AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 1 sur 6
Salle de bain des Préfets.
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Eryeen Estheim
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Salle de bain des Préfets.

Message par : Eryeen Estheim, Lun 8 Sep - 20:05


Autorisation de Luke Belt


Le soir comme le matin, c’était la foire pour essayer de prendre une bonne douche avant ou après aller dormir. Cela avait toujours été le cas, aussi la jeune Elenwë dû se renseigner autour d’elle afin de trouver une alternative lorsqu’elle voulait se décrasser. Etant une fille qui aimait le luxe, elle sût prendre connaissance – au bout de quelques temps malheureusement - d’un mot de passe qui l’aiderait à arriver à son objectif de nettoyage. C’était la salle de bain privée des Préfets. Cette salle spéciale pour les élèves possédant le fameux badge frappé du « P » pour dire qu’ils étaient bien préfets, était privée et d’après ce que la donzelle avait bien pu en apprendre dessus, cette dernière était tellement magnifique qu’elle en ferait pâlir plus d’un d’envie. C’était donc parfait pour Elenwë qui s’était rendue la nuit tombée dans ce fameux lieu. D’une nature assez impatiente, la sorcière n’aimait pas vraiment attendre que son tour de lavage arrive, aussi elle s’était débrouillée pour se rendre dans un endroit seulement accessible par une poignée de personnes. Lorsqu’elle jugea qu’il était temps de s’y rendre, Elenwë prit ses affaires de bain et les mit dans son sac en bandoulière avant de s’en aller afin de prendre son bain. Elle ne savait pas trop à quoi pouvait bien ressembler cette salle de bain dont tout le monde était si fier, heureusement celle-ci allait bientôt se rendre compte si l’endroit était à la hauteur des louanges qu’on disait à propos d’elle et non pas des trucs parce que c’était une pièce uniquement réservée aux gens d’un rang assez élevé dans le château.

Ceci dit, elle parcouru donc les étages de l’édifice avant d’arriver à l’endroit où elle voulait se rendre. Elenwë regarda autour d’elle pour voir si elle était seule dans le couloir avant de s’intéresser à ce qui était pour elle l’entrée de la salle tant recherchée. Elle murmura donc le mot de passe récemment connu avant d’entrer furtivement dans la fameuse salle de bain. Alors qu’elle refermait la porte soigneusement, son regard balaya la pièce tandis que ses prunelles émeraude s’écarquillèrent de surprise. Il y avait de quoi être étonné, puisque la salle de bain des Préfets ressemblait à tout sauf à une salle de bain normale. On aurait dit que tout était disproportionné par apport aux besoins primaires d’un lavage. Faisant quelques pas à l’intérieur, la jouvencelle ne put s’empêcher de regarder les innombrables robinets, la bouche en « O » tellement elle trouvait cela époustouflant. Il y en avait ils avaient de la chance, c’était un fait indéniable… Il y avait de quoi projeter d’être préfet si l’on voulait prendre des bains parfumés dans une gigantesque piscine sans forcément attendre son tour ! L’endroit était aussi désert qu’un couloir la nuit ! Si Elenwë savait bien s’y prendre, il y avait même moyen de pouvoir se décrasser ici sans que personne ne se rende compte qu’un élève qui n’était pas autorisé à se trouver dans cet endroit prenait son bain lorsqu’elle le pouvait.

Trop cool. Elenwë s’approcha donc de l’immense piscine qui tenait lieu de baignoire géante, avant de s’adonner à essayer tous les robinets qui se trouvait près d’elle. A force d’ouvrir et fermer les manivelles qui lâchèrent différents parfums de savon, des mousses de différentes couleurs, le bassin fut rapidement rempli d’eau chaude. La jeune fille se déshabilla donc entièrement avant de se mettre dans la mousse qui lui arrivait facilement jusqu’au cou. Dire qu’elle n’avait même pas besoin de s’accroupir pour avoir l’eau assez haut, c’était quelque chose de complètement fou. D’habitude dans une baignoire normale, on était obligé de se coucher entièrement pour immerger la totalité du corps. Là, Elenwë y était juste entré avant de sentir la chaleur de l’eau sur sa peau blanche. La demoiselle barbota quelques minutes, avant de se figer. Elle resta un moment immobile dans l’eau, écoutant ce qu’il se passait autour d’elle, l’ouie en alerte. En effet, elle avait entendu un bruit qui venait de l’entrée… Cela ne devait qu’être un préfet ou bien un capitaine d’une des équipes de Quidditch qui avait décidé d’aller se laver en pleine nuit… La Vert et argent ne bougea pas de l’endroit où elle se trouvait, sachant pertinemment que si c’était une des personnes autorisée à être dans cette salle, elle allait se faire une joie de punir celle qui n’avait aucune raisons d’être là…


"- Qui est là ?"
Revenir en haut Aller en bas
Bruna Evans
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salle de bain des Préfets.

Message par : Bruna Evans, Lun 8 Sep - 22:23


La salle commune des Serpentard se vidait petit à petit. Heureusement car Bruna commençait à perdre patience. Ce soir, elle contait prendre un bain dans la salle de bains des préfets. Habituée au luxe depuis sa plus jeune enfance, la jolie brune ne pouvait pas se contenter d'utiliser la même salle de bains que les autres. Elle qui prenait soin de son corps il lui fallait une salle de bain spéciale, pénétrable pour une dizaine de personnes seulement. La fameuse salle de bain réservé aux préfets et aux personnes d'un rang légèrement plus élevé ( les capitaines des équipes de Quidditch ) était splendide, en effet elle y était déjà allée, et plusieurs fois même. Entendant les filles rêvasser sur ce lieu, elle s'y était rendu le soir même et elle n'était pas déçue du résultat, ce lieu était digne d'elle, digne de cette jeune femme issue d'une famille noble de sang pur. Depuis, la brunette s'y rend chaque semaine. Quand ses copines l'avaient su elles lui avaient dit de faire attention mais la Serpentard n'avait jamais vraiment respecté le règlement, d'après elle ces règles sont faites pour ne pas être respectés; ce qu'elle ne manque pas de faire. Le mot de passe lui avait été livré par certaines personnes qu'elle payés, et elle était informée de tout les changements.

Jusqu'à ce que seuls quelques deuxièmes années se trouvaient dans la salle commune, elle patienta, et enfin elle monta dans son dortoir. La grande horloge indiquait 11h 30. La Serpy était chanceuse se soir, d'habitude elle ne se vidait que vers les minuit. Son sac était sur son lit, prêt depuis la matinée; serviette, vêtements de rechange, brosse à cheveux, maquillage et tout le tralala qui suit. Prenant soin de ne réveiller personne elle sortit à pas de chat. Une fois dans les couloirs, elle accéléra le pas. Arrivée devant la porte de la salle de bain elle murmura le mot de passe et la porte s'ouvrit, exhibant une délicieuse odeur, crée à partir des milles et un parfums que possédaient les bulles et la mousse. La pièce était recouverte de marbre blanc et en son centre se trouvait une immense baignoire de la taille d'une piscine. Une centaine de robinets étaient sur les bords de la baignoire faisant couler de l'eau et des bulles de bains de toutes les sortes. La sorcière reconnu la sirène qui était dans son cadre, la femme poisson lui adressa un clin d'oeil amical qu'elle lui rendit par un sourire. La Brésilienne avait hâte d'être dans l'eau d'où provenait des volutes de fumées, ce qui indiquait qu'elle etait chaude quand une voie retentit :

Qui est là ?

C'était une
voie féminine, et Bruna remarqua quelqu'un dans la baignoire. La jeune femme avait les cheveux d'une couleur rose et les yeux d'un vert émeraude. Son corps était caché par les bulles. La Serpy l'avait déjà vu, cette jeune femme à la chevelure extravagante ne passait pas inaperçu, elle faisait partie des Serpentard. Bruna répondit assez amicalement, pour une fois.

Bruna Adriana Evans, élève de Serpentard.

Puis elle se déshabilla, autant dire qu'elle n'était pas pudique.  Elle déposa ses vêtements sur une étagère à côté de son sac.
Revenir en haut Aller en bas
Eryeen Estheim
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salle de bain des Préfets.

Message par : Eryeen Estheim, Mar 9 Sep - 22:37


Elenwë resta au même endroit sans faire le moindre gestes. A quoi bon tenter de se cacher alors qu’il y avait encore de l’eau et de la mousse dans l’immense piscine ? En plus, même si elle aurait eu peut-être le temps d’évacuer son bain, il n’était pas dit qu’elle aurait été capable de se rhabiller et se cacher de la personne qui était entrée dans la salle de bain des Préfets. Heureusement pour Elenwë, une voix féminine lui répondit en retour. Visiblement, c’était une autre étudiante qui se présenta sous le nom à rallonge de Bruna Adriana Evans et qu’elle était également à Serpentard. Au moins ce n’était ni une préfète, ni même la capitaine de l’équipe de Quidditch des Verts et Argents. Après tout la sorcière aux cheveux rosés connaissait déjà les trois concernés puisqu’il s’agissait d’Heather Wells, Clarissa Samson ainsi que Charli Proulx. Comme la fille n’était pas l’une de ces trois personnes, Elenwë en déduisit donc qu’en toute logique, la visiteuse qui venait de la rejoindre était, tout comme elle, une étudiante qui adorait passé outre les règlements d’ordre intérieurs de l’école de sorcellerie et d’en faire qu’à sa tête. Un sourire amusé apparu sur les lèvres de la Septième année qui trouvait la situation assez amusante. Après tout, les gens de la Maison de Salazar Serpentard aimaient par-dessus tout le prestige ainsi que faire les rebelles, aussi elle ne s’étonna pas de voir Bruna dans un lieu comme la salle de bain des Préfets.

« - Je vois que je ne suis pas la seule à avoir des goûts de luxe ! s’exclama Elenwë d’un air amusé. ne pense pas t’avoir déjà croisée avant cette nuit, je suis donc Elenwë Estheim, en Septième. »[/color]

L’autre fille commença alors à se déshabiller, ignorant royalement qu’elle était à découvert contrairement à son homologue qui était complètement cachée par la mousse du bain. Il fallait croire qu’il y avait des jeunes femmes qui, en plus d’être rebelles, n’étaient pas pudique pour un gallion dans ce château. Ne voulant tout de même pas se faire passer pour une voyeuse de première, la jouvencelle s’était retournée le temps que l’autre étudiante finisse d’enlever ses vêtements. La sirène du vitrail était en train de se masser les seins, ce qui valut une face-palme de la Vert et Argent lorsque son regard se posa sur la créature mise en évidence. Cette dernière sembla pousser une exclamation indignée, joignant pour ce faire un geste obscène à l’adresse de l’Anglaise qui restait muette de stupeur en constatant que non seulement un vitrail se massait la poitrine, mais qu’en plus ce dernier lui avait fait un doigt. Revenue de sa surprise, Elenwë se tourna enfin vers l’autre fille de sa Maison qui venait d’entrer dans le bain. Après quelques secondes à réfléchir à un sujet de conversation, la sorcière rosée finit par prendre la parole.

« - Tu m’as fichu une sacrée frousse en tout cas ! Fit-elle en éclaboussant l’autre comme l'aurait fait un enfant contrarié. J’ai cru que j’allais encore faire perdre des points à notre Maison parce que je me trouve encore dans un endroit où je ne devrais pas me trouver. Remarque que toi non plus… »

Non parce que maintenant, deux Serpentard dans une salle réservée aux Préfets et personnes importantes de Poudlard, autant dire que les points allaient dégringoler. En ce qui concernait Elenwë, cette dernière avait fini de se décrasser. Cependant, elle ne voyait pas d’objections quant à rester encore un peu dans l’eau chaude de l’immense bagnoire. En tout cas, une chose était sûre à présent dans son esprit, c’est qu’elle devait trouver un moyen de bloquer l’entrée de la salle de bain lorsqu’elle y était histoire de gagner du temps pour se cacher…
Revenir en haut Aller en bas
Bruna Evans
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salle de bain des Préfets.

Message par : Bruna Evans, Mer 10 Sep - 16:25


Je vois que je ne suis pas la seule à avoir ds goûts de luxe ! Je ne pense pas t’avoir déjà croisée avant cette nuit, je suis donc Elenwë Estheim, en Septième. 

S'écria la jeune fille dans la baignoire. Elle avait l'air amusée, et comme l'avait deviné Bruna, elle était à Serpentard. Plus âgée qu'elle, puisqu'elle était en septième année.

Non, tu n'es pas la seule cocote, j'aime aussi vivre dans le luxe. Dit-elle, confiante. La Serpentard ne se voyait pas mener une vie sans tralala. Nue, elle s'assit sur le rebord de la baignoire, trempant ses pieds puis continua.  Je suis aussi à Serpentard mais moi je t'avais déjà vue. Tu ne passe pas inaperçue avec tes cheveux.
Encore une remarque à la Bruna Evans. La jolie bune se glissa dans l'eau chaude. La pièce était silencieuse, elle ferma les yeux, ses paupières devenaient lourde. Tout ce calme et cette sérénité lui avait donné sommeil. Cet atmosphère reposant et paisible... Vraiment, elle adorait cela. Les odeurs exquises l'a tranquilisait...  Se promettant de venir aussi souvent qu'elle le pouvait, elle rouvrit les yeux puis les referma aussitôt, le blanc éclatant du marbre lui picotait les yeux. S'habituant petit à petit à la luminosité elle s'approcha des robinets. Ceux là étaient en argent et chacun incrusté d'une pierre précieuse. Alignée l'un à côté de l'autre,  la jolie brune les connaissait par coeur. Mangue, caramel, fraise, vanille, citron, rose, cerise, noix de coco... Elle était venue tellement de fois qu'elle avait eu le temps d'inventer quelques mélanges.

Tu m’as fichu une sacrée frousse en tout cas ! J’ai cru que j’allais encore faire perdre des points à notre Maison parce que je me trouve encore dans un endroit où je ne devrais pas me trouver. Remarque que toi non plus… Dit la sorcière aux cheveux rose en l'éclaboussant comme une gamine.  

Bruna sourit et fit de même avant de lui repondre d'un air faussement réjoui :


Bien fait pour toi ! Elle continua plus sérieusement : Mais moi, contrairement à toi, je ne me suis jamais fait prendre. Et ce n'est pas très grave si je fais perdre quelques points puisque j'en rapporte beaucoup plus que je n'en fait perdre. Mais si tu en fait perdre à chaque fois que tu viens prendre un bain, lave toi dans la salle de bain des filles. Tu devrais revoir tes priorités.

Elle lui adressa un clin d'oeil complice, elle adorait taquiner les gens. Après avoir répondu à la septième année, la Brésilienne ouvrit un robinet, un liquide incolore en sortit répandant une délicieuse odeur de vanille. Elle en ouvrit un deuxième, celui ci était incrusté d'une pierre de couleur marron, aussitôt une odeur de caramel s'ajouta à celle de la vanille et quand elle en ouvrit un troisième,  c'est une odeur de noix de coco qui s'enméla. C'était les parfums préférés de la Serpentard. Se demandant si ça allait plaire à sa camadare, elle se décrassa en chantonnant, dans la baignoire pleine de bulles et de mousses.
Revenir en haut Aller en bas
Heather Wells
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Salle de bain des Préfets.

Message par : Heather Wells, Dim 14 Sep - 21:32


Incrustation, avec le libre arbitre de Charli Proulx.

Faire des rondes le soir faisait partit des responsabilité d'une Préfète. C'était contraignant car cela forçait Heather a se coucher tard la plupart des soirs, et c'était chiant car la plupart du temps, il ne se passait absolument rien. Limite, elle espérait chaque soir de ronde tomber sur un ou plusieurs abrutit, comme ça elle pourrait se défouler un peu et casser la monotonie. Ô joie, ce soir elle devait également s'y coller. Ce qui expliquait pourquoi elle arpentait le sixième étage en compagnie d'un de ses barbants collègues. Ils ne se parlaient pas, cela rendait la soirée encore plus longue. Alors qu'ils prenaient l'escalier pour se rendre au quatrième étage, Heather expliqua à l'autre Préfet qu'elle revenait bientôt puisqu'elle avait oublié son badge dans la salle de bain et qu'elle revenait tout de suite après. Sans attendre de réponse de sa part, elle le planta sur les marches et remonta le long couloir.

La Serpentard croisa la statue de Boris le Hagard et se mit à compter les portes : une, deux, trois, quatre. Voilà, c'était cette porte là. Il ne restait plus qu'à donner le mot de passe pour qu'elle ne s'ouvre devant elle. Sauf que la Préfète eut subitement un blanc... Impossible pour elle de se souvenir de ce stupide mot de passe. Il avait été changé la veille et elle ne l'avait utilisé qu'une seule fois. Elle savait ce qu'elle avait fait du petit papier sur lequel se trouvait le nouveau mot de passe mais elle ne l'avait pas sur elle. L'Irlandaise allait devoir se creuser la cervelle pour s'en souvenir :

- Bain moussant, déclara-t-elle sans qu'il ne se passe la moindre chose. Robinet, canard en plastique, savonnette, bubulle, parfum lavande, tête en bulle...

C'est ce moment que choisit le bien connu gardien de Poudlard: Charli Proulx. pourquoi avait-il toujours le don d'arriver au moment où la Préfète faisait quelque chose de ridicule. Parler à une porte en était un bon exemple. Et comme toujours, il ne se priva pas pour se moquer d'elle.

- Robinet, plouf, j'crois qu't'as l'air un peu débile mais ça change pas de d'habitude ...

- Ça va, j'ai pas encore retenu mon mot de passe, fit-elle avant de reprendre sa liste : pommeau, lavabo...

Et enfin, le tant attendu clic annonçant que la porte s'ouvrait retentit. Elle l'ouvrit donc en grand, n'en n'ayant rien à fiche que Charli puisse voir l'intérieur. De toute façon, il avait été Préfet avant elle alors il connaissait la maison. Et puis elle ne passait que pour récupérer son insigne de Préfète qui avait dû tomber de son sac tout à l'heure, il n'aurait donc même pas le temps d'entrer. La verte et argent passa donc la porte, et fut surprise par la chaleur ambiante. C'était pas normal ça. Son regard se posa donc sur l'immense baignoire pleine à ras bord que deux gamines squattaient.

- Je peux vous aider mesdemoiselles ? demanda-t-elle avec un sourire des plus sadiques.
Revenir en haut Aller en bas
Charli Proulx
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Salle de bain des Préfets.

Message par : Charli Proulx, Lun 15 Sep - 1:17


La joie des rondes, c'est que bien souvent, il n'y avait rien à faire. Il suffisait d'arpenter les endroits stratégiques à la recherche de petits malfrats et le tour était joué. Surtout que la plupart se pensait être assez intelligent pour dégoter des endroits où ils pensaient ne jamais se faire prendre. Mais, avec Charli dans les parages, c'était impossible. Il connaissait le château comme ça poche, même les endroits où personne n'osait jamais y mettre les pieds. Par conséquent, il était très simple pour lui de débusquer ceux qui faisaient le mur.

Les rondes que Charli devaient faire étaient plutôt consacrées à l'extérieur. Il devait faire le tour du périmètre de l'école afin de vérifier que toutes les sécurités étaient bien en place mais également de veiller à ce qu'aucun élève ne s'échappe du château. Du coup, il fallait particulièrement faire attention au passage du saule cogneur. Cette nuit là, après avoir attrapé un élève de gryffondor tentant de faire un tour à Pré-Au-Lard, il décida de se rendre directement dans le bureau d'Harshing afin d'enfoncer au plus profond la pourriture de gryffon car s'en était un que le gardien ne pouvait pas vraiment supporter.

En plein milieu d'un couloir, devant la salle de bain des préfets plus exactement, Charli entendit la petite Wells, préfète des serpentard galéré comme une moins que rien pour rentrer à l'intérieur. La scène était absolument hilarante, il pouffait de rire et ne manqua pas de faire une petite remarque à Heather pour la rabaisser. Puis, finalement, elle trouva le bon mot de passe après un nombre de tentative hallucinant et pénétra dans la salle de bain. Le gardien sentit une odeur de mousse parfumée remplir ses narines et ce n'était pas tout à fait normal. En plus de ça, la préfète s'adressa d'un petit air supérieur à quelqu'un à l'intérieur de la pièce.

Alors, sans le moindre ménagement, Charli entra dans la pièce qu'il connaissait déjà pour l'avoir déjà utilisé lorsqu'il était préfet. A l'intérieur, deux jeunes filles qui n'avaient rien à faire là étaient en train de prendre un bon bain moussant, sûrement en train de se raconter leur petite vie. Il était bien content de tomber sur de la demoiselle, au moins il pourrait, en plus de sanctionner, se rincer l'oeil tranquillement.

- Bien l'bonsoir ! J'vois qu'on profite bien là d'dans, vous auriez quand même pu penser à nous inviter .. Nan, Wells, t'es pas d'accord ? J'sais pas pour vous mais moi ça m'aurait fait très plaisir .. Un petit sourire bien pervers était en train de se dessiner sur le visage du gardien. Bon, maintenant on va sortir de là, et en vitesse !
Revenir en haut Aller en bas
Eryeen Estheim
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salle de bain des Préfets.

Message par : Eryeen Estheim, Lun 15 Sep - 9:07


L’autre Serpentard avait elle aussi le goût du luxe, puisque cette dernière répondit à Elenwë qu’elle-même en avait également, ajoutant qu’elle était aussi à Serpentard. Apparemment Bruna avait déjà aperçu la sorcière aux cheveux pétant, disant que ce ‘était pas difficile de l’apercevoir étant donné qu’elle possédait tout de même une couleur de cheveux assez voyante. A ces mots, un large sourire mi-fier, mi-amusé apparu sur les lèvres rosée de l’intéressée qui prit la parole d’un air amical. Fallait dire que l’autre fille avait l’air très amusante et que cela était tout de même chouette de pouvoir discuter avec quelqu’un qui avait l’air plus intéressant que le commun des élèves que l’on croisait à Poudlard, en particulier dans les autres Maisons de l’école. Pourtant, cela n’empêchait nullement Elenwë de trouver des cas dans sa propre faction, rendant sa recherche de personne à utiliser un peu plus grande. Cela étant, celle-ci n’avait pas vraiment envie de passer sa vie toute seule en utilisant puis jetant les gens à qui elle parlait, surtout si au fond son entourage pouvait se montrer intéressant.

« - Ouais, je sais. Fit-elle alors que son rictus s’élargit dans le même temps. J’aime être remarquée. Au moins je ne suis pas comme tout ces gens qui se ressemblent. Tu ne trouves pas cela ennuyeux, toi quand tu vois toujours le même genre de personne ? Au moins si tu croises quelqu’un comme moi, tu es sûre que je serais différente. »

Faut dire aussi que quelqu’un avec des cheveux rose comme elle avait plus de chance de se faire remarquer que le commun des mortels qui n’avaient aucuns buts dans leur vie. Ils se contentaient de faire le minimum imposé par les plus importants qu’eux, vivant leur vie qui ne possédait pas vraiment d’attraction. Non, c’était plutôt une vie de routine plus qu’autre chose.  Des robots qui possèdent une lignée de conduite à faire pour au final arriver à un point où ils ne savaient que faire de leur vie. Ce n’était pas le cas d’Elenwë. Non, en se démarquant des autres, elle prouvait que ce n’était pas dans ses objectifs de rester dans l’ombre. Ce qu’elle voulait, c’était qu’on la voie, qu’on la remarque en tant que personne de génie. C’était peut-être son envie de grandeur et de gloire qui l’avait fait aller à Serpentard, parce que le Choixpeau savait que les Serpents pourraient l’aider à accomplir ses rêves les plus fous. Une chose était sûre, c’était que l’autre fille ne semblait pas connaître le mot « humilité » puisqu’elle ne se prenait pas pour de la Mer**, même loin de là en réalité.

Elle venait en effet de déclarer que comme elle gagnait beaucoup de point, ce n’était pas un problème pour elle lorsque cette dernière était prise sur le fait, puisque de toutes manières la Serpentard gagnait plus de points qu’elle en perdait. C’était pour Elenwë une raison bien suffisante pour faire ce qu’elle voulait comme lubies, après tout elle ne serait pas réellement pénalisée étant donné qu’elle apportait tout de même à la Maison. C’était également le cas de la jeune Estheim, après tout en sept ans passés à Poudlard, disons qu’elle n’avait pas eu encore trop de problèmes à contourner l’autorité et à transgresser les règles. Pourtant, depuis quelques temps la demoiselle collectionnait les points en moins parce que ses plans n’étaient pas assez fignoler pour pouvoir éviter de ne pas être sanctionnée par ses actions. A croire que le fait d’être en septième année faisait relâcher un peu l’adolescente. Après cela faisait longtemps qu’elle était ici, il n’était donc pas étonnant qu’elle relâche un peu la pression et fasse certaines erreurs.

Cela étant, l’autre fille en rajouta une couche en épinglant le fait que si elle faisait perdre des points à Serpentard, autant abandonner la salle des Préfets pour prendre une douche dans la Salle Commune. Cette fois, Elenwë sourit d’un air sardonique aux dire de sa camarade de Maison. C’était certe une possibilité pour elle de s’y rendre pour éviter les problèmes, néanmoins ce n’était tout bonnement pas dans ses plans de se mélanger aux autres. Puis quoi, encore ? Elenwë avait la possibilité de se décrasser dans un endroit luxueux digne de sa personne, pourquoi irait-elle donc rejoindre les gens qui n’avaient aucun goût du risque ? Ce n’était pas une solution envisageable pour la septième année de faire cela. Heureusement, Bruna avait dit cela d’un air taquin, aussi elle ne le prit pas tellement mal le fait d’être un peu rabaissée par sa condisciple.


« - C’est cela, oui. Répondit Elenwë en étouffant un rire narquois. Crois-tu vraiment que je suis du genre à me mélanger à ce que l’on pourrait dire « la plèbe » des Serpentard ? Je pense que je suis un peu plus au-dessus de cela. »

Que les orgueilleux lèvent les mains ! Une chose était sûre, c’était que la Serpentard n’allait absolument pas se rabaisser devant les autres, même si ces derniers faisaient partie de sa maison. Malheureusement, là encore on pourra dire qu’elle avait manqué de jugeote en venant prendre son bain sans assurer ses arrières. Car alors que l’autre fille remettait de l’eau dans l’immense piscine, les deux demoiselles eurent le plaisir de recevoir de la visite. En effet, la préfète de leur Maison venait d’entrer en scène, accompagnée d’un autre Serpentard que la jouvencelle avait déjà apercu. Bon, ce n’était pas vraiment le cas, Elenwë ne l’avait rencontré en personne comme à cet instant, puisque ce jour-là, il s’était déguisé en licorne… Heather Well prit donc la parole en première, demandant au deux fraudeuses si lle pouvait les aider. Cela ne sentait plus très bon, plutôt paradoxal lorsque les jeunes filles étaient un peu dans un bain moussant et donc très odorant. Pourtant, si l’odeur n’était pas mauvaise, inutile de dire que cette dernière allait rapidement changer puisque les deux fautives se trouvait non seulement dans un endroit qui leur était interdit, mais également là à une heure où elles devraient être au pieu.

« - Bon, j’te laisse faire, Evans. Murmura Elenwë à l’autre fille. M'est avis que tu peux t'en occuper et nous éviter de perdre des points... Remarque, on peut se prêter au jeu puisque le résultat sera de toutes façon le même. »

Il y avait comme qui dirait deux représentants de la loi, et pas des plus tendres comme en attestait les dires du garçon aux côté de la Préfète. Ce dernier semblait particulièrement mécontent de ne pas avoir été invités, demandant l’avis de sa camarade avant de leur ordonner de sortir en vitesse.

« - Je l’aurais bien fait, t’inquiète pas, commença Elenwë en s’emparant de sa serviette, un sourire innocent sur les lèvres. Malheureusement pour inviter quelqu’un faudrait déjà que je connaisse, non ? Mais promis, la prochaine fois je te dirais à quelle heure et quel jour je viendrais prendre mon bain. »

Elenwë savait que cela allait fortement titiller l’adolescent et que ce dernier n’allait pas vraiment prendre part à sa taquinerie légèrement moqueuse. Pire, il pourrait peut-être ne pas la rejoindre dans son délire et la sanctionner directement. Ou peut-être serait-il clément en constatant qu’ils allaient punir deux Serpentards qui n’avaient, visiblement pas l’air de se laisser marcher sur les pieds. Enfin, de toutes façons au pire des cas les deux Serpentard allaient être sanctionnées, heureusement d’ailleurs que ces deux-ci en gagnaient plus qu’elles n’en perdaient, sans quoi elles devraient réellement se rendre dans les endroits communs pour éviter les problèmes…
Revenir en haut Aller en bas
Bruna Evans
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salle de bain des Préfets.

Message par : Bruna Evans, Lun 15 Sep - 17:11


Les deux Serpentard prennaient leur bain, tranquillement en papotant. Estheim aimait se faire remarquer, tout comme Bruna même si elle ne se teignait pas les cheveux en rose. La brésilienne était du genre à se faire remarquer même si elle ne faisait rien pour. C'est comme ça, et ça l'avait toujours été. Elle était toujours le centre d'attention dans une assemblée, et elle aimait ça. La fille au cheveux rose aussi aimait se démarquer, ce qui fit sourire la jolie bune ; déjà un point commun. Bruna acquiesça d'un signe de tête, elle détestait les gens qui se fondaient dans la foule. Ils ne veulent pas vivre mais simplement exister selon elle. Ils vivent dans l'ombre, et n'ont pas d'objectif précis, si ce n'est "exister". Ils ne veulent pas "vivre", ce qui est lamentable du point de vue de la vert et argent.

Soudain la porte d'entrée s'ouvrit, un sourire ravi se dessina sur les lèvres de Bruna qui espérait que ça serait quelqu'un qui mettrait un peu d'ambiance à sa soirée, qui était trop fade à son gout. Et elle ne fût pas déçue. En effet, Wells la préfete de sa maison, et Proulx le capitaine de l'équipe de Quidditch venaient de faire irruption dans la pièce. Lorsqu'elle reconnu Charli, un immense sourire arbora ses lèvres, ah la la, celui là il ne ratait jamais une occasion de voir des filles à poils. Elle avait déjà entendu des rumeurs dévalorisantes sur lui, ce qui amusait la brune c'est que ce n'était plus des rumeurs mais des réalités. Puis il y avait Heather, la sérieuse préfete de Serpentard, très stricte apparemment. Ces deux personnes étaient populaires au bahut, c'était pour cette raison que la jolie brune les connaissait. Autant dire que ça n'allait pas être de tout repos !

Wells leur avait ironiquement proposé son aide, quand Elenwë vint lui chuchoter quelques mots à l'oreille. Elle lui demandait de s'en charger pour évier de leur faire perdre des points. Ça fit sourire la brésilienne, qui aimait qu'on lui fasse confiance. Elle adressa un clin d'oeil amical à sa camarade. Si Bruna l'aurait voulu, elles auraient pû sortir d'ici sans problèmes, mais Bruna voulait s'amuser cette nuit. Et puis elle ne pensait pas vraiment que la préfete leur retirerait des points puisqu'elles faisaient parties de la même maison, mais bon, c'était une affaire à suivre. Le gardien venait de leur donner un ordre, non mais pour qui il se prenait celui là ? Bruna n'allait certainement pas renoncé à son bon bain chaud bien parfumé pour quelques points en moins ou une retenue.

-Bonsoir et non merci Wells, je me débrouille très bien toute seule, par contre Proulx tu peux venir me frotter le dos si tu tiens tellement à nous rejoindre parce nous ne pensons pas sortir tout de suite, cela fait seulement un quart d'heure que nous sommes là, c'est trop peu. Et je penserais à t'inviter la prochaine fois. J'espère que Proulx ne te dérange pas Estheim ? Tu n'aimes pas trop les inconnus à ce que je vois, moi je trouve ça excitant.

Un sourire mauvais et ironique était accroché sur ses lèvres. Elle passa sa main qui commençait à friper dans ses cheveux mouillés. Ses paroles allaient sûrement énervé la préfete et amuser le gardien, Bruna se réjouissait de la suite des événements, autant dire que les deux jeunes délinquantes allaient prendre cher, et cela à cause de Bruna.
Revenir en haut Aller en bas
Heather Wells
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Salle de bain des Préfets.

Message par : Heather Wells, Mer 17 Sep - 22:44


Charli ne perdit évidemment pas l'occasion pour venir et mater des filles nues. Il demanda ensuite pourquoi il n'avait pas été invité avant de leur demander de dégager bien vite. Une fille avec des cheveux roses pétant fit la maligne et Heather savait aussitôt qu'elle ne la laisserait pas s'en tirer comme ça et qu'elle la ferait baver jusqu'à la fin de l'année. L'avantage avec une telle couleur de cheveux, c'était qu'elle ne risquait pas de l'oublier. Et l'autre là, elle l'avait même remballer ? Elles ne savaient pas encore à qui elles avaient affaire ses pimbêches ! Par contre, Proulx le pervers, aucun problème pour le chauffer. Elle ne devait pas savoir quelle réputation il avait lorsqu'il était à Poudlard parce qu'elles auraient jamais réagit comme ça. La Préfète repéra son badge et s'empressa de le remettre à sa place sur sa poitrine.

- C'est moi où je viens de me faire jeter là ? demanda-t-elle au gardien, outrée. Bon c'est pas grave, chui tellement pas rancunière que je vais même vous aider ! Tiens, Proulx, toi aussi tu va les aider parce que t'es trop serviable.

Elle se glissa jusqu'à un petit tas de vêtements qu'elle attrapa et se mit à quitter la pièce. Elle espérait que l'ancien élève comprendrait où elle voulait en venir, car elle savait qu'il n'aurait absolument aucun scrupule à les faire se balader complètement nues dans les couloirs gelés du château. Si elles étaient aussi peu pudiques qu'elles voulaient le faire croire alors elles les suivraient. Pour s'assurer que les deux greluches s'activerait bien, elle pointa sa baguette vers sa baignoire et lança un accio bouchon. Ainsi, le bouchon attérit entre ses doigts et l'eau commençait déjà à s'en aller.

- Allez, on s'active !
Revenir en haut Aller en bas
Charli Proulx
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Salle de bain des Préfets.

Message par : Charli Proulx, Mar 23 Sep - 1:45


Comme il s'en était douté, les deux filles qui n'avaient rien à faire dans la salle de bain des préfets entrèrent dans le petit jeu de Charli. Il en fut particulièrement flatté, après tout, il savait qu'il avait un certain charme et adorait quand c'était directement revendiqué. D'ailleurs, une d'entre elle était même prête à recevoir le gardien tout de suite dans le bain et il l'aurait sans doute fait si Heather n'avait pas été là, à moins qu'elle ne veuille les rejoindre également auquel cas l'histoire aurait été très très intéressante.

Mais, au lieu de ça, la préfète se sentit délaissé, elle n'avait pas été vraiment convié à la petite fête improvisée dans la grande baignoire des préfets. Mais au lieu qu'elle pète un plomb comme il pouvait s'y attendre, elle proposa au lieu de ça d'aller les aider. Il rêvait ou elle voulait qu'ils aillent leur frotter le dos ? Non, ça ne pouvait pas être possible. Très vite, il comprit ce à quoi elle avait pensé lorsqu'il la vit attraper le tas de vêtement et quitter la pièce. Elle était terriblement diabolique, c'était trop bon. Avant ça, évidemment, elle avait entreprit de virer le bouchon du bain afin d'être sûr qu'elles ne restent pas planquées dans l'eau mousseuse.

Afin de compléter les mauvaises actions de la préfète, Charli fit venir à lui les serviettes des demoiselles à l'aide d'un Accio qu'il avait prit le temps d'informulé et les fit disparaître d'un coup d'Evanesco. Au moins, il n'y avait plus rien pour les cacher et le jeune gardien allait pouvoir profiter de la vue comme il le fallait. Maintenant, il ne restait plus qu'à faire dégager les deux filles de la salle de bain et qu'elle rejoindre leur salle commune.

- Bon, l'bain il est fini mais promis, j'vous y accompagnerai la prochaine fois. Par contre, moi j'vous conseille d'vous bouger parce que Wells est déjà partie avec vos fringues vers la salle commune, j'pense pas qu'elle soit du genre à vous attendre gentiment avec vos fringues à la sortie de la pièce. Et puis t'façon, ça perdrait tout son intérêt. Du coup moi c'que j'vous propose c'est que j'vous fous aucune sanction à condition qu'vous sortiez rapidos direction la salle commune, fringue ou pas fringue.

Il ne restait maintenant plus qu'à voir si les deux jeunes filles n'avaient que de la gueule ou si elle avait quelque chose dans le pantalon.
Revenir en haut Aller en bas
Eryeen Estheim
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salle de bain des Préfets.

Message par : Eryeen Estheim, Mer 1 Oct - 10:01


Laissez faire Bruna fut la plus grande erreur stratégie faite par l’autre Serpentard. Elenwë aurait dû se charger des deux autres figures d’autorité qui s’étaient invitée à leur petite séance lavage, au moins pour tenter de ne pas avoir de problèmes, ou du moins le moins possible. Après tous les deux jeunes femmes n’étaient pas supposées prendre leur bain dans un endroit comme la salle de bain des Préfets comme elles étaient en train de le faire. La compagne d’Elenwë rétorqua à la Préfète de leur Maison qu’elle n’était pas obligée de les aider, avant de se tourner vers le Gardien qui se prenait souvent pour une licorne afin de lui proposer d’un air innocent qu’il pouvait toujours entrer dans l’eau avec elles afin de lui frotter le dos. Suite à ces mots, Elenwë eut une facepalm magistrale en comprenant que l’autre n’était pas douée – ou n’avait pas envie du tout – de jouer la carte de la diplomatie afin de tenter de s’en sortir. Mettant la main sur son visage d’un air complètement blasé, la Septième année garda le silence en attendant ce que les deux autres comptaient faire pour les empêcher de continuer à prendre du bon temps dans l’eau mousseuse. La préfète ne manqua nullement de les faire attendre, s’approchant du tas de vêtements d’Elenwë.

« - Je pense que ces vêtements ne t’appartienne pas ! Gronda la demoiselle d’un air mécontent. Prends-les, je dirais rien ! »

Là, ce fut au tour de la jeune fille d’être outrée, comprenant finalement ce que l’autre avait prévu de faire. Aussi, ce fut sans surprise qu’elle regarda Wells faire venir le bouchon qui s’empressa de rejoindre la main ouverte de la jeune femme. Une fois son méfait accompli, la Préfète tourna les talons vers la sortie et s’en alla probablement pour rejoindre la Salle Commune des Serpentard. Quant à Charli, il fit venir les serviettes des deux autres filles avant de les faire disparaître. Instinctivement Elenwë avait mit sa main sur la sienne, mais le sort d’attraction fut tellement puissant venant de la part de Proulx qu’elle ne pu la garder bien longtemps. Bon… Si elles devaient se promener nues à travers les étages pour rejoindre la Salle Commune, ainsi soit-il, comme on dit si bien. Le Gardien s’adressa alors à elles, promettant qu’il les rejoindrait une autre fois, avant de dire qu’elles n’auront pas de sanctions si ces dernières retournaient sagement où elles devaient se trouver. Genre. Dans la tête de la sorcière, c’était comme si ce dernier venait de dire : C’est pour mieux vous reluquer, les filles. Les courges lubriques ne changeraient jamais, c’est bien connu !

« - J’imagine que l’on doit te remercier ? Tu veux que nous nous prosternions et louons ta grandeur, tant qu’on y est ? Railla Elenwë dans un sourire moqueur. Bon, Evans, on y va ? »

La jeune femme se hissa hors de la baignoire maintenant complètement vide et se contenta de rejoindre la sortie de la Salle de Bain des Préfets. Le trajet jusque la salle commune allait être long, heureusement pour les deux fauteuses de troubles c’était la nuit, aucune chances que ces dernières soient vue par d’autres personnes, hormis peut-être les gens des cadres exposés sur les murs des couloirs voir même un ou deux fantômes de l’école. Pas de quoi être gênée en somme, sauf peut-être si certains de leurs condisciples avaient l’idée de rester poireauter dans la Salle Commune des Serpentard. Loin de se soucier de la courge lubrique qui allait probablement les accompagner, Elenwë s’en alla donc dans les couloirs obscurs de Poudlard. Il faisait froid, néanmoins cela ne semblait pas la déranger et elle entreprit de faire le trajet, attendant sa compagne de bain et l’autre voyeur à chaque escalier.

Revenir en haut Aller en bas
Bruna Evans
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salle de bain des Préfets.

Message par : Bruna Evans, Lun 6 Oct - 21:27


En effet, ma réplique avait énervé Wells, la préfète. Je m'en doutais, mais bon, tant pis tant que moi je m'amuse. Se sentant rejetée elle attrapa nos vêtements et les embarqua avant de quitter la pièce, le bouchon de la baignoire entre les doigts. L'eau s'était totalement dissipée à présent. Nan mais pour qui elle se prenait celle-là ? Interrompre mon bain, comme ça. Pff, elle est pathétique, vraiment. Et en plus elle ose imaginer que je vais me balader à poil dans le château ? Elle veut que je tombe malade ou c'est comment ? Ses pas résonnaient, je savais qu'elle allait en direction de la Salle Commune.

Et quant à Proulx, il suivit les pas de la préfète en faisant disparaître nos serviettes. Super ! Je ne compte pas vraiment me trimballer dans les couloirs toute nue ; j'ai une réputation à préserver, moi ! Qui sait si quelqu'un nous voyait, Proulx le gros pervers, Wells, Estheim et moi nues. A quoi penserait-il? J'avais ma petite idée. D'ailleurs le capitaine de Quidditch de notre Maison restait planter là, devants nous. Pourquoi ne suivait-il pas Heather ? Je le savais aussi. Deux jolies filles nues, c'est pas tout les jours, hein Charli ? Il n'allait pas nous punir si on sortait, ou plutôt si on se montrait, devrais je dire. Mais si il croyait qu'ils allaient me faire sortir aussi facilement, ils se fourraient royalement le doigt dans le nez.

Par contre, Elenwe obéit. Ce que je n'allais surement pas faire. Je tournais le dos à Proulx, les bras croisés sur ma poitrine, une moue boudeuse et vexée sur les lèvres. Je resterais là, j'avais beaucoup trop de fierté pour faire ce qu'ils me disaient. Et si je le faisait, ma fierté en prendrait un coup. Pas que j'ai honte de Proulx ou de qui que se soit, fallait dire que la pudeur ne faisait pas parti de mes principes, mais plus par honneur; car, non, on ne vient pas en plein milieu de la séance de lavage de Bruna Evans, et surtout on ne l'interrompt pas. Le dos collé contre le rebord froid de la baignoire, je resta là, même si il n'y avait plus une goutte d'eau dans la piscine.

- Si vous comptez me faire sortir aussi facilement vous vous trompez Proulx ! Je reste la. J'ai pas fini mon bain.

J'avais parler sans même lui accorder un regard, toujours le dos tourné, qu'est ce qu'ils pouvaient m'énerver !
Revenir en haut Aller en bas
Heather Wells
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Salle de bain des Préfets.

Message par : Heather Wells, Ven 10 Oct - 23:41


La Préfète tenait toujours dans ses bras le tas de vêtements qui ne lui appartenait pas. Elle s'en fichait un peu de savoir si les deux gourdes la suivaient. De toute façon, maintenant où plus tard, elles n'auraient d'autre choix que de se balader nues dans l'antique château. Néanmoins, il semblait à Heather que quelqu'un la suivait. Un regard en arrière lui apprit que la jeune femme au cheveux roses avait été la seule à avoir eu suffisamment de courage pour la suivre. L'autre avait dû refuser de quitter l'immense baignoire et Proulx avait dû rester avec elle. Pauvre fille. Lorsque l'Irlandaise était encore dans la pièce, toute tentative perverse aurait put être contré. Mais là, elle était toute seule, sans plus personne pour la protéger. Bichette.

La verte et argent s'approchait peu à peu de la salle commune, mais elle savait qu'elle n'allait pas passer bien loin de son collègue. Alors elle se retourna et fit face à l'impétueuse.

- Mon but n'est pas que tout le monde te vois nue, je veux pas du tout atteindre à ta pudeur ! Mais j'espère que cela te servira de leçon. Rhabilles-toi. Pour cette fois ça ira, mais si je te rechope, là tu va prendre cher.

Elle jeta le tas de vêtements à terre et abandonna la Serpentard derrière elle, avant de rejoindre le collègue qu'elle avait abandonné voilà bien quinze minutes.
Revenir en haut Aller en bas
Valentina Boccini
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Corbeau
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Salle de bain des Préfets.

Message par : Valentina Boccini, Mer 26 Nov - 22:32




-Cherche pas, t'es mon esclave-
With Ebenezer Lestrange

Insomnie. Les yeux grands ouverts, je me tournais une nouvelle fois dans ce lit qui me semblait désormais bien vide, et surtout tellement froid. Dans le noir, je me repassais les plus beaux moments de ma vie. Le moins que l'on puisse dire c'est qu'ils se faisaient bien rare. Dans un énième soupire, je me redressais entre mes draps. J'attrapais la bouteille à côté de mon lit. Du jus de citrouille. Le geste était pénible; j'étais toute courbaturée de mes nuits sans sommeils qui s'accumulaient. Depuis cette nuit dans le froid où j'avais revu Dwayne, je survivais. J'avais arrêter de me comporter en zombie mais je n'avais pas encore décroché la bouteille. J'y arrivais pas, j'en avais pas plus envie que ça, alors je faisais pas beaucoup d'efforts. Pour le moment, si ce n'est de sombres cernes, je restais toujours la plus belle professeur de Poudlard. C'était le principale. J'écartais mes draps et posais mes pieds sur la moquette de cette chambre qui me faisais me sentir mal. En sous vêtements, je gagnais la salle de bain où je trouvais un survêtement moldu et un débardeur vert émeraude. Parfait pour ce que j'allais faire. Je chopais une serviette de bain, que je posais sur mon épaule, et je quittais mon appart.

J'voulais prendre un bon bain. Ne sachant pas si il y aurait beaucoup de monde dans les couloirs, je m'étais habillée. Après tout, je n'étais pas de garde, ce soir, donc il y avait quand même quelqu'un. Un de mes collègues. Si c'était une fille ou même William, j'm'en foutais comme de ma première chaussette. Mais si je tombais sur Hugh... Ou Liam... Ou un élève ! Brrrr ! Bon, si c'était Proulx ça aurait pu être pas mal. De toute manière j'étais habillée donc pas de problème de ce côté ! J'marchais tranquillement dans les couloirs déserts et sombres. J'passais par le tableau du troisième étage pour monter tranquillement dans la salle de bain des préfèts, la plus agréable de toutes. J'y arrivais sans embrouilles, pas de petit pervers en vue ! 

Je poussais simplement la porte. La pièce était plongée dans le noir. Je n'avais pas envie de tout allumer, et attirer l'attention. Je posais ma baguette sur le carrelage après avoir formulé un #Lumos. J'enclenchais les robinets, et une eau brûlante commença à couler, le bassin s'emplissant rapidement. La mousse couvrait la surface du bain, et des pitites bubulles s'échappaient d'un petit robinet rose. Bien pratique. J'enlevais tout le tissus qui me couvrait et me glissais dans l'eau. Aaaaah c'était trop bon. Je me calais tranquillement dans un coin, pas trop loin de ma baguette. J'avais pas mal de choses à penser, ces derniers temps. Alors autant mettre ce bain à profit pour faire le point !

Petit un : ma rupture avec Will. Si la douleur s'estompait lentement, et si je parvenais à vivre presque normalement, j'avais garder pour séquelle un amour de la bouteille inquiétant qu'il allait falloir que je me décide à corriger. Étonnamment je n'en n'avais pas du tout envie... Petit deux : la fin de l'année qui approchait. C'est à dire une nouvelle génération d'élève qui débarquait et les plus anciens qui quittaient le bateau. Je n'aimais pas ça, le fait de perdre ces repères. Petit trois : Linaewen. Je la voyait sombrer dans la folie et j'étais légalement responsable d'elle. J'avais surtout peur qu'elle fasse quoique ce soit qu'elle regretterait pas la suite. C'était une frayeur perpétuelle. Je la faisait donc suivre par Schiavo mon esclave... Et je n'avais plus personne pour me masser et me servir mon jus de fruit matinal ! Et qui me préparais mes pancakes, hein ?! Les elfes du château ! Ils étaient nuls c'était désol....

-AAAAAAAAAAARGH !

La porte de la salle de bains venait de s'ouvrir. Je me jetais sur ma baguette et informulais un  #Nox de circonstance ! Dans le noir, je ne pouvais pas voir qui était cette personne, mais au moins, il ne me voyait pas non plus ! 

-Qui que tu sois vade retro ! Y a une serviette à tes pieds, lance moi là steuplait. Fin lance là dans l'eau quoi. Et ne regarde pas, pervers ! Ou perverse ! Bon si c'est Proulx... Tu peux venir. Sinon... VADE RETRO J'AI DIS !
 


Revenir en haut Aller en bas
Ebenezer Lestrange
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Salle de bain des Préfets.

Message par : Ebenezer Lestrange, Jeu 27 Nov - 0:06


En plus du Quidditch, Ebenezer avait trouvé un autre sport qui lui convenait à merveille. Le zig-zagage nocturne dans les couloirs en l'occurrence. Parce que les rondes de préfets, c'était bien joli mais c'était bourrée de failles. La preuve, avec toutes ses escapades nocturnes à son actif, il ne s'était fait chopper qu'une seule fois en tant que simple élève et encore c'était parce qu'il avait bêtement laissé la porte des toilettes qu'il squattait ouverte. S'étant donné comme mission de réparer le système, le petit brun s'était reconverti en traqueur d'élèves désobéissants. En général, la pêche était bonne jusqu'à une certaine heure, après même les plus téméraires partaient se coucher. Mais Ebenezer continuait à vadrouiller, n'ayant rien d'autre à faire.

Certains sont toujours enrhumés, d'autres ont mal au dos en permanence, lui, il avait hérité des insomnies chroniques. N'aimant pas avoir à se tourner pendant des heures dans son lit à la recherche d'un sommeil qui ne viendrait pas, il prenait le parti de ne pas se coucher, tout simplement. De toute façon, dormir c'était pour les faibles, le dortoir était mal aéré, les cauchemars l'adoraient et son voisin de droite ronflait, Morphée lui en voulait visiblement à mort donc Ebenezer le fuyait. Les rondes de préfet étaient d'ailleurs l'excuse idéale pour pouvoir sortir tranquillement de la salle commune à pas d'heure sans se faire dévisager comme une bête de foire. Parce que les Serdaigles, dés que ça touchait au règlement et en particulier au couvre-feu, ils avaient tendance à devenir très vite collants soit disant pour pas faire perdre de points à leur maison... Comme s'il en avait quelque chose à carrer des points, de la coupe et de tout le système qui allait avec... Il était libre lui!

Cette nuit-là, après avoir longuement traîné dans une des ailes désertes du château à la recherche d'un coin sympa pour une prochaine expérience, il décida d'aller se prendre un bain dans la salle de bain réservée aux préfets. Il mettrait trois tonnes de bulles, de l'eau brûlante et nageoterait tranquillement jusqu'au petit matin. Ensuite, il irait voir les elfes dans leur cuisine pour prendre son chocolat chaud rituel sans avoir besoin de parler à d'autres humains, passerait s'habiller et récupérer ses affaires en coup de vent et irait comater en cours. Le programme lui semblait plutôt bon. D'une démarche aérienne, il se glissa donc parmi les ombres, silhouette noire se fondant dans l'obscurité, jusqu'à la pièce qui était normalement vide à cette heure-là et ouvrit la porte.

-AAAAAAAAAAARGH !

Le cri déchira le calme qui régnait faisant sursauter le petit brun. C'était quoi cette arnaque? Qui avait osé squatter SA salle de bain? Une fille, une septième année plutôt vu la voix, alors que c'était le jour des mecs en plus... Elle allait prendre cher, on ne compromettait pas les plans nocturnes du préfet des Serdaigles sans représailles. Par contre, la fille avait éteint la lumière, il ne voyait pas plus lin que le bout de son nez...

-Qui que tu sois vade retro ! Y a une serviette à tes pieds, lance moi là steuplait. Fin lance là dans l'eau quoi. Et ne regarde pas, pervers ! Ou perverse ! Bon si c'est Proulx... Tu peux venir. Sinon... VADE RETRO J'AI DIS !

Wow, n'empêche il se faisait drôlement insulté. D'où on le traitait de pervers alors qu'il voulait simplement se laver? C'était pas lui le squatteur de salle bain. Puis ce n'était pas un démon, les tentatives d'exorcisme ne marcheraient pas... Il se baissa quand même pour ramasser la serviette avant de lancer un #Lumos parce que la fille l'avait bien cherché et il s'apprêtait d'ailleurs à lui faire passer l'envie de recommencer. Il releva la tête, sourire pas très rassurant aux lèvres, pour dévisager sa prochaine victime et déchanta très vite.... Parce que la pièce avait beau ne pas être très éclairée, il reconnut facilement les traits de Boccini alias la professeur de défenses contre les forces du mal qui prenait tranquillement son bain, nue... Son visage vira rapidement au cramoisi et il s'empressa de bredouiller le #Nox de circonstance.

- Désolé madame... Je pensais qu'y aurait personne à cette heure-ci...

Et surtout pas une prof dans la salle de bain des préfets, à croire que les appartements du personnel n'avaient même pas de toilettes. Toujours est-il qu'il était un peu mort maintenant, surtout qu'il ne lui avait même pas envoyé la serviette comme elle lui avait demandé. Remarquant son erreur, il s'empressa de le faire avant d'essayer de filer.

- Bon bah bonne nuit... dit-il d'un ton en apparence tranquille tandis qu'il se diriger peu à peu vers la sortie, prêt à courir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Salle de bain des Préfets.

Message par : Contenu sponsorisé, Aujourd'hui à 1:42


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 6

 Salle de bain des Préfets.

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.