AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 11 sur 14
Dans un centre commercial
Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12, 13, 14  Suivant
Elhiya Ellis
Serpentard
Serpentard

Dans un centre commercial - Page 11 Empty
Re: Dans un centre commercial

Message par : Elhiya Ellis, Jeu 2 Nov - 12:02


Explications à Jace. Franchement, 15ans et n’avoir jamais mis un pied dans ce genre d’établissement, c’était quand même un comble ! Etre un sang-pur ne signifiait pas qu’il fallait vivre cloitrer bêtement dans le monde magique. En tout cas, moi je l’ai jamais ressenti comme ça, et ce n’était pas mes parents qui allait m’empêcher de sortir avec Lucy, du coup, le billard ca me parlait. J’étais pas super douée, mais j’aimais bien, car il fallait faire preuve d’adresse et non de magie pour réussir.

Du coup, comme Marjorie nous laissait le choix, je m’étais plantée devant une table libre et souriais bêtement


« Ca, j’aime bien et puis c’est pas trop dangereux ! »

Alors oui, le bowling c’était dangereux si on regardait du premier coup d’œil, il suffisait d’être maladroite et paff une boule sur les pieds, ou sur le voisin à côté. Quoi que pour le coup ça pouvait être marrant. J’avais trottiné jusqu’au comptoir pour demander une piste après avoir observé le fonctionnement. On nous refourgua 3 paires de chaussures immondes, un numéro ou nous installé et on nous conseilla de choisir une boule adapté à notre force et a nos doigts.

Pour le coup, je n’avais pas compris jusqu’à ce que je me coince le pouce dans une boule de toute évidence pas à ma taille. Il avait fallu forcer pour que je puisse prendre la taille au-dessus et aille me poster devant les quilles. Vu mes anciennes prestations au billard autant dire que ca n’allait pas etre faulichon : premier essai pour la goutière.

Je soupirais désabusée et laissais les autres faire.
Revenir en haut Aller en bas
Jace Becker
Jace Becker
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans un centre commercial - Page 11 Empty
Re: Dans un centre commercial

Message par : Jace Becker, Lun 27 Nov - 22:38


Marjorie nous observait Elhiya et moi nous chamaillant comme des enfants, après lui avoir demandé son avis concernant ma modestie, elle me répond que je n'ai pas trop le melon. Je m'approche d'elle lui donnant un petit coup d'épaule avant de regarder Elhi'.

-Écoute ce qu'elle dit ! La vérité sort de la bouche des enfants nan ?

Faisant un clin d'oeil complice à Marjorie avant de partir en direction du bowling, sur le chemin la petite pouffy m'explique alors le fonctionnement de ce jeu.
Donc si j'ai bien compris, une piste, des quilles et lancer une boule en leurs directions sans la faire tomber dans les gouttières ? Des gouttières vraiment ? Ça me paraît abuser quand même... Ou alors c'est pas du tout ce que j'imagine, je verrais bien quand nous y seront.

Une fois dans la salle, j'ouvre grand les yeux pour contempler le spectacle sous mes yeux. Les moldus n'ont peut-être pas la magie mais ils ont de l'imagination pour s'amuser. Alors Marjorie nous demande ce qu'on veut faire en premier, mais Elhi' avait déjà décidé de se planter devant une table libre pour pouvoir faire une partie de bowling. Bon par le choix.

M'installant à notre table je regarde la blondinette commencer, pendant que je mettais les chaussures prêter qui est soit dit en passant très laides. Observant Elhi' faire je remarque qu'il y a des nombres. Me levant pour pouvoir jouer, je me concentre ça ne doit pas être bien compliqué, focus complet sur la quille du milieu. Je lance la bille de toutes mes forces, malheureusement j'ai provoqué un petit effet et je n'ai toucher que trois quilles du côté gauche. Deuxième lancé pour la gouttière.

-Bon... Marjorie a toi de jouer.
Revenir en haut Aller en bas
Marjorie Lunas
Marjorie Lunas
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans un centre commercial - Page 11 Empty
Re: Dans un centre commercial

Message par : Marjorie Lunas, Lun 27 Nov - 23:44


Elhi désigne les pistes de bowling. Parfait, je sens qu'on va bien rigoler ! Petit tour à l'accueil récupérer les chaussures rouges et bleues. Jamais compris pourquoi c'était moche. Franchement c'est la semelle qui est importante, pour le reste de la chaussure ils auraient pu faire un truc plus classe... Une piste s'active, les quilles descendent tranquillement, il ne reste plus qu'à jouer. Elhi se lance la première. Enfin non, d'abord elle a le doigt coincé dans une boule. Bah bravo Nills. Après que tout le monde ait choisi la bonne taille, Elhi ouvre le score avec un.... 0.

Vient le tour de Jace, il s'élance et... tir un boulet de canon ! Bon au moins sa technique paie, mais enfin quand même ! Je m'approche de lui et lui souffle doucement :

- Pas si fort Jace ! C'est pas des cognards ça ! Ca roule tu sais !

A mon tour. Je m'en vais choisir une boule verte, une numéro 7 ! Ah bah quand on a de petites mains... Je fais quelques pas pour prendre de l'élan, et dans mon lancé, je manque de m'écraser les fesses au sol ! 0 pour moi aussi ! Décidément, cette partie promet des records, mais pas ceux attendus par l'établissement...
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Dans un centre commercial - Page 11 Empty
Re: Dans un centre commercial

Message par : Elhiya Ellis, Mer 29 Nov - 18:05


Nan, j’retire directement ce que j’avais dit. Même le bowling pouvait être dangereux. Déjà y’avait un risque de perdre un doigt. Bah oui, j’aurai fait comment moi pour jeter la boule si mon doigt était resté dedans ? Amputation ? Je serais partie avec et aurait glissée lamentablement sur la piste ? Ouai, j’suis sure que y’avait moyen de faire un strike de cette façon…

Et puis, si je regarde Jace faire, je suis quasi persuadée que lui aussi il trouverait ça nettement plus simple de jouer en glissant sur le parquet. Son score n’était pas merveilleux, bien que meilleur que le mien. En même temps pas compliqué. Heureusement qu’on avait pas un gage pour chaque loupé car je serais bonne pour soit avoir un accoutrement ridicule, soit être de corvée de cuisine, ou je ne sais encore quoi.

Je regardais donc Marjorie faire, et éclatais de rire devant tant de grâce, tant de style, tant de savoir-faire. De toute évidence né-moldu ou sang-pur y’avait strictement aucune différence pour ce jeu. Du coup, ces quilles et cette bouille énorme remontait directement dans mon estime. Par contre c’était mon tour à nouveau, et j’avais jamais dit que j’étais bonne joueuse. Alors, faisant rouler à nouveau ma boule de bowling vers les quilles toutes droites, j’avais gardé ma baguette le long de ma jambe et discrètement dirigeait mon projectile vers les quilles qui tombèrent dans fracas qui m’arrachèrent un pouffement. Merci le locomotor boule de bowling murmuré


« Voilà, en fait c’est facile »

Comment ça je trichais ? Y’a pas de preuve d’abord ma brindille de bois était retournée se planquer dans ma poche.


Revenir en haut Aller en bas
Jace Becker
Jace Becker
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans un centre commercial - Page 11 Empty
Re: Dans un centre commercial

Message par : Jace Becker, Ven 1 Déc - 21:04


Après que je venais d'ouvrir le score, Marjorie s'approche de moi et me chuchote quelques mots disant que ce ne sont pas des cognards et que je devrais essayer de lancer moins fort... Moins fort comment ? Je la regarde donc avec un regard interrogateur.

-Je vais essayer... Vas-y montre que je te regarde faire.

Alors qu'elle prend une boule verte, je l'interpelle alors en levant le pouce et disant "Très bonne couleur !". En revanche elle semble un peu maladroite et ne touche aucune quille, du coup c'est moi le meilleur... Étonnant... Ou pas certains en doute encore.
C'est au tour d'Elhi de jouer à nouveau, je la regarde faire et je ne sais par quel miracle sa boule rester droite et fait tomber toutes les quilles, fixant mon regard aux siens je tente d'observer un quelconque changement dans son regard qui expliquerait comment elle a fait ça.

Réfléchissant toujours à ça, je me lève et prends la boule à ma taille. Prenant un petit élan et lançant moins fort, j'arrive à effectuer un spare. Plutôt content de moi je regarde Elhi' et je lui dis.

-Et sans tricher.

En faisant un sourire complice à Elhi' avant de regarder Marjorie faire.
Revenir en haut Aller en bas
Marjorie Lunas
Marjorie Lunas
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans un centre commercial - Page 11 Empty
Re: Dans un centre commercial

Message par : Marjorie Lunas, Dim 3 Déc - 13:39


Elhi se lance, et dans un lancé parfait, vient exploser les quilles. Bon sang c'est qu'elle avait bien caché son jeu lors du premier lancé ! Celui-ci était parfait. Puis vient le tour de Jace, il s'y prend à 2 fois, mais dégomme toutes les quilles aussi. Moi ? Me faire humilier dans un jeu de mon monde ? Certainement pas. Alors que je suis en train d'attraper ma 7 verte, j'entend Jace ajouter qu'il a réussi sans tricher. Bah encore heureux, comment veux tu tricher à ce jeu, on ne peut pas s'avancer plus près que la ligne, la piste est plane, les boules ne sont pas téléguidées et les quilles ne tombent pas toutes seules. S'il y a bien 1 jeu où on ne peut pas tricher c'est bien celui.....Wow. Stop. Je me souviens à qui j'ai affaires. 2 sorciers. Et je suis sûre qu'il doit exister des sortilèges pour déformer le sol, téléguider une boule ou faire tomber les quilles.... C'est pas du jeu ça !

Je me lance alors, mais cette fois-ci sans prendre d'élan. La boule pars légèrement sur la gauche et j'en dégomme 8, 2ème essai, mais là je ne touche aucune des 2...

Je réfléchis alors à ce qu'il venait de se passer... Et je leur lance :

- Ok si y a quelqu'un qui triche et qu'il se fait griller, il devra payer un paquet de bonbons aux autres !
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Dans un centre commercial - Page 11 Empty
Re: Dans un centre commercial

Message par : Elhiya Ellis, Dim 3 Déc - 13:57


Jace se debrouillait bien et je notais le score sur l écran de notre poste de jeu d'un air totalement innocent même quand il se permis une remrque quant à mon éventuelle tricherie. Petit sourire amusée bloqué sur les lèvres j'haussais les yeux au ciel et retroussais le nez dans des manières arrières un peu sur jouees

"Je ne vois pas de quoi tu parles. Je suis douée c est tout. Je devrais peut être songer à m'inscrire en compétition non?"

D'un clin d'oeil moqueur à mon cousin je reportais mon attention sur le lancé de Marjo avant qu'elle ne rajoute qu'il valait mieux ne pas se faire prendre en train de tricher pour ne pas être bon d'une amende payable en sachet de bonbons. Je pourrais de rire sans pouvoir m en empêcher et me relevais pour prendre la boule pour mes prochaines quilles  

"Tricher? Mais voyons comment?"

Lui adessant un sourire espiègle, je lançais ma boule vers leur supposée destination. Sans baguette, sans magie, jusqu'à ce qu' elle ne dévie méchamment vers la gouttière, m'arrachant un soupire exaspéré ainsi qu'un #accelerate un poil trop tard. Résultat, ma boule avait évité la gouttière oui, mais dans l'accélération elle était partie faire un bond jusqu'a la piste de nos voisions faisant tomber la moituer de leur jeu. Niveau discrétion c était fichu maintenant. Je pouffais de plus belle

"Hey pas mal ca compte?


----

Le temps avait rapidement filé. De parties en éclat de rire, l'heure de rentrer pour Marjorie avait sonné. J'ignore qui avait gagné. Jace je crois. Vu que j'avais été disqualifiee pour triche et que la petite jaune lui laissait l-espoir d être victorieux.

En tout cas la journée c'était super bien passé. Avec nos achats qui le bras nous étions retourné à notre point de rendre vous initial. Quelques bisous et chacun, d'un signe de mains rentrait chez soit.

Fin du rp pour nous 3
Revenir en haut Aller en bas
Daemon Stebbins
Daemon Stebbins
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Dans un centre commercial - Page 11 Empty
Re: Dans un centre commercial

Message par : Daemon Stebbins, Ven 12 Jan - 16:17






Ce qu'il y a
entre nous.
Début...

Loredana Sparks - Daemon Stebbins
L.A donné à la jeune femme

“Sous la carapace de chaque individu, se cache une personne qui aspire à être appréciée et aimée.”

• ♫♫♫ Choix de Dey









J'étais rentré chez moi ce week-end là. J'avais besoin de me retrouver loin de Poudlard. Loin de tout ce qui s'était passé ces derniers temps. J'avais la nécessité de m'isoler comme chaque fois que je me sentais mal. Mes parents me laissèrent tranquille mais c'était sans compter sur ma sœur.

- Allez sort avec Jamie et moi ce soir. Tu verras cela te fera du bien.
- Non. Laisse moi tranquille.
- Tu vas pas te morfondre jusqu'à la fin des temps quand même ?
- Tu ne peux pas comprendre. Tout va bien pour toi.

Elle s'était arrêtée quelques minutes. Puis je sentis ensuite, mon lit affaissé. En tournant mon visage je vis Aya à mes côtés.

- Je le sais frangin. Toutefois, c'est la seule chose que je peux faire pour toi. Alors, tu ne vas plus discuter et m'écouter pour une fois. Tu vas te lever, te doucher et te changer. Ensuite tu vas nous rejoindre et nous allons sortir.

Elle avait passé sa main sur ma joue. Comment vouliez-vous que je continue à m'entêter face à une telle douceur qu'elle ne manifestait que rarement. J'avais fini par souffler et j'avais répondu résigner :

- D'accord.

Aya était partie en sautillant, fière de ce qu'elle venait d'accomplir. Alors j'étais allé accomplir ce que ma sœur m'avait demandé. J'étais rentré dans la salle de bain, avais fait couler l'eau chaude sur mon corps tendu. D'ordinaire, j'aurai été bien. Néanmoins ce ne fut pas le cas. Je suis sorti au bout d'une demi-heure. Je me dirigeais vers ma buanderie et je pris les premiers vêtements qui étaient à ma portée. C'est à dire un jeans noir avec une chemise. Pas de cravate, j'en portais assez toute la semaine avec mon uniforme. Un coup de peigne rapide. J'enfilais la ceinture qui se trouvait sur la chaise et je fus prêt.

Je descendis les escaliers pour rejoindre ma sœur et son fiancé.

- On va où ?
- C'est une surprise.

Jamie leva les yeux au ciel et ajouta rapidement :

- Un endroit moldu qui fait dancing le soir. Théoriquement tu ne devrais pas croisé de sorciers là-bas en-dehors de nous.
- Théoriquement.

Reprenais-je ironique. Parce qu'avec ma chance en ce moment, je me doutais que cela ne serait pas possible.

- Je vous suis.

Nous avons quitté le manoir. Puis nous avons transplaner un peu plus loin. Nous sommes réapparus à une rue du fameux centre commerciale. Il y avait du monde qui se baladait déjà dans les divers étages. J'ai suivi mes deux comparses avec peu d'enthousiasme. Mon pas était trainant et surtout, je détournais le regard chaque fois qu'il tombait sur un couple. Oui, ça allait être compliqué de tous les éviter. Nous avons pris un ascenseur. Les parfums des femmes se mélangeaient aux eaux de toilette des hommes. On se serait cru dans une boutique spécialisée. J'observe mes pieds pour cacher ma joie débordante. Le ding retentit et les portes s'ouvrent sur une vaste salle. Où déjà une foule de gens se pressaient pour s'amuser en dansant et en buvant au son d'une musique à tendance électro.

* Super. C'est tout ce que je déteste*

- Wahou, c'est géniale.

S'écriait ma sœur.

- Je te le dirai après une soirée.

Renchérit Jamie.

- Pour ma part, je vais faire un tour. Ne vous préoccupez pas de moi.

En clair, j'avais donné une excuse en béton pour rechaper à l’emprise d'Aya. Ce que je comptais faire, surtout, était de me caler dans un coin avec une bouteille de n'importe quel alcool fort.

Me yeux commencèrent à détailler le corps qui se remuaient sur la piste. Il y en avait quelqu'un assez intéressant mais je n'étais pas encore éméché pour aller le aborder. Je me rendis donc au bar pour remédier à ce état de fait.

- Vous voulez quoi ?
- Ce que vous avez de plus fort.
- Très bien.

J'avais récupéré le verre tendu et m'étais installé dans l'un canapé à disposition. Rien ne se passa quand yeux furent attirés par une silhouette qui se distinguait...




by Daemon

Revenir en haut Aller en bas
Loredana Sparks
Loredana Sparks
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Dans un centre commercial - Page 11 Empty
Re: Dans un centre commercial

Message par : Loredana Sparks, Ven 12 Jan - 21:16


Il est des jours où rien ne va et dans le cas de Loredana, c'était toute sa semaine entière qui avait été difficile. Entre les cours, les devoirs et les révisions pour les examens (qu'elle n'avait pas encore commencées d'ailleurs) et tout ce qui se passait en dehors de l'école, elle ne savait plus vraiment où donner de la tête et à vrai dire, toutes ses situations la dépassaient un petit peu. La jeune femme qui avait fait sa rentrée en septième année était bien loin derrière elle. Elle se souvenait encore se trouver devant le mur menant à la voie 9 ¾ en compagnie de son père. Elle se rappelait que sa chouette, Joy, était toute excitée à l'idée de retourner à Poudlard où elle se sentait libre. Au manoir des Sparks, elle n'avait pas le droit de voler comme bon lui semblait à cause de la mère de Lore. Elle se souvenait d'ailleurs qu'une fois encore, sa mère n'était pas là pour l'emmener au train, comme les six années qui avaient précédées celle-ci... Et comme à son habitude, son père la défendait.... Quelle plaisanterie. Mais jusqu'à il y a quelques semaines, elle savait qu'elle pouvait compter sur son père qui la couvrait lors de ses sorties le soir alors que sa mère la pensait dans son lit.

Aujourd'hui, tout était différent. Ses parents avaient décidé qu'elle n'avait plus rien à faire dans cette maison. Rectifions : Sa MERE avait décidé cela, son père était juste resté silencieux, ce qui était probablement pire. Elle avait donc fait ses bagages et était partie sans se retourner, ne voulant pas regarder une nouvelle fois ce domaine où elle avait vécu les dix-sept premières années de sa vie. Son seul logement désormais ? Poudlard et les Auberges qu'elle trouvait lorsqu'elle ne voulait pas rentrer à l'école les week-end ou pendant les vacances. Lorsqu'elle ne trouvait pas, elle avait un banc, dans les rues de Londres où elle était habituée à dormir avec des moldus. Généralement, personne ne lui disait rien, mais il arrivait de temps en temps que des sdf la menace ou que des passants se moquent d'elle. Bref, la belle vie quoi... Mais c'était sa vie actuellement. Grâce à son travail à l'animalerie du Chemin de Travail, elle pouvait économiser pour s'acheter un appartement quand elle aura fini ses études et elle n'attendait que ça.

Ce soir-là, elle avait eu envie de s'échapper, de changer d'air, de quitter Poudlard pour le week-end. Elle ne supportait plus les murs de ce château et le côté chaleureux de sa Salle Commune n'était pas ce qu'elle voulait voir aujourd'hui. Elle, elle voulait oublier, oublier tout ce qui s'était passé ces derniers mois. Le fait de devoir rendre son badge de préfète en milieu d'année n'avait pas arrangé les choses, mais elle savait que ça arriverait un jour avec son comportement. Un préfet était censé montrer l'exemple et ce n'était pas son cas. Se promenant à Londres, elle se rendit sans vraiment s'en rendre compte dans un bar rempli de moldus. Là au moins, elle pourrait s'amuser sans qu'aucune connaissance ne la voit.  Elle entra, le visage fermé qui voulait dire «Gare au premier lourd qui m'approche ». Elle était habituée à être abordée dans la rue et la dernière fois que c'était arrivée, elle avait été obligée de les Oublietter après avoir utilisé la magie devant eux pour les repousser. Elle s'installa à une table et commanda un whisky, autant ne pas y aller par quatre chemin. Elle l'avait siroté en scrutant la salle des yeux et, sans s'en rendre compte, l'avait terminé.

Alors qu'elle s'était levée pour aller chercher un second verre, elle sentit un regard posé sur elle. Machinalement, elle se retourna et vit une tête qui ne lui était pas inconnu. Evidemment, puisqu'il s'agissait d'un élève de Poudlard et mieux encore, du nouveau préfet de sa maison. Son remplaçant ? Il y avait une chance sur deux pour que ce soit le cas. D'abord déçu de ne pas pouvoir se trouver dans un endroit seule, sans aucuns sorciers, elle finit cependant par ce dire qu'il y avait forcément une raison pour qu'il se trouve ici également.  

- Vous désirez autre chose ? Demanda la serveuse

- Un autre whisky s'il-vous-plait... et vous pouvez me l'emmener à cette table, là-bas ?
Dit-elle en montrant de la tête la table où sorcier était installé.

- Pas de soucis, installez-vous.


Un petit sourire à l'égard de la serveuse et Loredana se dirigea vers son camarade de Gryffondor. Une situation bizarre à vrai dire et elle se trouvait culottée de le déranger comme ça. Il souhaitait peut-être être tout seul après tout... Malgré tout, elle allait essayer et tant pis si ça ne fonctionnait pas. Elle avait peut-être bu son premier verre trop vite après tout et en sentait probablement déjà les effets ? Son incertitude laissait sous-entendre qu'elle n'avait pas tout à fait tord.

- Euh Salut... Je ne pensais pas que j'allais connaître quelqu'un ici... Ça te dérange si je m'installe ?

Au moins, elle l'avait demandé. Que risquait-elle après tout ? Qu'il refuse et qu'il l'évite à Poudlard désormais ? Elle ne lui avait jamais parlé alors qu'est-ce que ça changerait finalement ? Elle n'avait vraiment rien à perdre et aujourd'hui elle avait envie d'oublier, de passer à autre chose. Pourquoi ne pas faire ça à deux si c'était également son but à lui ?
Revenir en haut Aller en bas
Daemon Stebbins
Daemon Stebbins
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Dans un centre commercial - Page 11 Empty
Re: Dans un centre commercial

Message par : Daemon Stebbins, Sam 13 Jan - 18:34






Ce qu'il y a
entre nous.
Début...

Loredana Sparks - Daemon Stebbins
L.A donné à la jeune femme

“Sous la carapace de chaque individu, se cache une personne qui aspire à être appréciée et aimée.”

• ♫♫♫ Choix de Dey









La silhouette se détacha du groupe et se rapprocha. Je ne l'ai pas immédiatement identifier car j'étais plus attirer par les formes offertes à mon regard par le visage de la demoiselle. Celle-ci posséde un corps longiligne avec juste ce qu'il faut de poitrine pour attirer mon attention. Sa manière de se mouvoir est remplie d'assurance et d'un je ne sais quoi qui fait que j'avais du mal à détacher mes yeux d'elle. Elle rencontre une serveuse. Je ne sais pas ce qu'elle lui raconte, peut-être une commande. Cependant elle indiquait ma direction. Je commençais à distinguer un peu plus son visage et à ce moment, je n'ai aucun doute. Cette chevelure brune et ses yeux bleus, je n'avais cessé de la croiser ces derniers temps. Il s'agit de Loredana, notre ancienne préfète. Puis, malgré moi,je me fige sur ses lèvres qui semblent parfaites. Donnant juste envie d'en prendre possession afin de passer des heures à jouer avec. D'accord, je l'avoue volontiers, le reste aussi me donne envie de la dévorer sans plus attendre. Cependant, je ne faisais pas parti de ces sauvages qui se jettent sur les filles comme si elles étaient des bouts de viande. Non, je ne force personne. Même quand je suis alcoolisé, je fais des sous-entendu assez clair pour faire comprendre ce que je veux.

Toutefois, la situation était un peu différente. Car Loredana avait du rendre son insigne en cours d'année et j'étais l'un de ceux qui avait été désigné pour reprendre celle-ci. Bien sûr, je n'avais jamais envisagé qu'un jour, on pourrait me désigner comme préfet après tout, je ne faisais pas parti des plus brillants élèves, ni des plus sages. Je me situais dans la catégorie, des élèves studieux, certes intelligent, mais qui travaillaient pour réussir. Donc vraiment pas le type qui sort lot. Excepté pour mon physique du fait que j'étais métisse. Toutefois, je doutai que ce critère soit pris en compte pour ce type de désignation.

Finalement la rouge et or s'était arrêtée à quelques pas de moi et elle avait entamé la conversation le plus naturellement du monde. Pendant qu'elle me posait une question,j'avais continué d'être fasciné par son visage. Oui, elle était belle et puis elle possédait de magnifique cheveux. Je m'imaginais très bien plongé mes doigts dedans afin d'en découvrir la nature.

- Non, tu peux te joindre à moi. Je ne pensais pas trouver d'autres sorciers dans le coin

Au loin, je vis Jamie qui me regardait en me faisant un signe de tête. Je lui répondis uniquement par un clin d’œil pour qu'il soit rassuré. Et puis surtout, cela m'avait permis de faire retomber la pression de mon envie par se détournement d'attention

- Excuse-moi, mon futur beau-frère est là-bas et vu son regard, je pensais qu'il voulait savoir si ça allait. C'est le type qui danse avec la folle furieuse déchainée qui me sert de sœur.

J'eus un léger sourire.

- Et toi, qui t'a trainé ici ? Un de nos camarades de Poudlard ou bien une connaissance moldue ?

Selon ce qu'elle me dirait, je savais que le mode séducteur se mettrait en marche. Parce qu'il n'y avait pas à dire, Loredana était des plus attirantes ce soir. Car en y réfléchissant bien, si elle n'avait pas été préfète, jamais je ne l'aurais remarquée. Et au vue de ce soir, cela aurait été fort dommage. Cependant, dans son regard, il y avait quelque chose qui m'interpellait. Une lueur qui me semblait familière et pourtant que je n'arrivais pas encore à identifier. Néanmoins, pour le moment, ce n'était pas cela l'essentiel.

- Je manque réellement de savoir vivre. J'aurais dû d'abord te demander si tu voulais quelque chose à boire.

J'allais faire signe quand je fus interrompu dans mon geste...





by Daemon

Revenir en haut Aller en bas
Loredana Sparks
Loredana Sparks
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Dans un centre commercial - Page 11 Empty
Re: Dans un centre commercial

Message par : Loredana Sparks, Lun 15 Jan - 10:18


LA accordé à Daemon pour tout le RP

Elle allait peut-être se faire jeter, mais elle s'en fichait un peu. Elle avait seulement voulu être poli en demandant à s'installer à sa table, le voyant seul. D'habitude, Loredana ne rencontrait jamais personne dans les bars de Londres. De manière générale, elle rencontrait les gens sur le tas, des Moldus, avec qui il lui arrive de discuter, de rigoler et parfois même de passer la nuit avec. Bien sûr, cette dernière option était assez rare, elle préférait rentrer d'habitude afin de ne rien regretter le lendemain, mais il y avait des soirs où elle n'était plus vraiment maîtresse d'elle-même. Cependant, ce soir, il y avait une tête connue, elle ne lui avait jamais parlé mais ils étaient là, alors pourquoi ne pas en profiter. Il semblait d'accord pour qu'elle s'installe à sa table.
Elle en profita pour le regarder un instant. Elle n'avait jamais eu l'occasion de s'arrêter sur les traits du préfet, mais ce qu'elle voyait ne lui déplaisait pas, bien au contraire. Une peau dorée, des yeux noisette, de belles lèvres.... Elle sentait au fond d'elle que tout cela ne la laissait pas indifférente. Elle tenta tout de même d'exclure ses pensées de sa tête. Surtout qu'il était en train de lui parler.

Elle le vit faire un signe à quelqu'un sur la piste, elle se retourna et il s'excusa lui expliquant qu'il s'agissait de membres de sa famille, de son futur beau-frère et de sa sœur dont la danse fit sourire la Gryffondor qui n'avait jamais dansé de cette manière. Pourquoi pas après tout. Une fois son attention revenu sur le sorcier, celui-ci lui demanda qui l'avait traîné ici. Elle hésita quelques instants, allait-elle lui dire qu'elle était seule ? Ou allait-elle mentir et s'inventer un ou une ami(e) ? Elle avait rarement l'occasion de sortir accompagnée, ses amis n'étant pas vraiment branchés Bar et compagnie. Cependant, à quoi bon mentir ? Ne fallait-il pas assumer sa solitude ? Et puis, nombreuses étaient les personnes moldues qui l'avaient vue seule, marchaient dans la rue, en titubant parfois. Ce qui lui avait valu quelques soucis.

- Je suis seule. Je n'ai pas encore trouvé la personne qui m'accompagne dans mes folies du week-end alors je préfère sortir seule.


Elle le regardait en faisait un signe de tête qui voulait dire « eh oui, c'est comme ça », tout en gardant un sourire qui signifiait que jusqu'à maintenant, ça ne l'avait pas vraiment dérangé, bien que voir une tête qui ne lui était pas inconnue était tout de même rassurant. Comme ce soir en fin de compte. Rentrer toute seule, n'était pas toujours un moment de plaisir et transplaner avec un verre en trop dans le sang était un risque qu'elle ne voulait pas prendre, de peur de se retrouver avec une douleur atroce, ayant était désartibulée. Alors elle rentrait à pied, ou en métro et dans les deux cas, elle se faisait souvent accoster par des ivrognes en manque. Elle arrivait toujours à s'en débarrasser, mais à la longue, ça devenait assez fatigant.
Daemon se rendit compte qu'il ne lui avait rien proposé à boire. Elle allait lui dire que ce n'était pas la peine, qu'elle avait déjà commandée, mais celui-ci ne lui laissa pas vraiment le temps de dire quoi que ce soit avant d'être lui aussi coupé dans son élan par l'arrivée de la serveuse. Celle-ci posa le verre de Loredana sur la table. Daemon commençait à sortir de quoi payer, mais la jeune femme l'arrêta dans son geste et paya la serveuse, lui disant de garder la monnaie.

- Tu paieras le prochain si tu veux, lui dit-elle un sourire séducteur aux lèvres.

Elle avait le sentiment que cette soirée allait bien mieux se passer que prévu. Déjà, elle ne serait pas seule, ce qui était tellement inhabituel chez elle. Elle pensait pourtant apprécier cette solitude, pourtant ce sentiment de satisfaction disait tout le contraire. Peut-être qu'elle se mentait à elle-même, pensant apprécier être seule, sans personne. Depuis qu'elle avait quitté sa maison, elle n'avait jamais connu la compagnie, elle n'était seulement plus habituée à avoir quelqu'un avec elle. Elle souhaitait, donc, profiter pleinement de cette soirée ! Elle leva son verre et invita Daemon à trinquer avec elle. À quoi ? Elle n'en avait aucune idée.


Revenir en haut Aller en bas
Daemon Stebbins
Daemon Stebbins
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Dans un centre commercial - Page 11 Empty
Re: Dans un centre commercial

Message par : Daemon Stebbins, Lun 15 Jan - 22:49






Ce qu'il y a
entre nous.
Début...

Loredana Sparks - Daemon Stebbins
L.A donné à la jeune femme

“Sous la carapace de chaque individu, se cache une personne qui aspire à être appréciée et aimée.”

• ♫♫♫ Choix de Dey









Loredana ne cherchait pas m'épater, elle avait dit les choses comme elles étaient. Elle était venue seule et cela convenait parfaitement. Car je savais à présent avec qui je finirai la nuit si elle était évidement d'accord. Comme je l'ai déjà précisé, jamais je ne forcerai une fille qui ne veut pas de moi. Lorsque je constatais que cela ne fonctionnait pas. Je changeais simplement de proie. Toutefois, je ne pouvais pas appeler l'ancienne préfète de la sorte. Parce qu'il y a un quelque chose qui me trouble. Un truc qui me renvoyait étrangement à moi-même. Peut-être lueur de souffrance dans ses prunelles. car c'était au final, cela que j'avais identifié. Et si j’étais honnête ma consommation excessive et mes conquêtes d'un soir était bien en rapport avec cette même sensation qui avait envahie tout mon être intérieur. Je pouvais avoir adopté un comportement modifié pour protéger à présent, cela ne changeait en rien la réalité. Ce que je découvrais sur la rouge, ne me faisait que plus apprécié encore. Elle s’assumait totalement et cela me plaisait. Alors je lui répondais du tac au tac :

- Qui sait ? Tu viens probablement de le trouver.

Le sourire s'était fait charmant et le sous-entendu avait été léger mais très compréhensible pour qui voulait l'entendre. c'était la serveuse qui m'avait interrompu et au moment de payer, ma compagne m'en avait empêché en disant que le prochain serait pour moi si je le souhaitais.

- Votre proposition est un ordre pour moi, Déesse.

Allez savoir pourquoi, j'avais rajouté ce détail. Mais au vue de l'effet qu'elle provoquait en moi, c'était sorti le plus naturellement du monde. J'avais légèrement ris avec elle. Je percevais alors que le courant passé complétement entre nous, ce qui m'encouragea à me rapprocher un peu plus d'elle pour discuter. Cela faisait un moment que je ne m'étais pas senti bien avec une fille sans avoir été complétement éméché. Freiné de suite sur vos illusions naïves, on ne parle pas de sentiment là. Je suis d'une attraction un peu plus forte que d'ordinaire. Rien de plus, rien de moins. Je n'attends plus rien de la gente féminine, je m'en étais assez mordu les doigts. La blessure était toujours avive et la méfiance envers les émotions était toujours à son plu haut niveau. Ma sœur m'avait dit que cela se tasserait avec le temps. Moi je lui avais répondu que ce ne serait jamais le cas. Et j'étais certain d'avoir raison puisque j'avais décidé de ne plus jamais me laisser prendre dans les filets de ce stupide et détestable sentiment que l'on éprouvait lorsqu'on était amoureux.

- Alors qu'as-tu envie de faire pour t'amuser Loredana ?

Oui je m'étais dis que pour me rapprocher plus facilement de la gryffondore, il serait plus simple d'utiliser son prénom plutôt que le nom de Sparks qui aurait mis une distance entre nous deux. Et j'avais pris le son de le prononcer lentement

- Discuter, danser ?

La douceur était démise. Je n'allais quand même pas l'attaquer en lui proposant direct une partie de jambe en l'air alors que cela ne faisait que quelques minutes que nous étions assis ensemble. J'aurais, sans aucun doute,ressemblé à tous ces morts de faim qui ne pensaient qu'à soulever le gibier afin de la consommer sans se donner aucune peine. Le fait d'essayer d'attirer, celle qu'on avait envie, sans le montrer était quand même plus existant que de la voir tomber toute cuite aux premiers appels de la meute.

- C'est toi qui décide du programme. Moi, je m’exécute à combler tes envies

Second sourire en attendant sa réponse au quelle j'allais répondre avec un enthousiasme non feint...




by Daemon

Revenir en haut Aller en bas
Loredana Sparks
Loredana Sparks
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Dans un centre commercial - Page 11 Empty
Re: Dans un centre commercial

Message par : Loredana Sparks, Lun 22 Jan - 9:54


LA accordé à Daemon pour ce rp.
Désolée du retard.

Loredana n'était pas le genre de personne à mâcher ses mots. Elle n'aimait pas mentir pour impressionner une personne, elle aimait dire les choses telles qu'elles étaient, fixer ses bases afin que la personne en face d'elle sache directement à qui elle s'adresse. Mentir n'était pas dans ses priorités, elle était honnête, peut-être parfois un peu rentre-dedans, mais c'est ce qu'elle appréciait le plus chez elle à vrai dire.
Daemon avait eu tendance à la mettre directement à l'aise, comme s'ils se connaissaient depuis plus longtemps. Évidemment, la sorcière savait qu'il était de sa maison et qu'il était le nouveau préfet. Malgré tout, elle ne savait rien d'autre de lui. Elle n'était pas le genre de personne à s'intéresser à la vie des autres tant qu'elle ne leur avait pas parlé personnellement. Entendre des ragots dans le parc de l'école, ce n'était pas une chose qu'elle appréciait pleinement. Elle préférait rester en dehors de ça. Ça ne l'intéressait pas.
Son nouveau compagnon de soirée semblait se trouver en face d'elle. Une simple rencontre, mais qui avait tendance à l'apaiser, à lui faire oublier quelques instants la raison qui l'avait menée ici. Il avait ce joli sourire qu'elle ne pouvait s'empêcher de lui rendre. Il l'avait appelé « Déesse » ce qui l'étonna un peu, mais après tout, pourquoi pas ? Elle voulait simplement profiter de cette soirée, alors s'il voulait lui trouver des surnoms et bien grand bien lui fasse. Il était temps qu'elle arrête de se prendre la tête et qu'elle baisse un peu sa garde. C'était risqué, certes, mais un élève de Poudlard lui ferait-il du mal ? Physiquement en tout cas. Elle en doutait, il n'avait pas l'air d'être vraiment violent.
Suite à la proposition du Gryffondor, Loredana ne mit pas longtemps à réagir. Elle bu quelques gorgées de son verre et prit Daemon par les mains, voulant l'entraîner sur la piste de danse.

- J'ai envie ou plutôt j'ai besoin de me défouler un peu si ça ne te dérange pas.

Elle avait pris les devant. La piste était bondée, mais elle trouva une place parfaite pour deux personne. La musique n'était pas vraiment son style, mais elle s'en fichait un peu ce soir, elle voulait simplement s'amuser. Sans vraiment réfléchir, elle enroula ses bras autour du cou du préfet de sa maison et commença à danser. A cette instant, son côté excentrique ressorti, c'était une partie d'elle qui s'était enfouie au plus profond de son âme et qui semblait ressortir ce soir. Elle se sentait, elle se sentait légère et elle espérait que ce soit de même pour lui qui avait le visage fermé à son arrivée et qui avait retrouvé le sourire. A mesure qu'elle dansait, elle rapprochait son corps de celui de Daemon. Elle voulait s'amuser, mais plus que tout, elle voulait ressentir de nouveau quelque chose de fort. Elle le regardait dans les yeux et sans qu'elle s'en rende vraiment compte, un jeu de séduction avait déjà commencé.


Revenir en haut Aller en bas
Daemon Stebbins
Daemon Stebbins
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Dans un centre commercial - Page 11 Empty
Re: Dans un centre commercial

Message par : Daemon Stebbins, Jeu 25 Jan - 18:15






Ce qu'il y a
entre nous.
Début...

Loredana Sparks - Daemon Stebbins
L.A donné à la jeune femme

“Sous la carapace de chaque individu, se cache une personne qui aspire à être appréciée et aimée.”

• ♫♫♫ Choix de Dey









J'avais vu Loredana avaler une partie de sa boisson assez rapidement. J'en avais profité pour suivre le mouvement de sa gorge et continuer par la suite à admirer ce corps qui était si proche de moi. Je ne pouvais pas nier l'attirance que je restais pour elle, ni le désir que cela éveillait en moi une fois de plus. Au moment où j'allais lever ma main pour remettre une mèche de ses cheveux pour frôler la peau de son visage, je m'étais fait interrompre par la capture de mes mains dans les siennes suivi de sa proposition de se défouler sur la piste.

- Je me soumets à la volonté de ma déesse.

Oui je continuais ce jeu de séduction qui ne semblait pas lui déplaire. Elle m'entraîna sur la piste où la gryffondore nous trouva une place pour no deux corps malgré la foule nous entourant. Je ne préoccupais pas vraiment de la musique qui passait à cette seconde. Non je continuais de promener mes prunelles sur ma compagne qui se déhanchait sur la piste. Puis elle enroula ses bras autour de mon coup réduisant la distance entre nous. Malgré le point de tristesse dans ses opales, elle s'amusait se lançant envahir par l'ambiance festive. Elle ne se retenait et j'aimais cela. Je m'étais emparé de sa taille de chaque côté de ses hanches. Par moment je sentais son bassin frôlait le mien et j'adorais la sensation que cela provoquait en moi. Au fur et à mesure, il n'y eu plus de vide entre nous. A un moment, nos prunelles se sont capturés. Alors l'envie apprit le dessus. Je m'étais penchée et je l'ai embrassé sans plus attendre. J'ai dévoré ses lèvres tandis que nos corps remuaient encore sur la piste de danse. Je ne saurais pourquoi mais je ressentais comme une urgence dans et échange. J'avais fini par me détacher conservant le goût de ses deux pétales de rose, me délectant encore de leur saveur alors que je passais légèrement le bout de ma langue sur ma lèvre inférieur.

* Saveur de paradis *

Avais-je pensé en cet instant qui semblait hors du temps. J'avais continué de la garder contre moi, profitant de la chaleur de sa poitrine contre mon entorse. Ne pouvant nier, que l'envie et le désir se faisaient de plus en plus pressant. D'ordinaire, j'aurais pris les choses n main. Néanmoins, c'était elle qui avait pris les commandes et je voulais la laisser mener. Je me suis alors pencher vers son oreille et j'en avais profiter pour lui souffler :

- Qu'est-ce que tu veux faire ?

Alors que ma bouche avait frôlé une seconde le lobe de son oreille. Que certainement, mes yeux s'étaient fait, malgré moi, prédateur à cause l'avidité que je ressentais pour elle. J'avais besoin de savoir ce qui en était pour elle...




by Daemon

Revenir en haut Aller en bas
Loredana Sparks
Loredana Sparks
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Dans un centre commercial - Page 11 Empty
Re: Dans un centre commercial

Message par : Loredana Sparks, Ven 26 Jan - 12:03


Tout se passait très vite et cela faisait longtemps que Loredana n'avait pas pris autant de plaisir à sortir et à danser sans avoir besoin d'être à l'excès. Le courant passait bien avec le préfet, même très bien, il semblait suivre son rythme sans broncher et s'adaptait à chaque mouvement de la jeune femme. Il voulait qu'elle mène la danse et à vrai dire tout cela lui plaisait. Il avait envie de s'amuser et c'était réciproque alors inutile de perdre du temps et de jouer la timide. Leur danse était de plus en plus intime, leurs corps s'étaient naturellement rapprochés. Les mains de Daemon se trouvaient sur sa taille. Un frisson parcourut le corps de la jeune femme. C'était quelque chose de naturel, mais qui signifiait qu'elle en voulait davantage. Comme s'il l'avait entendu, quelques secondes après, les lèvres de Daemon toucha les siennes. C'était un baiser passionné, mêlé à leurs mouvements de danse. Á ce moment-là, la brune ne pensa à rien d'autres, le temps d'une soirée, ses soucis étaient enfermés dans un coffre invisible se trouvant au fond de son cerveau. Elle voulait profiter de cet instant, cet instant unique tant qu'ils étaient loin de l'école tous les deux.
Lorsque le Gryffondor retira les lèvres des siennes, elle en était presque déçue. Elle aurait voulu que ce moment dure encore et encore. Ça faisait tellement longtemps qu'elle n'avait pas ressenti quelque chose, quelque chose de positif envers l'être humain. C'était comme si les deux personnes se comprenaient sans même avoir besoin de parler. Une sorte d'alchimie inexplicable qui s'était créée en quelques minutes seulement. Pour la jeune femme, ce n'était pas le fruit du hasard : Ils étaient destinés à se rencontrer un jour ou l'autre, ou du moins, à se parler puisqu'ils s'étaient déjà croisé dans les couloir sans même se voir.

La coupant dans ses rêveries, son compagnon lui demanda ce qu'elle voulait faire maintenant. Elle réfléchit un instant. Une part d'elle préférait rester ici, à profiter de ce moment, à s'amuser afin de décompresser. Malgré tout, une autre part d'elle voulait partir d'ici, avec lui. Le désir se faisait ressentir au plus profond d'elle, un désir qui allait devenir de plus en plus incontrôlable à mesure qu'il se rapprochait d'elle. Pour quoi allait-elle passer si elle lui proposer de partir de cet endroit trop fréquenté ? Était-ce ce qu'il voulait finalement ? En guise de réponse à sa question. Elle l'embrassa à son tour. Un baiser bien plus passionné que le premier, une baiser qui voulait tout dire. À mesure que cela se passait, ses doutes s'estompaient et lorsqu'elle se détacha de lui, sa réponse fut sans hésitation. Elle lui murmura :

 - Je veux partir d'ici.


Elle le regarda dans les yeux, attendant une réponse, un geste de sa part qui pourrait répondre à la demande de la jeune femme. Elle regarda rapidement autour d'elle. La musique, les gens qui dansaient, le bruit, ce n'était pas ce qu'elle voulait ce soir. Du moins, ce n'était plus ce qu'elle voulait. Elle voulait du calme, de la solitude et se retrouver seul avec sa nouvelle rencontre.
Revenir en haut Aller en bas
Daemon Stebbins
Daemon Stebbins
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Dans un centre commercial - Page 11 Empty
Re: Dans un centre commercial

Message par : Daemon Stebbins, Lun 29 Jan - 18:01






Ce qu'il y a
entre nous.
Début...

Loredana Sparks - Daemon Stebbins
L.A donné à la jeune femme

“Sous la carapace de chaque individu, se cache une personne qui aspire à être appréciée et aimée.”

• ♫♫♫ Choix de Dey









Que voulez-vous que je vous raconte la vérité ou un mensonge ? Le mensonge serait de vous dire que j'étais de marbre en face de sa déclaration. Que je m'étais résonné moi-même et elle, par la même occasion. Que j'avais freiné nos instincts et que nous étions restés bien sage dans la boîte jusqu'au petit matin et que nous avions repris le contrôle de la situation comme deux gens raisonnables et censés.

Foutaises, balivernes et autres joyeusetés....

Quand une jeune femme de sa qualité, de sa beauté et de sa teneur, vous déclarait qu'elle désirait partir, votre cerveau ne se connectait pas à sa partie sagesse et raisonnement. Non, elle se branchait directement à la partie, impatient, impulsion, envie et instinct de possession. En clair, c'était le cerveau primaire qui se prenais le contrôle et le relais afin de vous amener à ce que ce dernier voulait réaliser. Et soyons honnête, Loredana avait éveillé en moi, tout ce que le corps d'un homme avait comme avidité envers celui d'une femme. Pour simple, je voulais qu'elle soit à moi plus que tout en cette seconde. Je n'avais que rarement éprouvé une telle convoitise pour la gente féminine. Peut-être deux ou trois fois dans mon existence. Cependant j'avais une certitude si je n'allais pas jusqu'où bout de tout cela, je le regretterais longtemps. J'avais scruté ses yeux, presque à m'y noyer pour être certain de ne pas voir de doute en elle. Une fois que j'avais été sûr, j'avais posé mes lèvres, pour nous encourager. J'avais besoin d'avoir sa saveur encore un peu plus dans ma bouche pour l'entrainer vers la suite qui devenait vitale pour chacun de nous. Je m'étais décollé de son et alors, je lui avais lancé :

- Suis-moi.

Je n'avais rien dit de plus. Mes doigts s'étaient enlacés avec les siens. Ce contact était le lien qui nous unissait pour continuer ce qui avait commencé par surprise quelques temps plutôt dans ce lieu défoulement pour nous deux. Je m'étais donc frayé un chemin à travers la foule qui nous rendait notre sortie délicate. A un moment, j'ai croisé le regard de mon futur beau-frère. Je n'ai pas eu besoin de parler, il avait compris de lui-même. Je savais qu'il ne me jugerait jamais tant que la partenaire était consentante et c'était le cas. Je l'avais dépassé sans me retourner en tenant toujours aussi solidement ma compagne pour que nous ne soyons pas séparés en route vers notre prochaine destination. Nous étions passés prêt de la table récupérer nos affaires qui n'avaient pas bougées. Cela n'avait duré que quelques secondes. J'avais repris sa main dans la mienne et nous étions rendus vers la sortie sans tarder. Nous traversions d'un pas rapide le centre commerciale. Une fois dehors, je m'étais tournée vers elle et lui avais demandé :

- Tu me fais confiance ?

Selon sa réponse, nous allions transplaner sans plus tarder dans la ruelle discrète d'à côté.




by Daemon

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Dans un centre commercial - Page 11 Empty
Re: Dans un centre commercial

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 11 sur 14

 Dans un centre commercial

Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12, 13, 14  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.