énerva tellement. J'étais près des Trois Balais alors il ne me fallut que quelques minutes avant d'entrer dans cet établissement. Louna n'étais pas arrivée. Je me dirigea vers l'arrière sale. Je déposa mon manteau sur une chaise et je patienta en attendant Louna. Je me demandais lequel Cocktail elle nous avais préparée, elle était tellement folle par moment !
Revenir en haut Aller en bas
Louna Blake
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Animagus : Chat noir


Re: L'arrière salle (Lieu sans oreilles indiscrètes !)

Message par : Louna Blake, Dim 2 Fév - 22:54


Rp Akize



Mouhaha, cette fois-ci, Louna avait conçue THE cocktail  ! Cela faisait plusieurs jours, voir même 2 bonnes semaines qu'elle y travaillait en secret pour faire de son chef d'oeuvre, quelque chose de vraiment extraordinaire... Mais pour l'instant, elle devait finir son service avant de pouvoir aller dans l’arrière salle, ou la brune allait présenter à Akize son nouveau cocktail alcoolisé de la mort qui tue, et plus particulièrement le tester. Ho non, c'était pas du tout risqué, enfin un tout petit peu, mais généralement ses boissons était sans danger, le seul risque étant que ça ne marche pas. Servant un dernier clients, la gérante se dirigea enfin vers son arrière salle chérie, vide pour l'occasion. Malheureusement pour elle, le destin en avait décidé autrement puisque deux jeunes gens l'interpellèrent, commandant un Trois Balais. Le truc bien long, comme si elle en avait le temps quoi ! Deux ou trois sourires plus tard, la jeune femme était de retour dans la cuisine, en train de ronchonner toute seule comme une âme désespérée. Ouai enfin pas tant que ça quand même.

Expédiant vite sa commande, elle repartit vite fait bien fait dans la pièce du fond, ingrédients à cocktail en main. Le petit box du fond était l'endroit rêvée pour la jeune femme, et c'est bien évidemment celui-ci qu'elle choisi pour quartier général, posant les bocaux et bouteilles sur la petite table ronde. Décidant de ne pas attendre Mr.Proprio pour commencer, Louna composa le cocktail, prenant bien soin de suivre son petit carnet de note, il valait mieux ne pas faire d'erreur. Ce serait quand même bête de se retrouver avec un effet indésirable sur ce genre de truc. Quand ce fut fait, la Serdaigle s'assit sur une des banquettes, attendant son patron d'un air impatient. Pour l'occasion, la jeune femme s'était habillé de la même couleur que son nouveau cocktail, à savoir un vert profond, collant magnifiquement avec le reste de la pièce. La petite robe verte scintillait comme de la soie, peu être d'ailleurs en était-ce est était gonflée par du tulle noir. Ses yeux ressortissait grâce à cela, et ses cheveux tombant en cascade noirs de jais ajoutait un éclat mystérieux au tout, son collier ras de cou et ses petites ballerines, la rendant toutefois à ce qu'elle était, un espèce de croisement en un la beauté d'un elfe et la malice d'un lutin. Enfin, le "bisounours grognon" arrivait, et la brune sautait limite au plafond, heureuse comme tout.

- Bijour bijour Mr.Proprio ! Je t'ai fait venir ici pour...

Se tenant devant son "oeuvre", Louna faisait durer le suspense avec une imitation, assez pourrie faut-il le dire, de roulement de tambour. Ceci dura un petit moment, mais lorsqu'elle en eue enfin assez, la gérante se poussa pour faire apparaître deux verre a cocktail rempli d'un miroitant nectar vert profond à stries dorés. D'accord c'était pas super impressionnant, mais c'était une boisson, fallait pas s'attendre à un magyar à pointes qui danse la samba.... Prenant les verres, elle en tendit un à Akize, un sourire en coin se dessinant sur ses lèvres. Puis pour s'expliquer, comme le bisounours grognon n'avait pas l'air étonné plus que ça, elle expliqua avec la voix de quelqu'un qui parle à un vieux sourd et muet :

- Ce cocktail... N'est pas juste vert. Il possède quelque chose de beaucoup plus important ! Un petit ingrédient magique qui libéreras rapidement et pour un instant plus ou moins long des inhibitions que l'on as.. Faisant ressortir nos cotés les plus enfouis ! On teste ça ?

Louna n'attendait qu'un feu vert de son patron pour tester sa nouvelle trouvaille. La jeune femme avait fait en sorte qu'on se souviennes de l'expérience vécue pour que ce soit encore plus marrant. Du coup, elle avait hâte de rencontrer son "autre coté", de voir comment elle aurait put être...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: L'arrière salle (Lieu sans oreilles indiscrètes !)

Message par : Invité, Lun 17 Fév - 3:31




Une table pour une personne...

(avec Ethanou )

Novembre apportait son lot de grisaille et de froidure, promesse d'un hiver Sibérien. C'est emmitouflée dans sa cape en laine épaisse que Violaine achevait de refaire son stock de parchemin. D'ordinaire, elle prévoyait toujours le moment où elle allait être à court de feuillet, c'était bien la première fois que ça lui arrivait en quatre ans de scolarité ! C'était à croire qu'elle soit devenue aussi studieuse que sa sœur, épuisant ses réserves jusqu'à la dernière fibre.
Profitant d'une après-midi de libre, elle s'était jetée sur le premier carrosse qui la mènerait à Pré-au-Lard. Bien plus proche que le chemin de Traverse pour ces situations d'urgence.

La capuche sur le nez pour se protéger du vent, elle avait déambulé dans la petite rue piétonne, promenant son regard sur les vitrines avoisinantes. Rapidement, elle localisa la papeterie et y fit son affaire. Elle ressortit peu de temps après, une pile de rouleaux vierges sous le bras, en échange des quelques piécettes qui alourdissaient ses poches.
Quelque part dans le village, une cloche sonna les cinq heures. The Tea Time...
Profitons un peu ! Un bon chocolat ne ferait pas de mal, surtout que la préfète avait les pieds et les mains congelés. Et puis...ce n'est pas tous les jours qu'elle avait le loisir de terminer sa journée (bien remplie) en compagnie de quelque chose d'autre que de ses devoirs.
C'est déterminée que cette dernière poussa la porte des Trois Balais, dévoilant ses longs cheveux fauve à l'air libre. L'endroit était tout à fait charmant, bien que radicalement modifié depuis la dernière fois où elle y avait mis les pieds. C'était lors de sa première année, lors de son bizutage. Pour la familiariser avec sa nouvelle maison, son amie Merit l'avait initié aux joies de l'alcool, lui faisant découvrir presque tous les cocktails inscrits sur la carte. Souriant à ce souvenir, la sorcière jeta un œil en direction du comptoir où, à l'époque, elle peinait à s'asseoir. Cette fois, aucun n'était libre : c'était heure de pointe visiblement. Après une dure journée de travail, chacun aimait à se retrouver au pub, entre ami, pour partager un verre (ou deux) et commenter le dernier match des qualifications de Quidditch.

Se mettant en quête d'une table libre, Violaine aperçu une ou deux têtes connues. Comme quoi, les élèves de Poudlard étaient très concernés par leur travail. Tout comme elle, en fait. Valsant dans les allées, elle se figea soudain. La porte venait de s'ouvrir sur le préfet des Serdaigles, Ethan Wood.
Instinctivement, le rouge lui monta aux joues et elle laissa ses pieds l'emmener au hasard, comme sous l'emprise d'un Imperium. Elle percuta un siège et failli laisser tomber tout ses précieux achats. De justesse, la respiration coupée, elle continua sa promenade solitaire et s'échoua sur une table déserte, un peu en retrait. Épiant son collègue à la dérobée, elle se souvint du formidable voyage en moto qu'il lui avait offert lors de leur dernière rencontre et arrangea un peu mieux sa tenue, au cas-où. Parce que oui, elle était loin d'être détendue en sa présence, se forçant à apparaître sous son meilleur jour. Bien sûr, cela serait plus facile aujourd'hui, car cette fois elle avait tenu bon et ne s'était pas allongée de tout son long en pleurnichant sur son pied manquant....

Alors, elle fit semblant de s’intéresser au couple voisin qui se parlaient d'une voix monocorde et ennuyante. Si le Wood venait près d'elle, que pourraient-ils bien se dire, eux ?


...

Revenir en haut Aller en bas
Ethan Wood
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: L'arrière salle (Lieu sans oreilles indiscrètes !)

Message par : Ethan Wood, Lun 17 Fév - 13:41




Une table pour une personne
(Avec Vio' )

Alors que sonnait deux heures à l'horloge de la salle commune des Serdaigle, Ethan se leva de son fauteuil qu'il quitta avec tristesse. Le brun aurait bien aimé passer sa journée sur ce fauteuil à observer le feu de cheminée qui prenait peu à peu de l'ampleur. Et puis, pourquoi ne restait-il pas là ? Les flammes avaient l'air de sortir l'âtre de la cheminée et il fallait bien quelqu'un pour éteindre le feu si cela se produisait. Après tout, à Poudlard, tout était possible. Seulement, l'école de sorcellerie avait organisé une sortie à Pré-au-Lard et Ethan, ayant déjà rendu son autorisation de sortie, ne pouvait pas faire marche arrière et était obligé de s'en aller avec le petit groupe. Après tout, il ne voulait pas s'attirer les foudres de la Concierge s'il restait à traîner dans les couloirs du château. Il devait y aller.

Se dirigeant vers son dortoir, il enfila un pull en laine par-dessus son t-shirt et sortit dans la cour du château. Là, un petit groupe d'élèves de son âge était rangé et attendait le feu vert du professeur pour pouvoir partir à Pré-au-Lard. Croisant quelques-unes de ses connaissances et adressant des signes à quelques amis, il se dirigea vers le village sorcier, les mains dans les poches. Pressant le pas, le Wood laissa ses jambes le guider vers le coeur du petit bourg. Déposant son postérieur sur un banc glacé, il alluma une cigarette et patienta quelques instants. La température commençait à se refroidir dangereusement et le seul pull qu'il portait sur ses épaules ne lui suffirait bientôt plus pour le réchauffer.

D'un coup de talon, le Wood écrasa sa clope sur le sol et pénétra dans le premier bar qu'il aperçut. Le Trois Balais, un bar chaleureux qui avait recueilli un nouveau propriétaire. L'ancien, Mike Starkiller, s'était enfuie (selon certaines rumeurs) avec sa femme, Solange O'Riley et n'auraient plus refait surface. Il avait dû se passer quelque chose de terrible pour qu'ils prennent la fuite de la sorte. De toute façon, ce n'était pas ses oignons alors il n'avait pas à s'en préoccuper. Chacun a déjà assez de problèmes pour se soucier de ceux des autres.

Ethan poussa la porte de l'établissement et inspira longuement. Une délicieuse odeur de Bièreaubeurre emplissait l'air et des rires et des bruits de verre qui s'entrechoquaient retentissaient dans toute la salle. Le brun adorait ces ambiances chaleureuses qui invitent le client à pénétrer dans les lieux. Saluant d'un geste distrait le serveur, Ethan était désespérément à la recherche d'une table. Il ne voulait pas s'incruster entre deux personnes mais il ne voulait pas non plus être trop éloigné de l'animation, après tout, peut-être allait-il faire de bonnes rencontres alors mieux valait-il se trouver près des clients.

Puis, assis à une table, il aperçut Violaine Corrigan. Sa collègue préfete des rouges et or. Sa chevelure rousse attirait l'attention pour sûr mais son visage angélique faisait bien tout le travail à lui tout seul. Guidé par son coeur et rien d'autre, Ethan se dirigea vers elle. Pourvu que je ne fasse pas un geste de travers, que je ne bégaye pas.. pensa-t-il en priant intérieurement pour que tout se passe bien. Il fallait que tout se passe bien. Puis, arrivant à sa hauteur, il lui tapota l'épaule par derrière et lui offrit son plus beau sourire en prenant la parole d'une voix douce qui se voulait assurée mais qui en réalité, tremblotait quelque peu.

Salut Violaine.. Tu.. Qu'est-ce que tu fais ici ?

Oui, je suis, hélas, vraiment bête. À ton avis, qu'est-ce qu'elle fait là ? Elle doit boire un coup ! Comme tout le monde ici ! se reprocha-t-il en hochant de la tête. Puis, se glissant sur le siège en face d'elle, il reprit la parole en lui désignant la carte.

Tu veux boire quelque chose ?

Le béguin. Est-ce que c'était déjà arrivé au Wood, non pas à son souvenir. Jamais il n'avait ressenti cette sensation. Cette sensation de papillons dans le ventre, cette certitude que tu peux décrocher la Lune pour cette personne, c'était elle et rien qu'elle.


Tenue:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: L'arrière salle (Lieu sans oreilles indiscrètes !)

Message par : Invité, Jeu 20 Fév - 0:42




(avec Ethanou )

La venue d'Ethan mit tous les sens de Violaine en alerte. Car oui, le beau brun se dirigeait vers elle, avec apparemment la ferme intention de lui tenir compagnie. Rosissant d'avance, la préfète sentait son cœur s'emballer alors que ses pensées fusaient dans tous les sens. Il arrive ! Détends-toi. Que dois-je faire ? Détends-toi. Que dois-je dire ? Détends-toi.  
Un violent combat venait d'éclater dans sa tête, et malgré tous ses efforts pour retrouver la tranquillité, Violaine sentait l'affolement la gagner.  Mais d'un autre côté, elle n'avait d'autre envie que de passer du temps avec le Préfet des Serdaigles. Lorsqu'il était avec elle, elle se sentait meilleure, comme plus légère, apaisée. En un mot, elle se sentait bien. En y réfléchissant attentivement, toutes les questions superflues qu'elle se posait n’existaient que parce qu'elle souhaitait ardemment qu'il en soit de même pour lui. Alors, on peut dire qu'elle mettait tout en oeuvre pour lui plaire. C'était bien la première fois que Violaine ressentait ce genre de besoin, le besoin de plaire à quelqu'un. Non pas qu'elle n'en avait rien à faire en tant normal, mais ça lui importait peu.
Mais pas cette fois. Elle se sentait attachée au Wood, alors même qu'ils n'avaient partagé ensemble qu'une rapide promenade et quelques rondes de nuit avec les autres préfets. Une attirance contre laquelle elle ne pouvait résister et qui lui mettait les nerfs en vrac. En parlant de nerfs...

-Salut Violaine.. Tu.. Qu'est-ce que tu fais ici ?

Un peu de courage, Vio ! Ce n'est pas si terrible !
Avec un franc sourire qui cachait remarquablement sa timidité, elle le regarda prendre place en face d'elle en détaillant avidement. Vite, trouve quelque chose à dire au lieu de rester là à le contempler bêtement.Car oui, elle aurait pu rester ainsi des heures, mais ça n'aurait arrangé personne car l'aigle attendait une réponse et pour cela, se regarder dans le blanc des yeux ne faisait pas avancer la situation.

-Ah euh, salut Ethan ! Et bien j..je ne voulais pas rentrer à Poudlard tout de suite...alors je me suis dit que, enfin que ça ne serait pas désagréable de s'attarder un peu ici...

C'était la stricte vérité, mais dite de manière si confuse ! Encore un peu, et Ethan la prendrait pour une imbécile. En tout cas, l’après-midi s'annonçait tout à fait charmante, et l'était des Trois Balais n'y était pour rien.
Avec un sourire gêné elle prit la carte que son collègue lui désignait et en lui répondant par l'affirmative : Elle n'avait pas encore choisi. Prétextant une lecture attentive du dépliant, Violaine se cacha volontiers derrière, pour tenter de faire disparaître le rosissement de ses joues. Rapidement elle parcouru l'ensemble des boissons proposées et tendit la carte pour qu'il fasse son choix également.

-Je vais prendre un thé au Jasmin, on m'a dit qu'il était délicieux.

Pendant qu'il détaillait la carte, Violaine eut le loisir de l'observer plus posément. Ses grands yeux bleus, sa petite fossette sur le menton...elle n'était décidément pas indifférente.

Et toi alors ? Tu...tu as profité de l'après-midi pour faire une ballade...par ce temps magnifique ?demanda-t-elle, diminuant volontairement le volume de la fin de sa phrase. En effet, elle venait de jeter un œil par la fenêtre et à vrai dire, le temps était tout sauf magnifique. Elle faillit se donner des claques à débiter autant de bêtises. Ou alors, tu avais quelque chose de prévu ? se rattrapa-t-elle.

Elle sentait une douce chaleur se répandre dans son corps et constata avec soulagement, que la situation n'était pas aussi terrifiante qu'elle aurait pu le penser, et qu'on contraire, elle s'en tirait mal si mal (en faisant abstraction des gaffes qu'elle débitait à une vitesse alarmante). Elle arrivait plus ou moins à garder son calme. Et la commande du thé n'était pas anodine, car chacun savait que le thé ça tranquillisait les esprits !



...
Revenir en haut Aller en bas
Louna Blake
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Animagus : Chat noir


Re: L'arrière salle (Lieu sans oreilles indiscrètes !)

Message par : Louna Blake, Jeu 20 Fév - 12:41




Commande

Violaine Corrigan et Ethan Wood




Les jours passaient aux Trois Balais, et comme à son habitude maintenant, Louna priait le dieu de l'action, ou éventuellement Merlin de lui donner une quelconque distraction pour passer le temps entre les diverses commandes. A moitié affalée sur son comptoir, la jeune gérante la tête dans les main regardait distraitement l'horloge en face d'elle. Il était connu qu'avant quatre heures et demi, peu de de gens se baladaient dans Pré-Au-Lard en semaine, à moins que ce soit un jour spéciale, comme des vacances par exemple. La brune comptant donc les secondes, chaque tic tac lui semblant durer une éternité. Enfin la demi arrivait, avec son premier lot d'élèves. Bientôt le comptoir se remplit lui aussi, et enfin Louna trouva une distractions : Les cocktails. Sauf que bon, c'est pas en fin d'après midi qu'on va en faire des dizaines hein !

Finalement, un tête rousse attira l'attention de la jeune femme, tant cette dernière parut déstabilisée par l'entrée d'un garçon que la gérante reconnut immédiatement. Bah ouai, c'était le lutin ! Nan pas un vrai, mais ce type travaillait à Waddiwasi, et elle se souvenait encore de sa rencontre plutôt mouvementée avec lui. Si ces souvenirs étaient bon, ce qui était loin d'être le cas la plupart du temps, il s'appelait.. Heu... Wood ! Ha non, ça, c'était son nom... Bon bah du coup se serait Woody, parce que c'était mignon et aussi parce qu'elle ne se rappelait plus de son nom. Etant donné qu'il se passait un truc intéressant de ce coté là de la pièce, la brune légua ses tâches au serveuse, et partit en observation. Malgré le fait qu'elle ne pouvait rien entendre, elle pouvait regarder, et apparemment, les deux élèves paraissait plutôt... Bah, genre, y'avait un filet du diable invisible autour d'eux, ils étaient tout coincé ! Puis Louna eut une idée. Si les deux jeunes gens paraissaient aussi coincée entre eux, un service trop sérieux ne risquaient pas de les aider. Du coup, elle arriva rayonnante de bisounoursitude, déployant toute sa bonne humeur :

- Bijour bijour ! Bienvenue aux Trois Balais, envie d'un pti quelque chose ? Nos cocktails sont fantastiquissime ! Voici la carte...

Suite à ça, la jeune femme vit venir deux carte aux mains des clients à l'aide de sa baguette. Puis, sortant d'on ne sait trop ou un petit calepin, elle attendit la commande, son sourire toujours fixé aux lèvres.

Revenir en haut Aller en bas
Ethan Wood
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: L'arrière salle (Lieu sans oreilles indiscrètes !)

Message par : Ethan Wood, Ven 21 Fév - 0:31




Une table pour une personne
(Avec Vio' et Louna)

Ethan sentait son coeur battre à toute allure dans sa poitrine, il rougissait à mesure que le temps passait. Le brun avait l'impression qu'il allait sortir de sa cage thoracique pour rejoindre celui de Violaine et ne former plus qu'un. Wow, Wood, qu'est-ce qu'il t'arrive, t'avais promis de ne pas flancher, t'as une réputation à tenir mon gars! Il ne se contrôlait malheureusement pas, il aurait tellement aimer ne rien ressentir pour Violaine. Non pas que son sentiment de chaleur qui s'emparait de lui à chaque fois qu'il l'apercevait le dérangeait. C'était seulement qu'il se sentait toujours idiot en sa présence, comme s'il revêtait une tête de crétin satsifait. C'était insupportable pour lui. Mais, dans un sens, il ne voulait pas que tout s'arrête, il voulait avoir quelque chose, quelqu'un, qui le stimulerait, l'aiderait à se lever le matin plus facilement pour ses beaux yeux et ce quelqu'un c'était Violaine.

Un désagréable silence s'était installé entre les deux jeunes gens, un de ces silences que haït Ethan. C'est du temps perdu et ça ne rime à rien. C'est vrai après tout, mieux vaut dire quelque chose de stupide pour dynamiser la conversation ! Remarque, des fois le silence serait mille fois plus à sa place que certaines paroles.. pensa-t-il en esquissant un sourire. Ah, ça ! Il en avait des expériences où des mots étaient sortis de sa bouche sans qu'il n'ait pu les contrôler et souvent il se retrouvait avec une grosse marque de main sur la joue. Que ce soit avec sa mère, ses ex's ou même ses amis, il ne manquait jamais à l'appel pour placer des remarques au mauvais moment. Et la baffe partait, aussi facilement que les paroles du Wood. Et comme ses mots, ça faisait vachement mal. Heureusement, Violaine avait eu assez de courage pour répondre à Ethan et percer cette bulle de malaise qui les entourait peu à peu. Mais dès que la voix cristalline de la Gryffondor résonna dans la pièce, cette même bulle sembla se dissiper comme par magie.

— Ah euh, salut Ethan ! Et bien j..je ne voulais pas rentrer à Poudlard tout de suite...alors je me suis dit que, enfin que ça ne serait pas désagréable de s'attarder un peu ici...

Alors comme ça on rate les cours hein miss Corrigan ? Bon exemple pour une Préfète ! C'est presque si le Wood n'avait pas failli lui balancer ça en pleine figure. Heureusement, c'était ironique. Mais la rousse ne l'aurait peut-être pas compris et aurait mal pris sa petite blague mesquine. Ethan, je t'en prie, pour une fois, tourne ta langue sept fois dans ta bouche, se répétait-il sans cesse en espérant que cela marche. Bien sûr, il n'en croyait pas un mot, il avait beau la tourner sept ou même trente-huit fois, ça ne changeait strictement rien et il débitait toujours les mêmes conneries. Vio' fit enfin son choix parmi les boissons proposées sur la carte et l'exprima aussitôt.

— Je vais prendre un thé au Jasmin, on m'a dit qu'il était délicieux.

Thé au Jasmin ? Très peu pour lui, le brun n'avait jamais été très fana de thé et ce n'était pas aujourd'hui qu'il allait le devenir. Bien qu'il aurait pu accomplir des exploits pour la rouge et or il était décidé, jamais il ne pourrait aimer ce breuvage infect. Ça avait une couleur verte, ça ne possédait aucun goût et y'avait plein de particules inconnues noires qui se logeaient dans le fond de la tasse. Dégueu. Non. Certainement pas. Jamais cette eau sale ne touchera le bout de ses lèrves, du moins, pas de son vivant.

Après ça, une serveuse fit son apparition et s'attarda à prendre la commande des deux jeunes gens. C'est en la dévisageant pendant quelques minutes que le brun la reconnut enfin. Mais oui ! La fille qui l'avait bousculé à Waddiwasi et qui avait été plutôt.. étonné par sa tenue peu adaptée. Mais bon, en ces temps de fête, Ethan se devait de réchauffer les coeurs et apporter de la joie un peu partout et si le prix à en payer était un vieux costume de lutin aux couleurs de Noël, qu'à cela ne tienne, il l'enfilerait ! Bref, Louna l'avait bousculé alors qu'il rangeait des marchandises. C'était assez anodin comme rencontre mais ils s'étaient de suite bien entendus, il fallait dire que la jeune femme était tout sauf ordinaire et ça avait tout de suite plu à Ethan, son originalité..

— Bijour bijour ! Bienvenue aux Trois Balais, envie d'un pti quelque chose ? Nos cocktails sont fantastiquissime ! Voici la carte...

Une carte dans les mains, Ethan feuilleta attentivement les pages de celle-ci. Il ne voulait pas faire comme d'habitude et évita donc de commander une Bièreaubeurre et après tout, cela aurait été déplacé envers Violaine qui, elle, se contentait d'un simple thé. Il serait passé pour un alcoolo et la Gryffondor l'aurait laissé en plan, c'était tout ce qu'il y gagnerait. Alors, non, mieux valait s'orienter vers quelque chose de plus.. soft.
À la place, Ethan s'orienta vers quelque chose de beaucoup plus simple qu'il consommait beaucoup dans le monde moldu.

— Salut Louna ! J'savais pas que tu travaillais ici.. Contente que tu t'occupes de nous ! Puis il désignant la boisson du doigt, ce s'ra un Thé au Jasmin pour la Miss et un café pour moi. On reste sur ses bases ! dit-il en riant.

Puis, rendant les deux cartes à la serveuse, Ethan se reconcentra sur Violaine et attendit que Louna soit partie pour pouvoir discuter tranquillement avec elle. Non pas qu'il n'avait pas confiance en la brune, il avait seulement entendu dire qu'elle était plutôt du genre "cafteuse" et il ne voulait pas que tout le monde sache que les deux jeunes gens étaient plus proches que prévu.. Pour vivre heureux, vivons cachés. Citation moldu qui en disait long.

— Alors.. Dis-moi.. Comment vas-tu depuis notre p'tite ballade en moto ? Tu te plais dans ton poste de Préfète ? Les lions ont beaucoup de chance.. dit-il en baissant le regard, tentant tant bien que mal de cacher sa gêne.
Revenir en haut Aller en bas
Louna Blake
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Animagus : Chat noir


Re: L'arrière salle (Lieu sans oreilles indiscrètes !)

Message par : Louna Blake, Sam 22 Fév - 15:30




Commande

Violaine Corrigan et Ethan Wood




Louna regardait Ethan feuilleter la carte, un air attentif fixé sur son visage. Son petit calepin en main, la jeune femme dessinait distraitement des petit chatons sur celui-ci, indéfiniment. D'ailleurs son carnet de commandes en était rempli, des dizaines et des dizaines de dessins, plus ou moins réussit. Jetant de nouveau un coup d’œil à ses clients, la gérante remarqua que le jeune homme avait finalement arrêté son choix, ce qu'il confirma par la suite :

- Salut Louna ! J'savais pas que tu travaillais ici.. Contente que tu t'occupes de nous ! Ce s'ra un Thé au Jasmin pour la Miss et un café pour moi. On reste sur ses bases !

Il rit à la fin de sa phrase, accompagnée rapidement par la brune, qui se recentra tout de même très vite sur la commande. Bah oui, c'est qu'il fallait noter tout ça hein !  Fermant le précieux carnet d'un geste rapide, elle le rangea avant de partir préparer les commandes. Puis soudain, tout juste partie, elle se retourna comme ayant eue un éclair de lucidité. De toute facon, le fait qu'elle aie oubliée de répondre ne se verrait pas, Louna n'ayant pas fait deux pas avant de se rendre compte de son oubli :

- Ouaip, j'travailles ici et j'suis gérante en plus ! J'vous amène ça de suite, les bases c'est pas si mal non plus... Le client est roi de toute façon ! Ajouta-t-elle dans un clin d’œil.

Sans même attendre une réponse, la brune partit tel un éclair de feu préparer les boissons chaudes. Elle eut tout de même un peu de mal à trouver le thé au Jasmin, n'ayant pas pour habitude de servir ça. Le thé oui, au Jasmin... Moins déjà ! Par contre, le café était un jeu d'enfant... La préparation achevée, la gérante repartit illico resto dans l'arrière salle pour servir les deux tourtereaux. Posant délicatement les tasses sur la table, elle sourit de nouveau avant d'annoncer :

- Hé voilà ! Ça fera 5 mornilles le café et 3 mornilles pour le thé... Bonne journée les choux !

Commande:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: L'arrière salle (Lieu sans oreilles indiscrètes !)

Message par : Invité, Lun 24 Fév - 13:16




(avec Ethanou et Louna)

Rapidement, une jolie brune qui jusque là, s'affairait au comptoir vint s'occuper d'eux. Apparemment, Ethan la connaissait et bientôt, un prénom vint s'associer au visage de la serveuse. C'est joli, Louna. La rousse la salua timidement en tripotant ses doigts.
C'est toute pimpante et toute guillerette qu'elle fit son entrée, détendant l'atmosphère de réserve qui s'était installée. D'un coup de baguette elle fit voleter les cartes jusqu'à eux, en leur faisant bénéficier de ses suggestions avisées :

Bijour bijour ! Bienvenue aux Trois Balais, envie d'un pti quelque chose ? Nos cocktails sont fantastiquissime ! Voici la carte...

Des cocktails ? Ah non, ce n'était pas de circonstances...en la présence d'Ethan, la préfète était déjà bien assez maladroite sans avoir recours à l'alcool. Et puis, que penserait-il s'il la voyait s'enfiler un triple whisky Pur-feu à la papaye et au Xères flambé ? Une alcoolique pareille le ferait surement fuir. Mais d'un autre côté, un pareil mélange l'aiderait surement à se détendre et à profiter un peu mieux. Coincée comme elle l'était, le beau brun finirait quand même par prendre ses jambes à son cou. Non, elle n'avait pas besoin de ça. Violaine se rappela son dernier cocktail ici avec Merit, où elle a vait presque dû ramper pour atteindre la sortie, sous les yeux amusés de Mike, l'ancien gérant.
Pas de cocktail, elle allait devoir prendre sur elle pour être plus agréable, un point c'est tout.

Ce s'ra un Thé au Jasmin pour la Miss et un café pour moi. On reste sur ses bases !

La Gryffondor acquiesça d'un hochement de tête en adressant un sourire à Louna. Comme quoi, elle avait bien fait : Ethan non plus ne prenait rien d’alcoolisé. De quoi aurait-elle eu l'air si il s'était contenté d'un petit café alors qu'elle se coltinait un cocktail digne d'Ibiza ?
Ni une ni deux, la gérante -parce que oui, elle venait de le préciser au Serdaigle- s'en alla leur préparer la commande. Si vite que Violaine cru qu'elle avait transplané. Eh ben ça, c'est du service ! pensa celle-ci.

Alors.. Dis-moi.. Comment vas-tu depuis notre p'tite ballade en moto ? Tu te plais dans ton poste de Préfète ? Les lions ont beaucoup de chance..

C'était plutôt amusant qu'il lui reparle de la ballade en moto, il avait l'air si pressé de repartir ce soir là, à peine la rousse avait-elle enlevé son casque qu'il disparaissait dans un nuage de fumée. Elle faisait peut-être peur à l'époque, avec son pied tordu, sa face pleine de terre et ses cheveux en épouvantail...c'était loin d'être un souvenir glamour !
Nerveusement, elle ne put réprimer un petit rire à l’évocation de ce souvenir. Quelle courge elle faisait !
Avec un sourire en coin, elle répondit :

Eh bien écoute, je vais bien. Oui, avec Kaëlie nous nous entendons à merveille et j'aime beaucoup mes nouvelles responsabilités.

C'était bien vrai. Sa collègue l'avait beaucoup aidé lors de sa nomination, car se retrouver avec toute cette charge de travail, tous ces camarades sous son autorité, ce n'était pas chose facile. Il fallait être partout à la fois et être toujours attentif, sur le qui-vive. Contrairement aux professeurs qui n'avaient à gérer cela que pendant les heures de cours, les préfets eux, devaient palier à ces tâches tout le reste du temps, même la nuit. Enfin de ce côté là, Violaine avait de la chance, rares étaient ceux qui, chez les Gryffons, faisaient le capharnaüm pendant que les autres dormaient.

Rougissant sous le compliment, Violaine dit d'une voix doucereuse :

Pas plus que les Serdaigles. Ça n'a pas été évident pour Renata de trouver quelqu'un à votre mesure, Liberty et toi..

Il fallait avouer que les deux Aigles faisaient un travail de tytan et assuraient avec brio la bonne marche de leur maison. Les Serdy n'avaient que leur noms à la bouche. Violaine espérait faire aussi bien qu'eux...

Louna revint alors avec les deux tasses fumantes. Ça sentait bon. Un peu gênée, la rousse la vit tendre l'addition directement à Ethan. Elle était décidément un rude fardeau pour lui : premièrement, il devait lui servir de taxi en moto pour rentrer à Poudlard, et là il devait  lui offrit sa consommation.

C'est avec un merci timide, aussi bien adressé à la gérante qui avait battu les records pour leur amener leur commande que pour Ethan qui sortait les mornilles de ses poches.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Wood
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: L'arrière salle (Lieu sans oreilles indiscrètes !)

Message par : Ethan Wood, Sam 1 Mar - 15:26




Une table pour une personne ღ
(Avec Vio' et Louna )

En un éclair, Louna s'était dirigée vers le comptoir pour préparer les boissons des deux jeunes gens. Ce job lui correspondait à merveille, elle qui était de nature très excitée et pleine d'énergie, elle pouvait se défouler en courant jusqu'au comptoir, préparer ses boissons et servir ses clients. Bientôt, peut-être battrait-elle Usan Bolt ? Un coureur très connu chez les moldus pour sa vitesse de pas de course. Heureusement, elle mit plus de temps à revenir qu'à partir, le brun pourrait ainsi profiter de son invité et résista à l'idée de tourner la tête pour essayer d'apercevoir où en était l'ancienne Serdaigle. Peut-être croirait-elle que ce serait un appel à l'aide et elle rappliquerait au plus vite, le brun la connaissait et il voulait un peu de tranquilité pendant quelques temps. Elle n'était pourtant pas méchante mais timide comme il était, Ethan n'allait sûrement pas converser avec Violaine alors que Louna les écoutait.

Eh bien écoute, je vais bien. Oui, avec Kaëlie nous nous entendons à merveille et j'aime beaucoup mes nouvelles responsabilités.

Les deux jeunes semblaient vraiment mal à l'aise. L'un rougissait, l'autre bégayait. Quelle cour des miracles ! Heureusement que personne ne les épiait, il ne manquait plus que ça !
Apparemment, Violaine aimait beaucoup son poste de Préfet, il fallait dire qu'Ethan aussi, il avait l'impression de ne jamais pouvoir s'en séparer. Ce pouvoir, cette autorité ! Il avait le droit de faire tout ce qu'il voulait sans être puni! Bien sûr, il y avait des limites à ne pas franchir, Renata ne perdait pas encore le nord mais il y avait une différence entre son uniforme sans et avec son badge de préfet. Depuis qu'il l'était devenu, tous les élèves le craignaient, du moins les moins coriaces, il restait toujours des têtes de turc pour faire leur macho mais il arrivait bien rapidement à les mater. Le poste de préfet ne tournait pas qu'autour de ça bien entendu mais c'était la partie "amusante" de son job', après il y avait les rondes de nuits, les heures passées dans la bibliothèque avec ses collègues pour s'organiser, le travail qui s'amoncelait en plus des cours, les disputes avec sa collègue Liberty qui ne manquaient pas d'être au rendez-vous. Mais mis à part cela, Ethan était comblé.


Juste après son petit compliment bien placé, Ethan se munit d'un sachet de sucre qu'il tritura nerveusement, il attendait la réaction de Violaine. Était-il allé trop loin trop vite ? Il est vrai que ce n'était pas parce-qu'il ventait ses qualités de préfète qu'il abordait une attitude déplacée mais avec elle, c'était différent. De toute façon, tout était différent en sa compagnie. Dans le bon sens bien sûr, tout était merveilleux en sa présence. Si le brun n'avait pas été aussi réticent au romantisme, il aurait sûrement crié sous tous les toits qu'elle était le soleil qui illuminait ses journées. Mais il était certain qu'en sa présence, il pourrait faire des efforts et devenir le plus grand Roméo du monde des sorciers !

Pas plus que les Serdaigles. Ça n'a pas été évident pour Renata de trouver quelqu'un à votre mesure, Liberty et toi..

Oh si ! Et ça aurait été sûrement plus facile ! pensa l'Aigle en se frottant l'arrière du crâne d'un geste maladroit comme il en avait l'habitude, ses joues se tintant d'un léger rose qui s'emplifia au fil des secondes. Heureusement ! Louna choisit le moment opportun pour se rappliquer et servir les deux préfets, à croire qu'elle lisait dans les pensées !

- Hé voilà ! Ça fera 5 mornilles le café et 3 mornilles pour le thé... Bonne journée les choux !

Merci Louna, bravo pour ton poste de gérante au fait ! Bon courage pour le reste des clients que tu dois servir, j'espère qu'ils ne vont pas être trop compliqués!

Il déposa sur la table le compte et les poussa vers Louna qui les empocha avec un sourire aux lèvres. Et elle disparut, aussi vite qu'elle était revenue, tel un fantôme. Flippante ! Déjà, le Wood se reconcentrait sur Violaine, touillant son café, il lui répondit avec plus d'assurance qu'il n'en avait eu avant l'arrivée de Louna. Grâce à elle, il avait eu le temps de reprendre ses esprits et de calmer son coeur qui tambourinait dans sa poitrine.

Oh, tu sais, il y en a à tous les coins de rues des élèves comme nous.. On est pas si extraordinaires ! Il marqua une pause, il avait parlé pour Liberty qui devait sûrement penser comme lui, assez parlé de moi et de Liberty ! Parlez-moi un peu de vous Miss Corrigan, il me tarde de savoir qui se cache derrière vos beaux yeux.. Puis, il lui fit un clin d'oeil, pour essayer de la tranquiliser.

Le Wood avait chaud. Il ne savait pas si c'était les volutes de vapeur qui s'échappaient de son café, s'élevant dans le ciel ou bien la présence de Violaine qui lui procurait cette étrange sensation qui était assez, agréable. Il connaissait tout de même la réponse mais c'est par la prochaine tournure des évènements qu'il pourrait s'en assurer.
Revenir en haut Aller en bas
Kimberly Lightstorm
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: L'arrière salle (Lieu sans oreilles indiscrètes !)

Message par : Kimberly Lightstorm, Lun 3 Mar - 23:31


Rp avec Maëlys Black.

Titre : Les retrouvailles...

Kimberly avait aussi retrouvé la trace de sa cousine Maëlys, sachant que celle-ci avait eu de gros ennuis et qu'elle n'aimait pas beaucoup "la famille", elle lui avait envoyer une lettre anonyme lui disant de la rejoindre aujourd'hui 03 mars à midi aux Trois Balais pour une rencontre...Afin de la faire se déplacer à coup sûr, Kim" s'était faite passée pour une tatoueuse et disait qu'elle serait intéressée par quelqu'un qui aimait dessiner...
Lightstorm était déjà là, il était 11H00, elle avait tellement hâte de la revoir, Maëlys et Kim étaient très proches durant leur enfance, elles se connaissent comme les doigts de la main, mais, le destin les a séparés à la mort de l'oncle de Maë.

Pour l'occasion Kim avait mis son top dos nu, découvrant ainsi son magyar à pointe tatoué dans le dos. Un jeans simple et sa baguette magique et sa bourse fourrés dans les poches de son pantalon. Elle avait mit des baskets voulant être à l'aise en ce temps un peu maussade, mais, frais et amical.
Regardant autour d'elle, la rouge et or, chercha où se mettre... Il y avait de magnifiques fauteuils et des tables disposées pour que chacun puisse avoir une conversation sans soucis d'être entendus. C'était l'endroit idéal pour une rencontre avec Maë.
Mais après tout ce temps Kim se demandait si la cousine se souviendrait aussi bien de leur enfance et de leur complicité...

La lettre faite par Kimberly et envoyée par son Hibou Grand Duc Röstie était la suivante :

Citation :

Mademoiselle Maëlys Black,

J'ai le plaisir de vous informer que vous venez d'être choisie pour une expérience hors du commun.
En effet, nous avons sillonné tout le pays à la recherche d'une personnalité forte et curieuse pour notre stage de tatouage.
Pour plus d'informations, vous pouvez nous retrouver aux Trois Balais, le 3 mars à midi.
Rendez vous dans l'arrière salle pour plus de discrétion.

Cordialement,

K.L

Elle avait utilisé ses initiales, beaucoup de temps était passé, et Maë ne se douterait sûrment pas de la provenance de cette missive.
Kimberly choisit la table au fond et se plaça de façon à voir les gens arriver, elle remarqua la présence de sa préfète Violaine et d'un autre préfet de Serdaigle, haussa les épaules et attendit tranquillement l'arrivée de sa cousine ainsi que celle de la serveuse...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: L'arrière salle (Lieu sans oreilles indiscrètes !)

Message par : Invité, Ven 7 Mar - 22:24


Eh bah. Cette histoire d'anti saint valentin avait demandé un sacré boulot, bonjour pour arriver à repérer toutes les cibles à travers la Grande-Bretagne! Heureusement pour ce qui était de Mlle Violaine Corrigan, nous avions été aidé par notre petit stagiaire tout neuf, bien malgré lui... Il se trouvait que dans les différentes commandes que nous avions reçues, le beau Serdaigle apparaissait comme cible. Ni une ni deux, Maria et moi avions sauté sur l'occasion pour le bizuter en bonne et due forme. Sans état d'âme, nous ne travaillions pas à Waddiwasi pour rien!

Ainsi donc, nous étions remontés à la piste de Violaine en faisant suivre notre cher Ethan, ce qui tombait carrément bien, il faut le dire! Du moins "faire suivre"... travailler à Waddiwasi c'était cool oui mais on n'avait (vraiment) pas l'argent d'engager des stalkers pour le simple bonheur de pourrir notre stagiaire. Revenons un peu à la réalité, en vérité Maria et moi travaillions ce samedi là à Waddiwasi quand la silhouette de notre cher septième année traversa notre champ de vision. Il marchait d'un bon pas, en direction de quelque commerce de Pré-au-Lard... Mais certainement pas le nôtre, pensez vous! Comme à l'accoutumée, même un samedi, nous n'étions pas débordées le moins du monde. Je laissais donc la gérante des lieux gérer les lieux pour suivre discrètement le brun, des fois qu'il ait rendez-vous avec sa copine et que je pus honorer la commande le concernant.

Ma filature m'emmena aux Trois Balais, où il retrouva une jolie rousse. Humhum, alors amie ou plus ? Difficile à dire pour l'instant, d'autant que j'étais assez loin des deux potentiels tourtereaux. J'avais pris une table à l'entrée, laquelle était en fait déjà occupée par deux gosses de troisième année. J'avais essayé de négocier ma place à côté d'elles avec des articles gratuits à Waddiwasi mais elles m'avaient bien fait comprendre qu'elles n'en avaient rien à fiche. Merci ça fait toujours plaisir. A regret, j'avais lâché six mornilles pour qu'elles me laissent m'asseoir. C'était comme ça que je me trouvais à quelques mètres d'eux, à moitié cachée par la carte des 3 balais. Bon sang de dragon, il avait intérêt à l'embrasser cette fille, que je ne perde pas mon temps et mon argent pour rien!

Je guettais de mon point de vue mais rien ne venait. Ethan n'était peut être pas le copain de Miss Corrigan finalement... J'aurais peut-être dû abandonner la partie mais appelez ça comme vous voulez, le sixième sens ou le fait que je venais de payer pour cette filature et que je ne retrouverais pas la rouquine de si tôt, enfin je sentais que c'était maintenant ou jamais. D'ailleurs, ils étaient seuls tous les deux à cette table donc il n'y avait pas trente six explications. Ils n'avaient pas l'air à l'aise comme deux potes, pourtant aucun des deux ne donnaient l'impression de vouloir s'échapper en courant. Cela devait être un plan drague, leur premier rendez-vous ou je ne savais quoi.  

Bien. A moi donc de leur donner envie de s'échapper en courant.

Encore fallait-il trouver de l'inspiration pour ce genre de choses... Après avoir passé en revue quelques sortilèges, je me rendis vite compte que je connaissais désormais bien plus de sorts pour les duels magiques que pour de petites blaguounettes innocentes. Faire ressortir les entrailles de quelqu'un, c'était un peu trop traumatisant pour être adapté à la situation.

Mon regard s'arrêta sur une ligne du menu, que j'avais sous les yeux depuis plusieurs minutes déjà sans l'avoir vraiment lu. Calamar... J'aurais pu métamorphoser une jambe d'Ethan en calamar, si seulement j'avais le niveau. Mais j'étais une bouse en méta.

Je m'éclipsai aux toilettes, parfait endroit pour passer en mode caméléon d'un kaléidem maîtrisé (je dois me vanter pour panser mon ego blessé). Allez hop, intrusion aux cuisines ou je me saisis avec dégoût d'un bon morceau de chair gluante... Miam du calamar. Je dus le cacher sous ma veste pour qu'il devienne lui aussi invisible. Morgan, quel bonheur. Demi-tour droite, direction la table de la jolie rousse. Je déposais le morceau de calamar au niveau du pied de la table, espérant que personne ne le remarque, avant de retourner aux toilettes me laver les mains. Oh, pauvre Violaine, comme je compatissais... Levant le sortilège de désillusion, je revins m'asseoir à côté des deux gosses, prête à informuler un basique wingardium leviosa. Et puis doucement, tout doucement, je fis se lever l'immonde tentacule pour qu'elle caresse tendrement la jambe de Violaine.

Bah alors Ethan, on fait du pied ?

{ HRP: Abygael utilise sa carte FAILLE TEMPORELLE. C'est super efficace!

Humhum donc voilà livraison spéciale Antivalentin pour Violaine!  amour  }
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: L'arrière salle (Lieu sans oreilles indiscrètes !)

Message par : Invité, Sam 8 Mar - 3:23




(avec Ethanou et Louna)

Violaine fit subitement semblant de s’intéresser à sa propre tasse en surveillant l'infusion de son jasmin. Elle avait bien compris que sa remarque avait quelque peu embarrassé le Wood et elle ne voulait pas en rajouter une couche en l'observant avec insistance. Heureusement que la gérante était arrivée à ce moment-là.
Avec sa fraîcheur et son franc-parler, elle avait réussi à détendre un peu l'atmosphère et chacun avait pu profiter de quelques secondes de répit, le temps de se calmer.
Parce que oui, la rousse sentait son cœur s'emballer et elle ne savait pas comment faire pour calmer les battements irréguliers, c'était bien la première fois qu'elle était dans cet état-là.

Portant la tasse fumante à ses lèvres, elle se félicita d'avoir pris du thé. C'était bien connu, cette boisson calmait les nerfs, enfin en tout cas c'était bien censé le faire. Un cocktail ou un espèce de tord-boyaux aussi l'aurait calmée, mais vu comment elle tenait mal l'alcool, elle se serait certainement mise à dire n'importe quoi et le beau préfet se serait enfui en courant.

Parlez-moi un peu de vous Miss Corrigan, il me tarde de savoir qui se cache derrière vos beaux yeux...

Il avait beau agrémenter sa réplique d'un petit clin d’œil taquin, Violaine ne pu s'empêcher de rosir un tantinet plus que d'ordinaire. C'était assez flatteur qu'il veuille en savoir plus sur elle. Ils avaient beau être collègues, ils ne se connaissaient pas vraiment et n'avaient jamais pris le temps d'échanger en dehors de leurs travaux de préfets.

Oh, et bien...il n'y a pas grand chose à savoir de moi. Avant d'entrer à Poudlard, j'habitais avec mes parents dans la banlieue de Londres. Elle tripota nerveusement sa tasse. Pourquoi elle parlait de ça ? Elle n'en parlait jamais, c'était du passé, fallait pas tout déballer, ne plus y penser. Pourquoi raconterait-elle tout ça à Ethan ? Parce que d'une certaine façon, elle lui faisait confiance. C'était quand même dingue, jamais elle ne se serait cru aussi bavarde avec quelqu'un qu'elle connaissait à peine, et pourtant...
Ah, on peut faire bien des choses pour la personne dont on tombe amoureux...

Et depuis mon arrivée au château, c'est Catherine Holmes qui m'héberge, tu dois la connaître, elle partage souvent nos cours en commun... Parce que mes parents ne sont pas très branchés "sorciers", si tu vois ce que je veux dire...je suis la seule sorcière de la famille.

C'était beaucoup plus facile d'exposer les choses de cette façon. Et puis, ça lui évitait de replonger dans des souvenirs trop douloureux qui n'avaient absolument rien à faire là.
Approchant une nouvelle fois la tasse de ses lèvres, elle sentit le liquide chaud couler dans sa gorge et la fragrance des fleurs lui emplir le palais. C'était bon.
Elle se sentait plus à l'aise désormais. On dit souvent que l'appétit vient en mangeant, là c'était un peu pareil : plus elle parlait et plus elle avait envie de parler.
Il faut dire qu'elle était timide. Timide mais curieuse. Alors elle questionna l'aigle à son tour :

Et toi Ethan, as-tu toujours vécu à Little Whinging ? Tu vis avec ton oncle c'est bien ça, et avec tes petits cou...

Violaine interrompit soudainement sa phrase. Elle sentit quelque chose sur sa chaussure tout d'abord et pensait qu'Ethan avait fait un faux mouvement en bougeant et avait cogné son pied. Rien de grave en fait.
Mais non, le voilà qu'il remontait doucement et bientôt elle sentit son contact sur sa jambe nue. Rougissant jusque la racine de ses cheveux, elle se dit que le Wood allait bien vit en besogne pour quelqu'un qui s'appliquait à faire la conversation.

petits cousins..se reprit-elle. Elle décala brusquement sa jambe, croyant la mettre hors de portée du brun. Mais que neni ! Il ne cessait de monter progressivement. Quelque chose clochait cependant. C'était visqueux, c'était rêche et flasque à la fois. En aucun cas ça pouvait être une chaussure ! Impossible, à moins que le Wood avait quelque chose de pas clair sous sa semelle. Elle fronça les sourcils pour montrer son mécontentement, mais ne dit rien, terminant sa boisson. Elle n'était pas du genre désagréable à envoyer les choses dans la figure par une réplique cinglante. Elle aimait plutôt à ce que les gens comprennent d'eux même, lorsque ça n'allait pas.

Et là ça n'allait pas. Vraiment pas. Non mais c'était quoi de ces manières de sagouin ?
Elle avait beau se terrer dans sa circonférence de la table, et chercher à éviter le contact, il n'arrêtait pas. Pas le choix dans ce cas :

Ecoute, ce n'est pas que je t'aime pas, bien au contraire d'ailleurs.Elle soupira. Mais ça ne sert à rien d'être aussi insistant avec moi, tu peux te rasseoir naturellement et poser les pieds au sol...

Et voilà, elle avait cassé l'ambiance. Elle s'en voulait un peu, mais il faut ce qu'il faut. Violaine préférait ça plutôt que les tendances lourdes et déplacées dont elle faisait l'objet.
Elle n'était pas fâchée, mais il fallait remettre les choses en ordre.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Wood
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: L'arrière salle (Lieu sans oreilles indiscrètes !)

Message par : Ethan Wood, Dim 9 Mar - 21:03


Une table pour une personne ~ PV Violaine Corrigan


L'après-midi se déroulait parfaitement bien. Ethan ne s'était jamais senti aussi bien en compagnie d'une fille et Violaine semblait être celle qui saurait la combler. Rajustant sa veste sur ses épaules carrées, il triturait son verre nerveusement, tentant comme il le pouvait de dynamiser leur conversation qui commençait à tourner dangereusement au tour du pot. Le mordoré espérait que son amie ne s'ennuyait pas, ce n'était pas son cas pour autant mais comme leur conciliabule n'avançait pas, il ne voulait pas que la rousse se sente mal à l'aise face à ce silence qui commençait à devenir pondéreux. L'étudiant porta le verre à ses rêves et goûta du bout des lèvres le café qu'il venait de commander. Ethan était du genre à comparer chaque boisson qu'il buvait et pesait le pour et le contre de chacune. Ce moka n'était pas le meilleur qu'il avait goûté dans sa vie mais il ne figurait pas non plus tout en bas de sa liste, Louna se débrouillait plutôt pas mal en tant que gérante.

- Oh, et bien...il n'y a pas grand chose à savoir de moi. Avant d'entrer à Poudlard, j'habitais avec mes parents dans la banlieue de Londres. Et depuis mon arrivée au château, c'est Catherine Holmes qui m'héberge, tu dois la connaître, elle partage souvent nos cours en commun... Parce que mes parents ne sont pas très branchés "sorciers", si tu vois ce que je veux dire...je suis la seule sorcière de la famille. Et toi Ethan, as-tu toujours vécu à Little Whinging ? Tu vis avec ton oncle c'est bien ça, et avec tes petits cou...

Rosissant de gêne, Violaine ingurgitait cérémonieusement sa boisson alors qu'elle répondait à son ami avec une certaine retenue dans la voix, le basané lui adressa un petit signe de tête et un large sourire. Tout ce qu'il souhaitait, c'était que la rouquine se sente à l'aise. Mais bon, si elle se dévoilait à lui c'était qu'elle lui faisait confiance n'est-ce pas ? Du moins, le brun l'espérait, il ne savait pas quoi faire d'autre pour essayer de la mettre à l'aise et céda finalement en inspirant doucement. Après tout, tout se passait dans la tête de l'adolescente, si elle voulait se mettre à nue (façon de parler bien évidemment) au Wood, ce serait à elle de le faire, de faire son choix et de déterminer si elle voulait tout lui révéler. Après, le jeune ne pouvait pas lui forcer la main, ce serait trop mal vu et Ethan préférait que la démarche de Violaine se fasse d'elle-même que sous la pression de son interlocuteur.

- petits cousins..

La rousse rougit de manière incroyablement rapide et fulgurante. Que se passait-il pour qu'elle se mette dans de pareils états ? Avait-elle vu derrière le brun, une personne qu'elle connaissait et qui ne devait pas la trouver là ? Avait-elle menti sur sa venue pour rejoindre son collègue discrètement ? Ethan se tourna et lança un regard derrière lui, il n'y avait personne qui semblait n'avoir d'yeux que pour Violaine. Tous étaient trop concentrés sur leur rendez-vous ou leur boisson pour regarder autour d'eux. Haussant les épaules, Ethan se dit qu'il ferait mieux de les imiter, après tout, Violaine avait peut-être des tocs ? Ce qui n'empêcherait pas au Wood de la trouver belle et intéressante. Alors qu'il reportait son attention sur Violaine, il lui sourit timidement. Cette situation l'avait quelque peu coincé et il ne savait plus comment se comporter avec elle. Il devait être naturel, tout simplement, après tout c'était sa spontanéité et sa manière irréfléchie d'agir qui avait plu à l'auburn n'est-ce pas ? Ou alors était-ce ses yeux.. De toute manière, il s'en fichait. Tout ce que l'adolescent savait c'était qu'il plaisait à Violaine et c'était tout ce qui comptait.

- Oui.. Du moins je le pense. Mes souvenirs les plus lointains remontent à mes trois ans et sont assez flous, donc je ne pourrai te l'affirmer.. Par contre, je ne vis pas avec mon oncle ! Il essaya tout de même de sourire mais se demanda ce qui avait pu inciter Violaine à avancer une telle insinuation, je vis avec mes parents.. Mais qu'est-ce qui t'a fait croire que je vivais avec mon oncle ? Mes petits-cousins quant à eux ne viennent que pour les vacances d'été.. Assez parlé de moi, tu..

Mais il n'eut pas le temps de finir sa phrase que déjà Violaine rougissait une nouvelle fois. Mais qu'est-ce qui se passait à la fin ? Avait-elle un problème avec lui ? Quelque chose entre les dents ? Un rapide passage sur celles-ci avec sa langue lui révéla que le problème ne venait pas de là. Soudainement, Violaine décida de révéler au jeune homme ce qui n'allait pas avec lui. Ethan attendait avec impatience les arguments de la rousse qui lui révèleraient pourquoi elle était si mal à l'aise avec lui. Il avait beau tout essayer pour qu'elle se sente bien, rien n'y faisait et elle était toujours aussi gênée. Pour l'empêcher de triturer nerveusement sa tasse, Ethan aurait pu prendre ses mains dans les siennes, plusieurs autres gestes de la sorte pour essayer de la tranquiliser mais il ne la connaissait pas assez pour agir de la sorte avec elle. Certes ils se voyaient souvent à la bibliothèque ou d'autres lieux de la sorte pour échanger leurs devoirs de classe et de préfets mais jamais cela ne dépassait le stade de l'échange scolaire. Et ce n'était pas ce qui aurait déplu à Ethan, être un peu plus proche de celle qu'il aimait.

- Ecoute, ce n'est pas que je t'aime pas, bien au contraire d'ailleurs. Mais ça ne sert à rien d'être aussi insistant avec moi, tu peux te rasseoir naturellement et poser les pieds au sol...

Le sourcil droit haussé en un air plein d'étonnement, Ethan fit la moue et regarda Violaine s'agiter. Mais de quoi parlait-elle ? Jamais le brun n'avait été trop insistant, du moins, c'était ce qu'il pensait. Après tout, peut-être que lui raconter sa vie avait froissé Violaine qui avait pensé qu'il était un peu trop familier avec elle ? Le préfet n'en avait aucune idée et était complètement perdu en ce moment même. Puis, ce fut la fin de phrase de Violaine qui fit "tilt" dans sa tête. "Tu peux te rasseoir naturellement et poser les pieds au sol." Poser les pieds au sol.. Ethan ne se retint pas une seconde de se baisser sans aucune retenue sous la table et de regarder ce qui aurait bien pu faire du pied à Violaine à sa place. Puis, il vit, par terre, visqueux et encore vivant. Une tentacule, du calamar. Son estomac se souleva quelques instants avant qu'Ethan se redresse et adresse à la rousse un sourire désolé, désignant du doigt la tentacule.

- Je suis désolé Violaine.. Je crois que tu as un autre soupirant.

L'auburn devait être dans tous ses états, et ce n'était certainement pas une petite blague de la part du préfet qui allait adoucir la situation. Puis, sortant sa baguette de la poche arrière de son pantalon, Ethan la pointa vers la tentacule de calamar ou de poulpe, cette espèce lui était inconnue et il ne voulait pas en savoir plus. Puis, informulant un #Wingardium Leviosa, il dirigea la patte visqueuse au-dessus de la table et appela Louna à l'aide, désignant du doigt la tentacule. Il espérait ne pas trop paraître pour un fou devant Violaine et gardait le bras du poulpe loin de la rousse pour éviter qu'elle ne se sente mal. Après tout, les filles avaient souvent des vapeurs pour des choses peu importantes mais Ethan devait avouer que seule l'idée qu'une tentacule ait pu effleurer sa jambe le faisait se sentir mal. Et dire qu'elle pensait que c'était le brun lui-même qui lui avait fait du pied.. Paraîssait-il aussi flasque que ça ?

- Euh.. Louna ? On a quelque problème de.. céphalopode. Si tu vois ce que je veux dire.. Humhum..

Ethan espérait n'avoir pas crié trop fort, de peur d'ameuter toute la clientèle du bar. Et puis, le comptoir était assez prêt pour que Louna l'ait entendu sans qu'il n'ait besoin de le répéter une seconde fois. Le brun détestait s'offrir en spectacle et s'était exactement ce qu'il faisait en ce moment. Tentant tant bien que mal de faire comme si rien ne s'était passé, il desserra quelque peu le col de sa chemise et remonta ses manches pour ne pas se salir avec le céphalopode. Puis, il adressa un sourire gêné qui laissait ressortir ses fossettes d'enfant, à Violaine. Jamais il ne s'était senti aussi gêné et avait peur de la tournure des prochains évènements. Le sorcier ne savait pas si Violaine allait le laisser en plan comme ça ou bien continuer à passer l'après-midi en sa compagnie. C'était sûr que ce serait difficile à présent de faire la conversation sans parler de tentacule ou de poulpe. Frissonnant légèrement, Ethan attendit que Louna vienne lui enlever cette vermine qui avait causé tant de problème. Mais une idée frappa soudainement Ethan, la petite bête, du moins, la partie de son corps, n'était pas arrivée toute seule ici. C'était sûrement quelqu'un qui l'avait conduit là à l'aide d'un Wingardium Leviosa. Mais qui ? Jetant un regard alentour dans la salle, Ethan ne remarqua pas quelqu'un qui sortait de l'ordinaire, ils étaient beaucoup trop saouls pour avoir élaboré un tel plan. C'était un coup monté pour gâcher leur rendez-vous.. Aaah! Si jamais Ethan apprenait qui était à l'origine de ce coup foireux, il lui ferait voir ce qu'il avait ressenti. Du moins, ce que Violaine avait ressenti. Le brun ne supportait pas que l'on fasse du mal à Violaine, à celle qui hantait ses nuits et ses jours. Celle qui faisait battre son coeur à la chamade, celle qu'il avait attendu depuis toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: L'arrière salle (Lieu sans oreilles indiscrètes !)

Message par : Contenu sponsorisé, Aujourd'hui à 16:05


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 12

 L'arrière salle (Lieu sans oreilles indiscrètes !)

Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10, 11, 12  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: Les Trois Balais-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.