AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: Les Trois Balais
Page 4 sur 28
Le comptoir
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 16 ... 28  Suivant
Azmaria Slown
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Le comptoir

Message par : Azmaria Slown, Mar 13 Mai - 18:56


HRPG : Je posterais pour prendre la commande de Daily Redwood et Valentina Boccini quand Valentina aura poster Smile



Nouvel ami !


RP avec Neal Caffrey

Alors que la jeune femme venait de s'excuser auprès de l'homme pour l'avoir bousculer, celui-ci décida que c'était à lui de s'excuser et non l'inverse. Il fit également une remarque sur le fait qu'elle ne devait surment pas attendre de client vu l'heure. Le jeune homme n'avait pas tout a fait tort, mais le bar n'était pas fermer et par conséquent, les clients étaient libre de circuler dans l'établissement a leur guise. Elle sourit au brun avant de se diriger vers le comptoir alors qu'il l'a suivait de près.

La jaune et noire lui demanda ce qu'il souhaitait boire et après l'avoir bien observer, il lui dit avec un petit sourire au coin des lèvres qu'il prendrait bien un Whisky pur feu. Bon choix pour un début de soirée... La blonde hocha la tête pour approuver son choix sans même s'en rendre compte. Elle finit par se tourner et fit léviter jusqu'a elle deux verres propre avant de remplir l'un avec du Whisky pur feu et l'autre ou elle entama la préparation de son Pink Candy.

Ceci fait, elle déposa la boisson du jeune homme en face de celui-ci et s'asseya juste en face. Sa main fouilla le dessous du comptoir et en sorti une paille de couleur rouge. Après avoir aspiré une petite gorgée elle dit avec un sourire...

- Vous savez, le bar n'est pas fermer et je ne suis pas presser. Même si c'est vrai, je ne m'attendait pas a voir quelqu'un "si tôt" dans la nuit. En général on me laisse une pause un peu plus longue. M'enfin ce n'est pas plus mal d'avoir un peu de compagnie ! Je m'appelle Azmaria Slown et vous ?

Elle espérait ne pas trop l'ennuyer, après tout, il était là en tant que client et non là pour lui tenir compagnie.

Revenir en haut Aller en bas
Valentina Boccini
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Corbeau
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Le comptoir

Message par : Valentina Boccini, Sam 24 Mai - 21:11


avec Daily

Un verre ne suffirait pas à hydrater la jeune italienne. Elle poussa un lent soupir affligé quand elle reposa ce qui, quelques instants plus tôt, contenait encore de l'alcool. Si la vodka était sa boisson préférée, en consommer ne lui faisait plus rien. Il lui fallait boire de façon conséquente pour faire un harlem shake sur le comptoir des trois balais. La blonde repoussa le verre et replaça ses cheveux. Quoi! Elle allait pas s' arrêter là. La rouquine non plus, elle en était sure. Qui pourrait se stopper après une gorgée de cette boisson si... ah. Rafraîchissante.

- Moi, je suis une anglaise de pur souche. Je suis née à Londres et ai toujours vécu en Angleterre. Mais j'adore voyager.  Dis, ça te dirai de reprendre un verre, moi je meure de soif !

En plein dans le mille. Hypothèse confirmée. Daily était le double de Valentina, psychiquement du moins. L'italienne lui adressa un graaaaaand sourire. Oh oui. Elles allaient boire. Et pas qu'un peu. Il était rare que l'italienne est envie de se bourrer la gue*le, mais là.... la tentation était trop forte. Les cours, tout ça, ça me fatiguais. J'avais envien de profiter, et la rouquine aussi. En plus, on s' entendait bien, quoi de plus? Blondie apparut pour prendre la commande.

-On va reprendre la même chose s'il te plaît. Sauf si tu veux autre chose

Valentina en reste bouche bée. Daily est entrain de trahir une des règles d'or de l'italienne. On ne boit jamais deux fois la même chose de suite. C'est prohibé. Tina secoue la tête d'un air navré. Ah lala. C'est mignon tout plein. La voilà qui donne des cours de boisson à une femme experte en la matière. En fait, l'italienne est sure de l'avoir déjà vue à la tête du sanglier. C'est donc une collègue à Will.

-Tss tss tss. Je bois jamais deux fois la même chose, c'est fondamental.
Valentina se tourne vers Blondie. Je prendrais un hakuna Banana steuplait.

Daily sourit à Valentina. La jeune femme aimait beaucoup cette rouquine. Elle était pozée, toujoirs prête à s' amuser et à picoler. Une bonne amie des bars. Quelqu'un qu'elle reverrait sans doute. Renforçant ses pensées, elle lui dit:

Est-ce que ça te dit qu'on fasse une sorte de course pour voir celle qui finit en premier son verre ? Et celle qui perd doit... Soit payer la commande ou soit donner un gallion à la gagnante... ou les deux. Si tu veux bien bien sûr.

Daily était elle sérieusement entrain de mettre la blonde au défi? Ne savait elle donc pas que l'italienne possède une descente exceptionelle. Avec un sourire, elle accepta. C'est donc quand Blondie revint avec les verres. Que le jeu commença. Boccini se plaça face à Redwood. Elle attrapa son verre d'une main et éclat d'un rire gras.

-1..2.. que la fête commence.

Sur ces paroles d'ivrogne, elle porta en même temps que son adversaire le breuvage à ses lèvres et commença à boire. C'était... amusant. Ça pétillait dans la gorge. L'alcool lui fit du bien. Il coulait, lentement mais sûrement.  Elle s' ordonnait d'aller plus vite. Et elle s' obéit aussitôt. Enfin, une dernier aspiration dans un bruit gutural, et et elle abaissa le verre. Daily aurait elle finit avant elle?

hrpg:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: Le comptoir

Message par : Invité, Mer 4 Juin - 17:39


RP with Valentina


HRPG:
 

Daily attendait son deuxième verre avec impatience. Elle avait soif, mais pas seulement de boisson, elle avait aussi soif d'amusement. Cette soirée promettait d'être mouvementée et puis, il fallait bien mettre un peu d'ambiance non ? Pour la boisson, la rousse avait de nouveau appelait la serveuse... Blondie comme disait Valentina. Mais à peine la verte avait-elle recommandé que Tina la coupa :

- Tss tss tss. Je bois jamais deux fois la même chose, c'est fondamental. Je prendrais un hakuna Banana steuplait.

Et bien ! Bon ok, si c'était si fondamentale, il n'y avait aucun inconvénient. Et puis, sa camarade verte avait l'air de mieux s'y connaître qu'elle. Mais bon, Daily avait tellement aimé la première boisson qu'elle ne pu se résoudre à changer elle aussi et resta sur ce qu'elle avait dit. Elle n'avait que rarement bu de la vodka et se demandait d'ailleurs pourquoi maintenant. C'était vraiment délicieux et fort comme il faut. A vrai dire, à force, l'alcool avait moins d'effet sur elle même s'il n'en n'avait pas non plus aucun. Mais bon, on verra ça plus tard, normalement la jeune femme devrait s'en souvenir... normalement. Maintenant que la soirée était partie, plus rien ne pourrait empêcher la rouquine de boire et s'amuser comme une dingue. Il y avait longtemps que cela ne lui était pas arrivé et il fallait reconnaît que ça lui avait manqué. Surtout qu'elle était bien accompagnée.

En effet, plus la soirée avançait, plus elle en apprenait sur Valentina et plus elle avait l'impression que les deux jeunes femmes se ressemblaient beaucoup. La serveuse revint alors avec la nouvelle commande. C'est alors qu'une idée traversa l'esprit de Daily. Elle décida de mettre Valentina au défi de la battre à la course. Et à vrai dire, elle aurait peut-être mieux fait d'y réfléchir à plusieurs fois avant de parler. Cette dernière avait l'air déterminée et éclata d'un rire gras avant d'ajouter, le verre dans la main :

- 1..2.. que la fête commence.

A peine eut-elle fini de prononcer cette phrase que les deux jeunes femmes mirent leur verre à la bouche. Daily sentit la boisson couler dans sa gorge, chaque gorgée la brûlait un peu plus, mais cela ne la dérangeait pas. Elle aimait cette sensation que procure la boisson. Elle avait l'impression que le verre ne se finissait pas et essaya alors d'aller plus vite, levant chaque fois un peu plus son verre. Ses joues commençaient un peu à rougir, il faisait chaud. Mais alors qu'elle avalait les deux dernières gorgées, elle entendit à son grand désespoir le bruit d'un verre qu'on pose sur la table. Lorsque la rousse leva les yeux et posa son verre, elle vit que Tina avait fini. Elle venait de gagner. La jeune femme prit alors le temps de reprendre sa respiration et observa Tina. Il faut reconnaître qu'elle avait été rapide, une maître dans ce domaine. Daily lui sourit.

- Et bien, il faut reconnaître que j'ai trouvé plus forte que moi !

A vrai dire, elle s'était toujours douté de ça. Il y avait toujours du avoir plus fort qu'elle mais elle ne l'avait pour l'instant jamais rencontré. La verte passa sa main sur son front. Il était devenu chaud à cause de l'alcool. Celle-ci enleva alors sa veste en cuir noir avant de reporter son attention sur sa camarade. Elle soupira avant d'ajouter :

- Alors ! En temps que grande gagnante, que désires-tu ? Je te laisse choisir.

Elle se demandait bien ce que choisirait la blonde. Et voilà, un deuxième verre de vide. Mais cela ne suffisait pas encore à la rouquine. Elle allait peut-être passer pour une alcoolique mais bon... la sorcière savait pertinemment que ce n'était pas le cas. Et puis l'alcool ça vide la tête parfois quand on en a besoin. Non, pas que Daily croule sous les problèmes mais il y avait dans son passé des souvenirs qu'elle souhaiterait oublier.

- Et si ça pourrait être quelque chose de sympa se serait bien, après c'est toi qui décide.

Après réflexion, elle n'appréhendait pas ce que demanderait sa voisine. Elle était partante pour tout et n'importe quoi maintenant. Enfin... dans la limite du raisonnable quand même... ou peut-être... Du moment qu'elles s'amusaient.
Revenir en haut Aller en bas
Liberty Owen
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Liberty Owen, Dim 8 Juin - 21:47


HRPG:
 

Liberty continuait à observer la carte, tout en écoutant la serveuse. Elle releva la tête avec un sourire jusqu’aux oreilles en entendant ses explications. « Tout le monde à une part de bisounours ». Moui, ça se discute. Liberty était rarement considérée comme quelqu’un de « bisounours ». Bavarde, intello et égocentrique certainement, mais choupinou bisounours jamais. Ca ne lui fera peut-être pas de mal de gouter ce dessert s’il faisait ressortir son meilleur côté.

Louna explosa de rire à la remarque de la blonde et lui confia quelques petits secrets sur ses talents en matière de cocktail. Elle lui avoua également que c’était son premier job. La blonde secoua la tête tout en s’abreuvant de son cocktail. Impossible que cette nana n’ait jamais bossé dans le commerce avant vu comment elle se comportait !

Tu rigoles là ? Ton premier job ?! Tu t’en sors vachement bien dis-donc. Ça se voit que tu es faîtes pour bosser dans un commerce !

En voyant la propriétaire vider son verre d’une traite, la jeune fille ouvrit grand les yeux. Si elle suivait le rythme de la brune, c’était sûr, cela allait finir mal ! Mais quand la Serdaigle l’incita à goûter d’autres de ses créations… la préfète ne put résister. Elle siffla son verre en moins de deux, et fixa un cocktail qui l’intriguait.

Tu me fais un Dark Side, s’il te plait ? Fin, je veux dire tu nous fais un Dark Side ? Sa description m’intrigue. Je voudrais voir mon mauvais côté, ha ha !

Louna sembla hésiter quelques secondes mais s’activa à faire les cocktails. Pendant ce temps, Liberty sortit de nouveau quelques mornilles de sa poche pour régler la boisson. Elle réfléchit également à la question du barman. Son avenir … c’était une question qui revenait fréquemment ces derniers temps. Bien qu’elle ait encore un an d’étude à Poudlard, l’anglaise a une petite idée sur la question.

Quand la brune revint face à elle, Liberty commença à lui expliquer.

Je ne sais pas trop en fait… Il me reste un an encore à faire à Poudlard… J’aimerais bien partir en formation d’Auror, mais je ne suis pas certaine d’avoir le niveau. Et puis mes parents bossent au Ministère donc je sais pas… Ça pourrait être dans la continuité tu comprends ? Même si eux voient pour moi un autre avenir. Mais quand on voit les derniers événements, j’ai envie de m’investir pour une bonne cause. C’est un métier qui m’a toujours fasciné…

Liberty avait prononcé ses paroles en sirotant le nouveau cocktail. Elle parlait beaucoup quand elle avait de l’alcool dans le sang. La jeune sorcière n’aurait pas raconté sa vie à une inconnue sans avoir consommé un minimum.

Et toi, tu faisais quoi avant d’être ici ? la questionna la Serdaigle. Au fait, encore une fois, cette boisson est un déliiiiiiiiiiiiiiice.

Outch. Oui, et elle commençait à un bien taper. A taper sec, si je puis dire. La bleue et bronze prie une carte pour se rafraichir. Il commençait à faire drôlement chaud non ? Les gens dans le bar ne se rendaient pas compte qu’il faisait une chaleur pas possible ? Une rousse venait même de mettre de la musique d’un coup de baguette. Certains jeunes se mettaient à danser. Comme si le milieu de la sorcellerie n’était pas en train de s’écrouler suite à l’arrivée des Mangemorts. Comme si, rien ne touchait les jeunes présents dans ce bar. Comme si rien ne touchait Liberty.

Wahou, mais ça déchiiiiire cette musique ! C’est vraiment extra ! Ce serait mal de rester assise à boire comme deux pochtronnes ! Allez come on Lou’ !

Euh, c’est quoi ce délire ? Qu’est-il en train d’arriver à Liberty, préfète exemplaire ? Qu’y avait-il dans ce cocktail magique ? C’était ça son mauvais côté ?

Liberty se hissa sur le bar et commença à danser, toujours son verre à la main. Elle riait aussi, et inciter Louna à monter avec elle. Une chose est sûre : l’alcool n’est vraiment pas fait pour Liberty Owen.
Revenir en haut Aller en bas
Spencer McKane
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Spencer McKane, Mer 11 Juin - 15:42


L’ennui frappait Spencer ce soir là. Il avait terminé ses devoirs pour les trois jours à venir, lu la dernière page de son bouquin moins d’une heure plus tôt, et n’avait absolument personne à qui parler. Pas que la Salle Commune soit vide de tout habitant, loin de là, mais les Serdaigles étaient plongés dans leur parchemin ou leur livre du jour, et les discussions étaient loin d’aller bon train. Quel ennui, vraiment. Spencer se tritura les mains quelques minutes avant de se décider à empoigner sa veste et à quitter la pièce. Il avait envie de prendre l’air. Le couvre-feu était passé, mais l’aigle ne lui fit aucun reproche tandis qu’il s’éloignait de la tour et s’engageait dans les couloirs du château. Il n’y avait personne. Les tableaux semblaient en pleine léthargie, et les armures restaient tristement inerte, éclairées par les quelques torches accrochées sur les murs. Spencer avait envie de prendre l’air. Il avait envie de sortir. Jamais il ne s’était aventuré dans le parc après le couvre-feu, et jamais il n’avait osé faire comme ces élèves de septième année qui s’évaporait du château après la nuit tombée. Aujourd’hui, il se sentait assez téméraire pour tenter sa chance.

Spencer avisa la lueur typique d’une baguette magique au bout du couloir et se dissimula dans un recoin, derrière une statue. Il attendit que la concierge passe avant de poursuivre sa descente vers le hall, et c’est moins de dix minutes plus tard qu’il passait les grandes portes de Poudlard. Dehors. L’air était bon, bien que frais. Ils étaient encore en hiver après tout. Spencer resserra sa veste autour de lui avant d’entamer sa marche. Rester dans le parc ou partir pour Pré-Au-Lard ? Un peu de folie pour une fois ne lui ferait pas de mal. Lee ne pourrait qu’être d’accord avec ça. Spencer emprunta le sentier menant au village et distingua bientôt les lumières éclairant les rues devant lui. Il y était allé finalement. Il l’avait fait. Et s’il croisait un professeur ? Un préfet ? Bof, les chances étaient assez faibles pour le faire continuer à avancer. Arrivé au niveau de la devanture des Trois-Balais, Spencer s’arrêta et sentit un doute poindre. Il pouvait y croiser quelques têtes familières. Il pouvait s’attirer pas mal de problèmes. Et puis, Pré-Au-Lard n’était pas à l’abri des Mangemorts. Et puis zut. Spencer avait envie d’entrer.

Cela faisait plusieurs jours qu’il n’avait plus mis les pieds ici. Depuis la St Valentin en fait. Louna. Il se souvenait de Louna et de ses ailes, de son sourire aguicheur et de ses cocktails préparés d’une main de maître. Il sourit et passa la porte. La clientèle était au rendez-vous, du couple d’amoureux transis à l’ivrogne en passe de s’endormir sur le comptoir. Les conversations allaient bon train, et l’ambiance était chaleureuse. Spencer se frotta les mains et se décida à retirer sa veste pour la laisser pendre à son bras. Il se dirigea d’un pas déterminé vers le comptoir. Comptoir sur lequel dansait une jeune femme aux cheveux d’un blond éclatant et à la silhouette fine. Liberty Owen ? La préfète des Serdaigle ? Si on avait dit à Spencer qu’il verrait un jour cette fille se trémousser sur le comptoir des Trois-Balais, il ne l’aurait pas cru. La demoiselle n’était pas des plus dévergondée, pour ne pas utiliser de mots qui fâche. Spencer émit une sourire amusé et rejoignit Louna, qui se tenait là. Deux verres bien entamés se tenaient là, dangereusement près des pieds virevoltant de Liberty. La couleur était familière à Spencer. Dark Side. Voilà qui était intéressant. Son sourire s’élargit.

« Salut Louna !

Il leva la tête vers Liberty et lui fit un faux salut militaire sans se départir de son sourire.

« Et salut Liberty ! »

Spencer n’arrivait même pas à s’inquiéter de la présence de la préfète au même bar que lui à cette heure de la soirée. Avec ce qu’il avait sous les yeux, il n’avait sans doute pas de quoi s’inquiéter. Il se retourna vers Louna et désigna les Dark Side.

« T’as l’intention de balancer les Serdaigles dans les tréfonds de l’oubli c’est ça ? J’vais t’en prendre un comme ça moi aussi, s’il te plaît. »

L’était de Liberty était assez amusant en fin de compte, et il enviait son insouciance présente. Il se prenait trop la tête en ce moment, pour des trucs bêtes. Lâcher prise parfois, ça avait quelque chose de délicieusement bon.

« J’peux rester avec vous quelques temps ? » demanda t-il finalement, plus à l’intention de Liberty qu’à celle de Louna.

Il n’était pas certain que la préfète soit en état de répondre, mais il tenait à garder ses arrières. Un minimum.
Revenir en haut Aller en bas
Louna Blake
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Animagus : Chat noir


Re: Le comptoir

Message par : Louna Blake, Ven 13 Juin - 22:10


Rp avec Liberty et Spencer



Louna était vraiment contente que la petite Serdaigle ait atterrie dans son bar. Cette petite était absolument adorable, et la complimentait sur ce métier qui lui plaisait temps. Il ne faut pas croire hein, la brune n'était pas du genre à aimer se faire passer la pommade mais son job lui plaisait énormément et le fait qu'on reconnaisse son talent était une grande satisfaction en soi, surtout qu'elle n'était pas vraiment reconnue pour ses talents. Puis Lili lui avait demandée un Dark Side. La jeune femme avait dût faire face alors à un grand dilemme: Boire ou ne pas boire. C'est à dire que la française avait compris l'effet que faisait cette boisson sur sa personnalité, et maintenant elle préférait éviter. A la suite d'une courte réflexion, la Serdaigle décida de le faire, et voir après si elle buvait. Pendant qu'elle posait les consommations sur le comptoir, Liberty lui répondit sur ses projets d'avenir:

- Je ne sais pas trop en fait… Il me reste un an encore à faire à Poudlard… J’aimerais bien partir en formation d’Auror, mais je ne suis pas certaine d’avoir le niveau. Et puis mes parents bossent au Ministère donc je sais pas… Ça pourrait être dans la continuité tu comprends ? Même si eux voient pour moi un autre avenir. Mais quand on voit les derniers événements, j’ai envie de m’investir pour une bonne cause. C’est un métier qui m’a toujours fasciné…


Puis la blonde continua en lui demandant ce qu'elle faisait avant. Avant... Louna ne pouvait pas vraiment répondre à cette question. En fait, la bleue avait longtemps vagabondé dans la forêt, était partie à l'étranger, et avait fait énormément de rencontres qui l'avaient inspirée pour ses créations et aspirations futures. c'est aussi comme ça qu'elle était devenue animagus. Mais au final, tout ce temps était passé tellement vite qu'elle ne pouvait que le résumer. Aussi pendant que la blonde sirotait avidement son cocktail qu'elle qualifiait de délicieux entre deux gorgées, la brune répondit avec un sourire léger:

- Avant j'ai parcouru un peu les environs, beaucoup voyager pis j'suis revenue ici avec ma transformation en chaton et mon carnet d'inventions bien rempli ! Mais t'sais pour tes projets, j'trouve que c'est pas si con. J'pense que ça a besoin de changements là dedans, y'a trop de règles ça devient plutôt soûlant, m'enfin c'est juste mon avis ma belle ! Qu'est-ce que...



Pendant que la jeune femme parlait, la blonde était montée sur le bar se déhanchant furieusement au rythme de la musique. Tournant la tête vers le reste de la salle, la bleue remarqua que plusieurs personnes dansait aussi, une petite fête improvisée s'était invitée dans l'établissement. On aurait dit que tout le monde avait bue un Golden Liberty ou un truc du genre, et, sans y penser la brune prit le premier verre qui passait sous sa main. Malheureusement pour elle, ce fut le Dark Side qu'elle avait tant hésité à préparer. Louna eut le temps de boire une gorgée avant de reconnaître le goût si spécifique de son invention machiavélique. Alors que la jeune femme soupirait, une gorgée ne la tuerait pas si elle s'imbibait assez d'alcool pour contrer les effets de son coté diabolique, une voix l'attira sur le côté, voix qu'elle reconnaissait très bien peu être même trop:

- Salut Louna !


Spency. Enfin, Spencer était son vrai nom, mais pour Louna c'était Spency. La soirée de Saint-Valentin, les Dark Side, l'arrière salle. S'il ne l'avait pas déjà vue en la saluant, la brune se serait bien cacher sous son cher comptoir pour ne pas le voir. Ce n'est pas qu'elle ne l'appréciait pas, non au contraire. Mais à l'origine, la jeune femme n'était pas du genre à s'envoyer en l'air avec le premier inconnu qui passait pas là, même si au final ce n'était pas déplaisant. Chopant un verre sur ces pensées, la française le remplit de Whisky Pur Feu avant que Spencer ne reprenne:

- T’as l’intention de balancer les Serdaigles dans les tréfonds de l’oubli c’est ça ? J’vais t’en prendre un comme ça moi aussi, s’il te plaît.



La bleue rit et garda sa réponse pour plus tard. Elle prépara de nouveau un Dark Side en un tour de main pendant que la préfet demandait à rester, et,  tandis qu'elle poussait le verre lentement en direction du brun, la brune prit la parole d'une voix plutôt hésitante, qui ne lui ressemblait pas vraiment:

- Salut Spency ! T'es sûr de vouloir reprendre ça ? La dernière fois je sais qu'ça t'avais pas trop mal réussi, mais, faudrait pas qu'ça devienne votre drogue
finit-elle en lançant un regard à Liberty. Puis pour les Serdys, j'voudrais surtout montrer que les aigles aussi savent faire la fête ! Qu'est ce que j'foutrais dans c'te maison sinon ?

A ces mots, la jeune femme passa du coté client et but d'une traite le verre qu'elle venait à peine de se servir. Une autre des particularités de Louna était qu'elle avait une large tolérance à l'alcool, ainsi pouvait-elle s'enfiler une sacré dose de cul sec avant de vraiment être bourré. Le Whisky Pur Feu n'étant tout de même pas à prendre à la légère, a brune tangua quelques secondes bousculant au passage le préfet. Secouant la tête doucement, la française releva les yeux vers lui :

- S'cuse moi mon chou
dit elle dans un sourire. Puis elle lança un regard à la blonde avant de l'attraper par la main. Descends avant d'te casser la gueule et viens plutôt danser par ici toi !

Diverses pensées traversait l'esprit de la jeune femme tandis qu'elle remplissait un nouveau verre. C'est comme si son âme était scindée en deux parties distinctes qui lui disait de faire des choses différentes. D'un coté, elle avait envie de faire la fête danser, comme à l'accoutumée, d'un autre une petite voix sournoise lui susurrait de faire des choses pas très catholiques avec n'importe laquelle de ses personnes se trouvant dans le bar. N'importe laquelle. Elle ignorait que sa propre création pour occasionner de tels effets. Intéressant, mais du coup elle ne savait plus quelle personnalité choisir...

Commande:
 
Revenir en haut Aller en bas
Azmaria Slown
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Azmaria Slown, Dim 15 Juin - 21:54




Commande

Valentina Boccini et Daily Redwood




Les deux jeunes femmes semblèrent une nouvelle fois avoir besoin des services de la blonde qu'elles avaient à présent rebaptiser définitivement « Blondie ». Cette constatation finit par faire sourire la préfète qui se dirigea de nouveau vers elles en écoutant attentivement leur commande.

- Laissez-moi une seconde, je vous apporte ça tout de suite !

La jaune et noire commença la préparation de la Tornade assez rapidement, et finit par le Hakuna Banana. Le deuxième n'était pas très compliquer, il suffisait simplement de ne pas faire d'erreur dans la préparation, sinon le cocktail perdait ses vertus si « spécial ». M'enfin, la jeune femme était devenue une vraie pro' dans la préparation de la carte des Trois Balais ! Elle se dirigea de nouveau vers les vertes et argents en leur tendant leur boissons. Enfin, elle attendit que les deux jeunes femmes termine leur petit défis afin de savoir laquelle des deux paierais leur commande.


---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Commandes:
 


Dernière édition par Azmaria Slown le Mar 17 Juin - 19:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Valentina Boccini
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Corbeau
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Le comptoir

Message par : Valentina Boccini, Mar 17 Juin - 14:33


"Bois, bois, bois, Tina bois, bois bois, Tina bois, put*in! Plus vite! s' encourageait-elle.

Et comme à chaque fois dans ce genre de défi, elle avait gagné. Elle regardait Daily avec un regard un peu désolée, comme si elle se sentait coupable. Dans un geste purement alcoolique, Valentina lécha  le contour intérieur du verre et se poussa un soupir de contentement. C'était troooooooop bonnnnnnn. L'alcool faisait de l'effet, car les pensées de la belle commençaient à s' embrumer. Si elle avait une bonne descente, tout ce qui n'était pas de la vodka la soûlait à vitesse grand V. Elle eut un sourire de wineuse et éclata d'un rire trop gai pour être naturel.

Et bien, il faut reconnaître que j'ai trouvé plus forte que moi !

La belle exécuta une petite courbette, montrant qu'elle appréciait le compliment. La clef de son succès? L'entraînement. Elle avait écumé les bars des mois durant pour oublier. Elle n'avait toujours pas réussi, d'ailleurs, mais maintenant, elle savait rester raisonnable. Elle buvait de temps en temps, en soirées, quand l'occasion s' en présentait. Ce soir, l'occasion était parfaite, et elle voulait finir minable. Et elle avait pour cela trouvé la camarade parfaite. Mais un verre par un verre, ce n'était pas suffisant, il allait falloir faire plus, bien plus.

Alors ! En temps que grande gagnante, que désires-tu ? Je te laisse choisir.. Et si ça pourrait être quelque chose de sympa se serait bien, après c'est toi qui décide.


Ouaaaaais. Valentina voulait boire. Ses sens étaient déjà engourdis mais cela ne suffisait pas. Cela ne suffisait jamais. Elle regarda la Rouquine, et se promit de la revoir un jour. S' en souviendrait elle le lendemain? Pas sûre. Mais au moins, elle avait encore assez de raison pour se promettre des choses.

-Que dirais tu de se prendre deux bouteilles de whisky pur feu et d'aller finir notre soirée comme deux vraies ivrognes à traîner dans les rues et à boire encore et encore?

Hrpg:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: Le comptoir

Message par : Invité, Mar 24 Juin - 15:15


RP with Tina

Daily avait fini par reconnaître que la magnifique Tina était plus forte qu'elle quand il s'agissait de boire. La rouquine commençait à sentir ses joues devenir de plus en plus chaudes. Tout doucement, l'alcool commençait à l'emmener dans cette autre monde, si doux, si agréable, loin des tracas quotidiens...

Valentina fit alors une courbette à l'intention de la jeune femme, elle avait l'air d'avoir apprécié son compliment. Daily lui sourit, elle s'était bien trouvé toutes les deux, et elle espérait ne pas la perdre de vu.

- Que dirais tu de se prendre deux bouteilles de whisky pur feu et d'aller finir notre soirée comme deux vraies ivrognes à traîner dans les rues et à boire encore et encore ?

Maaaiiis quelle boonne idéée !!! La Serpy se voyait déjà, une bouteille à la main, essayant de marcher droit et chantant des chansons de manières absolument fausse tout en réveillant le quartier. Mais qui sait si demain elle se souviendrait de tout ça...
*Bah on verra ça*
La rousse regarda alors dans la salle, recherchant une nouvelle fois la serveuse qu'elles avaient définitivement rebaptisé Blondie, mais ça lui allait tellement bien.

- C'est une super bonn'idée ça Tina ! Elle aperçut alors Blondie au bout de la salle et lui cria Hey ! Blondie, tu peux nous ramener une bouteille de whisky pur feu chacune ? Merci !!!

Maintenant y'avait plus qu'à attendre que la serveuse revienne avec les bouteilles, et c'était la dernière fois qu'elles la dérangeaient. C'est fou ce qu'il faisait chaud !! Daily essaya de se rafraîchir un peu en secouant son haut. Impatiente, elle pianotait sur la table lorsque que la serveuse Blondie revint chargée de deux bouteilles de cette magnifique et délicieuse boisson qu'était le whisky pur feu.

- Merci chérie, tient c'est moi qui paie les deux, dit-elle tout en tendant la somme qu'elle demandait. Et voilà en plus un pourboire de 10 mornilles pour toi ! Et au plaisir de te revoir Blondie !

Aller, c'était son jour de charité. Daily se leva alors un peu maladroitement de se saisit de sa bouteille ayant déjà hâte de la boire mais elle attendrait d'être dehors avant ça. Elle fit un signe de la main à la serveuse et demanda à Tina :

- Bon, on y va ? Allons traîner toute la nuit dans la rue en faisant des c*nneries !! Ah p*tain, ça me manquait des soirées comme ça ! La dernière étant plutôt adressée à elle-même qu'à la blonde.

Ça y est ! La Daily calme et plus mûre venait de les quitter, maintenant c'était une personne extravertie, prête à s'amuser et à faire le plus de bêtises possible. Elle prit alors sa camarade par l'épaule, tenant toujours sa bouteille dans la main et sortit du bar.


HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Liberty Owen
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Liberty Owen, Mer 25 Juin - 0:32


Avant que Liberty ne se jette sur le bar, la gérante lui avait répondu. Elle lui avait expliqué qu’elle avait beaucoup voyagé, qu’elle avait fait beaucoup d’invention,… Pendant que la blonde l’écoutait, elle continuait à siroter sa boisson. Un pur délice.

La préfète des Serdaigles se trouvait donc désormais debout sur le comptoir. Elle dansait comme elle n’avait jamais osé le faire, se calant au rythme de la musique. Elle était dans sa bulle, dans son monde.

Le bar était devenue une vrai toupie. A moins que cela soit Liberty qui tourne en rond sur le bar ? Non, elle ne tourne pas en rond, elle danse. Alors pourquoi, tout tourne autour d’elle, si vite ?  

Rien n’était réel. Louna ne l’avait pas suivi sur le comptoir, pourquoi ? Après tout, danser toute seule sur le comptoir était compliqué, alors danser à deux aurait été laborieux. Liberty évitait les verres avec une agilité surprenante, qui ne lui ressemblait guerre.

Toujours dans sa bulle, Liberty n’avait pas remarqué que son collègue préfet avait rejoint la partie. Elle s’en rendit compte quand ce dernier l’interpella. Il venait de lui faire un faux salut militaire. La blonde finta la même chose mais elle ne pouvait rester totalement immobile, l’alcool n’aidant pas cette position. La jeune fille trébucha mais reprit son équilibre de justesse en éclatant de rire. Elle reprit sa dance folle sans se préoccuper de ce que se disait les deux Serdys.

Quelques secondes, minutes, heures ? plus tard, quelqu’un saisit la main de la sorcière. Oh Lou ! Mais ! C’était sur le comptoir que la jeune fille voulait danser. C’est nul, sur le sol ça tourne pas comme sur le bar. Toutefois, Liberty sauta du comptoir à pied joint, en se rattrapant à Spencer.

Yolo, Monsieur le préfet, c’est mal ce que vous faîtes !  Très maaaaal. Faut partir, y’a des gens peu fréquentables dans s’bar !

Liberty se mit à rire. Elle avait perdu complétement le contrôle de ses actes et de ses paroles. Elle ne savait pas pourquoi elle avait prononcé ces paroles. Voulait-elle vraiment qu’il parte ? D’un côté, il allait pouvoir la faire chanter avec ce qu’il allait voir. D’un autre côté, elle appréciait Spencer. C’était un gentil préfet.

Mais ouiii, reste avec nous ! Plus on est de fou .. plus quoi déjà ? Bref, tu connais la suite !

Parler, parler, parler. Elle ne savait faire que ça. C’est dingue, ça ressemblait tellement à l’ancienne Liberty. Cette dernière reprit d’ailleurs quelques secondes ses esprits, réalisant la conversation précédente entre les deux aigles.

TEMPS MORT, s’écria-t-elle en se tournant vers Louna. Lou, tu viens d’appeler ce type Spencyyyy ? la questionna Liberty en pointant du doigt le concerné.

La sorcière le regarda avec un air amusé. Wahou, McKane devient Spency aux yeux de la préfète. Tout arrive.

Lorsque celle-ci vit ce qu’il avait dans ses mains, la blonde lui prit une gorgée. Hummm, du dark side.

Psst, file-moi ça, t’as pas le droit. C’est maaaaal.

Plop, plop, plop… Owen sous l’effet du Dark Side la rendait pathétique. C’était ça son mauvais côté ? Être pathétique ?
Revenir en haut Aller en bas
Spencer McKane
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Spencer McKane, Mer 25 Juin - 16:28


La brune s’employa immédiatement à la préparation du cocktail, dans des gestes qui n’en finissaient pas d’impressionner Spencer.

« Salut Spency ! T'es sûr de vouloir reprendre ça ? La dernière fois je sais qu’ça t’avais pas trop mal réussi, mais, faudrait pas qu’ça devienne votre drogue. Puis pour les Serdys, j'voudrais surtout montrer que les aigles aussi savent faire la fête ! Qu’est ce que j’foutrais dans c'te maison sinon ?»

Spencer émit l’ombre d’un sourire en récupérant le verre tendu, et regarda la jeune femme passer de l’autre côté du bar pour s’installer près de lui, buvant plusieurs gorgées de sa propre boisson avant de frissonner doucement et d’émettre un sourire.

« S’cuse moi mon chou »

« Tu devrais éviter toi aussi », glissa t-il avec nonchalance.

« Descends avant d’te casser la gueule et viens plutôt danser par ici toi ! »

Louna s’adressait à Liberty, qui dansait toujours sur son bar. Celle-ci se mit à rire incontrolablement sous le regard amusé de Spencer. Elle était pire que faite la préfète ! La barman l’aida à quitter son perchoir, mais elle faillit bien tomber sur son collègue, complètement déséquilibrée. Il la soutint un instant avant de la remettre droite, l’écoutant déblatérer sur tout et… tout et rien en fait. Il haussa un sourcil en direction de Louna, interrogateur. Elle lui avait donné quoi exactement ?

« Yolo, Monsieur le préfet, c’est mal ce que vous faîtes ! Très maaaaal. Faut partir, y’a des gens peu fréquentables dans s’bar ! Mais ouiii, reste avec nous ! Plus on est de fou .. plus quoi déjà ? Bref, tu connais la suite ! Mais ouiii, reste avec nous ! Plus on est de fou… plus quoi déjà ? Bref, tu connais la suite ! TEMPS MORT ! Lou, tu viens d’appeler ce type Spencyyyy ? »

Liberty pointa le préfet du doigt, les yeux écarquillés. Spencer leva les mains innocemment et reporta son attention sur Louna. Il lui fit un clin d’oeil discret, que Liberty ne pu pas remarquer, trop occupé qu’elle était à voler le verre de Spencer pour en prendre quelques gorgées.

Psst, file-moi ça, t’as pas le droit. C’est maaaaal.

Le Serdaigle prit une mine outrée, mais au fond, il était plus amusé qu’autre chose par le comportement complètement improbable de la préfète des aigles.

« Et toi t’as le droit peut-être ? » rétorqua t-il en récupérant son verre.

Le goût était le même que la dernière fois. Mais il se garderait d’en boire deux ce coup-ci. Il reposa donc le verre après en avoir pris une ou deux gorgées, et se rapprocha discrètement de Louna. Après quoi il jeta un regard amusé à Liberty, et tendant l’oreille, émit un large sourire.

« Toujours envie de danser Lib ? Y a de la bonne musique, de l’espaaace… »

Voir une fille aussi à cheval sur les règlements se lâcher à ce point n’avait pas de prix, il avait juste envie de voir jusqu’où elle irait. Qui plus est, il n’avait franchement envie qu’elle continue de poser des questions sur Louna et lui. Il se tourna vers cette dernière.

« Tu lui as servi combien de verre Lou ? »
Revenir en haut Aller en bas
Louna Blake
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Animagus : Chat noir


Re: Le comptoir

Message par : Louna Blake, Sam 28 Juin - 13:30


Rp avec Liberty et Spencer


Tandis que Louna s'évertuait à faire descendre la préfète des Serdaigle du bar, qui continuait de sourire comme un personnage de dessin animé, Spencer parvînt à glisser un discret "Tu devrais éviter toi aussi". Mais pourtant, ce n'est pas elle qui prenait du Dark Side. Certes, elle avait fait un verre, mais elle n'en n'avait bu qu'une gorgée et était maintenant limite schizophrène. Par exemple la elle était contente de voir le préfet, mais en même temps il y avait une petite voix qui lui susurrait d'aller faire un tour dans les cuisines avec... Pendant que Liberty descendait de son perchoir, la brune partit discrètement vers le bar pour se servir à nouveau. Elle voulait autre chose, un truc... Sucrée. Maintenant qu'elle savait exactement ce qu'elle voulait, il lui fallait juste trouver la bouteille... Alors qu'elle allait passer sous le comptoir, la furie blonde qui faisait un discours au préfet il y a un peine quelques instants pointa un doigt accusateur avant de dire:

- TEMPS MORT Lou, tu viens d’appeler ce type Spencyyyy ?

- Je.. Bah.. En fa-

La brune n'eut finalement pas le temps de répondre, juste de rire en fait. Pendant que le brun levait les mains innocemment, mais que par derrière il faisait un clin d’œil à la française, Lili en profitait pour lui voler son Dark Side. Ce qui, au final n'était peu être as plus mal, quand on connaissait l'effet du cocktail sur les deux personnes qui étaient là. Pour Liberty... Son mauvais coté l'avait déjà emporté, et pas qu'un peu d'ailleurs ! La "fautive" rit à cette pensée mais la préfète était déjà passée à quelque chose de plus intéressant, enfin si l'on considérait que le vol de cocktail l'était. Visiblement amusé par la situation, Spency avait un grand sourire et se rapprocha tout aussi discrètement que son clin d’œil de la brune avant de dire:

- Toujours envie de danser Lib ? Y a de la bonne musique, de l’espaaace…

- Ha non attah ! Quand même c'est pas cool ça.

La dernière phrase était surtout pour le préfet qui voulait certainement voir jusqu’où allait aller Liberty. Mais le mieux, c'état vraiment de mettre de la musique non ? Siiiii. La musique c'était bien. Et ça permettait de faire pleins de trucs sous prétexte qu'on dansait. Plein. Mais d'abord il fallait mettre la musique, et d'un coup de baguette elle alluma la chaîne qui se trouvait sur une des étagères derrière le comptoir. L'engin crachota un son qui bougeait pas mal, et après avoir augmentée le son, la jeune femme fit un grand sourire. La, c'était mieux tout de même. Pendant une seconde elle pensa au reste des clients, mais après un rapide coup d’œil à la salle elle remarque que y'avait plus grand monde. En même temps, il devait pas non plus être très tôt !

- Tu lui as servi combien de verre Lou ?

Tournant rapidement la tête, elle regarda le brun. C'est vrai qu'il était juste à coté d'elle. Juste à coté. Oula, il fallait qu'elle arrête de penser à ça. Avec un tête représentant l'innocence même, elle répondit sur en minaudant :

- Baah, je sais pas moi.. Deux ? Mais, tu sais ce que ça fait le Dark Side, donc forcément... Mais tu veux pas danser ? Moi j'ai envie d'danser, pis on va pas laisser Lili toute seule !

Sans attendre la réponse du jeune homme, Louna prit le mains de Spencer et la tira tout en marchant à reculons pour s'éloigner du comptoir. Elle se déhanchait au rythme de la musique, et tentait de ne pas se casser la gueule sur une chaise qui traînait par là. Pourquoi y'avait autant de chaises ici ? Ho, et puis elle s'en fichait, la française voulait juste s'amuser et danser. Et la petite voix voulait plus, mais peu être qu'avec le verre de rhum qu'elle avait finalement réussi à se servir, ça passerait.

Revenir en haut Aller en bas
Valentina Boccini
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Corbeau
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Le comptoir

Message par : Valentina Boccini, Dim 29 Juin - 14:47


With Délie Redwood

Valentina avait déjà un sacré coup dans l'aile. Elle ne tenait pas l'alcool, et malgré le fait qu'elle ai une sacré descente, elle perdait la tête en un rien de temps. Elle avait toujours espéré qu'à force de soirées bien arrosées, elle ne finirait plus dans des situations incroyables, dans des ennuis impossibles avec des regrets inévitables, mais de toute évidence, c'était peine perdue. Elle et l'alcool, c'était une histoire d'amour dangereuse. Pourtant, elle n'arrêtait pas de consommer, et une fois encore, elle passait sa soirée dans un bar, accompagnée d'une nouvelle connaissance. Une rouquine qui buvait comme elle. C'est donc avec un clin d’œil complice que Tina laissa Délie ça fait bizarre ^^payer la note des deux bouteilles de Whisky Pur Feu. Blondie les leur amena, et attrapant sa camarade de beuverie par le poignet, l'italienne la tira avec entrain dehors. Il faisait plutôt froid, mais la blonde avait une confiance éperdue en leur boisson: elles seraient bientôt réchauffées.

Elles traînaient dans les rues en rigolant à gorge déployées de choses et d'autres, comme les deux folles dépravées qu'elles étaient cette nuit-là. Portant régulièrement le goulot de la bouteille à ses lèvres; Valentina était dépitée de voir à quel point le niveau d'alcool baissait vite. Avec un soupir à fendre l'âme, elle s'enfila une nouvelle lampée de whisky. Ça brûlait affreusement la gorge, et elle sentait son corps entrer en ébullition. Ce qu'elle faisait était dangereux. Une telle consommation n'était pas saine. Mais elle s'en moquait. Longeant les murs, ne parvenant pas à marcher tout droit, Tina voyait le monde tourner, ce qui la faisait rire un peu plus fort. Elle se tapa vivement le pied dans l'angle d'une habitation.

-Aïeeeeeeeuhhhh!

Heureusement que la maison était vide et abandonnée, car dans un grognement relativement énervé, Tina en fit exploser la porte. Elle entra dans l'habitation. L'odeur de poussière était entêtante et des toiles d'araignées remplaçaient les rideaux. Avec un ricanement, Valentina se baladait en terrain acquis dans cette vieille demeure branlante. S'asseyant sur un canapé déchiré, elle déclara:

-J'te propose qu'on foute l'bord*l comme pas possible ici, qu'on retourne s'acheter d'l'alcool, et c'té fois, c'moi qu'paie. Pis après on va faire trempette dans l'parc, genre dans la fontaine. Et après on boit encore, pis on va finir la soirée en boite. J'pense qu'on en trouv'ra une à Londres, hum? Ça te va ou ta trop pas l'courage d'me suivre dans ma débauche?

Avec un sourire ravi, Tina fit exploser le plafond qui tomba sur le carrelage d'un bruit sourd accompagné d'une bonne dose de poussière. Elle avait envie, elle avait besoin de s'amuser, et elle avait pour cela trouvé la collègue parfaite.


[Fin pour moi]

Fais toi plaisir et écrit une dernière réponse si tu le souhaites ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: Le comptoir

Message par : Invité, Dim 29 Juin - 19:17


RP with Tina



Ça y est, elles étaient enfin dehors ! Il faisait un peu froid, la soirée étant bien avancée, ou la matinée commençant tout juste, comme vous voulez. La bouteille de whisky pur feu dans une main et sa camarde à côté d'elle, elles traînaient dans les rues du village endormi. Elles rigolaient comme des cinglées, Délie buvant une gorgée de la boisson entre deux. Tout doucement, elles commençait à se réchauffer, l'alcool faisait bien son effet. Au détour d'une rue, la rousse commença alors à chanter, de manière totalement fausse, une chanson qui lui passait par la tête. De plus en plus fort, elle prit alors la bouteille comme un micro et ferma les yeux devant son public. Mais alors qu'elle levait un peu plus son micro, du whisky pur feu se reversa sur elle, la faisant glousser. Bah c'est pas bien grave. Elle arrêta la massacre de la chanson pour boire une nouvelle gorgée, ça lui brûlait la gorgée, répandant dans son corps une agréable onde de chaleur. Les deux jeune femmes ne marchaient plus vraiment droit et à l'angle d'une rue Tina se cogna le pied dans le mur :

-Aïeeeeeeeuhhhh!

Délie rigola alors de plus belle mais c'est alors que son amie vint exploser la porte de la maison apparemment abandonnée, faisant sursauter la rouquine. Tina entra et, sans aucune hésitation, Délie la suivie. La maison était poussiéreuse et pleine de toiles d'araignée. Elle tira alors la langue, montrant sont dégoût envers ses bestioles. Devant elle, Valentina continuait de ricaner avant de s'asseoir sur une vieux canapé, déchiré par endroit.

- j'te propose qu'on foute l'bord*l comme pas possible ici, qu'on retourne s'acheter d'l'alcool, et c'té fois, c'moi qu'paie. Pis après on va faire trempette dans l'parc, genre dans la fontaine. Et après on boit encore, pis on va finir la soirée en boite. J'pense qu'on en trouv'ra une à Londres, hum? Ça te va ou ta trop pas l'courage d'me suivre dans ma débauche?

Wouaaaaaaah quel programme. Cette soirée promettait d'être riche en souvenirs... enfin, si elle s'en souvenait. Mais sa dernière question la choqua, quoi ? Croyait-elle qu'elle serait capable d'abandonner maintenant ? Nooon ! Elle commençait out juste à s'amuser et n'avait pas l'intention de s'arrêter maintenant.

- Nan, mais te m'prend pour qui ! Te crois vraimeunt que j'pas l'courage ! Pfff, bien sûr qu'j'te suis !

Tina sourit et d'un coup de baguette fit exploser un bout du plafond répandant de la poussière sur le sol déjà en sale état. Délie rigola et à son tour, prit un morceau du plafond qui venait de tomber et le lança en direction d'une fenêtre. Celle-ci vola en éclat répandant des morceau de verres sur le sol. A ce train là, elle allait réveiller tout le quartier... oh et puis tant pis hein !!

La rousse avait un peu froid et se tourna vers la vieille cheminée de la pièce, elle sortit à son tour sa baguette et informula un incendio. Mais elle rata celle-ci de peu et se fut le fauteuil à côté qui s'enflamma. Le crépitement se fit de suite entendre et la chaleur du feu ne mis pas longtemps à atteindre les jeunes femmes.

-Bon alors ! On l'commence s'programme ?

Elles n'avaient pas tarder à quitter la maison après l'avoir encore plus démolie qu'elle ne l'était déjà et s'étaient dirigées vers le parc. De nouvelles bouteilles d'alcool à la main, prise sur la route, Délie avait courut vers la fontaine en hurlant et rigolant et pataugeait maintenant au milieu de celle-ci. Elle aspergea au passage Tina d'eau et dansait maintenant, trempée. Délie but deux-trois nouvelles gorgées.

La suite devint de plus en plus flou, elles avaient pris la direction de Londres, à la recherche d'une boîte de nuit afin de finir cette soirée en beauté. Se séchant à l'aide de la magie, elles étaient ensuite entraient et s'étaient amusée comme des folles...

Par contre Délie ne savait lus vraiment comment elle était rentrée chez elle...

~~~ Fin du RP ~~~
Revenir en haut Aller en bas
Amalgesus Scrimeouge
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Le comptoir

Message par : Amalgesus Scrimeouge, Dim 6 Juil - 3:28


RPG avec Luna

Dans le calme incertain de la nuit, les rue de Pré-au-Lard semblaient désespérément vide. Dans l'allée centrale de ce village magique, pourtant, un jeune sorcier brisait le silence noir de sa démarche irrégulière. Il n'était autre qu'un Auror du nom de Scrimeouge et il se rendait, cette nuit là dans un lieu où il espérait ne rencontrer personne. Pourtant, il voulait rester au chaud dans une auberge où un hôtel, sachant pleinement qu'au matin, il lui faudrait retourner à Londres pour reprendre le travail routinier. Scrimeouge faisait attention à tout ce qui l'entourait cependant qu'il prenait plaisir en sentant l'air frais de la nuit lui caresser le visage d'une main de plomb.

Il arriva enfin devant la porte d'une auberge vieille et sans doute peu recommandable. Une sorte d'écriteau en bois et dépeint affichait en lettre d'or mal dessinées : "Les Trois Balais." Un sourire maladif apparu difficilement sur le visage de Scrimeouge pour lequel, le lieu ne semblait pas moins réjouissant que sa propre demeure.

Nox Siffla l'homme avant de rentrer par la porte délabré sans prendre la peine de frapper. Un vieil homme dégarnit au dos voûté et au teint rougeâtre s'empressait de se faufiler entre l'Auror et l'embrasure de la porte à la vu de l'insigne qui brillait sur le coeur du jeune homme, lequel ne prit pas la peine de l'arrêter dans son élan. Il le regarda de haut, jusqu'à le voir disparaître au coin d'une rue où il avait sans doute transplané sans demander son reste. Pour ce qui était d'être seul c'était un échec. Scrimeouge vit une jeune fille au teint blanchâtre assis au comptoir. Il entreprit de s'asseoir à côté d'elle et la jaugea.

La jeune fille du nom de Luna, devait avoir quatre ou cinq ans de moins que lui. Elle était d'une pâleur fantomatique qui lui donnait un air immaculé et dégageait une aura profondément charismatique, pour ce que Scrimeouge pouvait en juger. assurément, cette femme lui donnait une impression favorable, sans parler de sa beauté apparente. Il se surprit à se demander ce qu'elle pouvait bien faire là. Mais il était si attiré par l'obscurité pénétrante de sa blancheur qu'il fini par se rapprocher d'elle comme il ne l'aurait sans doute pas fait avec une personne banale. Au premier regard, Luna n'avait rien de banale.

Bonsoir, dit le sorcier, puis je me permettre de vous offrir un verre ?

Voilà bien quelque chose que Scrimeouge n'aurait jamais pensé dire à qui que ce fut.
Revenir en haut Aller en bas
Luna Velvet
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Luna Velvet, Dim 6 Juil - 12:13


PV Amal

Après une nuit passée à faire des cauchemars ou encore à voir des souvenirs que je préférais enterrés‚ je me réveillai. La journée fut à la hauteur de ma nuit. Je n'avais pas prit la peine de manger ou même de me lever de mon lit tant pis pour les cours du château. Ce n'est que quand il a commencé à faire nuit que je sortis. Passant par la salle de bain pou me laver‚ je vis mon reflet avec une certaine peur. Je semblais d'une pâleur extrême. Déjà qu'en temps normal je n'étais pas très mâte mais alors là‚ j'avais l'impression d'être face à un cadavre. Essayant de masquer tout ça avec du maquillage je pensai que ça devrait suffire. Je m'habillai avec une robe plutôt courte et je pris un gilet ne sachant pas quel temps il faisait.

Je marchais dans les couloirs du château tout en faisant attention de ne pas faire trop de bruit pour ne pas me faire prendre par les préfets ou même les profs. Une fois arrivée devant la statue de la sorcière borgne‚ je pris le passage secret et arrivai à Honeydukes. Contrairement à mes habitudes, cette fois-ci je ne me servai pas pour prendre quelques bonbons en douce. Je me dirigai vers la sortie en parvenant à ne pas me faire remarquer. Quand je fus dehors à proprement parlé ‚ je me rendis compte que ma tenue était vraiment trop légère. J'avais presque froid. Je resserrai le gilet pour essayer de me réchauffer mais sans succès. Moi qui voulais marcher pour reflechir et ruminer‚ c'était raté.

J'entrai donc dans le premier bar que je trouvai. À défaut de pouvoir marcher‚ je me dis qu'oublier avec l'alcool était une très bonne idée. Le premier bar que je vis fut les trois balais. Étant connu pour son caractère joviale je me demandai si je ferais pas mieux de ressortir pour aller à la tête de sanglier. Mais ne voulant pas vraiment marcher dans ce froid je m'assis au comptoir. Enchaînant les whisky comme des verres de jus de citrouilles‚ je sentais que j'allais pas tarder à tout oublier voir même finir complètement bourrée‚ mais tant pis.

Quand je finis cul sec mon troisième verre un homme un peu étrange me parla. Ma tête‚ qui commençait déjà à bourdonner à cause de l'alcool, m'empêchais de vraiment comprendre tout ce qu'il m'a dit. Mais il me semblais avoir entendu quelque chose avec alcool. Comme si j'en avais pas déjà assez dans le corp ! Essayant de me redresser pour paraitre un minimum convenable ou du moins pas trop éméchée‚ je regardai le type avant de lui repondre. Il ne semblait pas très beau ou quoique ce soit. A vrai dire, il ne m'inspirais pas confiance ‚ mais au pire j'avais ma baguette donc le pourrai me défendre en cas de problème. Je vis quelque chose briller sur sa poitrine. Il était auror ? Mais qu'est-ce qui faisait là ? Pour lui répondre j'essayai de bien articuler pour me faire comprendre, parce que vu mon état si je faisais pas attention, je pouvais être incompréhensible.

- Ouais pourquoi pas ? Tu... euh non pardon vous êtes auror ? Whaaa ça doit pas et' simple comme boulot ça !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Le comptoir

Message par : Contenu sponsorisé, Aujourd'hui à 1:43


Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 28

 Le comptoir

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 16 ... 28  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: Les Trois Balais-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.