AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 2 sur 6
Dans les couloirs de Poudlard, de nuit
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Jasmine Vagneur
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Hirondelle


Re: Dans les couloirs de Poudlard, de nuit

Message par : Jasmine Vagneur, Jeu 9 Avr 2015 - 18:48


Il arrivait, parfois, que les rondes des préfets se fassent sans soucis. Il y avait des jours où Jasmine n'était pas obligée de renvoyer illico-presto un élève insomniaque dans sa salle commune. Ces soirées-là étaient plutôt rares, d'ordinaire. Mais depuis l'arrivée du nouveau directeur, les élèves étaient moins nombreux à s'aventurer dans les couloirs la nuit. Et il avait fallu que Leister décide de faire une petite balade nocturne maintenant, alors qu'elle venait à peine de se sortir d'une de ses crises de panique récurrentes. Et s'il était arrivé près d'elle quelques instants plus tôt et qu'il l'avait vu dans cet état pitoyable, que se serait-il passé ? Le nouveau directeur aurait surement été mis au courant par le biais de rumeurs... Et qu'aurait-il décidé de faire de la préfète insomniaque et complétement déboussolée qu'elle était ?

« Oh je ne fais pas grand chose, j'avais du mal à dormir et j'avais entendu des bruits étranges. Comme j'étais inquiet et qu'il n'y avait pas de préfets dans la salle commune, j'ai décidé d'aller y jeter un œil par moi-même. »

Depuis quand les troisièmes années agissaient si vaillamment ? Non mais franchement, c'était naturel de la prendre pour une c*nne ? Après un nouveau soupir bien appuyé, elle fixa Leister dans les yeux. Son regard le transperçait et elle faisait en sorte de ne pas détourner les yeux. Puis, le jeune Serdaigle reprit;

« Écoute, je connais le chemin du retour, je vais retourner à la salle commune de suite. Ne t'inquiète pas ! »

Et là, la préfète ne put retenir l'éclat de rire purement ironique qui la démangeait. C'était un rire sans joie, sarcastique au possible. C'était sûrement une façon plus ou moins étrange de libérer toute la tension qui l'habitait. Et puis, c'était mieux que de saisir le garçon par la gorge et de l'envoyer valser à l'autre bout du couloir, non ? Même si elle songea à cette idée pendant un instant...

"Tu me prends pour un bisounours Leister ? demanda-t-elle en faisant disparaitre toute trace d'humour dans sa voix. Non mais franchement, tu penses vraiment que je vais te laisser retourner tout seul dans la Salle Commune ? Tu ne le ferais pas. Alors, je vais t'y accompagner moi-même, pour être sûre que tu ne te perdes pas. Ce serait bien dommage."

Les insomnies, cela ne lui réussissait définitivement pas. Non seulement elle voyait déjà les horribles cernes qui allaient lui rendre visite, mais en plus elle ne pouvait s'empêcher de vouloir faire peur à ses camarades. Habituellement, elle était plutôt la gentille préfète, aimable et compréhensive. Et là, ce n'était plus du tout ça. Elle avait une mine fatiguée et tendue, son ton était glacial et ses poings étaient serrés au point d'en faire blanchir ses phalanges.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Jasmine Vagneur
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Hirondelle


Re: Dans les couloirs de Poudlard, de nuit

Message par : Jasmine Vagneur, Jeu 16 Avr 2015 - 19:25


« J’avoue que tu ressembles à un bisounours, tu es certes légèrement voire beaucoup enrobée à mes yeux et prête à faire des câlins à tout va mais non je ne te prends pas pour ce genre de créature. »

S'il n'était pas tard, qu'elle avait un quota d'heures de sommeil normal, et qu'elle était de bonne humeur, Jasmine aurait ri. Avec joie, ravie de voir que quelqu'un dans ce château avait le sens de l'humour. Mais là, non quoi. Elle était épuisée et encore hantée par ses nombreux cauchemars. Elle n'avait réellement pas besoin des tentatives d'intimidation d'un gamin un peu trop prétentieux. Vraiment pas. Et puis, elle était enrobée ? D'accord, la jeune femme ne se considérait pas comme une bombe sexuelle. Loin de là même. Mais s'il y avait bien une chose dont elle était sûre, c'est qu'elle était mince. Ça crevait les yeux.

"Pour les câlins, on repassera, déclara-t-elle. Actuellement, j'ai plutôt envie d'égorger quelqu'un."

Leister avait commencé à rire lorsqu'elle avait dit qu'elle le raccompagnerait à la salle commune. Puis, il prit la parole à son tour.

« Pourquoi me parles-tu comme un moins que rien ? Tu es frustrée ? J’ignorais en tout cas que tu avais des talents de legilimens au point de savoir parfaitement ce que j'allais faire. »

Nouveau soupir. A force de lancer ses petites remarques sans aucun intérêt, le jeune homme serait responsable du manque d'oxygène de la blondinette.
Sans attendre, le garçon s'éloigna. Mais, Jasmine lui emboîta le pas, décidée à ne pas laisser filer ce gamin qui avait sûrement l'intention de malmener le château. En accélérant le pas, elle ne tarda pas à arriver à sa hauteur. Elle leva alors sa baguette à hauteur de son visage, de sorte à éblouir son interlocuteur pendant qu'elle parlait.

"Pour commencer, tu vas me parler sur un autre ton. Je suis la préfète je te rappelle. Et, entre nous, c'est toi le fautif dans l'histoire. Alors, à ta place, je ne me la ramènerai pas trop. Ensuite, tu ignores tout sur moi. Qui te dit que je ne suis pas un loup-garou, prêt à te sauter et la gorge et te bouffer ? A ta place, une fois de plus, je ferai profil bas et rentrerai tout de suite à la salle commune, qui n'est pas dans cette direction."
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Jasmine Vagneur
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Hirondelle


Re: Dans les couloirs de Poudlard, de nuit

Message par : Jasmine Vagneur, Mar 28 Avr 2015 - 13:04


« Dis-moi qui tu veux égorger et je t'aiderai à le faire. Quel élève t'ennuie ? Dis moi tout... »

C'était tellement hypocrite et sans intérêt, cette réplique, que Jasmine ne se vexa même pas. Elle se contenta de fixer le garçon d'un regard dénué de toutes émotions. Depuis quand on pouvait se permettre de manquer de respect à quelqu'un alors qu'on savait pertinemment qu'on était en tort ? Parce que la blondinette ne faisait que son boulot, à savoir sanctionner les élèves portant infraction au règlement. Alors Leister avait beau dire tout ce qu'il voulait, c'était lui le fautif, et cela ne changerait pas par ses paroles. A part s'il mettait le doigt sur un point sensible qui ferait littéralement sortir Jasmine de ses gonds. Dans ce cas-là, il aurait été fort probable de retrouver un cadavre dans les couloirs, au petit matin. Mais la préfète ne comptait pas laisser ce gamin la mettre dans un état où il lui serait impossible de se contrôler. Le self-control, c'était la clef pour préserver son poste.

« Pas de câlins ? C'est dommage petit bisounours. »

Sur ce, Leister fit demi-tour, certainement dans l'intention de fuir. Nouveau soupir de la part de la blonde. Parce qu'il était assez naïf pour penser qu'il pouvait s'en tirer comme ça ? La blague.
En deux enjambées, elle l'avait déjà rejoint. Et sa petite tirade n'eut pas l'air de plaire au pauvre petit poussin.

« Oui tu es une préfète mais tu n'es pas LA préfète. Et pour information ma chère et tendre Jasmine, je t'ai dis être en tord et je t'ai donné la raison de ma présence dans les couloirs. Si tu ne l'acceptes pas, c'est le cadet de mes soucis et prouve en quel point tu as confiance aux autres. »

Ahahahahahaha. Ce fut le rire purement ironique et moqueur qui échappa à la Bleue et Bronze. Car le petit ne semblait même pas se rendre compte de l'absurdité de ses propos. Pauvre chose.

"Explique-moi comment je pourrai te faire confiance ? Tu dis te promener dans les couloirs en pleine nuit parce que tu voulais soit-disant jouer au héros. Il y avait du bruit ? Ce n'est pas ton rôle de t'en préoccuper. Donc, ton excuse n'est pas recevable, toutes mes condoléances."

La suite du discours de Leister était tout aussi pathétique. Peut-être même plus.

« Et oui j'ignore tout sur toi. Parce qu'en plus tu veux que je m'intéresse à ta petite personne, maintenant ? L'égocentrisme dont tu souffres est quelque chose que tu dois nourrir tous les jours ? »

L'égocentrisme dont tu souffres ? Sérieusement ? Quelle répartie. Elle en serait presque impressionnée, si ses paroles avaient un minimum de sens. Parce que si elle était égocentrique, elle se serait plainte à tout le monde depuis un certain temps. Elle aurait dit qu'elle avait trop de travail, trop de responsabilités, qu'elle n'avait pratiquement jamais plus de cinq heures de sommeil, que le monde entier semblait vouloir la pousser à bout, qu'elle avait parfois des visions tellement elle était fatiguée et inquiète pour sa famille, que personne ne semblait s'en soucier... Si elle l'était, elle aurait dit tout ça à chaque personne qui aurait croisé son chemin. Pourtant, elle ne l'avait jamais fait. Elle n'avait jamais parlé de ses problèmes à qui que ce soit, gardant tout pour elle. Et il osait dire qu'elle était égocentrique ?

Comme pour rajouter encore plus de tension, Leister lança un « Allez je t’exhorte de tout problème et je reprend mon chemin vers la salle commune » pour dernières paroles. Il vint déposer un rapide bisou sur sa joue. Et si sa main ne tenait pas sa baguette, Jasmine lui aurait certainement envoyé une baffe monumentale. Quel p'tit c*n, franchement. Puis il partit rapidement. Encore une fois dans la direction opposée à celle de la Salle Commune.

Après avoir lancé un #Aresto Momentum dans la direction du garçon, la blondinette put aisément le rattraper en marchant tranquillement. Dans l'espace autour du Bleu et Bronze, le temps se trouvait ralenti. Une fois à sa hauteur, Jasmine lui offrit un sourire méchant, sans aucune once de joie ou de compassion.

"Puisque tu ne sembles pas comprendre que la Salle Commune ne se trouve pas dans cette direction, je vais t'y amener moi-même."

Bien sûr, il n'était pas question qu'elle le force à marcher par la force physique. Elle n'avait aucune envie de se fatiguer à ça. Et puis, elle ne voulait pas non plus se salir les mains. Elle lança alors un #Bloclang sur Leister afin de ne plus l'entendre jacasser, ainsi qu'un #Mobilicorpus. Ce sort lui permettrait de déplacer le corps du garçon sans trop d'efforts.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Jasmine Vagneur
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Hirondelle


Re: Dans les couloirs de Poudlard, de nuit

Message par : Jasmine Vagneur, Ven 22 Mai 2015 - 16:39


Leister se prit son deuxième sortilège. La préfète attendit un moment avant de faire quoi que ce soit. Le garçon parvint à se défaire de l'emprise du sortilège, et décida de créer un double de lui-même. Impassible, Jasmine contemplait tour à tour les deux petits Bleus et Bronzes face à elle. Génial, maintenant elle n'avait plus un mini McKinley sur le dos, mais deux. Quoi de mieux pour finir un pétage de plomb spectaculaire ?

Cependant, elle n'eut même pas le temps de s'énerver. Les deux Leister filaient, choisissant cette fois-ci la bonne direction. Enfin ! Ce gamin avait fini par comprendre qu'elle ne lâcherait pas l'affaire tant qu'il n'emprunterait pas la bonne route. Ça avait mit du temps, mais ses efforts avaient porté leurs fruits. Bien sûr, elle n'avait aucune garantit qu'il rentre réellement à la Salle Commune. Il pourrait très bien faire comme si, et changer de direction au dernier moment pour aller ensuite commettre ses méfaits. Mais Jasmine n'en avait rien à foutre. Elle estimait avoir fait le principal de son boulot. D'autres préfets se chargeraient de lui, de toute manière. Et puis, elle était bien trop crevée pour partir à la recherche d'un imbécile en manque d'attention. La seule chose qu'elle devait faire désormais, c'était se laisser tomber sur son lit. L'unique chose qu'elle serait capable de faire désormais.


FIN DU RP  


Eh bien c'était sympa. MDR (Désolée pour le retard et la qualité médiocre de ce post, j'ai eu quelques contretemps.)
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kohane Werner
Modération GGryffondor
Modération G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans les couloirs de Poudlard, de nuit

Message par : Kohane Werner, Mar 23 Juin 2015 - 12:09


[RP avec Luna Hélanor et Gohan Fox]

En sortant de la grande salle, je vis par les hautes fenêtres du château que le soleil déclinait. J'avais englouti un rapide dîner avant de me mettre en route. Dans le hall, l'horloge indiquait 19h45. J'hésitais à prendre le temps de remonter au dortoir afin d'y laisser mon sac de cours. Mais le faire me mettrait sans doute en retard. Oh et puis zut ! Même si la dernière fois Luna avait été en avance, je la connaissais assez bien pour dire que c'était une fois parmi tant d'autres !
Je changeai alors de direction et montai rapidement dans la tour des Gryffondors. Sans vraiment regarder autour de moi, je traversai la Salle Commune à grands pas et entrai dans le dortoir des filles. Je déposai mon sac sur mon lit et remarquai Klaus, mon Moke apprivoisé, qui était tranquillement installé sur mon oreiller. Sa tête de travers me faisait toujours rire. Il s'était habituée à moi et moi à lui ; nous nous entendions pas et je savais qu'il ne partirait pas loin. Je lui fis un sourire :
-Eh non, cette fois encore je ne t'emmène pas avec moi ! lui dis-je.
Bien évidemment, il ne répondit pas, guettant toutes les petites bestioles qui pourraient passer et qu'il pourrait attraper avec sa longue langue.

Une fois mes affaires laissées dans le dortoir, je redescendis les escaliers, traversai la Salle Commune dans l'autre sens et sortis. Certainement que ça devait paraître bizarre : je savais bien qu'à cette heure, la plupart des élèves commençaient à regagner leurs pénates, afin de respecter de couvre-feu. Mais à quoi il servait exactement, ce foutu couvre-feu ? Je soupirai. Vivement que je parte d'ici !

Arrivée au lieu de rendez-vous, je constatai, sans surprise, que Luna n'était pas là. Elle était en retard, comme d'habitude. Ou alors elle s'était défilée. Non, ce n'était pas le genre ! On avait bien affronté la Forêt Interdite ensemble. Qu'est-ce qu'on avait pu avoir peur ! L'épisode du troll des forêts me revint en mémoire et je fis une légère grimace de dégoût. Ces créatures sont vraiment répugnantes. Idiotes et laides. En dehors de leur force quasi surhumaine, elles n'ont vraiment rien pour elles. Je n'aurais pas aimé être troll, par la barbe de Merlin !

Malgré la peur que nous avions ressentie lorsque nous y étions, maintenant que cet évènement était passé, nous parvenions plus à en rigoler. Mieux vaut en rire que pleurer, non ?
Me rendant compte que j'étais au beau milieu du couloir et que je gênais le passage, je me mis sur le côté, appuyée contre un mur. Les bras croisés sur le poitrine, je soupirai. Je ne savais pas quelle heure il était exactement, mais étant donné qu'on s'était donné rendez-vous à 19h45, j'étais déjà en retard et Luna encore plus ! Je secouai la tête : elle ne changerait jamais, celle-là. Enfin bon, on finit par s'y habituer, hein. Tout de même... la seule fois où je l'avais vue ponctuelle et même en avance, c'était le soir où nous avions décidé d'affronter les dangers de la Forêt Interdite. Toujours en avance pour se confronter au danger ! Mais sinon... niet ! En retard !

Je ne savais pas vraiment ce que nous allions faire -je ne savais pas non plus si elle en avait une petite idée- mais je sentais que cette nuit non plus n'allait pas être de tout repos ! J'eus un sourire de contentement. Ma mère n'en croirait certainement pas ses oreilles si je lui racontais tout ce que j'avais pu faire avec Luna, moi l'élève d'ordinaire studieuse et discrète. Mais bon, il fallait avouer qu'étudier ne fait pas tout. Il faut aussi s'amuser ! C'est ce qui fait la joie de la jeunesse !
Perdue dans mes pensées, j'attendis donc Luna, ne prêtant pas vraiment attention au va-et-vient des élèves dans le couloir.


Dernière édition par Kohane Werner le Mar 23 Juin 2015 - 12:10, édité 1 fois (Raison : j'ai oublié de préciser les membres du rp ! ^^')
Revenir en haut Aller en bas
Gohan Fox
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans les couloirs de Poudlard, de nuit

Message par : Gohan Fox, Mer 24 Juin 2015 - 13:58


Gohan n'avait pas eu très faim ce soir et il faut dire que le repas prévu dans la grande salle ne l'aida pas à le mettre en appétit...

Il avait pris deux, trois petites choses à grignoter, histoire de ne pas passer la soirée le ventre vide et se rendit dans la salle commune de Gryffondor, histoire de bouquiner un livre sur le Quidditch au coin du feu...

Alors qu'il était en train de lire le passage sur l'histoire des Chudley Cannons, il vit passer Kohane (une élève de Gryffondor qu'il avait rencontré en cours commun de soins aux créatures magiques et de potion et avec qui il avait échangé quelques mots) à toute allure en direction du dortoir des filles.

Comme le repas dans la Grande Salle touchait à sa fin, il se demandait ce qu'elle pouvait bien avoir oublié dans sa chambre...

Après quelques minutes, il vit de nouveau Kohane passait à toute vitesse dans la Salle Commune mais dans l'autre sens cette fois...

Bizarre....

Surtout que l'heure du couvre feu approchait à grand pas et que ce n'était du coup pas le moment d'aller se balader... ou alors allait-elle retrouvé un amoureux secret ? Gohan imaginait des tas de choses qu'il était possible de faire à cette heure-ci !!!

Il décida de suivre la jeune gryffon, non pas pour l'espionnait (quoique...) mais car une petite balade ne lui ferait pas de mal, il avait besoin de se dégourdir les jambes...

Après avoir traversé quelques couloirs, il retrouva Kohane, appuyé contre un mur sur un côté, en face de lui..
Elle semblait perdu dans ses pensées, tantôt à soupirait de mécontentement après elle ou quelqu'un, tantôt a esquissé un petit sourire d'amusement... Il ne savait pas si elle attendait quelqu'un ou si elle cherchai un coin pour être tranquille mais il se dit que dans un couloir ce n'était peut-être pas l'endroit idéal...

Il s'approcha d'elle et ne voulant l'effrayer, se mit en face d'elle et lui dit gentiment :

- Bonsoir Kohane !
Revenir en haut Aller en bas
Kohane Werner
Modération GGryffondor
Modération G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans les couloirs de Poudlard, de nuit

Message par : Kohane Werner, Jeu 25 Juin 2015 - 13:59


Une voix, qui ne m'était pas inconnue, me fit sortir de mes pensées.
-Bonsoir Kohane !
Je relevai la tête un vit un visage plutôt familier -bien que je ne lui ai jamais vraiment parlé.
-Salut Gohan, répondis-je.
J'eus en sourire en constatant à quel point nos noms se ressemblaient, en matière de consonance.
Je cherchai des yeux une horloge, mais il n'y en avait pas. Il aurait fallu que je retourne dans le hall. Cependant, cela risquait de me faire manquer Luna (lorsqu'elle est en retard, on ne sait jamais vraiment à quel moment elle peut arriver. Elle peut avoir un tout petit retard, comme un énorme retard !). Néanmoins, j'étais persuadée que, si le couvre-feu n'était pas déjà passé, il approchait à grands pas. Le couloir était désert, signe avant coureur du "tu enfreins le règlement parce que tu n'es pas dans ton dortoir à cette heure-ci !".

En regardant Gohan, qui était, lui aussi, dans ce couloir désert à une heure pareille, je me demandai ce qu'il faisait ici. C'est vrai, quoi. Je ne le connaissais pas vraiment, mais je ne le voyais pas vraiment se balader dans les couloirs après le couvre-feu, comme ça, par simple esprit de provocation. Quoique... parfois, les gens ne sont pas ceux qu'ils paraissent être. Et on peut être très surpris de certaines personnes. Comme j'étais surprise de moi-même : j'avais l'impression que je n'en avais jamais autant fait d'entorses au règlement qu'en ce moment, avec Luna !

Je souris à Gohan, histoire de paraître amicale :
-Le couvre-feu doit approcher, lui dis-je tranquillement. Tu ne remontes pas dans la Salle Commune ?
Je m'aperçus à quel point ma remarque était idiote. Il pouvait très bien me retourner la question et, si je voulais être sincère avec lui, je lui répondrais que non, je ne remontais pas dans la Salle Commune. J'avais décidé de faire un truc nouveau avec Luna (quoi ? Je ne savais pas), et je m'étais donc mis en tête de passer un nuit blanche. Ou presque blanche. Peut-être pourrions-nous encore aller affronter un troll des forêts ! Quoique je ne sois pas sure que Luna ait envie de réitérer l'expérience. Moi non plus, d'ailleurs.
Néanmoins, la réalité était là : on s'apprêtait à, encore une fois, faire un truc pour s'éclater et défier le règlement, et je ne voulais pas que Gohan trempe là-dedans. J'ignorais ce qu'il faisait réellement en dehors des cours, mais si son image était encore clean, tant mieux pour lui. Il ne fallait pas qu'on l'emmène dans un truc stupide, pouvant gâcher ladite image.

-Franchement, repris-je, tu vas t'attirer des ennuis à rester dehors après 20h. Je suis sûre qu'il doit y avoir de l'ambiance dans la salle commune, ça va être cool. En tout cas, plus cool que d'être détenu dans les cachots et d'être de corvée juste pour m'avoir suivie dehors, après le couvre-feu.
Ce n'était pas que je ne voulais pas lui, mais je ne voulais pas qu'il ait des ennuis à cause de moi. Hors que question que j'endosse la responsabilité ! J'étais déjà responsable de moi-même, c'était bien assez.

Avec un air posé, je détaillai Gohan. Et une autre idée, totalement à l'opposé de la première, germa dans mon esprit. C'est vrai, je peux être très contradictoire des fois, c'est assez gênant. Je me dis que faire une connerie à trois pourrait rapprocher. Qui sait, Gohan se révèlerait peut-être tout aussi rebelle et prompt à la rigolade que Luna et moi-même ? Cependant, il fallait que ce soit lui, de son plein grès, qui accepte de nous suivre. Comme dit précédemment, je ne prends pas la responsabilité des autres !

-Ou alors,
continuai-je avec un sourire entendu en coin, tu n'as qu'à rester avec moi, mais tu en assumeras toutes les conséquences.
Je regardai Gohan avec un air de défi. Alors ? Prêt à nous suivre jusqu'au bout de la nuit ? Prêt à s'amuser ? Intérieurement, je me dis que, plus on est de fous, plus on rit !
Revenir en haut Aller en bas
Gohan Fox
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans les couloirs de Poudlard, de nuit

Message par : Gohan Fox, Ven 26 Juin 2015 - 11:48


-Salut Gohan, me répondit Kohane avec un sourire.
A ce moment là tous les deux savaient qu'il pensait à la même chose : Gohan et Kohane ça se ressemble quand même vachement beaucoup. Il eut un sourire à cette pensée.

-Le couvre-feu doit approcher, me dit tranquillement Kohane. Tu ne remontes pas dans la Salle Commune ?

Gohan trouvait la remarque très amusante d'autant plus que c'est elle qui était partie de la Salle Commune la première... Mais il préféra ne rien dire et resta donc silencieux. Il se contenta simplement d'esquisser un sourire.

-Franchement, reprit-elle, tu vas t'attirer des ennuis à rester dehors après 20h. Je suis sûre qu'il doit y avoir de l'ambiance dans la salle commune, ça va être cool. En tout cas, plus cool que d'être détenu dans les cachots et d'être de corvée juste pour m'avoir suivie dehors, après le couvre-feu.

"Non mais de quoi je me mèle", pensa le jeune garçon. "Je n'ai pas huit ans mais quinze" continua-t-il de penser. Mais au moins c'était clair, elle ne voulait pas de lui ou du moins qu'il reste en dehors de la Salle Commune. Visiblement sa présence la gênait. Gohan se dit qu'effectivement elle devait avoir un rendez-vous avec quelqu'un...

Bon, puisque c'était comme cela et qu'il ne voulait pas l'importuner, il se dit qu'il irait se balader dans un autre couloir car il avait besoin de bouger et depuis que le nouveau règlement avait été mis en vigueur, on prenait les élèves pour des petits vieux : va manger, après tu vas dans ta salle commune et puis après tu vas dans ta chambre, etc... franchement très peu pour lui !!!

Alors qu'il s'apprétait à partir :

- Ou alors, continua la jeune Gryffon avec un sourire entendu en coin, tu n'as qu'à rester avec moi, mais tu en assumeras toutes les conséquences. Et comme pour appuyer ses propos elle regarda Gohan avec un air de défi.

Gohan fut tellement surpris qu'il en resta muet et leva un sourcil.
On était passé de Kohane qui clairement lui demander de retourner dans sa chambre à limite des propositions indécentes !!
Là il était largué. Certes il ne connaissait pas beaucoup cette demoiselle mais de là à passer d'un extrème à l'autre il ne comprenait pas !!
Il se demandait ce qui s'était passé dans la tête de la jeune fille pour qu'il y ait ce revirement de situation...
Lui faisait-elle du rentre-dedans pour le provoquer ? ou faisait-elle cela pour le faire partir ?

Ce soir il était d'humeur curieuse alors il lança :

- Hum... ça dépend... tu proposes quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Luna Hélanor
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans les couloirs de Poudlard, de nuit

Message par : Luna Hélanor, Dim 28 Juin 2015 - 11:19


Tout était rose. Il y avait même des licornes au pelage arc-en-ciel. Et des petits poneys qui volent! Et il y avait même des bisounours qui faisaient des bisous en forme de coeur de qui distribuaient des bonbons magiques à la fraise. Les petits poneys volaient partout. Il y en avait de toutes les couleurs : rose, rouge, orange et même rose fluo. Le soleil était une tête de bébé qui brillait, comme dans cette émission pour les petits Moldus : les Teletubbies. Oh, il y a même trois arc-en-ciel avait toutes les couleurs! C'était trop joli, trop agréable, trop serein pour durer plus longtemps.

 "Qu'est-ce que c'est? se demanda Luna. Des poils?" Luna se réveilla en sursaut, faisant faire un bon à son chat, Plume qui s'était roulé en boule sur sa tête. Luna s'était endormie sur ses cours de potions. C'est sûr que c'était tellement passionnant... La jeune fille s'étira et s'apprêta à se replonger dans son travail lorsqu'elle jeta un coup d'oeil à son horloge. Quoi??? 20 heure moins dix. La Poufsouffle retint un cri et courut vers la salle de bain. Elle se regarda dans le miroir. Bon, elle n'avait pas trop l'air hirsute, mais un peu quand même. Au pire, elle n'était qu'avec Kohane, ce n'était pas comme si elle allait à un défilé de mode.

    - Tu n'aurais pas pu me réveiller avant? dit-elle à son chat qui la regardait d'un air blasé.

 Luna enfila sa robe de sorcière, roulée en boule dans un coin de son lit (oui, Luna n'est pas du tout maniaque...) et courut dans les couloirs, baissant la tête pour ne pas se faire remarquer par les autres élèves. Lorsqu'elle passa devant la Grande Salle, son ventre gargouilla. Ce qu'elle avait faim! Alors qu'elle s'apprêtait à piquer un petit pain ou quelque chose comme ça, elle se remit ses idées en place. "Non, tu es déjà assez en retard comme ça!".

 La jeune fille s'en alla calmement, pour ne pas paraître suspecte. Pourtant, elle avait l'impression que tous les yeux étaient tourné vers elle, vous savez, comme lorsqu'on va faire une bêtise et qu'on a l'impression que tous les regard son tournés sur nous, accusateur et soupçonneux, alors qu'en fait, ils ne font pas plus attention à vous que d'habitude! Mais, c'était affreux et Luna n'avait qu'une envie c'était d'arriver vite à son rendez-vous avec Kohane. La dernière fois, elle avait même réussit à arriver en avance! Lors de leur promenade dans la forêt interdite, qui c'était d'ailleurs finie par un combat avec un troll des forêts. Sympathique non?

 Luna arriva à son rendez-vous et vit Kohane, ne faisant pas attention aux autres. La jeune fille courut vers elle et la serra dans ses bras, cherchant une excuse vraiment pas crédible... Qu'est-ce qu'elle pouvait dire? Qu'elle s'était faite attaquer par un troll à nouveau? ouais, non ça ce n'était pas du tout crédible vu qu'il ne pouvait pas en avoir dans l'enceinte du château... Peut-être un épouvantard dans son armoire, qu'elle a ouvert pour s'habiller? Pas crédible non plus, Luna n'utilise pas l'armoire de leur chambre. Soudain, la Poufsouffle trouva l'excuse pas crédible idéale.

    - Je suis vraiment désolée, s'excusa-t-elle. Je me suis cassée la cheville dans les escaliers, puis je me la suis remise en place et maintenant ça va mieux. (Petite pause, avant que Luna sourit.) Non en fait je me suis endormie sur mon livre de potion. Ca se voit à mes cheveux magnifiquement parfaits non?

 La Poufsouffle montra ses cheveux des doigts. Puis, elle se tourna, remarquant un Gryffondor avec son amie. Elle jeta un regard confus à Kohane. L'avait-elle invité pour qu'il les rejoigne ou il était juste là et les filles devaient attendre qu'il s'en aille? Luna choisit la voie de la sociabilité, comme d'habitude. Elle avait reconnu, le garçon. Elle l'avait vu au cours d'Etude des Moldus.

    - Salut! le salua-t-elle. Je suis Luna! Je t'ai déjà vu avant! Au cours d'Etude des Moldus il me semble. Tu t'appelles Gohan non?

 La jeune fille sourit, lançant un regard en coin à Kohane dans l'espoir de savoir si c'était bien la phrase a formuler ou si Luna était à côté de la plaque. Complètement. Un peu comme d'habitude quoi!
Revenir en haut Aller en bas
Kohane Werner
Modération GGryffondor
Modération G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans les couloirs de Poudlard, de nuit

Message par : Kohane Werner, Dim 28 Juin 2015 - 15:56


Face à mon air de défi, Gohan me lança, d'un air on ne peut plus curieux :
- Hum... ça dépend... tu proposes quoi ?
Je n'en avais pas la moindre idée. Juste s'éclater. Cependant, je n'eus pas le temps de répondre : j'aperçus, au loin, Luna qui courait vers moi. Enfin là ! Ce n'était pas trop tôt ! Comme si elle voulait s'excuser, elle me serra dans ses bras. Un élan d'affection, venant de notre chère Poufsouffle !
Consciente qu'elle était en retard, elle chercha une excuse pour l'expliquer. Elle me sortit une histoire de cheville cassée puis réparée. Avec un sourire, je levai les yeux au ciel. Finalement, elle avoua qu'elle s'était juste endormie sur son livre de potions.
-Tu es incorrigible, la grondai-je en riant.
L'arrivée si brusque de Luna me fit presque oublier la présence de Gohan.

Ce ne fut que lorsque la jeune Poufsouffle le remarqua que je me souvins.
- Salut! lui dit-elle. Je suis Luna! Je t'ai déjà vu avant! Au cours d'Etude des Moldus il me semble. Tu t'appelles Gohan non?
A peine avait-elle achevé sa phrase qu'elle me lança un regard en coin, l'air de dire : "ça va ? Je n'ai pas fait de connerie pour une fois ?".
Je ne répondis rien, me contentant de sourire. Luna pouvait paraître un peu bizarre, pour qui ne la connaissait pas vraiment. A côté de la plaque à certains moments, tête en l'air d'autres fois et surtout retardataire tout le temps ! Mais elle avait un coeur d'or et c'était certainement une des raisons qui faisait que je m'étais attachée à elle.

Toujours souriante, je me tournai vers Gohan :
-Bon, ben voilà l'entrée en scène de notre merveilleuse Luna, la retardataire comme je viens de la baptiser ! lui dis-je d'un ton amusé.
Puis je m'adressai à mon amie :
-Je ne sais pas quelle heure il est, mais je suppose que tu es très très en retard, ma vieille !
Le couloir étant désormais désert, je supposai en effet qu'il était 20h passées. Je regardai autour de moi. Je ne voyais rien de suspect, pas une silhouette à l'horizon. Désert. Personnellement, traîner dans les couloirs la nuit ne me faisait pas peur. Pas plus qu'enfreindre le règlement et en avoir conscience. En revanche, je n'allais certainement pas tout faire pour qu'on se fasse surprendre. Faire perdre es points à Gryffondor était l'une des pires choses qui pouvait m'arriver. Etre en retenue ou de corvée, passe encore. Mais pas faire perdre des points !

Dans un bâillement, je m'étirai. J'avais les membres engourdis de cette attente immobile dans le couloir. Franchement, il faudrait que je pense à dire à Luna de prendre de bonnes résolutions au prochain jour de l'an : ne pas excéder les cinq minutes de retard !
-Bon, commençai-je, puisque la troupe est au complet, notre réunion peut commencer !
Je ris. Gohan était un invité imprévu, mais j'étais partie, lorsque je l'avais invité, du principe que Luna ne le refuserait pas. En tout cas, je l'espérais.
-Alors, qu'est-ce qu'on fait ce soir ?
Je regardai Gohan :
-Ah oui, pour répondre à ta question de toute à l'heure, je ne propose rien de particulier sinon de s'amuser ce soir ! En revanche, j'espère que tu as conscience que si tu nous suis, tu enfreindras le règlement avec nous.
Je pris un moment pour réfléchir :
-La forêt interdite on l'a déjà faite, faudrait trouver une autre expédition à faire, rigolote, de nuit ! Pourquoi pas explorer un peu les couloirs qu'on ne connaît pas ? Ou si vous avez d'autres idées, je suis preneuse !
J'affichai un large sourire : je sentais que cette nuit n'allait pas être de tout repos. Cependant, elle risquait fort d'être également très drôle. Mon regard allait de Luna à Gohan, puis de Gohan à Luna. C'était la première fois qu'on embarquait quelqu'un d'autre dans nos folles aventures. J'espérai que nous ne le regretterions pas.
Revenir en haut Aller en bas
Gohan Fox
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans les couloirs de Poudlard, de nuit

Message par : Gohan Fox, Lun 29 Juin 2015 - 11:18


- Hum... ça dépend... tu proposes quoi ?

Gohan avait posé la question à Kohane, mais celle-ci n'eut pas le temps de lui répondre. En effet une grande blonde sauta littéralement au cou de Kohane pour lui faire un calin.
Le jeune homme, qui voyait la demoiselle de dos, reconnut l'uniforme de Poufsouffle... Cette coiffure, de longs cheveux blonds bouclés coiffés en natte il l'avait déjà vu récemment mais où ?

La nouvelle arrivée s'excusa auprès de la jeune Gryffon :

- Je suis vraiment désolée, s'excusa-t-elle. Je me suis cassée la cheville dans les escaliers, puis je me la suis remise en place et maintenant ça va mieux. Non en fait je me suis endormie sur mon livre de potion. Ca se voit à mes cheveux magnifiquement parfaits non?

La Poufsouffle montra ses cheveux des doigts.
-Tu es incorrigible, la gronda Kohane en riant.

Donc Gohan avait vu juste, la rouge et or avait bien rendez-vous et c'était avec son amie de Poufsouffle !

Puis, la jaune et noir se tourna, et Gohan la reconnut aussitot. C'était Luna du cours d'Etude des Moldus. Durant le cours il s'était retrouvé assis non loin d'elle et n'avait put s'empêcher d'apprécier la beauté et le charme de la demoiselle durant le cours... Il se souvenait aussi qu'elle avait raconté l'histoire de la Dame Blanche en France car elle-même était française.
Luna jeta un regard confus à Kohane. L'avait-elle invité pour qu'il les rejoigne ou il était juste là et les filles devaient attendre qu'il s'en aille?

- Salut! le salua-t-elle. Je suis Luna! Je t'ai déjà vu avant! Au cours d'Etude des Moldus il me semble. Tu t'appelles Gohan non?

Le jeune homme fut surpris qu'elle se rappela mais sourit à l'annonce de son nom, car elle se souvenait de lui alors qu'il n'avait jamais discuté ensemble que ce soit avant ou pendant le cours...

- Salut. Oui je suis bien Gohan. Flatté que tu t'en souviennes ! Toi c'est Luna c'est ça ? Je me souviens encore ton histoire sur la Dame Blanche en France. Tu es française aussi je crois ?

Il soutenait le regard intense des yeux bleus, légèrement gris de la jeune et jolie Poufsouffle qui était un peu plus petite que lui (à peine dix centimètres) et ses yeux furent attirés inexorablement vers les lèvres de la jeune fille, ou plutôt vers son petit grain de beauté présent juste au dessus...

Avant même que Luna ne puisse répondre, Kohane se tourna vers lui et lança :

-Bon, ben voilà l'entrée en scène de notre merveilleuse Luna, la retardataire comme je viens de la baptiser !. Puis se tournant vers son amie : -Je ne sais pas quelle heure il est, mais je suppose que tu es très très en retard, ma vieille !

- Bon, commença Kohane, puisque la troupe est au complet, notre réunion peut commencer !
Mince, une réunion ? Gohan pensa donc qu'il était de trop..

La rouge et or se mit à rire.
-Alors, qu'est-ce qu'on fait ce soir ?

Kohane regarda Gohan :
-Ah oui, pour répondre à ta question de toute à l'heure, je ne propose rien de particulier sinon de s'amuser ce soir ! En revanche, j'espère que tu as conscience que si tu nous suis, tu enfreindras le règlement avec nous.

Elle prit un moment pour réfléchir :
-La forêt interdite on l'a déjà faite, faudrait trouver une autre expédition à faire, rigolote, de nuit ! Pourquoi pas explorer un peu les couloirs qu'on ne connaît pas ? Ou si vous avez d'autres idées, je suis preneuse !
Elle affichait un large sourire. Son regard allait de Luna à Gohan, puis de Gohan à Luna.

Gohan réfléchit quelques instants... Une petite escapade nocturne avec deux jolies demoiselles fort sympathiques ou retourner dans la Salle commune et se couchait dans quelques dizaines de minutes ???

Le choix fut vite fait et il répondit :

- Ca marche pour moi ! Et ne t'inquiètes pas Kohane, j'assumerai les conséquences !! Vous voulez vous faire une virée dans Poudlard à visiter les couloirs que vous ne connaissez pas ? Je pense que rester à Poudlard, c'est prendre le risque de se faire plus facilement repéré et attrapé que si nous allions en dehors mais je vous suis quoi que vous fassiez si vous voulez bien de moi ! Il suivit son discours d'un franc sourire... Vous voulez vous amuser en faisant quelque chose d'interdit ? Si vous voulez du risque et de l'interdit, il y a aussi par exemple, pénétrer au sein du Ministère de la Magie, cambrioler un coffre à Gringott's, se rendre dans l'allée des embrumes au sein du Chemin de Traverse, etc...

Puis réfléchissant à ce qu'il venait de dire, et ne voulant pas les effrayer en leur faisant qu'il était un délinquant ou que savait-il encore, il se mit à rigoler et dit d'un ton jovial :
- Je plaisante bien sûr ! Visiter des couloirs à la recherche de quelques pièces et ou passages dissimulés pourquoi pas ? Puis il fit un petit clin d'œil à Luna car il avait cru voir dans ses yeux comme un éclair de défi lorsqu'il avait énuméré les "méfaits" possibles... Puis il lui fit un sourire, comme pour dire "si jamais l'idée vous traverse l'esprit, pensez à moi !"

Gohan avait souvent pensé à ce genre de choses, non pour faire du mal à qui que ce soit, mais par gout du défi, du risque... mais il n'avait jamais osé et dans tous les cas, faire ce genre de choses seul, n'était pas seulement très risqué mais carrément suicidaire...

Puis il regarda les deux jeunes filles attendant qu'elles décident entre elles ce qu'il ferait ce soir !
Revenir en haut Aller en bas
Luna Hélanor
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans les couloirs de Poudlard, de nuit

Message par : Luna Hélanor, Lun 29 Juin 2015 - 20:32


    - Salut. Oui je suis bien Gohan. Flatté que tu t'en souviennes ! Toi c'est Luna c'est ça ? Je me souviens encore ton histoire sur la Dame Blanche en France. Tu es française aussi je crois ?

 Luna sourit à Gohan. Il était assez grand, environ dix centimètres de plus que Luna. Encore un mec grand! La Poufsouffle qui se sentait déjà petite n'avait son impression que renforcée. Luna aimait bien ses cheveux châtains qui paraissaient un peu en bataille actuellement et une lueur malicieuse scintillait dans ses yeux. Pas de doute, lui, il les suivrait c'était sûre. Il avait presque la même étincelle dans son regard que Kohane. Enfin non, la sienne était différente, mais Luna ne savait pas l'interprêter.

 Avant que la Poufsouffle n'ait pu répondre, Kohane interrompit disant que la jeune fille était bien sûr en retard. Bien sûr, Luna n'accepterait pas que la faute soit rejetée sur elle. D'ailleurs, elle trouvait toujours trois mille excuses pour tout. Que se soit parce qu'elle était mauvaise perdante, prétextant qu'elle n'avait pas eu de chance ce jour là et qu'elle était fatiguée, ou parce qu'elle était en retard ou pleine de maladresse, Luna n'assumait pas trop. Ce ne fut pas surprenant qu'elle réponde du tac ou tac :

    - Pas ma faute, c'est celle du livre de potion! Il n'avait pas qu'à être aussi inintéressant. Et c'est aussi celle de mon chat parce qu'il m'a réveillé trop tard.

 Puis, elle afficha encore un grand sourire, découvrant ses fossettes encore une fois et s'adressa cette fois à Gohan :

     - Tout à fait. France pour toujours!

 La blonde avait dit ces derniers mots en français. Enfin, Kohane expliqua à Gohan qu'elle ne proposait rien de spécial, à part de s'amuser. C'est vrai que les deux filles avaient tendance à "s'amuser" un peu trop souvent, enfin, Luna dorait ça. Elle n'avait rien ressentit de pareil depuis longtemps. Depuis qu'elle avait arrêter de faire des conn***** avec sa soeur en fait. Luna donna un petit coup dans l'épaule de Kohane comme les faisaient les mecs pour "prouver leur virilité". La jeune fille aimait beaucoup faire ça pour se moquer de cette stupide habitude des garçons qui voulaient gonfler leur orgeuil. La Poufsouffle était convaincue que Gohan n'était pas quelqu'un comme ça. Enfin, elle se surpris à l'espérer d'une certaine façon. En fait, elle ne savait pas vraiment ce qu'elle espérait.

 Quoi qu'il en soit, lorsque Kohane évoqua leur sortie dans la forêt interdite, un nouveau sourire se fendit sur le visage de Luna. Quel bon souvenir. Combattre un troll des forêt, avoir la peur de sa vie, et se faire chopper ensuite par les préfets... Enfin, elle s'étaient quand même bien marrées, et à la suite de ça, les deux filles s'étaient beaucoup rapprochées. D'ailleurs, Luna considérait Kohane comme sa meilleure amie, même si elle ne savait pas vraiment si ce sentiment était réciproque.

 Luna se sentit rassurée lorsque Gohan accepta de venir avec elle. Il montait dans son estime. Luna ne put cacher une lueur de défi lorsque le garçon évoqua l'idée d'aller cambrioler un coffre à Gringott's ou pénétrer dans le Ministère. Enfin, la jeune fille se rendit très vite à l'évidence. Elle ne ferait jamais ça, même si la lueur qui brilla cette fois dans le regad du garçon signifiait clairement qu'il serait totalement partant, lui. C'est beau de rêver, mais c'est impossible de cambrioler un coffre ou de s'introduire comme ça au Ministère. Mais son idée de visiter seulement les couloirs plaisait à Luna, même si une nouvelle idée lui avait traversé l'esprit. Quoi de mieux que trouver les meilleures planques de Poudlard lorsqu'on faisait des trucs comme les deux filles faisaient.

    - Ca serait cool de juste visiter les couloirs pour trouver de bonnes cachettes, parce qu'on en a toujours besoin et pour découvrir l'entrée des passages secrets dans Poudlard. Vous ne pensez pas que ça serait cool?

 La jeune fille pensait en tout cas que ce serait un bon programme pour cette soirée et avait hâte de commencer. Luna aimerait beaucoup trouver des planques dans Poudlard. Ca servirait toujours, au cas où on en aurait besoin! En tout cas, la Poufsouffle était sûre qu'elle s'en servirait un jour.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Dans les couloirs de Poudlard, de nuit

Message par : Contenu sponsorisé, Aujourd'hui à 21:16


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 6

 Dans les couloirs de Poudlard, de nuit

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.