AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc
Page 6 sur 16
Le potager
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 11 ... 16  Suivant
Andrew Collins
Poufsouffle
Poufsouffle

Le potager - Page 6 Empty
Re: Le potager

Message par : Andrew Collins, Mar 12 Fév - 12:00


    - C'est bien de t'en apercevoir maintenant et bien joyeux anniversaire à toi ! Ca te fait quel âge alors ? Tu t'es trompé je suis en dernière année pour ma part et les cours ça va. Je n'ai pas le temps de suivre tous ceux proposer dans le château, mais j'en ai quand même pas mal sur mon emploi du temps. Tu verras l'an prochain ça se corsera encore un peu plus ! En parlant de ça je pense que je ne vais pas traîner encore bien longtemps ... Faudrait que je me douche et que je me mette au boulot ...

    S'exclama alors la jeune Serpentard. En effet, son anniversaire n'était pas vraiment important à ses yeux, car c'est le jour de ses 9 ans que ses parents ont disparus et cela créait parfois quelques malaises en y repensant. Et puis, durant toutes ces années Andrew à toujours préféré être un solitaire et n'a donc jamais eu vraiment d'amis jusqu'a son début de sixième année qui touchait à sa fin. Mais jamais personnes ne le lui avait souhaité.
    Et oui, le Poufsouffle allait entrer en septième année ! Cela lui faisait bizarre d'y penser car même s'il n'avait pas eu autant d'amis que maintenant, il parlait tout de même à des élèves même s'il n'était pas très proches des autres, néanmoins il avait vécu une longue période de sa vie ici et tout quitter comme ça, cela était étrange.

    Tout comme Kyara, le jeune sorcier ne pouvait pas suivre tous les cours du château, il y en avait beaucoup trop mais il en suivait un certain nombre. Et d'après les dires de la jeune femme, lorsqu'il entrera en dernière année ça se corsera encore un peu plus ! Cela ne lui fit même pas peur d'ailleurs puisque sa devise était d'aller tout jours plus loin, d'aller au délà de ces capacités, de ces forces et les nouvelles choses, les nouvelles sensations et les nouvelles aventures le motivait au contraire.

    Lui aussi n'allait pas tarder à partir même s'il y a quelques secondes il pensait le contraire. Le Poufsouffle frotta son jean, se leva et tendit sa main à Kyara afin de l'aider à se lever.


    -"Je te remercie pour mon anniversaire, très peu de gens me l'ont souhaités depuis mon arrivée à Poudlard. D'ailleurs si j'ai .. j'ai oublié que c'était mon anniversaire c'est parce que ce jour-là mes parents ont disparus, le jour de mes 9 ans et j'évite d'y penser et j'oublie donc. Mais aujourd'hui je suis majeur et c'est un jour important, je devrais aller fêter ça mais ... je ne sais pas avec qui." Dit-il avec une amertume de tristesse. "Les cours et tout ça en septième année ça se corsera tu m'a dis mais je n'en ai pas peur, ça sera comme une nouvelle aventure pour moi et j'essayerais de me prouver que je peux aller encore plus loin !" Ajouta le jeune ado avec grand sourire. "Moi aussi je vais rentrer, faisons le chemin ensemble !" Finit-il par dire.

    Les deux élèves continuèrent donc à bavarder jusqu'à arriver au château et ils se dirent au revoir et prirent chacun une direction différentes.


[FIN DU RP]

Revenir en haut Aller en bas
James Arlond
James Arlond
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Le potager - Page 6 Empty
Re: Le potager

Message par : James Arlond, Sam 16 Fév - 21:46


Tout avait bêtement commencé dans les toilettes pour filles du deuxième étage. Et si tout y avait commencé, tout s'y était surtout corsé. Alors qu'il avait échappé à une punition quasi-certaine, voire même à la mort, au souvenir de la directrice de Poufsouffle enragée. Seulement, James n'avait pas compris l'implication du concierge dans l'affaire. Il n'avait pas eu l'occasion d'en discuter franchement avec son complice du moment alors il voulait mettre les choses au point.

La réputation d'Hugh Dey le précédait dans bien des domaines. De plus, avec deux ans à observer la vie du chateau, James pouvait se vanter de connaître quelques habitudes chez certaines personnes. Et si le concierge était encore dans l'enceinte de l'école, le jeune gryffon avait une idée assez précise de l'endroit où il fallait chercher. Il s'était pourtant préalablement renseigné auprès de fantômes ou de tableaux afin d'avoir confirmation que l'adulte était encore dans l'école mais qu'il n'avait pas été vu dans le château lui-même. Jetant un coup d'oeil à sa montre, James nota l'heure : 17h15. Parfait, il était conforme à ses habitudes.

D'une démarche assurée, le gryffondor prépubère (ndla : bah oui il faut dire ce qui est) se dirigea alors vers la sortie à l'arrière du chateau. Débouchant sur la partie du parc qui allait jusque la volière, il porta sa main au niveau de ses sourcils, barrant ainsi son front dans le but d'obtenir une meilleure visiblité. Repérer le concierge dans cette vaste étendue ne devrait pas poser trop de problème, surtout qu'en temps normal, la plupart des élèves devaient être en cours. James lui n'en avait cure de louper le siens, il était en avance sur tout le monde en étude des moldus.

Sa vue n'étant pas suffisante, James plongea la main dans son sac pour tenter d'y retrouver l'objet désiré. Seulement, l'organisation du gryffon était tel qu'il du vider son sac par terre afin de retrouver la paire de jumelles qu'il voulait. Il s'en saisit et parcouru le parc à travers. Il fit quasiment le tour du parc quand il trouva enfin de le concierge. Affichant un sourire satisfait il entreprit de remettre toutes ses affaires dans son sac, en vrac, et de courir vers Hugh Dey.

Il était dans le potager et, si le garçon n'avait su dire ce qu'il faisait de loin il en devenait plus que clair au fur et à mesure qu'il s'approchait de son futur interlocuteur. Ce dernier était tout bonnement en train de se soulager en vidant sa vessie sur une rangée de salade. James se promit alors de ne manger que de la viande pour le restant du mois, le temps que la salade pourrisse ou soit dévorée par les limaces. D'ailleurs c'était une idée à conserver pour plus tard.

Alors qu'il voulait interpeller le concierge en lui tapotant l'épaule, une effluve nauséabonde s'empara des narines du jeune élève. L'homme puait l'alcool à plein nez, et pas de la bieraubeurre. James ne pu retenir une grimace de dégoût.

    - Eurk.... Euh Mr Dey ? Je peux vous parlez un instant ?. Puis se rendant compte de ce que cela impliquait, il s'empressa d'ajouter NON ne vous retournez pas ! finissez d'abord votre.... truc... .
Revenir en haut Aller en bas
Hugh Dey
Hugh Dey
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


Le potager - Page 6 Empty
Re: Le potager

Message par : Hugh Dey, Ven 22 Fév - 12:03


Quelle journée. Je faisais tout pour pas rester dans le château. J’en avais marre d’être confiné. J’avais l’impression d’être surveillé de partout. Je faisais une nouvelle pousse paranoïaque. J’étais retourné dans le monde moldu le week-end. J’avais vu des super caméras partout et qui ne se voyaient même pas. J’avais appris que tout le monde était surveillé. Et maintenant, je cherchais toutes les caméras du château. J’avais vu des trous dans les murs de pierre. Mais c’était trop haut pour moi. C’était l’endroit parfait pour nous surveiller.

J’étais resté deux heures, planté comme un piquet, devant le trou du mur. La tête en l’air. Parce que c’était haut. Et je cherchais un moyen d’y accéder. Bordel j’étais concierge quand même. Il y avait bien un moyen d’y monter… Bon alors, j’allais chercher une échelle. Une graaande échelle. Et puis je montais dessus. Arrivé en haut, je m’aperçus que le trou n’était qu’un trou. Très peu exploré vu le nombre de toiles d’araignées. Je mettais mes doigts à l’intérieur. C’était sale et humide. Et il n’y avait rien. Pas de caméra. Bon… Je m’étais trompé mais j’allais bien y arriver ! J’ai passé ma journée à ça. C’était long. En plus je n’ai même pas fait le ménage. Pas surveillé les élèves. C’était long mais au moins ce n’était pas trop dur. Enfin si, de prendre une échelle tout le temps, oui… Mais bon.

Seulement voilà, au bout d’un moment, j’eus envie de me soulager un peu. Et puisque j’étais convaincu que le château était truffé de caméras, je me demandais ce qu’ils allaient voir. Je ne voulais pas qu’on me voit pisser. J’avais pensé aux toilettes de Mimi Geignarde. Seulement, elle, elle aimerait me voir pisser. Et moi, j’avais pas envie de la voir. Cette conne me faisait nettoyer son eau. Faudrait que je passe un pacte avec elle un jour. J’avais décidé d’aller dehors. Même si bordel, faisait froid quand même.

Je cherchais l’endroit le plus agréable pour me soulager. Et puis finalement, je cherchais même plus que ça. Un endroit qui embêterait les gens. Le lac que peut-être. Pour que chaque élève se baignant dedans se souvienne de moi. Dans une flaque d’eau. Pour que si on marche dessus, ça éclabousse. Ouais mais ça ne touchait que quelques élèves… Fallait un moyen de tous les atteindre. Ah oui voilà ! L’idée de génie ! Le potager ! J’y allais et puis, en voyant les salades prêtes à être cueillies et cuisiner, je trouvais que l’idée était géniale. En plus, je n’aimais pas la salade. Je bouffe pas de laitue moi, suis pas un lapin. Comme ça je serai pas touché. Je sortais donc l’engin et commençais mon affaire. Jusqu’à ce que…

- Eurk.... Euh Mr Dey ? Je peux vous parlez un instant ?

« Bordel on peut pas pisser tranquille ici ? »

Sans plus attendre, je commençais à me retourner sans me rendre compte des conséquences.

- NON ne vous retournez pas ! finissez d'abord votre.... truc... .

Ah ouais. Ouais il avait raison. Il voulait pas se prendre d’éclaboussures. Je le comprenais. Cela dit, il m’avait quand même pas mal refroidi à venir me parler comme ça. Ca voulait pas sortir. Fait chier. Voilà, à cause de lui j’avais terminé, mais pas complètement. Je me renfroquais tranquille, puis je me retournai en face de lui. On était tous les deux les pieds dans la boue et on avait tendance à s’enfoncer. Alors, pour sortir de là, je posais mes deux mains pas lavées sur ses épaules et le repoussais un peu. J’aimais pas m’enfoncer dans un truc aussi humide. Enfin si… Mais pas dans la boue.

« Vas-y j’t’écoute gamin. Grouille toi, j’pas qu’ça à fout’. J’dois ‘cor vérifier l’château. Fin… On s’en branl’ t’façon. »

Une fois sortis de la boue, je lâchais ma prise sur ce garçon. Je me rendais compte que je m’étais pas lavé les mains. Faut dire que je le faisais pas souvent. Mais lui, ça devait pas lui plaire. Alors, pour qu’il se sente plus à l’aide, je m’approchais de lui et essuyais gracieusement mes mains sur son pull. VOI-LA. Comme ça il serait content.
Revenir en haut Aller en bas
James Arlond
James Arlond
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Le potager - Page 6 Empty
Re: Le potager

Message par : James Arlond, Lun 25 Fév - 20:29


Le concierge n'était pas du tout la personne que pensait James. En fait, le bref aperçu qu'il en avait eu dans les toilettes de Mimi Geignarde, quand il s'était plus ou moins pris la tête avec la directrice des poufsouffle, ne correspondait pas du tout au personnage, et donc, alors qu'il venait voir quelqu'un qu'il croyait connaitre il se retrouvait face à un inconnu totalement déroutant et quelque peu dégoûtant.

Hugh Dey venait de finir sa vidange dans les salades, ce qui acheva de convaincre James de devenir exclusivement carnivore, et se retourna vers le jeune garçon. Le choppant par l'épaule il le fit reculer afin que tout deux puissent s'extraire de la boue dans laquelle ils piétinaient. Hugh n'était as quelqu'un de très doux finalement et la façon dont il poussait James trahissait son manque cruel d'attention vis à vis des autres. Il s'approcha de James et, dans un grand sourire essuya ses mains répugnantes sur le pull de l'élève. Puis il se redressa, sembla regarder les alentours avant de s'adresser au gamin.

    - Vas-y j’t’écoute gamin. Grouille toi, j’pas qu’ça à fout’. J’dois ‘cor vérifier l’château. Fin… On s’en branl’ t’façon.


Voilà donc qui commençait assez mal... Mais James ne releva pas la désignation dont il en était la cible. Leva les yeux au ciel, l'élève répondit.

    - Bon, je ne sais pas trop comment aborder ça... donc... hmm... Comment trouver les mots... ?


En fait James savait pertinemment ce qu'il voulait. Il avait pré formulé sa question en arrivant mais il voulait jouer avec les nerfs du concierge, en représailles pour sa conduite. Il prenait son temps, claquant sa langue à plusieurs reprises comme s'il avait la réponse juste au bout. Quand il sentit que le concierge était bien mûr, prêt à l'envoyer paître, il lâcha enfin sa question, histoire de le rattraper au dernier moment.

    - C'était quoi le truc aux toilettes de Mimi ? Pourquoi est-ce que vous nous avez aidés, Adriel et moi ? Ce n'est pas logique... ça n'a pas de sens. En fait tout ce que vous faites n'a pas de sens... . Vous êtes étrange, Mr Dey, et je dois avouer que je n'aime pas ça. Et pourtant vous nous avez sauvé de la colère de la vieille Noah. Pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Hugh Dey
Hugh Dey
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


Le potager - Page 6 Empty
Re: Le potager

Message par : Hugh Dey, Mar 26 Fév - 12:38


    - Bon, je ne sais pas trop comment aborder ça... donc... hmm... Comment trouver les mots... ?


P*tain j’en sais rien mais magne toi. Je le regardais bizarrement. Il commençait déjà à m’énerver. Déjà qu’il me dérangeait quand j’avais envie de… Bref. Maintenant, je lui disais d’aller vite et il prenait son temps. Je serrais la mâchoire. J’avais envie de le baffer. Mes doigts me démangeaient. Je les faisais bouger un peu pour calmer le truc d’ailleurs. Juste les doigts. Comme si j’avais des fourmis. Ouais c’était ça en fait. J’avais des fourmis qui me disaient de lui coller une droite, et vite. La reine des fourmis trônait fièrement sur mon majeur. Elle avait envie, avant de frapper fort, de montrer qu’elle était là, juste posée sur ce doigt. Je soufflais fort. Je fermais les poings. Du calme… Et enfin, oui ENFIN il cracha le morceau.

    - C'était quoi le truc aux toilettes de Mimi ? Pourquoi est-ce que vous nous avez aidés, Adriel et moi ? Ce n'est pas logique... ça n'a pas de sens. En fait tout ce que vous faites n'a pas de sens... . Vous êtes étrange, Mr Dey, et je dois avouer que je n'aime pas ça. Et pourtant vous nous avez sauvé de la colère de la vieille Noah. Pourquoi ?


Je fronçais les sourcils bizarrement. Sa question me surprenait. Je ne pensais pas avoir de comptes à rendre sur ce que j’avais fait ce jour là. Je voulais le gamin. Pas lui, mais l’autre. Le plus grand. Celui qu’est beau. Celui qui devait me détester depuis le coup du balai dans le lac. Mais justement, tout commençait comme ça. Je redépliais mes mains et les essuyais sur mon pantalon pour enlever toutes les fourmis. J’avais l’impression qu’elles y avaient pondu des œufs. Finalement je me retournais, fourrai mes mains dans la terre mouillée histoire de me nettoyer, et en ressortant, je me rendis compte que j’avais de la boue plein les mains. Bon tant pis.

J’oubliais vite. Et la réflexion qu’il me demandait étant intense, je me grattais le menton de mes mains pleines de terre. Ca laissa une jolie marque. Comme un bouc. Mais je ne sentais pas. J’étais habitué à être sale.

« Noah l’est pas vieille. T’la traites com’ça ‘cor’une fois j’te jure qu’t’es mort. »

Et j’étais sérieux. On ne traitait pas Noah de vieille. D’ailleurs pour preuve, j’approchai ma main de son cou avec un rictus sadique. Il allait comprendre sa douleur s’il me cherchait. D’ailleurs, ça me donnait une idée pour répondre. Merci de l’avoir traitée de vieille.

« C’tait toi alors l’gamin qui foutait l’boxon. C’est simp’. J’voulais vous punir moi-même. J’aime pas Mimi. J’vous aurai choppé à la fin. Quand vous l’auriez démontée. Et j’vous aurai fait nettoyer. »

Je restais presque impassible, et lorsque je n’y parvenais pas, un sourire sadique déformait mes traits. Qu’il était bête cet élève. Il venait me voir. C’était comme me demander de le punir. En plus après ils avaient fait de la glace sur l’eau. Et ça c’était vraiment la galère à retirer.

« Donc… T’veux dire que t’t’es barré. Qu’tu m’as laissé tout faire. T’veux savoir c’que j’fais aux gamins comme toi ? »

Mes yeux s’ouvrirent en grand. J’avais une illumination ! Je posais une main ferme sur son épaule et dis dans un grand sourire.

« Bouffe une salade. »
Revenir en haut Aller en bas
James Arlond
James Arlond
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Le potager - Page 6 Empty
Re: Le potager

Message par : James Arlond, Mar 26 Fév - 19:00


Le regard du concierge s'était foncièrement durci. Il n'avait plus simplement l'air d'un gentil lourdau : il paraissait clairement menaçant. James se sentit mal à l'aise. Il devenait livide alors que l'adulte le surplombait de toute sa hauteur. Oui, James avait peur. Sur le moment, il regrettait clairement d'être aller le voir. Il avait voulu jour au plus malin avec lui et il était en train d'en payer le prix. Il avait commis une erreur en adjectivant la directrice de Poufsouffle de "vielle" et ce de manière pus qu'irrespectueuse. Mais qu'est-ce qu'il lui avait prit ? Comment avait-il fait pour se mettre dans un tel pétrin ? Reprends toi, tête de noeud. S'il te pose problème, tu lui pètes la gueule comme tu voulais le faire avec Mimi. C'est pourtant pas compliqué, tapette.

« Noah l’est pas vieille. T’la traites com’ça ‘cor’une fois j’te jure qu’t’es mort. C’tait toi alors l’gamin qui foutait l’boxon. C’est simp’. J’voulais vous punir moi-même. J’aime pas Mimi. J’vous aurai choppé à la fin. Quand vous l’auriez démontée. Et j’vous aurai fait nettoyer. Donc… T’veux dire que t’t’es barré. Qu’tu m’as laissé tout faire. T’veux savoir c’que j’fais aux gamins comme toi ? »

Mentalement, James était en train de se fracasser la tête contre un mur. Mais quel idiot... franchement je ne te le fais pas dire. James voulu faire un pas en arrière, histoire de rétablir la distance minimale qui le mettrait à l'aise, ou du moins dans une situation un peu moins inconfortable. L'homme à qui il avait affaire était clairement malade. Il ne semblait pas se préoccuper des conséquences de ses actes. James lisait dans ses yeux toute la folie qui le traversait et toutes les idées plus horribles les uns que les autres qui franchissait son esprit. Le visage de Dey, qui se voulait impassible, le trahissait par des rictus mauvais. Puis le concierge apposa une main ferme sur son épaule et le rapprochant du potager, il lui dit d'une voix ferme et sans appel

« Bouffe une salade. »

James manqua un battement du myocarde. C'était ça sa punition ? Plutôt une vengeance puérile et vulgaire. Il ouvrit grand les yeux et se dégageant de la prise du concierge d'un mouvement sec, il recula plus loin et se mit à lui crier dessus.

    - Mais vous êtes complètement malade ? Espère de gros dégueulasse vous vous rendez compte de ce que vous demandez ? Ça vous arrive de réfléchir un petit peu ? Si vous voulez me punir, okay, allez-y mais soyez un peu intelligent. A moins que ce ne soit trop vous demander !


Il s'était retenu de justesse de le qualifier de bouseux, sachant pertinemment que ça n'allait pas arranger les choses. Réprimant un haut-le-coeur à l'idée de devoir poser ses lèvres sur le légume, James cracha par terre. Il fixait le concierge avec un regard noir qui venait du plus profond de son être. LA colère faisait battre son sang en harmonie avec la peur qui l'animait. Il fit un nouveau pas en arrière et, anticipant la réaction de Dey, il siffla d'un air mauvais.

    - Ne me touchez pas !

De sa main droite et dans un geste discret, il alla tâter sa poche arrière où il avait rangé sa baguette. Il était prêt à en découdre avec le concierge, peu lui importait les répercussions qu'une telle chose pouvait avoir. Il avait entendu dire que l'homme n'était pas friand de magie et c'était quelque chose qu'il était prêt à exploiter.

S'il veut jouer à ce petit jeu, je suis partant. Mais gare à tes petites fesses de plouc, mon grand car je n'ai pas l'intention d'y aller mollo avec toi. Je me demandais justement sur qui je pourrais bien m'entraîner à torturer et si tu pousses les choses trop loin, mon p'tit pote, tu risquerais bien de goûter à ma baguette.
Revenir en haut Aller en bas
Hugh Dey
Hugh Dey
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


Le potager - Page 6 Empty
Re: Le potager

Message par : Hugh Dey, Mer 27 Fév - 10:32


La réaction fut immédiate. Il se dégagea rapidement de ma prise. Je n’avais pas serré assez fort. J’aurais dû faire comme avec le rouquin de l’autre fois. Le prendre et ne jamais le lâcher. Quitte à lui péter l’épaule, je n’en avais rien à foutre.

    - Mais vous êtes complètement malade ? Espère de gros dégueulasse vous vous rendez compte de ce que vous demandez ? Ça vous arrive de réfléchir un petit peu ? Si vous voulez me punir, okay, allez-y mais soyez un peu intelligent. A moins que ce ne soit trop vous demander !


Ah… Ah donc il n’était pas d’accord. Il osait me défier ? Très bien… Mes mains me démangeaient de nouveau. Malgré la terre, les fourmis étaient revenues. Je serrais la mâchoire. J’allais le frapper. Alors je regardais autour de moi, histoire d’être sûr que personne ne nous surveillait. Nous étions en plein air. Et question de surveillance, j’avais déjà peur qu’il y ait des caméras dans le château. Alors il y en aurait aussi certainement dehors. Et si les salades avaient aussi des caméras ? Du coup, ils auraient quand même vu que j’étais en train de me soulager ! Et si lui-même était un petit espion ? J’eus un œil suspicieux. J’allais le prendre de nouveau par l’épaule mais il se décala

    - Ne me touchez pas !


Je serrais fort les poings. J’étais en train de bouillir. Je le fixais droit dans les yeux, d’un regard mauvais. Comment faire pour le toucher ? Le regarder ainsi me donna une idée. Mon visage s’illumina d’un sourire. J’avais quelque chose en tête. Je roulais des yeux dans leurs orbites et jubilais intérieurement.

« S’tu perds, j’te renvoie dans ton dortoir ave’ la fessée déculottée. S’j’perds… Tu t’casses et j’t’oublie. »

Et je replongeais mes yeux dans les siens. Je n’expliquais pas les règles. Ca me paraissait évident. Et puis il n’avait pas le choix. Je lui faisais comprendre en jouant. Je cachais un œil… Puis l’autre. Je bougeais des yeux pour regarder le sien, le gauche, le droit, le gauche, le droit. Je devais le destabiliser mais ne jamais quitter son regard. Et s’il était trop difficile à battre je… Je changerai les règles. Puisque je ne les avais pas dites. Plutôt que de ne jamais quitter son regard, nous dirons qu’il devait le faire dans un intervalle de temps donné mais que j’ai oublié de lui faire faire. Oui tiens ! Bonne idée ! Ah parfois j’étais un génie ! Et puis plutôt que de lui filer la fessée, je lui enfoncerai la tête dans la boue. Ce sera beaucoup plus drôle… J’appuierai peut-être même avec le pied tiens. Oh qu’est-ce que je vais m’amuser avec ce gosse !
Revenir en haut Aller en bas
James Arlond
James Arlond
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Le potager - Page 6 Empty
Re: Le potager

Message par : James Arlond, Jeu 28 Fév - 16:36


La tension du gryffondor avait fait un bond, augmentant exponentiellement l'espace d'une seconde. Il s'était senti perdre le contrôle une nouvelle fois, mais il voulait pas que cela arrive. Le concierge commençait lui faire peur. Il se rendit compte qu'il tenait sa baguette fermement serrée dans sa main. Qu'est-ce qu'il lui avait pris ? Se doutant qu'il la tenait pour une bonne raison, le gryffondor foudroyait l'adulte du regard. Ce gars là était vraiment malade. J'ai envie de lui arracher les yeux pour les lui faire bouffer. J'ai le droit ?. James réprima sa réponse, préférant se concentrer sur l'homme à qui il avait affaire.

Une lueur étrange brillait dans son regard. Il préparait quelque chose, comme si c'était... un jeu. On sentait qu'il voulait jouer du jeune gryffondor comme se dernier s'était joué de sa patience plus tôt. Le sourire aux lèvres et lui de déclarer :

« S’tu perds, j’te renvoie dans ton dortoir ave’ la fessée déculottée. S’j’perds… Tu t’casses et j’t’oublie. »

S'il quoi ? James était perdu. L'adulte n'avait donné aucune indication quant à un défi. Il se contentait simplement de le fixer droit dans les yeux avec insistance, comme s'il voulait... Oh non.. il ne s'était quand même pas abaissé à ce niveau là, si ? James fixait Dey dans le blanc des yeux.

    - Je ne sais pas à quoi vous jouez, seulement si vous n'avez rien à ajouter...


Il laissa sa phrase en suspens, sans quitter l'adulte des yeux. Il laissa un blanc s'installer avant de reprendre.

    - Je regrette d'être venu vous voir, monsieur. Je pensais que j'aurai eu affaire avec quelqu'un de sensé.


James prit une profonde respiration. Il savait qu'il risquait gros en faisant ce qu'il s’apprêtait à faire. Mais il n'avait pas lâché prise sur sa baguette. Si l'homme tentait quoique ce soit, il mordrait la poussière, et la salade avec ! Alors, s'avança vers le concierge, James se déplacer pour garder un oeil sur lui puis, d'un mouvement sec, il rompit le duel de regard et reprit la direction du château en marchant. Il savait que s'il se mettait à courir, le concierge lui courrait après ; en marchant, il avait une chance d'être laissé tranquille. Mais le garçon se préparait à toutes les éventualités. Vas-y, approche. Viens me voir, viens tâter de ma baguette ! Je te jure, mon gros, que tu ne risques pas de l'oublier de si tôt !
Revenir en haut Aller en bas
Hugh Dey
Hugh Dey
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


Le potager - Page 6 Empty
Re: Le potager

Message par : Hugh Dey, Ven 1 Mar - 16:44


    - Je ne sais pas à quoi vous jouez, seulement si vous n'avez rien à ajouter...


De quoi ? Mais mon jeu est évident ! Quel idiot ! Il ne voit pas que je le regarde !? Si d’ailleurs il le voit. Puisqu’il me fixe aussi. Ah ouais… En fait il dit ça juste pour m’inciter à perdre. Tsss… petit roublard. Je voulais pas baisser mes yeux sur son écusson pour voir. Mais ça se trouve, c’était un vrai Serpentard. Ouais. Obligé. Pour vouloir m’enfler comme ça.

    - Je regrette d'être venu vous voir, monsieur. Je pensais que j'aurai eu affaire avec quelqu'un de sensé.


Moi aussi je regrette que tu sois venu me déranger. Mais apprends à finir tes phrases. Quelque de sensé… De sensé faire quoi hein ? Je pige rien à ce qu’il dit ce gosse. Et pour une fois c’est pas ma faute ! C’est juste lui qui sait pas parler ! Il sait pas finir ses phrases c’est pas ma faute je vous jure… Mais le plus grave, c’est encore qu’il venait de quitter mon regard. AHAH ! Il avait perdu l’asticot ! Mais… De quoi ? pourquoi il partait ?

« Hé ! Pars pas comme ça ! T’as pas l’droit bordel ! »

Il s’en foutait. Ca allait pas se passer comme ça. Alors qu’il repartait tranquillement en marchant, je m’élançai derrière lui pour le pousser violemment.

« Sal’mioch. On joue. Tu perds. Je gagne. J’ai ma récompense ! »

Je m’avance vers lui en agitant la main. J’avais dit quelque chose. Je le ferai. Une fessée déculottée. Peut-être que ça lui plairait au mioche. Et encore, j’étais gentil en n’en donnant qu’une. Je voulais lui baisser son froc avant qu’il ne parte… Juste pour que son fessier se souvienne de la douleur. Encore que je donnais pas souvent de fessées. J’allais peut-être me louper… Cette pensée me fit frémir.
Revenir en haut Aller en bas
James Arlond
James Arlond
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Le potager - Page 6 Empty
Re: Le potager

Message par : James Arlond, Mer 6 Mar - 16:06


La tension nerveuse qui saisissait James lui crispait les muscles de la nuque dans une douleur lancinante. Dans son dos, il ne voyait pas ce que faisait le concierge et, prêt à tout, il ne pouvait s'empêcher de serrer plus fermement sa baguette qu'il gardait enfouie sous sa cape. Serrant les dents, il avançait en modérant son allure. Et ce qu'il redoutait arriva. Hugh Dey le héla depuis le potage où l'élève l'avait planté.

« Hé ! Pars pas comme ça ! T’as pas l’droit bordel ! »

James se retint de jeter un oeil par dessus son épaule, ce qui pourtant lui aurait permis de voir arriver le concierge. Ce dernier, qui semblait furieux d'être délaissé de la sorte, le poussa violemment dans le dos, faisant chuter James. Il mordit la poussière dans un bruit sourd et fut sonner par la délicieuse rencontre entre une pierre et son front.

« Sal’mioch. On joue. Tu perds. Je gagne. J’ai ma récompense ! »

Cette phrase fit l'effet d'une douche froide sur le gryffondor. Il se retourna brusquement pour voir le pouilleux s'avancer vers lui, lui promettant une correction tout aussi sévère qu'humiliante. Les synapses du garçon se réveillèrent. Il fallait au cerveau humain une seconde pour analyser une situation et une autre pour réagir. La première passée, James ressaisit sa baguette qu'il avait lâché dans sa chute et la sortit. Ils étaient proches l'un de l'autre et le garçon pouvait presque lui enfoncer la baguette dans le ventre.

    - Dégage de là, espèce de taré ! Everte Statim !


Un éclair blanc jaillit de la baguette. le gryffondor en profita pour se dégager de sous Dey en rampant avant de se relever, dès que possible et de prendre ses jambes à son cou. Une fois qu'il fut un peu à distance, il se retourna pour regarder son agresseur avant de disparaître dans l'embrasure de la porte.

J'aurai du le tuer ! Je... pourquoi ça ? Pourquoi ce sort pourri... il faut vraiment que je trouve autre chose pour me défendre. Oui... je sais. La boutique de magie noire doit bien avoir deux ou trois bricoles dans son catalogue. Demain... un autre jour !

Il le fuyait comme on fuyait la peste. Il courait à travers les couloirs sans prêter attention à ceux qui s'y trouvait, sans se préoccuper de les bousculer ou pas. Il lui fallait avaler la distance qui le séparait de son dortoir le plus rapidement possible. A cette heure il n'y aurait personne, ou alors pas grand monde. Le mot de passe donné, il fila à travers la salle commune, escalada les marches à toute vitesse et pour claquer la porte. Il grimpa sur son lit, en tirant les rideaux et s'allongea sur le lit. Ses poumons le trahissait, il respirait avec difficulté dans des râles profonds. L'angoisse devait passer. Il n'oserait plus jamais regarder le concierge dans les yeux, et s'il venait à vouloir se venger, il n'hésiterait pourtant pas à recommencer ce qu'il venait de faire. Puis, dans un dernier soupir, James fut saisit de tremblements, de sanglots qu'il étouffait comme il pouvait dans son oreiller.
Revenir en haut Aller en bas
Hugh Dey
Hugh Dey
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


Le potager - Page 6 Empty
Re: Le potager

Message par : Hugh Dey, Jeu 7 Mar - 21:57


    - Dégage de là, espèce de taré ! Everte Statim !


Je volais dans les airs pour retomber quelques mètres plus loin. J’écarquillais les yeux. Je voyais le gamin partir. Et moi je savais pas ce que je faisais. Je venais de me prendre un sort en pleine poitrine. J’étais tout simplement… Choqué. C’était un petit gamin. Mais il avait une baguette. Et il avait osé l’utiliser contre moi. Je faisais la liste de ses méfaits dans ma tête. Après s’être barré en courant en laissant de la glace à nettoyer, ce qui est super dur je vous dis pas, il m’a interrompu en train de pisser, et il m’a balancé un sort en pleine poitrine. Et en plus, il s’est barré après avoir perdu à un jeu sans me laisser avoir ma récompense. Là vraiment il allait le payer. J’essayais de me rappeler son nom. P*tain il me l’avait pas dit ce con. Pis sa tête… C’était une tête de gamin quoi ! je savais pas qui il était. Vas-y je pourrais jamais le retrouver.

Maintenant qu’il s’était barré en courant je me rappelais plus de lui. Il pourrait passer à côté de moi je crois que je l’aurais pas reconnu. Je me relevais avec difficulté. Fallait que je me jette dans l’eau. Là tout de suite. Parce que j’étais tout plein de magie. Alors comme un dératé, je courrais. Je sortais du potager. Et puis j’allais dans le parc. Vers le lac. Je plongeais dès que j’étais tout près. Je me frottais vigoureusement le torse, là où il m’avait touché. Puis, au bout d’une grosse demi-heure, je sortis de là. Et je rentrais doucement. J’allais finir par le chopper un jour…

[Fin du RP]
Revenir en haut Aller en bas
James Scott
James Scott
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Chercheur en botanique


Le potager - Page 6 Empty
Re: Le potager

Message par : James Scott, Dim 17 Mar - 18:19


James allait pour la première fois de sa vie jardiner. Pour ne pas rater son coup il avait lu un grand livre sur le jardinage. Il avait mit son grand manteau de cuir et ses bottes en peau de dragon. Il était accompagné par son petit rat noir qu'il avait nommé "Fripouille". Son petit rat était caché dans sa grande poche, James lui avait confectionner un petit coin a lui en dessous de la grande armoire de sa chambre. James prit des plants de citrouilles, pour décorer le château à Halloween. Il les planta dans la terre, puis il se dirigea vers un grand robinet d'eau. Il prit un grand arrosoir de métal qu'il rempli à ras borts. L’arrosoir était très lourd il devait y avoir au moins dix bons litres d'eau. James le prit à deux mains en essayant de renverser le moins d'eau par terre, il ne fit tomber que quelques gouttelettes. Il arrosa ses vingtaines de plants de citrouilles.
Après avoir arrosé, James passa sa main dans sa poche pour récupérer son petit rat. Mais rien ne se trouvait dans sa poche, James s'accroupit et commença à chercher Fripouille son rat, mais ses efforts ne servaient à rien. Il ne le trouva pas. Il passa le potager au peigne fin. Au bout de quinze longues minutes de recherche, James en avait marre de chercher. Mais quand il s’apprêta à aller dans sa cabane son petit rat arriva et se mit à ses pieds.

-Tu es la toi.

James le remit dans sa poche et se dirigea vers sa cabane.
Revenir en haut Aller en bas
Ha Min Yu
Ha Min Yu
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Le potager - Page 6 Empty
Re: Le potager

Message par : Ha Min Yu, Mer 22 Mai - 21:44


[Vu que ça va faire deux mois que le sujet et pas remonté, j'prends la liberté de commencer un RP avec Kyara Blanchet.]

Le jeune Serpentard observa sa montre. Il était tôt, on ne viendrait certainement pas l'enquiquiner de si bon matin. Ha Min fila aux douches, profitant de la chaleur de l'eau pour oublier un peu la journée d'hier, où il s'était absolument ridiculisé en cours de Métamorphose. Bon, l'avantage, il avait fait gagné cinq point à sa maison. C'est donc sur cette pensée joyeuse qu'il termina sa douche, s'habillant sans se presser, il avait de la chance de s'être levé si tôt ce matin là. Le jeune homme enfila son uniforme rapidement, prit quelque chose dans son sac, et se mit en direction de la Grande Salle d'un pas tranquille, mesuré, calme. Il se sentait bien sans raison particulière. Juste un bien être fou l'envahissait. C'était une de ses particularité parfois : être heureux pour rien. Mais vraiment rien. Voir le soleil. Manger. Trouver une plume. C'était dingue.

Le vert et argent ne s'attarda pas vraiment à sa table, en effet, il n'y avait personne. Tant mieux, il pouvait réfléchir tranquillement. Bon. Ha Min sortit son emploi du temps, y jetant un petit coup d'oeil. Mouais. Pas terrible terrible les cours qu'il aurait à suivre ce jour ci. Ohlala, en plus y'en avait des plutôt pas mal ennuyeux, il risquait de s'endormir à tout moment.. Oh non, non, non valait mieux pas. En effet, lui, il voulait avoir de bonnes notes, les meilleures possibles même. Il avala rapidement son petit déjeuner, puis courrut presque direction le potager, empli d'un bonheur plus qu'étrange à ce stade là.

Le jeune homme faillit se ramasser à plusieurs reprises par terre, mais il arriva heureusement sain et sauf. Il fouilla quelques instants dans ses poches, retroussant ses manches, puis se mit à la recherche d'outils, ne trouvant pas la pelle. Il sortit alors sa baguette, et murmura un "Accio pelle !"
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
Kyara Blanchet
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Le potager - Page 6 Empty
Re: Le potager

Message par : Kyara Blanchet, Mer 22 Mai - 23:42


Kyara s'était levée tôt se matin là, silencieuse elle s'était extirpée de son lit et avait quitté son dortoir. Elle s'était rapidement préparée, enfilant des collants noirs, une jupe et un chemisier ainsi que la cravate aux couleurs de sa maison. Pour sa chevelure, elle les avait ramenés en une queue de cheval, quelques mèches tombant de part et d'autres de son visage. Elle avait aussi mis une touche de maquillage, mettant du noir sous ses yeux avant de partir prendre son petit déjeuner. Ce dernier fut rapide, juste un bol de lait, une brioche et elle était repartie.

C'était une belle matinée, un peu fraîche certes, mais elle promettait d'être chaude avec les heures qui allaient venir. Souriant légèrement, Kyara se mit alors en route prenant la direction du potager. Ce matin elle avait une tache précise. Ramasser des carottes. Oui, carrément des carottes. Non elle n'était pas devenue folle, enfin peut être, mais elle ne s'en était pas rendu compte. Bref, son but donc était de ramasser des carottes et de s'en servir pour préparer une coloration. Kyara voulait voir ce que donnerait une teinture rousse sur sa cousine Zoey. Elle était sure que cela lui irait très bien, aussi elle allait lui préparer une petite surprise.

Arrivant au potager, elle alla alors prendre les outils de jardinage et se mit à la recherche des carottes. Remontant les manches de sa chemise, la serpentard alla chercher un seau afin de récupérer ses biens avant de se mettre au travail. Prenant la pelle, elle commença par enlever la terre autour des carottes avant de la poser et de tirer sur les feuilles pour recuperer ses légumes. Ce fut alors que sa pelle se fit la malle. Pour de vrai. S'envolant, elle s'en alla comme si de rien n'était. Surprise, Kyara resta quelques secondes figé avant de se mettre à la poursuite de sa pelle.

- Revient ici fuyarde !!

Faisant le tour du potager, elle se figea alors en voyant qu'elle n'était plus seule. Devant elle, baguette en main se trouvait un serpentard. Il s'agissait d'Ha Min un garçon discret qui était en sixième année. Kyara ne le connaissait pas vraiment, elle le voyait juste en cours de temps en temps et dans la salle commune des serpentards bien sur.

- Ca va te gène pas, vole moi la pelle je ne te dirais rien !
Revenir en haut Aller en bas
Ha Min Yu
Ha Min Yu
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Le potager - Page 6 Empty
Re: Le potager

Message par : Ha Min Yu, Jeu 23 Mai - 20:02


Ha Min avait posé ses quelques graines sur la vieille table de bois posée près de lui, prenant un air un peu boudeur. Hey, la pelle n'arrivait toujours pas. Elle s'était pris un mur ou.. ?

Le jeune asiatique vit la pelle voler vers lui, et un petit sourire d'enfant heureux apparut sur son visage. Aaah elle était là, la petite coquine, enfin. Il l'attrapa doucement lorsqu'elle fut bien à son niveau, puis vit autre chose, enfin non, quelqu'un courir vers lui et la pelle. Sa tête se pencha sur le côté, ce visage lui disait bien quelque chose. Un éclair frappa son esprit. Ah oui ! Kyara Blanchet ! Il l'avait déjà croisée dans la Salle Commune des Serpentards, et aussi en cours. Il ne lui avait jamais parlé, non, non jamais, il était trop timide lui.

- Ca va te gène pas, vole moi la pelle je ne te dirais rien !

Il se tortilla un peu, tout confus en passant sa main dans ses cheveux. Il tendit la pelle à la jeune fille face à lui, la fixant. Elle avait les yeux verts, il se dit intérieurement que presque tout les Serpentards avaient les yeux verts. Il était pas normal ou quoi ? Enfin.. non mauvaise question : il n'était évidemment pas normal.

- Pardon de t'avoir voler ta pelle, c'était pas mon intention... dis, ça ne te dérange pas si je te l'emprunte un peu ? demanda-t-il de sa petite voix.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
Kyara Blanchet
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Le potager - Page 6 Empty
Re: Le potager

Message par : Kyara Blanchet, Ven 24 Mai - 15:58


Ha Min, car c'était ainsi que se prénommait le jeune homme semblait tout gêné d'avoir pris la pelle à Kyara. Le preuve étant qu'il la lui tendait. Alala, encore un qui n'avait rien dans le pantalon. Retenant un soupir, la brune attendait de voir s'il allait lui parler où juste tendre la pelle et attendre qu'elle disparaisse.

- Pardon de t'avoir voler ta pelle, c'était pas mon intention... dis, ça ne te dérange pas si je te l'emprunte un peu ?

Il lui demandait la permission de l'emprunter, mais il tendait ladite pelle vers Kyara, pas logique. Enfin, la serpentard était dans son bon jour et ce n'était pas son genre de s'en prendre à ceux qui ne lui avait rien fait. Pour les autres c'était une toute autre histoire bien sur. S'installant sur un ponton de terre ignorant complètement le fait que sa jupe serait après tachée, la brune hocha la tête.

- Vas y.

Ramenant ses jambes sur elle, Kyara attendait de voir ce qu'il comptait faire avant que son attention ne se porte sur un groupe d'élèves se trouvant au loin. Des gryffondors et des poufsouffles au vu des couleurs de leurs habits étaient mélangés et parlaient en faisant de grands gestes. Hum. Plissant légèrement les yeux, elle les regarda passer au loin, apparemment ils se rendaient vers le lac. Il y avait des fous qui commençaient déjà à se baigner, autant ils étaient dans cette catégorie. Reportant son attention sur Ha Min, elle reprit alors la parole.

- Sinon tu comptes faire quoi avec cette pelle ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Le potager - Page 6 Empty
Re: Le potager

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 6 sur 16

 Le potager

Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 11 ... 16  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.