AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 8 sur 9
Une taverne moldue
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Rachel Pasca
Modération GSerpentard
Modération G
Serpentard

Re: Une taverne moldue

Message par : Rachel Pasca, Mar 26 Juil - 19:00


Danser et oublier. Oublier et danser. C’est la seule chose à faire ce soir, la seule chose de bien à faire. De toute manière le dicton moldu ment, vaut mieux être mal accompagné que seul, mais c’est mieux quand ça aboutie à quelque chose de bien. Alors elle danse, parce que la musique à toujours eu un effet apaisant sur elle. C’est plus efficace encore que ce philtre de paix qu’elle se trimbale toujours, sans pouvoir s’en passer. Mais elle avait promis d’essayer, c’était peut-être d’ailleurs pour ça qu’elle avait senti le besoin de venir ici ce soir. De cette manière au moins elle pourra raconter à ses petits enfants qu’elle a profité de sa jeunesse, même si ce n’est pas totalement vrai. Elle pourra dire qu’il lui était déjà arrivé de coucher avec un inconnu, avec un « professeur ».

Coucher ? Oui. Parce qu’il l’avait serré contre lui et que d’un coup ça lui était venu en tête, que d’un coup elle en avait eu envie. Il était là, elle était là et visiblement tout deux avaient besoin de chaleur humaine. Croire à la vie pour mieux s’enfoncer dans les ténèbres demain. S’offrir une oasis au milieu du désert, juste un moment de repos.

L’étudiante s’arrêta alors de danser pour le regarder, lui sourire doucement. Prenant sa main, elle l’incita à la suivre. Sortir du bar, aller ailleurs, là où ils seraient seuls, parce que c’était la seule chose de bien à faire ce soir.

FIN du RP

Revenir en haut Aller en bas
Alice Grant
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une taverne moldue

Message par : Alice Grant, Jeu 15 Sep - 18:50


RP privé avec Malicia Evans
Musique

Qu'est-ce qu'Alice faisait là, ce soir, sa cape noire rabattue sur ses épaules qu'elle portait lorsqu'elle ne voulait pas qu'on la dérange, à pousser la porte de la première taverne moldue qu'elle avait trouvée, avec pour but de sombrer dans l'alcool? Elle n'avait pas l'habitude de boire, pourtant, détestant ne plus être maître d'elle-même, et la seule fois ou elle s'était retrouvée complètement saoule, c'était à cause du Sortilège d'Ivresse. Cette expérience aurait dû la dégoûter à vie. Mais les choses ne s'étaient pas passées comme prévu. D'abord, c'était une voie, la Voie dans sa tête, qui commentait de façon négative ce qu'elle voyait, entendait, puis des cauchemars, qui étaient de mauvais souvenirs déformés, tout ça devint de plus en plus fort, de plus en plus fréquent, mais ce n'était pas le pire.

Ensuite, il y eut les crises: la folie prenait le contrôle, elle hallucinait, la Voie lui donnait un mal de crâne et lui montrait en boucle la nuit de l'incendie, elle avait huit ans, le mage noir avait brûlé sa maison, son père et son épaule, ce qui lui était insupportable, la frontière entre le présent et le passé était devenue floue, puis invisible, les crises étaient de plus en plus violentes, mais elle n'en parlait à personne, de peur qu'on l'envoie à l'asile, là ou était sûrement sa place, seulement elle voulait vivre, elle avait des projets, des rêves, et pour ce faire il fallait qu'elle trouve un moyen de se débarrasser seule de ce maudit Lapin Blanc, né d'une page non tournée, d'un passé malheureux, elle ne l'avait pas vu venir, ça non. Peut-être n'était-elle pas si forte que ça après tout. Là, elle s'était considérablement éloignée de ses amis, après voir faillit tuer une élève dans les toilettes de Poudlard et s'être rendue compte de la dangerosité de la folie qui sommeillait en elle.

La sang-mêlée avait entendu dire que l'alcool pouvait aider dans certaines situations, comme quand on était au bout du rouleau, quand on voulait arrêter d'être confronté à la réalité, oublier. Et elle avait touché le fond. Elle passa le pas de la porte. Mal de crâne. la Voie qui continuait à hurler des horreurs, à lui montrer cette nuit, encore et encore, gagnant en puissance, se délectant de sa souffrance. Même si ce n'était que pour un soir et que lorsqu'elle aurait dessaoulée le Lapin Blanc reviendrait pour l'entraîner dans le Terrier, dans son passé. Elle voulait juste tomber ivre morte dans les bras de Morphée, cesser de voir les images gravées depuis ses huit ans dans sa mémoire.

Lorsque la bleu et bronze réussissait, épuisée, à s'endormir, c'était pour se réveiller une heure plus tard d'un cauchemar, trempée de sueur, dans le dortoir des serdaigles. Il était hors de question qu'elle abandonne. Mais elle devait dormir. Les cernes sous ses yeux étaient depuis trop longtemps présentes, son appétit avait disparu.
Tu penses pouvoir te débarrasser de moi aussi facilement? Tiens, regarde, c'est le moment ou tu te fais brûler.
Elle ne disait même plus à la Voie de se taire, d'arrêter. Depuis longtemps, elle avait arrêté de lui répondre.


Désolée ça part un chouïa dans tout les sens...[/color]


Dernière édition par Alice Grant le Jeu 15 Sep - 18:52, édité 1 fois (Raison : petit bug)
Revenir en haut Aller en bas
Malicia Evans
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Une taverne moldue

Message par : Malicia Evans, Mar 20 Sep - 0:01


J'approuve ton choix de musique x10 :kiss:

Je l'avais dis que j'allais reprendre mon quotidien de fêtarde. J'ai besoin de m'amuser. Tant que je le peux encore. Tant qu'on ne me demande pas d'être adulte et responsable. Je suis pas prête. C'est bien pour ça que je me retrouve dans une taverne moldue entourée de je-ne-sais-pas-trop-qui. Je suis debout sur un table, un verre à la main en train de danser. J'ai déjà bu pas mal de verres et avalé deux ou trois cachetons.

J'ai l'impression de voler, d'être totalement heureuse. Libre. J'ai passé une période assez sombre. Mon éloignement avec Rachel, l'arrangement avec Keats, ma dispute avec Lena.. ça m'avait pas aidé. Vraiment pas. C'est à se demander pourquoi je suis encore là. Encore en vie, jveux dire. J'ai essayé il y a quelques mois de m'balancer dans la Tamise, c'était sans compter sur l'intervention de l'ancien directeur des lions. En bon samaritain, il m'avait dissuadé de sauter. Je devrais être reconnaissante mais pour le coup, ça m'est impossible. Il n'avait pas à interférer dans ma vie/mort comme ça. A croire qu'il m'apprécie vraiment. La blague.

Là, maintenant. Je suis heureuse. Bien. J'oublie un peu tous mes soucis. Mes yeux sont fermés, je laisse mon corps bouger au rythme de la musique.. un peu comme une transe. Personne ne me dit rien. Le personnel de la taverne, autrement dit le barman est sous mon emprise. L'imperium. Il doit me laisser faire ce que je veux et doit venir me remplir mon verre dès qu'il est vide. J'ai envie de m'amuser, pas de me faire réprimander.

Pile au moment où j'ouvre les yeux, j'aperçois une jeune fille passer la porte d'entrée. Elle semble épuisée. Terrorisée. Et surtout, elle ne semble pas habituée à ce genre d'endroit. Je descends de la table et continue à danser et à rigoler jusqu'à ce que je me retrouve près de la jeune femme.

Pourquoi ce visage pourtant si joli.. est triste ?

Je fais signe au barman de venir me remplir mon verre et je commande un truc à boire pour l'adolescente. Je ne lui laisse pas le choix à vrai dire. Je lui prends un verre d'alcool assez fort quelque chose qui la rendra joyeuse en peu de temps. Une fois servie, je pousse un des verres vers elle. Je lui fais signe de boire et lui dis que c'est offert. Elle n'est pas censée savoir que je ne paie rien du tout. Fausse générosité quand tu nous tiens.



Revenir en haut Aller en bas
Alice Grant
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une taverne moldue

Message par : Alice Grant, Mer 21 Sep - 14:42


N'est-ce pas^^


L'ambiance enveloppa immédiatement la sang-mêlée. Elle eut l'impression d'avoir ouvert une porte sur un tout autre univers, qu'elle avait parfois fréquenté pour grappiller quelques informations. Mais c'était la première fois qu'elle entrait dans cette taverne moldue. L'odeur, la musique, les cris, les chants pour la plupart faux, les rires, le bordel pas possible... exactement ce qu'elle cherchait. Elle n'était pas déçue. Plus qu'à vérifier que l'alcool lui permettrait une pause... un peu angoissée à l'idée de boire pour la première fois, elle ne pensa pas à tout les dangers qu'elle pourrait trouver ici, ou le lendemain au réveil. Peu importe le prix à payer, peu importe les ennuis attirés, elle était prête. La porte se referma derrière elle mais il y avait tellement de bruit que ça ne s'entendit pas.

L'une des premières choses qu'Alice remarqua, c'était une jeune femme qui était debout sur une table et dansait, yeux fermés, un verre à la main et la joie peinte sur son visage. La sixième année n'aurait jamais put reconnaître une professeure de Poudlard en elle, aussi la prit-elle pour une simple moldue complètement pompette, comme tout ceux présents ici d'ailleurs, et l'observa un seconde. Elle avait l'air heureuse, du moins grâce à l'alcool, mais peu importait: c'était la sensation qu'elle désirait le plus au monde en cet instant, elle voulait devenir aussi bourrée que cette jeune femme aux cheveux presque blancs le plus vite possible. Obtenir son état/absence d'esprit. Et puis, peut-être pourrait-elle mettre la main sur quelques stupéfiants si les boissons ne suffisaient pas à faire taire le Lapin.
La, la, la, la, lalalalala... lalala, la, la, la, lalalalala... on parle de moi?
Tais-toi, la Voie. Ce soir, c'est moi qui pense, qui parle, qui chante, qui danse. Mal, peut-être, mais c'est toujours mieux que de t'entendre.

La femme ouvrit ses yeux bleus et s'approcha d'elle sans s'arrêter de danser. La serdaigle ne fit même pas mine de l'ignorer comme elle l'aurait fait si son but n'avait pas été d'éviter cet univers. Elle se laisserait faire.
- Pourquoi ce visage pourtant si joli.. est triste ?
Pourquoi... pensa-t-elle en faisant un sourire reflétant sa fatigue, si vous saviez pourquoi... allez, dépêchez-vous de m'emmener dans votre monde...
La jeune femme fit signe au barman de remplir son verre et de lui servir à boire. Parfait. Quelques instants plus tard, elle poussa un verre vers elle tout en lui indiquant qu'elle l'invitait. Encore mieux. Mais les bonnes âmes se faisaient rares dans l'coin, est-ce qu'elle prévoyait de se servir d'elle plus tard, le verre était-il drogué? Le désespoir l'emporta sur la paranoïa en un instant. Elle eut à peine une seconde d'hésitation et s'empara du verre qu'elle porta à ses lèvres en tremblant légèrement. Une gorgée. Waouh. C'était fort. Elle n'avait pas l'habitude de boire. Deuxième gorgée.
Il en faut plus que ça pour te débarrasser de moi ma vieille...
Quand elle reposa le verre, il était vide. Sans même demander ce que c'était, elle dit:
- Un autre.
Revenir en haut Aller en bas
Malicia Evans
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Une taverne moldue

Message par : Malicia Evans, Mer 28 Sep - 15:36


Je vole, je danse, je bois, je profite. Ça fait tellement de bien si vous saviez. Je m'approche de la jeune femme triste, lui offre un verre qu'elle boit assez rapidement. Je ne m'attendais vraiment pas à ça. Je souris doucement et m'installe sur un tabouret non loin d'elle. Je la détaille minutieusement, m'attardant sur son visage. Il me semble que c'est une de mes élèves mais dans l'état dans lequel je suis, je ne suis pas réellement capable de reconnaître les visages qui sont face à moi.

Elle demande un autre verre. Assez sèchement. Je rigole légèrement au ton qu'elle utilise. Presque autoritaire. Ou désespérée. Je ne sais pas trop. Je fais signe au serveur et montre le verre de la brune du doigt. Un léger claquement et le verre est plein. Je lui tends et de mon côté, je bois quelques gorgées de mon verre. Je me délecte, comme je le peux encore.

T'as un nom ou je dois t'appeler Caliméro toute la soirée ?

Si elle n'a pas de culture moldue, elle ne reconnaîtra pas la référence. Caliméro est un personnage de fiction. Un petit poussin plutôt mignon mais malchanceux. Je me rappelle encore de sa phrase fétiche. C'est vraiment trop inzuste ! Je souris, nostalgique. Ca me rappelle mon enfance lorsque je vivais aux Etats-Unis avec ma famille d'adoption. L'époque où j'étais vraiment quelqu'un de crédule. Une belle époque. Heureuse.

Je fais signe au barman d'apporter une bouteille et deux petits shooters. Je les remplis, en tends un à la brune et en amène un à mes lèvres. J'amorce le mouvement pour trinquer avec elle et sors une phrase bidon, digne des ivrognes trouvant la vie à ch*er. Et hop ! Un shoot d'avalé. Mon visage se tord en une grimace à cause de l'alcool qui brule mon oesophage. Les verres se re-remplissent assez rapidement et je les enquille assez rapidement. Au bout d'un certain temps, je me tourne vers la jeune femme.

Qu'est-ce qui t'arrives pour que tu veuilles te bourrer la gueule aussi rapidement ?
Revenir en haut Aller en bas
Alice Grant
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une taverne moldue

Message par : Alice Grant, Sam 1 Oct - 10:21


La jeune femme rit un peu à sa demande qui ne devait pas bien aller avec sa tête. Tant pis. C'est vrai qu'elle devait sembler pathétique. Elle n'aurait jamais crut se retrouver ici, à boire avec tout ces ivrognes, par désespoir, ou plutôt par espoir d'oublier, d'être tranquille le temps de dé-saouler. Alice vit le serveur remplir son verre sur un ordre silencieux. Elle le but un peu plus doucement cette fois-ci, mais avec autant de volonté, tandis que la Voie la narguait, mais elle était un peu moins puissante, et avait une pointe d'inquiétude:
Ça ne me touche absolument pas. Tu peux boire des litres de cette boisson écœurante, je serais toujours là.
Peut-être. Mais au moins tu la fermeras.

Cette fois, ce fut le folie qui ne répondit pas. La bleu et bronze était partagée entre le bonheur d'avoir trouvé une solution et la tristesse de découvrir que cette solution était... l'alcool. Et sûrement aussi les stupéfiants. Alors, elle allait devenir une droguée et une alcoolique, fuir un Terrier pour tomber dans un pays de débauche? A quoi bon? Allez, juste pour un soir. C'est juste pour un soir.
- T'as un nom ou je dois t'appeler Caliméro toute la soirée ?
La sang-mêlée fouilla dans son esprit déjà un peu embrumé pour trouver un surnom. bien sûr, elle n'allait pas dire le siens dans un endroit pareil. Et puis, il y avait sa petite paranoïa.
- Liddell. Elle sourit mystérieusement. Tu peux m'appeler Liddell. D'où venait ce nom déjà? A croire qu'il allait parfaitement avec son prénom. Elle était presque... programmée pour être folle. Non. Qu'est-ce qu'elle pensait? Elle ne croyait pas au destin pourtant. La fille aux cheveux blonds-blancs fait amener au barman une bouteille et deux petits verres. Ça devait être un alcool assez fort. Génial. Elles trinquèrent.

Après quelques verres, la femme lui demanda:
- Qu'est-ce qui t'arrives pour que tu veuilles te bourrer la gueule aussi rapidement ?
La bleu et bronze soupira. Ici, elle ne craignait pas de passer pour une folle. non. Elle était juste bourrée à leurs yeux, normal de raconter n'importe quoi.
- C'est la Voie. Dans ma tête. Elle parle beaucoup trop. Alors je l'endors avec ça, ajouta-t-elle en pointant son verre qu'elle en profita pour remplir une énième fois. Au fait, c'est quoi, ton nom, à toi?
Dis comme ça, son problème semblait avoir beaucoup moins d'importance.

La serdaigle se leva brusquement, faisant tomber sa chaise et tourner sa tête. Elle lança:
- Je vais danser.
Et se jeta sur la piste de danse, espérant que sa tutrice de la Taverne la suive. Il y avait du bruit, de la lumière, le tout dans n'importe quel sens, comme une boite dans laquelle on aurait jeté n'importe quoi et qu'on aurait secouée. Elle se mit à tourner sur elle-même, persuadée d'être une danseuse de haut niveau alors que ses déhanchements étaient ridicules. Mais tout le monde s'en foutait. Tout le monde est fou ici.*


*Le chat du Cheshire
Revenir en haut Aller en bas
Malicia Evans
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Une taverne moldue

Message par : Malicia Evans, Ven 14 Oct - 1:14


Je suis en retard, désolée.

Liddel, c'est bizarre comme prénom, non ? J'acquiesce et lui souris gentiment. On trinque joyeusement plusieurs fois. Déjà alcoolisée à la base, je me sens quand même de plus en plus brumeuse. Ouais, en gros je suis bien bourrée. Quand je lui demande la raison de sa présence ici, elle me répond un truc que je ne comprends pas trop. D'une voix dans sa tête. Comme quoi elle parle trop. Bon après ce qu'elle raconte, je m'en fous complètement. Tant qu'on picole et qu'on s'amuse. Parfait ! C'est tout ce que je demande. Elle lève son verre qu'elle vient de remplir et trinque avec moi. Je l'aime bien cette petite.

- Tu peux m'appeler Sarah.

Tout mon être sursauta lorsque la gamine se leva pour aller danser. C'est dangereux de faire peur au gens comme ça, j'aurais pu avoir une crise cardiaque. Je la regarde partir sur la piste de danse. Quelques minutes d'observation et je descends à mon tour de mon tabouret. Allons danser !

A la hauteur de Liddel, je viens lui prendre la main pour la faire tournoyer. Placée face à elle, je danse, me déhanche et profites de la musique. J'aime attirer le regard des autres clients de la taverne et c'est ce que je compte faire avec la gamine. Je m'approche d'elle, pose mes mains sur ses hanches et lui montre comment parfaire son déhancher. Je m'approche de son oreille droite et murmure.

- Tu veux faire taire ce truc dans ta tête, je connais un bon moyen. Regardes autour de toi, tu as vu toutes ces personnes qui nous regarde ? Ces personnes, on peut s'en servir pour la faire taire.

Comme pour illustrer mon propos, j'approche un groupe d'étudiants, leur propose de nous rejoindre. Je prends la main de deux mecs, peu importe leurs tronches, leurs âges, leurs natures et leurs sangs. Ce soir, on s'en fout. Je repars vers l'adolescente et lui intime de s'amuser un peu avec un des deux jeunes hommes. Pendant ce temps, je repars vers le bar et récupère une bouteille pleine. Et si on recommençait à danser sur une table ? Autant faire la conne jusqu'au bout.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Grant
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une taverne moldue

Message par : Alice Grant, Dim 16 Oct - 20:45


No problem (:
Si besoin d'éditer, notamment pour le passage de la musique "slow", MP-moi (;
Test de la deuxième personne mêlé à la troisième^^

                                   

Sarah. Ok, Sarah, c'était ainsi que s'appelait ton guide de la nuit. La Voie ne la ramenait plus. Tant mieux. Pensées plus douces. Souvenirs disparus. Ennuis envolés dans l'alcool. Génial. Parfait. Merveilleux. Faux. Éphémère. Mauvais. Tant pis. Peu importe le prix à payer, la serdaigle avait besoin de se détendre. Liddell. Tss. Magnifique. Q'est-ce que tu dis? Tais-toi. Attends. Non. parle. Même si c'est pour dire et penser n'importe quoi. Tu n'as jamais connu cette sensation. Tu en as déjà vu pourtant, des gens saouls. La gueule de bois que tu vas avoir. C'est peu cher payé pour ce que tu vis. Tu danses avec cette femme qui te fait tournoyer. Sûrement mal, mais dans ta tête c'est une piste enflammée et une foule en délire. Tu veux encore boire. Si tu retournais ici plus souvent? Si tu devenais une habituée? Cette pensée te séduis. La tentation est trop forte. La Folie est trop douloureuse.

La fille te murmure:
- Tu veux faire taire ce truc dans ta tête, je connais un bon moyen. Regardes autour de toi, tu as vu toutes ces personnes qui nous regarde ? Ces personnes, on peut s'en servir pour la faire taire.
S'en servir... se servir des gens... pour la sang-mêlée, c'était une idée géniale, sur le coup. Ce soir, c'était la fête, le n'importe quoi, le bordel total, le chaos. Danse jusqu'au bout de la nuit, bois jusqu'à en vomir, et... si tu faisais une bêtise? Meuh non. J'f'rais gaffe. Juré. Rabats-joie de narratrice. Elle s'approche d'un groupe de jeunes. Elle prend la main de deux d'entre eux. Comme une mère qui propose un jouet à sa gosse dans une boutique, elle lui intime de s'amuser avec un des deux. Tu la remercies, tu souris au type. Il te semble beau. Il te semble avoir ton âge. Il te semble gentil. Tu le prends par la taille et vous dansez.

Super. Alors c'et ça, se servir des gens pour être heureux? En fait, toi qui t'en faisais une idée de débauche, danser et boire avec de parfaits inconnus, ça apporte juste de la joie, il a l'air heureux lui aussi. Son sourire est charmeur. Tu dis à ton partenaire que tu reviens tout de suite et tu attrapes une bouteille qui passe, la première qui te viens, et tu bois une gorgée au goulot, puis deux. Tu la reposes dans un coin ou tu n'es même pas en état de la retrouver et tu retournes danser. Tu as envie que ce moment dure toujours. Tiens, un slow? Pourquoi pas. La danse se fait plus sensuelle. Il fait chaud. Le gars est collé contre toi maintenant. Tu sens que tu es toute rouge.
Revenir en haut Aller en bas
Malicia Evans
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Une taverne moldue

Message par : Malicia Evans, Sam 22 Oct - 13:34


De retour au bar, le barman me tend une bouteille automatiquement. Gentil garçon. Un sourire moqueur au bout des lèvres, j'attrape la bouteille et repars en dansant vers Liddel. Elle profite avec un des mecs que j'ai ramené. Ce n'est peut-être la meilleure manière pour s'amuser et pour zapper ses soucis mais au moins ça marche pendant un petit temps. Je l'ai fais tellement d'années durant. Profitant de ma jeunesse et de mon statut de sorcière pour m'amuser gratuitement et sans danger. Enfin.. presque. Ma dernière année à Poudlard n'a pas été dès plus simple pourtant je trouve que je ne m'en suis pas trop mal sortie. Je ne suis pas assez mature, je me sers tout le temps des autres pour oublier qu'au fond, je suis toute seule.

Le deuxième adolescent, probablement le pote du cavalier à la brune reste à mes côtés. Immobile. Lui aussi est ensorcelé ? Je ne me souviens plus. Non. Je n'ai jeté qu'un Impero qu'aux barmans. Pas à lui. Pourquoi reste-t-il à côté de moi, sans bouger ? Je soupire et lui attrape le poignet de ma main restante. Allons danser. En quelques secondes, nous nous retrouvons sur la piste de danse. Bien entendu, c'est un slow qu'on entend. Parfait. Il finit par m'enlacer et par se rapprocher de moi. Wow, trop proche gamin. Nous dansons pendant de longues minutes, je m'ennuierais presque. J'étouffe discrètement un bâillement et lorsque la musique se termine, je repousse mon partenaire de danse et pars vers Liddel.

- Si tu m'cherches, je vais au bar.

Pas un regard pour les deux mecs. La nuit commence à être bien avancée, je commence à être fatiguée. Surtout que je suis là depuis un petit moment. Plus longtemps que la petiote. J'arrive au bar, pose la bouteille sur le comptoir. Et remplis le verre en face de moi. Je le lève en direction du barman avec un sourire en coin. Santé !

Revenir en haut Aller en bas
Alice Grant
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une taverne moldue

Message par : Alice Grant, Mer 26 Oct - 9:52


La chaleur d'un corps sur elle. Une voie qui murmure des mots doux. Elle connaissait cette sensation. Mais celle-ci n'était qu'une illusion. Elle le savait. En plus, cette personne contre elle était un parfait inconnu. Une larme coula sur sa joue. Sûrement la dernière de la soirée devenue nuit.
-Alexandre... souffla-t-elle à celui qui ne portait pas ce nom.
- Tu as dit quelque chose? demanda le jeune homme.
- Non, rien.
La musique prit fin. La bleu et bronze se dégagea de ces bras qui n'étaient pas celui qu'elle chérissait tant et essuya rapidement la goutte salée sur son visage. Avec les lumières, on ne voyait pas. Et puis, il s'en foutait sûrement. Tout ceci était faux. Une fausse joie. Mais elle faisait du bien. Trop de bien. Et la véritable était hors de portée, alors autant profiter de celle-là.

Sarah arriva vers elle.
- Si tu m'cherches, je vais au bar.
- Ok.
Et elle tourna les talons. Alice dansa encore le temps d'une chanson au rythme plus endiablé. Son partenaire la faisait tournoyer, elle ne voyait que des visages heureux, des lumières épileptiques, et de beaux yeux posés sur elle. Elle était bien, ce qui ne lui était pas arrivée depuis longtemps. Pour cette nuit, elle oubliait. Et peut-être pourrait-elle en profiter pour trouver des stupéfiants plus puissants... son autre visage restera endormi jusqu'à l'aube. Même si elle se réveillera avec un mal de tête, au moins ce ne sera pas celui caractéristique que lui donnait la Voie. Parfait.

Épuisée mais le sourire aux lèvres, la sang-mêlée s'approcha du bar en titubant, plantant là les garçons. Elle s'assit sur le siège à côté de la jeune femme et souffla:
- Ouaaaaaaahh ça fait du bien! Dis, tu fais ça souvent?
Elle attrapa une bouteille déjà entamée sans trop réfléchir, cette fille payait sûrement, et but une gorgée au goulot. C'est vrai, ça, qui était-elle, au juste? Une moldue à l'histoire compliquée? Une sorcière qui profitait? Connaissait-elle le vrai bonheur ou se rabattait-elle sur celui-ci, comme la serdaigle? Mais voulait-elle vraiment savoir? Non, elle ne voulait pas, tout comme elle ne souhaitait pas raconter quoi que ce soit sur elle non plus. Pas maintenant qu'elle se sentait bien. Pas ici ou les mauvaises oreilles traînaient.
Revenir en haut Aller en bas
Malicia Evans
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Une taverne moldue

Message par : Malicia Evans, Ven 4 Nov - 22:36


Bienvenue au bar.
Bois.
Bois jusqu'à tomber.
Bois jusqu'à oublier.
Un verre levé en direction du barman,
Et le bord du verre au bord de mes lèvres.
J'avale l'alcool comme si cela faisait plusieurs jours que je n'avais pas eu une goutte d'eau.
Lorsque le tabouret à ma droite s'affaisse,
Je tourne la tête,
Souriant bêtement.

- Ouaaaaaaahh ça fait du bien! Dis, tu fais ça souvent?

Je rigole.
Fort.
Et hoche la tête vivement.
Puis je la vois attraper une bouteille.
Entamée.
Je ne fais pas vraiment attention,
Je m'en contrefiche.
Je termine mon verre d'un seul coup.
Puis je me tourne vers Liddel.
Je m'approche de son visage
Et place deux de mes doigts sur ses tempes.

Dis moi, tu fais quoi dans la vie ?

Je m'interroge.
Qui est-elle au juste ?
Une sorcière ?
Une moldue ?
Une tarée ?
Une dépressive ?
Je ne le saurais pas ce soir,
J'en suis certaine.
Elle préfère faire la fête,
Se soûler,
Oublier.
Je connais cette sensation,
Je suis la même.
Avec plus d'expérience.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Grant
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une taverne moldue

Message par : Alice Grant, Lun 7 Nov - 21:13


Sahra posa deux doigts sur les temps de la sixième année qui se figea, le goulot toujours entre ses lèvres. Qu'est-ce qu'elle voulait lui faire au juste? L'hypnotiser? Lire dans ses pensées? Elle serait sûrement surprise de ce qu'elle y trouverait. Des tas de choses. Et elle allait tomber de sa chaise, et partir en courant, et appeler l'asile le plus proche. Ou alors la prendre en pitié. Ou alors entrer en transe. Ou alors...

- Dis moi, tu fais quoi dans la vie ?

Bien sûr, à gin, la serdaigle aurait répondu "élève" sans réfléchir. Parce que c'était la bonne réponse, celle attendu, celle qui apportait tout les points. Mais elle était loin d'avoir zéro gramme dans le sang. Et très, très, très loin de ce qu'on pouvait appeler "sain d'esprit". Et ce même si elle n'avait pas but une seule goutte. Alors ses pensées déformèrent le sens de la phrase. Ce qu'elle faisait dans la vie? Se démerder pour luter contre le mal. Deux faces, une blanche, une noire. Deux côtés: un clair, un sombre. Deux êtres: un bon, un mauvais. La raison et la folie, l'ange et le démon, chacun cherchant à faire tomber l'autre, l'un voulant sauver l'autre voulant torturer. Le démon est fort. L'ange est faible. Il sera bientôt déchu. Parce qu'elle n'en pouvait plus de se battre. Parce qu'elle n'en pouvait plus de la Voie, du mal de tête et de tout ce que lui faisait subir cette chose en elle. Quand le dernier morceau d'espoir la quittera alors elle se laissera tomber dans le terrier du Lapin Blanc. A moins qu'elle ne mette fin à tout ça avant. Mort tentatrice. Corde aux airs d'amie. Plutôt crever que de laisser vivre ce truc.

L'esprit embrumé par l'alcool, elle écarta la bouteille de son visage, la tenant à bon de bras et répondit:
- J'en ai deux, de vie.
Elle marqua une pause et sourit.
- Ça occupe.
Avant de recommencer à boire. Pour ne faire qu'un. Qu'une. Qu'une idiote soûle qui ne savait même plus qui elle était. C'était toujours mieux que deux.
- Et je suis une élève en sixième année.
Elle n'aurait jamais répondu ça sans les verres vidés.
Jamais. Elle se serrait coupé un bras pour ne pas l'avouer, pour garder son masque si précieux qui recouvrait l'autre côté chez elle.
- Et toi, tu fais quoi?
Revenir en haut Aller en bas
Malicia Evans
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Une taverne moldue

Message par : Malicia Evans, Mar 15 Nov - 11:31


Pourquoi est-ce que j'encercle le visage de Liddel de mes mains ? Pourquoi est-ce que mes doigts sont sur ses tempes ? Ouh la. Je suis loin moi. Tandis qu'elle me répond, je me recule doucement. J'attrape mon verre que j'amène à mes lèvres. J'en bois quelques gorgées avant de reposer délicatement le verre sur le comptoir. La jeune femme en face de moi laissa tomber la bouteille le long de son corps avant de répondre un truc assez bizarre. Teinté de mystère. Je la regarde en souriant. Je ne comprends pas trop ce qu'elle raconte mais j'ai pas envie de la vexer non plus alors je souris. Comme une abrutie.

- Et je suis une élève en sixième année.

Je fronce les sourcils un temps. Être élève en sixième année, ça a un sens chez les sorciers. Est-ce que ça a un sens chez les moldus ? Je ne sais pas trop comment fonctionne le système scolaire chez les londoniens. Et j'ai l'esprit trop embrumé pour réfléchir correctement. Ça serait une trop grande coïncidence de croiser une élève de Poudlard ici. Je m'exile dans une taverne moldue pour avoir la paix. Juste m'amuser et je tombe sur une sorcière. En plus, elle a l'âge pour être mon élève. Je pourrais la connaître de mes cours, mais depuis quelques temps, j'ai du mal à me souvenir des faciès de mes chères têtes blondes. Merci les penseuses.

- Et toi, tu fais quoi?

Je fais la fête. Je tue des gens. Je me drogue. Je drogue les autres aussi quand j'en ai l'occasion. C'est une question très large ça. Je reprends mon verre pour en boire quelques gorgées et je fais mine de réfléchir. Une gorgée. Deux gorgées. Et je repose le verre. Je lui réponds doucement que je suis enseignante dans un collège. Je ne donne pas plus de détails. Je ne préfère pas. N'empêche que je suis curieuse d'en apprendre plus sur l'adolescente. Elle reste très mystérieuse. Elle a peut-être des choses à cacher ? Si c'est le cas, j'ai envie de savoir quoi.

- Tu m'as dis ce que tu faisais dans une de tes vies. Et l'autre alors ?

Je fais signe au barman de venir et de me remplir mon verre. Pis tant qu'à faire qu'il remplisse aussi deux shooter. Elle parlera encore plus lorsqu'elle ne tiendra plus du tout debout. Ouais, je soule une gamine. Je n'ai aucune morale. Surtout quand je veux savoir quelque chose. La curiosité est un vilain défaut et elle me fait faire de vilaines choses.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Grant
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une taverne moldue

Message par : Alice Grant, Sam 19 Nov - 12:02


Ça y est. Tu pourrais dire tout et n'importe quoi. Raconter tout tes secrets. En inventer. Tu voulais te sentir bien pour un soir. Tu voulais juste faire taire la voie, même si le prix était que tu deviennes à la merci de la première personne venue. Peu importe ou tu te réveilleras demain. Tu te moques même de si tu te réveilleras un jour. Si tu meurs, tu seras peut-être enfin tranquille. Libérée. Tu ne sais plus en quoi croire. Tu ne te respectes plus toi-même, parce que tu n'es plus toi-même depuis un moment. T'es comme la plupart des moldus et sorciers qui se droguent, se saoulent. T'es au bout du rouleau. Pas de faux semblants, pas de dignité, ici, dans ce bar, tu peux enfin te lâcher, même si c'est dans les bras de la débauche, de l'abandon, même si c'est lâche. T'as gagné une nuit sur la folie. Et ça, c'est la meilleure et la seule chose que tu puisses faire pour la contrôler. C'est quoi la prochaine étape?

Elle est enseignante.
Apprends-moi, Sahra. Enseigne-moi l'art que tu pratiques chaque soir. Hisse-moi à tes côtés, montre-moi ce monde qui me permet d'être une simple bourrée, c'est toujours mieux que ce que je suis en réalité.
- Tu m'as dis ce que tu faisais dans une de tes vies. Et l'autre alors ?
L'autre face
Celle qui blesse
Celle que tu détestes
Celle qui te fait perdre la tête
Celle qui possède ton esprit de plus en plus
Celle que tu empêches de tuer
Ton reflet dans un miroir teinté de noir
- ♫ Dans l'autre je suis un lapin blanc à la robe tâchée de sang ♫
Et tu bois, bois, bois, c'est ta façon d'être libre ♫
Libérée de la folie ♫
Tu préfères que ce soit la bouteille qui te fasse tourner la tête ♫
Plutôt que cette maudite Voie ♫
- Mais t'en fais pas. Elle tient pas à l'alcool, l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Malicia Evans
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Une taverne moldue

Message par : Malicia Evans, Sam 10 Déc - 14:16


Je ne comprends pas vraiment ce qu'il se passe. La situation m'échappe complètement. Lorsqu'elle répond à ma question, je perds pied. Est-ce que j'aurais vraiment trop bu ? Pourquoi chante-t-elle ? Est-ce qu'elle chante d'ailleurs ? Je ne sais même plus. Je me recule un peu sur ma chaise, attrapant mon verre que j'enfile d'une traite. Mon visage s'est fermé et mes sourcils se sont froncés. J'essaie de réfléchir à ce qu'elle a dit mais je n'y arrive plus. Tout est embrumé dans ma tête, je sens la migraine arriver. Si on arrêtait l'alcool pour le moment ?

Sans un regard pour personne, je sors une minuscule boite et l'ouvre pour récupérer une pilule. Je l'avale sans batailler, j'ai besoin de faire une pause. J'ai besoin de calmer mon récent mal de crâne. Ma corps a besoin de sa dose de toxique. Un peu plus chaque jour. Une fois la pilule ingurgitée, je ferme les yeux. Juste pour me concentrer sur les effets que je ressens déjà. Pourtant, il faut un petit temps pour que le mélange monte au cerveau. Une petite demi-heure. Mais je ressens déjà un sentiment de paix, de flottement, je me sens bien. Effet placebo. Un soupire de soulagement s'échappe de mes lèvres et je m'affale un peu plus sur mon siège.

Qu'est-ce que je fais là ? Qu'est-ce que je fous dans ce bar à me détruire la santé ? Je vais si mal que ça ? Il faut que j'arrête de croire que mes soucis s'évaporeront à coup de whisky et de penseuses. C'est loin d'être le cas. Il faut que je stoppe tout ça. Il faut que j'arrête de faire toutes ses conneries. J'arrive sur la trentaine et j'agis encore comme si j'avais 20 ans. Je ne peux, juste pas, continuer ainsi. Je cours à ma perte. Je suis en train de me tuer à petit feu. Deux doigts sur ma tempe, je m'appuie sur le comptoir en soupirant. Qu'est-ce que je suis en train de faire de ma vie ? C'est pathétique.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Grant
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une taverne moldue

Message par : Alice Grant, Lun 19 Déc - 9:35


Après, la sixième année était trop soûlée pour se rendre compte de ce qu'il se passait. C'était la première fois qu'elle s'alcoolisait, et elle ne l'avait pas fait à moitié. Elle avait eu une bonne motivation. C'était écœurant, toute cette boisson, elle détestait ça. Mais, tant que ça endormait la folie et la faisait oublier pour une nuit, une soirée qui elle était réellement, ce que la vie lui avait fait... il y avait deux trucs qui semblaient marcher: les #Endoloris et les bouteilles. Mais elle préférait les bouteilles. Moins douloureux. Il lui faudra au moins deux jours pour se remettre d'une telle cuite. Pas grave. Elle avait réussi à toucher la Voie, à la faire taire, cette c*nnasse, et à ne plus avoir de douloureux souvenirs type drame. Quand à la migraine du lendemain, elle était habituée aux mal de tête.


Alice était à-demi sur sa chaise, à-demi sur le bar, appréciant le silence de son esprit, se laissant dériver... elle sentait la chaleur de la Taverne sur sa peau, entendait la musique et les rires comme s'ils avaient été filtrés, voyait à travers ses yeux noirs mi-clos la femme dans le même état qu'elle, sent les relent d'alcool dont elle a encore le goût sur la langue. Est-ce qu'on pouvait la juger? Est-ce que quelqu'un pouvait les juger? Tout ces moldus qui ignoraient qu'à deux pas se tenait une double-face qui pouvait se déchaîner à la moindre occasion... pour une fois, elle ne se souciait pas de ce qu'elle pouvait leur faire. Elle avait oublié ce que son corps amaigri cachait.

La sang-mêlée n'avait à se soucier de rien: pas de la manière dont elle rentrerait chez elle, elle ne se rappelait même plus de l'adresse: elle dormirait ici, tout simplement. C'était pratique quand même. Pas à assumer le regard et les questions de sa mère qui commençait à remarquer quelque chose malgré toutes ses précautions. T'en fais pas, maman, j'ai juste choppé un virus. Et pour cette soirée... me dis pas que ça t'ai jamais arrivé? Ah? Pas à mon âge? Ben... Oui, pas à avoir cette conversation désagréable. Sa mère, son petit frère étaient les choses les plus précieuses qui existaient en ce monde, à ses yeux, et jamais elle ne permettrait qu'ils découvrent la vérité, qu'ils s'inquiètent pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Une taverne moldue

Message par : Contenu sponsorisé, Aujourd'hui à 8:52


Revenir en haut Aller en bas
Page 8 sur 9

 Une taverne moldue

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.