AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 3 sur 8
St. James's Park et ses environs
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
Emma-Lee Swan
Serdaigle
Serdaigle

Re: St. James's Park et ses environs

Message par : Emma-Lee Swan, Jeu 12 Fév 2015 - 0:16


Emma-Lee avait perçu la colère de Severus en voyant son bras. Elle était tellement que cela l'affecte autant, sachant qu'il n'était pas responsable de ce qui lui était arrivé. Et cela aurait être bien pire s'il n'était pas intervenu, quoique la jeune fille puisse en penser...
Elle remit son pull et sans que personne ne le remarque, elle posa sa main droite sur celle de Severus et tenta de le détendre et de le calmer. La jeune fille n'aimait pas voir son petit-ami dans cet état, elle se sentait coupable de sa colère, mais aussi de sa tristesse et de tous les sentiments négatifs qu'il pouvait ressentir depuis qu'ils étaient ensemble.
Le Serpentard lui avait confié qu'il n'avait pas pour habitude d'avoir un "point de pression" à l'endroit d'Emma-Lee et que celle-ci l'ouvrait à de nouveaux sentiments. Certains étaient positifs comme l'amour, d'autres l'étaient moins et lui faisait courir des risques comme pour l'attaque des Mangemorts.

Quand la Serdaigle parla des ses inquiétudes pour Mercor, Severus se mit à sourire doucement. Emma-Lee se demanda au début pourquoi il souriait, puis cela lui est apparu comme une évidence: il trouvait mignon qu'elle s'inquiète pour son dragon. Le Serpentard la rassura ensuite sur le fait que Mercor pouvait rester seul durant une journée et qu'elle pourrait envoyer un message à Jasmine pour lui demander de veiller sur son petit monstre.
Quoi qu'en dise son compagnon, Emma-Lee était rassurée que quelqu'un puisse s'occuper de son animal. Elle ne laissait jamais un de ses amis particuliers sans soins, que ce soit les siens ou ceux d'un proche. Même pour ses chiens se trouvant chez ses grands-parents, la jeune fille avait laissé une liste de consignes à sa famille, et elle demandait également à être prévenue en cas de problème...

Voulant relancer la conversation sans exclure le seul à ne pas pratiquer la magie, Emma-Lee questionna Mycroft sur son travail. Mais celui-ci ne pouvait - ou ne voulait - rien dire.

- C'est exact. Je travaille pour le gouvernement de sa Majesté. Quant à l'objet de mon travail, je ne peux vous en dire davantage. Je suis tenu, disons, au secret professionnel. Vous comprenez... La famille royale et tous ses secrets...

Mycroft ne s'épanchait pas du tout sur son travail, il n'était pas bavard et coupait court la discussion...
Il fallait que la jeune fille trouve autre chose, mais quoi?
Revenir en haut Aller en bas
Severus Storm
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: St. James's Park et ses environs

Message par : Severus Storm, Jeu 12 Fév 2015 - 9:02


Emma-Lee ne répondit pas à Mycroft. Severus n'en fut pas étonné. Son demi-frère était quelqu'un de spécial. Alors que le déjeuner se passait calmement, chacun discutait de tout et de rien. Des cours, des examens, un peu de la famille, de l'échec de Serpentard à avoir été retenu comme poursuiveur dans l'équipe de Quidditch, ses recherches d'emploi infructueuses... Ces dernières valurent quelques remarques acerbes de la part de Mycroft auxquelles Severus ne répondit pas. Il était bien trop pressé de se retrouver dehors. Non pas qu'il n'appréciait pas passer du temps en famille, mais c'était toujours un supplice pour lui de se retrouver enfermé, à devoir discuter de tout et de rien. Le déjeuner prit fin et Slevas régla l'addition. Entre deux, Severus avait réussi à négocier l'absence de Mycroft le soir-même, surtout si Emma-Lee restait chez lui. Il tenait à être un peu tranquille avec elle. L'aîné des deux frères salua cordialement les autres et s'échappa sous prétexte qu'il avait un rendez-vous important.

Après avoir salué et remercié son père, l'étudiant de dernière année saisit la main d'Emma-Lee et l'entraîna vers Baker Street. Il avait pris la décision de marcher. Il voulait qu'ils discutent en chemin. Le transplanage n'aurait pas facilité l'échange. Soucieux, Severus se tourna vers la jeune demoiselle et lui demanda:


- Alors ce repas t'a plu? J'espère que mon père ne t'a pas trop effrayé? Quant à Mycroft... Je dirais qu'il est toujours égal à lui-même.

Un sourire apparut sur son visage. Il était curieux de savoir si Emma-Lee avait passé un bon moment ou pas. Après tout, elle avait très bien pu ne pas apprécier le moment. Et puis... Il avait quand même passé un bon moment à se chamailler avec son demi-frère. Un aspect nouveau pour elle...
Revenir en haut Aller en bas
Emma-Lee Swan
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: St. James's Park et ses environs

Message par : Emma-Lee Swan, Jeu 12 Fév 2015 - 18:45


Emma-Lee s'était détendu après la petite remontrance du père de son petit copain. Elle savait que celui-ci avait raison quand il disait que ce genre de blessure ne devait pas être prise à la légère et que cela pouvait avoir des conséquences, voire même l'handicaper franchement. Toutefois, Emma-Lee savait que si elle s'était rendue à l'infirmerie, la sorcière s'y trouvant lui aurait posé des questions sur les circonstances qui ont amené son bras dans cet état et la jeune fille, aussi détachée paraissait-elle, ne tenait pas à se remémorer les événements.

Tout au long du repas, la jeune fille avait écouté son amoureux se chamailler avec son frère à propos des refus que le Serpentard a essuyé dernièrement, chose qu'elle ne se serait jamais imaginé. Le 7e année était calme et détaché des activités humaines, il était inaccessible pour la plupart des gens à moins qu'il permette qu'on s'en approche, il n'aimait pas s'ennuyer et était d'une intelligence qui nécessitait parfois qu'il s'isole. Et en présence de Mycroft, Severus réagissait à presque toutes les remarques de son frère...

Achevant le repas délicieux, Emma-Lee remercia Slevas et suivit Severus hors du restaurant. Toutefois, avant de partir, la jeune fille ramena le Shiba Inu auprès de ses maîtres et leur pria de ne pas le disputer, le caressa et s'en alla.
Tout en marchant dans la rue, le Serpentard lui demanda:

- Alors ce repas t'a plu? J'espère que mon père ne t'a pas trop effrayé? Quant à Mycroft... Je dirais qu'il est toujours égal à lui-même.

- Et bien, ça va peut être te surprendre mais oui, c'était super. Ton père ne m'a pas effrayé, mais je n'ai pas trop aimé qu'il me force la main comme ça. C'est rien, l'attaque que tu as subi était bien pire, tu aurais pu en mourir! Et en plus, c'est toi qui a lancé le sujet! Tu savais pertinemment que je n'aime pas devenir le sujet de conversation, et pourtant tu lui en as parlé... Enfin, j'imagine que je n’échapperais pas à ton père bien longtemps. Et ton frère est assez spécial en effet. Il est parfois difficile de ne pas lui sauter à la gorge mais je pense que ça serait mal vu, ajouta t-elle avec un clin d’œil.

Ne sachant pas où ils se dirigeaient, Emma-Lee demanda:

- Où est-ce qu'on va?
Revenir en haut Aller en bas
Severus Storm
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: St. James's Park et ses environs

Message par : Severus Storm, Dim 15 Fév 2015 - 7:40


- Et bien, ça va peut être te surprendre mais oui, c'était super. Ton père ne m'a pas effrayé, mais je n'ai pas trop aimé qu'il me force la main comme ça. C'est rien, l'attaque que tu as subi était bien pire, tu aurais pu en mourir! Et en plus, c'est toi qui a lancé le sujet! Tu savais pertinemment que je n'aime pas devenir le sujet de conversation, et pourtant tu lui en as parlé... Enfin, j'imagine que je n’échapperais pas à ton père bien longtemps. Et ton frère est assez spécial en effet. Il est parfois difficile de ne pas lui sauter à la gorge mais je pense que ça serait mal vu, ajouta t-elle avec un clin d’œil. Où est-ce qu'on va?

En écoutant les propos d'Emma-Lee, Severus fut partager entre l'irritation et le soulagement. C'était assez étrange à ressentir d'ailleurs. S'il avait parlé à son père de la blessure de sa copine, c'était par soucis d'honnêteté et par inquiétude pour elle. Donc, pourquoi le prenait-elle comme ça?
* Décidément, les femmes... Enfin, les hommes sont comme ça aussi... Je ne comprends pas. * se fit-il la remarque mentalement. L'étudiant était soucieux de bien être de la Serdaigle, surtout par rapport à cet événement. Faire des cauchemars soit, mais laisser une blessure comme celle-la se soigner tout seule ou presque relevait de la stupidité. Non pas qu'Emma-Lee soit stupide, loin de là, mais légèrement inconsciente de certains dangers. Et puis, il ne fallait pas confondre courage et imprudence. Il crispa un instant sa mâchoire avant d'enchainer sur les paroles de la jeune demoiselle.

- Je suis content que tu aies apprécié de participer à ce petit déjeuner. C'est vrai que Mycroft peut être très irritant lorsqu'il s'y met. Enfin, on s'y fait avec le temps et ça en devient presqu'amusant, ajouta-t-il en faisant référence aux provocations qu'il s'était lancé au cours du déjeuner. Quant à ta blessure, tu dois comprendre que je me soucis de toi autant que tu te soucies de moi. Certes, j'ai failli y passer, mais ce n'est pas arrivé Emma-Lee. Par contre, toi, ce que tu dissimules depuis un moment, c'est dangereux et j'aimerais vraiment que tu me laisses avoir le dessus sur cette blessure. J'entends par là que j'aimerais que tu acceptes mon aide et celle de ma famille pour te venir en aide. Je ne peux laisser ça comme ça. Tu comprends?

Severus inspira profondément avant d'ajouter:


- Je tiens à toi et par conséquent, je dois te protéger et apaiser tes douleurs.

Le londonien n'avait pas pour habitude de dévoiler ses sentiments comme ça. De ce fait, il rebondit rapidement sur un autre aspect de la question:

- Et puis, cela me permettra pouvoir t'approcher et te garder près de moi une nuit entière.

Severus avait dit ses pensées de façon assez fine, mais il savait qu'Emma-Lee comprendrait le sous-entendu.

- Maintenant, pour répondre à ta question: nous allons visiter un appartement à Baker Street, pour ensuite, aller sur Hampstead Heath. Je pense que ce dernier lieu devrait plus te plaire que le premier. Il y a plus d'espaces naturels. Il faut que j'envisage cet aspect pour mon logement, surtout si Mademoiselle décide de faire une belle collection d'animaux magiques..., acheva-t-il avec un sourire et un clin d'oeil.

Le jeune homme avait appris l'acquisition d'un petit minou par Emma-Lee. Lancer le sujet là-dessus lui permettait de creuser les intérêts et les idées de la jeune femme quant à son futur logement. Certes, elle était bien jeune pour penser à tout ça, mais si elle comptait rester avec lui, il lui faudrait avancer avec lui et prendre part à ce genre de décisions pour leur avenir.

Revenir en haut Aller en bas
Emma-Lee Swan
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: St. James's Park et ses environs

Message par : Emma-Lee Swan, Dim 15 Fév 2015 - 15:31


- Je suis content que tu aies apprécié de participer à ce petit déjeuner. C'est vrai que Mycroft peut être très irritant lorsqu'il s'y met. Enfin, on s'y fait avec le temps et ça en devient presqu'amusant.

Emma-Lee n'était pas sûre qu'elle apprécierait un jour de voir Mycroft pousser Severus à la joute verbale, mais elle ne le contredit pas. Après tout, on ne sait pas de quoi sera fait le lendemain.

- Quant à ta blessure, tu dois comprendre que je me soucis de toi autant que tu te soucies de moi. Certes, j'ai failli y passer, mais ce n'est pas arrivé Emma-Lee. Par contre, toi, ce que tu dissimules depuis un moment, c'est dangereux et j'aimerais vraiment que tu me laisses avoir le dessus sur cette blessure. J'entends par là que j'aimerais que tu acceptes mon aide et celle de ma famille pour te venir en aide. Je ne peux laisser ça comme ça. Tu comprends? Je tiens à toi et par conséquent, je dois te protéger et apaiser tes douleurs.

La jeune fille était touchée par ses paroles. Elle était convaincue de sa sincérité mais depuis le matin, elle ne pouvait s'empêcher d'imaginer Severus dans les bras d'une serveuse au visage inconnu. Elle avait beau essayer de se dire qu'il n'avait pas voulu la blesser et qu'il l'aimait profondément, ces instants volés la faisait souffrir. Mais rien ne parut sur son visage.
Severus, surement mal à l'aise, enchaîna rapidement:

- Et puis, cela me permettra pouvoir t'approcher et te garder près de moi une nuit entière.

- Je suis consciente que je ne devrais pas rester comme ça, que je peux perdre ma capacité à bouger voire pire, mais c'est assez spécial de se faire remonter les bretelles par un homme que je ne connaissais pas ce matin. Je ne t'en veux pas de le lui avoir dis, c'est juste que je me suis sentie mal à l'aise. Personne ne s'est soucié de mon état physique de toute ma vie, tout le monde a toujours cherché à me fuir parce que je fais peur, que je suis différente. Et là c'est beaucoup d'attention d'un coup. Ça me change énormément de ce à quoi j'ai été habituée, on me qualifiait d'asociale parce que personne ne savait ce que je pensais ou me connaissais réellement jusqu'à ce que tu arrives dans ma vie. Une personne c'est déjà beaucoup, mais avec un peu de temps j'arriverai à passer cette méfiance. Avec du temps et de la patience.

Réfléchissant à ce qu'elle pourrait ajouter, Emma-Lee garda le silence quelques instants. Elle avait toujours autant de mal à accorder sa confiance à des inconnus, elle devrait apprendre à se laisser approcher par la famille de Severus, ce confier un peu plus à lui et comprendre que son inquiétude envers elle était normale.
Tout doucement, Emma-Lee consentit à ce que Severus s'occupe de son bras:

- C'est d'accord. Je te laisserai t'occuper de mon bras.

Cela lui coûtait énormément de laisser quelqu'un d'autre s'occuper d'elle-même. Elle surprotégeait son frère et sa sœur mais n'avait jamais laissé sa famille s'occuper d'elle. Elle trouvait que cela n'en valait pas la peine, que c'était gâcher du temps qui serait mieux utilisé à autre chose.
Voulant changer de sujet, Emma-Lee retomba dans le côté pratique de la soirée à venir:

- Comment ça va se passer ce soir? Il y a suffisamment de place chez toi?

Rouge de confusion, Emma-Lee se lança:

- Bon d'accord... Est-ce que je pourrais dormir avec toi, ou je serais dans une autre chambre?

Répondant à sa question précédente, Severus lui dit:

- Nous allons visiter un appartement à Baker Street, pour ensuite, aller sur Hampstead Heath. Je pense que ce dernier lieu devrait plus te plaire que le premier. Il y a plus d'espaces naturels. Il faut que j'envisage cet aspect pour mon logement, surtout si Mademoiselle décide de faire une belle collection d'animaux magiques...

- Une collection d'animaux magiques? Et bien, c'est tentant comme futur... Pour l'instant je vais me limiter à deux, je ne pense pas que mes camarades de dortoir apprécient que je le transforme en animalerie, même si ça serait super. Il faut d'ailleurs que je te présente Prunelle. C'est un chaton que j'ai acheté à la Boutique sur le Chemin de Traverse. Elle est adorable, le vendeur m'avait dis qu'elle était taquine et qu'elle faisait des bêtises, mais je lui ai certifié qu'elle serait sage. Je crois que je l'ai choqué, termina la jeune fille, rigolant encore de la tête du vendeur en la voyant avec Prunelle.
Revenir en haut Aller en bas
Severus Storm
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: St. James's Park et ses environs

Message par : Severus Storm, Mar 17 Fév 2015 - 10:32


Severus était au courant que la jeune Serdaigle n'avait pas eu une enfance des plus faciles. Lui avait eu de la chance. Il avait des parents qui s'aimaient et qui étaient soudés avec le reste des membres de la famille. C'est pourquoi, à part apporter des conseils à des personnes souffrants de problèmes familiaux, il ne pouvait faire autre chose. Découvrir une nouvelle famille aussi différente de la sienne ne devait pas être une chose facile pour Emma-Lee. Cependant, elle ne devait pas se fermer à cette opportunité de vivre enfin quelque chose de beau et d'agréable. Il lui faudrait du temps en effet, mais le Serpentard était sûr qu'elle puisse parvenir à apprécier ces nouvelles relations et accepter l'aide d'une nouvelle famille.

Le jeune homme se souvint des paroles de son meilleur ami et les répéta à voix basse:


- Parfois, les membres de notre famille nous oppressent... Ils nous étouffent tellement que nous n'avons pas d'autre choix, pour notre survie, que de leur tourner le dos et de continuer d'avancer pour nous avant tout.

Ces paroles étaient terriblement vraies. Et Severus savait à quel point Kylock avait pu souffrir de certains événements par le passé. Il revoyait les traits du moldu se crisper et l'étudiant eut un soupir triste. C'est alors qu'Emma-Lee accepta qu'il s'occupe de son bras. Il lui répondit par un sourire.

- Ne t'inquiète pas... Je ne te ferais pas de mal.

- Comment ça va se passer ce soir? Il y a suffisamment de place chez toi?

Le jeune homme remarqua quelques rougeurs sur les joues de la Serdaigle. Elle avait compris l'allusion.

- Bon d'accord... Est-ce que je pourrais dormir avec toi, ou je serais dans une autre chambre?

- Si ma chambre te plaît, je serais heureux de t'y accueillir pour une nuit. Si maintenant, tu préfères être au calme, tu pourras prendre une autre chambre. Tu es l'invitée et en tant que telle tu es libre de choisir ce qui te convient...

Naturellement, Severus aurait aimé passer la nuit avec Emma-Lee à discuter, à la masser, à faire quelques câlins peut-être. Du moins, lui donner l'envie de rester auprès de lui, l’apaiser et se détendre lui-même en bonne compagnie.

Ensuite, la jeune demoiselle lui parla de Prunelle, sa nouvelle acquisition. Emma-Lee avait un réel don avec les animaux. Si elle n'en faisait pas son métier, Severus se demandait ce qu'elle pourrait bien faire de sa carrière professionnelle. Décidément, prendre une maison ne serait pas une mauvaise chose. Mais, cela lui faisait peur de viser haut dès le début. Il préférait opter pour un appartement, puis voir comment les choses évoluaient. Il pourrait toujours acheter une maison par la suite.


- Un appartement me paraît être une bonne chose... Donc, essaie de ralentir avec les animaux, s'il te plaît, dit-il en rigolant doucement. Oh, en parlant d'animaux... Si tu aimes l'équitation, nous pourrions aller faire un tour à cheval demain matin après le petit-déjeuner. Bon, je sais qu'il y a Mercor et Prunelle, mais si tu peux rester un moment ce serait sympa.

En réalité, Severus aurait bien aimé qu'Emma-Lee reste un peu auprès de lui, jusqu'à la fin des vacances à vrai dire. Toutefois, il ne tenait pas à la brusquer.


Revenir en haut Aller en bas
Emma-Lee Swan
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: St. James's Park et ses environs

Message par : Emma-Lee Swan, Mar 17 Fév 2015 - 22:31


Emma-Lee ne savait pas trop à quoi s'attendre chez son compagnon, et cela la stressait un peu. Elle aimait savoir où elle allait, ce qu'elle y trouverait et ferait. Or, elle n'avait aucune information de ce côté...
Toutefois, Severus essaya de la détendre en lui disant avec le sourire que c'était lui qui s'occuperait de sa blessure:

- Ne t'inquiète pas... Je ne te ferais pas de mal.

La jeune fille ne doutait pas de cela. Au moins, elle n'aurait plus à retirer ses vêtements devant son père!

Puis Severus l'informa sur le lieu où elle allait dormir:

- Si ma chambre te plaît, je serais heureux de t'y accueillir pour une nuit. Si maintenant, tu préfères être au calme, tu pourras prendre une autre chambre. Tu es l'invitée et en tant que telle tu es libre de choisir ce qui te convient...

Emma-Lee ne comprenait pas ce revirement de situation: ce matin tout allait bien, puis Severus lui avoua qu'il l'avait trompé, puis il s'était montré distant, et maintenant il lui demandait presque de dormir avec lui...
La jeune fille voulait que tout redevienne comme au petit matin, elle voulait oublier ce que son amoureux avait fait et retrouver leur complicité que personne ne comprenait.

- Quitte à choisir, je préfèrerai rester avec toi... répondit-elle doucement.

Revenant à leur principale mission du jour, Severus dit à la jeune fille sur le ton de la plaisanterie:

- Un appartement me paraît être une bonne chose... Donc, essaie de ralentir avec les animaux, s'il te plaît.

Emma-Lee ne put s'empêcher de rire aux paroles de son amoureux. Il aimait les animaux, la jeune fille le savais, mais il pensait également au côté pratique. En effet, vivre à deux dans un appartement et y ajouter plus de deux animaux risquait d'être compliqué!

- Promis, je m'arrête là, mais je compte bien faire un élevage d'animaux plus tard!
répondit-elle en gloussant. Qui sait, je t'aiderais peut être avec tes sombrals.

- Oh, en parlant d'animaux... Si tu aimes l'équitation, nous pourrions aller faire un tour à cheval demain matin après le petit-déjeuner. Bon, je sais qu'il y a Mercor et Prunelle, mais si tu peux rester un moment ce serait sympa.

- C'est vrai? On pourrait les voir? Je n'ai jamais fais d'équitation, mais j'adore les chevaux!
Revenir en haut Aller en bas
Severus Storm
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: St. James's Park et ses environs

Message par : Severus Storm, Mer 18 Fév 2015 - 12:28


- Quitte à choisir, je préfèrerai rester avec toi...

- Pas de problème, répondit le jeune homme en entraînant à présent la jeune demoiselle vers Oxford Street.

Emma-Lee rebondit ensuite sur les propos de Severus par rapport aux animaux.

- Promis, je m'arrête là, mais je compte bien faire un élevage d'animaux plus tard! répondit-elle en gloussant. Qui sait, je t'aiderais peut être avec tes sombrals.

- J'y compte bien ! Tu ne penses pas que je vais gérer un élevage tout seul, déclara-t-il en rigolant.

Quand Severus évoqua une promenade à cheval, il ne pensait pas qu'Emma-Lee serait aussi enthousiaste.

- C'est vrai? On pourrait les voir? Je n'ai jamais fais d'équitation, mais j'adore les chevaux!

- Euh... Oui, ce sont de vrais chevaux que tu pourras voir. Enfin, quand tu verras où j'habite, tu comprendras vite. Si tu aimes les chevaux c'est le principal pour monter. Et puis, tu es du genre à attirer les animaux, donc je ne me fais pas de soucis. Quant à la pratique, et bien... il te suffira de venir chez moi quand tu en auras envie et je t'apprendrais.

Petit-à-petit, le jeune homme se détendait auprès d'Emma-Lee. Il était heureux d'envisager des activités communes avec elle. Tout en marchant, Severus expliqua à Emma-Lee qu'ils pénétraient maintenant dans la rue commerçante de Londres. Le fait que ce soit les vacances et qu'en plus ce soit le début d'après-midi n'arrangerait rien. Le sorcier raffermit sa poigne sur la petite main qu'il tenait. Comme d'ordinaire, la rue était noire de monde. * Heureusement qu'on est pas en été ! * pensa Severus. L'été en plus du monde, il y avait les odeurs, la sueur et le soleil. Les magasins étaient ouverts et ils y avaient beaucoup de monde à l'intérieur.

- Si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésite pas. J'ai de l'argent moldu. J'aimerais t'offrir quelque chose, mais j'attends de passer aux Halles Magiques avec toi plus tard. Car, là... Je ne voudrais pas que tu penses que j'essaie de t'acheter ou d'acheter ton pardon.

Le Serpentard avait dit les choses telles qu'il les pensait. S'il voulait que la journée se passe bien dans l'ensemble, il lui faudrait savoir ce qu'Emma-Lee pensait et ne disait pas. Il fallait qu'ils parlent avant tout. La proximité ne faisait pas tout. Il leur fallait discuter surtout si des pensées leur venaient en tête. Surtout maintenant. Sinon la rancœur ou autre chose pouvait s'installer. Severus avait décidé de choisir pour le fait de formuler chaque pensée, du moins, celles les concernant...

- Je suis content que tu sois restée... murmura-t-il tout bas en caressant sa main avec son pouce.

L'étudiant n'était pas du genre à faire ce genre de chose. Il évoluait au contact d'Emma-Lee. Et malgré le fait qu'il s'étonne lui-même à chaque fois qu'il était plus sentimental, Severus sentait qu'il était sur la bonne voie pour accepter certains aspects de sa vie et de son être.




Revenir en haut Aller en bas
Emma-Lee Swan
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: St. James's Park et ses environs

Message par : Emma-Lee Swan, Mar 17 Mar 2015 - 10:11


Emma-Lee admirait cette ville qu'était Londres en compagnie de son petit ami. Tout était si différent de ce qu'elle avait l'habitude de voir qu'elle ne cessait de regarder autour d'elle avec des yeux émerveillés.
En marchant, elle ne s'était pas rendue compte qu'ils étaient arrivés dans la marchande marchande et fut très vite noyée dans la population locale. Avec sa petite taille, les gens ne la voyaient pas forcément et elle essaya de se coller un maximum à Severus pour pouvoir se protéger des bras et des mains qui se balançaient sans la voir.
Alors, elle sentit que Severus reserra sa main autour de la sienne comme pour s'assurer qu'il ne la lacherait pas et cela calma Emma-Lee qui n'était pas habiyuée aux bains de foule.

- Si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésite pas. J'ai de l'argent moldu. J'aimerais t'offrir quelque chose, mais j'attends de passer aux Halles Magiques avec toi plus tard. Car, là... Je ne voudrais pas que tu penses que j'essaie de t'acheter ou d'acheter ton pardon.

- Pour l'instant, j'aimerai juste un coin tranquille ou je suis sure qu'on ne me marchera pas dessus, répondit-elle en rigolant mais en restant méfiante des personnes qui passaient près d'eux.

Severus avait eu raison de penser qu'Emma-Lee se serait sentie acheté, car c'est exactement ce qui lui serait venu à l'esprit. Elle n'aimait pas beaucoup les cadeaux, elle avait tendance à se dire qu'elle ne le méritait pas ou qu'il était inutile de vouloir offrir quelque chose sans qu'il y ai un motif précis à ce geste. Elle savait néanmoins que beaucoup de personnes ne pensaient pas comme elle, donc elle ne le disait pas souvent.

- Je suis content que tu sois restée...

Emue par les paroles de Severus, la jeune fille se colla un peu plus à lui et lui souffla sa réponse en serrant sa main:

- Moi aussi, Severus. Moi aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Severus Storm
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: St. James's Park et ses environs

Message par : Severus Storm, Ven 3 Avr 2015 - 15:10


- Pour l'instant, j'aimerai juste un coin tranquille ou je suis sure qu'on ne me marchera pas dessus, répondit-elle en rigolant mais en restant méfiante des personnes qui passaient près d'eux.

Severus réalisa que sa copine n'appréciait pas tant la foule que ça. Lui non plus d'ailleurs, mais il avait pensé que faire un tour dans l'une des plus grande avenue commerçante de Londres pouvait être une bonne idée. Décidément, Emma-Lee était une jeune femme bien différente des personnes de son âge. Le jeune homme la serra donc contre lui et vira sur une rue à gauche. Réfléchissant au chemin le plus rapide pour accéder vers Baker Street, il prit la direction de l'université de Westminster. Après un court instant de progression, ils arrivèrent sur Baker Street. Tout en remontant la rue, le Serpentard était rassuré d'avoir la jeune Serdaigle à ses côtés. L'idée de prendre un appartement lui faisait un peu peur. C'était un bond dans la vie du sorcier. Enfin, il serait indépendant et tranquille.

- Voilà, nous y sommes. Baker Street. Si je peux m'installer ici, ce serait vraiment parfait. En plein centre de Londres, que demander de plus? C'est plutôt calme comme endroit en plus. Qu'en penses-tu? Il me faut ton avis, si un jour tu emménages avec moi... ajouta-t-il en souriant.

Tout en admirant les alentours et les appartements se présentant sous ses yeux, Severus continua sur sa lancée.

- Wouha... Tu imagines un peu... Je vais enfin être libre en quelque sorte. Ça va vraiment être étrange. C'est terriblement excitant. Il faut que je me retienne de passer à l'agence immobilière du Ministère de la Magie, sinon j'achèterais tout de suite. Mais bon... Tant que je n'ai pas quitté l'école, je ne peux pas investir dans un logement. La loi c'est la loi, même si je ne la respecte pas toujours.

Arrivé face à l'appartement qui lui plaisait particulièrement, le jeune homme s'arrêta et désigna une fenêtre du doigt.

- Voilà, c'est celui-là qui me plaît vraiment. Il y a deux chambres, une cuisine, une salle de séjour, une salle de bain et tout le confort qui va avec. Bon, après je décorerais à ma façon. Il y aura certainement un bordel monstre car il n'y a pas vraiment de bureau. Ou alors, il faut en aménager un... La flemme... finit-il en rigolant.

Puis, Severus se tourna vers Emma-Lee, passa une main autour de sa taille et l'attira contre lui.

- Je suis vraiment enthousiaste à l'idée que tu viennes me voir ici. Il faudra que tu viennes... ! Autant de fois que tu le pourras avec l'école bien sûr... Quand tu viendras, tu dormiras avec moi. Et Kylock aura certainement la seconde chambre. J'espère qu'il ne va pas ramener toutes les filles du quartier... Tu pourras emmener tes petits compagnons aussi ! Donc, pas d'excuse Mademoiselle Swan. Vous allez devoir faire acte de présence auprès de moi, conclut-il avant d'embrasser tendrement sa compagne.
Revenir en haut Aller en bas
Emma-Lee Swan
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: St. James's Park et ses environs

Message par : Emma-Lee Swan, Dim 12 Avr 2015 - 11:07


Après que Severus se soit rendu compte que la jeune fille se sentait opressée au milieu de la foule londonnienne, il les emmena dans une rue beaucoup plus calme et qui avait beaucoup de charme aux yeux de la portugaise.

- Voilà, nous y sommes. Baker Street. Si je peux m'installer ici, ce serait vraiment parfait. En plein centre de Londres, que demander de plus? C'est plutôt calme comme endroit en plus. Qu'en penses-tu? Il me faut ton avis, si un jour tu emménages avec moi... Wouha... Tu imagines un peu... Je vais enfin être libre en quelque sorte. Ça va vraiment être étrange. C'est terriblement excitant. Il faut que je me retienne de passer à l'agence immobilière du Ministère de la Magie, sinon j'achèterais tout de suite. Mais bon... Tant que je n'ai pas quitté l'école, je ne peux pas investir dans un logement. La loi c'est la loi, même si je ne la respecte pas toujours.

Emma-Lee continua d'admirer ce lieu qui plaisait tant à son amoureux et elle le comprenait. Peu bruyante, à l'écart des passages mais assez proches de la rue marchande, ces appartements devaient être très recherchés. L'enthousiasme du Serpentard la fit rire quelques instants, après tout il serait bientôt majeur et prévoyant comme il l'était, avoir choisi son lieu d'habitation était le B.A.BA.

- Voilà, c'est celui-là qui me plaît vraiment. Il y a deux chambres, une cuisine, une salle de séjour, une salle de bain et tout le confort qui va avec. Bon, après je décorerais à ma façon. Il y aura certainement un bordel monstre car il n'y a pas vraiment de bureau. Ou alors, il faut en aménager un... La flemme...

Puis la serrant contre lui, il ajouta:

- Je suis vraiment enthousiaste à l'idée que tu viennes me voir ici. Il faudra que tu viennes... ! Autant de fois que tu le pourras avec l'école bien sûr... Quand tu viendras, tu dormiras avec moi. Et Kylock aura certainement la seconde chambre. J'espère qu'il ne va pas ramener toutes les filles du quartier... Tu pourras emmener tes petits compagnons aussi ! Donc, pas d'excuse Mademoiselle Swan. Vous allez devoir faire acte de présence auprès de moi.

A ces mots, l'élève de septième année posa doucement ses lèvres sur celles de la jeune fille, réveillant beaucoup de choses en elle mais ne l'empêchant pas de réfléchir, ni de trouver de quoi répondre à son compagnon:

- Severus, ne compte pas sur moi pour laisser le bordel s'installer, je t'aménagerai un bureau sinon je vais me noyer, dit-elle contre ses lèvres avec un petit sourire. Et si j'amène Prunelle, tu vas avoir des poils de chat qui vont se faufiler partout. Mais je viendrai avec plaisir...

Alors, Emma-Lee vérrouilla ses bras autour du coup du jeune homme et l'embrassa passionnément au milieu de Baker Street, à des lieux de leur querelle du matin...
Revenir en haut Aller en bas
Severus Storm
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: St. James's Park et ses environs

Message par : Severus Storm, Lun 20 Avr 2015 - 19:56


La réaction d'Emma-Lee ne se fit pas attendre. Elle l'embrassa à son tour avant de corriger ses propos:

- Severus, ne compte pas sur moi pour laisser le bordel s'installer, je t'aménagerai un bureau sinon je vais me noyer, dit-elle contre ses lèvres avec un petit sourire. Et si j'amène Prunelle, tu vas avoir des poils de chat qui vont se faufiler partout. Mais je viendrai avec plaisir...

Le jeune homme se laissa envahir pour ce tendre moment de complicité. Malgré son erreur, la Serdaigle restait attachée à lui autant qu'il l'était à elle. Cela le rassurait vraiment dans le fond. Il n'avait pas beaucoup de proches devant qui il pouvait se dévoiler. Emma-Lee en faisait partie désormais. Petit-à-petit ses amis disparaissaient ou ne lui donnaient pas vraiment de leurs nouvelles. Les temps étaient durs pour les sorciers... Beaucoup de disparitions ou de meurtres. Severus ne tenait pas à perdre Emma-Lee, malgré ses erreurs.

- Oh... Tu sais la poussière ne me dérange pas... D'ailleurs, tu verrais l'état de ma chambre... Donc les poils de chat... C'est une chose à prendre en compte lorsqu'on a un chat. Quant à un bureau, je te laisse faire. Nous verrons bien lorsque j'aurais enfin les clefs de l'appartement.

Le Serpentard avait terriblement hâte de quitter Poudlard lorsqu'il voyait son avenir se dessiner si précisément dans son esprit. La réalité serait certainement bien différente.

- Je tenais à te rassurer quant à mon départ de Poudlard. Je passerais te voir de temps à autres à Pré-Au-Lard. J'espère que tu n'auras pas trop de boulot avec les cours. Je prendrais certainement une chambre dans les parages. En cas de problème, envoie-moi immédiatement un hibou ! Je tiens à être au courant de tes problèmes. Pas tous, car tu es capable de te débrouiller seule, mais des plus complexes. Je pourrais te venir en aide ou éclairer certains points.

Loin de lui l'idée de vouloir s'imposer auprès de la jeune demoiselle, mais si elle rencontrait des difficultés, elle ne devait pas hésiter.
Revenir en haut Aller en bas
Emma-Lee Swan
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: St. James's Park et ses environs

Message par : Emma-Lee Swan, Mar 16 Juin 2015 - 20:10


- Oh... Tu sais la poussière ne me dérange pas... D'ailleurs, tu verrais l'état de ma chambre... Donc les poils de chat... C'est une chose à prendre en compte lorsqu'on a un chat. Quant à un bureau, je te laisse faire. Nous verrons bien lorsque j'aurais enfin les clefs de l'appartement.

Le fait que le jeune homme accepte de la laisser aménager son bureau signifiait beaucoup. Elle n'avait aucune idée de ce que Severus ou son frère entendaient quand ils parlaient de "l'état" de la chambre du Serpentard, mais Emma-Lee avait été habituée à tout ordonner dés toute petite afin de ne pas laisser sa famille entrer dans son intimité.
Cela montrait également à la demoiselle que le jeune homme envisageait sérieusement leur avenir ensemble. Elle connaissait la teneur des sentiments que le 7e année lui portait, mais depuis le matin, la jeune fille était encline à toute sorte de doutes et de questions...

- Je tenais à te rassurer quant à mon départ de Poudlard. Je passerais te voir de temps à autres à Pré-Au-Lard. J'espère que tu n'auras pas trop de boulot avec les cours. Je prendrais certainement une chambre dans les parages. En cas de problème, envoie-moi immédiatement un hibou ! Je tiens à être au courant de tes problèmes. Pas tous, car tu es capable de te débrouiller seule, mais des plus complexes. Je pourrais te venir en aide ou éclairer certains points.

Ne sachant quoi répondre, Emma-Lee se mit sur la pointe des pieds et déposa un léger baiser sur les lèvres de son amoureux et elle oublia tout ce qui les entourait. Elle fit abstraction de leur discussion du matin, des facheuses rumeurs qui circulaient dans l'école, des menaces et de la guerre entre aurors et mangemorts...
Juste un instant avec Severus...
Revenir en haut Aller en bas
Azphel
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Loup-Garou
Occlumens
Permis de Transplanage


Re: St. James's Park et ses environs

Message par : Azphel, Mer 8 Juil 2015 - 22:14


[PV Azphel~ Valentina Boccini]

La danse du loup et du corbeau.


¤ ¤ ¤Introduction.

¤ ¤ LR ¤ ¤ De ses ailes déployées gracieusement, le corbeau planait tel un équilibriste au dessus de la cime des arbres, tutoyant le ciel de son vol majestueux. La noirceur de ses plumes se confondait avec la nuit fuyante et sa robe offrait une myriade de teintes pourpres et orangées, fraîchement déclinées par un soleil sanglant qui se levait. L'oiseau vira à l'horizontal derrière un conifère et en ressortit tout aussi habilement. Il laissa derrière lui la pénombre amicale de la forêt pour faire face au chaos de couleurs de la métropole anglaise qui se levait.

¤ ¤ ¤Mais l'animal s'en désintéressa, accordant tout juste un regard dédaigneux à la capitale. Car ce n'était pas un corbeaux comme les autres et il n'avait nul besoin de s'arrêter pour trouver à manger ou à boire. Il laissa rapidement l'épicentre de Londres derrière lui pour s'aventurer au lointain de la périphérie, là où l'oxygène se faisait plus respirable et où le brouhaha laissait place aux murmures naturels de la nature. Sa façon de planer et ses mouvements fluides laissaient deviner qu'il se sentait davantage dans son élément, plus proche de la forêt et d'un ciel dégagé, plus proche de sa liberté.

¤ ¤ ¤ ¤ ¤ L'animal s'arrêta pour maintenir un vol stationnaire et épier autour de lui. Il trouva rapidement la maison qu'il cherchait et reprit son vol, plus hâté, vers sa destination. Il passa avec aisance entre deux barreau de la grille forgée pour pénétrer dans la cour du manoir. Il entreprit un tour de reconnaissance autour de la demeure jusqu'à trouver ce qu'il cherchait, une fenêtre entrouverte. Il s'y engouffra avec aisance et vint se poser dans un mouvement fluide sur une table en chêne.

¤ ¤ ¤L'animal observait toujours silencieusement, à l'écoute des bruits  alentours. Il sauta par terre et bondit ensuite de plusieurs petits sauts pour gagner le couloir. De là il déploya ses ailes pour planer jusqu'à une chambre entrouverte. A l'intérieur, Azphel dormait paisiblement. Le corbeau arriva en un vol maîtrisé au dessus du lit et se transforma aussitôt en une magnifique jeune femme nue. Les cheveux blonds de Valentina brillaient de mille feux et son corps était tout aussi gracieux que celui de son animagi. Lentement, elle se superposa au corps du sorcier, le parcourant de ses yeux clairs avec envie...
Elle approcha ses lèvres de l'oreille d'Azphel et murmura : "Je suis là..."

*****

¤ ¤ ¤ ¤ ¤ Azphel se réveilla subitement, son regard vert fixé sur le plafond de sa chambre désespérément vide de toute présence féminine. Il ferma les yeux et souffla fortement. Ce n'était pas la première fois qu'il rêvait de Valentina, mais il aurait bien voulu voir celui-ci se prolonger un peu plus... La professeur s'était incrustée dans ses nuits à trois reprises depuis leur rencontre inopinée au cœur de la forêt interdite, et à chaque fois le rêve qu'il avait fait semblait parfaitement réel, jusqu'à son réveil...
Pourtant il ne pensait pas à elle plus qu'à une autre, mais son inconscient la ramenait toujours à lui. Il est vrai que les deux sorciers avaient beaucoup de points communs. Il n'en avait jamais eu autant avec quelqu'un auparavant, pensait-il en sachant ne pas se tromper. Le fait que Tina possédait en sus tout ce qu'un homme pouvait désirer lui garantissait une place permanente dans son esprit.

¤ ¤ ¤Azphel quitta son lit à regret, laissant dans ses draps la délicieuse apparition matinale de Tina. Il enfila des affaires avant de gagner sa cuisine pour y prendre un café et une part de gâteau à manger.
Ce troisième rêve ne devait peut-être pas tant au hasard de l'inconscience, qu'il arrivait précisément le jour programmé de leur retrouvaille, plus de deux mois après leur rencontre. Ils savaient l'un et l'autre où ils habitaient mais ils n'avaient pas eu le temps de se revoir à cause de leur emploi du temps respectif. Il espérait qu'à mesure de leurs rencontres elles se feraient plus régulières.

¤ ¤ ¤ ¤ ¤ Le sorcier partit prendre sa douche avec un mélange d'excitation et d'adrénaline dans le ventre, de ces matins où l'on sait que la journée tant attendue est enfin arrivée. Aujourd'hui, Tina et lui sortiraient ensemble, en apparence du moins, à une réception des plus officielle... pour les moldus. Il ne se rappelait pas exactement comment cette idée lui était venue en tête ; et même si maintenant qu'il y était elle lui paraissait un peu stupide, voire dangereuse, il devinait qu'en compagnie de la professeur l'aventure serait faite de frissons et de découvertes.
Il n'avait jamais mis les pieds à Buckingham, mais le lieu lui symbolisait la grandeur et il sentait qu'à l'intérieur il serait dans son élément. Malgré les moldus. Il y aurait peut-être des traces de magie là-bas, ou alors ils en créeraient...

¤ ¤ ¤Un rictus se dessina sur le visage d'Azphel, que le miroir face à lui rendit en un écho sournois. Il retourna dans sa chambre et regarda les draps pensivement avant de sortir d'une armoire un costume noir avec une chemise blanche qu'il avait préparé ainsi que sa baguette magique.
¤ ¤ ¤Un quart d'heure plus tard, le sorcier était fin prêt. Il verrouilla la porte de la maison derrière lui, très chichement habillé et ouvrit le garage d'un coup de baguette. La porte électrique se releva pour dévoiler une moto qu'il avait légèrement arrangée. A l'origine c'était un vieux coucou des années soixante-dix à laquelle il avait donné une apparence plus moderne. Elle était rouge et noire sans être tape à l'œil et elle donnait l'impression d'en avoir dans le ventre ; c'était parfaitement le cas. Le plus important à son sujet était qu'elle volait et elle le faisait parfaitement bien.
La machine et le sorcier avaient plusieurs heures de vol au compteur, il y avait emmenée Kyara pour son souvenir le plus romantique, et Belle, mais là c'était différent.. Il lui devait sa lycanthropie alors il lui était difficile de s'en rappeler en bien.

Il sortit l'engin dans la cour et démarra le six cylindres qui cracha un vrombissement sonore étouffant.
- Comme au bon vieux temps, dit-il en s'adressant à la bécane.

¤ ¤ ¤ ¤ ¤ Azphel enfourcha le monstre mécanique et décolla rapidement de son manoir dans un nuage de poussière. Il retrouva rapidement la sensation de jouissance habituelle, l'air frais qui lui fouettait les tempes, la sensation de ne faire qu'un avec le ciel, partageant le privilège des oiseaux, le sentiment délectueux  d'être à sa place, supérieur.
¤ ¤ ¤Supérieur à la condition d'Homme et aux ignorants du vrai pouvoir, de la toute puissance de la magie. Car cette moto, plus qu'un petit bijou, qu'un attrape-gonzesses, était bien au-delà de ce qu'est normalement une moto. Elle était magique. Elle était unique. Et lui aussi. Tina l'était également, il en était persuadé.
¤ ¤ ¤Ces frissons d'excitations et de félicité l'accompagnèrent jusqu'aux toits de Londres. Il connaissait l'adresse de la jolie blonde et il fila dans sa direction, pourfendant de timides nuages éparses en cette matinée estivale.

¤ ¤ ¤Il baissa le régime moteur lorsqu'il entama sa descente vers les beaux quartiers de la capitale et atterrit calmement dans une ruelle étroite sans aucun passage. Il laissa la moto à vue d'œil dans un renfoncement. Azphel avait tendance à sous estimer la bêtise moldue, mais il savait que si un idiot s'avisait de toucher à sa moto il risquait d'amèrement le regretter.
Après un premier coup de baguette magique pour épousseter ses vêtements, il s'aventura dans la rue principale qui était une rue passante. De nombreux commerces jalonnaient l'artère et il mit un petit moment avant de repérer l'immeuble qui abritait la tanière du corbeau. C'était l'immeuble central d'une série de bâtiments classieux les uns à côté des autres. De l'extérieur, Azphel le trouvait stylé.

¤ ¤ DO ¤ ¤ Il pénétra dans l'immeuble et se dirigea vers l'ascenseur pour monter au dernier étage disponible. Il arriva devant une double porte en chêne où était inscrit le nom de la propriétaire et ce qui devait être le nom qu'elle avait donné à son duplex : The Raven's Sanctuary. Il tapa à la porte et n'eut à attendre que quelques secondes pour que Tina lui ouvre. * ouahou * fut la réaction muette d'Azphel.
Elle était magnifique - déjà au naturel - resplendissante dans une robe de soirée noire qui la sublimait en beauté maléfique. Le corbeau était diablement sexy.

- Comment tu vas ? Je suis content de te revoir, dit-il après avoir déposé un baiser sur sa joue.
Content était un doux euphémisme.
¤ ¤ ¤La belle ne manquait pas de goûts pour le vestimentaire et encore moins pour ce qui était de la déco. Le mage noir, qui n'était pas un grand fan des quartiers trop fréquentés, dut admettre qu'une résidence telle que celle-ci aurait pu le faire changer d'avis. De grandes vitres face à  lui donnait sur le cœur de la rue et offrait à la pièce une luminosité exceptionnelle. Le salon était décoré intelligemment, d'un mélange de sobriété et de classe. Des canapés blancs et des fauteuils assortis dominaient la pièce, jouxtant une table basse. Le style ressemblait à celui qu'Azphel avait fait chez lui, en plus beau, les grandes fenêtres tout autour aidant largement à se sentir baigné dans la pièce.

- C'est très joli chez toi, très bien pensé. Au passage (il la déshabilla du regard) tu es magnifique toi aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Valentina Boccini
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Corbeau
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: St. James's Park et ses environs

Message par : Valentina Boccini, Jeu 9 Juil 2015 - 1:07



-La danse du loup et du corbeau-
[RP Privé avec Azphel]




____________________


J'étais ivre, instable, sur un tabouret de bar, le regard dans l'ambre sensuelle de mon whisky. Je caressais de l'index le bord de mon verre. Depuis quelques temps, j'étais vide. Tout me semblait étrange, comme si je débarquais d'une autre planète. D'une autre galaxie. Saisissant ma boisson d'une main ferme, je me fit l'une de ces promesses que l'on oublie au petit matin, celle, en l’occurrence, d'arrêter de boire dès l'aube. Stupide, quand on sait à quel point j'étais loin d'avoir la force de stopper mes consommations... Je fixais l'horloge dont le tic tac incessant me rendait à demi folle. Je n'avais que trop traîné ici et pourtant, après avoir vidé d'une traite mon verre, j'en commandais un autre. "On a plus d'whisky, m'dame. " je grognais, sauvage : "Alors met du rhum, au point où j'en suis..."

J'enchaînais ce manège ridicule jusqu'aux plus pâles lueurs de l'aube. C'est à ce moment là seulement que j'acceptais de quitter le bar, en laissant derrière moi une pile de mornilles. Deux grosses pièces d'or brillaient aussi. Langoureusement, je m'étirais. Les rues de Londres étaient désertes, à une pareille heure du matin. Quatre ou cinq heures, tout au plus, et pas le moindre badaud pour m'embrumer un peu plus, pour m'enfoncer dans ce qui menaçait de devenir une perpétuelle gueule de bois. Les marches de l'immeuble me parurent un véritable supplice et je me maudis de ne pas avoir pris l’ascenseur. Pourquoi ne l'avais-je pas emprunté, d'ailleurs ? Ne trouvant pas d'excuses à ma bêtise, je posais ma main sur la poignée de la porte et celle-ci s'ouvrit d'elle-même. J'adorais la magie. En une poignées de pas, je me retrouvais affalée et endormie sur mon canapé, sujette à des rêves inaccessibles et à des songes inavouables.

Schiavo finit par me réveiller. Je soulevais une paupière, puis l'autre, n'osant pas imaginer à quel point mes iris devaient être gorgé de sang. L'alcool m'avait brassée et une terrible nausée pointait le bout de son nez. J'avais encore pris une cuite mémorable au nom de mon ennuie. La main râpeuse comme la langue d'un chat de mon elfe de maison se posa sur mon bras, timide.

"Maîtresse, Monsieur Azphel doit passer vous chercher dans deux heures. Schiavo est désolé de réveiller sa maîtresse, mais Schiavo a pensé que la maîtresse serait plus à l'aide en s'étant préparée avant de recevoir monsieur Azphel... ?"

"Schiavo a bien fait..."marmonnais-je dans le coussin du canapé.

Je me levais lentement, gagnant avec paresse la cuisine pour me faire couler un café. Ce rituel m'apaisait, et la caféine avait bien meilleur goût que le jus de citrouille, trop acide à mon goût. *Si seulement le whisky pouvait être acide ! Tu nous embrume l'esprit, tu nous rends faible, et pitoyable. * Je ne pris même pas la peine de répondre. Le pire dans tout cela ? Le corbeau avait raison. Je n'étais plus qu'une ivrogne. Simplement, l'elfe avait prononcé le seul mot qui ces derniers temps pouvait me motiver un tant soit peu : Azphel. Au souvenir du visage sombre et des yeux transpercements du serpent, j'eu la chair de poule. A l'intérieur de mon être se déchaînait deux forces opposées : une attirance irrésistible et une méfiance inavouable. Je me méfiais de ce en quoi j'avais confiance. Ce paradoxe me suivait depuis ma plus tendre enfance.

Je refis donc surface, bien décidée à profiter de ma soirée en compagnie du séduisant sorcier. Un rendez-vous à Buckhingam Palace, pour le plaisir d'honorer le royal baby et de pimenter un peu le bal en son honneur. De plus, avoir comme cavalier l'être ténébreux qu'était Azphel n'avait rien pour me déplaire. Voilà deux mois que nous ne nous étions pas vu, je mourrais d'impatience à l'idée d'en savoir plus à son sujet. Ma curiosité aurait pu me faire rejoindre le banc des Serdaigle si mes plus grandes qualités ne m'avaient pas conduite à Serpentard. J'avalais mon café puis allais me couler sous une douche brûlante et en profitais pour me passer diverses huiles odorantes sur le corps. Peu à peu, je me calmais. Je redevenais la Tina Boccini forte et fière que j'étais d'ordinaire, et non plus la traînée des bars londonien.

Schiavo arriva ensuite avec dans ses bras une somptueuse robe que je m'empressais d'enfiler. Je l'avais déposée la veille sur mon lit pour cette soirée spéciale. Elle était noire, longue et parfaitement avantageuse. La dentelle noire qui me couvrais à présent la poitrine et les bras évoquait les plumes de ce corbeau qui me rendait folle. Moulante juste ce qu'il fallait pour ne pas être provocante, elle était la tenue idéale pour une pareille occasion. Je glissais ma baguette d'ébène dans la manche droite. Lâchant mes cheveux, douces ondulations couleur de lune sur mes épaules et dans mon dos, je devais me reconnaître une certaine forme de beauté. Glaciale, irréelle. Juste ce qu'il fallait.  Azphel, lui, n'aurait pas besoin d'artifices. C'était le plus inquiétant.

On toquait à la porte. Il ne me fallut qu'un instant pour l'ouvrir et sentir la poigne virile du trentenaire m'attirer à lui pour une bise. Nous formions un tableau à couper le souffle. Un couple de la noirceur. Lui, impeccable et - aussi frustrant que cela-soit- irrésistiblement attirant dans son costume, tenant dans ses bras la reine des corbeaux. J'haussais un sourcil, plantant mon regard translucide dans le sien. Il y avait quelque chose d'imprévisible, chez cet homme. Quelque chose qui dérangeait l'animal en moi, qui le faisait s'agiter. Un secret. Une odeur, de celles, douces et familières, que l'on connait sans pouvoir nommer. J'avais pourtant la réponse à portée de nez. Je me désespérais.

- Comment tu vas ? Je suis content de te revoir.

" A merveille. soufflais-je, ironique. Cette soirée est prometteuse, en effet. "

S'amuser au palais royal, jouer avec la magie, cavaler dans les couloirs et exprimer ma colère à travers les arts sombres, quoi de plus agréable comme virée nocturne ? J'eu droit à une banalité sur mon appartement et à un compliment sincère. Je lui rendit la politesse avec la même franchise : oui, il était très beau. J'éprouvais cependant une réserve. Comment était-il venu là ? De toutes manières, il était l'heure pour nous de filer. Je refermais la porte, attirant Azphel à l'extérieur. Je posais une main sur sa nuque, l'autre sur son épaule, et heurtant une fois de plus ses prunelles, je transplanais.

L’atterrissage à St Jame's Park fût doux, malgré le tiraillement au creux de mon ventre. Cette méthode de déplacement était aussi désagréable qu'efficace.

"Nous sommes à quelques mètres de Buckingham. " déclarais-je simplement.

Ce n'était pas spécialement pour faire la conversation, ce silence me convenait très bien, mais plus par information. Je me détachais de lui et nous marchâmes côte-à-côte jusqu'au palais. Conforme à mes souvenirs, le bâtiment était splendide et rutilant. D'énormes voitures de luxe se garait une à une devant l'allée, et des myriades de moldus à l'air sur d'eux en descendaient. Je me mordis la lèvre pour ne pas rire quand l'un d'eux, en se penchant, perdit sa perruque... J'avais l'impression étonnante de remonter le temps, et, tandis que nous remontions à notre tour l'allée qui menait aux grandes portes, je devais bien convenir que je n'aurais pas pu être mieux accompagnée. Je glissais ma main dans celle d'Azphel juste avant de passer devant les gardes, entrelaçant nos doigts pour parfaire notre couverture. Quand on nous demanda nos noms, je déclarais simplement :

"Nous sommes des amis de la Reine..."

Le conseiller ne semblait pas en croire un mot. Il n'eut pas le temps de piper mot que d'un léger geste de la main (où bien sur j'avais fait glisser ma baguette, parfaitement cachée par les dentelles) je le prenais à parti : l'imperium faisait son effet. Alors, d'une voix éteinte, il déclara :


"Bien sûr, nous vous attendions. Bienvenue à Buckingham...
"


Libre arbitre accordé tout le RP



Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Azphel
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Loup-Garou
Occlumens
Permis de Transplanage


Re: St. James's Park et ses environs

Message par : Azphel, Lun 13 Juil 2015 - 17:45


La danse du loup et du corbeau.
* * *


¤ ¤ LR ¤ ¤ Tina était pile à l'heure, déjà parfaite en apparence lorsqu'il la retrouva. Son chez elle était sympa, cosy, mais pas de luxe en trop, une certaine classe dirigée par une rigueur qui interdisait l'excès. La belle sorcière aux plumes noir de jais était tout aussi prête que lui et il ressentait chez elle la même envie de découvrir ce que leur réservait cette journée.

¤ ¤ ¤Ils quittèrent l'appartement de la sorcière sous son impulsion, et sans avertissement aucun, il sentit sa main se poser sur sa nuque et un claquement sonore accompagna leur transplanage. Il n'eut pas le temps de broncher que les deux sorciers réapparaissaient au cœur de St Jame's Park au milieu de moldus aveugles. Pourtant leur classe et leur charisme tranchait avec le reste de la foule.
"Nous sommes à quelques mètres de Buckingham. "
- Très bien, répondit-il en la suivant.

¤ ¤ ¤ ¤ ¤ Ne connaissant pas les lieux avec exactitude il resta dans les pas de Tina. Les contours du palais royal se dessinèrent rapidement, laissant apparaître la façade si célèbre de l'édifice de XVIII ème siècle, derrière une place ornée d'une immense statue, le Victoria memorial. Il la traversèrent rapidement pour arriver à l'entrée  où défilait un flot de voitures avec chauffeurs, déposant mécènes et personnalités de la bourgeoisie internationale aux égos démesurés. A n'en pas douter, l'opulente fête en l'honneur du Royal Baby serait élégante, riche et probablement barbante.

¤ ¤ ¤Bien qu'Azphel était issu de l'aristocratie, il méprisait toute forme de comportement qui accordait une valeur à l'argent. Ce simple mot définissait les valeurs de trop de personnes et influait sur tellement de choix important de manière superflue...
La magie offrait bien plus de richesses que tous les coffres de Gringotts réunis, mais ça, les moldus ne pouvaient que l'ignorer. Ne manquerait plus qu'on les imprègnent de magie qu'ils seraient capable de la souiller.

¤ ¤ ¤ ¤ ¤ Le sorcier s'arracha à sa pensée de noirceur quand un invité perdit sa perruque sur l'allée principale.  Il jeta un œil amusé à sa partenaire qui réprimait un fou rire. Alors qu'ils s'approchaient de l'entrée pour se mêler au flot continu de prestige qui défilait, la jolie blonde glissa sa main dans la sienne, mêlant leurs doigts dans un couple mi sexy mi glamour à attirer tous les regards. Il ne manifesta aucun signe, mais sentir la chaleur de la main de sa partenaire enserrant la sienne lui révéla à quel point il tenait à elle, à quel point elle l'obsédait.
Sentiment ridicule pour certain, il le savait, ce n'était que la deuxième fois qu'ils se voyaient, d'aucun dirait que le sorcier  exagérait une simple attirance...
¤ ¤ ¤C'était plus profond que cela en réalité. C'était au delà du physique et du charnel, c'était interne et intense. Passionnel et attirant, inexorablement, Tina était selon lui comme le reflet de son miroir. Ce qui se passait réellement était  un feu qui le dévorait dès lors qu'il était en sa présence. Il l'avait rapidement ressentit lors de leur mystérieuse rencontre et dès son arrivée chez la belle une heure plus tôt. Le simple fait d'être avec elle l'apaisait, parce qu'il voyait en elle quelqu'un qui pourrait comprendre ses choix. Sa présence l'excitait également parce qu'il y trouvait quelqu'un avec qui il pouvait partager plus de choses qu'avec n'importe qui.

Ils ignoraient pourtant beaucoup de choses l'un sur l'autre, mais le fait qu'elle l'accompagne dans ses idées, sur un chemin aussi incertain que ce jour-ci, lui accordait une confiance déraisonnable en elle.

¤ ¤ ¤ ¤ ¤ Arrivés à l'entrée de Buckingham, il adressa un regard entendu au ciel et pénétra dans le palais avec sa compagne pour la journée. Il y avait là les même gardes qu'à l'extérieur, avec leurs tuniques rouge et leur bonnets en poils d'ours, mais également des membres de la sécurité plus classique, avec des costumes sombres que leurs muscles maltraitaient, oreillettes collées à l'oreille. Des gorilles tout ce qu'il y avait de plus banal, incompétents face à la magie.
¤ ¤ ¤Un moldu attendait fièrement, toutes dents dehors, qu'ils s'approchent. Il y avait une malheureuse table devant lui où se trouvait un registre avec des noms par dizaines.
- Bonjour messieurs dames, vos noms et prénoms je vous prie.
"Nous sommes des amis de la Reine..."

Azphel sourit alors que le moldu manifestait une moue d'agacement. Tina se joua de lui avec sa baguette et il retrouva un sourire débile qui collait plutôt bien à sa tête. Les balourds juste derrière ne remarquèrent rien et l'homme les salua avec ravissement :

- Les amis de la Reine sont les bienvenus !

Il s'écarta ensuite pour les laisser passer et continua sa besogne comme si de rien était.

- Plutôt facile, dit-il à Tina. On va pouvoir passer aux choses sérieuses.

¤ ¤ ¤Ils arrivèrent dans une sorte de hall où des escaliers étaient vêtus de tapis pourpres et menaient à l'étage. Face à eux un couloir conduisait vers une grande pièce où de nombreuses personnes piaillaient. Les murs étaient de couleur beige dominante, flanqués de nombreuses dorures. Le rouge tapissait apparemment tous les sols de l'édifice. Ils se dirigèrent vers la grande salle ou nombre de pique-assiette en avaient pour leur frais. Elle était immense et déjà toute installée, prête à offrir banquet et bal apparemment. Il devait être un peu plus de dix-heures du matin que déjà certains s'attaquaient au champagne, comme s'ils avaient peur qu'il n'y en ait pas assez pour eux.

Quelques regards se tournèrent vers eux et les dévisagèrent avec insistance.
- Je sais, vous ne pouvez pas vous comparer avec nous, dit Azphel à voix haute, bien que seule Tina pouvait l'entendre.

¤ ¤ ¤ ¤ ¤ Il cherchait du regard le sujet premier de leur visite, le couple royal. Il ne faisait aucun doute qu'ils ne se contenteraient pas de les rencontrer et que s'introduire dans le reste du palais occuperait le plus clair de leur journée, mais il se comporterait en bon petit mouton pour les premières heures de la journée, même si, pour l'heure, le couple princier n'honorait pas les convives de sa présence. Il était probablement trop tôt et tous les invités de cette journée n'étaient surement pas encore arrivés.

- Je m'impatiente déjà de faire quelque chose d'excitant, dit-il en plongeant ses yeux vert de malice dans le regard de Tina.
Avec elle, il y avait plus d'une chose excitante qu'il avait envie de faire. Je reviens, dit-il en déposant un baiser tendre sur sa joue.

¤ ¤ ¤Pour la première fois, il sépara leurs mains enlacées... Il se dirigea vers les buffets pour y trouver des crustacés, des canapés et d'autres petits fours variés, sucrés ou salés, qui se disputaient avec de belles présentations les faveurs des invités. Il se servit de deux coupes de champagne français. Tina l'avait rejoint et il lui en tendit une.

- Je sais qu'il est un peu tôt, mais merd*, quitte à attendre autant ne pas mourir de soif.
Et puis l'alcool était un bon ami du sorcier. Quand il ne tombait pas dans l'excès, celui-ci l'inspirait et il était persuadé qu'il lui donnerait quelques directives pour la journée.  
Il trinqua avec Tina en la regardant langoureusement.
- À nous deux, dit-il avec fierté. Je suis content que le ciel t'ait accompagné dans la forêt interdite cette nuit-là.

¤ ¤ DO ¤ ¤ Il faisait référence au soir de leur rencontre, et pas à une puissance supérieure mais aux capacités de la belle. Juste à côté d'eux, une petite vieille arriva, vêtue d'une robe blanche qui devait dater, tout comme elle...  Elle portait un chapeau et des gants assortis et souriait à tout bout de champs. Tina inclina la tête vers lui avec insistance et il finit par comprendre que la vieille n'était personne d'autre que la Reine d'Angleterre. * Je suis sûr qu'elle a connu Jésus Christ * pensa le mage noir en la détaillant de la tête aux pieds. Un instant, il imagina dans quel état un Doloris pourrait mettre une personne comme elle.
$ ¤ ¤La Reine vint les saluer tous les deux. Elle les regarda avec un air qu'Azphel identifia comme un " Vous êtes magnifiques tous les deux ", mais ça pouvait tout autant vouloir dire " Qui c'est ces deux-là? ". Quoi qu'il en soit Azphel la salua avec le respect qu'il se devait et la regarda continuer son petit chemin parmi les invités.

Finalement, son regard se perdit dans les cheveux blonds de la seule Reine qui méritait son intérêt aujourd'hui.


Dernière édition par Azphel le Dim 2 Aoû 2015 - 10:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: St. James's Park et ses environs

Message par : Contenu sponsorisé, Aujourd'hui à 23:07


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 8

 St. James's Park et ses environs

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.