AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Hôpital Ste-Mangouste
Page 4 sur 5
[Ste-Mangouste] Service des urgences
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Laurae Syverell
Poufsouffle
Poufsouffle

[Ste-Mangouste] Service des urgences - Page 4 Empty
Re: [Ste-Mangouste] Service des urgences

Message par : Laurae Syverell, Lun 2 Nov - 17:20


Être bien est tout à fait relatif. On peut l'être physiquement et moralement. Ou seulement l'un des deux... On peut l'être aussi en fonction des sentiments et du contexte... être bien quand on se souvient de bons moments, être bien lorsque l'o est seul, le visage levé vers le ciel un sourire étirant les lèvres... Il y avait des milliers de bonne raison d'aller bien, comme des milliers d'autres ressentiment du "bien". Là, dans son lit d'hopital, la jeune irlandaise allait merveilleusement bien. Pourquoi d'ailleurs ne le serait-elle pas? La jeune femme en face d'elle semblait aussi apprécier la présence de la Syverell que l'étais la présence de l'anglaise pour elle. Et ce lien, Laurae n'en avait jamais eu jusqu'à présent. Parler, écouter, vivre avec un soigneur autant que le soigneur le faisait avec nous... C'était la moindre des choses, c'était même pas quelque chose que Laurae pensait, puisque c'était naturel pour elle.. ni du bon, ni du mauvais... juste du vrai.

La Miss Swann avait été formidable. Sans la juger, et sans tabou, avait répondu à la question de l'étudiante. Elle aimait grandement ce sort, et, pour les mêmes raisons que Laurae, en dehors de ce que représentait un Patronus pour la jeune femme. Son retournement de question sur la forme du patronus de sa patiente fit sourire la Syverell qui détendit les muscles de ces doigts et retirèrent ceux-ci de sa nuque douce et fraîche. En dehors de ces murs, la jeune femme n'avait jamais vraiment pu être détendue comme cela, en dehors de chez elle. Ca lui avait manqué... d'habitude, pour combler ce manque, elle s'entraînait ou faisait du sport. 

J’imagine un oiseau. A la couleur de votre uniforme, je vois une mésange, mais ça n’a surement rien à voir. Je vous mets au défi de trouver le mien, il n’est vraiment pas évident

La douce voix de Miss Swann s'envola dans les airs... Laurae avait l'impression que la médicomage voyait autre chose que sa petiente, voyait au dela de tout quand elle prononça cette phrase. Comme si son regard s'était attardé sur les ailes d'une belle mésange bleue, qui battait au rythme de ce même coeur qu'elle inspectait de ses doigts fins sur le poignet de la brune. La jeune femme ne pu retenir un nouveau sourire face à cette vision des plus magnifique. Au fond... la médicomage n'avait pas tord, il y avait bien des ailes sur le patronus de la jeune femme... noires sans doute, mais des ailes.

- Vous avez raison pour l'oiseau... Vous êtes douée ! Malheureusement, ce n'est pas une mésange, mais un corbeau.

Oui... certains pensaient que ce corbeau était maléfique. Un corbeau carnassier, aux croassement tonnitruand et l'amis de la mort et des mauvaises nouvelles. Mais... étrangement, c'était la forme de la Syverell... Bien que celle-ci sache pertinament que ce n'était pas sont elle intérieur... Pourquoi? Parce que...

- Ce corbeau, c'est quelqu'un qui m'est cher... Quant au vôtre...

La jeune femme ne laissa aucune expression démontrant de la nostalgie ou de la tristesse. Il ne fallait pas, le corbeau la protégeait de toute forme de danger... Parfois, elle le faisait apparâitre juste pour le voir, et tenter de le toucher. Ce magnifique corbeau qu'était sa magie. Son frère. Mais, l'esprit de la Syverell s'était égaré bien ailleurs... celui de trouver le patronus de sa sauveuse. Un patronus puissant... gracieux... magnifique. A force d'avoir travaillé sur son patronus et lis des livre dessus, la jeune femme visualisait quatre types de patronus réparti dans les différents éléments de la nature.. Nature qui allait avec le porteur du patronus. Feu, Terre, Eau et Air. Le feu... aussi magnifique que les cheveux flamboyant du visage lunaire qui lui faisait face.. Un feu symbole de destruction mais aussi de vie... Laurae voyait dans le feu comme une chose précieuse qui se protégeais elle même par sa chaleur... Ce qui est rare est précieux, le feu symbole de guérison et salut de l'homme se protégeait des mains néfastes qui faisait de lui un destructeur... Ce feu ne semblait pourtant pas être la nature de la jeune femme... Ni la terre, trop rude et bourrue. Il ne restait plus que de choses... l'air et l'eau. Et l'une des deux allait parfaitement avec la nature calme et douce de la belle rousse.

- Vous semblez disposer d'un patronus de forme ondine... une créature de l'eau qui suit son flux marin... Mais je ne saurais savoir laquelle de ces créatures...

Il y en avait tellement... La jeune femme était né entre les falaises de roches, l'air marin salé et l'eau de ce même sel, enivrante et sensuelle. La créature de Miss Swann était comme l'eau certainement... calme en fonction de ces sentiment, qui pouvait déboucher dans une surface de colère destructrice, violente ou même dangereuse, mais au fond toujours calme et anodin... C'était comme ça la mer... Et puis ça lui allait bien. La Syverell sorti de ses pensées et se massa à nouveau la nuque.. non, elle n'avait aucune idée de la forme du patronus de la médicomage. Son regard vert et doré plongea dans celui, magnifique, de la Miss Swann... 
Revenir en haut Aller en bas
July Swann
July Swann
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Chercheuse en Sortilège
Médicomage (SE)


[Ste-Mangouste] Service des urgences - Page 4 Empty
Re: [Ste-Mangouste] Service des urgences

Message par : July Swann, Mer 4 Nov - 10:20


July n’imaginait pas avoir vu juste concernant le patronus de Laurae. Elle ne s’était jamais montrée d’une grande clairvoyance en ce qui concernait les êtres humains. Elle devinait mal et s’avérait être relativement naïve. Elle comprenait ce qu’on lui disait clairement, mais appréhendait difficilement les messages cachés. C’était sans doute pour cela qu’elle pausait autant de questions à ses patients, pour être sure de bien les comprendre. Elle n’avait pas de dont de voyance – ce qui aurait pourtant été bien pratique –, elle ne pouvait pas deviner.
Cette fois pourtant, July avait vu clair en Laurae. Suffisamment, en tout cas, pour deviner des plumes sur son animal intérieur. Elle avait pensé à un petit oiseau pour sa fragilité apparente, mais aussi pour son courage et sa robustesse. Elle s’était battue pour rester en vie, comme les oiseaux affrontaient le froid et la faim l’hiver, comme ils échappaient aux prédateurs. Et puis, avec son nez droit et ses traits fins, Laurae ressemblait bien à un oiseau.
Le corbeau devint évidant lorsqu’elle l’énonça. Plus fort, plus sure de lui. July s’était donc trompé sur une chose, la jeune femme n’était pas un oisillon que l’on devait protéger.
- Ce corbeau, c'est quelqu'un qui m'est cher..., poursuivit-elle.
Les sourcils de July s’arquèrent. Elle avait entendu dire que dans certains cas, le patronus d’une personne pouvait changer de forme. La jeune femme était-elle tellement éprise que son animal intérieur en avait été changé ? La sang-mêlé avait du mal à imaginer une telle chose. Elle-même n’avait jamais été suffisamment amoureuse pour que cela se produise. Curieuse, elle ouvrit la bouche pour savoir dans quelles conditions son patronus avait changé, mais Laurae essayait déjà de deviner l’animal intérieur de July.

Les yeux verts de la jeune femme étaient braqués sur la sang-mêlé, comme si elle cherchait à lire en elle. Troublée, July laissa échapper un petit rire nerveux avant d’attraper une plume et un parchemin pour noter ses observations du jour. Consciente du regard qui la fixait toujours July avait l’impression que son écriture était tremblante, qu’une fébrilité agitait sa main. Une crainte primitive du jugement, sans doute.
- Vous semblez disposer d'un patronus de forme ondine..., dit finalement la jeune femme. La rousse releva vers elle un regard interrogateur qui se transforma rapidement en surprise. Une créature de l'eau qui suit son flux marin... Mais je ne saurais savoir laquelle de ces créatures...
- Je suis impressionnée, vous avez deviné que c’est un animal marin. Après une courte hésitation, July ajouta : Une méduse, pour être précise.
La rousse n’avait pas pour habitude de révéler la forme de son patronus au premier venu. Premièrement, parce que c’était personnelle. Deuxièmement, pour éviter d’être identifié. Même s’il était toujours possible de la reconnaitre à sa voix, c’était bien moins facile.
La sang-mêlé regarda sa patiente en quête d’une réaction de sa part. Etonnement, dégout ou indifférence ? La jeune femme avait toujours les yeux braqués sur elle. Il y avait quelque chose d’intense dans son regard et July sentit le rouge lui monter aux joues. Elle n’avait pas l’habitude d’être ainsi épier. Pas l’habitude non plus d’en dire autant sur elle à ses patients.

Pour cacher son trouble l’Anglaise reposa son attention sur ses notes, le temps pour elle de faire le point. Que pouvait-il se cacher derrière ce regard insistant ? Probablement de la curiosité. Contrairement au dicton, July ne considérait pas cela comme un vilain défaut, au contraire. La curiosité ouvrait au monde et au savoir. Elle-même était d’une curiosité quasiment insatiable en ce qui concernait la magie. L’intérêt de Laurae et ses connaissances apparentes sur le sortilège du Patronus lui apparurent donc comme quelque chose de positif.
D’un imperceptible mouvement de la tête, July se recentra sur son travail. Elle parcourut ses notes du regard et conclut dans un sourire :
- Bien, j’ai fini les analyses pour aujourd’hui. Tout semble stable, je vais donc pouvoir vous libérer. Voulez-vous fixer le prochain rendez-vous ? Ce sera dans trois semaines.
Avant de quitter sa patiente, July ajouta :
- Vous semblez bien connaitre le sortilège du Patronus, c’est à Poudlard que vous avez appris tout ça ?
La rousse n’avait jamais eu de cours digne de ce nom sur les patronus. C’est son premier petit ami qui lui avait appris le sortilège. Ses connaissances sur le sujet étaient donc rudimentaires. Bizarrement, elle n’avait jamais cherché à en savoir plus.
Revenir en haut Aller en bas
Laurae Syverell
Laurae Syverell
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


[Ste-Mangouste] Service des urgences - Page 4 Empty
Re: [Ste-Mangouste] Service des urgences

Message par : Laurae Syverell, Dim 8 Nov - 0:00


La magnifique médicomage ne semblait ne pas être étonnée quand la jeune femme lui précisa la race de la forme volatile de son patronus. Quand celle-ci lui annonça que ce n'était peut-être pas sa propre forme intérieure la Swann semblait être pensive. Sans doute aurait-elle posé des questions si Laurae n'avait pas eu le regard si aérien et penseur. Nerveuse, la belle rousse marqua de son écriture personnelle, et quelque peu tremblante, les observations qu'elle avait eu de sa patiente en ce moment même. La jeune femme ne savait pas trop si elle devait rester là encore un peu de temps, ou si elle repartait comme prévu dans la journée. Ce qui était claire, c'est qu'elle se sentait vivante, et bien avec sa protectrice. Lorsque l'irlandaise prononça son verdict sur l'animal intérieur de la Swann, celle-ci en fut étonnée et annonça la véritable forme de son patronus, non sans quelques hésitations qui n'avaient pas forcément lieu d'être.

 Je suis impressionnée, vous avez deviné que c’est un animal marin. Une méduse pour être précise.

Le regard de la Swann semblait être tantôt fuyant tantôt curieux. Comme si elle avait peur du jugement de la Syverell. Mais celle-ci n'avait aucun jugement à donner. Une méduse était un animal aussi important et noble que n'importe qu'elle autre créature de la nature. La méduse était gracieuse, vivait en toute sociabilité avec son groupe... et se défendait avec la seule arme qu'elle posédait... C'était une force mystérieuse des Océans, avec une musculature des plus magnifiques, évoluant au flux des courants marins. Certes, sa piqûre était des plus urticantes pour l'Homme et certaines d'autres créatures... Mais elle n'en restait pas moins inoffensive. Cela ressemblait étrangement à la profession de son propriétaire. Sa piqûre n'était que mortelle pour la mort et la maladie. Et quand bien même ceux ci n'était juste que "touché ou effleuré", la toxicité les avaient tout de même affaibli pour un certains temps. Pour ne pas laisser sa médicomage en imcompréhension avec son patronus ou pour la reconcilié avec sa forme intérieure, Lau' n'hésita pas à lui expliquer sa vision des choses et sa réflexion, espérant que l'humain et la créature ne soient plus qu'un. 

- Bien, j’ai fini les analyses pour aujourd’hui. Tout semble stable, je vais donc pouvoir vous libérer. Voulez-vous fixer le prochain rendez-vous ? Ce sera dans trois semaines.

Miss Swann semblait satisfaite de l'état de santé de la Syverell. Finalement celle-ci pourrait reprendre sa liberté très vite et pouvoir enfin s'envoler vivre sa vie. La jeune femme sourit à nouveau à la magnifique femme en face d'elle et accepta de prendre le rendez vous. Elle voulait la revoir, c'était certain, la revoir et la remercier comme il se devait. Elle reviendrait avec un cadeau... Après tout, c'est grâce à elle qu'elle avait pu survivre... Trois semaine, c'était noté. Elle prendrait un jour de congé auprès de sa patronne aux Halles pour pouvoir suivre son traitement. D'ailleurs en y pensant, elle se grava bien dans la mémoire ce que la demoiselle avait dit plus tôt, à propos de son traitement. 

- Vous semblez bien connaitre le sortilège du Patronus, c’est à Poudlard que vous avez appris tout ça ?

La douce voix du visage lunaire pervient jusqu'à son oreille. La jeune femme se massa timidement la nuque. Non, elle n'avait pas vraiment appris ça à Poudlard... ou du moins avait déjà essayé en cours sans succès. C'était un sortilège particulièrement difficile, et elle avait mis énormément de temps avant de comprendre et de savoir comment l'invoquer, avec quoi, et aussi de le contrôler mentalement. 

- J'ai eu énormément de mal à le maitriser. Les cours m'ont aidé par des conseils qui étaient plus que bienvenu. J'ai donc appris à le maîtriser par la lecture et par l'entraînement. Et un jour, le corbeau m'est apparu. Je n'ai jamais vraiment su quel était ma véritable forme intérieure. C'est ce corbeau qui apparaît à chaque fois pour veiller sur moi, mais je sais que ce n'est pas le mien.  

Maintenant, c'était au tour de Laurae d'observer la réaction de la médicomage. Elle n'avait pas peur du jugement au contraire, mais elle aurait beaucoup apprécié le point de vue qu'avait Miss Swann, comme elle l'avait eu pour son patronus à la forme si unique d'une méduse. Entre temps, la jeune femme s'était relevée de son lit, et s'était assise sur le rebord, face à son interlocutrice, prête pour son départ. Et prête à remercier et à dire aurevoir à ce beau visage encadré d'un feu flamboyant d'une lumière pleine d'espoir. Oui, ce métier lui convenait. C'était une personne qui semblait être quelqu'un de vraiment bien pour l'irlandaise, et elle avait parfaitement confiance envers elle. 
Revenir en haut Aller en bas
July Swann
July Swann
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Chercheuse en Sortilège
Médicomage (SE)


[Ste-Mangouste] Service des urgences - Page 4 Empty
Re: [Ste-Mangouste] Service des urgences

Message par : July Swann, Dim 15 Nov - 16:59


Contrairement à beaucoup, il avait été facile pour July de produire son patronus. Il semblait que la clef était le souvenir heureux – en plus d’une parfaire maitrise des mouvements, cela va de soi – et elle connaissait parfaitement sa plus grande source de joie : Le Quidditch ! Du moins, c’était la réponse de l’adolescente qu’elle était lors de son apprentissage du sortilège.
L’Anglaise n’était pas très proche de sa famille. Elle aimait tendrement son père, son frère et sa mère mais ce n’était pas eux qui lui procuraient le plus de joie. Le Quidditch, ça c’était vraiment quelque chose qui la faisait vibrer. Elle était comme un gnome face à un Horglups. Aussi, July n’avait eu qu’à repenser au premier match de Quidditch auquel elle avait assisté pour produire un patronus corporel plus brillant qu’un Lumos maxima. Elle en avait encore des paillettes plein les yeux, rien que d’y repenser.
Si elle ne s’était pas lancée dans des études de médicomage, elle aurait tout tenté pour entrer dans une équipe de Quidditch professionnelle. Ce sentiment de liberté, lorsqu’elle volait. Le vent qui lui caressait le visage et qui fripait ses vêtements dans une danse sensuelle. L’adrénaline qui montait, lorsque le corps bringuebalait au fil des loopings. L’effet grisant des matchs de Quidditch. La dynamique des joueurs et des supporteurs, vibrant ensemble comme un même cœur. Qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige, cela était tout aussi agréable.

July écouta la réponse de Laurae avec attention. Elle cherchait un indice. Un indice qui pourrait lui indiquer que la jeune femme ne se contentait pas des informations données par ses professeurs, qu’elle cherchait plus loin. Le signe d’un esprit critique aiguisé et d’un souci du travail bien fait. Le genre de réflexe que les Guildiens estimaient.
Au vu des arguments avancé par Syverell, concernant le patronus méduse, l’Anglaise s’était doutée que ses connaissances étaient plus vastes que celles enseignées à Poudlard. Cette idée fut confirmée avec les paroles de la jeune femme qui expliqua avoir beaucoup lu et pratiqué. La ténacité était une grande qualité aux yeux de July, loin de l’image de troll buté qui s’obstine inutilement. Aussi, elle nota dans un coin de son esprit de creuser un peu plus dans les acquis de Syverell. La jeune femme pourrait peut-être s’avérer intéressante pour les études menées par la Guilde. L’organisation secrète était toujours à la recherche de nouvelles pépites, riches de leurs expériences et à la curiosité semblable à un puits sans fond. Depuis qu’elle faisait elle-même partit de l’association, July était à l’affut de ces pépites. Jusqu’à présent, elle n’en avait pas débusqué, mais les recherches de longue haleine ne l’effrayaient pas.

- Je n'ai jamais vraiment su quel était ma véritable forme intérieure, poursuivit la jeune femme. C'est ce corbeau qui apparaît à chaque fois pour veiller sur moi, mais je sais que ce n'est pas le mien.
July regarda sa patiente l’air songeur. Elle ne comprenait pas comment un patronus pouvait changer de forme. Se pouvait-il qu’elle se réveille un jour avec un autre animal que sa méduse ? Comment le vivrait-elle alors ? Cela était surement source de remise en question. A l’inverse, si le patronus était un reflet de la personnalité, que devait-elle déduire de son apparence inchangée ? N’avait-elle pas évolué, durant toutes ces années ?
- Je n’y connais pas grand-chose en patronus mais je suppose que si ce corbeau apparait, c’est qu’il correspond à ta … votre personnalité. Comment avez-vous su que ce n’était pas votre patronus si vous ne l’avez jamais vu ?, demanda July intriguée. Est-ce que vous savez de qui il vous vient ?
La rousse avait le tutoiement facile et il lui arrivait régulièrement de fauter sur le pronom adéquat. Elle savait néanmoins qu’il était important de maintenir une distance entre ses patients et elle. Elle s’était rattrapée de justesse.
Revenir en haut Aller en bas
Laurae Syverell
Laurae Syverell
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


[Ste-Mangouste] Service des urgences - Page 4 Empty
Re: [Ste-Mangouste] Service des urgences

Message par : Laurae Syverell, Dim 15 Nov - 18:53


Des yeux pâles posés sur ceux étincelants. Une bouche fine et douce parlant à une plus sensuelle et pulpeuse. Le dialogue ne semblait pas s'arrêter... C'était comme dans un bal ou chaque phrase ou mot était un pas vers l'autre, un pas en arrière, un sur le côté... pour faire une valse du plus bel effet. La Syverell se sentait bien. A vrai dire, elle ne s'était pas sentie aussi bien depuis plusieurs jours, semaines, mois. Enfin, elle se détendait. Enfin, elle n'avait plus l'impression de devoir se défouler pour extérioriser ses sentiments. Là, elle parlait simplement de tout comme de rien, avec une inconnue qui semblait être une personne d'une grande intelligence et à la compassion implacable. Cette valse à la fois frénétique et lente se poursuivait à la découverte de l'autre. La pudeur était toujours là, mais n'était qu'un léger voile translucide qui ne demandait qu'à être soulevé. D'ailleurs le seul emploi du mot qui montrait vraiment l'importance de July envers sa patiente qui était plus relationnel qu'un simple dialogue entre patient et médecin lui échappa comme un souffle entre ses lèvres angéliques. La Syverell garda bien ce moment dans un coin de sa tête et l'enferma mentalement d'une clé d'argent. Peu être, que finalement après tout cela, elle avait trouvé une personne qui pourrait la revoir, et la voir alors autrement qu'une patiente... mais en tant que personne saine qui croque la vie à pleine dent, et surtout, en dehors des murs froids et déprimant de cet hôpital.    
- Je n’y connais pas grand-chose en patronus mais je suppose que si ce corbeau apparaît, c’est qu’il correspond à ta … votre personnalité. Comment avez-vous su que ce n’était pas votre patronus si vous ne l’avez jamais vu ?
La curiosité de la médicomage envers sa personne lui piqua au vif. Elle semblait vraiment être curieuse de la petite Syverell qu'elle était, même si ça ne gênait pas l'Irlandaise, celle-ci était curieuse de savoir pourquoi. Après tout c'était une élève comme une autre, alliée avec d'autres sorciers plus puissants certes, mais bel et bien une banalité étudiante sans aucune autre distinction en dehors de Poudlard... Mis a part le fait de son statut d'Elite... Mais elle n'était pas non plus toute seule à l'avoir ce titre ! 

- Je pense, qu'un Patronus à une certaine connexion avec son lanceur. Il comprend et ressent ce que celui-ci ressent au plus profond de lui. Personnellement je ressens une connexion puissante envers mon Patronus, mais... j'ai comme un sentiment qui m'empêche de penser que c'est moi, vous comprenez? Je sais pas comment l'expliquer. 

Oui c'était assez dur d'expliquer un sort aussi puissant que l'était le beau et fidèle Patronus. Tout ce que la Syverell savait, c'est que même si ce Corbeau n'était pas elle, la voie de l'air était vraiment son intérieur. Gamine, c'était un véritable courant d'air qui voulait toujours voler partout tout le temps.. au dessus des nuages, comme les oiseaux migrateurs... oui c'était cela, des migrateurs. Lesquels? Elle ne savait pas encore si bien. Le corbeau était beaucoup plus terre à terre. Restant sur son territoire, chassant les inconnus. Comme son frère, ça l'a toujours été. 

Est-ce que vous savez de qui il vous vient ?

Si elle le savait... il n'y avait pas trente six solutions... Bien sûre qu'elle le savait... Il était elle, elle était lui.. d'ou le soucis d'avoir à expliquer le pourquoi du comment son corbeau n'était pas vraiment le sien. C'était celui de son frère qui était mort dans les flux marins de la méduse. Les poumons remplit d'un air qui n'était pas le sien... Laissant ses plumes noires se mouiller comme ses vêtements qui l'alourdissaient et le coulaient encore plus... L'empêchant de s'envoler.

- Il existe un mythe en Irlande. Ancien certes, mais qui peut avoir sa part de vérité à l'instant présent. On dit qu'un guerrier qui meurt valeureusement au combat se réincarne en corbeau. D’où la présence de cet oiseau sur les champs de batailles. Donc... je ne vois qu'une seule personne pouvant être ce corbeau... C'est mon frère jumeau. 

La jeune femme regardait la médicomage droit dans les yeux. Il n'y avait pas de la tristesse dans son regard non... mais tant d'amour qu'on avait l'impression que c'était cela qui faisait scintiller ses iris, et leurs donnait cet éclat dorée et émeraude profond. Un sourire tendre même se dessina sur les lèvres pulpeuses de la Blairelle qui se souvint des éclats de rire de son frère, de son "petit frère" comme elle l’appelait. Il n'avait pas de magie dans le veines, mais sa magie à lui s'était cet éclat de joie et cette volonté de vivre et d'aider les autres... Ce petit cracmol qu'elle aimait tant. Oui c'était lui cet ange aux ailes noires. Ce guerrier bourré de justice et de volonté. C'était lui ce protecteur tombé du ciel. Et maintenant, il était là.. réincarné dans sa magie... Laurae était devenue un membre à part entière dans le corps musclé de son frère, et son frère dans la puissante magie de sa sœur.
Revenir en haut Aller en bas
July Swann
July Swann
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Chercheuse en Sortilège
Médicomage (SE)


[Ste-Mangouste] Service des urgences - Page 4 Empty
Re: [Ste-Mangouste] Service des urgences

Message par : July Swann, Ven 20 Nov - 22:52


La jeune femme semblait avoir une connexion très forte avec son patronus. Un sentiment que ne partageait pas July. Certes, la méduse faisait partie d’elle. Elle représentait son âme, en quelque sorte. Pourtant elle ne s’y sentait pas plus attachée que cela. C’était un sortilège parmi tans d’autres. Un très beau sortilège, utile et agréable à réaliser, mais rien de vitale. Pour Laurae, cela avait l’air différent. Elle expliqua ne pas avoir de preuve que le corbeau n’était pas son animal intérieur, seulement un pressentiment. Le genre d’évidence incontestable et pourtant impossible à prouver. Peut-être une intuition émanant d’un troisième œil endormi. Un sens que nous ne pouvons appréhender mais qui s’impose parfois à nous, sans prévenir.
Cette connexion, qu’elle avait avec son patronus, cet amour que July voyait dans son regard lorsqu’elle en parlait. Le rendait-il plus puissant ? L’Anglaise n’avait jamais eu à utiliser le sortilège contre un détraqueur. Elle savait néanmoins que l’exercice s’avérait beaucoup plus complexe face à ces créatures de désespoir. Laurae maitrisait sans doute l’art des Patronus beaucoup mieux qu’elle.
A côté du soleil qui semblait émaner de sa patiente, la sang-mêlé se trouva terne, comme s’il lui manquait quelque chose. Un sentiment plus fort, plus profond que sa simple passion pour le Quidditch.

Avec sa deuxième question, la médicomage avait eu peur d’être indiscrète. La jeune femme ne sembla cependant pas s’en offusquer. Elle resta pensive un instant. July ne sut interpréter le bal d’émotions qui se jouait dans ses yeux. Tristesse, mélancolie ou souvenir heureux ?
C’est avec une légende que Syverell choisit de répondre. Une magie qui réincarnerait les nobles combattants en corbeau. Le combattant en question ? Son frère jumeau.
Les trais de July se figèrent un instant. Y avait-il pire douleur que de perdre sa moitié ? La gémellité créait un lien plus fort qu’avec n’importe quel autre frère et sœur. La rousse en savait quelque chose puisque son frère était né quelques minutes avant elle. Ils étaient deux personnes différentes et pourtant, aux yeux du monde, July avait toujours trouvé que les gens les appréhendaient comme une seule et même entité. Il n’y avait pas de July sans Colin, par de Colin sans July. La sang-mêlé avait fini par souffrir de cette proximité. Elle n’avait jamais eu son espace vitale. Son identité propre, unique et indéniable lui manquait. Trop à l’étroit, ils avaient tiré sur le lien qui les unissait. Il avait fini par rompre, les laissant amputés. C’était comme s’arracher un bras. Un bras encombrant. Elle en avait honte, mais elle était bien maintenant qu’il s’était exilé à l’autre bout du monde.

L’Anglaise savait néanmoins que certains jumeaux conservaient leur fusion toute leur vie. C’était sans doute le cas de Laurae, à voir son patronus. Qu’avait-il manqué à Colin et July pour qu’ils restent inséparables ? Etaient-ils trop différents ? Ou trop semblable ? Quel avait été le secret des Syverell ?
- Je suis vraiment désolée, répondit July dans un souffle.
Pourtant, lorsqu’elle croisa le regard de sa patiente, ce n’est pas de la tristesse qu’elle y trouva. Les commissures de ses lèvres s’étaient retroussées et une lueur scintillait dans son regard. July y resta accroché, comme hypnotisée.

Après l’étonnement vint les questions. Comment son frère était-il mort ? Laurae avait évoqué un guerrier tombé au combat. Les mangemorts étaient-ils responsables de sa disparition ? À part eux, qui d’autre ?
- Cela a dû être très difficile pour vous. J’ai moi-même un jumeau et … Je comprends mieux la connexion que vous avez avec votre patronus. July lui adressa un sourire compatissant qui ne monta pas jusqu’à ses yeux. Laurae avait beau avoir l’air parfaitement sereine, la rousse trouvait son histoire très triste. Elle aurait voulu dire des paroles réconfortantes. Celles qui réparent les blessures. Mais rien ne lui vint. Il n’y avait pas de mot pour consoler d’un deuil.
Dans un réflexe, sa main plongea dans sa poche pour en sortir un objet aux aiguilles dorées. Nom d’un dragon, elle ne pensait pas avoir passé autant de temps avec Syverell ! Ses autres patients avaient aussi besoin d’elle.
- Il faut que je poursuive mes consultations, s’excusa la rousse. Je vous dis à dans trois semaines ? Mais surtout, si vous ne vous sentez pas bien, n’hésitez pas à revenir avant. Voici votre ordonnance, les potions sont à retirer à l’accueil. A bientôt miss, conclut July dans un sourire avant de s’éclipser.

~ ~ ~ Trois semaines plus tard … ~ ~ ~

July était contrariée. Elle avait toujours pensé succéder à son formateur, après son départ de l’hôpital. Aussi, s’était-elle rapprochée des administrations afin de se mettre dans le bain. Soucieuse de bien faire et de montrer la qualité de son travail, elle s’était portée volontaire pour participer à plusieurs projets. Elle avait ainsi organisé une initiation aux premiers secours – destiné à la population terrifiée par les attaques de Mangemorts –, elle avait participé à un programme de sensibilisation contre la Dragoncelle et enfin, elle avait revu l’organisation de l’accueil des patients afin que tout le monde soit pris en charge de façon efficace. July avait parfois l’impression de passer sa vie à l’hôpital. Même lorsqu’elle était chez elle, elle continuait à travailler sur ses projets ou à faire des recherches pour ses patients. Mais c'était pour la bonne cause, sa carrière en dépendait.
Aussi, quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'un matin Mr Smethwyck lui présenta une nouvelle employée. Sa remplaçante, la future médicomage en chef du service de pathologie des sortilèges. En cet instant, July perdit à la fois son poste, ses rêves et la fierté du travail accompli.
N’avait-elle pas mérité ce poste ?! Certes, elle était jeune, mais il n’y avait pas plus travailleuse qu’elle c’était évident ! L’Anglaise fut prise d’une impression que ses efforts n’avaient servi à rien, que personne ne l’avait vu et qu’elle n’était pas reconnue à sa juste valeur. L'avaient-ils au moins remercié ? Elle n'en avait pas de souvenir.

C'est donc d'humeur morose que July entama sa journée de travail. Elle commença par une visite auprès d’un patient fraîchement remis d’un sortilège de lecture continue. Le pauvre avait passé plusieurs semaines à lire, sans interruption, avant que quelqu’un se rende compte de son état.
La sang-mêlé avait beau être très déçue par la nouvelle du matin, elle n’en demeurait pas moins professionnelle. Ses patients n’avaient pas à subir son mécontentement. Elle faisait donc de son mieux pour paraître enjouée.
L’Anglaise se rendit ensuite en salle des consultations. C’est avec un sourire, le premier sourire sincère de la journée,  qu’elle découvrit le nom de Syverell. La jeune femme lui avait laissé un excellent souvenir et elle était ravie de la revoir. Peut-être que sa journée n’était pas fichue finalement ?
- Miss Syverell ? Appela July dans la salle d’attente. Vous pouvez me suivre, indiqua-t-elle en prenant le chemin d’une chambre d’examen. Vous avez bien meilleure mine que la dernière fois, vous avez retrouvé des couleurs. Comment se sont passé ces trois semaines ? Pas d’incident ?
Revenir en haut Aller en bas
Laurae Syverell
Laurae Syverell
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


[Ste-Mangouste] Service des urgences - Page 4 Empty
Re: [Ste-Mangouste] Service des urgences

Message par : Laurae Syverell, Mar 24 Nov - 16:21


Les réponses de la Syverell semblaient être des coups de poignards dans le coeur de la médicomage. L'image d'une Swann attristé était aussi quelque chose qui rendait l'irlandaise mélancolique. Elle s'en voulait de l'avoir mis dans cette état, et aurait voulu ne rien dire, pour que la belle rousse puisse garder son âme en paix, et sourire à nouveau. Cependant, la force d'esprit de la Blairelle semblait l'encourager, et elle ne quitta pas des yeux l'expression débordant d'amour de la pro-phénix. Laurae avait comme le sentiment que la médicomage comprenait ce lien mystique et mystérieux entre son patronus et elle... mais comment ? Dans tout les cas, la jeune femme ne la prenait pas pour une folle, ça se oyait. Elle était sincère dans sa manière d'être et son expression compréhensive. Elle aussi avait un lien avec quelqu'un ?



- Cela a dû être très difficile pour vous. J’ai moi-même un jumeau et … Je comprends mieux la connexion que vous avez avec votre patronus.



La jeune femme se massa la nuque. Oui ça avait été très dur de le perdre. Sachant que pendant trois quatre ans ils s'étaient tout deux séparés. Cracmol, son frère n'avait pu supporter sa condition, et Laurae ne voulait plus que son jumeau souffre de cela en restant constamment près de lui. Elle s'en était voulu. Énormément. Si bien qu'elle avait tenté à tout prix de trouver une solution pour transmettre sa magie auprès de son frère, par plante ou autre perlinpinpin magique aidé par sa grand mère qui savait que c'était sans espoir, mais laissait celui de la Syverell en paix. Pourquoi elle? Pourquoi pas lui, son aîné de seulement quelques minutes? Depuis qu'elle avait conscience de ses pouvoirs, la jeune femme alors gamine avait tout tenté pour aidé son frère à développer les siens. Sans succès jusqu'à la fameuse lettre d'entrée de l'école de magie Irlandaise. Rongée par le chagrin, et par la perte de son frère qui n'avait pu se défendre contre les vagues affreuses de l'hiver tempétueux de sa 13e année, elle renia sa magie et se fit renvoyé, pour entrer à Poudlard un an plus tard. Là, elle avait appris à contrôler sa magie. Et plus sa magie grandissait, plus la présence de son frère semblait être là. Sa recherche d'en connaître toujours plus avait fait d'elle une bonne sorcière, et étrangement, elle avait accepté. La confirmation de son amour pour son frère s'était soldé sur le patronus qu'elle avait maintes et maintes fois tenté de former. Jusqu'au jour ou un corbeau magnifique c'était présenté jusqu'à elle. 

La jeune femme avait sans doute beaucoup discuté avec la médicomage, puisque celle-ci sorti une sorte de pendule de sa poche et avait eu une expression des plus tendue. Soldé par une excuse et un bref au revoir. La jeune femme lui rendit sa politesse par un sourire et un hochement de tête. Il y en avait d'autres qui avaient besoin de voir ce visage angélique aux cheveux de feu. Ce sourire qui ravivait les cœurs et ces mains ondines qui soignaient toutes forme de blessure. Elle avait fait une connaissances des plus magnifique dans son malheur, et, bien que ce soit incroyable, ne regrettait pas d'avoir faillit perdre sa vie pour faire connaissance avec cette formidable sorcières aux yeux pâles et à la voix de sirène.

-Merci pour tout Miss Swann...

~ ~ ~ Trois semaines plus tard … ~ ~ ~


Le traitement semblait avoir été très efficace, puisque Laurae ne crachait plus de sang, ou ne perdait plus connaissance. Son coeur semblait battre normalement. Toutefois, il lui semblait qu'elle était toujours un peu plus faible physiquement, et bien qu'elle avait réduit son sport au maximum avait quelques difficultés d'endurance. Elle ne savait pas si elle devait musclé son coeur, ou au contraire se passer de sport, et surtout de son nouveau statut dans l'ordre. En trois semaine, il s'était passé énormément de chose, et le train train de la vie quotidienne s'était admirablement accéléré pour la jeune femme. Projet d'un futur appartement, stagiaire dans  une boutique, attentat dans sa salle de classe en Divination, probable future petite amie, et surtout son rôle dans le changement du monde. La vie qu'elle menait, elle le devait à Miss Swann, sa médicomage. Aujourd'hui, c'était la date de son rendez vous médical à l'Hopital Sainte Mangouste. La jeune femme avait préparé une surpise pour sa sauveuse, gage de remerciement et de reconnaissance envers cette rencontre plus que magique pour la Blairelle.


C'est avec son petit paquet en main qu'elle transplana d'une place à Pré-Au-Lard, jusqu'au devant de la façade immense de l’hôpital. Admirant sa bâtisse aussi grande qu'un château fort, la jeune femme entra, se dirigeant jusqu'à l’accueil pour se faire annoncer. On la conduisit alors dans une salle d'attente bombé de monde, avec des clients dans tout leurs états. C'était étrange pour la Blairelle qui n'avait rien de magique dans son malheur, mais bien quelque chose de purement physique. C'est alors qu'elle se souvint que la médicomage qui l'avait soignée devait être vraiment douée pour soigner des choses aussi moldu que son mal être, alors qu'elle devait être formé aux sortilèges et aux potions pour des choses plus magiques et plus ou moins complexes. Elle espérait grandement revoir cette lune aux dorures mystique et au caractère entier. Ses yeux se posèrent sur son petit paquet de fortune confectionné. Espérant que ce cadeau lui plaira. La jeune femme se massa la nuque et attendit le plus patiemment possible sur sa chaise, révisant ses cours dans la tête, et ses commandes passés aux Halles. 


- Miss Syverell ?



Les oreilles de la Syverell auraient pu se lever comme celle d'un chat ayant entendu un son magnifique juste après son reveil. Cette voix, la jeune femme la reconnaîtrai entre mille. Un sourire franc se dessina sur son visage et se posa sur celui de la médicomage. Elle avait l'air heureuse de la revoir, et la jeune femme prit quelques petites rougeurs en le remarquant. Suite à sa demande, elle marcha à la suite de la magnifique jeune femme, se dirigeant vers une salle d'examen. 


Bonjour Miss Swann, c'est un réel plaisir de vous revoir ! 


Bon, ça c'était fait ! La mine enjouée n'avait pas échappé à l'oeil de la Swann puisqu'elle fit une observation sur sa mine et sa santé. La jeune femme écouta les dires de son héroïne, et arrivé à la salle d'examen lui répondit avec le plus de sincérité possible, serrant fort son petit paquet contre elle. 


- Je me sens beaucoup mieux oui, je n'ai pas eu d'incident à proprement parlé. Toutefois, j'ai l'impression d'avoir énormément perdu d'endurance. Je ne force pas beaucoup, mais je suis vite essoufflé. Le remarquant j'ai réduis mon niveau sportif et les efforts. Je ne sais pas si c'est du au traitement ou à moi. 


Le problème dans tout cela, n'était pas vraiment de perdre de l'endurance, c'était surtout que Laurae en avait besoin en temps que Phénix. Et quoi que ça lui fasse sur sa santé, sa dévotion envers les oiseaux de feu était plus forte que sa propre vie. La jeune femme se mordait la lèvre. Peut importe si elle aurait un traitement a vie, ce qui comptait, c'était se battre pour le bien de tous. Pour protéger les innocents du mal et les aider à avoir des droits dans cette société pseudo magique. Les sorciers, et les autres "créatures". Rien que ce mot la dégouttait. Appelons les choses par leurs noms, les elfes les sirènes et les loup garou. Pas les "créatures". Qui sommes nous donc dans notre état de sorcier? Nous aussi nous sommes des créatures magiques, humanoïde. 


- J'ai un cadeau pour vous... pour vous remercier et... pour cette rencontre. Je vous prie, a...acceptez le. 


Voilà qu'elle bégayait maintenant ! C'était bien l'une des première fois que ça lui arrivait. Elle lui tandis le paquet ou reposait un collier avec une perle de Tahiti à la couleur bleu-vert, qui irait parfaitement avec la jeune femme. La couleurs choisie ferait ressortir la beauté de la Swann. Elle le savait. La jeune femme espérait seulement que la médicomage accepterai son présent. La belle irlandaise s'était fié à son instinct, et surtout au Patronus de l'anglaise pour trouver ce cadeau, trésor des baies marines et nacre rond.
Revenir en haut Aller en bas
July Swann
July Swann
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Chercheuse en Sortilège
Médicomage (SE)


[Ste-Mangouste] Service des urgences - Page 4 Empty
Re: [Ste-Mangouste] Service des urgences

Message par : July Swann, Ven 4 Déc - 18:27


Libre arbitre de Laurae OK

Lorsqu’elle était avec un patient, July ne pensait plus à ses problèmes. Elle les enfouissait profondément, dans un coin de sa boîte crânienne. Ses entrainements d’occlumancie lui avaient au moins appris cela, à défaut d’être capable de résister à un legilimen. Elle savait compartimenter ses pensées, organier son esprit pour ne pas être parasitée par des choses inutiles. En cet instant, il n’y avait que Laurae et ses problèmes de cœur.
C’était un peu comme revêtir plusieurs costumes. Celui de la July de tous les jours, qui fulminerait probablement contre son ingrat de référant, et celui de la July médicomage, qui analyse les symptômes, imagine des traitements, écoute ses patients et les accompagne vers la guérison … Ou la mort. Cela ressemblait un peu à un dédoublement de personnalité, mais tout était parfaitement maitrisé. Enfin … Il arrivait que la July de tous les jours pointe le bout de son nez lors de certaines consultations. Qu’elle oublie ce devoir de distance. Que le mur qu’elle devait mettre, entre ses patients et elle, se fissure. Cela s’était produit lors de sa premiere rencontre avec Laurae. Mais elle ne s’en voulait pas vraiment, car elle avait le sentiment d’avoir découvert une jeune fille passionnée et passionnante.

Laurae confirma à July que son état s’était amélioré et qu’aucune rechute n’était à déplorer. Elle avait néanmoins constaté une perte d’endurance, ce qui semblait la préoccuper. Forte de son jeune âge, Syverell devait avoir de l’énergie à revendre et l’envie de croquer la vie à pleines dents. Se sentir ainsi limité était sans doute très frustrant.
- Le traitement ne devrait pas vous affaiblir, au contraire, répondit July avec sollicitude. Je pense que vous devriez ménager vos efforts. Il faut faire travailler votre cœur mais de façon douce. De la marche plutôt qu’une course par exemple.
Une plume s’agita, libérant sur le parchemin une encre d’un noir profond. Les yeux pâles de July suivaient cette danse, faite de courbe et de sauts. Ce calepin était son outil le plus précieux – avec sa baguette, cela va de soi –. Elle se devait de tout répertorier, pour ne jamais rien oublier. Chaque détail avait son importance.
La rousse s’apprêta à ajouter quelque chose lorsque Laurae prit la parole. Elle semblait nerveuse, tout à coup. Il n’était pas rare que les patients aient honte de leurs faiblesses et rechignent à les exposer.
Aussi, July lui adressa un sourire rassurant, pour l’encourager à s’exprimer.

Comment aurait-elle pu se douter que la jeune femme lui avait apporté un cadeau ? Les sourcils roux se soulevèrent. Ce n’était pas son premier présent – les enfants lui offraient régulièrement un petit bibelot ou un dessin – mais Laurae était trop âgée pour ce genre de chose.
- C’est très gentil de votre part, il ne fallait pas, répondit July un peu troublée. Je ne fais que mon travail …
Devant la mine perturbée de sa patiente, July se sentit obligée de tendre la main pour attraper le petit paquet. Elle ne savait pas du tout à quoi s’attendre. Un gris-gris porte bonheur peut-être ? Une création de la jeune femme ? Ce qui était sur, c’est qu’elle n’imaginait pas une seconde tomber sur le magnifique pendentif qui se présenta à elle.
- Oh, laissa échapper l’Anglaise sous l’effet de la surprise. C’est magnifique. Il a dû vous couter très cher, je ne peux pas accepter.
- Ne croyez rien de cela, j'ai la chance de vivre parmi des marins et des pêcheurs. Je vous en pris, acceptez le... Il m'en coûtera plus cher si vous le refuser, je souhaite réellement vous remercier.

July observa sa patiente un instant, songeuse. Elle tentait de desceller le mensonge, dans les paroles de la jeune femme, de peser le pour et le contre. S’il ne lui avait pas couté cher, se pouvait-il qu’elle l’ait elle-même confectionné ? Ce n’était pas impossible à faire, avec quelques sortilèges habiles. La rousse avait néanmoins le sentiment que si elle l’avait fait de ses onze doigts, elle le lui aurait dit.
- D’accord, se résolut à répondre July face à l’air déterminé de Laurae. C’est vraiment très gentil de votre part.
Les yeux de July restèrent un instant accrochés au bijou. Son index effleura la surface lisse de la perle. Douce comme de la soie. La couleur bleutée lui rappelait un soir d’orage. Cette lueur qui n’existe que lorsque le ciel est sur le point de se répandre en déluge.
Il apparut à July que la meilleure façon de remercier la jeune femme était d’enfiler le collier. Elle le sortit donc avec précaution de son écrin et l’enroula autour de son cops. Quelques contorsions plus tard, le bijou trônait sur son thorax.
- Qu’en pensez-vous ?, demanda la rousse dans un sourire.

July n’était pas très à l’aise avec les cadeaux. Elle ne savait ni les offrir, ni les recevoir. Elle avait toujours l’impression de ne pas suffisamment exprimer sa reconnaissance. Pourtant, elle l’était bel et bien. Le geste de Laurae l’avait touché et pas seulement parce que le bijou était superbe. C’était sa façon de montrer qu’elle avait apprécié son travail et cette reconnaissance faisait du bien à July.
Se recentrant sur son travail, elle reprit :
- Je vais vous faire faire un teste d’endurance afin d’évaluer l’effet bénéfique du sortilège de battements cardiaques. Vous pouvez faire le test sur balais ou en courant. Que préférez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Laurae Syverell
Laurae Syverell
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


[Ste-Mangouste] Service des urgences - Page 4 Empty
Re: [Ste-Mangouste] Service des urgences

Message par : Laurae Syverell, Lun 7 Déc - 18:23


Un léger mal à l'aise semblait s'être emparé du coeur de la magnifique femme rousse. La jeune femme tenta donc de la rassurer par de petits sourires francs et bienvenus. La surprise et l'étonnement avait été pendant quelques secondes les pires ennemis de l'irlandaise, mais pas sa voix franche et son désir plus grand de remerciement avait fini par vaincre de l'embarra de la Swann. Celle-ci, avec des mains un peu hésitantes, glissa le collier sur son cou. Au moment ou elle l'attacha, celui-ci roula un peu sur son torse et décolté, créant de beaux arcs de cercles colorés. Rouge, la jeune femme releva la tête vers les yeux du médicomage. Nan. Elle n'avait aucunement regardé de manière insistante le superbe torse nacré de la jeune femme... non non... du tout ! 

- Qu’en pensez-vous ?

Nouvelle invitation pour regarder le thorax de la jeune femme. La Syverell baissa donc les yeux et regarda maintenant l'ensemble que rendait ce magnifique tableau. Franchement, si la Swann avait été nue, elle aurait semblé venir tout droit de la feuille de carnet de Jack dans Titanic. Toutefois, la Rose qui posait seulement avec un collier, n'avait en aucun cas le charme que la jeune femme en face d'elle avait. Qu'importe le collier... là, le bleu sublimait vraiment toute la beauté déjà bien présente de la médicomage. La jeune femme en resta bouche bée. Elle l'avait parfaitement bien choisie. Cette perle venue d'ailleurs, sublimant les courbes  du thorax, pendant à la base d'un coup aussi beau que toutes les statues antiques et surtout le contraste qu'il existait entre ce bleu tempétueux et le feu de la chevelure épaisse et magnifique de la divine apparition. La jeune femme se rendit bien vite conte de sa bouche entrouverte, et s'empressa de la fermer pour plonger dans les yeux de cette beauté venue des contes des milles et une nuit.

- Il.. il vous va vraiment à ravir. 

La jeune femme passa une main sur son visage, comme pour se gratter le nez avec son bras pour camoufler le rouge lui montant aux joues. Elle avait vraiment du mal  camoufler ses sentiments quand une femme était devant elle c'était réellement insupportable. Pourtant, elle avait de l'assurance parfois. Mais montrer une quelconque sympathie ou un interet particulier c'était une autre paire de manche. La Swann la remit vite dans le bain quand elle commença à reprendre son travail. Le rouge disparu aussitôt. La Syverell pouvait passer d'un état à un autre si c'était pour être plus sérieuse. Chaque chose en son temps. 

 Je vais vous faire faire un teste d’endurance afin d’évaluer l’effet bénéfique du sortilège de battements cardiaques. Vous pouvez faire le test sur balais ou en courant. Que préférez-vous ?

Les oreilles de Laurae tintèrent comme des oreilles d'elfes de maison devant un ordre. Elle avait bien entendu le mot balais? C'était vrai? Un sourire immense s'empara de son visage. Elle revoyait les sensations de vol... Elle adorait voler en balais. C'était une passion immense, un véritable don de la magie. Voler avait été son rêve de petite fille, et aujourd'hui, grâce à sa magie, c'était réalisable. La jeune femme remerciait la nature chaque fois qu'elle enfourchais un balais volant.

- Je veux bien le faire sur un balais si vous me le proposez ! 

Franchement, là, l'irlandaise était aux anges. Entre revoir sa médicomage, la voir accepter son cadeau et pouvoir voler en sa compagnie... c'était juste magique. Vraiment magique ! La jeune femme ne savait pas si Miss Swann allait elle aussi enfoucher un balais pour suivre sa cardiographie. Mais dans tout les cas, rien que le fait de sentir le vent dans les cheveux lui était apaisant. Oui ce n'était peut être pas un corbeau dans son fort intérieur, mais elle était sûre que c'était aussi un oiseau. Quel qu'il soit... 
Revenir en haut Aller en bas
Heather Wells
Heather Wells
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


[Ste-Mangouste] Service des urgences - Page 4 Empty
Re: [Ste-Mangouste] Service des urgences

Message par : Heather Wells, Lun 4 Juil - 23:33


RP privé avec Personnage
Suite de ce rp

Inspire. Expire. Inspire. Expire. La poitrine de la jeune femme se soulevait doucement mais fermement. Sa tête était lourde et elle peinait à se réveiller du sommeil profond dans lequel elle était plongée. Ses paupières semblaient engluées et l'esprit de la rousse était embrumé.

La lumière provenant de l'extérieur était aveuglante, Heather voulu mettre une main devant ses yeux mais son bras était trop lourd. Petit à petit, elle semblait prendre conscience de ce qui l'entourait, des tuyaux qui plongeaient dans ses veines, de la couverture sur son corps. Elle sentait même un truc étrange et désagréable, collé sur son ventre.

- Ne vous inquiétez pas Madame, vous êtes en sécurité à l'hôpital. Je vais prévenir le docteur que vous êtes réveillée, il arrive tout de suite.

La Garde Chasse n'eut pas le temps de jeter un œil à la personne qui lui avait parlé que cette dernière avait déjà disparu dans un bruissement de tissu. Des murs blancs, un lit blanc, c'était tout ce que la jeune femme parvenait à distinguer. Elle se sentait toujours un peu ailleurs, absolument aucune douleur. Un calme parfait.
Revenir en haut Aller en bas
Personnage
Personnage
PNJ
Personnage

[Ste-Mangouste] Service des urgences - Page 4 Empty
Re: [Ste-Mangouste] Service des urgences

Message par : Personnage, Ven 22 Juil - 13:08


RP pour Heather Wells


La nuit avait été agitée. Rien d'étonnant pour le service d'urgence de St Mangoute après tout, mais Johnathan Mainstream, jeune gynéco-mage, se serait bien passé de l'hospitalisation en pleine nuit d'une femme arrivée de nulle part. Appelé plus tôt dans la soirée, il avait dû se dépêcher d'aller au chevet de sa patiente. Heureusement, l'état de la jeune femme arrivée sur le palier de l'hôpital était moins grave qu'ils ne l'avaient cru. Cependant, une surprise attendaient les médecins alors qu'ils lui administraient les soins. C'est en effet après avoir détecté une petite présence dans le ventre blessé de la sorcière que la venue de Johanthan avait été requise.

Après avoir vérifié que l'enfant - ou du moins ce qui commençait à y ressembler - allait bien, il avait laissé ses collègues s'occuper de leur patiente, et donné un temps de repos plus que mérité à l'inconnue. Il attendait à l'extérieur, quand une infirmière vint l'informer du réveil de la souffrante. Après avoir remercié son informatrice, il se rendit dans sa chambre.

Elle semblait fatiguée, bien que remise de ses blessures. Il se demanda un instant ce qui avait bien pu lui arriver, ce qui l'avait mené ici. Il s'efforça de lui sourire sans la brusquer, elle avait l'air encore dans le brouillard.

-Bonjour Miss, comment vous sentez-vous ? Ça ne remue pas trop là-dedans ?

Entre le bébé et ses organes tout retournés, il ne doutait pas que son corps était en bouillie.
Revenir en haut Aller en bas
Heather Wells
Heather Wells
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


[Ste-Mangouste] Service des urgences - Page 4 Empty
Re: [Ste-Mangouste] Service des urgences

Message par : Heather Wells, Mar 9 Aoû - 15:59


La jeune femme n'était pas la seule à se réveiller. En effet, la douleur, certes très faible pour le moment, commençait à se sentir. Elle finit par comprendre que ce qui se trouvait sur son ventre était un pansement. Pourquoi ? Que s'était-il passé ? La rousse essaya de se mettre en position assise mais elle n'en avait pas la force alors elle laissa tomber.

Le médecin arriva juste après et s'enquit aussitôt de son état de santé. Il lui demanda également si ça allait bien dans son ventre. L'Irlandaise ne comprit pas du tout où il voulait en venir et cela s'afficha bien sur son visage. Est-ce qu'il était en train de lui demander si elle avait la chi*sse ? Ça pouvait être plausible, les médecins avaient souvent une tendance scatophile.

- Ça va, répondit-elle avec une voix éteinte. Sa langue pâteuse ne l'aida pas beaucoup à articuler. Je commence à avoir un peu mal au ventre. Elle fit une légère pause avant de plonger son regard dans celui qui se tenait devant elle : il m'est arrivé quoi ?

Parler autant lui fit tourner la tête et elle dû fermer les yeux quelques secondes, les sourcils froncés. Sans même s'en rendre compte, elle lâcha le mot soif dans un faible gémissement.
Revenir en haut Aller en bas
Personnage
Personnage
PNJ
Personnage

[Ste-Mangouste] Service des urgences - Page 4 Empty
Re: [Ste-Mangouste] Service des urgences

Message par : Personnage, Sam 20 Aoû - 11:27


Sa patiente semblait plutôt en bon état. Enfin, comparé au moment où elle avait été retrouvée bien sûr. Comparons ce qui peut l'être, parce qu'elle avait quand même un mauvaise mine. Jonathan l'observa, tandis qu'elle lui répondait. Bon. Bien réveillée, pas trop mal en point. Ah, elle commençait à avoir mal au bidou. Il allait falloir examiner tout cela.

La jeune rousse lui demandait à boire, et il s'empressa d'approcher et de lui servir un verre d'eau depuis la carafe posée sur le guéridon à ses côtés. Il approcha pour lui tendre le verre, près à lui verser dans la bouche si elle était trop faible, au choix. Pendant ce temps, il s'évertua à lui répondre. Le relationnel avec les patients, vraiment...

-On vous a retrouvé sur le parvis de l'hôpital, blessée au ventre. Ça n'allait pas fort, on a dû vous opérer d'urgence.

Il lui sourit légèrement avant de reprendre, en regardant son ventre protégé par le pansement qu'ils avaient placés après avoir réussi à la sortir d'affaire.

-Ne vous inquiétez pas, on a fait attention. Normalement tout va bien pour le petit bout.

N'empêche, si elle avait mal, il ferait mieux d'aller vérifier. Il sortit ensuite sa baguette pour lui annoncer qu'il allait devoir faire son boulot et l'examiner de nouveau. Il ne voulait pas que le mini roux se trouve mal après les efforts qu'il avait déployés la nuit dernière.
Revenir en haut Aller en bas
Heather Wells
Heather Wells
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


[Ste-Mangouste] Service des urgences - Page 4 Empty
Re: [Ste-Mangouste] Service des urgences

Message par : Heather Wells, Mar 30 Aoû - 21:41


La rousse se rendit compte à quelle point elle avait soif au moment où le médecin lui fit glisser le précieux breuvage entre les lèvres. Déjà elle allait mieux. Il lui expliqua ensuite qu'ils l'avaient trouvé dans l'hôpital dans un piteux état et qu'ils avaient donc fait de leur mieux pour la remettre sur pieds. Si elle ne se souvint pas ce qui avait bien put la mettre dans cet état, elle supposait ce qui avait pu se passer. Cependant, si c'était bien ça... Comment n'avait-il rien pu remarqué ? Elle parvint discrètement à faire bouger ses bras sous la couverture, ainsi aucune menotte n'entravait ses poignets, aucun auror ne semblait faire le guet devant la porte de sa chambre. Comment avaient-ils put passer à côté ?

Mais le médecin lui mis bien d'autres troubles en tête quand il lui expliqua que le "petit bout" allait bien. Elle le regarda avec étonnement et quand il s'approcha, baguette en main pour l'examiner. Inquiète, elle se recula, assise contre le bord de son lit.

- J'vous demande pardon ? lâcha-t-elle froidement, Vous pouvez m'expliquer de quoi vous parler là ? Je suis pas bien sûre de comprendre...
Revenir en haut Aller en bas
Personnage
Personnage
PNJ
Personnage

[Ste-Mangouste] Service des urgences - Page 4 Empty
Re: [Ste-Mangouste] Service des urgences

Message par : Personnage, Lun 19 Sep - 22:44


Wow wow wow... C'est qu'elle n'a pas l'air de bonne humeur la madame enceinte là... Agressive dès le matin. Jonhathan était habituée aux femmes aux tempéraments changeant au fil de leur grossesse, mais celle-là, qui passait d'un moment de faiblesse en demandant de l'eau puis de la froideur après qu'il lui annoncé vouloir vérifier l'état de son enfant, était déroutante.

C'est vrai, après tout, elle devrait s'inquiéter de son empressement à s'assurer que rien n'avait changé et que le petit (ou la petite d'ailleurs) allait bien depuis la dernière fois qu'il avait vérifié. Après ce qu'elle avait subi, elle était à surveiller de près.

-Euh... et bien je vais examiner votre ventre de nouveau...

Tandis qu'il bredouillait, le médecin commença s'interroger en voyant le regard confus, ou du moins interrogateur de sa patiente. Serait-il possible qu'elle ne soit pas au courant de son état ? A bien y réfléchir, c'était possible. Sa grossesse n'était pas encore très avancée, et beaucoup de future mères se seraient inquiétées dès leur réveil de l'état de leur morveux en devenir si elles étaient au courant. Nah, impossible, elle devait bien savoir.

Génial. Si sa théorie était juste, il allait devoir lui annoncer l'heureux événement.

-Ah... Je vois. Et bien, félicitations, pour le petit roux en devenir. Bravo bravo...

Maintenant elle était au courant si elle était encore dans l'ignorance, bien que ce soit peu probable... Enfin il espérait qu'il avait été assez clair. Pour l'heure, il s'inquiétait vraiment pour le bébé.

-Mais je dois vraiment vérifier qu'il ou elle va bien...
Revenir en haut Aller en bas
Heather Wells
Heather Wells
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


[Ste-Mangouste] Service des urgences - Page 4 Empty
Re: [Ste-Mangouste] Service des urgences

Message par : Heather Wells, Ven 21 Oct - 15:32


Désolée pour le retard, la notification avait disparu :(

Le docteur insistait pour regarder son ventre. C'en était limite flippant, il avait l'air de sortir de l'école, il ne devait pas bien savoir ce qu'il faisait. D'ailleurs, il ne s'était même pas présenté... Heather laissa couler un regard assassin dans sa direction.

Puis il bredouilla quelque mots, la félicitant d'ailleurs pour "le mini-roux". L'Irlandaise pouvait être très lente à la compression lorsqu'elle le voulait. Elle resta impassible pendant un moment, perdue dans une intense réflexion. Est-ce qu'il était réellement en train d'insinuer qu'elle était enceinte ? Comment cela pouvait-il être possible ? Son dernier rapport sexuel datait de... quelques mois déjà, si elle avait été enceinte cela se serait sut déjà ? Quoique, ses dernières règles commençaient à se faire attendre. Elle n'était pas du genre régulière, sauter un mois s'était déjà produit, mais plus de deux mois d'affilés, ça faisait beaucoup... Non... C'était une grosse blague... Elle ne pouvait pas être enceinte de... Parker... Quelle horreur !

Cela avait dû soulager le médicomage de voir la jeune femme, si elle n'était pas plus calme, être moins agitée. Cela lui avait par ailleurs laissé la possibilité de l'examiner pendant ce temps.

- Mais je veux pas de gosse moi, débarrassez moi de ça, finit-elle par lâcher après un long silence.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

[Ste-Mangouste] Service des urgences - Page 4 Empty
Re: [Ste-Mangouste] Service des urgences

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 5

 [Ste-Mangouste] Service des urgences

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Hôpital Ste-Mangouste-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.