AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc
Page 7 sur 10
A la lisière de la forêt interdite
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
Amy Jackson
Poufsouffle
Poufsouffle

A la lisière de la forêt interdite - Page 7 Empty
Re: A la lisière de la forêt interdite

Message par : Amy Jackson, Ven 27 Jan - 17:56


Post unique
La de Lisk la princesse des manchots accordé

Tout à coup alors qu'elle se promenait dans le parc Amy avait eu envie de creuser. Creuser pour déterrer, pour s'enfuir, creuser pour s'évader, creuser un tunnel arrivant jusqu'à Tahiti? Ou creuser pour creuser.

Elle ne savait pas depuis combien de temps elle était là mais la terre commençait à s'accumuler autour d'elle ainsi sous ses ongles et sur ses vêtements. Mais il fallait qu'elle aille jusqu'au bout. Si au début son action n'avait aucun but elle s'était rappelé d'un livre de blagues qu'elle avait lu étant plus jeune et l'une d'entre elle était de creuser un trou très profond de mettre un matelas gonflable au fond et de pousser quelqu'un dedans. La jeune fille avait immédiatement voulu essayer cette blague mais n'en avait bien sûr pas eu le droit. Ah lala les parents qui d'autres que des monstres sans coeur interdirait à une petite fille de 7 ans de creuser des trous pour jeter des gens dedans ? Enfin blagues à part, 10 ans plus tard la jeune fille pouvait enfin réaliser cette farce et elle allait le faire. Certains diront que c'était une action puérile, d'autre que c'était du génie, la vérité était qu'Amy elle-même ignorait la raison de ses actes.

Alors que cela faisait plus d'une heure qu'elle creusait à la main Amy se rappela soudainement qu'elle était une sorcière et que par conséquent elle avait des pouvoirs magiques et une baguette qu'elle pouvait utiliser. Tout en riant de sa propre étourderie elle sortit la dite baguette de sa poche et tout en la pointant sur le début de trou qu'elle avait creuser elle murmura #Defodio. Aussitôt le sol devant elle se creusa la faisant sauter de joie. Elle répéta l'opération plusieurs fois et finit par obtenir un trou de 10m de profondeur, ce qui était plus que convenable. Sentant l’excitation monter à mesure que son plan se finalisait la jeune fille esquissa une petite danse de la victoire.

Bon c'était pas tout, mais il fallait qu'elle trouve de quoi amortir le choc parce que sinon sa petite blague se transformerait en homicide et ça serait quand même dommage. Surtout que, aller en prison n'intéressait pas du tout Amy, mais alors pas du tout. Elle s'assit sur le sol n'étant plus à quelques tâches de terre près et commença à réfléchir. Alors que son cerveau tournait à plein régime imaginant des possibilités farfelues allant du matelas pneumatique à l'ours endormi son regard dériva sur le paysage alentour. Tout à coup ses yeux accrochèrent la surface miroitante du lac et une idée de génie germa dans son esprit. Elle reprit sa baguette en main et la dirigea vers son trou en chantonnant un #Aguamenti. Un puissant jet d'eau sorti de sa baguette et commença à remplir le trou, quand l'eau eut rempli les 2/3 du trou Amy arrêta et rangea sa baguette. Elle s’approcha du trou et éclata de rire, sa blague était prête il ne lui restait plus qu'à trouver une victime.

Il rester juste un petite chose à régler : qu'es ce qu'elle allait bien pouvoir faire du tas de terre qu'elle avait fait. La réponse lui vient instinctivement, elle prit sa baguette et la pointa sur le tas de terre en disant #Kaleidem, puis elle pointa la baguette en direction de son crâne et réitéra. Une fois désillusionnée elle se posta près du trou et commença à attendre.

Heureusement pour elle l'attente fut de courte durée, cela faisait à peine 5 min qu'elle s'était désillusionnée quand une silhouette se profila devant elle. Il s'agissait de Liskuvo Kalsi, le préfet des Poufsouffles et un de ses amis. Il lui avait notamment offert un chaton pour Noël, chaton auquel elle avait donné son nom. Mais se soir il n'était ni son ami, ni son préfet il était sa victime. Elle attendit qu'il s'approche de sa création et quand il fut enfin au bord du trou, elle s'approcha de lui sans qu'il la voit (merci le sortilège de désillusion) et l poussa de toute ses forces. Le jeune surpris tomba la tête la première dans le trou et fit un énorme "Plouf " lorsqu'il toucha l'eau.

Amy éclata de rire et, toujours désillusionnée, partit en courant en direction du château. Elle avait vérifié et normalement l'eau était suffisamment haute pour qu'un jeune homme de la taille de Lisk sorte du trou sans problème. Alors qu'elle courait vers le château la jeune fille ne pouvait s'empêcher de rire aux éclats, *C'est vraiment, une bonne blague de faite*,pensa-t-elle en sautant en l'air dans un élan de joie.
Revenir en haut Aller en bas
Josephine Campbell
Josephine Campbell
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


A la lisière de la forêt interdite - Page 7 Empty
Re: A la lisière de la forêt interdite

Message par : Josephine Campbell, Mer 1 Fév - 22:40


RP avec Préfet Parfait©




Pour une fois, Jo rentrait de Pré Au Lard avant la nuit. Elle avait enfin retenue la leçon. Plus jamais elle ne se ferait des frayeurs en rentrant dans le noir toute seule. De toute façon, elle s’était promis de rentrer tôt cet après midi pour écrire à ses parents. Son père et sa mère lui avaient envoyé un hibou  quelque jour plus tôt et elle n’avait pas encore trouvé le temps de leur répondre.

Encore une fois, et pour sa plus grande joie, ils iraient passer l’été dans la maison au bord du lac. Son père, bien évidement ne pourra pas être présent pendant toutes les vacances parce que « la diplomatie ne s’arrête jamais  et encore moins en ce moment», mais dans tous les cas il serait présent pour son anniversaire et ça c’était l’essentiel. Ce travail au ministère avait l’air de le stresser de plus en plus. Habituellement il arrivait à le cacher, mais depuis plusieurs mois Jo ressentait une certaine tension dans les courriers de son père. Et évidemment, il ne dirait rien. Le secret professionnel !

Sa mère, elle, serait là tout le temps. Ses illustrations de livres pour enfant, elle pouvait les faire n’importe où. A ce propos, deux artistes dans la famille, ça commençait à devenir envahissant. Peut être que la vieille serre pourrait servir à Joséphine d’atelier à dessin.

La jeune Gryffondor était en train de se faire ses petits plans tout en marchant. Elle longeait à présent la foret interdite. Même en plein après midi, cet endroit donnait des frissons dans le dos. Les forets de sapin, il n’y avait rien de plus glauque. Son regard fut néanmoins attiré par une minuscule petite chose. Cela faisait un moment qu’elle n’en avait pas vu. Au pied d’un arbre qui bordait la foret se trouvait un petit amas de pierre et à ses pieds, un Perce-neige. Jo adorait cette fleur. C’était en quelque sorte la victoire de la nature sur cet hiver triste à souhait !

Elle jeta un coup d’œil à sa montre. Il était 16h. Elle avait tout son temps. Enfin normalement. Si elle faisait attention à ne pas trop  trainer. Elle s’assit sur une pierre et sortit de son sac son carton à dessins. Une feuille, un crayon et c’était parti. Elle était dans sa bulle et ne faisait absolument plus attention à  ce qui se passait autour d’elle. Pourtant il y en avait eu des élèves qui étaient passés à proximité d’elle alors qu’ils rentraient au château, et elle n’y avait pas du tout prêté attention.

Elle était tranquille dans son petit monde. Rien ne pourrait l’en sortir. Enfin normalement…
Revenir en haut Aller en bas
Peter McKinnon
Peter McKinnon
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


A la lisière de la forêt interdite - Page 7 Empty
Re: A la lisière de la forêt interdite

Message par : Peter McKinnon, Jeu 2 Fév - 13:19


Le soleil aillait bientpot se coucher, il était seize heure ... Peter rentrait au Château, ou plutôt il titubait en direction du Château. Il aurait été bien incapable de dire d'où il venait ni avec qui il s'était mis dans cette état, mais pour l'heure qu'il était, il était plutôt bien entamé ! Une bouteille de whisky pur feu en main, il essayait de refaire le chemin qui séparait le Trois Balais du Château, mais il lui semblait que la route avait bien changé ! Comment était-il arrivé aux bords de la Forêt Interdite ? Il laissa exclamer un juron entre deux chansons paillardes ...

- Non mais qu'est-ce-c'est que ce bord*l ? J'ai du prendre un portloin sans l'savwer et me v'là en Irlande ...

Il prit appuis sur un arbre et reprit sa respiration. Au loin, il avisa un silhouette ! Il prit alors la direction de celle qu'il pensait être une irlandaise et tailla la route gaiement en se jetant de nouveau une bonne rasade de la boisson qu'il avait emportée. Arrivé à la hauteur de la jeune fille, il essaya de s'asseoir à coté d'elle mais se vautra littéralement par terre ...

- C'est rien ... C'est rien ...

Il se releva difficilement et observa alors attentivement la jeune fille qu'il venait de déranger (et qu'il connaissait par ailleurs). La tête posée sur le goulot de sa bouteille de whisky, il s'exclama :

- Bah on est pas en Irlande ? Vous z'êtes même pas rousse !
Revenir en haut Aller en bas
Josephine Campbell
Josephine Campbell
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


A la lisière de la forêt interdite - Page 7 Empty
Re: A la lisière de la forêt interdite

Message par : Josephine Campbell, Sam 4 Fév - 18:32


Elle était tranquille dans son petit monde. Rien ne pourrait l’en sortir. Enfin normalement…

Oui normalement, parce qu’une GROSSE masse s’étala de tout son long sans grâce juste à coté d’elle. Elle fut tellement surprise qu’elle laissa échapper un petit cris de surprise et donna un gros coup de crayon sur son dessin. Elle réussi à en trouer la feuille et à casser sa mine. La masse, qui au passage avait écrasé le Perce-neige, semblait être humaine puisqu’elle laissa échapper un « C'est rien ... C'est rien ... » .

Jo s’inquiéta l’espace d’un instant d’une éventuelle blessure, mais ses yeux s’arrêtèrent sur la tignasse de la masse. Elle aurait pu la reconnaître entre mille. L’inquiétude se transforma en colère. Oui parce que le truc qui venait de lui faire peur, de gâcher son dessin et d’écraser la fleur n’était autre que Mr le Préfet Parfait. Oui mais peut être s’était il fait vraiment mal le pauvre…

- Bah on est pas en Irlande ? Vous z'êtes même pas rousse !


* Je suis dans une autre dimension là ou quoi ?!*

Jo haussa un sourcil et détailla avec attention le jeune homme qui se tenait debout tant bien que mal devant elle. Il avait une attitude vraiment étrange, complètement différente de celle auquel il l’avait habitué. Il avait les yeux vitreux, avait du mal à articuler et tenait des propos  incohérents.

*Irlande ? Rousse ?*

-T’as bu ou quoi ?

Elle avait lâché ça comme ça, puis son regard s’accrocha à la bouteille que Peter tenait dans ses mains. Elle se mit debout et s’approcha. Comme une réponse à sa question, des effluves d’alcools s’insinuèrent dans ses narines. Et on ne parlait pas d’alcool présent dans une bouteille d’eau de Cologne, mais plutôt dans une bouteille de Whisky.

- Je le crois pas, t’es vraiment déchiré?


Peter avait un don dont il ignorait l’existence. Il avait un talent particulier pour faire démarrer Josephine au quart de tour et cette dernière n’aimait pas ça. Elle ne supportait pas de ne plus être maître de ses émotions, elle ne se reconnaissait pas. Habituellement, elle restait calme en toute circonstance, là, elle avait bien envie de lui faire avaler le dessin qu'elle venait d’abîmer par sa faute et le Perce-Neige qu'il avait écrabouillé. Peu importe qu'il se soit fait mal ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Peter McKinnon
Peter McKinnon
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


A la lisière de la forêt interdite - Page 7 Empty
Re: A la lisière de la forêt interdite

Message par : Peter McKinnon, Dim 5 Fév - 0:58


- T’as bu ou quoi ?

Malgré l'état avancé dans lequel se trouvait Peter, le fait de se faire tutoyer par une inconnue irlandaise brune avait de quoi laisser perplexe ! Peter inclina la tête de façon à voir son interlocutrice sous un regard différend. Elle lui disait quelque chose, lui rappelait quelqu'un. Même dans l'état dans lequel il était, il pouvait la reconnaitre !

- Josephine Cannelle ?!

Celle-ci, lui répondit aussi subitement :

- Je le crois pas, t’es vraiment déchiré ?

S'il vous est aussi arrivé de boire de façon déraisonnable, en particulier en mélangeant tout un tas de substances, vous avez probablement ressentit une sorte de bourdonnement dans vos oreilles. Et si vous avez déjà été dans cet état, vous avez que c'est typiquement le genre de moment durant lequel vous vous occupez de tout sauf de votre capacité à comprendre et à être compris convenablement des autres. Peter, ne fit pas exception à la règle en ne comprenant qu'à demi-mot ce que Jospehine venait de lui dire.

- Dessiné ? Peter jeta un rapide coup d'œil au papier et aux crayons qu'elle avait en main. Mais non on ne m'a pas dessiné dessus !

Peter lâcha sa bouteille et commença alors à se frotter le visage avec toute la vigueur que nécessitait sa réputation ! Il commença à réellement s'agiter puis il posa la main à nouveau sur sa bouteille et entreprit de l'ouvrir. Mais la vue du jeune sorcier commençait de plus en plus à se troubler, sans compter que ses mains ne cessaient de glisser sur le goulot. Après un nouvel effort vain (il avait décidément beaucoup de force), il tendit la bouteille à la jeune élève de Gryffondor :

- Tu veux bien me donner un coup d'main ?
Revenir en haut Aller en bas
Josephine Campbell
Josephine Campbell
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


A la lisière de la forêt interdite - Page 7 Empty
Re: A la lisière de la forêt interdite

Message par : Josephine Campbell, Dim 5 Fév - 18:03


- Dessiné ? Mais non on ne m'a pas dessiné dessus !

Jo le regardait se frotter le visage perplexe. C’est moche les ravages de l’alcool. Les personnes les plus sérieuses du mondes peuvent se transformer soudainement en pitre sans le vouloir. Il y a quelque secondes encore elle avait envie de lui en retourner une. A présent, il la faisait rire à gesticuler comme ça, d'autant plus qu’il s’évertuait à ouvrir la bouteille qu’il tenait dans les mains, sans succès. On aurait dit un enfant de deux ans qui tentait tant bien que mal d’ouvrir un paquet de bonbons. On était à cent mille kilomètres du Peter qu’elle connaissait.

- Tu veux bien me donner un coup d'main ?

Elle tendit la main et se saisit de la bouteille, un sourire en coin sur les lèvres.

- Bien entendu ! Joséphine Cannelle ne peut pas te laisser mourir de soif.

Elle ouvrit sans mal la bouteille, elle, et passa son nez au dessus du goulot.

- Hum dis moi, t’as du la payer cher celle là. Tu permets ?

Sans même attendra sa réponse, elle but une gorgée du breuvage qui lui désinfecta la trachée. Elle n’avait pas l’habitude de boire de l’alcool fort et pure de surcroît, mais elle ne laissa rien paraître au jeune homme, il n’avait pas l’air d’être en état de remarquer quoi que ce soit de toute façon. Elle ne lui redonna pas la bouteille. Non. Elle la jeta contre la pierre sur laquelle elle était assise quelque secondes plus tôt. RIP bouteille. Elle avait éclaté en mille morceaux. Peter avait déjà bien assez bu comme ça.

- On est quitte Don Juan et la seule chose que tu devrais boire maintenant c’est de l’eau.

Elle s’approcha de lui, lui pris la main et y glissa le dessin troué du Perce-Neige qu’elle venait de mettre en boule.
Revenir en haut Aller en bas
Peter McKinnon
Peter McKinnon
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


A la lisière de la forêt interdite - Page 7 Empty
Re: A la lisière de la forêt interdite

Message par : Peter McKinnon, Lun 6 Fév - 18:25


Josephine avait accepté d'aider le jeune préfet sans trop discuter ! Peter dans son état était persuadé que c'était parce que personne ne pouvait le contredire, il était une sorte de super-sorcier à qui on ne pouvait rien refuser. Le regard en l'air, il attendit que l'on lui serve son whisky pur feu sur un plateau dont il n'aurait que faire.

- Tu permets ?

La jeune fille bu une gorgée dans sa sacro-sainte bouteille. C'en était trop pour le jeune garçon qui estimait qu'il s'était passé trop de temps depuis la dernière fois qu'il s'en était mis plein la lampe. Il avança un bras comme un bébé réclamant son biberon. Mais la jeune sorcière, au lieu de combler sa petite menotte vide, décida de balancer la bouteille derrière elle. Un grand bruit de verre brisé se fit entendre. D'un mouvement, Peter ramena sa main à sa tête et appuya plusieurs fois son indexe contre sa tempe :

- Non mais t'es malade toi dans ta tête !

Elle lui baragouina ensuite quelque chose sur un liquide bien plus agréable pour se baigner que pour boire et lui tapa un dessin roulé en boule dans la main. Peter regarda la chose d'un air interdit. Elle n'espérait tout de même pas qu'il allait manger un dessin ! Il décida de faire exactement comme elle et il balança le dessin vers les restes brisés de sa bouteille de whisky. Le tout en arborant un air boudeur.

- J'te déteste Josephine Cannelle !

Il croisa alors ses bras et détourna la tête pour ne plus l'avoir dans son champ de vision. Il se serait bien levé et parti mais la Terre bougeait étrangement et il était bien mieux plus près du planché des vaches.
Revenir en haut Aller en bas
Josephine Campbell
Josephine Campbell
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


A la lisière de la forêt interdite - Page 7 Empty
Re: A la lisière de la forêt interdite

Message par : Josephine Campbell, Lun 6 Fév - 20:55


- Non mais t'es malade toi dans ta tête !

*La blague… c’est Ste Mangouste qui se fout de l’infirmerie…*

Qui a picolé jusqu’à ne plus savoir déboucher une bouteille ? Inutile de lui dire, de toute façon il ne comprendrait rien. Jo au comble de l’exaspération leva les yeux au ciel.

- J'te déteste Josephine Cannelle !

La Gryffondor se mit à rire.

- Ça c’est pas nouveau!

La dernière fois à Pré Au lard, il n’avait pas caché qu’il ne l’aimait pas beaucoup et il fallait bien l’avouer, elle n’avait pas du tout apprécié de l’entendre. Parce que elle contre toute attente et malgré tous les défauts qu’elle pouvait lui trouver (il y en avait un tas !) elle l’appréciait… un peu… pas trop, juste ce qui faut. Elle le regarda faire sa tête d’hippogriffe, les bras croisés et évitant son regard. En temps normal, elle l’aurait laissé là tout seul.

*Mouais… tu parles !*

Si si ! Si elle voulait, elle pouvait le laisser moisir  là ! Il était bien trop saoul pour retrouver son chemin vers le château donc il se serait enfoncé dans la foret interdite et à la nuit tombée se serait fait dévorer tout cru par les monstres qu’elle abritait. Oh non, trop horrible !
Coup d’œil vers la foret, puis vers Peter.

Non, elle ne pourrait pas faire ça… et puis il était mignon comme ça à bouder dans son coin. Elle aurait presque eu envie de lui faire un câlin. Elle s’agenouilla près de lui et passa la main devant ses yeux pour attirer son attention.

- Peter, tu veux qu’on reste là ou on rentre ? … Quoi que, te balader dans cet état, à la vue de tout le monde, c’est peut être pas une bonne idée en fait.

La dernière phrase, elle se la disait à elle-même. Il sentait l’alcool à dix mètres et pas sure qu’il saurait faire cinq pas sans s’étaler par terre encore une fois. Et s’il se faisait prendre, par un professeur ou par un autre préfet, qu’est ce qu’il lui arriverait ?
Revenir en haut Aller en bas
Peter McKinnon
Peter McKinnon
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


A la lisière de la forêt interdite - Page 7 Empty
Re: A la lisière de la forêt interdite

Message par : Peter McKinnon, Mar 7 Fév - 16:37


Ca c'était bien Josephine, attendre que Peter se mette dans un état bien particulier pour décider d'adopter l'état totalement inverse. Alors que celui-ci se mettait à la bousculer au moins au sens littéral, celle-ci éclatait de rire. Elle ne savait pas rester sérieuse deux minutes, c'était fou ... Peter, lui, continuait de râler dans son coin, elle avait cassé sa bouteille de whisky. Il était en colère comme si elle lui avait déchiré son ours en peluche ! Pourquoi fallait-il toujours qu'il tombe sur elle et sur ses idées abracadabrantesques ?

Pendant qu'il était occupé à se livrer à un débat d'alcoolique sur la santé mentale de la dessinatrice, celle-ci s'était levée et était venue agiter sa main devant les yeux de Peter. Au début, il aurait bien envoyer cette main balader mais il avait fini par adopter une autre approche, celle consistant à nier purement et simplement les signaux de la jeune sorcière.

- Peter, tu veux qu’on reste là ou on rentre ? … Quoi que, te balader dans cet état, à la vue de tout le monde, c’est peut être pas une bonne idée en fait.

Par Merlin ce qu'elle pouvait être indélicate. Peter s'était instantanément levé et avait commencé à hausser le ton. Comment cela ce n'était pas une bonne idée ? Il faisait ce qu'il voulait après tout, il n'aurait plus manqué qu'il ne puis pas se promener où il le voulait ! Il était libre, LI-BRE !

- Quoi ? C'est quoi ton problème Josseline ?! Je peux me balader où je veux !

Et en guise de démonstration, il essaya de passer devant la jeune fille mais finit par s'écraser de façon monumentale dans l'herbe au bout de trois pas ...

*Et m**de ...*
Revenir en haut Aller en bas
Josephine Campbell
Josephine Campbell
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


A la lisière de la forêt interdite - Page 7 Empty
Re: A la lisière de la forêt interdite

Message par : Josephine Campbell, Mer 8 Fév - 12:53


Ça c’était bien Peter, attendre que Jo se mette dans un état bien particulier pour décider d’adopter l’état totalement inverse. Alors que celle-ci essayait d’être gentille avec lui, celui-ci avait décidé de faire sa tête de nœud. Il ne savait pas se détendre deux minutes, c’était fou… Dès qu’elle eu fini sa phrase il s’empressa de se relever et de râler, pour changer :

- Quoi ? C’est quoi ton problème Josseline ?! Je peux me balader où je veux !

Déjà : Josseline ?!!!! Non mais c’est pas parce que tu es complètement déchiré que t’as le droit de m’appeler n’importe comment !!
Ensuite : Je serais toi je ne tenterais pas le diable
Pour finir : ça fait juste la deuxième fois que t’embrasse le sol en l’espace de cinq minutes, t’en as pas marre ?

Jo soupira. Elle avait une folle envie de lui balancer un « je te l’avais dit », mais elle venait de se rendre compte qu’elle et Peter fonctionnait de façon complètement opposée. Elle disait blanc, lui disait noir. Ils étaient un peu comme des aimants. Pas des aimants en attraction mais en répulsion. Ne pouvaient-ils pas être d’accord sur quelque chose ban sang ?! Elle n’allait donc pas se foutre de lui (et pourtant ça la démangeait énormément), sinon il allait encore faire une ânerie. Elle s’approcha de lui et posa une main sur son épaule.

*Mais pourquoi tu t’entêtes à essayer encore et encore avec lui ?!*

- Tu t’es fait mal ?

Elle ne savait plus du tout comment s’y prendre pour qu’il se calme.

- Peut être… Qu’on devrait attendre un peu ici.

*Il va encore s’énerver ce boulet…*

-J’ai des pommes… T’en veux une ?

*(La conscience de Jo flotte un moment...)Ah et t’avais pas mieux ?*

S’il accepte, on va juste espérer que ça ne soit pas la goutte d’eau qui fasse déborder l’estomac…
Revenir en haut Aller en bas
Peter McKinnon
Peter McKinnon
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


A la lisière de la forêt interdite - Page 7 Empty
Re: A la lisière de la forêt interdite

Message par : Peter McKinnon, Jeu 9 Fév - 7:53


Peter s'était étalé sur le sol comme il devait ! La chatouillement de l'herbe humide sur son visage était une chose pour le moins désagréable mais légèrement revigorante. Le jeune préfet, qui avait fermé les yeux depuis sa chute, les rouvrit dans un battement de paupières. Il sentit une main se poser sur son épaule. Il effectua une courte roulade et vit que Josephine était toujours là.

- Tu t’es fait mal ?

Peter émit un grognement tout en se passant une main sur le visage. Il ne savait dire pourquoi mais cette situation commençait à être vraiment pénible. Pourquoi était-il dans cet état ? Et pourquoi la rouge et or persistait-elle à rester à ses cotés ? Au final, une petite part de lui n'avait pas envie, malgré l'ivresse, qu'elle s'en aille. Mais elle ne devait pas être toute nette non plus ... il ne savait même pas prononcer son nom correctement !

- Peut être… Qu’on devrait attendre un peu ici.

- Pourquoi ça, t'attends quelqu'un ? marmonna Peter, dans ses dents.

Mais la jeune sorcière de Gryffondor ajouta sans spécialement en tenir compte :

- J’ai des pommes … T’en veux une ?

Instinctivement, Peter essaya de se redresser, mais la tâche était bien plus ardue que prévu ... Il se recoucha donc sur le sol, les bras en croix, dans un signe de désespoir. Puis il tendit sa main droite vers Josephine afin qu'elle l'aide à se redresser en position assise, tout en lui assénant un sec :

- C'est bien l'moins qu't'puisses faire en dédommagement pour ma bouteille ...
Revenir en haut Aller en bas
Josephine Campbell
Josephine Campbell
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


A la lisière de la forêt interdite - Page 7 Empty
Re: A la lisière de la forêt interdite

Message par : Josephine Campbell, Jeu 9 Fév - 21:46


Même se remettre en position assise semblait être mission impossible. Mais qu’est c e qu’il lui était passé par la tête pour boire autant ? Et pour quelle raison ? Et quels étaient le ou les inconscients qui l’avaient laissé seul dans un état pareil ?  Jo était en train de se poser toute ces questions sans vraiment faire attention à ce qui se passait autour d’elle lorsqu’une main surgit de nulle part tout près de son visage. A quelque centimètres près, c’était la baffe.

*Viser aussi c’est compliqué il semblerait*

- C'est bien l'moins qu't'puisses faire en dédommagement pour ma bouteille ...

* Et être agréable aussi…*

- Crois-moi, je t’ai rendu service.

Elle recula légèrement, saisit sa main et l’aida à se remettre assis. Pas certaine qu’il réussisse à rester dans cette position sans appuis, elle l’aida à se décaler pour qu’un arbre lui serve de dossier. Elle s’installa juste à coté de lui et commença à fouiller dans son sac. Bizarrement cette proximité ne la gênait pas. Au contraire, elle était même très à l’aise. Peut être que cela était dû à la paire de fois où elle s’était mis la honte devant lui. Elle n'était plus à cela près.

- Alors, qu’est ce que tu fêtais au juste ?

En espérant juste que ça ne soit pas un record du plus grand nombre de points enlevés à un pauvre élève sans défense en une seule fois ou du plus grand nombre de conquêtes féminines dans le mois. Si c’était ça, elle ne tenait pas vraiment à le savoir, mais bon trop tard, la question était posée.

- Tiens !

Enfin, elle les avait trouvées ces fichues pommes qu’elle avait chipées dans les cuisines. Elle en tendit une à Peter un sourire encourageant aux lèvres.

*Mange lentement et ne me vomis pas dessus s’il te plait*
Revenir en haut Aller en bas
Peter McKinnon
Peter McKinnon
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


A la lisière de la forêt interdite - Page 7 Empty
Re: A la lisière de la forêt interdite

Message par : Peter McKinnon, Ven 10 Fév - 17:16


En un laps de temps plus ou moins grand, Peter s'était retrouvé adossé à un arbre, flanqué de Josephine à son coté. Et dire que la rouge et or n'avait rien trouvé de mieux à faire que de se balader avec un sac rempli de crayons de couleur, de papier et de pommes ... Les paupières mi-closes, Peter prenait une pause bien méritée.

*Quelle bonne sœur cette Josseline ...*

- Alors, qu’est ce que tu fêtais au juste ?

*Qu'est-ce que ça peut lui faire ... ?*

Peter murmura entre ses dents :

- Ton enterrement tiens ...

Mais déjà la jeune élève de Gryffondor lui tendait un pomme en lui souriant, « Tiens ». D'un air nonchalant, Peter attrapa la pomme de sa main droite. Appuyé sur son arbre, il sentait toutes ses forces le quitter. Sa main tomba par terre avant qu'il n'arrive à ramener la pomme à sa bouche. Il mordit violemment dans le fruit, laissant ainsi du jus lui couler le long du menton jusque sur sa robe de sorcier. De sa main gauche, il tapota la tête de sa camarade.

- T'es gentille mais tu parles trop Jospine ...
Revenir en haut Aller en bas
Josephine Campbell
Josephine Campbell
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


A la lisière de la forêt interdite - Page 7 Empty
Re: A la lisière de la forêt interdite

Message par : Josephine Campbell, Dim 12 Fév - 10:46


Il lui avait tapoté la tête comme on aurait pu le faire avec un animal de compagnie. Elle ne savait pas si elle devait bien le prendre ou non. Elle allait tout de même lui laisser le bénéfice du doute. Peut être était ce tout simplement sa façon de lui dire merci. Si c’était bien cela, il faisait preuve vraiment d’une grande maladresse.

*Quelle nouille…*


Bref Peter dans toute sa splendeur…

- T’es gentille mais tu parles trop Jospine…

Elle ne pouvait pas en dire autant de lui. Il était souvent désagréable à son contact et ne lui disait jamais rien. Qu’est ce qu’elle lui avait fait ? Et quand est ce qu’il allait arrêter d’écorcher son nom bon sang ?!Elle avait ramené ses genoux vers elle et le regardait en train de manger sa pomme comme un glouton. La grande classe. Un vrai gamin, il en mettait partout.
Elle sourit.

-  Et toi aussi tu peux être gentil quand tu veux, mais la plupart du temps tu es un vrai crétin, enfin en ce qui me concerne.

Elle n'avait pas dit ça méchamment, mais pour une fois elle pouvait lui dire ce qu'elle pensait sans qu'il puisse s'échapper, c'était l'occasion. Et avant qu'il puisse ajouter quoi que ce soit elle précisa.

- Faut voir le coté positif, je ne serais pas sur ton tableau de chasse et ça c'est plutôt pas mal!

Elle croqua à son tour dans une pomme et entreprit d'arracher les brins d'herbe à coté d'elle. Comment elle allait faire pour le traîner jusqu'au château et quand allait il être en état de marcher?!
Revenir en haut Aller en bas
Peter McKinnon
Peter McKinnon
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


A la lisière de la forêt interdite - Page 7 Empty
Re: A la lisière de la forêt interdite

Message par : Peter McKinnon, Lun 13 Fév - 20:46


Assez vite, Peter s'était détourné de sa pomme. Le fruit offert par la rouge et or avait du l'amuser au début, à présent le préfet était passé à autre chose. Surtout, l'alcool commençait à diffuser son effet soporifique, et il n'avait pas réellement la tête à s'intéresser à ce que Josephine lui disait. Tous muscles relâchés, il avait laissé tomber sa pomme, qui roulait à présent dans l'herbe vers des vers de terre qui en feraient surement un meilleur usage que lui ...

La jeune élève de Gryffondor, elle continuait de parler, alors que les yeux de Peter se fermaient tout seul. Il avait froid, mais cela n'allait pas l'empêcher de dormir ! Le jeune préfet des serpentards n'écoutait plus qu'un mot sur deux. Elle parlait décidément trop cette Josephine ... « positif » ... « tableau » ... « chasse » ... Peter ne réfléchissait déjà plus à rien lorsqu'il ouvrit la bouche, à demi endormi :

- Arrêtes, t'as qu'une envie c'est qu'j't'embrasse ...

Une fois son dernier message délivré, Peter s'en alla vers un autre monde, celui des rêves ...
Revenir en haut Aller en bas
Josephine Campbell
Josephine Campbell
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


A la lisière de la forêt interdite - Page 7 Empty
Re: A la lisière de la forêt interdite

Message par : Josephine Campbell, Mar 14 Fév - 11:28


Mais comment elle allait faire pour le ramener ? Est-ce qu’une bonne âme l’aiderait à le traîner jusque sa salle commune ? Ou bien devrait elle le faire léviter jusqu’au château ? Ils se feraient griller dans tous les cas. Elle ferma les yeux et se cogna l’arrière de la tête contre l’arbre plusieurs fois.

*Comment … je vais… faire*

- Arrêtes, t'as qu'une envie c'est qu'j't'embrasse ...


Elle ouvrit soudainement les yeux.

- Quoi ?!!

Elle avait bien entendu ? Vraiment bien entendu ? Ou peut être bien qu’elle était en pleine crise hallucinatoire?!

- Répète ce que tu viens de dire?

Elle avait jeté sa pomme au loin, s'était mis face à lui et l'avait saisi par le col de sa cape. Il était sérieux?
Jamais
JAMAIS

JAMAIS


JAMAIS


elle n'aurait une envie pareille! Plutôt embrasser un detraqueur! Elle avait envie de lui balancer toute sa colère à la figure et l'étouffer avec mais malheureusement pour elle il avait choisi ce moment pour s'endormir et elle avait beau le secouer il n'avait pas la moindre envie de se réveiller. Ce qu'il pouvait être insupportable, elle ne pouvait même pas se défouler sur lui comme elle le voulait. Elle poussa un cris de rage et se rassit à ses cotés en le bousculant un peu.

- T'es la personne la plus prétentieuse que je connaisse, siffla t-elle entre ses dents.

Et pour comme pour enfoncer le clou, et surtout parce que Joséphine était démunie de toute forme de chance depuis sa plus tendre enfance, le corps de Peter perdit l’équilibre si bien que sa tête atterrit sur les genoux de la jeune fille.

- Non mais c'est pas vrai !! Qu'est ce que j'ai fait pour mériter ça?


Elle leva les yeux au ciel comme si la réponse se trouvait là haut. Et bien non. Elle inspira en fermant les yeux pour se donner du courage. Quand elle les rouvrit, ils se posèrent directement vers le visage de Peter. L'occasion était trop belle. Elle pouvait faire ce qu'elle voulait de lui. Elle pouvait se venger de ce qu'il lui avait dit. Elle tendit le bras pour attraper son sac et en sortir un encrier. Elle plongea le doigt dedans et écrit le mot "Goule" à l'encre noire sur le front du Serpentard. Un petit coup de "Recurvite" sur l'arme du crime, son doigt, ni vu ni connu.

Bizarrement cela l'avait calmé. Elle n'arrivait même plus à enlever le sourire qui avait élu domicile sur son visage. Elle remit Peter en position assise tant bien que mal. Mais sa tête devait être lourde. Très lourde, surement à cause de son orgueil... parce qu'elle n'arrêtait de tomber sur l'épaule de Joséphine malgré le nombre incessant de fois quelle la repoussait avec son index. Puis au bout de la vingtième fois, elle déclara forfait et la laissa là où elle était. La jeune fille sortit un livre  de son sac (oui il y en avait un tas de trucs la dedans!) sur l’histoire de l'art sorcier du XVIIIeme siècle et attendit que la Goule se réveille.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

A la lisière de la forêt interdite - Page 7 Empty
Re: A la lisière de la forêt interdite

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 7 sur 10

 A la lisière de la forêt interdite

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.