AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: Les Trois Balais
Page 26 sur 28
Le comptoir
Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 25, 26, 27, 28  Suivant
Finrod Elensar
Serpentard
Serpentard

Re: Le comptoir

Message par : Finrod Elensar, Mer 10 Aoû 2016 - 21:24


Yeux scrutant la salle où se retrouvaient amis, habitués et voyageurs. Rencontres organisées ou surprise, c'était un lieu qui pouvait permettre de mélanger les différents types de sorcières et sorciers peuplant ce monde. Enfin, de ce monde, mais pas Finrod. Ce n'était pas le genre de personne à fréquenter ce type de lieux. Il n'appréciait pas l'ambiance, la clientèle. Le jeune homme était bien mieux à la BAM, avant qu'il ne décide de s'éloigner petit à petit du contact avec les futurs acheteurs. Mais il fallait reconnaître qu'un verre de whisky pur-feu n'était pour en déplaire au Fourchelang.

L'employé qui avait entendu la demande de Finrod fut rapide. En effet, une voix vint rencontrer les oreilles du Fourchelang. Le presque-géant se leva, petit effet à l'oeuvre de part sa grande taille, afin de serrer la main de son interlocuteur. Il le regarda droit dans les yeux. Finrod ne cherchait pas à l'intimider, car il lui sourit dévoilant de belles dents. Il était venu pour quelque chose de précis, mais savait qu'il devait amener l'objet réel de sa venue avec une certaine discrétion.

- Bonjour, je suis Finrod Elensar, le propriétaire de la Boutique d'Animaux Magiques, on ne s'est jamais rencontré, je crois. Il marque une petite pause. Je viens vous voir, car je ne sais pas si vous êtes au courant, une association de gérants et propriétaire a été créée dans le but que l'on se sert les coudes vu la situation actuelle.

C'est ainsi que le sorcier présenta les choses. Ce qu'il cherchait à savoir était tout autre, mais il avait décidé d'utiliser ce biais pour entrer en contact avec Léo. Anthony et Crystal n'avaient pas été informés de l'utilisation que Finrod faisait l'AGCT.

- J'espère que vous avez été épargnés par les diverses attaques qui ont frappé quelques commerces ces dernières semaines. Est-ce que vous êtes intéressé à que je vous parle de l'AGCT ?

Il s'était assis à nouveau au bar pendant qu'il parlait. Le jeune homme ne tenait pas à écraser son imposante carrure le tenant des Trois Balais, ce n'était pas du tout son but.
Revenir en haut Aller en bas
Oscar Lewis
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le comptoir

Message par : Oscar Lewis, Ven 12 Aoû 2016 - 16:49


Commande
Léo Kats et Finrod Elensar


Cette fois-ci, quelqu'un était venu pour parler directement au gérant. Le client était un homme d'allure massive, vêtu d'une robe de sorcier traditionnelle et d'une sorte de coiffe faite de perle. Il avait tout de l'homme qui arrivait de nul part pour prophétiser. Oui bon... Archibald avait lu trop de roman fantastique, genre qu'il avait toujours bien apprécié cela dit. Toujours est-il que ce mystérieux client l'avait interrompu : il comptait aller griffonner les comptes de la matinée dans la réserve, sur un parchemin cloué au mur lui servant de brouillon. Mais il se dirigea vers les cuisines pour prévenir le cuisinier que quelqu'un l'attendait au comptoir.

Quelques minutes plus tard, l'anglais avait griffonné sur quelques lignes les consommations de la journée ainsi que les stocks à réapprovisionner . A présent, il fallait allait satisfaire le client. Et Archibald était curieux, il se dirigea donc vers Léo et le grand type. La carte était posée devant lui, il n'avait qu’à l'ouvrir. Ainsi, Archibald s'accouda au comptoir d'un bras, pour être tourné vers le client. Il lui fit un signe de tête pour le saluer puis s'adressa à lui et à son patron :

" Je vous interromps une seconde. "


Avant d'arriver, le serveur avait put entendre quelques bribes de la conversation. Une association pour s'entraider face aux Mangemorts ? Pourquoi pas, mais si c'était un simple groupe qui ne va rien faire d'autre que se donner des coups de mains après une attaque, puis attendre et aller se plaindre au Ministère qui ne fera rien pour enfin insister pour avoir une compensation, ça n' aucun intérêt. Non, ce qu'il faut, ce sont des employés quis achent quoi faire, comment se défendre face aux attaques. Les mangemorts n'ont rien à faire des Aurors, ceux-ci sont limités par le Ministère. Enfin, le serveur allait rester à proximité pour suivre l'avancée de la discussion. Léo, s'il pensait un tantinet à la sécurité de l'auberge ne pouvait qu'être intéressée.

" Qu'est-ce que je vous sers, messieurs ? "
Revenir en haut Aller en bas
Leo Keats Gold
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Leo Keats Gold, Sam 13 Aoû 2016 - 16:03


Un homme imposant qui,
Selon toi, doit bien te dépasser d'une bonne tête.
Alors que tu n'es déjà pas toi même un modèle de petitesse.
Il se lève à ton approche, te sert la main,
Te confortant dans l'idée que sa taille n'est pas seulement un effet d’optique lorsqu'il est assis.
Une poignée de main, un regard,
Tu te demandes bien ce que peut te vouloir cet inconnu.
Déjà un sourire, qui rassure un peu,
On en ne vient pas t'apprendre la mort de Kathleen,
Qui ne manque pourtant pas d'occasion de se tuer.

- Bonjour, je suis Finrod Elensar, le propriétaire de la Boutique d'Animaux Magiques, on ne s'est jamais rencontré, je crois. Et il croit bien, une prestance de la sorte, tu t'en serais souvenu je pense. Je viens vous voir, car je ne sais pas si vous êtes au courant, une association de gérants et propriétaire a été créée dans le but que l'on se sert les coudes vu la situation actuelle.

Dors et déjà quelques questions qui t'agitent, mais tu n'en dis rien. Ce n'est Clairement pas à Pré-Au-Lard que vous êtes le plus touchés, du moins, vous l'êtes nettement moins que le Chemin de Traverse. D'autant plus que ces attaques ne t'ont jamais personnellement touché. Employé, si, mais tu n'en as eu aucune à déplorer depuis que te voici à la tête du petit bar. Tu réponds à son salut d'un léger signe de tête.
Attendant la suite.

- J'espère que vous avez été épargnés par les diverses attaques qui ont frappé quelques commerces ces dernières semaines. Est-ce que vous êtes intéressé à que je vous parle de l'AGCT ?

Un haussement de sourcil.
L'AGCT ?
Agent Géniteur de Connerie Territoriale ?
Tu doutes grandement que ce soit cela.
Ta curiosité légèrement piquée,
Tu te lances.  


- L'AGCT ? Je dois bien avouer être ignorant à ce sujet... Allez-y.

Malheureusement, vous êtes rapidement interrompu par ton employé, efficace, certes, mais visiblement doué pour débarquer au beau milieu d'une conversation.

- Je vous interromps une seconde. Pause. Qu'est-ce que je vous sers, messieurs ?

- Un pur-feu pour moi Archibald.


 
Revenir en haut Aller en bas
Finrod Elensar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Fourchelang


Re: Le comptoir

Message par : Finrod Elensar, Dim 14 Aoû 2016 - 11:14


La première impression que le patron des Trois Balais avait faite à Finrod après qu'il a ouvert la bouche fut légèrement décevante. Le propriétaire avait espéré plus d'indignation dans les attaques des commerces, ses collègues lointains. Le Fourchelang avait aussi espéré entendre un petit commentaire du inefficacité du Ministère et de ses sbires. Cela ne démonta pas Finrod pour autant. Ce dernier avait une place privilégié dans la décrédibilisation du Chef de l'État magique et de son "élite", il pouvait lui arriver d'oublier que certains sorcières et sorciers n'étaient pas aussi impliqués que lui dans cette lutte. Sauf que pour Leo...

Interruption inattendue, indésirée. Le corps du presque-géant se tendit légèrement. Il eut envie de renvoyer le serveur d'un coup de baguette magique sans demander son reste, mais il ne le pouvait pas, bien dommage. Le jeune homme tenta de se maîtriser et prit la carte afin de prendre connaissance des boissons servies dans ce bar. Que de choix, mais il n'était pas là pour déguster des cocktails bourré d'alcools et de sucre.

- Je vais prendre la même chose, s'il vous plaît. Sourire forcé. Puis son regard se tourna vers le patron."l'AGCT est l’acronyme de "Association des gérants du Chemin de Traverse". Je sais, nous n'y sommes pas. Pour l'instant, nous sommes trois membres. Anthony Adams d'Ollivander's et Crystal Ertz des Halles Magiques et moi-même. Nous nous sommes réunis quelques temps après la terrible nuit d'attaques contre tous les établissements du Chemin de Traverse. Nous avons écrit une lettre au Ministre lui-même afin d'exprimer notre mécontentement, et c'est peu dire, concernant l'inactivité flagrante des Aurors.

Tout en discutant, Finrod avait légèrement baissé de ton, involontairement. Il avait pris l'habitude, après la visite de l'Auror agressive, de faire attention à ce qu'il disait et surtout à qui. Des oreilles qui traînaient, il y en avait bien plus que ce que l'on pouvait penser. L'ex Serpentard s'assurait aussi que l'employé du bar n'entende pas, le regardant de temps en temps du coin de l’œil.

- Je viens vers vous pour discuter d'une éventuelle collaboration entre notre association et le bar des Trois Balais. Le nom peut être changé, ce n'est pas important. Il est important de se faire entendre d'une seule et même voix. Vous savez, je pense que nous sommes du même côté, et notre avis sur le Ministère n'est pas très éloigné. Est-ce que je me trompe ?

Évidemment qu'il ne se trompait pas, mais comment lui faire comprendre sans se dévoiler au grand jour devant une salle avec des clients et un employé dans le coin ? Faire allusion à Venise ? Que le rouge et noir se mariaient bien ? Finrod devait être plus discret et surtout patient...
Revenir en haut Aller en bas
Leo Keats Gold
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Leo Keats Gold, Lun 15 Aoû 2016 - 12:09


Un cheveu sur la soupe, le tout doublé d'un intérêt certain pour votre conversation débutante.
Il n'en fallait pas plus pour que ton employé n'arrive pas au bon moment.
L'art et la manière de s'immiscer dans une conversation qui ne vous concernait pas.
Heureusement, cela ne sembla contrarier en rien l'homme à tes côtés, qui jeta rapidement un regard à la carte.
La même chose que pour toi, une hausse dans ton estime.
Sourire à l'employé, et regard vers toi avant que les lèvres ne se desserrent, laissant de nouveau échapper la voix.


- L'AGCT est l’acronyme de "Association des gérants du Chemin de Traverse". Je sais, nous n'y sommes pas. Pour l'instant, nous sommes trois membres. Anthony Adams d'Ollivander's et Crystal Ertz des Halles Magiques et moi-même. Nous nous sommes réunis quelques temps après la terrible nuit d'attaques contre tous les établissements du Chemin de Traverse. Nous avons écrit une lettre au Ministre lui-même afin d'exprimer notre mécontentement, et c'est peu dire, concernant l'inactivité flagrante des Aurors.

Voilà qui attire déjà plus ton intéret, outre le fait que tu connaisses les deux autres membres.
Tu te souviens de cette nuit là, tu travaillais encore à Ollivander's,
Et l'absence des Aurors t'avaient frappée. Tu connaissais déjà leur réputation, toujours un train de retard, des réactions qu'il faut parfois attendre longtemps, qui parfois même ne viennent pas.
Tu n'apprécies pas non plus la personne de Petrus, ce n'est un secret pour personne. Il faut dire que depuis ton retour d'Italie, tu étais dégoûté de ce que tu avais retrouvé ici.
Un ministère trop mou, sans véritable influence, aux idées souvent bien arriérées, dont les employés semblaient inexistants.
Seulement pouvais-tu formuler ceci à voix haute et prendre le risque que certains l'entendent ?

- Je viens vers vous pour discuter d'une éventuelle collaboration entre notre association et le bar des Trois Balais. Le nom peut être changé, ce n'est pas important. Il est important de se faire entendre d'une seule et même voix. Vous savez, je pense que nous sommes du même côté, et notre avis sur le Ministère n'est pas très éloigné. Est-ce que je me trompe ?

Bien-sûr que non.
Une activité des aurors qui laisse fortement à désirer, laisse la population perdue.
L'occasion rêvée de faire bouger tout ça.
Même si ce n'est pas derrière ton bar que tu vas pouvoir faire quoique ce soit.


- Vous ne vous trompez pas le moins du monde, je pense tout comme vous que l'inactivité des Aurors, doublé de leur incapacité à protéger les commerces et la population est un fléau. Je pense que nous sommes d'accord sur ce point. .
Revenir en haut Aller en bas
Oscar Lewis
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le comptoir

Message par : Oscar Lewis, Mer 17 Aoû 2016 - 23:05


Commande
Léo Keats & Finrod Elensar


Sans trop surprendre son serveur, Léo commanda l'une des boissons les plus fortes, le Whisky Pur-Feu : rien de mieux lorsqu'on les paupières sont lourdes, en revanche, mieux vaut avoir une gorge en béton massif. Mais il vit que l'interruption momentanée de la conversation ne convenait pas au client, son patron ne sembla pas le remarquer. Malgré tout ses efforts pour cacher son agacement, celui-ci n’échappa pas à l’œil observateur d’Archibald, qui ne cessait de décortiquer chaque scène qui se déroulait en sa présence. Mais O'Graham ignora cela et recula vers le tiroirs contenant les bouteilles de Whisky Pur-Feu. Il eut confirmation du fait que le client n'avait pas apprécié son irruption : celui-ci parlait à présent à voix basse, jetant des regards discrets au serveur. Celui-ci était partagé entre la curiosité et la politesse. Mais cette fois-ci, mieux valait laisser la politesse vaincre.

Une fois les deux verres attrapés, Archibald passe un coup de chiffon à l'intérieur pour enlever la poussière qui semblait s'être tranquillement installé depuis quelques temps. La bouteille quant à elle, devait se cacher quelque part dans les tiroirs. Accroupi, Archibald fut submergé par l'odeur de la poussière. D'un coté, quelque chose lui indiquait qu'il faudrait arriver plus tôt un matin pour nettoyer  tout ça. Mais il avait toujours aimé cette odeur en quelques sortes. Elle rendait n'importe quel lieu authentique. Mais l'hygiène avant tout. Toujours est-il que ce n'était pas le moment. La bouteille de Pur-Feu en main, le serveur se dredressa et remplit les deux verres pour les déposer sur le comptoir.

C'est alors que son Keats répondit. pas de chanc,e lui aussi avait décidé de baisser le volume. Archibald dut se résoudre à les laisser parler entre eux. La curiosité du serveur le rendait parfois puéril...

Léo n'allait pas payer une boisson de sa propre auberge, en revanche, le grand type devrait sortir les six mornilles de sa poche. Une client qui semblait attendre apostropha Archibald qui lui répondit d'un signe de tête.

Commande:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jade Wilder
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Jade Wilder, Jeu 18 Aoû 2016 - 10:05


We will rock you ~ Part.2
Pv avec Leo Keats


Et une case en plus de cochée ! Un air satisfait sur le visage, Jade rangea sa liste dans une poche quelconque avant de reprendre sa marche dynamique au coeur des rues de Pré-au-Lard. Elle n'avait pas arrêté en ce joli samedi, en même temps il était hors de question de lambiner, il y avait bien trop de choses à préparer pour que tout soit parfait. Désormais, la blondinette était au moins certaine d'avoir le lieu et l'ambiance recherchée, tout ce qui pourrait servir pour la soirée également, bref ça s'annonçait bien. Néanmoins, la préfète n'était pas du genre à crier victoire trop vite. A tout moment, il pouvait y avoir un couac et briser sa jolie petite idylle parfaitement listée. Restait plus qu'à espérer que ça n'arrive pas, elle n'avait pas besoin de stress supplémentaire en ce moment.

La semaine avait été particulièrement fatigante et si la blairelle aurait bien voulu aller s'écraser dans son lit, elle savait qu'il en était hors de question. Plus question de repousser ses devoirs, sinon elle devrait courir partout pendant la semaine et en plus, plus vite elle prévenait les différents concernés et mieux ça serait. En plus, au dernier moment le refus était déjà bien plus possible encore.

A présent, direction les Trois Balais. Jade y était allée une fois, deux peut-être elle n'était plus vraiment certaine. A vrai dire, elle passait bien plus de temps dans les bouquins que dehors à boire un verre entre amis. Elle ne voulait pas avoir d'amis en fait, c'était bien mieux comme ça. Quoi qu'il en soit, le fait que sa bouille ne soit même pas connue des propriétaires l'effrayait un peu. Son badge de préfète ne suffirait peut-être pas à donner confiance, et là ça serait vraiment compliqué. On lui avait conseillé les Trois Balais pour fournir la fête des Poufsouffles, il ne restait plus qu'à espérer qu'ils allaient accepter. Il parait que le bar était géré par une Poufsouffle également. Espérons que ça soit suffisant. Et qu'elle soit là, parce-que pour ça rien n'était moins sûr. Aïe, ayé, elle stressait. Inspirant profondément, la préfète tenta de remettre ses idées en place. Il n'y avait pas de raison après tout, elle était prête à payer ce qu'il faudrait pour que la fête soit réussie. Ces derniers temps, elle manquait bien plus d'argent moldus que de gallions, à croire qu'elle ne dépensait jamais rien - ce qui n'était pas tout à fait faux.

Enfin, Jade poussa la porte. Comme les Halles un peu plus tôt, le bar avait un air des plus accueillants ce qui était essentiel pour que la blondinette se sente à peu près en confiance. Jamais elle n'aurait pu demander quoi que ce soit à la BAMN par exemple, pas qu'elle n'y allait pas, ce serait mentir, mais bon bref.

Elle ne tarda pas à s'approcher du Comptoir directement, aller s'installer ne servait à rien. Bon elle prendrait peut-être quelque chose puisqu'à force de courir partout, elle commençait à avoir soif, cependant ce n'était pas son but principal. Il lui fallait voir quelqu'un qui pourrait lui assurer, ou pas, un service complet le temps d'une soirée. Et ailleurs, qui plus est. Autant dire que le stress ne faisait que monter. Plus qu'à croiser les doigts.
Revenir en haut Aller en bas
Leo Keats Gold
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Leo Keats Gold, Ven 19 Aoû 2016 - 1:37


Réponse à Jade Wilder

Un tic à droite, un tac à gauche,
La trotteuse qui dépasse la grande aiguille,
Comme quoi la masse musculaire ne fait pas tout,
C'est tout bête une horloge, comme mécanisme,
Ça montre le temps qui passe, rien de plus.
C'est anodin,
C'était.
Ça ne l'est plus pour toi depuis l'autre soir, t'as tellement eu peur de tout voir foutre le camp,
Que le moindre détail insignifiant ne l'est plus pour toi.
Le teint encore un peu pâle, mais rien comparé à il y a quelques jours,
Tu reprends ta vie comme si de rien était,
On aurait pu penser que ce genre de situation aurait été pour toi une sorte d'électrochoc,
Le genre de choses qui t'aurait tiré de ta torpeur, t'aurait donné la volonté de t'en sortir que tu cherches encore et toujours,
Parce que tu n'as aucune envie de te complaire là dedans.
Mais non, ça n'a strictement rien changé, tu as repris exactement le même train de vie,
Tes addictions, parce que tu sais que ce qu'il t'est arrivé n'était dû qu'à un écart.
Que tu ne seras pas assez con pour redépasser les "doses prescrites".
Tout est normal.


Un Samedi comme un autre, durant lequel tu délaisses un peu les prépubères du château pour ton lieu de débauche.
Boitillant encore un peu, mais sans que cela ne soit gênant.
Tu attaques ta journée presque sobre, histoire de faire un minimum bonne figure auprès des clients,
À croire que cela t'importe désormais.
Nous verrons si tu tiens tes engagements jusqu'à ce soir.
Pour l'instant, t'es un peu dans les nuages, mais tu arrives à donner le change auprès de Kohane et Archibald.
Donc tout va bien.
Si tu ne peux pas te sevrer de tes démons, essaies au moins de les consommer plus discrètement, même si ton sachet de pilules ne quitte pas ta poche.
Pour l'instant tu résistes.
Le bar est plutôt calme pour l'instant, le service du midi est terminé, et les clients doivent sûrement être en train de digérer quelque part ailleurs.
Tu repasses donc un instant dans les cuisines, attrapant au passage une gorgée d'hydromel avant commencer à ranger les verres.
C'est là que tu l'entends,
La porte de l'enseigne s'ouvrir,
Tu n'entends cependant aucun bruit de chaise.
Personne ne s'installe.
Intrigué, tu sors de la cuisine et jettes un œil à la salle.

C'est là que je le vois. La jeune blonde de l'autre fois,
Celle de l'instant intime et personnel à deux.
Celle avec du miel dans les yeux et du soleil dans les cheveux.
La douce.
Un battement qui saute alors que je pose doucement mon tablier,
Laissant mes jambes m'en approcher.
Je ne sais pas ce qu'il m'arrive quand elle est là,
Je n'en sais rien,
Déjà à la boutique d'animaux l'autre fois...
Et puis cette nuit là,
Celle où j'ai cru mourir,
Contre mon gré, mais où les pensées ne m'ont pas abandonné grâce à la voix lointaine d'un dragon paniqué.
Son visage est passé.
Je mourrais, repensant à tout ce que j'avais pu vivre d'heureux,
Et son visage s'est imposé parmi les autres.
Qu'est-ce qu'il m'arrive hein ?
Petite voix ?
Pourquoi ça tournoie agréablement dans mon ventre ?
Pourquoi je suis nerveux ?
Je ne connais pas tout ça, je ne connais plus du moins,
C'est quoi ce genre de ressenti ?
D'habitude avec les filles, c'est simple, chacun donne ce que l'autre attend,
C'est un échange de bon procédés,
Tout le monde y trouve son compte.
Mais aujourd'hui, je ne comprends pas,
Pourquoi je ne sais pas quoi faire ?
Pourquoi ça me met dans cet état ?
Il n'y a rien de normal là.
Alors je laisse mes jambes me porter jusqu'au comptoir,
Face à elle,
Un sourire même pas commercial sur les lèvres,
Juste bienveillant.

- Bonjour Miss Wilder, je peux faire quelque chose pour vous ?

Et mes yeux qui se posent encore une fois sur son doux visage,
Dans ses yeux,
Mon sourire qui s'étire, toujours franc,
Les yeux pépites qui crépitent un petit peu.

- Je suis content de vous revoir, vous voulez quelque chose à boire ? C'est la maison qui offre...

Revenir en haut Aller en bas
Finrod Elensar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Fourchelang


Re: Le comptoir

Message par : Finrod Elensar, Sam 20 Aoû 2016 - 12:01


°Pas très loquace le monsieur.° Pensa l'ancien Serpentard.

Timidité ? Manque d'intérêt ? Ou au contraire mais il le cachait ? Difficile à dire.

Finrod en voulait plus, cela ne lui suffisait pas. Pourtant, afin d'obtenir ce qu'il était réellement venu chercher, rien de plus que soulever la manche de son avant bras-gauche et y dévoiler ce qui était encrée dans sa chair. Mais cela manquait de subtilité et surtout de discrétion. Avec cet employé qui risquait de débarquer à n'importe quel moment. Le jeune homme avait presque envie de lancer un sortilège pour lui faire fourmiller les oreilles. Mais cela passerait mal. Il valait mieux trouver un autre moyen. Difficile de le mettre en confiance ce Leo. Ce n'était pas plus mal, au vue du but recherché. Il était prudent, c'était important. On ne savait plus vraiment à qui se fier en cette période sombre. Le fossé entre les pro et anti Ministère se creusait un peu plus chaque jour.

- Je suis ravi de l'entendre. Mais vous n'avez pas réagi sur ma proposition de collaboration. Avez-vous besoin de temps pour y réfléchir ? Je comprendrais si c'était le cas. Vous êtes le premier que je démarche. Le propriétaire de la BAm jouait la carte de l'honnêteté. N'imaginez pas que nous réunissons pour cracher sur les Aurors, nous avons d'autre projet plus commerciaux, des partenariats, nous sommes aussi en train de réfléchir sur des événements à organiser ensemble. Léger petit mensonge... Pour reprocher et agir contre le Ministère, nous savons les deux que ce sont à d'autres réunions qu'il faut se rendre... N'est-ce pas.

Les derniers mots sortis de la bouche de Finrod étaient à peine audibles... Pour être certain que ceux-ci n'étaient compréhensibles que par son interlocuteur, le sorcier s'était même encore rapproché du patron des Trois Balais. L'ex-serpentard avait profité de l'instant pour mener la conversation là où il le voulait depuis le début.

Après quelques secondes à regarder droit dans les yeux de Leo, le Fourchelang se remit droit sur son siège et profita de boire une petite gorgée du breuvage qui lui avait été servi. Attendant une réaction suite à ce qu'il venait de dire.

Merci pour la boisson !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: Le comptoir

Message par : Invité, Dim 21 Aoû 2016 - 13:46




Une belle journée pour se faire de nouveaux amis

Pv avec Alexeï Dragoslav
Serveur : Archibald O'Graham

Logan ne savait pas quoi faire se sa journée, il ne travaillait pas et il faisait beau dehors, pourquoi ne pas en profité pour sortir ? Il partit donc se préparer pour sortir habillé simplement d'un jean noir et d'une chemise à manche courte. Cela lui faisait bizarre d'être de nouveau revenu, après tout il avait disparu pendant trois longues années après avoir quitté Poudlard. Il était parti à la poursuite des assassins de ses parents, une course qui avait été dangereuse pour lui et il ne sais pas, si sa meilleure amie, enfin s'il peut toujours l'appeler comme ça, pourrais lui pardonner ceci. Enfin, il partis vers Pré-au-Lard en prenant les moyens Moldu, car il ne pouvait pas encore transplaner, bien qu'il connait le sort et tout, il n'avait pas encore le permis, du coup fallait mieux éviter de le faire. Ce n'est qu'au bout d'une petite heure environ qu'il fini par arriver dans sa destination et il était impressionné, rien n'avait quasiment changer en trois ans et ce bon vieux bar qu'est le Trois Balais est toujours, là.

Le jeune Poufsouffle pris donc la direction de l'un des bars préféré pour aller boire un coup, après tout un petit rafraîchissement ne faisait jamais de mal. Il passa donc l'entrée du dit bar et commença par zoné la pièce d'un regard, pour voir si quelqu'un s'y trouvait, il n'y avait pas grand monde, mais une fréquentation raisonnable pour ce bar. D'un coup d'œil il repéra un visage familier qu'il arriverait peut-être mieux à cerné en s'avançant dans la pièce. Effectivement en se dirigeant vers le comptoir pour aller commander sa boisson, il reconnut Jade Wilder, son ancienne préfète à Poudlard et qui doit surement toujours l'être, il lui fit donc un petit signe amical pour la saluer, en espérant qu'elle le reconnaisse. Elle était en compagnie de quelqu'un d'autre, mais cette personne se trouvant de dos, Logan ne pouvait savoir de qui il s'agissait. Le Poufsouffle à fini donc par arriver au niveau du comptoir, où il s'installa sur l'un des tabourets, posant ses deux coudes sur le bois puis il passa commande auprès de la serveuse qui passait par là.

« Bonjour, je vais vous prendre une Bièraubeurre s'il vous plait, merci. »

Par la suite Logan lâcha quelques Mornilles sur le comptoir pour payer sa boisson, qu'il attendait tranquillement tout en observant les différentes personnes qui se trouvaient dans le bar. Il espérait qu'avec une si belle journée et dans un tel endroit il ferait de nouvelles connaissances et pourquoi pas se faire de nouveaux amis ou bien croisé d'anciennes connaissances, comme Jade, son ancienne préfète, qui se trouvait un peu plus loin dans la pièce..


Dernière édition par Logan Lewis le Sam 27 Aoû 2016 - 16:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jane Ashton
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Jane Ashton, Mar 23 Aoû 2016 - 10:54


Le serveur hocha la tête aimablement et se mit aussitôt au travail. Avec une agilité déconcertante qui résultait sans nul doute d'une ancienneté importante dans le métier, l'homme attrapa fioles et bouteilles à tour de bras, faisant des allers-retours, se baissant, se relevant, pivotant de droite à gauche et de gauche à droite, filant tel un oiseau entre les différentes étagères et armoires du bar. Il se retrouva bientôt devant un flopée de bouteilles et un vieux shaker, sous mes yeux avisés. J'avais l'habitude de ce genre d'endroit, mais c'était bien la première fois que j'avais l'occasion d'observer un serveur aussi expérimenté à l'oeuvre. C'était assez fascinant. L'homme versa les liquides avec précision dans le shaker, puis, après un regard satisfait, donna un petit coup de baguette sur ce dernier. Le récipient en métal s'agita furieusement tandis que l'homme rangeait les bouteilles. Au bout de quelques instants, le rythme infernal du shaker ralentit, et il finit par s'immobiliser sur le bar en bois. Le serveur, revenu de son rangement, en versa le contenu dans un grand verre transparent, y ajouta des glaçons et une rondelle de citron. Il attrapa les mornilles que j'avais posé sur le comptoir et poussa le verre vers moi. Je le remerciai et portai le verre à mes lèvres. Le breuvage à la fois sucré et amer glissa le long de ma gorge, me procurant cette familière sensation de brûlure. Un fort goût de banane s'en dégagea après deux ou trois gorgées. Je reposai le verre tout en songeant que ce cocktail pourrait bien devenir l'une de mes boissons préférées. Je lançai un coup d'oeil au serveur qui semblait être en train de trier les bouteilles, et demandai, espérant ne pas trop le déranger :

- Cela fait longtemps que vous travaillez en temps que serveur, je présume ?

J'avais envie de discuter, et cette homme me semblait être assez intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Alexei Dragoslav
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Alexei Dragoslav, Mar 23 Aoû 2016 - 20:49


Pv avec Logan Lewis
Serveur : ?



Évacuer tout cette animosité. Il fallait que ça sorte. J'ai à peine commencer à essayer de relever là tête que j'ai l'impression de replonger là dedans. Je me sens à nouveau comme oppressé. Les choses ne vont pas aussi bien que je l'aurais souhaité. Il faut que ça s'arrange. Pitié, faites que ça stop. Je ne peux pas faire comme si rien ne s'était passé, comme si j'avais imaginé tout ce qu'on avait vécu ensemble et qu'aujourd'hui tu avais décidé de faire comme si tout ça n'avait aucune importance. C'est bête à dire, mais je m'imaginais déjà dans quelques années à ressasser tous nos souvenirs, tout ce qu'on a fait quand nous étions gosses.

Et pourtant c'était fini. J'ai que seize ans et pourtant j'ai l'impression de devoir vivre comme si j'étais un adulte aujourd'hui. Mon enfance est complètement brisée et pourtant, même si tu en es le responsable ça n'est pas de ta faute. J'ai du mal à expliquer aux gens ce que je ressens actuellement, certains pensent que c'est une forme de faiblesse de ma part lorsque je leur en parle alors j'essaye de me faire discret. Et pourtant y'a des jours où j'y arrive pas, comme aujourd'hui. J'ai envie d'en parler, mais en même temps j'ai peur de la réaction de la personne qui va m'écouter.

Il fallait que je me vide la tête à tout pris. Je ne pouvais pas rester là allongé, presque nu, ressemblant à une loque dont on voudrait se débarrasser. La première étape afin de redevenir le jeune pétillant que j'ai autrefois été, je devais accomplir plusieurs étapes. Premièrement, me défaire de cette odeur nauséabonde. Rester plusieurs jours à courir, repousser ses limites autant que possible et tomber comme une masse sur le lit ne m'aidait pas vraiment à donner une bonne image de moi. J'ai du mal à me rappeler la dernière fois où j'ai senti le pain de savon sur mes bras.

Sous l'eau, mes pensées divaguent. J'ai l'impression de voyager. Le temps s'arrête et pourtant je suis en train de vider une rivière afin d'être presque brûlé par l'eau. Je suis resté comme ça, immobile, près d'une demie heure. Il faut que je me reprenne en main. Un coup de savon, de shampoing et tout propre je me suis habillé. Un jean's me mettant en valeur ainsi qu'un tshirt blanc mettant en valeur ... rien du tout, je crois que j'aurais pas du laisser tomber la musculation quand Ivan m'avait proposé d'en faire avec lui.

L'objectif du jour c'était Pré-au-Lard. Plusieurs mois s'étaient écoulés avant ma dernière visite dans ce village et principalement aux Trois Balais. Heureusement, le village n'est pas très loin du château et j'ai pu le rejoindre à pied. Très rapidement, une impression d'allégresse m'envahit. Je suis presque chez moi, je me sens bien.

En poussant la porte du bar je peux constater que plusieurs énergumènes sont déjà dans la place. Le comptoir n'étant pas occupé pleinement, c'est là que je me suis installé. Profitant de la venue d'un serveur (d'une serveuse?) je lui ai fait signe :

- Bonjour, j'aimerais un Hakuna Banana s'il vous plait.

En attendant ma commande, je scrutais les autres alcooliques au bar. Il y en avait un à ma gauche avec une chemise qui semblait attendre comme moi sa boisson, a moins qu'il en ait été privé parce qu'il avait trop picolé. Vu son état, ça ne m'étonnerais même pas.  J'ai pas envie de paraître malpoli et parce qu'il me fait de la peine, je lui fais un signe de la tête. J'ai envie d'être gentil et de continuer à saluer les gens même si je les connais pas. Après tout, ça ne peux pas m'apporter de problèmes. Enfin, je l'imagine. Pitié, faites que le serveur revienne vite. J'ai soif et je veux arrêter de penser à tout ce qui est arrivé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: Le comptoir

Message par : Invité, Jeu 25 Aoû 2016 - 22:03


Logan étais là , installer au comptoir, à attendre sa boisson. Il avait le regard dans le vide, il retardait tout et rien à la fois, repensant tout ce qui lui étais arrivé et l'aventure folle qu'il venait de vivre. Mais également son enfance et il y repensait tellement fort que le Poufsouffle avait l'impression d'avoir vu le fantôme de ses parents à ses côtés. Il n'avait pas vraiment eu à se plaindre, jusqu'au jour, ou un accident terrible arriva. Le soucis était que Lewis, vivant dans un des beaux quartiers de Londres et riche pour le coup et celui-ci avait été l'attaque de Mage Noir pour qu'il puisse piller allègrement les ressources et les richesses. Forcement, ses parents, qui étaient de très bon magiciens et savaient ce qui était en train de se passer, voulaient s'y opposer, mais ne faisait pas le poid fasse à un groupe d'environ cinq Mages Noir. Logan s'était retrouvé seul, ses parents l'avaient protéger aux périls de leur vie.

Rien que de repenser à ceci, on pouvait voir le visage de Logan triste, il sera son poing et l'énervement monta en lui, il n'avait qu'un seul but s'était de faire vengeance lui-même, car il ne pouvait pas compter sur le Ministère, ça il en était sûr. et justement, il y'a pas si longtemps que cela, Lewis avait appris par les journaux, qu'un groupe de mage noir semblables à celui qui avait attaqué son quartier y'a douze ans, à recommencer. Lors de sa dernière année à Poudlard qui plus est. Un choix difficile, mais il devait le faire, obtenir ses Aspics et parti le plus vite possible, disparaître et partir à la recherche de ses Mages Noirs. Mais ce choix il le regretta bien vite, car au fur et à mesure de son escapade, le Poufsouffle s'apercevait des risques, notamment le fait qu'il ne revienne pas en vie. Et il avait tant d'amis qu'il à laisser dernière lui, sa meilleure amie aussi et il risquait de ne plus les revoir, mais il était trop tard, il était parti et il ne devait pas regarder derrière lui s'il voulait obtenir ce qu'il voulait.

Ceci c'est passer il y'a trois années maintenant et elle fut longues pour le Lewis et d'ailleurs des marques seront visibles à jamais sur son corps, des cicatrices, qui montraient bien les risque que le jeune garçon avaient pris, certaines, pas loin de lui avoir été fatale. Une se trouvait sur son torse, en dessous de là ou se trouve son cœur, un peu plus haut et Lewis n'était plus de se monde. Un frisson parcourut son corps, une pensée, des plus horribles, l'image d'Emily qui découvrit ceci, elle faisait peur parfois quand Emily s'énervait et là, il risquait de passer un mauvais quart d'heure. Mais bon, pour le moment, il devait à réfléchir comment abordé le sujet. Puis soudain, il fût sorti de ses pensées, de ses émotions, de ses sentiments. Une personne venait de s'installer à côté de lui, pour le moment il ne le regarda pas, le regard toujours plonger dans le vide, le poing serrer sur le comptoir.

Après quelques secondes, son coeur ralenti, sa tête sortie du passer, mais du futur aussi, de ce qui allée se passer avec Emily, pour revenir au présent. Oui, le présent et l'inconnu qui venait de s'asseoir à ses côtés. Il jeta un petit regard, un garçon, plus jeune que lui et habiller simplement. Logan pouvait penser que c'était un élève de Poudlard, probablement, après tout ce coin était réputé à Poudlard et puis le Poufsouffle, était passé par là étant plus jeune. Une fois que le jeune garçon eu pris sa commande, Logan regarda un peu plus près son visage et celui-ci, ne lui était pas inconnu. C'était bien ça, un élève de Poufsouffle même et si Logan ne se trompe pas, il était en deuxième année à l'époque ou lui, se trouvait en septième. Un garçon qu'il croisait de temps en temps dans les couloirs, ou durant les cours. Et bien il semblerait que ce soit l'occasion de faire connaissance, surtout qu'il vient lui faire un signe de tête. Logan, qui avait retrouvé un visage normal, regarde donc le jeune homme, en lui rendant son signe amical puis il dit.

« Dis moi ne serais-tu pas à Poudlard et chez les Poufsouffles ? Ton visage me dit quelque chose, j'ai probablement du te croiser à l'époque où j'y étais. »

Il ne lui restait plus qu'à attendre patiemment sa boisson et la réponse du jeune garçon, voir ce qu'il allait dire, se montrer amical ou pas du tout, m'enfin ça il allait voir. En tout cas, il était nostalgique un peu de revenir ici, dans son bar, plusieurs années après avoir quitté Poudlard, faut dire qu'il s'en était passé des choses ici, drôle comme moins drôle, m'enfin, ce bon vieux bar lui avait manqué.



Une belle journée pour se faire de nouveaux amis
Pv avec Alexeï Dragoslav
Serveur : Archibald O'Graham


Dernière édition par Logan Lewis le Sam 27 Aoû 2016 - 16:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Oscar Lewis
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le comptoir

Message par : Oscar Lewis, Sam 27 Aoû 2016 - 1:46


Commande
Alexei Dragoslav & Logan Lewis
 


Ça fait déjà plusieurs minutes que ce type harcèle Archibald pour qu'il lui serve un autre Pur-Feu, mais celui-ci refuse, encore et encore ! Pas question de le rendre encore plus ivrogne qu'il ne l'est. Si ça continue, il faudra qu'il parte de toute façon. Il agaçait les clients et le personnel. Mais le serveur avait la situation en main et entendit une voix, sûrement celle d'un jeune homme lui commander un Hakuna Banana, boisson très prisée en ce moment. C’est bien la preuve que les gens ont besoin de décompresser, d'oublier leur soucis, soucis qui concernent la globalité du monde des sorciers.

" Très bien
, confirma Archibald au jeune client, je t'apporte ça de suite. "

Mais avant, ses précédentes pensées concernant le mal-être général le poussèrent à tourner la tête vers le fenêtres de l'auberge. Il soupira, soulagé de ne voir aucune affiche de Mangemort accrochée. Bref, la meilleure façon de ne penser à rien restait de faire le cocktail du garçon. Si la mémoire du serveur était bonne, et elle l'est sans aucun doute, les ingrédients pour le cocktail parfait sont du Rhum, de la liqueur de banane, un mystérieux mélange d'épices et de l'essence de vanille. C'est parti ! Une fois le vieux shaker attrapé, Archibald commence à aller d'un bout à l'autre du comptoir pour y trouver les différentes mixtures requises. L'épaisse liqueur de banane se déversa dans le shaker lentement, elle fut suivie de près par l'essence de vanille qui donnait déjà un parfum plus subtil. Par la suite, il fallait ajouter la petite touche d'alcool, mais petite celle-là car vue la tête du client, il ne devait même pas être majeur. Le Rhum prit donc en charge cette partie alcoolisée. L'odeur était déjà alléchante, mais il manquait encore cette fabuleuse touche finale, donc Archibald ne connaissait lui-même pas précieusement les composants : la touche d'épice. Le serveur en déposa une pincée puis referma pour de bon le shaker et tapota dessus avec la baguette. Celui-ci s'anima alors et se secoua en tout sens pendant que le serveur des Trois balais alla attraper un verre puis attendit que l'objet enchanté se calme un peu, ce petit temps mort lui permit de remplir une chope de Bierraubeurre à la vieille tireuse pour un autre client qui avait apparemment commencé à discuter avec le jeune homme. Le serveur ouvrit alors le shaker et versa le contenu lentement dans le verre préparé pour l'occasion. Pour terminer, il suffit d'un pas et d'un simple geste pour déposer ce Hakuna Banana et cette Bierraubeurre désormais prêts à être consommés.

" Voilà ta boisson, le prix est sur la carte. Et disons que je n'ai pas vu que tu étais trop jeune pour un cocktail alcoolisé. demanda Archibald au type qui avait parlé à son premier client, il avait sûrement quelques années de plus. "

Commande:
 


Dernière édition par Archibald O'Graham le Sam 27 Aoû 2016 - 16:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alexei Dragoslav
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Alexei Dragoslav, Sam 27 Aoû 2016 - 11:22


Contrairement à tout ce qu'on pouvait penser, l'alcool aidait parfois à résoudre les maux. C'est pour ça que j'avais commandé un cocktail à base de rhum. Avec un peu de chance le serveur plutôt âgé ne remarquera pas que j'ai à peine 16 ans. Enfin, ça c'est ce que j'espérais. Quelques instants après qu'il ait réceptionner ma commande, le serveur se mit à la tâche. L'odeur de banane et de vanille fraîche se mit doucement à embaumer la pièce à tel point que j'en oubliais presque tous mes soucis en m'imaginant un cocktail à la main allongé sur une serviette à la mer. Enfin, si tenté que j'y retourne un jour. La dernière fois que j'ai passé des vacances comme ça j'ai fini rouge écrevisse avec des coups de soleil sur tout le corps.

Plus jamais je ne passerais des journées entières au soleil sans protection. Encore une des choses que j'ai hérité de mon pays nordique si magnifique. D'un coup, le type à ma gauche à qui j'avais fais un signe de tête s'est mis à taper la discute. Est-ce que j'avais vraiment envie de parler à cet inconnu ? La réponse était simple, non. Est-ce que j'avais besoin de parler à quelqu'un, peu importe qui ? Cette fois la réponse était sans équivoque, oui.


- Dis moi ne serais-tu pas à Poudlard et chez les Poufsouffles ? Ton visage me dit quelque chose, j'ai probablement du te croiser à l'époque où j'y étais.

Heumpf. Il avait l'œil attentif l'alcoolique. Je suis en effet à Poudlard. Un peu logique, je suis mineur, à Pré-au-Lard. N'importe qui l'aurait deviné. Ce mec n'avait sans doute pas inventé la poudre de cheminette. ,Par contre il se rappelle que je suis à Poufsouffle. Et donc il vient également de ma maison. Curieux, son visage ne me dit rien. Peut-être que plus jeune il était beaucoup plus séduisant qu'actuellement et que son visage a mal vieilli.

- En effet, je suis chez les Poufsouffles. Par contre je ne me rappel pas de toi. Tu es qui ?

Clair, net et précis. Sans animosité je devais savoir qui était ce type. J'essayais de me remémorer des souvenirs de quand je suis entré à Poudlard ainsi que les années suivantes, tous les cours auquels j'ai participé, les matchs de Quidditch auquel j'ai assisté et supporté mon équipe. Rien, le néant. Ce type n'a pas dû me marquer à l'époque.

Enfin, le serveur me sortait finalement de mes pensées et posa devant moi le précieux breuvage que je lui avais commandé quelques instants auparavant. L'employé des Trois Balais insista sur mon âge. En même temps, je n'ai aucune pilosité sur le visage et ce dernier est plutôt enfantin. Néanmoins, il m'a quand même servi l'Hakuna Banana . Une chaleur remplit mon corps lorsque je me suis mis à lui sourire. Un sourire sincère que l'on avait pas aperçu depuis plusieurs semaines sur mon visage.


- Merci, c'est sympa de votre part.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: Le comptoir

Message par : Invité, Sam 27 Aoû 2016 - 17:16


L'attente de sa boisson ne fut pas très longue, effectivement quelques minutes après son arrivée ainsi que celle de son interlocuteur, le Barman passa et prépara avec une grande agilité les deux boissons en même temps. D'ailleurs celui-ci fît mine d'ignorer l'âge du jeune garçon, quand à lui servir une boisson avec alcool, il est vrai que c'était interdit mais bon, ce n'est pas la première fois que Logan voit ça, en grand habitué à cet endroit. A peine il eut le verre posé que Logan, remercia le serveur d'un geste de la tête et en bu rapidement une gorgée, ça faisait vraiment du bien de boire un petit coup pour étanché la soif. Une fois que le Poufsouffle reposa son verre, le jeune garçon assis à ses côtés, dont il ignorait toujours le prénom se mit à lui répondre.

- En effet, je suis chez les Poufsouffles. Par contre je ne me rappel pas de toi. Tu es qui ?

Une réponse plutôt normal, Logan était plus vieux que lui et il avait quitté Poudlard il y a déjà trois ans. Mais pourtant il fut représentant de son équipe de Quidditch à Poudlard, bien qu'il est fait qu'une saison, il avait dû arrêter pour des raisons personnelles et également pour se concentrer sur ses Aspics. Après suffit que le garçon ne soit pas fan de Quidditch et ne regarde pas ce merveilleux sport, logique qu'il ne se souvienne de rien de Logan. Le Poufsouffle se tourna donc vers le garçon, plaçant son coude sur le comptoir et celui-ci tenait en même temps la poignée de la choppe contenant sa Bierraubeurre. Il se trouvait de côté, complètement décontracté et poser, puis il répondit simplement et d'une voix tout à fait normal.

« Logan Lewis, un ancien Poufsouffle, mais je suppose que tu l'avais compris, puisque j'ai réussi à me rappeler que tu étais dans ma maison. »

Il prit une courte pause, repris tranquillement une petite gorgé de son breuvage préféré. Il continua donc ensuite la conversation avec son interlocuteur de Poufsouffle, auprès de qui il continua de se présenter.

« Un peu normal que tu ne te souviennes pas de moi, j'ai quitté Poudlard il y a déjà trois ans. Mais je me souviens des personnes avec qui j'étais en cours ou même que je croisais dans la salle commune, en même temps, resté septs ans avec les mêmes personnes, sur les dernières années on retient quasiment tous les visages du moins.  Mais pourtant j'ai été joueur dans l'équipe de Quidditch, bizarre que ça ne te dise rien.»

Bah après tout ce n'était pas si grave que cela, faut dire qu'au moment où Logan était dans sa dernière année, le garçon devait probablement se trouver dans sa deuxième voir troisième années et on ne retient pas forcement tout le monde, surtout vu le nombre d'élèves se trouvant à Poudlard.



Une belle journée pour se faire de nouveaux amis
Pv avec Alexeï Dragoslav
Serveur : Archibald O'Graham
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Le comptoir

Message par : Contenu sponsorisé, Aujourd'hui à 1:47


Revenir en haut Aller en bas
Page 26 sur 28

 Le comptoir

Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 25, 26, 27, 28  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: Les Trois Balais-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.